Soutenez le forum !
1234
Partagez

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie]

Suzuri Takara
Suzuri Takara

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Mer 15 Jan 2020 - 11:52
Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] 1xk9cfi




Ainsi le clan s'était prononcé en faveur de sa proposition.
Takara respecterait toutefois le vœu de Takeshi en maintenant cette décision secrète d'ici qu'elle soit officielle ; d'ailleurs elle l'aurait fait sans même qu'on le lui demande, ne tenant rien pour acquis tant qu'aucun acte réel n'avait été posé. Le passage du clan Suzuri sous le giron de l'Empire ne manquerait pas de faire jaser... Mais cela, la kunoichi s'en moquait bien. La seule façon de faire progresser les mentalités impliquait de jouer franc-jeu, quand bien même cela pouvait déplaire. Kumogakure restait une entité à peine plus vieille que l'Empire, à quelques années près, et le pays de la foudre s'était développé sur une mixité assumée impliquant déjà de nombreux hijins et autres ressortissants de pays lointain.
Enfin. Son argumentaire avait beau être en béton armé, l'époque favorisait le dialogue par la rage et les armes plutôt que par la retenue et le bon-sens. L'important restait donc de tracer sa propre voie en restant intègre, peu importe le chaos alentours.

Voilà pourquoi la trentenaire s'était permise de réunir le conseil clanique hier. Et voilà pourquoi elle avait demandé audience avec la Régente aujourd'hui.

Si Teikoku souhaitait consolider et légitimer son statut sur ces terres alors il devrait être assurément réceptif à sa venue.
Elle n'était pas dupe ; les kumojins la condamneraient, les teikokujins se méfieraient... Tous n'avaient de yeux que pour cette étincelle de rébellion qui ne relevait assurément pas du secret. Aucune importance. Elle comptait de toute façon quitter momentanément le pays. Ses recherches à propos de la Résonance la forceraient à voyager, et l'organisation impériale disposait d'une Unité de Recherche - Quoi de mieux pour son profil jusque là déconsidéré.

Se présentant à l'ancien palais du Raikage, repersonnifié en QG de la Régence, Takara se présentait donc dans le hall sécurisé afin de prétendre à une rencontre avec Hokazuka Rie. Elle avait par avance envoyé une lettre afin de convenir du rendez vous puis signifier son vœu d'intégrer leurs rangs, sans toutefois s?épancher sur les détails. En face à face, il s'avérait plus aisé de se faire entendre.

Takara du clan Suzuri, mon arrivée était prévue. Confiait-elle après un simple hochement de tête en guise de salutation.

Sans doute l'Empire était-il aussi procédurier et méfiant que tout village caché, mais c'était dans ses habitudes de devoir y faire face et tâcher d'avancer malgré l'étroitesse d'esprit coutumière. Elle ne connaissait pas la Régente, si ce n'est pour son idée stupide de mêler un local de la Grande Bibliothèque à un examen militaire... A voir si cette entrevue ne lui ferait pas regretter sa décision d'intégrer l'Empire malgré leur bonne volonté affichée.





_________________
Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Hokazuka Rie
Hokazuka Rie

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 16:21

UN AUTRE REGARD


Un regard de plus ; un visage parmi mille autres. Chaque jour se décomposait en portions inégales et répétitives. L'Empire avait une Emprise nouvelle ; les plus faibles s'en approchaient par crainte. Les plus forts s'intégraient par sournoiserie, ou dévotion. L'affaire t'arrache un soupir ; pas un seul cas similaire ; pourtant le résultat était souvent le même.

Parfois tu doutais de ton propre fonctionnement, peut-être trop laxiste, pas assez strict. Avais-tu seulement déjà refusé une âme désireuse de rejoindre les rangs de ce nouveau règne ? Presque jamais ; parce que même les plus grossiers des mensonges ne pouvaient être contrés par la rigueur autocratique d'un régime. Rei t'avais donné carte blanche pour gérer un volcan prêt à faire jaillir ses plus acerbes coulées de lave. Tu jouais donc le jeu de l'utopique Régente ; ouvrant des portes à n'importe quel profil voudrait découvrir l'arrière boutique d'un pays qui avait aussi souffert.

La nouvelle convoquée s'était pointée pile à ton temps de lassitude ; te valant une légère moue gênée d'exposer ainsi ton manque d'intérêt dans les taches protocolaires.

- Mmh, oui, j'ai bien eu votre lettre, elle doit être...

Tes paumes fouillent une marmelade de dossiers, dont la stratégie de rangement était inexistante.


- ..quelque part.
Je vous en prie, asseyez-vous.


Ton dos se rehausse sur son trône de fortune ; ton regard pétille d'un rouge ombragé ; Quelle énième raison cette Kumojin inventerai pour justifier un changement d'itinérance plus que conséquent ?

- Je vous écoute ; Qu'est-ce qui a suscité votre volonté soudaine de rejoindre les rangs de l'Empire, dâme Suzuri ?

Tu insistes sur son nom car il avait son importance ; tu avais affaire à une héritière d'un des clan majeur de feu Kumo, désormais Kumo du feu. Et même une intégration esseulée devrait avoir son étude ; Ce clan était un emblème de savoir ; la clef d'une porte qui ne pouvait être enfoncée ; L'acceptation culturelle d'un pays.



Revenir en haut Aller en bas
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 17:35


La trentenaire observait la scène, se questionnant quant à la situation de la régente. Comment pouvait-on faire honneur à son rang avec une organisation aussi chaotique ? Non pas qu'elle se souciait du sort réservé à sa lettre de convenance, seulement la gestion d'un village - ou d'un district assimilé à un Empire encore plus vaste - impliquait un minimum de sérieux. Sans doute était-elle appuyée par des petites mains, du moins il valait mieux.
Dans tous les cas la Suzuri ne s'attardait pas sur ces détails, prenant place sur le fauteuil désigné afin de démarrer le protocole.

Plusieurs choses. Après l'annexion, mes priorités sont revenues au soutien de mon clan et à la gestion de la Grande Bibliothèque, ce temps de recul nécessaire m'a aussi permis de vérifier si les paroles de l'Empereur étaient honnêtes ; la cité et son peuple sont respectés, des travaux communs ont été accomplis et même un de vos lieutenants qui s'est rendu à notre domaine clanique s'est montré pondéré à notre égard. Pour ma part, l'Empire est donc une valeur sûre pour que le pays de la foudre poursuive son développement.

Un premier sujet expédié. Elle tâcherait d'être concise, à condition bien sûr qu'on ne la pousse pas à développer, sans quoi elle n'aurait aucun mal à s'étendre plus en profondeur... On la connaissait soit comme une personne très discrète soit comme une interlocutrice capable de longues tirades. A voir ce que la Régente préférerait.

Je suis donc contre l'idée de la rébellion qui se répand dans nos rues. Reprenait-elle, préférant rentrer dans le vif du sujet, thème phare pour la plupart des gens vivant ici depuis l'annexion. A dire vrai, je ne regrette d'ailleurs pas Reiko. Les chefs militaires ne m'intéressent pas, qu'ils soient hijins ou kaminarijins de souche m'indiffèrent également tant qu'ils sont bienveillants et consciencieux... La cité a toujours été multiculturelle et je ne trouverai de toute manière jamais ma place dans les histoires de vengeance relevées à tour de bras par ceux qui ne croient au changement que par les armes.

J'ai à cœur d'autres sujets d'avantage scientifique et c'est là mon propre domaine d'expertise. L'Unité de Recherche du Teikoku est donc la raison précise de ma venue dans ce bureau - Je mène des recherches sur la Résonance, ce fléau a frappé l'ensemble du Yuukan et il me semble bien plus pertinent que de contester le pouvoir en place. Je souhaite donc intégrer cette unité et acter mon départ du pays de la foudre, si vous me le permettez.


Un discours suffisamment réfléchi pour se terminer aussi vite qu'il avait commencé, balayant tout ce qui n'intéressait pas Takara. Evidemment elle restait disponible pour détailler en cas de nécessité, mais au moins son vœu coupait court à tout potentiel complot contre le Teikoku puisqu'elle ne comptait pas officier à "Kumogakure" mais au contraire loin de ses anciens compatriotes, si ce terme signifiait réellement quelque chose pour elle. Ce qui n'était pas le cas. Elle ne s'était jamais considérée comme une shinobi et son combat se situait ailleurs.

_________________
Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Hokazuka Rie
Hokazuka Rie

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 18:11

UN AUTRE REGARD


Le feu qui hantait tes yeux fut ravivé en quelques secondes. Les mots de la kunoîchi étaient plus pondérés qu'escomptés. Tu savais qu'elle avait subi en frontal l'annexion du village ; elle était de ceux qui avaient survécu à l'échec et à la prise de la cité. Elle avait combattu et avait donc le parfait petit CV pour hausser le ton et crier à la revanche ou la révolte. Ses mots étaient pourtant bien loin de ce scénario classique ; et bien qu'il te plaise sincèrement ; il t'était encore impossible d'en discerner le vrai du faux.

- Mmh.

Tes songes s'expriment par le silence ; la contemplation d'un jeune femme qui continuait son récit. Assez précis, presque calculé ? Présentation ; ressenti ; ambition. Elle avait tracé une ligne droite entre son passé et son futur ; n’omettant pas d'exprimer son actualité par ses émotions quant à la relation inter faction. Les Suzuri avaient l'art de l'écrit ; ils pouvaient donc s'improviser orateurs avec aisance. Argumenter étaient probablement leur meilleure arme ; une des plus sous-estimées à tes yeux reptiliens.

- Je comprends, je suis ravie d'apprendre que vous acceptez la situation avec un œil averti ; Mais je dois d'abord vous demander ce que pense votre clan de vos ambitions ? Je sais que leur poids politique est influent à Kumo ; et je n'aimerai pas créer malgré moi une querelle clanique dont personne ici n'a besoin, vous comprenez ?

C'était une question à double intérêt ; A mince échelle, connaître la véritable valeur d'une individualité qui vantait sa soif de connaissances. A plus grande ; prendre la température d'un des trois clan majeurs du protectorat ; peut-être était il à l'image de la kunoïchi qui disait s'intéresser plus aux mystères du monde plutôt qu'à leurs mœurs. Peut-être avouerait-il sa neutralité, ou sa répulsion à rejoindre avec patriotisme les rangs d'un Empire qui s'était quelque peu... Imposé sur leurs terres. Trois scénario totalement différents qu'il t'était important de connaître afin de nouer un contact de la meilleure des façons par la suite.



Revenir en haut Aller en bas
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 19:35


La trentenaire esquissait un sourire. Parler au nom d'un clan restait difficile, surtout que l'histoire encore récente du sien démontrait bien à quel point l'individualisme forcené leur correspondait bien. Certes le conseil et Takeshi s'étaient prononcés en la faveur de sa proposition et il y avait de grandes chances que toute la structure emboîte donc le pas... Sauf qu'elle n'était pas à leur tête. Elle avait fait sa part, ne pouvait rien faire de plus. Encore moins affirmer quoique ce soit avant l'heure. Juste attendre la position officielle de ce dernier - Mais elle n'attendrait pas. En revanche, elle avait pu mettre la situation au clair, raison pour laquelle sa démarche d'aujourd'hui pouvait être si limpide.

Mon clan est parfaitement au courant de ma position et la comprend, je m'en suis assurée avant de vous écrire cette lettre.
Nous avons tout à gagner à mettre l'orgueil de côté et partager nos connaissances - La Grande Bibliothèque est née en ce sens... Et puis, nous avons connus de nombreux troubles avant même votre arrivée. Le nom de Kaldea ne doit pas vous être étranger.
Ajoutait-elle, assurée.

Si la Régente n'en avait pas entendu parler, le nom devait malgré tout se trouver dans l'un de ses papiers hasardeux à propos de leur clan. Après tout cette dernière avait œuvré pour le Sôshikidan et son implication demeurait moins obscure que celle de Wo.

C'est pourquoi j'ai pris soin de m'entretenir avec les miens avant de vous rencontrer : Aucun malentendu possible. Les querelles nous ont assez causé de tord comme ça justement à cause d'un manque de communication et de réflexion. Moi la première je refuserai de déclencher la moindre tension vis à vis de ma famille, cela nous tire vers le bas et nous éloigne de notre rôle fondamental.

De son côté, elle était consciencieuse. Cela on ne pouvait le lui retirer, même si un certain nombre de ses connaissances d'alors lui casseront probablement du sucre sur le dos après avoir appris son adhésion à "l'entité adverse". La Suzuri n'avait d'autre choix que de faire les choses proprement, il s'agissait du cœur même de ses convictions et surtout, si son départ se réalisait, elle se devait de ne rien laisser de néfaste ou inachevé derrière elle. Le clan payerait-il pour son intégrité ? Possiblement, s'il décidait de suivre ses conseils et intégrer l'Empire.
La tempérance des teikokujins permettait jusque là de ne pas prendre parti sans pour autant se voir puni.
Les kumojins patriotes n'étaient pas de la même trempe.

Mais même si cela représentait un risque, il s'agissait tout de même de la meilleure chose à faire dans le présent. Écarter le futile et se focaliser sur l'essentiel, sans prendre le risque de déborder une fois encore dans l'histoire du Yuukan sur les populations quelconques coincées par des intrigues teintées de sang et de tords partagés.


_________________
Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara
Hokazuka Rie
Hokazuka Rie

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 23:44

UN AUTRE REGARD


Par chance, Takara semblait avoir agi en bon petit élève et avait anticipé tes besoins avant même qu'ils soient révélés. Si elle s'était déjà entretenue avec son clan, et qu'elle avait leur aval, alors rien ne semblait faire obstacle à son introduction au sein de l'unité de recherche... Si ce n'était... Un ultime doute.

La Suzuri était-elle un être de confiance ? Lui accorder une place au sein de l'Empire, c'était lui ouvrir des portes beaucoup plus flexibles, une liberté conditionnelle. Non pas que les Kumojins soient prédestinés à rester sanglés à leur passé ; mais celui-ci demeurait trop virulent pour ne pas être pris en compte.

A l'évocation du Shoshikidan, un moue de dégout ; ce passé était votre honte et votre arme ; il exprimait parfaitement à quel point le mal engeandrait le mal. Comment les tourments internes pouvaient devenir externes. A quelques points, l'Empire répondait aux actions du Shoshikidan, avec plus de délicatesse, moins d'ego, mais la rancune était une passion commune aux deux acteurs de cette nouvelle justice. Un pêché dangereux et capricieux, souvent intarrissable.

- Mmh, moui, Kaldea et le Shoshikidan... Je sais oui.

Evasive, peut-être un peu trop ? A vrai dire, tu voulais surtout effacer l'idée d'avoir à discourir sur un poids invertueux.

- Bien... Bon...

Tes talents d'acteurs imitent à la perfection la Régente qui se questionne, qui élabore ses propres théories, ses propres réponses ; alors que ton choix est déjà tout décidé.

- Bien, c'est d'accord... Disons, en partie ; Je ne peux vous garantir une liberté de déplacement totale, pour des raisons qui me paraissent évidentes, cependant vous serez mutée vers l'unité de recherche, dont le cœur central est à notre capitale, mais dont les actions varient selon les affaires. Vous serez sous les ordres d'un lieutenant et épaulée par d'autres soldats ; quant à votre nouveau référent, il s'agira de @Sendai Shizuku, dont les mérites ne sont plus à vanter !

Le message était clair ; Elle n'était qu'à moitié libre, qu'à moitié prisonnière. Enrôlée dans un Empire dont les éclats devaient dépasser ses propres questionnements ; elle devrait tout d'abord faire ses preuves auprès de ses confrères si elle espérait un jour gagner leur pleine confiance... Et la tienne.

Sourire silencieux, en attente d'une réponse de la nouvelle recrue, si tenté que les termes du « contrat » lui plaisent.

- Oh et sans vouloir paraître opportuniste; Une visite guide de votre antre des savoirs m'intéresserait grandement, mais j'aurais également besoin de votre aval; ou de celui de l'un de vos confrères pour m'y prétendre éligible.



Revenir en haut Aller en bas
Suzuri Takara
Suzuri Takara

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] Empty
Ven 31 Jan 2020 - 17:04





Très bien, je suis impatiente de rencontrer cette Unité de Recherche.

Evidemment, Takara se doutait bien que même en étant acceptée les possibilités de développer ses propres projets restaient minimes, faute de confiance. Mais elle demeurait sereine quant à la façon de poursuivre ses affaires ; cela prendrait toujours moins de temps que de miser sur le succès de la Rébellion puis refonder ses espoirs sur un énième kage potentiellement réceptif. La Résonance s'était produite le même jour que l'annexion et ne devait pas tomber dans l'oubli pour cette piètre raison. La Suzuri saurait donc se faire sa place afin de ne pas perdre la cadence, puisque la Régente derrière sa nonchalance et ses songes lui accordait tout de même cette chance.

D'ailleurs, cette dernière en profitait pour amener l'idée d'une visite du domaine clanique, ce qui l'interloquait quelque peu. Non pas que ça la dérangeait, seulement il n'y avait peut-être plus le même charme depuis la réduction tragique des effectifs et le résultat du dernier Ogura - Du reste, sans doute qu'à force d'y vivre au quotidien elle s'était détachée de l'intérêt du lieu, qui plus est pas aussi merveilleux que la Grande Bibliothèque.
Elle esquissait donc un sourire, marquait une pause puis répondait tout simplement :

A condition que cela ne vous pousse pas à l'utiliser dans le cadre d'une épreuve de la deuxième partie de l'examen, il ne devrait pas y avoir d'ennuis...

Une petite référence à la partie précédente dont l'une des originalités impliquait de jouer avec le feu dans l'enceinte de la Bibliothèque... Quelle imbécillité. La trentenaire s'en amusait aujourd'hui de la manière dont on rigole doucement face à un événement lassant, blasant. Au delà de la jugeote, il manquait de plus en plus aux gens de la délicatesse et de la pertinence dans les détails.

Vous avez mon aval et je peux aussi les informer. Cela dit si votre idée consiste à toucher un mot avec le conseil Suzuri, il vaut mieux les prévenir à l'avance.

Que les Anciens aient le temps de se réunir. Et certainement de débattre dans le vent sans être d'accord, avant et après la visite - Cela avait au moins le mérite de les échauffer.

Dans tous les cas, cette affaire arrivait à son terme. Même si elle ne possédait déjà plus son bandeau de la foudre depuis un long moment - et que jamais elle ne l'avait porté si ce n'est une ou deux fois au cours d'une mission - elle rentrait dans un nouveau système assez similaire voire plus cadenassé encore. Peu importe la difficulté, la trentenaire traçait sa propre voie. Au moins elle quitterait ce pays, ce qui représentait déjà un changement et un premier pas en avant vers ses propres études. Le reste suivrait, elle n'en doutait pas.

_________________
Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie] 2zkPR8y
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2778-suzuki-takara

Un autre regard [Pv: Hokazuka Rie]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages :: Assemblée calcinée
Sauter vers: