Soutenez le forum !
1234
Partagez

Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo]

Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo] Empty
Sam 7 Mar 2020 - 19:11
Le regard rivé sur Kumo, à une heure où très peu sont encore éveillés, précisément entre le moment où les couche-tard vont rejoindre les bras de Morphée, et celui où les lève-tôt vont les quitter, Hanae observe ce village avec une pointe d’amertume. Le peuple qui y réside est peut-être bon, peut-être mauvais, mais cela n’intéresse pas la Sendai, au plus profond d’elle-même. Qu’ils soient bons ou mauvais n’est pas une question qu’elle doit se poser. Le peuple – à comprendre « les civils », ceux qui ne savent pas se défendre face à des ninjas – est ce que la rougeoyante appelle « Kumo ». Les shinobis y résidant ne sont pas forcément de mauvaises personnes, ni même des ennemis pour elle, pourtant, chacun a un choix à faire dans les événements à venir. Rejoindre celui considéré comme « ennemi », rejoindre ceux qui se vantent d’être les libérateurs, ou ne rien faire. Ne rien faire, oui, c’est aussi un choix aux yeux de la beauté sauvage, qui ne pourra pas s’y résigner.

Les rares lumières dans les environs indiquent que tous ne dorment pas, certains font peut-être, comme elle, une insomnie à penser à la situation à laquelle ce village est confronté depuis plusieurs mois. La Chûnin n’est pas encore décidée. Pensant d’abord devoir défendre avec ferveur le village, elle en est venue à se dire que cela pourrait paraître comme un aveu qui confirmait que tôt ou tard, elle rejoindrait la résistance en cas de conflit. Sans doute y pensait-elle, alors que son esprit n’était qu’à peine éveillé aux actes passés du village caché dans les nuages. Les révélations de Takara et de Yahiko n’ont pas été aussi innocentes dans la torture que vit son esprit à l’instant présent que l’on pourrait croire. Que se passera-t-il si les rebelles réussissent à repousser l’Empire après avoir causé d’innombrables morts de parts et d’autres ? Une simple bataille gagnée, puis une plus grande guerre, car même si eux ne comptent sans doute pas aller jusqu’à Urahi pour se battre, Yamanaka Rei reviendra à la charge.

Elle secoue la tête, se disant qu’elle ne peut participer à une telle folie. Son cousin Sendai avait raison, sans doute, car la situation présente laisse à croire que ce sont les Kumojins qui sont sur le point de souffler avec vigueur sur la flamme représentant ce cycle de vengeance et de haine. Le serpent qui se mord la queue, voilà ce que vivent Hi et Kaminari, depuis quelques années. Qui a causé les premiers torts ? Qui les a aggravés ? Dans l’histoire, cela ne sera pas retenu, sauf si le cycle perdure éternellement. Ce qui sera retenu, ce sera le nom de la personne qui donnera un grand coup dans l’engrenage du destin en mettant un terme à cela. Mater la rébellion et prendre le contrôle de l’Empire ? Un peu ambitieux, mais cela semble une solution cohérente. Ce qui dérange le plus la jeune femme est le fait que cette guerre semble inévitable. Jusqu’au dernier moment, elle tentera de l’éviter, mais il faut forcément un plan B.
Son crâne commence à la faire souffrir, trop de réflexions, voici le problème lorsque l’on n’est pas aveuglé par la haine ou l’envie de vengeance : on se pose un nombre de questions incalculables, et les réponses sont trop peu nombreuses. Dès le lendemain, Hanae ira voir Hokazuka Rie et mettra un terme à sa réflexion, voilà ce qu’elle a décidé. Une main se pose sur son épaule, une bien familière… Celle de son clone. Elle la regarde, et ne prononcera cette phrase qu’une fois, car elle n’aura pas besoin de le refaire : après tout, elle se parle à elle-même :

« Dorénavant, ce village sera empli d’ennemis. Qu’il s’agisse de l’Empire ou des Kumojins, seront mes ennemis tous ceux qui tenteront de s’en prendre aux innocents, à ceux qui n’ont rien demandé. Tu resteras ici, et je te remplacerai tous les soirs par un autre des tiens, ton rôle sera de surveiller les faits marquants. Ne bouge pas d’un poil, car ce sera le signal pour que je te rejoigne. »

Le clone hoche la tête. Voici une façon bien opportune de s’assurer un minimum que le village sera sécurisé, sans pour autant avoir à faire des rondes en permanence. Les personnes proches de la rouquine seront prévenues, une à une, qu’ils n’auront qu’à faire quelque chose de bien visible pour qu’elle rapplique dans les plus brefs délais. Cela n’est pas une solution parfaite, mais si elle peut intervenir rapidement en cas de problèmes majeurs grâce à cela, alors c’est une solution pour surveiller qui lui plaît plutôt bien. Voici l’heure pour la Kazejine de rentrer chez elle, et dormir un peu… Quittant le plus haut bâtiment des abords de la place du village – qui donne la vue sur une grande partie des alentours – elle parcourt le chemin, de toit en toit, jusqu’à pouvoir se poser dans son lit.




_________________
Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur
Sairyo Hiko
Sairyo Hiko

Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo] Empty
Lun 9 Mar 2020 - 9:20
Kumo no kuni
Un soir de pleine lune

Voici plusieurs jours déjà qu’une grande partie de la population voyait cette « Ombre », attachée comme un marteau à son enclume, sur le toit du plus haut bâtiment surplombant la place centrale du village. Travailleurs manuels, simples passants, soldats… Tous purent alors observer la jeune femme aux cheveux de feu se poster sur ce bâtiment. Mais ce qui était le plus troublant, c’était sa posture qui ne bougeait pas d’un cil.

Elle était apparue il y a de ça quelques jours, et monopolisait une partie des discussions du village. Se sentant épiés, les villageois sentaient comme une pression supplémentaire sur leurs épaules, comme si l’occupation du village par les soldats du Teikoku n’étaient pas assez.

Mais il fallait aussi voir le bon côté des choses. Les enfants, principaux protagonistes de toute bêtise susceptible d’être faite, avaient bien vite remarqué que la personne postée tout en haut ne réagissait pas aux appels, ni aux petites provocations. Et ces esprits fourbes, espiègles, n’avaient pas tardé à se rendre compte qu’ils pourraient s’amuser un petit peu. Et c’était alors devenu un jeu des plus populaires chez les Pegi 16 de venir relever le défi. Armés de petits cailloux, chacun d’entre eux essayait de trouver le meilleur spot possible et s’amusait à passer leurs journées à lancer des cailloux sur la jeune femme. Loin d’eux l’idée de venir la blesser… Après tout, ils n’étaient que des gamins cherchant un moyen de s’occuper.

Ça suffit, rentrez chez vous !

Alerté par certains de ses soldats, Hiko avait été mis au parfum de ce qui se passait au centre de son village natal. Et suite à la description, il avait tout de suite penser à la sulfureuse membre du clan Sendai. Il se demandait bien ce qui lui était passé par la tête, elle qui avait déjà fait couler beaucoup d’encre lors de son discours enflammé sur la place centrale. Décidément, elle aimait bien cet endroit.

Malheureusement pour elle, elle ne pourrait pas y rester aussi longtemps qu’elle ne le souhaitait. Hiko ne comprenait pas ses motivations, mais cela pouvait clairement nuire au village. Que ce soit à la Résistance, mais aussi à l’Empire. Nul n’avait l’autorité pour se placer au-dessus de ces entités. Que ce soit métaphoriquement, comme physiquement.

Et ce fut donc pourquoi il rejoignit la jeune femme sans perdre de temps, non sans avoir mené sa petite enquête avant.

Salut Hanae !
Il s’annonça à elle de façon assez claire. Le but n’était pas de l’effrayer, même si elle l’avait sans doute vu venir.
Je ne sais pas trop ce que tu fais ici depuis quelques jours, mais comme tu l’as sans doute remarqué, la population commence à sentir un « poids » sur ses épaules. Comme un œil qui voit tout.
Seuls les vrais Sauron.
C’est donc pourquoi je vais te demander de quitter ce poste car tu n’as reçu aucune autorisation pour cela. Je me doute que ceci n’est pas mal intentionné, mais un tel comportement peut attirer des soupçons sur tes véritables intentions suite à ton discours du mois dernier… Tu comprends ?
Le sous-entendu était clair. En agissant ainsi, Hanae faisait alors preuve d’une certaine forme d’indépendance quant aux autorités. Un moyen comme un autre de défier l’Empire et ses troupes qui patrouillaient dans la ville.

Une suspicion d’appartenance à la Résistance avait commencé à naître. Hanae ne voulait tout de même pas être considérée comme une résistante… Pas vrai ?

_________________
Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Sendai Hanae
Sendai HanaeEn ligne

Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo] Empty
Lun 20 Avr 2020 - 21:50
Cela fait quelques jours que le clone d’Hanae est en place, au beau milieu du village. Il s’agit là d’un plan bien ficelé de la part de la rougeoyante pour surveiller les environs et empêcher que des drames puissent se produire. Au final, sa vision est limitée, et sans bouger, elle ne verra que ce que l’on veut bien lui montrer. Certains garnements s’amusent à titiller la doublure, mais comme elle ne reçoit aucun dégât réel, elle n’y fait pas vraiment attention. Si la place centrale et les quelques rues avoisinantes peuvent être sécurisées grâce à cela, c’est déjà une petite victoire pour celle qui œuvre pour la paix. Dans ce village, la sauvage se demande combien pensent, comme elle, que la paix est le scénario le plus souhaitable pour tous.

Une voix la sort de ses pensées – car même si c’est un clone, elle est dotée de toute l’expérience de l’originale, et donc de sa capacité à penser – et cette fois, elle y réagit. Hiko, le jeune garçon qui a rejoint l’empire et qui possède déjà des capacités étonnantes pour son jeune âge. Il ne vient pas en tant qu’ami, cette fois, mais bien en tant que soldat du Teikoku. Ses propos se veulent plein de bienveillance, mais le fond du message est pourtant clair : il veut, ou plutôt l’Empire veut, qu’elle déguerpisse. La copie baille, puis se lève, et lui répond :

« Bonjour Hiko, très bien, je vais partir d’ici alors ! »

Ce n’est pas du sarcasme, elle n’aurait pas besoin d’agir de la sorte face à un adolescent, de toute façon. Elle est honnête, et bondit du toit. Elle s’éloigne assez pour ne plus être dans le champ de vision du jeune homme, et disparaît finalement. Lorsque l’originale reçoit cette information, elle esquisse un sourire joueur. Le double y avait pensé, ce n’est donc pas étonnant qu’elle aussi pense à cette idée. Elle crée un nouveau clone, qui ne viendra pas faire la statue bêtement au milieu de la grande place. Son plan sera plus élaboré, et plus polyvalent. Après tout, rester au même endroit n’est non seulement pas discret, mais aussi très peu utile en matière d’observation. Dorénavant, les clones que la jeune femme créera au quotidien feront des rondes, en parcourant les différents lieux importants, comme l’assemblée calcinée, la place centrale, les abords de la bibliothèque ou encore les quartiers résidentiels et commerçants. Cela sera le train quotidien de ses doublures – une à la fois – et de cette façon, personne ne pourra lui interdire de s’assurer de la sécurité des lieux. Bien sûr, comme elle peut savoir où se trouve le double à tout moment, elle n’aura qu’à éviter de se rendre elle-même à des endroits visités par son alter ego pour ne pas attirer l’attention inutilement. Si quelqu’un croisait deux Hanae à la suite, outre le fait que cela pourrait accélérer les battements de son cœur à un rythme trop important, des questions se poseraient.

En fin de compte, l’intervention de Hiko est plutôt une bonne chose, cela a permis à la flamboyante de revoir son plan. Il reste un ami, toujours là pour aider, même sans s’en rendre compte, parfois.




Spoiler:
 

_________________
Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo] P44o

♥ Merci jumelle ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6506-sendai-hanae-une-impure-au-chakra-pur

Ce que ces yeux peuvent voir. [Solo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: