Soutenez le forum !
1234
Partagez

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Hyûga Toph
Hyûga Toph

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Ven 14 Fév 2020 - 14:47


L'Intendant avait donné le départ de cette fantastique journée. Vous êtes divisés en plusieurs groupes, et dans le vôtre, vous êtes trois. Trois shinobis au passé, au présent et à l'avenir bien différents les uns des autres.


Un chunin vous mène dans le dédale de couloir de l'Académie.


La grande pièce où on vous mène ressemble plus à un petit appartement qu'une pièce. Le tout vous rappelle le style du pays de la neige, dont l'architecture a été inspirée. Elle fut utilisée par le Shodaime pour se relaxer. Tout est recouvert de planches en bois de pin. Il y a une cheminée qui brûle et chauffe agréablement la pièce et, devant, une peau d'ours polaire.

... Mieux vaut ne pas en parler à l'Intendant.

Il y a un mobilier divers, toujours en bois, avec une table à manger, une bibliothèque avec des romans mythologique Tsuchijin, un bureau... derrière lequel une célèbre kunoichi est installée. Une Amazone,
@Ashikaga Gabushi, est présente parmi vous, et semble s'affairer.

Il y a d'autres salles, peut-être à explorer si vous avez un peu de temps de libre.


Voici les règles et indications à suivre :
  • Lorsque c'est à votre tour de poster, vous disposez de 36h pour répondre.

  • Vous pourrez demander un délai de 12h durant tout l'Examen.

  • En cas de non-respect des délais, votre tour sera sauté une première fois. Si cela se reproduit durant l'événement, vous serez exclu et subirez une pénalité d'XP.

  • Toutes les techniques validées (même celles validées pendant l'épreuve) pourront être utilisées durant cette épreuve.

  • L'introduction à l'examen est disponible : Aux yeux de Toph.

  • Hormis cas exceptionnel, aucun narrateur ne viendra poster ici durant l'épreuve.

  • Pour le moment, il n'y a pas d'ordre défini de participation, merci de ne pas poster une seconde fois tant que tout le monde n'a pas posté OU qu'un tour n'est pas sauté.

Participants :
  • Takeru

  • Mowaru

  • Kenzo

Bon RP à toutes et à tous !

_________________
01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Ukiyo Mowaru
Ukiyo Mowaru

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Ven 14 Fév 2020 - 15:38
L’examen. Ça me turlupinait. Allongée en boule dans les draps frais, le vent me berçait et mon minois caressait les nuages, regard rivé sur les étoiles. C’est demain. Je ressens une petite boule au ventre. Qu’est-ce qui m’a pris ? Je le sais, je ne le sais que trop bien, hormis des recherches, je ne fais pas grand-chose en termes d’entraînement. Ça a toujours été ainsi. La violence ne m’intéresse pas, loin de là. La tendresse et la bienveillance sont bien plus pratiques pour évoluer, communiquer, avancer. Un corps endurci, mais stupide, n’est qu’une chair à canon vouée à s’évaporer au combat et éventuellement marquer l’histoire. Mais ça s’arrête là.

Quant à moi, je veux juste m’assurer que mes amis iront bien. Être présente pour les encourager, les épauler et les soutenir. Je n’ai pas ce qu’il faut, pas les épaules pour prendre en grade si vite. Il ne s’agit pas là d’une forme de modestie quelconque, non. Je ne fais rien pour et tout ne tombe pas dans les mains sans fournir le moindre effort, le monde ne fonctionne heureusement pas comme ça. Non. Il est infiniment plus complexe.

Je connais mes atouts. J’en fais spirituellement l’état. Fragile petite fleur, inoffensive, je suis douée pour discuter. Douée pour communiquer. Douée pour étouffer les conflits dans l’œuf. Mais lorsque le conflit est le sujet même d’une discussion, je me niche dans un coin. J’attends que la tempête passe. Douceur incarnée, oui… En attendant, l’anxiété se mêle au rationnel. Et mes paupières sont lourdes, si lourdes…

~~~~~~~

« (…) ce n'est pas un examen de gladiateurs. Non, ce que je vous demande est infiniment plus difficile. Comportez-vous en de véritables shinobis. Et cela sera ce que je jugerais. Et mes yeux ne vous quitteront pas. »

Manteau marron descendant à mi-cuisses, les mains nichées dans les poches, le bandeau est vaguement attaché à mon avant-bras. Les cheveux attachés en un chignon relativement efficace dégageant les abords d’une nuque fine, bien trop peu taillée pour le combat. Petite, fragile, il n’y avait pas besoin d’une grande capacité d’observation pour voir que je n’étais pas taillée pour le combat, en témoigne un ventre plat et sans musculature digne de ce nom dévoilé par mon manteau ouvert sur le t-shirt court. On pourrait pratiquement m’attacher une pancarte « bouc-émissaire » dans le dos. Le rouge habille mes cheveux, mes yeux, punissant toute tentative de discrétion.

La fin du discours entame l’annonce des différents groupes. Je me laisse vaguement guider jusqu’à la salle je suppose prévue au repos, à la stratégie. L’un des seuls points en lesquels je peux prétendre à une quelconque utilité. Réfléchir. Ouf, cet examen ne sera donc qu’un semi-échec, bien qu’en un sens, je me sente assez mal en réalisant que nous sommes attachés à des groupes et que je doive me solidariser à une équipe : impossible de ne pas donner le meilleur de moi-même. Autant dire que mon véritable challenge est là. Je suis de celles qui préfèrent perdre pour voir la satisfaction en le regard des autres, mais là… C’est un étau qui se referme petit à petit et j’ai du mal à me détendre.

La pièce est sereine. Une architecture particulière, non traditionnelle du pays de la terre que je ne saurais en l’instant reconnaître. En revanche, elle me donne envie de dessiner et m’apaise un petit peu. D’autant que la présence bien qu’intimidante de la jeune femme dont j’ai déjà eu gré des ragots n’en demeure pas moins une présence. Impressionnante, mais une présence, attrait de prêt par celle de mes compères. Rompre la solitude et former un petit cocon crée quelque chose de positif, et spontanément, je laisse tomber mon manteau sur un fauteuil pour venir m’y asseoir en tailleur proche du feu.

« Bonjour ! »

Premiers mots dirigés à l'ensemble de l'assemblée pour créer une posture d'ouverture, mais aussi par politesse, il faut bien se l'avouer.

« Première tentative, pour vous aussi ? »

Briser la glace, instaurer un climat de communication et me tourner vers mes camarades semblait essentiel en l’instant, il est nécessaire de connaître un minimum personnellement les gens avec lesquels on est amenés à coopérer pour créer un sentiment de confiance, de sécurité. Mes lèvres miroitaient toute la bienveillance du monde, petite Mowa faisant la petite Mowa, donner un sentiment de sécurité, de confiance, aider les épaules à se relâcher.

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8386-ukiyo-mowaru-des-boites-dans-des-boites-dans-des-boites
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Ven 14 Fév 2020 - 16:04
L'Ashikaga avait été demandé pour les événements de l'examen genin de la roche. Un autre divertissement pour l'esprit embrumé de la samourai qui ne s'était pas vraiment remise des derniers événements à la frontière. Elle avait accepté, la sortant de force de son quotidien pour penser à d'autres chose tout aussi importantes, après tout, il s'agissait des personnes qui devaient rentrer dans le rang intermédiaire des shinobi Iwajin et ce n'était pas rien au yeux de l'archère.

Pour le moment, les choses étaient simples et les consignes limpides. Elle aimait plutôt la tournure intéressante des événements, voir comment les genins arriveraient ou non à trouver les pièges de l'organisation.

Elle était au bureau de l'ancienne pièce de repos du Shodaime, un endroit où elle aimait se rendre de temps en temps. Confortable et peu visité, sa solitude pouvait trouver l'endroit aussi calme que les hauts-plateaux. Un livre était posé devant elle, ses yeux distraient se baladaient sur les pages, pendant qu'un groupe de genin du village entra dans la pièce guidé par un chunin.


- Bonjour et enchantée de vous rencontrer, je suis Ashikaga Gabushi. Dit-elle d'une voix claire et chaleureuse en se levant de son siège pour les accueillir. Mettez-vous à l'aise.

La petite qu'elle connaissait sous le prénom de Mowaru, malgré le fait qu'elle ne s'était pas présenté aussi traditionnellement que l'Ashikaga, s'était déjà installé, et Gabushi lui fit un grand sourire approbateur.
La samourai s'inclina humblement devant les trois nouveaux venu avant de vérifier que le thé qu'elle avait préparé plus tôt était encore chaud du revers de sa main. Elle en versa quatre tasses avec une attention et une expertise à toute épreuve, avant de leur proposer se servir d'un mouvement de main silencieux. Un grand sourire chaleureux pouvait se lire sur son visage, avant qu'elle ne reprenne sa place derrière le bureau pour reprendre sa lecture, sans plus se préoccuper des invités.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Sad
Sad

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Ven 14 Fév 2020 - 16:16
Non content de devoir passer ses journées enfermé dans la cité et d'être sous surveillance constante, le nécromancien prit relativement bien la proposition d'un examen général pour les genins. La possibilité de prendre du galon et ainsi de profiter d'un peu plus de liberté l'enchantait autant que la perspective de pouvoir ouvrir quelques gorges en toute légalité.
Cependant il déchanta à moitié en apprenant qu'il ne s'agirait pas des traditionnels combats d'arène, mais plutôt de ce qu'il lui sembla être une mise en situation de mission. L'avantage revenait donc plus aux esprits aiguisés qu'aux bons bourrins des familles. Se situant entre les deux, le nécromant ne s'y sentit d'un premier abord guère à l'aise.

Il avait cependant à ses côtés de nouveaux collègues pour qu'ils s'aident mutuellement dans leur tâche. Bien agréable que ceci, mais il était difficile de comprendre de quelle tâche il s'agissait, quand ils furent conduit jusqu'à une pièce sans autres ordres que de se conduire en shinobi. Un truc qui ne voulait pas dire grand-chose au nécromant. En armure, du heaume jusqu'aux sabots et recouvert de son manteau noir à capuchon, il accompagna les deux autres genins, faux en mains, jusqu'à cette curieuse pièce aux allures tamisées qui invitaient largement au repos.

Agissant comme s'il fut seul et ignorant les deux genins qui l'accompagnaient, le nécromancien ignora tout autant la Gabushi qui travaillait à on ne savait quoi. Avec si peu d'informations qu'ils avaient, Takeru ne voyait pas bien quel but pouvait se cacher derrière cette mise en scène. Plutôt que de supputer quoi que ce soit susceptible de mener à de vaines tentatives, il préféra, très simplement, planter sa faux dans le sol face à la cheminée, puis se coucher sur la peau d'ours qu'il avait sous lui.
Relativement bien installé, il décida de se mettre au bout d'un moment en tailleur devant le feu, et posa délicatement pendant un petit moment la main sur le sol. Cela fait il ne bougea plus d'un pouce. La lumière des flammes même ne suffisait pas à discerner le heaume l'ombre de la capuche qu'il portait.

« Bonjour ! Première tentative, pour vous aussi ? » Tenta l'une des genin de l'équipe pour rompre le silence de chacun. Takeru en lâchait un langoureux soupire : « j'aurai préféré qu'on me laisse tenter de biseauter l'un de vous deux. Que c'est ennuyeux. Ma foi, autant s'instruire pour ce que l'attente nous ne le permet ». Ceci dit, le nécromant se rendit vers l'un des livres mythologique en laissant sa faux derrière lui, puis commença à les feuilleter.
« Mythes et légendes. À force ce n'est plus qu'un mono-mythe, toutes les histoires finissent toujours par raconter la même histoire. » S'adressa ainsi le nécromant à la samouraï qui feuilletait elle-même un recueil mythologique. « C'est pour un cours de sémiotique que vous nous avez fait venir ? » Se gaussait-il presque ensuite.

_________________

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo L15d


Dernière édition par Kyouran Takeru le Lun 17 Fév 2020 - 19:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9147-sad-le-batard#77164 https://www.ascentofshinobi.com/t8397-iwa-equipe-cataclysme-toph-rika-takeru https://www.ascentofshinobi.com/t9166-dossier-de-sad#77294
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Dim 16 Fév 2020 - 14:22
Un examen Chunin ? C'était une très bonne idée pour tester mes capacités, il y aura les meilleurs Genin du village réunis pour cet examen ! ça m'aidera à passer à un stade supérieur et aussi à me mesurer à pas mal de très bons shinobi ! Grand nombre d'entre eux avaient prouvé leur valeur en mission ou lors de guerres, je pensa notamment à quelques noms de shinobis qui pourraient vraiment me donner du fil à retordre. Je ne visais rien lors de cet examen, rien à part le fait de pouvoir me mesurer à de grands guerriers, le rang de Chunin m'importait très peu à vrai dire.

C'est parti, l'intendante faisait un discours, j'écoute attentivement et ne peut pas m'empêcher de sourire. Se comporter comme des Shinobis ? ça sonnait bien ! Je devais donc me rendre dans une pièce, j'avais toujours ma jarre de sable, mon livre était dans ma poche et mon bandeau sur mon front. J'entre, il y avait deux Genin avec qui on m'avait mit en groupe, je ne connaissais pas le nom de la fille mais l'homme je le connaissais. Kyouran Takeru, il avait fait une interruption remarquée au sommet où l'intendante avait été nommée à ce poste. Il y avait aussi une ninja connue, elle n'était sûrement pas là pour l'examen à mon avis, c'était la célèbre amazone Ashikaga Gabushi ! Une fois entré dans la pièce je m'inclina légèrement.


- Bien le bonjour messieurs-dames, j'espère que vous allez bien.

Me relevant je me mis à observer tout le monde, Takeru fit preuve d'une insolence hors-norme, restant toujours calme je souris. Si il ne faisait pas gaffe il allait vite se faire pulvériser, ce genre de personne m'a toujours énervé. J'attendis donc un peu qu'on m'explique ce qu'on doit faire.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Ukiyo Mowaru
Ukiyo Mowaru

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Lun 17 Fév 2020 - 18:46
Les présentations défilent. Trois âmes, trois nuances. Un intérêt. « Comportez-vous en Shinobi », tel était l’adage, la chose demandée. En voyant le grand bonhomme en armure s’allonger sur la peau d’ours, j’haussais vaguement un sourcil. Avait-il seulement compris ce qu’on venait de nous demander ? Mes yeux basculaient vers « Ashikaga Gabushi », sa présence et sa prestance laisse à en supposer qu’elle est ici pour nous encadrer. Et il n’est clairement pas anodin que soit présent quelqu’un dans une salle de repos visant à attendre les épreuves.

Mon pouce se nichait à mon minois, mon regard virevoltant de droite à gauche. J’avais lancé une question simple à mes deux comparses et cela me permettait de prendre la teneur. Le monsieur en armure, il est épris d’un complexe de supériorité certain. Il est trop confiant en ses capacités, dégage une violence certaine, et ça se ressent en sa posture, sa désinvolture. Il m’agace. Il m’agace parce qu’aussi faible suis-je, son état d’esprit le met dans une posture d’échec. Une arme encombrante, très peu pratique pour le combat, une armure assez lourde, bruyante, rendant impossible toute tentative de discrétion.

Il est fort. Ça se voit. Ça se ressent. Mais à l’instar de mon inutilité à venir si les épreuves portent sur du combat, il n’en sera d’aucune aussi si elles portent sur de la subtilité. C’est à prévoir. Nuance de protagonisme, cependant, deux traits que semblent partager mes comparses, une certaine confiance. L’un en sa désinvolture, l’autre en sa droiture. Le mécheux châtain avait quelque chose de différent, contrastant, plus mesuré, mais ni l’un, ni l’autre ne semblait prêter attention à mes mots. L’un de mes sourcils se soulevait discrètement, les impressions passent avant la communication, visiblement et l’image première qu’ils renvoient est que je ne peux en rien compter sur eux.

Enfin, il y avait l’histoire du thé. Nous sommes en examen, nous devons nous comporter en shinobi. Et si la demoiselle présente n’était qu’un henge d’un membre d’une équipe adverse nous ayant pris à revers ? M’approcher, la pincer ou lui donner une pichenette serait me rendre vulnérable physiquement, refuser le thé montrerait ma méfiance, mon anxiété et ma sensibilité à la manipulation. Le point positif du manque d’observation et de communication de mes deux partenaires, c’est qu’ils semblaient avoir ignoré l’invitation à boire ce fameux breuvage, de même qu’ils ne se sont pas présentés, ce qui me donne un minimum d’espoir, ceci-dit. Ne pas dévoiler son nom et encore moins son nom de famille.

Mes orteils remuaient à travers mes chaussures, mes pieds foulant à peine le sol en me redressant sur mon fauteuil, balayant une dernière fois la salle du regard. Le sourire de la jeune femme avait quelque chose de rassurant et chaleureux et elle ne semblait pas désapprouver le fait que je me sois installée sans me présenter, bien au contraire.

J’éclaircissais ma voix en toussotant, c’était elle, le point clé qui peut déterminer tant notre réussite que notre échec.

« Désolée pour ma méfiance, j’peux vous demander d’énoncer nos noms ? »

Une question simple, ayant un objet simple : si elle connait nos noms et parvient à nous identifier sans trop de difficultés, c’est qu’elle est en pleine conscience de l’équipe qu’elle dirige et qu’il ne s’agit pas là d’une première épreuve déguisée. Et quand bien même il en s’agirait d’une, cette question respecte l’objet initial : pouvoir affirmer que je n’ai pas eu la naïveté aveugle de croire qu’un examen ne puisse contenir d’épreuves déguisées même en ses phases de repos. L’anxiété parlait pour moi.

J’étais facilement troublée et à en regarder de près, ça se sentait. Mes pieds étaient légèrement tournés vers un axe convergeant, montrant que je n’étais pas à l’aise, mes mains proches du revêtement du fauteuil pour être capable de bondir à n’importe quel moment. Malgré tout, je m’efforçais de relâcher mes fines épaules pour paraître relativement neutre. Mais qu’importe la capacité de contrôle de soi, il y a toujours des failles.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8386-ukiyo-mowaru-des-boites-dans-des-boites-dans-des-boites
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Lun 17 Fév 2020 - 23:19
Le bruit de la faux se plantant de les planches de bois du sol fit tourner de la tête la samourai pour observer Takeru. Elle ne l'avait jamais rencontré, mais il avait déjà une petite réputation de trouble-fête qui était arrivé jusqu'aux oreilles de l'archère. Ses yeux ne le quittaient maintenant plus, apparemment préoccupée de ce qu'il pouvait faire d'autre d'irrévérencieux, le regard las.

Elle ne mesurait pas vraiment la portée de sa renommée et elle ne pouvait savoir si les trois genins étaient au courant qu'elle était épéiste et archère. Son yumi ne pouvait se trouver nul part, mais deux sabres étaient posés sur un meuble dans la pièce et qui se mariait de couleur avec son Kimono vert.
Gabushi se décida finalement à se détendre en attrapant une des quatre tasses qu'elle avait remplis, suivant discrètement Takeru des yeux pendant qu'elle goûtait le breuvage du bout des lèvres.


- J'imagine qu'ils peuvent tous se ressembler, effectivement. Mais n'est-ce pas la façon de décrire qui importe ? La vision de l'auteur et sa façon de dérouler le récit ? Dit-elle calmement avec un petit sourire malicieux. Et non, je ne suis pas là pour vous faire un cours, ce n'est plus l'heure des cours pour être tout à fait honnête.

Elle détacha son regard du bonhomme étrange en armure pour observer la troisième personne qui venait de prendre la parole. L'Asaara restait là sans bouger, n'osant probablement pas faire un pas et en se demandant ce qu'il faisait là.
- Bonjour Kenzo, je vais très bien et je vous remercie de vous en inquiéter. Vous pouvez vous approcher et vous détendre si vous le souhaiter. Je ne mord pas, promis. Dit-elle avec un petit clin d’œil pour l'encourager et qui faisait contraste avec ses manières de jeune femme très droite.

Elle tourna son attention sur la petite dernière qui semblait légèrement anxieuse et qui voulait lui poser des questions. Elle s'attendait effectivement à ce que sa présence soit légèrement surprenante et c'était la petite Mowaru qui s'en inquiétait la première, là où l'un attendait des ordres et l'autre fustigeait en remuant de l'air pour rien.


- Je comprends ta méfiance, tu as raison d'être méfiante à vrai dire. Je sais effectivement très bien qui vous êtes tous les trois, Mowaru. Dit-elle avec un large sourire complice à la jeune fille sans en dire plus, avant de reprendre la dégustation du breuvage qu'elle avait préparée en sachant qu'ils allaient se retrouver tous les quatre ici.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Sad
Sad

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mar 18 Fév 2020 - 14:37
Passer les présentations d'usages et les gesticulations de bonne compagnie, selon ce qui venait d'être dit, Takeru déduisit la supposition suivante : la samouraï savait déjà ce qui attendait les trois genin. Il n'eut cure ni ne salua ses deux comparses qui se présentèrent, mais s'annonça tout de même : « Je suis Kyouran Takeru. »

Cela fait, paisiblement et il fut vrai appréciant la remarque de Gabushi, il lui répondit : « Ce que tu dis est très juste. Mais loin de moi la faculté de juger un point de vue sur un même sujet. À ce propos, nous sommes trois ignorants lâchés dans l'arène aux lions sans information. Nous conduire comme des shinobis certes c'est une chose, mais les shinobis ont généralement un ordre de mission, un objectif clair. Là c'est un peu délicat. Si tu as des informations utiles, personnellement je suis preneur. À moins que le but soit que l'on débatte sur ce qu'est un shinobi et que tous ces livres et leurs histoires servent pour argumenter. Je doute cependant que nos compétences intellectuelles soient ce qui soit le plus prisés. À moins que nous soyons passé de vulgaires mercenaires à de prestigieux universitaires. Bref, tu as des précisions ? Ou nous devons continuer d'avancer en totale roue libre ? »

Ceci étant dit il jeta le livre qu'il avait en main dans le feu crépitant de la cheminée, histoire de lui donner du grain à moudre.
« S'il faut une bonne pomme pour partir en reconnaissance dans les autres pièces, toutefois je suis preneur. Jouer à la dinette avec vous au cas contraire risque de vite me gonfler je ne vous le cacherais pas. »

_________________

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo L15d


Dernière édition par Kyouran Takeru le Mer 19 Fév 2020 - 17:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9147-sad-le-batard#77164 https://www.ascentofshinobi.com/t8397-iwa-equipe-cataclysme-toph-rika-takeru https://www.ascentofshinobi.com/t9166-dossier-de-sad#77294
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mar 18 Fév 2020 - 20:24
On était donc quatre dans cette pièce, je me tenais juste devant la porte et regarda un peu à droite à gauche. Je surveillai surtout Takeru en qui je n'avais aucune confiance, c'était un homme sombre qui était d'un caractère un peu trop étrange. De l'autre côté il y avait la dénommée Ukiyo Mowaru, en l'observant un peu je me dis qu'elle avait de la jugeote, elle c'était immédiatement méfiée de Gabushi-senpai. Je me méfiais aussi car c'était bizarre d'avoir une Amazone dans une pièce pour un examen Chunin. Elle m'invita à m'approcher et à me détendre, il y avait du thé, je ne comptais pas trop boire ce thé au cas où il y avait du poison. J'étais toujours assez calme et d'un ton qui était exactement comme l'état dans lequel je suis, calme absolu, je répondis à la célèbre Ashikaga.

- Je vais décliner votre invitation Gabushi-senpai, je vais jouer carte sur table, je me méfie de vous car c'est vraiment étrange quelqu'un de votre réputation se trouve dans une pièce utilisée pour un examen Chunin uniquement pour boire du thé.

Je ne cachais rien de ce que je pensais, j'avais beau être gentil mais je parlais toujours avec une honnêteté extrême. Je me tourna donc vers Takeru, la discussion allait commencer et il avait fait une remarque pertinente. Puis je regarda Mowaru qui n'avait pas l'air à l'aise, fixant ensuite Gabushi dans les yeux je lui posa une question.

- Veuillez-vous éclairer ma lanterne et répondre à quelques question ? Dans quel but sommes-nous là ?

J'avais toujours du sable dans ma jarre, cette dernière était pleine et assez lourde mais ça m'aidait énormément pour le combat. Je commença à me rapprocher de l'amazone avant de lâcher une dernière question toujours dans un calme énorme.

- Et dans quel but êtes-vous là ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Ukiyo Mowaru
Ukiyo Mowaru

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 3:32
Trois visages se distinguent au feu crépitant. A travers l’armure, froide, se transmet finalement l’aspect de la grandiloquence. En dire beaucoup, pour ne pas dire grand-chose. Se plaindre pour pas grand-chose. « jouer à la dînette risque de vite me gonfler », un peu ironique venant de la personne qui avait jusqu’à lors le plus parlé. Plus même encore que la personne chargée de notre petit groupe, peut-être plus intimiste. Elle respire une forme de bienveillance. Introvertie, certes, peut-être un peu plus timide qu’elle ne le laisse à croire, mais bienveillante.

C’est peut-être à cela qu’une fois rassurée de ses intentions, je m’approchais de l’une des tasses de thé pour me servir. A vrai dire, vu l’état de stress, c’était plus d’un saké dont j’avais besoin. Si « Kenzo », de son nom semblait plus mesuré, sur la réserve et donc plus imprévisible, il ne m’avait pas fallut longtemps pour me rendre compte que Kyouran Takeru, lui, était là pour sa réussite, sa victoire, son égo. C’en fait peut-être un guerrier puissant, mais un piètre partenaire et si l’idée de ne pas être seule pour me confronter à cet examen me réjouissait au départ, j’avais l’impression de me tirer une balle dans le pied.

Si combat il y a, il ignorera la stratégie, la synergie et se fondera sur ses compétences en se jugeant comme seul fiable, ce qui en soit est une bonne chose. C’est plus les retombées qui me font peur. S’attribuer la gloire, ou pire, blâmer ses partenaires après avoir refusé de leur laisser de l’espace. Je masquais un soupire d’exaspération dans ma tasse de thé avant de la porter à mes lèvres, mes cils battant en long et en large.

Les questions ressortant de mes deux loustics sont relativement logiques. Simples. Et au fil qu’elles se dessinent, je comprends que les seuls traits utiles ne s’émettront pas nécessairement ici du son de ma voix. Non. De mon petit sac, je dégainais mon carnet de croquis et un crayon pour me mettre à griffonner ce que j’avais retenu des différents visages lors de la cérémonie. Me remettre en mémoire les traits de chacun, me remémorer leurs expressions faciales. Lesquels sont anxieux, lesquels sont confiants, lesquels se sont sentis égarés, lesquels semblent habituer à ce genre d’exercices… Difficile de retenir chacun parmi la foule, mais mettre des traits sur mes souvenirs m’aidait à les préciser.

Mais une Mowaru reste une Mowaru, pas qu’il était nécessaire que je la ramène, simplement, les mots s’échappaient seuls lors d’une gorgée supplémentaire, positionnement contradictoire d’une voix claire, qui semblait malgré l’anxiété petit à petit s’ouvrir, là où j’étais plongée sur mes dessins de la main droite, mon carnet calé entre mes genoux.

« Le thé est très bon ! »

résumé:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8386-ukiyo-mowaru-des-boites-dans-des-boites-dans-des-boites
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Ven 21 Fév 2020 - 14:03

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Sad
Sad

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Sam 22 Fév 2020 - 18:47
« Si tu avais commencé par dire ça Amazone nous aurions gagné du temps tu ne crois pas ? Trouver le chemin vers la deuxième partie de l'examen donc. Belle métaphore. Merci, avec ça je me sens beaucoup mieux. C'est du sarcasme. Juste au cas où... »

Le nécromancien s'en retourna saisir sa faux à côté de la cheminée et se dirigea vers le couloir. Cependant avant cela, il ne se priva pas de prendre la peau d'ours et de se la mettre sur le dos, s'en servant ainsi en guise de manteau : « Avec de la chance on me prendra pour un ours. Ça a l'air con comme ça, mais quand on ne sait pas quoi faire l'inattendu est toujours le mieux à prendre. Sur ce, shinobis, je pars à l'avant. Si l'un d'entre vous souhaite lire des livres mythologiques et faire causette avec le samouraï qu'il reste. Au cas contraire je préfère qu'on reste derrière moi. Ma faux me démange souvent. »


Takeru lorsqu'il atteignait le seuil de la porte, il le frappait de la main pour en faire ressortir d'un sceau Faust. Le cadavre d'un petit nain bossu et armé d'une faux adapté à sa taille. Ceci fait, il le plaçât à l'avant et s'en servit d'outil de reconnaissance de manière à se rendre jusqu'à la prochaine pièce.


Technique:
 

_________________

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo L15d
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9147-sad-le-batard#77164 https://www.ascentofshinobi.com/t8397-iwa-equipe-cataclysme-toph-rika-takeru https://www.ascentofshinobi.com/t9166-dossier-de-sad#77294
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Lun 24 Fév 2020 - 0:39
Très intéressant, alors comme ça l'examen avait déjà commencé ? On devait donc trouver une pièce où se déroulera la 2ème partie, ça me fit un peu sourire. ça allait être très intéressant comme épreuve, on allait devoir se creuser les méninges. Par contre le Takeru il commençait un peu à m'agacer, je n'allais pas pouvoir compter sur lui pour nous aider à trouver le chemin. Mais bon, avec Mowaru on pourra très bien faire équipe et trouver ce chemin. On a pas besoin du tordu à la faux, mais bon il va falloir se creuser un peu les méninges. D'un ton calme j'adresse la parole à la jeune Genin.

- Mowaru-chan, si ça ne vous dérange pas j'aimerais que l'on fasse équipe tout les deux afin de trouver ce chemin.

Je me tourna vers l'amazone, m'inclinant légèrement je lui adressa la parole.

- Excusez-moi de vous avoir suspecté d'entrée Gabushi-senpai.

Je me releva légèrement et réfléchis, si il y avait une autre pièce il y avait peut être d'autres personnes dans cette pièce, c'était peut être bête comme raisonnement mais pourquoi pas. Je forma quelque signes et tenta de voir si il y avait une autre personne dans les alentours, dans la fameuse pièce peut être !

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Ukiyo Mowaru
Ukiyo Mowaru

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mar 25 Fév 2020 - 19:53
La tournure change. Elle prend un virage, une évolution. C’est la tasse de thé entre les lèvres que je bois les paroles de Gabushi alors même qu’elle énonce l’objet de l’examen. Mon crayon tourne habilement entre mes doigts avant que je ne vienne le placer au creux de mes lèvres après avoir finis de griffonner les quelques esquisses. Mes jambes craquent alors que je me redresse, m’étirant doucement, mon t-shirt s’étirant le long de mon ventre plat, partiellement dénudé, dévoilant mes fines côtes par ce fait.

« Belle initiative ! On va tâcher d’être à la hauteur de tes efforts ! »

Un clin d’œil, instinct mi-amical, mi-maternel, c’était amusant de la voir gênée par un compliment si simple en un sens, et un peu triste en un autre. Ca lui donne… Un aspect de solitude profond. Une solitude désagréable, elle à l’air d’apprécier le contact, mais simplement de ne pas être trop doué pour ça. Eh bien… Après tout… On ne peut pas exceller en tous les domaines, n’est-ce pas ?

« Je t’en prie, c’est gentil de ta part. »

Je me tournais maintenant vers le moins glauque de mes comparses, l’autre n’ayant pas vraiment attendu pour prendre la tangente, finissant mon thé ayant suffisamment refroidis pour être bu un peu plus rapidement pour poser délicatement la tasse sur son réceptacle avant de faire craquer mes doigts.

« Carrément, allons-y ! Et… Euh… Pas besoin d’se vouvoyer, on va devoir travailler ensemble, pas besoin de créer de distances et tout. »

Des mots plus intriguant, présenter ses excuses sur sa méfiance… Je me tournais vers la « petite » brune pour lui offrir un sourire si tendre que crispé. Il est vrai que douter des gens n’est pas dans ma nature, pour autant on nous a demandé de nous comporter en shinobi, alors la méfiance est de mise et ne fait partis que de cet examen. Nul doute qu’en d’autres circonstances j’aurais été bien plus joviale et avenante.

Je l’observais signer, penchant la tête sur le côté sans réellement comprendre de quel genre de techniques il s’agissait. Pour lors, il convient d’être méthodique. Un examen vise à repérer nos capacités, si celui-ci se fonde sur la capacité d’observation, alors il me suffit de le voir comme un jeu. Un mélange entre un jeu de piste et un puzzle. Pour récupérer les pièces et les compléter, il faut commencer par les angles et ratisser les bords. Je m’approchais de la bibliothèque, dense. Trop dense pour qu’il soit pertinent de planquer une information dans un livre. A moins que l’un d’eux ne présente une caractéristique spécifique le nuançant des autres… Une couleur différente, une page légèrement surélevée, un petit mot glissé en dessous ou entre deux…

[HRP. Désolée pour le léger retard >w<]

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8386-ukiyo-mowaru-des-boites-dans-des-boites-dans-des-boites
Ashikaga Gabushi
Ashikaga Gabushi

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mer 26 Fév 2020 - 10:47

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3923-terminee-chosokabe-gabushi
Narrateur
Narrateur

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Dim 1 Mar 2020 - 23:09
En dehors de la salle principe, il y avait deux pièces.

La première était une salle de méditation. Un jardin zen, quelques idéogrammes aux murs, deux-trois bonzais, une table basse sur un tatami... Rien de très transcendantale.

La deuxième pièce était un atelier à sculpture, vraisemblablement. Une passion étrange et méconnue de l'ancien Tsuchikage. Il y avait divers outils, de matières, de l'argile et même un bloc de granit super lourd de présent. Aux murs, quelques schéma griffonnés à la hâte au fusain à même le bois détaillant le shinobi de vitruve.

Il n'y avait pas d'autres présences dans la pièce que l'Amazone et les trois genins.

Quand à la bibliothèque, quelques livres semblaient ressortir de l'ordinaire... jusqu'au moment où Mowaru les saisit en main. Et là, pas de mécanisme ni de déclic, c'était simplement des livres. Pour l'instant, tout cela n'étaient que des coups dans l'eau, donc. Mais peut-être que l'un des trois genins s'était rapproché du but ? Ou peut-être pas.
Revenir en haut Aller en bas
Sad
Sad

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mar 3 Mar 2020 - 16:16
Dans successivement deux pièces et apparemment sans risque, le nécromant pénétrait avec sa créature à l'avant de lui. Dans le même cachet que l'espèce de bibliothèque précédente, l'agencement et le style évoquaient le statut et la richesse. Car le nécromancien doutait que tout à chacun en Iwa disposât d'une salle de méditation personnelle ou d'une pièce uniquement réservée aux arts. Toujours de présent uniquement les trois genins et une des héroïnes amazones, jusque-là il ne se passait guère quoi que ce fût d'intéressant. D'une promesse d'examen, les shinobis passaient malgré eux à une visite immobilière, comme si l'on comptait leur vendre l'endroit après la séance. Hormis l'homme de Vitruve qui interpella grandement le nécromant dans cette dernière pièce dédiée aux arts, il eut surtout l'impression que ses compétences ici ne lui servaient à rien.

Fatigué au plus au point de ce petit jeu certes sans danger, mais si désespéramment ennuyeux qu'il s'en sentît mourir un peu plus chaque minute, à tout hasard il brisa l'un de ses sceaux, afin de s'assurer de ne pas être bloqué dans une illusion des plus malsaines.



Techniques:
 

_________________

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo L15d
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9147-sad-le-batard#77164 https://www.ascentofshinobi.com/t8397-iwa-equipe-cataclysme-toph-rika-takeru https://www.ascentofshinobi.com/t9166-dossier-de-sad#77294
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mer 4 Mar 2020 - 21:55
Je continuais à chercher une présence hors de celle de mes compères, mais malheureusement je ne trouvais rien du tout. Aucune trace d'une présence hors celle de Gabushi, Mowaru et Takeru. Je rompis alors ma technique de perception, comment allais-je pouvoir faire maintenant ? J'allais devoir faire preuve d'intelligence et faire tourner mes méninges, ou bien je peux collaborer avec Mowaru, on a décidé de former une équipe alors autant collaborer et partager nos informations. Je me mis à parler d'un ton très calme.

- Je ne détecte aucune présence à part la notre dans les environs, qu'est-ce que ça donne de ton côté Mowaru ?

Je me mis à inspecter la pièce, cherchant n'importe quoi et là j'eus une petite idée. Il y avait-il des tunnels de canalisations ? Si oui je pourrais peut être les utiliser pour me diriger vers la fameuse pièce, je me mis à tout inspecter, et si les tunnels étaient sous-terrains ? Ou bien est-ce que je pouvais les voir ? Pendant que j'inspectais la pièce j'adressais la parole à l'amazone.

- Dîtes Gabushi-senpai, est-ce qu'il y a des tunnels de canalisation ici ?

Je devais inspecter toute la pièce de fond en comble, et si je ne trouvais rien on devra partir sur une petite démolition.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Narrateur
Narrateur

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Sam 7 Mar 2020 - 0:37
Le tour de Mowaru est sauté.

Kenzo ne trouve aucun tunnel de canalisation. Il fait le tour des pièces sans trop s'attarder. Le seul endroit qu'il n'a pas encore vraiment piétiner est le bureau de l'Amazone, mais sans doute est-ce pour le mieux. Il n'est pas dit que Gabushi apprécierait de voir quelqu'un jouer dans ses affaires.

Quant à lui, Takeru commence à avoir chaud. Entre son armure, ses vêtements, sa peau d'ours et le feu qui réchauffe la pièce, il faut avouer qu'il transpire à foison. Il tente de rompre une éventuelle technique d'illusion... mais c'est sans effet. Autant qu'il sache, la réalité est encore plus mortellement ennuyeuse que certaines illusions.

Mowaru ne fait rien de particulier.
Revenir en haut Aller en bas
Narrateur
Narrateur

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Ven 13 Mar 2020 - 11:56
Le tour de Takeru est sauté !
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Sam 14 Mar 2020 - 17:22
Aucun tunnel de canalisation, ma théorie était donc exclue et ça devenait de plus en plus compliqué pour moi cette affaire. Je commençais à réfléchir, j'avais inspecté tout ce que je pouvais inspecter. Tout sauf.... le bureau de Gabushi ! Je m'approcha lentement, surveillant tout geste hostile. Un fois face à face avec la célèbre amazone je regarda son bureau d'un ou deux coups d'oeil, je lui adressa la parole d'un ton bien plus brut que précédemment.

- C'est bizarre, je ne trouve rien du tout dans cette pièce.

Je me rapprocha lentement, la tension commençait à se sentir et si je ne parlais pas correctement je risquais un affrontement très inéquitable. Continuant sur un ton toujours aussi brut je parlais à l'amazone en la regardant droit dans les yeux.

- J'ai cherché partout... Sauf sur votre bureau.

J'avais de plus en plus de doute et continua ma théorie.

- Je commence vraiment à croire que vous n'êtes pas là juste pour éviter qu'on s'entretue, mais que c'est vous qui avez les réponses à nos questions.

Je créa un clone de brume qui se posta juste devant elle.

- Ne bougez pas, je n'ai guère envie d'un affrontement avec vous.

N'attendant même pas sa réponse je me mis à fouiller son bureau.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Sad
Sad

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Lun 16 Mar 2020 - 16:26
L'impasse devenait aussi métaphorique que littérale. Pas d'illusion, ce qui était donc la preuve que les comparses se trouvaient enfermés dans une ennuyeuse boucle pourtant bien réelle. Pas le moindre indice permettant d'avancer quelque peu. Que devaient-ils faire ? Qu'attendaient les supérieurs d'eux ? Takeru faisant ce qu'il pouvait pour se contenir bouillonnait de plus en plus d'être laissé volontairement dans l'ignorance et de servir de cobaye à un sadique quelconque. Cet examen prenait une tournure apparente à de la torture mentale.

Ne sachant ce que faisait les autres, mais devinant qu'ils devaient faire aussi choux blanc que Blanc que lui, le nécromant s'assit et procéda à l'une des rares méthode parvenant à le calmer. S'il n'y arrivait pas, il savait qu'il risquait de ne plus se contenir suffisamment et qu'il tenterait probablement de tuer les personnes présentes pour passer ses nerfs.

La faux plantée à côté de lui, il s'assit en tailleur et se mit à curieusement chanter d'une très belle voix étonnamment douce contrastant d'autant plus avec son apparence. Le temps de terminer sa chanson, il se figurait retrouver un peu ses esprits et profiter du calme pour trouver une autre solution au problème qu'il ne connaissait toujours pas.



« Tout là-bas le fleuve est glace
Papillon sais-tu
Qu'un icone a prit la place
Du printemps perdu

Au galop s'en va en rêve
Un papillon sur la terre
Tourne et forte la lune se lève
Dors mon enfant

La forêt gavé de neige
Un papillon debout
Papillote comme un manège
Bravant le vent fou

Quand l'hiver est à la traque
La houle est turbulante
Bercé dans la barque
Dors au paradis d'enfant

Doucement s'endort la terre
Dans le soir tombant
Ferme bien vite tes paupières
Dors mon tout petit enfant

Sur ton lit la lune pose
Ses rayons d'argent
Quand s'apaisent gens et choses
Dors mon tout petit enfant

Mais ton père est brave et rude
C'est un vieux soldat
Fais dodo sans inquiétude
Mais ne tremble pas

Dors en paix près de ta mère
Fais des rêves bleus
Au matin dans la lumière
Tu t'élanceras joyeuse

Fais dodo paupières closes
Comme un vrai enfant
Sur ton lit la lune pose
Son regard apaisant.

Spi mladyenets, moï prekrasný,
bayouchki bayou,
tikho smotrit myesyats yasný
f kolýbyel tvayou.
Stanou skazývat' ya skazki,
pyesenki spayou,
tý-j dremli, zakrývchi glazki,
bayouchki bayou.

Stanou ya toskoï tomit'sya,
byesoutyechno jdat',
stanou tselý dyen' molit'sya,
po notcham gadat'.
Stanou doumat', chto skoutchayech
tý f tchoujom krayou.
Spi-j, paka zabot nye znayech,
bayouchki bayou.

Dam tibye ya na darogou
obrazok svyatoï,
tý yevo, molyasya bogou,
stav pyered saboï.
Da, gotovyas v boï apasný,
pomni mat' svayou.
Spi, mladyenets, moï prekrasný,
bayouchki bayou.

Dors dans les plis de mon voile
Dors ô mon enfant
Jusqu'à toi la pâle étoile
Glisse en souriant
Je te dirai quelque conte
Quelque simple chant
Mais au ciel la lune monte
Dors ô mon enfant

Du Térek longeant la rive
Et rempant sans bruit,
Le Lesghin vers nous arrive
A travers la nuit
Sois sans crainte,
Ton vieux père a vu maints combats
En riant, clos ta paupière
Ne t'éveille pas !

Dans les pleurs passant ma vie,
Plus de paix pour moi.
Nuit et jour pour toi je prie
Ou je rêve à toi.
Je me dis : Sur ces parages
Que fait-il là-bas ?
Dors sans crainte des orages,
Ne t'éveille pas

Je te donnerai l'image
De ton saint patron
Ne crains pas dans le voyage
D'invoquer son nom
Quand viendra l'heure suprême
L'heure des combats,
Souviens-toi combien je t'aime
Ne t'éveille pas. »



Cela fait, cette petite berceuse l'ayant calmé il s'en retourna vers l'iwajin qui avait précédemment et de son côté invoqué un clone de brume. Avec son petit nain, le nécromant se rendit donc à lui et sans aucune agressivité lui posa cette simple question : « Crois-tu possible que nous devions nous départager en nous battant sans ne rien casser ici ? Aussi discrètement que devrait l'être un shinobi ? Si je te mettais un coup de faux, là, maintenant, selon toi, quelqu'un viendrait à ton secours ? Gabushi te sauverait ? Ou quelqu'un d'autre ? »

Une façon de provoquer ceux qui devaient être en train de les surveiller et de les obliger soit à se montrer soit à accepter que l’inéluctable arrive.

_________________

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo L15d
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9147-sad-le-batard#77164 https://www.ascentofshinobi.com/t8397-iwa-equipe-cataclysme-toph-rika-takeru https://www.ascentofshinobi.com/t9166-dossier-de-sad#77294
Narrateur
Narrateur

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Lun 23 Mar 2020 - 21:04
Le tour de Mowaru est sauté une deuxième fois.

Gabushi esquissa un sourire et s'écarta de son bureau. Kenzo pu découvrir ainsi une trappe, littéralement sous les pieds de l'examinatrice. Depuis tout ce temps. Pour autant, elle ne cherchait absolument pas à se battre avec le jeune iwajin. Bien au contraire. Son but n'avait jamais été d'être une opposante à leur progression.

Gabushi entendit également la remarque du nécromant. Son sourire disparut.

Je ne tenterai pas cela à vôtre place, Takeru-san. Je suis ici spécifiquement pour éviter des débordements. Vous devriez plutôt faire comme vôtre ami, et trouver la deuxième sortie. Vous n'avez vraiment pas trop chaud sous tous ces frasques ?


Entre le feu ouvert et son armure et sa peau d'ours... Mais Gabushi n'en dit pas plus. Takeru semblait proche de l'explosion interne, son agitation et son étrange berceuse relevant une bien étrange psyché à l'Amazone. Une note de plus dans son rapport.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Kenzo
Asaara Kenzo

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Mar 24 Mar 2020 - 14:50
Une trappe ? Qu'est-ce que ça faisait là ? Devais-je rentrer dedans pour voir ce qu'il y avait ? Ou bien est-ce que c'était un piège et que je devais l'éviter ? Plusieurs questions se heurtaient dans ma tête, et tout d'un coup j'entendis Takeru prononcer quelques mots me menaçant, l'amazone lui donna une réponse adéquate, avec le dos tourné de son côté je prononça quelques mots d'un ton très calme et avec un léger sourire.

- Fais comme bon te semble mais je serais curieux de te voir essayer, es-tu si confiant en tes capacités au point que tu attaqueras un compatriote dont tu ne sais rien ? Es-tu assez idiot pour te jeter sur ton adversaire sans même avoir jaugé sa force ?

Je trouvais la menace de l'homme à l'armure pathétique, il n'avait aucune once de jugeote ou de travail d'équipe. Mon clone se dissipa et je me tourna vers mon interlocuteur, mon chakra commençait à bouillir en moi, un sourire psychopathe apparu sur mon visage et mes yeux sortaient presque. Je lui parla ensuite d'un ton très arrogant.

- Si tu veux me battre tu dois venir à moi avec la tête et le coeur froid et un plan bien précis en tête.

Ce changement de comportement soudain, c'était le même que la nuit où j'avais assassiné mes propres parents et c'était une trace que la torture à Kaze avait laissé. Cette soif de sang et cette envie de combat, c'était les pulsions que j'avais volontairement laissé prendre le dessus cette nuit là. Mais cette fois ils apparurent d'eux même, luttant à l'intérieur je les arrêta après une vingtaine de secondes. Me tournant vers la trappe j'avais retrouvé mon calme et adressa la parole une dernière fois à mon interlocuteur d'un ton calme.

- Si tu veux venir libre à toi, si tu veux rester aussi, je ne t'oblige à rien. Fais ton choix !

Rentrant dans la trappe je me demandais ce qui m'attendais en dessous.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7922-asaara-kenzo-le-asaara-maudit-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9329-asaara-kenzo https://www.ascentofshinobi.com/t7686-nagamasa-fujin
Sad
Sad

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo Empty
Sam 28 Mar 2020 - 21:28
Guère effrayé le shinobi que Takeru venait de menacer ne laissa pas démonter et sans tout à fait le provoquer entendit de lui faire en quelque sorte front. Il y avait cependant méprise sur les intentions du nécromant. Preuve que le jugeant sur le vif, le shinobi se croyant malin n'eut pas saisi que la provocation visait non pas lui, mais ceux qui les surveillaient probablement. D'ailleurs, heureux hasard survint après cela avec la trappe qu'il venait de découvrir. Découverte tombant à point, si à point que le nécromancien en sourit sous le masque devant cette ironie. Comme le hasard faisait bien les choses lorsque menaçant de mort s'il ne passait rien émergeait du néant une issue.

Certainement que le nécromant n'aurait pas le droit à une promotion. Il n'avait rien fait pour la mériter et s'en moquait. Le jeu qu'on venait de lui imposer n'avait de ce point de vue rien de préparatoire ni en vue d'une bataille, ni en vue de commander. Lui qui déconsidérait déjà les corporations shinobi pour leur regard étriqué sur la conduite de la guerre et l'organisation douteuse de leurs forces jugeait là une nouvelle preuve de la bonne direction de ses intuitions.

Pas plus impressionné par les yeux exorbités et le sourire psychopathe de Kenzo, Takeru ne lui répondit pas. Il attendit que celui-ci s'assure d'avoir le sentiment que son ego était sauf et ceci fait, logiquement, le shinobi pénétrait par la trappe en invitant le nécromant à en faire autant. Plutôt que d'y pénétrer lui-même, il y envoya d'abord seulement son nain cadavérique en éclaireur au côté du jeune soldat fort téméraire.

_________________

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo L15d
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9147-sad-le-batard#77164 https://www.ascentofshinobi.com/t8397-iwa-equipe-cataclysme-toph-rika-takeru https://www.ascentofshinobi.com/t9166-dossier-de-sad#77294

01. Equipe Takeru/Mowaru/Kenzo

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: