Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi]

Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Jeu 16 Jan 2020 - 22:54
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Sadnes11

Cinq ans. C'était une durée traître. En cinq ans, on grandissait tant, on connaissait et affrontait tant d'événements. Et en même temps, en cinq ans, les souvenirs paraissent encore palpables. Six ans c'était loin, quatre ans c'était proche. Alors cinq ans c'était quoi ? Loin-proche ? C'était une période qui servait de transition, une charnière, une frontière poreuse, un intermédiaire.

Qu'avait accompli Liuqin en cinq ans depuis les événements de 196 au Pays du Feu ? Il était dans l'année de ses onze ans à l'époque, aujourd'hui il avance vers sa seizième année sur cette terre. Si cinq ans était une période de transition, que pouvait-on dire de l'âge de seize ans ? À équidistance de l'enfance et de l'état adulte. Il n'était plus un garçon mais pas encore un homme.

Depuis 196, le jeune homme n'avait pas chômé. Sa famille et une petite poche d'Inuzuka en exil se sont enfoncés plus profondément dans les Bois d'Hayashi que le reste de leurs compères déambulant. Ils y firent la découverte des ruines d'un peuple ancien et disparu, les P'irvilebii (litt. "Premier Peuple" ou "Premiers Enfants"). À l'aide d'un travail historique de terrain et philologique par le biais de sources sur place, ce groupe d'Hokazuka apatride s'est approprié les arts d'un peuple éteint, arboré une nouvelle identité, une nouvelle philosophie, une nouvelle spiritualité. C'était ce dont ils avaient cruellement besoin en ces temps d'exil, tâches grises errantes dans un monde de couleurs et de nuances complexes. Ils étaient à nouveau quelqu'un.

Mais en plus d'assimiler une nouvelle culture, ils déterrèrent également de nouveaux arcanes. L'Irmagreba était un ordre militaire au sein de ce peuple disparu, un peuple de Chevaliers dont la monture n'était autre qu'un cerf. Et leur art fut transmis. Véritables shinobis avant l'ère des grands villages, ces derniers avaient développé un art martial mobilisant le chakra de l'Humain et de l'Animal, à la manière des Inuzuka.

Liuqin, dans tout cela, avait joué un rôle clé. Il avait activement participé à la relecture des textes, acquérant une formation de recherche académique philologique sur le terrain, à une époque où son cerveau pouvait encore acquérir des talents et les transformer en automatisme. Il ne fut pas un académicien, bien sûr. Mais il prit à cœur de réécrire soigneusement chaque texte sur lequel il pouvait mettre la main, et ainsi les assimilait. Cette écriture furent la base de nombreuses réflexions personnelles et de réalisations. Ce fut la première fois qu'il remit en cause ce qui lui semblait anodin, car quand on découvre une nouvelle culture le premier réflexe est unanimement de la mettre en comparaison à la nôtre. Ses textes préférés n'étaient d'ailleurs pas relatifs à l'Irmagreba mais plutôt aux pratiques et rites de la société p'irvilebii.

Malgré tout, il ne se destinait pas à devenir le Prédicateur d'une spiritualité retrouvée, mais plutôt Cervalier. Un Chevalier sur un Cerf, un membre de l'Irmagreba nouvelle et réformée par les Hokazuka, un Cervalier. Il était de la Première Génération de ces nouveaux combattants, juste avant qu'il ne soit trop âgé pour être formé. En tant que Guerrier d'une discipline redécouverte avec des règles précises à appréhender, les débuts furent tatillons pour son peuple. Mais aujourd'hui il faisait partie de ces figures de proue de sa petite communauté de moins de cent personnes. L'une des épreuves qu'il a dû traverser pour en arriver là, par exemple, a été celle d'apprendre la maniement de la lance. En effet, ces Cervaliers se battaient à l'aide cette arme. Mais il ne s'agissait là que d'un art pouvant être perfectionné avec de l'entraînement. Ce qui posait bien plus de difficultés était l'épreuve de recherche du compagnon. Il dut chercher son cerf attitré, l'apprivoiser, l'élever et pire, le monter. Rien de bien simple. Plus difficile que l'entraînement à la lance dans le sens où des étapes telles que la recherche ne sont pas perfectibles. Elles demandaient au sujet l'expression d'une individualité particulière et que cette dernière se connecte avec l'animal. Le cerf n'était pas un animal domestique, on ne doit pas être n'importe qui si on veut espérer le dompter.

Mais une fois toutes ces tribulations passées, une fois des années d'entraînements passées, une fois que l'apprentissage faisait place au perfectionnement, on lui confiait enfin la sécurité de son peuple aux côtés de ses aînés. La tâche n'était pas mince. Liuqin se sentait lourd de responsabilités. Sa Communauté ne connaissait pas vraiment d'ennemis, les Officiers du Feu ne les avaient pas suivi jusqu'à Hayashi, mais même en temps de paix son ordre était chargé de plusieurs domaines fondamentaux. Commerce externe, Relations Étrangères, Diplomatie, Intendance, Éducation, et en plus de cela tout ce qui globalement se déroulait à l'extérieur du Banak'Shi (litt. "Le Campement". C'est le village où vivent Liuqin et sa Communauté).

Aujourd'hui, lui parmi d'autres Cervaliers, s'étaient vus confiés la responsabilité du ravitaillement. Les tâches étaient distribuées. Le jeune homme n'aimait pas charger Otsuno, son compagnon cervidé, comme une mule. Alors il essayait comme il le pouvait de répartir les charges entre eux deux tout en restant réaliste. Il ne pouvait porter autant qu'un élaphe. Sur le chemin du retour, le duo s'arrêtait avec ses marchandises sur un lac minuscule éclairé par une percée du soleil entre les branches de l'épaisse forêt d'Hayashi. Le lieu était magnifique et la paire n'y avait jamais croisé personne, alors ils se plaisaient à considérer cet endroit comme étant le leur. Là-bas, ils déposèrent leur charge, et se mirent tous deux en garde l'un face à l'autre. Ramure dressée contre Lance acérée. Les deux ne s’affrontaient pas, ils s'accordaient un entraînement. Seuls au monde, dans leur petit coin secret, là où même l'entrechoc de l'arme contre les attributs du cerf semblaient silencieux.


_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 20:28
La canopée épaisse et protectrice abritait les habitants, qui comptaient par millions, des larges forêts composant le pays de la forêt qu’était Hayashi. Les rayons du soleil se faufilant difficilement à travers les feuillages de cette toiture végétale venait donner légèrement éclairer le paysage intouché par la civilisation, ou presque pas, rempli d’animaux, d’insectes et d’étranges créatures que les humains plus civilisés des grandes nations n’avaient, et ne pourraient sûrement pas, voir de leurs yeux durant leur courte existence.

A travers les buissons et hautes plantes couvrant le sol entre les gigantesques arbres, deux compagnons étaient en train de courir à pleine vitesse, l’un a quatre pattes, l’autre sur ses jambes. Devant eux, un oiseau aux couleurs étranges, tournant vers le turquoise, tentait de leur échapper de manière lâche et paresseuse, ne semblant pas avoir à mettre trop d’efforts pour voler vers un nouveau perchoir ou il serait en sécurité face au duo énergique. Sautant pour atteindre la créature, l’individu qui semblait être un humain cassait plusieurs branches sur son passage a mesure qu’il se propulsait toujours plus haut, désirant certainement admirer le plumage de cette créature volante inhabituelle. Car bien que la créature a quatre pattes, un membre de la noble race des pandas, était originaire d’Hayashi, l’humain venait d’autre part.

Il était arrivé à Hayashi seulement cinq ans auparavant, après tout, après le massacre du clan Inuzuka dans la contrée du feu, au sud-est. Mais cela faisait longtemps qu’il avait renoncé a cet ancien nom de clan, lui et son entourage, portant maintenant le prestigieux nom d’Hokazuka, symbolisant son partenariat avec une créature autre qu’un canidé, dans ce cas-ci un panda. Minoru et Tsuki, tels étaient leurs noms. Et bien que leur rencontre datait d’il y a quelques années a peine, leur lien ensemble était plus proche que celui de bien des humains à travers le continent.

Ayant finalement perdu de vue la créature ailée, ils prirent la décision de trouver une source d’eau proche pour se désaltérer et probablement prendre un bain bien mériter si la profondeur était convenable. Après tout, une course effrénée comme la leur avait couvert d’une odeur de sueur et les avaient mis a bout de souffle, désirant seulement la fraîcheur de l’eau fraîche et la chaleur des rayons de soleil suivant une baignade bien mérité. Minoru avait entendu parler au campement d’un lac isolé a quelques kilomètres de leur lieu de résidence et l’endroit coïncidait avec le lieu où la course contre l’oiseau les avait amenés. Les deux compagnons prirent donc la route du lac, toujours en courant, espérant pouvoir profiter de la fraîcheur du lac avant que le soleil ne se dissipe dans l’horizon.

Après quelques minutes de courses, l’étendue couverte d’eau qu’était le lac arriva en vue et dès qu’ils arrivèrent sur la rive, ils plongèrent tout deux, aspergeant les environs d’une couche d’eau crée par les remous du poids de Tsuki. Ils restèrent dans le confort qu’était le bas-fond du lac pendant quelques secondes avant de ressurgir, reprenant leur souffle et constatant qu’ils venaient d’asperger un homme et son cerf, visiblement occupé auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Mar 11 Fév 2020 - 12:57
Le métal est les ramures s'entrechoquaient. Le silence de la clairière lacustre n'étouffait à présent plus le chant des efforts de ceux qui s'affrontaient. Affrontement ? Non, c'était un entraînement. Mais aucun des deux participants ne retenaient ses coups. Face à Face, l'Homme et la Bête s'échangeaient un regard déterminé. Liuqin laissait perler une goutte de sueur le long de sa tempe, tandis qu'Otsuno se contentait de secouer sa tête en bronchant. La Force brute et le Coeur sauvage de l'animal était en train de renverser la Malice de l'homme. Resserrant son emprise sur la hampe de sa lance et fléchissant ses genoux, le Cervalier se préparait à un autre assaut. Peut-être le dernier, au vu de la fatigue qui commençait à le gagner.

Arme tendue, les deux croisèrent encore leurs atouts. Par un angle avantageux, Otsuno coinça le fût en bois de la lance entre sa ramure. Ce qui, en un mouvement de tête, lui permit de désarmer Liuqin. Son arme valsait plus loin tandis que le cerf émettait un son qu'on pourrait traduire par une expression de sa satisfaction. L'Hokazuka était maintenant nu face à une bête armée de cornes. Tout indiquait sa défaite. Mais c'était un Irmagreba, un P'irvilebi, un Hokazuka et avant tout l'Homme qui chevauchait ce destrier farouche. Il ne pouvait perdre face à son partenaire. Déterminé, il prit une posture plus adaptée au combat à mains nues. Signe d'un assaut ultime, Otsuno fit deux pas en arrière avant d'incliner ses bois vers l'avant. Puis la bête chargea, fendant l'air en se propulsant avec ses sabots, un boulet de canon sylvestre. Liuqin n'avait pas bougé, il attendait que le cerf vienne à lui, ce poids massif qui ne mettrait que peu de temps à l'empaler s'il baissait sa garde.

Tandis que son compagnon approchait, le jeune homme fléchit encore plus les genoux et lorsque la Force brute de la Nature était sur le point de le percuter, il bondit et en une pirouette passait au-dessus d'Otsuno pour se retrouver derrière lui. Il atterrit les deux mains sur le sol et resta à terre pour balayer le sol avec son pied et forcer le cerf à chuter en emportant ses pattes dans son balayage. L'animal était à terre. L'Homme avait vaincu. Mais pas sans peine. À regarder Liuqin, ce dernier était bien plus épuisé que son partenaire. La Bête à cornes se relevait puis se dirigeait vers l'arme qu'il avait fait valser ailleurs. Son chemin le fit passer à côté de son ami humain, qu'il bouscula gentiment en signe de son aigreur relative à sa défaite. Il récupéra l'arme qu'il rendit à ce dernier. La paire se remerciait avant de souffler un bon coup. Mais c'est à ce moment-là que leurs sens furent alertés. Les buissons s'agitèrent, quelque chose semblait percuter les écorces, et une silhouette fondait entre les branches qui entouraient la clairière.

"Qui est là ?"

Le duo se remit en position martiale. S'agissait-il là d'un prédateur charognard qui attendait que la paire se fatigue avant d'attaquer ? Quel que soit le danger, Liuqin et Otsuno avaient sur leurs épaules le poids de la défense de leur peuple. Il était là. Le son lourd qui accompagnait la charge du danger se rapprochait. Viens, sombre carnassier. L'Irmagreba ne pliera pas face à toi. Et c'est à cet instant que l'assaillant quittait la couverture des arbres pour rejoindre le sol dégagé de la clairière. Liuqin ne réussissait pas clairement à distinguer la silhouette de la chose tant elle fendait l'air, mais il n'eut vraiment le temps car cette dernière se jeta dans l'eau du petit lac non sans éclabousser l'Homme et son Cerf. L'auteur de l'odieuse éclaboussure était double; un panda et son compagnon.

Liuqin, lui, restait bouche bée lorsque la paire se rendait finalement compte de leur présence. La tournure des événements le dépassait, il ne s'était pas préparé à cela. Otsuno, lui, par contre, laissa échapper un brame enragé.

_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Sam 22 Fév 2020 - 2:45
Les deux individus, homme et animal, n’avaient pas l’air de s’être attendu à ce que deux individus sans malice les surprennent au milieu de la jungle qu’était Hayashi. Le grand individu a l’allure sérieuse et austère était bouche bée face au spectacle tandis que le cerf, qui était situé assez proche de lui, avait l’air prêt à sauter sur Tsuki et Minoru au moindre mouvement suspect, ce qui, dans leur situation, n’était clairement pas avantageux pour leur survie. Tout en restant a la surface grâce aux mouvements puissants de ses jambes, il leva ses bras, signifiant qu’il ne voulait pas de problème, tout en se rapprochant de la berge.

« Bonjour! J’suis désolé, j’savais pas que vous utilisiez ce lac, j’suis jamais venu auparavant. Maintenant, j’vais sortir et idéalement, le cerf me sautera pas a la gorge. »

Tout en parlant, il sortit, suivi par son fidèle panda, de l’eau, faisant virevolter l’eau en pagayant ses pieds contre la surface quasi turquoise du lac couvert de petites vaguelettes. Il arriva finalement a la berge au même moment que son compagnon et se secoua comme le cousin d’ours a côté de lui, éclaboussant de gouttelettes les environs, un air satisfait sur le visage d’avoir enfin pût se rafraichir dans le cours d’eau.

« La politesse est toujours existante dans ces merveilleux bois, alors laisse-moi me présenter. Je suis Minoru, du clan nouvellement formé Hokazuka! Mais au vu de ton cerf, je dois assumer que tu ne pas être inconnu au nom, hmm? Mon ami ici c’est Tsuki » finit-il en pointant son glorieux panda.

Il scruta le cerf et l’individu quelques moments, assimilant les détails présents sur les deux individus du mieux qu’il pouvait pour être mieux capable de porter un jugement sur ces deux-là.

« Mais donc, pourrais-je savoir ton nom, homme au cerf? Et qu’es-ce qui t’amène en plein milieu de la forêt? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 13:44
L'Homme au Cerf se retrouvait quelque peu décontenancé par les événements. Dans ce havre de paix sylvestre qu'était Hayashi, il était rare de croiser de l'action et cette petite boule d'énergie enflammée qu'était Minoru imposait un certain contraste avec le calme ambiant de la nature.

"Je ... euh ... Hokazuka, oui. Hokazuka Liuqin, et voici Otsuno, mon partenaire. Enchanté, haha."

Un petit temps d'adaptation était nécessaire face à cette avalanche d'excitation, mais son camarade avait une chaleur qui fluidifiait les choses et qui facilitait l'aisance. Il était chaleureux, donc Liuqin s'était finalement vite détendu. Maintenant que les présentations étaient faites, il pouvait passer à la suite des questions, notamment pourquoi le P'irvilebi était ici ?

"On vit pas très très loin. On est en charge du ravitaillement, en général, mais on a un peu de temps libre là, donc on s'est dit qu'on en profiterait pour s'entraîner."


Puis il jaugea son camarade. L'adolescent aux longs cheveux sombres avait toujours été mu d'une curiosité envers autrui, se mettre à la place des gens, les comprendre, qu'est-ce qui explique leur comportement. Tout cela l'intéressait mais une autre pensée réveillait plus d'excitation que de curiosité : les capacités martiales. Minoru était un Hokazuka, jusque-là rien d'étranger à Liuqin. Mais un Panda ? Comment on se bat avec un panda ? Qu'est-ce que ça donne ? Le jeune homme ne put s'empêcher de demander :

"Tu sais te battre toi ? Je me demande comment ça se passe avec un panda, ça te dirait qu'on fasse quelques échanges ? J'utiliserai pas mon arme, promis !"

_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Dim 24 Mai 2020 - 15:08
Le guerrier accompagné du cervidé semblait assez confus et surpris par l’apparition soudaine du jeune dresseur de panda qui avait sorti du lac aussi vite qu’il y était entré, faisant de son mieux pour démontrer son absence de sentiment ou de volonté agressive et belliqueuse. Liuqin, comme il s’était présenté, ne s’était certainement pas attendu à voir sa tranquillité naturelle, quasiment spirituelle, dérangé par un enfant surexcité et un panda qui allait au même rythme. Et en même temps, qui aurait pu lui en vouloir? Hayashi était tellement un lieu immense que croiser des gens seuls était une exception à la règle qui mettait toujours les gens sur leurs gardes.

La confusion de l’homme au cerf ne s’arrêta pas là, par-contre. Car après avoir eu l’air de se questionner sur la nature même de la situation, il sembla observer et partir en réflexion intérieur sur Minoru lui-même, l’observant et le jaugeant après que l’Hokazuka panda ait fait sa présentation. L’adolescent ne pouvait lui en vouloir sur ce coup-là, puisqu’il était important de prendre le temps de connaître ceux qu’on croisait dans la nature profonde du Pays de la Forêt, sans quoi on prenait des risques plus qu’inutiles pour son propre bien être.

« Ah! Vous vivez près d’ici? Mon groupe est en déplacement et j’crois avoir entendu parler qu’il y aurait quelques échanges avec un groupe proche, c’est sûrement le vôtre. Eh bien, j’suis ravi de rencontrer un autre Hokazuka d’un autre groupe. »

Il l’était réellement, d’ailleurs. Le fait de rencontrer quelqu’un avec des habilités similaires mais tellement différentes des siennes le remplissait d’une excitation guerrière profonde. Comment combattait-il avec un animal aussi glorieux et impressionnant qu’un cerf? Quels étaient les compétences de ce duo inédit sur le champ de bataille, leurs jutsu star? Le fait de confronter sa force en tant qu’Hokazuka contre un autre membre de ce clan nouveau-né créait une passion d’une immense envergure chez l’adolescent et son panda. Qui serait le plus fort? Un cerf ou un panda?

Alors quand Liuqin lui proposa un amical échange de coup pour satisfaire la curiosité de l’un et de l’autre, Minoru afficha un grand sourire chaleureux.

« Bien sûr! Rien ne me ferait plus plaisir que de tester mes capacités contre un autre type de Hokazuka! »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Mar 26 Mai 2020 - 23:38
Le sourire de Minoru facilitait les choses. L'enfant avait le contact facile. Cette sympathie pourrait engendrer un pacifisme, une envie de régler les choses calmement. Il n'en était rien. Quoi qu'il n'y ait aucun conflit à régler ni haine à assouvir, l'amicalité de son camarade alimentait le moteur de la combativité de Liuqin. Il voulait en découdre. Il n'avait pas envie de refaire le portrait de son cousin éloigné, loin de là. Peut-être se dépenser ensemble ? Une certaine forme de camaraderie sportive ? Ou bien s'agissait-il de l'ambiance autour d'eux, du pays, de l'environnement. Oui, Hayashi était un pays sauvage. En tant qu'Inuzuka exilés et Hokazuka, la paire faisait partie de ces avatars de ce qu'il y a de bestial chez l'être humain, la part animale, la part sauvage, la part barbare. Serait-ce possible que leurs instincts se soient réveillés dans le creux des fougères enlaçantes du Pays de Bois ? Une rencontre fortuite entre deux animaux. Un Monstre de chair entrant dans le territoire défendu par la Bête à Ramure. Qui sait ? Probablement personne. La réponse est sûrement bien trop inconsciente.

Toujours est-il que Liuqin, Tsuki, Minoru et Otsuno se tenaient ici, les regards fiers et les sourires malicieux.

- J'ai hâte de voir ce que tu sais faire Minoru. Comment répondus tu ...

Le Cervalier fixe son adversaire dans les yeux, sa phrase en suspens. Il tient à capter son attention et son regard vigilant. Un duel de nerfs.

- à ça !

Alors que les adversaires étaient en train de se fixer, Otsuno surgit entre les deux et court vers le duo adverse, la tête baissée pour brandir sa ramure en avant. Il charge à vitesse modérée pour ensuite relever sa tête au dernier moment et asséner un coup de bas en haut avec ses bois.



- Que dis-tu de ça, Panda ?

_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 22:05
Minoru décida de subir le coup du cervidé en pleine figure. Après tout, comment pourrait-il évaluer la puissance de son adversaire s’il ne pouvait même pas comprendre l’impact venant de derrière les techniques de l’Hokazuka Cervidé? Ce qu’il avait mal estimé, c’était que la technique qui venait d’être utilisé contre lui était beaucoup plus puissante que ce qu’il avait eu l’occasion d’affronter seul dans la forêt. Il fut envoyé à la renverse à plusieurs mètres de distance, du sang sortant de son torse et de son visage après l’impact sur son petit corps.

« Moins que ça et ça serait ennuyant. »

Il avait renforcé son endurance à travers des entraînements dangereux et sauvages depuis qu’il avait appris à manipuler son chakra. Une technique, bien que dangereuse, comme celle-ci n’était pas suffisante pour le mettre à terre pour de bon. Il posa ses deux paumes sur le sol et se propulsa debout en concentrant sa force vers le bas, se positionnant en position de combat… avant de composer trois mudras : sanglier, chèvre, cheval.

Tsuki fonça dans sa direction, le chakra des deux êtres semblant soudainement résonner l’un envers l’autre. En quelques instants, leurs essences se mélangèrent, fusionnant, créant un nuage de fumée de par la grande concentration d’énergie qui résultat de la technique. Leur chakra ne fit plus qu’un ensemble de muscle et de puissance. Le nuage se dissipa, révélant un gigantesque panda à deux têtes bipèdes et aux muscles surdéveloppés. La bête poussa un long soupire sauvage avant de bondir vers le cervidé, effectuant une rotation complète sur elle-même et assénant un puissant coup de pied concentré de chakra sur la bête, l’envoyant probablement valsé dans le lac si elle ne faisait rien.

Puis, la fusion enfonça ses griffes dans le sol et sauta vers Liuqin, lui envoyant un enchaînement de coup de pieds et de coups de pattes pour tester son endurance et sa réactivité face à une attaque concentré. Tsukinoru ne pensaient pas causer de dégâts de cette façon mais si ils pouvaient pousser l’adversaire à révéler ses cartes, alors cela vaudrait la peine, très clairement. Tout en frappant, les dents plates de la bête se tordirent en un sourire carnassier qui ne devrait pas exister chez une bête herbivore.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Dim 14 Juin 2020 - 16:36
Otsuno avait fait mouche. Pendant un instant, ce succès avait surpris Liuqin. Non pas qu'il doutait de la puissance de son partenaire ou de sa capacité à toucher, il était plutôt pris de court par l'incapacité à esquiver de son adversaire du jour. Incapacité ou volonté de ne pas esquiver ? Le cerveau de l'Hayashijin, par raccourci, pensait que son partenaire attaquait trop rapidement, il se sentait supérieur, mais rien ne le garantissait. Un petit rictus s'échappa de son succès. Minoru avait valsé, et après un moment de culpabilité, le Cervalier se rappelait qu'il s'agissait d'un entraînement donc les deux parties de l'affrontement étaient conscientes des risques encourus et y étaient prêtes. Il n'avait pas à se sentir coupable.

- Alors, c'est tout ce que tu as ?

- Moins que ça et ça serait ennuyant.

Tsh. L'Ursidé se serait donc pris le coup volontairement ? Quel vantard. À moins qu'il s'agisse d'une stratégie pour mettre Liuqin dans le doute ? Il n'était certain de rien sauf du fait qu'il ne devait pas baisser sa garde. Et à juste titre, puisqu'en réponse du précédent assaut, son homologue des bambouseraies se réunissait avec son partenaire pour former la fusion de deux êtres tout en le chargeant.

"Tsh. Moi qui croyait être le seul à avoir pensé à cette technique ... Et dire que je la maîtrise à peine."

Tuskinoru était plus proche de Liuqin que ne l'était Otsuno. Il n'aurait donc pas le temps de les rejoindre pour former leur propre chimère en guise de réponse. Peu d'options s'offraient au P'irvilebi. Il pouvait (essayer d') esquiver mais à quoi bon ? L'Homme-Panda le suivrait juste et s'acharnerait sur lui, non il fallait remettre de la distance. Mais il n'avait pas encore l'arsenal pour ça alors une seule option était envisageable pour atteindre cet objectif :

"Je dois prendre le coup."

Serrant les dents et formant une croix avec ses avants-bras face à lui, la Crinière de Jais fit de son mieux pour constituer une garde satisfaisante. Mais face à une telle puissance en un seul coup, il n'y avait pas tant de possibilité de réduire les dégâts. Lorsque le pied vint tourner pour saisir Liuqin, tel le mouvement d'une faux, ce dernier se fit propulsé à toute vitesse jusqu'au lac, retombant dans l'eau.

"Enfoiré, ça fait un mal de chien !"

Au lieu de charger vers l'assaillant de son partenaire pour profiter d'une opportunité, Otsuno se jeta à l'eau pour rejoindre son camarade. Ils étaient deux à y avoir plongé mais n'en ressortit qu'un seul être. Cette créature composite n'était pas bicéphale et elle semblait jouir d'une parfaite répartition de part élaphe et de part humaine. Un tout uniforme. Horizontalement, le visage était séparé en deux parties. Le haut était celui d'un cerf avec sa ramure, ses yeux et son nez mais la mâchoire et la bouche était celle d'un humain. Pour le reste du corps, le torse était aussi celui d'un Homme contrairement à la zone basse qui à partir du nombril était celle d'un cerf avec sa pilosité, ses jambes et ses sabots.

- Surprise !

Les deux chimères se propulsèrent l'une contre l'autre. Ils s'échangèrent plusieurs coups, allant du pied jusqu'aux poings, parfois les coudes. Pour briser cette chaîne, Otsuqin s'accroupit soudainement avant de tendre un pied et de tourner, faisant choir Tuskinoru si ce dernier n'était pas suffisamment attentif à ce coup. Il passe de sa position accroupie à une position à quatre pattes, deux bras humains au sol et sur deux jambes élaphes. Puis il charge en avant en relevant sa ramure de bas en haut, comme Otsuno l'avait précédemment fait.

"Je vais pas pouvoir maintenir cette forme longtemps ..."

Spoiler:
 

_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Sam 20 Juin 2020 - 3:50
Liuqin fut propulsé dans le lac, la douleur étant clairement visible sur son visage tandis qu’il entrait en contact avec la calme surface de l’étendue d’eau, dérangeant la nature paisible d’un choc audible. La fusion se risqua, dans son adolescente arrogance, à afficher un sourire carnassier de par la réussite de la technique développé quelques mois plus tôt. Mais, à son plus grand désarroi, il vit le cerf Hokazuka se précipiter dans l’espace d’eau, suivant son compagnon humanoïde. Tsukinoru ne se rendirent compte de ce qui se passait que trop tard, quand une chimère Homme-Cerf sortit du lac, prête à en découdre.

La fusion du panda et du petit adolescent se lança sur l’adversaire qui se trouvait devant eux, échangeant une volée de coup, recevant, frappant, parant et esquivant dans une rapide succession. Mais l’hybride adverse ne semblait pas vouloir se contenter d’un simple entraînement sans plaisir viscéral, se penchant rapidement et assénant un coup sur les jambes musclés de l’homme-panda, qui se retrouva entre le sol et les airs pendant quelques instants dont profita le cervidé pour lui foncer dessus, les bois premiers, prêt à lui asséner à nouveau un puissant coup comme quand le cerf avait commencé le combat.

Mais non, Tsukinoru ne se laisseraient point faire. Concentrant du chakra dans leur front, la fusion envoya un puissant coup à la rencontre des cerfs, s’ouvrant la peau et la chair du crâne par la même occasion et éclaboussant l’adversaire de sang, mais encaissant mieux le coup que si la fusion n’avait rien faite. Ils furent projetés vers l’arrière, pirouettant mais réussissant à se remettre sur pieds à travers la traînée de sang laissé sur le sol derrière qui coulait du front de la créature. Ce n’était pas fini. Du sang n’était qu’une minime embusque a surpassé pour atteindre l’ultime puissance.

Tsukinoru se propulsa vers l’homme-cervidé et, à nouveau, pirouetta avant d’envoyer un coup de pied chargé de chakra et de la puissance d’une rotation complète d’une créature de quelques centaines de kilos frapper le corps de l’adversaire. Son répertoire n’était peut-être pas aussi vaste que celui des légendaires Inuzuka qu’il avait connu a Hi, mais c’était suffisant face à un nouveau ninja comme Liuqin, se disait-il. Et puis, il n’avait pas encore fini. Il enchaîna en tentant de mordre le bras gauche de son adversaire, suivant cela d’un crochet au corps.

Puis, lâchant le tout, il bondit vers l’arrière, tel un danseur dans une valse mortelle, avant de sauter sur la fusion cervidé et de lui asséner un solide coup de genou fortifié dans le corps, espérant faire flancher la créature face à lui une bonne fois pour toute.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Sam 20 Juin 2020 - 17:02
Position au sol et colonne vertébrale voutée, Otsuqin avait lancé son assaut, propulsant ses bois en avant. Il avait bel et bien percuté le bougre, mais il avait eu l'idée de renforcer son front et de parer avec, ce qui engendra quelque dégâts de recul à la chimère élaphe. Cet enchaînement de coups lui avait coûté de l'énergie et il devait reprendre son souffle un instant, surtout que maintenir cette forme lui pesait lourdement sur le corps. C'est pendant cette fenêtre que Minotsuki se décida à répliquer sans se faire attendre.

Telle une tornade, l'Ursidé tournoyait en direction de sa cible. Cette technique, Liuqin l'avait déjà vue plus tôt, il connaissait sa puissance. C'est donc avec amertume qu'il dût se résoudre à l'encaisser une fois de plus faute d'avoir eu le temps de récupérer ses forces. Cette fois-ci, il resterait sec et hors du lac mais malgré tout toujours projeté de quelques mètres en arrière. Ce coup lui avait fortement coûté. Après le sang de Tsukinoru sur sa ramure, c'était le sien qui coulait à présent, un filet rougeâtre s'échappa d'un coin de sa lèvre pour couler jusque sur son torse. La bête était hargneuse, elle s'acharnait. Carnassière, elle n'hésita pas à planter ses dents dans la chair du cerf. Il ne se laisserait pas faire.

- Dé ... gage !

Sans vraiment réussir à déloger son ennemi, la Crinière de Jais à Ramure donnait des coups de coude droit sur le crâne de la tête qui mordait son bras gauche. Pas de quoi faire des dégâts, même légers, mais il ne se fera pas toucher sans se débattre. Voyant un crochet s'amorcer et ayant les deux mains occupées (une incapacitée par l'étreinte d'une morsure et l'autre en train de lutter pour justement faire cesser cette emprise), il ne put que serrer ses muscles pour atténuer le coup et lancer un brame bestial pour intimider sa cible et renforcer le durcissement de ses muscles. À moins que le cri soit inconscient et qu'il s'agissait juste là de l'expression de la part sauvage de la fusion ?

Était-ce tout ? Pouvait-il maintenant contrattaquer ? Non. Même si l'Homme-Panda avait décidé d'enfin lâcher prise, l'enchaînement n'était pas terminé. Il s'élança et son genou percuta l'abdomen de Liuqin qui se prit le coup. Le Cervalier resta debout. Il flanchait vers l'avant, les jambes tremblantes, jusqu'à ce que son corps se rapproche du torse de son adversaire. Il aurait pu esquiver ce coup là. Il aurait peut-être même dû. Mais il avait un plan. Maintenant qu'il tenait Tsukinoru proche de lui, le genou contre son corps, Otsuqin en profita pour passer son bras derrière un des têtes de la fusion et plaquer son torse contre celui de l'autre. Étant déjà tous les deux au contact, ce mouvement n'aura pas eu besoin d'une longue vitesse d'exécution. La bouche près de ses oreilles, il lui murmura avec une certain tremblement dans la voix :

- Prends ... ça !

Son deuxième bras, celui qui n'était pas derrière la nuque de l'Homme-Panda, était plié en arrière. En un mouvement brusque, il le déploya en avant, la paume ouverte contre le corps de Minoru, lançant une attaque à puissance conséquente à bout portant. Des gouttes de sueur perlaient sur son front, cette forme n'était pas facile à maintenir. Au point qu'à la fin de son action, les deux êtres se séparèrent.

Résumé:
 

_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 7:18
La fusion de Tsukinoru se rendirent compte que le coup de genou avec lequel ils avaient décidés de terminer leur avalanche de coup n’avait peut-être pas été une si bonne idée au final, le découvrant avec horreur quand l’homme cerf leur agrippa le cou, immobilisant leur tête et collant son corps entier contre le leur. S’ils avaient eu plus de temps, il n’y avait aucun doute que l’homme panda s’en serait sorti. Mais le temps n’était pas à leur avantage à ce moment-là, puisque la paume de la fusion ennemie vint percuter leur torse comme un véritable missile, les projetant contre un arbre voisin et brisant leur concentration chakratique, brisant leur élégante fusion.

Mais, heureusement pour eux, le duo n’était pas le seul à ne pas avoir été capable de maintenir la technique. Liuqin et son cerf avaient eux aussi perdu leur divine forme et le combat était à nouveau un deux contre deux, bien que chacun était maintenant beaucoup plus faible et amoché. Les instincts de Minoru étaient à leurs aguets maximum et ils lui disaient qu’attaquer maintenant serait la clé à triompher durant cet entraînement des plus enflammés. Frappant la terre de son pied, il se projeta vers le guerrier cervidé, indiquant à son compagnon panda, lui aussi couvert de sang et de sueur, d’en faire le tour.

L’Hokazuka le plus jeune se mit à bombarder son adversaire de coups mondains, n’utilisant que ses muscles pour mettre son adversaire sur ses gardes et a la défensive. Il pouvait très bien voir que Liu tenait à peine debout et il savait exactement quoi faire pour le mettre au sol et conclure l’affrontement, tel un chasseur. Alors qu’il envoyait un énième coup de pied, Tsuki, qui avait fait le tour et esquiver les potentiels coups du cervidé beaucoup plus agilement que ce qu’on pourrait croire possible d’un ursidé, fonça sur le guerrier aux traditions antiques, les deux griffes prêtes à lui asséner un coup final…

Et il s’arrêta, les griffes à quelques centimètres a peine de celui qui deviendrait dans le futur un Kirijin. Le combat était terminé, faire couler le sang plus que nécessaire mettrait simplement leurs vies en danger dans un environnement aussi hostile que les forêts Hayashijins. Minoru sourit alors a travers les fluides corporelles coulant sur son visage.

« Beau combat, Liuqin. Un autre coup comme celui la et j’aurais perdu, assurément. »

Il se laissa ensuite tomber au sol, respirant très fort, le sourire toujours collé au visage, témoin de la satisfaction d’un guerrier face a un défi surmonté et a la découverte de concept techniques qu’il pourrait exploiter assurément quand il aurait mieux développé ses compétences martiales.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248
Hokazuka Liuqin
Hokazuka Liuqin

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Mar 23 Juin 2020 - 20:09
Son attaque avait touchée. Mais à quel prix ? Liuqin était épuisé et amoché. Hors de sa consommation en chakra, la Fusion était un état difficile à subir. Il n'oublierait jamais les premières nausées ressenties lorsqu'il s'adonna à cette forme qu'il expérimentait encore. Mais le pire était assurément la finalité de cette fusion, lorsqu'il fallait délier les êtres. Et cette fois non plus, ça ne fit pas exception. Le Cervalier vit trouble et son genou flancha un instant, avant de se reprendre. La vue rétablie, il se fit accueillir par la vision d'un Minoru chargeant droit vers lui. En toute appréhension et ayant conscience de son état proche du malaise, il se mit en position de garde. Lorsque le choc survint, une volée de coups plut entre les opposants. Liuqin mélangeait coups de paume et jeux de jambes, y mêlant parfois quelques altercations au coude. Mais rien ne toucha ni d'un côté ni de l'autre. Ils n'étaient tous les deux pas bien en forme, ce qui leur permettait de ne pas se surpasser. Tous deux étaient dans le même état de fatigue et d'épuisement.

Pourquoi se battaient-ils ? Ce n'était qu'un entraînement. Ils se connaissaient à peine, ils n'avaient aucune rancœur l'un contre l'autre et ne menaçaient personne. Alors pourquoi s'obstiner à dépasser les limites de son corps dans cet affrontement ? Était-ce là toute la puissance de la fierté, du prestige, de la dignité ? Liuqin était bien loin de la hargne sanglante qui l'animait plus tôt lorsqu'il partageait un seul corps avec son partenaire. Serait-ce l'humanité qui faisait irruption ? Ces soudaines brumes dans son esprit étaient suffisantes à le rendre moins efficace l'espace d'un instant, se recevant un des coups de la Boule de nerfs de ces bois en pleine joue. Rien de suffisant pour le mettre K.O même dans cet état de fatigue.

Alors qu'il s'apprêtait à porter un grand coup en guise de réponse, son mouvement s'interrompit. Il ne le voyait pas, mais il le sentait. Derrière lui, il était piégé. La griffe de Tsuki était prête à le faucher. Tout retomba. L'échange de coups s'arrêta, les bruits s'étouffèrent et le calme de la Clairière revint. Pas un seul son ni mouvement pendant quelque petites secondes et pourtant c'était comme si le temps avait été figé bien plus longtemps que cela. Il aura fallu attendre qu'un corbeau surgisse hors d'un arbre proche afin de s'envoler au loin pour que le silence soit brisé.

- Beau combat, Liuqin. Un autre coup comme celui la et j’aurais perdu, assurément.

Minoru s'effondrait au sol. Et Liuqin ne tardait pas à le rejoindre, écroulé à ses côtés avant de sombrer rapidement dans l'inconscience. Était-ce fini ? Pas vraiment. D'entre les troncs d'arbre surgit une lance projetée qui atterrit juste à côté de l'Homme-Panda, de quoi faire siffler ses oreilles :

- Liuqin !

Une petite escouade de trois hommes en armure montés chacun sur un cerf encore plus imposant qu'Otsuno se dévoilait hors de la Pénombre de la Forêt. Ils avaient l'air d'être à peine arrivés mais qui saurait le confirmer ?

- Si tu t'en prends à l'un des nôtres, tiens-toi prêt à en subir les conséquences!

L'homme en première ligne de ce trio quitta sa monture, arme à la main et s'avança vers les jeunes inconscients. Jusqu'ici resté discret, Otsuno s'interposa face à cette personne en arborant une position largement défensive. Ses pattes tremblantes dues à l'épuisement n'y changeraient rien, le Patriarche ne passerait pas. Il fixa profondément ce dernier du regard, sans dire mot. Après une pause d'un instant sous ces regards insistants, l'homme s'exprima :

- C'est donc un malentendu. Rompez, je récupère mon fils.

Tout en faisant signe à ses subordonnés, il laissa tomber son arme en preuve de son nouveau pacifisme. Le Partenaire Élaphe de Liuqin se décala pour le laisser passer. Son Père s'agenouilla ensuite pour aller cueillir son enfant inconscient et le ramener avec lui. Avant de repartir, il adressa un dernier mot à Hokazuka Minoru.

- Tu as gagné mon respect, jeune homme. Mais n'oublie jamais que l'Irmagreba veille sur les Forêts d'Hayashi.

L'Irmagreba:
 

_________________
- #004000
Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Ar0e10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8098-hokazuka-liuqin-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8180-un-cerf-dans-la-brume-hokazuka-liuqin#68080 https://www.ascentofshinobi.com/t9693-daken-kosatsu-terminee
Hokazuka Minoru
Hokazuka Minoru

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi] Empty
Ven 3 Juil 2020 - 5:50
La surprise de Minoru fut conséquente quand une lance vint se planter près de son corps qui tentait du mieux qu’il pouvait de reprendre des forces après un affrontement aussi tumultueux. Enfin, on ne pouvait pas réellement appeler cela de la surprise, mais plutôt de la crainte. Dans les forêts d’Hayashi, frontière entre Kaze, Ame et Tsuchi, il n’était pas rare de tomber sur des malandrins et des voyageurs aux scrupules très peu existants. Ce qui était plus rare, pour un individu comme le ninja Hokazuka, c’était de se faire prendre par surprise, les membres de ce clan de dresseurs ayant appris à éviter les « routes » forestières et à voyager entièrement grâce aux branches et aux feuilles.

Il fut rapidement révélé que les « attaquants » n’étaient que des membres de la branche Hokazuka d’où venait Liuqin, trois cavaliers cervidés magnifiques dans des armures qui laissaient penser que leurs habiletés étaient loin d’être surnaturels. Ils semblaient croire que le jeune homme au panda avait été un agresseur dans cette situation innocente et le trio semblait prêt a lui en faire payer le prix… Quand Otsuno lui-même leur barra la route, leur faisant comprendre rapidement par son geste que Minoru n’était pas un individu a problème dans cette douce affaire qu’était un entraînement de jeunes hommes.

Celui qui se révéla être le père de Liu se pencha pour récupérer son fils inconscient, ayant compris et accepté la volonté de pacifisme du camarade de son enfant. Avec une élégance surprenante de la part d’un guerrier équipé d’autant de métal, il posa son fils sur le dos de sa monture qu’il venait de quitter, embarquant derrière lui et l’empêchant de tomber. Il envoya aux cousins Hokazuka un aurevoir des plus respectueux et solennelles et puis il partit. Tout cela eut lieu sans que le jeune garçon n’eût réellement l’occasion d’exprimer quoi que ce soit, son souffle étant toujours haletant et sa gorge brûlante. Le lac semblait plus attrayant que jamais, la sueur ayant a nouveau recouvert son corps.


« Le monde est un endroit vaste, Tsuki. J’ai bien hâte de sortir des bois et de rencontrer des adversaires aussi impressionnants que lui. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7903-hokazuka-minoru-presentation-fini https://www.ascentofshinobi.com/u1248

Noces de Bois [Printemps 201 - Hayashi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: