Soutenez le forum !
1234
Partagez

En apprendre plus [Yasei Zeref]

Hotaru
Hotaru

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Ven 27 Déc 2019 - 11:30

La bibliothèque du Complexe, à nouveau. C'était la deuxième fois que Hotaru y venait, depuis sa première visite en compagnie de Takeshi. Cette fois-là, il avait seulement découvert les lieux, et ne s'était pas vraiment consacré à des recherches qui le concernaient directement. Il s'était néanmoins ouvert à des horizons intéressants, et qu'il ne manquerait pas d'approfondir. Il avait le sentiment qu'il y avait des savoirs perdus de première importance à trouver dans le passé des différents clans qui peuplaient Kiri. Les gladiateurs n'étaient que les premiers. Les Yuki, Hyôsa, Kaguya et autres sabreurs devaient, eux aussi, receler dans leurs archives (si tant est qu'ils conservaient des archives) de pareils secrets. Et Hotaru frémissait d'impatience à l'idée de les découvrir.

Mais s'il revenait à la bibliothèque, cette fois, c'était pour s'intéresser de plus près à un autre domaine de la connaissance que l'histoire - quand bien même la discipline le passionnait. Il n'oubliait pas ses autres aspirations, à commencer par celle d'apprendre les arts médicaux. Il avait déjà emporté, lors de sa précédente visite, tout une pile d'ouvrage importants dont il était loin d'avoir fini la lecture. Il revenait cependant pour en consulter d'autres, et compléter son emprunt. Si la bibliothécaire, Madame Enso, avait été de bons conseils, elle avait cependant surestimé les connaissances basiques de Hotaru, qui se trouvait plutôt démuni sur certains points.

Lorsqu'il rentra dans la bibliothèque, il alla donc fureter dans le coin des volumes scientifiques.

"Tiens ! Le p'tit jeune de la dernière fois !"

C'était Madame Enso. Les bras chargés d'une pile de gros volumes, elle semblait être en pleine oeuvre de rangement.

"Laissez-moi vous aider.

-Pas la peine, je suis assez forte. Dis-moi plutôt, qu'est-ce que tu viens faire ici ? Tout ce que tu as emporté ne te suffit pas ?"

Hotaru eut un léger sourire.

"Disons que j'ai quelques lacunes que je dois combler avant d'aller plus avant dans mon apprentissage ... Je venais chercher un livre qui pourrait m'aider à rattraper mon retard dans les bases.

-Oh, je vois. Bon, tu sais où se trouve le rayonnage. Je te laisse te débrouiller tout seul. Comme tu vois, je suis plutôt occupée."

Hotaru la remercia, et se dirigea vers le rayon des sciences. Il s'attaqua à la lecture des titres, et au feuilletage de ceux des livres qui lui paraissaient être les plus pertinents. Il y passa un certain temps, sans vraiment savoir lequel exactement. Et il aurait pu y passer plus de temps encore ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 0:37
L’état de Saeko est une grande préoccupation pour moi. Le changement que les derniers événements ont opéré sur ma personnalité ne sont pas banals, et si la mort de mon père n’est pas sans m’affecter, c’est avant tout le coma de ce petit être innocent qui me ronge, petit à petit. Si dans un premier temps, j’ai décidé de croire en la médecine Kirijine pour la sauver, les croyant lorsque ces-derniers m’ont assuré que la seule chose qui pourrait la sauver est un miracle, je ne peux finalement pas l’accepter. Sa présence, au quotidien, avait un plus grand rôle que je n’aurais pu assumer de le dire. Ma fierté m’empêchait de voir à quel point ce rayon de soleil illuminait ma vie, et même si j’ai toujours su à quel point elle était importante dans mon cœur, même à l’époque où je ne parvenais pas à m’ouvrir aux autres, je n’avais pas imaginé être autant attaché à elle. Des dernières choses qui me sont tombées dessus, c’est de loin la plus douloureuse. Lorsque Kaelia m’a quitté, j’étais effondré, mais ma rencontre avec Imekanu m’a permis de voir le positif de la vie. Cette fois, les larmes n’ont pas réussi à sortir, comme si la froideur m’avait totalement emprisonné, comme si la fatalité m’avait froidement abattu. Les ténèbres qui m’habitent sont puissantes, et aucune main n’est venue lorsque j’en ai eu le plus besoin, finalement.

Perdu, je parviens à peine à dormir, dernièrement. Les cauchemars m’assaillent, voyant tantôt Reikan se faire tuer par un Kohaku revanchard, tantôt la Déesse transpercer Imekanu en plein cœur, devant mon regard impuissant. Il m’arrive aussi de voir Fuu être dévorée par… moi-même. Sont-ce des messages de mon esprit m’alertant d’un danger ? Mais la Déesse n’est plus, et Kohaku non plus. Pour ce qui est de l’Asaara, je ne serais pas capable de lui faire du mal. Quoi qu’il en soit, je pense que le plus dérangeant est que je ne ressente pas de fatigue malgré mon manque de sommeil. Je dois tout de même faire cesser cette situation, si les médecins ne peuvent sauver ma sœur, je trouverai le moyen, quel qu’il soit. C’est donc en quête d’un remède ultime, d’une hypothétique légendaire pierre de résurrection, ou peu importe, que je me dirige vers le seul endroit qui peut posséder des réponses : la bibliothèque du complexe.

Passant les portes, je ne remarque pas une connaissance qui discute avec l’intendante, et prends la direction de là où se trouvent les livres sur la médecine. Je connais les rayons, j’en ai parcouru beaucoup pour tenter de progresser de diverses manières. Ce que je remarque aussi, c’est qu’à l’exception d’une poignée d’érudits, il n’y a que très peu de personnes visitant ce lieu. Après tout, Kiri n’est pas réputé comme un village de grands lecteurs, une bonne partie des habitants étant tout bonnement analphabètes. J’observe les rayons, lisant la tranche des livres pour voir ce qui peut m’aider, mais je ne trouve rien. Rien ne dit comment ramener les morts à la vie, et ce n’est pas étonnant, ce n’est pas quelque chose de naturel, ni de réalisable. Enfin, Saeko n’est pas morte, mais les dégâts qu’elle a subis ne sont pas de ceux que l’on peut réparer, selon les médecins. Je finis par donner un grand coup dans l’étagère, faisant tomber une bonne partie des livres y prenant place, dans un vacarme difficilement dissimulable. Certains livres effleurent mon corps, d’autres heurtent carrément mes bras, ou ma tête, l’un d’eux me faisant saigner au niveau de la tempe. Je n’évite rien, je n’ai pas envie de le faire, et ces-derniers temps, j’agis beaucoup par envie. L’envie de tuer, l’envie de mutiler, l’envie de ne rien faire, l’envie de hurler, l’envie de… voir le monde brûler. Beaucoup d’envies, et certaines doivent être réprimées, sinon je ne serai plus le bienvenu ici, à Kiri.



_________________
En apprendre plus [Yasei Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Sam 28 Déc 2019 - 12:35

Hotaru fut tiré brusquement de son bouquinage rêveur par un grand bruit. Il se retourna pour voir s'effondrer à côté de lui le contenu d'une étagère sur ... Zeref. Il resta interdit un instant, ne comprenant pas tout à fait ce qui venait de se produire. Mais là encore, pas le temps de rester rêveur: Madame Enso, la bibliothécaire, arrivait au pas de course. Et vu sa mine, elle n'avait pas vraiment l'air heureuse.

"Non mais dis donc ! Ca va bien de faire s'écrouler les étagères comme ça ? Fais-moi le plaisir de fiche le camp d'ici, toi, et que je ne te revoie pas de sitôt !"

Hotaru agit sans vraiment réfléchir. Simplement, il se doutait que si Zeref avait donné un coup aussi puissant dans les étagères, ce ne pouvait être que volontairement. Et il se doutait aussi qu'il ne l'aurait pas fait s'il était dans un état d'esprit parfaitement normal. Quelque chose clochait donc, et pour éviter toute réaction de la part de celui qui avait été son coéquipier encore très récemment, il répondit de lui-même à la bibliothécaire:

"Je vais le raccompagner, je le connais.

-Ouais ... Fais-lui entendre raison, parce que je ne tolèrerai pas un comportement comme ça dans ma bibliothèque !"

Et elle commença à ramasser les livres et à les ranger à leur emplacement, en pestant à mi-voix contre les malotrus qui ne savaient pas se conduire en public. Hotaru s'était approché de Zeref, et lui avait adressé un sourire bienveillant.

"Viens, sortons d'ici."

Il l'accompagna jusqu'à la sortie, ignorant les regards éberlués des quelques badauds qui peuplaient les bancs de la salle de lecture, et referma lui-même la prote de la bibliothèque. Dehors, ils pourraient parler tranquillement. Et il y avait sans doute des choses à dire ...

Hotaru remarqua que Zeref saignait. Il tira d'une de ses poches son propre bandeau de shinobi, frappé aux armes de Kiri, et appliqua le tissu contre la tempe du Yasei. Avec son maigre entraînement médical, qui était à peine théorique pour l'instant, c'était tout ce qu'il pouvait faire. Si Zeref se laissait faire, en tout cas ...

"Ca va ? Je crois que tu ne t'es pas fait une grande amie ... La bibliothécaire a tendance à être un peu explosive, sur les questions de discipline."

Il ne savait pas trop quoi dire. Il sentait bien que quelque chose ne tournait pas rond, mais il n'était ni suffisamment proche de Zeref ni son égal hiérarchiquement. Difficile de lui poser la question de but en blanc ...

"Merci pour la mission de la dernière fois. Je n'ai pas eu l'occasion de te le dire, mais c'était la première fois que j'étais missionné pour Kiri. C'était assez rassurant d'être bien encadré."

Et il accompagna cette remarque d'un de ses habituels sourires. C'était au moins de la bienveillance, et il pensait que, si ça ne résolvait pas tout, c'était au moins un bon début.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Dim 29 Déc 2019 - 20:14
L’attention de plusieurs personnes semble attirée par le vacarme que je fais. Je ne peux pas dire que la dualité de ma condition est responsable de mon énervement soudain, ma moitié loup n’ayant clairement pas pris le dessus, mais si mon côté humain commence à déraper à ce point, je ne donne pas cher de ma peau et de mon avenir entre ces murs. J’aurais pu esquiver les livres, m’éloigner à une vitesse bien plus grande que n’aurait pu le faire un civil, pour que la bibliothécaire ne me voit pas, mais il y a un paramètre à prendre en compte : je m’en moque éperdument, d’être vu, d’être insulté ou d’être banni de ce lieu. Je ne lis presque plus rien, les livres ne m’apporteront aucune des réponses qui me manquent. Je sais tout ce qu’il y a à savoir sur notre village, sur le monde extérieur – du moins, tout ce que les livres peuvent m’en dire – et sur les capacités connues de ce monde. La médecine, je la laisse aux docteurs, qui semblent savoir ce qu’ils font, à mon grand dam. Au final, si la vieille aigrie veut me mettre à la porte, qu’elle le fasse, c’était ma dernière visite ici.

Son intervention a, ceci dit, tendance à me taper sur les nerfs, et pris d’un sursaut assez colérique, je m’apprête à lui asséner un grand coup dans la mâchoire lorsqu’une voix familière se fait entendre. Hotaru, ce jeune homme tout ce qu’il y a de plus normal – à première vue – avec qui j’ai partagé la réalisation d’une mission, il y a suffisamment peu de temps pour que son visage me revienne parfaitement. Je me contiens devant lui, non pas parce que j’ai peur de sa réaction ou de ses capacités, mais sa seule présence a réussi à me reconnecter à la réalité. Je le suis alors sans dire un mot, ni même une excuse à l’attention de la responsable des lieux. Une fois dehors, le brun essaie de nettoyer le sang de mon visage avec son bandeau, chose que je refuse d’un mouvement de main simple. J’essuie mon front du revers de ma manche, et je l’écoute déblatérer avec un évident regard agacé.

« Je vais bien. Et je ne suis pas là pour me faire des amis… Ni elle, ni toi d’ailleurs. En tout cas, j’espère qu’elle te remerciera pour ton intervention… »

Je n’en dis pas plus à ce propos, mon ton étant désagréable au plus haut point, et mon sous-entendu assez net quant à ce que j’allais infliger à la pauvre femme. Lorsque le Genin me remercie pour la mission, j’ai un léger pincement au cœur. J’ai beau lutter contre ma faiblesse, cette empathie qui me rend vulnérable, et ceux que j’aime par la même occasion, elle finit toujours par revenir. Si ce trait de caractère était une flamme, elle serait proche de l’extinction, mais la bonté de certaines personnes me fait parfois regretter ma façon de leur parler. Mon visage devient moins dur, tout en restant assez hostile, et je lui réponds avec moins d’agacement dans la voix.

« Tu t’en es bien sorti, pour une première mission. Je suis content si tu penses que tu étais bien encadré, j’essaie de faire en sorte que les personnes m’entourant ne meurent pas bêtement, d’où mes conseils pouvant paraître évidents ou restrictifs. »

Je regarde la porte de la bibliothèque. Ma colère est redescendue, mais Saeko n’est pas sortie de son coma pour autant.

« Pardon de demande ça de but en blanc, mais… tu t’y connais en médecine ? »




_________________
En apprendre plus [Yasei Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Mer 1 Jan 2020 - 20:05

Hotaru eut un sourire un peu triste en voyant Zeref lui refuser l'aide qu'il voulait lui apporter, mais il n'insista pas. Il rangea dans sa poche son bandeau de shinobi, et se contenta d'écouter ce que le Yasei avait à lui dire. Il se calmait, au moins, peu à peu. Il n'avait plus l'air d'avoir envie de renverser chaque livre de la bibliothèque, ou d'aller égorger la bibliothécaire elle-même. C'était plutôt rassurant. Mais Hotaru s'inquiétait de le voir plongé dans ce qui ressemblait à une sorte de mélancolie. Là encore, il ne se risqua pas à en demander la cause. Il ne pouvait pas vraiment se le permettre, de toute façon, pour des raisons de hiérarchie et de simple pudeur. Mais c'était tout de même préoccupant.

Il ignora les compliments sur son attitude durant la mission qu'il avait accomplie en compagnie de Zeref. Ce qui l'intéressait, c'était plutôt la raison du mal-être du Yasei, et il crut percevoir un indice permettant de la comprendre dans la requête qu'il reçut. Zeref avait-il des problèmes de santé ? Hotaru se garda bien de vérifier cette thèse. Si Zeref ne voulait pas le lui dire, ça le regardait, et il avait sans doute ses raisons. Il se contenterait de soigner les symptômes en surface, si cela pouvait mettre un peu de baume au coeur du Chunin.

"Eh bien ... Je m'y intéresse, et beaucoup. J'aimerais en faire une de mes compétences, sur le champ de bataille. Mais pour l'instant, je n'en suis encore qu'aux balbutiements et à la théorie la plus basique. Je crains de ne pas pouvoir être d'un grand secours, pour aucune tâche médicale que ce soit ..."

Il s'en voulait de donner une réponse comme ça, mais il aurait sans doute fait bien plus de mal en mentant, et en se prétendant médecin alors qu'il était encore bien loin de ce titre. N'est pas docteur qui veut. Il ravala également son conseil d'aller consulter les livres de la bibliothèque, qui avaient été, pour l'instant, son seul soutien: de toute évidence, Zeref y avait déjà pensé et n'avait pas trouvé satisfaction dans les rayonnages.

Hotaru resta donc muet, un instant. Il regrettait de ne pas avoir de plus amples connaissances, à la fois en médecine et en médecins: il aurait aimé pouvoir indiquer le nom de quelqu'un de qualifié à Zeref, qui aurait été plus à même de répondre à ses questions et de l'aider, peut être, s'il était souffrant. Mais Hotaru n'avait que peu fréquenté l'hôpital, encore, et il ne connaissait aucun nom de docteur. Ou plutôt ...

Le déclic se fit, et cela le rendit si joyeux qu'il en oublia de paraître grave:

"Oh, mais tu peux peut être t'adresser à Aditya ! Je ne sais pas si tu le connais: c'est un médecin de l'hôpital, entre autres occupations, et il est très doué. Si tu as une question relative à la santé, je suis sûr qu'il pourra te répondre ! Mieux que moi, en tout cas. Désolé, d'ailleurs ..."

Il redevenait penaud, mais ne voulait surtout pas brider un éventuel élan de Zeref pour se précipiter à l'hôpital. Hotaru n'avait rencontré Aditya qu'une fois, mais il se doutait que c'était un guérisseur compétent, et un bon docteur. Car le bon docteur est celui qui aide ceux qui en ont besoin. Or, Zeref semblait avoir particulièrement besoin d'aide ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 18:30
Je me demande pourquoi je questionne Hotaru sur la médecine, alors qu’il est évident qu’il n’a rien d’un médecin de renom. Si tous les docteurs de l’hôpital se sont mis d’accord sur le cas de Saeko, ce n’est pas un petit Genin sans faits d’arme qui va m’aider à y voir plus clair. Cependant, le peu d’empathie que j’ai encore en moi me force à apprécier les mots de ce jeune homme. Beaucoup de personnes auraient joué sur le sarcasme avec moi, et auraient fini le visage en sang, regrettant sans doute de ne pas être médecins, justement. Pour sa part, l’aspirant ninja a su conserver une certaine politesse, et ne s’est pas adonné aux mensonges, qui auraient été encore pires. Je le regarde, impassible, camouflant bien ma reconnaissance à son égard, malgré sa réponse finalement très peu utile. Je reste ainsi quelques secondes, ne sachant pas vraiment ce que j’attends, et Hotaru finit par parler de nouveau, comme si une idée lui était venue. Aditya. De toutes les personnes du village, il fallait qu’il mentionne une personne que je connais. Néanmoins, je souris lorsque je l’entends prononcer ces quatre syllabes, ce qui doit sans doute être une première pour moi, en sa présence.

« Je vois, eh bien je le connais déjà. Disons qu’il m’a sauvé la vie… Enfin, une ancienne vie, plutôt. Je connais ses capacités, autant en matière de médecine que de combat. Je peux même dire qu’il est l’une des rares personnes que je respecte sans réserve, et à qui je confierais ma vie sans hésiter. »

Même lorsque l’on est en quête de puissance, il faut savoir reconnaître que toutes les situations ne sont pas gérables seules. Je suis au moins certain de pouvoir confier ma vie à Reikan et Aditya sans hésitation ni regret, tant ils sont tous deux incroyables, tout en étant des personnes fiables. Je masque mon sourire, pour revenir à cet air initial qui ne prête pas vraiment à la discussion, mais je me dis que finalement, parler avec cet homme n’est pas une perte de temps. D’autant que mes questions ne concernaient pas une intervention chirurgicale mais plutôt de la théorie, justement.

« Je te remercie de ta franchise, quoi qu’il en soit. Cependant, ma question n’était pas très claire, et le fait que tu en sois à la théorie m’arrange un peu. Je ne compte pas te demander de soigner quelqu’un, mais je me permets une question… Que tu ne saches pas y répondre n’est pas un problème, mais au moins j’aurais tenté. »

Je marque une pause, un peu hésitant à l’idée de mentionner l’état de ma sœur à un inconnu – ou presque – même de manière détournée ou indirecte. Ravalant ma fierté et mes craintes infondées, je finis par dévoiler le pot aux roses.

« En fait, il y a quelqu’un qui se trouve … dans le coma. Et j’aurais aimé savoir s’il existait des façons d’inverser cela. La moindre chose, même si elle nécessite d’aller à l’autre bout du monde, pour la sauver, m’irait. »

Je retourne à mon mutisme, attendant de voir si Hotaru choisira de me répondre avec sérieux ou de se moquer de mes mots qui, malgré leur caractère très louable, restent assez enfantines.



_________________
En apprendre plus [Yasei Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 18:50

Alors il connaissait déjà Aditya ? Hotaru s'en doutait un peu, mais il ne put s'empêcher d'éprouver une pointe de déception. Il ne pouvait vraiment aider en rien ... Qu'il est cruel de faire preuve de tant de bonne volonté, mais de se retrouver freiné par son ignorance. S'il avait été établi à Kiri depuis plus longtemps, s'il avait déjà développé un réseau de relations et de savoirs assez important, alors il aurait peut être pu faire quelque chose pour le cas de Zeref. Mais non. Il se retrouvait face à sa condition, c'est-à-dire celle d'un nouvel arrivant, encore, bridé par son manque d'expérience. C'était un constat amer, pour le moins.

Néanmoins, il en apprit un peu plus sur celui qui était devenu son sensei, et qu'il n'avait pas revu depuis leur toute première rencontre, qui s'était faite sur un coup du hasard. C'était un homme de confiance, semblait-il. Mais mystérieux, cependant. En tout cas, mystérieux aux yeux de Hotaru. Une personnalité qui pouvait inspirer un tel degré de dévotion, de la part de n'importe qui, était nécessairement mystérieuse. Qu'est-ce que Aditya avait bien pu faire pour s'attirer autant de sympathie de la part de Zeref qui, de ce que Hotaru avait pu en voir, n'était pas exactement le premier lorsqu'il s'agissait de faire montre de ses sentiments à l'égard de quelqu'un ? La question resterait sans réponse pour l'instant.

La question du Yasei laissa Hotaru songeur. D'abord, il pouvait exclure la possibilité que c'était Zeref qui était concerné par un problème médical, ce qui était une bonne chose. Surtout, il essaya de mobiliser ses souvenirs sur ce qu'il avait lu du coma. De ce qu'il avait compris, c'était un état très flou, très peu connu. Pas tout à fait l'inconscience, pas tout à fait la mort, mais pas non plus la vie. Une sorte d'entre-deux. Un milieu indéfinissable. Une suspension. Mais comment donner cette réponse à Zeref ? Il en fallait plus pour le satisfaire, et cette fois Hotaru s'en serait voulu de le décevoir.

Il eut comme une étincelle de génie. Enfin, il était trop tôt pour dire s'il s'agissait vraiment de génie, mais une idée germa dans son esprit si soudainement qu'il se surprit lui-même.

"C'est difficile à dire. Il y aurait peut être quelque chose, mais je ne sais pas ..."

Il était à la fois hésitant et fébrile. L'idée qu'il avait eue lui paraissait à la fois absurde et trop belle pour ne pas pouvoir fonctionner.

"J'ai lu quelque chose sur l'état de coma. Certains médecins ont observé que les patients qui se réveillaient avaient des souvenirs des visites de leurs proches pendant leur "sommeil". Ils se souvenaient de paroles qu'on leur avait dites, ou ce genre de choses. De là, on en a déduit que l'esprit continuait de fonctionner pendant le coma. Alors ..."

Il sentait son coeur tambouriner.

"Je ne sais pas si ça pourrait faire sortir qui que ce soit du coma, mais ça pourrait au moins permettre d'y aider. J'ai lu qu'il existait un clan, quelque part sur le continent, qui avait le pouvoir de s'infiltrer dans l'esprit des gens. Peut être qu'en faisant appel à leurs capacités, on pourrait pénétrer l'esprit d'un comateux, et en apprendre plus sur les causes de son mal."

Il n'osait même pas regarder Zeref. La proposition paraîtrait soit géniale, soit totalement absurde. Et il était plus logique que la seconde option prime. Après tout, Hotaru n'était encore qu'un novice absolu en matière de médecine. Tout cela pouvait tout aussi bien relever de l'élucubration inconséquente ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Mar 7 Jan 2020 - 19:20
Demander de l’aide à Hotaru me paraît une idée judicieuse, pourtant je préfère ne pas m’abaisser à demander une main tendue à des inconnus. Avoir partagé sa compagnie le temps d’une mission n’en fait pas un proche, ni même un ami, tout au plus une connaissance et un sous-fifre, alors mon action me semble tout de même assez incongrue. Je ne m’attends pas à ce qu’il sache réellement quelque chose d’intéressant, qui surpasse ce que les médecins ont pu me proposer, mais parfois il n’y a pas besoin de s’y connaître en médecine pour surprendre les gens. En effet, être un shinobi avide de connaissances peut donner un résultat détonnant et surtout étonnant. Le Genin semble avoir une idée, ce qui me surprend, et mon visage ne dissimule pas cette surprise, mes yeux s’agrandissant. Peut-être est-ce parce que je ne m’attendais à rien que je suis si étonné ?

Mes doigts ondulent contre ma jambe droite, d’une manière étrange, que l’on pourrait comparer à un pianotage, signe de mon excitation apparente et de ma hâte d’entendre cette infime possibilité. Je ne quitte pas le brun des yeux, à aucun moment, je ne le laisserai pas fuir maintenant qu’il a émis l’éventualité, quelle qu’elle soit. Je hoche la tête lorsqu’il parle de ce qu’il sait du coma. J’apprends déjà que les personnes dans cet état sont capables d’entendre ce qu’il se passe autour d’elles, et si c’est le cas, c’est déjà une bonne nouvelle, je pourrais au moins lui parler. Mais le meilleur reste à venir.

Une idée, toute simple, mais pourtant loin d’être bête, et à laquelle j’aurais pu penser avec le recul. Non, pas forcément, ce jeune homme est définitivement un génie, pas étonnant qu’il soit en contact avec Aditya, au fond, leurs intellects ont dû s’attirer pour former une union particulière, peu importe de quelle nature elle est. D’un geste, je place mes mains sur ses épaules, comme si la réponse était là, depuis le début.

« Les Yamanaka ! Mais oui, il se peut qu’elle ait juste besoin d’aide pour sortir de là. Les médecins ont dit quelque chose de ce genre, que seule sa volonté pourrait la faire sortir ! Penses-tu qu’un Yamanaka pourrait m’aider à pénétrer son esprit pour l’aider ? »

Je ne connais pas les capacités de ce clan en détail, la seule chose que j’ai pu voir est une sorte de communication par télépathie, lorsque je suis allé au palais du Daimyô avec Yamanaka Jun, mais s’ils sont vraiment maîtres de la projection mentale, alors il est possible que des shinobis de haut rang de ce clan puissent faire ce genre de choses, aussi fou que cela puisse paraître.

« C’est décidé, je dois trouver un Yamanaka et le forcer à m’aider, contre de l’argent ou … peu importe, il m’aidera quoi qu’il arrive. »

Je suis prêt à tout pour la faire revenir, même à menacer la vie de quelqu’un d’autre pour le forcer à m’aider. De toute façon, si une personne refuse d’aider à sauver la vie d’une enfant, il ne mérite pas la politesse ni d’avoir le choix. Je relâche les

épaules du brun, constatant de mon élan un peu brusque, et finis par me dire que tout le monde n’est pas si inutile finalement. Je crois que je l’aime bien, ce Genin.



_________________
En apprendre plus [Yasei Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Mer 8 Jan 2020 - 19:03

Hotaru fut surpris de voir que Zeref réagissait avec autant d'enthousiasme à sa proposition. Surpris, et un peu effrayé ... Les dernières paroles du Yasei, en particulier, lui semblaient inquiétantes. Lorsqu'il avait formulé son idée, il n'avait en aucun cas pensé que Zeref pourrait forcer un Yamanaka à agir contre sa volonté. Ce genre de façon de procéder n'était pas exactement celui auquel il tenait. C'était même plutôt l'inverse: il les réprouvait cordialement. Pour certains, la fin justifiait les moyens. Hotaru n'était pas de cet avis. A quoi bon sauver une vie, si c'était pour en pourrir une autre ? Il n'appartenait à personne de décider si l'une ou l'autre de ses existences avait plus de valeur, après tout. Toutes sont égales, aux yeux du Monde.

Hotaru n'eut donc qu'un faible sourire en voyant l'engouement qu'il avait provoqué chez Zeref. Il n'était pas certain de ce qu'il devait faire. Au mois encourager Zeref à trouver un Yamanaka et à le convaincre de l'aider sans le forcer. Avancer l'idée qu'abuser des pouvoirs de quelqu'un contre la volonté de leur détenteur n'était pas la meilleure approche ... Peut être même la pire.

"Je t'aiderai bien volontiers à trouver un Yamanaka, et à le persuader de te prêter un peu de ses pouvoirs, si tu le souhaites. Néanmoins ..."

A nouveau, il était dans une situation délicate. Il était à peu près certain que Zeref allait mal réagit à ce qu'il allait lui dire, mais il n'avait pas vraiment d'autre choix. Sa morale lui dictait de livrer le fond de sa pensée à celui qui avait été son équipier.

"Néanmoins je ne peux pas te laisser envisager de forcer un Yamanaka à utiliser ses pouvoirs dans ton intérêt. Et je te conseille d'oublier tout de suite cette idée ..."

Il ne lui parlait pas en subordonné arrogant et insolent, mais en ami, cette fois. Un ami qui se soucie de son bien, et qui ne le laisserait pas corrompre son coeur en se laissant aveugler par l'ambition.

Il n'ajouta rien. Il était déjà certain d'avoir dépassé les limites, au moins aux yeux du Yasei. Mais il ne le regrettait pas. Peut être Zeref déciderait-il d'arrêter là leur discussion, et de se passer de l'aide que Hotaru lui avait proposée parce qu'ils n'avaient pas la même idée de la meilleure façon de procéder. Dans ce cas, Hotaru garderait un oeil vigilant sur les actions de Zeref ... Car il craignait que son souhait soit motivé par l'amour d'un être cher. Et il ne connaissait pas de plus dangereux motif que celui-là, qui peut pousser l'esprit des hommes jusque dans ses derniers retranchements ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Ven 10 Jan 2020 - 21:06
L’idée est avancée, je suis enfin sur une piste sérieuse, à laquelle je n’avais pas pensé. Comme annoncé plus tôt, je suis prêt à tout pour faire revenir Saeko, même à chercher un membre de ce clan et à lui demander de l’aide. Je le supplierai, je le forcerai, je le menacerai. Bref, je ferai ce qu’il faut pour y parvenir, mais il faut que quelqu’un m’aide. La proposition de m’aider de Hotaru me fait plaisir, et confirme ce que je pensais de lui juste avant : il est quelqu’un de bien. Néanmoins, il semble avoir des réserves quant à mes méthodes envisagées, ce qui m’arrête net dans ma réflexion. Mon sourire disparaît. Oui, il est quelqu’un de bien, c’est indéniable maintenant. Je réfléchis un instant, son ton et ses mots ne me paraissent pas si déplacés, au fond, étant donné que ce dont j’ai fait mention est loin d’être très légal.

« Tu ne peux pas me laisser forcer un Yamanaka ? Hum, tu n’as pas tort, en tant que shinobi, c’est ton devoir d’empêcher autrui de commettre des actes immoraux. »

Je confirme ses dires, mais je ne suis pas prêt de changer d’avis pour autant, si cela est une nécessité. Je m’écarte d’un pas, pour marquer une sorte de distance symbolique, montrant que ses mots, bien que légitimes, ne sont pas sans effet sur cette sorte de relation qui semblait naître, se rapprochant de l’amitié, en quelque sorte. Je baisse le regard un instant, réfléchissant au fait que son aide pourrait m’être précieuse. Si je reste dans l’optique d’agir de manière intolérable, il risque de se détourner, voire de me dénoncer. Alors j’opte pour l’option du loup, pour une fois : mentir. Enfin, plutôt un demi mensonge, au final.

« D’accord, j’accepte ton aide, et si cela te dérange, alors je me contenterai de demander gentiment, avec insistance. Si quelqu’un refuse d’aider une petite fille dans le coma, ce n’est pas une raison pour le forcer à le faire. »

Mais je ne m’arrête pas là, car son intention a beau être louable, de ne pas tolérer la violence ou le fait de forcer une personne à agir contre son gré, j’ai des réserves quant au fait de ne pas aider une personne démunie dans le besoin, si on le peut.

« Après tout, les gens ont le droit de ne pas aider les autres, et ce qui est immoral est de vouloir forcer quelqu’un à agir, pas de laisser une enfant dans son état pire que la mort. »

Pire, pour ceux qui restent bien sûr, étant donné que l’on ne peut faire son deuil, et qu’on garde l’espoir du retour. Pire, pour elle aussi, qui ne peut trouver le repos éternel, qui, si Hotaru dit vrai, peut entendre ce qui l’entoure, et donc avoir une sorte de semi conscience, qui est sans doute affreusement douloureuse. Je n’en rajoute pas plus, s’il trouve un Yamanaka et réussit à le convaincre, alors il n’y aura aucune violence, je ne suis pas du genre à frapper sans raisons.


_________________
En apprendre plus [Yasei Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Ven 10 Jan 2020 - 21:26

Hotaru cilla légèrement. C'était un peu trop facile pour être sincère, comme changement d'avis. Et la suite des dires de Zeref ne fit que confirmer le sentiment qu'il sentait naître en lui. Il était devenu comme ... amer. Il cherchait à le provoquer, peut être ? A lui faire dire ce qu'il voulait entendre ? Que forcer quelqu'un à faire quelque chose était justifié, si c'était pour une cause que l'on jugeait noble. C'était une thèse qui se défendait aisément, et Hotaru pouvait très bien le comprendre. Il aurait même souhaité s'y rallier sans détour. Mais une sorte d'instinct lui disait que les choses ne pouvaient pas être si faciles. Que le monde ne fonctionnait pas comme ça. Qu'il y avait une multiplicité de scenarii envisageables qui pourraient s'opposer à ce que les choses fonctionnent ainsi.

"Ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit ... Si c'est bien d'un enfant dont il s'agit - ou de qui que ce soit, en fait - il serait immoral de la part de quelqu'un en mesure de l'aider de ne pas le faire. Mais je me refuse à faire pénétrer quelqu'un qui ne le voudrait pas dans l'esprit d'une enfant malade."

Son ton était devenu plus sec, et un peu plus froid. Il s'était même départi de son habituel sourire. Quoi que Zeref puisse dire, Hotaru avait l'impression qu'il n'avait pas changé d'avis quant à sa façon de procéder. Et il s'en inquiétait plus encore qu'avant. C'était comme si ce qu'il avait dit n'avait fait que glisser sur Zeref. La personne qu'il voulait sauver devait vraiment être importante à ses yeux ... Et il devenait de plus en plus facile de deviner de qui il s'agissait.

"Je répète mon offre. Si tu veux de mon aide, je te la donne avec plaisir. J'y tiens, même. Je ne sais pas où se trouvent ces Yamanaka, ni même s'ils seront prêts à se prêter à cette expérience, mais je veux le découvrir."

Etait-ce simplement l'envie d'aider son camarade qui le poussait à insister ? Peut être pas. La curiosité intellectuelle, aussi, avait une part dans son acharnement. Il avait émis une hypothèse, et il voulait maintenant la prouver par l'expérience. Il adoptait une méthode rationnelle et scientifique. Il ne mettait pas pour autant de côté la personne de son patient, mais il la dépassait, dans une certaine mesure, pour voir le sujet. Cela, il se garda bien de le dire à Zeref. Il devinait que lui dévoiler qu'il envisageait leur petite comateuse comme un sujet d'expérience ne lui plairait pas beaucoup ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref] Empty
Sam 11 Jan 2020 - 21:43
Hotaru n’est pas dupe, loin de là même. Il devine mon mensonge, qui n’était qu’à moitié dissimulé au fond. Son air et son ton changent tous deux, ce que je ne peux pas condamner. Mes yeux roulent dans leur orbite, j’aurais espéré qu’il ne devine pas, mais son intelligence n’est pas à remettre en question, il m’a prouvé savoir des choses, et ne pas se trouver dans cette bibliothèque juste pour lire des bandes dessinées ou des mangas. Je l’écoute parler, m’apprêtant à écourter notre discussion, lorsqu’il réitère sa demande. Une paire de mains ne sera pas de trop. Alors je décide de mettre un peu d’eau dans mon vin, ou plutôt de lancer un défi, dans cette histoire. Du moment que Saeko est sauve, je me moque de ce que je dois faire, et si écouter cette tête d’ampoule est une condition sinéquanone pour y parvenir, alors personne ne sera forcé de rien faire.

« Très bien, je ne te promets pas de ne forcer personne à entrer dans l’esprit de ma petite sœur, car la sauver est ce qui compte le plus pour moi. Par contre, j’accepte ton aide, et tu pourras ainsi m’empêcher de mal agir, si c’est ce que tu juges bon. Je ne vais pas essayer de te convaincre que mon point de vue est le meilleur, je suis aveuglé par la rancœur et la haine, sur ce sujet. »

Je ne m’étends pas plus sur ma vie privée, mais je ne cache en aucun cas être aveuglé par mes sentiments. Je le reconnais, pourtant, je n’irai pas contre, et s’il veut me suivre, alors il devra être le gardien du bien-être des Yamanaka que nous pourrions rencontrer.

« Merci, dans tous les cas, Hotaru. Nous nous reverrons, je vais commencer par faire des recherches sur ce clan, les seuls que j’ai rencontré n’ayant pas donné de signes de vie depuis quelques temps. »

Je tourne les talons sans un mot de plus, quittant les lieux de la même manière que je les ai rejoints : seul et d’une démarche lente et discrète. Mon objectif principal, devant même ma quête de puissance, sera donc de trouver un membre du clan capable de télépathie et autres artifices liés à l’esprit. Une tâche bien compliquée, sans doute, comme ce clan n’est pas natif de Mizu no kuni, à l’origine.

Spoiler:
 


_________________
En apprendre plus [Yasei Zeref] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref

En apprendre plus [Yasei Zeref]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: