Soutenez le forum !
1234
Partagez

Dernière confidence [combat]

Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Dernière confidence [combat] Empty
Mer 25 Déc 2019 - 18:01
Dernière confidence [combat] 4zxb
Nobusada | Avant l’examen


Diabolique, le pâle pontifiant avait suivi la délégation Teikokujin comme l’illustre représentant de l’unité Impériale. Depuis qu’il avait rejoint les forces les plus avilies de Rei, qui de toutes étaient probablement les plus exposées à des actes de félonies, le spectre sacré au teint d’albâtre n’avait fait que confirmer une tendance nihiliste dont il était intimement conquis, notamment dû au fait qu’il ne regardait que les dieux, en particulier son idole de lumière.

Autre chose avait néanmoins attiré son attention dans ce pèlerinage du chaos qu’il avait escorté pour marquer de son empreinte spectrale et terrible ; et cette chose portait le nom de Hiko. Son jeune frère avait visiblement candidaté pour un examen que lui-même s’était refusé à suivre, ne désirant guère faire l’étalage de ses capacités peu orthodoxes au regard de tous, en particulier des kumojins qui l’avaient enfermé autre fois. Venir ici lui apparaissait donc comme une revanche sur la vie. Pour aller au bout de cette dernière, il devait accomplir l’ultime devoir qu’il s’était personnellement juré de remplir.

Un contrat de sang pour une fraternité profane.

Usant de ses capacités liées au son, il avait poursuivi la tête blanche jusque dans un endroit isolé, tout en essayant de dissimuler son aura maléfique pour n’être décelé par ce dernier. Au bout d’une longue promenade au gré de laquelle il avait pisté son futur trophée, comme un fantôme suivant son hôte, il avait fini par jeter son dévolu sur un petit chemin qui montait sur une colline, derrière laquelle se tenait le centre-ville. De là, ils étaient donc à l’abri de la plupart des regards indiscrets.

Bondissant dans les airs, ses cheveux blancs au vent, il fondît sur Hiko et lui barra la route. Il se tourna alors vers ce dernier, ses yeux emplis de mystique dardant l’objet de toutes ses convoitises.

« Ce sera notre dernier duel. Si je gagne, tu jures d’accomplir pour moi un acte symbolique. Si tu gagnes, je disparais. »

Ainsi parla Nobusada.

Spoiler:
 


Dernière édition par Shinrin Shinpachi le Jeu 2 Jan 2020 - 23:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Dernière confidence [combat] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 11:38
Alentours de Kumo
Automne 203

L’examen venait d’être annoncé suite à des évènements non attendus qui s’étaient déroulés sur la place publique du village caché des Nuages. Une annonce des plus surprenantes, qui posaient de nombreuses questions. Etait-ce le bon moment pour organiser un évènement commun aux différente factions que regroupait Kumo ? Faire participer des soldats et des genins, n’était-ce pas trop risqué ?

Il fallait l’avouer, notre petite tête blanche favorite avait reçu la nouvelle comme une excellente chose. S’il voulait monter en grade, il ne pouvait espérer de meilleure occasion. Cela lui permettrait alors de faire ses preuves, de montrer toute l’étendue de ce qu’il était capable de faire. Une bonne occasion de pouvoir observer les capacités des soldats aussi, information pouvant se montrer très utile si un jour le village voulait se rebeller…

Et tandis que le village s’activait pour accueillir cet évènement convivial, Hiko lui préférait prendre ce temps de repos pour se préparer. Physiquement, il était prêt. Il connaissait ses capacités, suivait un régime sain et n’avait pas reçu de sérieuses blessures dernièrement. Tous les voyants étaient au vert, il était fin prêt pour ce qui l’attendait. Et tandis qu’il flânait dans les rues de Kumo, il s’écarta légèrement du centre-ville, montant une petite colline près du village où il pourrait trouver un peu de calme.

Du moins, c’était l’idée.

Toi…
D’un bond totalement contrôlé et plutôt bien exécuté, le mystique se posa face au jeune garçon. Ses cheveux d’un blanc aussi pur que ceux d’Hiko ne laissaient aucun doute désormais, ils étaient bel et bien liés par le sang. Hiko ne paniqua pas, il n’était plus le même qu’il y a quelques mois. Son « frère » ne le terrifiait plus, comme à l’époque où ils s’étaient rencontrés, il avait désormais appris à vivre avec cette nouvelle.

Bien qu’il ne sache pourquoi, son frère lui vouait une rancœur sans limite. Il lui avait raconté une version concernant leur paternel, mais Hiko avait décidé de ne pas suivre ce chemin. Ecouter cet inconnu ne lui apportait que peine et souffrance, et il n’avait pas besoin de ça maintenant.

Faire un acte symbolique ? Et puis quoi encore… Je ne suis plus le même qu’avant, je ne me ferai plus surprendre comme la dernière fois !
Joignant les actes à la parole, notre jeune héros aux cheveux blancs chargea alors son frère avec une impulsion renforcée de chakra. Dans le même temps, il venait de sortir son sabre de son fourreau et envoya alors un coup vertical de sa lame, tentant par ce mouvement de couper le bras droit de celui qui se prétendait être son frère. Un assaut plutôt frontal, mais qui prouvait sa détermination sans faille.

Aujourd’hui, tout finissait.


_________________
Dernière confidence [combat] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Dernière confidence [combat] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 13:25
Dernière confidence [combat] 4zxb
Nobusada | Avant l’examen


La provocation scella de façon indélébile le pacte de sang qui les liait tous les deux : si la sève qui inondait leurs veines était la raison de leur rapprochement forcé, alors c’est par elle qu’ils devaient à présent rompre le lien de fatalité qui les menottait l’un à l’autre dans leurs destinées respectives. Hiko ne pouvait avoir la paix qu’en se débarrassant de Nobusada. Nobusada ne pouvait avoir la paix qu’en se débarrassant de son père. Lien de causalité aidant, le cadet se trouvait être l’intermédiaire choisi par l’albe dévot pour commettre l’irréparable acte final, symbolique de postérité et de renouvellement du monde, celui par lequel le fils ôtait la vie du père, délivrant du mal et de toutes ses obédiences l’aîné illégitime, bâtard et maudit, otage de sa propre névrose, obsédé par sa soif de vengeance sur l’inévidence de la vie.

La lame le frôla.

D’un pas de côté, il avait esquivé la trajectoire directe de la lame du plus fougueux d’entre eux. S’il était l’incarnation de la tyrannie dans son état le plus primitif, apôtre d’un dieu qu’il ne voyait qu’à peine et qu’il utilisait volontiers pour justifier toutes turpitudes, Hiko était au contraire l’emblème de la raison, du sang-froid et de l’audace. Naguère, le tyran aurait pu abattre le brave ; mais il avait raté l’occasion de le faire, peut-être trop obnubilé par son avidité sanguinaire, peut-être trop confiant dans son propre potentiel. Mais à présent, il avait posé les bases d’une réelle perversion des mœurs dans la psychée de son compère, aussi était-il grand temps de faire éclore tout ce qu’il y avait de plus névrotique et bestial dans l’âme courageuse du pubère.

Le dépassant de vitesse, Hiko avait déjà fondu sur lui comme pour l’empêcher d’exécuter des mundra.

Qu’à cela ne tienne, l’ivoirin monastique avait aussi son petit répertoire pour la débâcle du corps à corps, bien qu’il n’eusse jamais appris à manier une arme comme son antagoniste. Saisissant l’opportunité de son esquive, il contre-attaqua directement en assénant une frappe du pied tout droit en direction de l’articulation du bras gauche de l’assaillant, dans l’intention directe de lui briser le bras. Radicale, la technique l’était tout autant que son âme. Pour autant, l’enchaînement ne s’arrêtait pas là. Après avoir frappé du pied, il avait encore ses mains et, profitant du mouvement de son adversaire, il prit appui sur ses jambes pour renforcer une puissante frappe de la paume, directement au niveau du plexus ; du moins, dans l’intention. Rien de tel pour repousser une menace et se remettre à une distance privilégiée pour ses arcanes démoniaques que nul ne pouvait voir en l’état, ou pour celles, visibles cette fois, foudroyantes.

« L’ultime pêché… oser croire que tu peux m’égaler, voilà ce qui causera ta perte. »

Asséna-t-il sur un ton assuré comme pour provoquer son antagoniste final.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Dernière confidence [combat] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 13:15
Trop simple.

Du moins, c’était ce qu’aurait pensé notre jeune héros si son premier coup de sabre avait fait mouche. Car il le savait, son adversaire du jour était loin d’être un néophyte dans le domaine du combat. En témoigne son dernier séjour à l’hôpital. Nobusada avait le don d’énerver Hiko, et de lui rappeler quel gouffre les séparait.

Dommage !
Hiko connaissait les risques de venir au corps à corps. S’approcher ainsi d’un adversaire permettait une contre-attaque éclair de la part de ce dernier, il avait donc entraîné son corps de façon à être capable de riposter si ce cas de figure se présentait.

C’est ainsi qu’il fit changer sa lame de main de façon habile. Utilisant son autre dextre, il fut alors capable de parer le premier coup de son frère, mettant ainsi fin à l’assaut de façon brutale, résistant à la puissance du démon. Mais là fut son erreur, trop concentré à parer la puissante attaque de son aîné, il ne vit pas arriver la deuxième vague d’attaque. Cette fois, le fanatique utilisa sa dextre pour porter un violent coup, sec, au niveau du plexus de notre jeune héros.

Le coup fut violent, dévastateur, et il envoya alors valser la petite tête blanche à une bonne dizaine de mètres. Sur le coup, Hiko lâcha son épée qui retomba aux pieds de Nobusada, rendant ainsi son art à l’épée inutilisable pour le moment. Mais là n’était pas le plus embêtant, car Hiko venait de subir une lourde attaque. Il avait glissé sur le sol pierreux pour quelques secondes et s’était difficilement relevé.

Il savait qu’il ne devait pas lui laisser la moindre opportunité, et ce fut donc pourquoi il s’était vite remis sur pieds. S’essuyant la bouche, d’où coulait un fin filet de sang, Hiko se mit alors à tousser. Il ne trouvait plus son air, sa respiration étant totalement bloquée pour le moment. Il lui fallut quelques instants pour se remettre, sa vision étant un peu floutée…

Comme je le pensais… C’était encore un peu trop tôt pour venir au… corps… à corps…
Rien que ces quelques mots furent un vrai calvaire pour notre héros. Mais il n’allait pas abandonner, pas maintenant ! Hiko avait une ambition bien trop haute pour se permettre d’abandonner… Il ne pouvait pas perdre contre lui… Plus maintenant.

Quelques mudras furent suffisants pour créer deux clones qui se placèrent alors de chaque côté de notre jeune soldat. Ils lui assureraient une protection suffisante pour une partie du combat, sans pour autant lui demander trop de chakra. Et de protection, il en aurait sûrement besoin.

Une nouvelle suite de mudras suffit alors pour que l’enfant concentre une énorme quantité de chakra dans ses mains, avant de poser ces dernières au sol. Nobusada allait goûter à la puissance infinie du cristal… ! Et ce fut alors qu’une vraie vague de cristal se déversa alors sur le terrain, inondant tout le terrain jusqu’à bien plus loin que la position de Nobusada. Par ce processus, notre jeune héros venait de cristalliser le terrain tout entier, rendant alors le sol des plus solides, mais pas que…

Vous vous occupez de la protection, si jamais il s’échappe ou qu’il tente de faire du ninjutsu, vous savez quoi faire !
Des heures passées à l’entraînement. Des exercices interminables… Voici ce qu’il avait fallu au jeune garçon pour combler ses failles. Il était désormais temps de voir si cela porterait ses fruits face à un adversaire de la trempe de son frère aîné !


_________________
Dernière confidence [combat] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Dernière confidence [combat] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 20:57
Dernière confidence [combat] 4zxb
Nobusada | Avant l’examen


Pas la moindre émotion ne vint poindre sur son faciès lorsqu’il réalisa que sa frappe avait fait mouche. L’échange délayé de son animosité n’avait abouti qu’à reprendre quelques distances convenues par les deux ennemis, mais alors même que les yeux opalins du fidèle se posaient avec grand calme sur le squelette suffoquant de son compère, il se figura que ce dernier passait aux choses sérieuses. Des clones précédèrent l’arrivée d’une immense vague de cristal qui se répandît sur toute la zone, emprisonnant les appuis du pontifiant dans la dureté d’une matière réputée pour sa solidité.

Pertinente approche, assez efficace pour le déstabiliser, chose qu’il n’avait su faire naguère. Hiko était devenu quelqu’un d’autre, un monstre bien plus tenace et dangereux que l’être candide qu’il voyait en lui autrefois. Somme toute, la farouche querelle qui les contaminait tous deux avait porté ses fruits et l’illustre prédicateur de lumière songea que sans cela, le larron n’en serait peut-être rendu à ce niveau d’expertise.

Il dut pousser la réflexion plus loin qu’il ne l’avait supposé et bien que cela jetait un trouble dans son esprit, il n’en perdit pas pour autant toute sa tête. Son frère n’était pas un idiot et s’il tentait de le priver de ses appuis, c’était pour une bonne chose. La voie des airs lui semblait à ce titre être un piège éclatant, car c’était la solution la plus évidente et donc, la plus dangereuse. Bien qu’une esquive aérienne puisse peut-être le sortir de cette attaque et surtout le rapprocher un peu plus des dieux, il se refusa à s’offrir aussi grossièrement à la tactique adverse. Celui qui ne sait voler est une proie facile dans les cieux. Pourtant, l’embarras était double car il se savait pertinemment coincé dans l’étau de cristal et, pour peu qu’il y reste, il n’omettait pas qu’une seconde tactique soit envisagée dans le sournois cortex de son cadet.

Faire mouche sur celui qui s’envole, ou briser celui qui s’enterre. Hiko avait bien avisé sa technique.

Il réalisa alors qu’ils n’étaient pas seulement faits du même sang, mais qu’ils avaient aussi la même trempe et la même logique. Il le savait bel et bien car lui-même, en s’en prenant à l’élu de sa haine, avait envisagé deux stratégies. La première pour une fracture, la seconde pour une paume suffocante. Hiko, visiblement, avait choisi la seconde. La porte ouverte à son Genjutsu.

Alors que le cristal venait de se fixer autour de ses jambes, il décida de prendre la parole, un sourire dessinant pour la première fois depuis bien longtemps un soupçon de joie et de plaisir sur son fade faciès abîmé par le poids de sa foi.

« Fascinant. Tu ne cesseras jamais de me surprendre, petit frère. Bien. Tu mérites que je te dévoile toute l’étendue de mon art. »

Son poing fila en direction du cristal et se fracassa à trois reprises sur le cristal qui bloquait ses appuis. Se fissurant, la matière qui le retenait fut soudain plus lâche et lui permit de libérer ses jambes pour prendre appui sur la surface de cristal. Le monde du minerai flamboyant était encore là, mais lui était libre. Restait à résoudre le problème des clones tout en offrant à son adversaire l’une de ses combinaisons les plus mortelles. Il ouvrit ses lèvres et sa gorge se contracta…

Une série de mundras plus tard, un cri d’une puissance incroyable s’arracha de sa gorge et fustigea tous les adversaires se situant devant lui. Mais alors que sa voix retentissait dans l’atmosphère comme le spectre hurlant d’une banshee tout droit sortie d’un cauchemar, il poursuivit ses mundras avant de simuler une frappe qui gronda dans l’atmosphère en fonçant vers Hiko comme une force invisible soulevant la terre sur son passage… chose que lui seul put voir, puisqu’il en était le seul destinataire.




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Dernière confidence [combat] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 22:10

De lourds nuages noirs surplombaient désormais la scène, retenant leur souffle et leur divine humidité le temps que ce combat fraternel ne trouve un vainqueur. Les deux se rendaient coup pour coup, du moins en apparence. Car bien que diminué physiquement, Hiko semblait tenir le rythme effréné imposé par son frère. D’un point de vue extérieur, il apparaissait plutôt en bonne position même. Deux clones à ses côtés, le terrain complètement recouvert de cristal et son adversaire emprisonné jusqu’aux genoux… Une situation qu’il aurait aimé avoir contre n’importe quel adversaire.

Mais cet homme… Cet homme avait beaucoup plus de ressource que n’importe lequel des shinobis que Hiko avait eu la malchance de combattre. Il était tout simplement au-dessus. Tactiquement, physiquement, techniquement… Tout en lui montrait qu’il était au-dessus du jeune héros aux cheveux blancs. Et c’était bien pour cette raison que l’enfant avait toujours cette désagréable impression… Cette boule au ventre qui lui criait de faire attention.

Et elle avait raison.

Lorsque Nobusada reprit la parole en parlant de l’étendue de son « art », cela fit tilt. Hiko l’avait déjà affronté, il connaissait la capacité de son frère à utiliser le son comme une arme létale. Et Hiko ne sut pas s’il l’utilisa pour se défaire des liens qui entravaient ses jambes, mais il se défit facilement de l’entrave de cristal. Hiko resta sans voix, encore secoué de la précédente attaque… Nobusada était bien trop fort.

Mon… stre…
Hiko n’en crut pas ses yeux lorsque son frère se libéra de son emprise, retombant aussi légèrement qu’une plume sur la surface cristalline. Et il enchaîna, déployant ainsi toute sa puissance destructrice…

Tout se passa très rapidement. Les clones du jeune garçon furent les premiers à réagir aux mudras de l’adversaire. Sentant le danger et la technique dévastatrice suite aux dires du fanatique, chacun d’eux composa des mudras avant de poser leurs mains sur le sol. De là en jaillirent deux énormes murs de cristal, protections qui suffiraient à peine à contenir le premier assaut. Lors du choc, la vague sonore fut alors projetée sur le clone le plus à gauche, les deux murs étant suffisamment larges pour permettre à Hiko et au clone le plus près de s’en sortir.

Et alors qu’il voyait ses créations tomber en morceaux, Hiko fut alors surpris par la nouvelle attaque. Mais ce qu’il avait subi comme dégâts ne lui permirent alors pas d’esquiver, c’était trop tard. Le timing était trop parfait, l’attaque trop bien préparée. Il fut alors percuté directement par l’attaque de son aîné. Et ce fut à ce moment précis qu’il sentit sa cage thoracique se contracter, ses poumons devenant aussitôt aussi petits que ceux d’un nouveau né.

Sans perdre de temps, Hiko se retrouva à genoux, cherchant à pouvoir respirer. Son rythme cardiaque s’était accéléré, mais ses muscles manquaient clairement d’oxygène. Il était littéralement en train de s’étouffer suite à cette dernière attaque. Tandis qu’il s’étouffait, l’oxygène commençait alors à lui manquer et sa vue commença à se brouiller… L’évanouissement n’était pas loin, là où rodait le spectre de la mort…

Dans le même temps, le clone restant venait d’assister à la scène. Suite à une série de mudras de la part du fanatique, l’original s’était retrouvé dans une situation impossible où il commençait clairement à perdre pied. Cela se ressentit alors dans l’énergie du clone. Ils étaient liés, l’un n’existait pas sans l’original… Et c’est alors qu’il regarda Nobusada. Un simple mudra, il n’avait pas bougé et maintenait toute sa concentration sur l’original. Était-ce lui qui maintenait une technique pour étouffer Hiko ?!

Rompts ton jutsu ou je te fais imploser… !
Le clone avait utilisé le cristal existant autour de Nobusada pour porter son dernier assaut. Le fanatique était désormais piégé dans le cristal, à la totale merci du clone. Mais ce dernier luttait pour maintenir la technique, elle lui demandait bien plus d’énergie que d’ordinaire… Son original étant aux portes de la mort, il ne lui restait plus beaucoup de temps.

Nobusada avait désormais le choix, tandis que le cristal montait jusqu’à englober totalement son corps sauf son visage… Il avait le choix, mais quelle porte allait-il choisir ? En tout cas, le temps lui était compté. Car le vrai Hiko n’avait plus beaucoup de temps, du coup le clone n’attendrait pas plus qu’une dizaine de secondes…

Nobusada était le maître de son propre destin désormais…


_________________
Dernière confidence [combat] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Dernière confidence [combat] Empty
Jeu 2 Jan 2020 - 23:10
Dernière confidence [combat] 4zxb
Nobusada | Avant l’examen


Tout s’était presque déroulé comme il l’avait convenu. Sous le ciel empoisonné de gros altostratus ténébreux gorgés d’eau et d’électricité, amas de mystères froids et impénétrables par la lumière, les deux frères s’étaient déchirés dans le chaos fratricide qui les menottait inéluctablement l’un à l’autre comme si le destin avait voulu que tout se passe selon le pire scénario possible. Et dans cette étreinte mortelle, il avait pris l’avantage en arpentant la route sinistre des pamphlets occultes, religion maudite du Kôgen plaçant ses illustres archanges machiavéliques au-dessus de tout réalisme primaire : un esprit insidieusement gouverné par une abstraction si forte qu’il pouvait comme se détacher de ce monde.

Ce qu’il ferait sans doute pour rejoindre le ciel infernal où resplendissait peut-être, à la lanterne de sa déité, la Première Lueur.

Ayant, fruit de cette capacité de survol spirituel, asséné à son vis-à-vis l’illusion de sa propre mort par suffocation, il avait révélé ses plus sombres secrets à l’aune de ses plus diaboliques arcanes et, s’il avait déjà douloureusement rencontré une partie de ce dont ce spectre cireux était capable, Hiko pouvait à présent se rendre compte de ce qu’il était possible de réaliser en explorant de plus orageux sentiers. De surcroît, il avait enfin tiré ses premières lettres de louanges confessées par ce fuligineux belligérant vagabond.

Nobusada se figura que la route pour arriver jusque-là avait été longue, très longue. De sa bâtardise à son enfance dans son village maudit, jusque dans ses odyssées de mercenaire solitaire pour aboutir à sa sédentarisation dans la cité de Kumogakure, il avait vécu bien des choses, peut-être suffisamment pour s’arrêter là.

En tournant son pâle regard vers le clone de son fraternel, et voyant bientôt le cristal le cerner, il se rendit compte qu’il était fait. Ne lui restait alors que deux solutions : tuer Hiko en se sacrifiant soi-même, ou bien abandonner et renoncer à la voie des armes.

Le temps défila, seconde par seconde, comme si chaque battement de paupière était un moment d’infinité, une immensité du temps toute relative absorbée par une fraction de cette pendule saturnienne. Hiko continuait d’agoniser dans son souffle perdu, et le cristal se resserrait sur le squelette bientôt broyé du prestigieux prédicateur du Kôgen.

Tout à coup, sans rien dire, il relâcha son antagoniste puis attendît, patient, que le clone relâche son emprise pour faire sa dernière déclaration à son jeune frère, enfin convaincu d’être arrivé au terme de son ambition avec lui.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Dernière confidence [combat] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 11:02
Il n’en pouvait plus. La pression sur ses poumons était si forte qu’il ne trouvait plus d’air. D’abord, ses jambes lâchèrent et il se retrouva gisant sur le sol. Puis ses bras, plus aucune possibilité de les bouger de façon consciente. Il n’était pas sûr de ne pas s’être déboité une épaule lorsqu’il tomba. Car il souffrait d’un manque de discernement flagrant. Son cerveau ne recevant plus assez d’oxygène, des vertiges l’avaient pris. Et tandis qu’il souffrait en silence, le clone l’observait du coin de l’œil… Il était temps d’agir.

Alors que Nobusada ne semblait pas vouloir relâcher son emprise, le clone commença à faire le dernier mudra. Le dernier signe incantatoire qui lui permettrait alors de mettre fin à tout cela… Pour de bon. Lui aussi sentait ses forces l’abandonner au fur et à mesure que l’original perdait pied. Et tandis qu’il se sentait fin prêt, l’énergie lui revint.

Ce ne fut pas brutal, mais il sentit que son original venait de retrouver son souffle. Sans rien dire, sans rien montrer, l’aîné venait de relâcher sa technique. Hiko se retrouva alors à nouveau conscient, ses poumons se regonflant aussi rapidement qu’un ballon qu’on remplissait d’hélium. Il avait été proche de l’asphyxie, et désormais il respirait à grandes bouffées.

Reprenant son souffle et conscience de la situation, il se rendit alors compte qu’il avait été pris dans un genjutsu. Car il n’avait rien vu de ce qui s’était passé, trop concentré sur sa suffocation. Et désormais il comprenait, observant Nobusada emprisonné par une technique de son clone, totalement à sa merci.

C’est… pas… passé loin…
Et tandis que le clone maintenait la technique, Hiko se rapprocha alors de son frère, cherchant toujours son souffle. Il ne lui fallut que quelques secondes pour être à la hauteur du fanatique qui était totalement emprisonné. Le gamin se posa alors devant lui, plongeant ses yeux dans les siens, une lueur farouche s’y trouvant.
C’est terminé… Je ne… veux plus te voir désormais. Tu avais posé des conditions, maintenant… il faut… que tu les respectes… !
Son souffle était toujours court, mais cela ne changeait rien à sa détermination. Nobusada pouvait sentir qu’Hiko avait encore un peu de ressource et que son clone ne lâcherait rien… Du moins, c’était ce que la situation pouvait laisser penser. Car Hiko lui fit alors un signe de tête, et ce dernier disparut dans un dernier nuage de fumée.

Peu à peu, la pression du cristal se relâcha et la carapace cristalline formée autour de Nobusada se désagrégea peu à peu, le laissant alors libre de ses mouvements. Hiko, qui avait retrouvé une bonne partie de son souffle le regarda alors, puis lui dit ces quelques mots avant de tourner les talons.

Je suis désolé de tout ce qui t’est arrivé. Mais je refuse d’être la cible de toute cette rancœur, ni moi… Ni ma famille. Maintenant que j’ai remporté la victoire, j’espère que tu tiendras ta promesse…
Sa gorge se serra alors…
Mon frère.
La fin d’une rivalité malsaine…?

_________________
Dernière confidence [combat] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Shinrin Shinpachi
Shinrin Shinpachi

Dernière confidence [combat] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 13:20
Dernière confidence [combat] 4zxb
Nobusada | Avant l’examen


La défaite s’imposait d’elle-même, aussi sûr qu’il n’avait su se libérer de sa prison de cristal et qu’il était désormais pris au piège, cloîtré dans le minéral symbolique du Sairyo. Peut-être aurait-il, prolongeant l’agonie de l’éphèbe, avoir raison de lui, mais c’était visiblement au risque de le tuer une bonne fois pour toute et de se sacrifier lui-même dans un ultime broyage capable de lui briser les os. La conclusion demeurait limpide, dans tous les cas il était vaincu, peut-être aveuglé par sa propre soif de détruire son adversaire, peut-être aveuglé par sa propre arrogance.

Mais il avait choisi la vie. Pour lui, et pour Hiko. Le destin ne pouvait avoir de sens que si leurs deux cœurs continuaient de battre et tout éclairé de cette réalité, il ne put que se résoudre à consentir son échec, comme autrefois, face à leur père. Ne négligeant pas sont triomphe, son jeune frère arriva jusqu’à lui et tandis que sa prison se désagrégeait, le jeune prodige aux cheveux cireux se dressa face à lui, solennel, réclamant son dû. L’émancipation de ce spectre sinistre et blême qui le hantait depuis toujours.

Nobusada se contenta de rester placide. Le sourire qu’il avait esquissé au cours de l’affrontement avait disparu pour s’offrir sous un jour plus gris, sinistre et révélateur d’une intention de promesse. Il brisa les quelques résidus de cristal qui retenaient encore son corps, des lambeaux pas plus solides que du papier depuis que la technique avait été stoppée. Puis il fixa les yeux de Hiko avec une intensité émotionnelle troublante. L’échec de sa vie… il ne pouvait qu’avoir l’espoir que le schéma funeste ne se répète pas sur son jeune frère.

« Les hommes de foi sont des hommes de parole. Je respecterais ma promesse, Hiko. »

La fin de la rivalité. L’ultime ère de guerre enfin terminée, achevée par un accord de paix pour que chacun puisse se libérer des chaînes qui le retenaient à l’autre. La comédie dantesque abordait enfin sa conclusion finale avec l’extinction du mal et la naissance d’un flambeau triomphant, symbole de force et de vertu, en la personne de Hiko ; le fantôme infâme, lui, rangerait ses armes et s’enfoncerait encore plus profondément dans sa spiritualité austère.

« Ne sois pas si compatissant à mon égard. Le martyr de l’homme lui permet sans doute de se révéler à son dieu. Aujourd’hui, je peux enfin tirer un trait sur le passé. Tâche d’incarner ce que ni ton père, ni moi, n’avons pu devenir. Je range ma haine pour l’espoir. J’unifierais les hommes vers la lanterne du Kôgen. Adieu, mon frère. »

Puis il s’en alla, sans dire un mot de plus, pour disparaître au milieu d’une constellation de mystères.


FIN DU RP
CONCLUSION DE NOBUSADA
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7855-shinrin-shinpachi-le-chapardeur-100#65750 https://www.ascentofshinobi.com/t8912-dossier-shinobi-shinrin-shinpachi https://www.ascentofshinobi.com/u1170

Dernière confidence [combat]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: