Soutenez le forum !
1234
Partagez

Rencontre du troisième type [Pv : Akira]

Medyūsa
Medyūsa

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Lun 3 Fév 2020 - 14:46
En route vers Hidshu


Une journée tranquille, sans de rendez-vous sur un terrain d’entraînement avec son équipe ni de mission avec Hanae ou d’autres. À vrai dire, ça sentait la journée de repos et la blonde aurait bien aimé rendre visite à sa dulcinée pour passer une journée à ses côtés. Cependant, elle n’avait pas de ces nouvelles, la rousse devait être occupée. Difficile d’être un ninja, on avait peu de temps pour se consacrer à sa vie privée ou voire des gens. Nozomi était partie faire un entraînement avec son équipe, elle semblait bien s’entendre avec ceux de son groupe. Dans un sens, Nozo était à l’aise avec les gens et elle n’avait pas peur de leur parler. Contrairement à Med qui a parfois tendance à se montrer distante ou taquine, ça dépendait de ses humeurs. Pendant la matinée, la Yasei n’avait rien fait de spécial hormis nettoyer la maison et se promener dans Kumo, voir si elle pouvait croiser quelqu’un qu’elle connaît ou par chance, la Sendai. Malheureusement, elle ne rencontra aucun visage familier, mais ça ne l’a pas empêché de discuter avec des ninjas de Kumo. Il n’était pas non plus difficile de croiser des soldats du Teikoku en train de patrouiller dans le village. Il faudrait vraiment faire quelque chose contre eux, leur présence ennuie les civils, voire inquiète certains à cause du comportement de quelques-uns. Ceci dit, Medyûsa n’est pas assez forte pour faire quelque chose, enfin pour l’instant, la blonde fait qu’observer et le jour J, elle tentera de les repousser avec de l’aide. La rébellion ? Elle ne savait pas comment les contacter ni où il se trouve. Il allait falloir patienter jusqu’à ce que les choses changent.

Après avoir mangé, Medyûsa était retournée dans sa chambre, en lisant un livre tout en se demandant ce qu’elle allait faire de son après-midi. Peut-être qu’Hanae allait être disponible ou faire un tour à la bibliothèque en espérant que ce Shinji ne soit pas là-bas. Depuis qu’elle a débuté une relation avec la Sendai, la kunoichi allait éviter les jeux de séduction pour faire cracher le mot aux gens mystérieux ou cachant des secrets. Soudain, quelqu’un toque à sa porte avant d’ouvrir la porte. Anko, sa mère adoptive, venait de pénétrer dans la chambre avec un léger sourire. La Hebi la regarde un peu étonnée de la voir à la maison. « Bonjour Okasan. Tu es déjà entrée à la maison ? » Demande-t-elle. L’adulte s’approche de sa fille adoptive et lui répond. « Je passe en coup de vent, j’ai besoin d’un service de part avant que je retourne m’occuper du magasin. » Dit-elle avant que la blonde lui répond. « Je veux bien, de toute façon, je m’ennuie un peu là. Que dois-je faire ? » S’exprime la blonde. « J’ai besoin que tu ailles chercher une commande à Hidshu, je ne peux pas y aller comme je reçois une autre commande importante et avec le Teikoku, c’est assez compliqué. De plus, l’homme de Hidshu ne peut pas se rendre à Kumo donc j’aurais besoin que tu y ailles à ma place. J’ai une permission de sortie, tu peux l’utiliser pour te rendre là-bas. » finit-elle. « Oh je vois, il n’y a pas de soucis. Je dois prendre le chariot pour transporter la marchandise ? » Demande Med à sa mère. « Non, pas besoin. C’est juste un sac, ne t’en fais pas. Bon, je dois y aller, il ne faut pas que je fasse trop attendre les clients. » Finit-elle en donnant le pass et de partir. La blonde s’habille d'une robe noire assez court qui s’arrête au milieu de ses cuisses et d’un manteau bleu foncé avec de la moumoute sur sa capuche. Direction, les portes du village.

C’était limite, mais on l’avait autorisé à sortir du village grâce à la permission de sa mère adoptive. Une activité de marchande, c’était moins chiant que si c’était pour des raisons de Shinobi et par chance, Anko était connue par les autorités aux portes. La Yasei se dirige alors vers le sud de Kumo, descendant la montagne afin d’atteindre une étendue d’arbres. Regardant sa carte, elle allait devoir traverser cette forêt, ensuite une chaîne de montagnes et une autre forêt avant d’arriver à Hidshu, le voyage allait durer presque deux heures, peut-être moins, si elle se dépêche. Or, ce n’est pas souvent qu’elle peut sortir de Kumogakure et il fallait bien qu’elle en profite un peu. Marchant pendant plusieurs minutes, elle arrive devant la forêt et y pénètre. La blonde espérait que le type sera dans sa boutique à son arrivée sinon elle allait devoir attendre longtemps. De plus, Medyûsa aimerait revenir à son village avant la nuit. Cela éviterait bien des ennuis avec les animaux sauvages ou quelques casse-pieds cherchant la bagarre. La forêt n’est pas la plus grande de Kaminari, la chance, mais Med ne connaît pas trop le coin. Le plus simple, c’était d’aller tout droit comme indiquer sur la carte. Marchant, mains dans les poches, elle voit une silhouette au loin, rien d’alarmant au premier abord, mais elle reste prudente. Elle y voit un homme et sourit. « Hey toi ! Tu sais si je suis loin de la sortie de cette forêt ? » Demande-t-elle à l’inconnu.


_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Mar 4 Fév 2020 - 4:59
Sortir du village était son quotidien. Akira jonglait souvent entre le territoire du teikoku et Kumo, les missions se faisant de plus en plus rares à mesure que le temps passait. L’unité coloniale, dont il faisait partie, n’avait pas reçu d’ordres récemment et pour cause: chercher à conquérir un nouveau territoire ou à organiser des expéditions alors que la situation est assez tendue comme ça, le mouvement ne serait pas très malin. Les kumojins sauteraient sûrement sur l’occasion en voyant les effectifs Hijines se réduire. Car il fallait soit être un idiot ou un idéaliste pour croire que les Kumojins se complaisaient dans cette situation. Tous ces habitants qu’il croisait avaient le même regard mesquin, ce regard qui lui disait “un jour, on t’aura”. Soit. Akira n’avait pas peur, ça lui était physiquement impossible. Et il n’avait rien à craindre non plus d’une nation à genoux. Lui s’améliorait de jour en jour tandis que les autres restaient à se morfondre dans leur rage.

Ainsi, le soldat s’était-il retrouvé en pleine forêt. Akira s’était débrouillé pour déplacer ses patrouilles à la périphérie du village, là ou il ne serait pas en contact avec la vermine hypocrite pleine de rancoeur. A moins que les arbres aussi ne se mettent à détester le teikoku, ce qui, au fond, ne le surprendrait même pas. Dans l’absolu, Akira n’y accordait pas plus d’importance que cela. Le shinobi qu’il était n’était pas des plus engagés dans sa tâche, se contentant de faire ce qui devait être fait sans accorder nulle importance à ce qui l’entourait. C’était cette apathie qu’on lui avait longuement reproché, et qui ne l’avait toujours pas quitté, qui faisait de lui un soldat ordinaire. Avec ses capacités et son efficacité lorsque la situation le nécessitait, Akira aurait pu grimper bien plus haut depuis longtemps. Surtout à son âge. Mais en dépit de cela, le jeune homme préférait visiblement vivre tranquillement sa vie. Pourquoi chercher à faire plus de toute manière, rien n’est éternel et ce sont ceux ayant mis le plus d’énergie dans leurs projets qui perdront le plus. Voir s’écrouler un vase fabriqué en 2 heures n’a jamais le même effet qu’une statue ayant nécessité une année.

Ainsi, Akira s’était retrouvé à patrouiller en forêt. Si l’endroit était calme, c’était aussi le plus prompt pour intercepter des manoeuvres ou individus douteux. Croiser des gens état rare ici, mais la plupart étaient ici pour de mauvaises raisons. Et c’était à lui de s’en occuper. Et le dernier qu’il avait croisé en avait fait les frais. Un grand homme au crâne rasé et ventripotent était passé par la, et avait un comportement des plus louches. Quand Akira l’eut intercepté pour lui demander la raison de sa présence ici, l’homme répondit qu’il n’avait rien à dire à un soldat de l’empire. Ce qui lui valut un violent coup de fourreau dans la pomme d’adam ainsi qu’un bon revers de coude dans la nuque. De quoi l’envoyer dans les bras de morphée pour plusieurs heures. Lorsqu’il l’eut fouillé, Akira découvrit sur lui plusieurs bourses d’argent, sûrement destinées à être exportées hors du village pour financer il ne savait quelle capable à l’encontre de l’empire. Raté. Ne pouvant pas se permettre de quitter son poste pour le ramener au village, Akira le ligota avec le fil de fer qu’il portait sur lui, et le déposa à la verticale contre un arbre. C’est précisément sur cet homme que tomba l’inconnue qui arriva peu après.

De loin, celui-ci semblait juste être adossé à un arbre. Elle dû bien se rendre compte en s’approchant qu’il s’agissait d’un homme inconscient et ligoté, peut-être un peu trop tard au vu de la visibilité réduite qu’offraient ces bois. Ce fut donc Akira qui lui répondit, placé juste au dessus d’elle, tête en bas, les pieds vissés sur une branche à l’aide de son chakra.

“ Ça dépend de ce que tu fais ici. “

Dit-il, annonçant cela comme un avertissement d’office.

_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Medyūsa
Medyūsa

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Mar 4 Fév 2020 - 18:28
Route vers Hidshu


Entrée dans la forêt, Medyûsa ne connaissait pas encore très bien Kaminari no kuni et elle avait besoin d’une carte pour se guider. Habituellement, Anko se rendait elle-même voir ses partenaires de commerce, mais elle a pas mal de boulot en ce moment. De plus, Nozomi n’était pas disponible pour aider ou voyager aux côtés de la blonde. Du coup, la Yasei devait se débrouiller toute seule et le voyage semblait un peu ennuyant. Avoir de la compagnie, ça aurait été sympa comme avoir sa petite sœur adoptive ou sa petite amie. Or, tout le monde était occupé avec des missions, des entraînements et bien d’autres choses pour ne pas être disponible. L’immense étendu d’arbre qui semblait impressionnant au premier abord ne semblait pas être si grand selon la carte. Normalement pour ne sortir, Med devrait mettre environ vingt minutes ou un peu plus si elle rencontre un obstacle en chemin. D’après les informations qu’elle avait pu obtenir sur ce lieu, cet endroit est plutôt tranquille que ce soient des animaux sauvages ou des voyageurs civils et ninjas. Du coup, elle n’était pas censée rencontrer de problème et pouvoir sortir de cette forêt assez rapidement. Cela dit, il y a toujours des imprévus surtout depuis que le Teikoku s’est installé dans le pays de la foudre. Cela devait être une zone contrôlée par l’Empire ou pas, mais il était clair qu’ils devaient patrouiller pour éviter tout souci de rebelles et autres. De toute façon, la blonde n’est au courant de rien et c’était mieux comme cela.

Ayant pénétré dans la forêt, la kunoichi se déplaçait normalement, marchant tout en ayant une carte du pays sur elle. Tout semblait calme et rien ne l’empêchait d’avancer jusqu’à la sortie. Cependant, le trajet lui semblait long. Était-ce à cause de la solitude ? De l’étendue de la forêt ? Elle n’en savait, peut-être que oui, peut-être que non. De toute façon, il suffisait juste d’avancer tout droit pour trouver la sortie. Sortant derrière un arbre, elle voit une silhouette, au loin, mais difficile de bien l’apercevoir à cause de la nature qui l’entoure. En tout cas, pour être vu et entendu, la Mamba Noir se met à parler assez fort pour que l’individu puisse l’entendre correctement. Soudain, un homme apparaît devant elle, ses pieds accrochés à une branche grâce au chakra, visage près du sien et bras croisé. Ce dernier demandait à la Kumojin ce qu’elle faisait dans la forêt, car tout dépendait de sa réponse à sa question. Il venait de nulle part ou peut-être qu’il était caché là depuis un moment et qu’il avait pu voir Medyûsa se rapprochait de sa position. La blonde recule d’un pas, par précaution et l’analyse assez rapidement. La genin pouvait voir que ce dernier possédait le bandeau du Teikoku, ce n’était pas bon pour elle. Et au loin, elle pouvait voir un type ligoté, suspendu à un arbre. Un idiot qui n’a pas eu l’intelligence de rester calme et de jouer le jeu du type. Son regard se reporte à nouveau sur le Teikokujin et il fallait juste ne pas le provoquer ni lui faire perdre son temps. De toute façon, la blonde n’avait pas de temps à perdre avec lui. « Je traverse juste cette forêt pour me rendre à Hidshu pour récupérer une marchandise pour le magasin de ma mère, se trouvant à Kumo, tout simplement. Les autorités ont accepté ma sortie et le contenu de la marchandise, même s’il sera fouillé une fois retourner à Kumo. » Dit-elle d’un air normal, sans trop de réelle pression. « Et maintenant, peux-tu répondre à ma question ? » Demande-t-elle.

Medyûsa reste sur ses gardes, il s’est peut-être facilement montré, mais il n’était sans doute pas tout seul. Le type ligoté au loin, ça devait être un prisonnier. Un brigand ? Un ninja de Kumo ? Un Nukenin ? Peu importe, il devait peut-être attendre des renforts pour le transporter en prison. De toute façon, la Yasei n’a rien fait de mal, mais sa curiosité prend le dessus. « Dis-moi, ce type, qu’a-t-il fait de mal pour se retrouver ligoté ? » Demande-t-elle au ninja du Teikoku. Cela faisait plusieurs minutes qu’elle marchait seule, avoir une conversation avec quelqu’un même de l’empire ne lui ferait pas de mal.


_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Mer 5 Fév 2020 - 6:35
Akira se laissa retomber au sol, se retournant en l’air afin d’atterrir sur ses pieds. Une fois à même échelle qu’elle, la jeune femme à qui il faisait face devait pouvoir se rendre compte de la grande taille du soldat. En effet, 1M95 passait rarement inaperçu. Mais si cette carrure pouvait se montrer impressionnante, Akira ne dégageait pour l’instant aucune aura menaçante ni même un soupçon de méfiance. Le jeune homme était la plupart du temps stoïque et cette jeune femme n’avait pas de comportement digne de méfiance. Inutile de jouer les gros bras en lui mettant la pression. Néanmoins, cette histoire de marchandises éveilla son intérêt et il ne risquait pas d’oublier ses paroles. Peu importe ce qu’elle allait chercher, mieux vaut être trop prudent que pas assez.

“ Les autorités dont tu parles, c’était des soldats de l’empire ? “

Demanda t-il. Naturellement, depuis que Kumo avait été conquis, l’autorité était le Teikoku. Et s’ils évitaient pour la plupart de se donner une image de tyrans, la plupart ne voulant pas agrémenter les tensions, il fallait bien rester vigilants et intransigeants pour leur sécurité. Akira était de ceux-là, et ne se montrait jamais envahissant avec les honnêtes citoyens. Mais le type sur qui il était tombé n’était pas de ceux-là.

“ Ta question ? Ah, oui. “

Akira s’était encore une fois laissé emporter dans ses pensées plutôt que de répondre à son interlocuteur. Ou son interlocutrice, en l'occurrence.

“ L’empire a envoyé des ouvriers faire des travaux d’élagage. Par conséquent l’ancien chemin est obstrué par les branches et les travaux, il faut contourner la zone pour atteindre Hidsu. Suis-moi, je vais te montrer. “

Dit-il alors en se mettant en route sans lui demander son avis. Il ne cherchait nullement à être arrogant, mais ce serait plus pratique pour eux. Et de toute manière, l’individu ligoté ne risquait pas d’aller bien loin, au vu de la solidité de ce fil de fer. De plus, Akira n’avait senti aucun chakra émaner de lui. Ce n’était donc pas un shinobi.

“ Généralement, quand on passe ici c’est pour une raison. Une raison parfois… problématique. Et puisqu’il n’a pas voulu m’annoncer les raisons de sa présence, je me suis occupé de son cas. Je n’aime pas prendre de risques. “

Dit-il avec détachement, comme s’il s’agissait de son quotidien. C’était à peu près ça. Bien heureusement, la plupart de ces cas n’étaient que des citoyens simplets. Le soldat n’était pas encore tombé sur des shinobi ou guerriers un peu plus intrépides. Si ces gens-là préparaient un plan contre l’empire, ils s’y prenaient sûrement assez intelligemment pour qu’Akira ne le remarque pas. Et c’était bien ce qui l’inquiétait.

_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Medyūsa
Medyūsa

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Mer 5 Fév 2020 - 18:42
Changement de chemin


Ce type était sorti de nulle part, elle pensait parler à quelqu’un au loin, mais ce n’était qu’un type ligoté à un arbre. La vraie personne était cachée dans un arbre, il l’avait sans doute vu arrivé. À l’envers en ayant mis du chakra à ses pieds pour s’accrocher à l’arbre. Tête-à-tête avec la blonde, l’homme était un soldat de l’empire du Teikoku. Il devait patrouiller dans le secteur pour attraper des brigands ou peut-être des membres de la résistance. Medyûsa n’en savait rien du tout et elle s’en moquait, tout ce qu’elle voulait, c’était de partir de la forêt et d’aller à Hidshu pour récupérer ce que sa mère lui avait demandé. Cela dit, il ne devait pas être tout seul, du coup, la Yasei restait sur ses gardes pour ne pas être pris dans un guet-apens. De toute manière, la kunoichi n’avait rien à se reprocher et elle ne voulait pas de problème avec l’Empire, pour l’instant. L’homme voulait connaître la raison de sa présence dans cette forêt. Du coup, la Hebi allait lui répondre, sans tourner autour du pot. Ainsi, si elle se montre directe, il pensera qu’elle est sincère et ne cherchera pas à lui tendre un piège. La Black Mamba ne connaît pas ce gars ni même la mentalité du Teikoku par rapport à Kumo et ses habitants. Du coup, il était préférable de faire profil bas et se montrer diplomate avec eux. Il voulait savoir si les autorités dont elle parlait aux portes de Kumo, étaient ceux du Teikoku. « Oui, bien sûr, qui d’autre ? » Dit-elle en gardant un air sérieux.

Suite à cela, Medyûsa voulait connaître la réponse à sa question, à savoir si elle avait encore loin vers la sortie de la forêt. Honnêtement, la blonde ne voulait pas rester longtemps en compagnie d’un membre du Teikoku. Elle avait autre chose à faire que papoter avec lui, elle avait une mission à remplir. Enfin, ce n’était pas une mission officielle, mais bon, ça en reste une pour autant vu que c’est demandé par sa mère adoptive. Cet idiot avait déjà oublié la question de la Hebi, franchement, ils n’ont pas beaucoup de mémoire ses soldats. Cela faisait même soupirer la blonde. Apparemment, l’empire s’amuse à faire appel à des ouvriers pour couper des branches de certains arbres. À quoi cela allait leur servir de faire cela ? En espérant qu’ils ne font rien de grave à la nature, cette forêt reste belle malgré sa longueur. En tout cas, le chemin était bloqué par les travaux et il fallait contourner le tout pour en sortir. Il voulait qu’elle le suive et ce dernier était parti sans lui laisser l’opportunité de parler ou de décider si oui ou non, elle acceptait. La Yasei n’avait pas trop le choix et elle se met alors à le suivre. « Tsss…c’est bien ma veine ça. Quel intérêt de faire ce genre de travaux. » Ronchonne-t-elle en le suivant. En tout cas, elle était surprise que le soldat laisse le prisonnier sans surveillance, finalement, il n’avait pas de renfort sinon ils seraient déjà là pour intercepter le prisonnier. Concernant le type ligoté, il n’avait pas envie de donner la raison de son passage et il a tenté une action stupide face à un ninja. Apparemment, ceux qui passent dans cette forêt, ils sont peu fréquentables d’où les patrouilles du Teikoku. « Ah je vois. J’aurais fait pareil à ta place si ce type aurait joué les idiots en forçant le passage. Cela dit, je suis passé par ici, car c’est le chemin le plus rapide pour aller à Hidshu selon la carte. » Dit-elle en gardant un œil sur lui.

Se déplaçant vers cette autre sortie, la kunoichi savait qu’il devait être le seul soldat de l’empire à être dans la forêt enfin c’était une hypothèse. En effet, sans preuve, elle ne pouvait rien faire et dans tous les cas, elle préfère éviter les soucis avec eux. De plus, il était difficile pour la Yasei de tenter quoi ce soit, sans être sûre de neutraliser l’homme. Du coup, la Hebi ne fera rien de stupide, il fallait se montrer intelligent et patienter encore un peu. Elle qui ne voulait pas perdre son temps à papoter avec lui, vu qu’ils font faire un bout de chemin ensemble, autant parler un peu. « Les travaux risquent de durer longtemps selon toi ? » Demande-t-elle, car elle aimerait si elle repasse par ici, prendre un chemin plus rapide au lieu de contourner. « Je dis ça, car je risque de repasser par ici après être allé à Hidshu pour retourner à Kumo et j’aimerai arriver là-bas avant la nuit. » Dit-elle en regardant le décor autour d’elle, pour se mémoriser le chemin à emprunter sur le retour. « D’ailleurs, que comptez-vous faire de Kumo ? Vous avez conquis une partie de Kaminari dont Kumo. Pour le moment, vos agissements et autres sont plutôt flous nous concernant, vos règles ne sont pas tous mise en place ni qu’on soit au courant de tout sauf évidemment, faire les idiots en causant des troubles. Quelles étaient les motivations de votre Empereur pour envahir ce pays ? Parce que bon, j’ai cru comprendre que c’était par vengeance, vive les ambitions…» Demande-t-elle par curiosité et pour faire de la discussion. Bien sûr, elle appuyait assez bien sur le fait que d’avoir fait ça par vengeance, ce n’était pas très brillant comme ambition ni même digne d’un chef.


_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Jeu 6 Fév 2020 - 13:34
Akira restait de marbre. Son air taciturne n’était pas celui d’un guerrier solitaire mué dans le mutisme, mais plutôt celui d’un homme lassé de tout, attendant simplement sa prochaine sieste. C’était du moins ce qu’il renvoyait, mais était-ce vraiment le reflet de la réalité ? Lui seul pouvait le savoir. C’est donc avec la même apathie qu’il répondit à la jeune femme, visiblement moins âgée que lui.

“ Les kumojins peuvent parfois tenter de faire régner l’ordre, comme s’ils tentaient d’ignorer que le Teikoku domine désormais. D'où ma question. “

Expliqua t-il avec simplicité sans prendre de pincettes. Inutile de faire des tournures de phrases alambiquées, tout le monde savait que l’empire avait imposé son autorité sur le village et l’ignorer ne ferait rien avancer. Ils pouvaient déjà s’estimer heureux du bon traitement que leur offrait l’empire depuis l’occupation, les Hijines n’avaient pas eu droit à la même chose au cours du massacre. En somme, tout ceci n’était que le revers du bâton, et celui-ci aurait pu être bien moins mesuré qu’il ne l’était.

Tout en marchant, copiant l’allure de la jeune femme pour ne pas qu’elle le perdre de vue au vu de ses grandes jambes, le shinobi l’entendit valider ce qu’il avait fait. Etait-ce simplement une pirouette de lèche bottes ou de la sincérité ? Il tendait plutôt vers le second choix. Inutile de cirer les bottes d’un simple soldat. Cet idiot avait bien mérité son coup sur la tête, agir ainsi en période de troubles n’était pas bien malin et tout le monde devait le savoir. D’ailleurs, plus le duo avançait, plus les arbres semblaient se rapprocher entre eux, rendant certains endroits presque impraticables. Comme si la forêt s’entrelaçait pour renfermer les proies entre ses griffes. Peut-être étai-ce même le cas après tout. Il suffisait d’un utilisateur du mokuton.

Lors de leur marche silencieuse, la jeune femme brisa le silence sépulcral avec une nouvelle question. En sa qualité de soldat, Akira n’était pas forcément au courant de beaucoup de choses… mais puisqu’il était en poste en forêt, il fut naturellement mis au courant de la nature et de la durée de ces travaux.

“ Un bon mois voire plus. Ils sont en train de faire un chemin pour justement relier Kumo à Hidsu. Ce sera plus pratique et moins dangereux de braver la forêt. “

Lorsqu’elle lui fit part de ses inquiétudes, Akira la rassura.

“ Tu seras largement rentrée à temps. Nous ne prenons pas un si grand détour. “

Dit-il alors que les arbres majestueux peuplant la forêt se firent moins nombreux à mesure qu’ils quittaient son centre. D’ici, les bruits environnants audibles étaient seulement le froissement des feuilles et le craquement des branches. Les travaux avaient sûrement fait fuir les animaux temporairement. Soudain vint la question fatidique. Akira ne savait pas si elle cherchait à travers ces paroles la confrontation ou s’il s’agissait seulement un moyen d’étancher sa curiosité, mais sa manière d’aborder le sujet n’était pas très diplomate.

“ Tu devrais faire attention à qui tu t’adresses quand tu poses ce genre de questions. Massacrer les Hijines chez eux, en leur propre palais, n’était pas plus malin de la part de vos dirigeants et vos soldats. Vous avez simplement pris un retour de bâton. Le Yûkan n’a jamais été simple à vivre et les conflits y sont légion. Si quand tu revenais chez toi, tu trouvais ta mère assassinée, comment réagirais-tu ? De plus, nous restons relativement conciliants avec vous. L’objectif de l’empire n’est pas de vous massacrer, mais de vous assimiler à lui. Ce sera bénéfique pour tous. Et je ne suis qu’un simple soldat, bien trop dépassé par les événements pour remettre ça en cause. “

Expliqua t-il toujours avec autant de calme, bien qu’il fut légèrement irrité par la manière maladroite dont la jeune femme avait abordé le sujet. Restait à voir si c’était volontaire ou non.

_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Medyūsa
Medyūsa

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 12:56
Le fond de sa pensée


Savoir qui lui avait accordé le droit de sortir et qui allait vérifier le contenu de la marchandise, ce type n’avait pas trop confiance à la blonde. D’ailleurs, il n’avait pas trop confiance à ses coéquipiers du Teikoku pour garder une porte et faire la loi dans Kumo. Certes, le fait que l’Empire domine et joue les policiers dans le village de la foudre, ça ne plaisait pas à tout le monde. Cependant, il fallait faire profil bas et attendre une occasion de se jouer d’eux. Tôt ou tard, la résistance agira pour les paralyser ou les repousser vers Hi no Kuni. Là, Medyûsa devait juste se montrer patiente et être coopérative avec ce gars. L’attaquer par surprise ne servirait à rien, on l’interrogera ou l’enfermera en cellule, voire l’exécuter. La blondie voyait son avenir autrement et seul un idiot tenterait un coup pareil, sans avoir de quoi se discriminer. Or, la méfiance de ce type est justifiée, mais ça reste tout même un manque de confiance envers l’autorité des autres soldats de son camp. La blonde ne disait rien, elle n’avait pas besoin de lui répondre vu qu’elle avait obtenu sa réponse. La kunoichi suivit le soldat en marchant, dans la forêt, en espérant que tout se passerait bien. Cela embêtait pas mal la Yasei, les travaux qui n’avaient pas été annoncé à Kumo. Un détour à faire et du temps perdu afin de pouvoir retourner rapidement à Kumo après avoir récupéré le colis. La Mamba noire était curieux par rapport au voleur et l’homme lui avait expliqué la situation. Med validait son geste, elle en aurait fait autant à sa place face à ce genre d’individu stupide. Le soldat ne semble rien dire, peut-être qu’il doutait des paroles de la Kumojin, m’enfin, ça n’avait guère d’importance.

D’ailleurs, Medyûsa allait en profiter pour demander au Teikokujin si les travaux allaient durer encore longtemps. Franchement, la blonde aimerait retourner à Kumo avant que la nuit tombe, ça lui évitera de se perdre bêtement dans la forêt. En effet, la Kumojin ne connaît pas trop Kaminari à 100%, n’étant pas habituée à sortir et même avec une carte, en pleine nuit, ça risque d’être compliqué à s’orienter. Selon l’homme, ça durera au moins pendant un mois, car ils tentent de relier Hidsu et Kumo afin de rendre le chemin plus sûr et moins dangereux. La blonde comprenait un peu mieux, les raisons de tout cela. Et de plus, le détour n’était pas si grand donc elle pourra entrer à Kumo avant la nuit. « Ah super, ça me rassure de savoir ça. Je ne suis pas trop habitué à sortir de Kumo à cause de mon grade. Du coup, je ne connais pas trop les environs pour l’instant. » Dit-elle en mettant les mains dans les poches. Plus ils s’approchaient de la sortir et moins, il y avait d’arbre. De loin, Medyûsa pouvait entendre des craquements de branches et d’arbres, preuve que les ouvriers faisaient de leur mieux pour faire avancer leurs travaux. Là pour faire passer le temps, la Mamba Noire allait toucher un sujet sensible en parlant de leur autorité à Kumo ainsi que des motivations de leur Empereur. Bien sûr, ça n’avait pas manqué, car le soldat ne semblait pas avoir trop aimé les propos de la blonde. La kunoichi l’écoute, un retour du bâton, massacre à Hi et tout le bazar. Bref en l’écoutant, c’était légitime de tuer des Shinobi de Kumo par vengeance. Du coup, ça ne les rendait pas meilleur que les autres malgré leur envie d’être conciliant avec Kumo et de trouver une bonne entente pour l’avenir. « Je vois où tu veux en venir donc ça reste tout simplement de la vengeance d’un événement passé en tuant des Kumojins, reproduisant presque la même chose qui s’est passé à Hi et dans le palais. Vous n’êtes pas mieux que ceux ayant fait ce massacre. Le truc, c’est que d’après mes souvenirs si je ne me trompe pas, Kumo n’a pas envahi Hi pour en faire son territoire et imposer leur autorité malgré le fait qu’ils ont aidé Hi contre une organisation criminelle. » Dit-elle en gardant un air calme et un ton sérieux.

La kunoichi voit, au loin, voire à quelques mètres, la sortie de la forêt. Elle soupire et reprend la parole. « Tu m’as demandé comment je réagirai si en entrant chez moi, je verrai ma mère assassinée. Petite anecdote pour toi le soldat, j’ai vu ma famille se faire massacrer devant mes yeux à mes 9-10 ans. J’ai haï la race humaine pour leur violence et leur acte avant de comprendre que tous n’étaient pas comme ces mercenaires. J’ai appris à aller de l’avant et je ne compte pas me rendre à Mizu no Kuni pour massacrer ni chercher une vengeance datant d’il y a neuf ans. Ton Empereur a voulu venger la mort d’un proche, il a utilisé le massacre dans ce palais pour vous motiver et dire que Kumo sont les grands méchants et il a réussi. Aujourd’hui, vous avez pris Kumo après avoir tué la Raikage qui a dû être responsable du massacre, c’était ça le revers du bâton pour elle. Ce n’est pas une victoire pour le Teikoku, mais juste pour votre Empereur afin de calmer sa colère et mettre fin à sa vengeance contre ceux ayant été l’auteur de la tuerie de la personne qui est morte dans ce palais. » S’exprime-t-elle en continuant à marcher, ne semblant pas chercher à le provoquer ni à l’insulter, mais donnant simplement son avis sur le conflit. « Je ne pense pas que le Teikoku soit réellement des méchants, vous vous êtes juste laissé guider par les belles paroles de votre Empereur et je dis ça, mais si c’était le contraire, les Kumojin auraient réagi de la même manière. On n’est pas mieux l’un et l’autre, mais juste dommage que l’un n’a pas réagi de la meilleure de façons que par le massacre. C’est que mon avis sur ce conflit, prend le comme tu veux, ça m’est égal. On est humains, même les Yasei, on a notre part d’humanité. On fait tous des erreurs, ce qui nous permet de dire qu’on est vivant. J’aimerais que Kumo et le Teikoku oublient le passé et aillent de l’avant, mais avec l’annexion de Kaminari, ça ne va pas trop aider, je crois. » Finit-elle en sortant un bonbon de sa poche et le tendant vers Akira. « Si tu as faim, prends-le, c’est cadeau pour m’avoir guidé. »


_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Lun 10 Fév 2020 - 21:13
Leur marche les mena finalement à l’orée de la forêt, la ou les arbres se déliaient pour permettre de se déplacer plus facilement. Hidsu était désormais visible et le soleil était à peine descendu dans le ciel. Cependant, Akira ne comptait pas la laisser partir si facilement. Ce débat d’idées était loin d’être terminé, et s’il y avait bien une chose pouvant transcender le mutisme habituel du soldat, c’était ce genre de propos. En effet, Akira parla plus en dix minutes qu’il n’avait parlé durant tout le mois passé.

“ Un évènement “passé” s’étant déroulé tout récemment. Les conséquences de ce massacre sont encore visibles et ont marqué notre pays. Il ne faut pas s’étonner des représailles lorsque l’on vient égorger un homme en son propre territoire. Personne ne laisserai cela impuni, la vengeance est ancrée chez l’homme depuis la nuit des temps et reprocher ce fait à un peuple en deuil est un tour de passe passe lâche. Vous auriez vous-même attaqué en conséquence, ne reproche donc pas à l’empire d’avoir agi. C’est malhonnête. La seule erreur de ton peuple a été d’être arrogant au point de penser que ce massacre nous affaiblirait, et d’être reparti ensuite sans s’emparer du Teikoku. L’empire n’a pas fait cette erreur et désormais vous en payez les conséquences. Néanmoins, nous n’avons commis aucun massacre gratuit. Nous n’avons pas tué non plus les civils ou les soldats ayant choisis de se rendre. Je le sais, j’étais la. J’ai foulé le champ de bataille et j’ai croisé le fer avec les Kumojins. Nous vous avons conquis pour asseoir notre autorité, ce n’était pas un massacre gratuit et sanguinaire comme l’ont fait tes semblables quelques temps plus tôt. Voici ce qui sépare un acte politique d’un acte barbare. “

Dit-il presque d’une traite, dans une parfaite élocution et un choix des mots minutieux. Akira resta d’une placidité extrême, monolithique, absolue. Si les émotions humaines l’avaient presque quittées depuis des temps immémoriaux, le soldat s’en servait à son avantage pour tenir des discours cohérents et intelligibles. Il n’y avait rien de plus désagréable que de s’adresser à une veuve criarde ou à un patriote enragé. L’émotion est, était et sera toujours l’ennemi de la logique. Et c’était précisément ce qui faisait défaut à son interlocutrice à ses yeux.

Son stoïcisme resta constant même lorsque la jeune femme évoqua son passé. Qu’il s’agisse de la vérité ou non, Akira n’en avait cure. Son exemple était erroné, il en convenait volontiers. On ne pouvait comparer les agissements de ces bandits et de Kumo, c’est ce qu’il s’attela à lui expliquer.

“ Mon exemple était mauvais. Tu n’as pas à te venger d’eux en visant leur pays parce qu’ils ne le représentaient pas, et n’ont sûrement pas agi en son nom. Contrairement au massacre. Les actes n’ont pas tous la même portée ni les mêmes conséquences. Concernant l’empereur, tu ne sais rien de lui. Pas plus que moi. Si ses discours ont motivé tout l’empire à se rallier à sa cause, c’est pour la justesse de ses revendications. Pas parce qu’il a fait preuve de manipulation. Plusieurs ont perdu des amis, de la famille au cours de cette tuerie. D’autres ont vu leur pays souillé. Et nous nous sommes tous ralliés sous l’égide de l’empereur pour un objectif commun. C’est dans la fraternité et le patriotisme qu’une nation trouve sa grandeur. Et vous en avez eu un excellent exemple. “

Il soupira.

“ Et j’ajouterais que malgré ce que beaucoup de Kumojins pensent, l’empire fait beaucoup d’efforts pour vous faciliter la vie. Exemple très simple, le chemin qui nous pousse à prendre une voie un peu plus longue pour atteindre le village. C’est une occupation autoritaire, certes, mais à terme, nous voulons que chacun s’accepte pour écrire l’histoire ensemble. Chaque peuple tire ses racines dans une multitude de diversité, l’unification de Kumo au Teikoku ne sera qu’une page en plus de l’histoire qui se tourne. C’est difficile à accepter, j’en conviens, mais il faut parfois mettre l’émotion de côté pour ouvrir les yeux. Vous avez tout à gagner à ce que le teikoku reste. “

Akira écouta ensuite le mea culpa de la jeune femme, ou son relativisme. Elle avait au moins le mérite de ne pas voir les choses tout en noir ou tout en blanc, du moins d’apparence. Elle devait très bien savoir qu’avoir la langue trop pendue pourrait lui valoir des ennuis, ce qui l’obligerait à mesurer ses propos. Qu’est-ce qu’il en savait.

“ Kumo ira de l’avant de la manière que j’ai décrit. En s’assimilant au Teikoku. Du moins, s’il ne donne pas lieu à des rébellions stupides. Si c’est le cas… alors le sang coulera une nouvelle fois, et vous serez les premiers à l’avoir cherché. “

Dit-il pour toute réponse avec un calme olympien, sortant finalement de la forêt. La jeune femme lui proposa un bonbon, ce qu’il refusa.

“ Pas envie d’être empoisonné. Je t’ai guidé gratuitement. Alors… “

Akira s’interrompit sans sa phrase pour assister à une altercation. La, à quelques mètres, une bande de jeunes adolescents Kumojins se battaient férocement, donnant lieu à un pugilat général ou il était difficile de comprendre qui était avec qui et qui frappait qui. Akira regarda la jeune femme qui l’accompagnait du coin de l’oeil, attendant sa réaction.

_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Medyūsa
Medyūsa

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Ven 14 Fév 2020 - 12:06
La sortie ?


Il semblerait qu’il n’avait pas apprécié le fait que Medyûsa avait parlé du massacre dans le palais à Hi no Kuni comme un événement passé alors qu’en réalité, ça datait d’un an. Or, pour la kunoichi, ça reste du passé et peu importe ce qu’il pourra dire. La blonde l’avait écouté attentivement, après tout, ça semblait être un débat intéressant, le temps du trajet. Et de plus, l’homme ne semblait pas être menaçant ni hostile en la cherchant à la faire taire par la force. Au contraire, il exprimait son avis sur la situation concernant Kumo et le Teikoku, en répondant aux propos de la Yasei. Pour lui, la vengeance est légitime quand tu veux égorger un homme dans sa propre demeure. De plus, c’est un comportement qui existe depuis la nuit des temps. Mais est-ce justifiable de tout régler dans la violence ? De laisser la vengeance guidée ses pas ? Est-ce qu’on est meilleur que l’assassin de l’homme en agissant de la sorte ? Med n’y croit absolument pas, la vengeance engendre la mort et le chaos, rien de bon n’en sort de tout cela. Or, si elle devait par exemple, rejoindre la Rébellion par exemple, ses motivations ne seraient pas par vengeance, mais de libérer un peuple des griffes de la vengeance d’un homme et d’un peuple. Il y a sans doute des membres chez les rebelles qui agissent par vengeance et ça ne risque pas d’en sortir quelque chose de bon, non plus. En quoi était-ce malhonnête de reprocher à un peuple en deuil d’agi exactement comme les Kumojin, il y a un an ? Est-il là durant le massacre à Hi ? Car il y a des versions qui peuvent diverger d’une autre à une autre ? Laquelle croire forcément ? La blonde pense que le Teikoku n’est pas mieux que Kumo, peu importe leur comportement durant cette invasion et après l’annexion de Kumo.

« Au final, ça ne change pas de ce que j’ai dits. Kumo et le Teikoku ont agi comme des barbares, il n’y a rien de politique dans votre annexion, car vous avez été guidé par la vengeance, rien que par la vengeance de faire payer un pays pour un crime datant d’un an. De plus, ce massacre dans ce palais, il est facile de donner sa propre version, mais y étais-tu ? Moi non, ce qui ne me donne pas le droit de dire la raison de ce massacre, même si je n’approuve pas ce comportement de la part de ceux y étant. Tu as écouté la version de tes dirigeants, guider par la souffrance, la colère et la vengeance, en réunissant ses trois émotions, rien de bon n’en sort. Il n’y a rien de lâche de dire qu’un peuple en deuil agissant sous la vengeance ne vaut pas mieux que ceux les ayant égorgés chez eux. Vous n’avez certes pas fait de massacres gratuits, mais, ça ne change rien que rien n’a justifié votre invasion, autre que la vengeance, on ne vaut pas mieux l’un et l’autre, peu importe qui gagne ou qui perd, ça restera graver à jamais dans l’histoire de notre pays et village Shinobi. » Finit-elle en voyant Hidsu, au loin, mais il y avait encore du chemin à faire pour y parvenir. Apparemment, même en parlant de son passé, il ne semblait pas comprendre ce que cherchait à lui transmettre la blonde à propos de tout ceci. Même si les bandits et mercenaires n’étaient pas représentant de Kiri ou Mizu via un dirigeant, ils avaient agi en représentant les habitants du pays, ça restait pareil. Elle avait peut-être mal expliqué la chose. En tout cas, la blonde l’écoute attentivement parler de l’Empereur avant de basculer vers Kumo.

« Cela a le même impact, en soi, car ça restera de la vengeance, ni plus ni moins. Ses bandits ou mercenaires ont été quémandé par les habitants de Mizu pour nous traquer et tuer. Certes, cela ne vient pas du daimyô ni du Mizukage, car à ce temps-là, Kiri n’existait pas encore. Or, je peux aller à Mizu et massacrer le peuple pour nous avoir vendu. Mais, ça changera quoi ? Je les tue et ensuite, ils reviendront encore plus en colère en y envoyant des Shinobi de Kiri, c’est un cercle vicieux sans fin. Ton Empereur, je ne le connais pas, certes, mais en t’écoutant, il a manipulé les gens en utilisant ce massacre pour les rassembler pour sa vengeance envers Kumo. Certes, il y a des actes qui ne peuvent pas passer, je doute que dans sa situation, j’aurais laissé couler une telle affaire. Là, il y a une sorte de rébellion en place d’après ce que j’ai compris, ça revient à ce que j’ai dit, on est dans un cercle vicieux lié à la vengeance. Tu pourras dire tout ce que tu veux, certes, le Teikoku veut le bien de Kumo en cohabitant ensemble pour un avenir meilleur comme tu dis, mais d’autres ne le verront pas de cet œil-là. » Finit-elle avant de soupirer. « Les premiers à l’avoir cherché ? Amusant venant d’un type dont son armée a attaqué un pays par vengeance… Tu parles de conséquences liées au massacre à Hi, mais votre invasion aura aussi des conséquences, comme j’ai dit, c’est un cercle vicieux. M’enfin, il est inutile de blablater longtemps là-dessus, on a des avis qui sont différents à ce sujet. De plus, on s’approche de la sortie et j’aimerai éviter de perdre trop de temps pour récupérer ce colis. » Dit-elle avant d’admirer le paysage.

Sortant de la forêt, Medyûsa lui propose un bonbon pour le remercier de l’avoir guidé et aussi, d’avoir pu discuter sans effusion de sang ou de menaces inutiles. Or, ce dernier refuse en pensant qu’elle voulait l’empoisonner avec sa sucrerie. Cela la fait rire légèrement. « Idiot. Si je voulais t’empoisonner ou te faire du mal, j’aurais profité de l’une de tes ouvertures durant notre marche pour te tuer. De toute façon, j’ai mieux à faire que de tuer des soldats du Teikoku, ça ne servira même à rien, juste à engendrer plus de colère et de violence, tu ne crois pas ? » Dit-elle avant qu’une dispute semble de profiler, non loin d’eux. De jeunes Kumojin semblaient se battre sérieusement entre eux. La blonde soupire en voyant le résultat. « Ils sont sérieux ? » Elle regarde le soldat. « C’est ton boulot de calmer certains, non ? Enfin, tant que tu ne les tue pas…mais bon, ils risquent de se montrer arrogants et désinvoltes si tu interviens directement. Je vais essayer de les séparer et ensuite, tu interviens pour faire ton boulot. » Dit-elle avant de se rapprocher d’eux, exécutant des mûdra. « Doton, Doro no jetto. » La blonde crache un jet de boue aux pieds des Kumojin en les faisant tomber au sol. La Yasei sort de la poche un bandeau Shinobi de Kumo et le met sur son bras gauche. « Bon, ça suffit ! Calmez-vous et dites-moi ce qui se passe ? J’aimerais régler ça rapidement et sans problème. Je ne voudrai pas que ce type appelle des renforts du Teikoku pour des gamins, ok ? » Dit-elle aux adolescents.





_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Ven 14 Fév 2020 - 18:57
Akira resta de marbre. Soit, elle ne voulait pas écouter et il ne perdrait pas plus de temps à lui exposer ses idées. Les Kumojins étaient tous ainsi, rancuniers et incapables de se mettre à la place des Hijines. Rien n’excusait le massacre, et le Teikoku n’avait certainement pas la même part de responsabilité et d’infamie que son voisin Kumo. Mais pour le comprendre, il fallait mettre de côté les sentiments pour observer objectivement la situation et les événements passés. Ce que les Kumojins ne savaient pas faire, trop fiers et bornés.

“ J’étais la lors du massacre oui. Tout comme lors de la conquête de Kumo. Et je n’ai plus de temps à consacrer à une sourde à ce sujet. “

Dit-il en toute honnêteté. Cette discussion ne menait à rien et Akira n’avait pas pour objectif de forcer ses idées dans le crâne des gens. Ils s’y plieront tôt ou tard à force de vivre sous occupation. Du moins, Akira le leur souhaitait.

“ Je devrais peut-être réquisitionner ton colis. On ne sait jamais, c’est peut-être destiné à nuire à l’empire. Qui me dit que tu n’as pas une idée en tête ? “

Dit-il, sarcastique. Après tout, bien que soldat, Akira pouvait très bien le lui imposer. Ce n’était pas dans ses plans, mais le shinobi avait envie d’observer la réaction de cette femme. Elle avait le visage trop fou pour être aussi réfléchie qu’elle le laissait transparaître. Il ne restait qu’à voir comment elle réagirait lorsque l’on s’en prend à quelque chose qui lui appartient. Akira n’était pas du genre sadique ou provocateur en temps normal, mais tester les gens faisait partie de sa nature. Même auprès du peu de personnes connaissant le jeune homme, celui-ci se montrait toujours imprévisible.

“ Je suis un shinobi, ne crois pas pouvoir me prendre pas surprise aussi facilement. “

Dit-il en réponse à sa justification.

“ Tu m’as l’air un peu trop aveuglée par ton appartenance à Kumo, je me méfie. Au moins je te le dis. “

Puis, la jeune femme réagit. Bien. De toute manière, puisque ces enfants étaient Kumojins, évidemment qu’elle bougerait pour intervenir. Profitant de la distraction qu’offrit sa technique, le jeune homme arriva derrière l’un des participants, visiblement le plus âgé, et le souleva par le col arrière comme l’on soulèverait un chaton par la peau de la nuque. L’ado n’était pourtant pas spécialement petit ou léger, mais ce n’était pas grand chose face à la carrure d’Akira.

“ Je ne sais pas si je punis vos parents pour vous. A moins que vous vous sentiez prêt pour assumer ? Ça va peut-être vous coûter quelques jours de travaux d’intérêt généraux. “

_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866
Medyūsa
Medyūsa

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Mer 19 Fév 2020 - 9:58
Faut filer !


Apparemment, il était un peu compliqué de discuter avec l’homme et Medyûsa avait un peu perdu de sa patience. La blonde n’était pas du genre à parler avec un mur, c’était inutile d’aller plus loin dans ce débat. Pour lui, tout était excusable dans la vengeance et il laisse ses sentiments prendre le dessus, celui de la colère et de la frustration par rapport à ce massacre. Certes, Med aurait été aussi énervé si ça avait été l’inverse et connaît ce sentiment. Lorsqu’elle a vu ses parents mourir, la première chose qu’elle a ressentie, c’est de la peur et de la souffrance. Plus tard, elle a ressenti de la colère et une envie de se venger, or c’est grâce à ce vieux marchand qui a permis à Med de ne pas se laisser guider par ces émotions négatives. D’ailleurs, le soldat semble avoir aussi perdu l’envie de continuer pensant que la blonde est une sourde envers ses propos. Difficile de bien s’entendre avec ce type, peut-être que ses collègues étaient plus enclins à la conversation que lui. En tout cas, la Yasei n’allait pas prendre le temps de lui répondre, elle avait autre chose à faire. De plus, se disputer avec lui, ça ne servirait à rien. D’un coup, ce type avait envie de réquisitionner son colis et il était hors de question qui le fasse. Genre un danger pour le Teikoku ? Quelle blague et excuse bidon. « C’est hors de question, les soldats du Teikoku le vérifieront à l’entrée comme convenu. Ils ont l’adresse du magasin de ma mère donc difficile de passer outre à leur autorité et de le cacher sans qu’ils viennent au magasin pour demander des explications… Je ne veux pas causer du tort à ma mère, je tiens trop à elle pour ça. » Répondit-elle sagement.

La réponse à propos du bonbon faisait rire la blonde et si elle voulait le tuer, elle aurait pu le faire depuis un moment. Il avait quelques ouvertures dans sa garde, à force d’être trop sérieux, mais soit, elle le lui avait dit et elle n’avait pas que ça à faire. De plus, la blonde voulait éviter bien des ennuis inutiles face au Teikoku. Ce dernier réplique en disant que ça n’aurait pas fonctionné, car il est un soldat. Réponse un peu idiote de sa part, peu importe qui tu es, on peut prendre un ennemi par surprise s’il a une ouverture selon les capacités du ninja en question. Il n’aurait pas été difficile à Med de transformer partiellement son corps en serpent pour l’immobiliser et l’étouffer pour le mettre hors d’état de nuire sans le tuer. Et selon lui, elle était trop aveuglée par son allégeance et son appartenance à Kumo, du coup, il se méfiait. Bonne blague. « Hum… Je me demande qui est trop aveuglé entre nous deux… Dixit le mec qui se laisse guider par ses émotions négatives telle la colère et la vengeance. Personnellement, Kumo ou pas, je dis toujours ce que je pense enfin bref, passons. » Réplique-t-elle. Une bagarre entre Kumojin, franchement, ils avaient que cela a faire dans ce pays, surtout avec ce qui se passe actuellement. Medyûsa intervient en premier pour les séparer avec son Doton et le type en profite pour en choper un. La Black Mamba regarde le type en soupirant. « Apparemment, tu peux gérer ça sans tuer ou blesser qui ce soit, c’est rassurant. Ce sont des gamins donc ne sois pas trop sévère avec eux. Et laisse les parents des gosses en paix, je doute que tu aurais aimé qu’on punisse les tiens à ta place. Punis-les avec une semaine de travaux d’intérêt général ou donne juste un avertissement. » Dit-elle en retirant son bandeau ninja et le remettant dans sa sacoche. L’ado prit par le col sort un fumigène et l’un de ses potes poussent le soldat. Un écran de fumée apparaît à ce moment-là. Les idiots, ça aurait pu se passer autrement. « Je ne suis pas responsable et vu que le Teikoku a l’autorité, qu’il se débrouille avec eux. »

Medyûsa profite de l’écran de fumée du fumigène pour partir rapidement vers Hidsu, apparemment, les gosses ont aussi pris la fuite. Ils ne sont pas si idiots que ça, ils veulent aussi éviter les soucis en se sachant incapable de le battre. En tout cas, elle n’avait rien fait et ne s’était pas attendu à un tel revirement de situation. La kunoichi était sortie de la forêt et se dirige rapidement vers le village en question. Elle espérait juste que le soldat prend la peine de poursuivre les gamins, en faisant son boulot de patrouilleur. Après une dizaine de minutes à accélérer le pas, la kunoichi parvient à arriver à Hidsu et trouve le magasin en question. « Est-ce toi la fille d’Anko ? » Demande-t-il à la blonde. « Oui, vous êtes la personne qui a le colis, je présume ? » Répondit-elle. « En effet, tenez, voici la caisse en question. Il y a quelques ingrédients et des épices, saluez là pour moi ! » Dit-elle. La Yasei le regarde en souriant. « Pas de souci, je lui dirai. » La blonde utilise un système en bois pour qu’elle transporte la caisse depuis son dos. La kunoichi allait faire le tour, en évitant de prendre le même chemin. La vipère ne veut pas recroiser ce soldat et regardant la carte, il y avait un autre passage. Les montagnes, mais rien de sorcier, il y avait une route. La kunoichi prend donc ce chemin avec deux touristes voulant bien la suivre jusqu’à Kumo. La Mamba espérait que ce type ne l’avait pas suivi jusqu’ici et qui aura l’idée de suivre le même chemin qu’elle.


_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Kogami Akira
Kogami Akira

Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 0:06
Akira resta un instant muet. Les soldats n’avaient pas plus d’autorité que lui, ce qui rendait chaotique la répartition des responsabilités en cas de litige mais permettait au jeune homme d’outrepasser leurs décisions s’il le souhaitait. Et il aurait très bien pu le faire pour le colis.

“ Tu n’as pas à faire semblant avec moi. Je suis doué pour observer les gens, c’est pour ça que j’aime la solitude. Ils sont tous emplis de haine, et tu ne déroges pas à la règle. Epargne moi le numero de la jeune femme conciliante et sage. “

Dit-il sans animosité, énonçant simplement ce qui était à ses yeux un fait limpide. Sa manière de le regarder, son visage, ses paroles… Akira était certain que le moment venu, elle pourrait très bien tenter de le tuer au nom de Kumo. Ce qui rendait donc ce territoire ô combien désagréable à patrouiller, mais le fuir leur ferait croire qu’il y avait une quelconque chance de reprendre Kumo. Hors de question de les laisser croire ça.

C’est précisément ce qui rendit les prochaines paroles de la jeune femme mensongères à ses yeux, et il ne manqua pas de le lui faire remarquer. Car contrairement à elle, il disait réellement ce qu’il pensait.

“ Je ne suis pas guidé par la colère, mais par la logique. C’est ce que j’ai pris le temps de t’expliquer tout à l’heure en argumentant pour prouver que l’attaque du Teikoku était légitime, et c’est tout ce que tu as retenu. Qui est la plus aveugle au final ? Je pense que tu te gardes bien de dire tes pensées. Tout le prouve, mais c’est une perte de temps que de s’opposer la dessus. “

Dit-il, concluant donc cette partie de la conversation. Après tout, il y avait une bagarre et une temporalité à respecter. La femme lui lança encore une pique, à croire qu’elle se pensait libre de tout. Kumo restait sous occupation et la provocation n’était pas toujours tolérée. Cependant… Les choses se déroulèrent différemment. Plutôt que de l’aider, elle préféra s’enfuir en profitant d’une diversion donnée par le gamin. Très bien, preuve que ce qu’il pensait était avéré. Sachant qu’il ne les attraperait pas tous, le jeune homme s’empara du gamin ayant lancé la bombe sans trop de problèmes avant de le ramener à Kumo. Il allait prendre pour les autres.

_________________
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] Icnm
N'oublions pas notre passé, ou nous serons condamnés à le revivre.
Rencontre du troisième type [Pv : Akira] 3uqz
Voix
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8252-presentation-d-akira-fiche-terminee?nid=1#68931 https://www.ascentofshinobi.com/t10710-dossier-shinobi-kogami-akira#91866

Rencontre du troisième type [Pv : Akira]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: