Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun

Aller à la page : Précédent  1, 2
Miyamoto Teruyo
Miyamoto Teruyo

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Mer 4 Mar 2020 - 21:08
Pour celles et ceux me connaissant bien ou m’ayant côtoyé dans des circonstances particulières liés aux aléas de la vie, devaient trouver étrange ce comportement qui n’était pas vraiment le mien habituellement. Pour autant, il était facile de deviner les raisons d’une telle attitude compte tenu des circonstances actuelles. Il était évident pour ceux ayant déjà eu l’opportunité de discuter avec moi de se rendre compte que mes paroles et mes actes étaient ceux que nécessitaient le rôle d’examinateur que j’avais pour cette première étape de l’examen.

Si les modalités du test du jour n’avaient pas été expliquées aux participants, c’était pour une bonne raison. Et si deux chunin étaient également présent dans la même salle, c’était aussi pour une bonne raison. La provocation était quelque chose qui dans notre domaine pouvait s’avérer fatal. La provocation provoquait en général une perte des facultés de raisonnement et une focalisation presque irraisonnée sur le sujet du grief. Être un chunin demandait du discernement, certains avaient déjà mis en application ce concept, mais cacher des trous dans des murs n’était pas le seul moyen de tester cela.

A première vue, si j’étais dans ce groupe, connaissant trois des quatres candidats, c’était avant tout pour voir si l’un d’entre eux tenterait de jouer sur la corde sensible avec moi, jouer sur l’amitié ou tout autre sentiment positif pour en retirer quelque chose. Pour autant, le seul qui tenta, à sa manière quelque peu étrange, de me soudoyer était ce fameux Eishun. Malheureusement, il était également le seul qui ne put résister à la provocation que j’avais volontairement provoquée.

Et je dois dire qu’en la matière, le genin médecin n’était pas en reste. Il avait réagi de la manière la plus ordonnée possible, presque en désaccord avec ses objectifs. Si son discours dénotait d’une certaine colère, il était également extrêmement bien structuré avec un fil conducteur réfléchi, ce qui me laissait penser qu’au final, l’eisenin dévoilait là son véritable visage. Ce n'était qu’un ressentiment, n’étant nullement médecin moi-même ou psychologue.

Quoi qu’il en soit, son attaque n’était pas une surprise, que ce soit pour mon compagnon de surveillance ou moi-même. Après sa petite démonstration qui avait fait voler cartes, tables, chaises et mes propres fesses, nous ne pouvions nous attendre qu’à une escalade dans les actions et réactions des uns et des autres.

Mais face à cette attaque, il me semblait impératif de marquer le coup. Alors qu’Eishun commençait à agir, en me voyant me lever de ma chaise désormais bancale, mon compagnon d’arme devina rapidement mes intentions et s’écarta dans un coin de la salle. Dans un même temps, de mon côté, mes mudras effectués, un dôme de vent se dressa autour de moi, tourbillonnant à toute vitesse, créant ainsi un bouclier efficace à la fois contre les débris qui m’étaient destinés, mais aussi contre le coup de scalpel qui devait suivre. Il ne faisait nul doute que cette défense saurait repousser sans mal le genin qui tentait de m’attaquer directement.

Une fois certain de l’échec de l’assaut, d’un nouveau geste, une lance de vent se forma dans ma main en réunissant l’air ambiant, une technique dont le Meho avait subit les affres du combat et l’ayant conduit directement à l’hopital. Pour l’occasion, le but n’était pas de blesser les participants, juste de les inciter à chercher une réponse et non querelle. De fait, la lance de vent vint se planter volontairement entre les jambes du médecin, s’enfonçant largement dans le sol, créant un trou de plusieurs centimètres de profondeur.

« Bien, arrêtons-là ce simulacre de combat. Navré pour ton Eishun, j’ai beau être bienveillant, un père aimant, un sauveur des animaux, un adepte de la gastronomie, et a priori un flagorneur distributeur de thé, je n’en reste pas moins un chunin du village et un examinateur de cet événement. »

Ramassant ma chaise, encore une fois, remettant la table à sa place, encore une fois, Konéko s’installant sur mes genoux, encore une fois, je terminais ma démonstration par quelques mots.

« Je n’ai rien contre toi, sache le. Je suis là pour te tester et si les autres examinateurs t’auraient disqualifiés pour ce que tu viens de faire, sache que pour ma part je n’en ferais rien. Leçon a été donnée, tâche de collaborer avec tes partenaires pour trouver la solution à votre problème actuel et montre moi donc que j’ai eu raison de te garder dans le groupe et que tu as de quoi devenir chunin. Après si tout cela t’ennuies tant que cela, tu n’as qu’à abandonner en me remettant ton badge et tout sera terminé pour cette année. »
« Hum … Teruyo … ils n’ont pas de badge. » reprit l’autre chunin.
« Oh ! » comme si je venais de faire une immense découverte.
« Eh bien, dis-le nous alors, dis nous juste que tu veux arrêter. »



_________________
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Terurusigna

Kit by Aimi
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Mer 4 Mar 2020 - 23:59
Alors même que Mého s’approchait de Jurojin pour émettre ses inquiétudes, ce dernier annonça à l’ensemble du groupe une nouvelle qui rassura et étonna le genin dans un même temps. Si le clone n’avait pas rencontré de soucis sur son trajet, il s’était visiblement fait attaquer par une ennemie au bout du chemin. L’ennemie était probablement bien dissimulée puisque le leurre n’avait pu repérer que sa voix avant de se faire attaquer. * Serait-ce la suite de l’épreuve ? * cette question était immédiatement à venue à l’esprit du jeune ninja alors qu’il réfléchissait déjà à comment vaincre cette silhouette tapis dans l’ombre. Dans un même temps, leur petite équipe s’était vu confrontée à un nouveau dilemme créé par la découverte plus qu’intéressante de la jeune Seika. Une nouvelle échappatoire se trouvait visiblement derrière l’un des murs de la pièce et le petit groupe devait maintenant choisir lequel des deux chemins empruntés.

Jurojin, lancé visiblement dans ses réflexions, fut le premier à proposer un plan d’action. L’idée était simple, scinder l’équipe en deux groupes qui s’essayeraient donc dans les deux sorties simultanément. Cette option plutôt simple semblait tout à fait logique aux yeux de Mého. Le temps pressait et il fallait vite trouver la sortie, le premier groupe qui se retrouverait face à une impasse devrait rebrousser chemin et rejoindre l’autre au plus vite. La seule interrogation qu’il avait se tenait face à cette adversaire inconnue qui semblait les attendre du côté de la fosse. Que faire s’il était bien trop fort ? Si seul un groupe de quatre genin pouvait le vaincre ? L’équipe assignée à la fosse allait devoir être particulièrement prudente et surtout prête à rebrousser chemin à toute allure si le choix s’imposait…

Comme il pouvait s’y attendre, Mého fut assigné à l’équipe de la fosse. Son partenaire, et ce, à son grand désarroi fut désigné comme étant Eishun, le genin le plus instable de la pièce jusqu’à preuve du contraire. Comment travailler en équipe avec un être aussi instable ? Jurojin ou Seika aurait été des alliés bien plus simple pour le jeune ninja, mais il devait admettre que ses orientations ninjas étaient peut-être plus apte à contenir l’étrange médecin. Seika, elle, acquiesça préoccupée par des problèmes d’allure plus importantes. Le temps n’étant pas aux débats interminables Mého acquiesça à son tour espérant qu'Eishun en face de même. La réaction de son partenaire vu elle aussi très rapide, car alors même que Jurojin finissait, ce dernier prit la parole sur un ton des plus étrange.

Le long monologue du genin n’annonçait rien de bon et Mého recula presque instinctivement se préparant à un brutal changement de comportement de ce dernier. Lorsque la cible de la colère de ce dernier montra ouvertement sa cible Mého commença instinctivement à se rapprocher de son coéquipier véhément tandis que ce dernier s’élançait vers le chunin. Se retrouvant à quelques pas de lui, se fut une violente bourrasque qui intercepta le pauvre Mého une fraction de seconde avant qu’il n’arrive sur son coéquipier. Le sol quitta ses pieds, ou ses pieds quittèrent le sol ? Il lui était difficile de faire la différence. Une chose était sûre cependant, ce fut le mur qui interrompit sa course au pris d’une belle douleur au bas du dos.

Mého était suffisamment loin de l’épicentre de l’attaque de Teruyo pour n’avoir subi qu’une partie de la bourrasque. Cependant, Eishun lui était au corps-à-corps et l’Iwajin ne pouvait qu’imaginer ce que l’autre genin avait pu ressentir. Lorsque Mého vit Teruyo lever sa main, il comprit instinctivement la suite de la scène et le genin ne put s’empêcher de penser que Teruyo y allait un peu fort même s’il comprenait que ce dernier ne pouvait prendre à la légère l’attaque. L’escarmouche semblant prendre fin, Mého se redressa époussetant ses vêtements et frottant vigoureusement son dos meurtrit tout en se demandant si le chunin n’avait pas une petite dent contre lui.

Bon ! Sa voix était un peu plus forte que ce qu’il aurait voulu, ne pouvant s’empêcher de laisser échapper un peu de sa colère. Je mens tiens au plan Eishun c’est TOI qui vois si tu me suis ! Si tu es prêt à coopérer signale toi avant d’arriver, tu te doutes que je serai particulièrement méfiant. Jurojin et Seika si jamais au bout l’adversaire est trop dangereux, ou que c’est une impasse, je ferai de mon mieux pour revenir. Si de votre coté vous avez le même soucis essayez de me rejoindre.

Comme le ton de sa voix l’avait laissé sous-entendre, Mého avait été particulièrement fatigué par l’instabilité du jeune genin. Sans pour autant lui fermer la possibilité de l’accompagner, il se glissa donc dans la fausse composant rapidement une série de muddra avant de cracher une roche solide qui prit rapidement la forme d’un bouclier. Le bouclier face à lui prêt à toute éventualité le genin avança à petit pas et aussi silencieusement qu’il le pouvait. Cette situation était particulièrement désagréable pour lui qui devait à la fois se méfier de l’ennemie qui faisait face et du genin imprévisible qui pouvait surgir pour l’attaquer dans son dos. Puisque je n’ai pas le choix, composant une nouvelle série de mudra, Mého posa délicatement sa main au sol tandis que le sceau se répandait autour de lui. Dans cette zone, il était normalement le seul à pouvoir se déplacer librement et si son adversaire était tapi dans le sombre couloir, il allait avoir une bonne surprise.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 18:00
Chacun émet son avis qui semble favorable. Enfin, sauf un, qui semble agacé de la situation et plus particulièrement de Teruyo. Eishun se fait donc encore remarquer, avec un comportement toujours des plus étranges. Deviner ce que peut penser cette personne est vraiment complexe. Si juste avant il semblait vouloir jouer la carte de l’entraide, son envie semble s’être envolé en peu de temps. Finalement tenter de lui parler et de voir sa vaine tentative n’a pas aidé à obtenir une réelle coopération. Jurôjin a pourtant fait l’effort de l’intégrer dans son plan, en plus de louer un minimum les bienfaits de sa présence dans le groupe qui passera dans la fosse. Il est vrai qu’il a signalé qu’il accepterait les commentaires ou reprises sur son idée, mais en disant cela, il espérait dans un premier temps ne pas entendre de désaccord. Ensuite, écouter sereinement un esprit détraqué avec un souhait de combattre à tout-va, ce n’est pas dans son habitude. Il aimerait bien calmer les ardeurs du médecin pour le remettre en place, mais ce n’est pas réellement son rôle ici. Puis, Teruyo doit être suffisamment de taille pour régler le problème. Entendant Seika partir en exploration, il lui adresse un simple mouvement de tête et un sourire, se trouvant rassuré que certains esprits sont plus clairs que d’autres.

Comme prévu, une nouvelle tentative vaine, après que Teruyo expose son talent au Fûton défensif. Le niveau est trop différent, mais la clémence du papa ours fait que l’attaquant s’en sort plutôt bien malgré son geste. A la place, le Chôkoku aurait été plus agressif. Enfin, chacun sa méthode, le principal reste de voir si les pulsions seront dissipées ou bien si cela ne fera qu’ajouter de l’huile sur le feu… En tout cas Meho, paraissant plus ferme envers son pseudo-équipier, signale son départ à son tour. Si Eishun le suit, notre brun se retrouve alors avec les deux Chûnins. Avec le calme de retour, ils iraient sûrement se remettre sur leur chaise et attendre simplement et tranquillement en sirotant le thé. Le jeune brun pourrait bien les accompagner, mais le peu d’échange réalisé n’a rien donné de concret. Non, il faut qu’il agisse aussi, plus en tant qu’analyseur en retrait comme jusqu’à maintenant, mais en allant au contact comme Meho et Seika.

Maintenant, il fallait trouver quoi faire. Fouiller ce qu’il reste dans la pièce lui paraît être perspicace. Si les fosses ont d’abord attiré l’œil, il s’intéresse alors davantage au mobilier dans les cellules, cherchant tiroirs à tirer, placards à ouvrir ou encore papiers à lire posés au-dessus. Peut-être découvrira-t-il une nouvelle sortie à son tour. Néanmoins, il reste attentif au retour des autres membres de l’équipe. Enfin, s’ils reviennent…

Résumé:
 

_________________
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Hyûga Toph
Hyûga Toph

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Sam 7 Mar 2020 - 14:59
----Seika----

Une voix. Une silhouette.

Félicitations Seika. Tu passes à la prochaine épreuve. Suis-moi un peu et le timing sera parfait pour que je n'ai pas à me répéter une deuxième fois.

Toph lui indiqua une direction dans laquelle marcher et elles arrivèrent à un carrefour où deux tunnels se rejoignaient pour n'en devenir plus qu'un.

----Meho----

Une voix. Deux silhouettes.

Et voici le deuxième qui passe l'épreuve. Bienvenu et félicitations, Meho-san. Cette épreuve était un examen d'autonomie, de recherche d'informations et d'observer comment vous vous comportiez lâché dans l'inconnu, sans le réconfort de règles ou d'encadrement. Je vous emmènerai bien à la suite des épreuves... Mais j'ai un acte de présence à faire. L'un de vos vollègues à foutu un peu de bazar. Vous attendez-ici quelques instants ? Je reviendrai vous chercher d'ici peu.

Elle composa des mudras...

----La pièce---

Toph entra dans la pièce via le sol même. Un déplacement sous-terrain. Elle vit la pagaille, bien entendu. Elle fit un signe de tête à Teruyo-san avant de regarder tant Eishun que Jurojin. Elle soupira.

Et bien, en faisant cette épreuve, je m'attendais à ce qu'une personne ait la mauvaise idée d'attaquer un examinateur. Eishun, cette épreuve est terminée pour toi. Il y a de toute façon deux personnes déjà inscrites, ce qui clos cette épreuve-ci. Je peux comprendre la frustration d'être laissé sans explication dans un environnement étrange - cela faisait partie des paramètres de l'examen. Je suis intéressée par voir les réactions des gens aussi, vois-tu. Pas seulement qui passe une épreuve. Mais ton comportement ici n'est pas un comportement que j'aime voir. Nous aurons tous deux une discussion, à l'avenir. En tout cas, je ne pense pas que tu mérites des responsabilités dans l'immédiat. Quant à toi Jurojin-san...

Elle pencha la tête, pensive. Elle était partagée sur certain point et n'était pas certaine de la bonne façon de procéder à la suite. Dans le doute, elle hocha de la tête et lui dit simplement.

Je n'ai pas encore décidé de ton sort. Ton clone était le premier sortit d'ici, c'est vrai. Mais tu as pêché par abus de prudence, et ce n'est pas le pire des défauts. Du coup, ne considère pas que tu as raté cette épreuve, même si tu ne l'as pas réussie. Tu seras un remplaçant, ou peut-être que tu ne feras rien de particulier. Je verrais moi-même plus tard.

Elle pivota vers les deux examinateurs. Teruyo-san, en particulier, avait souffert d'une attaque mais s'était défendu de manière magistrale.

Teruyo-san, Daisuke-san, merci de m'avoir aidé à tenir cette épreuve. Teruyo-san, d'ici une heure j'aimerais lancer un combat avec vous comme arbitre, si vous n'avez rien contre.

Elle s'inclina puis fit mine à Jurojin de le suivre dans le couloir de Seika. Trois membres de cette équipe fut donc menée par Toph dans une salle commune où se trouvait déjà Toji et Shingen. La première épreuve avançait bien. Elle serait sans doute bientôt terminée.
Epreuve cloturée:
 

_________________
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301
Yawa Seika
Yawa Seika

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Sam 7 Mar 2020 - 15:12
Le long couloir parcouru par Seika ne lui inspire rien de bon, mais pour le bien de l’équipe, la jeune fille se doit d’aller jusqu’au bout afin de déterminer deux choses : s’il s’agit d’une sortie, et s’il y a des toilettes pour son besoin personnel. C’est donc avec une grande surprise qu’elle arrive au bout et tombe sur nulle autre que Hyûga Toph, l’intendante au poste de Tsuchikage de la roche, et aussi l’une des kunoichi dont elle est fan, de par ses accomplissements à son si jeune âge. En fait, la brune est aussi âgée qu’elle, mais infiniment plus forte et représente un modèle pour l’adolescente qu’elle est. Toutes deux se battent avec un style « corps à corps », ce qui motive d’autant plus la Yawa à progresser pour l’égaler un jour, voire la dépasser, qui sait ? Sans mentionner son envie urgente d’uriner, la Genin suit Toph jusqu’à retrouver Meho. Apparemment, et il ne faut pas longtemps à la châtaigne pour le deviner, les deux chemins menaient à une sortie, mais qu’en est-il de leurs autres camarades ? La réponse est à moitié donnée, et l’intendante indique plus ou moins qu’elle va s’occuper de leurs autres camarades. Finalement, était-ce vraiment une épreuve de travail d’équipe, ou un concours ? La petite est inquiète de savoir que son envie de passer devant pour aider aurait pu éliminer les autres personnes, mais d’un autre côté, son envie de passer Chûnin est grande également.

« Meho-kun, je suis contente que tu ne sois pas tombé dans un piège ! Je me demande ce que sera la prochaine épreuve, mais j’espère ne pas avoir à me battre contre toi héhé ! »

Elle espère surtout ne pas tomber sur quelqu’un qu’elle connait, si la suite est une épreuve de force brute, de peur de les blesser. Néanmoins, si elle veut progresser, elle sait qu’elle devra laisser un peu sa naïveté juvénile de côté et ne pas hésiter à frapper pour blesser, sans pour autant avoir à tuer, bien entendu. Lorsque Jurôjin revient avec Toph, Seika est un peu rassurée et lui adresse un grand sourire, il semblerait qu’il ait le droit de continuer, du moins la petite le comprend ainsi. Lorsqu’ils arrivent dans une nouvelle pièce, les deux personnes en présence sont inconnues de la brune. Peut-être qu’ils étaient là lors de la réunion où tous les Genin étaient conviés, mais il y avait beaucoup de monde. La Genin cherche rapidement des toilettes, et s’éclipse un bref instant pour aller mettre fin à ces longues minutes de souffrance, pour revenir et attendre. La suite va être compliquée, mais peut-être que la prochaine épreuve ne sera pas aussi difficile à comprendre que la première ?


_________________
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Ww18

♥ Merci Aimi pour cet avatar et Aditya pour cette signature, tous deux parfaits ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7615-quoi-feur-enfin-plutot-fleur-pour-le-coup-yawa-seika#63983
Nihito Meho
Nihito Meho

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Lun 9 Mar 2020 - 12:39
Le couloir était sombre tandis que Mého progressait avec prudence au travers. Son petit bouclier à la main, sa technique maintenant inactive il se sentait particulièrement nue face à l’adversité. Que faire si son ennemie arrivait ? Fuir ? Se battre ? Se détachant de la pénombre, une petite silhouette s’avança vers lui tandis qu’il brandissait son bouclier en guise de défense. La première chose qu’il put clairement distinguer fut les deux pupilles blanches. L’intendante, Hyuga Toph s’avança calmement face à lui, l’observant de son regard perçant.

* Le deuxième ? Seika ? *

L’épreuve expliquée, il ne fallut pas longtemps au genin pour comprendre qui était le deuxième sélectionné. Eishun ? Il n’était non plus pas difficile pour le genin de deviner que les derniers mots de l’intendante étaient adressés à ce dernier. Le ninja au caractère atypique avait brillé de son instabilité durant l’épreuve, et les lombaires de Mého en témoignaient de la réponse délicate de leur surveillant. Quelques mudras et voici que Toph disparaissait dans l’ombre abandonnant le genin au bout du couloir. Laissant tomber son lourd bouclier et s’asseyant au sol Mého prit une longue respiration encore dans l’incompréhension du moment.

Les secondes passèrent, puis les minutes et de nouveau bruit de pas se firent entendre. Ils étaient plus nombreux, était-ce la suite de l’examen ? Mého leva un œil suspicieux vers les nouveaux arrivants constatant avec plaisir qu’il ne s’agissait que de Seika et l’intendante. L’épreuve était donc finit .. ?

*Jurojin … *

Les mailles du destin étaient sombres. Le genin avait visité les fosses juste avant Mého et au final, c’était son clone qui s’était aventuré en premier dans le fameux passage. Dans tant de réalité, Jurojin se serait qualifié à la place du genin. Pourtant, guidé par son empressement, le stress du temps passant et dame chance, Mého avait fini par se frayer sa route vers la deuxième partie de se tournoi récupérant in extrémis la dernière place libre de leur groupe. Lorsque Seika s’avança pour lui parler Mého pu constater à sa démarche étrange qu’elle n’avait toujours pas réussi à soulager sa vessie.

Moi aussi, je suis content pour toi Seika ! Si l’on doit s’affronter, on donnera le meilleur de nous-même et nous en apprendrons beaucoup, j’en suis sûr ! Par contre penses à aller aux toilettes avant la prochaine épreuve, à moins qu’uriner sur tes adversaires face partie de tes techniques secrètes.

Mého avait lâché cette dernière phrase sur le ton de la rigolade et pourtant une petite part de lui trouva l’idée étrange mais pas impossible. Peut-être qu’un ninja traqueur usait de cet étrange genre d’arcane, car après tout, tout était possible dans leur monde et si une chose était sûre, le genin n’avait aucune idée des aptitudes de la jeune Seika. S’il avait à affronter la shinobi il allait devoir être prudent, car peut-être que cette innocence était le masque qu’avait choisi de revêtir une redoutable guerrière.

Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Nizawara Eishun
Nizawara Eishun

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Mar 10 Mar 2020 - 21:00
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Et3d


Son attaque, fusse-t-elle audacieuse, ne trouva bien malheureusement pas sa cible. Au contraire, l’eisenin fut repoussé avec une grande violence et, après plusieurs roulé-boulé tout au long de son éjection soudaine comme si Teruyo avait songé, sous certaines coutures, que le sol des geôles était un peu trop sale et que la blouse d’un médecin pouvait tout aussi bien faire œuvre de serpillière, il se redressa poussiéreux et réalisant, aussitôt qu’il fut dressé, qu’une lance d’air venait de finir sa course entre ses jambes. Une provocation palpable, une mise en garde réelle. Cette fois, le chuunin ne s’amusait plus. Les paroles vinrent se corréler aux actes ; aussi, mettant des gestes sur les mots, il aborda le psychédélique sous un angle beaucoup plus sérieux qu’il n’avait pas révélé jusqu’alors.

Meho l’invita ensuite à le suivre dans la seconde voie proposée. Nonchalant, il adressa un dernier regard à Teruyo avant de se résigner, comprenant bien qu’il était trop faible pour pouvoir lui faire face. Tant pis. S’il n’avait eu ce qu’il avait pu espérer, il avait au moins appris à quel point les chuunins du village d’Iwa pouvaient être dangereux ; celui-ci, en l’occurrence, semblait par ailleurs maîtriser la même affinité que lui et en vertu de cette découverte, il comptait bien négocier une porte future pour ouvrir les horizons possibles dans la maîtrise des tempêtes. Toutefois, il fallait sûrement que le temps passe par là pour qu’il rachète la paix social et qu’il remonte dans l’estime de celui qui, en le contre-attaquant, lui avait bien fait comprendre que s’il n’exprimait pas d’inimitié avec l’eisenin, il lui était tout de même relativement difficile de ne pas concéder à demi-mot qu’il était pesant. Une vérité qui ne pouvait être discutée.

Après avoir suivi la piste de Meho, Eishun se figea devant ce qui semblait être la suite de son épreuve. Puis il croisa les bras et, sans rien dire, il attendît. Il se refusait à pénétrer dans ce cul-de-sac en même temps que son partenaire. Pour peu que ce passage soit truffé de pièges, il préférait encore que la disgrâce soit l’apanage du plus brave ; en l’occurrence, il comptait sur Meho pour déminer le chemin, avant de l’arpenter lui-même. Mais la suite de l’examen allait donner raison à son partenaire.

L’Intendante arriva de nulle part. Il ne lui fallait que quelques secondes pour s’adresser directement à l’eisenin, lequel lui afficha, à défaut de pouvoir lui montrer sa mine derrière son masque, au moins un regard décontenancé, presque amorphe. Cette façon de le réprimander ne lui plaisait guère. Orgueilleux comme un grand frère face au petit, il ne tolérait pas qu’on le fasse tomber en disgrâce et surtout pas publiquement.

Il leva, à nouveau, un doigt, après avoir laissé l’Intendante finir son speech, comme pour attirer l’attention. Hyuga Toph avait un quelque chose d’épique qui transpirait en elle. Rien que son aura était vibrante. N’importe qui pouvait s’imaginer à quel point elle était inaccessible pour de pauvres genins comme eux ; une déesse au milieu des insectes. Elle avait acquis au sein du village une telle notoriété qu’elle forçait le respect et, que ce fusse sa voix ou sa présence, rien ne semblait pouvoir contester son autorité.

Rien, à part Eishun.

« D’abord, Intendante ou pas, j’ai horreur qu’on me tutoie, Votre Altesse de la race Hyûga. Et ce n’est pas votre conjonctivite héréditaire qui va vous donner ce droit. »

Le terme désignait ici le fameux Byakugan et à travers lui, tout le clan était mis dans l’affaire. Eishun avait la mauvaise manie de se croire supérieur à tout, même aux clans. Il ne se doutait pas toutefois à quel point il pouvait payer cher ses excès de zèle…

« Je n’ai pas fini. »

Comme s’il ne s’était pas encore assez enfoncé.

« Car un autre détail me chipote : que ça vous plaise ou non, quand on est une jeune fille bien élevée, on respecte les adultes, on ne coupe pas la parole et on demande poliment quand on veut quelque chose. Donc permettez-moi de vous dire jeune enfant que je n’aime pas non plus votre comportement et qu’il serait grand temps qu’on vous apprenne les bonnes manières ! »

Fit en posant une main sur la hanche, et en tendant l’autre vers la prestigieuse Intendante comme pour dire : « tu la voix celle-là ?! », son geste symbolisant la fameuse CBF (Claque de Bon Fonctionnement). Un geste qui allait sans doute lui coûter cher…

... très cher…


Résulé:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8205-nizawara-eishun-termine https://www.ascentofshinobi.com/u967
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Mer 11 Mar 2020 - 16:35
Il regarde attentivement ce qui n’a pas encore été inspecter par les autres, pensant trouver à son tour un passage ou indice sur ce que la suite réserve. Il n’avait rien de ce genre depuis le début, sûrement que les trouvailles de ses coéquipiers du moment ont su le motiver à faire de même. De toute façon, ceux restant dans la pièce ne sont pas bénéfiques pour sa réussite et n’ont pas l’air de pouvoir occuper sérieusement le Chôkoku. Son action est louable, mais trop tardive, car le gong sonne déjà...

L’intendante surgit du sol, surprenant autant Eishun que Jurôjin. Le brun s’arrête dans sa recherche et vient écouter ce qu’apporte l’arrivante. Il découvre que l’épreuve est terminée, vu que les conditions de fin sont remplies. Notre héros prend d’abord un temps avant de se rendre compte que tout se termine d’un seul coup, sans trop comprendre la situation. Puis il réfléchit quelques secondes à peine, saisissant que les deux chemins trouvés mènent simplement à la sortie, mais également à la suite de l’examen. C’est deux trous n’étaient donc pas des pièges, mais la solution au mystère de la pièce. Après l’incompréhension, c’est le bouleversement qui le touche. Il ne se doutait pas le moindre que l’objectif était simplement de sortir, mais qui plus est, de sortir le premier par les conduits cachés. Rien à voir avec l’étude du comportement ou de la posture dans le groupe. Au final, c’était une épreuve individuelle ou seul les plus curieux avaient des chances de gagner. Il était donc naturel que ce soit les chercheurs du groupe qui accèdent à la suite. Comme dit précédemment, il avait agi trop tard. Une erreur qui coûte chère...

Alors qu’il croit que tout espoir de continuer est perdu, commençant à baisser la tête etfroncer les sourcils, une lueur jaillit des paroles de la Hyûga. Par chance, son action d’envoyer un clone en vérification peut sauver la situation, reconnaissant la précaution du Genin. Sa position est donc incertaine dans cet examen, mais il souhaite s’accrocher tout de même. Il ne peut s’empêcher de serrer son poing droit, prit d’une motivation vivifiante. Alors qu’il voudrait accéder à la salle d’attente pour la prochaine épreuve, en compagnie de la Princesse, Eishun semble toujours et encore dire son dernier mot...

La patience dont faisait preuve le Chôkoku arrive à sa fin. L’épreuve est finie, il n’a plus l’obligation de faire “ami-ami”, surtout quand cela ne servait finalement à rien mais aussi quand celui-ci le refusait également. Il s’adresse alors à lui pour la deuxième fois, lui saisissant la main tendue.

« Je crois Eishun que nous n’avons plus notre mot à dire. Puis je pense que tu as assez souffert de cette situation aussi non ? Tu peux enfin quitter cette pièce et même être libéré de la présence de Teruyo pour le restant de l’examen. Puis je te prie de revoir tes manières avant de parler de celles des autres. »

Il se lance, non pas pour protéger la figure d’Iwa, car elle saurait très bien gérer la situation, mais il est las de son comportement invivable. Il est très probable que les crocs sortent à nouveau, se préparant à voir une technique le cibler. Enfin, ce serait tenter le diable, vu le nombre de gradés dans la pièce, mais on parle du masqué fou... Alors tout est possible.

_________________
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Hyûga Toph
Hyûga Toph

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Empty
Lun 23 Mar 2020 - 20:29
Deux qualifiés, et un potentiel remplaçant. Telle était la moisson de ce groupe-ci. Jurojin n'était pas inconnu de Toph, il avait déjà fait ses preuves à Tetsu. Eishun ne semblait pas en avoir fini là. Ce qui allait suivre, Toph s'en doutait fortement. Rares étaient ceux qui ne passaient pas une épreuve et qui voulait remercier le management. Eishun était certainement une Karen qui s'ignorait, en plus d'être un psychopathe. Il leva le doigt comme un élève premier de classe, et certainement pour demander à voir le manager de Toph.

Qui était la vraie Toph, puisqu'elle-même n'était qu'une clone de Toph. Mais pour la facilité de la discussion, considérons-là comme la vraie Toph.

Toph maugréa simplement.

J'ai pas le temps pour ça.

Elle claqua des doigts et un clone apparut. Même pas besoin de mudra - ce qui était une démonstration de force pour du ninjutsu. L'intendant ne s'arrêta pas et ce fut le clone qui fut contraint à faire demi-tour, en trainant des pieds. La pseudo-Toph arriva à hauteur d'Eishun, l'eisenin violent qui avait tenté de soutirer un grade en menaçant de violence un examinateur.

...*soupirs*

Puis le clone dégaina sa lame lentement, très lentement et regarda Eishun d'un air mauvais sous le bruit crissant de l'acier contre l'acier. Et de plonger sa lame dans son propre pied. Le Clone restait fragile, bien entendu, et se dissipa tout de suite dans un petit nuage de fumée. Il avait préféré la mort à la torture.

Le monologue arriva à Toph, bien entendu. Qui soupira, à son tour.
Spoiler:
 

_________________
05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun - Page 2 Toph1_1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3493-hyuga-toph#26646 https://www.ascentofshinobi.com/t5136-hyuga-toph-jishin-master#40301

05. Equipe Seika/Jurôjin/Meho/Eishun

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Académie Hashira
Sauter vers: