Soutenez le forum !
1234
Partagez

Mesdames les brebis (Nobume)

Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Mar 11 Fév 2020 - 3:34
☽ ☾


Face à face avec un fantôme de son passé, Ko souriait derrière son masque. Ah, cette charmante gamine n’avait pas énormément changer. Son apparence avait mûrit pour former une sublime jeune femme, mais son regard était identique à son enveloppe précédente. Cachée sous un accoutrement lugubre, la médecin ne pouvait pas être reconnue. À son dernier souvenir, son interlocutrice ne connaissait pas son prénom, l’appelant par tous les noms possibles, sauf le bon. C’était un souvenir amusant, mais aucun rire se fit entendre. Elle tentait de se remémorer les fragments du passé, mais la situation actuelle ne lui laissait pas le temps de réfléchir très longtemps.

« Je suis médecin. Vous pouvez m'appeler Ko. »

Elle s’inclinait doucement face à son interlocutrice, ne s’attendant pas à une copie de son geste. Elle se questionnait sur le caractère de celle-ci. À la vue de son physique et de sa tenue vestimentaire très provocatrice, elle se doutait peu d’une grande évolution. Tête en l’air, bruyante, osée, elle s’imaginait une personnalité flamboyante. Digne de sa capacité, si elle ne se trompait pas. Ah, cette vieille journée avait été très perturbante. Ko se souvenait avoir retourner à son village en pleurant dans un silence complet. Après le passage de l’adrénaline, son corps n’avait pas résister à sa honte.

« Le Yuukan est vaste, mais parfois il est petit, n’est-ce pas ? »

La médecin testait le terrain pour savoir si son interlocutrice se souvenait peut-être de sa personne, mais bien sûr, il ne fallait pas s’attendre à un miracle. Combien d’années s’étaient écoulées… beaucoup trop.


☽ ☾


Dernière édition par Ko le Mer 12 Fév 2020 - 21:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Mar 11 Fév 2020 - 13:54
« Le Yuukan est petit... Non, je dirais qu'il est plutôt grand. Je voyage depuis plusieurs années à travers le Yuukan et c'est la première fois que je rencontre un zygoto qui se dit médecin avec un masque aussi glauque »

En toute franchise, je demeurais un brin perplexe face à ce qu'elle venait d'annoncer... Au vu de son allure, j'aurais d'avantage parié sur quelque chose comme.. un nécromancien.

« On dit que l'habit fais le moine... T'es sûre de ne pas t'être trompée de métier ? Genre, nécromancienne ? Docteur et nécromancien, ce n'est pas la même chose... Certes, ils ramènent tous les deux les soldats d'entre les morts, mais ils n'ont pas la même vocation. L'un nous sauve avant que l'on mort, l'autre nous sauve après que l'on mort. Vous ne seriez pas plutôt de la deuxième catégorie ? »

En effet, elle avait plus l'air d'être une faucheuse qui tuait les gens avec un grand sourire aux lèvres caché derrière son masque qu'un saint esprit qui sauvait des vies. Enfin, je n'allais pas me plaindre. C'était bien mieux un médecin qu'un nécromancien. Je préférais bien plus me faire soigner avant de mourir que mourir pour me faire soigner... Encore, restait-il à voir ses compétences en médecine. Mais si son masque résultait de ses pratiques, on était tous foutu. Nous allions tous ressortir défiguré de nos visites médicales..

« Tu as fait PACES ? Laquelle ? Paris ? Bordeau ? Toulouse ? Nantes ? C'est quoi ta spécialité ? Je ne sais pas ce qui se cache derrière ton masque, mais si même la chirurgie esthétique ne peut sauver.. Il vaut peut-être mieux pour toi de faire attention à ce que tu touches avec ton scalpel.. »


Je marquai une pause.

« Enfin bref, ce n'est pas moi qui décide. Si Shacho t'as ramené ici, alors elle doit avoir ses raisons.. Mais faut dire qu'elle a un sacré flair cette femme pour trouver des objets non identifié aussi glauque.. Bref ! Bref! Mercenaire engagée et payée par Kuuli, tu peux m'appeler Mukuro. Qu'est-ce que tu aimerais boire ? Thé ? Café ? Ou encore drogue et poison ? »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Mer 12 Fév 2020 - 21:05
☽ ☾


Identique à sa jeunesse. Ko retenait un ricanement. Les paroles lui remémoraient un vif souvenir qui continuait à la hanter dans les nuits les plus sombres. Son regard se déposa un instant sur ses paumes, celles qui avaient réussi à trancher les yeux d’un homme à l’aide d’un chakra aiguisé. Cette force n’avait pas été utilisée de façon régulière suite à cet enlèvement. Ses mains devaient servir à soigner, non à blesser.

« Les coquilles sans chaleur ne sont pas dans mon domaine de maîtrise. Ma mission est de protéger tous les cours qui méritent une seconde chance. La mort et moi sommes deux personnages très différents. »

Son apparence n’attirait jamais confiance, et elle le savait, malheureusement. Ce n’était pas un plaisir de se vêtir d’une telle manière, mais pour protéger son identité et son bien, elle optait pour un costume qui éloignerait les rencontres. Les regards curieux jouaient toujours autour de sa présence, ainsi que les commentaires déplacés, mais la médecin ne se souciait pas des mauvaises langues. Cette Mukuro n’était pas différente des autres sur ce point, au final. D’ailleurs, elle notait ce surnom plutôt agréable sur sa langue. Elle le murmurait sans parler, juste pour tester le goût de cette nouvelle saveur.

La mercenaire lui lançait des ouvertures de sujets, et des mots que Ko ne comprenait pas. Paris? Bordeau? Cela ne résonnait rien dans sa mémoire, alors elle inclinait légèrement sa tête comme un chien intrigué. Elle considérait sa beauté digne de son âme : belle et pure. Ko ne ressentait jamais un dégoût en se regardant dans une glace. Il était rare pour elle de se contempler, mais elle connaissait ses traits et ses courbes, elle s’appréciait à sa juste valeur. Ce n’était pas grave si les autres ne voyaient pas son physique.

« Enchantée, Mukuro. Une mercenaire est utile dans un tel groupe, et qui possède le don du feu, un réel atout. Je ne bois pas et ne mange pas, merci. »

Elle préférait s’alimenter dans un coin privé. Elle ne pouvait pas totalement faire confiance à ce groupe, bien qu’elle souhaitait offrir sa gentillesse à tout le monde. Il était préférable de laisser le sablier tourner quelques fois avant d’abandonner quelques couches. Dans l’absolu, Ko ne se voyait pas retirer son masque, même dans un avenir lointain. Comme marqué plus haut, le don du feu était une référence à la capacité de Mukuro. Ko se souvenait des flammes, c’est un art fascinant, mais dangereux. Contrairement à l’utilisation de la terre qui est beaucoup plus doux.

« Une poignée de mercenaires sont fidèles à leurs contrats et à leur routine, quelle est la raison qui a guidé un oiseau noir à rejoindre un nid qui n’est pas le sien? »

Après tout, ce n’était pas un travail solitaire.



☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Mer 12 Fév 2020 - 22:43
« La mort et toi êtes deux personnes différentes.. Et pourtant, vous sur le point de fusionner ensemble au niveau de l'apparence.. »

Son cas me faisait penser aux personnes qui n'avaient pas de sexe, qui étaient à mi-chemin entre homme et femme. C'était vraiment quelque chose d'étrange, comme si c'était amusant de faire devenir aux autres s'ils étaient un homme ou une femme - un genre de quizz. "Bonjour, vous êtes.. un homme ?" "Non, une femme." "Ah.." Et après ils se vexaient... Tu m'étonnes ! En même temps, pourquoi mettre quelque chose qui semait à ce point le doute ?

Je lâchai un soupire.

« Et sinon, tu ne bois pas, tu ne manges pas.. T'es un robot ou quoi ? Si tu veux j'ai peut-être de l'huile qui trainerait quelque part dans le coin, dis-je tout en commençant à regarder autour de moi... Ou à moins que ce ne soit parce que tu ne fais pas confiance à ce que je pourrais te servir...? Enfin, c'est comme tu veux. »

J'étirai un léger sourire avant de me réinstaller dans le canapé et allumer une cigarette.

« Je demeure fidèle à mes contrats et à ma routine. Suna no Fukoku-sha est juste un contrat parmi d'autres. Enfin, sans doute un contrat qui dure légèrement plus longtemps qu'une simple mission... Mais c'est d'autant plus mieux payé, et puis.. Kaze est aussi mon nid. »

J'étirai un léger sourire tout expirant un nuage de fumé que je laissai monter vers le plafond.

« Mais dis-moi.. On s'est déjà rencontré.. Phô ? Tu sembles en savoir des choses sur moi - comme le fait que j'utilise du feu par exemple... Je n'ai pas effectué de démonstration devant toi, il me semble.. Et tu me parles du monde qui te parait petit.. Se serait-on déjà rencontré ? »

Je plongeai mon regard dans le sien. Bien qu'il était caché derrière son masque, je savais qu'il était là et que je ne parlais dans le vide. Elle était une source de chakra, une source pas différente des autres, qui brûlait et qui était vivante.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Dim 23 Fév 2020 - 6:19
☽ ☾


« Je me nourris seule, dans une intimité complète. »

Elle comprenait que ce concept ne plaisait pas aux autres. Il est difficile de côtoyer une personne qui n’a pas d’identité propre, cela entraîne des questionnements inutiles et une obsession malsaine. Ko se demandait si un retour à sa vieille routine serait plus favorable que ce groupe. La cigarette attira son œil de médecin. Sa gorge se noua, et un faible rictus s’activa. Fumer n’était pas bien le corps, même si l’action soulageait l’esprit. Qui était-elle pour porter une telle remarque.

« Il est vrai que cette mission est alléchante pour sa richesse, mais les chances d’échouer sont hautes. Si je meurs, je t’offre ma part du contrat. L’argent ne représente rien à mes yeux. »

Vivre dans un coin perdu du désert, n’incitait pas aux dépenses folles. Le strict minimum régnait.

« Tu possèdes déjà la réponse à ta question. »

Ko recula de quelques pas pour s’installer au sofa face à la mercenaire. Elle semblait flotter, jusqu’à ce que sa position remonte sa tenue, prouvant l’existence de ses pieds.

« Je ne connais pas ton passé, ni ton présent, et certainement pas ton futur, mais, je connais quelques heures de ta vie. Tu n’as pas changé, il est facile de t’identifier, contrairement à moi. Même si je retirais mon masque, mes traits ne sonneraient aucune cloche dans ta mémoire, je présume. Ton corps était abîmé, entouré d’hommes et j’étais cachée dans un buisson. Ce peu d’informations devrait être nécessaire pour te remémorer ce souvenir. »


☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Dim 23 Fév 2020 - 11:04
« Dans ce cas je peux te tuer directement pour récupérer ta part du contrat ? Demandai-je avec un air innocent avant de reprendre d'un ton plus sérieux. T'sais, ce genre de chose n'est pas à dire devant une mercenaire. Je pourrais te laisser mourir à la moindre occasion pour récupérer ton argent. Pour toi ça ne représente rien, mais d'autres sont prêt à tuer pour ça. »

Bien que je ne le ferai pas.. Sauf si une bonne occasion ne présentait à mes yeux, peut-être.

Suite à dernière réponse, mes yeux s'écarquillèrent sous l'effet de la surprise, bouche béante devant ce qu'elle venait de dire. Maintenant j'en avais la certitude que c'était elle.

« Mon corps était abimé et j'étais entouré d'hommes ? Pendant que toi tu étais cachée dans un buisson ? Ne me dis pas que.. Tu m'as espionné entrain de faire pluf pluf avec des hommes depuis l'ombre d'un buisson ? Aaah ! Espèce de perverse ! Il y a des choses que l'on a pas le droit de regarder ! Retire ça de ta mémoire ! » Dis-je d'une voix aigüe tout en me cachant le visage les joues légèrement rosées.

Vous comprendrez que ce n'était que de la comédie. Un instant me suffit à reprendre un air sérieux.

« Non, je ne m'en souviens vraiment pas.. Je ne sais pas de quoi tu parles, mais tu ferais mieux d'oublier les choses que tu as découvert sur moi avant aujourd'hui. Les mercenaires mènent des vies dangereuses, des témoins oculaires sur leurs actes passés, c'est souvent mauvais... Pour le mercenaire et comme pour le témoin. »

Ce n'était pas une menace, mais plutôt un conseil..? Le passé était souvent honteux et personne n'aimait que celui-ci soit révélé ou découvert... Je jetai un coup d'œil à l'heure, puis je pris ma tasse et bus le restant de ma boisson d'une traitre.

« Bref, si tu ne bois rien, j'imagine qu'il est inutile de rester ici. De plus, le confinement avec une inconnue, c'est plus stressant qu'autre chose. - Je parle bien évidemment pour moi qui dois faire face à un masque aussi glauque. Sortons faire un tour. J'ai également des choses à faire dehors - accompagne moi. » Dis-je avec un sourire.



Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Lun 9 Mar 2020 - 7:33
☽ ☾


Ko riait sous son masque comme toujours. Si cette mercenaire osait la tuer, Kuuli ne serait pas très contente. Même si elle ne connaissait pas parfaitement ses nouveaux coéquipiers, elle se doutait que la jeune femme n’apprécie pas sa disparition. Les yeux de l’Asaara avait brillé suite à la fausse mort, Ko n’oubliait pas ce détail. Ce serait dommage de perdre le médecin de l’équipe en seulement une semaine. La mort n’inquiétait pas celle-ci, elle supportait agréablement l’idée d’aller se reposer dans les nuages.

« Pluf pluf, quelle drôle d’expression. » dit-elle en portant sa main devant sa bouche, oubliant que son sourire n’était pas visible. « Je n’oublierai pas un acte que je n’ai jamais vu. Le cerveau est sélectif et aime épargner des points importants pour le bien de notre santé, je sais que tu n’as pas effacé cette nuit. Nous partageons une lune parmi tant d’autres, Mukuro. »

Le conseil que lui donnait son interlocutrice, n’était pas à oublier. Ko comprenait cette information et se promettait de ne pas jouer avec le feu. Mourir ne lui faisait rien, mais mourir dans le danger de sa propre erreur était beaucoup plus embêtant qu’un autre contexte.

« Je te suis. »

Ses pieds prirent tout le poids de son enveloppe pour se positionner debout. Se doutant que la brune n’allait pas passer avant elle, sous peine de se faire attaquer par derrière, Ko mena la marche jusqu’à l’extérieur. La chaleur était agréable, bien que l’humidité ne rendait pas l’activité délicate. Les habitants du désert ne se souciait pas de ce point, ils ne le ressentaient pas, mais.. Ko si. Des années qu’elle y vivait, mais son sang de tsuchijine la suppliait d’aller à l’ombre et de boire des litres d’eau.

« Qu’as-tu à faire sous le soleil? Collecte d’information ou recherche de pommes et de poissons pour le goûter? »

Un peu plus éloigné du bâtiment, Ko se rangeait aux côtés de Mukuro et soulevait un point qui l’intriguait.

« Mon masque ne semble pas charmer ton coeur. Préférerais-tu voir mon visage? Il n’a pas changé depuis mes jeunes années, l’as-tu oublié au fil des printemps? »

Elle reprenait l’ancienne conversation à la charge, laissant toujours à jour la réalité : elles se connaissaient. Ko n’abandonnait pas le morceau, peu importe où cela la menait. La mercenaire allait-elle sortir sa lame et la menacer une bonne fois pour toute ou allait-elle accepter ce chemin destiné à la rencontre de deux enfants devenues adultes?



☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Lun 9 Mar 2020 - 19:30
Nous voilà à l'extérieur. J'enfilai mon manteau et mis mon chapeau de paille avant de m'allumer une nouvelle cigarrette. Je remarquais que nous étions tous les deux pareilles sur ce point - nous craignons tous les deux le soleil. Et pourtant, assez ironiquement, nous nous étions toutes les deux engagée auprès d'une organisation qui prônait la puissance du Pays du Vent. Enfin, rapidement, elle ramena le sujet évoqué plus tôt de nouveau sur la table. Je levai les yeux au ciel, signe de lassitude.

« Oy Oy tu commences à être lourde là... »

Je ne savais pas pourquoi elle voulait tant évoquer le passé. Peut-être était-elle le genre de personnage nostalgique chaque fois qu'elle voyait un visage familier ? Était-elle convaincue que j'allais m'en souvenir ? Ou était-elle convaincu qu'elle allait pouvoir m'embobiner ? Elle ressemblait à une petite voix qui murmurait sans cesse à côté de moi un soi-disant passé en commun. Plus elle continuait, plus je commençais à avoir la chair de poule.

« Aaah ! »

Je m'avançai vers elle et posai ma main sur son masque pour la pousser sur le côté, lui faisant comprendre qu'elle gênait le passage, pour prendre le chemin à droite qui menait à une petite ruelle sombre. À vrai dire, je n'étais pas le genre de personne qui aimait se remémorer le passé. Plus je voyais le temps s'écouler, plus je sentais la lassitude me gagner. - Ah, voilà trois ans depuis sa mort... Ah voilà cinq ans depuis sa mort... Ah, voilà dix ans depuis sa mort. Et cette pensée me faisait terriblement peur. Mais je l'entendais revenir à l'assaut encore une fois - à croire que je commençais à devenir parano... Je tirai une grimace, décidée à m'en défaire une bonne fois pour toute.

« Bon d'accord supposons, on s'est rencontré, oui c'est vrai. Au final, où veux-tu en venir ? ...Vas-y, enlève ton masque, je suis curieuse de voir qui tu es puisque tu sembles si certaine que l'on se soit déjà rencontré par le passé. En voyant ton visage je saurai te confirmer s'il s'agit d'une hallucination de ta part ou si c'est bien vrai. » Dis-je avec un sourire.

Allait-elle le faire ? ..En réalité, je crois que je commençais à deviner la réponse. La voix des femmes ne mutaient pas des masses - « Mon corps était abimé et j'étais entourée d'hommes. » J'étais sur le point d'être vendue et tu vins à mon secours. Comme un âne têtu, tu forças ma vie à poursuivre son cours...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Sam 28 Mar 2020 - 17:15
☽ ☾


Supposons? C’était déjà mieux que l’ignorance.

« Oh, mais Mukuro, mes paroles t’ont déjà remémoré notre rencontre. »

La médecin déposa une main sur son masque pour l’ajuster suite à la bourrasque qu’est la mercenaire. Deviner qu’elle esquivait le passé, n’était pas difficile. Ko pouvait faire une liste des questions qui lui passaient dans la tête, elle avait l’interlocutrice la plus intrigante et mystérieuse. Mukuro ne tourne pas sa langue avant de parler, elle crache son venin comme s’il n’y a pas de lendemain, elle bouge sans se limiter au décor, elle ose tenir son monde dans le creux de sa paume. Son sourire est unique, comme les soudaines peurs qui traversent son regard pour tout de suite disparaître. Enfin, c’était l’opinion de Ko.

« Depuis de nombreuses lunes, mes traits sont cachés. Ni homme, ni femme ont eu le privilège de m’apercevoir. Que ce soit avec mon masque ou nu, je ne quitte pas mon nid, sauf lorsque le soleil est couché. Ne crois pas que ma beauté est affectée, c’est un choix. Tu me demandes le ciel, Mukuro. Je suis prête à te l’offrir, en temps et lieux. Tu es gravée dans mon coeur. »

Ko attrapa la main de la brune et l’empêcha de s’échapper, sans trop user de sa force mystique. Les yeux sans vie du masque fixaient les prunelles de la mercenaire. Ils ne cherchaient rien en particulier, si ce n’était seulement de mettre en confiance l’autre. Malheureusement, la médecin le savait, cette apparence ne lui accorderait jamais la douceur de sa propre voix, la tendresse de ses émeraudes et la chaleur de son sourire. Pour l’instant, elle n’était qu’un dieu de la mort.

« Ce que nous brisons tôt, revient en mille morceaux plus tard. Tu ne taquines pas les flammes, tu les évites. Tes pages sont parfois faciles à lire. Ouvrir une plaie infectée est un acte douloureux, mais lorsque nous la soignons avec attention et aide, nous l’oublions. Tu as cette plaie, ou ces plaies, n’est-ce pas? »


☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Dim 29 Mar 2020 - 12:13
« Attends, attends, attends... Tu m'as perdue là. Pourquoi tu me parles de nu, de beauté, d'hommes et de femmes..? « Tu me demandes le ciel. Je suis prête à te l’offrir, en temps et lieux. Tu es gravée dans mon coeur. » ...

C'est... Une déclaration d'amour ?!
»


Je manquai de peu de m'étouffer avec ma langue. Était-ce moi qui avais compris de travers comme bien trop souvent ? Ou était-ce réellement une déclaration d'amour en vers et en proses ? Serait-ce donc la raison pour laquelle elle essayait de m'amadouer depuis le début en parlant d'hommes, de poissons, de buissons, et de paysage nocturne ?

Je sentis un frisson remonter le long de mon échine. J'étais loin d'être préparée à une telle réponse. Alors que je m'éloignais pour réfléchir seule quelques instants dans mon coin, elle me rattrapa par la main et me retint, comme dans une scène de théâtre de tragédie classique d'amour compliqué un peu à la européenne... (Essaye de prononcer ça sans respirer, tiens.)

* OOOOY ! OY ! OY OY OY OY ! OOOOOY !

Mon cerveau se mit à fumer. J'étais bisexuelle, j'aimais les hommes et les femmes. Beaucoup même. Sauf qu'elle n'était ni un homme, ni une femme ! Ça ne pouvait pas marcher entre nous ! Et ce masque flippant qui séparait nos visages coupait toute effervescence d'hormones. Au contraire, c'était la sueur qui commençait à couler à la manière d'une fontaine sur mon front...

Mais sa réplique suivante ramena le sérieux sur mon visage.

« Tu parles comme si tu savais tout de moi.. J'étirai un sourire ; C'est toi qui joues avec le feu actuellement en essayant de raviver mes anciennes blessures. Tout le monde a ces plaies, tout le monde les vit différemment, mais personne n'aime que l'on les lui rappelle. Si tu continues comme ça, ca va être moi qui vais te montrer comment jouer correctement avec le feu... »

Et j'étais on ne peut plus sérieuse. Mon chakra se déversa dans ma main jusqu'à allumer une puissante flamme aux lueurs incandescentes.

« Je n'aime pas me battre pour un rien, c'est vrai. Mais il ne faut pas en abuser et venir me chercher des noises. »




Dernière édition par Imai Nobume le Mar 14 Avr 2020 - 1:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Dim 12 Avr 2020 - 20:06
☽ ☾


« A-amour? »

Perturbé par ce mot magique et délicat, Ko n’arrive pas à démentir ce que son interlocutrice invente. Non ce n’est pas de l’amour, enfin si, mais un amour platonique et amical. Son corps ne ressent rien face à l’attitude et les courbes de la demoiselle. Son corps ne ressent jamais le désir interdit. Mukuro tente de s’éloigner, mais Ko refuse. Cela enchaîne à leur premier échange potentiellement dangereux. Les regards se croisent et les sourires disparaissent.

Mukuro est folle, mais lorsque le sérieux habite son esprit, son regard fait enfin peur. Pour une rare fois, la médecin ressent une crainte envers sa partenaire. Si elles décident de s’affronter ici et maintenant, l’une ne sera plus dans l’état de bouger. Leurs capacités ne sont pas similaires, mais pour obtenir la victoire, elles peuvent commettre l’impossible.

« Je ne doute pas de tes paroles, mais mon coeur ne peut s’empêcher de souffrir face à ta carapace. »

Son sourire s’agrandit à nouveau. Ses paroles sont sans double sens et cherchent à déclencher le pire. Son ego timide est bousculé dans une tempête de rage. La brune est définitivement l’une des premières à se frotter à une Ko sans douceur. La flamme qui s’agite dans la main de la mercenaire, prouve le sérieux de cette conversation. D’accord, que la meilleure gagne.

Sans hésiter, Ko ressert sa force sur le poignet de Mukuro en malaxant un chakra beaucoup plus fort, l’art de la médecine. Lui briser l’os sera simple. Ses doigts ne cessent de se refermer et son bras libre prépare une contre-attaque, sachant très bien que la mercenaire va répliquer. Le corps contre l’élément, un combat difficile à prédire la victoire. Mais, à la dernière seconde, un bruit fracassant vient perturber l’attention de la médecin. Non seulement le bruit de vaisselle cassée et de meubles soulevés, mais aussi de cris aigus et affectés par une image terrifiante. Ce cri humain vient raisonner le bon sens de Ko.

Avant de causer une blessure majeure, Ko lâche le poignet fragile et pousse sa seconde paume vers le torse d Mukuro, la repoussant pour éviter de continuer le combat non commencé. Le souffle court, elle ose regarder la jeune femme en se demandant pourquoi elles en sont venues à la violence. Ah oui, les mots ont causés cette erreur. Ses mots. Quelle énorme bêtise, totalement regrettable.

« L’auberge. »

Sans aucun doute, Mukuro a aussi entendu le cri de détresse. Comme un chevalier, ou plutôt cavaliers, la médecin contourne le bâtiment attaqué et fait signe à sa partenaire de ne pas le pénétrer. Elles ont une chance de créer une stratégie qui épargnera sûrement des blessures inutiles sur des civils. Leur corps de guerriers peuvent subir la douleur, mais pas les habitants sans force. Ko se concentre sur sa respiration pour ensuite se projeter autour. La maîtrise de la sensorialité l’aide à identifier au moins dix personnes, mais il est difficile de les démêler. Elles devront le découvrir sur le terrain.

« Il y a deux personnes au troisième étage, trois au second et cinq… non.. six? Au premier. Nous pouvons compter au moins un perturbateur, sans aucun doute un second vu le bruit qu’il y a eu. Tu es prête ? »


☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Mar 14 Avr 2020 - 10:30
« Tsk. Toujours des gêneurs dans les moments opportuns. »

Je relâchai mon poing et fis dissiper la flamme contenue à l'intérieur. Et de mon autre bras, je me débarrassai de l'emprise de la jeune fille qui d'ailleurs me laissa une sacrée trace rouge. Je lui tournai le dos, sans dire un mot de plus, pour m'avancer d'un pas nonchalant vers la source du bruit qui venait d'une vieille bâtisse située à la sortie de la petite allée.

C'était un cri familier et fréquent aux environs. Logeant dans ce petit appartement moisi depuis bien quelques semaines, je commençais à connaître les alentours et la population qui y résidait. Et ce n'était pas le genre de gentils voisins qui habitaient dans le coin. Oh que non.. C'était rempli de racailles et de vipères...

J'observais la jeune fille contourner le bâtiment. Cherchait-elle venir en aide aux personnes pigée à l'intérieur ? Je lâchai un soupire. Elle n'était pas un médecin pour rien, même la vie des inconnus lui tenaient à cœur...

« N'y va pas. » Dis-je d'un ton neutre.

C'était un conseil. En d'autres lieux, en d'autres circonstances, pourquoi pas. Mais ici, ce n'était pas un bonne idée... Je sortis un paquet de cigarettes de ma poches et en coinçai une nouvelle entre mes lèvres avant de reprendre la parole calmement et sans pression.

« Ce sont des collecteurs de dettes. Ils aiment escroquer les habitants et les passants du coin. Ce sont des grosses brutes armées jusqu'aux dents et parmi eux on retrouve d'autres mercenaires engagés dans le combat... Il n'y en a que deux qui bougent, mais d'autres dans le tas sont leur alliés. Se frotter à eux est une perte de temps - un coup à ressortir avec des bleus et des blessures...Il n'y a rien à gagner, dis-je tout en soufflant un nuage de fumée.

Il s'agit d'un quartier délabré. On y trouve des bandits, des escrocs et des mercenaires comme moi. C'est bien pour ça que le prix du loyer est si bas alors que l'on se trouve à quelques pas de la capitale. Laisse tomber, laisse tomber, faire le ménage ne servira à rien. Il y aura de nouveaux rats qui occuperont l'auberge demain. »


Cela dit, si elle voulait vraiment entrer, je ne l'empêcherai pas. Elle était juste un médecin qui travaillait pour Kuuli, une collègue qui travaillait dans la même organisation que moi, aussi une étrangère. Elle était suffisamment grande pour s'autogérer. Sur ces dernières paroles, je m'apprêtais à tourner les talons.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Ven 1 Mai 2020 - 20:04
☽ ☾


Je te croyais un peu plus motivée par l’appel de la bataille et du sang.

Je reviens, elle retient cette phrase au bout de sa langue. Sa force n’est pas comparable à un groupe de mercenaires, alors peut-être que non, elle ne reviendra pas. Les mots de Mukuro restent gravés dans sa mémoire et réussissent à se répéter telle une mélodie agressante. Elle ignore si elle regrette son choix, malheureusement, elle ne peut pas se permettre de faire demi-tour puisque ses pieds l’ont déjà guidée dans l’entrée de l’auberge.

[inséré une scène de combat ennuyante à lire.]

Son accoutrement est tâché de sang et déchiré à quelques endroits. Cela n’embête pas la médecin, au contraire, Mukuro pourrait voir un sourire si un masque ne cachait pas la tête de Ko. Au premier étage, il y avait une femme armée, entourée de témoins effrayés et faiblement blessés. Au second niveau se trouvait un homme masqué, celui-ci fouillait dans les nombreux tiroirs des chambres. Deux ennemis, rien de bien inquiétant.

En quittant l’auberge, Ko remarque que la femme a été repoussée à l’extérieur et il est difficile de remarquer si elle respire ou non. Contrairement à sa coéquipière, l’homme eut l’honneur de se faire casser les bras et d’être tiré jusqu’à Mukuro. Les portes de l’auberge se ferment rapidement et ne risquent pas d’ouvrir avant la prochaine lune. Face à la mercenaire, Ko attrape la mâchoire de l’ennemi et l’incite à regarder droit devant lui. Son masque perdu, Mukuro peut remarquer de longues cicatrices et brûlures sur le visage de l’homme. Se souvient-il de l’enfant ?

Une drôle de coïncidence, n’est-ce pas ?

La pression sur la mâchoire empêche l’homme d’articuler le venin qu’il souhaite cracher. La douleur dans ses bras va bientôt l’entraîner dans un monde sombre, mais il ne peut pas mourir pour autant. Ko sait comment le maintenir réveillé.

Je suis incapable de commettre l’acte irréversible, mais je sais que tu peux le faire, Mukuro. Par contre, je crois qu’une discussion s’impose. Tu te souviens de lui, comme tu te souviens de moi. Tu as le passé sous tes yeux. Ne nie pas la vérité. Dis-moi que tu te souviens de cette nuit, je n’ai pas rêvé notre rencontre, ni notre combat.


☽ ☾

_________________
Mesdames les brebis (Nobume) C6as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Sam 2 Mai 2020 - 0:41
Avais-je l'air d'une bouchère ? Pourtant, s'il y avait bien quelque chose que je n'aimais pas faire, c'était me mêler aux affaires des autres et participer à des combats futiles et inutiles... Non seulement je prenais le risque de me faire blesser ou tabasser en retour, mais en plus je devais dépenser de l'énergie pour attaquer et ce, sans aucun intérêt au bout du compte... À quoi bon ?

Mais la masquée ne semblait pas être de cet avis. À peine eus-je le temps de glisser quelques mots qu'elle prit la route vers l'intérieur de l'auberge... Serait-elle une de ces sauvageonnes qui prônaient la violence ? Ou serait-elle une de ces Mulans qui se prenaient pour une héroine en voulant protéger les faibles ? Après quelques instants de silence relatif où nous pouvions entendre des « bim badaboum » depuis la ruelle d'en face qui donnait sur l'établissement, la jeune fille finit par ressortir avec les vêtements déchirées et surtout.. Tâchée de sang.

« Oy oy.. T'es une bouchère ou quoi ..? » Dis-je d'un visage semi pâle.

Mais ce qui attira mon attention, ce fut les mécréants qui furent jetés depuis la fenêtre et qui arrivèrent jusqu'à mes pieds. Dans un premier temps, ils n'avaient rien qui sorte de l'ordinaire - si ce n'était leurs bras pendouillants dans leurs manches. Oui, cela semblait être la spécialité de la jeune femme. Mais lorsque cette dernière attira mon attention sur leur visage, j'offris une expression radicalement différente.

« Drôle de coïncidence.. Que veux-tu dire par là ? »

Des souvenirs commençaient à refaire surface. Je me penchai légèrement sur le côté, observant le bonhomme un brin intriguée.. Jusqu'à ce que soudain, l'image me revienne en tête. Oui. Je tapai mon poing dans ma paume comme s'il s'agissait d'une illumination divine.

« Oui ! Tu es ce marchand de babioles sur le chemin de Kaze ! ... Hein ? Comment ça avant ça ? »

Tout à coup, d'autres souvenirs me revinrent en mémoire... On allait finir par croire que ma mémoire était une machine rouillée, mais disons plutôt que c'était parce que je ne voulais pas me souvenir de ce passage de mon histoire - des souvenirs que j'aurais réellement aimé oublier..

« Ah ah, si, je m'en souviens. Ce jour-là. Cette nuit-là. J'avais été capturée par un groupe de brigands juste après avoir quitté le pays du bois... Qu'est-ce qu'ils voulaient déjà ? Ah oui... M'entraîner à Kaze et faire de moi une esclave - ou plutôt refaire de moi une esclave...

...Mais à cet instant, une andouille est apparue d'un buisson et m'a tiré hors de là... Me forçant à vivre, moi qui me serais bien contenté de la mort, mh... Et toi,
dis-je en m'adressant au rénégat, tu étais un de leurs copains... Eh, c'est incroyable à quel point tu n'as pas changé... Combien d'année se sont écoulées depuis ? Tu dois avoir bien entretenu ta peau tous les soirs... Mh, laisse-moi deviner.. Soin au blanc d'œuf ? »


On pourrait presque croire qu'il avait fait exprès de bien conserver ses traits pour que je puisse le reconnaître malgré les coups de Ko... Calmement, je dégainai mon sabre et vins le planter, sans aucune forme de pitié, dans sa boite crânienne qui vit jaillir une petite fontaine de sang. Suite à quoi, d'un coup donné dans le vide, je me débarrassai de ces souillures sur ma lame... Sans un mot, je me relevai et lançai un regard contemplatif en direction du ciel.

« Cette gamine têtue - c'est toi n'est-ce pas ? Tu te dis incapable de commettre l'acte irréversible, mais tu l'as fait par le passé... Eh quoi ? C'est la partie la plus croustillante de l'histoire. Ne me dis pas que tu l'a oublié ? D'ailleurs, cet homme aurait dû brûler en même temps avec les autres... »

Un travail mal terminé qui faisait resurgir de mauvais souvenirs... Je m’apprêtais à le brûler de la même façon que tous ses copains à l’époque.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Mer 10 Juin 2020 - 6:26
☽ ☾


Oui, c'est moi.

Est-ce une surprise ? Non. Mukuro est dérangée, mais pas idiote. Enfin, pas totalement. La brune a définitivement des neurones en moins. Même si elle ne semble pas stable, la mercenaire fait preuve d'écoute. Elle est rusée. Ko reconnaît dans son regard, qu'elle est aussi cachée derrière un masque. Une facette désagréable, mais utile.

Tu étais dans une position de faiblesse, je n'allais pas rester spectatrice. Tuer n'est pas dans mes intérêts, je présume avoir eu une folie passagère. Je ne le ferai pas à nouveau. Je guide les âmes perdues, je les pousse vers la lumière. Les âmes souillées ne méritent pas la mort, elles méritent la torture. Blesser, soigner, blesser, soigner, et ce jusqu'à ce que l'esprit meurt, mais pas son enveloppe. Cet homme est une erreur du passé, et je te la confie.

Ceci reste un secret, la Uzukaki ne regrette pas la mort de ces hommes lors de cette étrange nuit. L'odeur du sang n'était pas désagréable, ni perturbante. Sa vision du passé lui murmure que tuer les shinobis était un acte naturel et juste. La jeune Ko n'avait pas eu besoin de réfléchir. Pour sauver la gamine, tout lui semblait possible. Elle sait longtemps demander quel était le prix de cette action. Aujourd'hui, elle a la réponse. Elle a gagné Mukuro.

Tu es jeune, Mukuro. Ne sais-tu donc pas que tout arrive pour une raison ? Vois-tu, si cette dégoutante créature serait six pieds sous terre, nous ne serions pas ici à avoir cette discussion. Nos coeurs sont liés. Maintenant, je te laisse écrire l'histoire.

Ko recule de quelques pas et laisse ses bras le long de son corps. Un simple fantôme, une marionnette, qui regarde la scène sans agir, cette fois-ci.


☽ ☾

_________________
Mesdames les brebis (Nobume) C6as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko
Mukuro
Mukuro

Mesdames les brebis (Nobume) Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 16:53

Une petite goutte de sueur coula le long de front. Je lâchai un rictus pour cacher ce malaise...

« Une « folie passagère » hein... Entre nous deux, je me demande bien qui est la plus effrayante - celle qui tue sans hausser un sourcil ou celle qui parle de torture comme d'une sentence ? « Les âmes souillées ne méritent pas la mort, elles méritent la torture » voilà des mots bien cruels... Étais-tu déjà comme ça à l'époque ? Pensais-tu déjà cela la fois où tu l'avais tué ? Ou est-ce venu récemment ? »

Était-ce de la rancœur ? Il est vrai, j'aimais bien torturer, mais pour mon plaisir. À l'inverse, elle, semblait faire cela par devoir envers son sens de la justice - mais un sens de la justice froid... Je me demandais quel était le pire ? Moi qui jouais la méchante ? Ou elle qui jouait la gentille ?

« Enfin, peu importe... Il est déjà mort et je ne pense pas que tu puisses le soigner maintenant.. Dis-je en désignant la fontaine sanglante qui jaillissait depuis son crane. À moins que tu n'aies développé des capacités dans le domaine de la nécromancie ? Mh..

Il est vrai, nous aurions dû l'éliminer à l'époque. C'était une erreur de jeunesse ou plutôt une maladresse - on était tous les deux jeunes et on ne connaissait pas encore bien le principe d'éliminer les souris. Enfin, il n'est pas trop tard. Regarde, il est actuellement mort et avec les bras déboités... Habitude charmante au passage pour un médecin.
»


Déboitage de bras. Comme quoi, les médecins savaient faire les deux - déboite et reboiter. J'étirai un léger sourire sarcastique avant de me retourner.

« Quoiqu'il en soit, c'est un plaisir de te revoir. Grâce ou à cause de toi, me voilà encore obligée de vivre de loooongues et teeeerribles années dans ce monde infecte... J'espère que nous aurons l'occasion de collaborer ensemble au sein de l'organisation, cher médecin. »

C'était là tout ce que j'avais à dire. Les autorités s'occuperont du nettoyage de la ruelle.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302

Mesdames les brebis (Nobume)

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: