Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika

Taketora
Taketora

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Sam 21 Déc 2019 - 12:27
Quelques jours s'étaient écoulés déjà depuis les discours de l'Intendante d'Iwa. Taketora avait connu un léger regain de motivation quant à son entrainement. Si d'ordinaire, l'occurrence d'une séance d'entrainement relevait plus de l'alignement parfait des planètes que d'une réelle volonté de sa part, cette fois-ci paraissait différente. Bien sûr, le vieux tigre hésita à plusieurs reprises avant d'enfin se lancer. La voie vers le renouveau du Poing Ivre était semée d'embûches, et jonchée de cadavres de saké tous les deux pas dans le cas de Taketora.

Pourtant, étrangement, le Tigre n'était pas si Ivre que ça en ce début de matinée.
Dans la petite chambre de moine qu'on lui avait attribué dans un petit temple de la ville, il se leva, dévora un bol de riz, quelques accompagnements avant de se mettre en route. L'Académie Hashira étant un repère de jeunes, et les multiples dojos l’apanage des disciples formés à une autre doctrine martial, le choix du moine-guerrier se porta sur les hauteurs de la ville et ses grands espaces. La destination idéale pour s'exercer à la pratique de cet art singulier à l'abri des regards indiscrets. Paradoxalement, Taketora ressentait une immense fierté de représenter cet art martial ancestral, tout en ayant honte de l'afficher. Cela ne faisait que mettre l'accent sur ses penchants pour la boisson.

Tandis que ses foulées le portaient à sa destination, il repensa à ses récentes rencontres. Là où la jeunesse s'illustrait au combat, lui se laissait rouiller par les flots du temps et de l'alcool. Il en avait bien conscience. Mais cela ne l'empêchait pas de perpétuer cette tentation vicieuse. Tiraillé entre orgueil piqué au vif et une passion enfouie sous des hectolitres de saké, le Tigre peinait pourtant à se remettre en question. Les habitudes avaient la vie dure, et celle de Taketora l'était encore plus.

Finalement, après avoir broyé du noir sur sa condition tout le long du chemin, il arriva à destination. L'endroit, vaste, offrait de grands terrains permettant à tous d'occuper un grand espace sans s'encombrer. Avec sa dégaine d'ours mal léché, Taketora coula quelques foulées vers un terrain qu'il avait repéré quelques jours plus tôt. Là, les roches offraient une protection idéale, tout en servant de support à quelques techniques bien placées. Aussi, grande fut la surprise de l'ivrogne quand son havre de tranquillité fut occupé par une petite silhouette. Le Tigre s'en approcha davantage, jusqu'à la dévisager : une nouvelle gamine.

« Mais y a que des gosses dans ce village, ma parole, s'exaspéra à lui-même Taketora. Des gamines, de surcroît. »
Effectivement, celle qui occupait la prétendue place de Taketora n'était autre qu'une jeune fille venue s'entrainer à la pratique du Taijutsu. La fierté mal placée du moine-guerrier fit alors son retour. Il hésita à interpeller l'occupante, à l'inviter à rentrer chez elle si elle ne souhaitait pas se blesser avec ses petites mains fragiles. Il s'apprêtait à convertir ses pensées en un flot d’agressions cassantes. Mais quelques longues secondes passées à proximité de la combattante eurent raison de l'hostilité de Taketora. La kunoichi se défendait bien, il l'admettait. Il resta alors immobile, les bras croisés, à l'observer attentivement. Tout en se refusant de l'admirer et de reconnaître pour l'heure son potentiel.

Peut-être que cette jeune ninja était de la même trempe que ces kunoïchis émérites dont le nom était sur toutes les lèvres des habitants d'Iwa : Hyūga Toph ou Nagamasa Hisa pour ne nommer qu'elles. Il préféra alors laisser sa chance à l'artiste martiale en herbe. Tout en entretenant au fond de lui la perspective d'effrayer la kunoichi par sa simple présence, et ainsi, récupérer la place qu'il s'était attribué tout seul.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Yawa Seika
Yawa Seika

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Dim 22 Déc 2019 - 3:11
Un nouveau jour, un nouvel entraînement. Il serait plus simple de parler des jours où Seika ne s’entraîne pas, mais cela deviendrait morne et sans intérêt, d’autant que nôtre petite protagoniste serait très peu représentée, dans ce cas-là. Aujourd’hui est un jour spécial, il fait partie de ces rares jours où la Yawa pratique l’art noble des Portes Célestes. Il est bon de préciser que contrairement à la majeure partie de ses pratiquants, elle a toujours été seule dans son apprentissage, faisant d’elle une sorte de génie, même si personne n’est vraiment au courant de ça à l’heure actuelle, rendant cet exploit plutôt inutile. Dès les premières lueurs de l’aube, la jeune fille commence à effectuer des échauffements basiques, puis des plus poussés, avant d’enchaîner sur des coups allant crescendo, tantôt dans le vide, tantôt en opposition à des pantins de bois assez robustes. Mais ceci n’est que le prélude, et déjà toute transpirante d’avoir subi un entraînement aussi poussé, la Genin lance ses derniers coups, ne se rendant même pas compte qu’elle est observée.

A ce moment-là, elle cesse tout mouvement avant d’adopter une posture se voulant « concentrée ». Elle tente de garder un contrôle aussi parfait que possible sur son chakra, même si ce n’est pas son fort. La jeune fille inspire, puis expire, à plusieurs reprises, pour trouver un rythme assez stable. Lorsqu’elle y parvient, elle ouvre les yeux, et commence à libérer un peu de son chakra. Elle ouvre alors la première porte céleste, rompant ainsi la limite naturelle imposée par son corps sur ses muscles. Habituellement, un ninja pourrait utiliser jusqu’à 20% de la puissance de ses muscles, mais l’ouverture de cette porte, située dans le cerveau, annule l’effet régulateur du cerveau sur les muscles, rendant possible l’utilisation de ses derniers jusqu’à 100%. En d’autres termes, Seika dirait que « On devient super rapide, super fort, et ça part dans tous les sens, c’est la folie ! ». Néanmoins, elle ne l’a jamais utilisé en combat réel, sa force dépassant la limite des autres Genin qu’elle a côtoyé jusqu’ici, elle a trop peur de blesser quelqu’un sérieusement.

D’un point de vue extérieur, cela ressemble surtout à une sorte de transe, ses yeux devenant blancs, son corps presque rouge, et ses veines ressortant plus intensément. Son souffle devient aussi un peu saccadé, mais ce stade est encore contrôlable, et les répercussions sont plus faibles que pour les autres portes qu’elle maîtrise, à savoir la deuxième, troisième et quatrième. Se mettant dans les starting-blocks, elle déclenche une charge à une vitesse impressionnante, et vient frapper le pantin en plein ventre. Ces pantins-là sont bien plus résistants que la moyenne, et c’est pour cela que la Tsuchijine a choisi cet endroit. Le coup porté est violent, et sans défauts. La structure boiseuse bouge dans tous les sens, et la terre tremble légèrement autour du point d’impact, générant également une bourrasque de vent qui décoiffe la belle fleur. Lorsqu’elle revient sur ses appuis, elle referme la première porte, et souffle pour retrouver un rythme cardiaque normal.

« Bon, maintenant, la deuxième porte… Je pense que ça devrait le faire avec ce… »

Mais soudainement, elle se retourne et remarque qu’elle était observée par un vieil homme. Veut-il s’entrainer ici ? La politesse pousse la Genin à lui laisser l’endroit. Après tout, elle y a déjà passé une bonne heure, et ne voudrait pas se l’accaparer.

« Bonjour monsieur, désolé, je ne vous avais pas vu ! Je vais vous laisser la place, j’irai tester mes techniques ailleurs ! »

Elle commence alors à quitter les lieux…



_________________
Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Taketora
Taketora

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Ven 27 Déc 2019 - 18:26
Avec sa stature imposante et son regard grincheux, Taketora tenait actuellement plus de l'ours mal léché que du tigre. Il espérait pouvoir obtenir sa place tant convoitée, les bras croisés, comptant sur sa silhouette menaçante pour intimider une jeune fille. Manque d'éthique à part, le moine-guerrier en profita également pour jeter un œil aux compétences martiales de la nuisance qui lui faisait face.

Ce qui, initialement, s'apparentait à une mauvaise nouvelle se transforma en bonne surprise.
Lorsque le Tigre se présenta sur les lieux, la kunoichi avait déjà terminé son échauffement et frappait à plusieurs reprises des mannequins d'entrainement. L'instant d'après, la jeune Iwajin concentra son aura, avant de lever le premier verrou psychique d'une longue série : les Portes Célestes. De l'irritabilité, Taketora passa à la stupéfaction. Il était étonné qu'une si jeune fille soit en mesure de maîtriser pareil pouvoir lui conférant un halo menaçant et une puissance décuplée. Et pour cause : lui aussi avec accès à l'art ésotérique des Hachimon, les Huit Portes.

L'étonnement continua d'alimenter les sens du guerrier, alors que l'adepte devant lui faisait preuve de son talent avec la première porte débloquée. Taketora l'observa plus attentivement. Il s'émerveillait et rageait d'un tel don pour le Taijutsu à un tel âge. En regardant discrètement la kunoichi, il voyait également le jeune Tigre s'initier aux arts martiaux ancestraux avec passion. Aujourd'hui, sa passion était presque morte, mais cette noble vision la raviva, au moins temporairement.

Il espérait à présent en voir davantage. Voir jusqu'où elle était capable d'aller. Après la première porte, la Porte Initiale, venait la Porte de la Guérison. Mais à la grande déception de Taketora, la kunoichi remarqua sa présence et s'interrompit dans son entrainement en solitaire. Comme prévu, elle se plia au massif Tigre, et lui proposa de céder sa place. Mais entre temps, le moine avait déjà changé d'avis, ce qu'il ne tarda pas à faire comprendre auprès de la kunoichi.

« Tu peux rester ici. Essaie tes techniques, tu me déranges pas. Au contraire. »
Une rare scène se produisit sous les yeux de la combattante : Taketora était en train de lui sourire. Le moine décroisa les bras, et ses mains accompagnèrent ses paroles, invitant davantage à ce qu'elle reste pour faire montre de ses pouvoirs.
« Montre-moi jusqu'où tu peux aller, petite. »
Il fallait profiter de ces rares moments d'illumination. Ce n'était pas tous les jours que l'ancien détenu se sentait d'humeur à s'entrainer.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Yawa Seika
Yawa Seika

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Sam 28 Déc 2019 - 13:07
Seika a déjà décidé de partir, ne voulant pas déranger cet homme imposant et plutôt intimidant qui lui fait face, et ayant bien assez pratiqué son art en ce lieux pour aujourd’hui. Mais la réponse est inattendue, et la petite est indécise quant aux raisons qui ont pu pousser cette personne à lui dire de continuer. Qu’un homme assez âgé soit tenté d’observer une jeune fille pratiquer le Taijutsu est plutôt étrange, mais l’adolescente est bien trop naïve pour penser à mal, alors elle répond au sourire de l’intrus par un sourire, plus affirmé et plaisant que celui de l’ours mal léché. Jusqu’où elle peut aller ? Hum, cela veut dire la troisième porte, car elle est seulement au stade d’entraînement pour débloquer la suivante, les prérequis pour ne pas se retrouver à l’hôpital étant bien plus importants, et la concentration plus grande pour la déverrouiller.

« Vous voulez m’observer ? Ben, je peux vous montrer, même si je n’aime pas trop dévoiler ce genre de choses aux gens, je suis assez effrayante quand je dépasse la deuxième porte… »

Ne voyant que peu d’objections à la demande du nouveau venu, la Genin lui tourne le dos à nouveau, et vient reprendre la même position qu’avant. Elle redouble de concentration pour ce qui suit. Les Portes Célestes ont un contrecoup évident sur le corps de l’utilisateur, étant donné leur tendance à outrepasser les limites du corps humain, mais une utilisation courte limite ces conséquences. Elle l’a compris depuis la première utilisation qu’elle en a fait, lorsqu’elle a passé une semaine entière à l’hôpital pour avoir mal géré son temps. Depuis, elle ne l’a utilisé qu’en entraînement, et moins de dix secondes pour chaque porte. Fixant le pantin, elle sait que celui ne résistera pas au-delà de la porte qu’elle compte activer. Les deux premiers verrous situés dans le cerveau se brisent, décuplant ses forces, sa vitesse, ses réflexes, mais commençant déjà à attaquer ses muscles. Reculant un pied, elle arme son poing droit, et en un temps très court, elle se retrouve au niveau de sa cible, la frappant encore plus fort qu’auparavant. Non contente d’avoir pu placer un coup, elle enchaîne avec quatre autres, qui laissent des marques sur la surface métallique de la marionnette, qui ne tiendra pas très longtemps à ce rythme.

Remarquant son déchaînement un peu trop enjoué, Seika revient en arrière, refermant les deux portes précédemment ouvertes. Son corps est déjà un peu tourmenté, de légères courbatures se faisant sentir sur une bonne partie de ses muscles. Il ne faudra pas s’éterniser sur la prochaine. Sans même jeter un œil vers le vieil homme, la jeune fille passe à la suite, libérer cette fois les trois premiers verrous psychiques, avec un poil de difficulté, l’enchaînement étant complexe. Sous la moelle épinière, c’est là que ce trouve le suivant. L’effet est différent, sur son corps, celui-ci débloquant une force de frappe importante, et changeant encore un peu son apparence. Sa peau est rouge, un halo vert l’entourant, ses veines ressortant encore et ses yeux deviennent blancs, lui donnant une apparence plutôt effrayante, comme annoncé, et tout de suite bien moins mignonne. Chargeant une partie de l’énergie débloquée, la Yawa se rue sur le pantin, disparaissant presque tant la vitesse est grande, et accompagnée de cette grosse énergie libérée, elle le frappe avec un coup de pied descendant qui vient littéralement couper le pantin en deux. Sans attendre, elle referme de nouveau les portes, pour ne pas subir de blessures graves. Elle revient alors vers son acolyte, en boitillant légèrement, et lui dit :

« Voilà, pour l’instant je ne peux pas faire mieux, je dois encore progresser… Mais j’espère que c’était ce que vous vouliez voir ! »




_________________
Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Taketora
Taketora

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Dim 29 Déc 2019 - 23:21
Grâce à l'approbation ingénue de la jeune kunoichi, Taketora fut en mesure de rester un peu plus longtemps sur place pour l'observer. Il était rare pour le colosse d'apprécier un autre artiste martial, surtout aussi juvénile, et encore plus avec la maîtrise des huit portes. Taketora avait hâte de voir de plus près le résultat de l'entrainement de cet enfant dont il ignorait le nom. Mais c'était là sans compter sur l'innocence dont elle fit preuve en répondant à la demande de son interlocuteur. Soucieuse de son apparence lors de l'exécution de ses techniques, la kunoichi craignait d'apeurer son unique spectateur. Cette considération fit gentiment rire le Tigre.
« Tu as l'impression que j'ai l'air d'être facilement effrayé ? Hahahaha, tu es bien mignonne toi ! Vas-y, lâche-toi comme tu peux, t'en fais pas pour moi gamine. »
Après un nouvel éclat de rire, le moine-guerrier se fit silencieux. Les mains dans le dos, il se concentra uniquement sur la démonstration de la kunoichi anonyme. Il ne réalisait pas totalement, avec le recul, mais obtenir une telle performance était une aubaine. Du fait des contre-coups terribles des arcanes des huit portes, il paraissait suicidaire de se permettre de libérer les verrous psychiques octroyant une telle force pour une simple démonstration. Entre indulgence naïve de Yawa Seika et présence intimidante de Taketora, difficile de placer le curseur entre ces deux faits.

Simple exhibition ou pas, cela n'enleva pas toute la prestance de cet art. L'enfant retira à nouveau le carcan spirituel qui empêchait à son corps d'exprimer son plein potentiel. Son aura l'entoura brusquement. La scène était plaisante pour les yeux de l'artiste martial. À mesure que les verrous sautèrent, la vision devenait plus impressionnante encore. Il y eut successivement la Porte Initiale, la Porte de la Guérison, et enfin la Porte de la Vie. Trois portes. Une performance pour le moins plus que convaincante. Taketora se serait largement contenté de l'ouverture des portes, mais l'Iwajine tâcha de montrer l'effet de ces libérations sur de malheureux pantins. Pareillement, il s'abstint de commentaire lorsque la kunoichi annula la troisième porte et s'excusa de ne pas pouvoir aller au-delà. La Porte de la Vie marquait le début de contrecoups terribles pour l'utilisateur du Hachimon Tonkou.

« C'était parfait, petite ! Avec c'que tu m'as montré, j'suis sûr que tu pourras facilement aller plus loin. »
Elle pouvait s'estimer heureuse de bénéficier d'autant d'éloges de la part du Tigre Ivre d'Iwa. Après la réunion au sommet des guerriers revenant du raid sur Tetsu, le moine avait développé une sorte de complexe à l'égard des petits génies d'Iwa. Avec une fierté mal placée et un caractère bourru, exacerbé par la boisson, Taketora avait du mal à admettre son infériorité face à ces prodiges.

Mais tout changerait à partir de maintenant. Le Tigre était de retour sur les terrains d'entrainement, décidé à revenir à son niveau d'antan, et à le dépasser par la suite. Ses mains quittèrent son dos. Taketora fit craquer ses doigts, sa nuque, s'étira les jambes, et interpella

« Allez, à mon tour, admire le travail ! »
Les bras le long du corps, et les avant-bras parallèle au sol, poing fermés, il se lança. La Porte Initiale prenait sa source dans le cerveau de son utilisateur. Il ferma donc les yeux, afin de visualiser ce rempart psychique qui l'empêchait d'accéder à son plein potentiel musculaire. Le Tigre insuffla profondément. Puis il ouvrit subitement les yeux. Une vague de chakra s'expulsa de son corps. Il venait d'ouvrir Kaimon, la Porte Initiale. Cette réussite couvrit discrètement de joie le moine-guerrier. Dorénavant, il souhaitait sauter les étapes, afin d'impressionner la kunoichi. Et pourquoi pas, l'aider à s'améliorer dans le dangereux art des Huit Portes.

Afin de réaliser cet exploit, il se rappela que son rachis constituait le réservoir principal des verrous psychiques qu'étaient les Portes. Il réitéra alors le même rituel que précédemment. Cependant, il fut impossible pour Taketora de rouvrir les yeux. Et pour cause : sa volonté fut insuffisante pour libérer une quelconque autre porte que l'Initiale. Taketora crut dans un premier temps à une erreur. Il recommença plusieurs fois, le laissant immobile, yeux clos pendant de longues secondes. Mais il fallait accepter la vérité : le Tigre avait perdu en pratique. Cet échec lui fit serrer le poing et grincer des dents. Mais il fut bien incapable de l'assumer en face d'une enfante de quinze ans. À la place, il préféra s'enterrer dans une mare d'excuses, comme à son habitude.

« Hum… on dirait bien que je suis un peu rouillé. Ça fait longtemps que j'ai pas utilisé le Hachimon Tonkou. »
Pour le coup, il n'avait pas tort. Mais ce détail cachait son incompétence latente.
« Je t'ai pas demandé ton nom au fait. Moi c'est Taketora, le Tigre Ivre d'Iwa ! »
Il n'avait pas de quoi afficher fièrement son sobriquet. Pourtant, c'était ce qu'il s'était mis en tête en s'imaginant gagner du temps en tapant la discute avec la kunoichi. Convaincu que l'ouverture de la seconde porte ne serait qu'une question de secondes, il attendit la réponse de l'adolescente, espérant au passage quelques tuyaux pour parvenir à son but…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Yawa Seika
Yawa Seika

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Ven 3 Jan 2020 - 21:52
Seika a réussi à faire la démonstration des trois premières portes célestes, chose qu’elle n’avait jamais fait auparavant. Montrer sa force l’effraie plus que ça ne lui plaît, et elle ne tire aucun plaisir à être flattée par les autres. Néanmoins, répondre à une demande comme celle de l’homme âgé est une chose normale, tant que ça ne dépasse pas certaines limites bien sûr. Pour le coup, la Yawa s’en sort bien, car elle est parvenue à ouvrir trois portes sans que ses muscles ou ses os ne rompent. De retour devant l’immaculé, la brune écoute ses mots avec beaucoup d’attention, comme à son habitude, et rougit légèrement aux compliments. Elle n’a pas fait ça dans le but de recevoir des mots gentils, mais il est évident que cela a un effet sur elle.

« Eh bien, merci, j’espère progresser pour rendre papa fier, là-haut ! »

Comme une prière lancée aux cieux, l’utilisatrice des portes célestes n’a pas de tabou à parler de son père décéder, après tout, elle a toujours été fière d’être sa fille, de son vivant ou dans la mort, il reste sa plus grande source d’inspiration. Se disant que l’homme avait eu son petit spectacle gratuit délivré par une adolescente zélée, la Genin s’apprête à partir, lorsque le bourru dit quelque chose d’inattendu. Il est lui aussi capable de le faire ? Alors elle le regardera, depuis le temps qu’elle voulait rencontrer un autre artiste martial pouvant l’imiter. Le regard déterminé, elle ne perd pas la musculature du trentenaire de ses petites noisettes qui lui servent d’yeux. Le blanc parvient en effet à ouvrir la première porte, mais semble échouer pour la seconde. Personne n’est parfait, et la petite garde un sourire encourageant, pensant que cela l’aidera. Ce-dernier précise être rouillé, ce qui force la jeune fille à pencher la tête, en quête de cette rouille dont il parle.

« Vous savez, monsieur, moi pour activer la deuxième porte, j’essaie de faire le vide dans mon esprit, et surtout, je relâche tous mes muscles. Enfin, ce n’est peut-être que pour moi, mais il faut vraiment que mon corps soit détendu au maximum… Après, une fois ouverte, je peux me lâcher et courir très vite ! »

Sans vouloir lui manquer de respect en lui donnant un conseil, Seika ne retient néanmoins pas son envie d’aider. Dit de cette façon, elle pense qu’il ne le prendra pas mal, même s’il a l’air un peu brute et qu’il pourrait lui mettre un droite assez violente en retour. Lorsque l’adulte se présente, la petite rougit et commence à bégayer, très gênée d’avoir oublié de se présenter alors que la politesse est primordiale pour elle.

« En…enchantée, monsieur Taketora ! Moi je suis Yawa Seika, la fleur fragile, littéralement hihi ! »

Une fleur fragile qui maîtrise les portes célestes… Une opposition bien sarcastique.



_________________
Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Taketora
Taketora

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Dim 19 Jan 2020 - 15:19
La maîtrise de la deuxième porte céleste était loin derrière Taketora. Pourtant, ce retard n'empêcha pas le moine-guerrier de jouer la montre pour tenter à nouveau de reproduire cet exploit du passé. En discutant avec la jeune kunoichi, il se rappelait de ses échanges avec le vieux maître. Le Jōza lui avait rapidement parlé des bases des huit portes célestes. À ce moment-là, le Tigre n'avait pas encore démarré sa formation dans l'art du Poing Ivre. Le moine-guerrier en devenir qu'il était finalisait son entrainement dans les bases des arts martiaux. L'ouverture des Portes représentait une finalité pour les artistes martiaux les plus assidus dans le Taijutsu. Et pour ceux dépourvus de don héréditaire, il s'agissait d'une capacité de choix. Taketora ne dérogeait pas à cette aspiration. Et c'est ainsi qu'il fut en parallèle formé aux prémices du Hachimon Tonkou.

Mais voilà que dorénavant, le passage des flots du temps, frelatés d'alcool, faisait effet sur sa prétendue maîtrise de ce talent. Afin de combler son retard, et aussi pour se remémorer de ses réflexes passés, Taketora sollicita indirectement quelques conseils de la demoiselle. Après un brin de compassion suite à l'annonce de son père décédé envers qui elle dédiait ses efforts, la kunoichi s'exécuta et révéla son "astuce". Un simple relâchement, afin d'atteindre la plénitude requise pour déverrouiller la Porte de la Guérison. Celle qui se présenta sous le nom de Yawa Seika peina à révéler son identité, certainement gênée en présence de Taketora. De son côté, le colosse avait déjà envisagé de faire le vide dans son esprit. L'exercice se révéla une tâche ardue: après tout, comment faire disparaître ces images de saké et de shochu qui rythmaient son existence ?

Une pensée sincère envers son vieux maître le fit culpabiliser et effaça provisoirement cette image pernicieuse de ses méandres. L'instant d'après, un halo de poussière se souleva autour des pieds du moine-guerrier. En son être, il sentait que son chakra fluctuait, pareil à un barrage incapable de contenir la crue. Son crâne chauffait, avant que ce feu de l'esprit ne se diffuse à l'ensemble de son corps. Victorieux, l'utilisateur de la Porte de la Guérison esquissa un large sourire.

« Tu as vu ça, petite fleur ? Je suis pas si rouillé que ça, finalement ! »
Il ricana franchement de son succès. Mais le poids des années fit à nouveau effet. L'ouverture de la deuxième porte céleste imposa son lot d'effets néfastes. Une terrible concentration constituait le prix à payer pour avoir l'honneur de fanfaronner comme le faisait Taketora. Son sourire se ternit, sous la fatigue, alors qu'il luttait maintenant en silence pour maintenir cet état de surhomme. Il serra les dents, ainsi que les poings. Le colosse batailla avec ce chakra bouillonnant qui affluait de toute part dans la moindre fibre de son être. Finalement, au terme de dix longues minutes, le moine-guerrier parvint à stabiliser cet état d'énergie jusqu'à présent chancelant. D'épaisses veines se dessinaient sur ses tempes, battant le rythme d'une lutte intestine de tous les instants.
« Alors Seika, t'en penses quoi ? Prochaine étape: la Porte de la Vie ! »
Pour parvenir à un tel exploit, Taketora devait d'abord réaliser qu'il soit en mesure de maîtriser totalement la deuxième porte. Pour l'heure, ce n'était pas un fait accompli, au vu de la concentration que cette porte imposait au colosse. Mais sa fierté lui refusant de perdre la compétition qu'il venait de s'imaginer seul face à Yawa Seika, Taketora ne put s'empêcher de songer à l'étape suivante. Et par son regard, fermement planté sur la silhouette fragile de la Genin, de solliciter à nouveau son appui pour éponger son retard dans la pratique des huit portes célestes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Yawa Seika
Yawa Seika

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Empty
Dim 26 Jan 2020 - 13:04
Taketora semble bien se débrouiller. Dans son esprit naïf et juvénile, Seika a du mal à savoir si le vieil homme est vraiment un ancien maître de la capacité des portes célestes l’ayant oubliée, ou s’il apprend simplement de manière très rapide. Il est difficile de concevoir que cet art très complexe puisse être maîtrisé en quelques minutes, mais pour la petite brune, l’idée qu’il puisse exister des héros surpuissants dotés d’un génie naturel leur permettant de tout comprendre assez vite n’est pas à exclure. Plus tard peut-être, elle se rendrait compte que c’est tout bonnement inimaginable. Quoi qu’il en soit, elle reste attentive à la démonstration de cet homme mystérieux qui n’hésite pas à passer du temps avec une jeune fille deux fois moins âgée, là où beaucoup de shinobis de son âge étant en retard de force auraient trop honte pour le faire. Elle respecte sa décision, aussi bien en ce qui concerne son choix de reprendre son apprentissage des portes célestes, que celui de le faire devant une enfant impressionnable.

La belle fleur ne rate pas un mouvement, même si pour le coup il n’y en a pas tant que cela, et qu’à moins d’être un Hyûga, elle ne réussira pas à voir grand-chose se produire étant donné que tout est interne. L’homme à la chevelure blanche semble parvenir à un résultat, et s’en vante devant la Genin, qui sourit, heureuse qu’il y soit arrivé, mais ce-dernier semble ne pas bien contrôler cette transformation. Les contrecoups sont inévitables, mais en maîtrisant mieux la technique, ils sont moins lourds, et on peut tenir plus longtemps. Bien sûr, un autre prérequis est de bien entraîner son corps, et si la jeune fille est pour l’instant limitée à la troisième porte, c’est aussi parce que son corps ne tiendrait pas une de plus, d’où ses entraînements toujours plus nombreux pour renforcer muscles et os. Pour le second cas, encaisser est la meilleure solution. En effet, on dit d’un os cassé qu’il se répare plus fort qu’avant, mais c’est aussi vrai pour un os maltraité, à plus petite échelle. Dans peu de temps, la fille de cuisiniers pourra tenter d’augmenter encore sa force, elle le sent.

« C’est génial, vous arrivez à ouvrir la deuxième porte ! Mais il faut faire attention, je vous déconseille de tenter l’ouverture de la troisième si déjà la seconde vous fait souffrir. Il faut stabiliser votre chakra, sinon vos muscles peuvent exploser, d’après ce que disent les livres ! »

Elle affiche une mine un peu effrayée, pas du tout à l’aise à l’idée de voir l’adulte exploser de toutes parts sous ses yeux. En plus, elle n’est pas médecin et ne pourra pas l’aider si cela devait arriver, alors elle sent que ce n’est pas du tout bon. Mais il comprendra probablement, et à sa mine, la Yawa remarque tout de même qu’il parvient à contrôler un peu cette nouvelle forme. Alors elle peut au moins l’aiguiller pour la suite.

« Pour la porte de la vie, vous avez pu voir que j’ai encore un peu de mal à la contrôler totalement, mais pour quelques secondes, je peux l’activer. C’est un peu plus compliqué de l’ouvrir, elle se trouve au niveau de la moelle épinière, et la façon la plus simple est de « briser » le verrou. J’ai lu ça dans un livre, il faut envoyer une quantité de chakra importante pour forcer l’ouverture, et derrière, on devient vraiment, vraiment fort ! Je pense qu’à partir de ce stade, on est considéré comme au-delà d’un surhomme… Enfin, c’est ce que disait le livre, alors je n’imagine pas les portes supérieures ! »

Plus on ouvre de porte, plus le risque de devenir gravement handicapé voire de mourir est grand, mais en échange on acquiert des capacités physiques que nul ne peut surpasser. Une vitesse, une force et des réflexes toujours moins humains à force que l’on s’approche de la huitième porte. Enfin, le livre dit aussi que personne n’est encore parvenu à l’ouvrir, et que même la septième porte est le Saint Graal des artistes martiaux qui utilisent cet arcane. Une poignée y sont parvenus, et tous en ont payé le prix, devenant infirmes ou mourant. Il paraîtrait que la huitième porte, si elle était ouverte, engendrerait une mort certaine, mais d’un autre côté, elle donnerait des capacités divines à son utilisateur. Personne au monde ne serait capable de survivre à quelqu’un qui ouvre cette porte…




_________________
Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983

Kung Fu Kid ✢ Yawa Seika

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: