Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Le Jugement dernier [Libre]

Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mar 31 Déc 2019 - 15:00
Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

Depuis des mois, Shitekka s'embourbait dans une routine délétère. En tant que Kirijin, il subissait bien sûr ce quotidien alternant entrainement, mission, récupération et repos. Mais ce repos fut vite comblé entre ses autres activités : mahjong riichi, et surtout élaboration du plan pour enquêter sur Wasure. Autrement dit, l'enfant de Saroruncasi n'avait guère de temps à lui pour se reposer. Sans s'en rendre compte, il avait parfaitement intégré les rangs de Kiri en sa qualité de Chūnin et sensei. Et pour les siens, et par extension, sa famille, sa patrie, il s'était engagé à aller plus loin. Quitte à sortir des sentiers de la légalité.

Ce qu'il ignorait, c'était que le temps était venu.

Renzaburō avait toujours comme un coup d'avance sur son rejeton. Aussi, quand Shitekka reçut son courrier, et identifia cette lettre scellé du symbole sylvestre des Kaguya, il comprit. Depuis son dernier Agni Kai, les échanges avec le nouveau chef du clan devinrent inexistants. Son petit-fils soupira. Il concéda un sourire nerveux à son aïeul, alors que ses doigts se dépêchèrent de déplier le message. L'ordalie clanique fut à nouveau prononcée. Au-delà de la plume, Shitekka reconnaissait aisément la prose sèche de Renzaburō. Le lieu, la date, et les conditions du duel rituel furent expédiés en une ligne, tandis qu'un paragraphe entier avertissait le Kaguya de sang-mêlé des conséquences en cas de son absence à la "cérémonie".


Trois jours plus tard, Kaguya Shitekka se rendit au domaine clanique.
Depuis son investiture, Renzaburō avait apporté sa touche au quartier de la Horde d'ivoire. L'architecture n'avait en rien changé, mais l'atmosphère devenait plus pesante. Le calme, autrefois synonyme de prospérité et d'harmonie avec la Brume, revêtait dorénavant un caractère étouffante. Une rigueur tant militaire que religieuse s'était installée. On sentait là l'apport de l'uji no kami, et de son Prédicateur.

Vêtu de son plus beau kaparamip, comme une provocation aux Kaguya en affichant ouvertement son héritage urumi, Shitekka déboula lentement au centre du domaine. Son équipement de métal s'entrechoquait à chaque pas, dans un fracas presque envoutant. À mesure qu'il s'approcha du cœur du quartier, la foule s'amassait. On distinguait facilement ses pairs, le jaugeant du regard. Les entrées étaient occupées par quelques sentinelles. Renzaburō avait à cœur de faire en sorte à ce que la fête reste privée. Cela n'empêcherait pas cependant quelques curieux du village de jeter un œil à cette tradition guerrière qui entretenait la réputation barbare des Kaguya.

La foule devenait de plus en plus compacte. Le balafré joua des épaules pour se frayer un chemin, avant d'arriver dans un désert immaculé. Le centre de l'arène. Autour de lui, les gens murmuraient. Le Chūnin devinait aisément que l'annonce de l'Agni Kai avait déjà fait le tour du quartier avant son arrivée. Mais le brouhaha ambiant plongea Shitekka dans une sorte de bulle. Après avoir observé longuement le sable blanc que ses pas foulaient, il leva la tête. Sur l'estrade lui faisant face, Il l'attendait.

Spoiler:
 

Le balafré resta silencieux. Les poings serrés, il prit une grande inspiration. Ses pensées allèrent à sa mère; sans elle, il ne serait pas là. Enfin, ses yeux fixèrent fermement son grand-père.

« Me voilà, Kaguya-nispa. Je suis prêt. »

Note:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mar 7 Jan 2020 - 20:07
Il y a des hommes dont le nom marque l’histoire, agissant tels des héros pendant les guerres que ce monde ne cesse d’engendrer, vainquant ennemi après ennemi pour prouver leur supériorité, et finalement se tenir au sommet. Le sommet est malheureusement étroit, et une seule personne peut s’y tenir, ce qui est le cas pour Kagai Inja. Mais cela ne veut pas dire que tous les autres déméritent pour autant. Les chefs de clan du village de Kiri, par exemple, sont tous de vaillants guerriers, qu’il s’agisse de Nobuatsu Saji, Yuki Kaya ou Kaguya Renzaburô, qui pourraient prétendre au titre d’Ombre de la brume. Et sous eux se tiennent d’autres guerriers encore, bien plus nombreux, dont le but principal est de prendre leur place, tôt ou tard. Shitekka en fait partie, bien sûr, mais lui n’est qu’à la première marche du long escalier qui un jour le mènera peut-être à la place de son grand père.

Celui qui a déjà gravi nombre de marches, c’est Kaguya Tanosuke. Grand vétéran lors des combats ayant opposé les trois clans à la criminalité de Mizu, il s’est illustré tout ce temps par ses capacités osseuses hors du commun, en faisant l’homme de confiance et garde du corps du chef de clan. Il sait tout des plans de son maître, de ce qu’il a fait, ce qu’il fait et ce qu’il fera, et sa fidélité est si grande qu’il sera impossible d’obtenir quoi que ce soit de lui, même en le torturant. En fait, il opterait pour le suicide, si la situation se présentait. A l’apparence froide, ce shinobi garde un tempérament calme, et est capable de tuer son adversaire sans faire preuve d’aucune satisfaction, peu importe à quel point l’autre fini mutilé.


Kaguya Tanosuke:
 


Voici donc qui sera l’opposant de Shitekka lors de cet Agni Kai. Un homme à la chevelure blanche et aux traits sévères, de taille légèrement au-dessus de la moyenne avec son mètre quatre-vingt-cinq, et de corpulence assez solide, son corps étant sculpté dans une masse de soixante-dix-sept kilos. Il s’avance sans trop d’hésitations, n’échangeant qu’un regard avec le chef de clan, qui lui a donné des consignes très claires : ne le laisse pas gagner volontairement, mais essaie de ne pas le tuer pour autant. Une demande assez étrange et complexe pour un homme qui a si souvent été chargé de tuer ses adversaires sans poser de questions. Mais cette fois, il s’agit d’un Kaguya, et pas n’importe lequel. Malgré la déception qu’il est pour son grand père, il reste ce qu’il est, et le sang qui coule dans ses veines est précieux. Se dressant devant le sang-mêlé, le combattant osseux de sang pur ne lui adresse ni sourire, ni mimique pouvant détailler une quelconque haine à son égard, il ne le déteste pas, à même titre qu’il ne l’aime pas particulièrement. La neutralité totale, dans un combat qui n’est pas censé amener de rancœur entre les deux hommes, mais juste prouver la valeur de celui qui a été convoqué.


Si Renzaburô m’envoie, c’est que tu as dû progresser énormément depuis ton combat contre Shintaro. Ou alors l’espère-t-il. Livrons un combat qui saura ravir le clan, et honorer ton grand père.

La foule est plus grande que ce qui était prévu, mais cela ne rendra le résultat que plus beau. Si Shitekka est vainqueur, personne ne pourra nier sa puissance, et il fera sans doute un premier pas vers une place qu’il envisage peut-être de prendre, ou pas. S’il échoue, il vaudrait mieux pour lui que les Urumis le considèrent comme l’un des leurs, car ce clan n’oubliera pas ce jour.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Sesshū
Kaguya Sesshū

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mar 7 Jan 2020 - 22:24
Le jugement dernier ft. Clan Kaguya

Nous y voilà enfin. L'Agni Kai tant présagé de Kaguya Shitekka. L'épreuve séculaire mêlant bravoure et honneur, force et respect, devoir et tradition. Pendant tant de mois déjà, et ce depuis la première occurence du « combat des maîtres », l'augure avait apporté son aide au sang-mêlé Urumi afin qu'il se prépare au mieux à cette effroyable échéance. Maintes fois, le bâtard avait prouvé sa valeur. Aux yeux du Prédicateur, il était prêt à montrer au clan entier qu'il était digne de lui, comme du Domaine l'accueillant. Ce n'était plus qu'une question de temps. Un délai soumis à la seule décision de Renzaburô, l'uji no kami du clan Kaguya, et grand-père biologique de l'Urumi, qui n'avait donné aucun indice sur cette seconde édition.

Sesshū redoutait ce moment. Le sort de son frère d'os ne le souciait guère – non pas parce qu'il se fichait de son intégrité, mais parce qu'il était persuadé que le guerrier-né allait envoûter l'arène. L'augure s'en était assuré de lui-même. Non ; Sesshū redoutait ce moment pour deux simples raisons. La première : il lui avait été proposé une place honorifique aux côtés du chef de clan, grâce à son nouveau statut de Prédicateur, concrétisant une vie de dure labeur pour réaliser le rêve de son feu maître. Des projecteurs dont il n'était pas encore habitué à accuser. Un rôle au devant de la scène allant de pair avec sa progression croissante au sein du clan, comme dans les rangs de Kiri la Grande. Une lente évolution implacable, et pourtant si rapide, ayant pris de court le guerrier-né sans ambition.

Et la seconde raison, alors ? Celle-ci était... bien plus grave. Il y a des lunes de cela, lors d'une entrevue avec un enfant de l'os et Jônin de la Brume, Kaguya Obun, l'augure fut impliqué dans une affaire noire d'importance capitale, qui mettait assurément l'amour du clan en péril. Une sombre histoire dont Shitekka faisait partie de la maigre poignée d'élus placés sous confidence. Allait-il se servir de cette tribune pour révéler le secret au grand jour ? Sesshū préférait ne pas penser à cela. Il ne voulait pas être contraint de défendre un acte aussi condamnable, malgré son allégeance inexorable au clan, et à son chef en fonction.

Ainsi, ce jour-là, le Prédicateur rêvait d'accélérer le temps. Néanmoins, il s'enquit à sourire ; et habilla son visage d'une fierté incommensurable pour accueillir ses frères et sœurs, malgré la silhouette austère de Renzaburô à ses côtés. Et pour cause – pour le moment du moins – cet Agni Kai était placé sous le signe du respect des traditions. En attendant la fin.

Lorsque le regard de Sesshū croisa celui de Shitekka, il hocha simplement de la tête, de haut en bas. Un salut solennel empreint de respect, qu'il n'avait jamais caché aux autres membres du clan, comme à son propre chef. Mais il ne se permit pas d'en faire davantage. Il était là, lui, le Prédicateur. La nouvelle figure spirituelle du clan, neutre, fraternelle, impartiale – qui n'avait d'yeux que pour l'unité absolue du clan. Par chance, l'un des problèmes épineux qui divergeait les esprits des enfants de l'os, alias le cas de l'étranger Urumi désirant être nationalisé Kaguya, allait se résoudre au cours de ce combat déjà devenu historique.

Fais honneur aux tiens, Shitekka, pensa simplement l'augure.

Ainsi commençait la conclusion d'un arc ayant déjà trop duré.

_________________

Le Jugement dernier [Libre]   1200px-Aries.svg
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5395-kaguya-sesshu-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe-fermee https://www.ascentofshinobi.com/t5408-kaguya-sesshu#42969
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mar 7 Jan 2020 - 22:46
La blonde aux yeux grisâtres s'entraînait depuis l'aube dans le dojo, perfectionnant comme souvent son kenjutsu. Des katas répétés inlassablement, dans le vide ou sur un mannequin selon les mouvements. Elle faisait ainsi travailler ses muscles, cherchant une fluidité toujours plus grande, une vitesse plus impressionnante. C'était là ses deux objectifs principaux. Mais alors que les premiers arrivants matinaux se présentaient au Grand Dojo les uns après les autres, ce fut Kamiko qui accourut vers la sabreuse, essoufflée. Les mains sur les hanches, la combattante à mains nues avec qui elle s'entraînait se redressa un peu, avec des étoiles dans les yeux. Elle était toute excitée comme une enfant à l'approche d'un festival d'été.

« Eh Miyu'... T'es pas au courant ? Il y a un truc chez les Kaguya aujourd'hui. Ça à l'air super important !
- Ouais et ?..
- J'ai pas exactement compris ce que c'est mais ce qui est sûr, c'est qu'il va y avoir du combat. De haut niveau ! J'suis sûre que si on se glisse par là personne nous verra. Regarde ! »

Dans la foulée, la brune aux yeux chocolat avait sortit sa carte sommaire du village qu'elle traînait toujours avec elle. Il y avait tout un tas de signes ajoutés dessus, ce qui la rendait presque illisible mais pour la combattante, elle semblait parfaitement claire. Kamiko prit le temps de lui situer le Dojo et le Palais de la Brume avant de lui montrer l'endroit qui était d'ailleurs couvert de croix et de ronds de différentes couleurs.

« C'est là regarde ! Ça va être trop cool, tu m'accompagnes ?! »

Miyuki n'était pas parmi les plus prudents des sabreurs, mais elle avait tout de même quelques notions de ce qui pouvait lui porter préjudice. Cependant, la tentation était trop forte. Elle fit malgré tout mine de réfléchir pour ne pas avouer cette envie qui s'était emparée d'elle un peu trop facilement malgré la mission dont elle avait la charge -On était sensé être plutôt mature et sérieux pour s'occuper d'une des Épées Légendaires. Puis elle hocha la tête, toujours avec une certaine retenue comparé aux sentiments qui l'habitaient. Le sourire moqueur de Kamiko montrait malheureusement qu'elle n'était pas dupe et elle mit une petite tape sur l'épaule de la Mawehara.

« Personne t'en voudra Miyu, t'en fais pas. »
- Je sais Miko... Je sais... »

Rangeant rapidement ses affaires et enfilant sa tenue ample pour être moins remarquable que dans son armure officielle ou son kimono blanc d'entraînement, la manipulatrice de Senritsu accompagna en vitesse sa camarade. Une foule était déjà présente sur les lieux, le duel allait sans doute bientôt commencer. Il leur fallait trouver un point en hauteur qui leur permettrait de voir toute la scène. S'éloignant donc un peu, elles grimpèrent sur un toit puis de proche en proche, elles revinrent vers le lieu de l'Agni Kai.

Assises sur l'un des toits les plus proches, dans l'ombre d'une imposante cheminée, le duo se faisait plutôt discret, attendant le lancement de l'affrontement. Une zone assez large leur était réservée au centre de la place, libre de tout badaud. Soudain, sa partenaire lui tapota l'épaule et lui chuchota à l'oreille.

« Tu préfères lequel Miyu' ?
- Hein ? Mais qu'est c'que tu racontes ? T'as pris de l'herbe ou quoi ? Allez tais-toi un peu et concentre-toi. Ça va aller vite je pense.
- Pas très romantique hein ? Moi j'ai une préférence pour celui aux cheveux blancs. Il a cet air de bad guy tu sais, ce genre de racaille sexy qui est prêt à tout pour te protéger et qui le fera comme si c'était super facile.
- T'as pas bientôt fini ? Allez là, laisse moi regarder tranquille au moins Miko'. »

Levant les yeux au ciel, la sabreuse se demandait comment Kamiko pouvait être aussi sérieuse par rapport aux entraînements et aux combats mais devenir comme... ça... dès qu'il était question d'hommes plutôt bien sur eux. Bien plus fixée sur ce qu'elle venait de découvrir que sa comparse, Miyuki cessa toute interaction avec elle pour uniquement observer le combat et chacun des mouvements des deux participants. Elles avaient des places de choix, ce n'était pas le moment de se faire remarquer et virer de là par un quelconque vieux trop rigoriste.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Kaguya Yura
Kaguya Yura

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Ven 10 Jan 2020 - 21:16
Le Jugement dernier [Libre]   Tx73

Le respect des traditions est une valeur fondamentale à la préservation du clan Kaguya. Pour un clan aussi bourru et agressif, si les lois n'existaient pas, il y a fort longtemps que les membres du clan se serait déchiré et que les maîtres du Shikotsumyaku se serait éteint. Parmi ces lois, l'une d'elles est la clef de voûte du clan autour de laquelle, toutes les autres lois s'appliquent ; l'Agni Kai. Un duel judiciaire apportant la réponse juridique adéquate à la force des poings. Aussi vieux que le sont les Kaguya, ce duel est devenu monnaie courante pour le clan, offrant un spectacle unique en son genre.

Ce jour-là, un événement particulier provoqua l'Agni Kai. Un individu extérieur au clan, capable de faire usage du Shikotsumyaku souhaite prouver sa valeur et se faire accepter... Un rejeton venu réclamer sa place, en somme. Tu ne savais pas quoi penser de ce dernier... Tu ne l'avais jamais rencontré, mais l'idée de ne pas être un sang pur te rebutait au plus profond de ton être. Un Kaguya ne pouvait être imparfait et de cela, tu ne comprenais pas qu'on lui accorde le droit à l'Agni Kai. Mais le duel avait été déclaré et nul ne pourrait jamais remettre en doute sa finalité.

Ne ratant aucun de ces duels depuis ton enfance, tu n'avais bien entendu pas l'intention de déroger à tes habitudes, profitant de la situation pour observer deux puissants Kaguya s'affronter et t'offrant une leçon gratuite. Ce jour-là, tu t'étais installé dans les tribunes, patientant dans le silence mortuaires régnant au travers de l'immense salle. Telle une cérémonie, il était important de ne pas perturber l'ouverture de l'Agni Kai. Si la foule pouvait se déchaîner durant un combat, dans ses prémices, le silence était d'or.

Te retournant, tu observas celui qui fut au centre de toutes les attentions... Shitekka. Ne prêtant aucune attention à son physique, tu portas ton attention sur le regard de ce dernier... Concentré, prêt à jouer sa vie. Un sentiment commun pour ceux invoquant l'Agni Kai, mais cette fois-ci, tu ressentis un sentiment plus puissant encore... Dans le silence le plus total, tu observas. L'heure n'allait pas tarder à sonner...

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8023-kaguya-yura-la-rose-sanglante-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8088-kiri-equipe-01-onkochishin-lecon-du-passe https://www.ascentofshinobi.com/t8081-kaguya-yura-une-rose-blanche-aux-epines-sombres
Kaguya Wutu-Fuku
Kaguya Wutu-Fuku

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Lun 13 Jan 2020 - 23:56
Wutu-Fuku se fait discret, sans pour autant être invisible. Il se sait peu estimé par ses “frères”, et sa présence dans le quartier Kaguya est assez rare pour être soulignée. Mais il reste un enfant de l'os, et personne n'a le moindre droit de l'empêcher de circuler en ces lieux. De plus, la réputation martiale de La Main de Kiri n'est plus à prouver : gare à l'impertinent qui oserait lui chercher des problèmes sur le chemin vers le centre du domaine. Car le Jônin a une destination bien précise, il ne vient pas ici en visite d'agrément. Si il prend la peine de venir dans son domaine clanique, c'est bien qu'il y est poussé.

Non pas qu'il y est forcé, même si la présence des Kaguyas à des événements comme les Agni Kai est “recommandée”. Pour ce que Wutu-Fuku peut bien en avoir à faire. Mais s'il est ici aujourd'hui, c'est bien car il ne peut pas se permettre de rater le combat de l'un des seuls autres utilisateures du Shikotsumyaku qu'il estime. Le bâtard. Le petit-fils de l'actuel chef de clan, Kaguya Renzaburo. Shitekka, le sang-mêlé.

Son ami.

L'arène est pleine. Tout le monde veut voir le bâtard de Renzaburô mordre la poussière. Ou réussir à prouver sa valeur, selon ce qu'ils pensent de l'Urumi. Wutu-Fuku arrive sans trop de problèmes à se trouver une place de choix pour assister à l'événement, quand bien même il est dévisagé à plusieurs reprises par d'autres spectateurs.

Shitekka est au centre de l'arène. Il fait face à Renzaburô, qui le surplombe depuis une estrade. Pas de discours, pas de joute verbale. Kaguya Tanosuke, un combattant qu'on ne présente plus, quitte le rang des spectateurs et vient faire face à Shitekka. L'Urumi aura fort à faire contre un adversaire de ce calibre. Ce ne sera pas facile. Mais Wutu-Fuku a confiance. Il sait que le jeune genin peu sûr de lui qu'il a rencontré lors d'un transfert de prisonnier a laissé sa place à un jeune homme robuste.

Quel que soit l'issu de ce duel, la vie de Shitekka ne sera plus jamais pareille.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3327-kaguya-wutu-fuku-termine https://www.ascentofshinobi.com/u800
Aditya
Aditya

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Ven 17 Jan 2020 - 21:26
Le jugement dernier

ft. Clan Kaguya


Automne 203, Domaine Kaguya, village de Kiri.


À l’aube d’une nouvelle après-midi couverte d’un éternel linceul brumeux, les pas d’Aditya pavaient silencieusement le chemin qui séparait l’humble temple du Bronze oxydé des quartiers majestueux du clan des enfants de l’os, qui lui étaient une nouvelle fois donné d’arpenter en tant qu’invité… ou tout du moins ce fut ce qui était convenu, au lendemain de son retour. Quelques temps avant que la mer ne l’emporte pour les contrées gelées du pays des Neiges, l’ascèse avait apporté son aide à Sesshū afin d’ériger les fondations de son rêve le plus cher ; celles d’un sanctuaire qui porterait sous son égide l’ombre discrète de ses enseignements en tant que Prédicateur, afin de rassembler ses pairs sous un drapeau commun.

Pourtant, au fur et à mesure que sa silhouette se rapprochait de l’enceinte du domaine, plus le doute s’instiguait dans son esprit quant à la légitimité de sa présence en ces lieux. De nombreux chevelures blanchâtres arpentaient les dédales de l’esplanade centrale, d’une manière bien différente et bien plus désordonnée que ne pouvait l’être le temps de leurs entraînements claniques, seule occasion où le blond avait été donné d’observer tant de membres réunis au même endroit. Ses sourcils se froncèrent entre curiosité et incompréhension lorsqu’il remarqua que tous revêtaient les tenues traditionnelles propres à leurs origines, y compris les plus jeunes. À l’instar des ordres monastiques, Aditya aurait presque pu supposer qu’il se tenait là un rituel dont son absence au sein du village avait failli à l’informer. Ses iris éthérées glissèrent sur la stature sévère de nombreux enfants de l’os postés aux portes du domaine avec une fierté indétrônable. La gravité de leur expression aurait pu le surprendre s’il n’avait pas déjà eu la chance de fouler ces terres qui n’appartenaient à nul autre. Pourtant, l’ascèse fut frappée la solennité que portait leur regard.

Tandis que sa marche ralentissait peu à peu, le bruit sourd de tambours que l’on frappait à intermittences régulières parvint à ses oreilles, épousant étrangement les mouvements de ses pas du fait de leur lenteur. Bientôt, sa cadence eut tôt ait de le mener auprès des Kaguyas qui semblaient attendre impatiemment son arrivée afin de connaître les raisons de sa présence ; et ce ne fut qu’à cet instant précis qu’Aditya réalisa à quel point sa silhouette pouvait trouver chez les leurs une familiarité certaine. Si les mèches d’or qui roulaient dans son dos n’étaient pas parées d’ivoire à l’instar des enfants de l’os, son sari opalin aurait tout aussi bien fait de passer pour une de ces tenues de cérémonie que tous portaient avec hardiesse.

Alors, lorsqu’il fut enfin face à ces vigiles de fortune, son échine se courba sous l’égide d’un profond respect ; quand bien même ce clan fier lui avaient autorisé à se joindre à ses enfants à quelques occasions exceptionnelles, le blond avait toujours mit un point d’honneur à s’assurer qu’il ne dispose pas pour autant d’un quelconque passe-droit. Et s’il vit dans leurs prunelles l’éclat d’une familiarité avec l’ascèse, il tâcha de ne pas l’utiliser à son avantage et s’exprimer comme il le devrait face à eux.

« Navré de vous déranger. J’aurai souhaité échanger quelques mots avec votre Prédicateur au sujet de la construction de son temple. », glissa-t-il posément.

Le blond les vit échanger un coup d’œil avant qu’ils ne s’expriment à lui en retour.

« Vous êtes celui qui lui vient en aide pour l’ériger, n’est-ce pas ? Aditya.
En effet., l’enfant de l’os glissa une main derrière sa nuque avant d’échanger à nouveau.
Je crains que les constructions n’avancent pas aujourd’hui, ni même demain. Un évènement important a lieu dans quelques instants au sein de l’esplanade centrale, tout le clan sera rassemblé. Néanmoins si vous souhaitez lui parler, vous devrez le trouver là-bas.
Ai-je votre permission pour cela ?
Notre prédicateur n’y verrait pas d’inconvénients.
Je vois. Merci pour votre sollicitude. »

Après s'être entiché d'un nouveau signe de tête respectueux, le blond reprit sa marche, bien que plus posée maintenant qu'il était conscient qu'il pénétrait cette fois-ci au cœur du domaine Kaguya pendant que celui-ci était en pleine préparation d'un événement majeur ; si leurs tenues lui avait glissé quelques indices à l'oreille plus tôt, les paroles de ses derniers interlocuteurs n'avaient fait que renforcer ses doutes. Mais alors même qu'il s'approchait de l'esplanade où trônaient une foule anonyme de Maîtres du Shikotsumyaku dont ne pourrait même rêver de connaître tous les noms, sa route fut fauchée par une silhouette infantile qui le heurta dans sa course. Instinctivement, ses paumes se posèrent sur ses épaules pour l'éviter de chuter... jusqu'à ce qu'il ne réalise que ces cheveux violacés ne pouvait appartenir qu'à une connaissance familière ; et avant même qu'il ne lui adresse quelques mots, la jeune enfant s'empara du flambeau de parole.

« Aditya ? Mais qu'est-ce que tu fais ici ? »

Malgré l'air décontenancé qui trônait sur le visage de Chihiro, le blond n'avait aucun mal à déceler cette même expression solennelle qui fronçait ses sourcils et qui pinçaient ses lèvres d'inquiétude. Ses cheveux étaient tressés d'une bien étrange manière, mais qui lui rappelait indéniablement les coiffes traditionnelles propres à son clan. Quel que soit cet événement, il était indéniable qu'il portait en le cœur de chacun de ses adeptes une importance capitale, si ce n'est vitale. Alors, il s'adressa à elle de la même voix posée, bien décidé à apaiser celle qui se disait un jour apte à devenir plus forte que Feffhū.

« Je venais parler à ton maître, Sesshū. Saurais-tu où il se trouve ?
Il doit être aux alentours de l'arène, comme tous les autres. Mais tu n'auras pas le temps de lui adresser la parole, l'Agni Kai va commencer. »

Ce fut au tour de l'ascèse de froncer les sourcils face aux dires de la cadette. Agni Kai ? Avant même qu'il ne put la questionner sur la signification de ces dires, elle se saisit de son poignet en enroulant sa poigne autour de celui-ci ; douce, mais sans perdre en fermeté, à l'image de son caractère limpide et de l'héritage Kaguya qui marquait son être.

« Tu devrais rester avec moi, personne ne viendra t'embêter. C'est assez rare que des étrangers y assistent, mais si tu restes discret, tout ira bien. »

Aditya se contenta de lui répondre d'un signe de tête silencieux ; sans tarder, elle guida leurs pas vers l'esplanade, jusqu'à se frayer un chemin aux abords de l'arène. C'est à cet instant que son regard capta les traits familiers de Sesshū, ainsi que de Wutu-Fuku qui eux aussi, faisaient partis de l'assemblés. Bien d'autres membres du clan s'étaient rassemblés ici, d'un nombre si important que le blond se demanda s'il ne se trouvait pas ici la totalité des enfants de l'os... jusqu'à ce que finalement, le visage d'un autre Kaguya ne se dérobe sous ses yeux. Celui de Shitekka. La dernière fois que ces iris dorées ne lui avaient fait face, il se souvenait les avoir contemplés voilés par le linceul de l'alcool. Aujourd'hui, il n'y trônait que la détermination. Son attention glissa sur les symboles tribaux qui se dessinaient de leurs fils de laine sur ses vêtements, dont les couleurs tranchaient définitivement avec ce groupuscule immaculé. Était-ce là un quelconque hommage à ces déités qu'il chérissait tant, ces Kamuys dont il lui avait conté toute la grandeur lors de leur première rencontre ? Aditya n'aurait pu en être certain ; pourtant, il était indéniable que ces dessins abstraits n'étaient en rien liés au clan des Maîtres du Shikotsumyaku.

« En quoi est-ce que cela consiste, exactement ?, murmura l'ascèse lorsqu'il vit la silhouette d'un nouveau Kaguya s'installer face à l'Urumi, bien que plus vieux.
C'est un combat, auquel nous sommes tous obligés d'y assister., répondit-elle, gravement. Un combat pour l'honneur. »

Devant le mutisme de l'ascèse, elle poursuivit sur un ton faible, sans craindre de gêner le reste de ses pairs.

« Il déterminera s'il est l'un des nôtres.
...L'un des vôtres ?, répéta-t-il, surpris à l'idée que l'adorateur des Kamuys ne soit pas d'ores et déjà considéré comme un membre du clan. Son ton de voix fut marqué par l'inquiétude, l'espace d'un instant.Qu'adviendra-t-il de lui s'il échoue ? »

Le regard de Chihiro croisa le sien dès lors que le bruit de ses paroles fut absout dans le silence ; il était empreint d'une noblesse certaine, sous couvert de dignité. Pourtant, elle lui ôta ce droit avant de lui répondre, dardant ses iris pourpre sur l'arène.

« Il risquera l’exil. »

Le tintement sourd d’un gong sonna la fin de leur échange.



_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Sam 18 Jan 2020 - 18:29

Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

La pression ne cessait de s'intensifier dans l'arène. Seul, exposé à la vue de tous, Shitekka était en permanence fusillé du regard. Détracteurs du bâtard comme alliés s'étaient aujourd'hui rassemblés. Malgré leurs divergences, tous venaient pour la même chose : assister ou nom au sacre d'un enfant de l'os sur le champ de bataille. L'Agni Kai était plus qu'un simple duel judiciaire; il était le baptême martial d'un Kaguya. L'expression la plus sacrée de sa maestria de l'Impulsion mortelle des os.

Isolé sur cet îlot de sable blanc, le Kaguya de sang-mêlé se plongeait dans une sorte de transe. Une méditation debout, pour se préparer au grand saut vers l'inconnu. Cet état de plénitude guerrière confrontait les deux racines familiales du Kirijin. L'enfant de Saroruncasi psalmodiait intérieurement quelques prières, dirigées vers les déités les plus précieuses du panthéon Urumi. Il aurait été malvenu de connecter ses pensées avec le monde des kamuys par la création d'un inaw rituel à partir de ses os. Aussi se contenta-t-il d'invoquer le soutien des gardiens de la nature, pour l'assister dans cette épreuve cruciale. En parallèle, les tambours de guerre rythmaient la cérémonie. Leurs battements pulsaient à travers l'esprit du Kaguya. Son âme se connectait aux lieux et les esprits qui les occupaient.

Bientôt, son opposant se présenta à lui. Trahi par ses pas s'enfonçant légèrement dans le sable, Kaguya Tanosuke apparut comme le champion choisi par Renzaburō. Shitekka ne le connaissait pas. Néanmoins, il avait déjà aperçu son visage à proximité de son grand-père à quelques reprises. Cela lui suffisait pour se faire une idée du personnage.

Lorsque son antagoniste prit la parole, l'Urumi ne réagit pas d'un pouce. Quand bien même Tanosuke apparaissait comme quelqu'un d'impartial dans le conflit opposant l'actuel chef de clan et son petit-fils, Shitekka n'en avait cure. Plus précisément, son attention resta dirigée vers une figure bien plus importante que ne l'était Tanosuke.

Plutôt que de se tourner vers son opposant, l'enfant de Saroruncasi resta fermement ancré face à son aïeul. Ses yeux le fixaient ardemment. Le véritable adversaire de Shitekka se tenait perché en haut de cette estrade. Tanosuke n'était que l'ombre projetée de Renzaburō, celui qui tirait les ficelles du clan, et des horreurs commises au nom de ce même clan. Cet affrontement n'était pas qu'un simple témoignage de force au nom d'un héritage clanique. Maintenant contraint de participer, Shitekka voyait cette démonstration comme le moyen d'envoyer un message fort à son ancêtre : Kaguya Renzaburō ne lui faisait pas peur.

Il y eut un léger silence, dont la longueur fut amplifiée par les échos des tambours. Après avoir intensément croisé le regard avec le Tigre d'Argent, il se tourna légèrement. Dans l'assemblée, quelques visages familiers de l'Urumi avaient pris place. Mais l'intense concentration qu'imposait cette rencontre, et l'oraison animiste du jeune homme floutèrent sa vision. Dorénavant, seul la silhouette de Tanosuke l'importait.

Avant que les hostilités ne commencent, Shitekka se rappela de tirer les enseignements des leçons passées. Il songea à son affrontement avec le Prédicateur. Sa main désigna l'assemblée d'un quart de cercle, bras tendu, tandis qu'il joignait le geste à la parole, d'un air assuré.

« Je vous invite à reculer. Tous. »
Il se doutait que la fierté des Kaguya firent hésiter certains à agir. Après tout, même en étant proche des combattants, la plupart se sentait en mesure de se défendre au dernier moment d'une quelconque phalange perdue. Mais au vu de son répertoire de techniques, il ne tenait pas à prendre ce pari avec l'ensemble des spectateurs. Ainsi, une fois sa remarque prise en considération, Shitekka se tint prêt pour honorer contre son gré son Agni Kai.

Comme pour précipiter la rencontre, un imposant gong retentit. Tiré de ses pensées, Shitekka tourna la tête vers l'origine de ce son avant de se replonger complètement dans ce combat qui venait de débuter. Puis il passa à l'assaut. Sa main droite préleva dans son étui trois kunais qu'il lança l'instant d'après sur Tanosuke. Sa première action constituait déjà une insulte à l'héritage martial des Kaguya : plutôt que d'utiliser son squelette comme une arme, il se fiait à l'acier. Shitekka tira deux projectiles, puis envoya le troisième avec un léger retard. Son objectif ne constituait en rien une tentative offensive : l'enfant de Saroruncasi avait une autre idée en tête.

Le temps que son adversaire réagisse, il décida au même moment de prendre du recul, afin d'observer une distance appréciable à ses yeux. Par la suite, sa main gauche vint chercher discrètement un sceau explosif dans sa sacoche. Une impulsion de chakra traversa son dos; un cliquetis organique s'organisa à la base de ce dernier. Avec une dextérité digne d'un prestidigitateur, le Kaguya fit disparaître la note de sa main si tôt cette même dextre trouvant le chemin de son dos nu. Ceci fait, Shitekka adopta une posture défensive, ses bras couvrant son torse. Tanosuke pouvait venir l'attaquer comme bon lui semblait: le balafré l'attendait dorénavant de pied ferme.


tl;dr:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Ven 24 Jan 2020 - 19:41
La foule est calme, tous savent qu’il ne faut pas parler outre mesure, il ne s’agit pas d’une fête, ni d’un événement joyeux, mais bien de l’Agni Kai, et pas le moins controversé de l’histoire du clan. Quoi qu’il en soit, en cas de victoire du brun, plus personne n’aura le droit de le dénigrer. Bien sûr, tous pourront penser ce qu’ils veulent, mais dans un cadre officiel, il deviendra pratiquement impossible de décrédibiliser le jeune Shitekka pour ses origines considérées comme impures par une majorité des Kaguya. Encore faut-il qu’il batte cet homme connu de tous, mais aussi assez mystérieux. Sans avoir combattu à ses côtés durant la libération de Mizu, il n’est pas aisé de connaître les capacités de Tanosuke, qui reste un homme discret depuis quelques temps. Les proches du chef de clan sauront que son homme de confiance a eu tendance à beaucoup disparaître, depuis le début de l’année, pour des raisons que tous ignorent.

Enfin, l’heure vient pour les deux combattants de l’os de se faire face. Le terrain n’est pas immense, mais tout de même assez grand pour qu’une notion de combat à distance soit envisageable. Cela n’a cela dit aucun intérêt lorsque les deux combattants sont, de nature, plus orientés sur le combat au corps à corps. Les capacités de l’Urumi sont inconnues de Tanosuke, qui n’a pas demandé d’informations à son sujet avant le combat, afin de respecter un certain fair-play lors de cet affrontement. Pour sa part, l’immaculé est à la fois un Kaguya et un shinobi accompli, qui arrive donc à marier sa maîtrise du Shikotsumakyu avec ses affinités élémentaires dans de beaux enchaînements. Il pourra peut-être montrer l’étendue de son pouvoir si Shitekka tient la route.

A ce propos, c’est celui qui veut prouver sa valeur qui lance les hostilités. Rien de bien étonnant à cela, après le gong, il n’y a plus de raisons de patienter. Si le vrai Kaguya a décidé de laisser la chance à son opposant de débuter ce duel, c’est aussi une façon de lui dire qu’il lui reste inférieur, et que ses attaques ne font pas peur au fier guerrier de l’os qu’il est. Le jeune urumi décide de commencer par une technique des plus basiques, qui n’est d’ailleurs même pas une technique. Tanosuke laisse s’allonger son cubitus en dehors de sa peau pour parer les deux premiers projectiles, et le troisième, bien qu’à un rythme différent, ne réussit pas à tromper les mouvements de l’expert en taijutsu. Tandis que son os reprend place, le Kaguya avance d’un pas tout en levant son bras. La première règle dans un combat est de jauger son adversaire, et ici le brun ne semble pas décidé à foncer tête baissée pour se faire empaler, alors l’immaculé commence par un simple jutsu de mi-distance en envoyant dix de ses phalanges vers Shitekka, à une vitesse lui laissant largement le temps de réagir. Le plus intéressant viendra au moment des prochaines actions, sans doute, et le héros du clan de l’os ne compte pas laisser le public s’endormir. Qu’en est-il pour l’étranger ?

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Dim 26 Jan 2020 - 20:58
Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

Aucun doute pour Shitekka : ce dernier était dorénavant immergé pleinement dans le rythme de la bataille. Sa vue se focalisa sur la silhouette de Tanosuke. Le public l'entourant ne se traduisait plus par une assemblée de visages différents, mais par une barrière humaine, une limite à son affrontement qu'il ne devait pas franchir, lui et ses techniques. Lorsque ses trois kunais fusèrent sur son adversaire, son ouïe se limita aux perceptions environnantes. Le battement des tambours, avant qu'il ne s'apaise, ne l'atteignait plus à présent. Seul les percussions de son cœur rythmaient à présent le jeune guerrier.

Sa première salve de projectiles se heurta sans grande surprise à une résistance de la part du champion de Renzaburō. Shitekka se souciait peu des dégâts potentiels des kunais; seule la diversion occasionnée l'intéressait véritablement. Puis vint le moment de la contre-attaque. Pour ouvrir le bal, Tanosuke se contenta de faire un pas avant d'employer la technique des phalanges perforantes. Un des rares jutsus du répertoire classique Kaguya se basant à distance. Grâce à la distance accumulée entre les deux hommes, l'enfant de Saroruncasi n'eut aucun mal à voir l'attaque venir, d'autant que son antagoniste laissait apparaître une gestuelle claire et franche. Son chakra bourdonna à travers ses bras. Soudainement, une éruption d'os craquela les chairs, fendit la peau. Hérissé d'une cohorte d'épieux organiques, le Chūnin apposa en croix ses deux avant-bras face à lui avant de balayer les dix projectiles qui lui firent face.

Les phalanges ricochèrent pour certaines contre les os à l'air libre. Une balle perdue alla jusqu'à frôler sa joue; la rotation du projectile laissa dans son sillage une fine trainée sanglante. D'autres s'écrasèrent contre ce bouquet d'os. Shitekka venait de faire une démonstration convainquante d'une des bases du Shikotsumyaku : la danse du Mélèze. Avec cette approche défensive du Karamatsu no Mai, Shitekka fit honneur à cette tradition séculaire voulant initier les jeunes pousses du clan au Shikotsumyaku par le biais du Mélèze. Cette même performance n'était pas sans rappeler son premier duel judiciaire, au cours duquel il fut bien incapable de prouver son héritage maternel. Il ne maîtrisait pas totalement le Karamatsu no Mai; voilà qu'aujourd'hui l'épreuve fut accomplie.

Sans perdre de temps à chercher l'approbation du Prédicateur, ou bien encore de défier du regard son grand-père, Shitekka se concentra sur la bataille qui l'opposait au champion de Renzaburō. Un bref coup d’œil sur les pieds de Tanosuke le rassura de la distance les séparant. L'occasion était trop belle pour ne pas en profiter : le balafré réagit aussitôt, kunai en main. Tandis que son chakra affluait dans son index, le Kaguya de sang-mêlé répéta la même attaque que précédemment, à savoir : lancer un simple kunai sur son adversaire. Mais dès lors que la dague de fer fendit l'air, Shitekka en profita pour mobiliser l'élément de l'Ape-huci, kamuy du foyer dans son même index, avant de passer réellement à l'offensive.

Après avoir mobilisé les os de ses bras, désormais résorbés, ce fut au tour de son doigt d'être sollicité. Plutôt que d'envoyer dix phalanges sur son adversaire, le balafré se contenta d'en envoyer une seule, très rapide, sur ce dernier. Ce même projectile revêtait par ailleurs une surprise insoupçonnée : couverte d'un chakra de feu, au moindre contact la balle d'os était prête à libérer une violente gerbe de flammes. De quoi surprendre aussi bien son opposant que les spectateurs observant attentivement les échanges de coups depuis quelques minutes.


tl;dr:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mar 28 Jan 2020 - 19:34
Les projectiles de Tanosuke partent de manière assez droite et nette vers Shitekka. Dire que le Kaguya avait un plan pré établi serait mentir, il compte simplement regarder ce que sait faire le sang mêlé et s’adapter. D’une manière assez basique, le Kaguya pur-sang possède un ensemble de stratégies de base qu’il peut adopter au cours de ses combats, et l’une d’entre elles nécessite de sortir un poil des conventions de son clan. Cela a d’ailleurs été un sujet de discorde, durant des années, entre Renzaburô et lui-même, mais ce-dernier est un guerrier avant d’être un guerrier de l’os, et pour lui, la victoire est le premier objectif dans un combat. Il n’en reste pas moins attaché aux valeurs de son clan, et son répertoire de techniques est composé en majorité d’artifices liés à son ossature. Cependant, l’idée qu’il a déjà imaginée contre l’Urumi est un poil différente de ce que le public pourrait penser.

Sans trop de difficulté, les phalanges de l’immaculé sont parées par une technique assez connue de tous, dans l’assemblée, et cela n’étonne pas vraiment le héros de guerre. Il regarde ses propres os ricocher contre ceux de son adversaire, et ne prépare rien en attendant les prochains gestes du brun. Celui-ci emploie alors une technique un peu similaire à celle de Tanosuke, mais n’envoie qu’une phalange, et la vitesse semble étonnante. Cette phalange est envoyée juste après un kunaï, ce qui peut être dangereux, si le blanc tente de parer l'arme métallique. Ajoutant un peu de chakra sous ses pieds, le jeune homme décide d’employer une autre solution pour contrer cette nouvelle double attaque. Cela lui évitera notamment de devoir faire sortir un nouvel os de son corps, mais pourra aussi lui permettre de mettre en place ce qu’il espère faire. Il bondit donc, laissant le projectile foncer dans la foule, qui ferait mieux de ne pas le prendre de plein fouet.

Sans s’inquiéter de ce qu’il se passe dans son dos – ce qui pourrait être une erreur en cas d’attaque boomerang – le guerrier osseux effectue une série de mudras, avant de poser une main au sol. Pas d’os, cette fois, peut-être que cela surprendra Shitekka, ou pas, peu importe. Quoi qu’il en soit, le terrain tout entier, délimité par le public, se retrouve recouvert d’une épaisse couche de boue, du genre de celles qui gênent grandement les mouvements de toute personne présente. Cela inclue bien sûr son utilisateur, qui laisse une fine couche de chakra recouvrir le dessous de son pied, lui permettant de se déplacer sur ce sol comme si de rien n’était. Règle numéro un en combat : restreindre les mouvements de son adversaire. Pour ce combattant émérite, lancer des attaques à tout va rend la tâche facile à ses ennemis, alors qu’en les entravant, on limite leurs possibilités. Enfin, tout bon shinobi sait se tenir sur ce genre de surfaces, alors celui qui veut prouver sa valeur ici saura sans doute s’en défaire.



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Dim 2 Fév 2020 - 22:46
Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

Jusqu'à présent, le balafré n'avait pas tenu compte des capacités de son adversaire. Son plan d'attaque ne prenait en compte que ses déplacements et ses actions. Les connaissances de Shitekka concernant Tanosuke se limitaient à sa réputation, ainsi qu'à sa qualité de champion de Renzaburō. Mais rapidement, alors que ce même antagoniste déjoua l'offensive du Kaguya de sang-mêlé, Shitekka réalisa qu'il devrait prendre en considération les réflexes de son ennemi. Alors que sa phalange fusait à toute allure sur lui, le piège du kunai ne suffit pas à déstabiliser Tanosuke qui fit d'une pierre deux coups. Une impulsion de chakra guida ses mouvements, tandis que ses jambes trouvèrent la force nécessaire pour l'envoyer dans les airs à distance raisonnable du kunai et de la phalange qui l'accompagnait dans son sillage.

Une pointe d'amertume vint frustrer en silence Shitekka. Attentif, il observa la réplique de Tanosuke qui préparait un jutsu au moyen d'une série de signes incantatoires. Si les mudras employés n'évoquèrent rien de particulier auprès de l'adepte du Doton, la gestuelle qui suivit alerta rapidement ce dernier. La dextre apposée au sol de Tanosuke invita le sable à se mouvoir. Bientôt l'arène d'un blanc immaculé se ternit, alors que son contenant s'humidifiait en une sorte de boue pâteuse. Pour lui-même maîtriser une technique similaire, Shitekka se méfia de ce marécage grandissant qui menaçait sa stabilité au sol.

Grâce à cette connaissance préliminaire au duel judiciaire, le Kaguya de Saroruncasi fut en mesure d'établir une contre-attaque à la hauteur de l'enjeu de cet affrontement. Tout se déroula extrêmement vite; le Chūnin n'avait pas le droit à l'erreur. Une seule seconde d'inattention, et son plan se voyait compromis. Alors qu'il entama une série de mudras, ses pieds singèrent le bond de Tanosuke : en l'absence de chakra pour propulser son corps vers des sommets, son séjour en l'air ne fut que de quelques secondes. Le temps pour Shitekka d'achever à son tour une série de mudras et révéler au grand public son osmose avec la kamuy du foyer.

Les doigts croisés autour de sa bouche, Shitekka expulsa à ses pieds un trait de flammes dont l'intensité fut telle que bientôt le trait devint boule de feu. La puissance de l'attaque fit opposition à la gravité, alors que le mastodonte incandescent lécha la surface du marécage. Les flammes s'opposèrent à la boue, réduite à l'état de terre asséchée et éventrée par le passage de la boule de feu, tandis que le jutsu progressait rapidement en direction de Tanosuke. Bientôt, le balafré se reposa sur un lit de sable et de terre cuite, là où son adversaire devait lutter contre une impressionnante masse de flammes à l'important potentiel destructeur. Avec cette attaque, Shitekka comptait bien inverser la tendance, et forcer son antagoniste à accuser le coup en dépit des répercussions sur le public…


tl;dr:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Lun 3 Fév 2020 - 19:49
Tanosuke se rend compte assez vite de l’intellect de son adversaire. Alors qu’il tente une technique qui pourrait handicaper son adversaire, ce-dernier le contre d’une manière magistrale, qui fait sourire le blanc. Il espérait au moins le déranger pendant un tour, mais Shitekka émet un torrent de flammes qui ne laisse pas vraiment l’opportunité à la boue de faire son effet. D’ailleurs, de son côté, le Kaguya risque gros s’il ne se défend pas de l’attaque adverse. Il est donc temps pour lui de passer aux choses sérieuses, et de faire savoir à tous qu’il est un combattant de l’os avant toute chose. Certes, il a démontré qu’il maîtrise également ses affinités, mais son style de combat se base sur cette maîtrise des os, qui fera sans doute plaisir à Renzaburô. Une défense ultime appuyée sur son ossature, ce n’est pas un spectacle que l’on voit tous les jours, même au sein du clan Kaguya. Sans même un seul mûdra, le jeune homme se revêt intégralement de son squelette, étiré et tordu de toutes parts pour couvrir jusqu’à la plus petite parcelle de son corps, ne l’empêchant pas d’avoir vraiment chaud, et même quelques brûlures sur sa peau par endroits, mais lui sauvant la vie à coup sûr.

Alors que les flammes passent, se dirigeant vers le public, qui en tant que groupe averti parvient à se protéger, le champion du chef de clan contre-attaque instantanément, créant deux copies de lui-même – étant le seul revêtu d’une armure en partie détruite – qui se trouvent à sa droite et à sa gauche, prêts à intervenir. L’heure n’est plus à savoir qui est le plus fort avec ses os, mais plutôt à savoir qui est le plus fort tout court. Qu’il utilise le shikotsumyaku ou n’importe quelles autres capacités, si le brun gagne, personne ne pourra rien redire sur lui, de toutes façons. Une série de mudras plus tard – signal pour les copies de partie sur les côtés du soliste – Tanosuke enclenche la suite de son plan. Tuer l’Urumi n’est pas prévu aujourd’hui, et l’immaculé compte garder quelques secrets pour lui, au cas où, pour le futur. Après tout, rien ne dit que toutes les personnes en présence resteront éternellement des alliés, il est donc parfois intelligent de garder quelques tours dans son sac.

Prenant une grande inspiration, le Kaguya recrache alors un jet d’eau à très haute pression, qui part avec une vitesse folle vers son semblable. Si cette technique peut paraître simple, par sa linéarité, il faut tout de même retenir sa particularité : elle est avant tout faite pour repousser l’ennemi, et transpercer ses défenses. Si Shitekka sait résister à ça, il aura au moins prouvé qu’il n’est pas faible, au-delà de montrer qu’il a un répertoire technique assez impressionnant… Mais le public n’a encore rien vu, le brun doit réserver bien des surprises à son clan. La personne qui en attend le plus de lui pourrait d’ailleurs bien être son adversaire, ironiquement.



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mar 4 Fév 2020 - 23:04
Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

Le feu dévorait l'arène, ne laissant derrière lui qu'un cadavre de marécage. Autour, l'air calciné insupportait la foule, pour le plus grand plaisir de Shitekka qui insista sur la distance entre le public et le champ de bataille. Au milieu des flammes, une silhouette se dressait. Quelques courants chauds firent la lumière sur cette ombre d'ivoire : Tanosuke revêtait désormais sa carapace d'os. Générer une armure à partir de ses os constituait une prouesse parmi la Horde d'Os. Si la danse du Mélèze représentait la base du Shikotsumyaku, alors sa déclinaison en armure elle représentait la quintessence de l'impulsion mortelle des os.

Impossible pour Shitekka de constater la réelle étendue des dommages infligés à son opposant. Toutefois, observer une telle déflagration se ruer sur ce dernier et le condamner à encaisser ne le laissait pas indifférent. Malgré son visage ferme, travaillé par des mois de mahjong riichi et d'antipathie à l'égard de son propre clan, cette subtile victoire lui arracha un léger sourire. Ce ris s'effaça bien vite, alors que deux sosies de Tanosuke firent leur apparition pour épauler leur créateur. Pour le Kaguya de sang-mêlé, voir ces clones occuper l'espace nuisait à sa stratégie. Mais il n'eut guère le temps de songer à quelque repoussoir pour ces doppelgängers que le véritable Tanosuke passa à l'action.

Toujours équipé de son armure, le champion de Renzaburō menaça son opposant d'un violent trait d'eau fusant à toute allure. L'impact semblait imminent, lorsque dans un réflexe presque animal, le Kaguya de sang-mêlé se défendit. Malgré cette protection, l'Urumi fut bien incapable d'empêcher le jet d'eau de le propulser en arrière, tant la pression fut intense. Lorsque l'eau se dissipa, on put observer une volée de fragments projetés tout autour de Shitekka. Il n'y avait pas de sang. À la place, la physionomie toute entière de Shitekka avait changé. À son tour, il s'était éveillé à la danse du Lotus.


Spoiler:
 


L'exosquelette de Shitekka lui conféra une allure effrayante. Loin de l'Urumi portant fièrement son kaparamip, l'enfant de Saroruncasi renonçait à ses apparats pour embrasser les bienfaits du Shikotsumyaku. Pareil à un monstre d'ivoire, le Lotus enveloppa le balafré de ses pétales biscornus et robustes. Son flanc droit exposé, notamment au torse, révélait le point d'impact avec le canon aqueux : une imposante ecchymose se rependait sur sa peau. Comme si l'effroi de sa tenue ne suffisait pas, le Kaguya s'adonna bientôt à d'étranges murmures, que l'épaisseur de son heaume convertit en de sinistres litanies.

« An-koro seremakhi tani paxno tura usiskasma-po anki kanne okaj an. Nakan kusu taxne tam-pa un puke husko orovano urajki seremax-po ajjajkojufpa. Nax-an-kusu seremak utara hokure paxno sijupu rampo niste rampo ecijajkonde. »
Au même moment, ses mains composèrent une série de signes incantatoires. La pression gagna l'arène, alors jusqu'à présent accentuée par le silence. Les pas du Kaguya de sang-mêlé portèrent ce dernier quelques mètres supplémentaires en arrière, afin de conserver une distance supplémentaire avec Tanosuke et ses ombres. Soudain, l'homme en armure menaçante apposa sa main au sol. Plutôt que pantomimer son adversaire et de changer l'arène en sables mouvants, Shitekka adopta une approche bien plus offensive. Bientôt la terre gronda. Le sol trembla. Et avant que le public ne réalise concrètement ce qu'il se produisit, l'arène se souleva subitement, pareil à un piège à ours de pierre titanesque.
« Neva nen-ciki anoka nejaxka enciu anne jaxka. Tani asi seremak orovano niste ram onnaj ara niven rampo kamuj orovano ikonde ciki tu-jujfk'e-kumpe anaxka ohajne ram onnaj ne ampe ham ajjaj konde kumpene. »
Plongé dans une transe profonde, Shitekka laissa sa création se refermer sur Tanosuke et ses doublures. Les inquiétantes prières du Kaguya ne cessaient d'invoquer la guerre. Elles conditionnaient le balafré à la suite. Plus qu'un simple appel aux kamuys, ce récital ésotérique préparait la suite du combat, et peut-être… sa fin.


tl;dr:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Mer 5 Fév 2020 - 19:55
Le combat semble atteindre son paroxysme plus vite que prévu. Alors que le canon aqueux de Tanosuke part tout droit vers Shitekka, et que ses clones entament une course effrénée pour la suite de son plan, le brun ne semble pas vouloir se laisser faire. Le contraire aurait été étonnant, pour un fier guerrier de l’os. Il active à son tour une armure parfaite qui va lui permettre de résister presque totalement à l’attaque. Cela dépasse les attentes du champion de Renzaburô, qui ne s’attendait pas à voir le sang mêlé maîtriser jusqu’à la forme ultime de la défense du clan Kaguya. Dans les tribunes, on pourrait presque sentir le chef de clan bouillir, commençant à se demander si son plus vaillant guerrier va réellement battre son petit-fils ou non. De son côté, celui sur le terrain se moque de gagner ou de perdre, il sent son sang bouillonner et son rythme cardiaque accélérer, signe que le combat lui plait.

L’adversaire du jour réalise alors une série de mudras, coupant court à toute tentative d’attaque de la part des clones. De son côté, l’immaculé attend de voir l’action de son confrère pour réagir. Il fait bien, car toute l’arène – ou presque – semble se refermer sur lui. Les clones n’ont pas vraiment d’opportunités d’en réchapper, et son détruit assez vite, avant même que les morceaux de terre ne se rejoignent. De son côté, le guerrier ciblé n’a pas d’autre choix que de reformer son armure endommagée pour absorber une partie du choc. Se protégeant au mieux, il encaisse néanmoins l’attaque, et sent son armure se fracturer en plusieurs endroits, l’aidant cependant à obtenir un léger répit mais surtout à survivre à l’assaut. Soufflant un coup, le héros de guerre est déjà prêt pour sa prochaine attaque. Sa vision est troublée par le choc, et son état un peu préoccupant, même s'il est encore capable de se battre. Il ne lui restera plus tellement d'options après, ce qui ne veut pas dire qu'il est fini pour autant. Néanmoins, la prochaine attaque sera critique. En fait, l’urumi pourrait même en mourir s’il n’est pas réactif.

Usant de sa maîtrise de son ossature à son plein potentiel, Tanosuke fait sortir ses os de toutes parts de son corps, et ceux-ci s’allongent dans toutes les directions, sur une large zone, détruisant les restes de la technique de son adversaire qui l’entourent encore, mais ne s’arrêtant pas à cela. Dans cette situation, celui qui participe à l’Agni Kai devra survivre à une multitude d'os qui ne lui laisseront pas une grande marge de manœuvre. La fatigue physique et les blessures de Tanosuke ne lui donneront pas la chance de continuer ce combat pendant encore très longtemps, mais il a une dernière corde à son arc à utiliser, au cas où, autant dire que, sous les yeux de Renzaburô, Shitekka n’est plus très loin d’une victoire rapide, si toutefois il survit.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Sam 8 Fév 2020 - 16:08
Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

Plongé dans ses occultes prières, Shitekka se souciait peu du sort de l'arène dans laquelle il se battait. Si son côté Urumi n'avait pas pris le dessus, le sang-mêlé hostile à son clan qu'il était aurait plaisanté de la situation. L'arène de sable blanc, sanctuaire sacré du duel Kaguya, se voyait bafouée à plus d'une reprise en cette journée. Il y eut d'abord ce marécage, ternissant l'éclat opalescent du terrain. Puis la déflagration ravageant sa surface, avant que les crocs de la terre ne réduisent l'arène à l'état de champ de ruines.

La poussière entoura bientôt la position de Tanosuke et ses acolytes. Dans ce voile de mystère qui pimenta l'Agni Kai, il fallut attendre quelques secondes avant que le sort du champion de Renzaburō ne soit fixé. Au prix d'un terrible choc avec la pierre, le champion de Renzaburō ressortit affaibli du piège tendu par son adversaire. Amoché, mais surtout seul. Sa cohorte de clones avait disparu dans l'opération.

« Ku kimuj kasi kopinkine kamui nep sinoci kejjorob jakka, apunno kimuj kasi cikopunkine ene kara-kara-jan. »
Contrairement à la première offensive fructueuse de Shitekka, son adversaire n'en ressortit pas en tant que chevalier blanc. Son armure ne résista pas à l'armée des crocs de pierre. Shitekka s'interrompit dans ses prières. Ses yeux observèrent avec effroi le jutsu que réalisa son opposant : une déclinaison extrême du Mélèze. Tanosuke avait transcendé le principe du Shikotsumyaku, établissant que le squelette était l'arme du Kaguya. Avec un tel déploiement d'épieux acérés de son corps, Tanosuke était devenu une arme lui-même.

L'Agni Kai imposait peu de temps à la réflexion. Avec pareille technique, Shitekka ne dérogeait pas à la règle. Sa protection exosquelettique, bien qu'imposante visuellement, serait bien insuffisante pour se défendre de la myriade de piques qui fusait actuellement sur lui. Il décida alors d'utiliser une de ses protections. Son chakra afflua en masse dans son poitrail, et tandis qu'il bomba le torse, une imposante quantité de côtes surgirent pour s'entremêler face à lui. Les proportions de ce mur de côtes jointes brisèrent l'armure du Kaguya, pareille au papillon quittant sa chrysalide. L'instant d'après, l'impact entre les deux techniques opéra.

Jusqu'au dernier moment, le reflet d'une dizaine de piques se dessinait sur la pupille mordorée de Shitekka. Avant qu'un écran d'ivoire ne le mette à l'abri. Si l'exécution de la danse du Camphrier apparaissait comme rapide, cette vélocité fut insuffisante pour parer à l'intégralité de ce blizzard solide qui déboula sur Shitekka et les alentours. Le mur parachevait sa croissance. Les premières piques se heurtèrent à la solide défense. Un bruit résonna à de multiples reprises, jusqu'à en devenir insoutenables. Il eut un premier contact, indolore. mais d'autres piques surgirent tout autour des zones que le mur tenta d'occuper. L'Urumi se crapahuta de son mieux dans ce mur naissant de sa cage thoracique. Ses épaules furent tailladées malgré tout, ses pieds également. Il grinça les dents, tandis que l'écarlate se mêlait à l'albe.

Les lances s'entrechoquèrent entre elles, alors que le mur finalisa enfin sa poussée. Les fissures apparurent, puis les failles, et enfin, l'édifice entier s'effondra sous la pression des épieux. L'ensemble s'effrita. L'os contre l'os se réduisit en morceaux, se fractura sous les yeux des spectateurs qui manquèrent à leur tour de se faire empaler.

De ce spectacle macabre, en ressortit un Shitekka désossé. Son armure l'avait quitté, et dorénavant un halo de sueur et de sang remontait de son corps jusqu'aux cieux. Ces mêmes cieux depuis lesquels il espérait un geste des esprits. Dans une ultime prière, l'enfant de Saroruncasi termina cet appel aux kamuys. Essoufflé, il marqua cependant un léger décalage entre la pensée et la parole. Sa main droite pointait vers Tanosuke, bras bien tendu. Un chakra colossal anima le squelette de son bras. Et soudain.

« Ae-oyna kamuy kite. »
Si Tanosuke avait fait de son corps une arme, alors Shitekka devint en cet instant une baliste humaine. De sa paume naquit une lance nacrée qui fila à une vitesse extraordinaire sur son antagoniste. La course du harpon paraissait presque impossible à suivre à l’œil nu. L'énergie déployée par ce projectile sacré fut telle que le bras du Kaguya de sang-mêlé se disloqua avec le recul occasionné. Si son don héréditaire ne lui permettait pas de reconstituer sa charpente après coup, cette seule attaque aurait condamné son bras à jamais.

Sans aucune considération pour le sort de Tanosuke, Shitekka avait ainsi déployé son arcane ultime. Au nez et à la barbe de son grand-père, qu'il cherchait à présent du regard, pour guetter sa réaction. Son visage exprimait clairement ses intentions, dorénavant. Ce jutsu, dans ce duel, était plus qu'un hommage flagrant à Ae-Oyna, le père fondateur des Urumis.

Il s'agissait surtout d'un avertissement à l'égard du maître de la Horde d'Ivoire.


tl;dr:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna



Dernière édition par Kaguya Shitekka le Dim 9 Fév 2020 - 14:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264
Narrateur
Narrateur

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Dim 9 Fév 2020 - 0:17
Le combat atteint son paroxysme en un temps record. Qu’il s’agisse de Shitekka ou Tanosuke, les deux ont décidé d’y aller à fond, pour le plaisir des puristes, et le malheur du terrain, qui ne ressemble plus à rien, littéralement. L’ultime attaque de l’immaculé part sans pression aucune. Il pense avoir capté les capacités de son adversaire du jour, et peut donc estimer qu’il réussira à la contrer d’une façon ou d’une autre. C’est donc sans grande surprise que ce-dernier emploie une technique défensive de haut niveau pour réduire au maximum les dégâts qu’il aurait pu recevoir. De son côté, le lanceur du jutsu s’apprête à tenter un dernier combo, à titre expérimental et sans vraiment savoir si l’Urumi y survivra, mais est pris de court par la contre-attaque de son opposant. Ce-dernier semble confiant en sa technique, et il n’a pas tort car le blanc n’aura pas le temps de l’éviter. Ses blessures l’empêchent de réagir à temps, et créer une armure à ce stade ne sera d’aucune utilité : elle serait transpercée sans aucun problème.

Comprenant qu’il est tombé sur plus fort que lui – ou tout du moins plus déterminé dans la bataille présente – Tanosuke garde le sourire aux lèvres, honoré de mourir de la sorte, par un camarade, un véritable Kaguya, quoi qu’on en dise. Car personne dans l’assistance ne pourra nier qu’il a montré des talents liés aux os remarquables, et qu’il est donc un vrai Kaguya. Au fond, même lui ne pourra pas le nier, même s’il en avait l’envie. Fermant les yeux, il attend donc sa fin… qui ne vient pas. En ouvrant les yeux, et après avoir entendu un bruit particulier, Tanosuke remarque une forme assez atypique, blanche et épaisse, qui lui fait face. Cela ressemble à un mur assez épais et plutôt large, qui aurait facilement pu être une omoplate largement agrandie et renforcée. Si l’on s’attarde sur les détails, du côté de l’assaillant, on peut voir l’emblème du clan Kaguya sculpté dans l’os, chose assez unique en son genre. Un rapide coup d’œil à sa droite lui laisse entrevoir celui qui a utilisé cette technique. Le regard de son maître est mauvais, il semble agacé que son champion ait perdu, au point de le faire intervenir.

Mais voilà tout, il aurait agi de la même façon si son petit-fils c’était retrouvé dans une position de mort absolue. Aux yeux du brun, peut-être que cette intervention passera pour un sauvetage personnel, mais cela importe peu aux yeux du chef de clan. En effet, son disciple a un rôle important à jouer, non seulement pour le clan, mais aussi pour le village. Sa mort serait une terrible perte pour Kagai Inja, notamment. Comprenant que sa présence n’est plus nécessaire, le Chûnin s’efface aussi vite que ses blessures le lui permettent. Le chef de clan prend alors la parole…


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kaguya Shitekka
Kaguya ShitekkaEn ligne

Le Jugement dernier [Libre]   Empty
Dim 9 Fév 2020 - 15:48
Le Jugement dernier [Libre]   Xhvf

La flèche d'ivoire perça à travers l'air à une vitesse folle. Le glas de la fin sonnait pour Tanosuke : son corps endolori fut condamné à assister impuissant au spectacle de sa défaite. Le Kaguya de sang-mêlé observait cette scène péniblement, son corps ensanglanté tentant de rester debout pour assister au verdict final. Il y eut un bruit d'impact, sec. Mais caractéristique d'un combat entre Kaguya, entre techniques du Shikotsumyaku.

La foule était en émoi. Impressionné par le déchainement de puissance des deux adversaires. Mais lorsque le harpon se heurta à un mur, l'assemblée se plongea dans un silence consternant. Shitekka marqua un instant pour s'assurer de la crédibilité de la scène qui se déroulait sous ses yeux. Sa lance sacrée s'écrasa contre une imposante construction osseuse, marquée du sceau clanique. La dénomination de construction était importante dans la description : il ne s'agissait pas d'un amas d'os distordus pour évoquer grossièrement une forme. La protection offerte au champion de Tanosuke s'approchait davantage de la sculpture artistique, bien que ses traits durs évoquaient une certaine rigueur militaire, propre à son créateur.

Le balafré n'eut pas le temps de tourner sa tête vers ce créateur qu'il prit la parole subitement.


Le Jugement dernier [Libre]   8YMj5pgu
« Il suffit. »
Sans réellement hausser le ton, sa voix autoritaire résonna pourtant avec fracas à travers le vide de l'arène dévastée. Un silence supplémentaire s'ajouta parmi l'assemblée. Tous les regards se tournèrent vers le doyen du clan. Celui de Renzaburō visait son petit-fils. Le patriarche lui envoyait des éclairs par ses yeux marmoréens. Il s'avança au bord de l'estrade, l'écho de ses pas éclatant à nouveau dans la vacuité.
« Nous en avons assez vu. Ce foutoir a assez duré. »
Son ton incisif avait accentué ce mot avec tellement de force que Shitekka imaginait bien que la remarque s'adressait en particulier à lui. Renzaburō n'avait pas totalement tort : l'arène de sable blanc, lieu rituel du duel judiciaire, n'avait plus rien qui correspondait à sa description d'antan. Et de toute manière, son champion avait déjà quitté les lieux, boitillant péniblement avant de se soustraire à la vue des spectateurs.
« Shitekka devait prouver son nom de Kaguya en affrontant Tanosuke. Et le vaincre. C'est chose faite. Il n'y a rien de plus à ajouter. Cet Agni Kai est clos. Au nom du clan, je vous remercie, mes enfants, et autres spectateurs, de nous avoir rejoint aujourd'hui pour prouver l'unité de notre clan, et votre attachement aux traditions qui ont conduit les Kaguya au succès. »
Cet ultime discours marqua la fin du jugement pour Shitekka. Alors que sur le regard de Renzaburō, on lisait clairement "dispersez", la foule s'exécuta. Les Kaguya retournèrent peu à peu à leur quotidien. Shitekka, lui, resta un instant sur place. Maintenant que l'effervescence de l'affrontement se dissipait, la douleur de ses blessures s'intensifia. Il marqua un genou à terre. Un léger sourire en coin essaya de lui faire oublier cette souffrance : fidèle à lui-même, il aurait été trop difficile pour Renzaburō de complimenter son bâtard de rejeton. La frustration qui se lisait sur les traits du patriarche fut sa seule consolation.

À son tour, il quitta l'arène, ou du moins ce qu'il en restait, pour panser ses plaies et se reposer. Les dernières traces de sable blanc, symbole du squelette immaculé du fier clan Kaguya, se voyaient souillées du sang impur de Shitekka. Pour l'enfant de Saroruncasi, cette victoire n'était que la première étape d'une révolution clanique. Maintenant qu'il avait gagné contre son gré la légitimité de porter le nom de sa mère, ses yeux étaient totalement rivés sur Wasure, et le secret que sa Prison Oubliée renfermait…


Spoiler:
 

_________________
Le Jugement dernier [Libre]   Shitenousigna

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4472-kaguya-shitekka-termine https://www.ascentofshinobi.com/t4569-kaguya-shitekka#35264

Le Jugement dernier [Libre]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: