Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» la final ! encore ? (PV)
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 12:53 par Jiki Masami

» La voie du sabre し / Les sept vertus du bushido : Courage 勇
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 11:58 par Kogami Akira

» Les Ancêtres des Dunes
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 11:18 par Asaara Ôji

» Très courte absence (-1semaine) du 6 au 11
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 10:33 par Hagashin Eri

» 01. Demandes d'arbitrage
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 9:52 par Jiki Masami

» 3/01. Unité Ichi
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 4:24 par Shimajima Yugure

» 3/05. Nara et Bakuhatsu
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 3:39 par Nihito Meho

» Maeda Hori
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 3:24 par Maeda Hori

» L’Île aux cailloux bleus
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 1:41 par Uzumaki Sazuka

» Bagarre, patrouille et discussion [Eri Hagashin]
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] EmptyAujourd'hui à 1:25 par Hagashin Eri

Partagez

Le pouvoir des Sendai [Yahiko]

Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mar 21 Jan 2020 - 18:02
Les récents événements ont laissé beaucoup de choses à penser à Hanae. Les retrouvailles avec Tsuna étaient émouvantes pour elle, même si elle a su garder son calme et ne pas simplement pleurer. Même Yahiko qu’elle n’arrivait pas à juger complètement jusqu’alors était finalement le bienvenu dans ces retrouvailles. En fait, les dernières nouvelles et l’épopée de la jeune femme l’ont un peu changée, et elle parvient à mieux cerner les personnalités de ceux qu’elle côtoie, ses quelques jours auprès des pandas lui ayant fait comprendre que la sagesse est de ne pas méjuger les autres dans un premier temps, et de laisser l’autre s’approcher pour découvrir ses intentions. De ce fait, elle peut dorénavant le considérer comme un ami, et de par ses capacités semblables aux siennes, il est également lié à elle d’une autre façon. Cependant, la décision qu’a prise le jeune homme est assez étonnante, et risque de lui mettre à dos bon nombre de personnes. De son côté, Hanae ne le juge pas, elle préfère croire en lui, tout en tentant sa propre solution. Si les deux doivent s’affronter, ce serait dommage, mais elle ne compte pas perdre contre lui, ni contre personne d’autre qui se mettrait sur sa route, avec de bonnes ou de mauvaises intentions.

C’était donc normal pour elle, au bar, de proposer à l’autre Sendai de vérifier qui les meilleures capacités. Son idée n’était pas de faire un combat, mais plutôt de s’entraider, pour commencer, car chacun vise la paix, et leurs façons d’y parvenir ont beau être différentes, si l’un des deux réussit, ce sera déjà une bonne chose. La jeune femme repense aussi à Tsuna, qui n’a rien à voir dans ce conflit, et qu’elle aimerait au mieux ne pas perdre dans une guerre qui ne le concerne aucunement. Celui-ci la suivra si elle se bat, quoi qu’elle en dise, parce qu’il se sent comme le protecteur de la sauvage, alors même que celle-ci est devenue extrêmement puissante, et que lui a l’air d’avoir perdu toute sa puissance. Le résultat reste le même. Cette femme qui ne souhaite de mal à pratiquement personne au monde va devoir devenir encore plus forte qu’elle ne l’est pour protéger les siens et atteindre son but.

Le lendemain de la rencontre, la rougeoyante est levée aux aurores pour se préparer. Contrairement à son habituel rituel qui consiste à manger, se laver et s’habiller, après avoir pris un peu de temps pour se coiffer et paraître la plus belle possible, cette fois la demoiselle oublie la partie consistant à manger et celle consistant à se faire belle. Elle attache soigneusement sa chevelure en une belle natte, assez rapidement tout de même, et sort pour s’échauffer un peu. En effet, dernièrement, la Sendai a laissé de côté sa préparation physique, ce qui est certes passé inaperçu sur son physique parfait, mais pas dans son esprit. Elle se sent rouillée, et comme une guerre semble se préparer malgré tous ses efforts, il faut qu’elle soit au mieux de sa forme au plus vite. Les rebelles ne renonceront pas, l’Empire ne reculera pas, alors il faudra qu’elle agisse avec ceux qui veulent leur liberté, car rejoindre l’envahisseur n’est pas une option, pour elle.

Après avoir fini son échauffement, la jeune femme se repose quelques instants sur un banc, voyant que les lueurs du soleil indiquent une heure déjà bien avancée. Alors elle se rend au terrain d’entraînement numéro sept, là où elle a donné rendez-vous à Yahiko. Là-bas, les deux vont sans doute discuter, et le reste n’est pas encore décidé, vont-ils vraiment échanger des conseils sur leur attribut héréditaire, comme le souhaite Hanae ? Il ne reste plus que l’attente, elle contre un arbre, et l’immaculé quelque part, sûrement en route, et bientôt sur place…

Spoiler:
 



_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mar 21 Jan 2020 - 19:41
Mes pensées oscillaient dans ma tête, entre le bien et le mal, et entre ce qu'il fallait faire et ne pas faire. La décision avait peut-être été hâtive, mais elle n'avait pas été irréfléchie. Elle n'était pas sans douleur, d'ailleurs. J'avais perdu mon élève, une personne que j'admirais, et de nombreux villageois. Malgré ça, ne pas suivre le groupe était quelque chose qu'il fallait faire pour se démarquer. Agir pour la vengeance, c'était stupide. Agir pour faire plaisir aux autres, c'était stupide. Personne n'aimait la haine, personne n'aimait ce sentiment affreux qui tordait le coeur, et qui faisait ressentir cette espèce de gêne au fond de soi.

Et pourtant, tout le monde était attiré par l'honneur, la fierté, qui appelaient indubitablement la haine. C'était dur d'accepter qu'on se fasse écraser par les autres, qu'ils aient retiré la vie de nos semblables. Pourtant, dans d'autres circonstances, nos ennemis auraient très bien pu être ces semblables. Le Teikoku n'était pas plus "méchant" que Kumo, bien qu'ils étaient tout aussi bêtes. L'assaut contre Kumo était causé par la vengeance, après tout. Cela dit, le futur était clair : les prochains attaquants, ceux qui s'apprêtaient à se venger, ceux qui avaient toutes les cartes de la haine entre les mains, c'était Kumo. Et il était évidemment hors de question que je me rende du côté de cette vengeance.

-"Qu'est-ce que tu veux que je te dise... mon commerce n'a pas changé depuis que le Teikoku est arrivé, au contraire même. Je ne dirai pas que je suis pour eux, je dirai plutôt qu'ils ne m'ont rien fait de mal."

Sans expression, j'écoutais ce que me disait Kabuto. J'avais pris une décision, mais elle avait été si difficile que j'en étais encore un peu penaud. Impossible pour moi d'être heureux de rejoindre une cause qui devait être celle des ennemis, c'était plus par sentiment d'obligation que par envie.

-"Je suis content que tu ne m'en veuilles pas", commençais-je en marquant une petite pause. "D'ailleurs, je dois rejoindre celle qui m'a aidé à prendre cette décision."

Quelque part, ça me faisait du bien de voir qu'il n'y avait ni jugement, ni haine dans son expression. Je me trouvais plutôt doué pour lire dans les yeux des gens, et je ne vis rien de tout ça. Qu'une liberté totale, il m'accepterait et ce peu importe la décision que je prendrai. Il me connaissait, il savait très bien que je faisais de mon mieux pour rester fidèle à moi-même. C'était juste que là, forcément, le fardeau qu'elle imposait était bien plus important.

-"Méfie toi, tu lui as quand même annoncé que tu rejoignais le camp des ennemis là... et comme par hasard, un entraînement le lendemain ? T'es sûr qu'elle ne veut pas ta mort par hasard ?"

Il disait vrai, mais je savais au fond de moi qu'il ne pouvait pas avoir raison. On n'avait que peu parlé avec Hanae, mais j'avais confiance en elle. Ses yeux avaient parlé, eux aussi, lorsque j'avais partagé mon choix, et je n'avais pas vu de haine. Aussi, elle cherchait la paix, tout comme moi. Techniquement, pour moi, elle était devenue une cible elle aussi. Enfin, ça aurait été ça si j'avais voulu devenir un véritable petit soldat de l'empire. Malheureusement pour eux, ce n'était pas mon objectif. Avec Hanae, nous n'avions pas le même maillot, mais nous avions la même passion.

-"J'ai confiance en elle. Nous ne prenons pas les mêmes chemins, mais je suis persuadé qu'elle veut la paix elle aussi. Ca va aller. De toutes façons, si je ne peux pas vaincre le premier venu, comment veux-tu que répande ma paix ?" finis-je sur un sourire amusé.

Il était vrai que si elle voulait vraiment me tuer, et que je perdais ce combat à mort, c'était la dernière fois que je voyais Kabuto. Mais loin de moi l'idée de voir tout sombre, je préférais plutôt me faire confiance et imaginer qu'elle n'avait pas ce genre d'objectifs. Je récupérai rapidement mes affaires de ninja, et je me mis en route vers le terrain d'entraînement, là où je la rencontrai. Je ne pouvais m'empêcher d'être sur mes gardes, bien que cela ne se voyait pas. Et lorsque je la vis, j'engageai la discussion.

-"Salut !", commençais-je sobrement. "Je suis surpris que tu veuilles me parler de seul à seul, après notre discussion d'hier. Loin de moi l'idée de te voir comme une ennemie, mais je ne m'attendais pas à ce que nous nous revoyons de si tôt."

Mon air était neutre, mes mains sortirent de leur poche respective, il n'y avait qu'une question qui sortait de mes lèvres.

-"Pourquoi voulais-tu me voir ?"

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mar 21 Jan 2020 - 23:11
Adossée à son arbre, Hanae attend Yahiko bien sagement. Aucune mauvaise intention n’émane d’elle, d’ailleurs la rougeoyante serait bien incapable de faire du mal au Sendai ou à quiconque qui ne lui montrerait pas de signe d’envie de la tuer. Le blanc finit par arriver, et il ne semble pas rassurer. Aux dernières nouvelles, les gens regardaient la jeune femme avec des pensées lubriques, des idées saugrenues, ils la voyaient tous comme une beauté fragile que l’on a plus envie de serrer contre soit que de frapper. Alors pourquoi Yahiko semble si bizarre ? La réponse à cette question que se pose la Chuunin ne tarde pas à venir. Il pense qu’elle ne veut plus le voir par rapport à leur discussion de la veille ? Eh bien, si beaucoup de choses sont passées par sa tête depuis la veille, l’envie de faire du mal à un ami n’en a jamais fait partie.

« Bonjour Yahiko. Je dois t’avouer ne pas partager ton opinion sur les événements à venir. Pourtant, je pense que nous sommes d’accord sur le fait qu’une guerre est inutile. Je ne compte pas m’en prendre à toi parce que tu rejoins l’ennemi, ne t’en fais pas. »

Elle lui adresse un beau sourire, de ceux qui réchauffent les cœurs et font oublier les mauvaises pensées. De son côté, la sauvage n’a même pas imaginé qu’il pourrait essayer de lui faire du mal, voire de la tuer. Sans doute parce que, de son côté, elle n’a rien fait qui aille à l’encontre de Kumo ou du Teikoku. Même si elle est seule, elle reste un camp à part, empreint de neutralité, qui ne devrait pas être pris pour cible par les deux autres. Enfin, ça, c’est jusqu’au moment où elle ne pourra plus rester sans rien faire. A ce moment-là, elle deviendra l’ennemie de son cousin.

« Je t’ai demandé de venir pour te demander quelque chose. Nous sommes à priori sur le point d’emprunter deux voies différentes, mais comme nos objectifs finaux semblent similaires, je pense que tôt ou tard, nous reviendrons dans le même camp, alors je ne te considère pas comme un ennemi, même si nous risquons de finir par nous affronter. »

L’idée que la guerre arrive réellement dérange la rougeoyante, mais son pragmatisme l’empêche de faire l’autruche quant à cette possibilité. Néanmoins, le discours politique est désormais achevé, et la vraie question qui taraude la beauté fatale peut enfin venir. La réponse de l’immaculé devrait être positive, après tout il a besoin de cela lui aussi, il n’y a rien qui montre qu’il soit parfait et sans besoin de devenir plus fort que maintenant.

« J’aimerais que nous nous entraidions. Je pourrais te montrer ce que je sais faire de mieux, en matière de combat, et toi également, ainsi chacun pourrait apprendre à l’autre une façon de devenir plus fort. Un échange équivalent, afin que personne ne soit lésé. »

Elle a une bonne idée du genre de technique qui pourrait intéresser le Jônin, le genre qui pourrait faire très mal, utilisé contre Kumo. Mais le ferait-il réellement, au risque de tuer ses semblables ?



_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 1:21
Un léger sourire se dessina sur le coin de mes lèvres, lorsqu'elle commença à vouloir me rassurer. Un objectif, mais deux chemins différents pour y arriver. J'étais content de voir qu'elle visait la même chose que moi : la paix. Nous savions tous les deux très bien que la guerre était inévitable, que nous ne pouvions rien faire pour l'empêcher, à part peut-être d'exterminer soit toute la rébellion, soit tous les ninjas du Teikoku. Et hélas, nous n'avions pas la force suffisante pour réussite ce genre de plan.

Bien que les voies que nous allions emprunter étaient différentes, nos volontés nous liait. Je ne pouvais qu'être d'accord lorsqu'elle disait qu'à un moment où à un autre, elle comme moi serions sûrement amenés à nous retrouver. Comment pourrions nous ne serait-ce qu'envisager de nous battre alors que nous voulions la même chose ? Evidemment, dans tous les discours, tout le monde la recherchait, mais les actes venaient à prouver le bon du mauvais. Que ce soit rejoindre le Teikoku pour combattre la vengeance, ou tenter de tuer celui qui était à l'origine de la haine des Kumo-Jin, je ne voyais aucune atteinte à un quelconque innocent. C'était ce qui me permettait de dire que nos objectifs semblaient nobles, de toutes façons.

-"Que nous nous entraidions, mmh...", répétais-je en levant les yeux au ciel, signe de réflexion.

Je pris du recul afin de bien garder en tête qu'on ne savait pas si nos chemins étaient bons, à elle ou moi. Je visais la paix, mais peut-être que mes actes et décisions n'engendrerait que de la haine. Peut-être qu'Hanae, si elle réussissait à accomplir son objectif, ne ferait que déclencher un autre cycle de vengeance. Aucun de nous ne pouvait le savoir, mais il y avait au moins une chose qu'on pouvait clarifier, elle et moi.

-"J'aimerai que tu saches tout ce que j'en pense.", commençais-je sobrement. "Toi et moi ne serons jamais amenés à nous affronter, et si cette situation arrive, je ne me battrais pas contre toi."

Après tout, si même deux innocents qui recherchent la paix finissent par se faire la guerre, est-ce que cela n'est pas synonyme que la situation ne tourne pas rond ?

-"Je ne rejoins le Teikoku que pour défendre des gens qui s'apprêtent à subir la suite du cycle de haine. Je n'attaquerai personne qui veut la paix, comme toi. Je ne suis pas un assassin, je ne veux que défendre des gens qui ont péché : les soldats de l'Empire."

Je pris un instant de pause, parce qu'il y avait encore d'autres éléments qu'il était important de partager.

-"Si ça ne tenait qu'à moi, je ne tuerai personne et je forcerai tout le monde à faire la paix, à se pardonner. Durant cette guerre, j'aimerai faire de mon mieux pour ne tuer personne. Mais comment suis-je supposé faire face à des gens qui n'auront aucune hésitation à l'idée de me tuer ?"

J'aimais cette phrase, celle qui disait que si l'amour rendait aveugle, la haine aussi. Je ne représenterai rien aux yeux de ceux qui voudront rendre honneur à Reiko, à Shuuhei, et à tous les autres qui sont décédés. J'avais évidemment des raisons qui pourraient tenter de les calmer, mais dieu seul savait si cela serait suffisant. Après tout, dans les guerres, il n'y avait pas que des têtes pensantes, il y avait aussi des gens qui agissaient pour le simple plaisir de faire baigner des corps dans du sang.

-"Tu dois aussi savoir que je n'hésiterai pas une seule seconde à me défendre. Ma position est discutable, mais je n'arrive pas à croire que quelqu'un qui recherche à défendre un fautif pour la paix puisse moins mériter sa place dans ce monde que quelqu'un qui ne recherche que la vengeance. Autrement dit, si l'on veut ma mort, je n'hésiterai pas à prendre le risque de tuer mes anciens compatriotes."

Hésiter, hésiter, c'était un bien grand mot. Evidemment que j'hésiterais, mais je le ferai chez moi, pendant que je peux encore réfléchir et me faire une raison. Tuer d'anciens compagnons, d'anciens amis, personne ne peut s'y résoudre, et certainement pas moi. Lorsque je réalisais de quoi nous discutions, je ne pouvais m'empêcher de ressentir une certaine gêne. Nous discutions de la guerre, nous discutions de la mort. Une réalité horrible qui entour notre triste monde shinobi.

-"Maintenant, j'estime ne pas savoir laquelle de ta solution ou de la mienne est celle qui nous amènera le plus à la paix. J'accepte que nous nous entraidions, même si tu es menée à utiliser mes techniques contre ceux de mon camp. Je crois en toi et en ton plan, autant que je crois en mon plan, sache-le. Si tu es d'accord avec tout ce que je viens de te dire, nous pouvons commencer l'entraînement. J'aurai bien quelque chose pour toi qui pourra t'aider à déblayer efficacement le passage."

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 14:09
Hanae a fait sa proposition à Yahiko, et n’a donc plus qu’à attendre sa réponse. Celui-ci ne semble pas réagir comme s’il se doutait de ce qu’allait lui demander la jeune femme. Tant mieux, après tout, les femmes qui plaisent le plus aux hommes sont celles qui sont imprévisibles, non ? Enfin, ce n’est pas comme si ça l’intéressait de plaire à quiconque excepté sa Yasei préférée. Comme souvent, l’immaculé opte pour un discours relativement philosophique, et souhaite d’abord expliquer son point de vue. Il est vrai que, de but en blanc, dire que l’on rejoint l’ennemi de son pays peut paraître étrange, mais la rougeoyante a récemment acquis une grande sagesse dont elle se pensait incapable de posséder, et a rapidement deviné que le Jônin n’était pas devenu un monstre sanguinaire du jour au lendemain. Les premiers mots se veulent rassurants et font sourire la jeune femme, qui garde sa réponse pour elle dans l’absolu, laissant le blanc terminer son discours.

Il continue bien sûr en avançant ses arguments, ceux qui lui ont fait choisir cette voie, et elle aurait fait la même chose si l’idée de devoir faire du mal aux siens – même dans un ultime recours – ne l’insupportait pas. Pour être exact, cette idée ne peut même pas entrer dans son esprit. Tuer un ennemi est déjà un acte exceptionnel pour elle, qui n’y a recourt qu’en cas d’adversaire relativement violent et mauvais, dont la résistance ne lui permet pas une victoire « douce », alors tuer un ami, un allié, un voisin… Ce n’est pas possible, pour elle. Cela inclue bien sûr Yahiko, dans ce lot, qui restera son ami même dans un camp différent. Ils se rejoignent au moins sur l’idée que faire la paix et laisser les rancœurs de côté est la solution optimale, mais celle-ci devient de plus en plus compliquée à mesure que le temps passe et que le Teikoku refuse de quitter les lieux, à même titre que Kumo refuse de se laisser soumettre.

Lorsque le jeune homme parle du fait de tuer sans hésitation toute personne qui menacerait sa propre vie, amie ou ennemie. La rouquine a du mal à y croire, même si elle ne le connaît pas si bien que ça, au final. Personne ne peut tuer un ami sans hésiter, peu importe ce que devient cet ami ou les raisons qui place quelqu’un face à son ami. Il finit en acceptant, ce qui fait plaisir à la jeune femme. Alors c’est à son tour de répondre.

« Je prends tes premiers mots comme une promesse. Si nous nous retrouvons l’un en face de l’autre dans cette guerre inadmissible qui se profile, je ne me battrai contre toi que si tu me menaces, ce qui veut dire que nous ne devrions pas avoir à nous battre, à priori. »

Concernant l’envie de Yahiko de défendre ceux qui ont pêché, la Sendai ne réagit pas, et ne le mentionne pas. Tous sont des pêcheurs, aussi bien Kumojins que Teikokujins, et dans ce duo, chacun choisit de défendre un camp, donc aucun des deux ne peut se targuer de se ranger du côté des bienfaiteurs du monde.

« Suite à tes propos, j’aimerais nuancer cette séance d’entraide. Je t’apprendrai l’une de mes plus puissantes techniques, mais j’aimerais que tu ne l’utilises pas pour tuer des Kumojins, si possible. »

Elle ne pourra pas vérifier s’il le fait ou non, de toute façon, alors elle lui fera simplement confiance. Le Jônin doit avoir suffisamment de techniques pour ne pas avoir à utiliser celle-ci pour massacrer les ninjas des nuages.

« Bien, je vais te montrer quelque chose alors, et à ton tour tu me montreras ce à quoi tu penses. Ensuite, je pense qu’on pourra s’exercer à tour de rôle en donnant des conseils l’un à l’autre pour s’améliorer ? Mets-toi en hauteur, s’il te plaît. »

Lorsque ce-dernier semble s’être exécuté, la Kazejine effectue une série de mudras avant de poser une main au sol, duquel surgissent une multitude de pieux de chakra pur, de sa couleur rouge si caractéristique, capable de transpercer la plupart des ennemis, même les plus robustes, et sur une zone assez large. De quoi faire un vrai massacre, en somme.

« J’espère que ça te plaira, et j’ai hâte de voir ce que tu peux me proposer en échange. »

Dit-elle, un petit sourire se dessinant sur ses lèvres.

la technique:
 

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mer 22 Jan 2020 - 16:15
-"Je te l'assure, nous n'aurons pas à nous battre", concluais-je sur un sourire qui soulignait le bonheur d'avoir une amitié dépassant complètement nos camps respectifs.

Je la laissais continuer, lui partageant au passage que je ne pouvais pas lui assurer ne pas utiliser cette technique contre des Kumo-Jin. Cela dépendait de tellement de choses, et je voulais tout de même assurer ma survie. Tout dépendait aussi de son utilité, si elle était particulièrement efficace contre un ou plusieurs ennemis, il y avait de fortes chances pour que j'ai à l'utiliser. Tout le monde rechercherait à éviter sa propre mort, de toutes façons, et ce peu importe le prix. De toutes manières, je ne pensais pas que notre relation ne reposait que sur l'utilisation de cette technique. Après tout, je l'avais autorisée à utiliser la mienne contre qui elle voulait. L'important c'était bien qu'elle retienne que si je le pouvais, je ne tuerai personne. Il n'y aurait aucun meurtre qui serait effectué par plaisir, ça me paraissait évident.

Lorsqu'elle me demanda de me situer en hauteur, je m'exécutai. Après quelques mudras, je créai une espèce de petit oiseau de chakra qui me permettait de planer, et je lui demandais de m'amener suffisamment haut pour ne rien risquer. Il ne me restait qu'à observer le spectacle. Je ne pouvais évidemment m'empêcher de ressentir une certaine excitation à l'idée d'apprendre une technique très puissante, déjà parce que j'étais toujours excité à l'idée d'apprendre une nouvelle technique, mais aussi parce que quelque part, c'était rassurant.

Je l'observais effectuer une série de mudra pendant un court moment, et poser une main au sol. Mes yeux s'écarquillèrent de surprise et d'admiration quand je vis tous ces innombrables pieux rouges sortir du sol à une vitesse très importante. C'était aussi incroyable qu'effrayant, d'imaginer toutes les victimes qu'une telle technique pouvait causer, et sur une zone si large. J'attendis ainsi qu'elle désactive cette technique, et je me reposai au sol aussitôt.

-"Eh bien, sacrée technique...", commençais-je avant de me rapprocher d'elle. "A moi de t'en montrer une qui pourrait t'intéresser, qui est dans le même genre... sauf qu'elle vient du ciel."

J'effectuais des mudras à mon tour, une série un peu plus petite mais qui était accompagnée d'un bras tendu vers le ciel. On ne le voyait pas à l'oeil nu, mais du chakra s'accumulait autour d'une zone que je décidai. Une zone assez vaste, mais qui était suffisamment loin de tout pour que ça ne risque d'affecter personne.

-"Reste attentive au ciel, ça va s'accélérer."

Presque instantanément, une centaine de grandes lames de chakra venait de se moduler sur cette large zone, toutes étant assez proches les unes des autres, suffisamment pour qu'on ne puisse simplement se glisser entre chacune d'entre elles. Et en un geste de bras qui descendait vers le sol, toutes les lames s'écrasèrent en même temps, causant un brouhaha assourdissant. Pour dire, je m'en bouchais moi-même les oreilles. C'était logique, le poids de la gravité, la vitesse que je donnais à ce chakra, et le poids de toutes ces lames rendait l'impact dévastateur.

Dans un soupir qui montrait quand même une petite fatigue, logiquement explicable par la technique que je venais d'utiliser, je me tournai une dernière fois vers elle.

-"Ta technique me plaît, j'espère que la mienne te plaît aussi."

Elle me répondit par l'affirmative, et j'embrayai tout de suite après.

-"On va apprendre les mudras ensemble, et si je devais faire une petite mise en bouche des quelques principes de la technique, je dirai : prendre la patience de rassembler tout le chakra nécessaire, visualiser la forme que l'on veut donner à son chakra, envoyer suffisamment de chakra pour moduler les lames, créer les bonnes formes de lame, et tout abattre sur le sol avec maîtrise et force. Autrement dit... y'a du boulot."

Mais c'était évidemment inclut dans le pacte. On n'avait jamais rien sans rien, et c'était la moindre des choses que de passer au moins plusieurs jours avant de maîtriser ce que nous voulions.



_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 18:22
Un pacte, une promesse, un serment entre deux amis. Les Sendai ne sont pas connus pour être un clan de nature très proche. En réalité, nul ne sait vraiment s’il s’agit d’un clan ou simplement de personnes dotées de pouvoirs similaires – incroyablement puissants – n’ayant rien en commun à part cela. Bizarrement, ces deux-là sont tout de même d’accord sur plusieurs points, ce qui fait des ressemblances assez étonnantes. Ne pas s’entretuer, voilà une clause assez cohérente et plaisante, pour les deux pacifistes. L’espace d’un instant, Hanae se laisse aller à ses pensées, se demandant si tous les Sendai ont le même genre d’idéologie allant à l’encontre de la logique même des shinobis. Peut-être est-ce cela, qui les lie ? Ou peut-être que la nature de leurs pouvoirs les oblige d’une certaine façon à être dotés d’une grande sagesse ? En effet, pour manipuler le chakra pur, il faut savoir faire preuve d’un très grand contrôle de son chakra, et ce n’est pas à la portée du premier imbécile venu. Quoi que la rougeoyante n’est pas la plus futée qui soit.

La technique de la rouquine semble plaire au blanc, ce qui est une bonne chose. La perspective d’une armée de pieux surgissant de concert du sol, prêts à lacérer les chairs et transpercer la peau de ses ennemis, ce n’est pas quelque chose que l’on peut refuser, à moins d’être un grand non violent. Pour le cas des deux, il ne faut pas confondre pacifisme et bêtise, ne pas vouloir la guerre ne veut pas dire qu’il faut être faible et mourir quand cela devient inévitable. La force est malheureusement le seul moyen de se faire entendre, et pour atteindre ses objectifs, la sauvage n’a eu de cesse de s’améliorer depuis son arrivée à Kumo, cinq ans auparavant. Maintenant, elle est attentive à ce que va lui montrer Yahiko, qui semble venir du ciel. L’une apprend un jutsu venant du sol, et l’autre en apprend un venant du ciel, assez ironique comme opposition. Peut-être est-ce une bonne image de leurs personnalités respectives ? Yahiko représente le ciel, que tout le monde voit, qui ne passera pas inaperçu parce qu’il a choisi de se montrer à tous en rejoignant l’ennemi pour ses idéaux. De son côté, Hanae a choisi d’apaiser les tensions d’une manière plus douce, que l’on oubliera sans doute si elle ne réussit pas, un peu comme le sol que l’on ne regarde plus une fois que l’on sait marcher, en fait.

Le chakra dispersé par le jeune homme n’est pas visible par la jeune femme, qui attend simplement de voir ce qu’il va faire. Une consigne du Jônin attire toute l’attention de la beauté flamboyante, qui fixe alors le ciel, jusqu’à voir les lames apparaître. Elles sont imposantes, et même si la zone affectée semble plus faible que celle de son propre jutsu, les interstices sont pour ainsi dire inexistants. Chacune des deux techniques a ses défauts, mais lancer les deux en même temps – en trouvant la façon de le faire – pourrait tout simplement empêcher à quiconque de s’en sortir. Un bien beau combo dont il pourrait s’agir, utilisé avec intelligence.

« Bien sûr que ta technique me plaît ! Je n’ai jamais vraiment pensé à des techniques tombant du ciel, c’est plutôt intéressant pour moi. D’ailleurs, je sens que ça ne va pas être du gâteau d’y arriver, mais ça prouve que ça va m’être utile ! »

Les conseils sont donnés par le haut gradé du village, qui explique assez bien les bases de la technique. Alors Hanae en fait de même.

« Pour ce qui est de ma technique, la base est similaire, à la différence qu’il faut propager son chakra à la surface du sol et non dans les airs. La surface, c’est important, car si tu le fais passer sous le sol, les pieux seront ralentis puisqu’ils devront franchir cette barrière supplémentaire. Ensuite, il suffit de visualiser les pieux, et d’avoir la concentration nécessaire étant donné la taille de la zone à couvrir. Tous doivent partir en même temps, sinon c’est inutile ! Pour les mudras, il s’agit des suivants : rat, cheval, serpent, rat, tigre, singe, mouton, cochon, singe, bœuf, serpent. »

Mêlant le geste à la parole, Hanae montre lentement cette longue série de signes incantatoires. Si Yahiko connaît tous les signes, il devra se familiariser avec cette suite en particulier sans quoi la technique n’apparaîtra jamais.


_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Jeu 23 Jan 2020 - 22:08
Le propager à la surface du sol et non pas en dessous, visualiser les pieux, et être capable de recouvrir toute l'entièreté du terrain de pieux de la même taille, à la même vitesse, en même temps et de la même qualité. Ce n'était rien de simple, mais c'était évident : cette technique faisait mine de rien parti des techniques les plus meurtrières du monde, lorsqu'on y réfléchissait bien. Et vu son ampleur, tout s'expliquait. C'était une véritable arme de destruction massive.

-"Rat, cheval, serpent, rat, tigre, singe, mouton, cochon, singe, boeuf, serpent", commençais-je avant de répéter les mouvements et les paroles en boucle, afin de bien l'imprégner à mon cerveau.

Lorsque je pensais avoir assimilé tous ces mudras, je commençai à apprendre ceux de ma technique à Hanae, et elle en fit de même. Un peu moins d'une dizaine de mudras furent répétés, à l'oral comme en mouvements, suffisamment de temps pour qu'elle puisse continuer un peu en autonomie. Le but de cet entraînement était de pouvoir s'entraîner un peu dans son coin tout en étant capable de garder un oeil sur ce que faisait l'autre, et de le conseiller dès que possible, et principalement pendant les temps de repos. Après nous, nous nous entraînions à effectuer de très grosses techniques demandant un coût en chakra particulièrement élevé, ce qui viderait assez vite notre réserve.

Une fois que nous eûmes terminé ce petit apprentissage, il était l'heure de faire le plus gros, à savoir tout le reste de la technique. Ma partie d'entraînement allait être un peu particulière, parce que j'allais non seulement devoir m'entraîner à réaliser toute la technique, mais je devrais en plus m'arranger pour qu'elle n'atteigne pas mon amie. C'était bête, mais avec un peu d'inattention, ça pouvait lui coûter la vie. Je commençais ainsi dans mon coin, et je tentais de réaliser la toute première étape : la répartition du chakra sur le sol. Le résultat devait être une répartition rapide, sur une très grande zone, ce qui dépassait tout ce que je savais faire.

Je commençais une première fois à effectuer des mudras, me concentrant sur la quantité de chakra qu'il fallait faire sortir de mon corps. Je tentai de puiser dans ce dernier, et essayai par la simple force de ma volonté de répandre ce chakra tout autour de moi. Les premières fois, j'étais inefficace tant je tâchais de contrôler chaque petite parcelle de chakra que je pouvais laisser couler. Le problème avec le contrôle, c'était que ça ne permettait pas la rapidité. A vouloir tout contrôler, on ne laissait pas le libre cours des choses, et je ne m'en rendis compte qu'au bout de plusieurs essais.

La fatigue commençait à se faire ressentir, mais ce n'était pas encore suffisant pour que je n'en puisse plus. Je voulais recommencer, cette fois en exagérant au maximum la répartition du chakra sur le sol et sans tenter de le contrôler ne serait-ce qu'un peu. Parfois, le naturel pouvait surprendre, et je priais quelque part pour que ce soit agréablement. Ainsi, je concentrai après mes mudras tout le chakra que je pouvais dans mon corps, et je le relâchai tout d'un coup tout autour de moi. Sans contrôle, juste en le laissant lui-même s'évader à même le sol, il se répandit à une distance bien plus grande que nécessaire. J'eu ainsi une idée sur la manière avec laquelle je pouvais m'y prendre : le laisser progresser tout seul, et le stopper net lorsqu'il atteindrait la taille idéale.

-"Cette fois, ce sera la bonne", laissais-je échapper dans une petite voix.

A côté de moi, Hanae progressait de son côté. Mais je comptais bien jeter un oeil sur ce qu'elle faisait avant de reprendre sur mon idée. C'était le moment parfait pour faire une petite pause méritée.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Ven 24 Jan 2020 - 20:47
Les mudras sont échangés, chacun sait maintenant ce qu’il a à faire. Aussi bien dans les signes à réaliser que dans les bases de leurs techniques respectives, Yahiko et Hanae sont désormais en possession de tout ce qu’il leur faut pour parvenir à quelque chose. Deux ninjas puissants qui s’apprennent de manière coordonnée à maîtriser de puissantes techniques, ce n’est pas une chose que l’on peut voir tous les jours. La rouquine s’éloigne assez du blanc pour ne pas risquer d’être frappée par son entraînement personnel, et inversement, pour ne pas risquer de le blesser ou le tuer bêtement. Déjà, il faut à la rubiconde un moment de concentration pour mémoriser la suite de mouvements qu’elle devra effectuer pour cette technique. Alors elle se les répète mentalement à plusieurs reprises, jusqu’à ce que cela devienne comme une douce mélodie dans son esprit. Elle agit toujours ainsi pour ancrer ces informations dans son esprit. Une fois la série suffisamment mémorisée, la jeune femme décide de la réaliser à plusieurs reprises sans malaxer de chakra. Il lui faut bien dix minutes pour que ce petit rituel prenne, mais c’est une étape importante pour débuter.

Ayant l’impression de comprendre les bases, incluant donc les mudras mais aussi le déroulement de la technique – qui a l’air plus simple que sa technique à première vue, mais qui peut s’avérer plus compliquée en tentant de la reproduire – la jeune femme se place donc dos à son ami, qui se trouve bien loin, et inspire un grand coup avant d’expirer. Les tentatives ne seront pas nombreuses, vue l’ampleur de la technique, et il faudra donc être précise. La rougeoyante enchaîne la série de signes incantatoires avec une vitesse moyenne pour commencer, puis lève un bras pour disperser son chakra sur une zone un peu plus loin. Elle peut sentir que son énergie est positionnée sur une large zone, mais la hauteur ne lui convient pas. Si elle voulait battre un nain, ou un hamster, ça pourrait passer, mais il lui faut une plus grande altitude. Laissant son chakra s’évaporer, la Chuunin réitère à plusieurs reprises ce qu’elle a tenté à l’instant. Il lui faut quelques essais de plus pour que la hauteur lui convienne, correspondant à ce que le Jônin lui avait montré. Une fois satisfaite, elle visualise une multitude d’épées, et se rend compte de la difficulté de la tâche. Pour les pieux, le plus dur est de réussir à contrôler la zone, mais dans ce cas, il y a une forme particulière et une taille déterminante à donner au chakra pour que celui-ci soit capable d’infliger des dégâts optimaux.

La première forme qu’adoptent les lames est plus proche d’un ensemble de planches à découper, dont la taille n’est pas adéquate. Le visage de la sauvage se déforme en une grimace agacée. On a beau être un génie, apprendre à faire ça en moins d’une heure est tout bonnement impossible. Mais ce n’est que le premier essai, alors elle réessaie. Tantôt toutes les lames ne sont pas de la même forme, ni assez épaisse, tantôt le chakra explose dans les airs d’une manière assez inquiétante. Lorsque le second Sendai semble diriger son regard vers elle, elle parvient même à créer des gros shurikens dans les airs, qui explosent en une salve de plus petits manquant de l’érafler à plusieurs endroits. Le blanc ne semble pas inquiété par cette attaque involontaire. Elle tombe alors sur ses fesses, assise par terre, et lance une œillade à son cousin :

« Je commence à fatiguer, je vais encore essayer un peu avant de rentrer me reposer. Tu n’aurais pas un ou deux conseils de plus ? J’ai du mal à visualiser l’ensemble des lames, tu penses que je devrais me concentrer sur quoi en premier : le nombre, la taille ou la forme des lames ? »

Demander de l’aide n’est pas vraiment une mauvaise chose, les conseils d’une personne ayant réussi à créer le jutsu sont toujours les bienvenus.




_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Dim 26 Jan 2020 - 17:55
Quelques petits regards s'échappaient parfois pour voir ce qu'effectuait Hanae au loin. En tant qu'enseignant, je me devais de pouvoir réguler ce qu'elle faisait afin de la faire s'approcher au mieux de son objectif : l'apprentissage de ma technique. Mon attention était cependant tout aussi portée sur la technique que j'essayais moi-même d'apprendre, donc je me fatiguais non seulement par ce que j'effectuais moi-même, mais aussi par l'attention que je devais porter à ma camarade. Il n'y avait évidemment aucun soucis à ce sujet là, tant c'était un mal nécessaire pour obtenir tous les deux ce que nous voulions.

Ainsi, je la vis tantôt effectuer des lames de tailles différentes, parfois trop courtes, parfois les transformations n'étaient même pas les bonnes, et je vis même des éclats de chakra se disperser, suffisamment loin pour qu'ils manquent de me toucher. Lorsque je la vis s'affaisser et s'asseoir au sol, je compris qu'il était l'heure pour elle comme pour moi d'avoir un petit instant répit. Je m'approchai ainsi, écoutant au passage ce qu'elle avait à me dire, et je cherchai la réponse à sa question.

-"Je crois qu'il vaut toujours mieux commencer par une seule lame, car une fois que tu auras eu le résultat que tu auras voulu, tu n'auras plus qu'à le répéter petit à petit, jusqu'à avoir le nombre qu'il faut. Autre chose auquel tu devras penser, c'est de travailler la proximité entre deux lames. Enfin, on verra ça quand tu en auras déjà fait deux. Mais fais en une première bonne, ce sera déjà un très grand pas en avant !"

Je pris un petit instant de pause, et reprit sur un conseil qui me concernait plus moi cette fois.

-"Dis moi, pour la répartition du chakra au sol, comment tu t'y prends toi ? Après mes quelques essais, je pensais qu'il valait mieux laisser s'écouler le chakra naturellement sur le sol, et cesser la progression de son expansion lorsqu'il arrivait à la bonne taille. Tu penses que c'est une bonne façon de procéder ?"

Je m'assis au sol un instant, décidé à me reposer un peu avant de repartir jusqu'à ce que je n'en puisse plus.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Jeu 30 Jan 2020 - 19:45
Hanae n’est pas mécontente de cette pause bien méritée. Le chakra pour cette technique est immense, la reproduire plusieurs fois, en échouant qui plus est, la fatigue au plus haut point, et il lui faudra bientôt prendre un repos du guerrier, avant de recommencer. De toutes façons, personne n’a jamais réussi à apprendre un jutsu aussi puissant en une journée, il est même possible qu’il en faille plusieurs juste pour avoir un résultat convenable, et encore s’entraîner de son côté à la perfectionner. Mais ce n’est pas un problème, car devenir fort est une condition sinéquanone pour accomplir ses objectifs. Rester faible et ne pas vouloir se battre, c’est accepter d’être dirigé par des tyrans, ou des guerriers sanguinaires, et donc c’est accepter ce que le monde est actuellement. En résumé, si elle ne se défonce pas pour progresser, elle sera en partie responsable de la montée au pouvoir de personnes comme Rei ou Reiko. Mais peu importe qui se trouve à leur place, ils ne changeront pas pour autant ce qui a été fait.

En effet, si un membre de la rébellion venait au pouvoir, cela voudrait dire qu’il y aurait une personne guidée par la vengeance pour diriger, et cela ne mettrait jamais fin au cycle de haine. D’ailleurs, parmi les potentielles personnes – encore vivantes – qui pourrait se dresser sur le trône Kumojin, après que le village retrouve sa liberté, combien peuvent se targuer d’être différentes des deux précédents Raikage ? Hanae ne le sait que trop bien : il ne faut pas « mieux », il faut « différent ». Si la personne qui dirige n’est qu’une version améliorée de la précédente, elle reproduira les mêmes erreurs, simplement, elle le fera moins vite. Sortant de ses pensées, la rougeoyante écoute les conseils de Yahiko.

« Je vois, aujourd’hui je me concentrerai donc sur une à deux lames, de toute façon, avec le chakra qu’il me reste, je pourrais difficilement continuer à le gaspiller de la sorte, alors autant y aller étape par étape. »

Comme pour faire régner la paix dans le monde. D’abord, tenter d’apaiser Teikoku et Kumo, prendre le pouvoir par la parole et non par la force, puis unifier le monde par les mots. La Sendai répond alors aux questions de l’immaculé :

« Laisser le chakra s’écouler… Disons que ce n’est pas une technique basée sur sa précision. Pour ma part, je laisse le chakra partir dans toutes les directions, autour de moi, et quand j’estime qu’il couvre la bonne zone, je fais surgir les pieux. En réalité, cette technique est dangereuse si l’on se bat avec des alliés, car il n’y a que peu de contrôle dessus. Une fois que les pieux surgissent, tu verras que ton chakra cessera de se répandre en réaction, c’est physique, tu ne peux pas à la fois appeler une telle élévation de ton chakra, et en même temps continuer à le propager. Pense à cela : il ne faut pas penser, il faut agir. »

Alors le Chuunin repart de son côté, pour tenter de créer ses deux lames avec le chakra qu’il lui reste. Elle espère que le Jônin parviendra à une esquisse de sa

technique, de son côté. Faire surgir quelque chose sera déjà un bon début, même si ce ne sont pas des pics, même si ce n’est pas stable, peu importe pour commencer.



_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Sam 1 Fév 2020 - 21:41
-"C'est vrai, ce serait une bonne façon de finir la journée. On aura pas démérité, ce n'est pas comme si nous n'avons pas progressé !", avançais-je d'un sourire.

Il fallait que je me trouve un objectif pour finir cette journée d'entraînement. Vu ce que je faisais jusque là, je pensais pouvoir réussir à répartir mon chakra au sol complètement et de manière optimale. Après tout, cela demandait de maîtriser un aspect de la technique que je maîtrisais déjà sur d'autres : laisser le naturel, et rétablir le contrôle ensuite pour être capable de faire apparaître les pieux de chakra. Je n'avais qu'à me concentrer à tout instant, et restreindre ce chakra lorsqu'il serait réparti dans une zone suffisante. Cela dit, avant de reprendre mon petit entraînement perso, j'écoutai attentivement les conseils de ma camarade.

Il était intéressant de savoir qu'elle se concentrait principalement au moment d'élever les pieux à partir du chakra déjà répandu au sol. Cela devait être si naturel pour elle qu'elle était capable d'enchaîner toutes ces actions sans le moindre doute, de manière totalement automatique. Je devais être capable de développer ces automatismes, même s'il était évident que ça viendrait avec la pratique et surtout avec le temps.

-"Bien, je comprends. Je vais essayer de faire ça avant de rentrer chez moi. Merci des conseils, je vais m'y mettre !"

Je lui fis un petit signe de tête et je parti m'isoler une nouvelle fois afin de reprendre l'entraînement. Je sentais la fatigue me parcourir mais j'étais bien déterminé à réussir cette petite partie de l'entraînement. Je concentrai ainsi mon chakra et je fis mes mudras afin de m'élancer. Je sentis mon chakra Sendai s'échapper de mon corps, et je le laissai se répandre sur le sol. Je tâchai de lâcher prise, je voulais le laisser s'écouler le plus possible autour de moi. Je n'avais qu'une seule préoccupation : faire en sorte que ce soit équitable tout autour de moi, que tout soit à équidistance par rapport à moi.

Et ce n'était pas trop mal. La zone que je réussissais à remplir était presque suffisante. Je me devais de mettre un autre petit boost à mon chakra pour le faire s'étendre encore plus. Avec les souvenirs que j'avais de lorsqu'Hanae effectuait sa technique, j'étais capable de me dire que la zone que je recouvrais n'était pas encore suffisante. Je me concentrais, mon dernier mudra toujours en place, et je faisais de mon mieux pour élargir cette zone. Mon corps combattait la fatigue en même temps que je progressais, mais je luttais. Je m'attendais à pouvoir faire un peu plus d'essais avant de partir, mais celui là semblait être l'ultime pour la journée.

Lorsque je ressentis que j'avais atteint une distance suffisante, j'essayai de contrôler le tout pour qu'il cesse la progression. Je me souvins ensuite ce que m'avait conseillé Hanae : "Une fois que les pieux surgissent, tu verras que ton chakra cessera de se répandre en réaction, c’est physique, tu ne peux pas à la fois appeler une telle élévation de ton chakra, et en même temps continuer à le propager." Merde, je n'avais pas à cesser la progression de la zone. Je devais me concentrer sur l'enchaînement direct avec les pieux. Peut-être pouvais-je essayer en puisant dans mes dernières ressources ?

Je concentrai du chakra dans ma main droite et élevai cette dernière. Le chakra au sol fluctua, on pouvait percevoir certaines petites bosses se former un tout petit peu, mais rien qui ne pouvait ressembler à un pieu. Dans mes derniers efforts, je tentais de faire s'élever du chakra pour former un semblant de pieu, mais rien n'y fit. Tout s'estompa en peu de temps, les muscles dans mes jambes me lâchèrent par manque d'énergie, et je retombai sur les fesses. La respiration lente, le coeur battant, il fallait que je me rende à l'évidence : je ne pouvais plus rien faire pour aujourd'hui. Cela dit, je n'en ressortais pas perdant : je la voyais la progression, et je la ressentais.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Lun 3 Fév 2020 - 19:14
Cette sorte de double apprentissage est une bien bonne idée. Basée sur le fait que, malgré leur amitié en quelques sortes officialisée la veille, les deux préfèrent procéder sous la forme d’un échange de bons procédés équivalent, cette idée leur permettra également de gagner un temps fou. Le temps passé à donner des conseils à l’autre peut paraître important et perdu, mais au final, si chacun réussit à ressortir avec la maîtrise du jutsu de l’autre au bout de quelques jours, ce sera un temps fou de gagné dans leur progression. Hanae a donc expliqué comment gérer la répartition du chakra dans le sol à Yahiko – c’est-à-dire en ne gérant pratiquement rien à part la dispersion – et a également reçu un conseil précieux qui lui fera gagner du temps et économiser du chakra alors que celui-ci semble s’amenuiser à grande vitesse.

Elle laisse son cousin lui répondre, et sans un mot de plus, simplement un signe de la tête, la rougeoyante en fait de même, s’éloignant également pour ne pas prendre de pieu perdu dans le derrière. Se concentrer sur une ou deux épées est donc l’objectif final de la journée. Ensuite, dès le lendemain, aussi bien le blanc que la rouge devront améliorer leurs résultats pour se rapprocher de ce qu’ils veulent atteindre : une technique dangereuse, mortelle et écrasante, mais parfaite malgré tout. La jeune femme effectue la série de mudras avant de propager son chakra dans les airs. Voici déjà la première étape qu’elle est parvenue à réaliser, désormais assez bien. Son chakra stagne, et elle tente de le rassembler en une masse qui prend des formes différentes, mais pas encore la bonne. Une boule de piques, un canon, une petite maison, une lance… Au bout de quelques secondes à se concentrer au point d’en transpirer et de ressentir quelques douleurs dans sa tête, elle parvient à fabriquer une lame, aux bouts trop arrondis pour causer des dégâts importants – quoi que le côté contondant pourrait être dangereux – mais qui a une taille convenable. Elle la laisse s’écraser dans le sol, y laissant un premier trou plutôt satisfaisant.

« Bon, je peux encore faire mieux, mais à vue de nez, j’ai le droit à trois essais, pas plus. Sinon, Yahiko devra me porter inconsciente jusqu’à chez moi… »

Les mudras sont de nouveau répétés par la belle rouquine, qui se concentre de plus belle, constatant néanmoins que sa vision commence à se troubler. Il semblerait que ses estimations soient faussées, et que cet essai sera son dernier. Le chakra bouge étrangement, ne prenant pas une forme réelle avant quelques longues secondes, mais finit par devenir ce qu’elle voulait, en bataillant un peu, mais surtout en n’insistant pas sur les détails avec un regard trop critique. La lame vient alors s’abattre dans le sol, le transperçant assez nettement, puis disparaissant comme elle est venue. Tombant à genoux, la sauvage essuie sa sueur, et reste ainsi un long moment avant de retourner vers Yahiko :

« Je pense que je ne pourrai pas aller plus loin pour aujourd’hui. Que dirais-tu de revenir demain, assez tôt, pour continuer cela ? »

Voyant la posture de son ami, elle se doute que la réponse sera positive, et ne prend pas longtemps avant de se diriger vers chez elle. Là-bas, elle pourra réfléchir à son plan d’attaque, mais surtout se décrasser…



_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Ven 14 Fév 2020 - 20:29
Assis au sol, les bras tendus en arrière me permettant de ne pas m'écrouler sur le dos, je regardai sans énergie les tentatives d'Hanae, avant qu'elle-même ne vide entièrement son chakra. J'étais capable de voir tous les progrès qu'elle avait pu faire ces dernières heures d'entraînement. Toutes les formes qu'elle avait crée, aussi différentes pouvaient-elles être, leur évolution afin qu'elles puissent prendre la forme de l'épée souhaitée. Puis je vis cette grande épée aux formes proches de l'objectif final, et qu'Hanae contrôla afin de la faire percuter le sol d'une grande violence.

Mes yeux s'écarquillèrent de joie et un sourire se traça sur mon visage. J'étais fier de son évolution, mais cette émotion était mêlée à la peur d'être la traîne. Je voulais qu'elle réussisse, mais je ne voulais pas qu'elle réussisse sans moi. Je repensai à ce que j'avais réussi à faire, et tentai de me rassurer en me disant que je n'étais pas en retard par rapport à elle. Cette maudite tendance à me comparer me tuait toujours autant, bien qu'objectivement je n'avais pas beaucoup à m'en faire. Je la vis s'effondrer à son tour, quelque part satisfait de la voir à bout de forces elle aussi.

-"Oui, faisons ça. Je veux finir par la maîtriser, ta technique ! On s'est bien entraînés pour aujourd'hui, il va falloir bien se reposer pour pouvoir être aussi efficaces demain."

Je la saluai respectueusement, lui adressai un geste de main, et parti de mon côté afin d'aller me reposer chez moi. Le trajet jusqu'à ma maison fut long et tout aussi épuisant, surtout dans l'état dans lequel j'étais. Je pris une douche rapide afin de pouvoir dormir tranquillement, et m'allongea sur mon lit. Travailler l'imagerie mentale marchait bien pour s'endormir, en plus de consolider les acquits du jour. Ainsi, avant de plonger dans les bras de Morphée, je fermai les yeux allongé sur mon lit et je repensais à toute ma journée, bien déterminé à optimiser mon apprentissage demain.

Ainsi, le lendemain, je me réveillais assez tôt, et prit un petit temps pour bien manger et m'étirer. Je repris mes affaires et me rendit sur le même terrain d'entraînement. Hanae n'était pas encore arrivée, mais j'étais prêt à parier qu'elle ne tarderait pas. C'était l'occasion parfaite pour prendre un peu d'avance et calmer ma peur d'être en retard par rapport à elle. Jetant un regard de droite à gauche, scrutant l'horizon pour être certain qu'il n'y avait personne aux alentours, je recommençai à faire des mudras. Le premier objectif était de reproduire la même qualité de technique que ce que j'avais fini par faire la veille.

Effectuant mes mudras, je tendis mes mains sur le côté, éparpillant mon chakra tout autour de moi. Je le sentais se répartir équitablement dans tous les sens, et j'essayai même de percevoir jusqu'où il s'étendait. Une fois que je le voyais suffisamment écarté, je me concentrai et levais une main au ciel. De manière surprenante, quelques ondulations étaient visibles, mais elles étaient surtout bien plus marquées que lors de ma dernière tentative. Comme si ma fatigue m'avait brimé lors de cette fin d'entraînement, et que j'avais en réalité bien plus apprit que ce que je pensais. Tant mieux.

J'avais donc pu voir des débuts de pieux se former. Rien de bien extraordinaire, mais on pouvait commencer à voir l'idée. Il ne manquait qu'à affiner la taille des pieux, et qu'à assurer la même forme et la même taille sur l'entièreté des pieux de toute la zone. Autrement dit, une bonne grosse autre moitié.

Au loin, je pouvais voir Hanae arriver à son tour. Je me décidai de regarder sa première tentative, curieux de voir à quel point elle aussi avait été brimée par sa fatigue.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Sam 15 Fév 2020 - 12:39
Yahiko étant d’accord sur le fait qu’une nuit de sommeil ne pourrait qu’être bénéfique aux deux, le duo se sépare donc pour cette fin de journée. Hanae sait qu’elle a encore beaucoup à apprendre pour finir de maîtriser ce jutsu, mais elle ne désespère pas, estimant avoir déjà approché le résultat final avec cette épée presque parfaite. Pour sa part, il s’agit de réussir à en faire une, puis elle pourra doubler ce nombre, encore et encore, jusqu’à ce que la même zone que celle atteinte par le Sendai soit complétée. Dès lors qu’elle y sera parvenue, elle jugera avoir assez maîtrisé la technique pour pouvoir se l’approprier de son côté. Sur le chemin du retour, la jeune femme s’arrête pour manger un bol de ramen, et l’esprit songeur, elle fixe les nouilles comme si elles allaient lui donner les réponses qu’elle souhaite obtenir pour que le lendemain soit plus utile. Rien ne vient, son esprit est fatigué.

Lorsqu’elle rentre, sous la douche, alors que l’eau chaude – presque brûlante – ruisselle sur son corps nu et endolori, elle sent une partie de sa fatigue s’atténuer, tandis que le sommeil l’attire à lui, paradoxalement. Sa douche terminée, elle vient s’allonger dans son lit et commence à fermer les yeux, revoyant le résultat de ses efforts du jour et cherchant des solutions, encore, pour que son temps ne soit pas gaspillé. Malheureusement, son état ne lui permet pas de rester éveillée très longtemps, et elle sombre trop vide pour imaginer quelque chose d’utile. Sa nuit est assez longue, et lorsqu’elle ouvre finalement les yeux, elle se rend compte qu’elle risque d’avoir un peu de retard. La rougeoyante mange le strict nécessaire pour ne pas s’effondrer avant d’avoir réalisé une seule tentative, et se hâte de rejoindre Yahiko au même endroit.

Lorsqu’elle y parvient, elle lui fait un signe de la main, accompagné d’un grand sourire, avant de jeter un œil au terrain. Il est dans un sale état, du fait des tumultes de la veille, et il faudra qu’elle utilise ses talents en matière de Doton pour égaliser la terre de toutes parts, ici, après coup.

« Bonjour Yahiko, je propose qu’on s’y mette tout de suite, je vais te montrer ce que j’arrive à faire pour commencer, et tu me diras ce que tu en penses. Je pense avoir encore besoin de quelques conseils aussi, je dois être parvenue à faire une épée convenable, maintenant il va me falloir en faire plusieurs… »

Pour mêler le geste à la parole, la Sendai effectue la série de mudras, puis place sa main vers le ciel, où son chakra se regroupe avec une rapidité modérée, pour former une lame. Une seule, mais belle et imposante, qui vient s’écraser dans le sol, causant un fracas étonnant. Ce qui surprend la belle, c’est que la lame soit aussi bien formée alors qu’hier, elle parvenait simplement à un résultat moyen, voir « ok-tier ». Désormais, elle peut se vanter d’avoir créé l’une des lames, mais ce n’est qu’un cinquième du chemin, à son sens. Qu’en dira l’immaculé ? De son côté, la sauvage se prépare à se réfugier sur une branche d’arbre avoisinant au cas où il voudrait lui montrer ses propres progrès.




_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Lun 17 Fév 2020 - 18:08
Je me posais non loin d'elle tandis qu'elle s'apprêtait à effectuer la technique qu'elle voulait me montrer. Ma technique, qu'elle était encore en train d'apprendre et qu'elle maîtriserait dans peu de temps. J'observai le moindre de ses faits et gestes, je voulais être certain qu'aucun détail ne m'échappe afin de pouvoir être le plus juste possible dans mes analyses mais aussi dans mes conseils. Je vis une certaine quantité de chakra se diriger vers le ciel, former une superbe épée parfaitement réaliste, représentant exactement ce à quoi elle devait ressembler. Et je la vis s'écraser, dans un petit tremblement de terre. Mine de rien, la taille et la masse de l'épée restaient suffisants pour causer un choc important.

-"C'est intéressant. En soit, tout est parfait pour la formation d'une seule lame. Par contre, toute la complexité réside dans le fait que tu vas avoir plusieurs épées à modeler."

Je pris un petit temps pour réfléchir, et je repris aussitôt.

-"En fait, toute la difficulté c'est de pouvoir trouver la bonne quantité de chakra à mobiliser pour créer toutes les épées. S'il n'y a pas assez de chakra, soit les épées seront de mauvaises qualités, soit tu en auras moins. S'il y en a trop, tu vas gaspiller du chakra qui ne sera même pas utilisé, donc c'est un désavantage par rapport à ton adversaire. Le problème, tu t'en doutes, c'est qu'il m'est impossible de te transmettre par les mots la quantité que tu dois utiliser. Le seul indicateur que je peux te donner, c'est qu'il s'agit d'une technique d'une gigantesque ampleur, donc forcément, ça implique énormément de chakra... peut-être plus que ce que tu peux imaginer."

Je me décidai de reprendre à sa prochaine étape. Il y avait encore quelque chose d'autre à faire avant de s'attaquer à la formation de la centaine d'épée.

-"Vu que tu as super bien crée une seule épée, je te propose d'essayer d'en faire deux. Du coup tu as deux exercices, le premier c'est de trouver la bonne quantité de chakra qui te permet de créer deux épées de la même qualité, le deuxième c'est de trouver la distance adéquat séparant parfaitement les deux épées."

Je me craquai les doigts et m'étirai un petit coup, vu qu'il était temps que je lui montre à mon tour ma progression.

-"Tiens, à toi de me dire ce que je devrais améliorer."

Je la laissais s'installer en hauteur, et une fois que ce fut fait, je commençai à me concentrer. J'enchaînai mes mudras, et relâchai mon chakra tout autour de moi, dans une zone qui devait être assez proche de celle qu'Hanae faisait quand elle effectuait cette même technique. Lorsque cela atteint la bonne distance, je levai à mon tour ma main, concentré à l'idée de devoir produire des pieux sortant du sol. Je la levai ainsi en même temps que j'élevai mon chakra, tentant de me représenter au mieux l'image du pieu qui devait apparaître.

Sur toute cette zone, il se passa exactement la même chose qu'habituellement. Des ondulations de chakra, des petites bosses qui se formaient, et au loin, je pus apercevoir une forme qui ressemblait à celle d'un pieu. Mes yeux s'écarquillèrent face à cette nouveauté, il ne fallut que peu de temps pour me rendre compte que ça ne ressemblait pas du tout parfaitement au pieu qu'il fallait, mais j'avais pu voir une différence par rapport à d'habitude.

Le sourire aux lèvres, tentant de ne pas paraître trop satisfait non plus, je lui demandai à son tour ce qu'elle en pensait.

-"Tu penses que je devrais faire comme toi, me préoccuper de la formation d'un seul pieu et le recopier ensuite ? Ou est-ce que tu fais différemment ?"

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Lun 17 Fév 2020 - 20:55
Les mots de Yahiko sont réconfortants, et confortent donc Hanae dans son idée qu’elle n’a pas tenté autant de fois de réaliser l’épée pour rien. Maintenant, il lui donne des conseils vraiment intéressants, que la jeune femme écoute sans sourciller. De nature, elle n’a jamais été orgueilleuse, excepté à l’égard d’une certaine féline de son enfance, mais les raisons étaient assez évidentes pour ceux qui regardaient ces deux enfants se chamailler. Pour le reste, la voici prête à tout entendre pour s’améliorer, sous la direction d’un Jônin doté d’une très grande expérience et d’un talent vraiment inouï, selon les rumeurs. Acquiesçant, la rougeoyante enregistre ce qu’il lui dit avant de s’éloigner pour le laisser montrer ses progrès à son tour. Ce qu’elle voit la fait presque jalouser, se disant qu’il a l’air en bien meilleure voie qu’elle pour l’instant. Son génie n’est donc pas usurpé. Néanmoins, elle se pose quelques questions à sa propre attention, et finit par se dire qu’il n’a pas vraiment pris d’avance, juste un cheminement différent. Sautant de la branche sur laquelle elle se tient, la sauvage retourne aux côtés de son cousin :

« Eh bien, toi aussi tu as réussi à maîtriser un aspect de la technique. En fait, j’ai la sensation que toi comme moi, nous avons choisit deux entrées en matière différentes. Pour ma part, je me suis concentré sur la réalisation d’une seule lame comme tu me l’as conseillé, et toi, tu as plutôt opté pour la maîtrise de la zone, comme je te l’ai suggéré. Si, de mon côté, je vais devoir augmenter le nombre peu à peu, de ton côté, c’est la forme en elle-même qu’il te faudra dompter. »

La Chûnin sourit en disant cela. Elle apprécie aussi de donner des conseils à son apprenti et professeur du jour. Le jeune homme est un poil plus âgé qu’elle, et infiniment plus réputé au sein de Kumo, ces deux éléments le plaçant bien au-dessus d’elle hiérarchiquement, avant même de mentionner son grade.

« Dans un premier temps, je pense que tu devrais, en effet, tenter de faire un pic « parfait ». Tu as su contrôler la distance de propagation du chakra, maintenant cela doit plus ou moins être ancré dans ton esprit, mais il te faut également parvenir à faire surgir le résultat voulu, sinon tu ne blesseras personne. »

Elle émet une grimace à cette idée, bien qu’elle soit préparée à blesser ou tuer, et qu’elle l’ait déjà fait. Dans son esprit, cette idée reste douloureuse, pourtant, elle fait partie de son métier.

« Tes prochains objectifs seront donc de réaliser un premier pic, puis d’en produire sur une zone assez faible autour de toi, et petit à petit tu parviendras à reproduire ma technique, je pense. Mais ne la sous-estime pas : pour faire une multitude de pics sur une très grande zone, il va falloir doubler tes efforts, voire plus encore ! »

Estimant lui en avoir assez dit, elle lui adresse un dernier sourire avant de s’éloigner pour reprendre son propre entrainement…




_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 23:30
Je souris à cette idée amusante. Elle comme moi avions choisi deux chemins différents pour apprendre, et nous n'étions pas capable de savoir à ce moment là quelle était la meilleure solution. A mes yeux, objectivement, je pense que c'était elle qui s'y prenait de la meilleure des façons. J'étais persuadé que d'une façon ou d'une autre, il était plus pratique de multiplier les bonnes formes de chakra plutôt que de les créer parfaitement en un coup et sur une grosse zone. M'enfin, je n'étais pas non plus dans l'incapacité de reprendre l'entraînement sur la formation d'un pilier unique.

Après tout, ça pouvait être une bonne manière de procéder. Si je maîtrisais la masse, et que je maîtrisais la forme unique, peut-être serais-je capable d'unifier les deux et de créer en une seule fois cette technique. Mais honnêtement, je n'y croyais pas trop. Cela dit, les conseils d'Hanae vinrent compléter mes pensées : elle aussi trouvait pertinent de commencer à créer un seul pilier, et d'augmenter son nombre ensuite. Ma tête acquiesçait machinalement en l'écoutant, par de petits mouvements allant de haut en bas, accompagné d'une tête pensive et d'un regard plongé sur le sol. L'imagination et la représentation étaient la clef.

Je la vis s'éloigner dans un sourire, et j'attendis un peu avant de reprendre l'apprentissage. Il fallait qu'elle soit suffisamment loin pour ne rien risquer. Cela dit, vu ce que je comptais faire, je n'avais plus besoin de beaucoup de place. Je reprenais les bases, avec l'écoulement et la répartition de chakra, bien décidé à faire apparaître un pilier de la forme parfaite. Je m'exécutai ainsi une première fois, et accompagna tout cela d'un mouvement de bras allant de bas en haut, la paume vers le ciel, tentant d'élever le chakra le plus possible. J'essayai par la même occasion de me représenter du mieux que possible la forme du pieux, afin d'optimiser mes chances de le reproduire.

A la première tentative, je vis une forme sortir du sol. Elle était particulièrement haute, juste ce qu'il fallait pour reproduire la technique. Elle n'avait pas son piquant, mais elle avait son épaisseur ainsi que sa taille. Ce n'était pas si mal, pour un premier essai tel que celui-ci. Il ne m'en fallut qu'un deuxième en insistant bien sur les finitions pour obtenir un parfait pieu de chakra, digne de ceux d'Hanae. Cela dit, ce n'était qu'un tout petit pas dans ce long apprentissage, je rejoignais dès maintenant la position de ma camarade d'apprentissage, à savoir qu'il me fallait maintenant non seulement créer plusieurs pieux, mais ils devaient aussi être suffisamment éloignés les uns des autres pour garantir une efficacité.

Ainsi, ma prochaine étape résidait bien en la création de deux piliers : de la même forme, et séparés d'une distance optimale. Je repris mes mudras, ma répartition de chakra, et me concentrai non plus seulement sur la forme du pieu, que j'estimais avoir acquis, mais plutôt sur leur séparation. La base de l'un ne devait pas toucher la base de l'autre, pour autant, ils semblaient extrêmement proches l'un de l'autre. En réalité, ils se collaient quasiment, à quelques millimètres près.

Ce que j'obtins à plusieurs reprises fut soit trop collé, soit trop écarté, soit les formes de pieu ne convenaient pas. J'avais du mal à me concentrer de manière à ce que tout soit parfait. Trop me concentrer sur un aspect engendrait une concentration moindre sur un autre, ce qui influençait la qualité de l'enchaînement. Pour réussir, il me fallut plus de cinq à six répétitions dans lesquelles je luttais à chaque fois pour que tout convienne.

-"Enfin", lâchais-je dans un soupire fatigué.

Il fallait reconnaître qu'après plusieurs répétitions comme celles-ci, il était normal que mon corps commence à en ressentir les conséquences. Mais sous mes yeux se tenaient le fruit de tout ce travail : deux pieux, aux allures parfaites, et à bonne séparation. J'avais l'impression d'avoir fait un pas en géant, mais en réalité, ce n'était pas grand chose. Il restait maintenant toute l'énorme zone à recouvrir, toute celle que j'avais auparavant recouverte de chakra. Et juste s'imaginer ça, il fallait avouer que c'était assez démoralisant.

La fatigue tapant à ma porte, je me décidai de regarder en direction de la rouquine, afin de voir comment elle évoluait elle aussi. C'était une bonne opportunité pour récupérer quelques forces, avant de recommencer.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Sam 22 Fév 2020 - 16:38
Après s'être éloignée de son ami, Hanae se met en position pour reprendre où elle s'en est arrêtée la veille. Les résultats sont bons, mine de rien, et incessamment sous peu, elle parviendra à un résultat convenable mais surtout finalisé du but qu'elle veut atteindre. Oui, il faudra encore un peu d'entraînement par la suite, mais l'idée sera ancrée, et le reste ne dépendra plus de son enseignant mais d'elle-même. Le tout est qu'elle soit capable de manipuler ce jutsu en cas de conflit majeur où elle devra représenter une sorte de gardienne, de protectrice. En effet, à Kumo, il ne reste pas beaucoup de shinobis de haute puissance, et si l'Empire entre en guerre contre la résistance, la Sendai se devra de leur prêter main forte pour qu'ils ne soient pas anéantis et tous abattus comme des chiens. Ils ne le méritent pas, malgré toutes leurs idées vengeresses. C'est donc pleine de détermination que la rouquine reprend. Tout d'abord, elle effectue les mudras, base même de toute technique ninja, afin que son chakra s'adapte au jutsu qu'elle vise. Puis, sa main s'oriente vers le ciel. C'est là qu'est sa destination, toujours plus haut: le sommet. Devenir la plus forte est une nécessité pour son but, à savoir celui de mettre fin à toutes les guerres du Yuukan. Repousser le Teikoku hors de Kaminari, apaiser la résistance, vaincre Rei ou encore l'Homme au Chapeau, se ne sont que des étapes intermédiaires - et pourtant pas des moindres, car elle sera plus proche de la mort que de la réussite dans chaque conflit - sur la voie qu'elle a choisi d'emprunter.

Son chakra se répand au dessus d'elle, formant une première épée bien réalisée, mais la seconde prend un peu plus de temps à arriver. Le chakra pur fuse, devenant tantôt une boule, tantôt une massue, tantôt un amas difforme qui ne donnera rien. Ne lâchant rien, la sauvage finit par créer une deuxième épée presque identique à la première, mais un peu imparfaite, tout de même. Cela lui a demandé beaucoup d'efforts, pour un premier essai, mais la suite en demandera davantage. Les épées viennent percuter le sol, car c'est leur but, et la rougeoyante ne s'arrête pas là. Si l'épée est imparfaite, c'est une bonne première étape, il faut donc en faire une troisième, tout en perfectionnant la seconde si durement acquise. C'est donc après plusieurs tentatives toujours plus poussées que la jeune femme en fait apparaître une troisième, puis une quatrième, et encore plus, parvenant à recouvrir une zone convenable avec les épées.

"Ce n'est pas encore assez large, mais... fiou, c'est épuisant. Bon, je vais m'assurer que je maîtrise cette zone, ensuite je tenterai le tout en une fois. Je pense que j'ai compris le truc !"

Tout n'est que répétition et approfondissement de la base difficile qu'a été la création d'une seule épée, non ? Hanae reproduit la série de signes incantatoires, et la multitudes d'épées se forment. La zone n'est pas encore parfaite, néanmoins les lames sont de très bonne manufacture, ressemblant comme deux gouttes d'eau à celles de Yahiko. Un petit sourire aux lèvres, la Kazejine les laisse s'abattre avec une grand force sur le sol. Le sol autour du point d'impact fait même un peu trembler la terre, ce qui la surprend. Qu'est-ce que cela sera lorsque la technique sera identique à celle de son cousin ? Quelque chose de monstrueux, il ne faut pas en douter. Une goutte de sueur perle sur la tempe de la belle Kumojine qui dessine de s'assoir un peu. Un rapide coup d’œil autour d'elle lui montre l'étendue des dégâts que le duo a fait durant cet apprentissage. Il ne manque plus beaucoup de temps, de son côté, pour qu'elle puisse réaliser un premier jet convaincant du jutsu final, après quoi il lui faudra assez de chakra pour aplanir la surface entière du terrain et le rendre présentable.



_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Lun 24 Fév 2020 - 21:41
Les mains posées sur mes genoux fléchis, je regardai ma camarade d'entraînement avec une respiration légèrement saccadée. En quelques minutes, j'avais pu voir des transformations remarquables dans l'évolution de sa technique. D'étranges formes imparfaites à de belles et grandes épées, d'un tranchant inexistant à une lame affûtée, j'étais capable de voir des ressemblances de plus en plus évidentes avec ma propre technique. J'étais aussi content que jaloux, elle avançait à une vitesse considérable maintenant qu'elle avait réussi la base de la technique et il était hors de question qu'elle prenne une quelconque avance sur moi. Il n'était évidemment pas question de misogynie. Juste d'une peur d'être un boulet.

Je ressentis un gain d'énergie provenant de toutes ces idées négatives. Je comptais bien maîtriser ma technique avant elle, tout comme je comptais lui montrer ma capacité à ne pas être à la traîne par rapport à elle. Je repris une posture droite, un regard déterminé, qui me persuadait lui-même que j'étais capable de le faire. Je pris un court temps pour regarder tout autour de moi, m'assurant que rien n'était susceptible de mourir, et je recommençai mes mudras. Je tâchai de me concentrer sur tout ce qu'il fallait : la bonne distance de répartition de chakra, le soulevé des pieux lors du bon timing, la bonne forme des pieux, et la bonne distance qui les séparait.

Il fallait avouer, c'était beaucoup à penser lorsque certains de ces aspects n'étaient pas encore automatisés par l'inconscient. Cela dit, je comptais bien aller au delà des limites déjà établies. Je répartis ainsi mon chakra une première fois, ma détermination gonflée à bloc. Je l'espaçais suffisamment, comme ce que j'étais déjà capable de faire, et j'attendis le bon moment pour former les pieux, profitant de la caractéristique physique que m'avait évoquée Hanae tout à l'heure. Lorsque j'atteins ce fameux timing, je levai une nouvelle fois mon bras au ciel, bien décidé à accomplir un exploit. Recopier mon nouveau savoir sur une grande zone, réussir à répandre le savoir-faire.

Le chakra s'élevait du sol, j'étais si concentré que j'en avais oublié de respirer. On pouvait voir apparaître simultanément une bonne quarantaine de pieux, mais si ça semblait beaucoup, on voyait bien de nombreux trous partout dans la zone, c'est à dire d'endroits dans lesquels il n'y avait pas de pics de chakra. Cela dit, l'effort était considérable et les efforts étaient marquants. Je réussis à esquisser un sourire du coin des lèvres, de fierté. Un sourire qui me montrait à moi aussi que j'étais capable de suivre le rythme. Et je comptais d'ailleurs bien profiter des forces que j'avais, physique et provenant de ma volonté, pour continuer dans cette lancée.

Les prochaines minutes étaient entièrement consacrées à reproduire l'exploit et à réussir à faire mieux. J'enchaînai toujours les mêmes actions, mais je n'arrivais pas toujours à obtenir les mêmes résultats. Il y avait parfois moins de pieux, parfois plus, parfois ils n'étaient pas suffisamment serrés et parfois ils l'étaient trop. Mais de manière générale, le nombre de pieux commençait à être intéressant. Je tentais de ce fait d'insister tantôt sur l'espace séparant les pieux, tantôt sur leur nombre. Jusqu'à ce que je réussisse à obtenir un résultat remarquable.

Le souffle court, la respiration d'autant plus saccadée, les bras ballants et le regard penché sur le ciel comme s'il cherchait une récompense des Dieux, j'avais atteints pour une fois ce qui ressemblait le plus à une tentative parfaite.

Une zone remplie de pieux, des pieux d'une taille et d'une forme digne de l'original, une ressemblance très marquante avec la technique d'Hanae. La distance qui séparait chacun d'entre eux paraissait largement suffisante, je n'étais pas capable de savoir si c'était parfait, mais ça avait bien l'air assez correct pour ressembler à une vraie menace.

Un sourire se dessina sur mes lèvres, laissant paraître mes dents. Je voulais crier à Hanae de venir voir, mais il ne fallait pas oublier que réussir une fois n'était pas synonyme d'appropriation. Je me laissai tomber sur les fesses un instant. Je voulais évidemment continuer, mais le repos faisait parti de l'entraînement. En me posant quelques temps, il y avait de grandes chances pour que ma prochaine tentative soit une des meilleures.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363
Sendai Hanae
Sendai Hanae

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Mar 25 Fév 2020 - 18:24
Les efforts payent toujours, et par son pragmatisme et son sérieux, Hanae est parvenue à accélérer son entrainement, faisant preuve d’une efficacité énorme, finalement. Le nombre de lame est devenu intéressant, et leur qualité croît avec les tentatives, ce qui laisse à penser que la rougeoyante parviendra à un résultat concluant dès aujourd’hui. Comme souvent, ce genre d’entraide permet aux shinobis de pouvoir peaufiner les jutsus durant des semaines, mais les progrès réalisés par la Sendai la satisfont, et elle se permet une pause pour observer son cousin à l’œuvre. Le Jônin doit avoir beaucoup progressé également, mais la Chûnin préfère s’en assurer, au cas où ce-dernier souhaiterait d’autres conseils mais n’oserait pas demander. Ses efforts sont remarquables, le blanc semble possédé par une volonté supérieure, et progresse à une vitesse folle. Après quelques minutes d’observation, Hanae reprend de son côté pour ne pas se laisser dépasser. Loin d’elle l’idée d’une quelconque comparaison, les deux techniques étant différentes et leurs apprentissages n’étant pas un concours de rapidité, mais il est vrai qu’elle se refuse à faire attendre son ami, et préfère tenter de réussir plus ou moins en même temps.

Le chakra est donc dépensé sans compter par la flamboyante, désormais, et même si tout est mis en œuvre par la beauté fatale pour en gaspiller le moins possible, il est très clair que cette fois, elle y va à fond. Les épées sont plus nombreuses, encore, l’espace les séparant assez maigre, et la zone couverte progresse de nouveaux. Un essai, la voici qui réalise un résultat semblable au précédent, deux essais, la zone est plus satisfaisante, mais la qualité insuffisante. Trois essais, puis quatre et cinq, le chakra s’amenuise, mais la zone semble atteinte. D’un regard sérieux, la demoiselle ne s’arrête pas là. Elle réitère sa tentative trois autres fois. Lors de la première tentative, les lames sont peu aiguisées, limite floues, et ne feront pas de dégâts aussi grands que prévu, mais la zone est là. La zone est là, au second essai, ce qui confirme à la Chûnin que le but premier est atteint : espace couvert et espace entre les lames sont tous deux suffisants. La forme des épées est presque parfaite à son goût. Le troisième essai est le bon, la technique pourfend le sol, causant un fracas très distinctif qui pourra être ressenti à plusieurs dizaines, peut-être même centaines, de mètres à la ronde. Ce qui tombe en même temps que cette masse dantesque de chakra pur sur le sol, c’est la Sendai.

Elle n’est pas inconsciente, mais pas très loin, et ressent un grand bonheur. Il lui aura fallu deux journées pour obtenir un premier jet intéressant, et ce n’est pas rien. En position d’étoile, la sauvage lève la tête jusqu’à pratiquement se la déboiter pour observer en direction de Yahiko. Lui aussi ne bouge plus, ne tente plus. A-t-il réussi ou abandonné ? Rassemblant une partie de ses forces, la Kazejine effectue une poussée dans ses bras, repliés de chaque côté de sa tête, tandis que le bas de son corps effectue un mouvement pour la remettre sur ses jambes. Elle revient aux côtés de son cousin et lui lance :

« Je pense que j’y suis arrivée, et toi ? »

La seule envie de la rouquine est d’aller se laver et faire une longue sieste pour se remettre de tout ça, mais il lui reste une dernière chose à faire. Une série de mudras, et voici qu’elle montre le résultat à l’immaculé. Les lames sont belles, la portée de la technique est équivalente à celle du Jônin et l’espace entre les lames est aussi restreint que ces dernières sont grandes. Sans doute est-ce la fierté de la montrer à son ami qui a poussé Hanae à cet exploit de réaliser un jet parfait. Que montrera le blanc, de son côté ?


_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sendai Yahiko
Sendai Yahiko

Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Empty
Jeu 27 Fév 2020 - 16:50
Le souffle court, quelques gouttes de sueur perlent le long de mes tempes tandis que je souriais. Ma réussite avait engendré une fierté certaine, tant j'étais proche de mon objectif. J'étais maintenant capable de regarder l'autre Sendai droit dans les yeux, comme je m'étais assuré une maîtrise suffisante de sa propre technique. Mais elle, où en était-elle ? Avait-elle réussi à maîtriser ma technique ? Un bruit assourdissant, grave et largement audible se distingua des alentours. Mon sourire ne disparut pas mais ma tête, elle, virevolta afin que je puisse m'assurer de la source de ce bruit.

Et je la vis s'élancer une troisième fois, enchaînant les actions avec une agilité remarquable. Les épées furent crées avec une certaine précision, et lorsque je regardai attentivement les quelques détails qui montraient la bonne réalisation de la technique, je vis qu'elle avait tâché de les réaliser eux aussi. Je ne pouvais que reconnaître son talent pour le soucis du détail, et j'étais par ailleurs tout aussi honoré d'avoir réussi à "rivaliser" face à la rapidité d'apprentissage.

La technique de la kunoichi s'acheva sur un nouveau bruit sourd, et je la vis s'effondrer, finissant dans la même position de fatigue que moi. Elle vit ainsi mon état, et se décida à me rejoindre. Après un bref échange, elle se décida à me montrer ce qu'elle avait apprit, et on pouvait ainsi remarquer deux réussites consécutives. Sa précédente tentative avait montré une réalisation très réussie de ma propre technique, et celle-ci démontra qu'elle commençait à bien la maîtriser, prouvant que ce n'était pas qu'un coup de chance.

-"Félicitation", commençais-je. "Je pense qu'on peut dire que tu maîtrises la technique !", continuais-je dans un petit sourire fier.

Me relevant en puisant dans mes dernières ressources, je me craquai une bonne fois les doigts et m'étirai un petit coup avant de m'élancer à mon tour dans la réalisation de sa technique.

-"Je te laisse te mettre en hauteur, je vais te montrer où j'en suis."

Une fois qu'elle fut hors de portée, je commençai à me concentrer. Il était hors de question que je ne fasse pas une technique qui soit digne de ce qu'elle venait de me montrer. Je débutai donc la répartition de chakra sur le sol, je le laissai s'écouler tout le long du sol et tout autour de moi. Une fois que la distance fut correcte, je levai ma main au ciel, en me concentrant cette fois sur les pieux, leur forme et leur séparation. Je les érigeai ainsi tous hors du sol en une fois, créant une forme presque parfaite, à quelques exceptions prêt. Sur la totalité des pieux, moins d'une dizaine avaient un petit défaut dans leur conception, mais tout le reste était correct.

Je maintins cette position pendant quelques temps. Tous les pieux étaient érigés, la technique était maintenue comme la position de mon bras dans les airs. Je ne pouvais pas cacher une certaine fierté, je venais de montrer quelque chose qui était même à la hauteur de mes propres attentes. Ce n'était pas complètement parfait, certes, mais tout s'affinerait avec les quelques entraînements journaliers imposés par le quotidien shinobi. Je relâchai le tout, le chakra se volatilisant en quelques secondes, et je regardai Hanae reprendre position proche de moi.

-"Bon, ce n'est pas encore parfait, mais je pense que je n'en suis pas trop loin."

Je lâchai un long soupir de fatigue, accompagné d'un bâillement que je camouflai d'un mouvement de main.

-"Ca fait plaisir d'avoir achevé cet apprentissage mutuel. Ca nous aura demandé du temps et beaucoup de fatigue, mais je suis content du résultat."

Je m'étirai ainsi le dos une ultime fois, et acheva notre rencontre.

-"On va pouvoir rentrer se reposer un peu. Merci en tout cas de tous tes conseils, je suis content de me savoir plus efficace en combat grâce à cette technique."

Après un petit temps de pause, je lui tournai le dos et levai ma main en guise d'au revoir.

-"On se refera un autre apprentissage un de ces quatre avec plaisir. Passe une bonne fin de journée !"

Mes bras ballants, je n'avais plus qu'une hâte : prendre une bonne douche, et me reposer dans mon lit vers une nuit de sommeil bien méritée.

_________________
Le pouvoir des Sendai [Yahiko] Mkhr
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3471-presentation-de-funami-yahiko-termine#27130 https://www.ascentofshinobi.com/t9512-dossier-shinobi-sendai-yahiko#80363

Le pouvoir des Sendai [Yahiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: