Soutenez le forum !
1234
Partagez

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi]

Ono Fumito
Ono Fumito

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Sam 21 Déc 2019 - 0:54

La journée tirait à sa fin. Les rues étaient désertes et les bars... plein à craquer. Pour Fu’, c’était d’abord et avant tout l’occasion de se bourrer la gueule! Le beau rouquin troqua son uniforme bleu pour une tenue plus décontractée qui exposait une musculature généreuse, puis se dirigea d’un pas rapide vers l’établissement du quartier, le bar des étrangers. Il l’appelait comme ça parce que c’était là que semblait se rassembler toute la racaille de Kumo et des environs. Probablement parce que le bar était situé en périphérie de la ville. Qui plus est, il connaissait bien l’un des serveurs avec qui il avait eu une petite aventure sans plus. Ce dernier lui offrait toujours des verres et réduisait même, occasionnellement, le montant de sa facture. Incompétence ou gentillesse, il ne savait le dire. Le ninja médecin était un bon buveur, que voulez-vous. Il adorait faire la fête… se sentir désinhibé. Ça l’excitait énormément, cette prise de conscience, cette confidence qu’apportait l’alcool.

Posé-là, à une petite table au milieu d’autres toutes pareilles, il sirotait un verre de saké comme à son habitude. Au loin, sur une scène minuscule, prenait place une chanteuse qui s’adonnait à son art. Elle était magnifique dans cette longue robe rouge qui lui dessinait des jambes fines. Soudain, son regard se porta sur une table devant la scène. Un putain de Teikoku y siégait, l’air de rien, à profiter de ce que Kumo avait de meilleur à offrir. Fumito n’était pas quelqu’un de discret lorsqu’il s’agissait d’exprimer sa haine envers l’Empire du Feu et ses habitants. Depuis les évènements récents, on voyait de plus en plus de shinobis aux couleurs de la faction se promener en ville, sillonné les rues comme s’ils étaient reines et rois. Ça l’ennuyait profondément, le mettait dans une colère sans borne.

Faisant un signe du doigt au serveur, il s’empressa de commander trois verres de saké. Peut-être une demande excessive, mais il s’en foutait. Boire l’occuperait suffisamment pour ne pas qu’il se lève pour faire quelque chose de stupide, quelque qu’il regretterait assurément.

Ordre de passage :
 

_________________
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] 48to
© moi

Ono Fumito, alcoolique de premier ordre
Kumo, Territoires de la Foudre
Un beau rouquin moustachu de corpulence athlétique, bien charpenté.

Gloire à la moustache :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7882-ono-fumito-fiche-terminee#65876 https://www.ascentofshinobi.com/t8065-carnet-d-ono-fumito#67086 https://www.ascentofshinobi.com/u1169 https://www.prrltartiste.com/
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Sam 21 Déc 2019 - 17:38
Le Nakamura était paisiblement installé dans les sources chaudes depuis de très nombreuses heures, oubliant même la notion du temps. Il contemplait le ciel avec nostalgie se remémorant les périodes joyeuses de son enfance, une époque lointaine et révolue à présent. L'adulte qui l'est devait faire des choix cornéliens qui le tiraillaient, ne sachant pas comment arriver à ses fins sans pour autant mettre en danger la vie des Kumojins. Il se disait qu'aller prendre un verre allait surement l'aider à y voir plus clair. Le blondinet sorti de l'eau, s'habilla en prenant le soin de  bien remettre le cache sur son œil droit, puis quitta les lieux en quête d'un endroit paisible pour pouvoir réfléchir sans y être dérangé.


L'androgyne arpentait les rues du village sans trop savoir où s'installer, il y avait une multitudes d'enseignes qui lui faisaient de l’œil mais étrangement il n'arrivait à se décider. Sorti alors une pièce afin de remettre sa décision sur le hasard, si celle-ci tombait sur "pile", il s’arrêterait au prochain bar qu'il verrait et si la pièce tombait sur "face", il irait au bar qui avait pour réputation d'accueillir des personnes peu fréquentable . Lui qui souhaitait être au calme c'était en effet une très mauvaise idée de sa part, mais peu importe, il était prêt à relever le challenge. Lançant ainsi la pièce en l'air, celle-ci fit plusieurs tours sur elle-même avant de retomber au sol, le hasard venait de décider pour lui, il ramassa la pièce et se dirigea vers son "destin".


Syoto pénétra l'entre des racailles avec un boule au ventre, cela se voyait qu'il n'était pas du tout rassurait, mais prit son courage à deux mains et s'installa au comptoir sans faire attention à ce qui pouvait l'entouré. Commandant par la suite une boisson non alcoolisé.

« Un thé glacé s'il vous plait »


Dernière édition par Nakamura Syoto le Dim 22 Déc 2019 - 18:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 15:34
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Tehy
Kumogakure, pays des Nuages | Miel cru et pugilat


Après quelques jours sur la croupe d’un cheval, il était enfin arrivé à Kumogakure. Naguère, son voyage avait été plus long mais surtout plus rempli d’adrénaline et de tension. Il avait marché avec l’Empereur pour asseoir cette cité. Il avait été de la délégation morbide qui avait déferlé comme du magma furieux sur les murs de la splendide Cité des Sciences, avant de rentrer dans le cœur du chaos.

Par fidélité au serment qu’il s’était juré de respecter, il n’avait tué personne. Il avait seulement écarté deux ninjas kumojins de la compétition, qui n’étaient à vrai dire que des petites frappes. Autant dire que sa contribution à la conquête de la cité vassale était maigre, voire médiocre. Cela avait déclenché une accélération de son processus de formation aux arts Shinrin, le confrontant notamment à un stage endiablé qui l’avait accablé avec une peur de tous les instants, en le mettant à plusieurs reprises aux portes de la mort, comme si on avait voulu le familiariser avec cette dernière : tel les samuraïs, le clan Shinrin ne pouvait tolérer que ses guerriers craignent la mort. C’était sans doute un des motifs qui faisait que ce clan avait atteint un tel prestige aux yeux de Shinpachi.

A présent, il avait le sentiment de ne plus être le même homme et, conscient de sa force et surtout enorgueilli d’être parmi les conquérants, il marchait comme un roi dans le centre de l’illustre Kumogakure, déambulant avec d’autres soldats sur les pavés en sentinelles impériales, propageant un sentiment justifié de crainte et de dégoût. Heureusement, le grand Rei avait interdit toute forme d’oppression ; ainsi, faisant l’effort d’incarner les valeurs de l’Empire, les soldats tentaient-ils de contenir leurs pulsions.

Shinpachi se sépara bientôt du groupe avec lequel il avait vagabondé pour s’arrêter dans un bar et goûter, en solitaire, l’ambiance globale et moins contenue que celle qu’on pouvait avoir en marchant avec d’autres teikokujins. Découvrir les vraies valeurs était une chose qu’il se devait de connaître, un jour ou l’autre.

« Un shochu, avec de l’eau tiède. »

Après que le serveur eusse distillé sa commande, il prit son verre et partît s’asseoir, au plus proche de la scène où s’illustrait la chanteuse traditionnelle du bar, pour bien se délecter de cette atmosphère et de sa voix. Sa table était assez grande pour accueillir quatre personnes, mais il y resta seul, se blôtissant contre le dossier de sa chaise, croisant ses jambes avec dédain, et sirotant sa boisson sans tenir compte des multiples regards qui jugeaient cette attitude quelque peu nonchalante.

Il était le seul soldat du Teikoku dans la pièce et visiblement pas le bienvenu. Pourtant, il ignorait volontairement la tension locale pour savourer le spectacle. La chanteuse, elle-même, s’en trouvait presque déstabilisée, mais elle poursuivit toutefois sa prestation. Shinpachi ne pouvait qu’être contemplatif de la beauté de l’artiste en robe rouge et lui lança plusieurs sourires. Il ne se rendît pas compte que cela ne faisait qu’augmenter l’animosité déjà palpable derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Ono Fumito
Ono Fumito

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 18:21
Les yeux mi-clos, le rouquin s’en était allé quelque part… là haut, bien grisé. L’ouïe avait prise le dessus sur la vue. Il fondait doucement sous le poids de la foule. Le saké l’avait émoussé… complètement défoncé! Alors que son attention se portait ici et là, il s’arrêta brusquement sur la voix ravissante de la jeune chanteuse, celle qui s’exerçait à son art en toute liberté... libérée de toute entrave; elle brillait.

Reprenant conscience, désirant mettre l’œil sur ce qui l’avait tenu occupé/amusé lors de son isolement, il tourna la tête en direction de la scène et soudain, se bloqua sur les couleurs du Teikoku. Ses traits se durcirent et ses sourcils se froncèrent. Jusqu’au bout de la nuit, l’Empire du Feu venait lui miner le moral, le pousser dans une rage bestiale qu’il ne se connaissait pas. Au moment de leur annexion par le Teikoku, il avait vu tant de souffrance, entendu tant de pleures, qu’il ne pouvait envisager une quelconque entente de cohabitation. À vrai dire, la guerre n’avait peut-être jamais cessé, là-haut, dans sa tête. Une marque indélébile, une blessure rancunière soumise aux lois de l’humidité.

Le ninja frappa une première fois sur la table et l’un de ses verres manqua de culbuté. Ce soir, il était suffisamment courageux pour socialiser, délaissé l’écoute à la parole. Il s’enfila un verre comme s’il s’agissait d’un shot, puis s’en alla... un verre dans chaque main. Devant l’absurdité de sa composition, il bifurqua vers le comptoir; un jeune homme était assis-là. Fumito alla à sa rencontre, déposa sans dire un mot le verre devant lui, sourire amical sur le visage, avant de poursuivre sa route vers l’avant de l’établissement.

Il poussa une chaise au côté du Teikoku, asseyant son cul sur celle-ci, puis claqua son verre sur la table. Une quantité approximative du liquide se déversa, en une petite piscine alcoolisée autour du gobelet.

Alors comme ça, on vient s’exhiber jusqu’ici?! Ce n’était pas assez pour vous de nous prendre notre fierté, vous venez aussi nous humilier de votre prés..ence à la nuit tombée?!

Il contracta les muscles de sa mâchoire, il ne savait dire si c’était son amertume pour l’individu, pour ce qu’il représentait à ses yeux, ou simplement pour ne pas vomir.

_________________
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] 48to
© moi

Ono Fumito, alcoolique de premier ordre
Kumo, Territoires de la Foudre
Un beau rouquin moustachu de corpulence athlétique, bien charpenté.

Gloire à la moustache :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7882-ono-fumito-fiche-terminee#65876 https://www.ascentofshinobi.com/t8065-carnet-d-ono-fumito#67086 https://www.ascentofshinobi.com/u1169 https://www.prrltartiste.com/
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 19:58
Confortablement installé au comptoir, le jeune homme allait enfin pouvoir réfléchir aux choses qui le tracassaient ces derniers temps, une fois sa commande servit, bu une gorgée, puis se plongea lentement dans ses pensées. Son temps de réflexion fut plutôt court, pour cause, dérangé par un rouquin moustachu qui lui apporta un breuvage qui ne désirait même pas mais soit. Le blondinet suivait du regard le mystérieux donateur qui s'était empressé de s’attabler aux côtés d'un membre de l'Empire, renversant par la suite de liquide sur la table. Lui qui pensait pouvoir passer la soirée à être tranquille, c'était bel et bien raté.


L'occasion était vraiment parfaite, entre un Kumojin qui devait probablement ressentir de la haine à l'égard du membre de l'Empire, et ce soldat qui se pavanait comme si il était en territoire conquis. Sa soirée réflexion était gâchée alors il fallait se rabattre sur une autre distraction, qui allait surement envenimer les choses, peu importe les répercussions qui allaient en découler, l'essentiel c'était qu'il s'amuse. Il échafauda aussitôt un plan peu complexe mais qui valait le coup d'être utilisé.


Pris avec lui son verre de thé glace ainsi le verre que lui avait offert le rouquin juste avant, l'androgyne se dirigea donc à leur table. Il pouvait ressentir toute l’animosité que dégageait le moustachu à l'encontre du soldat, ce qui le mit en joie et qu'il fallait exploiter cette faille pour pouvoir entretenir cette haine entre les deux factions. Ni une ni deux le jeune homme prit place sans leur demander l'autorisation. 


« Bonsoir messieurs, je n'ai pu m'empêcher de vous regarder au loin... Vous êtes ensemble n'est-ce pas ? Que c'est courageux de votre part de vous afficher au grand jour, malgré les tensions qui peuvent exister entre les deux factions. Je vous souhaite tous mes vœux de bonheurs en tout cas ! »


Esquissa un sourire des plus amicales pour leur signifier qu'il était très heureux pour eux
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Dim 22 Déc 2019 - 21:43
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Tehy
Kumogakure, pays des Nuages | Miel cru et pugilat


Alors qu’il contemplait paisiblement la chanteuse en se laissant emporter par sa douce voix et sa musique malgré le brouhaha ambiant, il fut tout à coup interrompu dans son moment de délice par ce qu’il jugea être un impertinent, d’une part, et un audacieux, d’autre part. Toutefois, la frontière entre le courage et la parfaite inconscience semblait fragile pour ce colosse à la moustache dorée et aux muscles saillants, et s’il n’avait été assez sage pour l’aborder de prime abord par le propos, probablement que la rixe aurait commencé sans mise en garde, ce qui poussa Shinpachi à se montrer méfiant. Pour être aussi insistant face à un homme du Teikoku, en dépit de la vassalité déclarée de Kumogakure et de leur souveraineté en ces lieux, il fallait être sûr de soi et probablement apte au combat. Au vu du verre de saké que l’herculéen olibrius avait écrasé sur la table, le chapardeur songea que l’alcool avait peut-être forcé le destin de ce monstre vivant.

Il écouta l’intrus en fixant la boisson fracassée et renversée sur la table, sans montrer le moindre signe d’angoisse. A vrai dire, il avait au fond de l’âme comme une légère pointe d’angoisse au regard du gabarit du nouveau protagoniste qui se déclarait dans sa vie, mais surtout du fait de la promiscuité qui le rebutait, puisqu’il tira sa chaise tout près de lui. A cette distance, il n’avait que peu de chance d’échapper à un duel physique dans lequel il ne partait visiblement pas gagnant… du moins, en apparence.

« Ssssllluurrp… »

Ainsi parla sa gorge en engloutissant le liquide savoureux que ce titan avait failli renverser, sur sa propre table. Ce fut sa seule réponse, du moins, à ce moment. Réagir à chaud n’était jamais une bonne chose. Il continua d’esquiver le regard de l’impudent et constata, dès lors, l’arrivée d’un nouvel énergumène.

Sa déclaration lui arracha un sourire, accompagné d’un rire franc.

« Hahaha ! Merci, étranger. Vous avez un don pour pacifier les relations alambiquées ! Pour autant, je vous prierais d’excuser mon compagnon. Il fait le dur…»

Dans une acrobatie spontanée, Shinpachi s’envola de sa chaise pour atterrir sur la table, prêt à combattre. Les bras croisés, il adoptait alors un air parfaitement supérieur et arrogant, baissant ses yeux pour les plonger dans ceux du colosse ; c’était bien la seule solution, pour lui, de dépasser son persécuteur. Il termina son argument dans cette pose orgueilleuse, avec un air tout à fait sérieux et surtout, provoquant.

« … mais il bande mou. »

Le défi était lancé.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Ono Fumito
Ono Fumito

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Lun 23 Déc 2019 - 16:02
L'cul posé-là, saké à la main, il n'en revenait pas... on se foutait bien de sa gueule. Oui, oui, même le kumojin y allait de ses plaisanteries douteuses. Le rouquin était en rogne, il bouillait! Qu'on assume son identité sexuelle ne lui posait aucun problème, il ne pouvait qu'en rire, mais qu'on puisse le soupçonner de batifoler avec l'ennemi... alors là, non! Ça ne passait pas! Le colosse serra les poings, la bombe était sur le point d'exploser. La colère et l'alcool ne faisait pas bon ménage, un mélange qui n'aurait pour seul effet de le consumer entièrement. Fu' perdrait le contrôle d'ici quelques minutes, il le savait. Déjà, il avait une vision tunnelisée et ne captait plus que quelques bribes d'information ici et là. Sa conscience s'endormait peu à peu, engourdit par l’avalanche d'alcool qui déferlait dans ses veines. Il tentait de s'accrocher du mieux qu'il pouvait à la conversation, de garder cap.

Espèce de petite merde... Tu...

Soudain, le Teikoku sauta de son siège pour atterrir sur la table et il eu un mouvement de recul. Que se passait-il? Ce dernier le regarda droit dans les yeux, un petit sourire en coin avant d'affirmer... qu'il bandait mou.

Il l'humiliait devant tout l'monde! C'est alors que le peu de conscience qui lui restait disparue aussitôt. Il n'y avait plus que la rage! Sans même se soucier de son collègue ou des autres clients de l'établissement, il se leva d'un bond et empoigna l'arrière de sa chaise d'une seule main et la porta vers l'arrière - à la manière d'une batte de baseball - avant d'asséner un mouvement puissant en direction de sa première victime.

Les hostilités commençaient.

_________________
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] 48to
© moi

Ono Fumito, alcoolique de premier ordre
Kumo, Territoires de la Foudre
Un beau rouquin moustachu de corpulence athlétique, bien charpenté.

Gloire à la moustache :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7882-ono-fumito-fiche-terminee#65876 https://www.ascentofshinobi.com/t8065-carnet-d-ono-fumito#67086 https://www.ascentofshinobi.com/u1169 https://www.prrltartiste.com/
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Mer 25 Déc 2019 - 3:57
La situation entre les deux individus était plus que tendue, le rouquin moustachu et le Teikokujin étaient prêts à en découdre. L'un se tenant debout sur la table maintenant sa garde, l'autre agrippa une chaise pour s'en servir comme une arme, qui allait avoir le dessus ? L'homme ivre ou bien le ventard ? On risquait de le savoir très bientôt.

Ne voulant pas se retrouver en plein milieu de cette querelle, le blondinet fit le choix de s'écarter, assez loin pour ne pas recevoir de projectiles mais juste ce qu'il fallait pour être aux premières loges.


<< Cinq cent ryos que notre ami Teikokujin remporte le duel ! >>

Disait-il cela pour déstabiliser son compatriote ? Ou bien pour renforcer l'égo du soldat de l'empire ? Il afficha par la suite un sourire rempli de satisfaction. Allait-il prendre par au duel pour avantager l'une des deux parties ? Fort possible, il attendait le bon moment pour agir, préférant siroter tranquillement son thé glacé.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Mer 25 Déc 2019 - 16:03
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Tehy
Kumogakure, pays des Nuages | Miel cru et pugilat


La chaise suivît une trajectoire circulaire assez rapide et intensive pour pouvoir catapulter le corps chétif du teikokujin sur plusieurs mètres et le fracasser sur place. Pour autant, l’attaque fut trop prévisible pour espérer toucher un si vif animal. Dès lors que le Shinrin vit son antagoniste se lever et empoigner sa chaise, il comprît qu’il devait passer hors de distance. L’objet de bois vibra juste sous ses jambes alors que, dans un saut réflexe, il tirait les deux extrémités de sa lance.

Une fois emboîtée et dans sa forme finale, l’arme d’hast qu’il possédait lui permit de gagner une allonge certaine qui lui avait, plus d’une fois jusqu’alors, procuré certains avantages en combat. En effectuant une vrille, il se mit en position pour utiliser ce que son clan appelait l’escrime du bois sacré, et que lui avait réinterprété à sa façon pour le mettre à l’usage de la lance qu’il avait hérité de son père, en ajoutant sa petite touche personnelle.

Une triple estocade s’ensuivit. Par trois fois, la pointe de son arme vint chercher sa cible ; la première estocade au niveau du visage, pour faire reculer sa cible ; les deux secondes au niveau des jambes, afin de le blesser au niveau de la cuisse. Ce n’était pourtant qu’un début. La dernière estocade lancée, il fixa sa lance sous son aisselle et effectua des mundras pour faire apparaître, sur son flanc gauche, un grand bouclier de bois, dont l’écorce se nouait en lacets résineux entortillés les uns autour des autres, gage de sa solidité. La défense créée, il ne pouvait qu’être confiant dans la suite de l’affrontement. En armant son bouclier devant lui, il s’autorisa une petite provocation supplémentaire.

« Rassure-moi, tu as fait exprès de ralentir ton coup pour ne pas me toucher, n’est-ce pas ? Ou tu es vraiment à ton maximum ? J’espère que tes camarades ne comptent pas sur toi… »

Il regarda Syoto, et balaya toute la salle d’un bref coup d’œil. Ce qu’il allait dire était provoquant et il en avait bien conscience. Sa phrase donnait lieu à une pléthore d’interprétations possibles sur ses intentions.

« … pour protéger les murs de Kumogakure et la tête de vos souverains. »


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Ono Fumito
Ono Fumito

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 6:26
Arrrrg... Ah! Putain! Fils de... Arrrrg! Maugréa-t-il, affalé au sol, les james meurtries par l'attaque de son adversaire. Ça n'allait plus du tout. Déjà qu'il était pas mal entamé, voilà maintenant qu'on le poignardait aux jambes. À croire qu'il avait un talent particulier pour se foutre dans la merde. Espèce de petite... tu vas... Arrrrg... me le payer! Ça, tu peux en être sûr, putain! Lança-t-il avec colère, puis porta les mains à ses cuisses.

Un coup de chaise qui n'avait pas eu l'effet escompté et qui avait, malencontreusement, déclenché les hostilités. Tout était arrivé si vite, peut-être même trop vite pour le médecin éméché. Fumito avait eu de la chance en évitant un premier coup d'estoc, mais pas assez pour ceux qui suivirent. De profondes entailles meurtrissaient le haut de ses cuisses, si bien qu'il ne pouvait se tenir debout. Il devait se ressaisir!

C'est alors que le membre de la faction adverse lui planta un poignard en plein cœur, prononçant les mots qui tiltèrent en lui comme l'étincelle entrant en collision avec l'essence. Le shinobi serra les dents. Il rageait! Salaud, comment oses-tu!&!? Les mains toujours posées sur ses cuisses, il y concentra son chakra afin de cautériser ses plaies, réparer les veines entaillées et reformer les tissus touchés. Rapidement, les trous dans ses vêtements laissèrent place à une peau parfaitement intact. Il était de retour dans la partie. Entre temps, son assaillant avait fait apparaître un bouclier à ses côtés. Il ne pourrait l'approcher suffisamment.

Bondissant du sol sous l'effet de l’adrénaline, il porta la main à son ceinturon et en retira un kunai sur lequel était attaché un parchemin explosif. Fumito lança le projectile métallique en direction du ninja, sans pour autant le toucher. Celui-ci alla se planter derrière, dans la scène, à moins d'un mètre de ce dernier. Le médecin souri. C'est à ton tour maintenant! Hahahaha! En un geste de la main plus tard, le parchemin explosait. À cette distance, il ne pourrait que rafler un maximum de dégât. Tournant la tête vers l'autre kumokin, il ajouta : Tu comptes rester planter-là comme un con ou...? Merde! Celui-là commençait à le chauffer sérieusement. Comment pouvait-il rester spectateur alors qu'on riait du massacre commis récemment en ces murs? Comment pouvait-il continuer dans l'ironie?


--

_________________
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] 48to
© moi

Ono Fumito, alcoolique de premier ordre
Kumo, Territoires de la Foudre
Un beau rouquin moustachu de corpulence athlétique, bien charpenté.

Gloire à la moustache :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7882-ono-fumito-fiche-terminee#65876 https://www.ascentofshinobi.com/t8065-carnet-d-ono-fumito#67086 https://www.ascentofshinobi.com/u1169 https://www.prrltartiste.com/
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 19:19
L'habilité que faisait preuve le soldat du pays du Feu rendait cet affrontement majestueux ce qui pouvait contraster avec la brutalité pure de l'ivrogne moustachu. Le regard du Nakamura se fixait sur le membre de l'Empire, ne manquant pas ses magnifiques pirouettes, ni même l’enchaînement parfait porté avec sa lance, qui blessa par ailleurs les jambes du Kumojin en état d'ivresse. On aurait cru voir un escrimeur de renom en tout cas l'attitude du Teikokujin collait parfaitement avec cette idée. Quelque peu admiratif, le blondinet ne pu se retenir de sourire en voyant une telle dextérité émaner de cet inconnu.


Il n'oubliait pas pour autant d'observer son collègue Kumojin, qui lui semblait plutôt nerveux...Comme si ce dernier était aveuglé par la colère l'empêchant d'élaborer correctement un plan d'action. Les blessures aux jambes étaient le fruit d'un manque d'anticipation et de clairvoyance de sa part, c'était grossièrement une erreur de débutant que de foncer tête baisser. Suite à cela, un léger soupire sorti de la bouche de l'androgyne, pensant que le colosse moustachu était un écervelé de plus dans ce village de fous.


Sa pensée était bel et bien la bonne... Le kunai entouré d'un parchemin explosif que venait de sortir ce dernier, prouvait qu'il était bien déterminé à tout faire sauter. Mourir calciné dans ce lieu de débauche, sans avoir accompli de grandes choses dans ce monde, c'était hors de question. La situation l'obligeait malheureusement à lui prêter main forte, pour au moins éviter de se retrouver dans la rubrique nécrologique. Sans plus attendre, le Kumojin de vingt-trois ans sorti deux bombes fumigènes de l'arrière de sa poche, qui lança aussitôt au sol. 


Au moment du choc, une épaisse fumée fut libérée par les deux bombes, celle-ci recouvra momentanément tout le bar brouillant ainsi la vision de toutes les personnes présentes. L'occasion était donc parfaite pour le Nakamura, qui composa des mûdras, deux clones se tenaient à présent à ses côtés. Profitant de ce nuage de fumée, il transmit les indications à suivre à ses clones, une fois que ces derniers étaient au courant de la marche à adopter, ils attendaient patiemment que le voile soit levé pour agir. 


Quelques instants plus tard, le nuage de fumée se dissipa et sans attendre une seconde de plus les clones se ruèrent vers l'homme à la moustache. Était-ce le début d'un affrontement déséquilibré ? Et bien non, ils étaient là pour lui prêter main forte et accessoirement retenir ses pulsions suicidaires. Les deux clones étaient postés devant le rouquin, maintenant leur garde tout en fixant leur cible: le Teikokujin. C'est à ce moment là que Syoto daigna parler.

« La cavalerie arrive camarade ! » 


Résumé du tour:
 

_________________
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 23:56
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Tehy
Kumogakure, pays des Nuages | Miel cru et pugilat


Il ne se serait jamais attendu à faire mouche aussi vite et par chance, le colosse n’eut pas les réflexes adéquats pour esquiver la pointe de son arme qui le blessa à la jambe. Dès lors, le Shinrin songea que le duel était gagné. Peu d’individus pouvaient prétendre être en mesure de le fuir avec une jambe en moins ; et la suite de sa stratégie de combat pouvait s’appuyer sur ce simple handicap. Malheureusement, il se rendît compte alors que ce monstre colérique, agissant par instinct du moins en apparence, avait la capacité de s’auto-guérir et qu’implicitement cela signifiait que son action précédente avait la couleur de l’échec.

« Iroujutsu… »

Cette réalité perla sur ses lèvres en quatre syllabes comme des notes de musique enchaînées, révélant la réalité dans un spectacle fantaisiste, un solo de violon au milieu de tous les autres instruments. Cette capacité, plutôt rare, était fort appréciée du monde shinobi. Ainsi, se contenter de simples blessures ne le mènerait qu’à une potentielle défaite et, tout éclairé de ce problème, il songea qu’il était de prime importance désormais pour se débarrasser de ce kumojin furibond de le démunir de ses moyens, soit en lui infligeant une blessure trop grave pour qu’elle puisse être guérie aussi simplement que la précédente, soit en le privant de ses membres. Une tactique s’éveillait déjà dans son âme, malheureusement pour l’heure il se contenta de réagir aux nouveaux assauts déployés par son adversaire.

Le kunai siffla près de lui sans le toucher. Aussitôt, il lui fut aisé de comprendre qu’il s’agissait d’un piège et, dressant son bouclier en arrière, il fut littéralement soufflé par le souffle de l’explosion. Tandis que les clones de Syoto se rapprochaient du ninja médecin, il se fit la confidence que le souffle de l’explosion était en réalité destiné à le rapprocher de cet adversaire à la silhouette bien plus menaçante que la sienne ; son bouclier sacrifié dans l’explosion, il était alors à la merci des grosses pattes de ce colosse. Astucieux. Mais espérer l’avoir avec une technique aussi simple n’était que pure hérésie, et il prit presque cela comme une insulte. Si le kumojin l’avait effectivement sous-estimé, il comptait bien le lui faire comprendre en temps réel.

Son corps continuait de voler et, dans le même temps, des débris de bois vinrent lacérer son dos par endroits. Ces coupures, toutefois mineures, provoquèrent en lui une désagréable sensation de picotements. Sans son bouclier, cela aurait été sans doute bien pire, mais à présent, il avait le monopole de l’attaque. Après une série de mundras, il fit apparaître deux clones de bois puis, enchaînant d’autre signes, projeta vers l’avant depuis son corps une épaisse racine qui traça tout droit vers son antagoniste. Au dernier moment, cette dernière se dispersa de toutes parts.

« Vous n’auriez jamais dû vous mettre en travers de ma route. »

Adressa-t-il aux deux clones qui étaient venus en renfort près de Fumito et qui, malheureusement, se situaient dès lors dans l’axe de son assaut. L’arborescence fatale, en se dispersant, projeta donc sur Fumito principalement ses branches acérées comme des pointes de lances, menaçant de le transpercer de toute part tout en restant plantées dans son corps s’il ne se décidait pas à agir. Quant aux clones, il n’en tînt guère compte ; si d’aventures ils s’étaient amusés à lui faire obstacle, tant pis pour eux. Surtout, cette technique meurtrière lui permit de ralentir son vol et d'atterrir sur une table, à moins de cinq mètres de son vis-à-vis.

Derrière lui, ses deux clones de bois se séparèrent. Le premier, restant sur place, déclencha l’apparition d’un voile brumeux, véritable signature des kirijins. Plutôt que de petits fumigènes, le Shinrin préférait opter pour une technique plus dense et durable. Le second, se déplaçant, vint courir en longeant les murs. Son but était de contourner la zone pour attaquer d’un autre côté.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Ono Fumito
Ono Fumito

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 11:31
Ne fut pas sa surprise lorsque le p'tit connard vint finalement se pointer à ses côtés, deux fois plutôt qu'une.

T'as enfin... mhmmm... décidé de m'aider? Lança-t-il à son nouveau compagnon ainsi qu'à ça copie. Il était temps... Ajouta-t-il dans un chuchotement accompagné d'une roulade oculaire qui voulait bien plus que les mots.

Ce foutu Teikoku était coriace, bien plus coriace qu'il ne l'avait imaginé. Celui-ci maîtrisait donc le bois, c'était une conclusion assez aisé au vu des derniers échanges. Toujours assommé par sa consommation excessive d'alcool, il avait les idées suffisamment claires pour réaliser que se combat n'irait pas en sa faveur... En d'autres mots, il était dans la merde. Le rouquin ferait de son mieux, mais ne savait pas combien de temps il pourrait tenir à ce rythme. Les attaques du ninja étaient puissantes et malgré ses talents de guérison, n'était pas vraiment équipé au combat. Il avait quelques tours dans son sac, évidemment, mais...

Perdu dans ses pensées, comme figé dans l'temps, il fut soudain rappelé à la réalité par l'explosion de son parchemin qui n'eut pour effet que de projeter le Teikoku vers l'avant, détruisant son bouclier et l'amochant légèrement. Au moment où il croyait prendre l'avantage, son assaillant en profita pour lui lancer plusieurs racines aux pointes tranchantes. S'il ne trouvait pas une parade, il était foutu... Putain! Putain! Putain! Maugréa-t-il avant d'effectuer une série de mudras. Cette technique dévoilait l'autre facette de son jeu, mais il s'en foutait; c'était une question de survie.

Le ninja médecin cracha trois petites boules de feu qui, au contact des racines, explosèrent en consumant la majorité de celles-ci. Roulant au sol tel un gamin, il manqua l'un des piques résiduels de peu et celui-ci l'écorcha sur tout son flanc gauche. La douleur fut totale et il grimaça avant de porter la main à sa blessure. De petits bouts de bois étaient prisonnier de la plaie, il lui fallait donc les extraire s'il voulait espérer refermer sa blessure.

Alors qu'il se retournait pour évaluer l'état de son compagnon, il constata que l'établissement avait été plongé dans un épais brouillard; si bien qu'il n'arrivait pas à distinguer grand chose.

Hey! Hey toi, l'ami... l'clown! J'y arriverai pas tout seul, j'ai vraiment besoin d'un coup de main. À deux, on a nos chances, mais... euh... seul, non... Après quelques secondes? Hey! T'es là?

Fumito n'attendit pas sa réponse et balança au sol un nombre important de makibishis. Si son assaillant venait à lui, il se prendrait forcément les pieds dedans.


--

_________________
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] 48to
© moi

Ono Fumito, alcoolique de premier ordre
Kumo, Territoires de la Foudre
Un beau rouquin moustachu de corpulence athlétique, bien charpenté.

Gloire à la moustache :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7882-ono-fumito-fiche-terminee#65876 https://www.ascentofshinobi.com/t8065-carnet-d-ono-fumito#67086 https://www.ascentofshinobi.com/u1169 https://www.prrltartiste.com/
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Empty
Jeu 6 Fév 2020 - 11:00
Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi] Tehy
Kumogakure, pays des Nuages | Miel cru et pugilat


L’affrontement était à son comble. La tension s’était cristallisée dans une volonté réciproque de dépasser l’autre, et si d’aventures le soldat avait voulu se jouer de la situation, il se rendit compte au bout de quelques mundras que la chose s’envenimait et risquait de compromettre les kumojins environnants. En tant que représentant de l’Empire, il ne pouvait se permettre de souiller l’image de sa hiérarchie et encore moins dans des lieux publics comme celui sur lequel ils avaient jeté leur dévolu ; alors, tandis qu’au milieu de la scène Fumito devait sans doute extirper de sa chair les branches qui l’avaient transpercé, Shinpachi décida d’apaiser la situation. S’il avait résolument savouré la petite escarmouche, il ne pouvait décemment espérer que cette dernière se poursuivre, au risque d’être puni par l’Empire et de compromettre sa candidature à l’examen.

Après une série de mundras, il ravala la brume d’un seul bloc, gonflant ses poumons des nuages qu’il avait dispersé. En quelques secondes à peine, toute l’enveloppe laiteuse et inconsistante qui avait troublé la vision de son antagoniste disparût comme si elle n’avait jamais existé. Le Shinrin se hissa alors sur une table pour faire face à Fumito. Il se doutait bien que le kumojin avait mal pris ses provocations pour ce qui semblait être un duel presque organisé d’avance. Il s’efforça donc de se montrer plus souple.

« Hoy, le moustachu ! Je te propose que l’on remette cela à plus tard. Bientôt, un examen aura lieu dans la cité, où les shinobis pourront se départager. Je te propose de nous affronter d’homme à homme lorsque l’occasion se présentera sous de meilleurs hospices ! »

Une tentative de trêve. Serait-elle seulement acceptée par son adversaire ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170

Miel cru et pugilat [Nakamura Syoto et Shinrin Shinpachi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: