Soutenez le forum !
1234
Partagez

Festivités perturbées [Mission B]

Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Dim 29 Déc 2019 - 11:43

Excitation, joie, nervosité ... C'était tout cela que Hotaru ressentit à la fois, quand on lui livra son ordre de mission. Il ne s'était toujours pas fait à la sensation étrange que l'on ressent lorsque les autorités du village nous confient une responsabilité particulière: celle d'aider les gens, et au nom de Kiri. Y avait-il plus beau métier ? Sans doute. Mais celui-là suffisait largement à Hotaru. Il lui permettait de développer des champs de ses capacités dont il n'avait même pas soupçonné l'existence jusque-là, de s'ouvrir à de nouveaux domaine du savoir dans les disciplines martiales et annexes, et surtout de se créer un réseau de contacts parmi les rangs de ses comparses shinobis. C'était tout ce qu'il demandait.

Il prépara ses affaires à la hâte, mais avec soin. Hors de question d'être en retard. Kunais, senbons et shurikens trouvèrent leur place dans les sacoches d'une ceinture qu'il noua autour de son bassin. De même, il entoura son bras gauche de son bandeau de shinobi frappé aux armes de Kiri. Lui qui n'était pas chauvin pour un sou, et qui n'avait pas de sentiment patriotique, ressentait pourtant une curieuse fierté au moment de se parer de cet attribut. Ces préparatifs faits, il chercha Sanbi - le chaton qu'il avait adopté après sa dernière mission en compagnie de Uiba - du regard pour lui dire au revoir. Le bestiau devait être sorti, car il n'en trouva pas trace. Il se débrouillerait bien pour trouver à manger d'ici que Hotaru revienne (il avait été élevé à la dure), mais le jeune homme se serait tout de même satisfait d'une petite caresse avant son départ. Il sortit, cependant.

Les rues étaient aussi bondées que d'habitude, et peut être même plus avec l'approche du festival d'automne. Ce serait la première fois que Hotaru y assisterait, et même la première fois qu'il ferait partie d'un événement de si grande ampleur. Il avait assez hâte de voir de quoi tout ça aurait l'air. Les marchands, forains et autres fournisseurs de réjouissances semblaient affluer des quatre coins de l'archipel à Kiri, qui serait évidemment le centre névralgique des festivités. Et, de toute évidence, tout ça ne pouvait pas se passer sans son lot de problèmes ...

Hotaru arriva aux portes du village. Seul, il ne pouvait pas aller plus loin. Il lui fallait attendre Zeref, qui serait le Chûnin en charge de la mission, pour poursuivre. Il était le premier. Il croisa les bras, et s'appuya contre le mur d'une maison proche. Il était assez content de travailler à nouveau avec le Yasei. La dernière fois qu'ils avaient fonctionné ensemble, ils avaient exécuté leur tâche sans aucune anicroche, ou presque. Il n'y avait pas de raison que leur succès ne se renouvelle pas. D'autant qu'ils comptaient un membre de plus dans leur équipe, cette fois. Un Kaguya, qui ne disait rien à Hotaru. Il n'était pas présent à la réunion de la "Nouvelle Vague", à moins que sa mémoire ne lui fasse défaut. Ce ne serait qu'une occasion de plus de rencontrer un nouveau confrère, voilà tout.

Il attendait donc. Fébrile, échafaudant déjà mille scenarii dans son esprit.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Ven 3 Jan 2020 - 20:04
La vie est dure. C’est bien la dernière chose que vous m’entendrez dire. Injuste, parfois, mais parler de difficulté n’est pas mon genre, je préfère cent fois encaisser et riposter que rester à me morfondre en me plaignant d’aléas malheureusement inévitables. Si les choses arrivent, c’est qu’elles le devaient, peu importe si cela est dur. Les lâches aiment à blâmer les dieux – qui n’existent pas – pour les malheurs qu’il leur arrive, mais seule leur faiblesse en est la cause. En parlant de destinée, je trouve cela assez ironique de devoir accomplir une nouvelle mission avec Hotaru. Certes, la première s’est bien passée, mais cela ne sera pas le cas à chaque fois, et être aux côtés de ce même Genin une nouvelle fois ne me dit rien qui vaille. Encore un jeune homme valeureux qui risque de périr devant mes yeux, si je fais une erreur… L’autre Genin m’est inconnue, il s’agit d’une Kaguya du nom de Yura. Je sais au moins qu’elle ne craint pas les fractures, c’est un bon début. Du reste, je pense que les présentations se feront d’elles-mêmes lorsque nous nous rejoindrons à la sortie du village. Voilà encore une chose nouvelle : pouvoir sortir seul, ou accompagné de Genin, simplement parce que je suis Chuunin.

Je jette le papier après en avoir mémorisé chaque information, et me décide à quitter mon lit, qui occupe un bon quart de l’espace de cet appartement que j’ai trouvé, après que la librairie ait brûlé. Je n’ai pas cherché le luxe ni un grand espace, déjà parce que je ne pouvais penser correctement à ce moment, mais surtout parce que ce n’est pas nécessaire. Je me contente de ce que j’ai, aussi peu que ce soit, et rien de plus. Ce qui m’intéresse est la grandeur intérieure, la puissance, et la connaissance, le reste, qu’il s’agisse de biens matériels ou de reconnaissance, je m’en moque. Enfin, sauf si cela me permet d’obtenir plus de puissance, bien entendu. Il ne me faut pas beaucoup de temps pour atteindre la ridicule salle de bain, et je n’y reste pas plus de dix minutes, pour me préparer. Une fois dehors, prêt et habillé, je quitte cette demeure qui est aussi petite que ma compassion envers les criminels que nous allons affronter sera.

Les rues sont trop animées à mon goût, mais mes années passées à me défaire de la foule me servent bien, et j’évite d’être remarqué, avançant comme une ombre au milieu de la nuit, n’étant apostrophé à aucun moment. J’aime assez l’idée de pouvoir me faufiler entre ces gens sans qu’ils ne remarquent ma présence, cela me rappelle l’époque où mon nom n’était pas connu, avant que je ne me batte contre la Déesse, en somme. Désormais, les gens savent qui est Zeref, ce qui est vraiment l’inverse de mon vœu. Une fois arrivé à l’entrée du village, je remarque directement que le brun ne s’est pas fait attendre. Je m’avance jusqu’à lui, et constate qu’il n’y a personne d’autre.

« Bonjour, Hotaru. »

Je croise les bras et me positionne en face de lui, et dos à la sortie, pour être sûr de voir arriver la Genin qui manque à l’appel.



_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Kaguya Yura
Kaguya Yura

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Sam 4 Jan 2020 - 10:25
Festivités perturbées [Mission B] Tx73


Profitant d'un repos bien mérité après avoir rencontré ta désormais nouvelle "équipe", tu décidas de t'accorder un peu de temps avant que les choses ne commencent à s'organiser. L'entraînement était important, mais le repos l'était tout autant et malgré ton acharnement, tu parvenais à concevoir que ton corps n'était pas un outil inépuisable. Allongée confortablement dans ton lit, tu commençais déjà à prévoir ta journée... Malheureusement, le monde shinobi est cruel et ne laisse pas toujours se reposer ses enfants. Une lettre fut glissée sous ta porte, que tu t'empressas de lire. Dans un soupir mélangeant désespoir et joie, tu ne perdis pas une minute et enfilas ta tenue traditionnelle de ninja. Puisque les hautes-sphères en avait décidé autrement, il était désormais temps de mettre à profit tes années d'entraînements et de commencer ta carrière.

La mission semblait concerner les festivités se préparant à Kiri, un comble pour toi qui ne supportait pas la population et le fait de te mélanger, te voilà à devoir sauver ce regroupement où tu ne mettrais sans doute jamais les pieds. D'une impulsion, tu te lanças au travers des toits de Kiri, par gain de temps, par besoin de t'échauffer... Mais surtout par besoin de ne pas croiser trop de civilisation. Une question te trottait en tête durant ton court voyage... Pourquoi missionner deux genins et un chuunin pour une mission comme celle-ci ? Tu n'avais encore rien accompli de suffisamment important pour obtenir ce privilège et te voilà désormais sur une mission de rang B. Sesshu avait-il un lien avec tout ceci ? Peut-être. Une chose était sûre, tu savourais l'idée de régler leurs comptes à ces coupes-jarrets... Non pas par sens de la justice, mais par frisson du combat.

À quelques mètres des portes du village, tu aperçus deux hommes, sans nul doute tes compagnons de voyage au vu de leurs tenues assez éloigné des civils. Passant par-dessus la grande porte, c'est le visage impassible que tu atterrissais à quelques mètres d'eux. Qui était le gradé parmi ce jeune groupe ? Peu importe, tu le découvrirais assez rapidement. Un genou à terre, la tête baissée, tu étais encore très ancrée dans les traditions claniques et le respect du plus fort.

"Kaguya Yura, Genin. Je vous prie de m'excuser pour mon retard. "

Bien que ton visage semblait aussi rude que l'hiver et ton corps aussi droit que l'acier, au fond de toi, tu trépignais d'impatience. Ton goût pour l'affrontement te donnait envie de devancer tes camarades pour accomplir, seule s'il le fallait, la mission qui t'attendait. Bien trop sûr de toi, peut-être que la réalité allait te rappeler à l'ordre. Mais une chose était sûre, ta vie était désormais entre les mains de ce Chuunin. Faisant face au sol, l'avant-bras appuyé contre ton genou, tu attendais désormais les ordres.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8023-kaguya-yura-la-rose-sanglante-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe https://www.ascentofshinobi.com/t8081-kaguya-yura-une-rose-blanche-aux-epines-sombres
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Dim 5 Jan 2020 - 0:37

Hotaru regardait d'un oeil un peu hébété leur troisième partenaire du jour, un genou à terre, l'air parfaitement cérémonieuse. Il se sentit tout d'un coup un peu bête. Il jeta un regard à Zeref, comme pour vérifier qu'il n'était pas obligé de lui aussi s'adonner à cette forme de salut, qu'il n'avait pas vraiment envie d'essayer. Il avait déjà rencontré Sesshû, et avait remarqué ses airs cérémonieux. Mais il s'était dit que cela relevait du personnage, voilà tout: c'était un trait de caractère. Il semblait que tout le clan était fait à partir du même moule, finalement ... S'il était bien le premier à éviter les généralités, il devait cependant admettre, cette fois-ci, que le rapprochement était tentant.

Il se pencha en avant, de sorte que, même la tête baissée, la nouvelle arrivante puisse voir son visage, et il lui sourit en agitant la main.

"Bonjour ! Je m'appelle Hotaru, je suis aussi un Genin. Content de faire équipe avec toi aujourd'hui !"

Il ne savait trop pourquoi, mais les manières trop ampoulées ne lui inspiraient qu'une attitude plutôt enfantine, et de rapprochement immédiat. Il avait zappé l'étape du vouvoiement sans même s'en rendre compte. Peut être était-ce aussi sa fébrilité à l'idée d'accomplir une nouvelle mission pour le compte du village qui le rendait si bondissant, si pétillant d'énergie.

Il fit s'entrechoquer ses mains, et prit un air décidé.

"BON ! Par où est-ce qu'on commence ? J'imagine que ça ne sera pas que de la bagarre. Peut être qu'il faudrait essayer des manoeuvres un peu plus finaudes que juste foncer dans le tas, pour approcher nos adversaires ? Après tout, on ne sait pas de quoi ils sont capables. Repérer le lieu de l'attaque ? Voir si on peut y trouver des traces de jutsus quelconques, qui nous orienteraient ? Repérer leur planque, aussi. L'environnement, les pièges éventuels, et les lieux où nous on pourrait se cacher pour tendre une embuscade."

Il se laissait emporter par ses idées, réfléchissant plus à voix haute qu'il ne faisait profiter ses partenaires du jour d'un plan déjà élaboré.

"Ou bien ... On pourrait juste foncer dans le tas. Brutal, mais efficace. Mais on pourrait en rater quelques-uns ... Il faudrait être sûrs de les prendre tous d'un coup."

Il réalisa soudain qu'il était bien seul à parler, et que personne ne prenait la peine de l'interrompre. Le menton dans la main, il se tut, haussant les sourcils. Son regard passa de l'un à l'autre de ses coéquipiers, lentement, et s'arrêta sur Zeref.

"Mais ... Ce n'est pas à moi d'en décider et tu vas t'en charger. C'est bien ça, la procédure ?"

Il s'était tapé sur les doigts tout seul. A partir de là, il se tut, et attendit ses instructions de la part de son supérieur. Franchement, il aurait été difficile d'imaginer une équipe plus bigarrée dans les premières impressions. Il s'en fichait pas mal. Il était plein de fougue. Il débordait d'énergie. Et c'était dans ces moments-là qu'il était le plus brillant. Le plus ... ardent.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Mar 7 Jan 2020 - 19:22
Le dernier membre de l’équipe finit par arriver, d’une façon que je considère comme excessivement ridicule. Elle s’incline comme si le chargé de la mission était quelqu’un de strict qui se pliait à des règles complexes et qui les imposait à ses Genin. Ce n’est pas mon cas, mais la réaction de Hotaru m’empêche de lui dire de se relever. D’ailleurs, le brun commence à parler, nous livrant un flot de paroles discontinu, commençant par se présenter à la nouvelle venue, sans doute sensible à son apparence plus attrayante que la mienne, et voulant se mettre en avant. C’est aussi pour ces raisons, probablement, qu’il commence à faire montre de son intelligence en tentant l’élaboration de plusieurs plans, qui ne vont pas ensemble et ne montrent finalement qu’une chose : il s’est beaucoup renseigné sur la stratégie de manière générale, mais semble incapable de mettre en place un plan d’action.

C’est donc au bout de quelques secondes d’un monologue un peu lassant que le Genin s’interrompt, avant de me donner gentiment la parole. Je ne compte pas le réprimander, le connaissant un peu, je sais qu’il n’a pas mauvais fond, mais son attitude pourrait déplaire à des gradés un peu plus sévères que moi. Soupirant légèrement, j’oublie également l’idée que j’avais de lui casser une côte pour la bonne forme, et me contente d’une tape assez forte sur son épaule. Je me rapproche de la Kaguya, que j’invite à se redresser étant donné que sa posture me met mal à l’aise. Selon moi, de fiers shinobis ne devraient pas s’incliner si facilement, même devant des supérieurs. Je comprends cela dit son comportement, ayant moi-même abaissé le torse lorsque j’ai rencontré le Mizukage.

« Tout d’abord, bonjour Yura. Ensuite, merci Hotaru pour ce petit cours de stratégie militaire, il y a de bonnes idées, et malgré ton improvisation évidente, tu n’as pas dit de bêtises. Cependant, entre la théorie et la pratique, il y a un monde, et tu le verras. »

Je me tourne vers les portes, prenant une grande inspiration. Aujourd’hui, je ne suis pas en colère, je vais à peu près bien, et je me sens donc capable de prendre en charge cette mission sans déraper. Après avoir expiré, je me sens fin prêt à partir. Une journée sans noirceur, dont la raison m’échappe mais qui ne me dérange pas, au contraire. Le loup serait fatigué de me tourmenter ? Sans doute, lui aussi a besoin de jours de repos par moments. J’invite les deux Genin à me suivre, d’un geste de la main.

« Nous irons sur place, en restant attentifs aux alentours. Il faudra trouver des indices menant aux voleurs, mais pour cette partie, j’en fais mon affaire. Une fois trouvés, nous avancerons prudemment et nous les attaquerons par surprise, si possible. Il y a peut-être des utilisateurs de chakra, alors nous devrons les identifier et les cibler en priorité. Une seule règle, lorsque vous êtes sous mes ordres : ne vous éloignez pas du groupe, et n’hésitez pas à demander de l’aide à vos alliés. »

Je me mets alors en marche, ou plutôt en course, à un rythme moyen qui nous permettra de ne pas être épuisés à notre arrivée sur les lieux.



_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 0:08

La mission avait bien commencé, cette fois. Ils étaient partis. C'était la première fois que Hotaru quittait le village depuis son arrivée. Ce n'était pas désagréable de sortir de ces murs, pour une fois. Il avait appris à apprécier l'atmosphère de Kiri, et assez rapidement, même, mais la cité ne restait pas moins assez intimidante et, à vrai dire, fatigante, au quotidien. Elle vrombissait d'une agitation permanente, vibrait comme une ruche qui ne dormirait jamais. Quel repos y a-t-il pour un représentant de l'ordre, dans une telle fourmilière ? Même pour le premier venu civil, d'ailleurs, ce n'était pas un air de repos. Alors, une fois les portes passées et quelques moments de course plus tard dos au village, Hotaru ne put s'empêcher d'apprécier le calme qui régnait, loin de Kiri.

Il n'avait pas mal pris le commentaire que Zeref lui avait adressé, après sa maladroite tirade. Bien au contraire, il avait trouvé qu'il était légitime que son chef de mission le recadre un peu, après une telle démonstration de ce qu'il considérait lui-même comme étant de la bêtise. Et la remarque était judicieuse. Hotaru n'avait pas d'expérience de la stratégie appliquée. Tout ce qu'il savait, il l'avait appris dans les livres. Mais il ne considérait pas du tout que c'était la meilleure formation. Il préférait largement la pratique à la théorie. Les choses avaient toujours l'air plus concrètes, naturellement. Et on comprenait pleinement le sens d'instructions qui, sans ça, pourraient paraître abstraites au possible.

Il attendait donc de cette mission une approche pratique de la stratégie, qui lui servirait de base. Difficile de s'imaginer progresser véritablement sans avoir abordé cet aspect primordial dans la carrière d'un shinobi. Zeref avait un tempérament assez calme, de ce que Hotaru avait pu en voir. Il se révélerait sans doute assez efficace concernant la stratégie. On disait souvent que les meilleurs stratèges étaient ceux qui savaient garder la tête froide en toute circonstance. Ils verraient bien ce qu'il en était ...

Ils n'eurent pas de problème sur le trajet. Hotaru en profita néanmoins pour continuer à courir à la hauteur de Zeref, et lui demander:

"Qu'est-ce qu'on va chercher comme sorte d'indice exactement ? Des traces de passage récent, on va en trouver à la pelle avec tous les marchands et les curieux qui arrivent à Kiri pour le festival. Alors comment isoler les traces de voleurs dans le tas ?"

Il avait déjà arrêté de proposer des hypothèses à tort et à travers. Maintenant, il posait des questions. Peut être qu'à la fin de cette mission, il serait capable de trouver lui-même la réponse ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Dim 19 Jan 2020 - 18:25
J’ai un peu menti concernant le fait que la théorie n’était pas utile et que la pratique est la seule façon de progresser. Pour ma part, je suis devenu Chuunin en n’ayant accompli moins d’une dizaine de missions, même si la plus importante d’entre elles a été celle au palais du Daimyô, suivie de près par la mission aux côtés de mon ancienne sensei et cousine, Reikan. En réalité, j’ai beaucoup lu dans ma vie, mais à l’inverse de Hotaru, pour ma part, ce sont les romans policiers qui m’ont donné de la matière. J’ai eu l’occasion de mettre en pratique ce que j’y ai découvert, au cours de quelques missions, et j’ai ainsi pu découvrir que ce qui s’y trouvait n’était pas un tissu de mensonges, comme le disent certains. En fait, ces romanciers en particulier se renseignent avant sur les fondements d’une enquête, la base réelle de ce que font les enquêteurs pour agir, et j’ai pu beaucoup monter en compétences grâce à cela. En cours de route, lorsque le brun vient à mon niveau, je ne suis pas surpris de sa question. Je ne l’ai vu qu’une fois avant, pourtant je remarque déjà des signes d’un jeune homme très curieux et qui aime s’instruire de toutes les façons possibles.

« En effet, analyser les traces de pas ne donnera rien, il faudrait des semaines pour arriver au bon endroit, si on manque de chance. Mais il faut raisonner, dans ce genre de situations, et éliminer les fausses pistes. Déjà, les marchands suivent tous une même voie : celle menant à Kiri. L’avantage, c’est qu’on peut être sûrs de deux choses : les marchands emprunteront forcément la route, mais pas les bandits. Donc dans un premier temps, il suffira d’isoler les traces s’éloigner de la route. »

Mais ce n’est pas suffisant, et je m’assure que Yura puisse aussi entendre, car toutes les informations peuvent être bonnes à prendre. En effet, même dans ce cas, il y aura tout un tas de traces partant dans toutes les directions. Il y a donc deux autres choses à soulever.

« Ensuite, parmi ce qu’il reste, il faut prendre en compte deux autres paramètres. D’abord, il y a eu vol, et pas qu’un peu. On parle d’une grosse quantité de bijoux, ça ne pèse pas rien. Déjà, savoir ça nous permet de juger que les voleurs ne sont pas encore très loin, ils auront besoin de beaucoup de pauses. Mais ce qui nous intéresse, pour les traces, c’est qu’elles seront plus appuyées, leur poids étant plus grand que la normale. On parle de bandits, donc forcément, ils n’ont pas une carrure très mince de base, au moins pour une partie d’entre eux. Et enfin… »

Oui, enfin, il reste un détail, même s’il n’est pas très évident. La quantité de bijoux est importante, et les bandits pressés. Il est fort probable que la fable du petit poucet soit un bon exemple de l’idée que je vais exposer. Bien entendu, rien n’est certain.

« Enfin, il se peut qu’ils aient laissé tomber des indices de leur direction, des bijoux, peut-être qu’il y a eu des blessés, ou encore des otages, cela laissera des traces autres que les traces de pas. Tout cela concerne la partie classique de l’enquête, mais du reste, nous sommes des shinobis, et nous avons des capacités qui nous permettent de voir plus loin. »

Je ne sais pas pour eux, mais de mon côté, j’ai certaines capacités sensorielles propres à mon animal totem, que je peux utiliser pour repérer des odeurs, des bruits, ou voir dans la nuit. Il fait jour, donc je n’aurais pas besoin de ce dernier détail. Nous finissons par arriver sur les lieux du vol, et un convoi est arrêté au milieu de la route, des miliciens de Mizu no kuni s’occupant déjà des blessés, tentant de rassurer tout le monde, et essayant de remettre les charrettes et autres caravanes sur roues. Je m’avance alors lentement vers le premier soldat que je croise, qui vient en notre direction, prêt à donner des informations, sans doute.




_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Kaguya Yura
Kaguya Yura

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 10:02
Festivités perturbées [Mission B] Tx73


Tu semblais sortir tout droit d'une autre époque. Seule à t'agenouiller, à agir avec respect, tandis que ton partenaire Genin démontra des airs plus relâchés et bien moins hiérarchique. Observant du regard ce dernier qui venait de se pencher à ton niveau, se présentant d'un air joyeux et niais, tu ne pus t'empêcher de contenir ce rictus d'énervement qui se profilait le long de ton front. Préférant t'engouffrer dans ton mutisme, tu laissas les choses se découler, écoutant ce qu'avaient à dire tes deux partenaires du jour.

Relevant la tête, tu écoutas celui qui, sans aucun doute, renfermait en lui une énergie débordante. Ses mots ne semblaient pas s'arrêter, déversant un flot continue d'informations... La mission n'avait pas commencé, que déjà, tu ne le supportais plus. Son insubordination et sa capacité, à déblatérer sans pause, faisaient de lui quelqu'un que tu ne pouvais apprécier... Tu espérais cependant qu'il mette autant d'entrain à se battre le moment venu... Finalement, le supérieur du groupe se mit à parler, te saluant et t'invitant à te relever d'une tape sur l'épaule. T'exécutant sans sourciller, tu écoutas attentivement ses paroles, bien plus posées que ton comparse... Par chance.

Sans un mot, tu te mis à suivre le duo en direction du lieu de l'attaque. Le Chûnin semblait avoir un certain talent pour le repérage et la traque, au vu de ses paroles et loin de vouloir le mettre en doute, tu le laissas agir sans opposition. Tu n'étais au final qu'une bonne combattante, tout ce que tu savais faire, tu l'avais appris de ton clan... Et tous savent que les Kaguya n'excellent que dans un seul domaine : l'affrontement. Restant en retrait, tu suivis alors la discussion sans chercher à t'imposer... Tu ne maîtrisais pas le domaine, alors autant te contenter d'observer.

Écoutant attentivement les paroles du gradé, tu mis en place dans ta tête un déroulé évident, de sorte à apporter suffisamment d'information une fois sur place. Des traces de pas plus prononcer, de potentiels bijoux abandonnés en chemin... Tu te concentrais sur ces détails et lorsque votre groupe arriva sur le lieu du drame, tu préféras te disloquer de la bande pour commencer les recherches dans ton coin.

"Je vais voir de ce côté." disais-tu, pointant du doigt la direction ouest. "S'ils sont chargés, peut-être s'arrêteront-ils pour faire un feu ou établir un camp... De telles charges, ça ne traverse pas le pays en un jour. Je vais essayer de grimper, voir ce que j'observe de là-haut."

Sans attendre un oui ou un non, tu pris une impulsion, traversant devant le soldat qui s'apprêtait à venir discuter avec vous. L'obligeant à s'arrêter nette, tu filas à toute vitesse, grimpant sur les rares arbres du pays de l'eau, réputé d'avantages pour ses mangroves que ses forêts luxuriantes. Atteignant la cime et t'élevant à l'aide de tes os tant pour gagner en hauteur que pour te stabiliser, tu observas les alentours, en quête d'indices quelconques...

Des corbeaux ameutés, criant au loin et volant en cercle... Plus au nord, tu aperçus également de la fumée montante... Peut-être pouviez-vous en tirer quelque chose, ou peut-être était-ce de fausses pistes. Observant attentivement ce qu'il se passait, tu attendis encore quelques minutes, dans l'espoir de trouver un nouveau signe, laissant ainsi tes compagnons discuter et recueillir d'éventuelles informations.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8023-kaguya-yura-la-rose-sanglante-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe https://www.ascentofshinobi.com/t8081-kaguya-yura-une-rose-blanche-aux-epines-sombres
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 18:22

Les lieux étaient bel et bien ceux d'une attaque de convoi: là-dessus, aucun doute à avoir. Charrettes renversées sur le côté, blessés en tous genres, traces confuses d'une vague lutte ... Rien ne manquait au tableau classique que le premier parvenu aurait pu dresser. Et les premiers miliciens étaient déjà arrivés sur place. C'était une bonne chose: ils allaient épargner à l'équipe des shinobis le soin de s'occuper des blessés. Pas que la tâche dérangeât particulièrement Hotaru - au contraire, son intérêt pour la médecine le poussait naturellement à porter assistance à ceux qui en avaient besoin - mais il avait l'esprit suffisamment vif et les pensées suffisamment claires pour savoir quel était son rôle, ici. Il avait reçu un ordre de mission qui lui enjoignait de résoudre cette affaire en en attrapant les coupables. Du reste, il put se rendre compte d'un seul coup d'oeil que les blessés ne l'étaient pas mortellement, et que les miliciens seraient parfaitement à même de leur apporter les premiers secours, ou en tout cas de les mener là où on pourrait le faire. L'enquête avant tout, donc.

Le milicien s'approcha d'eux, et leur adressa la parole:

"Vous êtes les shinobis envoyés par Kiri, c'est ça ?

-Oui."

Avec un sourire, Hotaru montra son propre bandeau, noué autour de son bras gauche, et frappé aux armes du village.

"Bonjour. On vous attendait, justement. Comme vous pouvez le voir, ils n'y sont pas allés de main morte ... Il ne reste plus une trace de la marchandise dans les véhicules, et les marchands sont un peu secoués. Plus de peur que de mal, je vous rassure. A priori ils n'ont pris aucun otage, et n'ont tué personne. Ils se sont simplement intéressés à la marchandise.

-Est-ce que je pourrais aller interroger les marchands ?

-Allez-y. Ils sont encore plutôt secoués, alors ne vous attendez pas à des miracles. Mais vous pourrez peut être en tirer quelque chose."

Hotaru fit un signe de tête à Zeref, qu'il laissa seul pour interroger le milicien, et il se dirigea vers les marchands blessés encadrés par le reste de la milice.

Ils étaient une demi-douzaine, assis sur des rochers saillants. Certains tenaient un chiffon sur une plaie qui saignait encore, d'autres avaient simplement le regard hagard. D'autres enfin pleuraient à chaude larme. Hotaru se dit que la meilleure chose à faire était encore d'aller interroger un de ceux qui s'occupaient de soigner leurs blessures. A priori, c'étaient les plus éveillés de la bande. Il s'approcha d'un homme qui maintenant un tissu fermement pressé contre sa cuisse, et s'agenouilla devant sa blessure.

"Bonjour. Laissez-moi vous aider ..."

Avec un sourire bienveillant, il prit délicatement le bout d'étoffe des mains du marchand, et le souleva légèrement pour examiner la blessure.

"Merci. Vous êtes les shinobis venus pour enquêter sur l'attaque, c'est ça ?"

La blessure n'était pas très grave. Un peu d'onguent de l'hôpital de Kiri ferait l'affaire pour aider à la cicatrisation.

"Tout juste. Rassurez-vous, votre blessure n'est pas bien grave, et vous vous en remettrez très bien.

-Oh, ce n'est pas ma jambe qui m'inquiète ... S'il n'y avait que ça ..."

L'amertume pointait nettement dans la voix du vieux marchand.

"Qu'est-ce que vous pouvez me dire sur vos agresseurs ? Essayez de ne rien oublier, tout peut nous aider.

-Eh bien ... Je peux vous raconter comment les choses se sont passées, peut être ...

-Ce serait très bien."

Et, d'un nouveau sourire, Hotaru encouragea le marchand.

"Nous roulions sans aucun problème, et nous pensions bien que nous n'allions en avoir aucun, si près de Kiri. Mais voilà qu'ils ont surgi au milieu du chemin. Ils devaient bien être une dizaine. L'un d'eux a changé le sol en boue sous les sabots de nos chevaux, pour nous embourber, et les autres nous ont sauté dessus avec des armes. On a bien essayé de défendre notre cargaison pendant qu'ils la chargeaient sur leur propre carriole, mais sans grand résultat, comme vous le voyez ... Tout ce qu'on a réussi à faire, c'est créer un peu plus de chahut. C'est comme ça que notre roulotte a été renversée. Puis ils sont partis, avec tous nos ..."

Son dernier mot s'étrangla dans sa gorge, et Hotaru n'insista pas. Il avait appris quelques petites choses intéressantes, et il ne doutait pas que Yura, perchée sur son bout de colline, avait pu obtenir quelques informations également.

"Merci, ça devrait bien nous aider. Reposez-vous, et ne vous faites pas de souci. On va mettre la main sur ces gens."

Il retourna vers Zeref, attendant qu'il ait fini de parler avec le milicien, pour qu'ils mettent en commun ce qu'ils savaient.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Mer 29 Jan 2020 - 18:19
A peine sommes-nous arrivés qu’un soldat se dirige dans notre direction. De son côté, Yura part en observation sans vraiment attendre mon accord. Peut-être ai-je oublié, dans mes consignes, de préciser que les Genin ne doivent pas s’éloigner de moi une fois hors du village ? Probablement. La Kaguya va donc en hauteur observer les alentours, tandis que le garde s’adresse à nous deux, ceux qui restent. Hotaru à son tour prend des initiatives, réduisant encore le peu de patience qu’il me restait, avant de partir interroger les marchands. J’ai écouté ce qu’a dit le milicien, et maintenant il ne me reste qu’à le questionner pour obtenir tout ce qui m’intéresse.

« Bonjour à vous. Pourriez-vous me dire combien étaient les assaillants, approximativement ? Avaient-ils des signes distinctifs pouvant les rapprocher d’un groupe de bandits connu ? Et dans quelle direction sont-ils partis, également ? »

Le garde semble surpris, toutes ces questions semblent soudaines, mais il a bien précisé être là pour aider. Je ne m’attends pas à ce qu’il sache tout, mais demander aux personnes volées certaines choses cruciales est tout de même dans la logique des choses, alors j’espère qu’il puisse m’aider au moins un petit peu.

« D’après les marchands, il y avait une bonne dizaine de voleurs, mais aucun n’a su dire si d’autres étaient embusqués, en renfort ou quelque chose comme ça. Sinon, aucun n’a parlé de signes distinctifs, après tout ils étaient trop effrayés pour bien se concentrer sur des détails. Enfin, certains m’ont dit qu’ils sont partis à l’est, d’autres m’ont dit au nord. C’est assez confus, mais l’une des deux directions doit être la bonne. »

Des réponses assez satisfaisantes. Aucun signe distinctif, cela peut vouloir dire qu’il s’agit d’un groupe plutôt désorganisé qui ne sera pas compliqué à appréhender, ou que ces-derniers ont bien caché leur appartenance à un quelconque groupe. Je remercie le soldat, et scrute rapidement les alentours. Un détail attire mon attention, et avant de me regrouper avec l’équipe, je m’approche d’une charrette renversée. Celle-ci semble avoir basculé à cause d’une roue manquante. En regardant bien, je constate des marques de brûlure sur le contour, là où se trouvait l’objet circulaire avant. Du ninjutsu ? Bien, intéressant. Je fais signe à Hotaru et à Yura de revenir dans ma direction, estimant qu’ils ont eu assez de temps pour découvrir des informations, d’une façon ou d’une autre.

« Bien, les ennemis sont au moins dix, il peut y avoir un utilisateur de ninjutsu parmi eux, et ils sont vraisemblablement partis vers le nord ou l’est. Qu’avez-vous découvert de votre côté ? »

Dis-je, sans plus de politesse ou de fioritures. Le temps presse, les voleurs ont dû s’arrêter plusieurs fois, sans aucun doute, mais si nous tardons trop, ils mettront une trop grande distance entre nous, et les bijoux seront envolés à jamais.



_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Sam 8 Fév 2020 - 18:44

L'équipe se regroupa, et les deux Genins écoutèrent d'abord ce que Zeref avait à leur dire. Puis ce fut Yura qui exposa ses trouvailles: des traces d'activité plus loin, sans qu'on puisse dire s'il s'agissait vraiment des voleurs ou d'autres voyageurs. Enfin, ce fut au tour d'Hotaru. Il avait bien écouté tout ce qui s'était dit, et il commençait à tirer quelques conclusions. Mais il avait retenu la leçon, et n'allait pas se presser en balançant à la cantonade toute une série d'hypothèses.

"Pour ma part, j'ai appris sensiblement la même chose que toi, Zeref. Je ne peux rien apporter de plus, sinon la certitude qu'il y a bien un utilisateur de Ninjutsu parmi eux: l'un des marchands m'a raconté qu'il avait changé la terre en boue sous les roues de leur carriole pour les arrêter. Les autres étaient simplement armés, de ce qu'il m'en a dit, mais il ne faut pas nécessairement exclure l'hypothèse qu'il y a d'autres manipulateurs de chakra dans leurs rangs. Voilà."

Un détail avait attiré l'attention d'Hotaru dans ce que Zeref avait raconté de sa propre investigation.

"Tu as dit qu'ils étaient partis vers le nord ou l'est, c'est ça ? C'est bizarre que les marchands n'aient pas pu donner de meilleure indication. A moins que les brigands se soient dispersés en fuyant, bien sûr, mais ça me semble assez peu probable: dans la mesure où ils étaient chargés de leur butin, ils étaient plus vulnérables en cas d'attaque, et donc ils avait d'autant plus intérêt à rester grouper pour se défendre efficacement, non ?"

Il ne savait pas s'il faisait fausse route, ou si ses arguments étaient vraiment convaincants. Il ne savait pas non plus s'il allait réussir à tirer une conclusion satisfaisante de son raisonnement.

"Alors soit on ne nous dit pas tout - ce dont je doute assez, pour être honnête -, soit ils ont mis en place une ruse ou je ne sais quoi pour brouiller les pistes."

Soit il se trompait, mais ça il ne le dit pas. En tout cas, la meilleure chose à faire était sans doute de se séparer pour couvrir le champ de recherche le plus large.

"Je propose qu'on se disperse, pour les retrouver. Un vers le nord, un vers l'est et un au nord-est, par exemple. Si on a tous de quoi créer une petite explosion sur nous, ça devrait aller comme signe de ralliement, non ? Qu'est-ce que tu en dis, chef ?"

Il avait fini en s'adressant à Zeref. Un léger sourire fendait son visage, mais il était un peu gêné. Il avait l'impression d'avoir pris des initiatives qui devaient normalement revenir au leader de l'équipe. Mais après tout, si l'objectif était atteint, était-ce vraiment important de savoir grâce à qui cela avait pu être accompli ? Ca l'était sans doute, et Hotaru en était bien conscient. Il essayait de se persuader lui-même plus qu'autre chose, voilà tout.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Dim 9 Fév 2020 - 10:27
Maintenant que nous nous sommes regroupés, il est temps de donner nos informations aux autres pour établir un plan d'attaque. Mes informations sont de deux natures: une direction pour la traque et un léger indice sur les capacités potentielles de certains des bandits. De son côté, Yura fait mention d'une fumée au nord, ce qui peut confirmer les propos des marchands, dans le sens où ils n'étaient pas sûrs de la direction. Enfin, Hotaru confirme la présence d'utilisateurs de ninjutsu, ce qui indique qu'il peut y avoir plus que ça, également. J'écoute attentivement ce que dit l'homme sans nom de famille, et il se trouve que je suis plutôt d'accord avec l'ensemble de ses propos. Il semble qu'il gagne en expérience à mesure que la mission avance, laissant de côté les théories pompeuses pour du concret bien plus intéressant.

"Tu as raison Hotaru, même si les informations que nous avons obtenues, Yura et moi, laissent à penser que l'ennemi serait au nord, cela peut-être une vaste supercherie. Nous allons donc suivre ton plan, qui est judicieux, malgré le fait que je n'aime pas l'idée que vous soyez hors de ma vision."

Il est plutôt évident que je crains pour leur vie, en tant que Genin et surtout parce que leur sécurité est mon devoir, je ne peux leur laisser risquer leurs vies. La mission nécessite cependant une certaine rapidité, et dans ce cas précis, se séparer est la meilleure option. Il y aura tout de même des contraintes à respecter:

"Comme vous allez être hors de mon champ de vision, je vais vous demander à tous les deux une extrême prudence. N'engagez pas de combat si vous n'êtes pas repérés, et si vous n'avez pas d'autre choix que de le faire, assurez-vous de prévenir les autres avant toute chose. Yura, tu iras à l'est et Hotaru au nord-est. Je prends la direction la plus évidente, car elle demeure la plus dangereuse. Si vous pensez avoir trouvé l'ennemi, ou que vous êtes en danger, produisez une explosion, ou un bruit qui sort de l'ordinaire, pour que les autres puissent rejoindre votre position aussitôt."

Jugeant que mes deux sous-fifres ont compris le plan, je pars donc en direction du nord. La Kaguya ne m'inquiète pas, dans le sens où elle semble du genre très conventionnelle, et qu'elle reste une combattante de l'os avant tout, ce qui la rend coriace par nature. Elle ne tentera rien de dangereux ou d'inconsidéré, je suppose. De son côté, malgré sa bonne volonté et ses connaissances théoriques très vastes, Hotaru me fait un peu plus peur. Je crains qu'il ne tente quelque chose de stupide pour faire ses preuves, même si une partie de moi se dit qu'il appellera à l'aide quoi qu'il arrive si la situation tourne mal. L'esprit pas tout à fait serein, je prends donc ma voie, sans aucune trace ou odeur concluante me permettant d'utiliser mes talents de senseur. Je repère assez rapidement la fumée dépassant de la cime des arbres, et dès lors que la distance me semble inférieure à cent mètres, j'avance avec une grande prudence. Je ne vois aucune sentinelle, et m'avançant petit à petit, je finis par voir un groupe de trois jeunes personnes en train de boire du saké et manger du poisson autour d'un feu de camp.

"Une fausse piste... Alors j'ai envoyé les deux Genin vers le danger."

La distance parcourue m'indique qu'il ne peut s'agir de la direction empruntée par les bandits. Tout d'abord, et j'aurais dû le noter, la terre n'indique pas tant de traces de pas que ça, et surtout pas de traces pouvant indiquer le passage de personnes chargées. Ensuite, ils n'auront pas pu aller beaucoup plus loin que ce feu, qui est déjà bien éloigné. Je change très vite de direction pour rejoindre Hotaru qui doit être le plus proche de moi, vers l'est. J'espère qu'il sera celui qui va trouver la cible, sinon cela voudra dire que Yura court un très grand danger...




_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Dim 9 Fév 2020 - 18:12

Hotaru fut surpris de voir Zeref approuver son idée, et sans réticence. Il s'était attendu à ce que le jeune homme tienne à garder les deux Genins à proximité, sous sa surveillance ou sa protection, peu importe. Mais sans doute avait-il été abusé par les consignes que le Chûnin lui avait données lors de leur première rencontre: il lui avait alors paru très prudent quant à ses partenaires Genins. Il démentait cette fois cette impression. Hotaru acquiesça bien sûr aux consignes et aux recommandations de son supérieur. Il était trop heureux de pouvoir partir explorer de son côté pour risquer de se priver de ce plaisir en se montrant peu coopératif.

Ils se séparèrent, finalement, chacun dans une direction différente. Hotaru prit le nord-est, conformément à ce qui avait été décidé. Il fila dans la forêt, à travers les troncs, sans perdre du regard les traces laissées peut être par les voleurs. Elles étaient assez profondes. Zeref n'avait-il pas dit qu'elles le seraient normalement, dans la mesure où ils étaient chargés ? Il y avait de bonnes chances pour qu'il s'agisse bien des sillons laissés par une bande de brigands ...

Hotaru ralentit son avancée en entendant des bruits. Lointains d'abord, puis de plus en plus distincts. C'était une discussion qui se tenait. Il s'efforça d'avancer le plus précautionneusement possible, en se tapissant dans l'ombre des troncs d'arbres les plus épais et en étouffant le bruit de ses pas dans la mousse qui jonchait le sol. Plusieurs fois, quelques feuilles mortes - premières reliques de l'automne - craquèrent sous son pied, et lui firent craindre d'être repéré. Mais la discussion se poursuivait sans donner signe de quoi que ce soit de suspect. Finalement, il fut à portée de vue du groupe.

Ils étaient bien une dizaine. A n'en pas douter, il s'agissait de ses hommes: des sacs entiers de pierreries, de bijoux et d'autres parures précieuses les entouraient. Un feu de camp brûlait au milieu du groupe. Ils avaient manifestement fait halte pour se reposer. Hotaru parvint à intercepter quelques bribes de conversation:

"Enfin, on devrait arriver à revendre ça ...

-Le revendre ? Mieux vaut le fondre. Au moins on ne nous soupçonnera pas trop.

-Ouaip, c'est bien vrai. Les vendeurs d'or, tant qu'ils ont des beaux lingots, ils se préoccupent pas de savoir d'où ils viennent. J'ai pas raison ?"

Un murmure d'acquiescement répondit à cette dernière remarque. Pour Hotaru, cela avait valeur valeur d'aveux. Il allait vite retrouver les autres, et tous trois ils mèneraient l'assaut contre la troupe des brigands. Il fit un pas.

"VU !"

Une ombre était tombé du ciel, et un des bandits - il n'était pas avec les autres autour du feu ? - apparut devant Hotaru. Le jeune homme réagit avec précision. Un projectile fendit l'air, et érafla la joue du brigand.

"Hehe, raté, shinobi. EH LES GARS ! ON A DE LA VISITE !"

Hotaru eut une sorte de rictus. Le kunai qu'il avait lancé s'était planté dans un tronc d'arbre proche. Et le parchemin explosif qui y était attaché ne tarda pas à s'activer, dans un grand bruit de tonnerre. Le souffle de l'explosion fit voler le bois en éclat, et projeta dans toutes les directions des morceaux d'écorce. Hotaru était déjà devenu magma, et le bois ne fit que traverser son corps bouillonnant. Ce devait être un signal suffisant pour avertir les autres. Le temps qu'ils arrivent, il parviendrait bien à garder la situation en main ...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 18:54
Mon erreur de jugement peut coûter cher, dans cette mission. Me reposant sur les informations récoltées, j’en ai oublié les conseils que j’ai donnés aux deux Genin en début de mission. Une erreur assez bête, qui pourrait valoir à deux ninjas en herbe de courir un grand danger. Leur sort, en lui-même, ne m’intéresse pas tant que ça – bien que Hotaru pourrait m’être utile dans le futur – mais je n’ai pas envie d’avoir une étiquette de mauvais chef d’équipe qui laisse mourir ses alliés. C’est donc au pas de course que je coupe au travers de la forêt, en hauteur, de branche en branche, pour rejoindre le brun dans un premier temps. Avec un peu de chance, il sera aussi sur une mauvaise piste et nous pourrons nous hâter de retrouver Yura pour la tirer d’affaire.

Cet espoir est vite effacé lorsque j’entends une explosion vraiment proche. C’est le signal, le groupe est donc trouvé. J’active mon odorat pour tenter de deviner approximativement combien il y a d’ennemis et leurs positions globales. Je compte treize présences, dont une assez éloignée du reste, qui ne devrait pas être un souci immédiat. Du reste, il y a sans doute Hotaru et donc onze ennemis, l’un d’entre eux sentant un peu le brûlé et devant déjà être à terre, sans aucun doute. Je remarque aussi une odeur peu commune émanant du Genin, comme du brûlé aussi, mais… différent. Je devrai donc approfondir ce détail en arrivant.

D’ailleurs, je me rends vite compte de la situation quelques secondes plus tard, en atteignant une petite clairière dans laquelle se trouve une dizaine de bandits avec le butin volé. De son côté, mon allié a une apparence un peu différente, des trous s’étant formés par endroit, comme si on l’avait planté à plusieurs endroits. Les trous en question commencent même à se refermer, comme s’il possédait des compétences de soin très développée. En y réfléchissant, je me souviens de ce Hono que j’avais rencontré, qui était capable de se changer en feu, et qui pouvait également reconstruire son corps après avoir été blessé. S’agirait-il du même type de capacité ? Il faudra que je me renseigne sur ça, après. Dans l’immédiat, je décide de rejoindre la terre ferme et de régler la situation assez vite. Après une série de mudras, je pose les mains au sol pour transformer la faible zone où sont regroupés les bandits en un marécage boueux dont ils auront du mal à s’extirper.

« Hotaru, recule un peu. Nous allons voir lesquels sont dotés de chakra. »

Deux d’entre eux bondissent sur les côtés, au dernier moment, et viennent se placer sur des branches en hauteur pour ne pas être embourbés. Les autres sont pris au piège, et incapable de s’en défaire, désormais. J’observe attentivement nos ennemis, qui n’ont pas l’air de plaisantins. Néanmoins, sont-ils des ninjas pour autant ? Posséder du chakra, de nos jours – et surtout depuis la deuxième résonance – n’est pas aussi rare que cela. J’espère que nous saurons rapidement les maîtriser, avant que le troisième larron ne se ramène. Le fait qu’il se tienne à l’écart peut vouloir dire qu’il est leur chef, ou simplement une sentinelle, mais je préfère contrôler les lieux avant de le découvrir.

« Reste sur tes gardes, il y a un autre des leurs pas très loin, plus au nord. »



_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 21:44

Zeref avait été particulièrement rapide. Il était déjà là et voilà qu'il passait à l'action sans rien attendre de plus que d'avoir posé un oeil sur la situation. Hotaru suivit son conseil, et bondit vers le tronc le plus proche pour éviter d'être pris dans le marécage qui tenait maintenant lieu de sol à l'endroit où il se tenait encore, une seconde plus tôt. Ses pieds en adhérence avec l'écorce du tronc grâce à son chakra lui offraient un perchoir suffisamment sûr pour qu'il s'estime à l'abri d'une chute. Son corps tout entier avait repris sa consistance de chair et d'os. Zeref l'avait-il vu ? Ca n'avait pas grande importance, de toute façon. Même s'il n'aimait pas montrer ses pouvoirs, Hotaru ne les aurait jamais cachés volontairement dans le cadre d'une mission, surtout si cela devait entraver le bon fonctionnement de l'équipe.

"Un autre ? Je ne l'ai pas vu. Peut être ..."

Il sentit son coeur manquer un battement. Peut être qu'il était tombé sur Yura. Ils n'avaient pas entendu de signal, ceci dit. Pas d'autre explosion que celle qu'il avait lui-même causée. Il restait permis d'espérer ... Mais il y avait de toute façon assez peu de chances pour que le dernier de leurs brigands décide de se ramener en pleine esclandre. D'autant qu'ils n'avaient pas été particulièrement discrets.

De toute façon, ils avaient encore à faire ici: deux des voleurs avaient également pris refuge en hauteur, et entreprenaient maintenant de s'éloigner. Hotaru réagit au quart de tour: il n'eut pas besoin de composer de mudras pour projeter, d'un mouvement brusque de son bras droit, une demi-douzaine de petits projectiles de lave en direction des fuyards. Deux cris distincts, suivis presque immédiatement du choc sourd de deux corps qui chutent, lui indiquèrent qu'il avait fait mouche.

S'il laissa un léger sourire fendre son visage, ce plaisir ne fut que de courte durée. Car, si embourbés qu'ils soient, les voleurs qui s'étaient retrouvés piégés dans le jutsu de Zeref n'étaient pas pour autant complètement immobilisés. Or, il y avait bien des manipulateurs de chakra dans le lot, de ça ils étaient certains. Et l'un d'eux commençait à se mettre en action.

"Allez au diable, shinobis !"

Il avait composé une série de mudras. L'instant d'après, il crachait une trombe de flammes en direction de Zeref. Hotaru allait se ruer vers son camarade, mais il fut retenu par une main qui s'était glissée sur son épaule, et par le contact froid d'une lame contre sa gorge.

"Ne bouge pas, ou tu es mort."

Le dernier larron avait finalement rejoint la cantonade. Et il semblait que les piégeurs se retrouvaient piégés.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Mar 11 Fév 2020 - 19:06
Mon arrivée inopinée surprend autant l’adversaire que mon allié, ce qui est plutôt une bonne chose. En effet, malgré mon erreur d’avant, je suis tout de même parvenu à revenir avec discrétion jusqu’à Hotaru, pouvant placer une technique presque inesquivable vers l’ennemi, les embourbant presque totalement. Deux des cibles semblent s’échapper, montrant un certain talent et sans doute des capacités ninjas à ne pas sous-estimer. Enfin, l’illusion ne dure que jusqu’à ce que le magmatique ne les perfore avec son élément fort inattendu. D’une certaine façon, j’aurais pu deviner que sa décomposition était de la lave, mais je ne suis pas un expert dans ces formes de pouvoir très rares, et je me dis une nouvelle fois que poser des questions au brun serait intéressant, après la mission. Celui-ci ne voudra peut-être pas y répondre, néanmoins. Je suis un peu trop occupé à observer mon camarade, ce qui laisse l’opportunité à l’un des bandits embourbés de préparer la contre-attaque.

Au dernier moment, je constate qu’une boule de feu se dirige dans ma direction, et j’ai tout juste le temps d’activer une armure Doton pour ne pas avoir le pelage brûlé. Cela ne me protège pas de tous les dégâts, mais je suis tout de même plutôt indemne. De ce fait, même au milieu du bain de boue, il reste des utilisateurs de chakra. Encaissant silencieusement le choc, et subissant les douleurs éparses que cela engendre là où je suis touché à même la peau, j’exécute une série de mudras avant de poser une main au sol. La terre commence à s’affaisser sous le marécage, faisant s’enfoncer les prisonniers dans une sorte de crevasse à la forme arrondie. Ils se trouvent ainsi toujours embourbés, mais ce n’est pas tout. Je fais alors d’autres signes incantatoires, et tout en restant sur une idée d’utiliser du Doton, je tape de nouveau le sol.

La terre se met alors à s’ébouler sur les ennemis captifs, qui sont enterrés vivants à quelques mètres sous le niveau de la terre. La mort les prendra indéniablement… Ou pas nécessairement. L’un d’eux ressort au bout de quelques secondes, usant de son aptitude à manipuler la terre – qui est la même que la mienne – pour se tirer de cette situation chaotique. Son visage montre une colère évidente, et je ne peux m’occuper d’aider Hotaru qui est pris au piège pour une raison simple : je ne le vois pas, il est dans mon dos et je suis trop concentré sur la cible qui me fait face.

« Tu vas payer pour mes amis ! »

J’aurais bien répondu qu’ils l’ont cherché, mais le sol se met à trembler, et une crevasse énorme se forme petit à petit, sur une zone moyenne tout autour de moi. J’évite la chute en me propulsant à l’écart, mais je ne peux éviter de me heurter la tête contre un arbre, ce qui a pour conséquence de m’étourdir légèrement tout en faisant couler un peu de mon sang. Il ne semble pas en avoir fini avec moi. Ses doigts se lient à plusieurs reprises… Que va-t-il encore envoyer ? Ce combat entre utilisateurs de Doton promet d’être intéressant.


_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Mer 12 Fév 2020 - 21:23

Hotaru sentait le contact froid de la lame sur sa gorge. Il avait aussi l'impression que son coeur allait finir par lui déchirer la poitrine s'il continuait à battre si fort, mais c'était autre chose ... Quelles étaient ses priorités ? Se sauver, d'abord, et ensuite prêter main forte à Zeref. Au moins, ils étaient certains que Yura était en sécurité. Son aide n'aurait d'ailleurs pas été de trop, dans cette situation ... Enfin. Comment ne pas mourir alors qu'un kunaï lui pressait le cou, menaçant de l'égorger à tout moment ? Surtout, comment ne pas tuer lui-même celui qui voulait attenter à sa vie ? Le pouvait-il seulement ?

Il y eut une secousse, violente, et l'homme qui tenait Hotaru en respect poussa un hurlement de rage.

"Tu vas payer pour ton pote !"

Hotaru, devinant que ses derniers moments étaient arrivés, ne laissa plus de place au doute. Alors que le kunai s'élançait pour lui lacérer la chair, il ne rencontra rien d'autre dans sa course qu'un amas de magma. Le corps tout entier du Genin était devenu lave. Il n'avait même plus la forme d'un homme. Et ce tas bouillonnant, rougeoyant, ne faisait que croire, entourant l'homme puis l'arbre tout entier. Celui qui, un instant auparavant, était encore le maître de la situation tremblait maintenant d'incompréhension, de stupeur.

Hotaru, changé en véritable golem de magma, était pourtant parfaitement lucide. Sa conscience excitée par l'adrénaline le faisait réfléchir à vitesse grand V. Il n'avait pas besoin de tuer cet homme, qui avait déjà compris ses erreurs, et en tremblait de peur. Il le laissa là, et porta son attention vers celui des voleurs qui restait encore debout, face à Zeref. Il allait aider son camarade. Il reprit forme humaine, et retomba au sol avec souplesse. Il fouillait déjà dans sa sacoche pour en tirer un outil, lorsqu'un cri retentit dans son dos.

"J'aurais essayé ..."

Son agresseur était revenu à la charge, sabre au clair. Tout se passa en un instant. La lame fila, mais ne trancha que de l'air. Son porteur eut à peine le temps de le comprendre. Un trou béant lui tenait maintenant lieu de coeur. Le bras d'Hotaru redevint chair. Le jeune homme, haletant, soutint le corps de sa victime dans sa chute, et l'allongea précautionneusement sur la mousse. Il n'était pas encore sous le choc du meurtre qu'il venait de commettre. L'adrénaline coulait toujours dans ses veines.

Le dernier voleur avait bien entendu remarqué ce qui s'était passé. Hotaru pointa un doigt dans sa direction.

"Arrêtez-vous, maintenant ! Il ne sert à rien de tuer une autre personne. Rendez-vous !"

Le ton de sa voix était impérieux. Et l'échantillon de ses pouvoirs qu'il venait de montrer était sans doute suffisant pour convaincre le brigand qu'il n'avait pas le dessus dans cette situation.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Jeu 13 Fév 2020 - 18:17
L’adversaire tient le coup, et peut-être même un peu trop à mon goût. Ce duel de Doton me plaît, néanmoins il vaudrait mieux ne pas trop jouer avec lui. Il ne reste que deux adversaires, et le village souhaitera juger quelqu’un pour le vol. Par ailleurs, rien ne nous assure la victoire dans cette opposition, et même si le butin semble sécurisé – deux bandits ne pouvant pas vraiment emporter cette cargaison en entier – je préfère éliminer les ennemis et survivre, tout de même. D’un rapide coup d’œil, je remarque que Hotaru est parvenu à se défaire de son assaillant, qui doit être le dernier ennemi, mais ne m’attarde pas sur cela. Je jette un regard vers le maître de la terre, lui demandant de se rendre :

« Abandonne, tu n’as commis qu’un vol et tué personne pour l’instant, il se peut que tu sois libre dans quelques années, et avec tes capacités et des preuves de bonne volonté, tu pourrais même te repentir en rejoignant nos rangs… »

Je ne crois pas une seule seconde qu’il pourrait agir de la sorte, pourtant, la négociation avec l’ennemi est une des compétences requises au sein de la Kenpei. Il refusera, préférant sa liberté au droit chemin qu’il pourrait emprunter. Je vois ses sourcils se froncer alors qu’il regarde vers son allié. A mon tour, je jette un regard et comprends qu’il faudra vraiment capturer celui en face de nous, car il est le dernier. Les mots de l’homme de magma sont sans équivoque, il est du même avis que moi, ce qui me fait penser qu’il serait à sa place au sein de la Kenpei, peut-être même plus que moi.

« Allez vous faire foutre ! Vous avez tué tous mes amis, maintenant c’est vous qui allez crever ! »

Il ne produit qu’un signe de ses mains, et instinctivement, je le fixe pour comprendre de quoi il s’agit. Néanmoins, je me doute que mon choix était mauvais – et celui de mon allié aussi, s’il a fait la même erreur assez évidente – lorsque le nombre d’ennemis passe d’un à environ cent. Un clonage ? Non, je pense plutôt à une illusion. Je pourrais donc utiliser la rupture, mais j’ai une autre idée. Si c’est ce que je pense et que ma vue est le medium utilisé pour son genjutsu, alors tout ceci n’est que « visible », et j’ai d’autres sens à ma disposition. Déterminé, l’adversaire se rue de tout son nombre sur moi, pendant que j’active mon meilleur flair. Je ne capte que quatre odeurs, en comptant la mienne, celle du cadavre derrière Hotaru et celles de Hotaru et de notre ennemi. La boue camoufle les cadavres en dessous, mais je peux percevoir une légère touche de mort, là-dessous.

Alors que les fausses copies se dirigent vers moi, je charge dans une direction à très grande vitesse, et recouvrant mon bras de terre, je viens frapper une cible au milieu de la foule – les coups des autres étant faux, cette illusion se basant évidemment sur l’effet de surprise pour cacher de vrais attaques au milieu du tout – et lui assène un grand coup en plein ventre. Le Kai est pratique, mais si l’on fait subir des dégâts à l’illusionniste, cela revient au même. L’ensemble des copies disparaissent aussi vite qu’elles sont arrivées, et le ninja ennemi vole sur quelques mètres, crachant un peu de sang au passage. Voir son petit tour me rappelle à quel point la pratique du genjutsu me manque, depuis que la résonance m’en a privé. En échange, j’ai obtenu des talents sensoriels cohérents avec ma forme de loup, dont j’étais incapable de maîtriser les bases, jusqu’alors. L’ennemi n’est pas vaincu, cela dit, et il crée cette fois un vrai clone, de terre, à ses côtés. Le double ne fait rien dans l’immédiat, mais l’original crée un massif dragon de terre qu’il dirige en temps réel, et qui vient directement sur Hotaru. Ce changement de cible est étrange, et je suis trop loin pour aider le Genin, alors je ne peux qu’espérer une réaction rapide de sa part.



_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Hotaru
Hotaru

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Jeu 13 Fév 2020 - 22:43

S'étaient-ils trompés ? Avaient-ils eu tort d'offrir une porte de sortie à cet homme ? Non. S'il y avait bien une chose dont Hotaru était convaincu, c'était bien qu'il n'avait pas eu tort en offrant une opportunité à un homme qui n'avait aucune envie de mourir, et qu'il n'avait aucune envie de tuer. Même une centaine d'images du voleur ne suffisaient pas à le convaincre. Le remord de n'avoir pas tué quelqu'un, voilà bien quelque chose qui était inconcevable pour Hotaru. Peut être était-il encore trop naïf ? Peut être n'avait-il pas encore eu assez d'expérience en tant que soldat ? Peut être que ses responsabilités vis-à-vis des gens qu'il était chargé de protéger n'avait pas encore atteint ce stade fatidique où il lui faudrait choisir entre la vie d'un seul et le bien-être des autres ?

Il reconnut la sensation familière d'un Genjutsu. Mais avant qu'il ait eu le temps de s'en délivrer par un kai - dont il avait le secret - Zeref avait déjà agi. La vision de la myriade s'estompa, et laissa place à la réalité: un seul homme, projeté par le coup qui lui est porté. Mais le combat n'était pas terminé pour autant. Leur homme n'était pas du genre à se laisser abattre par un seul coup. Il semblait mettre un point d'honneur à éliminer les shinobis qui avaient vaincu ses compagnons. Un esprit de vengeance. Classique, sans doute, mais regrettable ...

Il se dédoubla. Cette fois, c'était bien un être réel qui se tenait à son côté. Mais Hotaru n'eut pas le temps d'entreprendre quoi que ce soit: déjà, une attaque se dirigeait contre lui. Un dragon de terre, créature étrange, pas tout à fait chair, pas tout à fait terre seulement non plus. Hotaru arma son poing, et attendit que le projectile se soit rapproché suffisamment. Il lui faudrait le détruire en un seul coup, et tout entier. Brusquement, il balança son poing et délivra son coup. Une explosion retentit, et l'espace devant lui éclata de lave.

Les débris de terre retombèrent au sol, calcinés, tandis que Hotaru reconstituait son poing, volé en éclats en même temps que le dragon. Et il profita de la confusion provoquée par sa contre-attaque pour se jeter en avant. Il bondit vers l'homme - qu'il savait être l'original puisque c'était lui qui l'avait attaqué - et lui empoigna les poignets. Il comptait sur Zeref pour retenir l'attention du clone, pendant ce temps, naturellement. L'original se débattait, en tout cas, semblant croire que Hotaru voulait simplement l'empêcher d'agiter ses mains pour former d'autres mudras. En un sens, il n'avait pas tout à fait tort.

Il parvint finalement à se dégager par un mouvement un peu plus brusque. Hotaru fit un bond en arrière, mais aussitôt ses mains se lièrent en un mudra unique. Alors, le bras droit du brigand se paralysa, suspendu dans un mouvement.

"Qu ... Quoi ?!"

Hotaru, légèrement haletant, regardait le sceau qu'il avait apposé sur le poignet de sa cible.

"Rendez-vous, cette fois ... Je vous en prie."

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7796-hotaru-finie#65320 https://www.ascentofshinobi.com/t6749-kiri-equipe-04-ukiyo-monde-ephemere-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t7809-hotaru#65413
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Festivités perturbées [Mission B] Empty
Ven 14 Fév 2020 - 9:33
Le dragon part droit sur Hotaru, et je ne peux rien faire pour l’aider. Cela dit, le Genin – et il l’a déjà prouvé à maintes reprises – est loin d’être en reste. Parfois, je me demande s’il n’est pas aspirant ninja par choix, vu ses capacités. En réalité, j’ai même l’impression qu’il pourrait me battre, voire éventuellement le faire avec aisance, si nous nous affrontions. Je le vois frapper l’immense structure de terre avec un bras magmatique, et réduire ce-dernier en cendres comme s’il ne c’était agi que d’un vulgaire amas de papier. Pour une raison étrange, le clone se dirige vers moi, alors qu’il aurait pu rester auprès de son double pour le protéger durant l’exécution de sa technique. Je ne suis pas l’ennemi, alors la stratégie qui me semble la plus cohérente n’est pas forcément l’unique idée qui pourrait se faire. Le sosie s’avance à grande vitesse et s’apprête à m’attaque, mais je ne le laisse pas faire.

Effectuant une courte série de mudras, je pose alors une main au sol, détruisant un peu plus le paysage, et fais surgir une multitude de projectiles tranchants et pointus de terre et de pierre, qui viennent détruire le Kage Bunshin sans soucis. De l’autre côté, l’original s’est déjà fait rejoindre par le brun, qui lui demande une nouvelle fois d’abandonner. Mais ce n’est pas dans les plans du bandit, qui tente de se dégager… Sans espoir, car l’assimilateur a déjà tout prévu. J’attrape du fil de fer et me dirige vers l’ennemi immobilisé, puis l’invite à tendre les mains.

« Va te faire foutre ! »

Dit-il en me crachant au visage, ce à quoi je réponds par un coup de genou dans le ventre, qui le force à se mettre lui-même à genoux. J’attache fermement ses poignets, avant d’essuyer le crachat, me retenant de lui broyer le crâne. Je jette alors un regard à la marchandise. Le festival ne sera pas entaché par ces événements, c’est une bonne chose. Je me tourne alors vers Hotaru, mon fidèle compagnon que je vais aimer avoir à mes côtés pour des missions à l’avenir :

« Je pense qu’on a réussi, félicitations, tu t’es bien battu. Je te laisse surveiller tout ça, je vais chercher Yura et la milice pour s’occuper de tout récupérer. De notre côté, on n’aura qu’à ramener ce bandit pour qu’il soit jugé… »

Les mots dits, je m’exécute, allant récupérer la Kaguya qui semblait encore en train de chercher l’ennemi, n’ayant probablement pas entendu l’explosion. Je suis ensuite allé chercher les gardes, qui nous ont rejoint pour récupérer la marchandise, nous félicitant pour le travail parfait. J’omets de préciser qu’une partie des bandits ont été enterrés vivants, ce détail ne se trouvant pas très agréable pour tout le monde. Enfin, nous reprenons la direction de Kiri, le prisonnier, Hotaru, Yura et moi-même, où nous finissons par déposer le quatrième au commissariat avant d’aller faire notre rapport à Ginette de la compta. C’est à ce moment que nous nous séparons, pour reprendre nos activités, mais je prononce quelques mots avant de quitter mon coéquipier, la Kaguya étant déjà repartie de son côté :

« Si cela t’intéresse, je compte m’entraîner au complexe, demain en fin de matinée… J’y serai que tu me rejoignes ou non. A une prochaine fois, Hotaru ! »




Spoiler:
 

_________________
Festivités perturbées [Mission B] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref

Festivités perturbées [Mission B]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: