Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Monsieur ! La bataille !!! [team 4]
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 14:53 par Hyûga Tsuyoshi

» Seconde peau [PRIVATE].
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 14:51 par Metaru Mairu

» 14h12 - La bagarre
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 14:40 par Shinrin Hanzo

» 08. Demandes diverses
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 14:36 par Hyûga Tsuyoshi

» [Unité de recherche] L'obole d'un temps révolu
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 14:24 par Shinrin Hanzo

» 08. Autres demandes techniques
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 14:11 par Chôkoku Tomoe

» [Teikoku] L'Encyclopédie du Soldat
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 13:19 par Shinrin Funka

» 21h13 - Le festival du riz
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 12:41 par Inuzuka Ayuu

»  Seirei Inja
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 11:58 par Seirei Inja

» Une espèce inconnue [MISSION B - KAO KAN]
L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  EmptyAujourd'hui à 10:56 par Kappa Tengoku

Partagez

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]

Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 15:55
Suite de ce rp

Sortant des Geôles gardés par les Yuki, le Nanadaime prend comme convenu la direction des Marécages Brisées en ordonnant la libération du samouraï de sa cellule, un pari risqué de la part du nouveau chef de village mais qui a pu lire dans le court échange avec le captif, un sens patriotique aigu qui lui donne la force de passer à l’action… Alors que d’aucuns pourraient lire dans les actes du justicier sanguinaire un acte purement criminel, au mieux une façon de se donner justice lui-même afin d’assouvir sa propre soif de sang des déchets de la société, la purge conduite en solitaire par le chuunin a eu un retentissement certain auprès de la population kirijine, applaudissant son initiative au détriment de ce que pourraient penser les autorités à ce sujet.

Son geste justicier était comme cette étincelle nécessaire à éveiller le sentiment patriotique enfoui dans chacune des personnes ayant à coeur de rendre le village de la Brume toujours plus fort et prospère… Sanctionner les actions du samouraï par une peine de mort aurait été non seulement contraire au sentiment général, mais aussi très loin de la philosophie du Nobuatsu, qui est certainement l’un des plus patriotes pour avoir servi dans le Kyôi dont les membres vouent une allégeance inconditionnelle envers l’Ombre du village, comme il a pu le prouver en défendant la Cinquième du nom. Il est donc l’une des personnes les plus à même de comprendre la ferveur du Tetsujin, rônin étranger venu servir cette nouvelle terre d’accueil. Un parcours qui ressemble quelque peu à celui du Nobuatsu, lui-même Kaminarijin qui s’est rapidement assimilé à la culture de la Brume, le voilà devenu son porte-étendard à présent.

Le terrain qu’il a choisi n’est pas sans signification, puisqu’il évoque un lieu de conflit historique de la coalition du Collectif et de Seichi contre Kiri, laissant derrière des crevasses évoquant l’ampleur des attaques dévastatrices d’Obayo et de Shiori, devenue plus tard la Godaime Mizukage. Il s’agit de la frontière entre le village de la Brume et les envahisseurs, le dernier rempart contre la criminalité que la Purge n’a pas suffi à décimer. Et c’est en ce lieu que le Nobuatsu invite le samouraï à le retrouver, afin de livrer un échange entre des maîtres de la lame. Au milieu de ce champ de bataille couvert de brumaille, la difficulté du terrain tient au fait que les parties marécageuses limitent les déplacement - un avantage naturel qui s’est montré utile lors des précédentes invasions. Il peut sentir le froid de la brise automnale lui fouetter la peau, emportant au passage les feuilles mortes bercées au gré des rafales qui susurrent aux oreilles des adeptes du Bushido, leur sempiternelle mélodie. L'hiver approche à grands pas.

Merci de me faire l'honneur de ce combat, @Higure Mafuyu.

Il se tourne vers le susnommé. Dégainant délicatement une des deux lames de son dos, il effectue un salut avant de se mettre en kamae, alignant ses jambes de façon parallèle à son adversaire, baissant légèrement son centre de gravité et repliant son bras droit près de son corps, la lame pointant vers la voûte nuageuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Jeu 20 Fév 2020 - 16:19
L'approche de l'hiver
Une sacoche après l'autre et d'un armement à l'autre, le samouraï s'équipait lentement de chacun des biens militaires qui lui avaient été confisqués lors de sa perte de conscience. Les regards dérangeants des gardes fusaient sur lui, il pouvait ressentir l'incompréhension et l'appréhension qui en découlaient. Silencieux, Mafuyu ne leur prêtait pas attention, rangeant chaque ustensile à sa place, poches et renfoncements qu'ils n'auraient jamais dû quitter.

D'un juron ancestral et fictif, le fond de l'esprit du samouraï se promis de ne plus jamais faillir au contrôle de sa propre personne. Il avait fini en prison et s'était rendu compte de ses actes qui, une fois remis dans un contexte caché, lui paraissaient maintenant abjects. Mais plus important pour sa propre personne encore, il avait trahi sa lignée en se faisant arrêter. Le sang du Crépuscule coulait dans ses veines et résonnait dans l'acier de sa lame. Décevoir son chef ultime... Un déshonneur qu'il lui faudrait à tout prix redorer.

~

De sauts en sauts, l'Higure fusait du haut des toits de la Brume, suivant la voie des marécages. En un rien de temps, il pu quitter l'enceinte du village, usant de sa furtivité pour se prouver qu'il était toujours l'ombre qu'il avait été et non le reflet visible d'une obscurité en partie visible.

Il se réceptionna avec douceur, ses vêtements amples flottant lors de la chute pour lui donner l'impression de flotter. Le dos droit et le regard en partie camouflé par le doulî qui lui servait de couvre-chef, le samouraï prit une inspiration profonde. Son sabre était à sa place, bien rangé au fond de son fourreau et son chapeau lui redonnait son aspect habituel. La respiration parfaitement contrôlée, il entrait peu à peu dans un état de méditation profond, celui d'yeux fermés lui permettant de ressentir le vent des marécages sur sa peau. Il était libre. Véritablement libre de servir la Brume à nouveau.

Le Mizukage prit le temps de le remercier pour le combat. Chose qui sonna comme un nouvel honneur pour le samouraï dont l'esprit n'attendait que de pouvoir faire ses preuves. Le sabreur n'était plus son supérieur, mais un adversaire qu'il allait honorer de son art samouraï. Il tentait tant bien que mal de faire fît de ce qu'il représentait pour lui, mais ne pu que partiellement y parvenir.


La respiration entièrement contrôlée, Mafuyu ouvrit à nouveau les yeux pour les plonger dans ceux de son adversaire. Sa voix n'avait plus rien à voir avec celle de sa position de prisonnier... Il était dans son environnement, celui du déchirement d'âmes usant de la chair du corps comme de marionnettes. Tout ceci n'était qu'une joute mentale. Le reflet de ce que le samouraï réussirait à prouver à l'Ombre de la Brume, alors qu'il n'était lui-même qu'un élément de test pour son supérieur.

Sa voix calme fusa à travers l'espace, articulée et sûre d'elle.

Tout l'honneur est pour moi, Mizukage-Sama. ~ Je ne vous décevrai pas... Je ne décevrai pas la Brume.


A ces mots, une aura de sérénité se mit à emplir l'espace autour du samouraï, il était prêt. Prêt à prouver qu'il était prêt à tout offrir à sa cité, mais aussi que son allégeance envers l'Ombre ne possédait aucune faille. Dans le même temps, il comptait bien aussi prouver que la lignée du Crépuscule résonnait toujours en cette terre, bien vivante et dévouée à la grandeur de la Brume.

Spoiler:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬



Dernière édition par Higure Mafuyu le Mer 29 Avr 2020 - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Sam 22 Fév 2020 - 15:29
Les Marécages Brisés sont tels un champ de mines naturelles où il est facile de s’embourber si l’on n’y connaît pas le chemin à emprunter, naviguer entre les eaux stagnantes et les trous est d’autant plus difficile avec la brume environnante limitant les déplacements des visiteurs mais surtout les indésirables qui n’ont d'autre choix que de s’en remettre en garde patrouillant la frontière pour trouver leur chemin… C’est donc sur ce terrain difficilement praticable qu’aura lieu l’échange du destin, entre le samouraï de Tetsu et le Nanadaime Mizukage, ce dernier ayant dégainé son nihonto, son esprit guerrier attisé par l’imminence d’un combat avec un frère de la lame, il lui appartient donc de faire le premier pas qui briserait à tout moment la quiétude de l’espace.

Refermant ses doigts sur la garde de son épée, il effectue un premier coup horizontal, suivi d’une frappe transversale, des mouvements de poignet comme pour taillader l’air face à lui, libérant dans la direction du chuunin une multitude de demi-lunes flamboyantes fusant avec précision sur la cible encore statique. Traversant la distance qui les sépare et perçant la brumaille qui filtre leur champ de vision.

Katon, Shinko no Ha.

Une des technique signatures du Cavalier de Feu. Les projectiles, qu’ils fassent mouche ou pas, il s’agit seulement d’une entrée en matière avant de réellement entrer dans le coeur du combat. Le Nobuatsu est plutôt de ceux qui se montrent patients pour observer leur adversaire, ses mouvements, sa façon de réfléchir, avant de libérer si nécessaire, sa pleine puissance. Nonobstant l’intérêt tactique de maintenir une certaine distance, les deux hommes savent très bien qu’un duel de lames n’a d’intérêt que si disputé au contact. L’initiative revient au chef des Sabreurs, réduisant la distance de ses pas félins manoeuvrant dans le labyrinthe marécageux pour ne pas se faire piéger, il approche enfin au corps-à-corps, sans se précipiter outre mesure et le frapper à bout portant…

Effectuant un enchaînement de coups de taille au niveau du torse, alternant au niveau des angles mais sans puissance particulière, ne reposant que sur sa dextérité pour prendre l’ascendant. Au milieu du fracas de l’acier retentissant dans l’arène embrumée, Saji tente d’asséner un coup de pommeau au visage de l’homme au douli, une attaque peu orthodoxe voire qui pourrait être considéré comme un coup interdit. Sauf qu’il ne s’agissait pas là d’un combat de bretteurs, mais d’un combat de ninjas, où tout est possible.

Spoiler:
 



_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Lun 24 Fév 2020 - 21:06
L'approche de l'hiver
De plusieurs coups d’arme dans le vide, le Mizukage démarrait inexorablement les hostilités, laissant fuser une dizaine de croissants de feu dans la direction du samouraï. Prêt à utiliser la distance qui les séparait pour le moment, celui-ci eut pour premier réflexe d’effectuer de très rapides mudrâs afin de laisser s’ériger un mur de roche du sol proche devant lui.


Le fracas ne se fit pas attendre, laissant s’échapper plusieurs impacts puissants sur la structure qui se fissurait à mesure des attaques, jusqu’à finalement se briser naturellement peu après la dernière secousse.

Les yeux plissés reflétant la profonde concentration dans laquelle le plongeait sa phase méditatoire, il pu apercevoir une ombre traverser la zone des débris rocheux, évitant chacun des éclats pour se faufiler jusqu’à lui et lui asséner une série de coups de lame.

D’un réflexe, Mafuyu dégaina son arme pour la porter au niveau de son torse, calcul automatique de la trajectoire de la première frappe, qui manqua de le déséquilibrer par sa soudaineté, alors que ses pieds en partie fléchit, n’attendaient qu’à encaisser les rebonds musculaires d’une force appuyée contre son corps. Les deux lames s’entrechoquaient, relativement calmes pour les deux épéistes, et pourtant si éloignées de la capacité de certains shinobis moins aguerris.

Ce fut finalement un dernier coup, plus fourbe qui força le shinobi à user d’une de ses précises techniques à l’arme pour lui aussi parer de l’arrière de son arme dans un mouvement rotatif. Pommeau contre pommeau, un son perceptible différent de celui de lames se fit entendre, avant que le samouraï ne recule rapidement d’un pas.


Son souffle était léger, aidé par la respiration que le calme de sa méditation apaisait malgré les efforts délivrés au combat.

D’un vif mouvement de l’arme, le fils du Crépuscule rengaina son épée avant de foncer et marqua un très court instant de pause, prenant appuie sur le sol afin de renchérir en fusant vers son adversaire. Son main droite effectua alors une impulsion, se dirigeant vers son fourreau pour se préparer à dégainer son arme à une vitesse folle ; artifice d’une de ses techniques samouraï qu’il préférait garder pour le bon moment à l’aide de son illusion.


La graine du doute allait peu à peu naître dans l’esprit de son adversaire. Celle de ceux tombés auparavant par cette fourberie… Ceux qui avaient compris que le samouraï usait d’illusions… Ceux qui s’étaient habitués à cette technique… Ceux qui n’arrivaient plus à différencier l’illusion de la véritable lame… Ceux morts du Iaidō.

Résumé du tour:
 

_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Dim 1 Mar 2020 - 19:13
Le feu rencontre la terre. Alors que ses flammes s’évanouissent sur l’écorce terrestre, les lames se rencontrent dans un déchaînement mélodieux faisant vrombir l’air autour d’eux, la quiétude de l’espace brumeux soulevée par le tumulte d’une valse d’épéistes dans laquelle s’inscrit le samouraï et le Sabreur. L’initiative de ce dernier au corps-à-corps perturbe à peine la tranquillité de son comparse du kendô, puisqu’il parvient sans crainte à bloquer de son arme le pommeau menaçant de rencontrer son visage. A travers chaque mouvement transpire la méditation du Tetsujin, rengainant dans un geste mécanique son épée afin de préparer son prochain coup, il ne laisse glisser que très lentement sa lame hors de son fourreau en libérant un bruit singulier résonnant dans l’oreille du Sabreur masqué, bruit qui est d’autant plus accentué dans le silence environnant.

L’attaque est rapide et reflète la dextérité des maîtres du iaido. Le son de l’acier prêt à frapper, ce qui provoque immédiatement le réflexe de prendre appui et se déporter sur le côté pour ne pas être touché par l’attaque imminente, le kissaki adverse vient frôler son épaule au milieu de son mouvement visant à se déplacer sur son flanc et contre-attaquer de plus belle. C’est en restant au corps-à-corps qu’il effectue une manoeuvre offensive à son tour. Certes sans la grâce technique de son confrère, il ne démord pas non plus dans les subtilités de son style de combat, très particulier. Ignorant encore à cet instant que leurs aptitudes martiales étaient plus proches qu’ils ne le pensaient. Baissant son centre de gravité, les muscles se contractent par l’effort investi dans le déplacement de sa lame qu’il déploie à la façon d’une attaque banale, le coup de taille tranche l’air dans la direction de l’Higure. Une première attaque, suivie immédiatement d’une autre, factice.

Une feinte illusoire qui, à condition de piéger sa cible, lui permettrait à cet instant de faire pleuvoir un enchaînement d’attaques visant à submerger. Il frappe de nouveau en prenant de vitesse son adversaire grâce à un coup de taille modifiant la perception visuelle, afin de laisser croire au samouraï à une lame invisible l’attaquant dans la réalité. A moins que le Nandaime soit doté d’une vitesse dépassant l’entendement, au point que ses sens l’empêcheraient de traquer ses gestes fulgurants. Un trompe-l-oeil trompant l’oeil affûté d’un samouraï rôdé dans l’art des illusions, s’y laisserait-il prendre? Ou parviendra-t-il à percer l’énigme des attaques fantômes de son adversaire?


Spoiler:
 


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Higure Mafuyu
Higure Mafuyu

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Mer 29 Avr 2020 - 17:14
L'Approche de l'Hiver
D'un habile mouvement du corps, la cible disparue de la trajectoire de la lame illusoire, frôlant l'emplacement d'une découpe fictive qui en aurait effrayé plus d'un. Le combat battait son plein, pourtant encore sommaire, comme nourri d'une aura guerrière affichant la force d'un événement majeur. Bien loin de tout ça, le combat restait la clef d'un accomplissement pour le samouraï. Une rédemption après la honte que ses agissements avaient jeté sur son âme.

Le combattant du Crépuscule se permit finalement de ressortir son katana, réellement cette fois-ci. Nulle question d'utiliser une illusion contre l'enchaînement d'attaques concrètes qui s'abattait contre lui. La riposte venait de son adversaire Le Mizukage n'allait pas se laisser faire et comptait bien le montrer, suivant son esquive d'une nuée de coups.

D'un mouvement rapide de la lame, le samouraï vint parer la lame de son adversaire, laissant s'échapper deux sons distincts de lame dont la simple force lui prouvait l'expérience que le Nobuatsu avait pu acquérir.


D'une rotation visant à se replacer alors qu'il paraît les coups, le samouraï sentit une douleur au niveau du deltoïde droit, comme une sensation de fraîcheur s'étalant sur la surface de son corps. Puis, une douleur. Il avait paré le coup et pourtant, la lame l'avait atteinte dans un flash qui l'avait laissé d'abord serein à propos de sa survie. L'image du sabre transperçant le côté de son épaule incorpora un instinct de survie qui ne l'avait pas transporté depuis des années.

Son chakra se mit à bouillir rassemblant une énorme quantité d'énergie prête à se déverser et s'étaler vers l'espace. En un bruit déchirant, du feu se mit à surgir de son corps à une très grande vitesse, libérant le résultat d'une technique ultime prévue pour le protéger en cas de dommage. Jamais le samouraï n'aurait voulu tenter de blesser le Chef Suprême de la Brume; et pourtant, les débris de poussière et de fumée blanche l'entourant eurent vite raison de ses peurs.


D'un pas vers l'arrière, Mafuyu essaya de distinguer du mieux qu'il pouvait ce qu'il venait de se passer. Sa voix retentit.

Mizukage-sama. ~ Je ne...


Il ne fini pas sa phrase. Le regard froid allant de paire avec son attitude sereine. Evidemment qu'il n'avait pas pu blesser l'un des meilleurs combattants du village. Il en était certain. Et pourtant, un certain doute venait de le prendre. Etait-ce lié à la technique ? Ou la méditation profonde dans laquelle il se trouvait venait-elle finalement alimenter l'impression puissante que le combat ne faisait que démarrer.

Résumé du tour:
 


_________________
薄明 — Higure φ Crépuscule | Plein hiver φ Mafuyu — 真冬

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7807-higure-mafuyu#65406 https://www.ascentofshinobi.com/t8552-chroniques-du-crepuscule-higure-mafuyu#71631
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]  Empty
Dim 3 Mai 2020 - 20:27
Un sentiment étrange prit le Nobuatsu lorsqu’il se rendit compte que son adversaire avait rengainé sa lame, à moins que ce ne soit que son imagination, il était pourtant sûr que le samouraï l’avait attaqué tout à l’heure d’un coup d’épée, et la lame fendant l’air près de sa tempe. Il pouvait presque sentir l’arme le frôler. Mais il n’eut guère le temps de méditer sur ce phénomène que déjà, son adversaire dégaina d’un geste vif pour bloquer son premier coup mais mais aucun impact n’eut lieu au second, trahissant immédiatement la feinte illusoire qui aurait dû interpeller ses sens.

S’il s’était défendu du premier coup de taille avec brio, il ne vit pas venir le nouvel assaut du Nobuatsu dont la rapidité le prit par surprise sans qu’il ne put se défendre. Le tranchant du Sabreur est le premier à se nourrir du sang de son adversaire, occasionnant chez un mélange de douleur et d’incompréhension chez celui-ci qui réveilla chez lui un réflexe de survie.

Tel un électrochoc, ce coup qui venait de se planter dans son deltoïde suscita un déchaînement de pouvoir d’une violence telle que même un combattant aussi expérimenté que le Nobuatsu ne put le prédire. La contre-attaque de Mafuyu ne vint pas de sa lame mais jaillit tel une tempête qui prenait naissance depuis son corps sous la forme d’une chaleur et d’une lueur rougeâtre familière, puis un tourbillon de feu se reflétant dans sa visière métallique qui ne laissèrent que peu de temps au Cavalier de Feu pour se dégager.

Le souffle de la déflagration lui caressa le corps alors qu’il effectua un salto arrière avant de finir sur ses deux jambes, les pieds face à un sol couvert de flammes entourant le samouraï dans un cercle parfait. Il aurait suffi que sa technique se répande plus loin pour qu’il se fasse emporter par les flammes.

Pour un samouraï, tu manques de tempérance.

Peut-être la solution à cette violence irrépressible que tente de contenir l’adepte du Bushido, était d’employer une force équivalente. Saji rangea alors le sabre qu’il avait utilisé jusqu’à présent pour extraire le second de son fourreau, la longueur de cette autre épée était à mi-chemin entre le katana et le nodachi, sacrifiant une part de maniabilité pour une meilleure portée. Portant la lame dans l’axe devant son visage, il fit un mudrâ à une main avant de glisser ses doigts le long du dos de l’épée, jusqu’à ce qu’elle finisse par flamboyer avec intensité.

Ken no Seishin: Shinken no Baransu”*

Il lança ensuite son épée en avant dans la direction de Mafuyu jusqu’à ce qu’elle prenne la forme d’une shuriken géant tournoyant à une vitesse telle qu’elle était capable de découper net des membres. Ajoutant à sa létalité, la roue de feu et d’acier de l’épéiste était contrôlée et suivait les mouvements de sa cible de façon qu’il était quasiment impossible de l’esquiver.

*Esprit du sabre: Baransu, épée céleste


Spoiler:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779

L'approche de l'hiver [PV. Higure Mafuyu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Marécages brisés
Sauter vers: