Soutenez le forum !
1234
Partagez

Nous aimons le bois — OKIKO

Sae
Sae

Nous aimons le bois — OKIKO Empty
Lun 23 Déc 2019 - 21:29
Automne 199, Kaze no Kuni.

« Comment se porte-t-elle ? »
« Le Sujet Sept a montré une certaine agressivité dernièrement. »
« Pouvez-vous développer très chère ? »
« Bien évidemment Monsieur. Elle s’en est prise violemment au Sujet Douze pour une histoire de poupée. »
« Dans quel état se trouve le Sujet Douze ? »
« Il est décédé. »
« Comment ? Il n’y a aucune arme à leur portée. Les sujets sont confinés et le service de sécurité aurait mis un terme à cela. »
« Il a essayé, mais il n’avait pas les outils à leur disposition pour l’arrêter. »
« Comment ? »
« Le Sujet Sept possède des talents cachés. C’est une marionnettiste, elle a étranglé avec ses fils le Sujet Douze. »
« A cause d’une poupée ? »
« Oui, monsieur. Souhaitez-vous qu’on la corrige comme il se doit pour la perte d’un sujet ? »
« Non, cela ne sera pas la peine. Nous allons la mettre en situation. »
« Que voulez-vous dire ? »
« Nous allons la mettre en danger, que sa vie ne tienne plus qu’à un fil. »

De nos jours, Complexe Shinobi, terrains d’entrainements.

La jeune femme était assise, les jambes en tailleur. La marionnettiste regardait son pantin de bois, des fils de chakra reliaient les doigts de la belle à sa créature. Sae parlait à cet être inanimé avec sa voix douce est cristalline sachant qu’aucun son ne sortirait de la marionnette. Néanmoins, à l’aide de ses fils la Kunoichi faisait bouger légèrement sa création pour donner une interaction à l’arme shinobi. La Genin du village de la Brume aimait converser avec ce pantin fait de bois, elle était sa favorite et ce pour une raison simple : cette marionnette reprenait les traits de sa petite sœur décédée.

Yumi était la sœur de la belle et toutes les deux se trouvaient au marché le jour de l’attentat où seule Sae survécu même si elle fut mutilée avec la perte de ses deux bras, aujourd’hui remplacées par des prothèses semblables aux marionnettes de combat. L’homme derrière le Projet Renaissance était celui qui avait organisé cette attaque meurtrière et qui avait kidnappé la jeune femme pour diverses expériences où elle fut baptisée : Sujet Sept.

La jeune femme qui arborait l’impressionnante chevelure blanche s’arrêtait de parler et de faire bouger son pantin quand elle sentit une présence sur le terrain d’entraînement où elle se trouvait. La marionnettiste n’aimait pas la compagnie d’autrui, elle avait du mal avec ces derniers préférant partager ses moments de quiétude avec ses créations de bois. Les prunelles azurs de la Kunoichi quittaient les orbites blancs de la marionnette Yumi pour chercher l’individu qui se mouvait dans sa direction.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Nous aimons le bois — OKIKO Empty
Ven 27 Déc 2019 - 15:27
Désormais sorti de sa convalescence, le Yamazaki avait décidé de reprendre directement l'entraînement tout en faisant attention à ne pas tomber dans la fatigue comme il l'avait fait auparavant. Ne pas répéter les mêmes erreurs. Les nouvelles s'enchaînaient pour lui, il avait été évincer de l'équipe sept, Kintsukuroi, par le le fait de sa promotion au grade de Chûnin. Un grade intermediaire, mais qui démontrait qu'il était clairement un shinobi kirijin à part entière. Cela faisait désormais quelques temps qu'il était arrivé au village caché de la Brume, il ne comptait pas en repartir.

Jusqu'au Complexe Shinobi puis dans la partie des terrains d'entraînements, le Yamazaki était prêt à se battre et s'entraîner pour atteindre son unique objectif : devenir plus fort afin de protéger le sceau de l'Eau. C'était clairement important, il ne pouvait laisser cet homme avoir tout les Dieux à sa disposition.

En marchant sur l'un des terrains vides, il constata une autre présence. Une femme accompagné d'un objet qui ne lui était pas inconnu : un pantin. Okiko avait déjà rencontré une marionnettiste dans le village à son arrivée, un pouvoir fort intéressant s'était-il dit. En s'approchant un peu plus, il constata que la marionnette de cette inconnue avait l'apparence d'un être humain.


— Etrange pantin que tu as là... S'étonna-t-il à dire.

_________________
Nous aimons le bois — OKIKO J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017
Sae
Sae

Nous aimons le bois — OKIKO Empty
Dim 29 Déc 2019 - 22:12
Les prunelles azurs de la Kunoichi s’assombrissaient en entendant les propos de l’individu. La marionnette Yumi avait une valeur sentimentale importante pour la belle et entendre le mot « étrange » de la bouche d’un inconnu ne plaisait guère à la jeune femme. Qui était cet homme ? Si Sae avait été une sauvageonne d’une peuplade reculée, elle lui aurait sauté à la gorge sabre en main et cheveux aux vents, mais ce n’était pas le cas, car la demoiselle était mesurée et calme dans son tempérament.

« Étrange coupe de cheveux que tu as là. »

Il n’y avait aucune expression sur le visage de la Genin, elle était restée neutre ou froide, mais le son de sa voix était aux antipodes de ce qu’elle dégageait, une voix douce et cristalline. Une fois sa pique dite, la belle retournait à son occupation. La Kazejine se concentrait de nouveau sur son pantin qu’elle manipulait avec précaution, les doigts de bois de la Kunoichi se mouvait dans un sens puis dans un autre, ils étaient tous reliés par des fils de chakra quasi-invisibles. Yumi, la marionnette bougeait comme le souhaitait la manipulatrice.

Sae sentait toujours la présence de l’individu qui venait de l’importuner. Elle n’avait pas besoin de détourner son regard, elle le sentait, même si cela ne se voyait pas, la belle était un limier, elle avait aiguisé ses talents dans la détection d’autrui en perfectionnant l’art ninja correspondant à ce dernier. La jeune femme à la longue crinière blanche ne comprenait pas trop pourquoi le jeune homme restait ici. Avait-il réservé le terrain ? Peut-être, Sae n’avait pas réellement fait attention à ce détail, elle était entrée ne voyant personne à cette heure-ci elle le pensait disponible.

« Oui ? »

Un simple mot pour une question. La Kunoichi était maître dans les phrases laconiques.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Yamazaki Okiko
Yamazaki Okiko

Nous aimons le bois — OKIKO Empty
Mer 1 Jan 2020 - 14:09
Ce n'était pas le genre du Yamazaki, cependant il l'avait fait. Il était allé vers une autre personne, fait assez rare pour le signaler. Il n'y était par contre pas aller de la bonne manière en parlant de ce pantin de cette manière, cependant il n'y avait aucune critique là-dedans. Okiko découvrait encore ce qui l'entourait, il n'était pas habitué à tout ça. L'avait-elle mal pris ? Peut-être au vu de sa réaction et sa critique sur la chevelure du Chûnin. Mais, elle n'avait de toute façon pas tort.

Qui de nos jours avait les cheveux de couleurs différentes? Plein de monde mais pas comme le Yamazaki. Une partie gauche était blanche, l'autre partie était rouge. Il haussa simplement les épaules, mais ne quitta pas le terrain d'entraînement pour autant. Okiko avait prévu de s'entraîner, de reprendre une condition physique parfaite avant de partir en mission (où il était désigné chef d'équipe à la suite de sa promotion en tant que chûnin).

L'inconnue, sans même le regarder, semblait se demander ce qu'il attendait là. L'homme aux yeux vairons décida de répondre.

— Je dois m'entraîner, tu es sur le terrain que l'on m'a donné. Mais... Peut-être pouvons-nous nous affronter ?

Car, si marionnette elle avait, shinobi elle était.

_________________
Nous aimons le bois — OKIKO J6f2

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6566-yamazaki-okiko-l-enfant-des-quatre-saisons https://www.ascentofshinobi.com/t9700-les-quatre-saisons-yamazaki-okiko#82395 https://www.ascentofshinobi.com/u1017

Nous aimons le bois — OKIKO

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: