Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» Ekko Snow
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 9:13 par Ekko Snow

» [Iwa] Daiki Iranos
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 8:57 par Daiki Iranos

» Renaissance ✘ ft Akio et Ken
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 8:22 par Zaiki Minako

» Tester ses pairs [Ft Sugimoto Kenzo]
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 4:00 par Sugimoto Kenzo

» 果し合い Hatashiai [Miyuki]
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 0:55 par Kogami Akira

» L'hégémonie de la violence
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 0:43 par Kogami Akira

» 征服者 Le conquérant — Akira
Spéciale Entrevue EmptyAujourd'hui à 0:19 par Kogami Akira

» Barrière divine - 3eme édition
Spéciale Entrevue EmptyHier à 23:36 par Kentoku Akio

» Rendez-vous à O.K Iwa
Spéciale Entrevue EmptyHier à 22:59 par Oterashi Yanosa

» A l'aube d'une nouvelle ère
Spéciale Entrevue EmptyHier à 22:26 par Han Musashi

-44%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.99 € 33.99 €
Voir le deal

Partagez

Spéciale Entrevue

Suzuri Rukia
Suzuri RukiaEn ligne

Spéciale Entrevue Empty
Dim 1 Mar 2020 - 19:08
Spéciale Entrevue 4069303de3389d085184b7d7e6331034

Quelques jours auparavant l’homme mystérieux avait pris soin d’envoyer un courrier aux trois convives afin qu’ils le rejoignent dans le domaine clanique des Naragasa.
 
Qui était cet homme ? Que voulait-il à ces trois personnes ? Ils allaient bientôt être fixés.
 
En l’absence du Maître de maison l’individu avait soigneusement préparé le logis pour recevoir convenablement ces personnes de hautes importances, il fallait que tout soit impeccable avant leur arrivé. Après tout c’était la résidence du nouveau seigneur de Mizu no Kuni qui allait accueillir les personnages  
 
 
« Mizukage, Capitaines, bienvenue dans l’humble demeure des Naragasa. » dit-il en se prosternant.
 
L’homme conduisit ensuite les invités dans une salle annexe pour commencer l’entrevue. La pièce était joliment décorée de tableaux florales et bien d’autres objets de valeurs, et au centre du salon privé se trouvait une table ronde. C’était là qu’il installa les hautes personnalités.
 
« Merci d’avoir répondu présent malgré le peu de temps libre qu’offrent vos responsabilités. Mon nom est Kanto Hidan, je suis chargé de servir Maitre Naragasa. » dit-il sur un ton calme.
 
« Comme vous le savez tous et toutes, la famille Naragasa est à nouveau à la tête de notre si beau pays. Nous avons connu des années de troubles à la mort de Naragasa Kira à cause l’ingérence de son successeur. Passons. Nous ne sommes pas ici pour parler du passé mais bien de l’avenir. Maître Shingen souhaite avant tout rétablir l’ordre et ainsi permettre à Mizu no Kuni d’être plus pérenne. »
 
Le Kanto pris quelques instants pour les regarder tour à tour avant de reprendre.
 
« Pour cela tous les membres de cette famille doivent rester en vie pour ne pas déstabiliser ce clan. Azami est bien placée pour succéder un jour à Maître Shigen mais il y a un autre membre de la famille qui vous a été dissimulé, c’est un jeune garçon du nom de Daisuke. Je vous en parle car ce dernier ne sera jamais à la tête du pays, pour cause il a décidé de rejoindre les rangs de Kiri. Il n’était pas prédestiné à embrasser la voix du Shinobi étant donné son statut social, mais un évènement très étrange c’est produit il y a quelques mois de cela qui la transformé. Je ne connais pas la raison de ce phénomène, peut-être que vous êtes mieux informé que moi cela dit. A présent ce jeune garçon est doté de chakra comme vous et moi, possédant même une capacité spéciale hors norme. Les Portes Célestes. Pourquoi je vous parle du jeune homme ? À la suite de son désir de rejoindre l’armée, je ne serais plus en mesure de veiller constamment sur lui, comme j’ai pu le faire ces dix-huit dernières années. Si jamais sa présence à Kiri venait à s’ébruiter, de nombreuses personnes voudraient attenter à sa vie pour affaiblir la position de Maître Naragasa, et perdre à nouveau l’un des leur n’est pas permis. Pour éviter tout malentendu, je ne vous demande pas de lui faire une faveur mais simplement de le surveiller pour moi. »
 

L’homme attendait de voir la réaction des convives.

_________________
Spéciale Entrevue Rukia11

« La connaissance de l’homme ne peut pas s’étendre au-delà de son expérience propre »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t11652-if-you-kan-so-just-do-it-suzuri-rukia https://www.ascentofshinobi.com/t10714-medic-incoming-k-ishin
Yasei Reikan
Yasei Reikan

Spéciale Entrevue Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 18:46
Automne de l'An 203, Village de Kiri

Grande fut la surprise de Yasei Reikan, lorsqu'elle reçut en main propre une missive provenant du Domaine Naragasa. Un entretien avec le serviteur de la famille du Daimyō venait de s'annoncer à l'horizon d'un avenir proche, sans même que son principal objet ne soit mentionné dans la lettre. Pour autant, il n'était pas difficile de deviner que le sujet qui allait être mis sur la table serait peut-être d'une importance conséquente, puisqu'il avait été question de réunir deux Capitaines de la Main de la Justice et l'Ombre de l'Eau elle-même. Quelle était donc l'intention de ce Kanto Hidan?
[invisible_edit]
***

Yasei Reikan détestait les gens qui étaient en retard. Voilà sûrement pourquoi elle était la première à arriver sur les lieux indiqués pour l'entrevue, près de l'intime logis de la famille Naragasa. Vêtue de son accoutrement de fonction de Capitaine, elle attendit patiemment que son plus grand camarade et son Mizukage la rejoignent. Ce ne fut qu'une fois qu'ils étaient arrivés et qu'elle les avaient salués, que la résidence du Seigneur de l'Eau daigna ouvrir ses portes au trio d'invités, dont la réputation de chacun d'entre eux n'était pas des moindres. Et dès leur entrée dans la noble bâtisse, Reikan fut en mesure de mettre un visage et une carrure sur l'auteur de cette fameuse lettre, Kanto Hidan, qui n'hésita pas à se prosterner et en retour de quoi la métamorphe courba l'échine, avant de se présenter.

« Salutations. Yasei Reikan, Capitaine de la Kenpei. Merci pour votre accueil. »

En le suivant, ses yeux éthérés et prédateurs se baladèrent sur la décoration intérieure avant de s'en détacher, alors qu'elle prenait place tous comme les autres pour démarrer cette entrevue. Un début d'entrevue d'ailleurs largement guidé par le fidèle serviteur de cette maison, qui souhaitait associer et jouer les cartes de la franchise et de la célérité. Naragasa Daisuke. Voici donc le nom qui ressortait des propos tenus par Kanto Hidan. Un jeune homme en l'âge de rejoindre les rangs de la Cité Brumeuse qui avait refusé de mener la vie de château, entre les murs de la maison Naragasa. À travers les dires du serviteur, la Tigresse blanche mit à l'oeuvre sa perspicacité pour comprendre que, par cet événement très étrange, il fallait entendre la Résonance. Cette vague d'énergie, qui restait encore un grand mystère pour les Nations, était donc la raison pour laquelle l'un des héritiers du clan Naragasa n'avait pas hésité à embrasser la voie du shinobi.

Mais ce n'était pas l'identité de ce garçon au noble nom qui avait réussi à piquer la curiosité de la Yasei, qui se demandait déjà pourquoi elle avait été convoquée par la Seigneurie en ce jour. Non, ce qui avait été capable d'éveiller son intérêt, c'était le pouvoir qu'il détenait entre ses mains. Les Portes Célestes. Kanto Hidan n'était pas en tort, en qualifiant ces capacités d'hors normes. Car même l'actuelle Ombre de l'Eau, Nobuatsu Saji, savait à quel point celles-ci pouvaient s'avérer redoutables, notamment depuis qu'il avait eu à tenir tête au traître Raonaka Ao. Et la métamorphe ne put s'empêcher de se souvenir de l'inquiète flamme qui avait rongé le fond des pupilles de son compagnon, Kaguya Sesshū, dès qu'il était revenu de cette lutte acharnée. Des motifs plus que plausibles pour lui faire croire que cette capacité étaient l'une des plus terrassantes, à ce jour.

Pour cause, le Kanto fit part de ses craintes vis-à-vis de celui sur qui il n'avait jamais cessé de veiller, suite à son choix. Le but de cet entretien était donc de révéler au grand jour l'existence d'un membre du clan Naragasa au service de Kiri et son potentiel prometteur qui nécessitait une surveillante des plus lourdes, aux yeux de son mentor de toujours. La féline prit quelques secondes pour réfléchir, les fins doigts de sa dextre relevés près de son menton, alors qu'Hidan n'attendait qu'une seule chose ; la réaction de ses convives, qu'il espérait être positive à sa demande. Enfin, la Fille du Lion de l'Atlas détacha son regard myosotis du vide pour le planter dans celui d'or du serviteur, avant de s'exprimer.[invisible_edit]

« Vos inquiétudes peuvent être compréhensibles, Kanto Hidan. Mais comme vous l'avez compris par vous-même, il me semble que Kiri ne soit pas dans l'optique d'accorder la moindre faveur pour ses enfants. Pour personne, d'ailleurs. Pourtant, si ce n'est qu'une question de surveillance, j'ose imaginer qu'il ne devrait pas y avoir de problème, compte tenu du nom que votre protégé porte. Pour ma part, je ne suis pas contre l'idée d'assurer cette surveillance. »


_________________





Dernière édition par Yasei Reikan le Mar 3 Nov 2020 - 17:23, édité 80 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5305-yasei-reikan#41980 https://www.ascentofshinobi.com/t11624-kiri-equipe-07-kintsukuroi#101073 https://www.ascentofshinobi.com/t5407-yasei-reikan-dossier-shinobi
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Spéciale Entrevue Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 19:58
A la réception du courrier soigneusement plié et dont l’armoirie était facilement identifiable comme appartenant à la maison des Naragasa, la famille seigneuriale de Mizu, le Nanadaime n’avait pas vraiment d’autre choix que de répondre à cette invitation dans leur domaine, ne serait-ce que par politesse et faire acte de présence envers la seigneurie du pays. Il était question dans la lettre d’une affaire importante, un message écrit par une personne au nom qui ne résonne guère dans l’esprit du Nobuatsu. S’il ne partage ni le nom des Naragasa, ni un titre lui conférant quelque autorité, le dénommée Kanto Hidan demeure néanmoins le majordome de la maison dans laquelle ils ont tous les trois été invités. Ayant fait le chemin en compagnie des deux Capitaines de la Kenpei, dont la présence a été également requise pour des raisons de sécurité, Nâam avait apparemment une arrière-pensée en suggérant que les deux officiers accompagnent la Septième Ombre, au lieu d’envoyer l’élite du Shiden. Quelque soit leur grade, il n’avait aucune raison de douter des compétences de ses compagnons de voyage.

Leur hôte n’avait visiblement pas l’intention de les retenir trop longtemps, mais souhaitait seulement partager une information à huis clos, en comptant sur la discrétion du trio Kirijin ayant fait l’honneur de leur visite. Un véritable effet de contraste se jouait entre l’intérieur richement décoré et la tenue de combat des trois roturiers armés jusqu’aux dents sortis de leur village caché dans la Brume, les goûts en matière de décor intérieur n’étaient certainement pas ceux du Nanadaime, préférant les pièces plus traditionnelles. Ce qui n’empêchait pas l’homme au shôzoku noir d’ébène d’apprécier les peintures florales et calligraphies ornant les murs du Palais qu’il découvrait pour la première fois. A l’annonce du serviteur des Naragasa, le Nobuatsu s’installe à la table ronde du salon des invités, face à son interlocuteur, tandis que les Capitaines seraient assis des deux côtés.

Suite à une introduction relativement sommaire, le Kanto remercie ses invités d’avoir accepté son invitation, ce à quoi le Nobuatsu répond d’un simple hochement de tête en laissant l’instigateur de la rencontre poursuivre son monologue. Il révèle au Nanadaime la présence d’un prince ayant récemment rejoint les effectifs de la Brume, répondant au nom de Naragasa Daisuke. Celui-ci aurait décidé de rejoindre l’armée de Kiri après avoir obtenu la faculté à malaxer le chakra - probablement grâce à la Seconde Résonance, mais serait en plus doté du pouvoir du Hachimon, une technique interdite de Taijutsu qui n’est pas étranger au Nobuatsu. Ce dernier ayant affronté Raonaka Ao qui avait libéré jusqu’à la Septième porte contre lui, il était conscient du potentiel de cette technique qu’il serait imprudent de sous-estimer.

La requête de leur hôte est simple: veiller sur le prince pendant son installation à Kiri, en espérant que personne n’attente à sa vie en prenant connaissance de son vrai nom, même s’il n’est pas en position de succession, il reste de sang bleu.

J’accorde une importance toute particulière à préserver la stabilité du village et que notre armée devienne plus forte chaque jour. En suivant le nindô, sa vie sera nécessairement en danger, que ce soit en mission, ou dans la vie de tous les jours, il s’est engagée dans une voie à risques. Plus tôt il saura se défendre de lui-même, mieux il se portera. Et peut-être est-ce pour cette raison qu’il a fait le choix de nous rejoindre. Devenir plus fort et autonome. Pour se définir lui-même, et non plus par un titre.

Prince, civil ou ninja. Tous viennent à Kiri dans l’espoir d’être reconnu pour leur propre mérite, et rejoindre une voie qui leur ferait fuir leur passé, pour poursuivre un but précis ou encore démarrer une nouvelle vie.

Nous garderons un oeil sur lui si cela peut rassurer la Seigneurie, mais à partir du moment où il a rejoint notre armée, il n’est plus Naragasa Daisuke. Mais un Kirijin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Aditya
Aditya

Spéciale Entrevue Empty
Mar 7 Avr 2020 - 9:33
Spéciale entrevue

ft. Nobuatsu Saji, Yasei Reikan & la Seigneurie


Été 203, Palais de la Seigneurie, Pays de l'Eau.


Portés par un calme sempiternel, les pas d’Aditya le guidaient avec sureté sur le chemin du palais impérial, celui-là même ayant été témoin de la naissance de cette lignée de commandeurs dont la Brume avait tant souffert des actions égoïstes par le passé. Mais malgré cette vision pour le moins complexe qu’il détenait de la seigneurie de l’Eau ainsi que les paroles qu’il avait prononcé à ce sujet à l’encontre de l’héritière du trône lors de la soirée du festival d’automne, l’étonnement s’était épris de l’enfant du bois lorsqu’une missive frappée de son sceau avait trouvé son chemin jusqu’au temple Seidou, humble demeure de l’ascèse depuis son arrivée en ces terres. Plus encore, sa venue était attendue par les représentants du Daimyo, en compagnie de la nouvelle Ombre et de sa partenaire de toujours, Reikan.

Alors, lorsque ses yeux eurent enfin l’occasion de se poser sur les ardentes pierres qui avaient érigé ce palais malgré les affres du temps, sur une telle prouesse architecturale qui ne pouvait, par son ancienneté, être due seulement à l’utilisation du chakra, Aditya délaissa un soupir au creux des mèches d’or qui parcouraient ses épaules. Que pouvait-il bien attendre d’une telle entrevue ? Car s’il avait été convoqué en ces lieux sous l’égide du rang qu’il détenait au sein de la Main de la Justice, l’enfant du soleil avait refusé de se déposséder de ses principes ou de ses convictions ; et son entrée au cœur du palais où il fut couvert d’une myriade de regards curieux n’aurait pu y changer quoi que ce soit.

Mais bien vite, ces pensées s’évanouirent ; devant lui se tenait la silhouette du Nanadaime et de la féline, dont il rejoins le flanc sans tarder, en accordant un signe de tête respectueux à l’homme masqué. À en juger par la précipitation de leur hôte – Kanto Hidan, celui-là même ayant signé la missive leur étant parvenu – à les conduire dans une salle annexe, la raison de leur présence devait se faire attendre, elle, et la supposée importance que relevait tant de préparations. Néanmoins, l'ascèse ne manqua pas de courber l'échine avec légèreté, par signe de respect du à tout être.

Dès leur entrée, le blond fut témoin de la précision avec laquelle la pièce était agencée, et avec tant de richesses elle pouvait être décorée, bien qu'à son sens, elle manquait de ce sentiment profond qui imprégnait ces dorures, à l'image de celles qui tapissaient la tanière de la métamorphe. Richesses pour richesses, elles n'en demeureraient que fades et insipides. Aditya n'était pas un de ces hommes qui se laissait impressionner par la valeur de l'or que l'on disposait devant lui ; bien au contraire. Pour autant, il porta une écoute impériale aux paroles de cet homme dont le discours se voyait teinté de bien des inquiétudes à l'égard d'une des nouvelles recrues que la Brume comptait désormais parmi ses rangs ; l'héritier du Daimyo actuel, Naragasa Daisuke. Les bras croisés sur son torse, l'ascèse releva ses pupilles éthérées dans celles de son vis-à-vis.

« Faites vous mention de la Résonance ? », questionna-t-il d'une voix posée.

En tant que membre des ordres médicaux, Aditya avait répondu présent auprès des multiples âmes éprises de ce phénomène à l'aube de son arrivée sur les terres de l'Eau, et au résultat duquel nombre d'entre elle avaient succombé, malgré les soins et l'effort inconsidéré déployé par ses pairs. Encore aujourd'hui, il se souvenait de la fatigue qui avait marqué les traits d'Ōgai, son mentor médical, ou bien la détresse qui avait habité le regard de Sabaru lorsque son corps s'était changé en pulsations électriques incontrôlées.

Du coin de l’œil, il avisa la changeforme ainsi que le Cavalier de Feu, qui tour à tour, faisaient éprouver à Kanto Hidan la véracité de leurs arguments.

« Appuyer une surveillance rapprochée aurait, à mon sens, l'inverse de ce que vous désirez. Ce jeune homme a décidé de suivre des enseignements ninjas avec, j'imagine, la bénédiction du Daimyo et de son héritière – car s'il venait à lui arriver quelque chose, la Seigneurie reviendrait à Naragasa Daisuke. Le protéger plus qu'un autre membre du village attirerait l'attention sur lui et l'empêcherait d'apprendre à se défendre par ses propres moyens. En tant que Genin, Daisuke ne sera pas autorisé à en sortir à moins d'être accompagné ou avant sa promotion, qui trahira l'expérience qu'il aura acquis et son habileté à veiller sur lui-même. », avança-t-il. « Qu'elle soit celle d'un membre de la seigneurie ou d'un civil doté du don de chakra, la sécurité de chaque enfant de la Brume a trait d'importance, d'autant plus à la lumière des derniers événements du Dieu de l'Eau. Votre inquiétude, bien que légitime, me semble ici inutile. »


_________________

_


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5306-aditya-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t6379-aditya-memoires-d-un-ascese
Contenu sponsorisé

Spéciale Entrevue Empty
Revenir en haut Aller en bas

Spéciale Entrevue

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume
Sauter vers: