Soutenez le forum !
1234
Partagez

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo]

Sendai Hanae
Sendai Hanae

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Jeu 26 Déc 2019 - 21:25
Les bonnes nouvelles se font bien souvent rares, dans un village annexé, lorsque les occupés veulent se rebeller, et que les occupants refusent de faire des concessions. Pourtant, il arrive que certains matins soient meilleurs que d’autres, même pour Hanae. Ce matin, justement, la jeune femme a été mise au courant qu’en sa qualité de Chuunin, un trio de Genin a été mis sous sa tutelle, et elle s’est empressée de les convoquer pour en savoir plus sur eux, et les convier à un petit entraînement, également, si ces-derniers sont prêts à se battre. Ce qui la met en joie n’est pas tant de devenir une Sensei, d’autant que son équipe comporte apparemment deux hommes, mais plutôt la composition de cette dernière. En effet, deux personnes en particulier, qu’elle connaît déjà et même très bien, la font sourire. Sawada Tsunayoshi, son ami qui l’a aidée à reprendre le chemin de la lumière alors qu’elle venait de subir le pire traumatisme de toute sa vie, et Medyusa, celle qui lui a permis d’emprunter un autre chemin encore, mais différent, du genre qui fait accélérer les battements du cœur, qui fait sourire bêtement, et qui est doux et joyeux. Pour le troisième élève, Koda Abura, elle ne le connaît pas, et devra faire en sorte de laisser ses à priori sur les hommes de côté, pour ne pas qu’il se sente lésé. Son seul espoir est qu’il ne s’agisse pas d’un énième pervers louche.

La rouquine se prépare donc à la hâte, dès le début d’après-midi, pour se rendre à l’endroit mentionné dans son courrier, simple et concis, qui contenait simplement :

« Bonjour, mon élève,

Je suis Hanae, et dorénavant, je serai ton professeur. Retrouve-moi au terrain d’entraînement numéro trois en début d’après-midi, où tu pourras y rencontrer ton équipe au complet et pourquoi pas découvrir les capacités de chacun… »

Rien de plus, rien de moins, le « mon élève » étant bien sûr remplacé par le nom de chacun. Ainsi, la jeune femme arrive sans doute en avance sur ses élèves, ne voulant pas passer pour le type de professeur qui fait attendre ses élèves, ce qui est malpoli. Aussi proche soit-elle de deux des trois, la Sendai ne compte pas faire de traitements de faveurs durant les temps où l’équipe sera réunie, et si l’un des trois venait à manquer à l’appel, il serait bien entendu sévèrement réprimandé. Chose qu’elle a aussi mentionné dans un PS, à la fin du courrier :

« PS : L’élève qui manquera l’appel découvrira à quel point je peux être violente. »

Qu’il s’agisse de Tsuna, qui est convalescent, ou de la Yasei, avec qui elle a eu un moment très intime, ou encore Abura, qu’elle ne connaît pas, celui qui ne sera pas là en verra de toutes les couleurs, et pour un bon moment. Alors la crinière rouge se met sous un arbre, à l’ombre, en attendant dans sa tenue de combat que les trois pointent le bout de leur nez.


Spoiler:
 

_________________
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sawada Tsunayoshi
Sawada Tsunayoshi

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Dim 5 Jan 2020 - 13:17

Un matin de songe, Tsunayoshi sentait la lourdeur de ses yeux et le liquide épais au coin de ses paupières. Les ouvrir il ne voulait pas, profiter d'une journée dont la flemmardise était sa seule maitresse, il souhait. Néanmoins, l'acceptation d'une vie en civilisation vient avec des avantages comme des inconvénients. Il n'avait tout de même vécu principalement que des apports bénéfiques depuis son arrivé: sa rencontre avec Yahiko et ses retrouvailles avec Hanae. La rencontre... que dis-je, la maltraitance avec une psychopathe du village laissait son cerveau dans une impasse, le choix entre la bonification et les douleurs qu'il ressentait encore le tenaillait. Son côté masochiste avait quand même été satisfait malgré son égo qui fut désorienté.


Un cris vacillant d'un volatile réveillait les yeux du blondinet. La nuisance sonore qui l'obligeait à décoller ses yeux venait de l'encadrement qui laissait passait les rayons du soleil, juste en face de son lit. Accroupis, il jetait son regard emplit d'une profonde haine en direction de celui qui vait décidé de devenir un strident réveil matin non programmé. Il voyait, effectivement, un oiseau non identifié crier de peur face à l'avenir incertain qui l'attendait à l'arrivé de son choc avec la fenêtre de Tsuna. Ou peut-être n'était-ce que la découverte de son propre reflet face à cette vitre parfaitement nettoyer, lustrant la propreté, reflétant n'importe quel objet. Enfin nous pouvions entendre un brusque *PAF* suivit d'un *HIIIII*. La volaille, la colombe ou le pigeon, peu importe ce que c'était venait de heurter son propre reflet, la descente de son corps ainsi que de sa langue jusque dans la gouttière du blondin laissait une délectable trainée de lave sur les vitraux du réveillé. Le flemmard en question riait d'une joie intense, un rire qu'il n'avait lui même plus entendu depuis quelques temps. Le bonheur se transportait jusque dans ses iris qui laissait paraître quelques larmes. La globalité de la scène était assez grotesque et risible, d'autant plus que le final était un oiseau dans sa gouttière, mort ou non, les deux pattes perché vers les cieux. Il essuyait le peu d'humidité qui s'était formées sur le contour de ses yeux et voyait tout de même ce qui avait l'air d'être une lettre accroché a sa patte.


Le moqueur se levait affreusement de son lit, par manque de choix et d'envie. il essayait d'ouvrir sa fenêtre, le pourtour en bois avait prit du volume au fil des années dû à l'humidité, il rendait l'ouverture légèrement plus difficile. Il décidait d'y mettre un peu plus de force et finissait par atteindre son but en vacillant de quelques pas. Il jetait son bras par l'encadrement et récupéré le poulet, enfin, l'aigle, par l'une de ses pattes, le faisant pendre la tête vers le bas. Est-ce qu'il était mort? Tout de même, le messager avait livré sa lettre, son but atteint, sa destinée accomplit, que son âme repose en paix. Pensant qu'il ferait un bon repas, ne voulant pas gâcher cette magnifique viande, il le déposait délicatement sur son ilot en bambou, fait pour cuisiner. En détachant la missive il se rendait compte que la poitrine du présumé défunt bougeait, il vérifiait par le bec: De l'air sortait. Vivant il était. Malheureusement, il ne pouvait s'empêcher qu'il aurait dû le poser un peu moins délicatement afin d'être sur de ne pas avoir à chasser pour son repas du soir. Les supérettes, lui, il aimait pas ça. C'était un dur, un Homme, un vrai de vrai, si il voulait se nourrir alors c'était en forêt. Trêve d'ânerie, Tsunayoshi défaisait la ficelle rouge qui étreignait le doux parchemin.


« Bonjour, Tsuna,

Je suis Hanae, et dorénavant, je serai ton professeur. Retrouve-moi au terrain d’entraînement numéro trois en début d’après-midi, où tu pourras y rencontrer ton équipe au complet et pourquoi pas découvrir les capacités de chacun…

PS : L’élève qui manquera l’appel découvrira à quel point je peux être violente. »

Les plans du jeune homme venait de changer avec cette annonce sortit tout droit d'un message pré-enregistré. Il n'avait jamais accepté de faire parti d'une équipe, encore moins avec des inconnus. Se sentir obligé de faire quelque chose était d'une lourdeur exacerbant ses besoins de solitude et de ne pas faire partit d'un tout mais cela devait faire partit du contrat avec l'appartenance d'un village. La nouvelle ne lui plaisait pas couplé d'un rendez vous a plusieurs dans sa journée de procrastination venait alourdir la négativité de ses pensées, au moins, Hanae était sa professeur, bien que cela allait lui paraître bizarre.


Tsuna regardait le soleil, son placement indiquait qu'il était midi, proche des midi du moins. Il s'habillait d'un simple kimono kaki et arpentait tranquillement les rues sous l'astre tapant, les bras ballant, les pieds semblant vivre la lourdeur et la nonchalance de ses pensées. Il arrivait proche de son camp d'entrainement quand un barrage de poule se formait devant lui. Le blondinet s'arrêtait un court instant, la chair de poule parcourait son corps, une étrange sensation escaladait son esprit. Il avait déjà eu à faire à ce genre d’espèce. Ne voulant pas perdre de temps avec plus de problème il décidait de foncer dans le tas, pendant sa course vertigineuse pour passer cette chaine de poule intempestive, son regard se mariait avec celle d'un coq noir, armée de sa tranchante plume. Sa crête rougeoyante, une cicatrice parcourant son corps. Tsunayoshi laissait échapper une phrase à son égard avant de donner un magnifique et professionnel coup de pied dans l'un des blancs volatiles.


" Coqlicoq, le retour.. "

Enfin, le blondinet s'enfuyait à toute vitesse, suivant la poule qui volait dans les airs, il la voyait raser les cheveux d'Hanae. Une magnifique arrivée.


" Salut Hanae, je suis le premier? "

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7618-presentation-tsuna
Koda Abura
Koda Abura

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 8:51

Comme d'habitude, je passe ma matinée à la bibliothèque, à me renseigner sur le monde et les autres contrées. En ce jour, je m'intéressait au pays du rempart, et ai pasé un bon moment à chercher des informations dessus, jusqu'à ce que je me rendes compte de l'heure, et que je me dépêche de rentrer pour le repas. Cependant, à peine rentré, ma mère m’indique que j’ai reçu du courrier dans la matinée. Je remarque qu’il semble s’agir d’une convocation et me dépêche de la lire, avant même de manger.

— Bonjour, Abura,

Je suis Hanae, et dorénavant, je serai ton professeur. Retrouve-moi au terrain d’entraînement numéro trois en début d’après-midi, où tu pourras y rencontrer ton équipe au complet et pourquoi pas découvrir les capacités de chacun…

PS : L’élève qui manquera l’appel découvrira à quel point je peux être violente.


À peine la lettre lue, je comprends que la menace est réelle, et que si je n’étais pas rentré de la bibliothèque pour le repas de midi je me serai pris bien plus qu’un simple sermon pour retard, vu que je ne me serais carrément pas présenté au rendez-vous ordonné.
Je descends en trombe, et engloutis mon repas comme rarement auparavant. Ma mère, sans que je n’aie besoin de lui expliquer la raison de mon empressement, prépare mes équipements de travail, ainsi que la marionnette de mon père. Elle pose tout à l’entrée, puis me souhaite bon courage au moment où je pars.

Ce n’est que quelques minutes plus tard que j’arrive enfin au terrain d’entrainement n°3. Je cherche un moment avant de finalement repérer un binôme de shinobis qui me semble correspondre. J’espère que je ne serais pas le dernier d’ailleurs, vu que j’arrive, essoufflé, juste à l’heure devant eux.

— Bonjour…

Je m’arrête un minimum de temps pour reprendre mon souffle, regardant le visage des deux autres, me demandant qui serait le sensei. Je me retourne finalement vers la femme, espérant que je ne me suis pas trompé en estimant que ‘Hanae’ est un prénom féminin.

— Sensei, je suis Koda Abura, enchanté. Je ne suis pas en retard j’espère ?

Après sa réponse, que j’espère négative, je me tourne vers le blond à côté d’elle et le salue d’un signe de tête avec un sourire.


_________________
Merci à Dosan Kuroshiki pour l'avatar sublime! Ainsi qu'à Aditiya pour les deux belles signa!
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Pojn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7610-modifications-terminees-koda-abura-genin#63904 https://www.ascentofshinobi.com/t7633-les-marionnettes-de-koda-abura#64141
Medyūsa
Medyūsa

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 14:52
Je suis en retard !


Comment commencer une matinée pour être en forme ? Facile, un entraînement matinal pour ne pas rouiller. Sa partenaire ? Sa petite sœur adoptive, Kuriyama Nozomi enfin elle est la fille biologique de ses parents d’adoption, mais elles s’entendent bien. Nozo est une Genin assez talentueuse de par sa capacité spéciale d’assimilation du Kamiton. Il est difficile de la toucher au corps-à-corps à cause de sa transformation partielle et il fallait ruser ou l’avoir à l’usure. Medyûsa aime essayer de fatiguer ses cibles que ce soit en les faisant gaspiller du chakra ou de l’endurance, mais le mieux, c’est de les affaiblir avec son venin. Or, elle n’utilise jamais son venin, même à faible dose contre sa sœur adoptive. Elle ne voulait pas la rendre malade ou la tuer par accident et de plus, cela lui permettait de s’entraîner à devoir se débrouiller sans utiliser son poison. La Yasei est assez douée au corps-à-corps et possède peu de technique à distance, faut dire, le Doton n’aide pas trop à cela. Ceci dit, elle essaye de faire de son mieux pour parvenir à progresser et à devenir plus forte. Nozomi était une bonne partenaire d’entraînement pour y parvenir, même si cette dernière aime taquiner son aînée en sa transformation partielle en son élément de papier. Après un entraînement matinal, Med en profite pour prendre en bain et par la suite, à se promener en ville pour observer la population. Elle ne cherche pas à trouver la rébellion, elle fait qu’observer pour l’instant et ensuite, elle verra comment se passe la suite des événements. La blonde s’arrête comme dans ses habitudes à la bibliothèque, mais difficile d’être concentré quand ses pensées sont souvent tourné vers Sendai Hanae. Medyûsa se demandait si la rousse allait bien et ce qu’elle pouvait bien faire à cette heure-ci.

La kunoichi retourne chez elle à midi et demi et s’installe pour manger quelque chose avant que Nozomi aille la voir avec une lettre. « C’est arrivée pour toi, il y a quelques heures, Nee-san. » Dit-elle avant de donner la lettre à Med. L’ouvrant, elle se met à le lire.

« Bonjour, Medyûsa,

Je suis Hanae, et dorénavant, je serai ton professeur. Retrouve-moi au terrain d’entraînement numéro trois en début d’après-midi, où tu pourras y rencontrer ton équipe au complet et pourquoi pas découvrir les capacités de chacun…
PS : L’élève qui manquera l’appel découvrira à quel point je peux être violente.
»


Cette lettre surprit la blonde ne s’attendant pas à ce que la femme de sa vie soit son professeur attitrée. Cependant, ça pouvait être intéressant et elle allait pouvoir la voir bien plus souvent qu’elle ne le pensait. Et dire qu’elle pensait justement à elle et c’est pour cela qu’elle est entrée un peu tard dans la demeure de ses parents adoptifs. Rangeant la lettre, la kunoichi finit de manger son repas pour être en forme et décide de partir quelques minutes après vers le terrain d’entraînement numéro trois. Cependant, la blonde ne sait pas trop où se situe ce lieu, n’étant pas habitué à s’y rendre ayant pour préférence, la cour de sa demeure pour s’entraîner. Après tout, les capacités de Med ne demandaient pas d’espace pour être utilisé vu que la plupart sont du corps-à-corps. Sur le chemin, elle n’hésite pas à demander son chemin à des individus, civils et ninjas de Kumo. Par sympathie, on lui avait indiqué le chemin et la kunoichi s’y rendait assez rapidement. Or, il semblerait qu’elle soit un peu en retard à cause de son manque de connaissances sur l’emplacement du lieu du rendez-vous. La kunoichi voit au loin, trois personnes, deux garçons et une femme. Il semblerait que les deux garçons soient ses partenaires dans son équipe et que la femme soit bel et bien Sendai Hanae, puis ce n’était pas difficile de la reconnaître.

Arrivant devant eux, portant un maillot noir moulant avec une tunique belge recouvrant son maillot à manches courtes. Pour le bas, elle avait une jupe belge jusqu’à la moitié de ses cuisses et des collants noirs avec des bottines noires. Elle les regarde. « Il semblerait que je sois en retard, ceci dit, je ne connaissais pas trop l’endroit. J’ai raté quelque chose ? » Elle regarde Hanae ayant prévu d’une menace en cas de retard. « Sensei, je ferai en sorte de ne pas trop être en retard la prochaine fois qu’on vient ici, je connais le chemin, à présent. » Finit-elle avec un léger sourire gêné.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Hanae
Sendai Hanae

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Sam 25 Jan 2020 - 13:57
L’attente n’est pas longue pour que la première personne arrive. L’élève le plus âgé du trio, mais aussi un ami proche de la jeune femme, se présente alors. En fait, avant d’arriver, il réalise quelque chose d’assez inattendu, car un poulet est propulsé de son pied en direction de la belle rougeoyante, qui l’évite sans difficultés, avant de diriger un regard à la fois étonné et un poil énervé dans la direction du blond. Hanae ne comprend pas vraiment comment il en est venu à se battre avec un animal comme cela, ni pourquoi il a tiré dans sa direction, mais ne cherchera pas plus loin. Sans doute ne l’a-t-il pas fait exprès. Quoi qu’il en soit, il est le premier arrivé, et même en avance, alors il ne subira pas de remontrances pour cette fois.

« Bonjour Tsuna, je suis contente que tu arrives le premier, j’avais peur que tu ne sois pas à l’aise à l’idée de rejoindre une équipe avec deux inconnus. Je connais déjà l’une d’elles, je pense qu’avec le temps tu t’entendras bien avec elle… Et pour le second, nous le découvrirons ensemble. »

Pour ne pas dire que la troisième élève partage un lien encore plus fort avec la sauvage, elle préfère simplement préciser qu’elle la connaît, sans plus. De toutes façons, dans le cadre de leur relation professeur-élève, Hanae et Medyûsa ne montreront pas leur proximité. L’heure tourne, mais finalement, un jeune homme brun – sans doute un poil plus âgé que la Sendai – finit par arriver ensuite. Il salue la Chuunin, ne se trompant pas sur l’identité de la Sensei, et semble inquiet d’un éventuel retard.

« Bonjour Abura, tu es précisément à l’heure, à l’inverse d’une certaine troisième élève… Nous allons l’attendre un peu, avant de débuter. »

L’attente n’est pas longue, pourtant, l’heure n’est pas respectée par la Yasei, qui finit par arriver en s’excusant. Hanae lui lance un regard modérément agacé, ne pouvant pas non plus trop la regarder méchamment tellement son visage ne la laisse pas indifférente. La cheffe d’équipe s’approche de la blonde, et vient lui murmurer quelques mots dans le creux de l’oreille.

« Nous règlerons cette histoire de retard après, Med, mais rassure-toi, ça me donne juste une excuse pour que tu restes quand les deux partiront. »

Son air sévère affiché, la jeune femme recule, se disant que les deux hommes croiront à une punition exemplaire. Ce n’est pas le cas, mais sans doute que les autres élèves seront plus stressés à l’idée que la punition leur soit inconnue, qu’intrigués de voir ce murmure inattendu.

« Bien, Tsuna, Abura, Medyûsa. Dorénavant, vous serez mes trois élèves. Cela veut dire que je superviserai votre montée en puissance, que vos vies sont entre mes mains et que vous devrez m’obéir quoi qu’il arrive. Nous allons donc commencer par nous présenter individuellement, pour apprendre à se connaître. Je m’appelle Hanae, du clan Sendai, et je suis originaire de Kaze no kuni. Je suis à Kumo depuis quelques années, et il y a seulement cinq ans, j’étais incapable de me battre correctement. Désormais, je fais partie des plus forts, entre ces murs, ce qui vous donne un bon indicateur sur ce que la persévérance et la détermination peuvent faire faire. »

Elle effectue ensuite une série de mudras, et tend sa main à sa droite, la paume vers le ciel. Au-dessus se forme une gigantesque sphère de chakra pur, d’une couleur identique à sa chevelure, capable de raser un bâtiment entier. D’un sourire, elle observe les réactions des trois, qu’elle espère délectable. Cette capacité à maîtriser le chakra pur est extrêmement rare, les Sendai en sont les seuls capables au monde, et ils ne sont pas très nombreux, en plus d’être éparpillés dans le Yuukan.

« Je peux contrôler le chakra pur, et je suis aussi douée en Kenjutsu. Je peux également manipuler le Doton et le Fuuton, mais aussi invoquer des créatures puissantes et magnifiques : les pandas. Pour finir, je n’ai que dix-neuf ans, et j’espère bien que je pourrai devenir encore plus forte pour atteindre mes objectifs. Enfin, commencez par vous présenter, ensuite on discutera des buts de chacun. »




_________________
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Medyūsa
Medyūsa

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Ven 31 Jan 2020 - 18:43
Se présenter


Medyûsa était arrivée en retard au rendez-vous donner par sa nouvelle senseï, au terrain d’entraînement numéro 3. D’ailleurs, ce qui est amusant dans le fait qu’elle a une équipe à présent, c’est que sa sensei est Hanae Sendai, sa petite amie. N’importe qui aurait profité de cet avantage pour arriver en retard, en sachant qu’il ne risquait rien de la part de leur dulcinée. Cependant, la rousse avait écrit dans sa lettre qu’elle se montrerait sévère envers ceux arrivants en retard. Difficile de savoir si la chûnin ira disputer la Yasei ou juste lui parler en privé pour essayer qu’elle arrive à l’heure, la prochaine fois. Pourtant, Med n’avait pas fait exprès d’arriver en retard, elle ne voulait pas profiter de leur amour pour négliger de son autorité de ninja supérieur et de capitaine d’équipe. La blonde ne se rendait pas souvent à cet endroit-là, ayant plus l’habitude d’aller à la grande bibliothèque ou se promener dans le quartier commercial. En voyant le regard de sa belle en arrivant sur les lieux, elle semblait agacée, mais ne montrait aucun signe de colère. La sensei venait la voir et lui murmurait à l’oreille du fait qu’elles régleront ce problème en tête à tête, et même si c’est une excuse pour qu’elles restent à deux après le départ des deux autres, ça ne rassurait pas pour autant la Genin. La Mamba prenait un air inquiète et sourit timidement. « Ah….euh…d’accord. Désolée, je ferai attention la prochaine fois, mais soyez indulgente, s’il vous plaît…je ferai de mon mieux après. » Dit-elle avant de reculer de quelques pas. Il fallait éviter de se montrer également trop près de l’une et de l’autre sinon, ça pourrait provoquer de mauvaises réactions, qui sait.

Maintenant, Hanae allait prendre la parole et la blonde se met à l’écouter attentivement sans chercher à lui couper la parole. Elle était déjà arrivée en retard donc si elle lui coupe la parole, ça risque de créer des étincelles quand elles ne seront qu’à deux. Pour l’instant, la rousse demande rien de bien compliquer, il fallait tout simplement se présenter à tout le monde. Tout d’abord, la Sendai commence par se présenter et c’était intéressant de l’entendre parler d’elle, c’était comme la redécouvrir à nouveau. Une présentation rapide et simple, il ne fallait pas chercher à compliquer pour mieux se comprendre et se connaître. Et bon, Hanae n’allait pas parler de ses fantômes du passé donc Medyûsa n’allait pas parler de son passé traumatisant à ses deux camarades. De toute façon, ça ne servirait à rien. Par la suite, la Chûnin utilise un jutsu démontrant qu’elle est capable de contrôler et de manipuler le chakra pur, capacité propre au Sendai. Comme elle le dit si bien, en plus de cela, elle est douée en Kenjutsu, Doton et fuuton avant de parler de sa capacité à utiliser le kuchiyose, son invocation est le Panda. Elle est l’une des plus puissantes Shinobi entre ses murs selon ses dires et elle n’a que dix-neuf ans et cherche encore à devenir plus forte. Il fallait donc juste se présenter et pas parler des buts de chacun. Il semblerait que certains hésitent, mais l’utilisation du jutsu de la chérie l’avait surprise, mais elle trouvait cette capacité magnifique et très intéressante à étudier. D’ailleurs, elle cherchait quelqu’un capable d’utiliser le Kuchiyose et c’est fait, une discussion là-dessus avec Hanae allait devoir s’imposer.

« Il semblerait que ça hésite, du coup, je vais me lancer. » Dit-elle en regardant sa sensei. « Tout d’abord, avant de commencer ma présentation. Je tiens à dire que votre technique a été intéressante, il est rare de voir quelqu’un maîtrisait le chakra pur. Et aussi, vous savez utiliser le Kuchiyose, est-ce possible de m’entretenir en privé avec vous pour en parler après le rendez-vous ? » Demande-t-elle. C’était surtout par rapport à ses recherches sur le lieu d’habitation des invocations, rien de plus. Suite à cela, elle allait pouvoir commencer. « Je m’appelle Medyûsa, je suis du clan Yasei, mais je ne porte pas leur nom donc inutile de m’appeler par ce nom. Je suis originaire de Mizu no kuni même si mon clan est du genre nomade, mais je n’ai jamais appris d’où on venait vraiment et je m’en moque. Ce n’est pas important, c’est du passé. Je suis arrivée à Kaminari no Kuni après la perte de mes parents et j’ai été adopté par un scientifique et une marchande, j’ai une petite sœur, la fille de mes parents adoptifs qui est Genin. J’y suis depuis mes 7 ans et j’étais hospitalisé pendant un an, mais je vous passe les détails. » Dit-elle en détournant le regard et soupire. « Ma capacité en tant que Yasei est le Serpent et plus précisément, le Mamba Noir, on peut dire que j’ai une certaine ressemblance avec la Régente de Kumo, Rie machin. J’ai la possibilité de transformer mes membres ou mon corps en serpent avec leur caractéristique au complet. » La jeune femme se transforme partiellement en Mamba noir, écaille grise métallique, crocs, yeux reptilienne, langue de sang et bouche noire, le tout en gardant un aspect humain. « Voilà, ça fait genre hybride le côté partiel de ma transformation. Je suis assez doué en Taijutsu, je maîtrise le Doton et la dissimulation. Je tenterai plus tard, la possibilité de détecter mes cibles et trouver le Kuchiyose des serpents. Ce ne sont pas mes buts principaux dans la vie, mais bon, autant le savoir tout de suite. » Finit-elle en reprenant sa forme humaine. « Il y a peu de Yasei dans le monde et on est éparpillé, mais faites attention, on reste un clan puissant surtout si on est sur un terrain qui correspond très bien à notre animal. » Les informe-t-elle en partant s’assoir contre un arbre.



_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Koda Abura
Koda Abura

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mer 19 Fév 2020 - 16:58

Après mon arrivée, je fus heureux d'apprendre ne pas être en retard. Ce qui n'était cependant pas le cas de ma dernière équipière. En effet, celle-ci arriva, essoufflée, quelques minutes seulement après moi, mais cela suffit à Hanae-sensei pour nous faire comprendre que cela ne serait pas impuni.

Le début de sa présentation me fait froid dans le dos. Nos vies entre ses mains ? Lui obéir quoi qu'il arrive ? Cela sonne plus comme une menace qu'autre chose. Je ne m'y attarde pas et préfère me concentrer sur la suite, beaucoup plus intéressante. Une Sendai ? Vraiment ? Ce clan éclaté, dont la plupart des membres ont vu bien plus que je ne pourrais probablement en voir de mon existence entière, est celui d'origine de mon chef d'équipe… Quelle chance !

Sa progression, alors qu'il y a cinq ans elle ne faisait même pas partie de nos citoyens, me laisse pantois et admiratif. Pas autant cependant que sa démonstration de force. Je peux ressentir l'énergie émanant de cet orbe de chakra jusque dans mes tripes. Le plus effarant dans l'histoire, c'est qu'elle est plus jeune que moi. Qu'ai-je donc fait de ma vie pour qu'une personne de 2 ans ma cadette me soit à ce point supérieure ? Certes, je préfère me concentrer sur la récupération de savoir et de connaissances sur les hommes, mais de là à être aussi faible, c'est vraiment que je n'ai pas mis suffisamment de cœur à l'ouvrage dans mon entraînement.

C'est ensuite au tour de la retardataire de se présenter. Enfin, je préférais ne pas parler le premier, certes, mais ne m'attendais pas à ce qu'elle parle si tôt. Elle doit probablement vouloir montrer que son retard n'était qu'une erreur de parcours.

Elle se permet une petite pique sur notre manque de réactivité, avant d'avouer une certaine admiration pour notre sensei. Je la comprends. Une respiration après, elle commence réellement sa présentation. Elle se nomme donc Medyûsa, beau nom selon moi, et est aussi originaire d'un autre pays. Je ne vais tout de même pas être le seul kaminarijin pur souche dans cette équipe tout de même ? Quoi que… Cela m'arrange en fait, je pourrais forcément en apprendre plus sur les coutumes de leurs pays d'origine.

Ensuite, elle nous présente rapidement sa famille et ses capacités, profitant de ce fait pour nous en faire une petite démonstration. Je tente de ne pas le montrer, mais je suis à la fois bouche bée et intrigué par cette aptitude. Franchement, je suis bien tombé, mes équipiers étant une source apparemment intarissable de nouveauté, et donc de savoir à absorber.

A la fin de son temps de parole, je laisse quelques secondes passer avant de finalement me lancer.

— En effet, j'hésitait un peu, mais on est là pour ça de toute façon, non ?
Je reprends ensuite avec un sourire.
— Je suis Koda Abura, Kaminarijin pur souche, même si je ne suis pas non plus originaire de Kumo mais de la frontière Nord du pays. Je suis fils unique, et suis venu avec ma mère et certains oncles. Nous sommes arrivés ici lorsque j'était encore petit, à la création de la ville.

J'active le serpent de bois dans mon dos, que j'avais relié discrètement à ma technique.

— Quand à mes capacités, je suis marionnettiste, même si celle que je suis en train de vous montrer ne sera jamais utilisé en combat. C'est un memento de mon père après tout. A part ça, je me débrouille en Taijutsu, et ai quelques connaissances en techniques de scellement, enfin de stockage plus précisément.

Ah, j'ai failli oublier. Accepteriez-vous, Sensei, Medyûsa, de me parler plus tard des coutumes de vos anciens pays s'il vous plaît?

Cette fois j'ai fini.

Je fait alors en sorte de reposer la marionnette en place, et attend que le prochain prenne la parole.

_________________
Merci à Dosan Kuroshiki pour l'avatar sublime! Ainsi qu'à Aditiya pour les deux belles signa!
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Pojn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7610-modifications-terminees-koda-abura-genin#63904 https://www.ascentofshinobi.com/t7633-les-marionnettes-de-koda-abura#64141
Sawada Tsunayoshi
Sawada Tsunayoshi

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mar 25 Fév 2020 - 13:12

Tsunayoshi percevait l'agacement dans le regard de la jeune fille, il semblait qu'elle l'avait prit comme un affront personnel au premier abord. Ce qui pouvait être compréhensible lorsqu'un animal vous rase les cheveux, cependant, son expression se mua très vite en un beau sourire nuancé d'une légère inquiétude. Il comprenait très vite, par ses propos, que ce sentiment était provoqué par la capacité de Tsuna a ne pas réellement aimer le contact d'humain et d'étranger, Rare était-ce ceux qui parvenait à briser le mur qu'entouré notre morceau de protagoniste. Voyant que personne n'était toujours arrivé, il se permettait de répondre avec sa franchise habituelle, histoire qu'aucun esprit non habitué y voit une quelconque méprise ou refus d'autorité. Quand même, Le blondinet et son esprit pervertit pensait que cela pouvait être un bon test afin de vérifier la mentalité, l'ouverture d'esprit et le sens analytique de ses deux futurs compagnons.


" Bonjour Hanae, tu as encore de quoi avoir peur et moi aussi. Je ne suis toujours pas à l'aise à cette idée mais je vais faire un effort. Faudra-t-il encore qu'ils me prouvent que ce sont des personnes fiable à l'esprit pur. Mais si tu me dis qu'au moins l'un d'eux est dans cet état d'esprit alors je te fais confiance. "

Il finissait sa phrase dans un murmure, entendant le rythme de pas pressé causer par les quelques gravelas présent sur le sol du camp. Un jeune homme. pas mal plus jeune que Tsunayoshi, apparaissait essoufflé, certainement avait-il couru pour venir jusqu'ici. Les cheveux cheveux ternes, les parties du corps qu'il dévoilait était quelques peu musclés mais vierge de cicatrice, ce qui démontrait une présence de naïveté, d'innocence et un manque d'apprentissage de la dureté de la vie. Cela n'était pas un jugement, juste une constatation qu'il faisait.


Celui-ci se présentait enfin, son nom se trouvait être koda Abura. Bien que le blondin s'en doutait déjà, la façon dont il s'adressait à Hanae n'était pas celle d'un messager mais bien celle du deuxième membres de l'heure groupe. L'entendre demander si il était en retard formait un léger plis de mécontentement sur le front de Tsuna: Il devrait savoir lui-même, si il était en retard ou non. Enfin, son nouveau partenaire se tournait vers le blondinet, affichant un large sourire remplit de politesse, il levait la main en guise de salut. Le sawada lui répondait par un simple hochement de tête, ne trouvant pas le besoin d'appuyer un sourire hypocrite sur son ennuyeux visage d'ennuyé.


Hanae eut la délicatesse de lui souhaiter la bienvenue et le rassurer quant à sa ponctualité. Mais être pile poile à l'heure, n'était pas tout à fait ponctuel aux yeux de Tsunayoshi. Pour lui qui faisait en sorte d'arriver toujours en avance, il était inconcevable d'arrivée à l'heure pile et encore moins en retard, ce qui était le cas de son troisième compagnon. Bien qu'il était capable de comprendre que des imprévues pouvait arriver à tout le monde dans ce monde impromptue.


Quelques petites minutes passèrent avant la nouvelle arrivée. Une jeune femme avec une magnifique chevelure blonde qui donnait envie au blondinet de les lui brosser et les tresser. Aussi étrange que cela pouvait-être. Un corps assez svelte, des habits neutres et simple mais dans lesquelles nous pouvions y voir une légère provocation ainsi que la connaissance de sa beauté personnel. Le jeune homme espérait que ce soit le genre de femme qui assume et non pas le genre qui font semblant de pas en avoir conscience. Ses dires, par contre, respirait la nonchalance ou alors la proximité. D'une part elle ne s'excusait pas d'être en retard, ce qui est en soit irrespectueux pour tous, d'autre part elle essayerait de ne pas trop être en retard la prochaine fois? Qu'est ce que cela voulait dire? Qu'elle faisait exprès d'être en retard? Était-elle stupide? Ce genre de chose agaçait au plus au point le blondinet. Une personne qui fait attendre tout le monde et qui ose certifier qu'elle continuerait à le faire mais "pas trop". Toujours était-il que d’après Hanae, Tsuna finirait par s'entendre avec elle, alors celle-ci ne devait pas être mauvaise, peut-être maladroite. il se contenait et se raviser, conscient de sa haine et son jugement trop facile envers les être humains. Enfin, la réaction de la Sendaï semblait remettre la retardataire qui s'excusa aussi tôt, le pas de recul emplit de malaise venait de pencher les réflexions de Tsuna vers la nonchalance de la jeunesse plutôt que la proximité entre les deux.


Il était maintenant au tour d'une démonstration de force et de fierté de la part de sa senseï et amie. Une magnifique boule de chakra d'un rouge tournoyant se formait dans sa main, prouvant la force qu'elle avait pu acquérir dans les dernières années. À son tour, les yeux du blondins scintillaient légèrement d'une fierté mal placé quant à sa participation à son déblocage psychologique. Bien qu'il avait déjà connaissance de ses invocations ainsi que de celle de leur lame, il apprenait qu'elle était doué de l'utilisation du Doton et du Fuuton. C'était devenue quelqu'un d'assez polyvalent, certainement voulait-elle pouvoir avoir le moins de faiblesse possible en acquérant les plus forts pouvoir. Tsunayoshi s'inquiétait néanmoins qu'elle ne tombe dans l'avarice et la gourmandise mais il veillerait personnellement qu'elle reste sur le bon chemin, quitte à la remettre sur celui-ci, peu importe les moyens. Les âmes restaient pures après avoir été tâchée et tripotée par les mains sales de la vie étaient choses rares et se devaient d'être protégées plus que tout.


Il était leur des présentations pour tous, Tsuna gardait le silence, préférant l'observation plus que la mise en avant. Qui allait parler en premier? Il avait déjà misé sur la nonchalance et avec raison. La blonde commença par caresser dans le sens du poil notre senseï puis rentrait dans le vif du sujet. De son nom Medyûsa, elle était originaire du clan Yasei et capable d'utiliser son corps afin de le transformer en différentes parties du Mamba Noir. C'était tout de même assez étrange et impressionnant, quoi que, beaucoup de questions venaient arpentait l'esprit curieux du blondinet. Peut-être les poserait-il, si l'occasion s'en présentait. Enfin elle terminait par un avertissement gratuit, n'ayant aucun rapport avec le sujet de la discussion sur le clan Yaseï. Étrange femme ayant laisser quelques trous dans son monologue, enthousiasmant une légère envie d'en apprendre plus sur ceux-ci.


Nous passions maintenant au tour du second arrivant, qui avait eu la décence de présenter au moins son nom en arrivant. Koda Abura, le plus jeune de cette équipe, il n'était pas natif de Kumo mais tout de même originaire de la région. Il était arrivé relativement tôt dans ce village et n'avait donc jamais vraiment bougé, jamais rien vraiment vécu. Tsunayoshi avait eu raison en clamant sa naïveté et innocence plus tôt, intérieurement. Il nous apprenait qu'il était marionnettiste, un de ceux qui contrôle leurs fabrications à travers des fils de chakra, des artisans du combat autrement dit. Il passait sa main dans son dos avant de faire apparaitre l'une de ses possessions. Celle-ci semblait être purement décorative, d'après ses dires, étant un vestige du passé de son père. Peut-être n'était il pas aussi innocent que le blondin le pensait. C'était une personne qui semblait assez clame et effacée, contrairement a mamzelle nonchalance.


Enfin c'était le tour du blondinet de participer a cette réunion mais il ne voyait pas l'intérêt de se présenter et encore moins l'envie de parler de lui a des étrangers dont il n'avait aucune once de confiance. Les rayons du soleil venait frapper les iris dorée du Sawada, il venait les cachait avec sa main, faisant glisser légèrement la manche de son kimono et révélant quelques tatouages inconnus présents sur ses doigts et son poignet. Mis à part celui du cou, les autres n'était pas réellement visible et assez discret. Il soupirait, il avait promis a Hanae qu'il ferait des efforts. Il commençait tout d'abord par répondre à la première phrase de Med.


" Bonjour, mon nom est Sawada Tsunayoshi. -Il plongeait ses pupilles incandescentes dans les yeux de la Yaseï.- Tout d'abord, demoiselle, vous êtes encore jeune pour confondre hésitation avec patience et observation. Et j'espère que vous ne serez plus en retard, surtout si l'on doit se confier nos vie à chacun. Je conçois tout de même que des imprévus puissent arriver. Pour parler plus rapidement de qui je suis: Je ne suis personne, je viens d'un village qui a été détruit, je suis le dernier survivant de ma descendance et j'ai perdu mes capacités lors de la résonance. Je suis une personne franche, crue, beaucoup trop parfois. -Il faisait le tour des visages de ses nouveaux compagnons.- Et je m'en excuse mais je préfère être transparent et véridique plutôt que de participer à l'hypocrisie et voracité humaine. Je n'ai plus grand talents mis à part des lames et des chaînes me donnant la maitrise du Yôton. Je n'ai pas vraiment de but à part éradiquer la perversion chez l'être humain avant de mettre fin à ma propre personne. "

Il terminait par cette horrible lourdeur.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7618-presentation-tsuna
Sendai Hanae
Sendai Hanae

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mer 26 Fév 2020 - 21:17
Qu'il est difficile d'être Sensei, quand l'on n'a que très peu d'expérience en matière de direction de troupes. Hanae savait que lier Tsunayoshi à ses deux autres camarades serait une difficulté évidente, mais ce qu'elle ne savait pas en revanche, avant de venir ici, c'est que les trois sont très différents les uns des autres. Medyûsa, comme elle le montre si bien, fait preuve d'une certaine nonchalance, laissant peut-être un peu trop sa relation intime avec la Sendai ressortir dans sa façon d'agir, ou simplement est-elle d'un naturel à l'aise ? La rougeoyante commence à peine à la connaître, et devra se forger une opinion plus précise à la suite de leurs entrevues, qu'elles soient en équipe ou plus privées. Pour ce qui est de Tsuna, lui est loin d'être inconnu pour elle. Ils ne se sont cela dit vus qu'une seule fois avant le retour de la déserteuse à Kumo, mais leur conversation a permis une ouverture de leurs deux cœurs respectifs, et la flamboyante est sans nul doute celle qui connait le mieux le blond entre ces murs, voire même dans le monde des vivants. Elle n'est pas sans ignorer ce qu'il a vécu avant de la rencontrer, au moins de manière floue, mais également ce qui lui est arrivé depuis leur séparation, cinq ans auparavant. Il a un tempérament unique en son genre, et fait difficilement confiance, chose qu'il a transmise à sa protégée qui est désormais sa Sensei, tout du moins en substance. Ce qui est certain, c'est que le Genin a des idéaux similaires à ceux de sa professeure, comme notamment débarrasser le monde le vermine qui y pullule. La seule chose qui diverge est la limite que possède Hanae: elle n'existe pas chez l'homme aux doubles lames.

Enfin, l'inconnu est tout aussi différent des autres, et ses mots le prouvent bien. Il semble plus orienté sur la stratégie et l'intellect, et la rouquine le remarque assez vite. Un marionnettiste, en compagnie d'une Yasei et d'un gladiateur, pour venir former l'équipe de la Sendai. Il doit donc baser son style de combat sur de la fine tactique, ce qui plaît à la manipulatrice du chakra pur. Les présentations sont convaincantes, et le sauvage ne mentionnera pas les commentaires des uns et des autres. Son genre est plutôt de venir leur briser quelques os s'ils viennent à se taper dessus. Désormais, chacun a une idée précise de qui sont les autres, il est temps d'en venir à une présentation plus orientée sur l'équipe.

"Medyûsa, nous parlerons d'invocations une autre fois. Abura, nous aurons tout le loisir de discuter de mon clan également, lors d'une prochaine rencontre. Enfin, ce clan est très mystérieux et je n'en sais pas beaucoup moi-même de toute façon."

Le regard de la Chûnin se pose alors sur Tsuna. Lui n'a rien demandé, ce qui est une bonne chose pour ne pas forcer Hanae à retarder ses réponses et devoir prendre du temps pour cela ultérieurement. Néanmoins, n'est-ce pas aussi une preuve de son manque d'intérêt pour cette équipe ? Nul ne saurait le dire. L'intérêt viendra peut-être dans les prochains mots de la jeune femme:

"Cette troisième équipe représentant le village de Kumo aura un but similaire à ma plus grande aspiration, dans la vie. Yokuheiwa, voici comment nous serons reconnus si ce groupe survit au futur qui nous attend. Comprenez dans ce nom "Désir de paix". Je veux mettre fin à tous les conflits du Yuukan, et je ne m'arrêterai que quand tous les pays et villages shinobis seront réunis sous l'étendard de la paix."

Sa voix ne rate aucune note, le son est fluide, l'intonation reste la même du début à la fin. Ceci n'est pas une blague, et sans sourciller, la rouquine dévoile son but ultime à ses trois élèves. Qu'ils veuillent la suivre ou non, cela importe peu, mais aussi longtemps qu'ils seront sous ses ordres et sous sa protection, elle veillera au moins à ce qu'ils n'aillent pas à contre courant de son objectif. Pour ce qui est du Sawada et de la Yasei, tous deux semblent partager ce but, de près ou de loin, mais quand est il du Koda ?

"Je me doute que dit ainsi, cela peut paraître présomptueux, pour quelqu'un qui n'a rien accompli de grand, mais c'est justement ça qui fait de moi le parfait instrument de la paix. Kumo, Teikoku, Iwa, Kiri... Ces différentes forces n'ont eu de cesse de faire la guerre pour des raisons stupides telles que l'argent, la vengeance, la fierté... Aucun n'a raison, quoi qu'il en soit. La guerre ne fait qu'une chose: des morts. J'ai beau aimer ce village qu'est Kumo, je n'ai jamais accepté la façon dont il est dirigé, et j'ai parfois tendance à me dire que l'annexion est peut-être la bonne solution. Je protègerai toujours ce peuple, et de manière générale, les faibles sont ceux que je vise à protéger avec mon pouvoir, et je pense qu'à l'heure qu'il est, j'aurais déjà ployé le genou devant la régente si l'Empereur n'était pas ce qu'il est."

Tous ces mots prononcés sans hésiter peuvent la faire passer pour une folle, une hésitante, une idiote, mais elle s'en fiche. Tant que la loi du plus fort sera la meilleure, la rougeoyante sait qu'elle pourra dire ce qu'elle veut devant ses trois élèves, ou même devant n'importe quelle personne présente entre ces murs à l'heure qu'il est - même Yahiko - elle ne risque pas de changer d'avis. Son viseur est braqué sur la tête de l'empire, et elle parviendra à le déloger, ce Yamanaka Rei, d'une façon ou d'une autre, pour actionner son plan. Du reste, choisir entre diriger Kumo et prendre directement la tête de l'Empire, c'est une autre décision, qu'elle prendra très prochainement, sans aucun doute.

"Bien, je m'égare. J'aimerais savoir quelles sont vos aspirations, quel est votre but ultime, voire même vos buts à court terme. Qu'est-ce que cette équipe pourrait vous apporter ? Ah, j'oubliais, si vous avez un quelconque problème avec ma façon de voir les choses, je ne vous retiendrai pas. Si vous restez dans l'équipe 3, alors je me permets d'estimer que vous êtes au moins contre la guerre, voire totalement acteurs de la paix à venir. Il n'y a pas de mauvaises réponses, simplement des réponses."




_________________
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sawada Tsunayoshi
Sawada Tsunayoshi

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Ven 28 Fév 2020 - 9:25

Le regard incandescent, les frissons montants, Tsunayoshi écoutait l’élocution d’Hanae avec une concentration sans faille. Ses buts sont et ont toujours été d’une blanche noblesse. Si le blondin pouvait comparer sa nouvelle Sensei à quelque chose ou quelqu’un alors elle serait l’équivalent d’un peintre tacheté des nuances du passé, apprenant à utiliser aussi bien la noirceur que la pureté. Les toiles qu’elles avaient pu voir à travers ses différentes épopées semblaient lui avoir laissé une remarquable idéologie. Bien entendu, le Sawada et elle avait pu échanger leur but relativement similaire lors de leur retrouvaille avec Yahiko. Il connaissait ce qu’elle prônait et le reconnaissait.


D’après la jeune Sendai, ses envies seraient présomptueux? Pourquoi? Aux yeux dilatés du blondinet, elle ne l’était pas, c’était même tout le contraire et comme elle venait si bien de le dire: elle pouvait être l’instrument parfait pour atteindre cette montagne à la hauteur infinie. L’instrument? Non, elle était vouée à plus grand et semblait se sous-estimer. Il fermait les yeux quelques instants, des réminiscences désagréables, soulevant son ancienne malice, arpentait l’esprit blessé du jeune homme. Il revoyait les traînées de sa femme et son nourrisson dans la boue, les deux têtes devenir de simples éclaboussures sanguinaire au rythme du tonnerre. Il entendait maintenant des cris de détresse, des insultes tiraillées par la colère et la haine. Il revoyait ses mains rouge du sang de ceux qui avait ternis et anéantit le seule bonheur qu’il avait pu toucher du bout de ses doigts. La paix, lui, il la voulait mais son dos était chargé d’une trop grande félonie afin de pouvoir espérer gravir ce sommet. Néanmoins, il savait ce qui lui restait à faire, il savait que si lui, n’avait pas les mains pour, alors son amie, elle, les avait. Elle ne serait pas l’instrument, il le deviendrait pour elle.


Sans attendre une quelconque réaction de la part de ses partenaires, Tsuna ouvrait sa belliqueuse gueule afin d’y mettre le paroxysme de sa franchise, sa droiture, sa sincérité et sa confiance en cette personne. En effet, la rougeâtre avait le don de faire sortir le bon et la volonté en l’âme morte qu’était le balafré.


« Hanae, ton but est noble mais je me demande... comment comptes tu y parvenir? La paix sans éviter la mort est une utopie dont l’existence ne paraît que dans nos esprits. La lumière ne peut pas vivre sans l’obscurité, tant que l’innocence vivra alors la perversion naîtra. Comment comptes tu empêcher ou amoindrir cette perfidie? Mon point de vue est l’éradication totale de cette espèce et ce, lorsqu’elle voit le jour afin de l’empêcher de pulluler mais ma radicalité n’est pas une solution et fait partit de ce même problème. »

Il marquait une courte de pause. Son but était de tester la volonté d’hanae. Ce qu’il s’apprêtait à dire par la suite était passible de mort et considéré comme trahison aux yeux de l’empire. Ses yeux flamboyant faisait le tour de la frêle assemblée en s’arrêtant sur chacun des ninjas présent. Une personne de confiance en plus de lui-même était présente, pour le troisième, cela restait encore à déterminer, cependant, si un pas de travers il et/où elle faisait, il n’hésiterait pas à se servir de ses armes afin de les faire taire. Il ne s’agissait plus juste de Tsunayoshi et sa vie mais celle de la personne qu’il voyait comme sa petite sœur. La dernière personne qui lui rester à protéger, la dernière personne qui le faisait s’accrocher et tenir en équilibre, tel un funambule, sur le fil rouge de la destinée. Si quelqu’un atteindrait à son bonheur ou sa sécurité, peu importe qui il l’était, il le ferait souffrir goulûment. Il était maintenant tant de voir une partie du potentiel de réflexion et psychologique des deux autres personnes qui les entouraient.


Tsunayoshi se déplaçait à deux pas devant Hanae, lui faisant face, tournant le dos aux autres. Il touchait les deux tatouages présents sur ses poignets: deux lames avec des sigles similaires aux tatouages du jeune homme apparaissaient. Il venait maintenant les planter à même le sol, tout en posant un genoux devant la jeune femme à la chevelure flamboyante. Pour un homme aussi fier que Le Sawada, cette action représentait une énorme marque de confiance et de grand respect.


« Tu ne seras pas un simple outil de la paix, Hanae. Tu seras là chef d’orchestre qui viendra diriger les instruments de celle-ci, je t’offre ma mélodie, ma volonté, mon corps et mon âme. L’empire, kumo, les Kage ne sont rien à mes yeux, tu es et restera la seule personne qui disposera de mon allégeance, si la tête de l’empereur et de tout les Kage doivent tomber pour ça, je le ferais. Permets moi d’être l’ombre de ton soleil. Permets de laisser un Homme aux mains sales garder tes mains intactes, jusqu’à la limite du possible, ma reine. »

Pour certains, cela pouvait sembler être une déclaration chevaleresque romantique mais Tsunayoshi savait qu’Hanae comprendrait.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7618-presentation-tsuna
Koda Abura
Koda Abura

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 23:42

Bien évidemment, après moi, ce fut à notre aîné de prendre la parole. Il n'a pas perdu de temps, c'est sûr, pour endosser son rôle de moralisateur. Cependant, je me fige à l'écoute de sa présentation. Mes yeux ont probablement du s'écarquiller un peu, mais tant pis. Je me rends alors compte que j'avais commencé à retenir mon souffle, et entreprend de me remettre à respirer en priant pour que cela ne se soit pas vu.
Bien évidemment, je sais qu'il existe des personnes désespérées, mais je ne pensais pas en rencontrer une aussi tôt. Encore moins à Kumo, ou tout du moins pas pour une raison autre que les récents évênements politiques et militaires.

A peine ai-je repris mon calme, que notre sensei s'adresse à nous, même si ce qu'elle me dit me laisse sur ma faim. Ainsi, elle-même n'en connait pas tellement sur son clan. Qu'à cela ne tiennes, je trouverai des informations ailleurs. Je pourrais probablement alors lui en faire profiter, étant donné ses origines.

— Yokuheiwa...

Après son introduction sur le nom de l'équipe, je ne peut m'empêcher de murmurer ce mot. Il résonne tel une promesse à mes oreilles. Je n'ai certes pas eu un passé aussi traumatisant que le reste de l'équipe, je suis encore extrêmement naïf, mais je me reconnais dans cet objectif.

La suite de son pamphlet sonne étrangement à mes oreilles, comme si je l'avais déjà entendu. C'est alors que la lumière se fait dans mon esprit. J'ai déjà vu, une fois, cette femme qui vient de devenir mon chef. Le jour de l'annonce officielle de l'examen impérial. Comment ai-je pu l'oublier, c'était si récent!

« Hanae, ton but est noble mais je me demande... comment comptes tu y parvenir? La paix sans éviter la mort est une utopie dont l’existence ne paraît que dans nos esprits. La lumière ne peut pas vivre sans l’obscurité, tant que l’innocence vivra alors la perversion naîtra. Comment comptes tu empêcher ou amoindrir cette perfidie? Mon point de vue est l’éradication totale de cette espèce et ce, lorsqu’elle voit le jour afin de l’empêcher de pulluler mais ma radicalité n’est pas une solution et fait partit de ce même problème. »

Sawada me sort de mes pensées avec ses paroles déterminées, ainsi que sa question complêtement logique. Je repère qu'il n'a pas hésité à la tutoyer et, à moins que cela ne vienne de son caractère, ce dont je doute vu le point d'honneur qu'il a mis à expliquer les règles de respect et de ponctualité à Medyûsa, cela peut signifier que les deux se connaissaient d'avant aujourd'hui. Je ne réagit pas à l'annonce de sa radicalité, il avait déjà été suffisemment explicite sur ce point lors de sa présentation, mais ses actions suivantes me choquent un peu plus.

Je le voit se mettre face à notre chef d'équipe et faire apparaître deux lames depuis des sceaux à ses poignets. Avant que je ne réalise ce qu'il se passe, les lames étaient enfocées au sol, où reposait désormais l'un des genoux de mon aîné.

Dès qu'il prend la parole, cependant, mon esprit s'éclaircit. Je ne suis donc pas le seul à avoir résonné avec son discours, même si j'ai l'impression qu'il vient de lui jurer fidélité à la manière d'un samourai. Il se propose d'être l'homme aux mains sales pour qu'elle puisse représenter l'espoir qui vit en elle.

J'attend quelques instants, afin de laisser à Sawada la possibilité de se décaler s'il le shouaite, puis me tourne vers Hanae et m'incline. Mon buste est presque aussi bas que lorsque je m'incline cérémoniellement devant les ancien du clan. Je me redresse lentement et rive mon regard dans celui de ma respectée sensei.

— A vrai dire, il y a encore quelques jours, je souhaitait m'engager dans la résistance. Mais quelque chose m'a fait changer d'avis. Deux personnes plus précisément. J'étais sur la place lorsque quelqu'un a commencé à parler de sa vision de l'avenir. Une seule personne, devant une foule qui pouvait abriter tout autant des résistants que des pro-teikoku. Malgré tout, cette personne tint bon. Elle fit tellement d'effet que le régent en personne en vint à prendre la parole. Certes, le discours du régent m'a poussé à accepter la cohabitation. Mais la seule responsable quand au fait que je sois entièrement pour cette paix durable n'estautre que vous.

Après avoir prit un petit moment pour réorganiser mes pensées et mes mots, moment dont j'ai profité pour lancer un regard furtif vers le précédent orateur, je reprends et termine.

— Je ne peux promettre quelque chose d'aussi éternel que mon prédécesseur, mais sachez que je serai toujours votre allié dans ce projet. Je mettrai tous ce que je sais sur les cultures des différents pays à votre disposition. C'est une grande chance pour moi d'être dans cette équipe.

Je recule alors de quelques pas, laissant la parole à mon tour à la suivante.

_________________
Merci à Dosan Kuroshiki pour l'avatar sublime! Ainsi qu'à Aditiya pour les deux belles signa!
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Pojn
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7610-modifications-terminees-koda-abura-genin#63904 https://www.ascentofshinobi.com/t7633-les-marionnettes-de-koda-abura#64141
Medyūsa
Medyūsa

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mer 4 Mar 2020 - 16:45
Team 3


Medyûsa a été la première à se présenter et à parler de ses capacités ainsi que d’évoquer légèrement son passé. La blonde n’avait guère envie de développer ses antécédents, même si ce sont ses coéquipiers, elle ne les connaissait pas. À vrai dire, Hanae est la seule à la connaître, au mieux, même si la Yasei n’a jamais parlé de son séjour à l’hôpital ni de ses rendez-vous avec une psychologue. On va dire que ça aurait pu la faire fuir ou mettre un peu de distance entre elles, dès leur seconde rencontre. Et disons que sur ce point-là, la Mamba n’avait pas trop confiance en elle-même pour un parler. Ce n’est pas le moment de sa vie, la plus joyeuse ni une fierté pour en parler. Bien sûr, la Sendai avait parlé de son traumatisme, mais chaque chose en son temps. En tout cas, la femme avait tout dit et maintenant, ça allait être au tour de ses coéquipiers de s’exprimer sur leur passé, capacités, compétences et compagnies. La Gorgone reste un peu à l’écart, contre un arbre et les écoute, se présenter, un par un. Koda Abura, un Kumojin pure souche, il leur parle de son livret de famille avant de parler de la chose, la plus importante, ses capacités. Il est un marionnettiste et déjà, Med l’aime bien, un serpent comme marionnette, c’était plutôt sympa. Il a des connaissances en Taijutsu et dans le Fuuin jutsu, spécialement en stockage, utile pour ranger ses marionnettes. De plus, il voulait que Hanae et Medyûsa parlent des coutumes de leurs anciens pays. « Pourquoi pas…mais sans te mentir, Abura. Je n’ai pas de grandes connaissances de Mizu no Kuni hormis que je n’étais pas désirée là-bas. » Dit-elle en détournant le regard. Elle n’avait pas de beaux souvenirs là-bas.

Le troisième membre, celui dont la blonde n’appréciait déjà pas. Sawada Tsunayoshi, il semblait trop sérieux et taciturne. Il ne passait pas par quatre chemins en disant des reproches à la Hebi, ce qui ne lui plaisait pas vu qu’elle ne s’était pas montrée méchante avec eux. Et rien qu’en l’écoutant, il semblait avoir tout perdu et son objectif semblait sombre, monsieur le futur suicider. Medyûsa soupire. « Tu parles, patience et observation…tu sembles avoir hésité pour l’ouvrir. Et si tu es incapable de résister pendant quelques instants face à un ennemi à l’attente de renfort ou d’imprévu à leur retard, c’est que tu es faible. Ne me donne pas de leçon surtout quand on ne donne pas d’importance à sa propre vie, le pessimiste. » Dit-elle avec froideur. Un type bien lourd et ennuyant, dire qu’elle devait faire équipe avec un pleurnichard. Au moins, Koda semblait plus vivable que l’autre. Hanae reprend la parole disant que la discussion sur les kuchiyose se fera plus tard et de même pour la demande d'Abura pour le pays natal de la rousse. Ensuite, la Sendai parle de l’équipe et de son objectif lié à la sienne. Faire en sorte de faire naître la paix dans le Yuukan, mettre fin aux guerres et que tous les pays vivent sous le même étendard. Comme d’habitude, la sensei voit gros, voire trop gros pour un monde où la guerre y est perpétuellement. Med ne prend pas cela pour de la naïveté ou une idéologie de bisounours. Il est temps que la roue tourne et que toute cette violence se termine un jour. Mais, il était clair que ça n’allait pas être facile et que les autorités de Kumo et des autres pays, village Shinobi ne la prendront pas toujours au sérieux. Or, la blonde y croit.

Hanae voyait le Teikoku comme un bon moyen, un meilleur exemple surtout si l’Empereur ne serait pas Rei. Faut dire, Metaru Reiko n’était pas réellement un exemple, au vu des rumeurs et de son comportement avant son décès face à l’Empereur lui-même. Donc, si ça avait été quelqu’un d’autre de moins visionnaire de la haine et de la vengeance, la Sendai serait une Teikokujin. Dis comme ça, ça faisait réfléchir la blonde, pas en mal envers Hanae, mais d’une idée intéressante. Rien qu’en écoutant Tsunayoshi alors qu’Abura reste silencieux, la blonde soupire. « Tu n’as pas tort le pessismiste sauf vers la fin. Il est vrai que dans ce monde, on ne peut pas obtenir la paix avec aisance, certains sont corrompus, maléfique ou avide de pouvoir… Cependant, je veux bien écouter ta solution, mais bon avec la diplomatie, il suffirait de bien placer tes mots et de jouer avec certains faits historiques pour y arriver, qui sait. » Dit-elle à Hanae. Par la suite, la rousse voulait connaître leur inspiration, leur but ultime, savoir ce que cette équipe leur apportera et tout le tralala. Bien sûr, Hanae estimait que si ça ne leur plaisait pas, sa façon de voir les choses, ils pouvaient partir. Le discours de Sawada fait tourner les yeux de la blonde, d’un air je m’enfournais. Il en faisait trop à ses yeux. Pour ce qui est d’Abura, il faisait mention du discours de sa dulcinée sur la place publique. Ravie de voir que ça inspirait quelqu’un pour éviter d’entrer dans la Résistance. Maintenant, c’était au tour de la blonde.

La blonde se détache de l’arbre où son dos y était adossé. S’approchant d’eux, elle prend la parole. « Que de belles paroles. Sawada, tu es fait des tonnes, tu en deviens ennuyant. Hanae-sensei déteste tuer et tu avoues devant elle que tu es prêt à tuer des gens pour la mettre en haut des Kage, ce qui vient à dire qu’elle ne vaudra pas mieux que Rei et Reiko… M’enfin c’est à elle de voir si ta compétence lui suffira pour atteindre son objectif. Autant laissez-te salir les mains et qu’elle ait les mains propres. Pas vrai, sensei ? » Dit-elle d’un ton sérieux. « Abura, j’apprécie ce que tu as dits et ravis que le discours de la Sendai t’a plu, au point de t’inspirer et de voir les choses autrement. J’espère que tu pourras en apprendre des choses sur le monde extérieur. » Finit-elle avant de se retrouver en face de la rousse. « Ce jour-là, sur le podium, j’ai dit que je serais à tes côtés et que je te soutiendrai, je n’ai pas changé d’avis. Quitte à mourir, voire à me sacrifier pour que tu puisses réaliser ton rêve. Je te serais fidèle pour tout et jusque-là mort, voire même après la mort. Je suis avec toi dans ce projet et dans tant d’autres aussi. » Elle lui adresse un sourire et s’écarte. « Ah oui, je souhaite découvrir le secret de ce monde, voyager, découvrir, évoluer…et… » Elle coupe un instant et leur tourne le dos. « Retrouver ma sœur jumelle. » La blonde part se remettre contre l’arbre et elle soupire avant d’attendre quelqu’un prendre la parole.


_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Hanae
Sendai Hanae

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 18:42
Comme à son habitude, Tsuna fait preuve d’une grande théâtralité dans ses propos. Sa façon de dépeindre Hanae la gêne un peu, car malgré sa confiance en elle et en ses capacités, entendre quelqu’un d’autre faire son éloge est toujours particulier. Ne perdant pas la face, face à son trio d’élèves, la rubiconde reste droite comme un i et écoute simplement la tirade du blond. Celui-ci vient planter ses lames devant elle comme un serment d’allégeance, faisant légèrement rougir la jeune femme. Un jour, le monde entier devra lui prêter allégeance – ou plutôt allégeance à la paix à laquelle elle aspire - mais lui n’est pas « le monde entier ». Elle pose une main sur son épaule, lui demandant ensuite :

« Relève-toi Tsuna, tu n’as pas besoin de dire tout ça pour que je le sache, je sais que je pourrai compter sur toi à chaque instant. »

Et ce constat est réciproque. Lorsque la force du blond sera revenue, il représentera le premier rempart de celle qui un jour va unir le monde sous l’étendard de la paix.

« Je n’ai jamais dit qu’obtenir la paix pouvait se faire sans tuer. Je ne suis pas une enfant idiote qui peut croire que personne ne mérite de mourir. Si je peux éviter de tuer, je le ferai, mais il y aura des situations où je n’aurai pas le choix. »

Ses yeux se dirigent ensuite vers Abura, qui se décide à prendre la parole à son tour. Ses mots sont rassurants, et indiquent très bien le genre de personne qu’il semble être. Son âge est supérieur à celui de la rougeoyante, pourtant il semble avoir vécu infiniment moins de choses, et c’est tant mieux pour lui. Il a aussi l’air d’être une personne assez indécise, ce qui peut facilement se comprendre quand on voit la situation dans laquelle se tient le village. La sauvage sourit brièvement lorsqu’il indique que son discours a été en partie responsable de son changement d’avis. Si la jeune femme défendra le peuple Kumojin jusqu’à la mort s’il le faut, les ninjas qui veulent créer une guerre pour des raisons de fierté et de vengeance sont loin d’être ses amis, tous Kumojins qu’ils soient.

« Je suis honorée que mon discours ait pu servir à au moins une personne. Enfin, peut-être que d’autres y ont vu quelque chose d’utile aussi, je ne suis pas allée questionner l’ensemble du village. Je ferai en sorte que tu puisses progresser en matière de force de combat, et si j’en ai la possibilité, je t’aiderai aussi à approfondir tes connaissances sur le monde, car cela semble t’intéresser, chose que j’apprécie ! »

Les brutes sans cervelles, les combattants émérites, les vengeurs sanguinaires… Il est bon aussi de rencontrer des personnes qui ne misent pas tout sur la force et les exploits de guerre, mais un peu plus sur la jugeote et la réflexion. Abura semble bien différent du commun des shinobis, tout comme ses deux camarades Genin ici présents. Lorsque Medyûsa reprend la parole, ses propos plaisent moyennement à Hanae. Son avis est une chose qu’elle a le droit de posséder, et il est difficile de lui reprocher de ne pas avoir bien pris ce que Tsuna lui a dit, néanmoins, ses mots et appellations à l’encontre du blond sont un peu rudes. Par respect pour cette équipe toute nouvelle, elle se retient de la rappeler à l’ordre pour l’instant. Le Sawada sait se défendre, et s’ils en viennent aux mains, cela sera une bonne façon de leur remettre les idées en place : à grands coups de poing dans le crâne. Beaucoup se trompent sur elle, en la prenant pour une jolie chose fragile et douce. Si tuer n’est pas son passe-temps favori, et qu’elle ne le fait que dans des cas exceptionnellement complexes, la violence à bon escient ne lui fait pas peur. Massacrer des gens innocents est hors de question, mais tuer un homme fondamentalement mauvais qui refuse de se rendre ou donner des coups à ses élèves parce qu’ils deviennent un peu trop médisants l’un envers l’autre, c’est tout à fait envisageable.

« Tu veux savoir comment je compte établir une paix sincère et durable ? Il suffit de s’assurer que les grandes puissances s’adoucissent, et le reste suivra. Les idéaux de l’Empire ne divergent pas tellement des miens, mais j’envisage une façon plus pacifique d’arriver au même but. Par exemple, assoir sur les différents trônes des personnes de confiance. J’ai beaucoup voyagé par le passé, et je suis même allée à Kiri plus récemment, une personne de confiance et très puissante s’y trouve. Je sais que tôt ou tard, elle sera à même de prendre la place qui lui est due. Il me suffira de trouver personne équivalente à Iwa. Ensuite, pour Kumo et le Teikoku, je préfère ne pas trop m’étendre sur le sujet, on ne sait jamais qui peut entendre ce qu’il se dit à chaque endroit. »

Elle repense ensuite aux derniers mots de la blonde, et avec un peu moins de force dans sa voix, elle lui dit :

« Pour ce dernier point, je t’aiderai, bien entendu. Tu la retrouveras, c’est certain. »

Maintenant que les présentations sont faites, il ne reste plus qu’à passer aux choses sérieuses.

« Que diriez-vous d’un petit entrainement, pour voir ce que chacun vaut ? Disons… tous les trois contre moi ? Enfin, si vous trouvez que c’est un peu trop déséquilibré, je peux vous mettre en face de l’un de mes clones, qui n’utilisera qu’un bras, une jambe et aura les yeux bandés. Cela limitera au moins les risques pour vous, et vous avez même une chance de blesser cette copie ? »

Elle attend de voir la réponse du trio, mais crée néanmoins le clone tout en s’éloignant d’eux. S’ils le veulent, ils peuvent déjà lancer les hostilités, dès lors qu’ils auront décidé s’ils attaquent la vraie ou la fausse.



résumé:
 

_________________
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Medyūsa
Medyūsa

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Lun 6 Avr 2020 - 13:09
Un court entraînement


Chacun est venu prouver qu’ils allaient suivre Hanae dans son équipe et dans ses ambitions de paix dans le monde. Chacun à leur manière, ce qui avait fait un peu rire la blonde. Tsunayoshi en avait fait des caisses et se voulait la jouer à l’assassin dans l’ombre de la Sendai. Franchement, Medyûsa avait trouvé cela pitoyable et preuve que ce dernier n’avait pas compris la rousse. Pour ce qui était d’Abura, il voulait de base, rejoindre la résistance, mais après avoir écouté le discours de la Chûnin, il avait changé d’avis. Il respectait la sensei et ses objectifs dans la vie, au point de vouloir la suivre, presque aveuglément à l’entendre. Pour ce qui était de la Yasei, elle n’hésitait pas à provoquer le blondinet, ce dernier n’avait pas hésité à la pointé du doigt pour son retard et autres. Franchement, elle ne l’appréciait pas et elle le montrait assez bien. La kunoichi s’amusait à donner son avis sur tout ce qui avait été dit, elle prenait un certain plaisir à le faire. Pour finir, elle parlait de ses envies, voyager, découvrir le monde et ses secrets, mais le plus important, retrouver sa sœur jumelle. Mizuchi était sa priorité avant toute chose, mais pour cela, faut qu’elle parvienne à sortir du village. En tant que Genin, ça risque d’être compliqué de sortir, même si la surveillance ne semble pas des plus optimales depuis un moment. La kunoichi laisse Hanae parler, demandant à Tsuna de se relever en lui faisant confiance de sa présence à ses côtés. Au moins, elle n’hésitera pas à tuer si c’est nécessaire, cela rassure la blonde d’entendre cela. Sa petite amie n’est pas si naïve qu’on pourrait le croire.

Pour ce qui était de Koda, Hanae semble assez fière d’elle d’avoir pu influencer son choix par rapport à renoncer à rejoindre la résistance. Au moins, comme elle l’a dit, son discours a pu servir à quelqu’un, mais peut-être à d’autre aussi. Sa dulcinée n’est pas celle qui aime se faire remarquer pour ensuite, chercher les autres pour obtenir leur avis. Au contraire, ce discours était pour elle de dire ce qu’elle pense et cherche à tenter de calmer les tensions pour éviter une guerre civile ainsi que des morts inutiles. De plus, elle aidera le jeune homme à progresser dans son style de combat comme à élargir ses connaissances dans le monde. C’était intéressant. Chacun avait un objectif différent d’un autre, même si elle trouve ceux de Tsunayoshi un peu absurde comme se donner la mort quand il en aura fini avec ses ambitions. Ensuite, il semblait que Hanae s’adresse à présent à Medyûsa, la blonde l’écoute attentivement. Il semblerait que ses objectifs et ceux du Teikoku sont pareils, mais elle cherche un moyen plus pacifique d’y arriver, sans à devoir couper des têtes. Adourcir les pays, avoir des gens de confiance sur les trônes et il semblerait qu’elle avait une amie à Kiri qui pourrait, un jour devenir Mizukage. La blonde croise les bras. « Intéressant, comparer tes ambitions à ceux du Teikoku, je comprends mieux pourquoi tu avais presque eu envie de les rejoindre. Eh oui, il vaut mieux éviter d’aborder ce sujet dans les temps qui court, on ne sait jamais qui peut nous entendre. » Répondit-elle.

Soudain, Hanae revient sur l’un des objectifs de la Hebi, celui de retrouver sa sœur jumelle. La rousse allait l’aider à la retrouver et elle est plutôt optimiste en pensant que la Yasei allait y parvenir. Cela fait sourire légèrement la blonde. « Je l’espère. » Répondit-elle. Par la suite, Hanae leur propose un entraînement afin de les tester. Au début, ça plaisait à la blonde, car elle pourrait se défouler. Or, le comportement de sa dulcinée l’a calmé sur cette idée. Un clone avec des handicaps, ça la blessait d’être autant sous-estimé et pas prise par au sérieux. Le clone était là, mais cette idée ne plaisait pas à la blonde. « Désolée, j’étais emballée par ton idée d’entraînement afin d’éviter le blabla ennuyant. Cependant, je n’apprécie guère d’être sous-estimé de cette manière. Comment veux-tu qu’on apprenne de nos erreurs comme ça ? » Finit-elle en soupirant. « Bats-toi contre nous sérieusement, même si on doit perdre. » Finit-elle en lui proposant le mode hardcore dès le premier entraînement en équipe. Cependant, Abura dit qu’il ne souhaite pas d’entraînement et qu’il devait partir à cause d’un rendez-vous médical qu’il avait oublié de mentionner au début de la rencontre. Ce dernier part sans rien dire de plus. « Sérieusement ? Autant s’arrêter là pour aujourd’hui alors, ce n’est pas intéressant de pas pouvoir travailler en équipe pour mieux se connaître en matière de combat. Qu’en penses-tu Hanae-Sensei ? » Dit la blonde. En tout cas, ils étaient plus que trois, deux Genin et une Chûnin, Abura les avait lâchés comme ça. Difficile de croire à son histoire, mais soit, difficile de vérifier sans preuve et elle avait autre chose à faire.



_________________
Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Sendai Hanae
Sendai Hanae

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] Empty
Mar 14 Avr 2020 - 14:04
Peut-être que le professorat n’est pas quelque chose pour Hanae, lorsqu’on y pense. Finalement, la jeune femme est justement assez jeune, et la moins âgée de ses élèves à son âge. Que pourrait apprendre une adulte qui vient tout juste de l’être à des personnes qui sont déjà plus expérimentées dans la vie qu’elle ne l’est elle-même ? Être forte n’est pas une preuve de sagesse ni un passe-droit sur certains privilèges. Elle a beau avoir vécu trop de choses pour son jeune âge, elle n’en reste pas moins une Kunoichi aux capacités extrêmes avec une expérience en combat finalement très peu développée. Cela mis à part, son envie d’apprendre et d’aider à progresser est grande, et elle fera tout en ce sens pour ne pas décevoir les trois personnes qui se tiennent devant elle. D’ailleurs, c’est pour cela que vient sa dernière proposition. L’idée d’envoyer un clone possédant tant de handicaps n’est pas de leur manquer de respect. En fait, il ne s’agit que d’une proposition, mais la rubiconde s’attend à un refus, et que le trio soit piqué dans sa fierté au point de balayer le handicap du revers de la main. La sauvage préfère amplement blesser les pauvres que leur donner une défaite humiliante.

C’est donc Medyûsa qui réagit la première, et la rougeoyante sourit en entendant ses mots. La blonde pense que tant de handicaps sont suffisants pour qu’à eux trois ils puissent la défaire. Enfin, rien ne sera démontré aujourd’hui, sur ce sujet, car la Yasei semble refuser catégoriquement une telle idiotie. Suite à cela, Abura annonce devoir partir pour un rendez-vous chez le médecin, et elle n’a pas besoin d’attendre la réponse de Tsuna pour savoir qu’il refuse de se battre aux côtés de celle avec qui il semble déjà connaître un amour fou réciproque. La Sendai fait donc disparaître sa copie, qui s’évapore dans l’air, ne laissant plus une trace d’elle en un instant, comme si elle n’avait jamais existé. La Chûnin regarde le ciel, et se dit qu’il est peut-être temps de libérer les deux restants.

« Va donc à ton rendez-vous, Abura. Tsuna, Medyûsa, je vous libère aussi. Si vous n’êtes pas tous les trois, cette réunion d’équipe n’a plus d’intérêt. Et pour les remontrances, nous verrons une autre fois, Medyûsa, tu es aussi libre de partir. »

Elle se détourne alors, pour aller s’entraîner plus loin, seule. Elle devra réfléchir à une façon de mieux les aider, tous les trois, sans les lasser ni les bousculer trop fort. Devenir Sensei est une épreuve plus difficile qu’il n’y paraît, pour une jeune femme d’un naturel assez immature, mais cela devrait au moins la pousser à se surpasser et à grandir… Comme si les événements du début de son adolescence ne l’avaient pas assez propulsée vers l’âge adulte.



Spoiler:
 

_________________
L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

L'équipe trois va se mettre sur la tronche [Team 3 Kumo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: