Soutenez le forum !
1234
Partagez

Aventure en terre connue ! (Solo)

Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Ven 7 Fév 2020 - 1:42
Le monstre de la forêt


La lune couvrait les reliefs d’Iwa de son pâle éclat tandis qu’une brise fraîche venait délicatement soulever un mince voile de poussière sur le village. Debout sur le toit de sa maison, il était difficile pour le jeune homme de trouver le sommeil en cette nuit d’automne et comme à son habitude, il s’était donc simplement perdu dans la lascive contemplation de son fameux « chez lui ». Depuis les derniers événements qui avaient marqué le village, les différentes libertés dont jouissaient les genins s’étaient vues quelque peu limitées voire abolies. Enfermé depuis ce qui paraissait être une éternité entre les murs du village, le jeune genin se retrouvait tel un chien en cage, obligé de tourner dans ses propres crottes. Lui qui avait passé tant d’instants de son enfance à se balader dans les alentours du village, voilà qu’il se mettait à rêver de ces paysages si familiers qui l’avaient d’ailleurs presque ennuyé à une époque.

Après de longues heures passé les yeux dans le vide, ce fut les doux rayons du soleil qui vinrent sortir le genin de sa torpeur. Il rejoignit ainsi sa famille prenant un copieux petit déjeuner en compagnie de l’ensemble de leur petit clan, chose relativement rare pour eux.

- Je dois aller récupérer des matériaux pour le chantier… Ça te dirait de m’accompagner Mémé ?

Son père avait brutalement coupé le silence de leur repas afin de lancer cette bien étrange requête. Quelques années plus tôt, Mého n’aurait pas été étonné par cette demande, mais le temps passant, les deux hommes s’étaient relativement éloignés et si leur relation semblait délicatement se ressouder depuis quelque temps, il ne put s’empêcher d’avaler sa cuillère de céréale de travers frappant avec vivacité son torse afin de ne pas s’étouffer. Il jeta dans un même temps un regard plus qu’intrigué à son père avant d'hocher la tête le visage rempli de méfiance.

- Pourquoi pas, j’ai vraiment besoin de bouger ces derniers temps.

- On ne part pas en vacances, j’espère que tu t’en rends bien compte. Pas de disparition inutile.

Il était vrai que fut une époque, le jeune Mého était des plus intenables. Animé par la fougue de la jeunesse, il avait pris la fâcheuse habitude de, disparaître, inquiétant régulièrement ses parents lors de ses diverses escapades sauvages. Face à l’incapacité de contrôler l’esprit aventureux de leur jeune fils, ses parents avaient pris la difficile décision de le garder chez eux profitant de l’arrivée de sa petite sœur pour justifier ce brusque changement de décision.

- Ouais, ouais, j’ai bien grandi, tu sais… Je vais gérer ne t’inquiète pas, je veux juste sortir d’Iwa peu importe la raison.

Le visage du genin s’était durci tandis qu’il s’adressait à son père jetant un regard défiant à ce dernier. Sa mère fixait tour à tour les deux hommes affichant une mine particulièrement dépitée face à cette situation qu’elle commençait à trop bien connaître. Sa sœur elle ne leur avait même pas prêté attention bien trop concentré à terminer son bol jus. Ils se fixèrent donc silencieusement pendant quelques longues minutes puis ce fut son père qui se décida à rompre cette situation en reprenant la parole.

- Tant mieux, on verra ça tout à l’heure… La route sera longue, il nous faudra bien une journée pour atteindre notre point de source et encore plus de temps pour revenir avec toute la cargaison.

- C’est une mission ton truc ?

- Tu peux le voir comme ça, l’homme éclata d’un rire gras, disons que c’est une mission pour mon compte et tu l'as déjà accepté !

Le genin avala son bol d’une traite et se leva promptement de la table.

- Je vais chercher mes affaires, je te rejoins.

Une fois seul dans sa chambre, le jeune ninja ne put s’empêcher de laisser échapper un petit cri de joie. Enfin, il allait enfin pouvoir quitter le village après des jours d’enfermement. Remplissant son sac à la hâte, il ne prit même pas le temps de repasser par sa maison se contentant d’hurler à son père qu’il se retrouverait aux portes du village tout en sautant par la fenêtre de sa petite chambre. Enchainant les bonds de toits en toits, il s’élança donc sans perdre une seule seconde vers le fameux point de rendez-vous. 
La route avait été longue jusqu’à leur fameux point de ravitaillement… Le groupe composé d’une demi-douzaine d’homme avait ainsi voyagé pendant une bonne journée et demie avant d’atteindre le petit village limitrophe ou les attendait leur cargaison. Sur le trajet, Mého avait ainsi pu redécouvrir certains hommes qu’il avait rencontré au cours d’une de ses fameuses missions, échangeant, rigolant et buvant avec ces derniers. Le genin redécouvrit d’ailleurs son étonnante faiblesse face à l’alcool, le transformant rapidement en clown de l’équipe tant ses interventions alcoolisées avaient marqués l’ambiance générale.

Après de longs débats sur place, la décision finale du groupe avait été de rester une nuit sur place. La plupart des hommes étaient fatigués de cette marche interminable et il fallait admettre qu’une petite ombre s’était chargé de discrètement souffler l’idée aux membres les plus influents de la troupe, et ce, au grand désespoir du père de ladite ombre. La cargaison stockée et sécurisé, ils se dirigèrent donc tous en direction d’une petite auberge ou la promesse d’une nuit agitée se faisait sentir rien qu’à la coupe de saké finement sculpté dans le bois qui ornait la bâtisse.

Vous avez entendu, il parait que ça a déjà repris… Vivement, qu’Iwa nous débarrasse du monstre !

Alors que le soleil commençait à tomber, d'étranges bruits de bar arrivèrent aux oreilles du petit groupe d’homme. La plupart d’entre eux étaient déjà bien trop alcoolisés pour comprendre ou croire à ce genre d’histoire, Mého lui encore occupé à cuver la nuit précédente était un peu plus alerte sur ses sons qui avaient naturellement attiré l’attention du jeune genin. * Un monstre ? Cela devient intéressant…* Recueillir des informations sans alerter son père était une tache particulièrement ardue et pourtant. A force de discret allez retour, le genin réussi à obtenir une histoire suffisamment complète des étranges événements qui tourmentait la ville.

Depuis maintenant trois nuits, un énorme monstre occupait la forêt environnante émettant d’énormes et effrayants bruits terrorisants les habitants. Ce village n’était pas un village guerrier et aucun homme n’avait osé se dresser face au monstre, une missive avait été envoyée à Iwa, mais comment prendre au sérieux une telle histoire … .


Dernière édition par Nihito Meho le Mar 24 Mar 2020 - 3:22, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Lun 9 Mar 2020 - 19:11
Tantoru !



Le bruit se faisait plus intense à mesure que le genin progressait. Chaque impact sourd était accompagné d’un long tremblement et un discret sentiment de crainte s’éveilla en lui alors qu’il avançait dans la pénombre incapable d’anticiper la source de ce vacarme. Branche par branche, mètre par mètre, il avançait ainsi mué par une curiosité insatiable jusqu’au moment où il s’arrêta subitement devant le plus étrange des spectacles. Debout quelques mètres plus loin, une énorme masse sombre percutait frénétiquement un seul et unique rocher solidement implanté au centre d’une clairière. Au vu de sa taille, la chose était tout sauf humaine. À chaque fois qu’elle « percutait » l’immense rocher, Mého ne pouvait s’empêcher de ressentir un frisson de douleur comme si c’était lui-même qui réalisait cet acte insensé. * Il faut que je me rapproche, mais je ne dois surtout pas me faire voir de ce truc… *. La clairière dans laquelle se déroulait cette étrange scène était plutôt vaste, les couvertures y étaient peu nombreuses et il fallait admettre que le jeune ninja était loin des capacités de dissimulation de certain de ses confrères Progressant à pas lent Mého entreprit donc d’avancer en prenant soin de toujours rester dans l’angle mort de la créature.

À mesure que la distance raccourcissait les détails de l’étrange forme se firent plus clair. De longues pattes, un corps massif, l’animal devait bien approcher les six mètres de haut. Sa peau grisâtre épousait parfaitement le manteau de la nuit, n’étant que brièvement révélée par les éclats d’une lune timide.

- Encore ! (Vlan !) Encore ! (Vlan !)

Debout à quelques mètres de l’animal, le corps comme tétanisé, Mého était resté bouche bée devant la scène qui se déroulait sous ses yeux. Cette bête sauvage, elle parlait ! Et en plus de parler, elle s’acharnait volontairement sur cette immense stèle. Outre cette situation plus qu’étrange, le genin avait aussi stoppé sa course face à un problème qu’il n’avait pas réussi à anticiper. Chaque impact libérait un puissant souffle et plus ce dernier se rapprochait de son objectif, plus il devait lutter pour ne pas se faire emporter. Que faire face à cette bien étrange impasse.

- Euhm excuse-moi ?

Il avait prononcé ses mots sur un ton plutôt hésitant, ne se rendant pas immédiatement compte que ses paroles étaient étouffées par le vacarme environnant. Réalisant rapidement son erreur, il recula tout de même de quelques pas avant de se concentrer, et voilà qu’il hurlait à nouveau ses mots espérant ne pas énerver l’énorme animal. Les coups initialement réguliers et vifs se firent très rapidement bien plus lents. Les secondes s’allongèrent. Le silence prit place.

Mého n’avait pas ajouté plus de mots à son intervention. Prêt à toute éventualité il avait supposé que si l’animal parlait l’humain, il le comprenait aussi, mais dans l’éventualité où il ne comprendrait pas, l’ensemble des muscles du jeune ninja était genin prêt à réagir à l’instant même où il se ferait attaquer.

- Il y a… Quelqu’un ?

Maintenant que la nuit avait retrouvé son calme, Mého pouvait plus aisément distinguer la voix grave de l’animal. Une voix roque, sombre, entre couper de longs souffles puissants faisant lever la poussière à ses pieds.

- Je ne voudrais pas vous déranger, mais pourquoi faites ….
- Au secours, on m’attaque !

L’animal avait soudainement interrompu le genin reprenant une voix bien plus criarde, il se retourna d’un coup et Mého réalisa rapidement l’ampleur de son erreur. Ce gigantesque animal, cet effrayant monstre, il s’agissait d’une créature qu’il avait déjà vue dans des parchemins. De longues oreilles, un gigantesque appendice nasal, UN ÉLÉPHANT.

- Je viens en p…

La trompe passa juste au-dessus de la tête du ninja qui s’était baisser de justesse évitement une mort certaine. Malheureusement pour lui, s’il avait réussi à réagir suffisamment vite, c’était grâce à une technique qui était devenue sa signature au fil des combats, l’Aruku Tsuki. Sa stratégie aurait pu être payante s’il n’y avait pas eu l’énorme bourrasque qui suivit le violent mouvement de trompe. La suite des évènements se passa à toute vitesse. Ses pieds se décolèrent du sol, son corps roula sur une bonne dizaine de mètres avant de s’arrêter net sur le sol. Des pas lourds s’avancèrent vers lui, il aurait aimé pouvoir se relever, mais tout son corps était comme paralysé par le choc. Allait-il mourir ainsi ?

Mince, mince, mince, je l’ai tué ! Goron va me tuer ! Je ne peux pas le laisser là ? Si ? Non !

Réunissant les maigres forces dont il disposait Mého tenta de signaler à l’étrange animal qu’il était vivant, malheureusement, il ne réussit qu’à émettre un incompréhensible grognement.

Il est vivant ! Oui ! Tien bon petit, homme tiens bon !

Le genin aurait aimé pouvoir dire à l’animal de le laisser tranquille, mais malheureusement pour lui, il avait manqué de prudence et n’avait visiblement plus l’énergie physique pour bouger bien que ses réserves de chakra soient encore pleines. Les yeux clos afin de rassembler ses forces, il sentit son corps délicatement quitter le sol. Il entre ouvrit les yeux, observant brièvement deux petits yeux bruns le regarder avec inquiétude, il y eut ensuite un épais nuage de fumée et les ténèbres.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Lun 9 Mar 2020 - 19:31
Réveille toi ! Réveille toi ! Vie !! Vie !

Le jet d’eau glacé frappa le visage du ninja le sortant brutalement de sa torpeur ! Son corps avait plutôt bien récupéré, mais il ne savait pas depuis combien de temps, il avait perdu connaissance. Se redressant brutalement pour faire face à l’énorme appendice de l’animal. L’extrémité de la trompe était bien plus grosse que la tête du jeune ninja et obstruait une bonne partie de sa vision. Brutalement, les souvenirs de leur « affrontement » se rappelèrent à lui, le faisant reculer de quelques pas lui permettant de prendre mieux conscience de l’ampleur de son hôte. De longues oreilles, enveloppant une vase tête, une trompe mesurant bien quatre mètres de long, l’éléphant gris était pour ainsi dire impressionnant. Cependant, dans ses petits yeux gris, se lisait un sentiment qui pouvait être comparé à une certaine inquiétude ou à de la culpabilité ce qui ne manqua pas d’étonner le genin.

Qui, qu’es-tu ? D’où sors-tu ?

L’animal lâcha comme un long soupir.

Il est vivant, il est vivant ! Merci oh grande MARTRA déesse des éléphants. J’étais si inquiet, petit homme si tu savais. Si mon frère apprenait que j’avais tué un homme alors que je n’étais même pas censé être sur vos terres. Mon dieu, mon dieu, mon dieu. Il m’aurait enfermé pour des années.

Hum, tu ne réponds pas vraiment à ma question, tu sais…

Je suis Tantoru ! Vice-roi des éléphants ! Dernier fils de la lignée qui guide notre peuple depuis des millénaires !

L’attitude de l’animal avait changé du tout au tout lorsqu’il s’était exprimé. Sa voix était bien plus grave, sa posture plus droite et son regard semblait se jeter dans l’infini ce qui ne manqua d’impressionner le jeune genin. L’éléphant baissa son énorme tête et fixa Mého plongeant ses petits yeux dans ceux du ninja. Des animaux doués de paroles… Mého n’avait jamais fait face à ce genre d’être avant aujourd’hui et en plus d’être doué de parole, il fallait qu’il appartienne à une espèce presque introuvable en temps normal. À mesure qu’il s’habituait à l’obscurité ambiante, il distinguait les détails du corps et surtout de la tête de l’animal. Une peau épaisse parsemée de quantité impressionnante de cicatrices, et par-ci par-là, principalement au niveau de son front, des plaies encore fraîches saignaient à bas bruit.

D’accords, Tantoru-roi …

Vice-roi, c’est important

D’accords, Tantoru vice-roi des éléphants… Moi, je suis Nihito MEHO ninja du village d’iwa ! Pourrais-je savoir où nous sommes et surtout depuis combien temps.

Nous sommes dans l’impressionnant, le gigantesque, l’inégalable… Domaine des Éléphants de l’Ouest ! Ça fait à peine une heure que nous sommes là, j’étais inquiet pour toi petit homme. Maintenant… Je suis désolé de te l’annoncer, mais nous allons probablement tous les deux mourir.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Mar 10 Mar 2020 - 1:09
Les Tourments des Éléphants



Le duo avançait en silence au travers des vastes plaines du domaine. Si Tantoru avait pu jurer au genin que les bains d’Iyomaru le chef des éléphants ne se trouvaient pas loin, il y eut bien dix bonnes minutes de marche avant que le genin puisse enfin repérer les fameux bains dont parlait l’éléphant. Regroupé en petite zone et s’étendant à perte de vue, d’immenses flaques de boue jonchaient le sol accueillant pour certaines des groupes d’éléphants de tailles et de morphologies diverses. Ce lieu était le signal pour le genin, de quelques bons agiles, il sauta de la tête de l’animal et se cacha à l’intérieur de l’immense trompe de l'animal. Cette position avait le mérite de plutôt lui déplaire car si la trompe était bien assez grande pour accueillir le ninja, le genin n’en restait pas moins dégouter et humilié par cette situation.

Zé le nez qui gratte maintenant sniff ....

Lorsque l’éléphant renifla, une vague d’air glacé s’engouffra dans son nez s’infiltrant dans le moindre vêtement du ninja.

Ne fait plus jamais ça et tu n’avais qu’à y réfléchir plutôt !


------- une heure plus tôt ---------



Pourquoi tu ne m’as pas juste laissé dans l’herbe ! Maintenant, tu m’annonces qu’on va mourir ?
Je te trouve bien ingrat, je t’ai sauvé la vie.
Déjà, tu ne m’as jamais touché je me serais relevé tout seul et ensuite à quoi sert de me sauver si c’est pour me dire qu’on va mourir juste après ….
J’ai P A N I Q U É !

Le ton était monté entre les deux êtres tandis que Mého analysait les informations que sa bien étrange rencontre lui avait délivré. Les terres des éléphants de l’ouest étaient dans des contrés particulièrement lointaines et le fameux Tantoru l’y avait emmené grâce à une invocation inversée. Les règles qui régissaient ce territoire étaient quant à elle particulièrement strictes. Seul le roi pouvait autoriser les éléphants à se rendre au royaume qu’ils appelaient « commun » et les intrus, plus particulièrement les hommes étaient formellement interdits en retour. Lorsque Mého demanda à Tantoru de lui expliquer les raisons d’une telle autarcie, ce dernier lui expliqua qu’aussi loin que remontait ses souvenirs, cela avait toujours été ainsi et qu’il avait tout de même prêt d’une cinquantaine d’années d’existence à son actif. La relation entre les hommes et les éléphants avaient quant à elles, toujours été entachés par l’avidité de l’espèce bipède. Traqués depuis des centaines d'années pour leur ivoire, les éléphants avaient frôlé la disparition quelques années plus tôt et aujourd’hui, les défenses étaient devenues un attribut génétique rare preuve des atrocités passées.

Au cours des explications de l’éléphant, une question vint naturellement venue à l’esprit du genin. Lui qui se présentait lui-même comme vice-roi des éléphants, pourquoi était-il si soumis aux règles et surtout pourquoi avait-il si peur de l’actuel roi en place ? Lorsqu’il posa sa question à son interlocuteur, son regard sembla s’assombrir… Les terres des éléphants étaient actuellement dirigées par un dénommé Iyomaru que l’éléphant présenta comme son grand frère. Selon les propos de l’animal, au-delà d’être le plus fort d’entre eux, son frère était aussi le plus sage tout en gardant la particularité d’être particulièrement sévère et intransigeant sur ses décisions. Les deux éléphants avaient grandi côte à côte et Tantoru avait ainsi pu voir son frère s’en durcir à mesure que le fardeau de ses responsabilités grandissait. Convaincre l’éléphant de laisser le genin s’en aller sans soucis allait être une mission périlleuse, mais Mého n’avait pas d’autre choix et Tantoru accepta donc de le conduire non pas sans essayer de le convaincre de rester vivre caché ici.


------- Présent -------


Installé dans la trompe, le temps semblait encore plus long maintenant que Mého était coupé du monde extérieur… Perdu dans ses pensées, le ninja se rappela soudainement un détail important qu’il avait pourtant négligé avait ce brusque influx de nouvelle.

Euh, pendant qu’on est là, j’ai une question à te poser… D’où sortait l’énorme rocher et pourquoi te fracassais tu la tête dessus ?

Mého ne pouvait pas voir les réactions de l’éléphant à sa question pourtant, il sentit le rythme de ce dernier ralentir quelque peu tandis qu’il prenait une nouvelle et désagréable inspiration. La technique que le duo avait choisi d’utiliser était aussi gênante pour l’un que pour l’autre et l’éléphant n’hésita pas à rappeler au genin que l’instant n’était peut-être pas le plus adapté à la discussion ce qui n’empêcha pas le jeune homme d’insister.

Je dois devenir plus fort, pour mon frère, pour les autres éléphants et pour moi.

J’ai vu le coup de trompe que tu m’as envoyé et tu l’es déjà crois moi.

Comme je te l’ai déjà dit, les défenses des éléphants son devenu des attributs génétiques rare avec les générations. Moi, je suis le seul dans ma famille à ne pas en avoir, or ces défenses sont un peu la marque de notre force vois-tu. Je suis de loin le plus faible de nous deux… Je dois progresser, encore et encore. En devenant suffisamment fort, je pourrai l’aider, le soulager, car après tout, nous sommes les deux derniers membres de notre famille et c’est à nous qu’incombe la défense de nos semblables.

Mého comprenait les propos de l’éléphant, ce dernier avait déjà démontré un fort sens des responsabilités en n'abandonnant pas le genin à son sort et voilà qu’il confirmait encore être un animal sage et responsable. Les pas de l’animal tout comme les balancements de sa trompe se firent de plus en plus lent jusqu’à complètement s’arrêter. Après s’être contorsionné dans tous les sens, le genin s’était retrouvé tête en bas dans l’espoir d’apercevoir des bribes de la scène, mais hormis le sol et une migraine dut à l’afflux de sang, il n’en récolta pas grand-chose. La première chose qui frappa le genin, alors qu’il retenait une énième nausée fut l’étonnante relation entre les deux frères. Tantoru faisait preuve d’une déférence extrême dans ses propos tandis que son grand frère lui était particulièrement distant et froid comme s’il ne possédait aucun lien de famille.

À mesure que leur conversation défilait, il devenait évident qu’Iyomaru n’était pas très enthousiaste à la nouvelle demande de son frère. Comme l’avait prédit l’éléphant, les autorisations de sorties étaient particulièrement difficiles à obtenir et ce même pour lui. Le temps passant, Mého réalisa quelques choses qui lui glaça le sang. Tantoru était bien trop stressé par son grand frère pour s’en rendre compte, mais ce dernier, il était évident qu’il comprit la supercherie des deux comparses. Il s’avait que son frère cachait un intrus et maintenant que Mého réalisait cela, chez lui aussi le stress grimpa en flèche.

Prenant son courage à deux mains, le genin coupa brutalement l’adhérence par le chakra qui le tenait en place se laissant brutalement tomber au sol genou au sol en signe de respect…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Mar 17 Mar 2020 - 6:13
IYOMARU LE ROI DES ELEPHANTS !



Pourquoi … ?

Tantoru avait lâché ce mot alors que Mého venait d’atterrir lourdement au sol. Lorsque le ninja leva la tête, il put enfin faire face au gigantesque Iyomaru tandis que l’aura glacée de la mort semblait l’englober silencieusement. Si le petit frère était déjà imposant par sa taille, son grand frère entrait dans une toute autre catégorie. Les jambes à moitié ensevelie dans une mare de boue, son corps restait bien plus imposant dominant toujours son frère d’une bonne tête à leur échelle. Sa peau aux reflets bleutés était épaisse et couverte de cicatrice. Sa trompe tout aussi grande que celle de son frère balayait nonchalamment le vide avec vélocité tandis que fièrement dressé de part et d’autre de cette dernière, deux immenses pieux ivoire semblaient crever le ciel. Ses yeux étaient posés sur les épaules du genin qui ne put s’empêcher de reculer encore de quelques pas, se retrouvant maintenant entre les pattes avant de Tantoru.

-Je vois que tu as au moins eut le courage de te montrer, petit homme.

Sa voix était grave et profonde. Il s’était exprimé avec lenteur comme s’il craignait que le genin est du mal à le comprendre ce qui en soit paraissait peu logique. Mého était comme bouche bée face à l’animal, incapable de répondre, comprenant la gravité de la situation, ce fut le jeune éléphant gris qui s’avança encore un peu abritant le genin sous son corps massif comme pour le protéger.

-C’est moi qui l’ai emmené ici, c’était un accident, laisse-moi le ramener chez lui, j’assumerai la punition.

La noblesse de l’éléphant eut le mérite de sortir Mého de sa torpeur. Il s’avança à son tour tout en s’inclinant. Le genin allait prendre la parole, prêt à défendre sa position lorsqu’il sentit le sol trembler sous ses pieds. L’épaisse trompe de l’éléphant s’était brutalement enfoncée dans le sol et d’un geste brusque, il la redressa projetant un énorme rocher en direction du ninja. Il avait agi sans prévenir et Mého n’eut aucunement le temps de réaliser les mudra nécessaires à sa protection. Mis face à une situation des plus complexe le genin faisait pour la seconde fois en moins d’une journée et encore une fois, ce fut in extrémis que le destin, ou plutôt Tantoru s’interposa. La trompe massive de l’éléphant écrasa le projectile devant le genin soulevant un volumineux nuage de poussière.

Alors comme ça, tu veux prendre la défense des humains ?!

Iyomaru avait lancé cette phrase en lançant un violent coup de trompe au flan de son petit frère. Le gigantesque pachyderme fut presque instantanément projeté quelques mètres plus loin soulevant une gigantesque vague de boue qui manqua d’emporter le genin. Se relevant presque instantanément Tantoru à son tour projeta un puissant projectile de roche en direction de son frère qui le dévia d’un violent coup de tête. L’envergure du combat était d’un tout autre niveau et Mého peinait à tenir debout au côté deux. N’importe quel être humain normal aurait déjà tenté de fuir, mais en tant que ninja le genin avait une tout autre vision de la situation. Il était évident que Tantoru, n’avait aucune chance contre son frère et de toute les façons le souci principal n’était pas de gagner, mais de convaincre ce dernier de le renvoyer chez lui. A cela autre chose s’ajoutait à l’esprit du genin, Tantoru était en train de se battre pour lui, alors qu’il ne se connaissait qu’à peine ! La noblesse d’âme de l’éléphant qui cherchait à rattraper son erreur était admirable et Mého ne pouvait pas le laisser seul, il devait réfléchir et vite.
Prenant son courage à deux mains le genin s’élança en direction de son adversaire, la boule au ventre. Il n’avait que peu d’idées sur son plan d’action mais il fallait au moins tenter le peu d’action dont ils disposaient. La première chose qu’il entama fut de grimper sur le dos de l’animal. En temps normal, gravir une telle hauteur était une chose tout à fait abordable pour un ninja, mais malheureusement pour lui, le faire sur une cible en mouvement était particulièrement difficile surtout en sachant que la moindre erreur, la moindre chute allait lui être fatale. L’occasion de grimper se présenta bien plus vite que le genin aurai pu l’imaginer. Les deux éléphants se défiant dans un impressionnant front à front ils offrirent ainsi au genin les précieuse secondes qui lui permirent d’arriver sur le gigantesque dos de l’animal.

Une fois sur le dos de l’animal, il fonça droit en direction de la tête de l’éléphant couvrant tant bien que mal la distance.

Arrêtez de vous battre ! Iyomaro ! Tantoru ! Stop.

Le genin avait crié ses paroles à plein poumon alors qu’il sautait maintenant sur le crâne de l’animal. Si l’éléphant avait apparemment oublié sa présence cette action eut le mérite de lui rappeler la présence du fameux nuisible.

Sors de là petit être !

Rompant brutalement le duel, l’éléphant se cabra d’un coup manquant d’éjecter le genin.

Je ne veux pas me battre… cal.. mez vous … mr l’éléphant !

Ne pas se faire éjecter était déjà difficile et le faire tout en parlant encore plus. Bien heureusement pour lui, son complice gênait suffisamment leur adversaire pour que ce dernier ne l’éjecte pas immédiatement. Il fallait immédiatement que Mého ralentisse l’immense animale. Ses techniques étaient bien trop limitées ou du moins pas adapté à des êtres de cette envergure. En désespoir de cause le genin composa une série de mudra et apposa ses mains sur le crâne de l’animal. Le sceau s’étendit à toute vitesse recouvrant l’ensemble de l’éléphant et plus encore. *Faites que ça marche*.

Très rapidement, les premiers effets se firent sentir. Les mouvements de l’éléphant se firent plus lents. * Ce truc est sensé immobiliser mes adversaires et il continue à bouger ? * Ce sceau lui coutait déjà beaucoup en chakra et il ne pouvait pas le maintenir indéfiniment. Les secondes passèrent tandis que les deux éléphants continuaient leur duel. Le ralentissement lié à la technique était infime dû à l’énorme gabarit de la bête, mais il permit tout de même de rééquilibrer momentanément l’affrontement. * Je dois tenir, je dois le retenir*. Composant une nouvelle suite de muddra il apposa ses mains sur le front de l’animal. Il ne pouvait totalement l’alourdir, mais s’il pouvait juste alourdir sa tête peut être réussirait-il à l’affaiblir. La tête de l’animal, s’affaissa le temps d’une seconde hasard total ou coup de pouce du destin, dans un même temps Tantoru frappa l’arrière de la tête de l’éléphant de sa trompe lui écrasant la face dans une mare de boue. Le flot de boue décrocha le Mého net. Dans les airs et presque à sec en chakra le genin n'avait aucune solution pour éviter la chute. Se préparant à un impact violent, il se fit d'un coup rattraper par la trompe de son allié improvisé

-Merci, de ton aide petit homme.

L’éléphant le posa délicatement sur son crâne tandis qu' Iyomaru se redressait lentement.

-Ainsi, tu trahis les éléphants pour les briseurs de défense.
-Je n’en ai rien avoir avec l’ivoire et je suis tout sauf pour le braconnage de l’ivoire.
-Menteur ! Le cri de l’éléphant gronda au lointain.
-Regardez-vous ! Vous vous empennez à votre propre frère, alors que je n’ai rien à voir avec cette histoire d’Ivoire. Tous les hommes ne sont pas des monstres tout comme tous les éléphants ne sont pas sage à ce que je vois.

Était-ce la fatigue ou la hauteur subitement gagné qui lui avait donné ce petit sursaut de courage ? Il s’était exprimé avec assurance et se tenait aussi droit qu’il le pouvait en cet instant. Visiblement, ses quelques paroles avaient fini par faire mouche Iyomaru fixa longuement les deux complices avant d'hocher calmement la tête.

Excuse-moi Tantoru, je me suis emporté… Mais tu connais les règles ! Et cet homme n’a rien à faire ici. Nous, les éléphants, avons été pendant trop longtemps traqué, comment as-tu pu… Je savais que je n’aurai pas dû te laisser y retourner. Tu es trop naïf, et ce, malgré tout ce qui t'est arrivé ...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Mar 17 Mar 2020 - 6:25
Défense et souvenir




Le clan des éléphants à pendant longtemps été un allié des hommes, combattant aux cotés des ninjas et aidant aux travaux de la vie quotidienne, ces fidèles animaux en plus d’être doté d’une mémoire et d’une sagesse impressionnante, était pour ainsi dire les meilleurs amis de l’homme. Malheureusement, la plupart d’entre eux étaient dotées d’un atout qui créa un jour la convoitise des plus malsains. Les trahisons furent nombreuses et avec elles, les morts. L’ivoire était une matière rare et bientôt, même certain des alliés les plus proches du clan finirent par céder à la convoitise. Au bord de l'extinction, trahi, mais guidé par leur leader de l'époque, le peuple des éléphants décida de s’exiler coupant ainsi les ponts avec les hommes et leur monde avide.


----50 ans plus tôt. ----


Les deux éléphanteaux, courraient depuis longtemps maintenant. Les hommes dans leur dos se déplaçaient vite, et même s’ils n’étaient pas capables de les voir, ils les sentaient. Il était trop tard, leur mère leur avait dit de ne pas s’écarter du groupe, mais les deux éléphanteaux étaient encore jeune à l’époque et l’appel de l’aventure était bien trop fort.

-Va rejoindre maman, je vais les ralentir…

À cette époque, la différence de taille entre les deux n’était pas bien grande. Mesurant environ deux mètres de haut chacun, Tantoru s’était arrêté déterminer à tenir parole.

-Non, c’est moi l’ainé je…
-C’est toi le roi ! Vas-y … Je te rejoindrai…

Iyomaru marquant un temps d’arrêt avant de se retourner.
-Je vais chercher de l’aide, je reviens.


L’éléphant était allongé immobile dans une flaque de sang. Sa mère le retourna délicatement du bout de la trompe. Entre ses jambes, une petite silhouette pleurait silencieusement son frère mutilé. L’homme installé au-dessus de l’éléphant sauta de son crâne atterrissant à seulement quelques pas de cette dernière. Il se pencha aux côtés de du jeune animal constatant les dégâts qu’il avait subi. Silencieusement et avec délicatesse, il posa ses mains sur l’animal qui se mit à scintiller d’une douce lumière bleue. Quelques secondes passèrent lorsque soudainement l’éléphanteau émit comme une esquisse de mouvement. L'homme se redressa annonçant à ses compagnons que tout irait bien maintenant. L'immense éléphant le remercia d’un discret mouvement de tête puis attrapa délicatement son petit avant de s’évanouir dans un nuage de fumée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 2:52
L’honneur des éléphants




Le temps s’était comme figé sur le champ de bataille… L’histoire que venait de compter le roi des éléphants, flottait invisible au milieu du groupe faisant peser une étrange ambiance sur les différents protagonistes. L’œil d’Iyomaru posé sur le jeune Mého était des plus accusateurs. Tantoru lui était resté immobile presque comme absorbé par l’histoire tandis que Mého lui avait les yeux posés sur son partenaire ne prêtant même plus attention à leur adversaire. S’il était aisé de comprendre la colère de l’ainé, anticipé celle du plus jeune était impossible… Tantoru faisait peser tant de responsabilités sur ses épaules, il s’en voulait tellement de ne pas posséder les fameuses défenses de sa famille … Voilà que la dure réalité tombait et au fond même s’il n’avait rien à voir avec leur mésaventure, Mého s’en voulait un peu au fond…
De quelques sauts agiles, Mého se retrouva entre les deux éléphants. La trompe du roi fit un mouvement plus que suspect, mais le genin l’ignora se retournant face à celui qui avait été son allié. Posant genoux à terre le genin s’inclina en signe d’excuse devant l’éléphant. Le silence se fit plus pesant durant quelques secondes… Le front plaqué au sol Mého ne pouvait pas voir ce qui se produisait autour de lui, mais malgré tout, il sentit l’ombre lourde de la tombe se poser au-dessus de lui. S’il perdait son seul allié, il était foutu quoi qu’il fasse et au fond, il se sentait réellement triste pour le jeune éléphant.

Lorsque la trompe se posa délicatement sur sa tête avant de le saisir, son cœur se mit à battre la chamade. D’un mouvement souple et délicat, l’éléphant plaça le ninja au sommet de se crane, le laissant bouche bée de stupeur.


Tu l’as toi-même prouvé Iyomaru … Tous les ninjas ne sont pas mauvais et sans cet homme, n’aurais jamais pu grandir à tes côtés ! Pendant longtemps, je m’en suis voulu de ne pas avoir de défense, de ne pas être assez fort pour t’épauler dignement. Cette histoire que tu viens de me compter, je ne m’en souvenais plus et je dois t’admettre que c’est toujours le cas. Cependant, si c’est en te protégeant que j’ai perdu mes défenses, alors sache que je suis plus que fière. Je n’en veux pas personnellement aux humains, notre peuple à beaucoup souffert à cause d’eux, mais ils ne sont pas tous à jeté et si nous l’attaquions sans distinction, au fond nous ne vaudrons pas mieux qu’eux. Le jeune homme que tu vois au-dessus de ma tête aurait pu m’attaquer dans mon dos lorsque nous nous sommes rencontrés et pourtant, il a d’abord essayé de me parler, j’ai été le premier à attaquer. Alors que tu as ouvertement essayé de le tuer, il n’a jamais essayé de te blesser, il a toujours privilégié la discussion à la violence et c’est une preuve de sa noblesse. Je ne suis pas le plus courageux des éléphants, cependant tout comme toi, je défends l’honneur de notre famille qui guide depuis des générations nos frères et sœur. Si je te laisse abattre cet innocent, je perdrai tout honneur en même temps que toi et je ne peux pas le laisser faire.

Mého avait écouté silencieusement son partenaire et de sa bouche ne put sortir qu’un sincère merci tandis que lui aussi portait son regard sur le fameux Iyomaru. L’éléphant sembla réfléchir quelques instants avant d’enfin prendre la parole !

Je vois, je vois ! Et bien si tu as tant confiance en ton humain mettons le à l’épreuve et s’il disparaît, tu ne pourras pas dire que nous sommes « déshonorés ».

L’éléphant n’avait peut-être pas de main, mais son intonation laissait clairement imaginer les énormes guillemets qu’il mettait à ses paroles. Il n’avait toujours pas confiance et son opinion n’allait pas s’améliorer aussi facilement.

*Un test ?*
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nihito Meho
Nihito Meho

Aventure en terre connue ! (Solo) Empty
Ven 20 Mar 2020 - 18:54
Test et pacte



Après une courte marche, le groupe maintenant composé de trois membres s’arrêta devant un bain bien plus vaste que les autres. L’immense étendu de boue bien plus proche du lac que de la simple marre était totalement déserte et seul subsistait en son milieu une simple statue d’éléphant crachant de la boue. Debout devant Mého restait particulièrement intrigué par ce que les deux éléphants attendaient de lui. En effet sur le chemin, personne n’avait pipé mot. Comme perdu dans le couloir de la mort, le genin n’avait pu qu’imaginer le sort qu’il l’attendait n’osant pas interrompre le silence de leur trajet. Si les deux éléphants n’avaient pas parlé le genin remarqua aussi que ni l’un ni l’autre n’échangea de regard évoluant côte à côte sans jamais vraiment l’être.

Nous y sommes.

Mého aurait bien aimé pouvoir poser ses questions, mais lorsque la trompe de Tantoru l’attrapa, il comprit qu’il était trop tard. Lorsqu’il posa le genin à ses côtés, il lui indiqua d’un mouvement de tête l’immense statut et le genin comprit ce qu’il avait à faire. Pas après pas, il commença à marcher en direction de l’édifice ce servant de son chakra pour marcher à la surface du liquide. L’épreuve était simple, trop simple. Alors qu’il progressait quelque chose d’étrange commença à se produire. Chaque pas devenait plus dur et alors que comme tout ninja avait été formé à la marche sur toutes les surfaces, Mého s’enfonçait inexorablement dans l’étendue de boue commençant même à se demander s’il allait pouvoir atteindre son objectif. Jetant un coup d’œil derrière lui, il réalisa que d’un côté comme de l’autre, il était bien trop loin des rives pour les atteindre et à ce rythme, il allait simplement disparaître dans la boue. C’était donc cela le test des éléphants… Survivre à cette marche allait être bien plus dur que prévue et avec le temps, même rester immobile devenait difficile.

Il fallait réfléchir et vite… chaque seconde était importante et il le savait ! Joignant ses mains face à lui, il composa sa fameuse mudra activant d’un coup l’allègement. Il n’allait pas pouvoir remonter à surface, mais le genin remarqua que grâce à la technique et en prenant de grandes précautions, il pouvait presque annuler l’enfoncement. Pas après pas, minutes après minutes, il avança donc jusqu’au moment où il put enfin toucher le statut du bout des doigts. Se dégageant enfin de la vase, il jeta un coup d’œil à l’horizon distinguant les immenses silhouettes qui n’avait pas bougé de leur position.

Reprenant son souffle, il se prépara à reprendre le chemin inverse. Si la dépense constante de chakra de l’allègement était déjà fatigante, afin de se maintenir alors que la quantité de boue sur lui ne cessait d’augmenter le genin avait grandement dû augmenter le flot de chakra dans ses pieds. Cependant, à force d’effort, ce dernier commença à progresser de plus en plus vite se rapprochant inexorablement de l’arrivé finale. D’une main fatiguée, il saisit enfin la rive se hissant tant bien que mal hors de la boue. Allongé sur le dos, le corps lourd, il était soulagé d’avoir réussi le teste et ce demandait s’il allait enfin pouvoir rentrer chez lui.

Lorsque le rouleau frappa le sol à côté de sa tête, il se releva d’un bond quelque peu surpris. Jetant un coup d’œil intrigué au parchemin vieilli par le temps, il distingua une série d’empreintes côtes à côte.


À mon grand étonnement, tu as réussi le teste des éléphants et tu fais donc partie des nôtres ! Laisse ton empreinte et le pacte sera conclu !

Un pacte… Mého avait déjà pu voir le pacte des autours que possédait Tenzin. Au fond le genin avait s’était toujours demandé comment le chunin avait réussis à obtenir cette alliance et maintenant qu’il était dans la même situation, il espérait que le jonin n’avait pas eu à faire aux mêmes soucis que lui. Les pactes pouvaient être particulièrement utiles et l’offre des éléphants était particulièrement alléchante. Le genin avait cependant quelques doutes sur la proposition qu’il n’hésita pas à les transmettre. Eux qui semblaient avoir tant souffert, pourquoi ne pas simplement le renvoyer à lui, il ne les recroiserait probablement jamais et il pourrait continuer leur vie à l’écart des hommes.

Pour la première fois de la journée, Mého crut entendre Iyomaru et Tantoru emmètre un son qui aurait pu s’apparenter à un fou rire. Ils échangèrent alors un regard complice puis le roi des éléphants reprit la parole.

Tu poses bien trop de questions jeune ninja. Mais je vois que tu es vraiment quelqu’un de bon. Nous, les éléphants, obéissons à notre code, et ce, depuis des millénaires. Tu as passé le test de la boue, tu fais partie des nôtres et tu as donc un accès illimité à notre monde, tu comprends ce que je veux dire…

Le message était on ne peut plus claire et le genin inclina humblement la tête. Une petite incision dans sa main couverte de boue et voilà qu’il plaçait délicatement son empreinte dans un emplacement vide. Le rouleau se referma tout seul et disparu dans un petit nuage de fumée. Regardant les deux éléphants, ces derniers lui donnèrent leurs dernières instructions et Mého remercia tour à tour Tantoru et son frère.

Lorsqu’il réapparut enfin dans la plaine … l’énorme rocher était toujours là. L’histoire qu’il venait de vivre paraissait irréaliste et alors que le genin reprenait la route du petit village ou sont groupe était encore en halte, seul l’importante quantité de terre sur ses vêtements, témoignait encore de cette bien étrange histoire…
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284

Aventure en terre connue ! (Solo)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Tsuchi no Kuni, Pays de la Terre
Sauter vers: