Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le son de la méditation (w/ Miyuki)

Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

Le son de la méditation (w/ Miyuki) Empty
Mar 4 Fév 2020 - 19:35
Le pas lent, l'esprit léger, Mafuyu progressait au sein du Grand Dojo des sabreurs, l'apparence visible de tous, chose inhabituelle pour lui. Impossible pour lui de sous-estimer les capacités de détection des shinobis les plus talentueux venu s'entraîner ici. Sa dernière virée au dojo remontait à plusieurs semaines, visite durant laquelle son camouflage de chakra avait été percé par un grand combattant, l'un des gladiateurs qui avaient rejoint le sein de la Brume, une expérience qui l'avait laissé de marbre et forcé à réévaluer ses compétences en dissimulation, mais aussi à ne plus sous-estimer les autres membres de l'armée kirijines. Malgré tout, le samouraï faisait en sorte de passer inaperçu, longeant les murs sans pour autant adopter une allure suspecte, il observait les lieux de ses yeux en partie cachés par le doulì qui lui servait de couvre-chef. Ce ne fut qu'après trois bonnes minutes de marche qu'il finit par s'arrêter dans une salle libre, largement excentrée des autres, diminuant ainsi la probabilité de rencontrer d'autres shinobis.

"Kanpeki."
かんぺき - Parfait.

Lentement, Mafuyu s'approcha du centre de la pièce pour s'y asseoir en tailleur, régulant son rythme cardiaque et sa respiration pour entrer en phase de méditation. Il lui fallait avoir l'esprit clair avant de se jeter sur l'un des mannequins présents dans la pièce, ses nerfs n'auraient plus qu'à se défouler, alliant concentration et précision, duo d'alliés puissants pour un corps de samouraï. Mais alors qu'il venait d'entrer en transe, des projections de l'espace vinrent le perturber, la couleur de l'air n'avait rien de normale, l'apparence fantomatique de la toiture semblait formée de traits gribouillés par un enfant. Des vibrations... Quoi ? Déjà ?

Quelqu'un approchait.

Le tempérament toujours aussi calme, le Chûnin adopta sa voix naturelle, sereine, apaisée, celle d'un homme rayonnant la bienveillance, cachant ses véritables émotions. Un parfait soldat en phase avec l'environnement, connecté à la nature, puisant la force mentale du roc dont était formée la terre.

"Aisatsu."
あいさつ - Salutation.

Toujours en tailleur, le dos tourné vers l'entrée de la salle, Mafuyu paraissait n'être qu'une statue animée douée de parole, animée par une force intérieure brûlante qui n'arrivait pas à s'échapper. Une idée en partie vraie. Il n'avait rien d'un sage. Sa méditation n'était que la résonnance de ses pulsions les plus enfouies, la cage enfermant ses pires souvenirs et son désir puissant de vengeance.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Le son de la méditation (w/ Miyuki) Empty
Jeu 6 Fév 2020 - 8:27
À genoux devant la petite armoire à encens dans laquelle se trouvait les photos de ses parents et de Sayuno, Miyuki se recueillait dans son kimono d'entraînement. Elle s'était levée un peu plus tôt, avant le levé du soleil, alors qu'un cauchemar avait agité sa nuit. Un puissant tourbillon de sentiments négatifs qui l'avait empêchée de se rendormir. Un mélange sournois de souvenirs difficiles, rêveries sombres sur le sort exact qu'avaient pu rencontrer ses parents et tourments de son esprit fatigué. Et comme souvent, ce qui la calmait après des visions noires, c'était un temps de méditation en l'honneur des personnes qui lui avaient été chères. Un retour au passé en pensées. Après un temps très indéfini, si ce n'était qu'il avait laissé l'opportunité au soleil de se hisser au dessus de l'horizon, commençant même à poindre au dessus des toits que la Mawehara pouvait apercevoir depuis sa fenêtre, elle se releva et remit sa tenue dans un état parfait, légèrement plié par sa position précédente.

La sabreuse attrapa sa ceinture d'armes et l'attacha à ses hanches, retrouvant le poids de Senritsu et de Hakkei, son ancien katana, sur elle. Quittant rapidement son appartement pour se diriger vers le dojo encore assez calme, Miyuki rejoignit Kamiko avec qui elle avait prévu une session d'entraînement à mains nues. Elle y accordait beaucoup d'importance, voulant travailler son corps pour en faire une arme parfaite. Elle ne voulait pas se reposer comme d'autres majoritairement sur les éléments et la capacité à les manier, le ninjutsu. C'était son corps et son katana qui surpasseraient tout le reste. Transpirant avec sa camarade de longues heures avant de s'accorder une pause pendant laquelle elle prit le temps de manger légèrement et de se baigner pour retirer la sueur et être prête à recommencer pendant l'après-midi.

L'Épéiste qui apprenait également à maîtriser la puissance de son épée en ce moment revint finalement au Grand Dojo, cherchant cette fois-ci un peu plus de tranquilité. S'écartant dans les salles annexes, elle finit par en trouver une de laquelle aucun bruit ne provenait. Sauf une respiration qu'elle capta en passant le palier de la porte, juste avant que son regard ne se pose sur l'homme qui était là. Son apparence criait qu'il était un samouraï. Il ressemblait trait pour trait aux illustrations qu'elle avait pu voir dans les livres qui traitaient des légendes samouraï. Et sa position, comme s'il était en pleine méditation, n'allait pas la détromper. Que ce soit son chapeau, ses genoux qui dépassaient de son dos sur les côtés, ou les sabres qui étaient à sa taille, tout le lui signalait. Sa voix avait aussi cette tonalité de ceux qui avaient une expérience. Une vraie expérience et pas seulement des années d'entraînement derrière eux.

« Aisatsu. »

Hésitant un instant, Miyuki qui s'était arrêtée à l'entrée de la pièce prit une inspiration un peu plus forte que les autres avant d'expirer rapidement et de se lancer. Elle était tombée sur une opportunité inattendue, autant en profiter.

« Mawehara Miyuki, désolée de vous déranger. Vous êtes samouraï c'est bien ça ? J'ai beaucoup entendu parler des gens comme vous. Si vous l'acceptez, j'aimerais m'entraîner avec vous. »

La Sabreuse aux yeux bleu-gris fixait le dos du guerrier, prête à entendre sa réponse. Plus de place au doute ni à l'attente. Elle l'avait déjà dérangé, autant savoir rapidement s'il allait la rejeter directement, auquel cas elle irait se trouver une autre pièce pour s'entraîner, ou s'il acceptait. Dans tous les cas, elle avait l'impatience des enfants qui savaient qu'ils allaient découvrir de nouvelles choses bientôt. Et elle espérait que la réponse serait positive.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

Le son de la méditation (w/ Miyuki) Empty
Jeu 6 Fév 2020 - 19:30

Les pulsions perturbatrices semblèrent s'estomper, atténuée par le cerveau du samouraï qui était dorénavant sûr qu'une personne s'était bien dirigée vers la pièce, tandis que sa respiration gardait son rythme apaisé, il pu reconnaître une voix au teint féminin, celle d'une personne qui prit toutes les pincettes pour s'adresser à lui, usant d'un respect qu'il était rare pour lui d'entendre. Ses multiples excursions punitives l'avaient habitué aux lieux les moins bien fréquentés de la Brume, le bas de l'échelle, la populace étant prête à tout pour survivre ou s'enrichir. Se fut seulement quelques secondes que le Chûnin brisa de nouveau le silence, appuyant sur ses jambes, l'une après l'autre, afin de se relever, en douceur. D'un mouvement rotatif, il fit face à la perturbatrice pour prendre le temps de l'observer, la balayant du regard de bas en haut pour découvrir une shinobi au corps athlétique dont la posture laissait comprendre qu'elle avait l'habitude d'user de ses muscles.

La voix du samouraï perça la salle par des mots calmes et articulés, ses yeux, à peine visibles, figés sur ceux de son interlocutrice.

"Observatrice et curieuse. ~ Je ne dis jamais non au partage de mes connaissances. La coopération et l'entraide représentent l'un des points phares de sa propre progression."

Sa phrase se finit par le mouvement de son dos, adoptant une droiture guerrière alors que ses jambes se fléchissaient légèrement, prêtes à réagir. Sa main droit pendait lamentablement le long de son corps, contraste parfait avec la gauche qui empoignait avec fermeté le fourreau de sa lame situé du même côté. La tête baissée d'un angle léger, le samouraï observait le bas du corps de celle qui allait lui servir d'adversaire temporaire, prêt à analyser la direction de ses premiers mouvements, ainsi que sa façon de se déplacer et évoluer sur le terrain. Enclin à donner du meilleur de lui-même pour amener les soldats de la Brume vers le sommet, Mafuyu voulait profiter de ces quelques passes pour se faire une idée des véritables capacités de la femme, ainsi que que de ses faiblesses pour par la suite lui en faire part, si bien sûr il était possible d'en déceler. Ses lèvres bougeant de nouveau, le samouraï restait stoïque, le souffle maîtrisé.

"Ta motivation reflète le coeur de la Brume, je ne peux qu'être satisfait... Mais voyons ce que tu nous réserves, kunoichi. ~ Je te laisse démarrer notre entraînement."

Le timbre de la voix du Chûnin laissa entendre qu'il est fin prêt, désireux de ne pas manquer l'occasion d'évaluer un autre shinobi de l'armée de Kirijine. S'il était d'habitude plutôt enclin à de longues minutes de méditation avant de déployer son arme, il avait conscience que l'organisation du temps de chacun méritait bien quelques écarts.

Le corps immobile, il marqua le début du combat par un dernier mouvement, celui d'un sourire curieux qui s'affichait sans honte.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Le son de la méditation (w/ Miyuki) Empty
Dim 16 Fév 2020 - 4:45
La jeune femme se tenait droite, le regard fier et concentré. Elle n'était pas venue ici pour plaisanter, elle n'était pas venue ici pour le déranger sans raison, bien que ce soit inattendu. Une chance lui était accordée, elle la saisissait sans le moindre doute. Elle se présenta alors et indiqua dans la foulée ce dont elle avait envie. Il n'y avait pas de temps à perdre. Et la réponse du samouraï qui se retourna pour lui faire face lui plu immédiatement bien qu'elle n'en laissa rien paraître sur son visage. Il semblait d'accord pour un entraînement, voilà qui serait enrichissant pour la Sabreuse qui se trouvait au début de son parcours.

Prenant une respiration profonde, Miyuki se concentra et son corps entier changea de posture. Elle n'était plus en simple marche à la recherche d'une salle libre, elle était face à un adversaire qui lui accordait suffisamment de crédit pour accepter d'échanger quelques coups avec elle. Il avait une aura de zénitude qui avait tendance à faire penser à la jeune femme -en accordance avec son âge- qu'il avait bien plus d'expérience qu'elle. Il était bien plus doué, elle en était certaine.

L'homme parla une nouvelle fois et montra une attente. Il voulait qu'elle engage, qu'elle tente quelque chose. Et c'est bien là ce qu'elle comptait faire. Prenant une nouvelle respiration, elle attrapa deux bokens et en envoya un directement au samouraï, pommeau parfaitement placé pour qu'il l'attrape sans difficulté. Elle ne doutait pas de son adresse, se mettant dès lors en garde et commençant à s'approcher avec attention de l'homme qui lui faisait face.

« Avec ces armes, vous n'aurez pas à retenir vos coups. »

Un léger sourire sur les lèvres, elle ne voulait pas le voir la prendre en pitié ou être obligé de la ménager pour ne pas la tuer trop rapidement. Et encore, même là, il pourrait sans doute la tuer avec ces bâtons de bois s'il en avait véritablement envie. Mais les chances étaient beaucoup moindres, alors il devrait pouvoir agir un peu plus normalement. Et elle n'avait pas peur des blessures, mais elle ne voulait pas non plus se retrouver avec un bras en moins.

Se mettant soudain en mouvement offensif, la jeune femme blonde qui avait les cheveux attachés derrière sa tête pour éviter qu'ils ne la gênent commença par une attaque simple qui venait en diagonale par rapport à son adversaire, sur son épaule gauche, comme pour le couper en deux. Elle comptait bien sûr sur une parade rapide mais elle préférait surveiller une éventuelle esquive et évitait donc d'y mettre trop de puissance pour ne pas se retrouver exposée suite à son attaque si elle n'atteignait que le vide. Ça aurait donné un échange un peu trop expéditif, elle était quand même une Sabreuse. Enfin, elle espérait en être digne.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

Le son de la méditation (w/ Miyuki) Empty
Dim 16 Fév 2020 - 17:40
Le son de la méditation
D’un geste rapide, le samouraï attendit le dernier moment pour récupérer en l’air le boken que la femme lui envoya, signe qu’elle était fin prête à démarrer, ainsi que d’une formidable envie d’en découdre sans se trancher des membres. Mafuyu n’avait encore jamais utilisé une de ses armes et pourtant, il se sentit tout de suite à l’aise avec. Il s’amusa à le faire tournoyer autour de sa main droite, tout en effectuant quelques lents pas de côté, un moyen de se faire au poids de ce katana en bois, bien différente de sa lame du crépuscule.

Azassu.

あざっす – Merci.


D’une formule de politesse abrégée d’un argot qu’il utilisait parfois, le samouraï pu voir la femme s’avancer rapidement vers lui pour lui asséner un coup. Ses yeux purent analyser des déplacements réfléchit, ceux d’une femme habituée à l’arme et pour qui le Bukijutsu était loin d’être un inconnu. D’un pas de côté léger visant à anticiper un éventuel coup fourbe, Mafuyu usa du boken pour parer l’arme avec force. Le bruit du bois entrechoqué résonna dans l’espace vide de la salle, feu de départ du combat. Il attendit que le choc se soit parfaitement répercuté lors du blocage pour ré-enchainer dans le sens inverse de son initiative, de trois coups simples cette fois-ci.



Son regard calme ne trahissait à aucun moyen. Il transmettait la sérénité d’un combattant aguerri qui n’avait ni peur du combat, ni de la mort. Bien que sa maîtrise profonde de la méditation ne soit que le fruit de la dissimulation profonde d’une haine et d’un mal qui s’efforce à laisser éteint. Il ne savait pas à ce jour, que ce serait cette même haine qui se transformerait en hâte, l’entraînant à sa chute, tout droit vers les geôles de Kirigakure no Satô.

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Le son de la méditation (w/ Miyuki) Empty
Ven 6 Mar 2020 - 11:12
Concentrée, Miyuki avait frappé une unique fois, simplement. Et sans véritable surprise, le boken rencontra celui de son adversaire de la matinée qui était encore frâche. Un frisson la parcourut lorsqu'elle entendit résoner le bruit de choc dans ses oreilles pendant quelques instants. L'entraînement avait véritablement commencé.

Silencieuse, elle se prépara alors à défendre à son tour. Premier coup, elle manqua de quelques instants le boken adverse et un premier choc atteint son flanc. Un coup peu puissant mais précis. Et assez rapide l'air de rien pour la Mawehara qui se rendit compte qu'elle était encore un peu fatiguée, ou pas tout à fait concentrée. Pour l'attaque suivante, elle réussit à toucher l'arme de son adversaire, mais mal. Le coup l'atteignit quand même, à peine affaiblit alors que sa lame noueuse avait glissé le long de la sienne. Un nouveau bleu pour son bras droit. Sans pour autant se plaindre ou arrêter ses mouvements, ni même prendre de la distance, la jeune femme essaya de se concentrer un peu plus et para sans mal le dernier coup du samouraï.

Mais cette fois-ci, au lieu de le laisser reculer son arme, la demoiselle choisit de s'avancer d'un pas rapide vers lui en maintenant le contact entre les bokens. D'une vive rotation du poignet vers le hautaccompagnant son avancée, la blonde fit glisser sa lame le long de celle du guerrier pour tenter de le surpasser et de lui mettre un estoc en plein torse. Elle avait confiance en sa garde pour lui protéger la main après tout, autant s'en servir pour essayer de surprendre un peu ses ennemis. C'était à vrai dire une technique qu'elle comptait plus travailler à l'avenir, une technique qui pouvait s'avérer redoutable si elle apprenait à bien l'utiliser sans se mettre en danger.

Prenant un peu de distance l'instant d'après, la Sabreuse tenta un coup différent. Faisant mine d'attaquer son adversaire à la gorge, elle modifia rapidement son geste pour venir tenter de lui frapper dans le flanc. Le jeu de passe-passe était assez rapide mais elle ne doutait pas qu'un homme expérimenté comme elle pensait qu'il l'était aurait une petite défense contre sa tentative de le surprendre.

Mieux réveillée qu'au début de leurs échanges, la combattante au sabre était prête à se défendre et à mettre un peu de rythme dans l'affrontement. Elle n'était pas encore sereine sur toutes ses techniques, mais elle profitait de cet entraînement avec quelqu'un qui savait se battre au katana pour quelques tests poussés qu'elle ne pouvait pas toujours mettre en oeuvre au Dojo. Les maîtres d'armes n'y étaient pas toujours, ou n'étaient pas forcément disponibles pour les personnes plus entraînées comme elle, préférant accorder du temps aux débutants. Il lui fallait donc autre chose.

Prête à se défendre à son tour, la guerrière aux yeux bleutés était en légère instabilité sur ses appuis. Ainsi, elle savait qu'elle bougeait mieux, plus vite. Miyuki était rentrée dans cet affrontement.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse

Le son de la méditation (w/ Miyuki)

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Meditation ; Zen [Solo]
» Méditation et Destin. [Yon]
» Méditation [Solo]
» L'heure est à la méditation
» [CS2] Méditation en pratique

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: