Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu

Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Jeu 9 Jan 2020 - 19:20
Le Loup s'était réveillé aux aurores pour profiter un peu de la vue depuis les hauts plateaux qui surplombaient Iwagakure no Sato. Le village était paisible, bien que quelque chose de gros se préparait. L'attaque de Tetsu no Kuni allait survenir et il se devait de préparer ses élèves à cette dernière. Enfin, ses élèves... Ses camarades qui étaient tous les deux genin. Donc il les considérait un peu ainsi, mais aussi comme des collègues avec qui il allait devoir travailler longtemps. Du moins il l'espérait.

Une relation de longue durée était toujours profitable lorsqu'il s'agissait de développer une équipe. Plus chacun des membres connaissait les autres, leurs forces, leurs faiblesses mais aussi leur caractère et donc leur manière de réagir dans chaque situation, plus ils étaient synchrones en somme, plus les chances de survie étaient élevées. Et plus ils étaient efficaces, ce qui était tant mieux pour la cité cachée comme pour eux-même. Et comme il avait donné rendez-vous à Teruyo et à Masami maintenant qu'il était sûr de leur remise complète de leur première rencontre, le rouquin leur avait demandé de venir aux alentours de dix heures à l'Académie Hashira.

Quittant son perchoir après une bonne heure de méditation, le guerrier Borukan retourna ses pas vers le centre-ville et se faufila dans une boulangerie pour prendre un encas matinal. Il avait encore du temps devant lui, aussi ses pas le guidèrent-ils jusqu'à un parc où il profita de ses deux dorazakis, regardant le ciel pensivement. Ils allaient s'apprêter à faire une attaque qui aurait une véritable importance dans l'échiquier politique actuel. Et ils ne pouvaient pas se permettre d'échouer au visage du Yuukan. De prendre le mauvais rôle. C'était trop important.

Secouant un peu la tête pour sortir de sa rêverie, Ashitaka se dirigea enfin jusqu'au terrain d'entraînement qu'il leur avait indiqué la veille, un terrain éloigné de l'entrée comme du centre de l'académie où il savait que peu de monde venait. Là, ils auraient tout leur temps pour apprendre la technique souhaitée.

Quand après quelques minutes, les deux apprentis arrivèrent, le Loup les salua avant de prendre la parole pour directement se lancer dans le bain.

« Ohayo Teruyo, Masami. J'espère que vous êtes en forme, car aujourd'hui il va vous falloir de la concentration. Je vais vous apprendre à vous cloner, ce qui, je pense, pourra être utile dans quelques jours. »

Secouant un peu ses bras et relâchant ses muscles, le Jônin se lança alors dans les mudras après avoir dit un "Regardez bien." pour attirer l'attention du duo qui lui faisait face. Après quelques secondes, il n'y avait plus un mais trois rouquins aux yeux mordorés face à Masami et Teruyo.

« Ça, c'est le résultat que vous devez obtenir. Mais pour commencer, essayez d'abord de créer un double de vous-même, ou plus simple, juste une forme chakratique, même si elle ne vous ressemble pas encore. Il vaut mieux y aller par étape et bien tout comprendre que se précipiter... Je crois... »

HRP:
 

_________________
[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Ashii
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Mer 15 Jan 2020 - 17:38
Bien difficile de se réveiller tôt lorsque personne ne frappait à sa porte aux aurores pour rire ou de la perversion, aux choix. Masami ne s'était pas réveillé très tôt, mais elle ne serait sans doute pas en retard. L'assaut sur Tetsu no Kuni ne lui faisait pas du tout peur, elle y survivrait coûte que coûte. La jeune fille n'avait pas du tout les mêmes relations que son responsable, camarade, impensable de penser à Teruyo ou à Ashitaka ainsi. C'était bien trop, même si Teruyo gagnait de l'importance avec le temps. Était-ce un danger d'ailleurs ? La question ne se posait pas encore. La Jiki se retrouvait sous les ordres d'Ashitaka, rien qui ne pourrait la troubler, obéir était une sorte de seconde nature tant que cela la servait.

Masami et Teruyo avaient procédé ensemble à de nombreuses missions, ils commençaient à se connaître parfaitement, mais ce n'était pas le cas de Ashitaka qui restait assez inconnu pour le coup. Ce n'était pas elle qui irait vers lui, certainement pas. La châtaigne avait tenté d'esquiver l'hôpital et les soins en ne tentant que sur elle-même comme à son habitude. Cependant, elle avait eu le temps de se remettre de la lave, pire, on ne lui reprendrait pas une seconde fois. l'Académie, c'était bien un endroit qu'elle connaissait, car il y avait peu de temps, elle se trouvait encore ici à devoir prouver qu'elle n'avait pas sa place sur les bancs de l'école. En effet, elle avait largement plus de puissance et de connaissances que des personnes de son âge. Masami s'en était bien rendue compte d'ailleurs, ce qui l'avait étonné. Ai départ, elle avait même cru au départ qu'ils jouaient tous la comédie pour cacher leurs capacités, mais il n'en était rien au final.

Ce fut après avoir quelques minutes de marches rapides que l'adolescente se retrouva devant l'académie, noyée de souvenirs divers. Elle secoua la tête doucement en plongeant ses mains dans ses poches tandis qu'elle regardait le terrain. Elle était vraiment arrivée avant le grand magicien ? Pas croyable !

Jiki Masami • « Se ... Cloner ? »

Demanda alors Masami ne levant un sourcil. Elle avait déjà appris cela à l'académie. Elle forma alors un mudras avec ses mains, plus pour se concentrer un minimum avant de faire apparaître deux elle autour de sa personne. C'était le clonage basique, créant des illusions ridicules, intangibles et qui ne pouvait tromper que des amateurs. L'adolescente n'avait pas conscience qu'ils ne parlaient vraiment pas de la même technique d'un niveau bien supérieur. D'ailleurs, Ashitaka fit une démonstration, et d'une manière assez perplexe, elle marcha jusqu'à u des rouquins en me touchant du doigt. Elle pouvait le sentir, il était bien présent, il influençait son environnement.

Jiki Masami • « Hmmm ... D'accord, ok, ce n'est pas la même chose ... »

Se retenant de dire peut-être, Masami devait bien avouer qu'elle s'était peut-être un petit peu trompée. Déjà, elle avait repéré les mudras à faire, il fallait trouver la bonne dose d'énergie, l'équilibre. Cela allait prendre un certain temps, et la jeune fille se devait de finir avant Teruyo bien entendu, sinon cela devait dire qu'elle devrait s'entraîner encore plus difficilement. Un grand dadet comme lui pacifiste n'allait pas être plus fort quand même ! Quel gâchis ce serait !

Masami commença à enchaîner les fameux mudras pour un premier essaie, mais il y eut qu'un bref nuage de fumée un bref instant. Elle plissa les yeux en se penchant légèrement.

Jiki Masami • « J'ai eu l'impression de voir pendant un très court instant une forme ... Pas vous ? »



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Sam 18 Jan 2020 - 17:00
Au terme de notre première rencontre entre Ashitaka, notre leader, Masami et moi, le bilan était mitigé. La genin et moi avions tous deux survécus aux assauts du jonin, mais dans quel état étions nous. Pour autant, cela n’avait pas été sans bénéfice. Cette défaite éclair lors de ce bref entraînement m’avait ouvert les yeux sur nombre de mes faiblesses et sur ce que je me devais d’accomplir pour les combler. L’une de ces faiblesses avait pu être palliée rapidement grâce au soutien et à l’apprentissage que m’avait donné Aimi, après les soins qu’elle m’avait prodigué pour effacer de mon corps toutes séquelles liées aux brûlures reçues en étant frappé de plein fouet par les dragons de lave du Borukan.

Jusqu’à aujourd’hui, j’avais su demander de l’aide à beaucoup de monde, Tenzin principalement et voilà qu’aujourd’hui notre chef d’équipe nous avait invité à le rejoindre afin de nous enseigner une technique qui selon lui pourrait nous être d’une grande utilité, surtout en prévision des missions futures qui nous seraient confiées. Mais pour l’heure, rendez-vous était donné en milieu de matinée aux hauts-plateaux pour cette session de cours intensif.

La progression était toujours aussi agréable malgré l’air qui rafraîchissait depuis quelques jours. Et comme d’habitude, rien d’étrange à cela, je n’étais pas le seul à gravir la montagne pour me rendre à destination. Les plateaux étaient un terrain d’entraînement idéal et apprécié de beaucoup de monde. Parvenir au sommet était aisé pour n’importe quel ninja et tout aussi simple pour un simple villageois qui se déciderait à emprunter la route qui menait sur les hauteurs. Seule la durée de voyage était différente. Pour ma part, en avance, c’est la voie que j’avais choisie, plus tranquille et aussi offrant de meilleurs panoramas.

Une fois les pieds posés à destination, je sortais de ma besace une grande gourde de thé froid, un mélange fait maison, destiné à se désaltérer tout en prenant un certain plaisir à boire la mixture pauvre en sucre, mais riche en gout. Tout en buvant délicatement quelques gorgées de mon breuvage, je cherchais du regard mes compagnons. Vu l’heure encore matinale, il était possible que je sois le premier, mais à ma grande surprise, les deux autres comparses de mon équipe étaient tous deux présents plus loin sur le plateau.

Arrivant finalement en avance de l’heure annoncé, mais bon, dernier, je saluais Masami et Ashitaka d’un geste de la main accompagné de mon classique « Salut » avant de me positionner à côté de la genin et d’attendre les consignes ou du moins les informations sur ce que l’on aurait à apprendre aujourd’hui.

Eh bien, je dois avouer que la proposition du manieur de lave m’enchantais au plus haut point. Apprendre à créer un clone était quelque chose de classique que l’on enseignait à l’académie, mais là, on ne parlait pas seulement d’un clone intangible, mais bel et bien d’un clone réel qui pouvait agir de lui-même. Cela n’avait plus rien à voir tant en terme de complexité que d’utilité réelle au combat ou même dans le cadre d’une mission.

En tous cas, la jeune fille semblait toute aussi surprise que je l’étais et à ma grande surprise, elle ne fit aucune remarque quant à la situation, à la technique ou concernant celui qui nous l’enseignait. J’aurais presque tendance à dire, à la voir à l’œuvre, que cela l’intéressait réellement. Tant mieux.

Quant à moi, fidèle à mes méthodes d’entraînement, avant de me lancer à corps perdu dans un gaspillage intensif de chakra, je commençais par poser mes fesses par terre et à graver quelques symboles sur le sol. Cela n’avait pas de sens, mais cela m’aidait à me concentrer. Comme chaque fois, je commençais par quelque chose de proche que je connaissais et regardais la route à parcourir pour arriver à destination.

Première étape, bien s’imprégner des mudras à réaliser avant de tenter quoi que ce soit. Ce n’était pas grand-chose, mais un mudra mal effectué et n’importe quelle technique pouvait devenir dangereuse en donnant des effets totalement inattendus.

Une fois que j’avais globalement assimilé les signes à réaliser et l’ordre dans lequel les faire, je me contentais d’abord de réaliser quelques clones intangibles. Comme son nom l’indiquait, la différence entre mes clones et ceux d’Ashitaka était la consistance apportée. Il me fallait donc remplir ces clones vides pour leur donner une forme. C’est à peu prêt à ce moment-là que Masami coupa notre élan, plus ou moins certain d’avancer dans la bonne voie.

« Euh … navré, je regardais pas. Faut dire, je n’ai même pas encore essayé la technique en elle-même, je réfléchissais sur comment y parvenir de la meilleure manière qu’il soit ahaha ! Tu vas trop vite pour moi ! ».


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Dim 26 Jan 2020 - 1:04
Face à ses deux camarades d'équipe, Ashitaka avait lancé la technique qu'il souhaitait leur apprendre assez directement. Et au vu de leur première tentative, peut-être s'était-il montré un peu trop direct. Se grattant la tête d'un air pensif, le Borukan secoua un peu la tête de gauche à droite.

« Bon, la méthode est pas la bonne je crois, j'ai du griller des étapes, désolé. »

Réfléchissant quelques instants de plus, le manipulateur de lave choisit finalement de se poser en tailleur tout en recommençant à parler.

« On va y aller plus doucement je pense. D'abord on va prendre le temps de se concentrer ok ? Faites la méthode que vous voulez, votre truc. L'idée c'est de bien se reconcentrer sur son chakra. Vous faites ça pendant cinq minutes puis vous me faites signe quand vous êtes prêts. »

Attendant donc et profitant de ce moment pour revenir à sa réflexion sur comment leur enseigner de manière correcte puisqu'ils ne semblaient pas du tout y arriver avec sa méthode à lui, il devait trouver autre chose. Une méthode plus progressive que simplement répéter sans cesse les mouvements jusqu'à ce qu'ils soient naturels et qu'alors la technique se produise presque d'elle-même. C'était une forme d'apprentissage très aliénante et peu passionnante mais qui marchait pour lui de manière plutôt efficace. Mais tout le monde n'acceptait pas et n'arrivait pas forcément à obtenir des résultats avec des méthodes identiques, c'était vu et revu dans plein de domaines, l'apprentissage notamment. Chacun avait ses trucs à lui en quelque sorte.

Lorsque les deux furent prêts et qu'ils lui indiquèrent qu'ils pouvaient continuer, le Jônin de l'équipe Mirai reprit la parole pour leur proposer une nouvelle approche, pas à pas.

« On va essayer comme ça, vous me dites si vous comprenez. D'abord, on va faire la forme unique de chakra tangible. Une seule forme, pour en faire deux on verra à la fin. Pour ça, vous faites ces mudras. »

Montrant doucement l'un après l'autre les trois premiers mudras de la technique qui, une fois complète, donnait des clones tangibles et efficaces, Ashitaka créa ainsi une forme vaguement humaine debout à côté de lui. Cette forme resta debout quelques secondes avant de disparaître quand le guerrier lui mit un coup de poing au niveau du ventre, après qu'elle ait fait un léger mouvement de recul.

« On va dire que ça, ça va être notre première étape. Je vous refais les mudras un coup, puis c'est à vous. »

Reprennant donc lentement les trois mudras, le guerrier aux yeux mordorés recréa la même forme vague avant de la détruire de la même façon. Dans un sens, c'était aussi une preuve qu'elle était tangible. Donc ça devait être plutôt bien. Du moins il l'espérait.

_________________
[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Ashii
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 10:30
Masami soupira ouvertement en levant les yeux vers le ciel tandis que Teruyo dit ne rien avoir vu. C’était pourtant facile d’ouvrir les yeux ! De plus pour faire son malin, son coéquipier tenta de tromper son monde en créant des clones intangibles. Il croyait vraiment que cela allait faire illusion ? La Jiki croisa les bras en faisant un peu la moue.

Jiki Masami • « Tu te crois encore à l’académie ? Ça ne marche pas du tout ton truc, je reconnais cette technique hein tu sais … »

Masami secoua la tête doucement comme si elle était déçue, mais en fin de compte, elle n’était pas bien mieux avancé que cela sur la route de ce clonage rempli de certainement plein de choses. Elle se retint de rire en gloussant légèrement en entendant leur chef d’équipe.

Jiki Masami • « Hehehe …. Griller des trucs ça vous va bien ça …. Hahaha ! »

Se contenta de dire Masami trouvant cela assez drôle, même si elle avait encore quelques traces de brûlures, tout simplement car elle n’était pas allé voir de médecins en fin de compte. Cependant, lorsque le manieur de lave ordonna de rester tranquille cinq minutes à malaxer du chakra, elle soupira une nouvelle fois ouvertement. Rester tranquille à faire un truc, ce n’était pas son genre. Evidemment, elle allait le faire, un ordre était un ordre, mais c’était dans ces moment-là qu’elle se rendait compte de la différence d’apprentissage dans et en dehors de la prison de Wasure no Kuni. Là-bas on l’aurait menacé de quelque chose de grave et de très douloureux si jamais elle n’y arrivait pas dans les cinq minutes, même si apprendre des clones n’avait pas un intérêt majeur pour les gens de là-bas.

Masami se posa alors en tailleur tandis qu’elle ferma les yeux afin de se concentrer sur la création de chakra comme elle en avait l’habitude. Elle sentait l’énergie l’envahir de plus en plus jusqu’à irradier à l’intérieur de son petit corps. C’était dans ce genre de cas qu’elle se rendait compte des progrès effectués en si peu de temps. Au bout d’un moment lorsque la châtaigne en avait marre, elle rouvrit les yeux en fixant son sensei. Masami fit rapidement les mudras qu’elle avait déjà retenu, ce n’était pas la difficulté après tout, et elle réussit à former une forme assez vague suite à la demande du maître. Le ninjutsu était facilement vraiment son truc au final.

Jiki Masami • « Hey ! Hey ! Sensei ! Je peux taper le clone de Doudini ? Cette partie à l’air assez marrante ! »

Demanda alors avec un grand sourire Masami en faisant craquer ses poings en attendant de voir ce qu’allait produire son coéquipier.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Dim 2 Fév 2020 - 12:04
Étrangement, Ashitaka semblait quelque peu surpris de voir que nous n’étions pas arrivés à réaliser un clonage comme il nous l’avait montré. Un génie aurait sûrement pu parvenir à copier parfaitement ce jutsu en l’observant une seule fois, seulement, ce n’était pas mon cas. Pour autant, cela ne voulait pas dire que je n’avais pas compris le principe même, mais plutôt que j’aimais en général expérimenter par mes propres moyens pour parvenir à mes fins, quitte à demander conseil et astuces à mon mentor pour me réorienter en cas de déviance. En somme, procéder comme je le faisais avec Tenzin lorsqu’il m’enseignait ses techniques de futon. Cependant, chaque enseignant ayant sa propre méthode d’apprentissage, et ayant beaucoup à apprendre encore, je n’allais pas critiquer les méthodes d’enseignement qui m’étaient proposées aujourd’hui. Ainsi, avec une certaine avidité de connaissance, j’écoutais avec attention les paroles du Borukan, souriant au passage aux remarques de Masami sur ce que j’avais fait jusque-là. Il est vrai que mes clones étaient tout ce qu’il y a de plus classique, mais la jeune genin faisait fausse route quant à la finalité de mon action. Me tournant vers elle, je lui adressais quelques mots, sourire aux lèvres.

« Tu as raison, ce ne sont que de simples clones intangibles. Mais quand j’apprends un nouveau jutsu, plutôt que de me lancer directement à vouloir faire la technique en elle-même, je préfère étudier ce que je connais et adapter mon expérience. En l’occurrence, cette fois, pour te donner une idée de ma manière de travailler, je me suis dit que je pouvais partir de ces clones sans consistance et en quelque sorte les remplir de chakra pour leur donner une réelle forme constante. Je ne sais pas si c’est une bonne idée, mais c’est quelque chose que j’aurais voulu essayer. »

Puis me tournant vers notre jonin.

« Mais, je ne reste pas sur fixement sur mes idées quand une méthode m’est proposée. Si tu estimes que la manière d’apprendre que tu nous proposes est efficace, et je suppose qu’elle l’est vu que tu maîtrises toi-même le clonage, alors cela ne peut être qu’un plus pour nous. Toute l’énergie de la réflexion, nous pouvons désormais la mettre dans l’apprentissage technique directement. »

Prenant un peu de recul sur mes deux compagnons d’arme, je prenais le temps de me concentrer, je faire circuler mon chakra dans mon corps encore et encore, sentant cette énergie spirituelle se répendre à foison. Prendre ce temps-là me semblait nécessaire. Sans maîtriser la technique, vouloir la réaliser au plus vite signifiait prendre le risque de la faire échouer et si dans le cas de figure présent, les répercussions négatives semblaient peut présentes, sur une technique offensive, un échec pouvait signifier un retour à l’envoyeur comme je l’avais appris à mes dépens une fois ou deux.

Enfin, vint le temps de la création. D’abord une espèce de boule, puis une forme oblongue. Les essais suivant lui donnèrent quelques appendices que l’on aurait pu nommer bras et jambes si l’on savait ce qu’on cherchait. Et au final, après pas mal de tentatives, une forme vaguement humaine, suffisamment formée pour que l’on puisse reconnaître une silhouette. Malheureuse, tristement, pour cette dernière, elle ne dura pas, subissant l’assaut amusé de Masami qui prit plaisir à éprouver la solidité de ma technique. Cherchant à bien comprendre la finalité du clonage, je me tournais vers notre mentor du jour.

« Ah, eh bien, c’est vrai que c’est fragile. Je suppose que ce n’est pas le genre de technique qu’il faut lancer à la légère sous peine de gaspiller son chakra. Je suppose qu’elle doit s’inclure dans un ensemble plus large de technique dans un but bien précis. »

Puis me tournant vers ma jeune amie.

« En tous cas, je vois que tu te débrouilles très bien, sûrement mieux que moi-même. »


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Mer 5 Fév 2020 - 6:37
Ashitaka eut un sourire amusé à moitié voilé lorsqu'il entendit la remarque de Masami. C'est vrai que c'était une forme de lapsus même s'il n'y avait pas vraiment prêté attention. Peut-être était-il un peu trop habitué à aller vite et comme il le sentait. Il ne se préoccupait pas assez de ce que les autres pouvaient en comprendre et pour enseigner... C'était important. Il n'était pas un très bon pédagogue, c'était évident, mais il ferait de son mieux.

Reprenant son explication d'une manière différente, il observa ensuite les deux élèves se mettre à la tâche. Le soupir de la jeune fille le fit se gratter un peu la tête. Il était pensif, cherchait comment aborder les choses pour éviter qu'elle ne voit tout comme une contrainte désagréable. Il souhaitait que ses camarades comprennent ce plaisir qu'il avait lui à passer des heures à travailler avec toujours plus de précision et de rigueur ses techniques ou même plus généralement ses affinités et sa manière de manipuler son chakra pour leur donner naissance. Il ne savait pas comment transmettre ça, et ça l'embêtait. Incapable de trouver une réponse sur l'instant, il préféra chasser momentanément cette idée de son esprit. Il y repenserait plus tard, quand il serait seul et qu'il ne serait pas en plein "cours" si on pouvait qualifier ainsi sa tentative d'apprentissage.

« J'ai dû enseigner seulement une dizaine de fois jusque là, alors il y a de grandes chances que ma méthode ne soit pas la meilleure. Après, elle marche pour moi. Elle marche plutôt bien même. Elle est très basée sur le travail et la volonté d'avancer, mais je comprends que c'est pas toujours simple à intégrer sans détails. Moi aussi j'ai du mal de temps en temps mais je m'en accomode quoi. Et tu peux faire ce que tu veux tant qu'il est d'accord et que tu ne l'empêches pas d'apprendre Masami. »

Malgré ses indications assez faibles, sans plus de conseils, les deux élèves semblaient s'en sortir plutôt bien, parvenant au résultat demandé. L'étape suivante était de parvenir à façonner cet assemblage chakratique de manière à lui offrir un visage précis. Leur apparence propre.Il leur faudrait peut-être même découpé cette partie en deux étapes. Mais autant expliquer comment le faire et voir le résultat, il aviserait ensuite.

« Bien, vous avez réussi. Maintenant, il va falloir les faire identiques à vous-même. Pour ça, fermez les yeux et essayez de ressentir votre chakra en vous. Essayez de vous observer vous-même grâce à ça. C'est cette image de vous que vous devez réussir à copier, à transférer sur vos créations chakratiques tangibles. C'est un peu comme allier la technique des clones intangibles aux doubles que vous venez de faire. Je vous montre les mudras. »

Enchaînant alors les mudras à nouveau, Ashitaka s'arrêta à la moitié de la série environ. Ainsi, un seul double apparaissait, identique à lui-même. Pour l'instant, le clone était encore une simple image, bien que solide. Il était incapable d'utiliser des techniques, tout juste pouvait-il bouger. La manipulation du chakra par le double, ce serait la prochaine étape. Sans doute la plus complexe puisqu'elle nécessitait de garder un certain contact avec ses créations pour qu'elles puissent utiliser le chakra du lanceur, il y avait donc un échange complexe qui était à créer de toutes pièces.

_________________
[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Ashii
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Jeu 6 Fév 2020 - 18:13

Plissant les yeux devant l'explication de la méthode de Teruyo, Masami était dubitative. Disait-il cela pour paraître classe alors qu'il s'était trompé ou alors était-ce réellement sa méthode ? Elle toucha doucement un clone intangible en me traversant d'une main, peu de progrès sur le coup.

Jiki Masami • « Mouaiiis ... Et maintenant ? C'est quoi la prochaine étape ? Les remplir de chakra hein ... Tu as un tuyau ? »

Demanda amusée l'adolescente de plus en plus perplexe face à la méthode. En tout cas, ce n'était pas du tout la sienne, mais cela c'était aisé de le comprendre. À ses yeux, ce n'était pas du tout la même technique, même pas approchant. Il était juste question du même principe lointain uniquement.

Jiki Masami • « J'imagine que ce genre de techniques peut être utile de temps en temps. Il faut voir à l'utilisation. Cela peut permettre d'attaquer à plusieurs endroits à la fois en même temps. »

Analysa cette fois-ci bien plus sérieuse Masami quant à l'utilité de la technique. Elle se frotta la joue doucement du bout des doigts en ricanant légèrement suite à la remarque de Teruyo. Ce n'était pas encore cela pour la technique de clonage, mais cela arriverait bien à un moment donné. C'était des méthodes bien plus simples et agréables que les entraînements, si l'on pouvait en parler ainsi de Wasure no Kuni. Il y avait bien moins de pressions ou de risques de blessures. La jeune fille avait toujours travaillé avec acharnement, ce n'était pas vraiment le soucis. Trêve de plaisanterie, il fallait maintenant travailler et chercher à avancer sur la voie du clonage de l'ombre, il n'était pas question de partir d'ici avant qu'elle n'y arrive.

Masami écouta la prochaine étape proposée par Ashitaka, il fallait s'imaginer soi-même, se représenter. Ce n'était pas un quelque chose qu'elle appréciait beaucoup. Elle ne se trouvait pas très agréable à regarder ou digne d'intérêt. À tort ou à raison, c'était sans intérêt à ses yeux. Si bien que devant la difficulté, elle soupira légèrement. L'adolescente se dirigea un petit peu à l'écart comme pour s'isoler. Elle ferma les yeux en formant le premier sceau à l'aide de ses mains avant de se préoccuper davantage de son chakra. Il fallait créer le prochain clone comme précédemment, mais avec davantage de détails. Pour le clonage classique également il fallait se représenter mentalement la personne, mais c'était bien pour cela qu'elle n'en faisait pas. Faire le vide, ressentir le chakra partout dans son corps, cela vint rapidement car ce n'était pas comme si elle utilisait déjà des techniques avec plus d'énergie nécessaire.

Ensuite, Masami put aisément imaginer ses formes, ses vêtements banales, même sa coupe de cheveux, cependant, il manquait bien quelque chose. Elle enchaîna les mudras de la technique plus rapidement encore que ma dernière fois. Il apparut alors une jeune fille assez ressemblante à sa propre description, cependant, il manquait le visage. Il y avait une sorte d'ondulation où l'on pouvait deviner un visage humain, mais rien de plus. En rouvrant les yeux, Masami ne fut guère très surprise pour le coup. S'y attendant, elle soupira légèrement en sortant un kunai dans une main, tandis que l'autre restait enfoncée dans sa propre manche. La châtaigne avança doucement jusqu'à son double qui s'apprêta à se défendre. Son kunai se dirigea vers la gorge de cette enfant imparfaite à détruire, mais si son clone parra avec son propre kunai cette attaque trop prévisible, il fut surpris de sentir une douleur dans la poitrine. En effet, Masami venait de la planter en plein milieu grâce à sa main cachée. C'était comme si elle venait de se tuer elle-même sans aucune hésitation.

Jiki Masami • « Tiens ... »

La Jiki se rappela comme la douleur qu'elle venait de ressentir, mais c'était bien le clone qu'elle avait planté. Elle glissa sa main sur sa poitrine, mais non rien, aucune blessure. Cela ne ferait qu'une énième blessure supplémentaire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Dim 9 Fév 2020 - 17:04
Maintenant que j’avais un ersatz de clone tentaculaire que l’on pourrait presque assimiler à un poulpe de chakra, il était temps de lui donner avant tout une véritable forme humaine. C’est dans cette optique que je continuais mes essais, sans prêter attention à ce qui pouvait m’entourer. Alors certes, j’avais la chance d’avoir un mentor avec moi, mais comme pour mes entraînements avec Tenzin, je préférais avoir la trame de base et expérimenter par la suite, échouer, essayer encore et après cela seulement demander conseil plutôt que de suivre bêtement des recommandations sans en comprendre les fondements. Refaire une technique sans la comprendre était sûrement possible, mais ce ne serait qu’une pale copie de l’original, alors que la comprendre, c’est la maîtriser et être capable de l’utiliser dans les meilleures conditions.

Alors que j’avais posé la question à notre mentor, c’est Masami qui prit la parole en premier, répondant à sa place, et ce, de manière intelligente et pertinente. Enfin, cette réponse en tous cas, pour le reste et sa boutade sur le fait de remplir un clone de chakra avec un tuyau, on retrouvait là toute l’insouciance d’une enfant qui se voulait être drôle, et qui l’était à en croire le sourire qu’elle me fit faire.

« Attaquer de tous parts en même temps, c’est une bonne chose en effet, ça permet un focus puissant sur une cible unique. Mais ça a aussi ses faiblesses. Cela veut dire qu’il est sûrement possible de se défendre de toutes les attaques en une seule fois, ce qui laisse de longues fenêtres de tir pour attaquer derrière. Mais pour ce qui me concerne, je vois déjà comment me servir de ces clones. Il faudra que je teste au fur et à mesure, mais au moins, je sais déjà que cela me sera utile. »

Il était donc temps de reprendre l’entraînement et selon les directives d’Ashitaka, je m’efforçais de me visualiser tout en malaxant mon chakra. Je sentais en mon chakra se modeler petit à petit pour parvenir à une forme vaguement humaine avant qu’elle ne s’effondre, faute de maîtriser l’ensemble. Pour autant à chacun des nouveaux essais, la technique était de plus en plus complète, jusqu’à ce qu’enfin une silhouette qui me ressemblait daigne rester en place, et même se mouvoir.

Cette fois, c’est moi qui testai la résistance de ces clones et effectivement, contrairement à ce qui se faisait à l’académie, on ressentait clairement le côté tangible de la chose. Assis par terre en tailleurs, les yeux clos, tout mon corps et toute mon énergie spirituelle étaient concentrés sur une seule et unique tâche. Apprendre cette technique de clonage.

Si mon chakra formait le corps du clone, mon esprit lui tentait de lui donner un visage. Faisant varier les flux de chakra au niveau de ce visage sans visage, les prémisses de quelque chose semblait m’apparaître, du moins c’est ce que je pensais, ne souhaitant pas ouvrir les yeux pour vérifier et briser ma concentration. Après moult essais, quelque peu essoufflé, je regardais ma création avec une certaine forme de stupéfaction. Disons que le clone n’était pas totalement moi, mais qu’il me ressemblait fortement tout de même. Il y avait encore un peu de travail à fournir. C’est à cet instant qu’une interrogation me traversa l’esprit. Me relevant, je me tournais vers Ashitaka.

« Dis-moi. D’abord donner une forme humaine, ensuite un visage. Quant est-il de la conscience même ? Le clonage tel que tu nous l’enseignes donne des clones autonomes, libres de penser par eux-mêmes et qui plus est, ont nos souvenirs et notre expérience. Quant est-il de tout cela ? Comment transférer ce savoir pour avoir un vrai clone et non pas une simple poupée qui nous ressemble ? »

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Dim 23 Fév 2020 - 1:15
« Pour ta question Teruyo, les usages sont multiples mais surtout situationnels. Faire des clones n'est pas toujours la bonne solution, surtout lorsque l'on débute et que cette consommation est encore une part importante de nos réserves chakratiques. Attaquer à plusieurs endroits pour rendre plus difficile les parades en est un usage intéressant. Mais le plus souvent, il s'agit plutôt de jouer avec ce que sait l'adversaire. Utiliser les clones pour gagner du temps et le prendre à revers est aussi possible. Vous pouvez également vous en servir pour explorer une zone plus rapidement, ou même pour effectuer une tâche répétitive avec plus d'efficacité. Vous pouvez vous en servir pour avoir des éclaireurs qui pourront prendre des pièges pour vous et ainsi vous éviter des risques pour votre propre vie. Il est aussi possible de les utiliser pour faire des combos d'attaques, ou maintenir des techniques générales pendant que vous-même vous concentrez sur autre chose. Il doit exister d'autres utilisations, mais je pense vous avoir dit les principales. »

Après avoir laissé quelques temps à ses camarades pour assimiler ses réponses et tenter d'avancer sur leur apprentissage du clonage tangible, le Borukan observa de plus près leurs nouvelles tentatives suite aux nouvelles directives qu'il avait donné. Ainsi, il saurait ce qu'ils atteignaient. Allait-il trop vite ? Trop lentement ?

Il observa alors les résultats de ses deux élèves. Si Teruyo avait plutôt bien réussi malgré des détails visiblement manqués, Masami avait quant à elle énormément de mal à faire son visage. Le reste était plutôt bien, mais ça manquait cruellement de réalisme par ce manque. S'il pouvait insignifiant en terme de surface, il était capital. Certes, dans la nuit ou face à une détection de chakra, ou même de lui, personne ne saurait sans doute faire la différence. Mais en face à face, le clone serait percé à jour sans problème, même par un enfant.

Se grattant un peu la tête pour trouver une solution à ce problème, Ashitaka fut surprit par la question du trentenaire qui le coupa court dans ses pensées.

« La conscience ?.. Hmmm... Je dirais que celle que l'on crée n'est pas réelle. Elle n'est pas aussi complexe que l'est la nôtre. Ce sera la dernière étape, mais pour l'instant, il faut déjà réussir à créer les enveloppes correctement. »

À vrai dire, c'était devenu un automatisme pour lui depuis des années déjà. Il n'y pensait plus vraiment, c'était bien trop naturel. C'était l'une des premières techniques qu'il avait appris, bien que complexe, avant même la création d'Iwagakure no Sato, quand le clan Borukan était encore solitaire.

« Pour l'instant, vous allez d'abord reprendre un peu d'observation. Fermez les yeux et utiliser votre chakra pour parcourir avec précision votre visage. Et si vous n'y arrivez pas... »

Le guerrier prit quelques instants pour créer deux grands miroirs d'eau à la surface parfaitement plate. Le ciel ouvert du terrain permettait à la lumière d'entrer et de faire refléter quiconque se placerait devant les étendues verticales de suiton créées par le jônin.

« Vous pouvez toujours prendre le temps de vous regarder plus en détails. Pensez bien que c'est à l'envers cependant. »

_________________
[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Ashii
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Mar 25 Fév 2020 - 17:06
Assez fière d'avoir fait sourire d'amusement son coéquipier dans sa phase de l'homme ténébreux trop sérieux, Masami n'eut pas à poursuivre sa verve habituelle. Comme quoi, quand on l'écoutait cela se passait bien. Elle leva le doigt alors qu'elle répondit à déjà la discussion tactique au sujet de la bonne utilisation de clones en combat.

Jiki Masami • « Se défendre de tous les côtés est possible oui, mais pas de manière efficace. Cela permet de faire des enchaînements impossibles à faire normalement en étant seul comme fusionner en une même attaque deux techniques par exemple ou simplement tromper l'ennemi évidemment, mais pour cela, inutile de l'indiquer. Cela tombait sous le sens. »

La châtaigne fit un peu la moue lorsque Teruyo garda le mystère sur ses idées de techniques avec des clones. Elle n'en dira pas davantage du coup. Ce n'était que justice après tout avec ses cachotteries. Elle écouta quoi qu'il en soit les dires du chef d'équipe quant à ses idées de bonnes utilisations des clones. Survivaliste, l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni n'était pas du genre à gâcher du chakra. Elle se contenta de hocher la tête doucement. C’étaient des banalités auxquelles elle avait déjà pensé, mais de toute manière, c'était dans le feu de l'action qu'elle trouvait les meilleures idées. Elle avait bien quelques tactiques sous le manteau, mais il ne fallait pas être redondant. Remarquer qu'habituer un adversaire à quelque chose et ensuite à changer immédiatement après pouvait être également une solution.

Réussir à créer une enveloppe corporelle correct, c'était bien le souci. Pour faire son corps, cela avait été aisé, mais le visage cela ne venait pas du tout. Elle rageait sur cette faiblesse, ce n'était pas un putain de visage malsain et inutile qui allait l'ennuyer tout de même. Cela venait d'un problème plus profond et mental qu'autre chose. Quelque part, elle ne s’acceptait pas, comme si malgré son détachement très ouvert vers l’extérieur n’était qu’une ruse que son esprit avait trouvée pour survivre. Cependant, elle ne pouvait pas plus tricher que cela aujourd’hui dans cet entrainement. L’idée de fermer les yeux afin de visualiser son visage n’était franchement pas une bonne solution dans ce cas là. Par contre, les miroirs d’eau verticaux s’étaient une véritable bonne idée. La Jiki regarda alors assez muette ce visage qu’elle n’appréciait pas vraiment. Même sa coiffure était quelconque, elle n’y faisait pas du tout attention. Tant que c’était pratique et que cela ne gênait pas, c’était le principal. Un coup de couteau rapide et basta !

Jiki Masami • « Tsss … »

Masami n’avait qu’une seule envie à voir ce miroir, c’était de frapper dedans avec un kunai pour le faire disparaitre. Cela avait été sa première réaction et c’était assez inutile dans le cas présent. Elle dût par conséquent subir cette visio, soutenir ce regard. C’était des yeux noirs, sombre. Une extrême tension pouvait être perçue par les deux autres shinobis présents sur ce terrain d’entrainement. Elle n’avait plus vraiment le choix que de faire face, et elle n’était pas du genre à reculer devant quoi que ce soit. Lentement, la châtaigne passa ses mains sur son visage, comme si elle le découvrait pour la première fois. Au bout de quelques minutes, elle soupira légèrement en relevant ses cheveux.

Jiki Masami • « T’a quand même une sale gueule … »

Osa dire Masami à haute voix pour tout commentaire face à son propre reflet. Au bout de longues minutes d’observation, elle se détourna de ce miroir pour se concentrer davantage sur la formation de clone que l’admiration de son reflet. L’adolescente forma le premier sceau, alors qu’elle s’occupa à malaxer suffisamment de chakra, avec un petit bonus en plus. C’était le lot des techniques non maitrisées, cela demandait plus d’énergie que nécessaire. Au bout de quelques minutes de concentration, elle enchaina les mudras rapidement et elle fit apparaitre un clone assez convenable. L’apparence était très similaire avec un visage cette fois-ci. Du coin de l’œil, elle admira son œuvre, toujours avec un regard si sombre et détaché.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Dim 1 Mar 2020 - 12:38

Écoutant chacun de mes partenaires, il m’apparaissait évident que je n’avais aucune idée de la puissance réelle de la technique de clonage que nous étions en train d’apprendre. Masami avait sa propre vision des choses, la mienne était différente et celle de notre mentor aussi. Pour autant, aucune de nos idées n’était fausse ou meilleure que l’autre, preuve de la versatilité de ce que le jonin tentait de nous enseigner. Au final, contrairement à une technique létale d’attaque qui n’avait qu’une seul et unique but, je voyais là le clonage comme un outil dans notre panel de ninja. Il ne tenait qu’à nous de l’utiliser comme nous l’entendions. Masami les magnétisait, je les rendais invisibles, certains les utilisaient comme armes principales et d’autres encore comme projectiles mortels. Pour autant, chacune des utilisations était utile.

Apprendre ce jutsu n’était donc à mon sens qu’une première étape, certes cruciale, mais nullement la dernière pour parvenir à maîtriser les possibilités offertes par un tel support. Comme avec mes divers apprentissages avec Tenzin concernant le futon, il y avait une large différence entre l'utilisation et la maîtrise. Savoir lancer un jutsu n’était pas le maîtriser et il n’appartient qu’à nous de pousser dans la bonne direction pour parvenir à un résultat optimum.

Mais pour autant, pour l’heure, j’étais loin d’un résultat satisfaisant. Si la forme générale était humaine, le visage était encore loin d’être parfait, et c’était un doux euphémisme que de le dire. Ashitaka s’en rendit rapidement compte et usa de l’une de ses techniques pour nous aider à avancer sur la compréhension et la réalisation de ce pourquoi nous travaillions aussi dur Masami et moi.

Face à ce miroir d’eau, j’étais à la fois amusé et curieux. Y’avait-il vraiment quelque chose que l’on ne pourrait faire avec un jutsu quand un simple objet du quotidien, un simple objet utilitaire pouvait être pallié par une technique ninja.

M’approchant de cet artifice liquide, j’étais impressionné par la netteté de l’image qui m’était renvoyée. Il est vrai qu’en général, on sait à quoi on ressemble, mais devoir se décrire ou baser l’une de nos actions, comme c’était le cas maintenant, sur notre propre image sans réel support de soi devenait tout de suite plus ardu. Il n’y avait qu’à voir ces quelques artistes-peintres dont j’avais une fois visité une galerie qui se peignaient eux-mêmes et qui expliquaient la nécessité évidente d’un miroir pour réaliser un bon autoportrait.

Seul face à mon étendue aquatique, je me regardais avec attention. De petits gestes mesurés, je me tirais les cheveux vers le haut, dégageant la racine et admirant le cuir chevelu. Ensuite ? Mes oreilles que je décollais en plaçant deux doigts derrière et en les faisant bouger comme si j’essayais de m’envoler. Les joues après. Tirant dessus avec un peu de force comme cette vieille mamie titillant ses petits-enfants. Il était important de connaître l’élasticité de la peau. C’est aussi pour cette raison que je jouais avec mes lèvres, les tirants dans un sourire horrible ou les retroussant dans une moue tout aussi étrange. Finalement, je terminais mes simagrées en souriant à pleines dents avant de tirer la langue. C’est à peu prêt à ce moment-là que Masami fit une remarque que je prenais à première vue pour moi avant de me rendre compte que ses paroles n’étaient destinées qu’à elle-même.

« Moi, je suis pas d’accord. Je trouve que tu es mignonne comme tu es. Et va pas croire que je cherche à faire des trucs bizarre hein. C’est juste un compliment sincère. Je suis certain que Saya pense la même chose que moi. »

Qu’est-ce qui pouvait pousser une jeune fille à réagir de cette manière face à son image ? Était-ce ce passé à Wasure ? En attendant, tout comme la jeune genin, de mon côté aussi le clone que je tentais de maîtriser avait une allure bien plus convenable que tout ce que j’avais pu faire jusque-là. J’étais sur la bonne voie. Puis me tournant vers notre jonin, de nouvelles questions me venaient.

« Nos clones sont fragiles, c’est une chose, mais ils peuvent se faire capturer, je suppose ? Si on utilise des moyens non-létaux en l’occurrence. Par la suite, si sa conscience n’est pas vraiment réelle, ses souvenirs eux sont les nôtres ? Sinon il serait difficile de l’envoyer en mission sans prendre le temps de tout expliquer à chaque fois, ne serait-ce que se battre. Pas de connaissance des techniques, pas de jutsu en somme. Du coup, user de clones n’est-ce pas un risque de voir quelques secrets se volatiliser si jamais le clone en question n’est pas détruit, mais capturé ? »


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Dim 15 Mar 2020 - 16:30
Ses deux élèves avançaient bien. Ils avaient réussi à créer des clones humanoïdes, puis progressivement à les affiner en suivant ses conseils. C'était un peu laborieux, mais ça avançait.

Observant leurs progrès, il regarda d'abord Masami. Avec l'aide du miroir aqueux, elle sembla mieux parvenir à réaliser les clones. Mais sa réflexion n'échappa pas au jônin qui était là. Cependant, ce genre de problème n'était pas de ceux qu'il savait résoudre. Les problèmes d'estiime d'une adolescente étaient plus profonds et complexes que de simples questions techniques, Ashitaka n'avait pas la moindre idée de comment l'aider. Et il devrait sans doute aussi s'y préparer pour aider Rakka qui arrivait bientôt au même âge que la jeune fille à qui il apprenait en cet instant à faire des clones solides.

Avant qu'il ne trouve quoi lui dire, ce fut Teruyo qui intervint et lui parla. Il essaya quelque chose de sobre et simple, un compliment. Est-ce que ça suffirait ? Le guerrier roux en doutait grandement, même si ça pouvait la réconforter quelques instants. La source du problème était sans doute plus profonde et il faudrait qu'il trouve quelqu'un qui pourrait l'aiguiller, qui pourrait lui dire comment aider Masami sur ce sujet. Comment l'aider à s'accepter.

Préférant ne pas insister pour l'instant, il écouta les questions de son autre élève décidément très locace en interrogations. Au moins, c'était une preuve qu'il s'intéressait réellement à l'entraînement, là où le Loup en avait vu d'autre faire semblant d'agir. D'autres encore s'exerçaient avec déférence et dévotion. Réfléchissant quelques instants avant de donner ses réponses, Ashitaka hocha la tête une fois qu'il eut trouvé sa formulation, s'affirmant à lui même que c'était la bonne manière de le présenter pour se donner de la confiance et une stabilité dans sa voix, par souçi de crédibilité.

« Les clones peuvent se faire capturer oui, mais ils demeurent fragiles, donc ills peuvent être facilement détruits ou auto-détruits. Pour les souvenirs, les souvenirs passés sont identiques, et pour les souvenirs à partir de la création des clones, on les reçoit lorsqu'ils sont détruits, pas en parallèle pendant leur temps de vie. Et comme je te l'ai dis, il est possible de les autodétruire, donc ce risque n'est pas réel. Après si un Yamanaka intervient, je ne sais pas ce qu'il pourrait retirer d'un clone. Ce n'est pas un cas que j'ai déjà rencontré. »

Laissant un peu de temps à son élève curieux pour assimiler toutes les réponses qu'il venait de lui donner, il chercha également ses mots pour parvenir à faire comprendre comment atteindre la dernière étape, cette transmission de connaissances et d'ordres, ce déplacement de chakra interne. C'était quelque chose d'assez complexe à vrai dire.

« Bien, maintenant que vous avez tous les deux réussi à faire des coques crédibles pour vos clones, il va falloir les rendre utile en leur inserant de votre chakra et en leur permettant de se mouvoir seuls sans que vous ayez à jouer les marionnettistes. On va faire ça en deux étapes. D'abord, vous devez comprendre comment votre chakra circule en vous. Et ensuite, vous devez réussir à projeter un système identique à l'intérieur de votre coque qui est pour l'instant vide. C'est surtout un exercice de pensée un peu complexe au début, mais une fois que vous en aurez compris l'essence ce sera un automatisme. Si vous n'avez pas compris, n'hésitez pas à poser des questions sur ce qui vous gêne, je ne sais pas trop comment vous expliquer ça autrement si vous n'avez pas de question particulière... »

Se grattant la tête à la recherche de détails ou d'indications qui pourrait les aider, Ashitaka ne trouvait pas encore de meilleures directives à leur donner.

_________________
[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Ashii
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Mar 17 Mar 2020 - 13:41
Perplexe, Masami observait perplexe les mimiques que pouvaient faire Teruyo face à son semblant de miroir. Elle fit légèrement la moue en le regardant comme un extraterrestre. Elle ne s’était jamais admirer le reflet, quel intérêt ? Elle eut envie de se moquer de lui ouvertement, mais en lieu et place, la jeune fille profita pour tester elle aussi un peu à bouger ses oreilles, tirer un peu ses joues, mais à part se faire un peu mal, elle ne vit rien de très intéressant.

Jiki Masami • « T’es … bizarre tu sais ? »

Lança alors l’adolescente à son coéquipier, comme seule remarque, qui s’avérait au final assez douce par rapport aux autres qu’elle avait eu en tête de prima bord. A la remarque de Teruyo au sujet de sa mignonnerie, elle se pencha légèrement comme pour se regarder à nouveau dans le miroir, avant de hausser les épaules.

Jiki Masami • « Hmmm … mouais … la belle affaire de toute façon, même si c’est le cas ou pas. »

Masami commença à s’éloigner, de toute façon ce type de jugement était assez personnel, et puis cela n’avait pas d’intérêt pour la survie d’être jolie. Cependant, la dernière remarque sur les trucs bizarres la rendit assez perplexe. Elle leva un sourcil, apparemment ne comprenant pas du tout où il voulait en venir, de quoi il cherchait à se protéger. Elle leva ses deux mains paumes vers le ciel en secouant la tête doucement.

Jiki Masami • « Clone ou pas, si jamais on essaie de m’arracher un secret, je doute que je dise quoi que ce soit. Ils ne seront que des enfants de cœur par rapport à ce que j’ai pu vivre, des amateurs. Si tu crains de parler, ne t’en fais pas, je ferais ce qu’il faut. »

Dit alors assez froidement Masami, mais selon les circonstances, cela sera peut-être nécessaire, allez savoir. A voir comment les gens de l’extérieur pouvaient être si tendre, elle se doutait que cela pouvait avoir un revers à la médaille. Comptant que sur elle-même, il y avait tout de même des paramètres de missions à accomplir, à la lettre. Elle n’avait pas oublié Tetsu no Kuni, qui était un non-sens total au niveau de la réaction de leur chef de groupe. L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni tentait de rester aussi de marbre et imperméable que possible, comme on lui avait appris dans la fameuse prison, mais ce n’était pas si facile maintenant à l’extérieur. Un simple compliment ne suffirait sans doute pas à creuser cette plaie qui n’était visiblement pas refermée. La châtaigne écouta les dires de leur professeur sans mot dire au sujet du vol d’informations sur un clone.

Masami connaissait la théorie sur le chakra à l’intérieur de son corps, et puis elle n’avait pas oublié les diagrammes à l’académie qui était assez parlant, cela lui suffirait bien. Elle désirait maitriser cette technique, partiellement troublée par l’épreuve. Elle essaya de faire le vide dans son esprit en joignant les mains afin de faire le mudra du chien. Elle fit bouillonner son chakra dans son corps en essayant de le ressentir un peu partout. Puis elle enchaina de nouveau les mudras en essayant de recréer cette sensation dans son clone. Elle put aisément maintenant faire apparaitre un double de soi physiquement parfait, mais est-ce que le reste allait réussir à suivre ? Masami rouvrit les yeux en se contemplant comme dans un miroir, mais il n’y avait aucune surface d’eau.

Jiki Masami • « Très bien alors si jamais tu es parfaite, tu pourras te defendre contre mes attaques …. Ça sera un bon test. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Mer 25 Mar 2020 - 16:11

Une chose était certaine, à en croire Ashitaka, mes craintes vis-à-vis de la faiblesse des clones quant à leur capture et leur interrogatoire venaient d’être levées. En effet, la fragilité de ces derniers et la possibilité de les annuler à tous moments étaient des garde-fous essentiels pour éviter que les informations détenues par ces être artificiels ne puissent être exploités par d’autres. Passé ces détails, malgré l’absence de certitude concernant les Yamanaka, bien que l’on n’en rencontre pas tous les jours, il était temps de mettre à profit les conseils suivant de notre chef. Mais avant cela, Masami, je n’en étais pas surpris d’ailleurs, ne semblait pas comprendre ou accepter les compliments sincères que je venais de lui adresser. Mais si ces petites remarques me firent sourire, c’est d’avantage sa position vis-à-vis d’un interrogatoire qui me dérangea.

« Tu sais Masami, bien que ce que tu as vécu à Wasure soit la pire chose que tu ais pu vivre, et tu sais à quel point j’en suis profondément navré pour toi, tant que tu es encore en vie, ne pense jamais que ce que tu as vécu est la pire chose qui te soit arrivée. Dis-toi qu’il y aura toujours le risque qu’une personne te fasse bien pire. Enfin, je ne te le souhaite pas, à personne d’ailleurs. »

Il était temps de revenir à l’entrainement. Petit à petit nous avancions et enfin, le bout du tunnel était en vue. Mais comme d’habitude il y aurait encore un long chemin à parcourir entre l’apprentissage réussi de cette nouvelle technique et la maitrise de cette dernière nous permettant de l’utiliser en combat.

Mais pour l’heure, il rester à donner vie, en quelque sorte, au clone que j’avais créé et qui pour l’heure n’était qu’une simple coquille vide. Afin de mettre en application les informations et conseils du Borukan, je m’installais en tailleurs au sol, mon double debout, à côté de moi, sans âme ni réaction, un regard vide qui scrutait loin devant lui sans réellement voir quoi que ce soit. De mon côté, je malaxais mon chakra, le faisant circuler dans mon corps, ressentant ainsi le moindre flux qui se déferlait petit à petit dans les moindres recoins. Agissant ainsi de longues minutes, je m’imprégnais de cette sensation, recommençant encore et encore ce malaxage circulatoire jusqu’à visualiser le chemin que prenait mon chakra dans mon corps.

Comme d’habitude, Masami avait un peu d’avance dans on apprentissage, mais quoi de plus normal pour la jeunesse que d’assimiler bien plus rapidement les informations. A nouveau debout, placé devant le faux moi, je me regardais tel un miroir vivant. Malaxant une nouvelle fois mon chakra, j’apposais ma main sur mon autre torse et insufflais cette décharge d’énergie dans mon double en prenant bien soin d’imiter le sens circulatoire que j’avais ressenti.

Ma créature prenait enfin vie, du moins en quelque sorte. Après cet essai, le clone commença à se mouvoir péniblement. Il me fallu encore de nombreux essais pour qu’un clone arrive enfin à agir de manière plus ou moins normale à mes yeux. Maintenant, tout comme la jeune genin, il fallait faire passer à mon double l’épreuve du feu. Cependant, là à la demoiselle tentait de s’affrontait, je préférais prendre l’option de lancer chacun le même jutsu dans la même direction et de voir les différences.

Chacun de nous-même malaxant son chakra, moi et moi-même, en même temps, soufflions une boule de vent vers un tronc d’arbre. A première vue, les attaques semblaient similaires, mais seule notre juge pourrait savoir si tout cela était bon. Me tournant vers le manieur de lave, deux fois, ma copie et moi attendions le verdict.

« Alors, qu’est-ce que cela donne ? »


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Borukan Ashitaka
Borukan Ashitaka

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Ven 27 Mar 2020 - 23:57
Laissant d'abord Masami et Teruyo à leur échange, il intervint cependant lorsque la conversation se fit un peu plus grave, notamment au sujet de la torture et de la prise en otage.

« Ce n'est pas quelque chose que je laisserai arriver. Et je me chargerai personnellement de quiconque s'en prend à vous. Personne ne s'en prendra impunément à l'équipe Mirai. »

Très sérieux, le Jônin laissait transparaître sa détermination ainsi qu'une certaine gravité. Il se racla la gorge après quelques secondes, revenant au sujet des clones pour clôre la session d'apprentissage. Il estimait avoir été un guide correct même s'il savait que ce n'était pas sans failles, et que de nombreuses améliorations étaient possibles. Après tout, ils avaient quand même réussi à déchiffrer ses explications parfois plutôt pauvres en image. Il n'y avait qu'à voir le résultat de Teruyo. Il fit d'ailleurs un hochement de tête positif accompagné d'un "C'est parfait." à son équipier. Il s'occupa ensuite de la demoiselle puisqu'elle n'avait pas encore testé la capacité de son double à réciprociter les attaques de l'originale.

« Essaie de reproduire une de tes attaques avec ton clone, comme Teruyo l'a fait. Si ton clone y parvient, alors c'est qu'il est bon, et il ne restera plus qu'une seule étape. »

Un léger sourire, une petite attente pour leur laisser le temps d'y réfléchir avant de donner la solution.

« Créer le clone en une seule série de mudras et non par étapes comme je vous l'ai fait faire là. Ne pas faire d'abord la coque, puis le circuit interne, mais le créer en une entité unique. »

Enchaînant alors les mudras nécessaires à la création de ses clones une nouvelle fois, le Loup recréa deux doubles autour de lui, strictement identiques à lui-même.

« Il y a ensuite une petite étape de finition. Si vous les faites le plus simple possible, alors vos clones seront capables d'utiliser toutes vos capacités et vous ramèneront leur expérience à leur destruction puisque le chakra reviendra à vous quand bien même vous ne pourrez pas le réutiliser. Sinon, vous pouvez choisir de faire comme moi et de leur ajouter une petite spécificité liée à votre capacité spéciale ou à l'une de vos affinités. Dans ce cas là, c'est du chakra lié à cette affinité en question qu'il faudra insuffler dans le clone, ce qui donnera un effet à sa destruction. Par exemple... »

Faisant s'éloigner à quelques dizaines de mètres ses deux clones, Ashitaka attrapa deux kunais et les projeta sur les doubles fragiles qui patientaient, attendant leur mort sans un mouvement. Lorsque les armes métalliques les transpercèrent, les deux images éclatèrent alors, projetant du magma dans toutes les directions sur quelques mètres. Ce dernier retomba au sol et brûla en partie le sol du terrain d'entraînement, s'y enfonçant après quelques instants, commençant doucement à refroidir.

« J'ai choisi de créer cette spécificité pour mes clones, si jamais quelqu'un tente de les détruire au corps à corps sans se méfier. Ou s'il pense que c'est simplement moi. À vous de décider si vous souhaitez les garder les plus smple possible ou si vous souhaitez en faire quelque chose de plus personnel comme moi. L'inconvénient est que je ne peux utiliser qu'une partie de mes techniques avec eux. Le suiton et le futon leur sont inaccessible. »

Terminant sa diatribe, le guerrier roux observa ses deux camarades, prêt à répondre à leurs questions, leurs attentes. Et à vérifier la qualité de leur résultat.

HRP:
 

_________________
[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Ashii
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6560-borukan-ashitaka-du-magma-a-la-glace-termine https://www.ascentofshinobi.com/u563
Jiki Masami
Jiki Masami

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Sam 28 Mar 2020 - 13:51
Masami ne réagit pas vraiment à la compassion de Teruyo qui était assez normal vu le personnage lorsqu’il expliqua à quel point il était navré pour elle de sa vie à Wasure no Kuni. Elle se fichait pas mal de ce genre de petits mots, dont la plupart n’en pensait rien du tout d’ailleurs. Surement que Doudini le magicien le pensait, c’était presque cela le pire. Beaucoup lui avait déjà dit cela, mais il ne se passait rien d’autres, par la suite, ils allaient boire un coup au bar et n’y penserait surement plus.

Jiki Masami • « La barre a été placée quand même assez haut, je doute rencontrer des pervers pires que ce que j’ai eu. Tu sais, à force de ressentir toutes ces choses, on s’habitue, et cela devient comme une information que le corps envoie. Cela perd de sa magnificence, on apprend à faire avec. On va dire que cela peut être un bon exercice. »

Déclara alors la châtaigne qui tenta de trouver quelque chose de positif de son expérience, sa vie. L’intervention d’Ashitaka était adorable, mais elle ne pouvait y croire. Quelqu’un se battrait simplement pour sauver la vie d’un autre sans rien en retour ? Il avait parlé de l’équipe Mirai, on pouvait imaginer que c’était plutôt pour défendre l’honneur de son équipe, enfin de leur équipe, quelque part, défendre son propre blason et son efficacité. Ce genre de penser était tout de suite bien plus profitable et plausible dans les valeurs que pensaient l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni.

Lorsque Ashitaka proposa qu’elle test de reproduire une technique, Masami hocha la tête et fit un clin d’œil en direction de son clone sans rien dire du tout. C’était assez facile d’être sur la même longueur d’onde lorsque l’on conversait avec soi-même hein ? Le clone tendit les mains et libéra alors cinq kunai qui filaient dans la direction de son invocatrice.



Cependant, ce n’était pas terminé, sinon ce ne serait pas drôle du tout ! La véritable invocatrice enchaina rapidement des mudras afin de détourner les projectiles magnétiques afin de les faire frôler sans toucher Teruyo et Ashitaka. Alors qu’elle afficha un large sourire toute contente de son petit enchainement, et d’ailleurs, elle en avait encore plein d’autres à tester, et les cibles vivantes étaient quand même plus intéressantes dans ce cas-là.



Ce qui était evident, c’était bien que Masami n’avait pas le temps de créer en plusieurs étapes des clones durant un combat. C’était toujours dans ce genre de cas que la moindre seconde se révélait être précieuse. Elle commençait à y avoir procéder à plusieurs reprises, les mudras étaient déjà dans sa tête. Le reste allait bien suivre également. La châtaigne écouta les explications de son chef d’équipe, l’idée de procéder à la création de clones Jiki capable de charger un adversaire à la destruction était assez intéressante, mais pour débuter, elle préférait largement les plus classiques dans un premier temps. Masami enchaina alors les mudras et créa rapidement deux clones parfaits de l’ombre. Assez satisfaite, elle les observa sur les moindres coutures, tandis que les clones l’observaient assez dubitative.

Jiki Masami • « C’est quand même bizarre de se regarder comme ça, d’en avoir autant. J’imagine que certains auraient des sueurs froides d’ailleurs en y repensant à devoir gérer autant de Masami. »

Déclara simplement en affichant un large sourire Masami avec la main derrière sa tête, tandis que sans un seul geste, elle les détruisit. Après un court instant, elle s’aperçut de l’apprentissage de l’expérience des clones. C’était étrange d’avoir plusieurs points de vue sur une même situation, mais il fallait s’y habituer, c’était comme tout.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu Empty
Mar 31 Mar 2020 - 19:01

Si le clone et moi arrivions enfin à produire un jutsu similaire, comme le signalait sagement notre mentor, notre entraînement n’était pas encore terminé. Comme pour mon apprentissage avec Tenzin, maîtriser les différentes étapes était une chose, il me fallait maintenant réunir le tout-en-un pour envisager la suite des choses et parfaire la technique, tant dans sa forme que dans son utilité. Mis avant de commencer, il me semblait important de ne pas laisser Masami dans ce que j’estimais être une illusion. Prenant un ton bien plus sérieux que mon ton habituel, une nouvelle fois, je me tournais vers la Jiki.

« La barre est peut-être placée haute, mais certains, quels que soient les domaines essaient toujours d’aller encore plus haut. Cela est aussi vrai pour la monstruosité de l’homme. J’ai longuement réfléchi à ce que l’on pourrait me faire si je venais à être capturé, et sur le long terme, je ne vois nulle autre échappatoire que la collaboration, si ce n’est se libérer de sa propre vie. Suivant sur qui on tombe au cours de nos missions, ne défie jamais personne de faire pire que ce que tu as vécu, cela pourrait se retourner contre toi … »

Puis finissant en souriant, d’un air plus relâché.

« … et puis si tu ne le fais pas pour moi, fais le pour Saya, pour qu’elle puisse continuer à s’entraîner avec sa grande sœur. »

Maintenant que les choses étaient dites, la petite mention à leurs entraînements secrets faite, je me remettais moi-même au travail. Si chacune des étapes était devenue plus facile en sois, il était encore relativement complexe de tout fusionner. Un essai pas suffiraient ressemblant, un autre quelque peu difforme, un dernier avec un chakra mal répartie et voilà que mes réserves diminuaient au fil des tentatives. Il me fallu toute ma concentration et toute ma volonté pour que, malgré la fatigue liée à la perte massive de mon chakra, je parvenais enfin à créer un clone en bon et due forme. À la remarque de ma jeune pair, une fois encore je me tournais vers elle.

« Je pense surtout qu’il va nous falloir trouver des stratégies adaptées à notre manière d’agir pour rendre ces clones utiles et éviter de les perdre trop rapidement. N’oublions pas qu’ils sont fragiles. Enfin bon, c’est une bonne chose que l’on ait cet atout en main désormais. Merci pour ton aide Ashitaka, sans toi cela n’aurait sûrement pas été aussi facile d’apprendre cette technique. Ton expérience nous aura été utile. »

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

[Équipe 6 - Mirai] Un apprentissage tant attendu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: