Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Au-revoir la brume

Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Mer 4 Mar 2020 - 11:36
さよならの霧
Sayonara no kiri


Le pas léger, le Mugen se dirige désormais vers le port de Mizu no Kuni, au large de kirigakure no Satô. Ayant fait ses adieux à certaines brèves connaissances faite sur place, Oda quitte ce pays l'ayant accueillit durant de nombreux jours pour reprendre un objectif bien précis; la reconquête de Kumogakure no Satô et des terres de la Foudre. Aujourd'hui, il n'est plus en mesure d'apporter son aide à la brume ou du moins, n'est plus dans le besoin de se cacher pour survivre ou de mettre ses talents de traqueur au service d'un autre pays que le sien.

Son nouvel objectif est des plus simples, retrouvez les Kumojin disparus pour reformer cette armée jadis des plus puissantes pour reprendre le pays qui est le leur. Le Teikoku ne l'emportera pas si facilement et tant qu'il leur restera un semblant de souffle, les citoyens du village caché des nuages continuera de se battre jusqu'à la mort.

Leur vengeance sera dévastatrice, aussi terrible que le courroux des dieux.

Et c'est une odeur iodée accompagné du chant des goélands et du bruit des vagues que le Roux arrive au port proche d'un navire marchand en partance pour une île mineure proche de Jôheki no Kuni. Ayant réservé cette embarcation en fonction du trajet qu'il s'est dessiné, Oda s'approche du capitaine afin de connaître l'avancée des derniers préparatifs.

« Alors mon ami ? Prêt à partir ? s'écrit Oda au pied du navire, en direction du capitaine préparant les derniers détails sur le pont.
Mugen Oda ! On attend plus que toi, embarque et nous partirons !
J'arrive de ce pas ! »

Quelques pas de plus et montant sur la rampe en bois prévu à cet effet, le shinobi monte à bord de ce qui l'amènera vers sa destinée. À peine il monte sur le pont du navire, que la rampe se retire sous ses pieds, que la corde attachant l'embarcation au port se détache et que les cheminée crache leur fumée. Résonnant pour signaler leur départ à l'ensemble du port et de l'île, le "MakiSea" quitte le port de Mizu no Kuni en direction du changement.

Car le changement, c'est maintenant.


_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Mer 4 Mar 2020 - 23:32
La nef tanguait sur les eaux vives, sur le tapis mou des flots élastiques et puissants, comme une force naturelle gardienne de l’archipel de Mizu no kuni. Une barrière qui protégeait fidèlement ce territoire des flottes ennemies et garantissait à l’archipel que le Mugen venait de quitter de baigner dans une atmosphère de mystères. Pour autant, ce monstre des éléments paraissait plus enclin à laisser partir ses itinérants qu’à les laisser entrer, puisque le départ du voyageur se fit dans le plus grand calme, malgré que la coque sous les cabines craquait ça et là en résistant à la force des ondes aquatiques, un rappel tacite pour faire savoir aux navigants que toute chute dans les abysses profondes pouvait être mortelle.

Pourtant, aussi tumultueuses les vagues pouvaient-elles être, elles ne semblaient guère pouvoir renverser le bâtiment qui, le vent parfaitement aligné sur ses voiles, paraissait foncer sur la plaine bleue de l’océan. Dans les cabines, l’atmosphère était plutôt tamisée, éclairée seulement par quelques bougies stockées dans caves. Sur le pont, les matelots s’activaient à faire fonctionner le bâtiment : aussi favorable le vent pouvait-il être, il n’en demeurait pas moins qu’à une telle vitesse toute erreur pouvait entraîner le naufrage. Un danger qui guettait les amoureux de la mer mais ne les inquiétait pas plus, par habitude de ce genre de climats.

Rien ne semblait vouloir ternir le voyage de Mugen Oda. Rien, sauf une discussion secrète qui prit lieu dans les cavités les plus basses de la nef fendant les eaux bleues.

« Dis, ce Mugen Oda, il est connu ?
- Qu’est-ce que j’en sais, moi ? J’ai pris l’habitude d’éviter les inconnus, surtout les mecs aussi louches.
- Tu dois avoir raison. En plus le capitaine semble l’avoir à la bonne. Mais moi, j’aime bien savoir à qui j’ai affaire. Tu veux que je te dise un truc ? Je suis sûr que ce mec doit cacher quelque chose pour embarquer dans un équipage comme le nôtre, à l’improviste. Et si… et si on le capturait pour le revendre ?
- Le revendre à qui ? »


Le marin porta sa main à sa tête pour se chatouiller le menton. S’enfonçant dans une soudaine réflexion, il sonda tout ce qu’il connaissait du Yuukan, que ce soit de façon publique ou bien même sur le marché noir. Cependant, c’était habitué des vagues et peu des terres ; si bien que toute l’étendue de ses idées s’arrêta à la frontière de ses connaissances.

« Des pirates ? »


DESCENDRE DANS LES CAVESQuelque chose de louche attire ta curiosité

RESTER SUR LE PONTPourquoi ne pas faire causette avec le capichef ?

ALLER EN CABINEUn peu de repos ne te fera pas de mal.

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Jeu 5 Mar 2020 - 2:21
さよならの霧
Sayonara no kiri


Une seule et unique pensée traversait la tête du shinobi alors que la navette prenait le large en direction du Pays des Remparts; les futures retrouvailles d'Oda avec ses anciens et anciennes frères et soeurs d'armes du village caché des nuages. Sa seule inquiétude est de les retrouver bien trop tardivement, laissant la situation lui échapper. Ou pire, mourir avant qu'il n'atteigne son objectif. C'est en fixant le large, déguisé par les flots de la mer de Mizu et le cri des mouettes, que le Mugen perçoit son avenir.

Il arrivera à retrouver les siens et renversera l'Empire du Feu pour reprendre les terres desquelles on les a chassé.

Sur le pont, aux côtés du capitaine, une discussion se poursuit alors que ce dernier pilote avec minutie le "MakiSea".

« Et sinon vous faites ça depuis longtemps ?
De ?
J'veux dire, naviguer de Mizu aux autres pays pour des échanges commerciaux ? C'est pas un peu dangereux, surtout en ce moment ?
Oh ... Bah tu sais entre des Dieux aussi gros qu'une île, un Empire qui met a feu et à sang Kaminari no Kuni et un homme au chapeau qui menace le monde, on est plus à ça près. »

L'homme disait vrai et Oda se mit alors à sourire. Mais malgré tout, il ne dit rien par rapport à sa situation, par rapport à son appartenance à Kumogakure no Satô. Après tout, on ne sait pas sur qui on peut tomber désormais. Le Mugen se doit de rester prudent.

« Oui, je vous comprends. Ce monde part vraiment couille ...
A qui l'dis tu ! »

Au moins, les deux hommes se retrouvent sur la même ligne. Mais très vite, Oda décide de quitter le pont pour rejoindre sa cabine, afin de se reposer un peu, avant d'entreprendre la traversée du monde pour rejoindre les siens à Hayashi no Kuni.

« Sur ce Capitaine, je vous laisse. Je vais aller profiter de ma cabine quelques instants pour me reposer en attendant que la traversée avance. A tout à l'heure. »

Descendant vers le pont inférieur, Oda traverse le navire pour rejoindre ses quartiers pour prendre possession du lit mis à sa disposition. une petite sieste ne pourra pas lui faire de mal, du moins il l'espère. Si les mécréants se trouvent également dans cette partie du monde, il en fera son affaire. Néanmoins, ce serait dommage ...


Spoiler:
 

_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Ven 6 Mar 2020 - 22:05

Oda ne tarda pas à tomber dans les bras de Morphée. Bercé par le ballottement des flots, sa sieste fut des plus paisibles et reposantes. Comment ne pas se requinquer en sommeillant dans la cabine doucement portée par les eaux calmes, avec l’air iodé de la mer en prime, pour quelques heures de pur luxe curatif ?

En ouvrant les yeux après ces quelques heures de sieste bien douce, Oda eut tout le loisir de se sentir ressourcé et s’il avait été fatigué de ses aventures précédentes, nul doute qu’il aurait retrouvé du panache rien que grâce à cette courte trêve improvisé.

Pourtant, quand il retrouva l’air, quelque chose avait changé.

Vide. Le pont était vide. Plus loin, jouxtant la nef sur laquelle il se trouvait, un second navire avait abordé celui des commerçants. Il ne lui fallut pas longtemps pour constater deux choses : la première était que, sur tous les cordages qui reliaient les mâts à la coque du navire, des hommes s’étaient hissés et avaient dressé un drapeau rouge sur lequel on pouvait voir un kanji qui signifiait : « tempête ». Cinq acrobates s’amusaient sur les hauteurs du navire à passer de cordes en cordes, comme pour s’assurer que tout était bien en place.

La seconde, c’était que le capitaine avec lequel Oda avait pu sympathiser était attaché à une corde enroulée autour du mât du navire voisin, avec quelques-uns de ses hommes. La question insidieuse qui pouvait à présent tourmenter son âme était : comment diable ces gredins avaient-il pu commettre tout cela sans un bruit ?

La réponse s’imposait d’elle-même quand Oda put remarquer deux matelots qui se distinguaient des pirates, tout en ayant quelques similitudes avec les passagers du navire commerçant. Assis à la poupe du second bâtiment, ils avaient étalé devant des pièces d’or qu’ils comptaient, comme pour s’assurer d’avoir la bonne somme.

C’est alors qu’un individu héla le mercenaire.

« Hé ! Toi ! Oui, toi ! »

Adressa-t-il à Oda, avant de botter les fesses d’un de ses sous-fifres tout en lui indiquant d’aller à sa rencontre.

« Semblerait-il que ce bon à rien aie oublié de t’inviter sur notre merveilleux pavillon ! Allez, rends-toi sans faire d’histoire ! »

Comme pour mettre des gestes sur ses paroles, il tira une lame courbe de son fourrea et la glissa directement sous la gorge d’un de ses otages (pas le capitaine), tandis que son larbin commençait à avancer en direction du pavillon sur lequel, seul, Oda se tenait.

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Sam 7 Mar 2020 - 17:51
さよならの霧
Sayonara no kiri


Les yeux pleins de merde. Littéralement. Collés et crasseuses, les paupières de l'homme témoignent de sa fatigue passée et son sentiment d'être perdu à ne plus savoir où il se trouve confirme d'autant plus son état comateux. Où est-il ? Pourquoi son corps tangue dans une cabine aussi petite qu'un chiotte de maison ? Mais, est-ce vraiment lui qui tangue où la pièce dans laquelle il se trouve ? Semblerait-il qu'il soit sur un bateau. Un bateau ça se trouve sur l'eau, l'eau c'est Mizu, ça y et, ça lui revient.

Reprenant connaissance de sa situation, il s'assoie quelques secondes sur le bord de son matelas de fortune tout en posant ses mains sur sa tête. L'une soutien son crâne tandis que l'autre frotte ou plutôt, nettoie ses yeux collants. Il prend le temps de se remettre de cette soit disante sieste qui ne doit durer que vingt à trente minutes et puis ... on s'est tous comment ça se termine.

La chemise entre-ouverte, le manteau à peine posé sur les épaules, Oda se dirige donc sur le pont pour reprendre sa potentielle discussion avec le capitaine et pour savoir si l'arrivée est proche. Il espère être arrivée, même s'il ne sait pas encore combien de temps il a pu dormir.

Mais sur le pont ...

« C'est quoi c'bordel .. ? »

Personne.

« Hé ho, y'a quelqu'un ? »

Le Mugen monte alors sur le pont supérieur pour voir si quelqu'un s'y trouve. Si c'est une blague ou une sorte de bizutage de la part des Mizujin, Oda ne rigolera pas longtemps. Le perdre en mer comme ça alors qu'il ne sait même pas comment ce pilote ce genre de navire ... C'est pas sa veine. Toutefois, sur le pont supérieur, le Kaminarijin aperçoit face à lui un deuxième navire dont l'harponnage est totalement ancré dans le navire marchand. « On s'est fait aborder par ... des pirates ? » Peut alors s'interroger le shinobi. Il s'interroge mais en même temps, il est surprit de voir l'équipage tout entier au main de ces criminels. « Quelle drôle de façon de parler aux gens tiens ... » Un commentaire de l'ancien kumojin sur la soit disante invitation donné par le capitaine adverse à le rejoindre.

Oda s'avance alors vers la rambarde du navire sur lequel il a pu embarquer et se propulse d'une simple action de pousser sur le pont du navire voisin. Les mains levées, il ne montre aucun signe hostile alors que l'incruste instantanée sur l'embarcation pirate peut paraître bien menaçante.

« Excusez-moi, j'ai pas entendu. Vous pouvez répéter s'il vous plait ? » prétexte le roux, toujours aussi courtois. Son regard fixe secrètement cette lame sous la gorge du marin, prêt à agir immédiatement si la situation venait à déraper.

_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Dim 8 Mar 2020 - 13:19

L’agilité avec laquelle Oda débarqua sur le pont du navire voisin en disait long sur son assurance et cela n’était pas pour plaire à celui qui, la lame pointée sous la gorge d’un matelot capturé, assistait à une intrusion trop invasive sur son navire.

Il tint alors plus fermement la poigne de son arme, et commença à appuyer davantage avec cette dernière sur la gorge de son otage, comme pour témoigner à Oda qu’il n’hésiterait pas à passer à l’action. Fait notoire, à cette distance, Oda put apercevoir que l’homme arborait, dans sa longue barbe noire, de perles ambrées qui tissaient de façon assez hirsute des mèches couvertes de bijoux. Un style peu commun qu’il semblait avoir pour afficher ses richesses.

Un sourire naquit sur son faciès. Il lui manquait une dent ; les autres étaient quasiment noires. Bien qu’un peu décontenancé par l’invasion du mercenaire, le pirate savait qu’il pouvait faire confiance aux hommes encore suspendus sur les cordages de l’autre bâtiment.

« Je ne connais pas beaucoup d’hommes qui osent se jeter dans la gueule du loup comme ça, héhéhé. Mais soit, si tu te rends, j’épargnerais ta misérable vie. Nous, les pirates, avons un honneur. Deru ! Menotte-moi ce bâtard ! »

L’homme qui avait commencé à se diriger vers Oda au début fit volte-face. Il se dirigea vers le mercenaire, cordage en main.

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Lun 9 Mar 2020 - 21:57
さよならの霧
Sayonara no kiri


Aussi puissant que le soleil, le Roux devient le point le plus lumineux du monde le temps de quelques quelques minutes. Aussi blanc que la neige, aussi aveuglant que l'astre solaire, Oda est une torche humaine aveuglant n'importe quel homme se trouvant dans son périmètre. Périmètre pouvant atteindre une taille conséquente.

Et si les pirates deviennent tous aveugle simultanément, les membres du MakiSea ont bien compris les instructions de l'ex-Kumojin en se cachant les yeux tout en se retournant. Cela aurait été bien embêtant si ceux qui doivent l'emmener sur le continent ne peuvent plus voir où ils vont. Faire naviguer un bateau, Oda ne l'a jamais fait.

Heureusement que le capitaine est sain et sauf.

Cependant, alors que le corps de l'homme restreint petit à petit la lumière qui jaillit de son corps jusqu'à revenir à la normal, le Mugen prend possession de la position de chacun des criminels. A gauche, puis à droite, les yeux du shinobi constatent le nombre exacte de pirate avant de se jeter sur chacun d'entre eux.

Par ses poings, par ses pieds, le Kaminarijin donne une bonne correction à chacun des mousses au pavillon noir. Et ce, avant de rattraper le capitaine encore mal au point par le membre céleste du Mugen. Par le col de son haut, Oda le tient d'une main ferme son autre poing s'électrisant prêt à frapper pour lui enlever la vie.

« Dis moi, tu tiens à la vie ? Si oui, prends ton canaux de sauvetage et fuit. On va gentiment prendre ton navire. »

Car s'il vient à retrouver les Kumojins perdus une fois à Iwagakure no Kuni, un navire ne serait pas de trop pour traverser la mer directement pour reprendre les terres de la foudre. L'Empire sera bien surprit à ce moment là.


_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5


Dernière édition par Mugen Oda le Mer 11 Mar 2020 - 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Mer 11 Mar 2020 - 15:55

Pour autant qu’il fut menaçant, le pirate ne parvint guère à inquiéter Oda. Et la technique surprenante de ce dernier ne manqua pas de troubler l’atmosphère. Grâce à son sceptre lumineux, le Mugen parvint fort bien à aveugler tout le monde. Un des mercenaires suspendus, surpris par l’initiative, lâcha même la corde qui le maintenait en équilibre et tomba de plusieurs mètres avant de s’engouffrer dans les eaux.

Personne ne fut assez réactif pour ne pas être inquiété par le secret ultime d’Oda. Seul son collaborateur avait eu le temps de comprendre que cette mise en garde n’était pas lancée par hasard ; aussi évita-t-il, contrairement aux autres, d’avoir la rétine brûlée.

Mais après ?

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Mer 11 Mar 2020 - 21:06
さよならの霧
Sayonara no kiri


Aussi puissant que le soleil, le Roux devient le point le plus lumineux du monde le temps de quelques quelques minutes. Aussi blanc que la neige, aussi aveuglant que l'astre solaire, Oda est une torche humaine aveuglant n'importe quel homme se trouvant dans son périmètre. Périmètre pouvant atteindre une taille conséquente.

Et si les pirates deviennent tous aveugle simultanément, les membres du MakiSea ont bien compris les instructions de l'ex-Kumojin en se cachant les yeux tout en se retournant. Cela aurait été bien embêtant si ceux qui doivent l'emmener sur le continent ne peuvent plus voir où ils vont. Faire naviguer un bateau, Oda ne l'a jamais fait.

Heureusement que le capitaine est sain et sauf.

Cependant, alors que le corps de l'homme restreint petit à petit la lumière qui jaillit de son corps jusqu'à revenir à la normal, le Mugen prend possession de la position de chacun des criminels. A gauche, puis à droite, les yeux du shinobi constatent le nombre exacte de pirate avant de se jeter sur chacun d'entre eux.

Par ses poings, par ses pieds, le Kaminarijin donne une bonne correction à chacun des mousses au pavillon noir. Et ce, avant de rattraper le capitaine encore mal au point par le membre céleste du Mugen. Par le col de son haut, Oda le tient d'une main ferme son autre poing s'électrisant prêt à frapper pour lui enlever la vie.

« Dis moi, tu tiens à la vie ? Si oui, prends ton canaux de sauvetage et fuit. On va gentiment prendre ton navire. »

Car s'il vient à retrouver les Kumojins perdus une fois à Iwagakure no Kuni, un navire ne serait pas de trop pour traverser la mer directement pour reprendre les terres de la foudre. L'Empire sera bien surprit à ce moment là.



_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 9:14

Combattant averti, Oda ne rencontre pas beaucoup de problèmes pour se débarrasser de l’équipage présent. En quelques minutes à peine, tous les pirates se retrouvent à terre, terrassés par les frappes du kumojin. Lorsqu’il vient à suspendre le chef devant lui, ce dernier ne semble être plus qu’une marionnette humaine.

« Je… je… c’est d’accord ! »

Pas plus difficile que ça. Tremblant, l’homme s’agrippe alors au bras du mercenaire et poursuit son discours.

« Prenez ce que vous voulez ! Laissez-moi simplement partir ! »

Mais non loin de là, le Capitaine du MakiSeak ne semble pas l’entendre de cette oreille.

« Mes hommes sont fatigués, lance-t-il au chef des pirates. Et les tiens semblent s’y connaître en navigation. Malheureusement, nous ne pourrons pas partir avec deux navires. Il faudra nous laisser ton équipage. »

Le chef des pirates, les paupières encore closes, s’arrêta de bouger.

« Ces bons à rien ? Faîtes-en ce que bon vous semble, tant que vous les jetez aux requins à la fin ! »

Asséna-t-il sèchement.


HRP:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Jeu 12 Mar 2020 - 11:35
さよならの霧
Sayonara no kiri


La main tenant l'homme par son col, le levant du sol pour assouvir sa force bien supérieur, le Mugen tire les vers du nez de son preneur d'otage. Son air méprisable et soit disant autoritaire ennuyait fortement le shinobi qui voit en ce type une véritable ordure se sentant supérieur aux autres alors qu'il n'en est rien. Sillonner les mers simplement pour piller et tuer ? Quelle personne rêve de ce genre de vie ? Sûrement pas Oda. La richesse il n'en a que faire et encore plus sur l'aspect meurtre en tout genre.

Le regard du roux s'intensifie un peu plus, comme sa poigne qui vient resserrer l'habit du bandit pour l'étouffer un peu plus sous son autorité. L'ex Kumojin tient bien à récupérer son navire pour embarquer les foudroyants perdus et repartir en direction des terres du village cachée des nuages.

Cependant, une chose est bien évidente au premier abord, même si le Roux n'y a pas immédiatement pensé. La navigation. Comment pourrait-il se rendre sur les terres de la Roche s'il ne peut conduire son embarcation jusqu'à bon port ? Et c'est le capitaine du MakiSea qui vient lui faire la révélation en demandant au pirate de laisser son équipage à Oda, son navire étant déjà occupé par ses propres matelots.

« C'est vrai que je ne sais pas naviguer ... Hahaha » rétorque alors le roux se grattant la nuque comme signe de maladresse de sa part.

Retrouver Sazuka, Raizen et tous les autres, cela est son rêve le plus cher. Pour le bien de Kumogakure no Satô, pour Kaminari no Kuni. Pour la paix à venir.

« Aller, frottez-vous les yeux et relevez-vous ! » dit Oda en direction des pirates. « Regardez comment il vous traite. C'est comme ça que vous souhaitez vivre ? Aux mains d'un homme qui n'en a que faire de vos vies ? Qi ne vous considère pas comme à votre juste valeur ? Je vous donnes une chance de vous racheter, rejoignez-moi et naviguez à mes côtés jusqu'à Tsuchi no Kuni ! Si vous choisissez cette voie, commencez par ligoter cet homme au mat ou faites en ce que vous voulez, puis nous partirons ensuite. »

Jetant alors le capitaine pirate aux pieds de ses ex-futurs matelots recouvrant peu à peu la vue, Oda s'assure d'une bonne réponse de ces derniers. Et puis, ce n'est pas à lui de rendre justice mais bien à eux. Quoi qu'il arrive, le Mugen espère juste reprendre la mer à bord de ce deuxième navire en compagnie des anciens pirates. Rien de mieux que des hommes qui n'ont rien à perdre pour en former de nouveaux soldats.


_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Ven 13 Mar 2020 - 11:07

Le discours du mercenaire fait mouche. Le premier à s’avancer vers le barbu aux perles entraîne inexorablement la suite de tous ses camarades des mers. Tout à coup, les pirates retrouvent une fois aussi forte que ce qu’ils mettent d’ardeur à ligoter leur ancien chef. Ces pèlerins des plaines océaniques ont une loyauté aussi changeante que les vents ; celui qui les guidait hier n’est plus aujourd’hui qu’un rebut.

L’homme se retrouve bientôt attaché en compagnie des deux traîtres qui ont vendu le navire marchand aux mêmes pirates qui tournent désormais leur veste. Tout est bon pour s’en sortir. Même ceux qui s’étaient suspendus dans les cordages sont descendus pour l’effort de guerre, et pour s’enjoindre à la frénésie locale, ils tirent leurs chaussons de leurs pieds et les lancent sur les otages comme s’il s’agissait d’un jeu d’adresse, la cible étant les faciès de ces impertinents.

« Vous n’êtes que des voleurs !
- Bande de vermines !
- Vous ne méritez pas mieux que des pirates !
- Tais-toi, pov’con. Tu étais un pirate il y a deux minutes !
- Traîtres ! »


Finit par lancer l’ancien chef déchu de ses droits.

« Vous avez obéi à cet inconnu sans savoir qu’il vous conduira à votre tombe ! Vous n’êtes que des crétins ! Croyez-vous qu’il vous laissera en paix une fois que vous aurez accosté ? Décidément, je me demande comment j’ai pu sillonner les mers avec un troupeau de débiles pareil ! »

Lance-t-il alors que les hommes continuent de ramasser leurs chaussons de lui lancer en plein visage, tandis que certains, tout de même, s’enfoncent dans une petite réflexion passagère en buvant les paroles de l’otage. Et s’il disait vrai ?

L’air de rien, la tension finit par s’apaiser et les pirates conquis finissent par se remettre à leur poste. Le voyage doit bel et bien se poursuivre.

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Ven 13 Mar 2020 - 18:45
さよならの霧
Sayonara no kiri


Semblerait-il que le petit discours d'Oda ait gagné les esprits des différents matelots jusqu'à lors membre de la piraterie, lorsqu'il s'aperçoit que leurs visages terne et froid se réchauffe à l'annonce du shinobi. C'est vrai, pourquoi se laisser mener par le bout du nez par un homme qui n'en a rien à faire ? Est-ce là le vrai rôle d'un capitaine ? D'un chez de groupe ? Apparemment, faire parti d'un équipage de pirate, aussi glorieux soit-il, n'est en rien louable vis-à-vis d'une équipe ninja ou d'un équipage de commerçants lambda. Mais obliger d'être aussi tyrannique avec ceux qui donneraient leurs vies pour ce dernier n'est vraiment pas une solution. Du moins pour le kaminarijin.

Et les insultes fusent pendant que les premiers pirates attachent le bourreau. Enlevant leurs chaussures, les criminels les jettent sur celui qui les maltraitait tout en le menaçant. Drôlement surprit, l'ex Kumojin reste sur les fesses lorsqu'il s'aperçoit qu'ils sont aussi facilement manipulable. Tout cela ne l'étonne guère quand il pense à ce qu'ils ont pu endurer jusque là.

Mais alors que le Mugen pense rattacher à sa cause les pirates, le capitaine n'a pas dit son dernier mot et alors qu'il est attaché au mat, prend la parole. Persuader de posséder encore cette aura autoritaire auprès des siens, il s'engage dans une pléthore de mots défiant les réelles intentions du shinobi. Du moins, c'est ce qu'il croit.

Bien heureusement ils ne l'écoutent pas et continuent d'effectuer leur châtiment. Même s'il le sent bien, certains d'entre eux reste perplexe et Oda peut le ressentir. C'est pourquoi le Roux s'avance et prend la parole.

« Écoutez moi ! Une fois à bon port, vous aurez le choix de partir ou de me suivre à nouveau ! Jamais je ne vous obligerais à quoi que ce soit et pour vous prouvez ma bonne fois, dès à présent ceux qui veulent partir le peuvent. Je ne suis ni un tyran ni un prédicateur vous empêchant de vivre votre propre vie, alors allez-y partez si tel est votre souhait ! » rétorque Oda en direction des pirates, à la suite du discours de leur ancien capitaine. « Mais si vous partez à mes côtés à bord de ce navire, alors je vous donnerais la chance de racheter vos actes passés. Alors ... QU'ALLEZ-VOUS FAIRE ?! ME SUIVRE ? OU CONTINUER A ÊTRE LES VICTIMES D'UN HOMME TEL QUE LUI ?! »

Le regard du Roux s'intensifie de plus en plus, montrant toute sa sincérité, tout en regardant un à un chacun des membres de l'équipage pour terminer avec le doigt pointé sur leur ancien tyran.

Oda n'attend qu'une chose, leurs réponses ainsi que la reprise du voyage pour arriver sur les terres de la Roche.

_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Lun 16 Mar 2020 - 18:40

Le discours d’Oda termine de faire un procès à l’ancien capitaine pirate. Le navire quant à lui poursuit son périple vers sa destination finale, et ce ne sont plus un, mais deux bateaux qui fendent la bise pour se diriger vers l’île proche de Joheki no kuni.

Que de verve et de charisme ont été déployé par le mercenaire après avoir quitté le sol de l’archipel de Mizu no kuni. Le jour tombe tandis que les navires continuent la route invisible qui leur permettra de franchir les étendues maritimes qui les séparent du continent ; et que l’ancien Capitaine, déchu de ses droits, continue d’attendre son sort, ligoté au mât principal. Oda lui a littéralement dérobé son équipage et son navire. Lui dérobera-t-il aussi la vie ? L’honneur ?

A l’aube du second jour, Oda apprend que lui et ses hommes arrivent dans les eaux de Joheki no kuni. Quelles mesures décidera-t-il de prendre en approchant les quais ?

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Lun 16 Mar 2020 - 22:00
Le discours du Mugen fait mouche et l'équipage pirate semble prendre conscience que la meilleure solution pour eux n'est autre que de suivre le roux. L'accompagner non seulement pour le conduire sur les terres qu'il souhaite visiter mais aussi pour posséder un capitaine qui les considère et qui saura tirer le meilleur d'eux mêmes. C'est une certaine lumière qui illumine les visages des hommes alors que l'ombre camoufle celui de leur ancien capitaine, attaché au mat du navire.

« Bien, prenons la direction du Pays des Remparts Messieurs ! »

C'est ainsi que le Kaminarijin se dirige vers la prochaine et première étape de son voyage en compagnie de ses nouveaux amis les pirates. Et alors que la nuit tombe, Oda se positionne sur le pont le regard vers l'horizon, ne souhaitant plus louper la moindre seconde de ce périple à s'endormir et se réveiller dans une situation déplaisante. Une signe de la main au navire marchand et le voilà partit.

Les yeux se plissant à la vue de l'astre solaire faisant surface à l'horizon, le shinobi peut alors apercevoir les côtes de Jôheki no Kuni. Mais il le sait et la réputation du pays n'y manque pas, le Rempart est surveiller de manière régulière sur l'ensemble de ses frontières; quelles soient terrestres ou maritimes.

« Je vais terminer à pieds, je vous laisse le navire en main propre. Je vous fais confiance. Guettez l'horizon, à mon retour, nous partirons pour Tsuchi no Kuni. »

Sautant alors sur la mer séparant le navire de la côte, le Roux se dirige vers le rempart furtivement afin d'évier tout soupçon des Jôhekijin. Il doit pénétrer sur le mur, trouver un garde et savoir si oui ou non, les Kumojins perdus sont passés par là ou non, comme les rumeurs lui ont laissés sous-entendre.

_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Lun 16 Mar 2020 - 22:43

Oda parcourt effectivement les centaines de mètres qui le séparent de la côte. Néanmoins, n’ayant utilisé aucune dissimulation et en ayant laissé le navire visible depuis l’avant-poste qui trône près des quais, il ne tarde pas à être décelé. Les soldats qui le voient arriver sont armés jusqu’aux dents, et d’autant plus méfiants que sur le pavillon du navire flotte encore le drapeau pirate qui porte le nom de cet équipage assez réputé : « Tempête ».

Ce ne sont donc pas des hommes qui l’accueillent, mais des flèches. Une salve de cinq flèches sont décochées dans sa direction et, aussitôt que les gardes voient un ninja courir sur l’eau, ils se préparent à se battre. Est-ce une invasion ?

« Halte ! Halte où nous vous tuerons ! »

Crie l’un d’eux, en proie à la panique.

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Mar 17 Mar 2020 - 0:36
Pas après pas, Oda aperçoit l'enceinte du mur se dessiner de mieux en mieux au plus il avance vers la côte face à lui. Toutefois, dans la précipitation, le Mugen en a oublié les priorités, la discrétion avant tout. Et il faut dire, que même s'il connait les mesures de défenses et de surveillance du Pays du Rempart, le Roux s'est acquitter d'un souvenir précis et non des moindres; la couverture d'un potentiel ennemi. N'ayant pas abaissé le pavillon noir du navire pirate, les gardes apercevants la barque au large de leurs côtes tout en identifiant le Roux courant seul vers eux les alertes immédiatement.

Une erreur de débutant. Il s'en mord les doigts.

Cependant, le shinobi est bien décidé à faire face à ce problème en faisant en sorte de le régler de la meilleure des manières - en réglant ça de manière pacifiste. Alors arrivant face aux gardes, Oda esquive de manière simpliste les flèches envoyés par ces derniers.

« Hého je ne vous veux aucun mal messieurs ! » crit-il en leur direction.

Les mains ouvertes vers l'avant pour leur montrer qu'il n'a aucunes mauvaises intentions, l'ex-Kumojin arrive à leur hauteur tout en se mettant à genoux sans faire le moindre mal aux gardiens du mur. Ce n'est pas dans ses intérêts de se mettre à dos tout un pays alors qu'il compte sur eux pour obtenir certaines informations.

« Veuillez m'excuser pour cette intrusion ! » S'excuser est sans doute la meilleure solution pour leur prouver sa bonne volonté. À genoux par terre, Oda abaisse le buste en direction du sol rugueux du mur en guise de pardon. Le doigt pointant le navire au loin, il tente de s'expliquer. « J'étais à bord d'un navire marchand lors de mon départ de Muzi no Kuni. Toute fois, nous avons été attaqué par de s pirates et je me suis emparé de leur navire pour éviter qu'ils ne tuent quiconque à bord du vaisseau commercial. Croyez moi ou non, je ne suis pas ici pour faire du mal à vous autres ou à votre pays ! Je suis simplement venu ici afin de savoir si un groupe de Kumojin est passé dans votre pays ces derniers temps. Je les recherches, nous avons été séparé il y a maintenant plusieurs mois ! C'est tout ce que je veux savoir, je repartirais aussi tôt que vous me donniez une réponse ou non ! » Respectueux et sincère, Oda espère avoir réponse à ses questions tout en n'attirant pas ou plus la colère de ses hommes. Il connait également leur réputation impartial et sait qu'en leur affirmant qu'il est lui aussi Kumojin, rien ne pourrait lui arriver.

Désormais, il espère connaitre la vérité.



_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Narrateur
Narrateur

Au-revoir la brume Empty
Mar 17 Mar 2020 - 8:37

Les gardes côtiers observent l’étrange animal parvenant finalement à fouler la berge. Ils réalisent que leur nombre n’est peut-être pas suffisant pour pouvoir affronter un homme si agile ; la façon dont il a esquivé leurs flèches les a laissés relativement béats.

Pourtant, l’un d’eux se décide enfin à prendre la parole.

« Les pirates ont la langue bien pendue, à ce que je vois ! Nous n’avons rien à vous dire ! Repartez d’où vous venez si vous ne voulez pas tâter de nos lames ! » En prononçant ces paroles, l’homme dégaine. Un sabre courbé et de petite taille, avec une pointe large ; l’équipement parfait pour des attaques rotatives, à fortiori.

Toutefois, alors qu’il la pointe de façon provoquante vers Oda, un second l’arrête en abaissant la lame de son comparse. Moins présomptueux que son prédécesseur, il décide d’étouffer l’affaire.

« Tempère tes émotions, Gômon. » Assène-t-il à son coéquipier en le dépassant, depuis les hauteurs de l’avant-poste. « Nous avons effectivement reçu des kumojins sur nos terres. Mais nous ne pouvons pas vous en dire davantage, à moins que vous consentiez à nous suivre. Cependant, je ne peux me permettre de quitter ce poste en ayant des menaces aussi persistantes dans nos eaux. Choisissez : soit vous nous suivez en nous permettant de vous considérer comme des otages, vous et vos hommes, soit vous partez. »

A son regard noisette qui fixe intensément le mercenaire, Oda comprend que le garde ne plaisante pas.


ACCEPTER LE MARCHE ET SE RENDRE. Tant pis pour les pirates.

REFUSER ET PARTIR.Au moins, tes hommes seront saufs.

TENTER LA NEGOCIATION.Sait-on jamais ?



Revenir en haut Aller en bas
Mugen Oda
Mugen Oda

Au-revoir la brume Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 13:59
Les menaces fusent et le prénommé Gômon se montre bien sûr de ses capacités de combat face au roux qu'il considère comme le capitaine des pirates présents au large. Alors que techniquement, il n'en ai rien. Ce sont simplement ... des supports techniques pour sa traversée du monde. C'est tout. Cependant, pour le coup, peut-être que ce Gômon n'a pas totalement tord. Et si Oda devenait un écumeur des mers à la recherche de gloire océanique, d'aventure et de trésors ?

Non, il se perd dans ses mauvaises idées.

« Hey toi ! J'suis pas un pirate hein ! » dit-il le doigt pointer sur le garde accusateur.

Quelle idée. Parfois, le Mugen se dissipe un peu trop dans ses pensées fantasques avant de se rappeler que sa mauvaise personnalité peut un peu trop facilement l'emmener du côté obscur. Heureusement que la lucidité est un aspect de sa personnalité ...

Mais alors que Gômon se montre un peu trop menaçant, son acolyte vient à sa hauteur, pose la main sur sa lame et l'abaisse pour montrer que les Jôhekijin sont doté d'un tant soit peu d'humanisme. Cela fait sourire légèrement le Roux. Néanmoins, la suite des opérations efface ce rictus au coin de ses lèvres. Oda entend qu'un groupe composé de Kumojin est bien passé par là néanmoins, c'est tout ce qu'il sera possible d'avoir comme information.

Une calamité. Sans ça, lui et les pirates devront suivre les gardes sans faire d'histoire en devenant otage de ce pays. Ou bien partir.

« Otage ? Alors voyez-vous, je ne pense pas devenir votre otage. Ni même ces gars là-bas qui sont tous plus violent et libre les uns que les autres. Ce ne sont pas des pirates pour rien ... Croyez-moi, si vous tenter de les enfermer, ils ne se laisseront pas faire. Soit vous me dites ce que je veux savoir, soit je m'en vais comme vous le souhaitiez il y a quelques secondes. C'est à vous de choisir. »

Plus sérieux qu'avant, Oda pose ses conditions.

Résumé:
 

_________________
handanryoku / denkousekka
Au-revoir la brume 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940

Au-revoir la brume

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: