Soutenez le forum !
1234
Partagez

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB]

Mukuro
Mukuro

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Dim 9 Fév 2020 - 18:39
Comme ce thé est délicieux ! Je bus une petite gorgée, dans cette tasse de porcelaine joliment décorée, avant de la reposée sur son assiette tout autant colorée. - Vous noterez la présence de rimes donnant cet air poétique au rp ♪

- Mmmmmh... Donc si je résume bien la mission, nous devons aller chercher un vieux débr... un petit vieux qui s'est perdu quelque part dans le désert alors qu'il étudiait des vieux débris du moyen âge... C'est bien ça ? Vous confirmez, la famille ?

- Ce n'est pas un vieux débris ! (Hey, vous venez de l'insulter vous-même ! Je me suis retenue moi !) C'est mon mari et le père de ces enfants ! Cela fait plusieurs semaines qu'il est parti et qu'il n'est pas revenu... Ce n'était encore jamais arrivé jusqu'à présent ! D'habitude il revient toujours au bout d'une semaine ou deux semaines grand max. Mais cela fait trois semaines et bientôt un mois que nous sommes complètement sans nouvelle de lui..

Mes enfants comme moi-même, nous nous inquiétons de ce qui aurait pu lui arriver... Je lui ai toujours dis d'arrêter ce métier, qu'il a des enfants qui ont besoin de lui, qu'il est désormais un père de famille et qu'il a bien d'autres responsabilités, autre que ce stupide métier d'archéologue ! Je l'ai toujours averti qu'il risque un jour d'y laisser sa vie ! Mais il ne m'a jamais écouté, et il continue encore et toujours de s'acharner sur son métier... Je...

Un père de famille incompris de sa famille, hein... Je lâchai un soupire. Je l'avais toujours dis, se marier c'est comme s'attacher un gros boulet au pied ! Impossible de bouger comme on le veut à cause du poids. Impossible également de coucher avec d'autres femme... On n’est plus plus maître de soi-même, on devient esclave de sa femme et de ses enfants ! J'ignore ce qui pouvait bien encourager un homme à se marier, le célibat ou les relations d'une nuit c'est ce qu'il y avait de mieux !

Enfin, l'homme n’était pas le seul à s'attacher un boulet au pied. La femme portait également un poids - celui de l'être cher. Et l'inquiétude dont elle nous faisait part en était la manifestation... Je l'observais, sans mot de plus, insensible à cette scène. J'étais une mercenaire payée pour son travail, pas une sainte qui venait réconforter un inconnu. Après avoir sécher ses quelques sanglots, elle nous tendit un petit sac contenant plusieurs effectifs qui appartenaient à son mari.

« Voici des objets que nous avons trouvé dans sa chambre : une carte de son trajet, un morceau de vêtement lui appartenant possédant son odeur, une boussole et une photo de lui. »

J'étirai un léger sourire. Une carte et une boussole, voilà qui allait être pratique pour retrouver notre homme.. Le seul élément qui n'avait rien à faire dans le lot, c'était le morceau de vêtement du père.. Nous n'avions pas d'animal au flaire développé à nos côtés, je me demandais à quoi il allait pouvoir servir.. A moins que...

« Shacho, vous êtes une habituée du désert... Je suis sûre que vous avez un flaire développé ! Allez, sentez-moi ce morceau de tissu et trouvez nous notre vieux shn-.. vieux papi ! » Dis-je tout en lui tendant le morceau de tissu.


Spoiler:
 


Dernière édition par Imai Nobume le Jeu 20 Fév 2020 - 19:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Mar 11 Fév 2020 - 20:37
-J'ai l'air d'un putain de clébard Nobume? Ne réponds pas, c'était pas une vraie question.

Dans des moments comme ça, elle regrettait de pas avoir un compagnon animal comme la pilleuse de tombe Midori et ses loups. Elle devait compter sur ses connaissances du désert, et visiblement elle n'était pas la seule à avoir péché par orgueil, si cet explorateur n'était pas revenu c'était que quelque chose avait mal tourné ou bien qu'il s'était donné une seconde vie loin de son actuel famille. Tout était possible mais au delà de cette recherche de VIP, c'était les recherches du bonhomme qui avait motivée Kuuli à prendre cette mission, il fallait s'agrandir. Il fallait des exploits, il fallait l'appuie d'une partie de la population. Rendre légitime leurs actions commençait dès maintenant, leurs rangs grossissaient. Et maintenant, maintenant groupuscule passait dans la partie probablement la plus dangereuse de sa courte existence, pour maintenir le groupe sur le long terme. Découvrir ce qu'il se cachait au delà des dunes, dans une région encore inconnue signifiait beaucoup. Il fallait être les premiers, partout, dans chaque domaine possible. La seconde place n'était jamais envisageable, sans prendre la peine de discuter avec la famille du disparu, Kuuli tira sa cape et intima à sa subalterne de la suivre, direction le désert et ses dangers. La boussole, la boussole serait la clef plus que la carte, et ainsi elles partirent toutes deux direction le désert. Alors oui il fallait l'avouer, c'est dans ces moments là que maîtriser le sable peut s'avérer être un atout considérable, notamment car au delà de connaître les frontières connues de Kaze comme sa poche, pouvoir fabriquer un abris dans n'importe quel situation vers l'or argenté est un avantage que peu peuvent se targuer de posséder dans cet environnement hostile.

-Si tu es fatiguée nous ferons une pause, je prendrai la première garde.

Toujours garder en tête que le désert est hostile, que les misérables pullulent et les charognards aussi, toujours suivre la direction de la boussole non seulement le soleil en se couchant ralentira la progression mais Kuuli n'aime guère perdre de temps. Même si il faut l'avouer faire une nuit blanche pour plonger tête baissée dans l'inconnue n'est pas forcément le plan idéal, et avec une dérangée comme Nobume ça peut très vite se transformer en colonie de vacances. C'est quand qu'on arrive? J'ai envie de faire pipi, on arrive bientôt? Un frisson parcours l'échine de la Protecteur du désert en pensant à ces questions sans fins et sans réponses, un aller retour à la limite mais la violence envers ses employés c'est pas fou quoi. Plainte du travail, prud'hom et compagnie non vraiment déjà qu'elle se paie pas si on pouvait éviter les frais inutiles. Ouvrant sa gourde, remplissant son gosier d'alcool et passant le reste à la mercenaire, Kuuli fronce les sourcils et observe avec les derniers rayons du soleil se couchant, la dernière position connue de l'homme sur sa carte. Elles sont sur le bon chemin, garder le cap est le plus complexe. Craquant une cigarette, la géante se retourne quelques instants vers son acolyte. Autour d'eux rodent déjà les premiers dangers, et elles ne sont pas encore arrivées dans la gueule du loup, un loup non vraiment en y repensant c'est vachement utile une meute dans des conditions pareils, l'odorat d'un canidé n'est pas vraiment comparable au sien. Elle n'est pas Nez de profession, plutôt tueur solitaire.

-Si il n'est pas vivant, ou si nous rencontrons un trop obstacle inutile de s'entêter. Découvrir ce qu'il l'a motivé à effectuer ses recherches est en revanche la priorité. Nous serons peut-être les premières à mettre les pieds dans l'inconnu, c'est excitant et probablement rentable mais aussi dangereux. Je te fais...étrangement confiance pour jauger la situation, et au fait je pense qu'on est suivis.

Histoire de mettre la bonne ambiance à son paroxysme dès le départ.
Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Mer 12 Fév 2020 - 12:42
Cette sensation de lourdeur dans l'atmosphère... Cette chaleur écrasante capable de faire fondre un cactus.. Comme tout cela me rendait nostalgique du passé ! À cette époque, je pouvais courir sous le soleil complètement à poil. Mais désormais, je me devais de porter un chapeau de paille comme Luffy... Malheureusement, je n'avais plus cette résistance au soleil... Et à côté, il y avait Kuuli grande amatrice du désert, infatigable, imperturbable, indestructible, Kuuuuli !

« Okay, je suis fatiguée » Dis-je aussitôt face à sa proposition de repos.

Lol. Habituée à mes blagues, elle me lâcha un vent et continua de marcher en tête. Comme quoi, elle semblait plus sérieuse que jamais. Pour ma part, je ne considérais pas ce travail différent d'un autre. Il me fallait juste l'accomplir et récolter le bulletin... Et je parlais bien du bulletin qu'allait me donner Kuuli car c'était elle ma commanditaire.

« Ce qu'il l'a motivé à effectuer ses recherches ? Ok, je mettrai la priorité là-dessus. »

C'était comme une chasse au trésor, légèrement plus dangereuse... Et le danger ne tarda pas à se montrer.

« En effet... »

Nous n'étions pas seul dans ce désert. Une situation plutôt atypique. Discrètement, j'effectuai un mudra sous ma cape et une vague de chakra parcourut les alentours. À ce même instant, ils sortirent de l'ombre et vinrent nous encercler. C'était une petite dizaine de dingos, animaux typiques du désert - et contrairement à leur nom qui rappelait les petits gâteaux de riz embrochés sur une brochettes, ils avaient tous une gueule de bête féroce prêt à nous bondir dessus...

« Il faut le bon côté des choses ! Il ya des gens perdu seul dans le désert et qui prit pour que quelqu'un vienne, nous on a même pas besoin de prier pour que toute une meute viennent nous encercler, haha ! ...Attention Shacho, ce ne sont pas des chiens lambdas, murmurai-je à ma supérieur.Ils possèdent chacun une réserve de chakra... »

Au top départ, ils nous sautèrent tous dessus, et ce n'était clairement pas pour une déclaration d'amour... Et encore, très peu pour moi l'amour avec ces bêtes ! J'empoignai la manche de mon sabre et je vins frapper le torse de l'animal pour le renvoyer en arrière avant d'éclater le suivant avec mon fourreau.. Ils étaient nombreux mais bien très puissant.

« Un message de bienvenu ? »

Ça en avait tout l'air ! Je dégainai mon sabre et tranchai cinq d'entre eux qui disparurent tous en un nuage de fumé. Puis, sereinement, je rengainai mon arme dans son fourreau avant de me retourner vers ma partenaire.

« On dirait que cette mission va être.. Du genre palpitante... Bon, on fait une pause ? »

Non, c'était sérieux. La nuit commençait à tomber et on avait effectué déjà pas mal de marche. Nous n'étions plus très loin de notre destination. Encore une demi-journée de marche et nous arrivions au village. Et puis, nous n'étions pas dans la précipitation, du moins je n'en voyais pas la nécessité. Soit le papy était mort, soit il était vivant et il pouvait bien survivre une demi-jour née de plus - tout comme ses recherches qui n'allaient pas se volatiliser... J'avais même l'impression qu'un fan de dingos les surveillait pour nous..

J'effectuai trois mudras et allumai un joli petit feu de camp, puis m'allongeai au sol et retira mon chapeau pour regarder le beau ciel étoilé.

« Du coup je vous laisse la première garde, réveillez moi quand vous voudriez changer. Ah, et évitez de me faire quoique ce soit de louche durant mon sommeil - et ce, même si l'ambiance et le sable s'y prêteraient à le faire ! »



Dernière édition par Imai Nobume le Jeu 20 Fév 2020 - 18:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Jeu 13 Fév 2020 - 20:01
Avancer.

Sans répit, vers l'inconnu et braver les dangers du désert. Se repaître des faibles, des misérables incapables de survivre par eux même. Mukuro avait le don d'amener la légèreté partout, dans chacune de ses phrases en arrière plan de l'insolence ou un trait d'humour, mais savoir faire la part des choses était ce qui intéressait le plus l'Asaara chez sa camarade. Guère besoin d'un troubadour en guise d'accompagnateur ou de recrue, non qu'importe les maux qui infectaient l'esprit de la mercenaire, tant qu'elle continuait de distinguer ses alliés et sa supérieur en l'occurrence, de ses adversaires tout allait pour le mieux. Encore plus quand Kuuli n'avait qu'à se contenter de tirer sur sa cigarette en observant l'élémentaliste user de ses aptitudes pour terrasser la moitié de leurs poursuivants aux allures de canidés, quelqu'un ou quelque chose avait poussé ces animaux à la faute et vu comment ils disparaissaient dans des nuages de fumés, le duo optait plus pour un shinobi. Mais ce n'était pas si rare, qu'au détour de la mauvaise dune l'on tomba sur des bandits avec assez de maîtrise du chakra pour se démerder, après tout la débrouille passait aussi par un apprentissage des arts shinobis, mais se contenter de figurant ne convenait pas à la brûlée. Et puis Mukuro lui avait volontairement laissée du travail, pour tester sa supérieur? Amusant, irritant dans une autre journée mais aujourd'hui alors qu'elles traversaient le pays en recherche d'informations et au moins d'un corps, en vie ou non, se dégourdir ne serait que bénéfique pour les deux femmes. Continuant d'avancer sans se préoccuper du reste de la meute courant à ses trousses, le sable se referma sur ses proies, se compressant dans le gémissement des chiens avant qu'ils ne disparaissent également.

-Quelqu'un nous piste, c'était probablement le cas depuis qu'on est parti de la maison du disparu. M'étonne pas, cet inconnu veut pas qu'on arrive ou qu'on découvre la suite. Un peu cliché mais à Kaze plus rien ne m'étonne.

Une pause? Après qu'elles étaient été attaquées? L'inconscience avait des limites, hochant la tête finissant sa gourde d'alcool bon marché, Kuuli attendit que sa comparse s'endorme pour d'un mouvement des mains faire bouger ce petit monde automatiquement. Le sable servant de lit rudimentaire à la mercenaire se mit à flotter légèrement au dessus du sol, Kuuli restait à pieds collant le feu au maximum contre l'endormie. Un feu était synonyme de proie facilement attaquable, rester en mouvement aiderait à disperser les traces et prendre de l'avance sur un éventuel poursuivant. Et puis après tout dormir ne servait pas à grand chose, on dormira quand on sera six pieds sous terre, avant et tant que le corps le permet toujours le pousser à ses limites. La nuit passe, la lune lentement cédant sa place à l'astre solaire, les premiers rayons illuminent le pays du vent, la fraicheur laisse de nouveau place à la chaleur. Et dès que c'possible, Kuuli éteint le feu tandis qu'à l'horizon, et bien que l'idée du mirage soit possible, elle devine les limites de ce qui pourrait bien être le microvillage. Ce qui veut dire que désormais c'est dans cette zone qu'elles doivent chercher des indices. Une main dans sa chevelure blanche, une autre contre le sable.

-On se disperse pas, mais on cherche des indices avant d'entrer au village, on se laisse une demi-journée. On ira dormir la bas pour la nuit, demain on sera parti au plus tard pour faire le chemin du retour.

Et en parlant, la géante blonde effectue des mudras basique pour se cloner. D'un mouvement de main elle expédie ses copies dans des zones adjacentes, la sensorialité est leur meilleur ami tout comme l'utilisation de tous leurs sens.
Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Jeu 13 Fév 2020 - 23:14
J'avais le sommeil léger. Dés la seconde où le sable se souleva du sol pour flotter dans les airs, je repris déjà entièrement conscience.

« À vouloir aller trop vite vous allez finir par oublier des choses. La surcharge est mauvaise pour le corps ! Il y a une étude qui montre que l'on doit dormir au moins six heures par nuit si on ne veux pas perdre nos capacités cognitives. À ce rythme, avant même d'arriver sur la scène internationale avec votre clan, vous serez déjà sénile.. » Dis-je les yeux fermés.

Certes, on dormira tous une fois six pieds sous terre. Mais si on ne prenait pas le temps de dormir avant, on risquait d'arriver six pieds terre bien plus vite que prévu.

« Enfin, cela relève de votre choix. On est maître de son propre mode de vie. Je vous laisse continuer de marcher et si vous voulez changer dites le moi - mais je ne vous porterai pas. »

Je me retournai sur le sable et continuai ma sieste, éteignant le feu par la même occasion. Lorsque le soleil se leva on était déjà arrivé sur place. Cette impression, c'était comme prendre un train de nuit et où le lendemain matin, lorsque l'on ouvrait les yeux, on était arrivé à destination. J'étirai mes bras en l'air et me dégourdis les jambes. À côté, je voyais déjà la jeune femme se mettre en marche pour chercher des indices.

« Ça marche, une demi-journée. » Dis-je cigarette entre les lèvres.

Quelque part, dis comme ça, une demi-journée, ça paraissait même long. Mais c'était ce qu'il y avait de mieux pour ne rien louper. Je m'éloignai de la jeune femme pour aller analyser les alentours. J'utilisai mes capacités en sensorialité pour récolter autant d'informations que possible. On pouvait remarquer par endroit que le sable était différent des autres - non pas à cause de sa couleur, mais parce qu'il semblait à avoir été 'touché' par du chakra. Un peu comme quand Shacho faisait des château de sable avec son don clanique.. Et à d'autres endroits on remarquait également une légère humidité.. Il n'y avait pas de doutes possibles, des shinobis étaient passés par ce village récemment et peut-être même qu'ils étaient encore -notamment ce manieur de dingos...

L'heure tournait vite, une demi journée s'était déjà écoulée. Je retournai au point de rendez-vous et je transmis à ma supérieur toutes les informations récoltées.

« J'pense qu'il est fort probable que notre fanatique de dingos ait rencontré notre papi pour ses recherches.. Si nous parvenons à remonter à notre fanatique de dingos, on devrait également parvenir à découvrir ce qui est arrivé à notre papi ainsi que le contenu même de ses recherches... C'est ce qui vous intéresse, pas vrai ? Entrons dans le village, en demandant aux villageois on devrait récolter davantage d'informations. »

J'attendis son approbation pour entamer le pas vers l'intérieur du micro village. Enfin, micro c'était vraiment micro. Il y avait juste une auberge avec à peine une petite dizaine de maison et magasin commerçants.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Dim 16 Fév 2020 - 15:06
-On a déjà un médecin dans le groupe, et tant qu'il m'a pas dit la même chose. Contente toi de roupiller, je t'ai pas encore payée pour te soucier de ma santé. Je suis maître de mon destin, tu es employée du mien pour le moment. Et j'ai jamais vu un âne porter un guépard, et ça veut pas dire que je suis lourde! Simplement de corpulence différente.

Kuuli voyait déjà venir, les remarques et les piques de sa camarade. Mais après tout il fallait passer le temps, pendant cette traversée du désert au sens littéral du terme. Ils n'étaient pas un peuple fuyant l'oppression, mais les dunes réservaient des mauvaises surprises aux visiteurs inexpérimentés. Tirer un boulot qui parlait, n'était pas plus dérangeant que de pas dormir, l'alcool tenait la fatigue loin des muscles de l'Asaara, et l'adrénaline montant également. Craquant ses articulations des mains à sa nuque, la native de Kaze observa les alentours une cigarette toujours en bouche. A l'horizon rien, hormis la chaleur déformant le décors, mais les quelques habitations devant les deux femmes n'étaient pas l'oeuvre d'un mirage, aucune illusion. Mais la certitude que le disparu avait mit le nez dans quelque chose de plus grand que sa personne, à se frotter à plus fort que ce soit on finissait par en payer le prix. Sifflotant un air de son enfance, levant les bras vers le ciel tandis que ses copies s'accroupissaient en direction du sable non pas pour prier mais pour sonder leurs zones respectives. Kuuli s'avançait laissant ses clones faire le travail pour elle, quelque chose clochait. Si les dingos étaient déjà à leurs traces en quittant la maison de l'explorateur, c'était que l'inconnu, ce shinobi avait des informations à leurs sujets. Venaient-elles de rentrer dans un piège à leurs tours? Se cramer les neurones ne résoudraient rien, pourquoi avait-elle l'impression d'être sur les traces d'un impur? Comme si il avait mérité son quelconque sort. Crachant au sol, elle attendit le rapport de ses copies, confirmant les doutes restants. Un secret qu'elle ne partagerait pas à sa comparse, un frisson parcouru son échine et une grimace mauvaise se dessina sur son visage, alors c'était comme ça qu'ils voulaient la jouer?

-Je pense que nous sommes en effet proche de la vérité, mais également très loin. Tu trouves pas ça étrange? Qu'on soit pisté dès notre départ de sa maison? Comment notre shinobi poursuivant aurait pu être au courant? Deux choses l'une, soit nous sommes suivis dès qu'on a parlé à sa famille, soit nous sommes sur une autre piste qui nous mènera, je crois, que vers des ennuis. Nous n'aurons peut-être même pas à attendre demain matin, ils se sont rencontrés ici mais il n'y a aucune aucune trace de passages. Une seule signature chakratique, nous n'allons pas entrer par la grande porte Mukuro. Nous allons infiltrer ce villages d'impies, et nous fixer une bonne fois pour toute sur cette affaire.

Claquant des doigts, ses clones filèrent aux alentours des habitations, restant à bonne distance, le soleil dans le dos, se cachant derrières le sable et les dunes naturels. Suivant son instinct et sa théorie, Kuuli invita sa comparse à la suivre, derrière ces signes d'humanité se trouvait l'inconnu. Elles reviendraient un autre jour pour ça, pour l'heure faire la lumière sur cette zone d'ombre était la priorité. Avançant en se baissant, Kuuli activa une technique basique de sensorialité pour brouiller sa signature chakratique, si Mukuro devait être éventuellement détectée avoir l'avantage du nombre était toujours bon à prendre. Plus proche, toujours plus proche quitte à frôler de foutre en l'air l'effet de surprises. En étant désormais à bonne distance, les deux membres de l'organisation pouvaient apercevoir des tentes rudimentaires, mais aucune trace de vie dans ce micro-campement, un puis creusé à la va vite trônant au milieu du campement et une demi-douzaine de tentes disposés en cercle autour. En écrasant sa cigarette, et jetant un coup d'oeil à ses copies, Kuuli se retourna vers Mukuro.

-On va attendre, je ne peux pas détecter de présence au risque de révéler la mienne, il y a alors deux options. Soit notre bel inconnu se montre avec sa meute en revenant au campement, soit il n'a aucun rapport avec et je fais fausse route. Dans tous les cas, si besoin on cogne d'abord et on pose les questions ensuite.

Qu'importe l'identité de leur poursuivant, il n'en sortirait pas indemne. Quiconque s'en prenait à une représentante de la nouvelle force de Kaze en subirait les conséquences, le clan, la nationalité, la force n'y changeraient rien. Aujourd'hui marquait un de leurs premiers coups, demain serait l'avènement de leurs puissances.
Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Dim 16 Fév 2020 - 15:52
Proche de la vérité, mais également très loin » expliquait la jeune femme. Cette dernière semblait fort suspicieuse, je me demandais ce qu'elle avait découvert...

« Comment notre shinobi poursuivant aurait pu être au courant ? En plaçant des écouteurs dans la maison du vieux ? »

Chose qui me paraissait entièrement faisable pour un shinobi, et bien évidemment, par écouteur, je faisais référence à ses chiens. Ces derniers étaient dotés de capacités en dissimulation, ils pouvaient très bien se cacher dans l'ombre et masquer leur présence pour observer qui allaient entrer en contact avec la famille. Mais à mesure que la jeune femme déroulait ses suspicions je commençais à voir où elle voulait en venir...

Enfin, toutes ces suppositions ne seront confirmées qu'une fois face à la vérité - pour cela, il fallait rencontrer le dresseur de dingos, le personnage mystérieux de l'histoire et qui nous avait accompagné tout le long de notre voyage. Calmement, je la suivis jusqu'à l'intérieur du village depuis la porte arrière - village qui était plus exactement un regroupement de tentes...

Je sentis le chakra du chef s'éteindre à côté de moi. Pour ma part, je lançai, au contraire, une détection de chakra pour voir ce qui se trouvait aux alentours. Je remarquai que toutes les tentes étaient peuplées, mais aucun mouvement ne semblait s'émaner de celles-ci. Tout semblait étrangement calme, au point d'en devenir légèrement.. Glauque.

Il nous fallut attendre un long moment avant que je ne commence à sentir la présence d'un chakra se rapprocher de nous. Il s'agissait donc de la première option.

« Ils.. Non, il arrive. Accompagné de sa meute qui mène les devants. On fait comme on a dit ? On cogne puis on pose les questions après. Je me charge des sacs à puce et vous du maître.. Il se situe à deux heure à l'est, derrière le cactus. Comme vous avez votre chakra brouillé il a moins de chances de vous repérer. »

J'attendais une approbation de sa part.



Dernière édition par Imai Nobume le Jeu 20 Fév 2020 - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Mer 19 Fév 2020 - 20:35
Le dénouement final? Probablement pas encore, néanmoins une amorce de réponse quand aux interrogations de la femme et de son acolyte. Cette histoire, et les premiers rebondissements ne pouvaient conduire qu’à une seule issue. Logiquement vu le temperaments des deux shinobis il n’y aurait guère de merci ou de pitié. Dissimuler par sa technique, Kuuli ordonna à sa subalterne de se mettre en position. Attendre le dernier moment pour sortir de sa cachette était là meilleur option disponible, ne brillant pas spécialement encore par sa force et sa puissance il fallait compenser avec ses neurones. Planquer c’était peut être l’apanage des lâches et des faibles mais au fond qu’importe. Elles n’affrontaient pas n’importe qui, et sa véritable identité serait bientôt révélé. D’un signe de la main en fermant son poing, les deux copies de la femme du désert se mirent en embuscade derrière des dunes, un demi arc de cercle si on pouvait le tracer se formant autour de la cible. Cette dernière avançait sans se presser et visiblement sans ses invocations, mais Mukuro avait pourtant dit que sa meute le précédait, un instant de silence et de tension. L’adrénaline qui monte, les muscles qui se contractent. Souvent l’action ne durait qu’un infime moment, tout le reste c’était pour combler et y arriver. Pourtant lorsque les dunes se mirent à exploser, le temps sembla s’arrêter. Observant la scène en reculant, Kuuli commit sa première erreur. Les dunes révélaient la meute, les canidés filets de baves et les dents, la gueule ouverte de manière menaçante et linvocateur hors de son champs de vision. Un jurons plus tard et l’Asaara se dressait pleinement délaissant la dissimulation pour le combat, craquant ses articulations son orgueil lui coûta son souffle.

-Mukuro coince moi ce salopard! Je le veux vivant!

Et la seconde d’après se retrouver soudainement propulsé contre le sable chaud, une mâchoire à l’haleine empestant la charogne au dessus de son visage, un bras entre la mort et la vie. Et puis sur ses jambes un autre de ces saloperies enragé pour lui déchiqueter la chair. Non aps aujourd’hui ni demain, se battre ou mourir en ne comptant sur personne. Elle disparaît dans le sable, échappant à leurs griffes pour sortir derrière eux. Le sang coule légèrement sur le sol à la couleur or, les pupilles qui rétrécissent et la violence libérant tout le stress accumulé. D’une main elle manipule les dunes et le décors, renvoyant ces cabots au diable avant de se retourner vers le reste de la meute et de chercher sa comparse et l’adversaire principal. Kuuli siffle, et ses clones surgissent de derrière les dunes. Et désormais le combat s’équilibre, mais l’original ne reste pas ici. Visualisant Mukuro et l’inconnu elle se précipite sur lui, visant son flanc pour épauler la mercenaire. Ensemble, en tant qu’alliées et partenaires elles parviendront à tout surmonter. L’union fait la force, une tentative d’emprise sur les jambes du shinobi ennemi. Mukuro étant probablement plus apte à manipuler les éléments que Kuuli le sien, il le fallait vivant et c’était bien ça qui inquiétait la native du pays du vent plus que son propre état. Désormais elle en était convaincue elles avaient sous les yeux le disparu et l’assaillant, le souffle saccadé et le soleil tapant alors que le combat faisait rage. Quel ironie, et dire que dans son manoir attendait un bain froid pour faire baisser l’atmosphère, la voici sous la chaleur à combattre celui qu’elles avaient étés envoyés sauver. Il y avait forcément une raison et perdue dans ses pensées, Kuuli se jeta de justesse sur son flanc droit, la haine reprenant sa place dans son regard. Finalement elle aimait autant être ici à reprendre du poils de la bête. Une explosion derrière et du sable tombant, une copie qui disparaît pour le double de canidés, le temps presse et la patience s’amenuise. Un rapide regard à sa camarade, le sable prend la forme d’une énorme masse au dessus du misérable, s’abattant dessus. Vivant mais pas indemne après tout elles le ramèneront plus.

-Maintenant ou jamais Mukuro


***
C’est finit, le combat s’achève et la fatigue commence à prendre le dessus. Crachant au sol un léger filet de bile et de sang, Kuuli s’approche au dessus du maître dingos, elle peut enfin afficher un sourire. Se laissant tomber sur le sable en se grattant crâne c’est l’orgueil qui reprend le dessus, guère besoin de poser des questions. Le clone encore debout est déjà partie vérifier les tentes grâce au signalement de Mukuro, des etres humains mais brisés et tétanisés par visiblement un traitement brutal et spartiate. Des pioches, des pelles et des chaînes le parfait attirail de l’archéologue fou. Et maintenant que les pièces commencent à se rassembler cet étrange puzzle fait sens. Un disparu qui ne l’est pas, qui feint sa mort pour pouvoir se concentrer sur un savoir l’ayant corrompu. Que se cache il donc au delà des frontières connues de cette zone? Les symboles du carnet les mots qu’il balbutie et que fait vite taire la géante de sable, continuent d’élever les soupçons sur ce que renferme cette région du pays du vent. Lasse, et haussant les épaules elle se lève pour observer Mukuro.

-On a ce qu’on voulait. Je propose qu’on laisse tout comme ça, c’était pas inclus dans l’ordre de mission je me trompe ?

Conscience ou non il en était ainsi, le plus fort dictait les lois sur l’autre. Comme l’avait fait cet homme sur ces innocents. Utilisant sa meute pour les terrifier et forcer un chantier insensé.
Revenir en haut Aller en bas
Mukuro
Mukuro

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Mer 19 Fév 2020 - 23:27
Changement de rôle je suppose ? Notre bonhomme nous avait senti venir. Je laissai la jeune femme aux cheveux blonds derrière moi pour m'empresser d'aller retrouver notre cible. J'effectuai un mudra, accentuant ma sensorialité de sorte à déterminer avec plus de précision la position de mon adversaire. Il était hors de question de le laisser filer - ordre du chef.

Lorsque j'aperçus son ombre dans le sable, j'envoyai immédiatement plusieurs lames de vent dans sa direction pour le débusquer. Cependant, à ma grande surprise, à l'instant où il se retourna, je découvris un visage tout à fait différent de celui auquel je m'attendais.

« Oh ? Mais n'est-ce pas une tête familière que je vois là ? »

Oui. C'était l'homme que nous recherchions, le mari de cette femme et le père de ces enfants. Qui aurait cru qu'il serait le dompteur de ces dingos ? La suite des évènements prenait une tournure plutôt étrange et des plus inattendues..

J'entendis Shacho me crier de le garder en vie. Alors que le petit bonhomme tenta de prendre la fuite, j'enchainai une série de mudras et lui envoya deux décharges électriques en direction de ses jambes.

« Désolé, mais ma cheffe te veut vivant. Je ne peux pas te laisser partir. »

Cependant.. Je le vis étirer un léger sourire et au même moment, une partie de la population cachée dans les tentes sortie pour lui venir en aide. Prise par surprise, je me pris de vilain coups de râteau en pleine figure. Je parvins à en repousser plusieurs, mais d'autres revenaient à l'assaut.

En réalité, je me retenais d'utiliser ma foudre. Cela m'avait l'air d'une population lambda avec plus d'innocents que de méchants. Puis, sans compter sur le fait que Shacho était aux environs.. Je n'avais pas d'autre choix de venir au corps-à-corps, donnant coup pour coup et de les renvoyer les uns sur les autres avec tout ce que j'avais dans le ventre en alternant vent et foudre.

À cause de cela, notre bonhomme manqua de peu de prendre la fuite, mais ma coéquipière parvint à lui assomer un coup dans le flan juste avant. Je lui renvoyai un regard, puis, effectuant une série de mudras tant bien que mal, je posai ma main au sol et j'envoyai une grosse décharge électrique qui parcourut tout le sol jusqu'à notre cible. Ce dernier s'était formé une armure, mais face aux effets de nos attaques combinées et surtout de ma foudre, celle-ci se brisa en mille morceaux et il tomba au sol.

Cette dernière attaque semblait avoir également calmé mes propres assaillants qui perdirent toute motivation au combat. En effet, ces derniers semblaient avoir été forcés par le vieil homme. Et cette supposition se confirma. Le clone de Kuuli découvrit dans les tantes une population apeurée. Je lâchai un bruyant soupire - signe d'un certain agacement.

« Dégage. »

Je poussai l'habitant des tentes d'un revers de la main pour aller rejoindre la jeune femme sous la tente de notre archéologue pour voir le contenu de ses recherches. Maintenant que tout était terminé et que la vérité était juste sous nos yeux, je regagnai un air détendu. À la vue de ses multiples cartes et notes, ce dernier semblait avoir découvert quelque chose d'impressionnant - bien que je ne comprenais pas un mot de ce qu'il y avait d'écrit.

« Oy oy, c'est quoi comme langage ça ? Du dothraki ? Le pays du vent aurait inventé une nouvelle langue ? ..Non, ses recherches ne sont pas inclus dans l'ordre de mission. On doit juste donner une réponse à la famille et aux autorités ! » Dis-je avec un sourire.

À elle de décider ce qu'elle voulait dire à la famille... S'il n'y avait plus rien d'autre à faire, nous allions pouvoir entamer le chemin du retour.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Dim 23 Fév 2020 - 11:00
-Je prend tout, ses recherches, ses notes et observations. Nous reviendrons à la prochaine lune, ou celle d'après et cette fois ci plus nombreuses. Laissons et ses misérables otages à leurs sorts, le désert s'occupera d'eux. Les méritants rentreront chez eux, c'est le début de quelque chose de grand Mort. Tout s'accélère, je le sens, je sens l'adrénaline monter et nous serons à la pointe de la tempête de sable approchante non. Nous serons la tempête, et chacun des gueux vivant dans ce maudit pays nous obéira.

Un mauvais rictus sur son visage balafré, aider son prochain n'était pas dans ses habitudes ni nouvelles résolutions. Chacun sa merde, de manière vulgaire, elles avaient tant à faire. Entourer de ses cavaliers, faire dans l'humanitaire viendrait probablement en dernier et encore que, encore que dans ce monde ou la vie s’achetait pour une poignée de Ryos, guère besoin d'être altruiste. Claquant des doigts, son clone restant prit les devants en disparaissant à l'horizon vers la maison familiale de celui qui rampait en balbutiant, pitoyable. Ne jamais finir ainsi, ne jamais laisser les ambitions prendre possession physique de son meilleur outils. Son esprit, son cerveau n'étaient pas particulièrement sains mais, mais la folie lancinante s'opposait à sa détermination et son réalisme naturel. Cet homme laissait la théorie prendre le pas sur sa réalité, Kuuli ramènerait des camarades, des ressources et percerait ce mystère. Invitant Mukuro son acolyte, à la suivre, Kuuli s'élança en direction de son manoir, sa bâtisse serait bientôt si le destin lui souriait du passé. Il y avait bon espoirs que les frontières encore inexplorés ne relèvent la prochaine pierre angulaire de sa carrière, et en tirant sur son cône de nicotine, la native du pays du vent ne jeta aucun regard en arrière. Elles étaient venus, avaient vaincus et repartaient sans prendre le soin de fouiller plus que ça la zone, non pas par pêché d'orgueil mais parce que le principal étaient entre leurs mains. La famille serait informé de la mort du regretté explorateur, un bout de tissu ensanglanté en guise de preuve et ils devraient s'en contenter. Le soleil dans le dos, les deux figures du groupuscule disparurent bientôt comme des mirages à l'horizon. Le vieillard lui continuait de sombrer dans la folie.

Jusqu'à ce qu'un coup net lui arrache la carotide, étalant son sang sur le sable brûlant, le sable réclamait son du et son sacrifié. Lui qui avait osé tenter de découvrir ce que les impies et les impurs ne pourraient jamais voir, lui qui avait presque réussi serait maintenant offert aux dunes en guise d'exemple. Comme des charognards, les milliards de grains de sables nettoieraient chaque partie de son corps de la chair, des muscles, ne laissant derrière que des os rejoignant le monticule enfouis par le temps et le vent. La figure à l'origine de ce meurtre observa le spectacle en restant dans la pénombre d'une ouverture dans une cavité sableuse, il suffit ensuite d'effrayer les anciens prisonniers et les envoyer sur le chemin de leurs villages. Les innocents méritaient un semblant de clémence, cette journée avait faillit tourner au désastre pour lui et les siens. Et cette femme avec son acolyte ne signifiaient rien de forcément bon pour les secrets qu'ils gardaient. Demain, demain serait un autre jour.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB] Empty
Ven 27 Mar 2020 - 21:32
La mission vire au carnage alors que vous n’hésitez pas à abattre l’archéologue de sang-froid pour extraire de son corps encore chaud, moults documents écrits qui vous l’espérez, pourraient vous renseigner sur une zone encore inconnue de l’homme à ce jour, en plein cœur du Désert Aride. Un lieu dont vous soupçonnez l’existence et dont le nom résonne peut-être dans votre esprit, mais plus encore, un tintement familier parmi les traces écrites attire votre attention: le nom d’un trésor, non, d’une légende si chimérique que les gens en vont jusqu’à se moquer des chercheurs osant ne serait-ce que supputer son existence. Peut-être était-ce pour cette raison que votre homme n’osait annoncer à sa famille l’objectif de sa quête: sa honte d’être pris pour un fou, d’être à la recherche du fameux “Oasis au Trésor” qui stimule l'imaginaire de beaucoup d'explorateurs à Kaze. Un nom qui vous est peut-être familier, mais qui éveille en vous la satisfaction que cette mission n’était peut-être pas une perte de temps après tout et que votre opportunisme, aussi cruel soit-il, a porté ses fruits.

Le Saphir Perdu des Rois.

Le nom d'un trésor aussi étrange qu’insolite, mais qui pourrait vous ouvrir certaines portes dans votre quête de l’inconnu. Certaines personnes au bras long sauraient sûrement vous orienter vers des experts afin de faciliter votre recherche, or accepter de faire confiance, c'est aussi divulguer des informations...


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Chercher un grain de sable dans le désert [MLB]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: