Soutenez le forum !
1234
Le deal à ne pas rater :
Xiaomi Mi Days sur eBay : 15% de réduction
Voir le deal

Partagez

U can do it - Reikan

Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Mar 4 Fév 2020 - 10:04
spoiler:
 

« Encore une fois. »

Le soleil entamait tout juste sa longue descente vers l'horizon, les terrains d’entraînements commençaient à se vider, petit à petit. On entendait encore le tintement d'un Kunaï ça et là, mais le gros des effectifs était déjà chez lui.

Le festival était déjà passé depuis quelques jours, et bien que la blonde fut ensevelie sous les compliments et les remerciements, tout ce tumulte ne lui avait pas permis de reprendre son entraînement. Oui, il n'est pas difficile de comprendre qu'après les épreuves qu'elle avait subit, la demoiselles étaient un tantinet rouillée, et la nécessité de suivre un petit programme de remise en forme avant de sortir des murs se faisait bien ressentir.

Ainsi, Atsumi était arrivée en début d'après midi, et s'était successivement entraînée aux différents domaines de sa panoplie. L'ayant pratiqué même durant son hospitalisation, son futton (qui n'avait pas perdu de punch) parvint sans trop de problème au bout d'un arbre en quelques secondes.

La sensorialité fut légèrement compliquée à reprendre, mais elle retrouva pleinement ses capacités au bout d'une bonne heure.

Vint ensuite le lancer de divers projectiles, l'utilisation de quelques outils ninjas … Ceci étant, utilisant toutes ces armes depuis qu'elle était genin, il était évident qu'elle n'allait pas oublier comment se battre avec de sitôt.

Néanmoins, malaxer autant de chakra en si peu de temps alors qu'elle avait été mise à l'arrêt complet pendant quelques mois était relativement épuisant. Elle s'autorisa donc une pause, histoire de venir à bout du bento qu'elle s'était préparé avant de partir. Tout un tas de légumes se battaient, entreposés sur une épaisse pièce de poulet de premier choix.

Atsumi n'était pas particulièrement dépensière, mais il y avait bien quelque chose qu'elle ne se refusait pas, c'était de la nourriture de premier choix. Elle avait grandi dans un restaurant, et ses parents étaient pour ainsi dire d'excellents cuisiniers, ils avaient toujours été approvisionnés avec d'excellent produits, pour rien au monde elle ne se réduirait à des plats cuisinés de dernier choix comme beaucoup de ninja au village.

Repue, elle prit le temps de se réhydrater, allongée dans l'herbe, tandis que le coucher du soleil naissant projetait quelques lueurs orangées sur le terrain d’entraînement.

Bien, que lui restait-il à présent ? Taijutsu bien sur. Cependant, difficile de s’entraîner sans partenaire. Un clone pourrait faire l'affaire, mais se battre avec soi même, ce n'est pas terrible pour s'améliorer ...








_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Dim 23 Fév 2020 - 20:28
Automne de l'An 203, Village de Kiri, Terrains d'entraînement

Ce n'était que lorsque la plupart des enfants de la Brume quittaient les terrains réservés à l'entraînement que la jolie brune, elle, s'y pointait. Ses journées avaient beau être lourdes en termes de tâches et de missions à accomplir rien que par son poste de Capitaine à la Main de la Justice, il n'empêche qu'elle parvenait toujours à trouver le temps pour entretenir ses capacités. C'était là un dur et soutenu quotidien proprement fidèle à l'appétit de progrès de la native du Vent, auquel elle ne ferait une entorse pour presque rien au monde.

C'était sûrement par chance qu'aucune maladie n'était venue entraver cette ascension de puissance en flèche, qui avait trouvé son point de départ déjà à son plus jeune âge. Si l'enfance de la Fille du Lion de l'Atlas avait parfois été tendre, elle n'avait pourtant pas été épargnée par les responsabilités que ses proches avaient déjà déposé sur ses épaules, dès sa naissance. Ce fut à son sixième printemps que Yasei Reikan était devenue la Tigresse blanche, sous le joug des traditions fermement portées par son paternel. Depuis, celle qui aspirait à combattre les maux des Hommes par sa simple force n'avait jamais cessé d'éduquer son corps à l'entraînement physique et à un chakra de nature bestiale. Déjà haute comme trois pommes, le génie de la protégée de Yasei Ragna avait su l'éclairer sur la voie du combattant, luttant ainsi corps et âme contre ses propres faiblesses pour être digne, un peu plus chaque jour, des rêves qu'elle avait nourris depuis tant de saisons. Alors l'herbe qui se dressait sur les terrains d'entraînement, aussi divers pouvaient-ils être, ne lui en aucun cas étrangère. À l'exception de...

...ces cheveux dorés, qui trônaient entre ses brins.

« Si on m'avait dit que je retrouverai un jour Hayame Atsumi dans cette partie du village, autrement que pour observer les autres progresser et la devancer... »

Reikan avait reconnu sa consœur sans même avoir éprouvé le moindre doute. Agréablement surprise par cette rencontre imprévue, elle avait plissé les paupières et esquissé par automatisme un sublime sourire en coin, alors même que sa longue chevelure bestiale se promenait au gré du vent sur les contours de sa silhouette. Par le passé, la changeforme savait Atsumi victime d'un mal grandissant ; pourtant, déjà à son chevet, elle n'avait pas manqué de lui promettre le bien de Kiri, le temps de son rétablissement. Et aujourd'hui, c'était chose faite. La Hayame semblait plutôt bien remise sur pieds, si bien qu'elle s'était autorisée à fréquenter de nouveau les sanctuaires du progrès et de l'acharnement, au sein de la Cité Brumeuse.

La Fille du Vent, dont les parures exotiques et les pupilles d'éther brillaient de mille feux sous la lueur du soleil couchant, s'approcha de sa camarade allongée alors qu'elle laissait son sac se déposer contre l'herbe. Et au lieu d'éprouver directement ses muscles à la dureté de son entraînement, elle se permit de repousser l'inévitable en s'asseyant en toute délicatesse aux côtés de la blonde, gardant les genoux légèrement pliés et laissant la brise bercer les voiles de son accoutrement oriental. Tant de choses s'étaient produites depuis la dernière fois où elles s'étaient vues, raison pour laquelle l'enfant des bêtes ne put s'empêcher de sourire davantage. [invisible_edit]

« Ça faisait longtemps. Tu m'as l'air d'être en forme, Atsumi. »

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Sam 18 Avr 2020 - 21:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Lun 24 Fév 2020 - 16:23
Reconnaissant la voix qui l'interpellait, elle se regarda la brune avec un grand sourire, découvrant Yasei Reikan, toujours aussi resplendissante.

« Effectivement Reikan, je vais de mieux en mieux. C'est presque aussi difficile pour moi d'y croire » dit-elle, en balayant ouvertement du regard la féline, bien qu'elle était encore allongée dans l'herbe.

Elle était son opposée en terme de palettes de couleurs, mais sa beauté, elle, rivalisait aisément avec la sienne. Elle était heureuse qu'aucune forme de rivalité ne venait entraver leur amitié naissante.

Se relevant en position assise, elle regarda le soleil se coucher, projetant ses rayons à travers toute la plaine, la lumière se reflétant sur le lac dans une explosion de lumière dorée, faisant briller les cheveux d'Atsumi, donnant une teinte plus chaleureuse à ceux de Reikan, sans parler des ornements qu'elle portait.

Pointant du doigt le bijou qui traversait son front, elle prit une voix horriblement bizarre qui rappellera sans aucun doute de mauvais souvenirs à la changeforme.

« Oh non eh comment j'adore, on dirait l'truc de Cléopâtre ... » Dit-elle, en profitant pour se relever et passer ses doigts dans ses cheveux de manière agaçante.

Elle repensait souvent à cette mésaventure, non sans rire de manière incontrôlable, seule chez elle. Atsumi demeurait sure et certaine qu'ils seraient amenées à se revoir, un jour ou l'autre .Mais en attendant … Elle était là pour une raison, tout comme la brune.

La reprise de ses activités passait par une remise en forme sur tous les niveaux. Elle n'allait pas supporter de rester entre ces murs longtemps, ce n'était tout simplement pas son style. Elle vait bien trop pris l'habitude d'aller vadrouiller aux quatre coins de l'archipel pour se laisser enfermer de la sorte.

« Je suppose que tu es là pour t’entraîner aussi, j'avais justement besoin d'une partenaire pour me battre à mains nues, ça te dit ? »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Lun 24 Fév 2020 - 18:33
La réponse de la flavescente parvint à rendre plus intense encore le sourire qu'arborait le visage de Reikan. Elle était de ces rares individus qui, sans presque rien faire et en se portant seulement en bonne santé, arrivaient à ôter ce masque de rigidité qu'elle avait forgé pendant des années sur les traits de son minois. Pourtant, d'un point de vue objectif, les deux jeunes femmes n'étaient pas si proches que ça ; elles n'avaient fait que supporter la folle tyrannie d'une mongolienne de passage. Mais cette poignée de moments uniques en leur genre avaient suffi à faire entrer la Hayame dans l'estime de la féline, si bien que la revoir après tant de lunes ne manqua pas de lui réchauffer le cœur. Elle était aussi bien l'une des seules filles à n'avoir jamais fait preuve de jalousie à son égard, comparé à...

...l'énergumène dont elle ne regretta pas de lui rappeler l'existence, avec une certaine touche d'humour.

La Fille du Vent passa, par instinct, les fins doigts de sa main droite contre la griffe d'or qui tombait sur son front. Sa réaction à la blague de son amie ne se fit pas attendre ; elle ria discrètement, alors que son psyché se gorgeait de bon nombre de souvenirs de cette soirée. Si avec le temps qui s'était écoulé depuis cette fameuse rencontre, la métamorphe avait pu relativiser sur ce qu'il s'était passé, il était clair qu'elle ressentait une petite pointe de regret en elle vis-à-vis de son attitude un peu trop stricte. Mais il était trop tard pour se morfondre sur de telles futilités, car elles pouvaient être certaines de recroiser tôt ou tard le perroquet multicolore dans les entrailles de la Cité Brumeuse. Et aussi parce que l'heure était bien plus propice à l'entraînement, assurément.

« Je suis toujours partante, quand il s'agit de progresser sur la voie du combattant. »

Suite à la proposition qui venait de lui être soumise, la jolie brune se redressa à côté de sa comparse avant de la contourner avec élégance. Ses pas l'emmenèrent à quelques mètres de sa position et, après avoir adressé un regard au soleil automnal qui était en fin de vie, se retourna en sa direction. Le sourire de la Tigresse blanche s'était doté d'une teinte de malice, accentuant davantage l'air espiègle que son visage avait adopté au quotidien, au travers de ses chaleureuses éphélides.

« Surtout lorsque c'est pour mettre mes propres poings à l'œuvre. »

Sans tarder, et alors qu'une brise se mettait à traverser le terrain d'entraînement pour caresser ses longs cheveux d'ébène, la changeforme déplaça une partie de ses voiles sur le côté pour ne pas en finir gênée et remonta ses mains devant elle. La combattante du Désert ne perdit pas de temps pour adopter une garde des plus atypiques, un poing en arrière et une main ouverte vers l'avant, dans la mesure où elles ne correspondaient à aucune norme véhiculée lors de la formation militaire de Kiri. Après tout, la bestialité de Reikan coulait en elle comme son propre sang, à tel point que cela se laissait remarquer sous toutes ses coutures, même dans ses postures les plus instinctives.

« Je suis prête. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Mar 25 Fév 2020 - 18:04
La réaction de la Yasei ne se fit pas attendre, ce qui ne surprit pas tellement Atsumi. Elle avait déjà fait démonstration de son tempérament parfois explosif, témoignant d'une énergie bien trop grande pour ne pas s'adonner à toutes sortes d'activités histoire de se défouler.

Ainsi, c'est avec un grand sourire que la blonde se prépara à attaquer, comme l'avait suggéré son amie. Sans prendre de position particulière, elle se contenta de faire quelques moulinets avec son bras, histoire de ne pas se froisser un muscle. Ceci étant fait, elle indiqua d'un signe de tête qu'elle allait attaquer, le but n'étant pas de la prendre par surprise.

Quelle genre de combattante était Reikan ? A vrai dire, elle n'en savait presque rien, si ce n'est qu'elle pouvait se changer en animal à tout moment, capacité dont il n'était pas question dans ce combat à mains nues uniquement. Sa force physique semblait supérieure à la sienne, mais qu'en était-il du reste ? La blonde était totalement habituée à se faire surpasser en force, il suffisait de regarder son petit gabarit pour comprendre qu'elle ne comptait pas vraiment dessus.

« Ne retiens pas tes coups si ils ne me tueront pas. Tu as peut-être eu tout le loisir de me rattraper, mais je ne suis pas encore une vieillarde ... »
dit-elle, avec un sourire malicieux

Le but, d'ailleurs, n'avait rien d'un match à mort. Atsumi n'allait pas déchaîner toute sa puissance, ni tenter à tout prix de porter un coup fort à sa partenaire. Non, en réalité, elle voulait d'avantage tester ses propres réflexes. Si son taijutsu était tout ce qu'il y a de plus correct, c'est bien ses esquives et ses capacités de contre attaque qui lui donnaient l'avantage en combat à mains nues. Sa rapidité et sa discrétion rendait la lecture de ses gestes difficiles.

Ainsi, elle se contenta de prendre de la vitesse en levant le poing gauche. Tout laissait penser à un coup droit dans le visage, mais au dernier moment, la blonde changea radicalement de position. Arrivée tout près de la changeforme, elle pivota vers l'avant et se retrouva sur ses mains, ses jambes atterrissant directement sur ses épaules, en se redressant aussitôt. Atsumi avait beau ne pas peser bien lourd, la vitesse et la force du choc suffisait à faire basculer la plupart de ses ennemis en arrière . A défaut, l'emprise de ses jambes était de telle qu'il allait être compliqué de se débarrasser d'elle ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Jeu 27 Fév 2020 - 16:10
Tout dans la posture de la Fille du Vent, une fois qu'elle était prête à combattre ce qui lui faisait face, s'avérait déviant. La position de ses pieds par rapport à son bassin, celle de ses mains vis-à-vis de ses épaules ou encore la posture de son dos, d'habitude si droite, allait jusqu'à se courber avec légèreté sur le côté lorsqu'une lutte s'annonçait. La moindre caractéristique de sa gestuelle puait la bestialité à plein nez, alors même qu'aucune métamorphose n'avait été enclenchée de sa part. Après tout, la jolie brune était de ces enfants des bêtes qui, de façon presque innée, étaient parvenus à parfaire leur don de sorte à ce qu'aucun égal n'ait l'occasion de leur faire concurrence dans le domaine des arts martiaux. La combattante qu'était Yasei Reikan sortait en tout point des sentiers déjà battus par les plus grands guerriers parmi les Hommes, si bien que la féline avait su développer un moyen de lutter tout particulier, qui ne correspondait à aucun autre. Celui du Tigre blanc.

La métamorphe ne put s'empêcher d'esquisser un maigre mais espiègle sourire, en guise de réponse à l'attention de sa consœur. Je ne comptais pas les retenir, de toute façon. Elle était satisfaite de pouvoir s'entraîner, tout en rendant service à une amie qui avait bien besoin de se remettre sur pattes pour espérer rester sur l'éprouvante voie du combattant. Quoi de meilleur que la compagnie de la Tigresse blanche, pour développer son propre art martial et tester ses réflexes afin de les rendre plus aiguisés.

« Voyons voir si tu es déjà trop rouillée ou si tu es encore récupérable, Atsumi. »

Reikan rehaussa instinctivement sa garde, dès l'instant où son opposante d'un jour avait décidé de prendre les devants de l'entraînement mutuel. Ses yeux éthérés, prédateurs, firent de leur proie le moindre de ses mouvements, sans utiliser le moindre don de sensorialité de façon volontaire. Pour autant, la changeforme était bien placée pour se douter que son adversaire n'allait en aucun cas la charger aveuglément de face. Elle n'était pas sotte ; et pour cause, ses doutes devinrent réalité, au moment même où les jambes d'Atsumi, qui s'était empressée de mettre en place sa feinte, retombaient sur ses épaules.

Si la Fille du Lion aurait pu esquiver sans difficulté, elle n'en fit rien et laissa Atsumi s’agripper à elle, dans le but de lui faire perdre son équilibre et de la faire chuter. Maline. Mais pas assez, à mon goût. La Yasei ne chercha même pas à lutter contre l'attirance de la gravité et en profita même pour en jouer, tombant délibérément contre l'herbe. Mais ce ne fut pas un écroulement des plus ordinaires, puisque l'organisatrice du Festival d'Automne put entendre la terre se craqueler et vibrer sous elles. Dès lors que l'entièreté du dos de Reikan toucha le sol, ses jambes s’élevèrent vers le ciel pour que ce ne soit pas elle qui bouffe la terre, mais bien la blonde, alors qu'elle effectuait une roulade arrière avec celle-ci sur ses épaules.

Aussitôt, pour prévenir un éventuel étouffement du fait l'emprise des jambes d'Atsumi sur son cou et au cas où la malheureuse aurait décidé de persister dans sa prise, la féline leva un poing vers le ciel, comme pour la prévenir. Puis, elle le fit retomber sans tarder vers l'abdomen de sa camarade, alors même que sa manche s'était relevée et dévoilait la présence d'un poids conséquent à son poignet, qui n'eut d'autre effet que d'accentuer la vitesse et donc, le degré de dangerosité de son coup. Voilà donc pourquoi, la terre avait tremblé lorsqu'elles avaient chuté. Non pas parce que les deux jeunes femmes avaient peut-être pris quelques kilos lors du buffet de l'Aki Matsuri, mais plutôt parce que Reikan ne faisait pas les choses à moitié, au point de couvrir ses articulations de poids pour améliorer l'intensité de ses entraînements.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Jeu 27 Fév 2020 - 23:44
Pour ainsi dire, la réaction de la féline ne l'étonnait pas réellement. Une fille aussi sérieuse et dévouée à son entraînement ne pouvait se laisser avoir par une attaque aussi simplette. En vérité, Atsumi pensait sincèrement que Reikan la surpassait en combat singulier. La blonde n'était pas une duelliste, elle était une assassin. Son style tendait vers la furtivité, et se mariait particulièrement bien avec l'effet de surprise. On entendait dire à tout bout de champ qu'il ne fallait jamais tourner le dos à son adversaire ou baisser sa garde, ces principes étaient d'autant plus véridiques lorsqu'on affrontait l'utilisatrice de la vapeur.

Au final, à mains nues, qu'est ce qu'Atsumi avait de plus que la Yasei ? Difficile de le dire. Elle avait moins de force, elle était plus légère. Elle compensait peut-être avec une vitesse supérieure, mais cela allait-il être suffisant ?

Sous le poids de sa charge, Reikan courba l'échine facilement, trop facilement. Elle s'était tout simplement laisser tomber, ce qui était pour ainsi dire suspect. Ayant à peine le temps de froncer les sourcils, la blonde se sentit basculer une nouvelle fois, pour au final terminer le tour qu'elle avait commencé, se retrouvant cette fois ventre contre terre, Reikan au dessus d'elle.

Sentant les problèmes arriver, elle se contenta de rouler sur le côté, se dégageant d'un quelconque danger. Elle se redressa avec agilité, et remarqua avec stupeur la terre fractionnée autour d'elles. Ce n'était clairement pas la force de la charge d'Atsumi qui en était à l'origine, la Yasei cachait donc quelque chose.

Le combat ne faisait que commencer, et Atsumi souhaitait tester son jeu de jambes mais également savoir si ses poings étaient toujours aussi vif.

Laissant volontairement le temps à Reikan de se redresse, elle chargea ensuite de front, levant sa paume gauche pour indiquer encore une fois volontairement son intention de frapper. En fait, elle enchaîna ensuite très rapidement les coups. Ils n'étaient pas très puissants, ils fallait se l'avouer, mais leur vitesse était affolante. 1,2,3,4. Ses mains s’abattaient à différents endroits en sifflant silencieusement dans l'air. Selon le niveau de la tigresse, il allait être plus ou moins compliqué de tous les arrêter, et contre attaquer était très difficile. Si un coup réussissait à franchir la garde de la brune, il irait s'abattre sur un point stratégique, causant une douleur handicapante pour se mouvoir.

Enfin, lorsqu'elle commença à fatiguer, après 5 bonnes minutes, elle sauta en arrière pour désengager l'échange, essoufflée. Elle était peut-être guérie, mais son état n'était pas encore optimal, impossible de fonctionner à 100%. Prenant une pose décontractée, elle adressa quelques mots à sa partenaire du jour.

« Et toi Reikan, qu'a tu à offrir lorsqu'on t'offre l'initiative ? » dit-elle, avec un sourire espiègle.

Une main sur la cote, Atsumi attendait à son tour que Reikan attaque, histoire d’entraîner son deuxième grand point fort, l'esquive. Lorsque l'on manquait de force ou qu'on ne manipulait pas vraiment les armes, c'était un must have ! Et la morphologie de la blonde s'y prêtait parfaitement ...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Mar 3 Mar 2020 - 14:36
Hayame Atsumi n'était pas une combattante née de la dernière pluie, qui aurait pu se laisser avoir par une ruse aussi simplette. Ainsi, elle préféra se désengager et libérer la féline de sa prise, elle qui rendait impossible la moindre préparation défensive face au poing arrivant. La blonde évita de justesse le coup de la Yasei, qui continua volontairement sa course vers le sol. Si elle était en mesure de le retenir sans grande difficulté, elle se contenta de laisser sa main fermée terminer sa course jusqu'au sol. L'impact causa diverses fissures terrestres, qui se rajoutèrent aussitôt aux autres déjà présentes sur le terrain d'herbe et de terre, ne manquant pas de le fragiliser davantage. Chose si inhumaine qu'elle ne pouvait passer inaperçu aux yeux de l'enfant de la vapeur, dont les doutes quant à la force physique démesurée de Reikan ne faisaient que grandir.

Aussitôt, la métamorphe se redressa sur ses jambes, alors même que sa furtive opposante était déjà en charge. Son regard éthéré se déposa sur sa paume gauche, avant de complètement s'en détacher de manière volontaire. Cette fois-ci, la Fille du Vent ne comptait pas se laisser avoir par la tentative de feinte de son amie ; en ce sens, elle s'attendait à ce que le prochain coup ne se limite pas à son poing gauche. Cette méfiance presque instinctive lui permit d'ériger une garde efficace à temps, pour encaisser la majeure partie des coups qui lui étaient portés, lorsqu'elle ne parvenait pas à les esquiver en actionnant l'agile jeu de ses jambes.

Toutefois, il fallait dire que le port de tels poids ne plaçait pas notre chère native du Désert dans une situation des plus avantageuses, malgré l'indéniable efficacité que ceux-ci lui conféraient au quotidien. En effet, ils lui permettaient de travailler quelque chose qui jusque-là lui avait fait défaut ; sa vitesse. Mais même si elle s'en trouvait plus alourdie qu'autre chose, la jolie brune continuait de se mouvoir sans le moindre effort, puisant dans ses plus riches ressources. Et parmi tous les coups qu'elle avait encaissé, seul l'un d'entre eux eut la chance d'atteindre le côté gauche du ventre de la féline, qui recula instantanément sans même exprimer la moindre réaction faciale. Pourtant, ce n'était pas la douleur qui manquait. Chose qui, là encore, révélait d'autant plus le caractère de battante de la féline et son vécu des plus éprouvants. Parce qu'il était clair que Yasei Reikan n'avait pas été élevée à la douce par ses parents, sur le chemin des pérégrinations de toute sa famille.

Jusqu'à lors, l'enfant des bêtes avait accordé à son vis-à-vis le luxe de lancer les hostilités à sa façon à chaque assaut et de prendre le dessus, avec plus de facilité. Mais dès lors qu'Atsumi adopta cette posture si tranquille, Reikan délaissa sa garde et envoya un coup de pied circulaire au ras du sol, afin de soulever la poussière qui s'était dégagée des fissures qu'elle avait elle-même provoqué. La Hayame n'eut même pas le temps de terminer sa provocation phrase qu'un nuage de poussière s'éleva. De ce dernier sortit sans prévenir le corps de la féline, qui retombait déjà d'un bond bien engagé pour refermer la distance avec son adversaire, en tournoyant sur elle-même. Si son apparition n'était que plus imprévisible à cause du soulevé de terre volatile, son attaque ne se fit pas du tout prier. Alors qu'elle tournoyait à toute vitesse pour emmagasiner un considérable élan dans son prochain coup, sa jambe droite s'avança pour venir abattre de plein fouet son pied sur le buste de la blonde.

Pour laisser le temps à sa camarade de retrouver la pleine efficience de ses capacités, Reikan se retenait inconsciemment sans vraiment le vouloir, rien que par le choix d'avoir gardé ses poids. Pourtant, elle incarnait déjà un excellent moyen pour l'utilisatrice de la vapeur de retrouver goût à l'entraînement. Ce coup-là, qu'elle venait de lui porter, était plutôt un coup redoutable, qui menaçait la Hayame d'une part en ne lui laissait que très peu de temps pour esquiver et d'autre part en ce qu'il cachait, comme tous les autres, une force qui pouvait se révéler destructrice. Qu'allait être la solution d'Atsumi, pour s'en sortir?[invisible_edit]

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Jeu 26 Mar 2020 - 0:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Lun 16 Mar 2020 - 18:07
Une ouverture avait été accordée à la blonde, ce qui, bien que cela soit peu, la satisfit (ouais ouais, ça se conjugue comme ça ptdr).

Néanmoins, il fallait croire que l'attitude détendue dont elle faisait preuve n'était pas au goût de la féline. A l'instant même où Atsumi s'exposa volontairement à son adversaire, elle se retrouva attaquée en moins de deux.

La brune bougeait avec aisance, avec son style Yasei qui lui était propre. En balayant le sol d'un geste vif, elle souleva une bonne quantité de poussière qui était retombée à la suite du précédent impact sur le sol. Coup classique, qui lui rappelait d'ailleurs un certain combat contre sa propre équipe il y a longtemps. Son premier réflexe fut évidemment de protéger ses yeux avec ses bras, mais cela obstrua bien évidemment sa vue, si bien que lorsqu'elle sentit la présence de la brune devant elle qui atterrit brutalement sur le sol, elle était en mauvaise position.

Le physique frêle de l'espionne lui imposait toujours l'esquive plutôt que la parade. Que faire ? Se plaquer au sol ? Non, elle laisserait une ouverture qui était tout simplement fatale en combat réel. Impossible de sauter en arrière, elle n'en avait pas le temps. Inutile de sauter également, le coup était porté bien trop haut. Son instinct lui hurlait de se saisir d'un kunai au plus vite, et de tout simplement laisser la jambe de Reikan s'enfoncer dedans pour encaisser une partie du choc, mais elle ne put vraiment s'y résoudre. Cette seconde de réflexion, cette retenue, fut l'instant de trop. N'ayant d'autres réels choix, elle porta ses deux bras en croix en anticipant le point d'impact.

Bien que non mortel, et renforcé par aucune sorte de technique, la douleur infligée par le coup parcouru l'intégralité du corps de la blonde, tandis qu'elle était envoyée au sol violemment. Elle glissa sur une courte distance une fois par terre. Au moins, ses os n'étaient pas cassés, mais ses avants bras lui faisaient tellement mal qu'ils auraient pu être enveloppés de flammes.

Au sol, elle se maudit de ne pas avoir réagi comme elle le voulait. Son style de combat reposait trop sur des coups bas et des mesquineries pour qu'elle puisse déployer son plein potentiel contre des camarades d'armes. Et c'était bien dommage. De plus, se limiter uniquement au taijutsu lui permettait de voir et comprendre qu'elle ne pouvait pas réellement se passer des autres spécialités qu'elle maîtrisait. Sans ça elle n'était qu'une combattante au corps à corps tout à fait moyenne, limitée par un gabarit peu adapté.

Elle se leva et dépoussiéra sa tenue, tentant d'ignorer le plus possible la douleur dans ses bras.

« Tu es bien vive Reikan, j'étais au pied du mur. Difficile de me passer de mes fourberies lorsque je me bat ... »


Spoiler:
 

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 15:40
La retombée au sol fut particulièrement brève, puisque dans le soulèvement de poussière, Yasei Reikan n'avait eu aucun mal à atterrir convenablement sur ses pieds, genoux fléchis et dos courbé vers l'avant. La poussière environnante ne tarda pas à désépaissir, permettant à la féline de vite se rendre compte que sa tactique avait porté ses fruits contre la jolie blonde. Atsumi était à terre, mais ne tarda pas à se relever sans perdre la face. Une réaction qui fit à moitié sourire notre chère Héroïne de l'Eau, qui reconnaissait bien là la battante qu'était son amie, malgré l'ampleur des obstacles qui se trouvaient sur son chemin. La Hayame, aussi frêle pouvait-elle être aux yeux de certains, n'était pas une enfant de la Brume pour rien. Et la Fille du Désert l'appréciait sincèrement pour la volonté dont elle faisait preuve à chaque instant.

La Tigresse blanche ne manqua pas de se redresser, pour être à la même hauteur que son vis-à-vis. Ses cheveux de jais retombèrent en cascade sur ses épaulières de lions dorés et ses mains retournèrent se balader dans le vide, aux côtés de ses courbes. Alors que ses pupilles myosotis se plantaient dans celles de sa camarade, une idée vint germer dans le terreau de son esprit. En effet, sans compter sa maîtrise de la Vapeur dont la métamorphe avait connaissance grâce à son statut au sein de la Kenpei, Atsumi était une jeune femme au style de combat très espiègle, qui essayait de compenser au mieux son manque de gabarit du fait de sa féminité par la fourberie. C'était sa façon à elle de pouvoir se mesurer à n'importe quel autre shinobi des rangs de la Brume.

Mais cela paraissait plutôt insuffisant pour survivre face à l'adversité, aux yeux de notre chère féline qui cachait une force des plus bestiales. Non pas seulement en tant que digne Yasei, mais aussi en tant que femme fière, Reikan décida de peindre son visage d'un air plus sérieux. Tout à coup, ses cheveux se hérissèrent et l'épiderme de ses bras s'envola, au profit de l'apparition d'un dense pelage tigré. Ses membres gagnèrent en épaisseur au point que cela pouvait en être effrayant ; pourtant, cela ne l'empêcha pas de s'approcher de sa consœur sans monter sa garde. La Yasei révéla petit à petit une métamorphose hybride, qui finalement ne touchait que ses membres et rendait les traits de son minois plus bestiaux encore qu'en temps normal. Ce ne fut qu'une fois proche de son amie qu'elle daigna lui répondre, sous sa toute nouvelle forme.

« Ces fourberies ne te sauveront pas à l'avenir, Atsumi. Tu ne peux pas uniquement te reposer sur elles. Il y a bien d'autres arts, bien d'autres solutions qui pourraient te permettre de prendre l'avantage dans un combat. Comme par exemple... »

Aussitôt, une longue queue de Tigre blanc se détacha du dos de la Fille du Lion de l'Atlas. Elle s'élança immédiatement vers les bras de la Hayame pour se glisser sur eux, les serrer l'un contre l'autre avec force et ne plus les lâcher, parvenant donc à les immobiliser complètement des épaules jusqu'à bout des doigts. Reikan éleva alors sa patte droite et fit sortir de leur nid ses griffes acérées, pour ne toucher que du bout de celles-ci le milieu du buste de la furtive sans chercher à faire couler son sang. Ses yeux d'éther remontèrent ensuite dans les siens, cherchant à lui faire comprendre par les mots mais aussi par les actes ce qui pouvait manquer à son style de combat.

« ...ceci. Je suis au courant pour ta maîtrise du Futton et j'estime qu'une technique de ce registre se combinerait à la perfection avec une telle entrave. Tu n'as peut-être pas de queue de Tigre blanc, comme moi. Mais il me semble que tu disposes d'un lien avec... la Terre. »

technique à apprendre:
 

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Sam 21 Mar 2020 - 23:17
Évidemment qu'il y avait d'autres arts, pensa-t-elle. Seulement, le combat en question était un combat à main nues. Sans pour autant forcement lui être favorable, elle était sure que le duel se serait déroulé d'une toute autre manière si les deux kunoichi avaient combattu à pleine puissance. Comment Atsumi aurait elle fait face à la forme bestiale de la Yasei, et comment la Yasei elle même se serait défendue face aux attaques camouflées de la blonde ? Difficile à prédire, mais c'en était terminé pour aujourd'hui en ce qui concernait la bagarre.

Elle écouta néanmoins attentivement l'Hayashin pendant quelle lui expliquait son point de vue, non sans se frotter les poignets pour atténuer la douleur. Si ses os avaient pu parler, ils l'auraient certainement insulté de tous les noms pour être passé aussi près de la rupture. Mais ce n'était pas tout. Fière, il lui était difficile d'en arriver à l'évidence : Non seulement elle n'était pas aussi forte qu'avant, mais le temps était passé. Là ou Reikan et sa génération de genin n'était que des débutants à un certains stade, ils étaient aujourd'hui plus forts et plus entraînés qu'elle. La demoiselle restait une experte en renseignements, mais qu'allait-elle faire ? Les shinobis les plus qualifiés du village se rassemblaient sous des unités spéciales, mais elle ne pouvait pas vraiment espérer rejoindre les rangs des sans-visages, pas vrai ?

Elle reprit ses esprits lorsque la brune s'approcha d'elle. Pas le moins du monde sur ses gardes, elle fut surprises de voir la change-forme … changer de forme. C'est la première fois qu'elle assistait à la métamorphose de Reikan, et il fallait avouer qu'elle était bien fascinée. Mais la Yasei ne lui laissa pas vraiment le temps de l'admirer plus longtemps. Sa queue vint s'enrouler avec force autour d'elle, geste qui surprit énormément la blonde, qui sursauta violemment. Lorsqu'elle était incapacitée de la sorte, son premier réflexe était de se dégager à l'aide son son futton. C'est d'ailleurs ce qu'elle tenta de faire, avant de se souvenir qu'il ne s'agissait pas d'une véritable attaque. Laissant retomber mollement sa main gauche qui formait un unique kanji, elle calma sa respiration, avant de plonger son regard dans les yeux désormais bestiaux de son amie. Si elle le voulait, elle pouvait à tout moment dégager de son corps un acide tellement corrosif qu'il consumerait la queue et les fines griffes de la féline en quelques instants.

Elle se disait d'ailleurs être au courant de ce don, comme beaucoup au village. Ce n'était pas quelque chose qu'elle cachait particulièrement. Cependant, la réflexion de Reikan était très juste. Une entrave de la sorte était tout à fait envisageable avec son DOTO.

« Je vois où tu veux en venir, et c'est assez pertinent. Si tu veux bien me libérer, on pourrait peut-être mettre au point une technique du genre … ? »
dit-elle, avec un sourire malicieux.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Lun 23 Mar 2020 - 15:01
En toute délicatesse, sa queue touffue glissa sur les bras de son vis-à-vis pour les défaire de sa puissante emprise. Celle-ci s'agita ensuite avec élégance sur le côté en manquant de toucher le sol tant sa longueur était admirable, avant de disparaître comme si cela n'avait été qu'un tudu rêve. Aussitôt, les traits bestiaux de Yasei Reikan s'envolèrent en une poignée de secondes. Sa longue chevelure de jais retomba en cascade sur ses épaules de lions dorées, tandis que ses bras et ses jambes retrouvaient leur humanité, sans même avoir altéré son apparence normale. Toujours vêtue de sa tenue d'entraînement et de ses voiles orientaux, la féline prit un peu de distance en s'éloignant d'un pas pour laisser à Atsumi le temps de se reprendre. Ses pupilles éthérées roulèrent de gauche à droite, comme si elle attendait que sa camarade réussisse à chasser la douleur de ses avants-bras. Après tout, il lui faudrait toute sa concentration pour l'aider à s'inspirer de son entrave.

« Les Yasei ont cette admirable faculté de pouvoir maîtriser la moindre parcelle du corps bestial qu'ils adoptent, une fois métamorphosés. Cette queue, comme tu as pu le voir, est à mon entière disposition et m'obéit aussi facilement que tes doigts l'ont fait pour formuler un signe, lorsque tu étais en détresse. »

Sur la fin de ses mots, la Fille du Désert se mit à tâtonner de ses semelles le sol de ce terrain, analysant sa qualité avec une grande facilité. Reikan avait grandi sur les chemins du monde ; et en tant que digne nomade, son paternel l'avait formé au mieux pour se coordonner à la perfection avec l'environnement l'entourant. Quelques secondes s'écoulèrent avant que la féline ne daigne détacher ses yeux de la terre, qui lui paraissait bien moins compact qu'à son arrivée. La Tigresse blanche n'y était pas allée de main morte, lorsqu'elle avait délabré le sol en y portant sans remords un de ses coups alourdis par les poids.

« C'est à peu près le même mécanisme pour la maîtrise des affinités. Que ce soit la Foudre, le Feu, l'Eau, le Vent ou la Terre, tu es censée les considérer comme des extensions de ton propre corps. Par chance, tu as le don du Doton et celui-ci semble parfait pour essayer de restreindre les mouvements de tes adversaires. Qui plus est, la terre sous nos pieds m'a l'air bien moulue ; ça ne pourra que t'aider à la tâche. Du moins, au départ. »

Sans attendre, la Yasei se permit de faire le tour de son amie et de laisser sortir, à nouveau, sa longue queue de Tigre blanc pour que celle-ci creuse le sol mou derrière ses pas. Désormais, la Hayame se retrouvait au beau milieu d'un cercle tout juste tracé par la métamorphe, qui revint à sa position initiale et fit de même autour d'elle. À peine trois grands pas séparaient les deux jeunes femmes dans leurs cercles respectifs, pendant que Reikan s'occupait de retirer les poids en fonte de ses poignets et de ses chevilles. Ceux-ci tombèrent dans un fracas, mais permirent à la jolie brune de détendre ses muscles pour la fin de cet après-midi. Une fois que ce fut chose faite, la changeforme redirigea son attention sur la blonde pour soutenir son regard, alors qu'elle venait tout juste de s'asseoir en gardant un genou plié près de son buste.

« Le Doton est souvent utilisé pour ériger des structures de forte ampleur. Mais tu dois bien te douter que ce n'est pas la grandeur qui compte Atsumi, car il peut aussi parfois s'avérer très utile même sous ses plus petites formes. Essaye donc d'abord de t'inspirer de la queue que tu as vu sous mon apparence animale, pour sortir de terre une forme similaire. Le renforcement de la solidité viendra ensuite. »

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Mer 25 Mar 2020 - 22:06
Patiente, l'espionne laissa Reikan retirer sa queue tudus pour desserrer son emprise progressivement.

Elle écouta attentivement les dires de la tigresse. Il est vrai que jusqu'ici, pour Atsumi, la grande majorité de l'utilisation en ce qui concernait le doto demeurait des techniques d'émission simples : des défenses ou des attaques. Elle n'avait jamais réellement pensé à des entraves du genre. Étant très mobile, agile et redoutant les attaques de front, la blonde avait tendance à ne s'approcher de son adversaire que lorsqu'elle était sure de porter un coup porteur de lourds dégâts, voir létal.

Toutefois, il était vrai que lorsqu'elle n'était pas dans un espace fermé, il lui était difficile d'appliquer correctement l'intégralité des effets de ses techniques futton. Une entrave prenait tout son sens, au final.

« Il suffit de recréer une structure pas trop épaisse qui enroule une cible. »


Prenant bien le temps de malaxer son chakra, en faisant plus de mudra que nécessaires pour un meilleur confort de modélisation, la demoiselle s'approcha de la tour détruite par leur précédent combat, et apposa ses mains sur le sol. Lentement, trop pour être réalisé en combat de la sorte, une boue presque solide émergea des débris, en s'enroulant en tire bouchon autour d'une structure imaginaire. Si une jambe s'y trouverait, elle aurait sans doute du mal à s'en extirper. Seulement, tout cela était encore bien trop fragile.

Pour confirmer ses doutes elle donna un petit coup de pied du bout de la chaussure, qui eut pour effet de faire effondrer d'un coup la colonne qui dégringola dans un petit bruit assez pitoyable. Regardant un instant le petit tas de terre formé elle soupira un instant, avant de reformer des mudras pour recommencer.

Une fois, deux fois, trois fois. Le résultat arriva à quelque chose de plus concret. La colonne était solide, même si l’exécution manquait de rapidité, ce n'était pas le principal. Se tournant vers Reikan, elle lui demanda, un peu confuse :

« Est-ce que tu permet si je … ? »

La blonde demandait bien évidement à ce que la Yasei lui serve de cobaye.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Jeu 26 Mar 2020 - 1:46
Sous la lumière de ce soleil mourant, Reikan resta assise à regarder d'un œil avide du détail son amie se mettre à l'œuvre en portant grésiller les flammes de sa réflexion, de sa technique et de son énergie. Sous l'appel de ses signes, la terre molle du terrain où s'entraînaient les deux jeunes femmes se mit à lui obéir d'abord de façon docile. En effet, Atsumi avait su analyser correctement ce qui faisait de la queue de la Tigresse blanche une arme particulièrement redoutable ; c'était cette naturelle souplesse, qui lui permettait de s'enrouler autour d'à peu près n'importe quoi, n'importe qui. Un stratagème assez espiègle, mais qui n'en restait pas moins utile lorsqu'il était nécessaire d'immobiliser ne serait-ce qu'en partie les membres d'un adversaire trop fuyard ou trop adepte des techniques coûteuses en signes incantatoires. Cette nécessité, l'enfant de la Vapeur semblait en avoir saisi toute l'importance, d'autant plus que son Futton pouvait révéler de nombreux points faibles à l'extérieur de toute structure matérielle.

Or, il apparaissait que la furtive avait omis une autre qualité des plus essentielles, notamment pour rendre une entrave particulièrement efficace ; sa solidité certaine. Parce qu'une immobilisation tangible, aussi grande d'ampleur pouvait-elle être, ne constituait au final qu'une pauvre gêne en comparaison d'une résistante et robuste entrave. Du moins, ceci restait l'avis de la métamorphe, elle qui avait même la force de s'en sortir sans le moindre signe contre les immobilisations les plus fourbes. Ainsi, Atsumi se rendit bien vite compte du principal défaut de ses premières tentatives. Ses vulgaires chaînes de terre tenaient le coup sous le joug de la gravité, mais elles restaient aussi fragiles que les jambes d'un faon. Si fragiles qu'elles finissaient par s'entasser les unes après les autres, pour rejoindre leur élément et s'y fondre comme si elles n'avaient jamais su s'élever sous les ordres du chakra de la blonde.

La Hayame ne se laissa pas abattre et retenta l'expérience bon nombre de fois, assez pour que sa dernière colonne fraîchement érigée se tortille sans être vouée à s'effondrer comme toutes les autres. Reikan posa ses pupilles éthérées sur l'épaisse liane de boue, que son amie avait su rendre un minimum solide pour qu'a priori elle ne présente pas l'once d'une apparente instabilité. Mais ce fut lorsque son envoûtante manipulatrice lui demanda si elle pouvait lui servir de cobaye, que la jolie brune ne put s'empêcher de relâcher un petit rire les yeux fermés, puis d'afficher un sourire à son égard.

« Tu peux. Du moins, tu peux essayer, tant que tu respectes ce qui a été tracé. »

Ses paupières se rouvrirent aussitôt pour lui permettre de planter son regard singulier dans celui d'Atsumi, avant qu'il ne s'échoue sur la structure courbée sortant tout juste de terre et qui allait très prochainement tenter de s'attarder sur elle. Cependant, Reikan n'avait pas tracé des cercles autour de sa camarade et elle pour l'amusement, encore moins pour la beauté du paysage. Elle avait imposé à la blonde une autre difficulté après celle de la première modélisation ; celle de la distance, aussi maigre pouvait-elle être. Car en temps réel, la plupart des combattants, même les maîtres du corps à corps, ne se risquaient jamais à rester proche trop longtemps de l'ennemi sans agir. C'était la principale raison pour laquelle la maîtresse de la Vapeur devait travailler ce point, en manipulant au mieux l'étendue et la portée de sa colonne de terre, tout en faisant le maximum pour la tenir solide, au mieux consistante pour l'heure. Désormais, son accord avait été donné pour jouer le parfait épouvantail – ou plutôt le pire, au gré de la progression de sa consœur.

À son tour de faire de son mieux pour se servir de la Terre comme un véritable allié.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Mer 1 Avr 2020 - 22:51
Cette fois, pas question de faire d'erreur ou autres. Elle ne voulait pas blesser sa camarade qui acceptait si gentiment de se prêter au jeu. Se plaçant à une certaine distance de la brune, elle composa une série de mudras avant d'apposer ses mais au sol. Presque instantanément, deux colonnes de terre surgirent juste à côté des pieds de Reikan , venant s'enrouler avec force autour de ses jambes. La terre jusqu'alors plutôt peu dense vint se solidifier lorsque le serpentin atteint enfin les cuisses de la féline.

Assez satisfaite, la blonde se releva. Elle le savait, la technique manquait de solidité. La base était très solide, mais plus la terre montait, plus elle s'affinait et était friable. Difficile de savoir si Reikan était capable de s'en sortir s'en utiliser de chakra.

Elle aurait aimé en faire plus, mais il fallait dire qu'elle était sacrément essoufflée. Les restes de la maladie, sa forme qui mettait du temps à revenir, et tout le chakra gaspillé à s’entraîner à cette technique avaient eu raison de sa vitalité déjà réduite.

Dans le ciel, le soleil avait terminé sa descente, et laissait place à son alter ego de la nuit, la lune. Les reflets de cet astre sur le lac du terrain d’entraînement avait toujours eu quelque chose de poétique aux yeux de la blonde. Tout ça lui rappelait ses débuts en tant que shinobi, lorsqu'elle était arrivée tout juste majeure au village, ne sachant rien faire de ses mains si ce n'est faire la cuisine. Les premiers mois avaient été particulièrement durs, car Atsumi s'était imposé d'entrée de jeu 'l’achat d'un bien. Elle du payer les mensualités en faisant preuve d'inventivité, petits boulots, contrats et bien plus tard, missions périlleuses : Les affaires sont les affaires !

A bout de souffle donc, elle reprit sa respiration.

« Ça suffit je pense, je ne vais pas pouvoir faire beaucoup plus … »   dit-elle, en s'étirant le dos tout en se dirigeant vers le lac.

Sur place, elle ôta ses bottes hautes a lacet et ses longues chaussettes, avant de plonger directement ses jambes dans l'eau. Chauffée par le soleil toute la journée, l'eau conservait une température agréable, bien que relativement fraîche. Soufflant un bon coup, la blonde s'allongea directement sur l'herbe, gardant ses jambes dans l'eau.

« Merci pour tour Reikan, tu m'as beaucoup aidée. Tu peux rester encore un peu si tu veux, mais je comprends si tu dois y aller ... »

Peut-être que la féline avait aussi envie d'un moment calme au clair de lune ?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Jeu 2 Avr 2020 - 18:31
À distance de son amie, Reikan fit le choix de se redresser pour offrir une meilleure cible à sa comparse de la Brume. Contrairement aux apparences, si la tâche pouvait s'avérer assez facile à réaliser, la distance qui la séparait de la blonde n'était clairement pas maigre. Mais cela, la féline ne l'avait fait que dans le seul but de rendre plus ardus les essais, car Atsumi avait pour objectif d'étendre sa poigne tellurique bien au-delà de son champ d'action proche et non pas simplement à proximité de sa propre personne. Voilà pourquoi elle ne démordait pas et s'était bornée à tracer les limites de cet apprentissage au cœur de la terre. Et pour cause, il semblait que sa confiance en sa camarade était plus vraie que nature. La Hayame avait beau à peine sortir des redoutables griffes de la maladie, cela ne l'empêcha pas de faire grandir deux colonnes telluriques pour venir emprisonner les pieds de son ennemie d'un après-midi.

Un sourire naquit au coin des lèvres charnues de la Tigresse blanche, face à ce constat.

Les boucles d'oreilles griffues de la changeforme tintèrent sous l'éclat de l'astre lunaire tout juste naissant, alors même qu'elle avait recours à sa force bestiale pour libérer ses chevilles de l'efficace entrave tellurique effectuée. Les deux colonnes éclatèrent en morceaux, sur lesquels la jolie brune se mit à marcher pour rejoindre l'enfant de la Vapeur. Si son goût de l'effort ne rivalisait pas avec celui de la nomade dans l'âme, le labeur avait marqué son corps sans détour, si bien qu'elle décida d'aller profiter de la fraîcheur du lac. Reikan descendit la petite pente luxuriante de verdure, avant de retirer ses chaussures et de s'asseoir non loin de la native de l'Eau. Les genoux légèrement pliés et le buste penché vers l'avant, ses fins bras, qui tranchaient délibérément avec la puissance et la fureur du Tigre blanc qu'ils étaient capables d'imiter, s'étalèrent sur le haut de ses jambes élancées. Même sans rien faire, elle se révélait être d'un naturel aussi délicat que bestial, aussi civilisé que sauvage. Toujours souriante, elle finit par plonger ses pupilles myosotis dans celles d'Atsumi.[invisible_edit]

« Je t'en prie, cela m'a fait plaisir de t'aider à te remettre dans le bain et je n'hésiterai pas à répondre à un autre appel, si tu en as besoin. Disons que je suis à la fois fière et admirative à ton égard, Atsumi. Fière, parce que mon amie a su vaincre le terrible mal qui la rongeait. Admirative, car elle m'a l'air d'en être sortie encore plus forte. »

Yasei Reikan était une jeune femme pleine d'ambitions, particulièrement rigide et sévère avec elle-même et son entourage de temps à autre. Elle ressemblait à ces froides étoiles accrochées au noir satin de la voie lactée, tellement la percée de ses progrès semblait hors d'atteinte sur l'abrupte montagne de la puissance. C'était là un trait de rigueur qu'elle avait hérité de son père, Yasei Ragna, mais qui jamais ne l'avait empêché de tisser des liens avec autrui au point d'orner ses épaules de promesses à son égard. Pour Atsumi, la féline semblait avoir respecté sa parole, notamment parce qu'elle avait contribué à la défense de la Cité Brumeuse au plus près du Démon à trois queues. Assister à la renaissance de la furtive et être en sa compagnie sous ce ciel étoilé réchauffa son cœur. Plus que le cri qui venait de résonner en écho sur les rives du lac.

« Bwaahhh... »

_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Lun 29 Juin 2020 - 13:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Jeu 9 Avr 2020 - 14:19
Atsumi demeura silencieuse devant les éloges de sa camarade. Elle ne savait pas vraiment comment réagir à vrai dire. La plupart des gens abordaient le sujet de son cancer avec prudence, préférant se reposer sur des non dits que de s'exprimer ouvertement. Elle se contenta de remuer l'eau tiède avec ses jambes en souriant. Après un long silence, elle leva les yeux vers le ciel étoilé.

« Je ne sais pas si je serais capable d'en surmonter encore beaucoup, des épreuves du genre. Ce n'est pas parce qu'on affronte quelque chose en y faisant face qu'on n'en ressort pas affaibli. C'est la deuxième fois, ça et … tellement d'autres choses. Il est grand temps que j'agisse sans toutes ces entraves ... »


La fin de sa réflexion fut agrémentée d'un bruit étrange qui émettait d'assez loin.

« Bwaaah …. BWAH ! »

Fronçant les sourcils, la blonde scruta l'horizon à la recherche d'un quelconque changement dans le décor, mais rien. Si ce n'est l'eau, qui s'agitait inlassablement, de plus en plus fort. Quelque chose semblait la remuer, un barque ou un gros tronc sans doutes … Mais qui s'amuserait à faire de la barque à cette heure ? Un couple peut-être … ?

En réalité, le duo de kunoichi n'eut pas à patienter très longtemps avant d'avoir sa réponse. L'eau trouble du lac s'agitait toujours plus, éclairée par la pleine lune, jusqu'à … ce qu'un visage humain surgit des flots, pile entre les cuisses immergée d'Atsumi.

Surprise, la demoiselle poussa un cri tout en sortant des eaux d'un bond. Le monstre inidentifié poussait une série de cris terrifiants.

« Bwaaaah ! BWAAAAH ! Je t'ai bien eu blondine !! »

Se figeant un instant dans une position étrangement féline, à quatre pattes sur le sol, Atsumi plissa des yeux pour tenter de reconnaître la personne qui s'adressait à elle.

Une chevelure trempée, mais dont certaines mèches ressortaient dans la noirceur de la nuit, des sourcils en S qui s’effaçaient à cause de l'eau, un mascara coulant, deux yeux minuscules et vides, et enfin une bouche rougeâtre au sommet d'un nombre incalculable de mentons … Pas de doutes, il s'agissait forcement de

« Madame Bernard ... » souffla Atsumi, mi-soulagée mi-agacée.

En s'esclaffant de rire, l'animal marin semblable à une baleine avala de l'eau, qu'elle cracha de toutes ses forces en la direction de Reikan, produisant des bruits jusqu'ici insoupçonnés par la blonde. Elle n'avait rien d'un médecin, mais elle avait fort à parier que les poumons de cette dame n'étaient pas en pleine forme.

Enfin, après avoir repris son souffle l'ancre marine se remonta seule sur le rivage. Munie d'un maillot de bain une pièce noir, les formes de Viviane étaient encore plus évidentes.

« Ah ouais nan j'ai failli te rater j'ai pas mes binocles hein ! »


Rassemblant sa tignasse arc en ciel pour l'essorer, Mme Bernard planta ses yeux dans ceux de Reikan.

« Ah, t'es là toi. Vous êtes inséparables ou quoi ?»

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Sam 18 Avr 2020 - 22:07
Pendant un bref instant, la Tigresse blanche eut l'envie de faire comprendre à Atsumi qu'elle n'était pas seule et qu'elle ne l'avait jamais été, dans cette chambre d'hôpital. Le souhait de forger un lien physique avec sa consœur de la Brume se fit de plus en plus fort, si bien que l'idée de poser une main sur son épaule avait traversé l'esprit de celle qui, d'ordinaire, ne se laissait que très rarement affectée par le manque de chaleur humaine. Rien que pour au moins lui témoigner de son infaillible présence, de ce solide soutien qu'elle pouvait incarner à ses côtés. Rien que pour lui montrer qu'à toute heure, elle était prête à lui tendre la main comme elle l'avait fait dès leur première rencontre, au beau milieu des rues mercantiles du Port Naragasa. Mais qui donc aurait bien pu se douter que la tornade de couleurs, qui les avait tourmenté cette même soirée, serait à nouveau de la partie?

Personne et surtout pas Reikan, elle qui fut aussi étonnée que la Hayame d'entrevoir des bulles se révéler à la surface de l'étendue d'eau fraîche.

Fort malheureusement pour les deux amies, ceci ne fut que l'annonce du malheur qui se profilait à l'horizon de ces flots isolés. Rapidement, ces étranges bruits furent suivis par l'imprévue sortie d'un visage écœurant de l'eau. De manière instinctive et sans gêne, la métamorphe se résolut à attraper l'épaule de sa camarade de sa ferme poigne pour l'aider à s'en éloigner, tandis que ses cuisses avaient été le berceau du retour de... ce maudit perroquet. Il ne fallut que peu de temps à la Yasei à la peau dorée par le soleil de Kaze pour reconnaître Viviane, cette démone d'outre-tombe. Tel un cauchemar qui ne cessait jamais de terroriser son enfant fétiche, cette excitée multicolore venait de faire son grand retour sur les rives du lac, à l'aube d'une nuit étoilée.

Par réflexe, la changeforme releva son bras droit devant son minois pour prévenir l'arrivée de l'eau recrachée en litres par l'énergumène, qui traînait ses pneus de graisse jusque sur la terre ferme. Il fallait dire qu'à travers l'habituelle brume de Kiri, la vue de cette dame mi-humaine mi-monstre avait des allures horrifiques. Reikan fut mouillée de la tête aux pieds, mais cet acte puéril n'eut pas la force de la mettre en rogne sur le coup. Après tout, ce n'était que de l'eau et malgré le fait que ses voiles orientaux lui collaient désormais à la peau, la féline n'exprimait pas la moindre peur d'être atteinte dans sa pudeur. De surcroît, cela n'allait certainement pas tarder à sécher. À vrai dire, l'enfant des Bêtes se sentit plutôt rassurée de constater qu'il ne s'agissait que de Viviane Bernard, le diable de l'Eau et la hantise de bien des hommes – mais aussi de bien des femmes, hélas.

« Qu'est-ce que tu fiches ici, Viviane?
OH TOI MAINTENANT HEIN! TU COMMENCES VRAIMENT À M'COURIR SUR LE BOURRELET À FORCE.
Je reviens. »

Reikan fronça les sourcils et retint cette furieuse envie qui montait en elle, celle de se lever pour aller noyer cette erreur de la nature pour la laisser sombrer au fond du lac. Elle se releva sur ses jambes puis adressa un regard en coin à Atsumi, comme pour lui intimer qu'elle allait juste chercher le sac qu'elle avait laissé dans l'herbe et qu'elle comptait bien entendu revenir de suite. Mais ce fut sans compter sur son espièglerie, son vice, sa malice, sa perversité... que Viviane, fidèle à la vraie abomination qu'elle constituait en ce monde, décida de se rapprocher de la blonde tel un alligator au ventre flasque et au maquillage des plus éprouvants. Elle était visiblement déterminée à profiter de leur séparation pour encore jouer un mauvais tour à l'une des deux combattantes de la Cité Brumeuse.

« OHOHHH C'est bon, va voir ton pôpa! Roh, j'voulais pas être méchante... mais c'est pas grave, t'es là toi. Tu sais, je me suis vraiment trop ennuyée sans vous, mes copines. Ah ouais nan hein, j'te jure. »

Et dangereusement, l'ombre du monstre aux mille et une couleurs se dressait déjà sur la silhouette d'Atsumi.

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Mer 24 Juin 2020 - 1:33
Horrifiée, la blonde se contenta de reculer en s'appuyant sur ses paumes, frottant son dos sur l'herbe mouillée. La sensation était désagréable mais cela n'était rien comparé aux effets de la proximité de Mme Bernard, dont la simple présence attaquait déjà tous les sens. Surprise et agressée dans un moment d'émotion ou elle laissait paraître une rare vulnérabilité, l'espionne vivait cette intervention comme un supplice. Elle avait envie de s'enfermer entre quatre murs et ne pas en ressortir avant d'avoir suffisamment jugé qu'elle avait été seule pour assez longtemps.

« Ca sent drôlement le Saké dis donc ... » dit-elle, faisant semblant de ne pas comprendre la source de cette brise alcoolisée. »

« AH OUAIS NAAAN ! Mais ça c'est parce que je me suis mis une petite mine blondine hehe. C'est pour fêter un événement très spécial !! En fait tu vois, mon fils Antho, il a bientôt 30 piges et il avait jamais …. tu vois …. hehehe. »

Approchant son visage d'un peu trop près au goût de la blonde, la palette de maquillage Claire's sur pattes remuait les sourcils avec un sourire narquois, laissant facilement comprendre le genre d'insinuation qu'elle souhaitait faire.

Confuse, la blonde se couvrit le visage, partagée entre honte et horreur.

« Euh c'est … très bien pour lui … je ... »

« ET TOI MA MIGNONNE ? T'AS DU BIEN LE VOIR LE LOUP AVEC TA PETITE GUEULE D'ANGE. »

Tordant sa bouche dans une moue qui laissait présager le malaise de la chunin, elle regarda avec espoir la tigresse qui revenait vers elles, espérant secrètement que son retour attirera suffisamment l'attention du pachyderme pour qu'elle puisse changer de sujet rapidement.

« Oh tu sais ce qui te détendrait toi Néfertiti ? Un petit tour au marché nocturrrrneeee !! On y trouve de quoi s’apaiser si tu vois ce que je veux dire. »

« Vous m'avez l'air suffisamment apaisée pour la soirée Madame Bernard ... » dit la blonde.

Elle prit Reikan a part pendant un petit moment.

« Que fait-on ? Elle est déjà bien ivre, elle risque de causer des dégâts si on la laisse seule ... »

Elle était épuisée, ses muscles étaient endoloris au possible, mais …

« EH OH VOUS DITES QUOI LES DEUX CHUN LI LA ?? » La clope au bec, Viviane sauta en s'appuyant directement sur les épaules du duo de kunoichi, manquant véritablement de faire tomber à la renverse la frêle Atsumi...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Yasei Reikan
Yasei Reikan

U can do it - Reikan Empty
Ven 24 Juil 2020 - 15:46
Rares étaient les peurs de Yasei Reikan, la Tigresse blanche de Kiri. Mais dans les coulisses de ce merveilleux monde rôdaient parfois de ces monstres que même les plus chanceux et innocents des Hommes ne pouvaient suspecter d'exister, à tel point que leur simple rencontre manquait de faire croire à un incessant cauchemar. Dame Viviane faisait inéluctablement partie de ces énergumènes. Cet alligator-perroquet ne ressentait plus le besoin d'ouvrir la bouche pour répandre un miasme de ténèbres autour d'elle, tant son apparence de pneu attestant d'un culte à la polychromie remplissait à merveille son travail de guenuche hideuse. Même trempée jusqu'à l'os, la mine minée de peine et de tristesse, d'aucuns auraient préféré la contempler couler au fond de ce lac plutôt que constater sa survie lorsqu'elle s'était traînée comme un sac sur la berge, jusqu'à se glisser à l'intime antre de la jeune Atsumi. Néanmoins, la voir dans un tel état ne laissa pas Reikan de marbre à l'intérieur, si bien qu'une interrogation était venue assiéger le trône de son esprit, au moins le temps de sa petite escapade.

Comment Viviane avait-elle atteint un tel niveau de décadence?

Impossible lui paraissait l'idée que la nature offre vie à une créature si abominable dès son premier souffle que même ses pairs n'osaient pas approcher, de peur d'être contaminés par tous ses excès. Le monstre arc-en-ciel l'était devenu avec le temps, à l'ombrage des yeux de Kiri. Et désormais, les deux jeunes combattantes devaient en payer les frais. Même la féline, qui ne pouvait se résoudre à simplement s'éclipser de la scène en laissant Atsumi à son sort avec cette folle haute en pigments.

Reikan descendit la colline pour retourner auprès d'elles avec son sac sous le bras, forçant Viviane à ôter le poids de son attention pesant sur la blonde. Elle haussa un sourcil à l'écoute des mots du perroquet sur ce marché nocturne, essayant de comprendre ce qu'il voulait insinuer derrière le voile de ses propos ; en vain. Sa tête se pencha vers sa camarade pour ouïr son inquiétude, alors qu'elle s'apprêtait à dévoiler le contenu de sa sacoche. Mais le saut de l'attardée à leur dos la stoppa dans son action, sans pour autant menacer cet équilibre qui était de plomb chez la changeforme du Tigre blanc. Tout d'un coup, la Yasei à la peau cuivrée par le soleil de Kaze se retourna pour lui foutre un coup de paume droit dans la glotte et l'obliger à ne plus s'adosser sur elles.

Viviane ramena ses mains à sa gorge et laissa s'échapper un cri d'aspirateur, la respiration coupée.

« Ça fera l'affaire pour m'apaiser.
MAIS T'ES... T'ES MALADE!!! AH OUAIS NAN, J'SAVAIS QUE T'AVAIS UNE TÊTE DE TUEUSE ASSOIFFÉE DE SANG TOI HEIN...
Si tu savais, j'en ai bouffé des plus grosses que toi comme bestioles.
...Ouais nan, t'es zigouillée là-dedans, faut que j'm'en fume une autre pour porter une prière à ton futur mari. »

L'Héroïne de l'Eau lui adressa un regard défiant, avant de mettre la main dans son sac et d'en sortir une petite boîte en chêne. Elle fit un signe de tête à sa consœur avant de s'asseoir contre l'herbe et d'ouvrir ce contenant, au creux duquel dormaient de délicieux gâteaux-poissons fourrés à différents goûts sucrés et salés. C'était une des spécialités culinaires de la Tigresse blanche, qui s'amusait à les confectionner quotidiennement pour son plaisir personnel et celui d'autrui, de temps à autre. Sa dextre vint tendre le petit coffre vers Atsumi pour qu'elle puisse s'y servir à son bon vouloir, pendant que Dame Bernard récupérait son souffle en terrorisant ses poumons certainement noirs comme le goudron à force de tirer.

« OOOHHH Mais ça a l'air trop bon ce que t'as préparé, minette!! J'peux t'en piquer un? Allez quoi s't'euplaît, nager ça creuse le ventre tu sais.
Choisis, et grouille. Au moins, tu respecteras le silence de ce lac au lieu de venir le bafouer comme tu l'as fait jusqu'à maintenant.
Il est à quoi, celui-là? T'as l'air douée en cuisine, ma parole. C'est la même chose au...? T'sais... enfin, moi à douze ans je l'avais déjà fait trois fois quoi. En plus, j'suis sûre qu-... »

La Fille du Vent empoigna le premier taiyaki* venu sous sa main afin de le fourrer en plein dans la bouche de la dégénérée, pour la faire taire de force avant qu'elle n'aille trop loin et qu'un autre coup ne vienne encore meurtrir son boudin de corps. Elle manqua à nouveau de l'étouffer mais le calme venait de revenir le temps que les guerrières et la civile puissent déguster cette préparation.

*Taiyaki (たい焼き, litt: dorade cuite)

_________________



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

U can do it - Reikan Empty
Mer 14 Oct 2020 - 23:33
Atsumi laissa échapper une exclamation de surprise lorsque Reikan assena un coup à la dévergondée.  



« Doucement quand même ... » avait-elle chuchoté en tapotant le dos de la change forme.  


Profitant de l'instant de répit qu'offrait la cigarette de Viviane, la brune lui proposa des mets de sa confection, qu'elle accepta avec plaisir, dévoilant son faible pour les sucreries en empoignant sans hésiter un petit poisson rose à l'aspect lisse.  


Il fallait s'en douter, Madame Bernard porta immédiatement son attention sur la nourriture, prenant quand même la peine de demander, sûrement de peur des représailles si elle ne se tenait pas à carreaux.  


Après des déclaration très perturbantes sur sa vie sexuelle, l'éléphant humain se vit forcée à déguster les délicieuses préparations de la Yasei. Délicieuses, elle l'était, si bien que la blonde ferma les yeux et décida d'ignorer les hurlements étouffés du boulet sur pattes. Elle en était sur, la pâtisserie lui rappelait son père. C'était lui qui s'occupait des desserts dans le restaurant que ses parents géraient. Petite, la demoiselle avait toujours le droit à quelque chose qu'ils lui remontaient le soir après le service, et bien que le goût ne soit pas identique, l'esprit et la générosité mise dans le produit était similaire.


Élevée par deux cuisiniers amoureux de la nourriture, Atsumi ne pouvait que reconnaître les talents de la tigresse. Elle fut néanmoins tirée de ses songeries par une aspiration bruyante si caractéristique du perroquet arc-en-ciel.


« HOLALA J'AVAIS OUBLIE !! CE SOIR Y'A ANTHO ET SA PETITE COPINE QUI VIENNENT DINNER ! J'AI RIEN PREPARE !! »


Sans demander son reste, elle s'éloigna en titubant, s’apprêtant à rejoindre le centre-ville en poussant des « HOLALA ... »


Le calme était revenu aussi vite qu'il était arrivé, laissant à nouveau les doux bruits de flux et reflux du lac dominer la nuit. La blonde demeura silencieuse un moment, regardant l'énorme boule de bowling devenir une petite bille au loin.  


« C'était … rapide. » soupira-elle « Merci pour l’entraînement d'aujourd'hui Reikan, je vais encore m’entraîner un peu de mon côté mais je pense que j'ai saisi le principal de la technique. »

_________________


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Contenu sponsorisé

U can do it - Reikan Empty
Revenir en haut Aller en bas

U can do it - Reikan

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: