Soutenez le forum !
1234
Partagez

[Mission B] Marché Conclu

Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

[Mission B] Marché Conclu Empty
Ven 28 Fév 2020 - 23:09
MISSION:
 
[Mission B] Marché Conclu Empty
MARCHÉ CONCLU
La cohabitation entre l'Empire et les résidents de Kaminari no Kuni est un enjeu primordial afin de faire régner l'ordre et de conserver l'activité du pays. L'activité économique fait partie de ce qui est à protéger et est d'ailleurs moteur pour les deux pays. Pour des raisons évidentes, vous êtes mandatés afin de mettre à mal une bande organisée qui pille les convois de marchandises.

Une route commerciale existe entre Tokanaba et le village de Kumo, cette dernière fait souvent escale à Hidshu afin de transporter des denrées alimentaires -le ville basant son activité sur la chasse-. C'est cette voie qui est concernée par les attaques.

Les rapports indiquent que les assauts les plus fréquentes se situent entre Hidshu et Kumo. Vous devez neutraliser les assaillants et faire en sorte qu'ils ne puissent plus perturber le flux commercial .

Les convoyeurs de l'Empire et de Kaminari sont touchés, ils sont méfiants mais pourront coopérer au besoin. N'hésitez pas à les mettre à contribution et surtout, à les rassurer.

Description de Hidshu : Ville de chasseur, les villageois d'Hidshu sont réputés pour avoir un fort caractère. Son emplacement géographique en fait d'elle la première ville fournisseur de bétail.
Description de Tokanaba: Fut un temps, cet avant-porte représentait le bouclier de Kaminari. Cependant, de multiples attaques menèrent à la destruction du poste avancé, puis logiquement à sa désertion. Tokanaba reçut toutefois, en 201, une importante restauration et une remise en service, permettant une défense à la frontière ouest du territoire.


ENQUÊTER SUR LA BANDE ORGANISÉE
NEUTRALISER/EMPRISONNER LES FAUTEURS DE TROUBLE
DÉMANTELER L'ORGANISATION
FAIRE UN RAPPORT DE LA MISSION
De nombreux jours passèrent après l’examen de moyenne classe organisée par le Teikoku…
 
En pleine convalescence le Nakamura passait le plus clair de son temps à potasser les ouvrages qui trainaient chez lui. Ce jour-là il reçut deux courriers, l’un était un avis de promotion et le second était un ordre de mission. De manière nonchalante il découvrit le contenu tout en soupirant, parce qu’il jugeait ne pas être prêt à cent pour cent pour effectuer une mission, qui plus est, c’était sa toute première mission en tant que responsable d’escouade. Consciencieux, le flavescent se mit en route vers l’académie pour récupérer les dossiers des genins qui allaient l’accompagner.
 
A présent que les dossiers étaient en sa possession il retourna chez lui pour examiner tout cela plus attentivement. Il voulait connaitre leurs capacités ainsi que leurs personnalités pour ne pas se retrouver au dépourvu mais aussi pour mieux les intégrer au plan qu’il concevait. Parce qu’en tant que stratège il se devait de les mettre dans de bonnes dispositions, pour optimiser leurs chances de réussites. Pour cette opération il serait aux côtés d’une Yasei et d’un Metaru, une bien curieuse formation surtout que l’un des deux ne correspondait pas au profil. Cela ne le découragea pas pour autant au contraire, il était bien plus motivé de travailler avec une brebis galeuse, parce que ça lui changeait de ses propres partenaires de l’équipe quatre.  Pendant environs deux-trois heures il planchait sur la façon de procéder, une fois que la stratégie initiale et les quatre autres alternatives furent trouvées, il envoya une courte et concise à leur attention.
Message:
 
Bonjour @"Medyusa" et @Metaru Reiji ,
Retrouvons-nous devant les grandes portes du village, ce soir à vingt heures précises.
Pour cette mission, habillez vous comme pourrait le faire un commerçant.
Nakamura Syoto
 
 
Trente minutes avant le rendez-vous donné…
 
Le Chûnin se trouvait posté devant les portes du village en compagnie d’un cheval attaché à une charrette -qui pouvait contenir jusqu’à deux personnes et charger quelques affaires.  La monture leur servait de moyen de transport mais aussi de couverture parce qu’ils allaient se faire passer pour des marchands. Jouant le jeu de l’infiltration jusqu’au bout, l’androgyne s’était apprêté comme un camelot, portant un sac à dos avec le nécessaire pour ce périple.
 
Il relisait une dernière fois l’itinéraire à suivre.
 
Ses collègues du jour arrivèrent pile à l’heure au point de rencontre, ce qui était une bonne chose. Cela montrait leur investissement dans leur travail de shinobi et qui sait peut-être qu’ils incarneront l’avenir du village caché des nuages. Mais bon, chaque chose en son temps…
« Bonsoir Medyûsa et Reiji… » dit-il avec le sourire.
 
« Je serais votre responsable d’équipe lors de cette mission. Mon nom est Nakamura Syoto. »
 
L’homme à la chevelure dorée prit une légère pause pour observer furtivement ses compagnons avant de reprendre.
 
« Comme vous le savez une bande organisée nuit grandement aux commerçants en les dérobant. Nous allons agir dans l’ombre en se faisant passer pour des marchands, c’est le meilleur moyen pour avoir un visuel sur la situation sans pour autant attirer les regards. Il nous faudra donc glaner un maximum d’informations sur ce groupe de bandits avant de les intercepter et les mettre hors d’état de nuire. Je vous demanderai également d’être très attentif, parce que nous ne savons rien sur leur niveau de dangerosité et que toutes tentatives solitaires de votre part pourraient nous coûter cher. Mon rôle c’est de vous ramener vivants. Si vous respectez ces trois principes : discrétion, esprit d’équipe et l’écoute. Tout se passera pour le mieux. »

Désignant à présent la monture qui allait les accompagner.
 
« Nous nous rendrons à Hidshu à cheval. Vous retrouverez à l’intérieur de la charrette quelques provisions en cas de petit creux durant le trajet. »
Le Nakamura semblait complètement détendu malgré l’importance de la mission, il ne voulait pas stresser ses compagnons en leur disant qu’ils comptaient sur eux pour abattre les malfrats. Toujours avec ce sourire qui n’avait pas quitté son visage, il attendait patiemment de voir les réactions des deux autres Kumojins.

_________________
[Mission B] Marché Conclu A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)


Dernière édition par Nakamura Syoto le Mer 11 Mar 2020 - 22:43, édité 14 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Medyūsa
Medyūsa

[Mission B] Marché Conclu Empty
Mer 4 Mar 2020 - 12:33
Equipe temporaire


Après un entraînement matinal avec Nozomi, Medyûsa se repose tranquillement dans sa chambre. La blonde lisait des annonces pour des appartements à loué ou à vendre, elle voulait son propre lieu de vie et pourquoi pas, en parler avec Hanae. Cependant, la blonde n’avait pas trop de nouvelle de sa dulcinée, sans doute trop occupée avec des missions, rendez-vous ou autres. Cela dit, la Yasei allait essayer de prendre de ses nouvelles en lui envoyant une lettre ou en allant directement chez elle. Faut dire, la dernière fois, la rousse la disputait pour son comportement lors d’une mission en duo malgré l’entraînement juste après. En tout cas, la Yasei s’en voulait toujours par rapport à cela et elle aurait dû réagir autrement. Depuis ce jour, Med a pris la résolution d’agir avec sang-froid et de manière réfléchit afin d’éviter tout problème à l’avenir. Peut-être que la Sendai sera fière de sa compagne. Pour le moment, la kunoichi devait faire ses preuves, car on ne change pas du jour au lendemain. Soudain, quelqu’un tape à sa porte, Anko, sa mère adoptive lui apporte un courrier avant de retourner à sa boutique en lui disant de faire attention cette fois-ci si elle repart en mission. Maintenant qu’elle se souvient, sa mère l’avait disputé aussi en ayant vu ses blessures. Or, la Hebi est une Shinobi, ça arrive d’être par moments recouvert de blessures. Elle fera aussi attention à ne pas prendre de risque inutile. Lisant le courrier, il y avait celui d’un ordre de mission et celui du chef d’équipe. Malheureusement, ça ne sera pas Hanae sa chef, mais un certain Nakamura Syoto. Elle ne le connaît ni ce Reiji dont il mentionne dans sa lettre.

Dans l’ordre de mission, la blonde comprit à quoi elle allait devoir s’attendre. Elle soupire. Medyûsa met sa tenue de travail lorsqu’elle aide sa mère adoptive dans sa boutique. Un pantalon belge, un haut léger de même couleur que son bas et une veste noire, elle porte un bandana blanc autour de sa tête. Une tenue classique, semblable à une marchande, de toute façon, elle n’avait pas mieux. Med cache son étui à kunai et ses fumigènes sur elle afin qu’on ne doute de rien surtout que sa sacoche allait prendre de la place. Après s’être préparé pour jouer le rôle de la marchande ambulante, la kunoichi sort de chez elle pour se rendre sur le lieu du rendez-vous. Cela allait être une mission, un peu plus importante que celle qu’elle avait réalisée avec Hanae. Du coup, il allait falloir se montrer plus prudent, mais tout en jouant le jeu. Il fallait se montrer discret enfin pas difficile à devenir le plan de ce Syoto quand il demande de s’habiller en civil. Marchant vers les lieux du rendez-vous, la blonde était dans ses pensées pour voir quel genre d’approche elle pourrait faire. De toute façon, tout dépendra de la mentalité de ses coéquipiers et de la situation où ils se trouveront en mission. À l’endroit du rendez-vous, il y avait un jeune homme, blond et avec un style particulier. Soudain, ce dernier s’adresse à eux, oui, apparemment Reiji était là aussi. La Yasei se tourne vers ce dernier et affiche un sourire. « Alors comme ça, Reiji est ton vrai prénom, Shinji-kun. » Dit-elle d’un ton taquin avant de se préoccuper de Syoto. « Enchanté Syoto, ravi de faire ta connaissance. » Dit-elle avec le sourire à celui qui prenait en charge l’équipe. Tout ce qu’elle espérait, c’est que ce dernier est au moins compétent dans son rôle.

Par la suite, quand Syoto s’était arrêté de prendre sa petite pause pour les observer, il prend la parole. Medyûsa reste attentive à ce qu’il disait, il exprimait son plan devant eux. Comme prévu, il comptait sur la discrétion en se faisant passer pour des marchands. Le meilleur plan pour obtenir des informations sans savoir que ce sont des Shinobi. La charrette allait servir de couverture à leur rôle de civil, c’était une bonne idée. Il y avait quelque chose dans la tête, ça faisait plaisir. Aucune tentative en solitaire, être à l’écoute, travailler en équipe bref il devait essayer de s’imposer en tant que chef d’équipe en prononçant ses règles à ses coéquipiers. Il point le cheval, il allait se rendre à Hidshu avec ce moyen de transport. Ce village, Med le connaissait plutôt bien donc elle n’allait pas être perdue là-bas. Il semblait avoir terminé, mais la blonde le trouvait un peu stupide avec ce sourire qu’il affiche depuis un moment. Il essayait de faire quoi comme ça ? Bref, la blondie allait prendre la parole. « C’est un bon plan, ainsi personne ne nous soupçonnera tant qu’on ne fait rien qui pourrait trahir notre couverture. De plus, je connais assez bien Hidshu, je m’y suis déjà rendu quelques fois pour aider ma mère avec des marchandises. Personne ne sait que je suis une Shinobi là-bas donc ça ira. » Dit-elle en croisant les bras « L’avantage d’être une fille de marchande pour ce style de mission. » Elle regarde le moyen de transport. « D’ailleurs, ta charrette est faite pour que deux personnes vues que je pense que le cheval va tirer cette dernière. L’un de nous va devoir marcher ou s’asseoir avec les affaires. M’enfin, peu importe. » Finit-elle. « Respectons les consignes que tu as données et je suppose que tout se passera bien, j’espère. » Dit-elle en lâchant un sourire à Reiji avant d’aller inspecter la charrette en attendant le départ vers Hidshu.


_________________
[Mission B] Marché Conclu Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Rokkaku Goro
avatar

[Mission B] Marché Conclu Empty
Mar 10 Mar 2020 - 11:18
Reiji vivait plutôt bien sa prise d’indépendance vis-à-vis de son clan, habitué à agir de son côté, Rebelle solitaire comme on le qualifiait, c'était au final plus un soulagement qu'une perte. Le peu de soutien qu'il recevait de ces derniers était si insignifiant à ses yeux qu'il constatait pouvoir s'en passer sans problème. Il n'avait de toute façon pas tellement eu le temps de pleurer sur son sort, les choses bougeaient dernièrement et il s'impliquait particulièrement, ne supportant pas l'idée d'être spectateur une fois de plus dans l'avenir de ce village. Intégrer la Résistance et se battre pour la libération de Kumo était l'acte le plus désintéressé qu'il avait pu commettre depuis des années. Tout ce qui touchait au village caché des nuages l'était le concernant. Il pouvait paraître égoïste et personnel, mais il aimait Kumogakure et ses habitants, à sa façon. Il se refusait à les laisser dans cette situation, indigne d'eux et invivable. Aucun peuple ne méritait de se soumettre à un autre pour le restant de ses jours.

De toute façon, quoi de mieux qu'un Rebelle dans l'âme au sein des rangs d'un mouvement de résistance ? Même si sa première rencontre avec le reste du mouvement avait quelque peu dégénérée, entraînant la mort d'un Teikokujin et de nombreuses disputes, ils étaient tout de même parvenu à établir une marche à suivre. Même s'il ne leur faisait pas entièrement confiance, Reiji acceptait temporairement de se laisser guider par le trio à la tête du groupuscule. Du moment qu'ils ne l'envoyait pas bêtement à l'abattoir, qu'ils ne faisaient rien de stupide contre le peuple, il n'y avait pas de quoi se retourner contre eux. Il ne pouvait pas être d'accord avec tout le monde, ainsi que leur manière de procéder, ils avaient pour autant le mériter de vouloir renverser la tendance. Ils souhaitaient tous la même chose que lui au bout du compte, repousser l'envahisseur et le renvoyer chez lui. Et faire tomber plus de têtes encore. Le sang de l'ennemi avait coulé une première fois et ce ne serait pas la dernière.

En attendant les prochaines directives, il continuait de mener sa vie de shinobi à la solde de Kumo. Le Teikoku avait beau lui donner ses ordres, il ne se considérait ni soldat du Feu, ni à leur service. Un des leurs pouvait bien se ramener et lui commander sous prétexte d'être son supérieur qu'il se contenterait de l'envoyer se faire foutre. Aujourd'hui, il en aurait un de supérieur. On lui avait confié une mission de rang B, une équipe de trois comprenant un Chuunin en charge des opérations. Son nom ne lui disait rien, si ce n'est qu'il avait été promu des suites de l'examen Impérial. Reiji ricana en songeant à sa propre participation à cette vaste blague que représentait cet examen. C'était plus un événement pour mousser les troupes de l'Empire, lesquelles il ne fallait surtout pas trop amocher au risque de se faire éliminer. Faire briller ses hommes et continuer de rabaisser les troupes kumojins. Heureusement, pour sa nouvelle mission, il n'était question que de soldats de la Foudre.

Sans doute que la hiérarchie avait anticipé la chose, si on attendait de lui de l'efficacité et de la bonne volonté, mieux valait pas lui mettre le Teikoku dans les pattes. Dans les premières instructions données par le Nakamura, était mentionné le fait de se vêtir comme des marchands. Le Metaru plissa des yeux, visiblement la mission s'annonçait plus subtile qu'il ne le s'était imaginé. Lui qui pensait partir pour cogner sur des criminels s'en prenant à des commerçants, sans plus de préoccupations, comprenait que le Chuunin avait un tout autre plan. Reiji jouerait le jeu, et opta pour délaisser son long manteau bicolore beaucoup trop tape-à-l’œil. Il opta pour un haut plus ample, plus usé et recouvra le tout d'une longue cape noire. Elle lui tombait jusqu'au bas des genoux et lui permettait ainsi de conserver son équipement ninja habituel. L'aspect usager de l'ensemble des fringues lui donnait l'allure d'un commerçant itinérant. Enfin, c'était l'opinion qu'il s'en faisait.

A l'heure au rendez-vous, il y retrouva ses deux partenaires. Sans surprise, la Medyûsa mentionnait dans la lettre était bien celle qu'il avait rencontré à la bibliothèque. Pas la meilleure des situations pour le manipulateur de métal, qui se contenta de sourire à la demoiselle qui ne manqua pas de relever son mensonge concernant son identité. Il n'avait absolument pas envie de s'emmerder aujourd'hui avec un mensonge d'hier. Si elle souhaitait profiter de la situation, elle s'en mordrait rapidement les doigts. Ou finirait déçue en constatant qu'il se moquait bien d'être balancé, ce n'était pas la première fois et ne serait pas la dernière fois qu'il aurait à répondre d'actes jugés immorales. « Yo l'équipe. » Qu'il lâcha simplement, peu désireux de tomber dans l'échange de politesses plus que barbant ou es discours de trois plombes. Il y avait un meneur pour gérer le merdier et on ne lui demandait pas de faire l'effort d'être bavard, il se contenterait donc de suivre les ordres.

Ok ça marche pour moi. Je suis pas le gars le plus discret, mais je vais essayer. Il tourna les talons, mains dans les poches de son pantalon, le bas de sa cape relevée, prenant la direction de l'arrière de la charrette. Me caler au milieu des affaires, ça me va parfaitement. Je vous laisse en tête à tête pour le trajet.

Qu'on lui foute la paix pendant tout le trajet et ne pas avoir besoin de se forcer à parler ? Il signait direct, évidemment.

_________________

#541717
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9787-rokkaku-goro-100
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

[Mission B] Marché Conclu Empty
Dim 15 Mar 2020 - 17:57
A la suite de la prise de paroles de ses équipiers le Nakamura n’avait guère besoin d’en dire plus, du fait que ces derniers semblaient être en accord avec le plan exposé précédemment. Sur ce, le flavescent fit un signe de la tête pour signifier à la jeune femme de monter à l’arrière de la charrette aux côtés du Metaru. Une fois que la Kumojine monta à bord, le Chûnin quant à lui fouilla dans son sac pour y sortir deux petites lanternes, qu’il alluma ensuite à l’aide d’allumettes. Il en donna une à Reiji et l’autre il la positionna sur le flanc droit du cheval grâce à un système d’accroche. Cette manœuvre effectuée, Syoto chevaucha l’animal pour le mettre au galop.
Le trio quitta en trombe le village pour se mettre en route vers le lieu de ladite mission.
Le jeune homme espérait que ses compagnons n’avaient pas le mal de transport parce que sinon ils allaient devoir s’arrêter régulièrement et tout imprévu n’était pas permis. Heureusement que c’était lui à la tête de l’opération, il n’aurait pas supporté d’être à l’arrière, pour la simple raison qu’il était sujet aux vomissements lorsqu’il utilisait un moyen de transport. Les secousses occasionnées par l’avancé de l’équidé lui étaient supportable malgré ses problèmes de santé.
Si les deux genins se demandaient pourquoi prendre la route en pleine nuit alors qu’ils auraient pu le faire en journée, Syoto trouvait ce créneau plus propice pour voyager et avec un peu de chance les brigands allaient être actif durant cette tranche horaire, en tout cas c’est ce qu’il se disait.
En tout cas la joyeuse troupe avançait à un rythme plutôt soutenu dévalant les montagnes sinueuses, cette partie-là de l’expédition s’avérait un peu plus ardue car le chemin était restreint et que la moindre erreur pouvait se payer cash.
« Accrochez vous bien car ça risque de secouer un p’tit peu ! »
Effectivement les secousses se faisaient bien sentir lorsqu’ils dévalèrent les différentes pentes, malencontreusement lors d’un virage mal négocié, la roue gauche de la charrette se retrouva dans le vide le temps d’un instant avant de retoucher le sol. Ce petit incident causa une légère frayeur au blondinet et se demandait si les deux qui étaient à l’arrière se postaient bien, pour s’en assurer il fit une halte.
« Ça va, rien que cassé j’espère ? Bon on va en profiter pour faire une pause le temps que vous récupériez vos esprits. »
« Je vais en profiter pour en savoir plus sur vos capacités, sur vos objectifs personnels mais également avoir une idée sur votre ressenti sur la situation actuelle du village. Avant tout c’est pour apprendre à se connaitre, rassurez vous il n’y aura aucun jugement de ma part. »
Pour les mettre à l’aise il commença à en dire un peu plus sur lui en espérant que Medyusa et Reiji fassent de même.
« Par où commencer… Je ne sais pas si vous le savez mais il y a deux catégories de Shinobis qui sont essentiels lors d’une opération, les médecins et les stratèges. Ayant un physique peu avantageux pour le combat au corps à corps et n’ayant pas de connaissances suffisantes en médecine, c’est tout naturellement que je me suis dirigé vers les mises en place tactiques. A mes yeux, il est important de bien définir la marche à suivre ainsi que les différentes possibilités de replis si l’idée initiale venait à tomber à l’eau. »
Il ne souhaitait pas les embrouiller avec plus d’explications et passa ensuite à ce qu’il savait faire en tant que Shinobi.
« Quant à mes capacités, on va dire que mes techniques sont dédiées au soutien de mes camarades, l’esprit d’équipe avant tout n’est-ce pas. Avez-vous déjà entendu parlés des assimilateurs ? Parce que vous avez en face de vous, une personne capable de ne faire qu’un avec une affinité bien particulière, pour mon cas c’est le Doton. »
Sans en dire plus il passa sur directement sur la situation du village.
« J’espère que le village se libérera de l’emprise du Teikoku parce que cette situation devient insoutenable pour les villageois. Si jamais une guerre devait éclater, ce sont eux qu’il faudra mettre en sécurité en priorité. En tout cas c’est ce que je ferais dans un moment pareil. »

_________________
[Mission B] Marché Conclu A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Medyūsa
Medyūsa

[Mission B] Marché Conclu Empty
Mar 17 Mar 2020 - 12:46
En route !


Après quelques échanges de parole avec Syoto et Reiji, il était temps de partir afin de profiter de l’obscurité de la nuit pour voyager. La blonde était montée dans la charrette, s’étant assise juste en face du Metaru. Medyûsa se demandait pourquoi il avait décidé de partir de lui, c’est le moment où ça peut être le plus dangereux. En effet, la nuit, on peut facilement se cacher dans le décor, derrière un arbre, buisson ou murette sans se faire repérer. Il n’y avait pas de lumière sur les routes sauf provenant de la lune, mais c’est trop faible selon les chemins. Effectivement, le Nakamura avait mis des lanternes sur le véhicule de transport afin d’éclairer un peu, mais ça les transformait en cible géante. Peut-être qu’il voulait attirer directement les fameux bandits sur le chemin jusqu’à Hidshu, du coup, il valait mieux rester sur leur garde. La Genin ne voulait plus répéter les mêmes erreurs et utilité que lors de sa mission avec Hanae. À présent, elle allait se montrer plus prudente et meilleure, elle ne s’était pas entraînée pour un rien jusqu’à présent. Cela dit, même en partant la journée, ils auraient été susceptibles d’être attaqué, mais moins que durant la nuit. Cette fois-ci, la Kumojine espérait que les soldats du Teikoku n’interviendront pas et ne gâcheront rien à la mission. La kunoichi ne disait rien, elle restait calme et observait l’extérieur depuis une fenêtre de la charrette en espérant arrivé en vie là-bas.

Soudain, il y avait des secousses, apparemment, Syoto avait emprunté un chemin bien sinueux et dangereux. Il avait beau avoir prévenu, ce n’était pas très désagréable, la blonde soupire. « Tsss…il conduit comme un pied…» Dit-elle en se tenant bien pour ne pas tomber. Franchement, il y avait surement un meilleur chemin à prendre pour se rendre là-bas. La blonde avait déjà fait cette traversé, Kumo-Hidshu et elle avait pu trouver un chemin plus sécurisant que celui-ci. Le pire, c’est qu’il fait nuit donc ça ne doit pas être facile et lui, il choisit le pire des chemins. Alors que tout semble se stabiliser, la Genin reprend son souffle et se détend un peu. Cela faisait un petit moment qu’elle n’a pas eu des nouvelles de la résistance, peut-être qu’elle avait échoué à l’interrogatoire. Mais soit, elle s’en fichait, ce n’était pas important. Le chef d’équipe demandé si tout va bien et qu’ils vont faire une petite pause pour récupérer leur esprit. « Rien de casser et ça ira, pas besoin de faire une pause, j’ai tout mon esprit pour ma part. » Répondit-elle. Ce dernier voulait qu’on apprenne à se connaître, franchement, ça pouvait être utile par rapport à leur capacité, mais leur objectif personnel et leur avis sur la situation à Kumo n’étaient guère importants aux yeux de la blonde.

Medyûsa l’écoute attentivement, il se met à raconter son point de vue sur deux catégories de Shinobi dans une opération, le stratège et le médecin. Le pauvre, il parlait, mais ils se contredisaient, car dans un sens, il avait rajouté une autre catégorie. En effet, il n’était pas bon aux corps-à-corps et n’avait que peu de connaissances en médecine, il se voyait comme un stratège. S’auto-proclamer stratège, c’est prétentieux, la Hebi allait voir s’il est bon dedans ou pas, durant et après la mission. Elle ne prend pas la parole, elle attend qu’il finisse son monologue. Par la suite, il avoue que sa capacité est celui d’un assimilateur, capable de faire qu’un avec son élément et il possède le Doton. Ses attaques sont liées au soutien afin de soutenir son équipe en cas de difficulté. La blonde a déjà entendu parler des ninjas avec comme pouvoir, l’assimilation élémentaire. Utiliser une affinité primaire ou secondaire pour en faire qu’un. Ça rendait tout de même le ninja polyvalent dans son style de combat avec un peu d’imagination. Selon lui, la situation à Kumo devient insoutenable et rêve que le Teikoku s’en aille. Les civils n’apprécient pas et en cas de guerre, ça doit être les premiers à secourir et à protéger, il le ferait si ça devait éclater.

La kunoichi se permet à présent de prendre la parole. « Intéressant ton monologue, Syoto. Cependant, tu parles de deux catégories pour des opérations, c’est archi-faux et tu te contredis dans le fait que tu n’es pas bon au corps-à-corps comme en médecine, mais bon en stratège. De là, tu impliques une troisième catégorie, celle des combattants. Je ne vais pas m’autoproclamer bonne dans l’un des trois, mais je suis spécialisée dans le corps-à-corps et pour la stratégie, c’est à voir. Je n’ai pas de connaissance approfondie dans la médecine. » Dit-elle en détournant le regard, toujours pour regarder l’extérieur de la charrette. Elle croise les jambes, posant ses mains sur ses cuisses. « J’ai entendu parler des assimilateurs, vous possédez une capacité intéressante, j’ai hâte de voir ce que ça donnera dans un combat. Pour ma part, je suis une Yasei liée au Serpent, je peux transformer partiellement ou totalement mon corps en serpent, en plus d’avoir leur caractéristique physique et mentale. » Dit-elle dans un ton calme et ne disait rien de plus, laissant ces derniers découvrir le reste de ses capacités et compétences plus tard, en cas de combat contre des bandits. « Pour ce qui est de la situation du village, je n’ai pas d’avis. Le Teikoku semble se montrer raisonnable envers les civils et c’est le plus important. Je n’ai pas envie de m’attarder là-dessus, je préfère me concentrer sur notre mission. » Répondit-elle en tournant son visage et son regard vers Reiji. « Et toi, tu comptes utiliser les livres de tueurs en série pour éliminer les bandits ou tout ce que tu m’as raconté, c’était des mensonges ? Enfin bref, je te laisse nous parler de toi, si tu le désires, mon petit Shinji…ah non, Reiji, excuses-moi. »


_________________
[Mission B] Marché Conclu Azcp
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7891-medyusa-the-gorgon#66055 https://www.ascentofshinobi.com/t8227-hebi-no-monogatari#68687 https://www.ascentofshinobi.com/u945
Rokkaku Goro
avatar

[Mission B] Marché Conclu Empty
Mer 25 Mar 2020 - 12:57
Eh bah t'arrives plus à te décoller à moi ou quoi, Medyusa-chan ?

Il souriait d'un air moqueur, d'après ce qu'elle avait affirmé tout à l'heure, la kunoichi ne devait pas vraiment s'attendre à finir au milieu des affaires, à l'arrière de la charrette, en compagnie du Metaru. Bien qu'elle ne fit aucune remarque à ce sujet, Reiji s'amusait de la situation, ne décrochant pas son regard de sa camarade ninja. Il savait parfaitement qu'elle ne croirait plus un mot de ce qu'il dirait désormais que le masque était tombé, et si certains profiteraient de cette occasion pour mettre les choses au clair, lui pas. Il s'en moquait éperdument, que cela puisse nuire à la cohésion d'équipe était le dernier de ses soucis. Il attrapa la petite lampe donnait par le Chuunin et tenta de s'installer confortablement, espérant profiter du trajet pour pioncer un peu. C'était sans compter sur les compétences désastreuses de Syoto en tant que cocher, qui rendirent très vite la traversée nocturne désagréable.

Et tu t'y connais en matière de pied, hein... ?

Il lui adressa un regard amusé, feintant la séduction. Nul doute qu'elle se remémorait son petit jeu subtil de caresses à l'aide de son pied, à la bibliothèque. Pour autant, elle avait raison sur les aptitudes au maniement de charrette du Nakamura, c'était pas folichon. Ils frôlèrent la mort, ce qui au lieu d'agacer Reiji le fit beaucoup rire, qui se demandait s'ils arriveraient au bout de cette mission avant de faire le grand plongeon. Le pauvre déchanta bien vite quand leur supérieur décida de profiter de l'instant de repos qu'il avait imposé pour apprendre à mieux connaître son unité. C'était le moment barbant où il fallait parler de soi, où il devait s'ouvrir aux autres et raconter sa vie. Il soupira bruyamment, montrant tout l'ennui que lui évoquait cette situation. Il écouta que d'une oreille distraite ce que ses deux partenaires déclarèrent, ne retenant que ce qui l’intéressait, comme à son habitude. « Ma belle, me dis pas que ça t'as brisé le cœur d'apprendre que Shinji n'était pas celui qu'il prétendait être ? »

On aurait pu le croire à en juger la façon qu'elle avait de s'acharner sur son prénom et cette histoire à la bibliothèque Suzuri. Oui il avait menti, sur pas mal de points, mais qu'est-ce qu'on en avait à foutre au final ? Si pour elle tout cela n'avait été qu'un jeu comme il l'avait ressenti, qu'il s'appelle Shinji ou Reiji ne l'empêcherait pas de dormir non ? Qu'elle s'obstine à tenter d'obtenir des aveux ou des quelconques excuses ne faisait que stimuler le plaisir du Rebelle, se délectant du spectacle. Elle voulait des réponses et n'en obtiendrait aucune de sa part, jamais il ne lui ferait le plaisir de reconnaître avoir menti. Il reporta son attention sur le Chuunin, apportant son point de vue à la première analyse de ce dernier. Il avait son propre avis sur la question qu'il ne se gênerait pas d'exposer. « Je dois avouer qu'elle a pas tort, cette histoire de deux catégories, j'adhère pas non plus. C'est des conneries tout ça. Les médecins et les stratèges sont essentiels dans une unité, au même titre que les combattants. »

Les mots étaient crus, mais le ton n'était pas agressif. Il était même plutôt détendu. « Le stratège élabore le plan d'attaque, le médecin s'occupe de soigner les éventuels blessés. Et ensuite ? Qui ira couvrir les miches du médecin ? Qui se charge d'appliquer la stratégie ? Qui va aller coller des mandales pendant que le stratège supervise l'assaut ? Un combattant est tout aussi important dans une équipe qu'un cerveau ou un doc'. Les gens ont tendance à nous sous-estimer, pourtant ils s'en bouffent les doigts au combat quand on est pas là. » Il en avait terminé à ce sujet. Cette déclaration offrait une indication quant à ses compétences, mais il prit quand même le soin d'éclairer tout le monde à ce sujet. « Je suis un Metaru, ce qui me donne la possibilité de manipuler le métal. Je tape de préférence au corps-corps, mais je me démerde sur du Ninjutsu à moyenne distance. Mon affinité primaire, le Katon, m'offre un profil très offensif, mais j'utilise le Kinton pour quelques techniques défensives. »

Encore fallait-il qu'il veuille se défendre, étant plutôt du genre à endurer la douleur pour mieux jeter ses forces dans la contre-attaque. « Pour ce qui est du village, je vois pas trop ce que ça peut vous foutre ce que j'en pense, alors je passe. » Cela n'avait rien à voir avec la mission en cours et ne les aiderait pas à l'accomplir, aussi ne ferait-il aucun effort en ce sens.

_________________

#541717
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t9787-rokkaku-goro-100

[Mission B] Marché Conclu

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kaminari no Kuni, Pays de la Foudre
Sauter vers: