Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

L'élève surpasse le maître [Han Musashi]

Hosokawa Shingen
Hosokawa Shingen

L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Empty
Mer 29 Jan 2020 - 20:10
Aujourd’hui était un bon jour pour continuer la formation de mon sensei car oui, même lui devait être formé par ses propres élèves. C’était tout le paradoxe de cette équipe dans laquelle j’étais et ce n’était pas grave : Tout le monde apprenait de tout le monde ! Il avait le mérite de s’intéresser au Bushido, comme beaucoup d’Iwajin et qui sait, nous pourrions envisager de faire de Tsuchi une nouvelle nation de samouraï à ce rythme. L’idée était à creuser en tout cas…

Dans tout les cas, j’attendais mon sensei aux Hauts-plateaux car c’était le lieu parfait pour apprendre quelques techniques. Le tout n’était pas de juste lui enseigner la philosophie du Bushido car cela demandait un travail personnel de son côté ! Il fallait également embrasser, avec la langue idéalement, le style de combat d’un samouraï avec un katana. Oui, nous allions débuter de façon très classique car s’il fallait apprendre tout les styles de combat des différents samouraïs, une vie n’allait certainement pas suffire pour tout maîtriser…

J’avais déjà une bonne idée pour lui enseigner la première technique dite samouraï, elle n’était pas difficile si on maîtrisait son chakra correctement ! Et je ne doutais pas qu’il savait y faire avec ça et si non… Ma foi, il allait vite l’apprendre par la douleur ! J’espérais qu’il était conscient que presque tout le style de combat, si ce n’était son ensemble, venait de l’arme du samouraï.

J’attendais, les bras croisés dans mon dos alors que mon regard contemplait le paysage qui s’offrait à moi. La vue restait plutôt sympathique sur les plateaux que les bourrins d’Iwa avaient crées. Un lieu parfait pour pouvoir se déchaîner sans risquer de raser la moitié du village comme un glandu. Je ne devais pas attendre très longtemps avant d’entendre Musashi arriver sur le terrain, je me retournais pour lui faire face.


Salut mon élève du jour.

Disais-je d’un ton légèrement taquin, affichant par la même un petit sourire.

J’espère que tu as apporté ton katana, on va en avoir besoin pour ton entraînement.

Je marquais une courte pause pour reprendre.

La technique que je vais t’enseigner est assez simple et ne devrait pas être très difficile à maîtriser… Du moins si tu maîtrises un tant soi peu ton chakra…. Et j’imagine que c’est ton cas n’est-ce pas ?


J’affichais à nouveau un léger sourire avant de dégainer mon katana, j’y concentrais mon chakra avant de frapper dans le vide pour propulser une lame de chakra nul part car oui, je n’allais pas le viser pour l’occasion.


Tu as déjà eu le plaisir de la subir. Le principe est simple, tu concentres du chakra neutre dans ton arme que tu envois dans la direction souhaitée avec une frappe.

DONC !


Disais-je d’un ton plus fort pour attirer son attention.

Ta première étape va consister à concentrer du chakra neutre dans ton arme et de le maintenir dans l’arme. Assure toi que le chakra concentré prenne la forme de ta lame et soit régulier. Si tu maîtrises cette étape, on pourra continuer.


Allait-il réussir la chose ou allait-il galérer à faire cette étape ? J’étais curieux de voir ce qu’il allait réussir à faire.



Spoiler:
 


Dernière édition par Hosokawa Shingen le Dim 2 Fév 2020 - 18:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini https://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Han Musashi
Han Musashi

L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Empty
Ven 31 Jan 2020 - 15:11
L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Iwa15
L'élève surpasse le maître


Je me levai de bon matin, faisant ainsi ce que j’avais pour coutume de faire au réveil avant de clôturer ma routine par une longue et bonne séance de méditation. Après quoi, je me mis à bouquiner pendant un certain moment pour tuer le temps, puis lorsqu’il fut l’heure de retrouver Shingen, je m’équipai de mon katana avant d’enfiler ma veste et de partir pour les hauts plateaux.

Je pris mon temps en marchant tranquillement, saluant au passage quelques connaissances avant d’arriver à destination. Je voyais de loin la silhouette du samouraï qui semblait m’attendre patiemment. Qui aurait cru que cet homme dont je ne connaissais même pas l’existence avant les événements de Tetsu occuperait si vite une place aussi importante dans ma formation ? Certainement pas moi. En tout cas, j’en étais ravi, car il était doué, c’était le moins qu’on puisse dire, puis aussi étrange que cela puisse paraître...

Quoi qu’il en fût, après avoir passé des mois à m’exercer sans relâche au Kenjutsu, Shingen allait – enfin – m’aider à passer un cap, en effet, puisque cette séance était entièrement dédiée aux arts des samouraïs. Je ne savais pas encore par quelle technique il allait commencer ni si j’allais facilement la maîtriser, mais je mentais prêt, aussi bien physiquement que mentalement. En effet, il était loin le temps où j’appréhendais les choses nouvelles. Aujourd’hui, j’allais me soumettre à ses exigences et faire de mon possible pour maîtriser ces arts qui ne cessaient d’occuper mon esprit depuis un certain temps. Depuis ce mystérieux samouraï qui m’avait sauvé et amené aux portes d’Iwa, sans doute.

Paradoxalement, des hésitations persistaient malgré tout, essentiellement en ce qui concernait le Bushido. Shingen m’avait pourtant aidé à y voir plus clair, à dissiper certaines incohérences ou fausses croyances, mais malgré tout, je n’avais pas encore cette intime conviction, qui était sans doute nécessaire pour devenir un samouraï à part entière.

Quoi qu’il en fût, une fois proche du samouraï, ce dernier se retourna et me salua en me taquinant comme il savait si bien le faire, ce qui me fit décocher un fin sourire.

« Oy Shingen. Je vois que tu en jubiles déjà. » répliquai-je, en déboutonnant ma veste.

Comme il pouvait le voir, mon katana se trouvait autour de ma taille. Puisqu’il était inutile de répondre à sa remarque, je me contentai d’un simple hochement de tête, désormais curieux de connaître son programme. Il me confia alors que la technique qu’il allait m’enseigner était en principe assez simple, du moins pour ceux qui maîtrisaient un minimum leur chakra.

« J’imagine que oui, nous le verrons bien. » Répliquai-je à son interrogation, sourire aux lèvres.

Shingen dégaina alors son katana et concentra du chakra dans sa lame avant de frapper dans le vide, générant ainsi une lame de chakra. Il l’avait réalisé avec une facilité déconcertante, au point que je crus pouvoir faire de même dès le premier essai. Et si je le faisais du premier coup ? J’en étais capable non ? Surtout après tant de temps à m’exercer au Kenjutsu, sans compter la nouvelle technique que mon senseï m’avait récemment appris, au fond c’était plus ou moins le même principe, non ? Nous verrons bien. En attendant, je me concentrais sur les remarques de mon professeur du jour, puis lorsqu’il eut fini j’acquiesçai en dégainant immédiatement mon katana.

« Bien. » Lâchai-je, en concentrant du chakra dans ma lame.

Tenant mon katana devant moi, la lame se vit immédiatement enveloppée d’une très fine couche de chakra, visiblement rien à avoir avec la démonstration de Shingen. Cependant, en me souvenant des remarques de Taishi lors notre apprentissage, je saisis immédiatement d’où venait le problème. Ainsi, je m’empressai de corriger mon erreur, en faisant notamment affluer une plus grosse quantité de chakra dans mon arme, tout en modelant l’énergie pour qu’elle prenne parfaitement la forme de ma lame. A première vue, la réalisation semblait parfaite, mais arriverais-je seulement à la faire partir vers une cible aussi aisément que le fit le samouraï ?

« A peu près comme ça, j’imagine ? » Lâchai-je, d’un léger sourire.


Spoiler:
 


_________________
L'élève surpasse le maître [Han Musashi] D89k
L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hosokawa Shingen
Hosokawa Shingen

L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Empty
Ven 31 Jan 2020 - 16:46
Mon élève n’avait pas, heureusement, de questions sur mes explications et de toute façon il n’allait pas en avoir d’autres. Le but était aussi qu’il apprenne de lui comme un grand, je n’étais pas là pour le prendre par la main ! Parfois il fallait savoir se démerder seul pour trouver une solution à un problème. Fort heureusement il n’était pas un sale pleurnichard qui ne pouvait rien faire si on ne le prenait pas par la main pour lui dire précisément ce qu’il devait faire.

Je croisais de nouveau mes bras dans mon dos, l’observant débuter l’entraînement en concentrant son chakra dans sa lame. Sans surprise, il avait quelques difficultés initialement, mais il trouvait rapidement une solution. Peut-être connaissait-il déjà une technique qui s’en approchait suffisamment pour pouvoir en reproduire le schéma ici. Ce n’était pas plus mal pour lui, il n’allait pas gaspiller son chakra à tenter sans succès.

Je me rapprochais un peu de lui, observant attentivement sa lame de chakra dont il était visiblement fier. C’était bien, mais n’importe qui pouvait former une telle lame de chakra en étant laissé tranquille… Bon, vous me direz, c’est le but d’un apprentissage et c’est vrai ! Mais il fallait savoir reconnaître la réalité… Bref, le début était là et maintenant il fallait aiguiser le tout.


Bien, pas mal du tout. Je ne doutais pas que tu serais suffisamment compétent pour réussir cette petite tâche.


Disais-je en affichant un petit sourire en coin. Je me reculais de nouveau de quelques pas.

Bien, garde bien en mémoire cette étape car elle est cruciale. Elle est la base d’autres techniques que tu pourras apprendre un jour, si tu es assez doué.

Comme tu l’auras sans doute deviné, frapper dans le vide est un élément important de la technique. C’est un mouvement qui va permettre à ta lame de chakra d’être propulsé dans la direction souhaité… MAIS ! Frapper dans le vide ne suffit pas malheureusement.


Je marquais une courte pause avant de reprendre.


Alors… reprenons ce que tu viens d’apprendre. Tu es capable de créer un flux continu et constant pour envelopper ta lame d’une couche de chakra. Si tu coupes cette alimentation de chakra, ta lame va finir par se dissiper, n’est-ce pas ? C’est la base pour mettre fin à cette technique…


Je fis de nouveau une courte pause, l’observant avant de reprendre.

C’est maintenant que vient la partie la plus difficile. Pour pouvoir propulser ta lame de chakra, tu dois combiner le mouvement de frappe et l’arrêt d’alimentation en chakra. C’est comme si tu voulais lancer un objet…


je récupérais quelques petites pierres du sol.

La pierre représente la lame de chakra que tu crées. Ma main représente le flux de chakra et mon bras l’arme. Tant que je tiens la pierre, elle ne bougera pas. Si je veux la lancer, je dois le faire au bon moment. Si je la lâche trop tôt, elle ne fera que tomber.

Je fis la démonstration en lâchant juste la pierre sans mouvement, la laissant tomber au sol. J’en récupérais une autre.

Donc si je veux pouvoir la lancer à l’endroit souhaité, je dois la relâcher au bon moment, n’est-ce pas ?

Et avec cela, je fis la démonstration, lançant la pierre devant moi tel un pro… Bon d’accord, ce n’était pas une tâche fort compliquée mais voila…

Voilà donc le principe... J’en ai déjà trop dit je crois...


J’affichais un petit sourire amusé.

Maintenant c’est à toi de jouer, ton but sera de lancer une lame de chakra devant toi. Tu peux essayer de viser un objet si cela t’amuse, c’est comme tu l’entends.

Sur ces paroles je me reculais un peu et me mis assis en croisant les jambes, le dos bien droit. Je sentais qu’il allait prendre un peu de temps avant de réussir la chose.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini https://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187
Han Musashi
Han Musashi

L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Empty
Ven 6 Mar 2020 - 14:36
L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Iwa15
L'élève surpasse le maître


La première étape fut des plus simples, mais cela s’expliquait facilement par mon expérience du kenjutsu et me récents entraînements qui s’inspiraient des arts samouraïs. Me tournant vers mon professeur du jour, j’attendis patiemment ses éventuelles observations avant de passer à la seconde étape de mon apprentissage.
Shingen s’exprima alors pour « valider » ma démonstration, insistant par ailleurs sur cette première phase, qui, d’après ses dires, constituerait la base de ce qu’il tentait de m’enseigner, et même des biens d’autres techniques samouraïs dont je pourrais apprendre à l’avenir. Je m’en doutais un peu, puisque la manipulation du chakra neutre sous cette forme était ce qui rendait les samouraïs si particuliers, en dehors de leur philosophie de vie qu’était le Bushido.

Écoutant attentivement la suite de son monologue, qui avait curieusement tendance à générer des multiples flashs de mon parcours et de mes nombreux entraînements au kenjutsu, j’attendis le moment le plus opportun pour me concentrer un minimum et saisir fermement mon katana entre les mains.
Je réitérais la technique que j’avais réalisé quelques instants plus tôt, tout en maintenant de façon continu le flux du chakra neutre autour de ma lame. Pour l’heure, mon corps ne faisait que produire ce que Shingen était en train de dire, cependant, au moment où je stoppais le flux de chakra, il ne se passait absolument rien. C’était normal d’une certaine façon, car pour l’heure je suivais simplement le schéma de son raisonnement, de ses explications.

« Je vois. Cela ne me paraît pas si sorcier, mais j’imagine que si le timing n’est pas bon, la technique sera forcément un échec. » Fis-je, d’un air songeur.

Les explications qui suivirent confirmèrent ce que je pensais. Le timing se reposait, d’après le samouraï, sur la combinaison du mouvement de frappe et l’arrêt de l’alimentation du chakra. Si cela pouvait donner à première vue l’impression que les choses se compliquaient, il n’en était rien, puisque, comme l’expliquait Shingen, ce timing pouvait grossièrement être illustré par le jet d’une pierre.

J’écoutais attentivement la suite de ses explications, qui étaient suffisamment détaillées et suivies d’exemples concrets, illustrant parfaitement ce qu’il cherchât à me faire comprendre, avant d’acquiescer d’un léger signe de tête.

« Voyons voir… » Fis-je, en m’avançant légèrement.

Je matérialisais de nouveau le chakra autour de ma lame, tout en faisant preuve d’une certaine concentration, comme j’en avais souvent l’habitude en entraînement, avant de brandir mon katana au-dessus de mon épaule. Le chakra y était encore, il était bien visible et grossissait à vue d’œil. J’appliquai alors les consignes de mon maître du jour, en portant une frappe dans le vide devant moi, espérant que le chakra neutre ira s’écraser contre un des mannequins en bois, visible au loin. Le résultat semblait propre, parfait, au point que je me vis surpris, tant je n’avais pas l’habitude de réussir mes apprentissages dès la première tentative.

« Eh bien, j’avoue que je ne m’attendais pas à un tel résultat, aussi rapidement. » Lâchai-je, d’un sourire satisfait.

Allez encore quelques tentatives, histoire de s’assurer que ce n’était pas un coup de chance, et on pourrait embrayer sur autre chose…

Spoiler:
 

_________________
L'élève surpasse le maître [Han Musashi] D89k
L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Svzi

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5820-han-musashi-une-existence-aux-lourdes-consequences-fini#47387 https://www.ascentofshinobi.com/t6453-han-musashi-carnet-de-route#53995
Hosokawa Shingen
Hosokawa Shingen

L'élève surpasse le maître [Han Musashi] Empty
Ven 6 Mar 2020 - 18:44
Après mon long monologue interminable sur comment faire cette technique, c’était au tour du petit blond du désert à passer à la pratique. Je partais du principe qu’il allait prendre un peu de temps avant de parvenir à maîtriser cette technique, après tout ce n’était pas toujours très simple. Encore qu’il n’était pas un sale gosse à peine capable de contrôler son chakra… Généralement c’était un entraînement pour les débutants, vous savez ces petits cons qui n’étaient pas capable de faire quoi que se soit de productif avec leur chakra hormis de se transformer en petite kunoichi sexy pour la peine… Cet homme restait pas moin un adversaire redoutable, il n’était pas mauvais avec un katana, bien que son art demandait encore un certain peaufinement, il était sur la bonne voie pour devenir un sacré bon bretteur.

Entre nous, il n’allait jamais être meilleur que moi dans ce domaine, mais je devais bien reconnaître les qualités d’un individu. Bien entendu, il ne fallait pas oublier qu’il avait d’autres qualités bien supérieures au miennes en matière de ninjutsu, pour ne citer que cela.

Bref, nous allions éviter de nous perdre complètement dans des pensées incessantes ou de commencer à me remémorer un passé lointain quelque part à Tetsu, pleurant inconsciemment mon départ de mon pays pour un pays de terre aussi passionnant qu’un vulgaire caillou…

Et à l’étonnement de tout le monde, donc de moi et de lui… Qui sait, peut-être que certaines mouches de passages l’étaient tout autant… Il parvenait relativement facilement cette technique, mais peut-être que c’était dû à ma superbe explication qui permit à faire ressortir le génie de ce blond.


On dirait que je fais un bon sensei, mes explications ne sont pas si mauvaises finalement.

J’affichais un léger sourire amusé, le laissant refaire quelques autres tests. Il avait au moins la base, c’était une bonne chose ; mais ce n’était là que le début car il allait devoir maîtriser parfaitement cette technique… Et il allait également devoir apprendre à l’utiliser rapidement et précisément. Cet aspect n’était plus de mon ressort, je n’étais pas là pour le prendre par la main comme s’il était un gamin incapable de vider sa vessie tout seul.

Bien, ça a été plus rapide que prévu finalement. Tu maîtrises la base, maintenant il va falloir s’entraîner et surtout, il va falloir apprendre à l’utiliser en situation de stress. T’imagine bien que c’est encore une autre paire, mais ça viendra avec le temps. Au pire tu peux déjà débuter par mettre des cibles dans un endroit et sauter partout tout en essayant d’utiliser la technique, ça t’aidera déjà.

En tout cas c’était là les derniers conseils de la part de sensei-Shingen, il ne fallait pas abuser non plus. J’étais un adepte de laisser les gens se débrouiller dans une large mesure, j’étais convaincu qu’il n’avait pas meilleur sensei que notre propre expérience de la chose. Dans tout les cas, l’heure était venu de laisser mon nouveau élève à ses occupations, je devais moi-même encore m’entraîner car après tout, la puissance n’allait pas venir par l’observation, mais par de l’entraînement !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7258-hosokawa-shingen-fini https://www.ascentofshinobi.com/t7292-hosokawa-shingen-carnet#61187

L'élève surpasse le maître [Han Musashi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: