Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 2/06. Naragasa et Hokkyokusei
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 19:37 par Gozan Arukisa

» 2/05. Le Conservateur
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 19:31 par Le Conservateur

» 冒涜 Profanation
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 18:53 par Kogami Akira

» Absences Hanae/Zeref/Seika
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 15:02 par Shinrin Funka

» 1/05. Un homme parmi d'autres
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 14:41 par Sendai Hanae

» 1/06. L'Ombrelle
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 14:23 par Dieu du Ciel

» 1/04. Fuir l'inconnu
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 14:21 par Dieu du Ciel

» 1/03. A la recherche du fiancé
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 14:21 par Dieu du Ciel

» 04. Questions diverses
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 12:28 par Metaru Akagi

» [Mission B]La chasse au sanglier [Pv : Gozan Arukisa & Akiyama Tatsuya]
[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit EmptyAujourd'hui à 12:26 par Suzurane Gine

Partagez

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Sae
Sae

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mar 24 Déc 2019 - 14:27
La belle à la chevelure blanche regardait attentivement le parchemin que l’on venait de lui remettre à l’instant. Le rythme cardiaque de la jeune femme s’était légèrement accéléré à la lecture du rouleau. Elle allait partir en mission, sa première mission de surcroit. Cela ne faisait que quelques semaines que Sae était une Shinobi de la cité militaire du pays de l’Eau et pour la première fois les autorités lui offrait la chance de prouver sa valeur.

La marionnettiste allait faire équipe avec deux individus qu’elle ne connaissait pas pour le moment. Les interactions avec les autres ninjas du village n’étaient pas le fort de la Kazejine, mais elle allait faire un effort pour la réussite de la mission. Cette aventure que l’on venait de lui servir sur un plateau, allait l’amener à quitter les rives de Kiri pour se rendre sur l’île d’Ue. Sae ne savait pas où se trouvait cette dernière et elle espérait que ses comparses du jours avaient une meilleure connaissance de la géographie du pays de l’Eau qu’elle.

Une fois sa lecture achevée, la femme aux bras articulés* posait le rouleau sur le bureau qui se trouvait à sa droite, il était temps pour elle de se préparer. Sa préparation était des plus sommaire puisqu’elle n’avait besoin que de prendre ses parchemins contenant ses armes les plus mortelles, à savoir ses marionnettes. Prête, Sae quittait son logement pour se rendre au point de rendez-vous et retrouver les deux individus avec qui elle allait faire équipe.

Pendant qu’elle marchait en empruntant les différentes rues et ruelles de la cité militaire du pays de l’Eau, la belle pensait à la mission, notamment sur le cas des disparitions. Elle allait devoir retrouver la trace des ouvriers disparus, mais surtout elle espérait que ces derniers soient vivants. Malheureusement, le passé de la jeune femme lui faisait penser le contraire. Sae n’était pas quelqu’un de très optimiste, cela était même plutôt le contraire, la belle était plus enclin au défaitisme.

La Kunoichi arrivait au point de rassemblement après plusieurs dizaines de minutes de marche et avec sa voix cristalline s’adressait aux personnes devant elle.

« Bonjour. Sae. »

_____________________

* Les bras de Sae ont été remplacés par des bras de marionnette suite à un incident.

MISSION:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mer 25 Déc 2019 - 9:35





Première mission



Tout s’enchaînait très vite pour le gardien. Il n'y a pas plus tard qu'hier, il était encore Genin, mais voici que le Mizukage avait décider de lui octroyer une promotion. C'est donc en tant que Chûnin de la brume qu'il se voyait aujourd'hui présent, pour prendre la tête d'une mission. Une mission des plus mystérieuse. En effet, l'objectif premier était de comprendre ce qu'il était advenu des ouvriers disparut à l'île d'Ue. Des disparitions aussi surprenantes que pleines de questions sans réponses. Une tribut indigène ? Des déserteurs ? Des animaux sauvages ? Que de raisons potentielles à la disparitions de ses ouvriers, bien que certaines soient moins plausible que d'autre. Tatsuya avait un peu étudiait le sujet chez lui avant de se décider à partir vers le lieu due rendez-vous fixé. Il avait écarter la thèse des animaux sauvages, après tout, ce n'était pas vraiment crédible que des animaux sauvages fassent disparaître des gens sans laisser la moindre trace.

- Bon, quand faut y aller...

Il se prépara tranquillement et s'en alla d'un pas calme, il avait encore un peu de temps, et en effet, il arriva finalement en premier. Il soupira légèrement et décida de réfléchir encore un peu à la question avant l'arrivé des deux personnes devant l'accompagné, des Genins, dont une qu'il connaissait déjà, enfin, vite fait. Sae arriva en dernière, se présentant de façon.. Très simple, en fait elle n'avait fait que donner son nom. S'il aurait sût il aurait peut-être dût étudier un peu les dossiers, mais il n'avait pas vraiment eût le temps. Il hocha donc la tête calmement, se présentant à son tour.

- Je suis Akiyama Tatsuya, Chûnin en charge de cette mission. Nous allons embarqué vers l'île d'Ue de ce pas, en attendant, durant le voyage, deux choses seront à faire.


Il croisa les bras contre son torse, calmement, regardant les deux femmes se tenant devant lui, tendis qu'il reprit calmement la parole.

- Premièrement, nous devrons échanger durant ce court laps de temps un maximum d'informations nous concernant, afin d'assurer une certaine cohésion en cas de combat. Nos capacités, domaines de prédilection, ce genre de choses. Deuxièmement, nous avancerons nos hypothèses quand à ce qu'il peut bien se passer sur cette île, des ouvriers, ça ne disparaît pas comme ça, sans laisser de traces, il y a donc forcement une explication logique derrière cela, et avoir quelques idées sur la question ne pourras que nous être bénéfique.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 0:30
La jeune femme était une Épéiste de Kiri depuis peu, une officielle sabreuse. La manipulatrice de Senritsu. Et ceci, c'était vrai grâce à son épreuve. Qui s'était déroulée sur l'île d'Ue, là où les ouvriers avaient disparus. Main sur la poignée de son arme, Miyuki était tendue. Elle avait reçu la missive il y a à peine une heure. Elle s'était préparée rapidement, avait embarqué des affaires pour le voyage.

Tu crois que c'est l'esprit d'une ancienne épée brisée qui serait là-bas ? Ou juste un esprit libre ? Ça serait drôlement rigolo de le rendre fou, tu crois pas ?
Tssss... Parle pas d'malheur. Si ça s'trouve c'est juste un groupe de bandits. Paraît qu'ya même pas de traces.
Bah... Si tu le dis ma jolie...


Ce bref échange de pensées avec son sabre avait l'avantage de la rassurer. Cet esprit stupide avait envie de lui faire peur et elle le savait. Il n'attendait que des failles dans la volonté de sa maîtresse pour la détruire de l'intérieur. C'était sans doute ce qu'elle avait fait à ce gamin qui lui avait servi de sensei. Et les doutes qu'elle proférait semblaient tous aussi grotesques aux yeux de la Mawehara. Avec un sourire amusé, elle arriva au point de rendez-vous où elle était sensée retrouver les deux autres qui allaient venir à la mission. Un coup d'oeil circulaire sur l'espace libre de tout bâtiment lui permit de les repérer déjà ensembles, un peu plus loin. Miyuki marcha jusqu'à eux, ayant regagné son sérieux. Elle eut un instant de flottement en reconnaissant Tatsuya, ne sachant pas trop comment interagir avec lui. La Kirijine salua finalement les deux, ayant capté le nom de l'autre kunoichi. Elle avait écouté le shinobi. Il semblait vouloir en apprendre plus sur elles deux. Ouais, ça paraissait logique. Elle hocha la tête et prit finalement la parole.

« Mawehara Miyuki, je sais seulement me battre au corps à corps. J'ai à peine deux-trois notions en manipulation du doton et je ne sais pas encore vraiment exploiter le son de Senritsu. Mais pour ce qui est de battre à mains nues ou avec un katana, je gère. Je pourrais vous défendre si vous préférez la distance. »

Elle ignorait à quel point les kirijins étaient au courant des épées des Sabreurs et de leurs capacités. Ça dépendait sans doute des individus, mais si les notions de base du clan étaient connues, alors peut-être comprendraient-ils ce qu'elle voulait dire par là.

« Pour ce qui concerne l'île... Pour moi le plus logique c'est qu'un groupe d'indigènes y vive et que l'étalement à l'Est empiète sur leurs territoires, alors ils se laissent pas faire. Mais je crois pas qu'un "esprit" s'amuse comme ça. Ils sont logiques, les esprits, et en général ils sont plutôt malins. Ou plus radicaux. Mais ça ressemble pas à leurs méthodes ce genre de pratique à demi assumée. »

Habillée de son armure, la combattante était prête à partir. Elle laissa les deux autres donner leurs hypothèses puis observa quelques instants Tatsuya. Il lui en voudrait pas si elle faisait juste une proposition, si ?

« On devrait peut-être continuer de discuter pendant le trajet en bâteau, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 12:57
Aussitôt l’équipe kirijine au complet, le navire hisse le pavillon de la Brume et lève l’ancre, cap sur le Port de l’île d’Ue, une île connue pour regorger de dangers de la nature, la faune et la flore qui jusqu’à aujourd’hui ne donnent aucun opportunité à l’homme de coloniser cette terre aux nombreuses facettes. Connue pour être le lieu où les Sabreurs organisent l'Épreuve des Lames, il s’agit également de l’île qui accueillera prochainement le tant attendu examen chuunin, si tant est que la construction parvienne à s’achever dans de bonnes conditions. Or, cela semble pour l’instant fortement compromis d’après le briefing de mission qui vous a été transmis. Des ouvriers disparus… Une dizaine apparemment. Ce qui constitue une partie non négligeable de la main d’oeuvre sur place, des disparitions qui ne présagent rien de bon c’est le moins qu’on puisse dire.

Après un long intermède de navigation, la cloche sonne l’accostage imminent jusqu’à vous approcher du pont. D’entrée de jeu vous localisez le chantier juste en face de vous, s’étendant sur toute la largeur de la plage sablonneuse. Les gros tas de bois empilés et grossièrement découpés par les ouvriers qui s’attèlent à leur tâche, des clôtures métalliques prêtes à poser pour délimiter le pourtour du terrain, le chantier bat son plein. Traçant des allers et retours entre la plage et l’intérieur de la forêt en dépit des nouvelles inquiétantes du front à l’Est de l’île, une peur latente peut se lire sur leurs visages dégoulinant de sueur des travailleurs. Une véritable fourmilière au coeur de laquelle le maître de chantier à la barbe brune foisonnante et au nez long et fin, vêtu d’une tenue citadine et un monocle lui donnant un air plus érudit, prend des notes avec un cahier à la main. Il semble noter l’avancement des opérations avec soin afin d’estimer si les délais imposés par Kirigakure no Sato seront respectés.

Non, non ça ne va pas…” Laisse-t-il échapper à voix haute.

Le dos tourné, il ne remarque pas votre présence, obnubilé par la tenue de son carnet...
Revenir en haut Aller en bas
Sae
Sae

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Ven 27 Déc 2019 - 0:48
La belle était arrivée la dernière. C’était également elle qui avait la présentation la plus courte vis-à-vis de ses deux comparses du jour. Sae n’était pas une grande bavarde, elle n’aimait pas parler spécialement d’elle, mais la jeune femme allait devoir faire un effort. Le Chuunin qui chaponnerait cette mission avait une requête avant que l’aventure ne commence, à savoir donner les spécificités de chacun en cas d’affrontements inopinés, mais également les éventuelles hypothèses sur la disparition des ouvriers.

La marionnettiste n’avait pas d’idées concernant cette partie. Le Yuukan était un lieu sordide où tout était possible. Après tout, une créature gargantuesque avait bien attaqué les environs de la cité militaire du pays de l’Eau quelques semaines auparavant ? Même si la Kunoichi n’avait pas pris part aux combats, la taille démesurée de la bête se voyait à des kilomètres à la ronde. Néanmoins, la femme à la chevelure blanche prit la parole à son tour afin de donner quelques informations sur son cas.

« Marionnettiste. »

Une nouvelle fois, elle avait usé de sa voix douce et cristalline et avait donné une réponse laconique. Il ne fallait pas compter sur la demoiselle pour avoir des explications à foison, pour elle certains mots étaient amplement suffisants.

Ne connaissant pas bien les lieux, la Genin ne prenait pas la tête du trio, elle restait en arrière sans dire le moindre mot. Sae se dirigeait comme les deux autres individus au port pour embarquer sur le navire qui les conduiraient à l’île d’Ue. Le voyage ne fut pas désagréable pour la kazejine, elle avait le pied marin mine de rien même si elle était née dans un désert. Pendant toute la durée du trajet, la belle s’était accoudée sur l’un des rebords du pont du navire. Elle observait le paysage attentivement, elle qui avait été retenue captive durant six longues années, appréciait ces moments de liberté et de découverte. Bien qu’absorber par la vue, la Genin avait une oreille attentive en cas de discussion avec les deux shinobis qui l’accompagnait.

L’île d’Ue se dessinait, puis le navire accostait. Le chantier était facilement repérable, il sautait aux yeux. Sae suivait toujours son trinôme sans pipeter le moindre mot, elle était silencieuse telle une religieuse, mais sa voix resonnait une fois à la hauteur du chef du chantier qui était concentré sur ses notes inscrites sur son cahier.

« Bonjour. »

Si elle appréciait le silence, la belle n’en demeurait pas moins polie. Elle laissait le soin au Chuunin de les présenter.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Sam 28 Déc 2019 - 14:18





Première mission



Le chûnin fraîchement promu écouta calmement la présentation des compétences des deux demoiselles qu'il se verrait gérer aujourd'hui. Il prit note mentalement de toute cela, embarquant sur le navire par la suite, réfléchissant tranquillement à la formation à adopter. Pour le moment, il imaginait plutôt être en première ligne avec la sabreuse, laissant en arrière la marionnettiste en soutien. Il hocha donc la tête et s'adossa contre le mat durant le trajet, qui se déroula sans accro, il avait bien entendu profiter de ce temps de repos pour faire un bref résumé de ses compétences. Maîtrise de quatre des cinq éléments, bon niveau en taijutsu, kenjutsu et détection...

- Bien, en cas de combat, j'irais en première ligne, en compagnie de Miyuki. Sae, toi tu seras en soutiens. Pour en revenir sur les raisons de ces disparitions, je ne pense pas à un animal, ni un groupe indigène x ou y, dont nous aurions violer le territoire. Si tel était le cas, il auraient tout intérêt à nous faire comprendre que c’est le cas, donc il y aurait des traces évidentes reliant ces disparitions à eux. Voir même des revendications. La théorie des animaux sauvages n'est pas à prendre en compte aussi selon moi, pour des raisons plus ou moins similaires. Un animal sauvage n’efface pas ses traces. Cela ne laisse donc que quelques idées plausibles...

Il croisa les bras contre son tors en soupirant, ces idées, il n'avait pas vraiment envie d'avoir raison, mais qui sait ? Si c'était le cas, cette mission serait bien plus problématique qu'il ne l'aurait penser de prime abord. Il reprit donc la parole calmement.

- Dans le meilleurs des cas, ce serait des déserteurs, des criminels notoires.. Dans le pire des cas.... Nous avons affaire à une tentative de sabotage d'extension de notre village. Si tel est le cas, la question est qui est derrière tout ça. Nous allons donc commencer par mener une petite enquête auprès des ouvriers encore présents, voir si quelqu'un à vu ou entendu quelque chose qui pourrait nous mettre sur une piste. Restons groupés, tant que nous ignorions ce à quoi nous avons affaire avec précision.


Une fois débarqué, il s'avança avec le groupe, jusqu'à se retrouver proche d'une des personnes les plus importantes de ces lieux, celui qui était très vraisemblablement le chef de chantier. Tatsuya s'avança donc suite aux salutations de Sae, qui avaient probablement attiré l'attention de l'homme.

- Mes salutations, nous somme un groupe envoyé par Kiri afin d'enquêter sur un rapport. Il indique la disparition de plusieurs travailleurs, et nous sommes donc ici pour comprendre ce qu'il se passe et y mettre un terme. La question est donc la suivante : Avez-vous la moindre information utile à partager avec nous ?



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Lun 30 Déc 2019 - 0:34
Sao se présenta de manière pour le moins laconique. Un mot, peu d'efforts visibles de communication. Elle ne serait pas la coéquipière parfaite, la scène était posée. Mais ça n'empêcha pas Senritsu de faire la maligne à sussurer quelques mots à l'oreille de la kirijine porteuse du sabre mystique.

Qu'elle est chiante celle là. Elle a pas apprit à communiquer ? Elle fait du mot à mot c'est ridicule. Jamais elle ne pourra rendre juste à sa voix comme ça. Elle pourrait faire un bel instrument pourtant...
Tais toi. On sait ce qu'on doit savoir, c'est juste une mission.
Oui... Oui... Moi je risque rien après tout.


Pour seule réponse, Miyuki soupira. Elle n'en pouvait déjà plus de cette sale épée. Certes les nouveaux pouvoirs qu'elle pressentait sans pour autant les contrôler encore semblaient magnifiques. Elle lui promettait en un sens des limites presques indiscernables de puissance possible. De quoi l'allécher et renforcer sa volonté face à résister face aux paroles de l'esprit qui habitait sa lame. Elle se contenta cependant de suivre le mouvement initié par le chunin, silencieuse. Sa stratégie lui convenait même si elle n'était pas d'accord sur ses suppositions. Ils trouveraient bien des indices qui prouveraient que ce n'était pas un quelconque esprit qui avait fait ce crime mais juste des indigènes qui profitaient de leur position pour mener une guérilla et conserver leurs terres unique. Enfin, c'était ce qu'elle pensait.

la Mawehara hocha donc la tête et suivi sans chercher à argumenter, n'y voyant aucun intérêt. Lorsque le navire accosta enfin, la combattante descendit, observant la zone d'un oeil neutre. Elle sentait cependant Senritsu frétiller contre sa cuisse, avant d'entendre sa voix dans sa tête.

De retour sur notre île préférée~ Tu vas pouvoir me libérer, pas vrai ma jolie ?
Ferme ta gueule ou sinon j'te garantis que les forges les plus chaudes de ce monde te paraîtront bien glacées comparé à ce que je te réserverai comme traitement.


Ennuyée pour le moins, la guerrière kirijine s'était refermée extérieurement, le regard dur, fixant devant elle. Elle se reprit après quelques secondes de conversation du chunin avec l'homme qui semblait en charge. Portant son regard sur les alentours, l'état du chantier et de ses ouvriers, Miyuki hésita à se détacher du groupe puis finit par s'en écarter pour aller s'approcher d'un ouvrier, ayant juste lâché un rapide "Je reviens" à Sae pendant que Tatsuya était en première ligne avec le gérant.

« Salut, vous bossez encore malgré les disparitions ? Vous avez vu ou entendu quelque chose vous ? »

Sans doute n'aurait-elle aucune réponse de cet ouvrier qui n'était pas vraiment gradé, mais elle pouvait aussi obtenir une information qui ne serait pas teintée par des désirs de remplir un contrat juteux avec Kiri. Et donc probablement plus honnête ) ses yeux. Ce n'était pas comme s'ils avaient besoin d'être trois pour écouter le discours d'un vieux dans tous les cas.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mer 1 Jan 2020 - 17:38
Le maître de chantier se retourne à la voix de Sae, accusant d’un léger sursaut alors qu’il constate qu’une escouade kirijine est enfin arrivée après qu’il ait envoyé le mot sur les récents événements du chantier d’Ue. Un soulagement passager et la chance pour qu’enfin, les travaux soient finalisés dans les temps, il écoute l’introduction du chef d’équipe qui requiert de sa part des indices sur les disparitions. Il serait malheureusement très vite déçu par les maigres informations à sa disposition… C’est à peine s’il en sait davantage que les trois shinobis. Ajustant son monocle, il cherche la meilleure façon de formuler ses explications sur la situation actuelle:

Désolé, je n’en sais pas beaucoup plus que ce qui a déjà été mentionné dans mon rapport, mais je ferai de mon mieux pour vous aiguiller. Et peut-être que les ouvriers peuvent vous renseigner?” Le contremaître tourne la tête pour se rendre compte que la blonde avait déjà pris les devants en allant interroger les travailleurs sur les lieux, sans faire de commentaire il reprend à l’intention de Tatsuya et Sae. “Des hommes ont été envoyés vers l’Est de l’île il y a quelques semaines pour poser le reste de la barrière. Une équipe de cinq d’abord, qui n’est plus revenu après une semaine. On s’est posé des questions, bien sûr, donc on a envoyé une autre équipe. Résultat des courses: ils ont disparu aussi.

Désertions? Meurtres? Enlèvements? Qui sait ce qui leur est arrivé. Il n’en demeure pas moins que le mystère derrière leur absence n’a eu de cesse d’alimenter les fantasmagories des travailleurs du chantier, certains pensant qu’il s’agit d’une forêt maudite hantée par des mauvais esprits, d’autres craignant qu’il s’agisse d’animaux de la forêt n’appréciant pas qu’on empiète sur leur territoire. Même si les consignes données ont été claires, de telle sorte que tout incident aurait dû être évité.

D’après les instructions qui nous ont été fournies, il n’y aurait rien à craindre des animaux tant qu’on ne les embête pas. Pour ce qui est des plantes, il faut rester éloigné et privilégier les chemins plus dégagés…

Il lâche un long soupir.

J’espère que vous retrouverez mes gars… Je ne savais vraiment pas quoi faire à part faire appel à vous. Vous êtes notre dernière chance. Si cela peut m’éviter d’annoncer une terrible nouvelle à leur famille… Et ceux qui sont encore là… Je vous avoue qu’ils s’impatient eux aussi. Il se peut qu’à tout moment ils me tiennent pour responsables pour avoir mis leur vie en danger. Retrouvez-les. Qu’ils soient morts ou pas, il faut qu’on dissipe ce mystère qui commence à gangréner les esprits et réduire notre productivité.

Des tensions qui se ressentent lorsque Miyuki parvient à accoster un jeune homme, les yeux semi-fermés et le corps fatigué par les efforts fournis, les traits de son visage sont plus creusés qu’un lambda et son visage recouvert de terre, son habit de travail se résume à des haillons résultants d’une condition de pauvreté sans laquelle il ne serait probablement pas là à offrir sa force de manutention.

On ne sait pas ce qui arrive. Personne ne sait. Des gars ont cru entendre des grognements provenant de la forêt, mais on nous a dit que les animaux étaient censés nous foutre la paix! Si ça se trouve on nous a menti pour qu’on fasse le sale boulot quand même. Putain de nantis, aucun respect pour la vie humaine. Amane m’avait prévenu qu’il soupçonnait un truc pas net. Et comme par hasard, ils l’ont envoyé vers l’Est et pouf on entend plus parler de lui. J’pense pas que ce soit une coïncidence… On cherche à nous faire disparaître moi je vois qu’ça!


Entrer dans la forêtOn a ce qu'il faut

Rester plus longtemps dans le chantierOn a encore des questions...

Revenir en haut Aller en bas
Sae
Sae

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Sam 4 Jan 2020 - 11:54
L’intervention de la belle à la chevelure blanche avait fait sursauter légèrement le chef du chantier, mais cela avait permis au groupe de shinobis de gagner son attention. L’homme présentait la situation à Sae ainsi qu’au Chuunin, l’autre femme du groupe avait pris la poudre d’escampette. Enfin c’était ce que pensait la Kazejine, mais les prunelles azurs de la demoiselle se baladaient à droite à gauche jusqu’à retrouver la blonde en pleine discussion avec un ouvrier.

La marionnettiste ne disait rien, elle ne bougeait pas non plus, elle laissait les deux hommes converser entre eux. Néanmoins, la femme aux bras articulés écoutait attentivement les dires du chef du chantier, ce dernier avait peur et voyait une conspiration dans les disparitions. Cela devait-il inquiéter la jeune femme ? Si ce dernier avait raison, la belle avait peu d’espoir sur les chances de retrouver vivant les hommes disparus.

L’histoire sur la conspiration plaisait davantage à la demoiselle originaire du pays du Vent, elle y croyait plus que sur une éventuelle faune hostile s’attaquant aux hommes sans raison. Néanmoins, la belle aux yeux bleus souhaitait obtenir quelques informations supplémentaires sur les fameux grognements de la forêt. Peut-être qu’un groupuscule d’individus était derrière ces bruits pour justement faire croire que les disparitions étaient le fruit d’une bête sauvage et non de l'homme ?

La Kazejine observait les différents ouvriers qui peuplaient le reste du chantier. Lequel allait-elle choisir ? Une fois que Sae en trouva un, elle quittait le chef du chantier ainsi que le Chuunin pour se diriger vers sa cible. Avec sa voix douce et cristalline, la marionnettiste se présentait à l’individu qui était en pleine action.

« Bonjour, je suis une Kunoichi de Kiri. Avez-vous des informations sur les grognements de la forêt ? »

La jeune femme venait d’interroger un ouvrier qui ne devait pas être plus vieux qu’elle. Avec un peu de chance la fougue de la jeunesse qui animait cet homme l’aurait peut-être conduit à s’aventurer légèrement dans la forêt ? Du moins, Sae espérait que cela était le cas, raison pour laquelle elle s’était dirigée vers lui et pas un autre.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Sam 4 Jan 2020 - 13:26





Première mission



Tatsuya écoutait simplement les dires de ce chef de chantier, laissant les deux autres Genins partir de leurs côtés pour une petite enquête, en soit, ce n'était pas si mal, ça permettrait d’accélérer les choses, si toutefois il y avait matière à fouillé. Il écouta par la suite la conversation qu'entretenait Miyuki avec cet autre ouvrier, réfléchissant à ce qu'il venait de dire. Des animaux ? C'était assez surprenant quand même pour lui.. Des animaux, même en groupe, assez intelligent pour faire disparaître une dizaine d'homme sans laisser la moindre trace ? C'était un peu trop dur à croire pour l'élémentaliste. Ou c'était une supercherie, ou l'animal était bine plus rusé qu'une simple bête sauvage, ce qui en soit, n'était pas forcement une bonne chose.. Une invocation peut-être ? Si c'était le cas, cela signifiait que la personne derrière tout ça était un shinobi plutôt expérimenté... Son regard se posa sur la forêt, il devrait pouvoir la couvrir avec une technique de détection, mais il préférait tout de même tenter de glaner quelques informations supplémentaires... Avec un peu de chance, allez savoir. Il laissa donc les deux genins de leurs côtés, pour aller poser des questions aux ouvriers les plus anciens, non sans remercier le chef de chantier d'un hochement de tête respectueux, contrairement à Sae qui elle, se dirigeait vers les plus jeunes. En soit, c'était une bonne idée, les plus jeunes étaient souvent les plus imprudent, pas impossible donc que l'un d'eux est vue quelque chose d'utile. En revanche, les plus anciens ont peut-être vu quelque chose sortant de l'ordinaire avant les premières disparitions, quelque chose pouvant servir de piste. Après tout, peu importe la chose ou la personne derrière tout ça, il ne pouvait pas y avoir absolument aucune trace, aucun indice... Il devait forcement y avoir des traces, ne serait-ce qu'infimes.

- Excusez-moi, je suis ici par rapport aux disparitions, vu avez remarquer quelque chose de bizarre avant les premières disparitions ? Des bruits, des comportements étranges, n'importe quoi.

Dit comme ça il avait l'impression de participer à une chasse aux fantômes, mais dans les faits, ce n'était pas si loin de la vérité. Aucune piste, rien, à croire qu'ils avait tout simplement disparu de la surface de la planète. C'était ridicule à croire, improbable même, bien que pour le moment, il n'écartait aucune théorie, aussi farfelue et improbable soit-elle.




Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Sam 4 Jan 2020 - 15:28
La Mawehara écouta d'une oreille les commentaires du patron du lieu tout en rencontrant l'ouvrier vers lequel elle s'était dirigée. Il ne savait donc quasimment rien. Ennuyeux. Mais au moins, la situation était maintenant claire. Deux groupes espacés d'une semaine étaient partis vers l'Est, assez loin pour que la communication ne soit pas directe et qu'une semaine soit un délai certes long mais acceptable. Si c'était à trois kilomètres, ils n'auraient pas attendu une semaine pour aller vérifier. Mais ça, c'était juste le but des ouvriers. Rien ne disait qu'ils atteignaient leur destination pour le moment.

Faire attention aux plantes, sans doute parce qu'elles sont venimeuses ou permettent à des sales trucs de se cacher surement ? Et les animaux sont sensés les laisser tranquille ? Pour ça, tout dépend des actions des hommes en vérité. Une mère qui protège ses petits attaque si on s'en approche trop, même par mégarde. Mais le truc, c'est que ça laisse des traces. Après, si l'équipe qu'on envoie chercher ne revient pas, c'est difficile de trouver des traces. Elle secoua un peu la tête puis posa ses questions à l'ouvrier qui lui répondit, lui expliquant ses peurs.

Des grognements ? Ils sont bourrés les esprits libres ici ou quoi ?

Se contentant de lever les yeux au ciel à la remarque de Senritsu, la combattante reconcentra son attention sur l'homme. Elle le détailla un peu du regard. Miyuki se passa finalement la main dans les cheveux, les recoiffant un peu avant de prendre une nouvelle respiration et de se lancer.

« Ok, personne sait. Mais j'aurais deux questions pour toi. D'abord, qui a entendu ces grognements ? Tu pourrais me mener aux gars en question ? Parce que tous les grognements se ressemblent pas, alors s'ils pouvaient être précis sur ce à quoi ça ressemblait, ça pourrait nous aider à comprendre ce que c'était. Et si on sait ce que c'est, on aura aucun mal à le neutraliser et à ramener vos collègues. »

La jeune blonde aux yeux gris le laissa alors répondre, l'écoutant en hochant doucement la tête avant de rouvrir la bouche pour sa deuxième question.

« Mon autre demande, ce serait que tu me mènes à la personne la plus proche d'Amane. Ou aux personnes les plus proches. S'il a parlé plus en détails de ce qu'il a trouvé louche à quelqu'un, c'est à ces personnes je pense. Et si c'est toi, alors je voudrais que tu me mènes à la personne qui est réputée pour écouter le mieux les gens. La personne sur qui vous savez que vous pouvez vous reposer, à qui vous pouvez parler librement sans être jugés. Celui en qui vous avez confiance dans le groupe. »

La méthode de Miyuki était simple et elle avait l'avantage de payer. Contrairement à ses deux collègues qui interrogeaient en fonction de qui leur semblait le plus à même d'avoir des informations en regardant le groupe, elle-même préférait procéder par étapes, essayant de chercher les précisions et de remonter aux sources les plus directes possible de l'information. Donc les proches d'Amane, l'oreille du groupe ou encore ceux qui avaient entendu les grognements. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à suivre l'ouvrier à qui elle avait parlé et à voir si elle trouvait plus d'informations ou non.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Dim 5 Jan 2020 - 2:33
Le trio se disperse sur le chantier afin d’en savoir plus sur les disparitions qui ont apparemment eu lieu en deux temps, une première vague d’ouvriers envoyés pour la construction d’une palissade à l’Est d’ici en plein coeur de la forêt, tandis qu’une seconde sept jours plus tard en éclairage pour comprendre pourquoi ils n’ont plus eu de nouvelles de leurs collègues. Depuis, la paranoïa s’est installée, frappant aussi bien le contremaître qui peut sentir des soupçons à son égard que les ouvriers pensant qu’on essaie de se débarrasser d’eux. Face à une telle confusion il est nécessaire de creuser davantage les pistes qui vont ont été donné et la première chose qui retient votre attention est la nature des “grognements” mentionnés par l’ouvrier interrogé par Sae. L’auraient-ils imaginé? Peu probable, étant donné que les mammifères sont nombreux à peupler cet environnement sauvage. Cela signifie-t-il pour autant qu’ils sont la cause du sort des dix travailleurs? Difficile à dire tant les informations restent maigres et tout ce que l’on vous donne ne tient qu’à des théories basées sur du folklore, des cris d’animaux, et des rumeurs de complot.

La kunoichi taciturne décide de jeter son dévolu sur un jeune homme passant par là et qu’elle décide d’interroger afin d’en savoir plus sur les “grognements” de la forêt, et par chance, il s’avère qu’il fait effectivement partie de ceux qui les ont entendu. D’abord surpris qu’il soit abordé par une jolie femme en un lieu si retranché et où l’on ne fréquente que des hommes dégoulinant de sueur en pleine nature, il tempère ses ardeurs viriles et répond en tentant de préserver les apparences. Il lui explique que l’autre jour il s’était rendu à l’intérieur de la forêt pour y “pisser un bon coup” et s’est allongé quelques minutes supplémentaires pour s’accorder une pause à l’insu du chef de chantier, mais il s’est vite relevé en entendant des mouvements à travers les buissons, puis un rugissement menaçant à vous glacer le sang ou selon sa propre expression, “à vous chier dessus”. Il s’agissait d’un ours qui rôdait dans les parages et en croisant le regard avec lui il se pensait “foutu”, mais il a respecté la consigne de ne pas déranger la faune donc c’est ce qu’il a fait. Résultat, l’animal l’a simplement ignoré en retournant dans les profondeurs de la futaie sans l’attaquer. Ses collègues ont pu identifier d’autres cris d’animaux que ce soit en pause ou au milieu du boulot, eux n’ont pas vu d’ours mais des loups presque aussi gros qu’un ours et visiblement dangereux. Ainsi, ils restent en périphérie et n’osent jamais trop s’approcher du centre de la forêt de peur d’éveiller l’hostilité des animaux de l’île d’Ue. Voilà à peu près ce qu’il sait.

Quant à l’ouvrier interrogé par Tatsuya, un homme relativement âgé, probablement l’un de plus vieux du groupe mais qui ne manque pas de muscle, il lui raconte sa version des faits. D’après lui, la forêt serait maudite depuis que certains ouvriers sont allés à l’Est et qu’un esprit protecteur, un yokai qui ferait en sorte de faire disparaître quiconque ose s’aventurer plus loin sur le territoire des animaux. “La forêt est vivante je vous dis, vu comment les gars ont disparu, il y a certainement une forme d’intelligence à l’oeuvre.” Il parle au chuunin de son village natal où ils sont très croyants et où ils chassent beaucoup de gibier dans les environs, tout en s’efforçant d’être respectueux envers la faune et la flore selon une tradition séculaire. “Nous n’aurions jamais dû mettre les pieds ici, quelqu’un veut nous voir mourir pour avoir souillé ses terres.” Il continue en parlant d’un rite pour dissiper les mauvais esprits, consistant à faire une prière, les mains jointes et à genoux, en implorant la miséricorde de l’esprit dont il est nécessaire de citer le nom pour que le rituel fonctionne: "Kodama". Le vieil homme est persuadé que cela fonctionne et pour preuve, il ne s’est pas fait attaquer l’autre jour où il a croisé un loup. Ses collègues se moquent de lui en disant que ça n’a rien à avoir avec le fait que le loup l’ait ignoré, mais lui est persuadé que c’est la seule façon de contrer la “malédiction” de la forêt d’Ue.

Miyuki poursuit son entretien avec l’homme qui a fait mention du complot et d’Amane, et lui demande de développer son histoire selon laquelle il s’agirait d’un coup monté pour les faire disparaître. Pour lui les animaux n’ont rien à voir avec les disparitions et pour ce qui est des grognements, il n’en saura pas plus que ses collègues qui ont pu rencontrer des loups et des ours pas loin en entrant en bordure de la forêt. Possible qu’il y ait autre chose de plus dangereux à l’Est mais pas sûr. Pour ce qui est de ceux qui ont été en contact d’Amane, il révèle qu’il y a eu une dispute entre celui-ci et le maître de chantier sur le rythme de travail trop soutenu juste avant la série de disparitions et que cela est suffisant pour soupçonner le contremaître. “Je vous jure, on aurait dit qu’ils allaient se sauter à la gorge, surtout qu’il est super costaud le bougre je donnais pas cher du maître de chantier.” Heureusement, d’autres sont intervenus pour les calmer. L’inquiétude d’Amane venait surtout du fait qu’il avait un petit frère relativement frêle mais à qui il avait fait part de cette opportunité de travail pour gagner de l’argent, son petit frère était volontaire pour rejoindre le premier groupe à partir à l’Est mais Amane ne voulait rien entendre et s’est dévoué pour le remplacer. Après la disparition, le petit frère s’est senti coupable et a rejoint le second groupe, celui de recherche, mais s’est évanoui dans la nature également. “Il s’appelait… Yoshi… Yoshida je crois? Ouais un truc comme ça.” Il ajoute que le garçon avait l’air d’avoir moins de la vingtaine et qu’il avait un carnet sur lui sur lequel il écrivait tous les jours, une sorte de journal intime? Aucune idée. Il est parti avec en rejoignant le groupe à la recherche de son grand frère.

Après que vous ayez passez un certain temps à interroger les ouvriers, le maître de chantier vous fait à tous les trois signe de la main de le rejoindre, il apprécie votre sérieux dans l’investigation des disparitions mais espère que vous ne dérangerez pas plus longtemps les ouvriers dans la poursuite des travaux, surtout qu’ils sont désormais en effectif réduit, ils doivent redoubler d’effort pour compenser.

Excusez-moi, mais nous avons un cahier des charges à respecter… je sais que vous avez une mission à accomplir mais le terrain ne risque jamais d’être prêt pour l’examen chuunin si les ouvriers sont distraits ou si vous alimentez leur paranoïa. En tous cas j’espère que vous avez eu ce que vous cherchiez?

Bien que vous ayez certainement beaucoup de questions en tête, force est de constater qu'il a raison, dans la mesure où le reste des ouvriers tiennent peu ou prou le même discours sur leur témoignage de loups aperçus à travers la forêt, d'autres rejoignant la théorie du complot, seul le vieillard interrogé par Tatsuya semble persuadé qu'il s'agit d'un esprit de la forêt. Vous réalisez qu'il n'est pas utile de rester plus longtemps, à moins que vous souhaitiez interroger le contremaître.


Entrer dans la forêtOn a ce qu'il faut

Parler au contremaîtreUne dernière chose avant de partir...

Revenir en haut Aller en bas
Sae
Sae

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mar 7 Jan 2020 - 18:39
La belle était face au jeune homme. Elle attendait les réponses à sa question de la part de l’inconnu travailleur. L’individu ruisselait de sueurs et semblait sous le charme de la Kunoichi, néanmoins cela ne l’avait pas empêché de se comporter tel un rustre auprès de la marionnettiste avec un phrasé des plus abruptes. Sae l’écoutait sans sourciller, son visage n’affichait aucune expression malgré les explications scabreuses de l’ouvrier, mais elles allaient dans une même direction, il avait été terrifié.

« D’accord. »

Ce fut le sol mot que prononçait la shinobi de la cité militaire du pays de l’Eau. La Kazejine n’avait aucune raison de continuer de poser des questions à cet homme, il avait été à la fois utile et inutile. Aussitôt et dans un mouvement gracieux, la jeune femme tournoyait sur elle-même pour retourner au niveau du chef du chantier. Le regard azur de Sae voyait que ses deux comparses l’avaient imité en continuant à interroger divers ouvriers.

La Kunoichi fut la première à retourner auprès du contremaître qui semblait ne plus apprécier la présence des ninjas de Kiri même s’il ne disait rien, l’expression faciale de l’homme parlait pour lui. La marionnettiste n’étant pas la plus grande bavarde, elle restait fixe comme un arbre enraciner en face du chef des lieux. En l’espace de quelques secondes, les deux ninjas qui l’accompagnaient pour cette mission l’avaient rejoint, Sae n’avait pas remarqué que le contremaître avait fait un geste pour les faire demander. Elle avait cru que cette action était une directive pour les ouvriers.

L’homme prenait la parole et invitait le trio à mettre les voiles. La tête de la Kazejine se tournait vers le Chuunin puis vers la Genin. La femme aux bras articulé n’avait rien de plus à demander à cet individu, mais peut-être que cela différait pour la sabreuse et le maître élémentaire ?

« Je n’ai pas de questions pour ma part. »

La belle s’était permise de parler afin que ses comparses sachent qu’elle n’avait rien à demander et qu’elle était prête à partir et à s’aventurer dans cette forêt abritant soi-disant des créatures terrifiantes.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mer 8 Jan 2020 - 10:57





Première mission



Tatsuya écouta calmement les explications du vieillard. Une légende, une histoire d'esprit de la forêt.. Eh bien, il n'était pas grand aux cheveux cendrés avec deux claymores dans le dos, et voilà qu'il devait s'occuper de monstres ? La paye aurais tout intérêt à suivre. Non pas qu'il croyait vraiment à ces histoires d'esprits de la forêt, mais bon. Il hocha donc la tête et rejoignit les deux genins, soupirant un peu en secouant la tête. Il croisa les bras, regardant les deux femmes calmement.

- Hormis une histoire de gardiens de la forêt en colère... J'ai pas vraiment de piste... Ah, et une histoire de rituel du Kodama pour purifier cette forêt. J'ai quelques doutes quand à la possibilité de la chose mais bon... On est dans un monde où l'on contrôle les éléments et où les démons existent, alors pourquoi pas les mauvais esprits ?

Il soupire un peu et regarde la sabreuse, la sachant plus apte à parler de ses découvertes que l'autre, qu'il n'avait pas vraiment envie de brusquer. Et puis de toute manière, ce n'était pas si important, ou plutôt, il savait que si il donnait l'ordre de lui dire ses trouvailles, elle le ferait. Mais il la savait assez maligne pour parler par elle-même en cas de découvertes intéressantes, en tout cas il l’espérait.

- Et toi Miyuki, quoi de neuf de ton côté ? Si tu à une suggestion avant de partir en recherche, nous t’écoutons

Il croisa les bras contre son torse, regardant tout de même autour de lui, des fois que quelques chose attire son attention, après tout, si le coupable est dans le camps, il n'es pas impossible qu'il profite d'un moment d'inattention pour prendre la fuite. Il se gratta le menton et s'approcha de Sae, parlant à voie basse.


- Tu aurais de quoi garder l'endroit sous surveillance durant notre absence ? On ne peut pas écarté la possibilité que le coupable soit ici et tente de se barrer durant nos recherches dans la forêt... J'ai déjà une petite idée pour la traque dans la forêt, j'ai une technique qui pourrait être utile, mais avant de penser à cela.. Je ne veut écarter aucune option.





Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mer 8 Jan 2020 - 14:31
Miyuki hocha la tête face aux explications de l'ouvrier qui l'avait plutôt bien renseignée à son goût puis elle le salua tout en le remerciant avant de se diriger vers le Chunin et l'autre jeune femme aux bras étranges bien qu'elle n'ait pas encore pu capter leur particularité. Elle écouta Tatsuya leur expliquer ce qu'il avait apprit, après une plainte du contremaître qui les estimait trop long dans leur enquête. La Mawehara lui jeta un regard froid à ce moment mais ne fit aucun commentaire.

Tu laisses passer ça ? Eh bah... T'es plus zen que c'que j'pensais.
Tais toi, je suis à deux doigts de lui casser la gueule, t'y mets pas en plus. "gneugneugneu dépêchez-vous vous me ralentissez." Quel con, il a oublié ses autres ouvriers ou quoi ? Il croit que ça va avancer comment avec deux équipes en moins et l'impossibilité de finir le boulot à l'est cet abruti ?
Eheh, j'te préfère comme ça ma jolie.
Tsss...


Pensive aux mots du jeune homme aux cheveux noirs qui lui faisait face, la jeune femme recoiffa lentement sa mèche folle, gardant quelques instants sa main immobile dans sa tignasse.

« Je ne crois pas trop à cette histoire d'esprits libres. Je pense que j'en saurais plus sur ce sujet si c'était le cas. Ça reste lié à nous après tout, sur cette île. »

Elle se redressa un peu, relâchant ses bras mais posant distraitement une main sur la garde de Senritsu. Si pour un combattant normal c'était un geste aggressif, pour la jeune femme il s'agissait plutôt là de questionner son arme. D'avoir son avis. Mais bien sûr, dès qu'il s'agissait d'être utile, elle se taisait bien. Elle lâcha un petit soupir puis reprit la parole.

« J'ai appris que les grognements étaient essentiellement des loups et des ours qui étaient dérangés par des hommes qui s'enfonçaient un peu trop dans la forêt. Sans doute s'approchaient-ils de leurs territoires et de leurs petits. Une réaction défensive normale de leur part. Mais ce que j'ai appris, c'est que notre bon ami... »

La Danseuse se retourna pour fixer d'un regard sombre le contremaître pendant quelques instants avant de retourner sur ses camarades, plus calme.

« ...ne nous a pas dit qu'il s'était engueulé avec l'un de ses ouvriers avant que ce dernier ne parte vers l'Est. Un ouvrier du nom d'Amane. Il avait un petit frère du nom de Yoshida qu'il n'a pas laissé aller à la première vague vers l'Est, il a prit sa place. Et ce dernier -qui écrit aussi dans un carnet- est parti avec le deuxième groupe. Donc si on peut trouver l'un des deux groupes, on pourra en savoir plus. Mais je reviens, je vais d'abord faire parler celui-là. »

Remettant la main sur son arme légendaire, la sabreuse de Kiri s'avança vers l'homme en question et se posa devant lui avant de se mettre à parler, le fixant droit dans les yeux, sans relâche. Elle fit également quelques mudras devant le nez de l'homme sans qu'aucun effet visible ne soit produit. En vérité, elle n'avait utilisé aucune technique, c'était juste du vent, mais ça devrait suffire à produire ce qu'elle souhaitait obtenir comme effet.

« Tu t'es disputé avec ton ouvrier Amane avant qu'il ne parte vers l'Est. C'était à quel sujet ? Ne t'avise même pas de me mentir, je le saurais. Et pourquoi tu as laissé partir Yoshida après lui ? Est-ce que tu as récupéré son carnet ? Si oui, donne le nous. »

Pas besoin d'expliciter que les mudras qu'elle venait de faire étaient sensés lui accorder ceci, même si en vérité, elle en était incapable. Elle comptait plus sur le stress produit par une telle méthode et la croyance qu'il pourrait avoir à propos des shinobis suffirait à le destabiliser et à le faire parler ou à le faire se trahir si jamais il avait quelque chose à se reprocher autre que d'être un enfoiré qui ne semblait pas vraiment accorder de l'importance à la vie de ses hommes.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Lun 13 Jan 2020 - 1:46
Remontée par les révélations faites par l’ouvrier sur les disparitions successives des deux frères Amane et Yoshida, une information que le contremaître ne leur a pas dévoilé tout de go ce qui peut naturellement paraître suspect, Miyuki rejoint son équipe en leur faisant part de ce qu’elle vient d’apprendre pour ensuite prendre un ton plus intimidant à l’égard du chef de chantier. Ce dernier voit ses poils se dresser face à la blonde qui lui reproche de leur avoir caché une information capitale, intentionnellement ou non, elle tente un coup de bluff ingénieux en composant un mudrâ juste sous ses yeux. Il déglutit alors que la kunoichi le foudroie de son regard inquisiteur, en le questionnant succinctement sur l’objet de la dispute, et d’autres détails par ailleurs. On peut clairement lire sur le visage du civil apeuré qu’il n’est pas à l’aise avec l’idée qu’on le passe au détecteur de mensonge, mais n’ayant aucun moyen de vérifier, il ne peut jouer que la carte de la sincérité.

Il ne faut pas les croire! Ce n’est pas mon intention de vous cacher des choses, mais je m’suis dis que cela n’avait rien à voir avec l’affaire donc… Yoshida était un brave garçon, un peu fragile, et son grand frère très protecteur, il n’a pas apprécié lorsque je leur ai dit de retourner au travail alors qu’ils avaient déjà travaillé plusieurs heures d’affilée. La plupart de la main d’oeuvre ici n’est pas très qualifiée, ils mettent plus de temps à accomplir leur tâche, donc forcément, je dois les pousser un peu. On a un cahier des charges à respecter, ce qui me laisse pas vraiment le choix… et maintenant, c’est pire. S’il vous plaît retrouvez mes gars, au moins que ceux qui restent encore aient l’esprit tranquille en sachant que la menace a été éliminée.

Il pose son regard sur son carnet que Miyuki soupçonne d'appartenir à l’un des ouvriers disparus, une drôle de coïncidence en effet.

Ça? C’est le journal que j’utilise pour diriger les travaux, avec un plan de l’île. Regardez.

Il ouvre le calepin sur une double page pour vous montrer votre position tout à l’ouest de l’île où vous avez débarqué et rencontré l’ensemble du chantier débutant depuis la lisière de la forêt pour finir plus loin au coeur de l’île d’Ue, là où l’homme met très rarement si ce n’est jamais les pieds. Le reste de l’ouvrage est truffé de chiffres sans queue ni tête et de croquis, rien qui n’indique un lien avec Yoshida ou Amane. La théorie conspirationniste des ouvriers n’était apparemment que le fruit de leur paranoïa, ne prenant pas en compte le fait que le contremaître n’a nullement intérêt à ralentir les travaux sur l’ile d’Ue, et comme il l’a si longuement répété, il ne cherche qu’à finir dans les temps.

Vous pouvez passer par ce chemin, ou celui-ci.

Il indique le trajet suivi par les ouvriers disparus, un chemin qui longe la palissade. Ou une alternative plus sûre mais jamais explorée, qui consisterait à faire un détour par un arbre dont la cîme dépasse le reste de la forêt, vous croyez voir du mouvement mais n’êtes pas sûrs s’il s’agit juste du feuillage balayé par le vent ou autre chose… Dans tous les cas, comptez au moins quelques heures de marche.

Cette forêt est maudite. Faites attention à vous.


Le chemin de gaucheSuivre le chemin longeant la palissade emprunté par les ouvriers mais risque de rencontrer directement la cause des disparitions

Le chemin de droiteSuivre un chemin parallèle jusqu’à un arbre plus haut mais qui vous conduit plus en profondeur dans la forêt

Revenir en haut Aller en bas
Sae
Sae

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 21:12
Sae n’avait pas bougé d’un iota pendant que la blonde du trinôme avait pris les commandes de la conversation avec le chef du chantier. Ce dernier ne s’attendait pas à un tel revirement de situation. La sabreuse aux cheveux d’or avait vu juste, car l’homme qui se tenait en face des trois shinobis cachait bel et bien quelque chose. Il se mettait à table.

La Kazejine écoutait les propos de son interlocuteur, elle ne réagissait pas à ses dires. Du moins au début, car quand il parla des deux chemins, instinctivement la marionnettiste se rapprochait pour mieux observer la carte griffonnée sur le carnet que tenait le chef. Il y avait également d’étranges inscriptions, mais elles semblaient avoir été écrites par un fou ce qui faisait que la belle ne s’y intéressait pas. Néanmoins, elle essayait d’enregistrer un maximum les détails de la carte. Elle ne connaissait pas les lieux et il était vrai qu’avoir un plan de cette île aurait été une aide plus que recommandable.

Le chef mettait en garde la troupe de la cité militaire du pays de l’Eau. La forêt était maudite selon ses dires. Sae s’était redressée, elle n’avait plus besoin d’être penchée vers l’avant pour observer le carnet et c’était à ce moment qu’elle prenait la parole.

« Les malédictions n’existent pas, ce ne sont que des créations d’hommes pour faire peur à d’autres hommes. »

La jeune femme aux bras articulés regardait ses comparses avant de s’exprimer une nouvelle fois.

« S’il faut se séparer, je peux prendre un chemin, et puis je ne voyage jamais seul. »

La belle à la chevelure blanche faisait référence aux nombreuses marionnettes qu’elle avait sûre elle. Si elle devait additionner ses créations, elle serait à la tête d’une petite armée de quarante-deux pantins.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Ven 17 Jan 2020 - 10:56





Première mission



Le Chuunin fraîchement promu secoua la tête calmement à la demande de Sae, la regardant du coin de l’œil, il soupira légèrement. Elle était absurde selon lui, et il comptait bien faire comprendre à la jeune femme les raisons de son refus, plutôt nombreuses et logiques en fait. Mais bon, quoi qu'il en soit, la question n'était pas là, la séparation était absolument hors de question.

- Négatif Sae. La séparation est une mauvaise idée. On ignore la nature exact de ce à quoi nous avons affaire, et dans un forêt aussi dense, il est quasi impossible de communiquer à distance de façon viable. Nous restons donc groupés. Si vous savez toutes les deux faire un clones, faites le. Nous enverrons nos clones sur la routes des disparition pendant que nous contournerons par la droite. J'utiliserais une technique de détection à large zone de couverture pour assurer nos arrière. Avec un peu de chance elle retrouveras les ouvriers disparu, et avec encore plus de chance, ils seront encore en vie. Toutefois je commence sincèrement à me demander si tout ça n'est pas une banale rébellion des ouvriers... Un coup monter des ouvriers disparus pour faire stopper les travaux pour une raison qui m’échappe, peut-être en lien avec cette fameuse dispute.. Enfin, nous verrons bien.

Suite à cela, il composa une série de signes et fit apparaître un clone de l'ombre, sa technique de détection viendrais plus tard, dans la forêt, pour couvrir une zone plus large. Et puis de toute façon, la lancé aux yeux de tous serait une erreur si sa supposition était correcte. Si elle l'était, la raison devait être plus profonde qu'une simple dispute.. Retarder le développement de Kiri sur une simple prise de bec serait d'un insouciance et d'une bêtise sans nom. Enfin, ça ne le surprendrait pas vraiment non plus, il savait bien à quel point l'être humain pouvait être d'une débilité profonde parfois, même si là, ça battrait des records de stupidité. De toute manière, il avait la sensation qu'ils seraient très vite fixés sur l'origine de tout ce mystère, et possiblement sur la façon de le dissipé et le résoudre, ensuite la construction pourrait reprendre. Ils n'auraient plus qu'à sécurisé tout ça et ils pourraient rentrer au village la tête haute en sachant la mission remplie sans aucune broutille, mais il se doutait que ça ne pouvait pas être aussi simple... Sinon tout le monde serait enclin à remplir cette mission classée relativement dangereuse tout de même.




Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mar 21 Jan 2020 - 1:00
Se montrant assez aggressive dans son écoute de l'homme plutôt acculé face à ses actions, la genin conservait son regard où le mépris se partageait le gâteau avec une rancoeur certaine. Elle le détestait profondément pour sa vision des choses et il semblait incapable d'en changer. Il avait fallu qu'elle le menace pour qu'il les aide véritablement, c'était incroyable. Il voulait une solution ou non, cet abruti ? Il tenait à la vie de ses hommes ? Pas vraiment dirait-on.

Lâchant un "T.." avant de s'écarter de lui, elle se retourna vers ses camarades avec toutes les infos en main désormais. Il s'agissait maintenant d'établir une stratégie, un plan d'action rapide qui permettrait des résultats qui avaient le maximum de sauver les vies en jeu. L'interrogation de Tatsuya au sujet de leur disparition semblait d'ailleurs être légitime et Miyuki hocha un peu la tête. Sae, elle n'y prenait plus vraiment attention à cette fille. Elle communiquait mal, elle voulait la jouer solo. C'était déjà chiant pour le Chunin, elle-même n'allait pas se joindre à la partie pour transformer cette mission en enfer, bien au contraire. Le résultat voulu demandait de l'efficacité, et la proposition du Chûnin était bien au goût de la blonde aux yeux grisés.

« Ça me va. Laisse moi juste le temps de faire mes clones... »

Enchaînant quelques mudras d'une technique encore dure pour elle car exigente en coût de chakra, la genin ne laissa cependant rien paraître. Elle était une combattante et ce n'était pas une simple création de deux clones qui allait l'épuiser dans tous les cas. Prenant donc le chemin qui allait vers la droite avec eux tandis que les clones partaient sur le chemin de gauche, plus sécurisant, celui qu'avait emprunté les ouvriers. Après s'être un peu enfoncés dans la forêt, une fois que le couvert les cachaient suffisamment des ouvriers et du contremaître, Miyuki se rapprocha de Tatsuya pour lui expliquer ce qu'elle comptait faire.

« J'ai créé un deuxième clone pour pouvoir le faire revenir discrètement et surveiller le camp pendant notre absence en restant caché dans les arbres. Je vous tiens au courant si jamais il se passe quelque chose d'important là-bas pendant nos recherches en forêt. »

Un de ses deux clones se détacha des autres au détour d'un fourret et commença à se couvrir de boue et de feuilles avant de monter à un arbre. Cherchant ainsi à obtenir une vue sur le camp, il se positionna du mieux qu'il pu, surveillant notamment le chef de chantier que la sabreuse suspectait toujours de quelque chose de louche malgré tout, et elle se contenta d'avancer avec Sae et Tatsuya sans plus de commentaires.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Mer 22 Jan 2020 - 23:59
Faute de vous mettre d’accord sur le chemin à emprunter, la marionnettiste prenant l’initiative se fait rappeler à l’ordre par son chef d’équipe qui propose à la place de rester groupé tandis que des clones exploreraient l’autre route afin de ne laisser de côté aucune possibilité. La technique du multiclonage utilisée à des fins d’éclairage fait assurément partie des tactiques élémentaires de tout bon shinobi, puisqu’elle permet de couvrir une zone plus large sans avoir à se disperser, et que si jamais les clones sont détruits, leur expérience revient vers l’original. Imitant le chuunin, la blonde produit un clone pour accompagner le sien, et un autre pour surveiller le camp, soupçonnant comme son comparse qu’il puisse s’agir d’un coup monté par les ouvriers.

Le trio décide donc de suivre le chemin de droite, supposé plus sûr même s’il s’éloigne davantage à l’intérieur de la forêt. Vos clones quant à eux explorent le chemin de gauche, et dans la mesure où vous êtes dans la peau des originaux, vous ne saurez ce qu’ils voient qu’une fois qu’ils auront été détruits afin de vous transmettre leur expérience. Vos pas vous amènent donc sur un sentier qui n’a été guère été traversé par les ouvriers, il faut peu de temps pour que vous soyez complètement immergé à l’intérieur de la sylve de l’île d’Ue. Les arbres se resserrent sur le chemin, et la lumière y est tamisée par le feuillage au-dessus de vos têtes. Il suffit encore de quelques minutes pour que vous entendez soudainement un rugissement bestial en provenance de la position de vos clones, puis plus rien.

C’est à ce moment que la mémoire des clones détruits est incorporé à votre esprit, vous voyez ce qu’ils ont vu dans leurs derniers instants. Vous les voyez avancer sur un chemin relativement déblayé, avec des empreintes laissés derrière par les ouvriers très probablement. Puis un mouvement dans les fourrés attire votre attention sur la droite, baissant votre garde avant qu’autre chose ne vous attaque depuis l’autre côté.



Tout se passe très rapidement mais vous avez le temps de voir le temps d’un clin d’oeil toute une meute de loups vous submerger et se jeter sur vous de leurs crocs avec une agressivité sans pareille. Certains d’entre eux présentent des cicatrices, qui ne ressemblent ni à des griffures ni à des morsures mais à bien à des coupures. Laissées par quelque chose de tranchant.

Le souvenir s’arrête et vous revoilà dans le chemin de droite. Vous pouvez tenter de couper pour reprendre le chemin de gauche en espérant ne pas tomber sur les loups que vos clones viennent de rencontrer, ou bien poursuivre le chemin jusqu’à l’arbre en hauteur d’où vous pourrez avoir un meilleur aperçu de l’ensemble de la futaie.


Poursuivre sur le chemin de droite Vous ne tarderez pas à atteindre le grand arbre pour avoir une meilleure vue sur la forêt

Revenir sur le chemin de gaucheAfin d'enquêter directement sur la cause des disparitions

Revenir en haut Aller en bas
Sae
Sae

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Sam 25 Jan 2020 - 23:30
La marionnettiste originaire du pays de Vent venait de se prendre un refus catégorique par le Chuunin aux cheveux de jais. Son visage n’affichait aucune expression, il était impossible pour les deux comparses de la belle de savoir si cette dernière était chagrine par la décision du supérieur hiérarchique.
Sae écoutait donc la stratégie du jeune homme, ce dernier proposait d’user de la technique du clonage, de cette manière le trio pouvait emprunter les deux chemins tout en restant grouper comme le désirait le prénommé Tatsuya. La femme aux bras articulés n’avait donc pas le choix, les ordres venait d’être donnés et elle s’exécutait.

Un nouveau trinôme venait de se former. Les deux groupes se séparait. Les vrais shinobis empruntaient le chemin de droite et les copies celui de gauche.

Pendant la marche dans la forêt les deux belles aux cheveux d’argent ne pipaient pas le moindre mot. Elles restaient parfaitement silencieuses, observant le monde qui les entourait à la recherche du moindre indice. La blonde avait créé deux clones ce qui avait surpris Sae, la jeune Kazejine voyait que son homologue féminin était bien plus habituée aux rudiments du terrain qu’elle. La marionnettiste communiquait mal tout en étant néophyte dans le domaine des missions. La seule qualité qu’elle avait pour elle, était sa capacité de survie ne baissant et ne s’avouant jamais vaincu.

« Oh ! »

Les derniers instants du clone venaient de frapper de plein fouet l’esprit de la manipulatrice de pantins qui ne put s’empêcher de lâcher une onomatopée. Des bêtes sauvages venaient d’attaquer les copies des ninjas de la cité militaire du pays de l’Eau. Les animaux en question étaient des loups, ils avaient une férocité qui détonnait par rapport à leurs comparses du continent. Sae en avait déjà croisé, mais jamais ils n’avaient été aussi hostiles à l’égard de la belle. Etaient-ils de véritables quadrupèdes ou bien des hommes ayant changés leur peau pour revêtir celle d’une bête sauvage ?

« Que faisons-nous ? »

La marionnettiste posait la question au Chuunin étant donné qu’il était celui qui donnait les ordres.
ACTION(S):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7821-sae-en-cours#65582 https://www.ascentofshinobi.com/t7840-sae-carnet#65689
Akiyama Tatsuya
Akiyama TatsuyaEn ligne

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Dim 26 Jan 2020 - 13:44





Première mission



Le shinobi de la brume pesta en recevant les infos de son clones, plus encore en voyant qu'il s'agissait de loups. Ils avaient quelque chose de pas très normal.. Il se gratta le menton, réfléchissant à la marche à suivre. Son regard se posa alors sur les deux Genins, observant les deux femmes calmement en se demandant quoi faire.. Il se frotta derrière la nuque en lâchant un profond soupire.

- On va observer. S'attaquer à ces loups sans plus d'informations serait une erreur, surtout vu la facilité déconcertante avec laquelle ils ont eût nos clones, et l'agressivité étrange de ces animaux. Dîtes-moi si je me trompe, mais un loup est normalement un animal craintif... Les chances pour qu'ils s'attaquent à des hommes sont minces.. Alors à plusieurs reprises... Quelque chose cloche, et foncer dans le tas n'est pas la solution à adopter. Nous allons donc continuer vers notre objectif initial et prendre un point de vue plus dégagé pour voir si l'on peut trouver quelque chose pouvant expliquer l’agressivité de cette meute.

Il composa une série de signe pour faire tomber une pluie sur une vaste zone, couvrant ainsi une bonne partie de la forêt. C'était plus préventif qu'autre chose, ça lui permettrait de voir combien il y avait de loups environs, et surtout, si comme il en avait l'intuition, ils n'étaient pas contrôlés. D'autant plus qu'il saurait si les loups se rapprochent un peu trop du chantier, auquel cas ils pourraient revenir en vitesse pour protégé les ouvriers. C'est donc su ces mots qu'ils reprirent la route vers le le grand arbre, après tout c'était selon lui la solution la plus judicieuse, comme il 'lavai dit, ces animaux avait quelque chose d'étrange, quelque chose qui ne lui inspirait pas confiance. Peut-être qu'ils étaient simplement à défendre leurs territoires, mais c'était là une hypothèse pour laquelle il n'irait pas mettre la vie de son équipe en danger. C'est donc une fois au niveau de l'arbre qu'il y grimpa rapidement, afin d'observant d’abord visuellement les lieux, une fois ceci fait, il redescendrait de l'arbre pour partager avec les deux autres konoichi les informations qu'il avait pût récoltés. Une fois ceci fait, ils pourraient reprendre la direction du chantier pour faire le point, et si besoin, éradiquer la menace. En espérant bien sûr qu'il ne doive pas retourner en urgence au chantier.




Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7360-la-montagne-faisant-des-vagues-fiche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t7369-carnet-de-akiyama-tatsuya
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Dim 26 Jan 2020 - 17:03
Envoyant ses clones aux endroits qui lui paraissaient stratégiques, Miyuki se contenta cette fois-ci de suivre le chûnin sans poser plus de questions. Elle se contenterait de faire ce qu'on lui demandait, n'ayant plus vraiment d'avis sur la situation tant qu'ils n'avaient pas plus d'informations. Mais rapidement, cette position fut remise en question avec l'arrivée des souvenirs des clones. Ces derniers s'étaient fait détruire en quelques secondes par des loups étrangement enragés. Rien dans leur manière d'attaquer était naturelle. Ce n'était pas des loups normaux, sauvages.

« Les loups ne font pas des feintes de ce genre, ils n'attirent pas l'attention d'un côté pour attaquer de l'autre, ils ne se font juste pas remarquer. Et quand ils attaquent, ils sont bien plus stratégiques, ils ne se jetent pas juste sur leurs proies, en plus de s'attaquer seulement aux humains quand ils sont affamés uniquement. Ils attaquent un peu, repartent plus discrètement, reviennent quand l'attention se relâche. Ils affaiblissent leur cible petit à petit en l'attaquant de toutes parts. Ils ne font pas ça. »

Soupirant un peu, la sabreuse s'étira un peu. Elle n'avait aucun problème avec le fait de garder ce chemin, mais elle se demandait si rester sur les chemins était une vraie bonne idée. Est-ce que grimper dans les arbres et se déplacer entre les bosquets n'était pas mieux ? C'était aussi la meilleure protection contre les loups, la hauteur.

« Vous avez remarqué leurs blessures aussi ? Je sais pas si ce sont des changeforme, des kuchiyoses ou les ouvriers qui ont été transformés en loups par une méthode bizarre, mais ça aussi ça me fait penser que c'est pas des loups normaux. »

Suivant Tatsuya sans plus parler, ayant déjà partagé ce qu'elle pensait de la chose et n'ayant pas encore de retours de son clone qui surveillait le camp, la Mawehara surveillait maintenant les alentours, prête à réagir s'ils subissaient une attaque de la même façon que leurs doubles l'avaient vécu. Continuant jusqu'à l'arbre immense, elle resta à son pied, prête à agir si jamais si se passait quelque chose. Attendant que le chûnin redescende et leur dise ce qu'il avait vu, la jeune femme aux yeux gris était sous tension, prête à tout instant à réagir vivement, main posée sur la garde de Senritsu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Dim 2 Fév 2020 - 17:06
La vision soudaine de vos clones lacérés par les loups de la forêt d’Ue vous surprend certes, mais ne vous distrait pas de votre chemin. C’est après avoir émis vos hypothèses respectives que vous poursuivez votre route en tâchant de ne pas vous faire piéger comme vos clones, il semblerait que cette partie de la forêt n’abrite pas d’animaux hostiles adoptant le même comportement étrange que la meute sanguinaire dont vous avez été témoins. Des gouttes tombent du ciel, presque de façon naturelle, mais les deux genins peuvent voir au mudrâ composé par le chuunin qu’il s’agit d’un jutsu Suiton. Une technique de détection lui permettant de détecter tout présence à plusieurs dizaines de mètres à la ronde… Tatsuya peut alors sentir des corps se déplacer aux alentours mais de façon dispersée - ce qui vous rassure sur l’absence à proximité des loups que vos copies ont pu rencontrer. Les déplacements ne viennent pas dans votre direction mais suivent des trajets aléatoires, indiquant que vous n’êtes ni ciblés ni localisés par les animaux alentours. En résumé, vous êtes pour le moment en sécurité.

Vous réalisez qu’en empruntant le chemin de droite vous avez évité une embuscade et trouvé un moyen de contourner une zone de danger.

Vous arrivez devant un cèdre mesurant près d’une cinquantaine de mètres et une fois arrivé en contrebas vous constatez le gigantisme de l’arbre qui ne paraissait pas aussi grand de là où vous étiez. Un premier pas, puis l’autre sur la surface du fût à l’écorce marquée par le temps au vu de ses aspérités, le seul moyen de monter est d’user de votre chakra pour l’escalader, votre corps penché perpendiculairement au tronc… Tatsuya qui mène la marche est donc le premier à atteindre la cime de l’arbre, offrant comme prévu un point de vue imprenable sur l’ensemble de l’île et lui permettre de localiser un lieu où auraient pu disparaître les ouvriers. De là vous pouvez apercevoir une clairière… et une silhouette au sol, le dos contre un tronc. Difficile à cette distance de jauger de son état, mort ou inconscient, mais ce dont vous êtes presque sûrs, c’est qu’il s’agit d’un des ouvriers portés disparus étant donné la direction vers laquelle il se trouve.

Dans une autre direction, plus au nord, vous voyez subitement s’envoler une multitude d’oiseaux, mais dans une direction qui vous éloigne de celle probablement empruntée par les ouvriers.


Aller vérifier l’état de l’ouvrier Est-il encore en vie?

Voir ce qui a provoqué l’envol des oiseauxQue se passe-t-il là-bas?

Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit Empty
Ven 7 Fév 2020 - 12:50
Le délai de réponse de 72h étant passé, le tour de @Sae est sauté pour cette fois, le prochain retard sera sanctionné d'une exclusion.

Au tour de @Akiyama Tatsuya de répondre.
Revenir en haut Aller en bas

[MISSION/B/KIRI] Mauvais Esprit

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: