Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi

Taketora
Taketora

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Empty
Ven 27 Déc 2019 - 13:28
Parmi les conditions imposées à Taketora pour sa libération, il y avait cette obligation d'être suivi médicalement. Les autorités d'Iwa voulaient recruter un soldat de plus, certes. Mais en plus d'être surveillé par un représentant de la Roche, son état nécessitait aussi d'être examiné régulièrement. Avec une addiction dévorante pour l'alcool, il allait sans dire que l'organisme du moine-guerrier fut mis à rude épreuve pendant de longues années. Sa sortie de prison ne devait en aucun cas rimer avec une reprise brutale de la boisson.

Depuis son petit monastère citadin, un bonze avait transmis au Tigre un courrier imposant une visite médicale. Le lendemain de la réception de cette lettre, Taketora quitta sa chambre de moine pour se rendre à l'hôpital d'Iwa au petit matin. La consigne du jeun l'irritait énormément, mais il n'avait pas le choix. A plusieurs reprises déjà, il avait essayé de bafouer son contrat avec la Roche, et fut vivement réprimandé. A l'heure actuelle, entre la subordination envers Iwa, et l'incarcération, son choix était déjà fait. Ses pas le trainèrent jusqu'à l'entrée de l'établissement médical. Après une courte entrevue avec l'accueil, muni de sa convocation, Taketora se rendit au second étage, là où l'attendait le médecin en charge son épineux cas. La scène paraissait surréaliste : au milieu des petites mamies et des enfants accompagnés par un parent, venait s'installer le colossal Tigre Ivre d'Iwa. Son gabarit était tel qu'il avait besoin de presque deux sièges pour s'asseoir.

Pourtant, il n'avait pas à flamber; très tôt dès son accueil en tant que soldat de la Roche, il avait réalisé que ses compétences martiales étaient loin de faire jeu égal avec le talent des jeunes pousses d'Iwa. Toute une génération de génies juvéniles occupait d'importantes positions au sein d'Iwagakure no satô, et avec ses démons intérieurs et son oisiveté militaire, Taketora était loin de pouvoir prétendre à les égaler.

Finalement, une voix le tira de ses réflexion et s'éleva pour annoncer son tour. Le regard vague, il se leva, jetant une dernière fois un œil à la salle d'attente avant de se diriger dans la salle du médecin qui allait l'ausculter : une certaine Chiwa Aimi. Taketora n'avait même pas pris le temps d'y prêter attention en lisant sa convocation. Cela l'importait peu pour l'heure.

« B'jour, vous avez d'mandé à me voir ? »
Malgré l'effort des courtoisies, on sentait dans sa voix que sa venue ne l'enchantait pas. Les traits durs de son visage renforçaient cette impression désagréable. Décidément, la jeune Chiwa avait du pain sur la planche.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Empty
Lun 30 Déc 2019 - 18:48


Drunken arts and Crippled fist




Depuis qu’Aimi avait pris une place plus importante et officielle au sein de l’hôpital d’Iwa, elle recevait des dossiers de patients à gérer au cas par cas, qui étaient surtout des shinobis de la roche. Sûrement, parce qu’elle était la rare Eiseinin en pleine activité et qu’elle connaissait donc l’art ninja et qu’ils s’agissaient de la main d’acier du village et que sa sécurité en dépendait. Avec Masami qui était née dans la prison inavouée et qui avait subi des expériences les plus horribles, devoir gérer un cas psychologique était nouveau, mais elle semblait s’en sortir haut la main. Alors lorsque les autorités même de la cité rocheuse se présentèrent à la jeune femme avec le dossier d’un camarade la cité militaire, elle ne fut pas bien surprise.

« Après vous avoir vu au commissariat à plusieurs reprises, nous pensions que vous seriez à même de gérer le cas de Taketora. Il a été arrêté à plusieurs reprises en ivresse totale, et même s’il n’a rien commis de rien, nous préférons anticiper en vous demandant de prendre son cas en charge, que ce soit pour lui ou pour les habitants, nous pensons qu’il est temps que quelqu’un s’attarde sur son alcoolisme chronique. »

La rubiconde passa une main derrière sa tête tandis qu’un air déconfit se dessina sur son joli minois. Son autre dextre attrapa le dossier, l’ouvrant pour laisser ses pupilles écarlate en apprendre plus sur ce personnage : Taketora, 34 ans, genin, Tetsujin d’origine, alcoolisme chronique, portes célestes. Cette dernière information interpella l’Irou nin. Depuis qu’elle avait été promue Chunin, la jeune femme, avait été assignée en tant que sensei et avait pris sous son aile la jeune Yawa Seika, qui maîtrisait elle aussi les portes célestes autant qu’elle souhaitait devenir médecin : c’était peut-être un signe. La Chiwa sourit et hocha de la tête avant de refermer le dossier et de le garder contre elle, un regard qui disait « comptez sur moi » leur fut adressé avant qu’ils s’inclinèrent pour la remercier.

La jeune femme fit demi-tour et retourna à son bureau avec la ferme attention de commencer le plus tôt possible. Elle n’imaginait même pas l’état de santé de cet homme qui devait avoir ingéré bien trop d’alcool à son goût. Elle attrapa une feuille, une plume et de l’encre et s’attela à écrire une convocation à l’attention de Taketora pour qu’il vienne la voir pour une consultation de suivi, le lendemain matin et alla la faire poster pour qu’elle parte au plus vite chez son futur patient.

Le lendemain, Aimi était de consultation, elle prenait en charge les rendez-vous urgents de cas qui ne nécessitaient pas forcément son appui et donc les faisait partir avec une ordonnance et le conseil de voir un médecin plus privé. Ce n’était pas toujours facile de devoir prendre des décisions et de contrôler les réactions de certains patients et l’individu qu’elle allait recevoir semblait plein de surprise. Lorsqu’elle ouvrit sa porte et qu’elle appela Taketora, la rubiconde fut reçue par une montagne albinos dont le visage blafard ne semblait pas enjoué de se retrouver ici. De sa petite taille, l’Irou nin n’allait pas se laisser intimider et invita celui-ci à entrer dans la pièce refermant derrière elle. Il y découvrira un bureau dont la végétation dominait la décoration avec un lit pour la consultation et tout le nécessaire pour les auscultations. Étant donné qu’elle n’était pas certaine qu’il loge sur sa petite chaise, la jeune femme lui montra de la main le lit à côté.


« Bonjour Taketora, je suis Chiwa Aimi, chunin et médecin d’Iwa. Veuillez-vous asseoir sur le bord du lit pour plus… de confort. »

Elle attrapa son dossier et se positionna devant lui, toujours debout pour arriver à sa tête, même assis tellement il était grand. La rousse se décida à entrer dans le vif du sujet sans attendre.

« On m’a chargé de votre cas d’alcoolisme chronique, les autorités s’inquiètent de votre état et des conséquences que cela pourrait avoir sur vous ou autrui. Je vais vous demander tout d’abord votre fréquence d’ingestion alcoolique par jour et si vous ressentez des répercussions sur votre corps, vous prouesses en tant que shinobi ou votre moral. »

La jeune femme lui sourit et se plongea dans un mutisme justifié, attendant la réponse du colosse iwajin.



_________________
Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Taketora
Taketora

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Empty
Mar 31 Déc 2019 - 16:33
Taketora fut accueilli par un bout de femme, une certaine Chiwa Aimi. Impossible de ne pas passer en revue sa chevelure flamboyante qui contrastait avec ses traits angéliques. Difficile en revanche pour le moine de considérer Aimi comme une médecin au vu de sa taille et son âge. Mais la kunoichi n'avait pas à s'en faire à ce sujet : depuis sa libération, il avait développé une hantise à l'égard des petites filles occupant une position importante au sein d'Iwa. Aimi n'était certainement pas la première, ni la dernière à subir l'examen de Taketora.

En parlant d'examen, c'était dorénavant au tour du Tigre de se faire ausculter. L'homme s'abstint de se présenter - conscient qu'Aimi disposait de son dossier - et pénétra dans la salle de consultation. L'ambiance végétale apaisa le colosse. L'hôpital n'était pas un lieu pour lui. Le blanc absolu qui régnait dans les salles et couloirs, l'odeur de stérilité qui irritait les narines… Taketora préférait de loin la tranquillité des tavernes. Sous les indications de son docteur, il s'installa sur le rebord du lit. Le matelas trembla sous le poids de la montagne de muscles. Taketora posa ses mains sur le bord, et fixa attentivement la Chiwa. Équipée de son dossier, elle débuta la consultation au sujet des démons de son patient du jour.

Le médecin se basait sur les remarques de ce même dossier, mais à mesure que ses explications se prolongeait, son patient décrocha. Ses traits se durcirent. Il soupira une nouvelle fois, avant de répondre du tac au tac.

« Fréquence d'ingestion alcoolique ? Vous pouvez pas parler comme tout le monde ? »
Les relations entre corps médical et Taketora n'avaient rien d'une partie de plaisir. Et ce premier échange en était une preuve éclatante. Plus le colosse se tenait loin des médecins, mieux il se portait.
« Bon, on va faire court : ouais, je bois. Je bois quand ça me chante, et assez souvent pour qu'on me surnomme le Tigre Ivre d'Iwa. Mais j'ai jamais été malade en buvant. Et je me sens bien en buvant. »
Quelques omissions à part, Taketora n'avait pas tort. Mais c'était occulter toutes les fois où dans un état minable, il avait causé du mal à autrui. Le Tigre ne s'en souvenait pas de toute façon. Le sujet de sa consommation d'alcool l'énervait en tout cas. Son air aigri et le ton condescendant de sa voix illustraient bien ce déni permanent de ce quotidien délétère. Après avoir fixé un instant les pieds de la médecin, il releva la tête.
« C'est tout ? Autre chose ? »
Il espérait en finir au plus vite. Pour probablement entretenir ce rythme de vie qui l'avait conduit derrière les barreaux, et dorénavant dans cette salle de consultation.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Empty
Mar 31 Déc 2019 - 19:11


Drunken arts and Crippled fist




Et bien cette consultation n’allait pas être de tout repos. Cette musculature correspondait très bien à la fugacité de sa personnalité, et cette manière de reprendre la kunoichi sur ses questions sans gêne. Celle-ci haussa un sourcil, légèrement amusée par ce répondant, avant de le laisser continuer. Ses réponses, elle les avait, mais bien évidemment, elle était très loin d’être satisfaite. La rubiconde avait commencé par le vif du sujet pour évaluer les réactions du colosse et elle n’était pas déçue. Il assumait entièrement son alcoolisme chronique, mais était-ce la même chose pour les conséquences que cela engendrait ?De plus, s’il pensait qu’il en avait fini avec Aimi, c’était très mal la connaître. Le ravissant sourire de la Kunoichi disparu, laissant place à un air sérieux, tandis qu’elle jetait doucement le dossier de son patient sur son bureau.

« On dirait que piquer dans le vif du sujet ne vous enchante guère, Taketora, ais-je tort ? Vous me dites que quand vous buvez, vous vous sentez bien. Navrée de constater que votre réaction bourrue ne me laisse pas y croire. Vous ne semblez pas à l’aise ici, avec moi. Auriez-vous un avis déjà tranché sur la raison de votre présence ici ? Parce que moi je vais vous donner le mien. »

Ce n’était pas pour rien que la rousse était vue comme une Eisei nin hors pair et unique en son genre. Elle savait gérer les situations sans jouer au gentil docteur qui se contente d’écouter et de prescrire lorsque cela lui dépasse. Aimi ne laissera pas tomber, elle sait très bien qu’on ne lui avait pas confié son dossier pour rien et elle comptait bien comprendre le fond de cette situation, même s’il fallait y passer la nuit.

« Si vous êtes là, c’est pour vous donner une seconde chance Taketora. Si vous êtes là, c’est pour vous faire comprendre que non, tout ne va pas bien. Je ne suis pas là pour vous coller une chaîne autour de la cheville et venir dormir à votre chevet pour être certaine que chaque jour ne se risquera pas à un drame. Je suis là pour vous aider, pour vous faire ouvrir les yeux et si cela doit prendre un temps aussi énorme que vos muscles, alors soit, je ne compte pas vous laisser tomber et me contenter d’un « c’est tout ? ». Alors laissons tomber les dossiers, les lignes qui racontent votre vie et prenons le temps de nous comprendre. D’accord ? »

La combattante se dirigea vers le fond de la pièce et attrapa tout un kit médical avant de se revenir vers le balafré. Elle comptait bien lui faire ouvrir les yeux quant à sa consommation d’alcool, s’il semblait s’en accommoder et qu’il était toujours en vie, son système interne lui donnera peut-être élément à se remettre en question.

« Pour commencer, je vais vous faire une prise de sang, pour vérifier que votre corps supporte toute cette dose d’alcool ingérée ou ce que vous voulez. Parce que vous avez beau avoir une belle carrure de montagne, à l'intérieur, tout se passe différemment. Mais ce sera à la condition que vous laissiez vos a priori derrière cette porte et que vous acceptiez la main que je vous tends, qu’en pensez-vous ? »

C’était à lui de décider s’il souhaitait se reprendre en main, Aimi n’allait pas le forcer à quoi que ce soit. Même si elle savait ce qu’elle devait faire, prendre en charge un patient addictif et vouloir l’aider n’était pas possible si celui-ci ne prenait pas la main tendue par la jeune femme. Pour être certaine qu’il accepte, ne se suffisant pas à des ronchonnements, la doucereuse lui tendit une main en guide de bonne volonté et attendit de voir ce qu’il allait faire.


_________________
Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037
Taketora
Taketora

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Empty
Mer 1 Jan 2020 - 20:35
Une nouvelle fois, Taketora fut confronté à un Iwajin plus petit en taille, mais plus imposant en personnalité. Peut-être qu'à force de rencontres de ce type, l'homme réaliserait pourquoi autant de jeunes s'illustraient en tant que héros d'Iwa. Mais pour l'heure, la question de sa dépendance à l'alcool restait en suspens. Comme toujours, il refusait de l'admettre. Et comme un schéma qui se répète inlassablement, le moine avait agi avec impudence. Il avait le sentiment d'avoir l'ascendant, par sa taille, son âge. Et ce quotidien si banal, si réconfortant pour lui agissait comme une barrière entre lui et la réalité. Mais au vu du tempérament flamboyant de son médecin traitant, Chiwa Aimi semblait bien déterminée à faire revenir à la réalité son capricieux patient.

Elle lui parla de seconde chance, d'une main tendue de sa part. Taketora voyait ce suivi général comme un fardeau. Une chaîne autour du cou sur laquelle on tirait pour lui rappeler sa condition de repris de justice, capable de repartir derrière les barreaux. Mais contre toute attente, les Iwajins souhaitaient réellement offrir une seconde chance à l'alcoolique notoire. Et cette aide n'avait rien d'un harcèlement continu poussant à la soumission de sa conscience. L'unique contrainte restante - outre ces visites - devenait alors son engagement envers Iwa. Même sur ce point, Taketora était loin de se douter que le monde était en proie à d'importantes crises. Qu'il s'agisse de conflits entre nations, notamment depuis l'émergence du Teikoku, ou de menaces isolées, comme celle de l'Homme au Chapeau, les villages militaires avaient un besoin urgent de se renforcer. Recruter à tour de bras et former les talents de demain allait dans ce sens.

Plutôt que de coopérer docilement, le Tigre resta pour l'heure persuadé de la véracité de sa situation. Il était bien plus plaisant de se placer en tant que victime manipulée que repris de justice traité avec dignité. Conforté dans ses choix, il hocha vaguement aux questions de l'Eiseinin pour accélérer la démarche. À ce stade, il savait qu'il était plus facile de coopérer plutôt que de rentrer en conflit direct avec les autorités. Pour l'heure, rien ne l'engageait à changer son style de vie.

« Mh… ouais. Faites tous les examens que vous voulez. On gagnera tous les deux du temps comme ça. »
Taketora n'aimait pas les piqûres. Aussi, la perspective d'une prise de sang lui fit grincer des dents et grimacer de dégoût. Pour se rassurer, il trouva la vue des plantes disposées tout autour de lieu apaisante. Avec le recul, il relativisa aussi sur son médecin traitant. Il aurait pu se coltiner un vieux grincheux adoptant une posture paternaliste, tout en embrouillant son patient avec un galimatias savant. Au lieu de ça, il avait face à lui une charmante jeune femme dont les formes apaisèrent le Tigre avec plus de puissance que les quelques fougères du lieu.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7825-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa-termine#65607 https://www.ascentofshinobi.com/t7874-taketora-le-tigre-ivre-d-iwa#65844
Chiwa Aimi
Chiwa Aimi

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Empty
Lun 13 Jan 2020 - 14:56






Un franc sourire se dessina sur ses lèvres. Aimi savait que la route était parsemée d’embûche et que ce colosse était aussi têtu d’une mule, mais elle croyait en son prochain et fera tout pour l’y aider. Beaucoup de questions se battaient dans sa tête, elle aimerait vraiment comprendre ce personnage et ce qui pouvait traverser son esprit pour vivre d’alcool. La Chiwa n’aimait pas juger les individus, elle préférait comprendre et aider, quitte à se mettre en désaccord contre la dite personne. Dans un premier temps, la kunoichi effectua la prise de sang. Taketora était si musclé qu’on voyait ses veines sans soucis, l’aidant à s’affairer rapidement, mais toujours avec précision chirurgicale. Celui-ci détourna le regard, ce qui amusa légèrement la rubiconde : les petites piqûres comme ça ne plaisait pas à une montagne comme lui ?

« Si vous vous sentez tourner de l’œil, vous me prévenez.»

Mais la vision sur la décoration florale de son bureau semblait l’aider à traverser ce petit moment dérangeant. Une fois le flacon rempli, elle en utilisa deux autres. Elle referma le tout avec une compresse et de l’adhésif médical puis posa son regard vermeil sur son visage balafré.

« Merci d'avoir... coopéré. Je ne suis pas une adepte des murs blancs et cette ambiance médicale, même si j’aime ce que je fais. Alors j’ai aménagé mon bureau pour m’y sentir bien.»

Parce qu’elle comptait bien être invasive sur sa vie, la jeune kunoichi pouvait bien lui partager certaine bride de la sienne non ? Elle rangea les tubes contenant le sang dans un sachet stérilisé après avoir noté son nom dessus. La jeune femme ira les faire analyser par les spécialistes après le rendez-vous. Son attention se porta de nouveau sur le genin, il allait falloir y aller étape par étape. Apprendre à le connaître, comprendre son parcours et ses choix, ses motivations, ses projets et en venir au sujet le plus délicat… D’ailleurs, une petite idée lui traversait l’esprit, mais elle attendra le moment opportun pour lui en faire part.

« Je ne dis pas que les informations sur votre dossier ne sont pas vraies, mais j’aimerais en savoir plus sur vous. J’aimerais connaître un peu votre histoire, vos projets, vos motivations, ce genre de choses. Pourquoi être rentré dans les rangs du village ? Maîtrisez-vous bien les portes célestes ? »

Tout un tas d’interrogation qu’elle souhaitait bien en entendre les réponses. Elle lui laissait un panel de choix sur quel sujet entreprendre, mais tous étaient importants pour elle. D’autant plus qu’avec Seika au sein de son équipe, le rubis savait que les capacités du jeune homme étaient à double tranchant. Raison de plus pour s’inquiéter pour lui. Elle était par ailleurs, curieuse de savoir ce qu’il cherchait en étant un shinobi de la Roche et ce qui le motivait. La chunin à la chevelure rougeoyante se cala contre son bureau et croisa les bras, l’observant de ses pupilles flamboyantes. Aimi attendait une réaction moins sèche de sa part et plus… coopérative.


_________________
Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi Aimii
Merci Yenno <3
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6031-chiwa-aimi-se-presente https://www.ascentofshinobi.com/t8393-iwa-equipe-1-aimi-seika-taketora https://www.ascentofshinobi.com/t6109-chiwa-aimi-carnet-du-rubis-d-iwa https://www.ascentofshinobi.com/u1037

Drunken Arts and Crippled Fist ✢ Chiwa Aimi

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: