Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» La voie du sabre し / Les sept vertus du bushido : Courage 勇
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 11:58 par Kogami Akira

» Les Ancêtres des Dunes
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Asaara Ôji

» Très courte absence (-1semaine) du 6 au 11
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 10:33 par Hagashin Eri

» 01. Demandes d'arbitrage
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 9:52 par Jiki Masami

» 3/01. Unité Ichi
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

» 2/03. Unité sud
Allons voir les défunts [Fuu] EmptyAujourd'hui à 0:37 par Raibura no Kyūsei

Partagez

Allons voir les défunts [Fuu]

Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 21:20
Cela fait maintenant une semaine que je suis revenu du palais du Daimyô, pour assister à des événements qui m’ont fait réalisé à quel point être bon dans ce monde n’a aucun intérêt. Il faut se battre dans le but de tuer, c’est la seule façon d’éviter de perdre des choses précieuses, ou d’avoir des regrets en le faisant. Pour ma part, j’ai laissé une fois Chôjuro s’en sortir, et il en est venu à détruire pratiquement tout ce que j’avais. C’est d’ailleurs une chance, vu depuis combien de temps il semblait m’observer, qu’il ne s’en soit pas pris aux trois dernières personnes qui comptent dans ce qu’il reste de mon cœur. Reikan lui aurait sans doute fait mordre la poussière, ce qui explique qu’il n’ait rien tenté, et puis je ne l’ai pas vue depuis ma première rencontre avec lui, il ne doit donc même pas connaître son existence. Mais il a mentionné Fuu, et celle-ci aurait pu en faire les frais, d’autant qu’elle est frêle comme Saeko, ce qui en fait une proie facile pour un tel criminel que lui. Enfin, il aurait aisément pu trouver Imekanu, dans sa cabane, et lui infliger un sort similaire, ce qui m’aurait sans doute encore plus enragé. D’une certaine façon, son envie de rendre ça théâtral m’a épargné d’autres désagréments.

Quoi qu’il en soit, étant de retour, je dois revenir à ma tâche primaire de ces derniers temps, à savoir surveiller le trio de Kaze. En réalité, leurs agissements n’ayant rien eu d’inquiétant, je n’ai plus aucune obligation de le faire, mais je veux quand même m’assurer du bien-être de la petite aux cheveux blancs, pendant quelques temps encore, pour être tout à fait certain qui ne lui arrivera rien. Je patiente donc devant son hébergement, avec discrétion, pour vérifier que des imbéciles comme ceux de la dernière fois ne tentent pas des choses pouvant avoir des conséquences. En y repensant, ses derniers mots concernaient Saeko et son envie de la rencontrer. Je me demande si c’est possible, désormais. De quoi aurait-elle l’air, plongée dans son coma ? Au bout d’un certain temps, l’Asaara finit par sortir et je me mets à la suivre, pour ce que je considère comme ma dernière journée de surveillance.

Rien de particulier ne se passe, mais mes questionnements continuent, jusqu’à ce que Fuu passe à proximité de l’hôpital. C’est là que je décide de faire mon apparition, quitte à la surprendre. J’atterris juste devant elle, venant de nulle part, sous forme humaine, et je la salue, le visage tout à fait impassible.

« Bonjour, Fuu. »

Aucun mot de plus, peu importe ce qu’il s’est passé dans cette chambre ce soir-là, je ne compte pas m’abaisser à une quelconque forme de contact physique en public, cela serait bien trop humiliant, au milieu de cette foule. Alors une simple salutation suffira. Lui présenter ma sœur sera déjà un acte suffisamment gênant pour moi, d’autant que son état actuel est ma responsabilité, totale.


Spoiler:
 

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 21:45
Cela faisait déjà quelques jours depuis qu'elle a "dompté" Zeref, quelques jours qu'elle ne l'a pas vu d'ailleurs. Sans doute est-il devenu si discret que même Fuu qui est pourtant la personne qu'il devait surveiller ne le remarque plus. Ça ou alors il fait semblant de la surveiller et passe en vérité ses journées sur d'autres affaires importantes. Comme quoi ? Elle l'ignore, elle ne le sait pas, son amitié avec Zeref est bien trop récente pour qu'elle le connaisse totalement, elle en sait déjà pas beaucoup … mais l'Asaara se doute d'une chose : il n'est pas venu la voir parce que quelque chose a dû lui prendre toute son attention. Elle se demande bien quoi, mais cela ne la regardait certainement pas, Fuu ne fait pas partis de la Kenpeï, et puis, elle n'est pas kirijin, les affaires de ce village ne la regarde pas, c'est ce qu'elle pensait du moins.

Elle finit cependant par le croiser alors qu'elle faisait un détour devant l'hôpital, à vrai dire, il l'a surprise. L'assimiliatrice l'observe, lui faisant un sourire discret avant de le cacher devant un air sérieux. Il ne voulait certainement pas que cela se sache publiquement qu'ils sont devenus amis, qu'il s'est laissé câliner par une jeune femme kazejin qu'il devait surveiller, voire qu'il y avait un quelconque lien autre que professionnel entre eux-deux.

- Bonjour monsieur Zeref, vous vouliez me voir ?

Elle se demande pourquoi il se trouve devant cet hôpital, venait-il d'en sortir ? Pourtant, il n'a pas l'air blessé du tout. Elle pose sa main sur sa hanche en l'observant et en attendant une invitation de sa part pour le rejoindre en secret.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 18:19
Je jauge Fuu de toute sa hauteur, bien qu’elle soit finalement assez proche du sol et que cette action ne requière pas tant de temps que cela. Dire que je ne l’apprécie pas serait mentir, et mon cœur ne s’est pas refermé au point d’envoyer paître la moindre des relations que j’ai créées, pourtant, je sais que je ne me laisserai pas aller à une tendresse étrange et gênante, d’autant plus dans un lieu public. Mon arrivée semble la surprendre, et pour cause, cela fait un bon moment qu’elle a dû se rendre compte que je ne la suivais plus. Si ç’avait été le cas, j’aurais probablement fini par lui parler, même si les interactions sociales ne sont pas mon fort. Gardant mon apparence froide et impassible, je prononce quelques premiers mots à son attention.

« Te voir… Oui, sans doute, mais pas pour les raisons que tu penses. Tu as dû remarquer que je ne te surveillais plus, ces-derniers temps. J’ai été affecté à une mission de la plus haute importance, et si je reviens aujourd’hui, c’est pour deux raisons. »

Je marque une pause. La première est peut-être celle qui fera le moins sourire la petite, bien qu’être suivie en permanence ne doit pas être agréable. Au fond, cela relève plus de l’escorte que de la surveillance, sinon la Kenpei n’aurait rien eu à voir là-dedans.

« Ma mission d’escorte prend fin dès maintenant. Cela ne veut pas dire que nous ne nous reverrons plus, mais je n’ai plus aucune obligation de te suivre au quotidien. Nous avons estimé que tu ne représentais aucun danger, et que ni toi, ni tes acolytes n’étiez en danger entre nos murs. »

Nouvelle pause, avant d’aborder un sujet un peu plus complexe. Je n’ai pas oublié les derniers mots qu’elle a dit la dernière fois que nous avons parlé, alors il est temps de tenir un engagement, ne serait-ce que pour m’excuser de mon comportement ridicule de l’autre fois dans sa chambre.

« Maintenant, j’aimerais que tu me suives, il y a quelqu’un… que tu dois rencontrer. »

Tandis que je finis difficilement cette phrase, je commence à me diriger vers l’intérieur de l’hôpital. Je prends pour acquis le fait que l’immaculée me suive, ne serait-ce que pour étancher sa curiosité, et j’avance, pas à pas, une fois l’accueil dépassé, jusqu’à arriver devant une chambre. Je pousse la porte, m’y engouffre, et invite l’Asaara à me suivre. Je referme ensuite la porte, souhaitant garder une certaine intimité pour cette pièce, et je viens me placer au chevet de la jeune fille qui s’y trouve. Son visage est aussi paisible que sa chevelure est brune, et si physiquement elle paraît à peine plus jeune que la fille du désert, elle a en réalité pratiquement la moitié de son âge.

« Je te présente Saeko. »

Et rien de plus, laissant la fille au teint mat se faire sa propre conclusion.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mar 31 Déc 2019 - 21:59
Fuu écoute l'homme-loup, en effet, il veut lui parler, et elle attendait du coup qu'il venait l'inviter en privée, pour qu'ils puissent arrêter de faire comme si la demoiselle et lui se connaissait à peine et n'avait pas démarrer une relation d'amitié sincère entre eux-deux. Enfin, elle cligne des yeux à la réponse de Zeref : il voulait la voir, mais pas de la façon qu'elle pensait. Qu'est-ce que cela voulait dire ? Y a-t-il une raison cachée derrière cette réponse ? C'est encore une autre raison pour venir le voir dans une chambre pour en parler en toute tranquillité. Enfin, il annonce que sa mission d'escorte est finie, qu'ils estiment que Fuu et ses deux collègues ne sont pas des dangers immédiats pour Kiri entre leurs murs, et en effet, ce n'est pas dans les plans de la banque Sabaku de lancer une attaque sur Kiri, ce serait dommage de perdre des clients de la sorte après tout, n'est-ce pas ? Fuu hoche positivement la tête lorsqu'il l'invite à venir le suivre pour lui présenter quelqu'un.

La demoiselle avait une idée de qui cela pouvait bien être la personne qu'il souhaite lui présenter, et le fait que cette personne se trouve dans cet hôpital n'augure rien de bon. A-t-elle raison ? Sans doute ... dans tous les cas, cette personne était certainement soit blessés, soit malades, soit les deux ... mais elle n'imaginait pas avant d'entrer dans cette chambre qu'il y allait avoir une autre possibilité. En effet, se présente à elle une jeune fille qui, physiquement, lui ressemble en terme de taille et de gabarit, mais qui devait avoir bien la moitié de son âge. Elle s'approche de cette petite fille, probablement Saeko, venant tenter de la toucher au niveau du coup, pour savoir ... si elle était vivante, même si les machines médicales semblent l'aider à respirer. Elle en déduit qu'elle se trouve en ce moment dans le coma, pour combien de temps ? Les connaissances en médecines de Fuu s'arrête aux premiers soins et aux quelques maladies qui ont touchés leur clan.

- Que lui est-il arrivé ?

Elle ne connaissait pas la vérité derrière ce coma et ... à vrai dire, cela ne faisait que lui rappeler les mots qu'avait sortis Zeref. Les personnes autour de lui tombaient ... quelqu'un l'avait fait pour le faire souffrir ? Ou bien pour le faire chanter et cela s'est mal passé ? Que de question mais ... elle estime que ce n'est pas naturel, que quelqu'un est derrière tout ceci ...

- Qui lui a fait ça ?

Elle l'observait, son regard n'était pas effrayé, plutôt colérique, ce qui contraste avec son doux visage qui semblait plongé dans une sorte de neutralité qu'elle essaie de garder intact en vain ...

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 19:39
Malgré la proximité avec ma sœur, et le nombre de tourments que son état me cause, je parviens à rester calme. Ma froideur doit être présente en permanence, car la colère prendrait le dessus, dans le cas contraire. Chôjuro m’a fait perdre ce sang froid qui m’était caractéristique, et depuis, j’ai envie de frapper, de mutiler, de tuer tous ceux qui se comportent mal. Si la criminalité a toujours été un sujet sur lequel je n’arrive pas à plaisanter, désormais, il m’insupporte de voir des crimes être commis, et je pense irrémédiablement à la peine capitale pour ceux qui font souffrir autrui. Si je présente Saeko à Fuu, ce n’est pas sans raisons. Au contraire, il y en a même deux qui se détachent bien.

« Pendant que j’étais en mission, hors du village, un homme a mis le feu à ma demeure, la librairie de mes parents. Mon père est mort en tentant de sauver Saeko, mais il n’a pas réussi à lui épargner cet état. »

Oui, il y a deux raisons, l’une découlant de l’autre, d’une certaine façon. La relation, le lien, cette chose que j’ai tissée avec l’Asaara est étrange, et complexe. Elle n’est pas ma famille, ni un potentiel amour, pour des raisons que j’estime évidentes – ce qui n’est pas forcément le cas de tous – mais je ne la vois pas non plus comme une amie. Depuis que j’ai entendu son histoire, que je l’ai vue pleurer, je ressens comme une nécessité de la protéger, tout comme j’aurais dû le faire pour celle qui est dans le coma, devant nous. Néanmoins, mes erreurs du passé ne me feront pas dévier de ce que je dois accomplir. Je la fixe, toujours aussi impassible.

« J’ai commis l’erreur de ne pas retrouver un criminel sur lequel j’enquêtais, et celui-ci s’est vengé de mes agissements contre son réseau criminel en me prenant mon bien le plus précieux. »

Je lui ai promis, alors qu’elle ne demandait rien, de la protéger aussi longtemps qu’elle serait à ma portée, et c’est pour cette raison que je lui montre le doux visage de mon échec. Ce doux visage incapable de sourire par ma faute, incapable de voir ses amis, de grandir, de tomber amoureuse… bref, incapable de continuer à vivre à cause de mes choix.

« Si je te la présente malgré son état, chose que peu de personnes feraient, ce n’est pas pour essayer de t’effrayer. Tu es une kunoichi, cela ne doit pas t’affecter. Je t’ai promis de te protéger, au même titre qu’elle, et voici comment elle a fini. Tu es aussi importante pour moi qu’elle, ne serait-ce que parce que tu lui ressembles sur bien des aspects. La seconde raison est que j’aimerais te proposer quelque chose. Entre ninjas, nous pouvons nous entraider, et si je le peux, j’aimerais t’apprendre ce que je sais faire, si toutefois nos capacités shinobi ont des similitudes que l’on peut exploiter. »

Aider les générations futures à être plus fortes, pour que les personnes comme Chôjuro soient appréhendées plus facilement, mais aussi pour qu’elles-mêmes ne soient pas éliminées parce qu’elles sont trop faibles. Je ne compte pas m’arrêter, et j’espère que la jeune fille qui me fait face deviendra puissante, pour que sa vie ne soit pas en danger. En fait, je voudrais qu’elle suive la même voie qu’une certaine femme très puissante que je connais et chéris au plus haut point, ma cousine, Reikan.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Lun 13 Jan 2020 - 20:04
Fuu écoute ce que Zeref a à dire à propos de sa soeur, visiblement, c'était pendant qu'il était en mission que quelqu'un a mis le feu à sa demeure où se trouvait son père et sa soeur. Ils tenaient tous les deux une librairie, donc cela prend très facilement feu, et elle comprend bien vite comment ça s'est mal tourné. Le plus triste, c'est que le père de Zeref a tenté de sauver Saeko, mais il a perdu sa vie en vain : maintenant, sa fille est dans un coma dont on ignore quand elle s'en sortira, si jamais elle s'en sort un jour. En effet ... quelle tristesse, non seulement il a perdu son géniteur, mais en plus sa soeur est dans un état sans doute pire que la mort. Elle est vivante, mais incapable d'agir, de parler, de savoir ce qui l'entoure. Fuu se sentait triste pour cette jeune enfant qui ne pouvait pas vivre comme les autres enfants. Elle réfléchit un instant si elle ne pouvait pas l'aider mais ... il fallait se rendre à l'évidence, Fuu n'est pas médecin, et elle ignore comment guérir cette pauvre fille, comment lui rendre sa conscience alors qu'elle est bloquée dans ce corps comateux.

- C'est triste ... être dans cet état à son âge ...

Enfin, il connaît le responsable de l'incendie, et donc elle se doute que, maintenant, il tentera de retrouver cette personne pour la mettre derrière ces barreaux ... visiblement, il l'avait laisser s'enfuir une première fois, et maintenant, il s'est vengé pour s'être attaqué à son réseau criminel. Certainement est-il à la tête d'un genre de gang ou un groupuscule du même genre. Elle ne s'y connait pas en criminalité, elle n'a jamais fais partis de la police, mais en tant que kazejin, elle a déjà fait face à de nombreux groupes de bandits et elle savait que les groupes très important sont les plus difficile à arrêter. Il révèle enfin pourquoi il lui a présenter sa jeune soeur dans le coma, il voulait lui dire qu'elle était aussi importante que sa petite soeur et qu'il n'a pas réussi à la protéger, et ainsi, il avait peur qu'elle se retrouve dans la même situation qu'elle. Et il enchaîne ensuite par une proposition d'apprentissage, il voulait l'aider à devenir plus puissante ... c'est vrai qu'il ne l'a pas vu se battre.

- Je comprends ... quand veux-tu commencer alors ?

Dit-elle en l'observant, elle allait taire pour le moment la fois où elle a failli se faire mordre par une fille ... car au final, elle a réussi à s'en sortir toute seule sans trop de problème ... et surtout, elle ne voulait pas qu'il se fasse un sang d'encre alors que sa soeur est encore dans les vappes.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mer 15 Jan 2020 - 20:37
Fuu ne parle pas beaucoup. Je me doute que présenter ma sœur dans le coma à l’Asaara en lui disant « Regarde, je l’ai laissée devenir ça, et maintenant je veux que tu me croies quand je te dis que je vais te protéger » n’est pas la meilleure façon de rassurer une jeune fille. Néanmoins, je suis sincère dans mes mots, et cela fait partie des objectifs que je me suis fixés. Protéger ceux qui présentent un intérêt pour moi, ceux que j’aime finalement, et cela inclue Fuu, mais aussi Reikan ou encore Imekanu. Le nombre a bien réduit, par rapport à seulement quelques semaines auparavant, mais il y aura donc moins de difficultés à y parvenir, et je l’ai bien compris. Je regarde de nouveau la fille au teint mat, et l’invite à quitter les lieux pour me rejoindre un peu plus tard.

« Rejoins-moi au complexe shinobi dans deux heures, il vaut mieux ne pas attendre, même si je ne connais aucunes de tes capacités pour le moment, il y a des dangers partout dans ce monde, même entre ces murs, et la moindre connaissance, le moindre jutsu supplémentaire, c’est une chance de plus de survivre. »

Après m’être assuré que la Kazejine a bien quitté la pièce, je m’approche de Saeko, et me saisit de sa main. Son corps n’est pas froid, mais cela n’empêche pas son état actuel d’être ce qu’il est. S’il existe une façon de la faire revenir, alors je la trouverai, indéniablement. Je reste ainsi durant un temps que je n’arrive pas à compter. Peut-être dix minutes ou bien une heure, je pense à des tas de choses, qui ne font que vider un peu plus la carapace creuse que l’on appelait autrefois mon cœur. Si je ne suis pas dénué de sentiments pour les autres, qu’il s’agisse de ma cousine téméraire, ou de l’enfant du désert fort précieuse, ou encore de la sauvage urumie aux multiples facettes, lui donnant toutes un charme unique, je me rends cependant compte que ce qu’il reste de ma capacité à aimer est bien maigre, et que je ne saurai vraiment accepter une autre personne dans ce cercle restreint de celles que je veux protéger.

Ayant perdu beaucoup de temps, je me dépêche d’aller vers le complexe. Il ne faudrait pas que je fasse attendre l’enfant du désert, le temps nous est compté, et j’aimerais vraiment que la naine ressorte de cette journée en ayant appris quelque chose. Il n’est pas dit qu’elle soit aussi faible que son apparence le laisse paraître, mais j’ai un pressentiment que je pourrais lui être utile, quoi qu’il en soit. Après avoir reçu de la part de Reikan ou encore Aditya, c’est à mon tour de transmettre une partie de moi à Fuu. J’arrive sur un terrain d’entraînement, un peu avant l’heure, et y attends l’élue, celle qui aura la chance de recevoir mon tout premier enseignement.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 23:55
Le rendez-vous est donné, maintenant, il souhaitait prendre son temps avec sa petite sœur, ce qu'elle peut comprendre, et Fuu accepte de le laisser un instant avec sa petite sœur dans le coma. Deux heures lui suffiraient pour paraître frais une fois que tout ceci soit terminé. Elle hoche la tête, puis part, ayant voulu promettre à sa soeur qu'elle prendra soin de Zeref le temps qu'elle se rétablisse, mais elle ignore si elle en a le pouvoir, ni même la puissance. Pour le moment, elle se contente d'être muette devant cette situation qui la dépasse légèrement, elle ne veut pas dire de mot qui fâche, en tout cas, elle n'aimerait pas le dire devant sa petite soeur, si elle pouvait les entendre, se serait fâcheux qu'elle reste inconsciente en entendant que son frère se prends la tête à cause d'elle ou juste envers une personne qu'elle ne connait pas. L'Asaara prend le temps de passer chez elle, elle change de cape, ainsi que sa tenue, plus adapté pour le combat, même si cela restait une robe, juste qu'elle est plus adapté au combat au corps à corps que l'autre, surtout avec le nouveau délire des employés de l'habiller bien comme il faut pour qu'elle soit présentable, quelque chose qu'elle trouve ridicule puisque sa cape ornant le symbole de la banque cache tout.

Enfin, elle se retrouve au complexe shinobi, avant que les deux heures ne s'écoulent, maintenant, elle comptait sur Zeref pour l'aider à devenir plus forte. Certes, il aurait pu la rendre paranoïaque avec toute cette histoire d'assassin lui voulant du mal mais ... si devenir plus forte lui permet de dormir tranquille, alors tant mieux, sa sœur pourra se reposer en paix maintenant, pour ensuite se réveiller avec un Zeref tranquille et non stressé. Elle attendait maintenant que le loup noir fasse son apparition, restant bien sûr sur ses gardes s'il tente de simuler une attaque surprise.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 19:41
Mon arrivée se fait un peu tardive, par rapport à l’heure donnée. Je n’aime pas trop le retard, que j’en sois la victime ou le responsable, mais je me dois de ne pas paraître agacé par ma propre erreur, devant Fuu. Elle se trouve déjà sur les lieux, à mon arrivée, et j’arrive en face d’elle. Pas de choses comme une attaque surprise, elle n’est pas une ennemie après tout. Un loup étant menteur par nature, j’aurais pu le faire, mais contre quelqu’un dont je ne connais aucune des compétences, ce n’est pas vraiment conseillé. Je ne voudrais pas la tuer, elle est l’invitée de Kiri, et aussi quelqu’un qui compte pour moi, pour des raisons un peu particulières liées à ma sœur dans le coma.

« Rebonjour, Fuu. »

Malgré mon affection pour elle, l’Asaara a le droit à la même chose que tout le monde, venan de moi : un visage impassible, neutre, sans expression. J’ai quand même hâte de voir ce qui se cache dans ce petit corps, car la taille ne définit pas les capacités, au fond. Le plus petit des hommes – ou la plus petite des femmes dans son cas – peut bien dompter la plus grande des bêtes.

« Pour commencer, je pense que nous pourrions dévoiler l’un à l’autre nos capacités respectives. Pour ma part, comme tu as pu le voir, je suis un Yasei, capable de me changer en loup. De ce fait, je suis maître dans l’art de la sensorialité, et un très bon artiste martial. Je contrôle également le Doton, qui est à l’heure actuelle ma seule affinité. »

Pour pratiquer un bon entraînement, et dans ce cas en particulier, si je veux lui apprendre quelque chose, il me faut connaître ses capacités. Bien sûr, pour elle je ne suis sans doute qu’un Kirijin parmi tous les autres, alors elle pourrait ne pas me donner d’informations si facilement. En lui dévoilant ce que je sais faire, je lui accorde ma confiance en premier, et j’attends qu’en retour elle en fasse de même. Somme toute, c’est une sorte d’échange équivalent. Pour ce qui est de lui apprendre une technique, je ne lui demanderais rien, sans doute, à part peut-être quelques informations supplémentaires sur Kaze.

« Si tu le souhaites, donc, tu peux me dire ce dont tu es capable. Je pense que ce sera plus simple pour moi de chercher ce que je pourrais t’enseigner si j’ai une connaissance au moins vague de ton registre de combat. »

Asaara, il s’agit d’un clan basé sur la maîtrise innée du magnétisme pour déplacer le sable, ou quelque chose dans le genre. Mais tous les membres d’un clan ne sont pas forcément capables d’utiliser le pouvoir qui y est associé. Je préfère donc lui demander directement, pour faire les choses simplement.




_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Dim 2 Fév 2020 - 16:13
Après s'être saluer une deuxième fois, bien plus froid qu'avant. Elle n'aurait jamais cru que c'était possible, mais en effet, il est bel et bien plus froid que lorsqu'ils se sont revus, comme quoi, on en apprend tout les jours. Mais peut-être est-ce pour mieux coller à ce rôle d’entraîneur qu'il adopte pour que Fuu devienne plus forte et sache se défendre toute seule, de ce fait, Fuu devait maintenant se formater au format de l'élève. Mais il était temps de lui montrer qu'elle n'est pas une jeune fille fragile comme tout, et de ce fait, Fuu devait lui montrer la puissance des Asaaras, même si elle ne maîtrise plus tout à fait le Sunaton, mais s'y assimile pour que son corps devient la réincarnation du désert de Kaze, et cela malgré la froideur de l'endroit où elle se trouvait. Enfin, Fuu se prépare mentalement, avant de venir annoncé à Zeref ce en quoi elle est spécialisé.

- Très bien, je suis une Asaara, gardienne du désert de Kaze, mais contrairement à mes confrères, je suis une assimilatrice, je peux devenir une représentation vivante du désert. Je suis aussi une artiste martiale et une bonne utilisatrice de sensorialité, mais je ne peux manipuler les affinités de par ma nature d'assimilatrice.

C'était tout ce qu'elle pouvait dire, en tout cas, c'est comme ça qu'elle résume ses capacités, et à vrai dire, il n'y a rien qu'elle oublie de dire ou qu'elle cache. C'est une artiste martiale pouvant s'assimiler et utiliser de la sensorialité, cela devrait lui suffire, sauf s'il voulait d'autres informations, comme plus de détails sur les techniques martiales qu'elle utilise ou encore à quel niveau elle est capable de s'assimiler.

- Par quoi commence-t-on ?

C'était une vraie question, est-ce qu'ils allaient s’entraîner ensemble pour comprendre comment l'autre se bat ? Ou bien commenceront-ils par apprendre une nouvelle technique martiale ensemble ?

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mer 5 Fév 2020 - 19:15
Fuu étant arrivée, j’ai pu en profiter pour lui dévoiler mes capacités au combat. Je n’aime pas vraiment l’idée de demander à quelqu’un de me faire confiance si je n’en fais pas de même en retour, faire le premier pas était donc une nécessité pour moi. Ce qui me rassure, c’est que cette preuve de bonne foi de ma part a suffi à convaincre la jeune fille d’en faire de même, me dévoilant ses capacités, que je ne soupçonnais pas aussi étonnantes. Qu’elle puisse manipuler le sable ne me surprend pas, néanmoins, sa capacité à s’assimiler est assez impressionnante. Finalement, cette enfant a des pouvoirs qui sortent de l’ordinaire, et est bel et bien une protectrice du désert, malgré son apparence frêle. Du reste, son incapacité à utiliser les affinités élémentaires semble un peu contraignante. Quoi qu’il en soit, maintenant je sais que nous avons deux points communs : la sensorialité et le Taijutsu.

« Bien, c’est assez étonnant de pouvoir se changer en sable, tu n’es pas anodine, ça c’est sûr. »

Je lui adresse un léger sourire, très bref, censé briser un peu la glace que j’ai créée d’entrée, et me mets à réfléchir à ce que je pourrais lui apprendre. Échanger des coups avec l’Asaara pourrait m’aider à savoir ce qu’il lui manque, mais je n’ai pas particulièrement envie de la frapper, quand bien même elle est capable de se rendre assez intangible. Alors je vais opter pour une solution plus contextuelle.

« Si tu ne peux pas maîtriser d’affinités élémentaires, je ne pourrai pas t’apprendre de Doton. Que dirais-tu de se concentrer sur du Taijutsu ? Ma maîtrise sensorielle étant basée sur mon côté Yasei, je ne pense pas non plus pouvoir t’apprendre à flairer ou à entendre à longue distance… Sais-tu manier ton chakra pour créer une sorte de propulsion, pour aller vers ton ennemi ou t’en éloigner ? »

Les charges et esquives sont la base de tout bon shinobi, le procédé n’est pas d’une complexité énorme, mais nécessite tout de même une certaine pratique, alors si l’assimilatrice ne peut pas le faire à l’heure actuelle, je pense qu’il sera important que je l’y aide, et nous nous sommes rejoints pour cela au fond : pour qu’elle apprenne à être plus forte, dans le but de ne jamais être une cible facile.

« Si cela n’est pas un élément que tu maîtrises, je peux t’aider à en faire un des deux. Le procédé est similaire mais il y a certaines nuances notables. Quoi qu’il en soit, cela ne pourra qu’étoffer tes compétences… Sinon, on peut tenter d'adapter l'un des mes jutsus Doton à ton Sunaton, à toi de voir !»



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Ven 28 Fév 2020 - 21:39
Il semblait étonné, en même temps, il a dû en voir très peu, des assimilateurs de sable, après tout, tout ceux qu'elle connaît ne sont que des membres de son clan qui ont été touché par cette impulsion nommée "la Résonnance" et qui ont survécu. Après tout, beaucoup de personnes de son clan sont devenus du sable au lieu d’acquérir le pouvoir de s'y assimiler, une sorte de sélection naturelle qui a fauché une bonne partie du clan, et maintenant, le clan Asaara est devenu très vulnérable à cause de conflit interne entre ceux qui se qualifiait digne d'être membre du clan à cause de leur pureté et ceux qui continuent de se dire Asaara malgré le changement de pouvoir qu'ils ont subi, évidemment, Fuu était du deuxième camp, et c'est pour ça que cela l'affecte beaucoup. Sa famille se déchire entre ceux qui manipule le sable et ceux qui s'y assimile, juste à cause d'une bande d'extrémistes qui se disent Asaara à cause de leur sang.

- Faire une propulsion de chakra ? Oui, je suis capable de faire ça dans les deux sens.

Dit-elle en enchaînant quelques petits esquives, ainsi que des charges pour montrer qu'elle savait maîtriser ses deux types de propulsion digne du Taïjutsu. Il disait ne pas pouvoir lui apprendre du Dôton, mais il lui propose de tenter d'apprendre, si elle maîtrise la charge et l'esquive, une technique Dôton qu'elle peut adapter à son Sunaton. C'est possible, même si elle doit le faire à partir de son corps du coup.

- Comme je sais maîtriser la charge et l'esquive, je veux bien tenter d'adapter un de tes jutsus Dôton. Je peux cependant utiliser mon sable qu'à partir de mon corps, je ne peux pas le créer à distance comme avant ...

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 21:55
Mes observations quant à la jeune fille me mènent à penser que je pourrais l’aider, de par mon talent en Taijutsu, à maîtriser des techniques telles que des charges permettant de se ruer sur l’ennemi ou des esquives permettant de s’en éloigner. Après tout, je suis bien placé pour apprendre ce genre de technique, et vu sa taille frêle, pouvoir esquiver est quelque chose d’important. D’un autre côté, le fait qu’elle soit assimilatrice la rend déjà habile à se défendre efficacement. Lorsqu’elle me démontre que ce genre d’artifices lui sont déjà possibles, les ayant sans doute travaillés par le passé, je suis à la fois déçu – de ne pas pouvoir l’aider sur cela – et rassuré qu’elle soit tout de même plutôt à l’aise sur un plan défensif. Cela n’avance pas beaucoup la situation, et va nous forcer à réfléchir à une technique que l’on pourrait adapter du Doton vers le Sunaton.

« Je vois, tant mieux si tu es déjà capable de faire ça, au moins tu possèdes ce que l’on pourrait considérer comme des bases de Taijutsu. »

Je me mets donc à réfléchir à l’une de mes techniques que je pourrais détourner pour qu’elle soit utilisable sous forme de sable. La terre et le sable sont deux surfaces finalement assez similaires, friables mais qu’il est aussi possible de durcir… Sans doute. Je m’éloigne alors un peu de Fuu, et visant une autre direction, j’effectue quelques mudras avant de poser les mains au sol. Pour ma part, il est nécessaire de créer la terre ou de l’utiliser depuis une surface étant déjà de cet élément, mais cette partie-là de la technique est aisément adaptable au pouvoir de l’immaculée. La terre se met alors à bouger, et des projectiles tranchants ou contondants partent en face de moi, en très grande quantité. Une fois cela fait, je me retourne vers l’Asaara.

« Je ne sais pas si tu es capable de rendre ton sable compact, mais je pense que ce jutsu pourrait être une idée, non ? Il s’agirait de faire partir de ton corps des amas de sable qui vont frapper tes adversaires. Les multiples contacts affaibliront ton ennemi, pour sûr ! »

Avant de commencer, j’attends sa réponse, favorable ou non, pour lui donner des conseils sur les premières étapes à suivre pour comprendre la technique. Je ne vais pas pouvoir lui apprendre les étapes du Doton, ceci se trouvant inutile dans son cas, mais je peux au moins lui expliquer en quoi consiste le jutsu et la laisser l’adapter à son Sunaton, tout en l’aidant au mieux en distillant des idées intéressantes pour s’améliorer.



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 20:04
Fuu observait Zeref, on dirait qu'il souhaitait vraiment qu'elle connaisse ces bases-ci, mais heureusement que l'assimilatrice connaissait au moins la ruade et l'esquive, même si, en tant qu'assimilatrice, les attaques lui passent au travers, elle n'aura qu'à, à chaque coups donnés, se reformer par la suite, et Fuu devient pratiquement intouchable, il fallait juste que Fuu ne tombe pas contre un samouraï, il paraît qu'ils savent trancher le chakra et donc réussir à les toucher directement avec leur lame acérer, elle ignore si c'est vrai, mais c'est ce qui l'a convaincu d'apprendre ces techniques. Enfin, Zeref semble soulagé, pourquoi donc ? Fuu est une shinobi, son apparence est frêle, certes, mais Fuu a beau avoir un coup fragile, un corps de sable, aussi grand ou petit soit-il, ne subira pas les coups qui la feront chavirer. Enfin, elle sourit en voyant qu'il s’inquiétait pour elle.

- Je l'ai dis, je suis une shinobi, je ne suis pas une enfant fragile.

Dit-elle, alors que la demoiselle se creuse les méninges pour tenter de trouver une technique qu'elle souhaite apprendre ... mais Fuu ne connait pas beaucoup le Dôton, son affinité de base, c'était le Fûton, loin de la manipulation de terre qu'est le Doton. Elle l'observe faire, en train de créé plusieurs projectiles qu'il lance sur un mur, c'est vrai qu'elle peut faire ça avec son assimilation. Cependant, une fois que ces projectiles sont lancés, elle ressent de nouveau ces vibrations une fois les projectiles s'écrasant sur le sol. Fuu pouvait ressentir à nouveaux toutes ces informations lui revenir au cerveau avant de se mettre les mains au niveau de son nez, se retrouvant à saigner de ce dernier en lâchant un gémissement de douleur. Ses jambes tremblaient encore un peu sous la véhiculation du message, mais elle gardait un équilibre certain.

- Désolé ... ça m'arrive souvent ces derniers temps ... ça va mieux là.

Elle s'essuie le nez avec un mouchoir, avant de parler du jutsu incanter par Zeref.

- J'ai déjà une incantation proche de celui-ci ... je peux déjà lancer plusieurs projectiles de sable à partir de mon corps ...

Elle range son mouchoir tacheté de sang, alors qu'elle observe Zeref, dégageant une sorte de bestialité qu'il pouvait sentir, mais pas elle.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Lun 30 Mar 2020 - 16:03
Trouver une façon d’aider Fuu me paraît assez compliqué, du fait de nos différentes façons de combattre. Mon style de combat se base avant tout sur ma forme lupine, ainsi que sur ma capacité à manipuler la terre, et tout cela est très différent de ce qu’apporte le Sunaton à l’Asaara. Le sable, voici un pouvoir assez étrange et particulier à la fois, qui doit pouvoir permettre nombre de choses, dont j’ignore sans doute la plupart. D’une certaine façon, j’arrive à entrevoir de quoi relier nos deux pouvoirs, mon doton et son sable, mais le jutsu que je montre à la jeune fille n’est pas différent de l’un des siens, apparemment. Avant cela, une chose m’alerte rapidement, car l’immaculée se met à saigner du nez, et semble souffrir. Je m’approche, au cas où elle perdrait conscience, ou trébucherait, mais cela n’arrive pas, et heureusement.

Je repense aux mots qu’elle a dits, un peu plus tôt, sur le fait qu’elle n’est pas une enfant fragile. Ses propos ne sont pas faux, et je le sais au fond de moi, ce côté protecteur m’agace le premier, pourtant je le perçois comme un instinct. Peut-être ai-je associé la fille du désert à un membre de ma famille, et par extension à ma nature de loup, à ma « meute ». Les loups, lorsqu’ils sont en meute, sont plus forts, et se protègent les uns les autres, alors ma nature primaire d’animal me pousse à chercher une façon d’aider la sableuse du mieux que je peux. Lorsqu’elle retournera chez elle, le danger sera omniprésent, car Kaze n’est pas réputé pour être un pays amical et où il fait bon vivre.

« Tu dis que cela t’arrive souvent, ces derniers temps… Ce n’est pas normal. Un saignement de nez peut-être signe d’une maladie quelconque, dont la gravité peut-être plus ou moins grande, mais je ne suis pas médecin et je ne pourrai pas t’y aider… Si tu as d’autres symptômes n’hésite pas à aller voir un docteur. »

Au moment où je finis ma phrase, je ressens quelque chose d’étrange, émanant de la fille du Vent. Quelque chose de similaire à une bête, un animal. Je le ressens souvent en présence de Reikan, mais de façon bien plus perceptible. Serait-ce possible que…

« As-tu vécu des changements, récemment, dans ta perception des choses ? Outre ces saignements de nez, sens-tu, parfois, que ton corps veut changer, comme… s’il voulait évoluer ? »

Je ne peux me prononcer, cette sensation est peut-être due à sa nature d’assimilatrice, mais j’en doute, car je ne l’avais pas ressentie avant. Et si elle était aussi une Yasei ? Ses origines pourraient l’expliquer, après tout, les Yasei viennent de Kaze, à l’origine…



_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Sam 4 Avr 2020 - 21:08
Fuu finit de s'essuyer le nez, ses maux de tête se calment, ça se fait toujours sur un très court instant, puis sa disparaît aussi vite que ça lui arrive, pareil pour les tremblements de jambes qu'elle arrive à stabiliser après un moment. Elle soupire un bon coup, range son mouchoir dans sa sacoche - n'ayant pas de poche, ni même de place autre part sur le corps -, elle observe ensuite Zeref, il lui dit la même chose que lui a dit Aditya : d'allez voir les médecins si elle ressent des symptômes plus grave ou d'autres qu'elle ne connait pas, mais elle pense que c'est juste lié au climat. De retour à Kaze, ça devrait allez mieux, c'est ce qu'elle pense, enfin, elle hoche positivement de la tête au conseil de Zeref, non pas qu'elle ne voulait pas répondre, mais avec de la morve mélanger à du sang en main et encore présent sur son visage, traces qu'elle essuie d'un revers de la main.

- Dans ma perception des choses ? Qu'il veut évoluer ?

Elle réfléchit, si sa perception change ? Eh bien, il y a bien lorsque la nuit tombe, qu'elle est sensée dormir, il lui arrivait d'avoir sa perception des gens autour qui change elle doit l'avouer, mais c'est plus la fatigue qu'autre chose, non ? Elle l'ignore, mais s'il voulait tant le savoir, elle peut bien lui donner cette réponse en tête.

- Eh bien, quand j'y pense, oui, surtout la nuit. J'ai l'impression d'être plus ... aigrie ou agressive envers les gens qui sont proches ou qui passent sous ma fenêtre, mais ça doit être parce que j'arrive pas à dormir la nuit qu'autre chose ...

Dit-elle en se frottant derrière la tête, c'est vrai que dire qu'elle se sent aggressive envers des gens devant un membre de la milice kirijin, ça doit pas être le bon bail mais ... elle sous-entend que c'est à cause de sa fatigue, et puis, elle n'a agressé personne.

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Yasei Zeref
Yasei ZerefEn ligne

Allons voir les défunts [Fuu] Empty
Mar 7 Avr 2020 - 10:05
J’écoute attentivement ce que répond Fuu à mes interrogations, intéressé par l’idée qu’il puisse y avoir une nouvelle Yasei dans mon entourage. Les chances sont minces, même infimes, mais pourtant sa venue du désert de Kaze me laisse un espoir. Si elle est littéralement de ma famille, ce sera plus simple à envisager, et je comprendrais mieux pourquoi je me suis laissé amadouer aussi facilement. Je me mens peut-être à moi-même, qui sait, mais trouver une raison à ce que je considère comme de la faiblesse est tout ce dont j’ai besoin en ce moment. Hors de question que je devienne faible juste par nature, je n’ai pas le temps pour cela. L’immaculée semble s’interroger, se demandant sans doute pourquoi je lui pose ces questions, pourtant elles sont importantes. Elle mentionne alors un comportement que l’on pourrait définir comme déviant, mais ce n’est pas le policier en moi qui réagit à cette déclaration, mais bien l’animal. Je n’ai pas ressenti cette étrange sensation sans raisons, et ce qu’elle me dit laisse croire que je n’ai pas tort.

« Mes premières transformations se sont produites des soirs de pleine lune. C’est sans doute cliché, pourtant j’ai toujours eu cette attirance avec l’astre lunaire, et si aujourd’hui je contrôle parfaitement mes changements d’apparence, ceux liés à mon humeur sont encore un mystère. J’ai une personnalité légèrement différente sous forme de loup. »

Où est-ce que je veux en venir ? Eh bien tout Yasei doit avoir des changements dans sa façon d’agir lorsqu’il est sous forme animale. Ils ne sont en général qu’un savant mélange entre la façon de penser de base de l’utilisateur et celle de son animal totem, représentant ses prédispositions naturelles. Je me dis ainsi que les changements que ressent Fuu à la nuit tombée sont dus à une possible personnalité silencieuse qui vient se confronter à la sienne, celle d’un animal, mais lequel ?

« Ton agressivité n’est pas caractéristique de ta personne, je me trompe ? Ce changement n’est pas naturel, même s’il peut être dû à autre chose. Néanmoins, ce que j’ai ressenti n’est pas anodin, je suis persuadé d’avoir perçu la présence d’autre chose… Mes sens ne me trompent pas. »

Mais je ne suis pas le plus expérimenté en la matière, et je ne pourrai pas beaucoup aider l’Asaara à se développer. Je fais donc ce qu’il y a de mieux à faire, avant de revenir au sujet de base.

« Je te conseille de trouver Yasei Reikan, elle sera plus à même de t’aider que moi, elle qui a été élevée parmi ses semblables, contrairement à moi. »

Puis je marque une pause. Je ne suis pas capable de l’aider plus que cela, ni de lui apprendre quoi que ce soit.

« Je vais maintenant te laisser, si je ne peux pas t’aider plus que ça, autant ne pas te faire perdre ton temps. Si nous nous recroisons, j’essaierai de te proposer quelque chose à apprendre qui te soit utile. A la prochaine, Fuu ! »

Je tourne alors mes talons, pensif quant à ce que j’ai peut-être découvert aujourd’hui. J’espère qu’elle trouvera ma cousine et que cette dernière saura lui apporter de meilleures réponses…



Spoiler:
 

_________________
Allons voir les défunts [Fuu] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref

Allons voir les défunts [Fuu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Hôpital général
Sauter vers: