Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
-65%
Le deal à ne pas rater :
CYBEX Silver Siège Auto Solution X-Fix (3 – 12 ans)
72.88 € 209.95 €
Voir le deal

Partagez

Premier pas

Souhei Toji
Souhei Toji

Premier pas Empty
Ven 31 Jan 2020 - 12:10
« Premier pas »



Ils marchaient depuis maintenant deux jours. Deux jours où les rare pauses consistaient essentiellement à soulager les besoins naturels. Un repas sur le pouce, de quoi se désaltérer, une dizaine de minutes pour éventuellement uriner derrières un arbre et le groupe reprenait la route. Le voyage était éprouvant mais les moines restaient muets. Ils n'étaient pas vraiment du genre à se plaindre. Ils se contentaient d'avancer silencieusement et de profiter du magnifique paysage qui s'offrait à eux. Les sorties hors du temple étaient rare, autant ne pas gâcher l'instant avec des doléances futiles.

Toji se tenait un peu à l'écart du groupe. Positionné à l'arrière, il trainait des pieds, ses sandales raclait la terre à chaque pas faisant ainsi s'élever une légère trainé de poussière derrière lui. Il faisait également office de moine balais. Lorsqu'un retardataire arrivait à son niveau, il plaçait une main dans le dos de la personne et le repoussait légèrement tout en maintenant sa main dans le dos comme pour lui donner de l'élan et le relancer dans le peloton de tête. De temps à autres l'émissaire Iwajin se retournait tout en continuant d'avancer et inspectait si tout le monde suivait la cadence. Cette fois ci, il s'arrêta mais ordonna au groupe de moine de continuer la marche. Ne relâchez pas la cadence et suivez la route avait-il dit en voyant défiler les différents membres du groupe jusqu'à arriver au niveau du dernier moine, à savoir Toji. Il emboita ensuite le pas et adapta son allure pour rester aux cotés du colosse.

"Hé, il va falloir accélérer la cadence. Je veux que l'on arrive avant la tombée de la nuit sinon ma femme va encore me casser les cou…"

"Vos histoires m'importe peu soldat."

"Je vous demande pardon ?"

"Contentez-vous de faire accélérer le pas."

"J'espère que je n'aurais pas à me répéter..."

"Faites votre travail et vous n'aurez pas à le faire."

L'iwajin retourna prendre la tête du peloton et fit accélérer la cadence de marche. Toji s'adapta à cette nouvelle vitesse, il arrivait aisément à suivre le groupe tout en gardant toujours un léger écart. Il repensa à son dialogue avec l'émissaire du village caché de la roche. Rentrer avant la nuit sinon sa femme allait encore lui faire la morale…Toji eut presque envie d'éclater de rire. Si un tel problème le préoccupait à ce point alors il n'osait même pas imaginer dans quel état il se trouvait lorsqu'on lui avait annoncé qu'Iwa était menacé…Cette pensé lui arracha un rictus qui s'estompa lorsqu'il aperçut au loin les immenses murailles qui cerclait le village d'Iwa. Le groupe n'était plus qu'à deux heures de marche.

*C'était bien la peine de faire tout un foin…Si on n'arrive pas avant la tombée de la nuit je veux bien me faire curé.* Ironisa Toji.

Le groupe avait un bon rythme, les murailles ne cessaient de grandir à mesure que les minutes défilaient. Ce n'est que lorsqu'ils furent tous arrivés devant les gigantesques portes en bois que le convoi s'arrêta. L'émissaire Iwajin écarta les bras tel un apôtre rencontrant son créateur et s'exclama.

"Et voici…IWA !"

Tel une mise en scène parfaitement calculé, les lourdes portes s'ouvrirent lentement au même moment laissant ainsi aux moines le plaisir de constater la populace qui s'activait au sein du village. Remontant la file de moine pour arriver en pole position pour enfin dépasser l'émissaire qui s'interrogea.

"Hé…HÉ ! Tu dois rester en formation le temps de l'inspection !"

Toji se contenta de tourner légèrement la tête tout en avançant pour interpeller son interlocuteur.

"Ne faisons pas attendre votre femme soldat."

Le moine fut bien malgré lui contraint d'obtempérer lorsque deux ninjas l'interceptèrent et lui barrèrent la route. Il n'était pas un senseur comme on les appelles dans le jargon mais n'importe quelle personne suffisamment expérimentée est capable de ressentir l'aura d'une personne puissante lorsqu'il en rencontre une. Là en l'occurrence ils étaient deux.

"Veuillez rejoindre les rangs le temps que l'ont procèdent à une vérification d'identité s'il vous plait." Demanda l'un des deux ninjas en tendant sa main en signe de stop.

"…"

"Monsieur, veuillez rejoindre le groupe. C'est un ordre." Renchérie le second ninja tout en dégainant quelques centimètres de son sabre hors de son fourreau à l'aide de son pouce

*Ils n'ont pas l'air de plaisanter avec la sécurité ici. Laissons couler ça pour aujourd'hui. *

Toji recula de quelques pas en arrière avant de tourner les talons et rejoindre calmement le groupe sans dire un mot. Il repassa devant l'émissaire Iwajin qui avait mené le troupeau jusqu'à leur destination. Celui-ci affichait un sourire narquois, le genre de rictus du connard satisfait qui vous tape sur les nerfs. Le moine ne lui accorda pas même un regard et se mit en rang tout au fond aux cotés d'un de ses camarades. Une fois la formation de groupe jugé satisfaisante les quelques ninjas d'Iwa procédèrent à la dites vérification d'identité.

A tour de rôle les ninjas venaient auprès des différents moines et demandaient le nom, l'âge et s'il était hostile envers Iwa. Une vérification à l'américaine et plutôt futile me diriez-vous. Pas tant que ça. L'équipe de vérification avait un Yamanaka, clan réputé pour leur capacité de contrôle mentale. En déposant ne serait ce qu'une main sur votre crane celui-ci est capable de savoir si vous dites la vérité ou non. Ce fut enfin au tour de Toji de procéder au contrôle.

"Nom, âge, hostilité."

"Toji, vingt-huit ans, j'peux pas encadrer votre collègue là-bas mais autrement je n'ai rien contre Iwa."

"…Rien à signaler capitaine."

"Bien. Je crois que nous en avons terminé ici, rentrez faire votre rapport."

"Oui capitaine."

Le Yamanaka s'en alla faire son rapport tandis que le plus gradé prit du recul afin de bien voir tout le groupe.

"Messieurs, bienvenue à Iwa ! Le temps de percevoir votre toute première solde et vous prendre un logement individuel, vous logerez dans le secteur Ouest, bâtiment A. Ce n'est pas le palais royal mais il faudra faire avec. Vous recevrez également votre paquetage et votre secteur d'affectation. Maintenant que vous savez tout je vous laisse. Profitez du séjour ! "

Il composa un mudra et disparu dans un nuage de fumée blanche laissant ainsi le groupe de moine seul. Sans un mot la communauté moniale se décida à franchir le pas des portes d'Iwa. La direction ? Le fameux centre d'hébergement à l'Ouest de la ville. Et tandis qu'ils traversaient les rues piétonnes du village, les passants les dévisageaient. Il faut dire qu'ils n'ont surement pas l'habitude de voir des moines en dehors de leur temple tous les jours. Toji lui était toujours à l'arrière du convoi, il se contentait de suivre et ne prêtait pas attention aux regards qui lui était lancés. Ses pensées étaient tournées vers le futur. Il allait commencer une nouvelle vie, devoir s'adapter à leurs coutumes et surement obéir à des ordres. Il intériorisa un soupir. Soit. Après tout se n'était pas la mer à boire comparer aux vieux moines du temple. Un camarade de foi ralenti et se mit à hauteur de Toji. Il déposa une main sur son épaule.

"Tu parais soucieux mon frère. Ne laisse pas les émotions négatives t'envahir, laisse la foi guider ton chemin."

Il l'avait appelé frère mais aucun lien de sang ne les unissait, seule la foi les connectait. Les pavés défilaient lentement sous leurs pieds, ils étaient moins rapides que pendant la marche avec l'émissaire, ils profitaient de leur nouvel environnement. Toji tourna légèrement la tête.

"Nous verrons bien où elle nous mène."

Sans dire un mot de plus les moines continuèrent leurs chemins vers le refuge. Dieu seul sait ce qui les attendra plus tard dans leurs aventures.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8328-un-moine-dans-la-ville https://www.ascentofshinobi.com/t8675-souhei-toji
Souhei Toji
Souhei Toji

Premier pas Empty
Dim 2 Fév 2020 - 13:56
« Premier pas »



Cette ville était immense. Les moines avaient traversé pratiquement toute la ville pour rejoindre le côté Ouest, passant par conséquent devant chaque quartier des différents clans. Chacun de ces quartiers racontait une histoire différente. Borukan, Hyuga, Nagamasa, Chokoku…C'était une véritable mine d'or culturelle. L'inextinguible soif de savoir propre aux moines allaient pouvoir être étanché. Tradition, caractéristique ethnique et légende allait être abordé. Bien entendu il était ici question d'un échange. Les moines allaient également offrir un peu de leurs cultures aux personnes rencontré. Dans un sens c'était un bon moyen de faire connaissance avec les Iwajins et peut-être nouer des liens. Toji allait quant à lui préférer le plaisir solitaire, la lecture. La bibliothèque du village caché devait surement regorger d'informations en tout genre. Un petit détour par celle-ci serait extrêmement bénéfique.

Tandis qu'ils ressortaient d'un énième quartier, ils arrivèrent enfin face à un panonceau indiquant qu'ils étaient dans le secteur Ouest. A l'angle de la rue suivante se trouvait une petite arche faisant office d'entrée pour le centre d'hébergement. Le bâtiment A était le premier situé juste après l'arche. Il s'agissait d'un ancien gite réhabilité pour les opérations militaires. Le groupe pénétra dans le bâtiment. L'accueil fut bref. Quelques présentations par ci par là et les voici aussitôt conduit dans leurs quartiers. Le confort était spartiate. Dortoirs commun, lits de camps superposés, quelques rangements et très peu d'aération. Une légère odeur d'humidité était présente dans la pièce. Cela dit ce n'était qu'une question de temps avant qu'ils n'aient leurs propre chez eux. Toji déposa son barda qu'on lui avait remis au pieds de son lit de camp et retira tout son attirail pour les aligner sur son matelas.
Kunai, shuriken, bombe fumigène, gourde, équipement de premier secours et j'en passe…Tout ce dont un soldat aurait besoin se trouvait dans ce sac. Le village d'Iwa n'a pas lésiné sur les besoins matériels. Il remit le tout dans le bagage puis s'allongea sur son lit. Il n'était pas fatigué mais il avait besoin de prendre le temps de réfléchir. Un jeune moine d'environs seize ans s'approcha de lui sac en main.

"Oniisan, est-ce que je peux m'installer dans le lit au-dessus du tien ?"

"Fait-donc jeune homme. Mais que je ne t'entende pas ronfler…" Dit-il d'un ton plus sympathique que d'habitude.

Le jeune moine gêné ne sut pas vraiment s'il s'agissait d'humour ou non et ne sut pas comment réagir. Il se contenta de faire un sourire forcé et grimpa à la petite échelle qui lui permis d'accéder à son lit. On pourrait croire que Toji ne se préoccupe pas de ses compères de foi mais il n'en est rien. Il connait les noms et histoires de chaque membre de sa communauté. La plupart ont simplement choisi de rejoindre les ordres par conviction mais d'autres comme Koshiro (le jeune moine du dessus) et Toji partagent la même histoire. Ils n'avaient nulle part où aller. Orphelins, ils ont eux la chance de croiser la route de ces hommes qui les ont hébergé et nourri. Bien qu'il ne soit pas un fervent croyant et ne respecte pas toutes les règles, Toji reste fidèle à l'ordre. C'est sa nouvelle famille. Koshiro était donc en quelques sortes le petit frère qu'il n'avait jamais eu.

Sur le dos, le regard tourné vers le plafond, du moins le matelas situé à quelques centimètres au-dessus de lui, le moine pensait à sa nouvelle affectation. Il allait devoir faire équipe avec deux ninjas, peut-être trois. Au diable les équipes, il n'avait pas signé pour ça à la base. Lui tout ce qu'il voulait s'était sortir, retrouver cette liberté qu'il avait auparavant lorsqu'il n'était pas encore au temple. Permission de sortie qui lui était octroyé par son geôlier alcoolique pour ramener le repas du midi et soir. C'était toujours mieux que rien se dit-il…Un long soupir clôtura ses pensées. Il n'allait pas avoir le choix.

Un long silence s'était par la suite emparé du dortoir. Malgré un confort précaire, les moines s'étaient tous endormi, une petite sieste afin de se reposer du voyage. Tous sauf Toji, il cogitait encore trop. Quitte à être ici, autant jouer le jeu à fond. Demain il ira faire le tour de la ville, visiter les endroits qu'il n'a pas déjà traversé et peut-être faire connaissance avec les autochtones, enfin ça s'était moins sure. Toji s'était ensuite assoupi. De toutes manières ils allaient bientôt être réveillé par le quartier maitre qui allait sonner l'heure du diner. Il lui restait donc très exactement quinze minutes et trente secondes de repos…Suffisant pour encore faire quelques rêves dignes de ce nom et planifier sa futur balade et ses premiers pas au sein du village…

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8328-un-moine-dans-la-ville https://www.ascentofshinobi.com/t8675-souhei-toji

Premier pas

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche
Sauter vers: