Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Artifices et Zombies
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 14:45 par Damahara Kamui

» Renaître à partir de poussières
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:58 par Aditya

» Ô BIENVEILLANT GARDIEN SYLVESTRE
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:58 par Aditya

» Esprit mortel [ADITYA]
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:58 par Aditya

» Tout est une question d'herbe [Aditya]
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:58 par Aditya

» Prothésez-moi (Libre)
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:57 par Aditya

» Suivre l’envol du corbeau — ft. Meikyû Raizen
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:57 par Aditya

» Lever le voile sur les nations — ft. Hyûga Toph & instances iwajines
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:57 par Aditya

» Voyage n°2 du Marchand Shinobi
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 13:57 par Aditya

» [Alerte] L'Esprit de la Côte
Refermer la poigne de l'Empire EmptyAujourd'hui à 12:43 par Yamanaka Kiyon

Partagez

Refermer la poigne de l'Empire

Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Refermer la poigne de l'Empire Empty
Lun 23 Déc 2019 - 7:03
Refermer la poigne de l'Empire Rq1e
Kumogakure, pays des Nuages | Avant l’examen


« Mes respects, mon Lieutenant. »

Shinpachi se figea au bout d’un mouvement d’inclinaison, la tête baissée en guise de dévotion et de respect pour la hiérarchie. Ses yeux vermillon plongés vers le sol humide, inondé par la pluie, il symbolisait tout ce que le Teikoku avait de protocolaire, de digne et d’établi, en somme, la quintessence d’une organisation militaire intègre et méthodique. Si l’allure pouvait paraître aliénante au prime abord, elle était en fin de compte la garantie d’une confiance sereine vis-à-vis de la puissance organisationnelle de l’armée impériale qui avait sous bien des aspects prouvé sa supériorité, à la fois par sa puissance, mais surtout par sa dimension tactique bien ficelée. Comme des fourmis ouvrières prêtes à se sacrifier pour la colonie et la Reine Mère, en dépit de toutes les souffrances qu’elles pourraient endurer avant de rendre l’âme, les soldats de la trempe de Shinpachi étaient prêts à tout pour défendre les valeurs de l’Empire.

S’incliner ne le rendît pas négligent pour autant. Il garda une prise ferme sur les racines qui menottaient, dans le dos, les mains d’un adonis d’une quinzaine d’années. Le protagoniste en question, les yeux noirs porcins et les cheveux bruns noisette, le nez rond et les joues creuses, était habillé de la tête aux pieds par un ensemble kumojin. Sur son front trônait fidèlement le bandeau de sa patrie. Il lançait en direction du colosse des yeux sauvages.

Pouvait-il seulement susciter la crainte de l’impressionnant Akimichi écarlate qui, de haut de sa stature, avait sans doute la capacité de le broyer d’une main ? Sans doute que non, songea Shinpachi en relevant la tête, sa main tenant toujours fermement les liens qui retenaient son otage.

« Soldat Shinpachi, du clan Shinrin. Je patrouillais dans la cité lorsque j’ai croisé cet individu qui nous épiait au loin. Il a tenté de fuir lorsque nous l’avons décelé. Il nie cacher ni comploter quoique ce soit, mais je doute que ce soit la vérité. »

Le garçon ne disait rien pour se défendre. Pris au piège, il semblait vouloir attendre le verdict de l’autorité supérieure pour se prononcer. Pour lui, le soldat Shinrin n’était qu’un pion.

De là où ils étaient, ils n’avaient pas un bon visuel sur le lieutenant. Ce dernier était à moitié camouflé derrière des parchemins blancs sur lesquels étaient peints des kanjis, entre autres : « officier de permanence ». Ces parchemins faisaient office de rideau et empêchaient quiconque de pouvoir jeter ses yeux curieux derrière eux. Ils occultaient tant la tente que le lieutenant qui s’y situait. L’Akimichi allait-il se dévoiler ou rester dans la tente ? Une question qui se préciserait dans les secondes qui allaient suivre…



* * *


L'illustre Shinrin resta plusieurs minutes devant la tente avec une patience qui semblait infinie. A côté de lui, sa proie avait beau gesticuler, il avait déjà posé ses griffes dessus et tant qu'il n'avait pas reçu d'ordre, il ne pouvait décemment pas la relâcher.

Seulement, les consignes ne vinrent jamais. Désabusé, il relâcha sa prise en lui adressant un regard fauve. Lorsque sa tête se tourna pour contempler de nouveau la silhouette cachée derrière la tente, il se fit la confidence que ce Lieutenant ne méritait sans doute pas le temps qu'il avait sacrifié pour lui obéir.

Au fond de son âme, une ambition était née. Celle de surclasser tous ces faux supérieurs tout en promouvant le clan Shinrin ; la promesse d'asseoir sur eux son joug et de se venger d'avoir été, ce jour, l'ombre d'un soldat négligé par l'insouciance des élites.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170

Refermer la poigne de l'Empire

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: