Soutenez le forum !
1234
Partagez

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB

Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mer 25 Déc 2019 - 22:26
pyramides & trésors;


Kaze, Kaze, Kaze. Son sable à perte de vue, son soleil aveuglant, ses températures infernales. Une destination rêvée pour partir en vacances. Là-bas, il n’y a que du neuf, que du beau, que du propre. Des bandits à chaque coin de rue, des ninjas déchus qui feraient n’importe quoi pour un peu de pognon … Y a même des mercenaires en mal de mission, qui viennent chercher de quoi faire la bagarre pour remplir leurs poches. Non, vraiment, Kaze, c’est un peu le paradis pour ceux qui savent plus quoi faire de leurs vies. Ils y échouent tous. Et c’est là que commencent les déboires. L’alcool, la drogue, les bagarres dans les bars … Ça n’a l’air de rien, pour ceux qui y vivent, mais apparemment, c’est terrifiant. Puis, au milieu de cet enfer sur Terre se trouve quelques être un peu plus bienveillants. Ceux qui ont un sourire d’enfant, qui rassurent quand on leur adresse la parole. On leur donnerait le bon dieu sans confession, comme on dit.

Pourtant, ceux-là sont les pires.

Midori repart de sa chasse à l’information, fraîche comme un gardon. Guillerette, elle déambule dans les rues du village avec un sourire aux lèvres comme elle n’en a que rarement. Les gens connaissent un peu l’albinos, ils la voient souvent passer. Tout le monde l’imagine comme une gamine adorable, prête à tout pour aider son prochain, toujours sur le coup des histoires qui sentent bon. Personne ne s’imagine qu’en réalité, toutes ses actions la mènent sur les traces d’un trésor, qu’elle pillerait même à sa propre grand-mère. Kaze est une terre sans foi, ni loi. Midori n’est clairement pas cette gamine vertueuse que tout le monde imagine. Son sourire n’est fait que pour entuber les plus naïfs.

« Hey, Kaku’, regarde ce que j’ai trouvé ! »

L’albinos déboule de nulle part, la démarche sautillante. Un sourire illumine son visage. Elle est contente de sa trouvaille, tellement qu’elle la brandit fièrement. Un parchemin. Ça n’a l’air de rien, mais les chasseurs de trésors savent remarquer un coup qui sent bon. Là, il leur suffit de regarder l’épaisseur du papier et sa couleur presque immaculée pour savoir que, ouais, y a quelque chose de bien là-dedans. Et puis, ça, c’est juste une question de support. La missive est fermée par un ruban de soie rouge, ces beaux rubans que seuls les riches possèdent dans le pays. Midori glisse un regard complice à son acolyte, beaucoup, beaucoup trop fière de ce qu’elle a déniché.

« Pour faire rapide, un monsieur veut épouser sa femme. Pour ça, il a besoin d’un collier très rare et très cher qui aurait appartenu à la femme d’un Empereur. Oui, je sais, on va devoir laisser partir une telle perle. Mais imagine ! » Des étoiles scintillent dans ses yeux. « Le collier est situé dans une pyramide. Ça veut donc dire qu’il y a possiblement d’autres bijoux, ou d’autres objets d’une valeur aussi élevée, voire plus élevée encore ! »

L’excitation est palpable dans sa voix. Si elle ne se tenait pas aussi bien, Midori sautillerait sur place.

« Ajoute à ça la récompense qui va avec la mission. On irait donc dans une des rares pyramiques qu’on n’ait pas encore pillée … pour y trouver un collier pour un riche Kazejin … Et on raflerait la mise en passant. Ça me paraît plutôt pas mal ! »

L’albinos fait un pas, puis un autre, en direction de Kakusareta. Son sourire devient beaucoup plus carnassier. Celui de la bête qui a envie de passer à l’action, de ne rien laisser de brillant dans cette pauvre pyramide. La mimique terrifiante d’un animal sauvage, prêt à tout pour ramener un maximum de butin.

« Les grosses boulasses, Kaku’ ! C’est ça, la promesse de cette mission ! »

Un hochement de tête vigoureux, pour appuyer sur ce qu’elle lui dit. Midori est enchantée.

« Alors, alors, t’en es ?! »

Dans un dernier effort de persuasion, l’albinos tend le bras pour plaquer la missive contre le torse de son acolyte. Des tremblements passent dans ses mains, se font ressentir sur le papier. Le problème de cette mission, c’est que la kunoichi est déjà tellement motivée pour y aller, qu’elle partira même si l’homme masqué ne la suit pas. Quitte à prendre les plus gros risques au monde pour le faire. Mais … Mais il va accepter, non ? Parce que c’est ce qu’ils font, depuis toujours …

Ils viennent, raflent la mise et plus encore, puis ils repartent.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Lun 6 Jan 2020 - 6:44



Encore une journée sous le soleil, sans grand chose à faire, cela faisait un petit moment que je me posais la question : Est ce que Kaze était encore intéressante ? Est ce que cette légende de l'arc n,'était elle qu'une légende ? Ou peut être qu'à force de ne vouloir que le traquer, et bien mon intuition s'était émoussé... Levant la tête vers l'astre cuisant, un soupire s'échappait de mon masque.

Soudain, une voix, mon prénom retentit et me fit sortir des nuages ! Midori était enfin de retour et elle semblait ravie... Elle avait du tombé sur une mine d'or, ou alors de l'or tout court, ou alors quelque chose à vendre pour de l'or! Apparemment non, elle se pointe devant moi avec un parchemin, qu'elle me tends avec une certaine satisfaction non camouflée.

Cependant, rien qu'a voir la qualité du papier, ce n'était pas une vieille carte qu'elle m'avait déniché dans un vieux coin miteux... Non, non, non, ça, c'est de la demande de riche ! Elle me fit un rapide résumé du contenu de ce fameux parchemin : Un riche qui veut récupérer un trésor. Voila ce que j'avais compris du gros de l'histoire, les pyramides sont vraiment des exercices à part entières, ce sont des labyrinthes, bourré de piège et pas cela ne se termine pas toujours bien...

Comme à son habitude, La jeune femme était plus captivée par l’appât du gain plutôt que par la possibilité de tomber sur des trésors uniques ! Oui, les pyramides étaient aussi des tombeaux et souvent possesseur de reliques ! Mais son travail d'information n'était pas à plaindre, elle savait dégoter les meilleurs contrats, et surtout que nous pourrions peut-être nous emparé de ce collier plus tard, après tout, cela reste un trésor...

Là regardant s'exciter comme une enfant, je fis un geste de la tête :


-Comme d'habitude, je garde les trésors ! Peut-être qu'on y trouvera enfin un indice sur l'arc caché de Kaze !


Je tournais mon visage sur le côté en accompagnant le mouvement d'un petit ricanement. Je me dirigeais vers mon sac, vérifiant qu'il n'y manquait rien pour notre périple.


- De toute façon je m'ennuyais ! Tu tombes à pic ! C'est par où ?

Je m'emballais aussi, mais il ne faudra pas oublier de remplir nos provisions, et nos équipements, ce serait bête de rester coincer ou de mourir de soif avant d'arriver...


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mer 8 Jan 2020 - 22:12
pyramides & trésors;


Un jour j’irai sur la Lune,
Un jour, j’irai.

L’appât du gain. Cette délicieuse sensation qui court dans ses veines, éveille chacun de ses membres, fait battre son cœur plus vite que la normale. Kakusareta la rejoint dans cette nouvelle chasse au trésor, incapable de laisser passer une telle opportunité. Midori a appris à les repérer, ces petits riches qui mettraient leurs organes en vente si ça leur permettait de réaliser un de leurs rêves. Ils n’ont rien à perdre, à part de l’argent, encore, toujours, énormément d’argent. Ils en ont tellement que, même s’ils mettaient leur rein sur le marché noir, ils en récupéreraient un le lendemain. Moins cher, de meilleure qualité. Leur potentiel de magouilleurs dépasse celui de Midori, qui atteint déjà des sommets. Mais peu importe : l’albinos n’est pas un enfant de chœur, encore moins quelqu’un qui se targue d’être pleine de bonnes intentions. Elle n’en a rien à faire, de ce qui alimente son porte-monnaie, tant qu’il l’alimente. Ces gros bouffis qui baignent dans l’or sont de vraies sources de pognon, il suffit simplement de trouver la bonne vanne pour faire dégouliner tout ce fric, qui n’attend qu’à être saisi par des mains encore moins bien intentionnées que les leurs. Midori se charge de leur enlever ce poids de leurs épaules. Les pauvres, ils ont besoin d’aide pour porter tout ce magot !

La chasseuse de trésors observe son partenaire avec un sourire sur les lèvres. Lui aussi, il veut le trésor. Ces pierres rares, ces joyaux qui se cognent les uns contre les autres et chantent leur propre mélodie. Une sensation si délicieuse, inexplicable. Il sait ce que ressent l’albinos, il sait dans quoi ils s’engagent. Et dans leur situation actuelle, il est aussi celui qui prend la plupart des responsabilités sur ses épaules : il prépare le sac de provisions et s’assure que tout y soit. Midori, pendant ce temps, s’enferme un peu plus dans le long rêve doré dans lequel ils s’apprêtent à plonger. Heureusement qu’il y en a un qui garde les pieds sur terre !

Une fois qu’ils sont prêts, l’albinos observe la silhouette masquée à ses côtés. Se rappeler qu’ils ont grandi ensemble lui fait toujours tellement étrange. Il est si grand, maintenant. Planqué derrière cet artifice qu’il change, quelque fois, il continue son bonhomme de chemin, sans trop changer, sans jamais dévier de sa route. Il obtiendra probablement tous les trésors de ce monde, quel qu’en soit le prix, quels que soient les efforts requis. Un sourire étire les lèvres de la crinière blanche. Elle ne peut pas s’empêcher d’être fière de lui.

« La carte dit à l’ouest. C’est une pyramide que nous ne connaissons pas, donc nous trouverons peut-être des indices sur l’arc légendaire, en effet. Et puis, si nous n’en trouvons pas, nous retournerons écumer les bars et les tavernes. »

Midori hausse les épaules. Alors qu’elle impulse un nouveau mouvement en direction de la pyramide, son sourire devient mutin.

« Si les riches sont notre principale source de revenus, les poivrots sont ceux qui nous donnent tout le reste. Kaze est un si beau pays. »

Au diable ceux qui pensent l’inverse. Parce qu’ils ne savent pas ce qu’ils ratent. Ils n’ont pas compris que parmi les plus gros mécréants se trouvent aussi les meilleurs informateurs. Il suffit simplement de savoir où chercher. Guillerette, Midori progresse comme une enfant. Leur marche vers la cave aux trésors ne prend pas trop de temps, étonnamment. Une promenade de santé, comme certains disent. D’autres verraient ça comme une plaie, avec le soleil qui tape à en faire fondre la chair … Mais ces gens ne sont pas Kazejin. Ahlala, ces étrangers. Midori se plante devant la grande pyramide, qui les domine de toute sa hauteur et cache le soleil. Elle pose les mains sur ses hanches.

« Alors, là-dedans se trouve notre mission … Et notre richesse du jour. »

Immobile, seule sa tête pivote pour qu’elle puisse regarder Kaku’ à travers le masque, là où sont ses yeux. Si elle avait un petit côté révolutionnaire jusque-là, la voilà transformée en véritable prédatrice, prête à rafler tout ce qui brillera. Et même ce qui ne brillera pas.

« Tu connais la règle, mmh ? Tu prends tout ce que tu trouves, on triera plus tard. Si quelque chose de suspect bouge, tu tapes. Si ça bouge toujours, tu tapes jusqu’à ce que ça ne bouge plus. Mais je ne t’apprends rien, mmh ? »

Clin d’œil complice. Ce n’est pas leur première aventure, ni la dernière. À force, ils ont tous les réflexes, tous ceux qu’on n’acquiert qu’après des années de pratique. Ces réflexes salvateurs qui leur permettent de se sortir des pires situations. Après tout, les pyramides ne sont pas les endroits les plus sûrs de Kaze. Qui sait combien de pillards se trouvent dans celle-ci ? Combien de victimes ils devront faire, une fois encore, pour s’assurer de garder le butin ?

Midori ouvre la marche, une fois de plus. Elle n’en a rien à faire, du nombre de personnes qui périront aujourd’hui. Ils ne lui apportent rien, au contraire. Ils ont posé les yeux sur son trésor. Parce que tous les trésors sont les siens.

Le prix à payer est parfois très lourd. Mais que vaudrait la chasse aux trésors, s’il lui manquait cet aspect ?

Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu’importe ?
Au fond de l’Inconnu, pour y trouver du nouveau !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mar 14 Jan 2020 - 5:15




Si elle était douée pour recueillir des informations, elle l'était tout autant pour se perdre dans ses rêves dorés, et je parle bien de la richesse qu'elle compte entassée jusqu'à ce qu'il y en ait plus aucune pépite présente dans ce monde. C'est sûrement pour ça que notre partenariat fonctionnait si bien, nous avions, sur le papier, le même but, mais nos désirs divergeaient. Tandis que Midori s'intéressait plus à la richesse, le trésor au sens pécuniaire, pour ma part, c'était l'unicité des trésors qui me faisais vibrer.

Alors oui, trouver un coffre rempli d'or et de joyaux était toujours source de réconfort et de plaisir, mais apprendre que le coffre était une pièce extrêmement rare, une réalisation d'un ancien artiste au service de quelconque roi, une pièce donc unique ! C'était ça qui faisait virevolter mon esprit, agiter l'intégralité de mon système ! C'était pour cette raison que je traquais les trésors !

Cette différence faisait que, chacun savait qu'il n'avait pas à soupçonner l'autre de lui voler son butin, et au contraire, que l'un allait souvent, si ce n'est toujours, avec l'autre. Un équilibre des passions qui me permettais de travailler dans n'importe quelle situation avec Midori, c'était cette même balance qui avait posé les bases de nos premières collaborations.

Le nécessaire étant préparé, nous étions prêt à partir ! Apparemment c'était une pyramide que nous n'avions pas encore exploré... Il en reste donc ? Le désert de Kaze regorgeait de ce genre de bâtiment triangulaire, mais nous en avions tellement pillé, que je me demandais parfois s'il en restait d'inconnue... Mais bon, l'étendue sableuse est capricieuse, une grosse tempête et l'une prenait la place d'une autre, comme si ne rien était.

Soupirant, en courbant l'échine, comme si je venais d'être démotivé d'un coup à la parole de mon amie :


- Tu sais très bien que 90% de ce que ces poivrots nous disent, sont des bêtises... Ou des informations que n'importe qui connaît...

Le chemin jusqu'à la pyramide était fastidieux, que du sable comme d'habitude, des petits reptiles qui serpentaient entre les dunes de différentes tailles... Et, enfin ! Nous arrivâmes devant le tombeau de ce fameux collier !


- N'oublie pas que ces trucs sont souvent remplis de pièges, évite de marcher n'importe où !

Je n'étais même pas sur qu'elle m'avait entendu, déjà obsédée par la fortune que cette mission allait lui rapporté ! Je ne pouvais pas lui en vouloir après tout, c'était une antre sûrement remplie de trésor, il ne fallait pas perdre de temps !

Je me mis donc, moi aussi, en marche ! Que la chasse aux trésors commence !


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 0:07
pyramides & trésors;


Une moue boudeuse. Les poivrots sont des menteurs, Kakusareta a totalement raison sur ce point. Bien que cela pique l’ego de Midori et la fasse râler, elle ne peut pas nier ce fait. La plupart des alcooliques sont certains d’avoir vus des reliques dans le sous-sol de leur mère, ou encore dans le leur. Certains imaginent monts et merveilles en pensant avoir raison, alors qu’ils ne font que fabuler. Bref, en réalité, ils ne servent à rien. Mais certains, les fameux élus des 10%, ont ces éclairs de lucidité qui les mènent sur des chasses aux trésors mémorables. Ces chasses dont ils reviennent avec des richesses suffisantes pour réhabiliter tout un pan de la pauvreté de Kaze. Mais ils ne sont pas des Robin des bois, juste des pillards, alors, les autres … Midori secoue doucement la tête.

« Meh. »

Une des rares interventions de l’albinos qui ne soient pas structurées, ni mesurées. La protestation est tombée toute seule, une simple onomatopée pour manifester son mécontentement. Kakusareta est, parfois, bien plus terre-à-terre que la joaillière. Il lui rappelle à quel point leur monde est moche, plein de mensonges et de divers défauts que Midori aime planquer sous la carpette. Là, encore une fois, il lui ramène les pieds sur Terre. Ce n’est jamais brutal, il l’énonce juste comme un constat, paf. Et voilà. Mais ce n’est pas grave ! Parce qu’ils sont sur une piste, une vraie piste ! Et ça, ça soigne toutes les blessures du monde. Ça met du baume au cœur même au plus déprimé des déprimés.

Guillerette, Midori s’élance vers la pyramide. Elle gravit les marches sans aucun problème, en s’assurant à chaque fois qu’il n’y ait pas de piège sous ses pieds. Généralement, l’extérieur est toujours laissé à l’abandon : les plus naïfs imaginent alors qu’ils ne risquent rien. Pourtant, dès qu’ils mettent un seul pied à l’intérieur de l’édifice, nombreux sont les pièges qui leur tombent dessus et leur coupent la tête. Combien sont morts parce qu’ils avaient soif de richesse, mais trop peu de cervelle pour penser aux risques ? La chasse aux trésors est une pratique périlleuse, durant laquelle le chasseur se heurte aux pillards, certes, mais aussi aux temples eux-mêmes. Les bâtisses ne se laissent pas faire, les anciens savaient pertinemment que l’Homme viendrait pour rafler leurs trésors. Ils n’ont jamais été dupes, même à leur époque.

L’albinos s’immobilise devant l’entrée de la pyramide, au sommet des interminables marches qu’elle vient de grimper. Il y a plusieurs entrées. Des étoiles illuminent ses yeux, rien qu’à l’idée d’arpenter cet endroit de fond en comble. Elle se tourne vers Kaku’, avant d’ouvrir les bras en grand.

« Regarde, regarde ! Tout ce qui nous attend ! »

Profonde déception, ou richesse absolue, qui sait ce qu’elle va trouver dans cette nouvelle aventure ? Le frisson de l’inconnu caresse l’échine de Midori, qui se met à sautiller sur place, comme une enfant. Elle observe attentivement les trois entrées, à la recherche d’un indice qui pourrait les guider pour cette première entrée en matière. À vue de nez : rien. Aucune information utile. Mais l’albinos est certaine qu’il va se passer quelque chose dans les quelques minutes qui vont suivre leur entrée dans la pyramide. Et encore, minutes, elle pense même en termes de secondes.

L’albinos crée un premier cristal rond, de grosse taille, qu’elle lance dans la porte de gauche. D’abord, pas un bruit. Puis un énorme fracas et l’explosion de la création. Pour sûr, à un moment précis dans cet endroit, quelque chose va les accueillir. Quelque chose de brutal, bruyant et dangereux. Elle réitère avec la porte du milieu : le cristal est catapulté en arrière dès son entrée en matière. La balle vole sur plusieurs longs mètres, jusqu’à s’écraser dans le sable. Puis, la dernière. Même tentative. Il n’y a aucun bruit. Absolument aucun. Une absence d’activité qui laisse Midori perplexe. Elle croise les bras sur sa poitrine.

« Hum. Tu préfères laquelle ? Celle de gauche, qui a l’air d’écrabouiller ce qu’elle reçoit ; celle du milieu, qui va nous catapulter ; celle de droite, où il n’y a rien ? On peut observer les mécanismes, si tu veux. Mais c’est plutôt ta spécialité, pas la mienne. »

Concentrée, la crinière blanche lève les bras pour venir chercher ses cheveux, qu’elle noue en une haute queue de cheval. Elle replace ses lunettes sur son nez, signe que cette chasse a désormais toute son attention.

« Je me fie à ton jugement pour celle-là ! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Dim 9 Fév 2020 - 1:35




Arrivant enfin au abords de l'immense édifice, sous les quelques soupirs de Midori qui n'avait apparemment pas aimé que je la fasse redescendre un peu sur terre. Comme d'habitude, c'était des réalisation impressionnante, et n'imaginer pas qu'il n'y avait qu'une salle à l'intérieur ! Non, non, c'était un véritable labyrinth, bourré de pièges mortels, de mécanismes vous enfermant pour l'éternité, enfin ce qu'il vous reste de vie...

Se présentait à nous trois entrées différentes, toute partant dans des directions différentes, Midori, bien que pressée, ne fit pas l'erreur du débutant par excellence. Elle ne se lança pas tête baissée dans un couloir et prit le temps d'examiner les choix qui s'offraient à nous. Utilisant sa capacité unique de créer du cristal, elle forma plusieurs leures pour étudier la réaction en cas de passage, deux sur trois semblait piégés dès l'entrée...

Tournant ma tête sur le côté, observant à mon tour les différentes réactions, puis, quelques minutes de réflexion plus tard :


- On prend celui-ci !

Eclatais-je en pointant le couloir du milieu ! Oui, oui, celui de la catapulte ! C'était le piège le plus élaboré, c'était donc forcément celui qui protégeait le meilleur butin ou, à la limite le meilleur chemin des trois . C'était aussi le plus dur à désamorcer, mais ce n'était pas un problème pour moi...

J'avançais, tranquillement, dans le couloir du milieu, plaçant un sceau sur le plafond et un autre sur le sol. Une fois réalisé, d'un petit mudra j'activais ce que je venais réaliser, un petit bruit de grincement de pierre, et de la poussière se mirent à apparaître...


- Voilà, j'ai fais en sorte que le plafond repousse le sol et vice versa, au vu de la puissance de la catapulte sur ta petite boule, ça devrait être suffisant pour passer au travers du mécanisme sans se faire éjecter !

Progressant le premier pour bien prouver que cela fonctionnait correctement ! Seul petit bemol, une petite sensation de nausée, quelque chose de classique quand on passait au travers un champs magnétique aussi rapproché. Une fois hors de portée, tout devrait se rétablir à l'intérieur !

- On va par où maintenant ?

C'était elle qui avait décrocher la mission, elle devait avoir reçu un peu plus d'info sur la position de ce collier non ? Ce serait le minimum quand même, il ressemble à quoi déjà ce collier..?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Ven 14 Fév 2020 - 2:53
pyramides & trésors;


Parmi tous les chemins, naturellement, Kakusareta sélectionne celui du milieu. Celui de droite aurait impressionné Midori : les chasseurs de trésors aguerris savent tous ce qui se cache dans le silence. Ils ont conscience des réalités tapies dans les ténèbres, celles qui surgissent de nulle part et sont souvent bien plus dangereuses que les autres. Au fond, qu’il choisisse la catapulte ne la surprend pas tellement. C’était soit ça, soit la salle qui écrase tout. Difficile de croire qu’il veuille s’aventurer là-bas.

Véritable saltimbanque, Kakusareta s’avance dans la salle, met en place sa solution au problème. Des sceaux, au-dessus et en-dessous, de manière à ce que les deux parois se repoussent mutuellement. Ainsi désamorcée, la catapulte ne leur posera plus aucun problème. Sourire satisfait sur les lèvres de la Kazejin. Ça, c’est son partenaire.

Il s’avance le premier, prouve à l’albinos qu’elle ne risque rien. Au fond, Midori s’en fiche, s’il dit que sa théorie tient le coup, elle le suit. Au pire, s’ils meurent, ils meurent à deux. Ce serait tragique, mais moins que si l’un des deux partait en abandonnant l’autre. Peut-être que c’est pour ça qu’il dit souvent qu’elle est trop dangereuse. Elle n’a aucune conscience des dangers potentiels, elle n’en a rien à faire de mourir. Plonger droit dans l’aventure, quitte à y laisser des plumes, c’est tout Midori. Mais peu importe, aujourd’hui n’est pas le jour de son dernier souffle.

Elle traverse à son tour, regarde partout autour d’eux. La suite, hein ? Elle croise les bras sur sa poitrine.

« La missive parle d’un collier fait d’or, avec de nombreuses pierres incrustées. Des rubis, des saphirs, peut-être même des émeraudes. Le genre de collier qui brille suffisamment pour illuminer une pièce entière. »

L’albinos penche la tête.

« Pour l’emplacement, je n’en sais rien ; l’homme en question n’était pas très très futé, donc il sait simplement que le butin se trouve quelque part, dans cette pyramide. J’imagine que c’est dans une des salles cachées, comme toujours. »

Si cette dernière hypothèse sonne comme un regret, il est évident que c’est une joie, en réalité. Midori adore les pièces dérobées, celles qui demandent d’activer bien des pièges pour pouvoir les atteindre. Ce sont les plus amusantes, celles qui donnent aux aventures leur petit piquant. Un sourire grand comme un croissant de lune illumine son visage.

« Tu sais ce que ça signifie, j’imagine ? »

Son regard s’assombrit. La chasseuse de trésors se transforme en pilleuse. Ils retourneront cette pyramide s’il le faut. Elle glisse un coup d’œil malicieux à Kakusareta.

« On va tout retourner ! »

Petit bond, sur place. L’excitation la gagne.
Mais tout de même, il faut se concentrer. Elle se mord le pouce jusqu’au sang, avant d’invoquer une créature des plus célèbres, follement utile à cette investigation.

« Kiba ! »

Dans un nuage de fumée, le Fenris apparaît. Nonchalant, il se lèche la patte en observant les deux êtres humains qui lui font face.

« Mweh ? T’as b’soin d’quoi ? »

Midori désigne l’espace dans lequel ils se trouvent. Kiba semble agacé.

« Tu m’fourres toujours dans les pires plans cul, meuf. »

En un éclair, l’albinos arrive à la hauteur du loup, qu’elle tape sur la truffe. Il tique, ne comprend pas. Sa patte est retombée au sol, il a retroussé les babines, prêt à se battre.

« Ton langage. »

Il comprend, se relâche. C’est vrai qu’la minette n’aime pas quand il parle aussi mal. Un peu trop coincée, celle-ci.
Il se met en position, inspire longuement. Son flair se met en marche, très vite, très fort. Suffisamment pour leur permettre de savoir où ils vont. Il capte beaucoup de choses, bien trop de choses.
Après un instant, il s’arrête, regarde Midori.

« Euh, y a d’la marmaille dans ton temple, ma p’tite. Sur tout l’plan Est de la pyramide, semblerait qu’y ait une bonne dizaine de mecs. Sont pas forts, j’capte pas beaucoup d’choses venant d’eux. Au Sud, y a un seul gars. Lui, par contre, il a l’air coriace. Pour l’reste, j’trouve rien. »

L’albinos hoche la tête. Pour le récompenser, elle lui donne une caresse à l’endroit exact où il s’est pris sa mandale. Il a l’air moins malheureux, d’un coup. L’humaine l’a noticed, quelle vie !
Midori se tourne vers son partenaire.

« Pour ce qui est du monde, je ne sais pas trop. Là où il y a le regroupement, il y a sûrement des trésors, mais que penser du dernier, au Sud ? Et l’aile Ouest de la pyramide, est-ce qu’on s’en occupe, s’il n’y a rien ? »

Elle hausse une épaule.

« Personnellement, j’irais bien voir là où se trouvent les pillards, juste pour ma curiosité. Puis j’enchaînerais sur l’aile Sud, peut-être que la source de chakra qui s’y trouve est une sorte de gardien ? »

On ne sait jamais. Mais s’il est là, il va être déçu d’apprendre qu’il ne le restera pas longtemps. Un chasseur de trésors ne part pas souvent sans son butin, même si ça lui coûte une grosse, très grosse bagarre.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Ven 21 Fév 2020 - 6:06




Apparemment, notre débiteur n'avait pas pu donner beaucoup d'informations à la jeune femme, un collier blindé de joyaux ? Hmm, et pourtant c'est la première fois qu'on en entend parler... Il était vrai que les pyramides à l'instar des temples et des ruines, regorgent de salles cachées, d’alcôves camouflées dans les faux fonds, ou encore pièges comme ceux rencontrés à l'entrée !

Toute la pyramide ?! J'espérais au moins qu'on puisse tomber sur quelque chose d'unique dans notre recherche ! A premières vues, cette mission s'annonçait très longue, le lieu était immense et nous n'avions aucun indices sous la main... Mais Midori avait une arme secrète pour ce genre de tache.

En quelques secondes, en procédant une série de mudra, elle invoqua un loup de bonne taille... Ma tête se pencha sur le côté. Cette créature, je l'avais toujours trouver atypique, et pourtant, c'était moi en général le bizarre du groupe... Étrange soit, mais surtout très efficace, son flair pouvait repérer des personnes à une distance surprenante, et aussi à sommairement jauger leur force !

D'après le loup, il y avait deux groupes de personnes, un peuplé de faibles, et un second d'une personne mais plus fort que le précédent...

Frottant mon menton pendant ma réflexion, j'essayais de trouver la solution la plus optimale. Il est vrai que commencer par le plus fort n'était peut-être pas la bonne solution, on ne pouvait pas savoir ce qu'il faisait ici et s'il avait pu s'y aventurer seul, c'est que sa puissance n'était plus à prouver... Du coup, beaucoup de fatigue pour le dégager, et le risque de tomber sur un groupe de dix qui pourraient nous tuer par derrière suite au combat.

Si on se marave en premier contre les nazes, non seulement, on éliminera la menace du nombre, mais en plus on pourrait peut-être obtenir plus d'information sur la pyramide ! Et vu la taille de l'équipe, c'était sûrement une expédition programmée, donc des possibles indices sur la pyramides, des vivres, des ressources, ect...


- Je pense aussi que se séparer du groupe en premier est une bonne idée, puis peut-être qu'ils auront plus d'informations que nous !

Je fis signe à Midori, en lui expliquant le reste de ma conclusion, que l'on pouvait se diriger vers le groupe de dix ! Mais il ne fallait pas se faire remarquer, ils étaient sans doute faible mais il restait l'avantage du nombre à ne pas négliger !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Dim 23 Fév 2020 - 2:03
pyramides & trésors;


La truffe rosée se relève, jauge longuement l’homme masqué. L’est pas bête, çui-là. Pas étonnant qu’la minette se soit associée à lui. Il a l’air un peu bizarre, voire totalement, mais l’est malin. En réalité, ce qui titille le plus l’intérêt de Kiba, c’est de savoir ce qui se cache sous son masque. Quand il l’observe, comme ça, il décèle une grande force. Quelque chose qu’il n’aimerait pas trouver dans le camp adverse. Mais quand il se concentre uniquement sur ce que ses yeux voient, il n’y a rien. Rien de plus qu’un masque délirant sur un visage inconnu. Mmh. L’animal gratte le sol, frustré.

Midori, elle, se contente de hocher la tête. La décision de son partenaire est prise : ils vont se rendre à l’Est, là où le groupe de dix se trouve. Au fond, c’est totalement logique : s’ils se font coincer par tous ceux-là après un combat difficile, nul doute qu’ils leur donneront du fil à retordre. Autant s’en débarrasser directement, s’éviter une menace future.

L’albinos fait un signe de tête au loup, qui se met rapidement en route. Il connaît le chemin sans même l’avoir parcouru. Les joies d’avoir un flair sur-développé.
Il ouvre la marche tranquillement, d’un pas lent, discret. S’il faut faire la surprise, ce sera son œuvre. Il n’est pas traqueur pour rien, après tout.
Fièrement, Kiba progresse, jusqu’à atteindre une salle remplie de monde. Des gens, plein de gens, qui retournent consciencieusement la pièce. Ils ont déjà une certaine quantité de sacs à leurs pieds. Un camp de fortune est installé plus loin, où sont entreposées toutes leurs trouvailles du jour.
Le Fenris s’immobilise un instant, tend la truffe à son invocatrice.

« J’vois des trésors, mais aussi des gens. Comme j’te l’ai dit, ‘sont pas impressionnants, mais ‘sont nombreux. »

La voix résonne dans la tête de Midori. Le moyen de communication privilégié de cette meute la perturbera toujours. Alors qu’elle secoue la tête pour balayer le malaise, l’albinos répond à l’animal par un simple sourire. Nombreux, hein ? Ce n’est pas comme si ça la dérangeait. Au contraire.

Elle recule, pour se mettre à portée de chuchotement de Kaku’.

« Je prends l’or, tu prends les trésors. »

La mimique sur ses lèvres s’étire un peu plus. La bagarre, la bagarre. Rien de tel pour commencer une chasse au trésor digne de ce nom. Il faut néanmoins retenir que l’un d’entre eux, celui qui aura l’air le plus intelligent, devra rester aussi intact que possible. Après tout, si leur commanditaire est un riche idiot qui ne vérifie pas ses sources, les pillards, eux, savent exactement où ils mettent les pieds.

Midori fait signe à Kiba de la suivre. Elle ouvre la marche.

Les dix têtes se tournent en même temps sur son arrivée. Vingt yeux braqués sur elle. Amusant. Ils lèvent leurs armes. L’albinos compose des mudras, crache une grosse quantité de mucus sur ceux qu’elle largue sur leurs adversaires. Embourbés dans cette eau caca, ils geignent tous, entre le dégoût et la frustration. Une sacrée peste – la production a censuré le mot prononcé par les pillards –, cette Midori.

Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’en plus du loup et de la cinglée aux cheveux blancs, il y a quelqu’un d’autre. Un acolyte masqué, dont le déguisement est parfaitement adapté à leur situation.

L’albinos prépare ses offensives, fait signe à Kiba de rentrer dans le tas. C’est l’heure de la bagarre, la vraie. Parmi toute cette marmaille, il ne restera qu’un homme capable de respirer. Enfin. Jusqu’à ce qu’il n’ait plus aucune information à leur donner.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mer 4 Mar 2020 - 4:08



Nous nous enfoncions dans les couloirs de la pyramide, suivant le flair du loup de Midori. Il ne se trompait que très rarement, pour de ne pas dire jamais ! Après quelques minutes de marche, nous tombons sur une salle assez grande, comblée de sac, d'équipement, ect... La théorie de l'expédition était donc avérée ! Un groupe relativement grand de pillard, qui semblait avoir déjà commencer leur besogne...

Le plan établi était le même que d'habitude, on les cogne et on prend le butin ! La jeune femme affichait un sourire quasiment malsain, la baston lui allait autant que la négociation, même si ce n'était pas une bourrine comme certains patapoufs qui s'appelaient truands, elle représentait une menace très considérable, et pas du tout proportionnelle à sa taille...

Elle entame le combat d'elle même, ne prévenant personne, par une technique suiton qui allait déjà les mettre dans une certaine panade. Immobilisées dans la flaque que venait de cracher Midori, les pillards commencèrent à paniquer et à s'agiter dans tout les sens, sortant armes et autres artifices pour espérer survivre.


- Essaye d'en garder un ou deux en vie quand même... Ils pourraient avoir des informations qu'on n'a pas.

Lui suggérais-je avant qu'elle ne démarre le massacre... Quant à moi, je sortis une quantité non négligeable de Shuriken de mes besaces, dans un mouvement rapide et simple, je les fis flotter devant moi, laissant mes ennemis stupéfaits par cette technique... D'un geste du doigt, je fis partir un des projectiles en direction de la tête d'un premier, traversant l'appendice principal de celui-ci.

Le ton était donc donné, je n'aimais pas trop tuer des gens au hasard, mais s'ils avaient commencé à piller cette pyramide, j'osais espérer qu'ils s'étaient préparer à y laisser la vie. Après tout, ce n'est pas pour rien que la population de chasseur de trésor stagne, si ce n'est décroisse.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 3:23
pyramides & trésors;


Un clin d’œil glissé à son acolyte. En garder un en vie fait forcément partie du plan : si ces pillards sont là, ils ont sûrement des informations que leur commanditaire ne leur a pas données. Un travail bâclé, mais à qui la faute ? On ne peut pas avoir la science infuse, quand on n’a pas les castagnettes de se rendre sur les lieux du trésor. Envoyer quelqu’un à sa place pour sa promise, ah, vraiment. Ces riches bobos, ils ne se refusent rien. S’ils ne faisaient pas tourner le monde, ils seraient probablement au plus bas de l’échelle sociale, à se faire marcher dessus par tous les combattants du coin.

On dit que l’argent n’achète pas le bonheur, mais Midori doute de plus en plus de cette affirmation.

Les hurlements de ses victimes retentissent dans ses oreilles. D’abord, des protestations. Des « berk », des « c’est dégueulasse » et beaucoup de noms d’oiseaux volent à pleine vitesse en direction de l’albinos. Elle qui est si polie, si douce. C’est un comble, tout de même. Leur affichant une fausse moue, Midori agit comme si elle les boudait, faussement vexée. Ils sont méchants, ces pillards. Ils ne se rendent pas compte qu’ils vont mourir vite, sans souffrance. Ça pourrait être pire, non ?

Kiba s’élance dans le tas, charge le premier sur son chemin pour lui asséner un puissant coup de crocs dans la jugulaire. L’homme tombe lourdement dans la flaque de mucus, au cœur de laquelle se mélangent le sang et l’eau. Une mélasse immonde, à l’odeur nauséabonde.
Midori profite de la surprise des autres pour cracher un jet d’eau sur la victime suivante, dans la poitrine. Un craquement sonore retentit dans les oreilles du loup, qui ne se gêne pas pour le faire remarquer.

« T’pourrais faire moins d’bordel, oh ! Y en a qui bossent ici ! »

La Kazejin tire la langue à son compagnon, avant de réaliser un combo de toute beauté sur une troisième cible. Elle immobilise la victime, coincée dans le mucus par ses jambes, puis retenu par des chaînes de cristal. La bête à fourrure blanche en profite pour sauter sur son dos et lui flanquer la tête dans l’eau baveuse, jusqu’à ce qu’il ne puisse plus respirer. Midori commence à se dire qu’il est drôlement brutal, quand il s’y met. Une brutalité qui, il faut bien l’avouer, lui convient parfaitement.

Puis, il y a le dernier, qui tente de fuir en hurlant à la mort. Ah, celui-là, il est mal, drôlement mal. Il a vu tous ses copains tomber comme des mouches, entre la cinglée et l’autre timbré avec son masque. Il sait pas d’où ils sortent, mais il regrette vraiment d’être tombé sur eux. Oh. Mais. Des cheveux blancs, des yeux rouges … Et un mec avec un déguisement ?

En fait, il sait qui ils sont. Et le savoir ne fait que rendre sa panique plus grande encore.

Furieusement, il se débat, remue de toutes ses forces dans l’eau caca qui le retient prisonnier. Au loin, il voit l’albinos s’approcher. Il sent son cœur accélérer dans sa poitrine. Elle va le tuer. Ou pire. Oui, bien pire que la mort. Il ne veut pas qu’elle le touche. Il veut qu’elle reste loin. Mais il y a le loup, là, qui le regarde avec son air menaçant. Il est piégé. Il sait qu’il est piégé. Il sait qu’il n’en sortira probablement pas vivant. Mais, dans un dernier élan, poussé par l’adrénaline, il réessaye. Il force sur chacun de ses muscles. Il y met tout son cœur.

Et il s’effondre.

Midori se jette à sa suite, fait signe à Kiba de le relever. L’animal le chope par le t-shirt et l’extirpe de l’eau. La panique l’a vidé de ses forces. Il est inconscient. Un sourire étire les lèvres de la chasseuse de trésors. Comme si l’inconscience réglait quoi que ce soit. Elle demande au loup de le sortir de l’eau, à la suite de quoi elle applique un sceau de cristal sur le haut de son corps. La propagation du matériau se fait tranquillement, sans résistance. Le voilà bloqué, avec deux paires d’yeux braquées sur lui.

Qui observe qui maintenant ?

Amusée, l’albinos se met à sa hauteur. Elle le surplombe. Pour tenter de le réveiller, elle lui flanque une grande claque en pleine figure, qui résonne dans la pièce. Kiba tape de la queue sur le sol, pour lui indiquer qu’elle en fait peut-être un peu trop. Maintenant, le pauvre est bloqué dans du cristal, tout sale, avec cette odeur dégueu qui lui colle à la peau. Et la marque des cinq doigts de Midori sur la joue. Triste vie que la sienne, vraiment.

Un tremblement, suivi d’un grognement. Il ouvre une paire d’yeux azurés sur l’albinos.

« Alors, la belle au bois dormant ? On pensait que le roupillon allait nous sauver ? »

Kiba reste prêt à intervenir. L’homme ne dit rien.

« Je sais que vous êtes ici pour les mêmes raisons que nous. Je vais donc te poser la question une seule fois. Comme je n’aime pas me répéter, tu me réponds directement. Plus tu mettras du temps, plus ta mort sera lente et douloureuse. C’est d’accord ? »

L’adorable sourire sur ses lèvres la transforme en monstre sanguinaire. Monstre qui, d’ailleurs, n’en a rien à faire d’être l’actrice d’une scène aussi violente. Le pillard déglutit. Il hésite entre lui cracher à la figure et la croire. En voyant les babines retroussées du loup à ses côtés, l’homme masqué au loin et la cinglée au-dessus de lui, il est pris d’un sacré doute. Il décide de hocher la tête. Midori sourit.

« Parfait ! Dis-moi donc où se trouve le collier aux joyaux. »

Il arque un sourcil. Tout ça pour ça ? Juste pour un collier ? Et il va mourir ici, pour un truc aussi stupide ? Il peste. Midori lui met une nouvelle gifle.

« Si c’est pour me donner la réponse, tu peux parler. Si c’est pour autre chose, tu peux la fermer. »

Il écarquille les yeux. Il aimerait poser sa main sur sa joue. Mais rien n’y fait : il est bloqué. Vraiment, triste vie que la sienne.
Mais s’il en est si malheureux, il n’aurait pas dû choisir cette voie. Après tout, Midori et Kakusareta ne sont pas inconnus dans le milieu. Au contraire.
Il soupire. Perdu pour perdu, il se jette à l’eau.

« Au fond du temple, dans l’antichambre. Il y a une énigme pour l’ouvrir et un gardien devant. C’est pour ça qu’on est venus ici, on avait peur qu’il nous zigouille. Bonne chance, si vous y allez. Il est pas aussi nul que nous. »

Midori hoche doucement la tête.

« On lui transmettra tes salutations. »

Elle regarde Kiba, lève le nez pour lui indiquer d’en finir. Le loup ne se fait pas prier.

« Chérie, ça va couper ! »

Il se jette dessus.

Dans le même temps, Midori a fait volte-face. Elle se dirige jusqu’à Kakusareta.

« On ramasse tout ici, puis … direction l’aile Sud du temple ! J’espère que tu es prêt à résoudre des énigmes ! »

Toute guillerette, l’albinos impulse le pas. C’est comme si, dans cette salle qui sera bientôt vidée de toutes ses richesses, rien ne s’était jamais passé.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804
Takaramono Kakusareta
Takaramono Kakusareta

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Mer 25 Mar 2020 - 3:29



L'intérieur de la cavité était rapidement passer de zone de stockage à cimetière... Bien que je n'accrochais pas forcément à la méthode assez brutal de Midori de gérer le problème, et bien, elle avait le mérite de régler le problème. Bon la salle se recouvrait peu à peu du sang des pillards se diluant dans la précédente technique de ma camarade.

J'espère qu'elle ne s'était pas trop prise au jeu, il fallait quand même en garder un pour qu'on puisse avoir des informations... Le dernier, piégé dans l'eau collante comme une guêpe dans une eau sucrée, essayant de toute ses forces, puisant dans toutes ses ressources, la peur était plus que lisible sur son visage, elle transpirait de tout ses pores...

Après quelques secondes, il tomba inconscient et Midori s'occupa de l'installer plus « confortablement » pour commencer notre interrogatoire. Je restais loin de ça, je fouillais leurs fournitures, leurs trouvailles, leurs richesses... Pas grand chose d'intéressant, quelques piécettes, rien d'incroyable, du travail de bas étage quoi...

Je soupirais en entendant ce que notre prisonnier venait de nous livrer, c 'était bien ce qu'on pensait, le prochain affrontement allait être plus compliqué que ce carnage.


- On devrait d'abord récupérer le collier, vu ce qu'on vient nous dire, autant ne pas se surcharger avec ces babioles. Nos sceaux ne sont pas infini...

Je laissais donc ma jeune amie ouvrir la marche et me guider vers notre nouvelle épreuve, une énigme et un gardien... Peu importe l'ordre, nous allions tomber sur un obstacle plus compliqué que le précédent.

Le chemin ne devrait pas être très long, et plus on l'ont se rapprocherait de la dernière salle, plus les pièges devraient se faire nombreux, bien que nous soyons guider par un animal dont le flair n'était plus à remettre en doute. Midori et lui ne semblait pas trop familier avec la mise en place de piège.


- Fait attention, ce sera sûrement beaucoup plus piégé que le reste du chemin...

Après plusieurs heures, et une dizaine de pièges, aussi mortels les uns que les autres, nous arrivons enfin devant une grande porte, ou plutôt une grande salle fermée par cette grande porte. Elle semble beaucoup plus ornée que les autres, que ce soit de décorations ou de sculptures. Elle cachait forcément quelque chose de précieux ! Mais fallait il encore trouver la solution pour l'ouvrir...



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7984-c-est-par-ou-le-tresor-takaramono-kakusareta-terminee
Hideaki Midori
Hideaki Midori

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB Empty
Ven 27 Mar 2020 - 2:46
pyramides & trésors;


Être accompagnée de Kaku’, c’est à la fois drôle et salvateur. Drôle pour les blagues, salvateur pour sa capacité à la ramener sur Terre, peu importe le contexte dans lequel ils se trouvent. Alors qu’il donne son opinion sur la marche à suivre, Midori progresse dans le temple. Kiba la suit, la truffe alerte, alors qu’il s’est secoué de partout pour enlever le sang. Sa fourrure reste maculée çà et là, mais il a plus l’air de sortir d’un festin que d’un massacre.

Ils sont à la recherche du fameux collier, l’objet principal de leur mission. Malheureusement, il paraît que l’endroit est gardé, d’abord, mais, ensuite, il est protégé par une énigme. Quiconque a laissé cette parure ne voulait pas que quelqu’un d’autre s’en empare. Ah, les candides bobos Kazejin. Toujours à croire que leurs trésors resteront bien à leur place, une fois qu’ils ne pourront plus les surveiller. Un sourire radieux étire les lèvres de Midori.

Leur marche est longue, les fait déambuler dans l’intégralité du temple. Les couloirs s’enchaînent, tous les mêmes, débouchent parfois sur des salles vides, parfois sur des salles où il reste quelques pierres de pacotille. Ce n’est pas exceptionnel, mais ce n’est pas non plus dégoûtant. Il y aura bien un manant qui pensera que c’est l’opportunité de sa vie et qui se fera grassement pigeonner. C’est moche, mais on n’appelle pas ça la « loi de la jungle » pour rien.

Après avoir traversé l’infini dédale de couloirs, ils finissent par déboucher devant une porte gigantesque, couverte de dorures, de sculptures et autres artifices. Midori frappe dans ses mains.

« On peut l’emmener ?! »

Elle se tourne vers Kakusareta, plus motivée que jamais. Dans un petit sceau, aucune chance qu’elle ne prenne de la place. Les légendes autour permettraient d’en tirer un pactole suffisant pour mener deux vies entières et rester riche. Quand même, une telle opportunité !

Midori l’observe attentivement, avant de baisser les yeux pour balayer la salle. Kaku’ a raison. S’ils se précipitent, il est fort probable qu’ils se fassent engloutir. Aucune chance que cette porte soit la seule protection du collier.

L’albinos pose une main délicate sur la tête du loup. Il commence son travail d’inspection, avant de faire volte-face brusquement, en poussant un long grognement.

« Wow putain ! C’quoi c’bordel ?! »

Il lève l’arrière-train, plante les griffes dans le sol, prêt à passer à l’attaque. Midori recule, se prépare à intervenir.

« Le Gardien ?! », lâche-t-elle pour Kaku’.

Au loin, une silhouette étonnamment lumineuse sort de l’ombre. Entièrement vêtue de blanc, elle tranche avec le reste de la décoration. L’auguste personne s’approche lentement, en marchant. Manque de respect ou sinistre habitude, la Kazejin ne saurait répondre. Elle l’observe de haut en bas, perplexe.

Arrivé à plusieurs mètres, il s’immobilise. Il prend le temps de bien les détailler, un à un. Le poids de ses prunelles sur eux donne à Midori l’envie de lui crever les yeux.

« Vous. N’êtes pas. » Il tousse. « Les bienvenus. »

Sa voix change au milieu de sa prise de parole, alors qu’il a l’air de manquer d’air. Est-il seulement humain ? Kiba l’inspecte une nouvelle fois.

« J’sais pas c’que c’est. Mais c’est méchant, ça j’vous l’dis ! »

Midori plisse les paupières. Il faut l’empêcher de s’approcher. Ou lui mettre une raclée. Mais ils sont coincés ici, dans le couloir entre la salle et leur arrivée. Enfin, rien ne les empêche de l’emmener dans la pièce adjacente, mais se battre contre un inconnu en esquivant les pièges, ce n’est pas si facile.

L’albinos compose quelques mudras, qu’elle maintient. Des chaînes cristallines se dressent lentement, pour attraper les chevilles de leur adversaire. Ça ne tiendra pas forcément longtemps, elle n’en sait rien. Mais ils peuvent au moins prendre l’avantage, pour commencer.

« À vous ! »

Et si ça ne suffit pas, il n’y aura qu’à lui mettre une bonne vieille raclée.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7935-hideaki-midori-complete https://www.ascentofshinobi.com/u804

pyramides & trésors; Kakusareta, MLB

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: