Soutenez le forum !
1234
Le Deal du moment :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits ...
Voir le deal
0.48 €

Partagez

Fausse routine [Ouvert]

Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Mar 3 Mar 2020 - 23:44
Plaisir et responsabilité. Deux concepts qui, d’ordinaire, entraient souvent en conflit l’un avec l’autre. Pourtant, quand on considérait à quel point Yanosa avait couru après le second ces dernières semaines, à quel point la charge mentale qui allait avec lui avait manqué, il était difficile de dire que son retour à un poste à responsabilités lui était désagréable, car c’était en un sens tout le contraire. Pour sûr, regagner son grade de Chuunin et l’estime de la part de la hiérarchie qui allait avec avait été source d’un grand plaisir pour lui : cependant, il faisait pâle figure en comparaison de celui qui l’avait envahi de façon permanente à la seule pensée de ce qu’il pourrait à présent accomplir. Car pour la première fois depuis longtemps, une adéquation parfaite s’était établie entre ses capacités de shinobi et ses possibilités légales… ce qui, malheureusement, le forçait à devenir bien plus qu’un spectateur du danger qui sommeillait sous le village, et lui dictait de trouver des solutions à proposer et à mettre en œuvre.

A n’importe quel moment, pour autant qu’il sache, Yonbi pouvait se réveiller, et son volcan avec lui, en décimant Iwa dans le processus sans laisser la moindre chance à qui que ce soit de s’en sortir.. Et de là, les solutions pour prévenir un tel désastre s’avéraient tristement peu nombreuses et horriblement risquées. Hormis bien sûr dans le cas d’une évacuation de masse, qui viserait à refonder Iwa autre part, mais la faisabilité tant pratique que politique ou militaire d’une telle entreprise restait très nébuleuse. Le poids de cette responsabilité là, songea Yanosa en buvant de longues gorgées de sa gourde, il s’en serait passé volontiers, mais c’était également avec l’Intendante qu’il devrait étudier la question, et pas seul dans son coin.

Seul. IL ne le resterait à priori pas très longtemps, du point de vue du Commandement : son équipe dissoute, sa réaffectation auprès d’un Juunin ou à la tête d’un petit groupe de Genin était certainement déjà dans les tuyaux. Reposant sa gourde sur le sol à quelques mètres de là, il fit à nouveau face à la masse de pierre sur laquelle il venait de passer presque une heure à s’exercer. Avec une vivacité et une précision qui n’avaient d’égales que la force des impacts provoqués, l’Oterashi reprit sa série de coups de pied, frappant encore et encore avec le tibia dans le sillon qui avait commencé à se creuser dans la masse. Seule une partie de sa jambe était transformée en roche : pour absorber une partie non négligeable de chaque choc, Yanosa devait s’en remettre à ses muscles, à ses articulation et au contrôle de son équilibre. Avec ce genre de contrôle précis et méticuleux, le coût en chakra de sa technique s’en retrouvait amoindri, et ses transformations moins évidentes à identifier pour ses adversaires.

Il poursuivit l’exercice, sans relâche, avec un certain degré de réussite et de maîtrise… jusqu’au moment où les traits fins et juvéniles de la Nagamasa ne lui apparaissent tel un flash persistant, un voile culpabilisant qui venait de lui tomber sur les yeux. Toute forme de contrôle lui échappa alors : sa jambe balaya l’espace devant elle en arborant une forme tout à coup plus large, tranchante et agressive. La masse de roche sembla exploser en une nuée de cailloux et de poussière sous l’impact, et sa partie supérieure tomba lourdement sur le côté, telle une tête décapitée de son tronc. Le corps en sueur et toujours en souffrances du Tellurique marqua un temps de recul : il ne pourrait jamais oublier Hisa, mais rester ainsi coincé dans des souvenirs sur lesquels il n’avait plus aucune prise ne pouvait pas lui faire de bien. Pour une raison qu’il n’aurait su expliquer, son coeur battait la chamade. Respirer… Contrôler…

Une inspiration après l’autre, le guerrier rouge tâcha de faire le vide.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 10:43
Le temps semblait comme arrêté pour Mého. Loin d’être plaintif face à cette situation, le genin se plaisait à être perdu dans les mouvements du quotidien se déplaçant dans la vingt-cinquième heure de sa journée s’étirant à l’infini. Pas d’échéance immédiate, pas de stress, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas connu les plaisirs de la liberté. Comme à son habitude le genin s’était rendu aux hauts plateaux pour y zyeuter les entraînements possibles. Plus il y réfléchissait, plus le genin se disait que ces lieux étaient comme les poumons du village. Un emplacement privilégié, une vue imprenable, que ces lieux soient officiellement reconnus comme terrain d’entraînement des forces du village était une vraie bénédiction.

En effet, rare étaient les personnes qui osaient s’y aventurer et la solitude qu’on pouvait y trouver était une alliée parfaite pour la méditation ou la concentration. C’était sur ce premier domaine que le genin travaillait depuis maintenant plusieurs heures. Les jambes en tailleurs, la respiration lente, les yeux clos, il s’étaient installé dans un creux rocheux isolé en quête de ce que certain pourrait appeler la paix intérieure… Il avait atteint un tel stade d’immobilité que quelques rares oiseaux s’étaient aventuré à délicatement se poser sur les roches environnantes le berçant de délicat sifflement.

*Vlan !*


Le vacarme ôta brutalement le pauvre Mého de son demi-sommeil tandis que ses compagnons ailés s’envolaient en hâte laissant même au passage un joli cadeau sur son épaule. Jaillissant de sa crevasse à vélocité, le genin se dirigea sans attendre vers la localisation approximative de la perturbation. Si certains auraient pu s’y rendre par altruisme, c’était uniquement la curiosité qui avait motivé le ninja à quitter son trou. Grimpant la falaise rocheuse en toute hâte, il arriva enfin sur le plateau d’une bien étrange scène.

Debout au milieu d’un plateau, un homme plutôt imposant se tenait immobile devant ce qui pouvait s’apparenter à un énorme tas de pierres éparses. La jambe nue encore couverte de poussière, il n’était pas difficile de deviner l’origine de la perturbation récente. Le taijustu de ce ninja devait être particulièrement développé aux vues des dégâts. La vision d’un tel adversaire éveilla naturellement les instincts belliqueux du jeune ninja qui sauta de son perchoir sans prendre la peine de se cacher faisant face à l’homme qui le dépassait de bien deux têtes.

Un large sourire aux visages Mého observa attentivement celui qui se tenait face à lui. Ses traits ne lui étaient pas inconnus, mais il était incapable de dire exactement où il avait déjà rencontré le ninja. Peut-être s’était-il juste croisé au détour d’une route ou d’une réunion, peu importait au fond.

-Eh bien vous en faites du bruit mr! Enchanté moi, c’est Mého ! Puis je vous demander ce que vous faisiez ?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 12:19
Quand il rouvrit les yeux, rien n’avait changé, du moins en apparence. Le rocher était toujours là, brisé grossièrement en deux, des débris un peu partout sur la lancée du coup de pied latéral absolument hors de contrôle exécuté par le guerrier rouge. Pourtant, sa mâchoire s’était desserrée, quoi qu’imperceptiblement, et ses muscles avaient retrouvé un niveau de tension à peu près normal pour une personne en pleine activité physique. Dans ces moments-là, les douleurs piquantes et lancinantes provoquées par ses cicatrices lui rendaient bien service : plutôt que de l’empêcher de trouver la concentration nécessaire pour accomplir une tâche ou une autre, elles lui servaient bien au contraire de point d’ancrage, de point focal qui l’aidait à y voir plus clair. Les idées, les émotions : tout se mettait à tourner autours de ces maux incessants, trouvait un ordre dans leur orbite et se stabilisait comme soumis à une implacable force d’attraction. A n’en pas douter, il s’agissait d’un effet secondaire assez inattendu, et si l’on avait dit à Yanosa il y a des mois de cela que ces douleurs avec lesquelles il vivait depuis son réveil pourraient lui être bénéfique, il aurait eu du mal à y croire. Mais ainsi était faite la vie, se dit-il : un cercle infini, un perpétuel recommencement entre ordre et chaos, violence et paix, réflexion et combat.

Dans sa périphérie, l’Oterashi nota soudainement la présence de quelque chose qui n’était pas là auparavant. Ou plutôt, de quelqu’un. La silhouette se détacha progressivement du relief au loin qui délimitait la zone du plateau qu’il avait choisi pour son entraînement et se mit à s’approcher sans vraiment chercher à rester discrète. Relevant finalement la tête vers l’individu lorsqu’il ne fut plus qu’à une dizaine de mètres, Yanosa lui accorda un regard dur et froid, davantage un héritage de son épisode frénétique récent qu’une réaction antipathique à l’égard du jeune homme qui était venu à lui. Il le reconnaissait pour sûr, pour avoir fait équipe avec lui sur une partie de la mission à Tetsu. Mého. Un Genin très capable, se rappela-t-il, tandis que ce dernier se présentait avec un entrain assez solaire pour être notable et sans donner signe de le reconnaître en retour. Sans répondre tout de suite, le Tellurique souffla un grand coup et alla ramasser sa gourde pour s’hydrater à nouveau. Une longue lampée plus tard, il s’essuya largement les lèvres avec son avant-bras et se tourna à nouveau vers son collègue.

« Mého, oui. Je sais qui tu es. Nous avons fait équipe à Tetsu, rappelle-toi. Du bon travail autours du palais, d’ailleurs. Même si en suivant les ordres de Tenzin, j’imagine mal comment une opération pourrait foirer… Non, ce jour-là… c’est un tout autre front qui est parti en vrille. »

Tout le ramenait décidément à Tetsu, et donc à Hisa. Mais cette fois, au lieu de se laisser aller à une rage vide de sens, il se rappela des derniers instants du Shogun et de sa tête, roulant sur le sol.

« Mais… c’est du passé, maintenant. Ce que je faisais.. ? Je travaillais mon coup de pied. Navré si le dernier t’as dérangé d’une façon ou d’une autre. Mais, m’est avis que si c’est du calme que tu cherches, tu devrais chercher ailleurs que sur les Hauts Plateaux. Ce qui me fait penser…

Je n’ai jamais pu voir de quoi tu étais capable, au bout du compte. On gagne toujours à en apprendre davantage. Que ce soit sur ses ennemis, ou ses alliés.
 »

Droit comme un i, l’Oterashi semblait avoir récupéré toute sa composition. L’invitation au combat était à peine voilée, et son regard était à présent braqué dans celui de Mého avec une intensité nouvelle. La dureté était toujours là, mais une lueur de défi faussement amicale s’y laissait aussi deviner.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 13:06
L’accueil du ninja ne fut pas des plus accueillants au premier abord. Après tout Mého avait fini par reconnaître le fameux Yanosa et il s’avait que ce ninja pouvait paraître un peu froid à cause de son visage fermé. Le genin ne se débina donc pas le moins du monde tandis que le Chunin prenait la parole face à lui.

Oui Tetsu !

Tetsu ….


La simple énonciation de ce terme souleva une série de questionnement et de regrets chez le genin. Il était impossible de savoir si tous les ninjas d’IWA le vivaient comme un échec sanglant ou si certain arrivaient à relativiser. Mého lui faisait bel et bien partit de la première catégorie et ce même s’il ne le montrait pas. Aurait-il été plus utile sur le champ de bataille ? Une chose était sûre, il avait été tout sauf décisif sur de son côté. Effacé par l’imposante ombre de ses coéquipiers, le genin avait plus servit de cible humaine à leur adversaire qu’été un réel danger pour cette dernière.

Alors qu’il passait son temps à se faire protéger par Han, c’était ses camarades ninjas qui étaient partis au front, qui avait lutté pour mettre en déroute leur adversaire, et ce, au prix de tant de précieuse vie … Le genin avala difficilement sa salive offrant un sourire à la teinte mélancolique à son interlocuteur.

Tenzin est vraiment un bon leader, j’ai eu de la chance ...

L’homme enchaîna lui aussi presque comme-ci il balayait de sombres pensées d’un revers de main. Il confirma sans hésitation les soupçons du genin qui ne put que hocher la tête d’approbation devant l’apparente force du ninja. Tout, de sa voix à sa posture, laissait transparaître le caractère sérieux et carré du militaire. Le ninja était un guerrier et comme tous les guerriers, lui aussi ressentait l’appel discret mais lancinant du combat. Lorsqu’il invita Mého, le genin fut presque rassurer de voir qu’il ne s’était pas fait une fosse idée du ninja. Seule un habitué pouvait proposer un combat avec autant de confiance et Mého accepta la proposition avec respect tout en se retournant pour s’écarter de quelques pas.

L’appel du corps-à-corps le démangeait, mais il ne pouvait pas se permettre de sauter sur un inconnu comme ça. Il avait déjà vu trop d’âmes perdues, courir à une mort certaine du fait de leurs précipitations et il ne voulait pas grossir les rangs. Après avoir parcouru une dizaine de mètres, il se retourna pour faire face à son adversaire. Ce dernier malgré la distance restait imposant se tenant fixement face au genin. Entre les deux ninjas se trouvait le cadavre de ce qui fut le partenaire d’entraînement du militaire et une douce brise venait lever un discret nuage de poussière à leur pied.

Je ne refuse jamais un bon entraînement Yanosa san !

Ce mettant en position de combat le genin jeta un regard bien plus calme et concentrer que son habituel regard joueur. Une ou deux inspirations pour faire le vide et voilà qu’il était maintenant totalement concentré sur son unique objectif, défaire l’homme qui se tenait face à lui. Avec Habilité, il composa quelques mudras puis cracha un épais bouclier de terre qui vint recouvrir son bras nu. Yanosa avait déjà démontré que ce genre de bouclier ne l’arrêterait pas, mais mieux valait prévenir que guérir et ça Mého le savait.


Résumé du tour:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 16:08
A en voir la réaction du jeune Mého, lui non plus ne gardait pas franchement un souvenir très positif des opérations qui s’étaient tenues à Tetsu il y a peu. Qui pouvait se targuer de le faire, de toute façon, cela Yanosa se le demandait. Si l’un des shinobi qui avait participé à cette initiative osait lui dire en face qu’elle avait été un franc succès, sans doute lui aurait-il décoché un direct en pleine mâchoire, supérieur hiérarchique ou pas, par simple réflexe épidermique. Mais tous autant qu’ils étaient devaient aussi aller de l’avant, et affronter les défis, très nombreux et périlleux, qui les attendaient encore. Et pour se préparer à y faire face, peu de choses valaient un entraînement en bonne et due forme. Le Genin aux cheveux bruns sembla d’ailleurs accueillir la proposition avec le même entrain avec lequel il était venu se présenter à lui, une présentation qui resterait un peu maladroite quoi qu’il arrive à présent, mais l’Oterashi pouvait parfois laisser couler certaines choses… même si, au fond, il n’oubliait rien. Pas le moindre détail.

Mého prit ses distances, d’entrée de jeu : si Yanosa n’avait encore pas la moindre idée des talents du jeune homme, il pouvait déjà en déduire qu’il n’appréciait pas spécialement la promiscuité excessive avec ses adversaires. Peu de combattants appréciaient cela, en réalité, surtout dans le monde shinobi, où l’observation, la sécurité et la réflexion étaient souvent de mise. Si un combattant adverse, dans un contexte similaire, venait se poster à moins de trois mètres de lui pour entamer une confrontation, l’Oterashi savait toutefois se montrer prudent lui aussi, car un tel niveau de confiance trahissait le plus souvent une maîtrise absolu du corps-à-corps, que ce soit à l’aide d’un pouvoir particulier ou non. Le Tellurique, lui, pouvait se targuer d’être un danger au près à la fois grâce à ses facultés innées mais aussi à son expertise en combat rapproché, et Mého avait certainement tiré cette même conclusion en se postant à distance.

D’un signe de tête, Yanosa lui fit signe qu’il était fin prêt : le Genin composa alors promptement des mudras et, non sans que cela n’arrache un léger sourire en coin au guerrier rouge, forma un large bouclier en pierre sur l’un de ses bras. Ainsi, il était déjà sur la défensive ? Dans ce cas, songea Yanosa, il n’allait pas hésiter à le mettre sous pression d’entrée de jeu. Sitôt le bouclier formé, le Tellurique transforma son bras droit en roche en le tirant vers l’arrière, armant un projectile qui semblait ne pas être là. Lorsque son épaule déclencha le mouvement de lancer, toutefois, une lame de roc bien réelle, lourde et tranchante, jaillit de son bras pour se diriger droit sur Mého. Sans doute s’en protégerait-il, ce qui serait bien mieux pour sa santé physique, mais le but de Yanosa n’était pas tant de le toucher que de l’occuper en entamant ses défenses, car à peine son projectile parti, il tendit ses deux jambes d’un seul coup, se propulsant légèrement en diagonal vers le flanc droit du jeune Genin, mangeant la distance qui les séparait d’une traite.

Si il ne faisait rien, Mého aurait bientôt un colosse de pierre sur le dos… peut-être littéralement.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 21:23
La polyvalence… Peut-on atteindre l’apogée du monde ninja en maîtrisant à la perfection un seul aspect du noble art du combat ? Cette question, il était fort probable qu’une grande partie du monde ninja se l’était poser à un moment ou un autre. Mého aussi avait dû faire face à ce questionnement au moment où son affinité lui avait été retiré le privant momentanément de son ninjutsu. Durant cette période le genin avait donc dû se débrouiller avec son taijutsu tout en se questionnant sur l’avenir de son style de combat le temps avait passé et avec petit à petit le ninja avait découvert les nouvelles subtilités de son chakra recouvrant ainsi un bien plus large panel de possibilité.

Pourquoi créer de la distance en début de combat. Lui qui avait pensé se spécialiser en taijutsu il aurait aimé pouvoir instantanément être au corps-à-corps, mais par soucis d’équité, il avait pris le réflexe, et ce, peu importe l’adversaire, de laisser quelques mètres de « politesse » entre eux. Combat et Entraînement étaient deux aspects différents bien que flouté du monde ninja, si dans le premier la courtoisie était superflue dans le second Mého estimait qu’il fallait en faire preuve afin de progresser en simultané avec l’opposant. Le genin n’aurait pas apprécié d'être mis à trente mètres de son adversaire tout comme il se doutait qu’un adepte de la distance n’aurait pas apprécié se trouver nez à nez avec lui. Le ninja avait donc finalement établi la dizaine de mètres comme étant la distance parfaite pour l’équité des chances en entraînement.

En position défensive, le genin vit soudainement l’Oterashi envoyer son membre en arrière préparant ce qui semblait être un coup de pied latéral.

*À cette distance ? *


Son gabarit, son entraînement tout laissait à croire que le ninja était adepte du taijutsu, mais lorsque la lame de roche s’envola, et ce, sans la moindre mudrâ, la réalité s’imposa brutalement au genin. Mého connaissait l’assimilation et avait déjà eu à faire à plusieurs reprises à Tenzin l’assimilateur futon. Les ninjas dotés de cette capacité étaient redoutables et sa méfiance à l’égard de Yanosa ne fit que grandir avec cette découverte. Bien heureusement, la lame n’était pas bien rapide et lorsque cette dernière arriva sur lui, le genin l’évita en se baissant rapidement sur ses appuis perdant quelques cheveux au passage. Le combat maintenant lancé Yanosa fonça directement sur le ninja attaquant par son flanc dégagé. Le choix était plus que judicieux, bien que Mého puisse se déplacer relativement, aisément en temps normal, le bouclier à son membre supérieur avait son poids et il ne pouvait pas être aussi réactif qu’il le voulait à l’égard des techniques rapides.

S’il se faisait tamponner, surtout par l’énorme roche qu’était potentiellement son adversaire, il allait perdre bien plus que quelques dents, il devait donc agir vite et bien. Faisant mine de commencer à se protéger avec son bouclier le genin composa rapidement un muddra tout en projetant au dernier moment son bras à contre-sens. Avec l’allègement qu’il venait d’activer, il tourna autour de son adversaire avec une importante vélocité et ce, dans l’unique but de se retrouver dans son dos. Tout en tournant sur lui-même le ninja réalisa à nouveau une courte série de signe avant de brutalement poser sa main dans le dos de son adversaire. Cette technique était à assez récente et Yanosa était le premier à en faire les frais, comment allait-il réagir.


Résumé du tour:
 




Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Ven 6 Mar 2020 - 15:21
La lame de roc tourbillonnante, plutôt que d’aller entamer le bouclier que Mého s’était constitué, fendit l’air au-dessus de ce dernier sans lui causer le moindre mal, prolongeant un moment sa course parallèle au sol avant de finalement creuser un sillon dans celui-ci dans un fracas tonitruant. En dépit de son physique quelconque, le Genin disposait donc de réflexes assez affûtés, en plus des connexions nerveuses nécessaires pour réagir rapidement à une attaque de ce genre. Intéressant. Peut-être se rapprocher de lui comme il venait de le faire n’allait-il pas le mettre autant en difficulté qu’il l’aurait cru au premier abord, en fin de compte, mais pour s’en assurer, il allait devoir le mettre à l’épreuve. Yanosa avait toujours quelque chose à apprendre, lors d’un entraînement de ce type : qu’il s’agisse de l’imbrication de différentes techniques, leur faisabilité pratique en situation réelle ou bien, plus simplement encore, du savoir faire de ses alliés et potentiels futurs coéquipiers, il y avait toujours des savoirs à accumuler, une expérience à engranger, certaines fois même au prix d’un cynisme et d’un pessimisme qu’il ne se serait pas permis d’exprimer ouvertement. Car l’Oterashi, en son for intérieur, se prédestinait à officier pour le Sazori, et parmi les attributions de cette unité figurait qu’on le veuille ou non la traque et l’élimination des déserteurs. Et si la trahison restait un phénomène particulièrement rare, disposer d’armes supplémentaires pour faire le boulot aussi efficacement que possible était toujours un atout quand elle survenait…

Yanosa s’apprêta à bondir à nouveau, afin de contourner encore davantage la ligne de défense que lui opposait Mého avec son bouclier et de tester sa rapidité à courte portée. Mais, il n’en eut ni le temps, ni le loisir : soudainement comme possédé, le corps du jeune homme pivota… et fila à une vitesse incroyable vers l’angle mort du guerrier rouge. Ce dernier n’avait jamais rien vu de tel : à plusieurs occasions par le passé, il s’était fait prendre de vitesse par ses adversaires, mais il avait depuis largement comblé ses lacunes et s’estimait largement capable de rivaliser en vivacité avec la grande majorité des ennemis auxquels il pourrait être confronté. Mais cette vitesse là, il le sut immédiatement, était d’un tout autre niveau. La différence pouvait sembler anodine pour un œil profane, mais elle apparaissait comme un gouffre immense pour Yanosa entre celle à laquelle il était habitué et cette performance qu’il avait sous les yeux. Car Mého, sans grand effort apparent, venait de se rapprocher au corps-à-corps… et avait toute latitude pour attaquer. Par instinct, Yanosa changea un morceau de son dos en roche pour se protéger, mais lorsqu’il sentit la paume du jeune brun se poser dessus sans qu’un impact quel qu’il soit n’accompagne cette sensation, il se rendit vite compte de la futilité de sa réaction. Car la vrai menace, réalisa-t-il, n’était pas représentée par une blessure à proprement parler.

D’un seul coup, il s’écroula. Un genou à terre, ses paumes plaquées au sol, il eut l’impression de peser des tonnes, et dut tirer sur tous les muscles de son corps de façon extrême pour garder un semblant de posture. En dépit de ses efforts, la charge qui l’accablait ne semblait pas faiblir, et il lui fallut un instant pour comprendre.

« La masse… Tu contrôles… la masse... »

Tout faisait sens. Comment un individu au physique au demeurant si quelconque pour un shinobi avait-il pu atteindre cette vitesse et le toucher dans son angle mort ? Tassé sur lui-même, Yanosa assembla rapidement les pièces du puzzle alors qu’il sentait toujours la main de Mého sur son épaule. Ce bonhomme était capable de changer son propre poids, mais aussi celui d’autrui, et certainement potentiellement de tout ce qu’il touchait. Tout simplement impressionnant.

« Ça, pour une surprise… Ça faisait longtemps… que je m’étais pas autant amusé ! »

Deux masses de boue et de roche mêlées se détachèrent alors soudainement du guerrier Tellurique sur chacun de ses flancs et arborèrent rapidement une silhouette familière. Deux clones, parfaitement formés, qui se rendirent rapidement compte qu’ils n’étaient pas sous l’influence du jutsu de Mého… et qui, de par le fait, l’encerclaient à présent tout à fait. Avec un léger décalage l’un de l’autre, les deux bunshin armèrent alors leur bras droit respectif, changés en une masse de pierre effilée et contondante, et frappèrent sans retenu à destination du bouclier du jeune Genin et de son flanc.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Ven 6 Mar 2020 - 17:21
*Ça marche ! *

Alors que ça main percutait le dos de son adversaire, il sentit le contact rugueux de la roche constatant avec surprise qu’il avait bien fait de ne pas frapper son adversaire directement. Malgré cette protection, le jutsu du ninja fonctionna et comme prévu, il cloua son adversaire au sol … Il était intéressant de voir l’efficacité de sa technique, un ninja normal aurait de forte chance d’être maitrisé, mais Mého était face à un assimilateur et il savait que c’est ninja était capable de tout. Lorsque l’Oterashi le questionna sur ses capacités Mého hésita quelque peu avant de lui répondre, mais maintenant qu’il avait déjà montré sa nouvelle technique, le mystère ne servait plus à grand-chose et il accepta donc de révéler sa capacité

En effet, je manipule la masse grâce à la gravité !

Yanosa semblait plus qu’amusé par sa situation. Un tel sang-froid confirmait l’expérience du ninja tandis que le genin s’interrogeais sur la suite des évènements. Une chose était sur son adversaire n’allait pas abandonner, son amusement le prouvait. Sur ses gardes, Mého maintenant la pression de sa technique attendant la suite des évènements.

Comme il pouvait s’y attendre, Mého finit par être brutalement interrompu par une nouvelle réplique de son adversaire. Alors que ce dernier semblait totalement entravé au sol, deux masses de terres se scindèrent du corps du ninja prenant rapidement son apparence. Encerclé par les clones immenses clones de terre, il comprit très rapidement que la situation allait vite se compliquer. Attaquer de tous les côtés, il était évident qu’il n’allait pas pouvoir se défendre des attaques et maintenir le contact nécessaire à sa technique.

D’un rapide mouvement de bouclier, il bloqua le premier poing qui éclata d’un coup la défense. Dans un même temps le shinobi dévia l’assaut opposé de son bras libre, le redirigeant vers l’autre clone. Si sa technique fonctionnait peut-être, réussirait-il à se débarrasser de l’un d’entre eux le tout était dans le dernier et Yanosa qui était maintenant libre de toute entrave. Enchainant rapidement, il préféra user de l’option offensive sur le dernier clone le balayant brusquement. L’objectif était simple le faire tomber vers l’Oterashi afin de gêner sa prochaine action. Il termina finalement son action en reculant de quelques pas attendant de voir la suite des hostilités.





Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Sam 7 Mar 2020 - 0:21
Mého était un shinobi plein de ressources, un soldat à priori dévoué et débrouillard, l’archétype d’un homme de mort qui pouvait aller loin si il survivait assez longtemps pour cela. En un sens, il lui rappelait Musashi, le bretteur aux cheveux blonds, dans son caractère optimiste et ses aptitudes martiales plus que sérieuses, qui faisaient de ces jeunes hommes de formidables atouts. Iwa avait besoin d’eux, peut-être même plus que des élites qui oeuvraient dans les plus hautes sphères tant de pouvoir que de responsabilité opérationnelle sur le terrain. Ils représentaient autant le présent, la capacité du village à répondre aux attentes de base de ses habitants ainsi que de ceux de Tsuchi tout entier, que l’avenir et ses innombrables défis, qui requerront d’eux qu’ils se perfectionnent toujours au fil du temps. A son niveau, Yanosa contribuait en cet instant précis au perfectionnement de Mého, et il s’en félicitait, d’autant plus qu’il retirait au passage lui aussi une expérience très importante de cette confrontation. Mais, pour le moment, c’était davantage au jeune Genin de faire ses preuves.

Comme prévu, l’un des deux coups puissants projetés par les clones s’écrasa contre le bouclier en terre, le fracassant tout à fait en une myriade de fragments qui allèrent s’éparpiller aux quatre vent. La seconde attaque, elle, fut déviée in extremis par le bras libre du jeune brun, qui sembla pâtir de la force de l’attaque sans toutefois l’encaisser de plein fouet. Un temps de réaction très court, nota l’Oterashi, qui n’avait d’égal que la rapidité avec laquelle son adversaire était capable de se déplacer. Pivotant rapidement sur lui-même, le guerrier rouge laissa le mouvement de son deuxième clone se terminer dans sa direction sans toutefois le gêner et observa la tentative de riposte de Mého. Ce dernier, sans doute dans l’espoir de se débarrasser de l’une des deux copies de l’assimilateur, s’était légèrement baissé et avait armé sa jambe pour frapper le premier clone au tibia, ce qui aurait en temps normal mis n’importe quel quidam à terre. Dans le cas d’un bunshin, cela aurait tout bonnement signé sa disparition pure et simple… si toutefois celui-ci encaissait l’attaque.

Car lorsque le balayage télégraphié arriva à destination, il se heurta à une couche de roche supplémentaire, créée par le clone pour intercepter l’attaque, qui ne le fit donc pas disparaître. Pire : impassible, en parfaite maîtrise de ses appuis, le bunshin de Yanosa eut tôt fait de changer la composition de sa jambe. L’attaque était parée, mais elle s’enfonça malgré tout dans son corps changé en boue à l’endroit de l’attaque, boue qui se changea aussitôt à nouveau en pierre dense et solide, piégeant de ce fait la jambe de Mého dans cette du clone qu’il avait attaqué.

« Un peu présomptueux de ta part, Mého. Ou bien trop précipité… Ne perds pas tes moyens aussi facilement, ou tu finiras en chair à pâté. »

Tels des loups autours de leur gibier, l’Oterashi et ses clones encerclaient presque le jeune homme, affamés de combat. Ce pouvoir, songea-t-il, cette faculté à altérer la masse, la gravité… Il s’agissait d’une faculté absolument incroyable, aux applications si nombreuses qu’il avait du mal à anticiper tout ce que son opposant actuel pourrait en faire contre lui. Mais, se dit-il, il le verrait sans doute bien assez tôt.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Dim 8 Mar 2020 - 18:43
S’il pouvait pester contre une personne, c’était bien contre lui-même. Le genin s’était bêtement retrouvé piéger par l’Oterashi et se retrouvait maintenant bloqué et encerclé par ses ennemies. Il était évident que le genin était un peu rouillé, enchaînant entraînement sur entraînement, il ne s’était pas rendu compte qu’il avait perdu bien des réflexes de combat pur qu’il lui aurait permis en temps normal de ne pas se retrouver dans ce genre de situation.

- Ça s'annonce compliqué ...

Il avait dit ces mots sur le ton de la rigolade, mais n’avait pas caché la réelle frustration qui occupait maintenant un coin de son esprit. L’heure n’était pas aux lamentations et le ninja avait encore quelques astuces à montrer. le genin avait beaucoup travaillé sur son Mitsudo depuis quelque temps et il était temps de voir les fruits des aptitudes nouvellements développés. Annuler l’allègement, Frappé vite et fort pour se débarrasser du premier clone, utilisé son atout et se débarrasser du second. Un plan simple mais efficace qu’il mit immédiatement en œuvre alors qu’il finissait sa phrase.


Si en temps normal les frappes rapides perdaient un peu en puissance, son aptitude lui permettait de cumuler sans effort les deux et aux corps à corps cela lui était plus qu’utile! Joignant ses deux mains comme pour envoyer une technique Mého envoya un violent et rapide coup de pied au clone dans le but de libérer sa jambe prise au piège. Il avait pu évaluer plus tôt le renforcement qu’avait utilisé son adversaire et il s’avait quand y mettant un peu du siens, il pourrait passer au travers. Sans s’arrêter le genin compléta les quelques mudrâ qu’il lui manquait plaquant ses mains au sol pour libérer une vaste zone dans laquelle il devenait le seul libre de ses mouvements. Cette fois, il n’y allait pas y avoir d’histoire de clone, et ce, tant qu’il resterait à l’intérieur de cette dernière.


Toujours au milieu de ses assaillants, il composa un simple muddra avant de poser son si précieux sceau explosif sur un kunai déjà affublé d’un des fameux parchemin Bakku. L’explosion allait être impressionnante, mais Mého s’avait que les assimilateurs étaient des ninjas solides et n’était donc pas inquiet pour son partenaire. Se dégageant avant l’explosion le souffle fut pour le moins impressionnant, reculant le genin de quelques mètres. Son chakra était déjà bien entamé et Mého savait qu’il n’allait pas pouvoir continuer à ce rythme. Son adversaire était un ninja avancé, il n’allait probablement pas être vaincu avec une simple explosion et continué le combat pour le Genin était un risque de blessure et ça il ne pouvait ce le permettre pour l’instant.


Désactivant son sceau Mého leva son bras au ciel en signe de reddition


- C’était un excellent combat Yanosa san, mais malheureusement, je vais devoir m’arrêter là. J’ai des examens bientôt, si je me blesse et que je ne peux pas donner 100% de mes capacités, je m’en voudrai. Je te propose de remettre ce petit affrontement à quelques jours !


Le genin était quelque peu essoufflé le manque de chakra se faisant sévèrement ressentir. Son visage et son corps étaient couverts de terre, de suies et sur son visage trônait un sourire sincèrement amusé tandis qu’il savourait cette nouvelle rencontre.


Résumé du tour:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Lun 9 Mar 2020 - 23:55
Si sa vie ou sa mort avait dépendu de ces quelques instants, sans doute Mého en situation réelle aurait-il passé l’arme à gauche : encerclé par Yanosa et ses clones, il aurait pu finir empalé, englouti ou écrabouillé. Mais plutôt que d’affirmer son avantage en lui assénant un coup douloureux et potentiellement incapacitant, il décida d’observer comment le jeune Genin brun allait faire pour se sortir de ce mauvais pas. Sa mine déconfite trahissait en tout cas le fait qu’il n’était pas du tout satisfait de sa prestation, ce qui était compréhensible, mais il était inutile de s’apitoyer. Mého affrontait sans doute pour la première fois un Assimilateur de roche, et dans ce contexte nombreuses étaient les mauvaises surprises et les embûches potentielles. Si l’Oterashi s’en était jusque là tiré à si bon compte, c’était avant tout grâce aux capacités particulières que lui octroyait son pouvoir.

Mais son partenaire d’entraînement du jour n’avait pas dit son dernier mot malgré tout : suite à de brefs mudras, il frappa dans un équilibre précaire la jambe du clone qui le retenait, un coup amplement assez puissant pour le briser et le faire disparaître. Sur ses gardes, Yanosa entama un mouvement latéral… et c’est alors qu’il vit Mého faire plonger une main vers le sol. Et lorsqu’elle toucha au but, une sensation étrangement familière s’empara de lui, tandis que des lignes noires agrémentées de runes se mettaient à courir sur le sol dans toutes les directions. Son corps tout entier fut violemment plaqué au sol, de même que celui de son clone qui devait certainement lutter pour ne serait-ce que continuer à exister. La même technique qu’auparavant, nota le guerrier rouge… mais cette fois, d’une ampleur bien plus importante. Créer des clones, désormais, ne le sortirait plus de ce jutsu, mais en relevant difficilement le regard vers Mého, il s’aperçut que ce serait le cadet de ses soucis très bientôt : son jeune adversaire préparait en effet le lancement d’un kunai explosif qu’il était, en l’état, incapable d’esquiver.

Ce qui n’était toutefois pas dire grand-chose quand on pouvait, comme lui, simplement se changer en roche pour ignorer la dangerosité de ce genre de technique. Ce qu’il fit. En quelque sorte. Le projectile fila entre lui et son clone restant, puis explosa. Le bunshin disparut sur le coup et étrangement, Yanosa lui-même également, plaque un instant plus tôt contre le sol dont il ne pouvait se défaire. Et dans les tréfonds du sol rocheux, mêlé à la terre, il put immédiatement confirmer son hypothèse, à savoir : le jutsu de Mého n’avait d’effet qu’à la surface. Y remontant justement pour jeter furtivement un œil sur la situation, il aperçut le Genin, qui se remettait péniblement sur ses pieds en levant la main en signe d’arrêt des hostilités. Il s’adressa ensuite à lui, le pensant sans doute encore au coeur du nuage de poussière et de fumée où il l’avait aperçu en dernier. D’humeur taquine, l’Oterashi attendit, dans le sol, dans le dos de Mého, que celui-ci finisse de parler, pendant que la fumée persistait encore. Puis, il apparut derrière lui, en chair et en os, sortant de terre dans un silence tout relatif.

« Pas de problème Mého, je comprends. J’étais moi-même déjà un peu fatigué, et je m’en voudrais de compromettre tes chances à l’examen qui se profile. »

La surprise de Mého passée, il fit quelques pas sur le côté avant de continuer.

« C’est vraiment un pouvoir incroyable que tu as là. Pouvoir contrôler la masse, influer sur la gravité elle-même… J’ignorais qu’un clan avec un tel Kekkei Genkai existait. Tu peux te déplacer à une vitesse folle, donner des frappes alourdies, peut-être même… voler ? Enfin, tu as sûrement déjà beaucoup réfléchi à tout ça. »

Pensif, l’Oterashi laissa un léger sourire naître au coin de ses lèvres, presque nostalgique.

« Il n’y a… pas si longtemps encore… Je n’avais aucun pouvoir particulier. J’ai découvert très tard mes facultés, et maintenant je réalise à quel point leur absence m’a coûté. Avec un talent comme le tiens, tu iras loin, si tant est que tu le cultives assidûment. J’ai hâte de te combattre à nouveau, Mého. Car je sens tout le potentiel qui sommeille en toi. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 18:33
Lorsque la voix grave du chunin retentit, Mého comprit qu’il avait été mené de bout en bout. Son adversaire avait probablement usé d’une technique de dissimulation pour échapper à l’attention tu genin et il l’immense cratère vide ne faisait que le confirmer. Yanosa avait beau être un redoutable combattant au corps-à-corps, le guerrier venait de prouver qu’il disposait d’une bien large palette et s’avait se montrer patient. Mého se retourna sereinement face au chunin

J’aurai parié que tu allais te changer en roche pour échapper à l’attaque !

Son ton était moqueur, mais la pensée était vraie. Tout portait à croire qu’il était plus simple pour lui d’encaisser et pourtant voilà que le ninja avait choisi une autre option tout aussi redoutable. Mého n’allait pas oublier cela de sitôt se rendant bien compte que l’Oterashi était plein de surprise.

Les compliments du ninja sur les aptitudes du jeune Mého étaient plutôt flatteurs. L’intérêt que portait Yanosa aux techniques développées par le genin réveillait en lui une certaine fierté qu’il peinait à dissimuler. Il était rare que l’on lui parle du Mitsudo ainsi et pourtant le genin avait développé ses techniques seuls, apprenant chacune d’entre elle pas après pas, et ce, tout en découvrant sa spécialité. Lorsqu’autant d’efforts étaient mis dans un travail, il était naturel pour tout homme d’apprécier discuter avec quelqu’un pouvant les reconnaître. Lorsque Yanosa énonça brièvement l’époque où il n’avait pas encore découvert sa particularité, Mého lui ne put s’empêcher de se retrouver un peu dans cette histoire …

Le Mitsudo, le genin l’avait développé très tôt, mais n’avait pendant longtemps fait que surfer à sa surface. Usant de ses poings et de son défunt katon, il avait cantonné cette spécialité à un simple boost lui permettant d’agir plus rapidement sans pour autant peser réellement dans ses combats … Ce style, rempli de faille, avait ainsi pendant longtemps été le sien, puis un jour, la résonnance frappa. Cet épisode sombre, le genin s’en souvenait comme s’il en sortait tout juste et pourtant le temps avait passé depuis cette époque. Il avait développé ses particularités, ses forces et se sentait progresser de jour en jour. Tout en écoutant le discours du ninja, Mého hocha la tête d’un art compréhensible.

Merci beaucoup de ta confiance Yanosa, je comprends totalement ce que tu veux me dire ! Si je dois être honnête, le Mitsudo est une particularité que j’ai développé, il y a bien longtemps. Je viens d’une famille de marchand et rien ne me prédisposait à devenir un ninja … Cependant, j’étais décidé ! J’ai appris le taijutsu, le ninjutsu, le fuinjutsu et alors que je développais mes capacités, j’ai commencé à sentir et développer cette capacité. Malheureusement, je l’ai négligé pendant bien trop longtemps et aujourd’hui encore sans la résonnance et ses répercussions, peut être que cette spécialité ne serait restée qu’au maigre stade d’un allègement basique … Enfin ! Maintenant, j’ai conscience de tout son potentiel et je suis touché que tu en ais conscience aussi si tu veux je peux même t’en parler !

Yanosa était le premier Ninja à qui Mého faisait une telle proposition. Le genin n’était pas du genre à partager ainsi ses secrets et pourtant le chunin aux allures dures comme la pierre éveillait une certaine sympathie chez le genin … Avait-il la fierté si sensible que ça ? Surement, un peu devait-il l’admettre, mais dans tous les cas échanger avec une personne intéresser ne le dérangerait pas et qui plus ai peut-être que le chunin lui soufflerait sans s’en rendre compte des idées l’aidant à encore plus progressé dans son domaine.


Résumé du RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi Yanosa

Fausse routine [Ouvert] Empty
Ven 13 Mar 2020 - 23:55
« Tu… tu es un fils de marchands ? Tu veux dire que tu ne descends pas d’un clan ? »

A l’écoute des explications enthousiastes fournies par Mého sur son parcours, une réflexion germa à la vitesse de l’éclair dans l’esprit de l’Oterashi. De son propre aveux, le Genin avait également tardé à améliorer son utilisation de son pouvoir, et n’avait vraiment développé ses capacités liées à la masse qu’après la résonance. Sur ce point aussi, Yanosa pouvait faire le parallèle avec sa propre expérience, se souvenant de ses balbutiements douloureux en tant qu’Assimilateur, et pourtant quelque chose le faisait tiquer, une différence fondamentale qui semblait le séparer de Mého. Et son cortex, baigné dans le savoir et la connaissance des livres qu’il avait dévoré au fil des années à l’Académie, commença à faire les connexions.

Être un assimilateur, c’était se vouer par contrainte physionomique et génétique à une seule et unique affinité pour toute sa vie. Les affinités secondaires, souvent plus puissantes et versatiles que leurs homologues primaires, pouvaient être héritées à la naissance, se déclarer spontanément comme des anomalies, ou encore se développer avec le travail lorsqu’on possédait les bonnes affinités primaires pour les reconstituer. D’autres facultés, tels le Byakugan des Hyûga, l’argile des Chôkoku ou les os des lointains Kaguya, ne se déclaraient jamais au hasard : elles étaient purement héréditaires, uniquement transmises par un parent issu du clan en question. Et d’après les dires de Mého, il n’était pas issu d’un tel clan, ce qui ne laissait à partir de là qu’une seule conclusion à tirer pour Yanosa : soit le pouvoir d’influer sur la masse dont disposait le Genin était le fruit d’un assemblage d’affinités encore inconnu et rarissime, soit…

« Mého… Quelles affinités est-ce que tu possèdes… ? »

La réponse à cette question, finalement, revêtait assez peu d’importance, car quelle qu’elle soit, la même issue logique semblait s’imposer dans l’esprit du guerrier tellurique. Tout semblait en effet indiquer que contrôler la masse était une manipulation spécifique du chakra, par définition accessible à tous avec suffisamment d’efforts et de travail, au même titre que l’art du Kugutsu ou la maîtrise des toxines, poisons, techniques de Kenjutsu Samourai ou encore la manipulation de chakra médical. Une discipline.. qui pouvait donc s’apprendre.

Des pensées en cascade jaillirent alors dans sa tête, un univers de connexions et de potentialités, s’imaginant déjà capable de se déplacer aussi vite que Mého et d’alléger ou d’alourdir à loisir la roche qu’il pouvait générer à volonté. La symbiose simpliste mais indéniable entre ses facultés et celles que possédait le jeune Genin venait de le frapper, et la possibilité encore largement théorique qu’il puisse un jour utiliser ce genre de capacité le laissait extatique.

« J’aimerais que tu m’en dises plus, Mého, sur cette faculté que tu as. Mais pas ici. Si ça te va, je voudrais que t me rejoigne au bar Ichimonji d’ici un quart d’heure. Si ce que tu me dis est juste… il se pourrait bien.. que j’ai rapidement grand besoin de ton aide. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Fausse routine [Ouvert] Empty
Mar 17 Mar 2020 - 17:09

Au grand étonnement de Mého, les origines du jeune ninja semblèrent étonner l’Oterashi. Le ninja si peu expressif en général semblait particulièrement intéressé par le genin qui peinait à comprendre un tel intérêt, et ce, même s’il en restait très flatté. Écoutant le genin avec attention le chunin interrompit brutalement le jeune ninja lui posant une questionnant à la fois étonnante et déroutante. Au cours de leur affrontement Mého n’avait utilisé que des techniques qu’il venait de développer et s’il s’agissait essentiellement de techniques liées au Mitsudo, il avait tout de même usé de son tout nouveau bouclier doton face à Yanosa indiquant donc son affinité primaire d’entrée de jeu.

Il était tout à fait possible pour un ninja de développer plusieurs affinités primaires, certain même pouvait les combinés créant ainsi des techniques à la fois rare et dévastatrice. Cependant, au-delà de la théorie, Mého savait aussi que seul le ninja très avancé parvenait à manipuler deux affinités et Yanosa savait très bien que cela n’était pas encore le cas du genin. Il était impossible aux yeux du genin que son homologue est ainsi put louper une telle information… Cependant, il était aussi impossible pour lui de comprendre les vraies intentions du ninja. D’abord ses origines, maintenant son affinité, l’interrogatoire perturbait quelque peu le ninja.

Eh bien Yanosa-san je ne maitrise à l’heure actuelle que le Doton.

Mého aurait bien voulu interroger le chunin sur ses intentions, mais il n’arrivait pas à formuler sa demande ne souhaitant pas non plus paraître impoli. Il était aussi impossible pour lui de savoir si Yanosa l’avait vraiment écouté. Le chunin semblait à nouveau s’être perdu dans ses pensées reprenant son visage pensif et rêveur. Un sourire discret sembla se dessiner aux coins des lèvres de l’Oterashi tandis qu’il reposait son regard sur le genin. D’abords rêveur, maintenant souriant, Mého découvrait peu à peu de nouvelles facettes du ninja.

Yanosa reprit soudainement la parole, faisant une proposition des plus étonnantes au genin. Le bar Ichimonji, Mého connaissait de loin l’établissement et l’établissement lui le connaissait d’un peu plus prêt. Ne voulant pas se décrédibiliser, il préféra ne pas signaler les quelques mésaventures qu’il avait pu avoir dans l’établissement, préférant étouffer les quelques épisodes alcooliques qui pouvaient tacher l’opinion que son supérieur pouvait avoir sur lui. Le fait que le chunin admette avoir probablement besoin de son aide ne fit que pousser le genin dans sa décision de taire son passé ne souhaitant pas décevoir le ninja qui l’observait les yeux brillants d’une bien étrange lueur.

Pas de soucis disons plutôt une heure Yanosa-san je dois aller me changer, je suis couvert de sueur et de terre, je ne pense pas que cela soit le meilleur tenu pour aller dans un bar.

Le genin était tout à fait sincère dans ses propos. Cependant, s’il avait demandé un délai, c’était aussi pour préparer son retour au bar espérant gérer les problèmes qui pourraient éventuellement l’intercepter. Après quelques dernières paroles du chunin, ils se séparèrent donc sur un commun accord, le genin prenant d’un pas décidé la direction de sa maison
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Contenu sponsorisé

Fausse routine [Ouvert] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Fausse routine [Ouvert]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: