Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura]

Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Ven 13 Mar 2020 - 17:22
C’était l’heure ! L’heure du rendez-vous. Le Hyûga, assis à une table pour deux à côté d’une baie vitrée, attendait gentiment que la belle daigne répondre présent à l’invitation. Il ne doutait pas qu’elle viendrait. Nullement. A moins qu’elle ait un réel empêchement, elle viendrait. Le Hyûga en était sûr. En même temps, il ne pouvait s’empêcher de douter. Portant son regard de temps à autre dans la rue, il guettait l’arrivée de la belle. Il se souvenait de sa chevelure, de son parfum, de cette poitrine qu'il devinait derrière son habit… Il mentirait s’il n’avait pas repensé à elle depuis la dernière fois qu’ils s’était vus dans le parc. Cela faisait deux jours depuis lors. Oui, il avait pensé Kagura. Mais il n’avait pas fait que cela. A vrai dire, il n’était pas encore totalement envoûté par la belle. Inévitablement il avait encore en tête la sorcière Midori. Pire, il lui arrivait de surprendre encore les murmures de son cœur. Quoique toujours plus faibles, ces derniers lui soufflaient un autre nom et un autre visage. Une personne qui était définitivement inaccessible dorénavant puisqu’en couple et vraisemblablement pas du tout intéressée par lui. Il soupira. Par chance, plus le temps passait, plus le souvenir amoureux de cette dernière s’estompait, un peu comme avec sa senseï… Le Hyûga inspira un bon coup et respira lentement comme un soupir mélancolique.

Là-bas, dans la rue, il lui sembla que la kunoichi arrivait. Guettant un peu plus en baissant la tête afin d’améliorer sa vision, il avait envie d’activer son dojutsu juste pour voir plus loin. Curieusement, il sentit son cœur battre plus vite comme s’il s’emballait ou qu’il craignait cette rencontre. Les voies du cœur sont souvent insondables, comme expliquer ses caprices ? Malheureusement pour lui, au bout de quelques secondes, le Hyûga se rendit compte qu’il s’était trompé. Ce n’était pas Kagura. Pas encore.

Une serveuse était arrivée avec un menu. Sourire aux lèvres, elle se baissa légèrement laissant voir sa poitrine au travers d’un décolleté savamment étudié par Iraku en personne pour leur uniformes, mais sûrement amplifié par la femme. Elle était bien bâtie. Ante qu’elle s’appelait. Tsuyoshi la connaissait bien, vu qu’il était familier des lieux. Ce n’était pas la première fois qu’il avait l’impression que la jeune femme le charmait. Le Hyûga essaya de la regarder dans ses yeux afin d'y voir plus claire. Comme d'habitude, il n'y lisait rien qui puisse réellement le mettre sur cette piste.

_ Ohayo Tsuyoshi San ! Vous attendez quelqu’un ? Avait dit Ante en posant le menu sur la table et en se redressant. Si charme il y avait, elle savait s’y prendre pour ne pas donner l’impression qu’elle le faisait exprès celle-là.

_ Ohayo Ante. Comment vas-tu ? Hum… Oui j'attend quelqu'un. J’espère que je n’en ai pas trop l’air… Avait-il répondu en se moquant de lui-même. Intérieurement cependant il se dit que tout ça n’était pas très bon. Il devait rester naturel. Après tout ce n’était qu’un rencart. A la base il n’espérait rien de plus pour le moment. N’est-ce pas ?

_ Un peu quand-même… Une femme j’imagine ? Bonne chance ! Ante s’en alla. Elle n’attendit pas la réponse comme si elle s’en fichait ou alors qu’elle ne voulait pas se blesser elle-même en voyant cette lueur vous savez, dans les yeux du Hyûga.

Le Hyûga se contenta de suivre brièvement le déplacement de la femme. Il ne voulut pas en faire trop. Cela pouvait paraître impoli. Ouvrant le menu, il se mit à en lire le contenu. Il le faisait machinalement car il savait déjà ce qu’il voulait prendre. C’était pour tuer le temps comme on dirait.

Tsuyoshi pour l’occasion ne s’était pas mis sur son 31. Il s’était habillé de façon convenable [matez son avatar]. Cette rencontre se plaçait sous le sceau du naturel.



_________________
Spoiler:
 


Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Lun 16 Mar 2020 - 14:35
Rendez-vous


Il y a deux jours, Kagura a rencontré Tsuyoshi dans un parc, près de son quartier. Le Hyûga essayait de se vider l’esprit de son passif avec Nagamasa Midori, un événement qui l’avait bien marqué. La jeune femme avait fait de son mieux pour l’aider à aller de l’avant, elle l’a écouté, donner des conseils et discuter avec lui. Ils avaient appris à mieux se connaître, en tout cas, la blanchâtre a été ravi d’avoir pu faire sa connaissance. On pouvait dire tout ce qu’on voulait de lui, Kagu restait indifférente, préférant avoir son propre avis sur l’individu. Les problèmes des autres, regarde qu’eux et pas la bretteuse. De plus, Tsuyo n’avait commis aucun crime, c’était tout ce qui importe à la Nagamasa. En tout cas, elle avait terminé sa rencontre avec lui avec un rendez-vous chez Iruka, d’ici deux jours pour continuer à se revoir. Après tout, la Shirahito avait proposé à l’homme de se revoir pour discuter, s’amuser, manger ensemble et compagnie. Elle voulait mieux le connaître, se rapprocher de lui et apprendre de lui. Il n’est pas méchant et si sa présence peut l’aider à oublier son passé douloureux alors qu’elle lui rendra ce service. Or, elle n’y va pas que pour lui faire plaisir ni pour lui servir de tremplin à sa vie. Non, si elle veut le revoir, c’est parce qu’elle l’apprécie et s’intéresse à lui en tant que personne. Du coup, elle avait hâte de le revoir dans ce restaurant. Dans l’immédiat, elle le prend pour un simple rendez-vous tandis que certains pourraient voir ça comme un rencard. À voir comment Tsuyo voyait cela.

Pour ce rendez-vous, la jeune femme allait porter un kimono léger sans manche, adapter à la saison qu’est l’été. Elle aura juste des rajouts à ses bras et à ses pieds, des sandales rouges. Marchant dans la rue avec kyowagasa, un parapluie servant d’accessoire que ce soit pour des cérémonies bouddhistes ou dans la noblesse. Kagura appréciait beaucoup cet accessoire, la protégeant du soleil et peu encombrant. Marchant dans les rues, elle pouvait voir que le village était bien vivant, comme d’habitude. Elle menait sa vie comme tout le monde, Zanshi n’allait pas l’embêter, elle devait rester avec son grand-père pour bien des choses. Le cours de sa cadette a été intéressant et la jeune femme avait fait de son mieux dans son apprentissage, même si ce n’était pas fini. Zan a beaucoup de choses à apprendre et à être guidé par les conseils de sa grande cousine. Pour aujourd’hui, la blanchâtre avait du temps libre et elle voulait en profiter pour le passé avec Tsuyoshi. Dans les prochains jours, ça risque d’être compliqué devant s’occuper d’affaire lié au clan et partir dans un petit village dans Tsuchi pour servir de sensei à de jeunes samouraïs et apprendre d’anciens aussi. La samouraï se trouvait dans la zone commerciale et se met à chercher le fameux restaurant dont l’homme lui avait parlé. Après tout, Kagu connaît le lieu, mais elle a toujours du mal à le trouver du premier coup. Après quelques minutes, elle trouve le fameux restaurant, un sourire s’affiche sur son visage.

La jeune Nagamasa entre dans le restaurant et s’avance timidement en cherchant l’homme du regard. Une femme vient à elle pour l’aider. « Mademoiselle, puis-je vous aider ? » Demande la serveuse. « Je suis à la recherche d’un homme, il s’appelle Hyûga Tsuyoshi… » Dit-elle, mais n’ayant pas fini sa phrase que ladite personne lui répond tout de suite. « Il est là-bas, vous ne pouvez pas le manquer ! » Répondit-elle. « Merci ! » Dit poliment Kagura avant de se diriger vers la table où se trouve l’homme. La Shirahito se sent un peu mal à l’aise, elle n’est pas habituée à se retrouver face-à-face avec un homme dans un restaurant, ça lui faisait un peu bizarre surtout le regard dans la serveuse qui la surveillait au loin. Elle n’était pas très discrète dans sa façon de l’observer, mais Kagu essayait de l’ignorer en se trouvant face au Hyûga. « Bonjour, Tsuyoshi-san. J’espère ne pas t’avoir fait attendre trop longtemps sinon je m’en excuse. » Dit-elle avant de s’asseoir en face de lui -avec ou sans son assistance- la Nagamasa lui adresse un sourire et met les mains sur la table. « Il y a peu de monde, aujourd’hui. Je suis heureuse de te revoir, je vais encore passer un bon moment. »


Tenue de Kagura:
 

_________________
Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 12:18
Le Hyûga avait vu venir la femme dès son entrée. Il ne put s’empêcher de garder son regard rivé sur elle, un regard pétillant de convoitise et de fierté. Elle était tout simplement magnifique. Tsuyoshi s’attarda sur les formes de la demoiselle, formes et courbures que l’on pouvait deviner au travers de sa robe lorsqu’elle se mouvait. Il l’observa sous toutes ses coutures pendant qu’elle le cherchait, profitant de cette liberté pour se rincer les yeux sans vergogne. Elle était vraiment élégante dans sa robe de soirée. Le Hyûga jeta un œil sur ses seins fermes dont les formes étaient visibles derrière ce soutien-gorge qui arrondissait le tout. Elle utilisait un parapluie d’apparat qui lui donnait un air chic.

Dès que Kagura remarqua l’endroit où il s’était assis, Tsuyoshi se leva et alla. C’était histoire de l’accueillir et de se montrer un minimum galant. Sourire aux lèvres, il la salua à son tour et lui montrant d’un geste de main amical, l’endroit où elle pouvait s’asseoir, en face de lui naturellement.

_ Mais non ne t’excuse pas, je ne suis pas là depuis longtemps… Puis il est naturel qu’une aussi ravissante dame que toi se fasse attendre. Le Hyûga s’était assis. Il ne put s’empêcher de sourire. Lui aussi était mal à l’aise face à tant de prestance de la jeune femme. Le parfum de la belle lui chatouillait gentiment les narines. Elle sentait bon.

_ Tu es magnifique Kagura. Je n’avais pas remarqué que c’était à ce point la dernière fois. Un sourire amical, sincère, accompagnait ces propos. Il disait vrai. Elle était belle, c’était peu de le dire.

_ Et ta petite sœur ? C’était ta nièce ? Zanshi… Elle semble adorable. Un souvenir de la dernière fois qu’ils s’étaient vus. Le Hyûga avait envie de dire que l’enfant était une petite peste, le plus amicalement du monde, mais ne sachant pas si Kagura l’aurait pris ainsi, il préféra utiliser un terme moins chargé négativement. Ce n’était surtout pas le moment de froisser la demoiselle. Il attendit puis proposa qu’ils passent commande. Discuter en mangeant était la meilleure chose à faire, surtout que le Hyûga avait le ventre qui commençait à gargouiller.

_ Tu comptes prendre quoi ? Fais-toi plaisir, c’est moi qui paie évidemment ! S’empressa-t-il de dire comme pour mettre à l’aise la jeune femme au cas où elle aurait un doute. Il ne savait pas si elle était riche, mais quoi qu’il en soit, de son point de son point de vue, celui qui invite paie. D’un autre côté la différence de traitement salarial entre un Genin et un Jonin était telle qu’il valait mieux que le supposé mieux nanti paie l’addition. Quoi qu’il en soit, entre eux, ce type de calculs ne devait pas exister.

_ Pour ma part, ce sera du Yakitori accompagné avec du riz. J’adore le riz. Fit-il en souriant. Mais avant ça, je prendrais bien un peu d’onigiri pour ne pas changer les bonnes vieilles habitudes. Ce serait son choix pour l’encas.

La serveuse arrivait comme si elle avait conscience que c’était le bon moment. C’était certainement le métier comme on dit…

_________________
Spoiler:
 


Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 16:18
Tête à tête


Kagura était arrivée dans le restaurant afin de retrouver Tsuyoshi, ils avaient prévu depuis deux jours de manger ensemble. Pour changer ses habitudes et être présentable, la Onna-bugeisha avait mis un kimono léger pour la saison. Elle se sentait un peu gênée, n’étant pas habituée à être habillé de cette manière et surtout, manger en tête à tête avec un si bel homme. À croire que c’était un rencard qu’autre chose. Une serveuse lui a indiqué l’emplacement de la table où se trouvait le Hyûga, il semblait connu en ces lieux. En effet, la serveuse le connaissait et elle n’a pas eu de mal à le retrouver, sans doute un habitué. Faut dire que la décoration est sympathique et agréable pour manger en paix, il y avait peu de monde aussi. La Nagamasa va le rejoindre pour profiter de ce moment en sa compagnie. La Blanche Colombe le salue et espérait ne pas l’avoir fait attendre trop longtemps, en s’excusant d’avance si c’était le cas. Un vrai gentleman en lui indiquant où s’asseoir après s’être levé. Selon lui, ça ne faisait pas longtemps qu’il l’attendait, elle n’avait pas besoin de s’excuser et le voilà en train de la complimenter, ça la faisait sourire. « Ça me rassure, merci, Tsuyoshi-san. » Répondit-elle en le voyant sourire. Soudain, il se remet à la complimenter, elle rougit et détourne timidement le regard. « Mer… Merci… Tu es plus très élégant et beau, Tsuyoshi-san. » Elle apprécie les propos de l’homme et se met à le regarder avec un petit air timide suivi d’un léger sourire. En tout cas, au vu de son expression, il était sincère tout comme l’était la Blanchâtre en rougissant.

Tsuyoshi voulait savoir si Zanshi était sa nièce ou sa petite sœur, la trouvant bien adorable. La jeune femme était surprise de l’intérêt de l’homme pour connaître ce genre d’information. « Zanshi est ma petite-cousine, mais je la considère comme ma petite sœur, ma protégée. Eh oui, elle est adorable, comme ça peut être une petite peste de temps en temps. » Finit-elle en ricanant légèrement. Quand Zanshi est en colère ou boude, elle le fait savoir, la trouvant par moments adorables, mais aussi, énervante, mais Kagura sait se retenir. En effet, elle a du sang-froid et la Shirahito sait que ce n’est que le début de l’apprentissage et que sa cousine mûrira au fur et à mesure en prenant conscience de son avenir. Le Hyûga voulait savoir ce que Kagu prendra pour manger, la Nagamasa prend le menu et le regarde en lisant les plats. Elle pouvait même entendre le vendre de l’homme gargouillé, mais la blanchâtre ne disait rien, trouvant cela drôle. « Il n'y a pas mal de choix, je réfléchis et je te dirai. Et toi ? » Demande-t-elle. Et il disait qu’il allait payer, la Onna-bugeisha voulait payer sa part, mais comme il l’a annoncé comme ça, ça pourrait peut-être l’embêter. « Si… Si tu veux, mais j’aurais pu payer…» Dit-elle d’une petite voix. En tout cas, elle pouvait entendre ce qu’il allait prendre au menu. Un plat intéressant, faut dire, il y a tellement de choix, mais elle trouvait amusant de prendre la même chose surtout qu’elle n’a pas d’idée. « Ça a l’air bon ce que tu prends, Tsuyoshi-san. Je prendrai la même chose que toi ! » Dit-elle en lui adressant un sourire, tout en posant le menu sur la table.

La serveuse arrive, prête à noter leur décision. « Qu’allez-vous prendre ? » Demande-t-elle. « On a choisi le même repas, ça sera pour nous deux, un peu d’onigiri en encas et ensuite, du Yakitori accompagné avec du riz. Est-ce bien cela, Tsuyoshi-san ? Et je souhaiterai de l’eau, s’il vous plaît. » Dit-elle n’osant pas commander de saké, ne voulant pas passer pour une alcoolique devant le Hyûga. La jeune Shirahito laisse l’homme terminer la commande avant que la serveuse parte avec tout ce qu’il lui fallait. Les revoilà, en tête à tête. « Tu sembles bien connaître les lieux, tu viens souvent manger ici ? En tout cas, c’est un endroit tellement agréable et la serveuse a l’air si gentille. » Dit-elle en posant ses mains sur la table et adressant un sourire à l’homme.


_________________
Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Ven 20 Mar 2020 - 19:55
Kagura évoqua sa petite cousine la dénommée Zanshi. Elle affirma la considérer comme sa petite sœur. Il n’était guère besoin pour elle de l’affirmer, pour tout observateur bien averti, cela sautait aux yeux. D’ailleurs, le Hyûga, curieusement, avait retenu cette information plutôt qu’une autre. Pour lui, cette Zanshi était réellement la sœur de Kagura. De sa propre bouche, la Nagamasa affirma que la petite était certes adorable, mais parfois qu’elle pouvait se montrer un peu peste. Le Hyûga sourit en entendant ces paroles. Il était d’accord avec cette vision des choses. L’adjectif était approprié d’après lui, quand bien même il n’avait pas osé affabuler la petite de ce titre par peur de la réaction de la Nagamasa. Peste, elle l’était bien, à en juger la façon avec laquelle elle avait interrompu les deux adultes l’autre jour, lorsqu’ils se trouvaient dans le parc.

_ Ce doit être son caractère qui fait tout son charme j’imagine. J’aurais bien aimé avoir une fille comme elle. Une petite de caractère qui sait ce qu’elle veut et qui fait ce qui faut pour arriver à ses fins. Avait-il dit en souriant. Il poursuivit : d’ailleurs la dernière fois tu avais pu lui donner ce qu’elle attendait de toi ? Le Hyûga s’imaginait bien que oui. Kagura avait-elle seulement eut le choix ?

Le Hyûga ne répondit rien lorsque la Nagamasa affirma pouvoir payer l’addition. Il était soulagé au fond de lui-même qu’elle n’ait pas insisté pour délier sa bourse. Effectivement, aussi curieux que cela puisse paraître, le Hyûga aurait peu apprécié la manœuvre. C’était lui qui invitait après tout et il n’était pas de ces gens-là qui poussaient la logique jusqu’au manque de générosité voire de savoir vivre. Tout est perception des choses. Bien entendu, d’autres verraient cette volonté de payer seul l’addition comme un problème existentiel, une volonté de dominer et que sais-je. Pour Tsuyoshi, il était naturel que l’homme endosse les charges et que dans le cas précis, que celui qui a invité paie.

Kagura au moment de faire son choix, quant aux mets qu’elle souhaitait goûter, pris l’option de suivre la voie de Tsuyoshi. Elle voulut faire comme lui et goûter ce qu’il allait commander. Un choix comme un autre, un choix qui fit sourire le Hyûga cependant :

_ T’es sûre de toi ? Il marqua un temps d’arrêt. Puis il reprit : Eh ben je vois que tu es plutôt pressée que l’on partage des choses toi et moi. Il eut un sourire coquin, mais il continua : cela dit, après ton verre d’eau que prendras-tu ? Le saké serait peut-être trop fort pour toi, à toi de voir mais je te conseillerais peut-être de l’Umeshu ? Enfin pour peu que tu aimes les prunes…

Car il est vrai que l’umeshu était fait à base de prunes. Si elle n’était pas allergique aux prunes –ça existe ?- ou si elle ne détestait pas, ce serait un bon choix. Et puis si elle faisait ce choix, le Hyûga en bon petit gourmand piquerait de temps à autre sa boisson. Il était comme ça.

_ Oui, tu sais je suis quelqu’un de plutôt simple et j’aime retourner dans les endroits où je suis bien. Ici je me sens un peu comme à la maison. J’exagère un peu mais voilà… Fit-il en souriant. Il poursuivit en se rapprochant, comme s’il voulait confier un secret à la kunoichi : par contre j’ai comme l’impression que celle-ci m’aime bien. Il se redressa in extremis. La jeune femme dont il parlait était à présent à leur table. Elle avait un regard neutre mais Kagura pouvait voir une lueur sévère lorsque leurs regards se croisaient. Le Hyûga pu percevoir que le ton de la jeune femme était moins amical que de coutume. Néanmoins, elle faisait de son mieux pour demeurer professionnelle.

_ Avez-vous fait votre choix ? Demanda la jeune femme.
_ Oui Ante. Ce sera de l’onigiri en guise d’encas et Yakitori accompagné de riz pour nous deux. Je voudrais du sake et pour elle de l’umeshu. N'est ce pas Kagura ? Demanda le Hyûga en portant son regard sur la Nagamasa.
_ Ce sera tout ? La jeune femme regarda la Nagamasa puis rapidement reporta son attention envers le Hyûga.

Elle tourna les talons et s’en alla. Son déhanché semblait à la fois provocateur et pourtant naturel. Elle montrait ses atouts dirait un homme à la vue de ce spectacle, mais le Hyûga avait du mal à en être sûr.

Tsuyoshi retint son rire. Il préférait rire de ce qu'il avait vu plutôt que de s'énerver. Par là même, il souhaitait inciter la jeune femme à en faire de même avec lui. Il ne fallait surtout pas qu'elle soit jalouse ou se vexe.

_ Vois-tu, j’ai souvent du mal avec la gente féminine. Par exemple, je ne sais pas déceler lorsqu’une femme est intéressée, amoureuse et j’en passe.

Son regard s’était comme affiné lorsqu’il chercha des yeux Kagura. Une lueur passa dans son regard.

_________________
Spoiler:
 


Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Mer 8 Avr 2020 - 17:03
Repas avec Tsuyo


Kagura avait expliqué que Zanshi était sa petite-cousine, mais également, sa petite sœur, véritable. La petite était mignonne, mais également motivée, drôle, joueuse et déterminée, en plus d’être caractérielle, une peste de temps en temps. Elle l’aimait bien et ça rendait ses journées meilleures par moments. Tsuyoshi prend la parole par la suite, disant qu’il aimerait avoir une fille comme Zanshi. Un caractère qui donne du charme, qui veut ce qu’elle veut, en plus de tout faire pour arriver à ses fins. Tsuyoshi ne semblait pas contre pour avoir des enfants, il avait dit ça si naturellement que ça avait étonné la blanchâtre. Et là, il voulait savoir si Kagura avait pu donner ce que Zan attendait d’elle. « Ah…euh… Oui, on a passé deux heures à s’entraîner. Elle est assez douée, c’est une enfant encore, manque d’attention et manque de sérieux de temps en temps, mais avec le temps, ça ira. » Finit-elle. Après avoir un peu papoté, même si elle ne voulait pas abuser de la sympathie du Hyûga, elle allait le laisser payer pour ne pas le contrarier. Au début, la Nagamasa ne savait pas quoi prendre et laisse l’homme parler du sien. Intéressant, ça allait permettre à la Onna-bugeisha de goûter quelque chose de nouveau. Du coup, elle décide de prendre le même repas que ce dernier afin de savoir si c’est bon. En général, la Blanchâtre n’est pas difficile donc ça devrait aller. Or, il voulait savoir si elle était sûre de son choix. Un hochement de tête. « Oui ! » Répondit-elle avant que ce dernier reprenne la parole. Sa réponse fait rougir la bretteuse et détourne timidement les yeux, ne sachant pas quoi répondre à cela. Après le verre d’eau, il voulait savoir ce qu’elle allait prendre. Le saké, trop fort pour elle ? Ce dernier la sous-estimait là, mais son idée d’Umeshu était pas mal.

« Je tenterai bien de l’Umeshu alors, même si le saké, ça peut passer ! » Dit-elle avec le sourire avant de lui demander s’il venait souvent dans ce restaurant. Le restaurant était beau et agréable pour passer un repas avec des amis, en famille ou en tête à tête avec quelqu’un. Selon lui, il était quelqu’un de simple, aimant revenir dans des lieux qui lui sont chaleureux, comme avec le restaurant. Il se sentait comme chez lui, même s’il avoue exagérer un peu. Cela fait rire légèrement la Shirahito. L’homme se rapproche de la jeune femme lui disant qu’une femme l’aimait plutôt bien, il visait la serveuse en particulier. Croisant son regard rapidement, il y avait comme un regard sévère, peu amical envers la Nagamasa. Kagura se sentait un peu mal à l’aise, il semblerait qu’elle gâche quelque chose en étant avec Tsuyoshi. La serveuse demande si ça sera tout et Tsuyoshi confirme pour lui-même, demandant à Kagura si c’était bon pour elle aussi. « Ah…euh…oui. » Dit-elle timidement. Lorsque Ante part, la onna-bugeisha la regarde partir, sa manière de marcher était un peu étrange, mais soit, elle se reconcentrait sur le Hyûga. Elle ne savait pas comme réagir avec ce qui vient de se passer. Jalousie ? Non, elle n’a rien fait pour ça et la blanchâtre ne l’aurait pas deviné si elle l’avait été ou pas vis-à-vis du déhancher de la serveuse. Vexée ? La dame n’a rien dit de vexant ni rien. Difficile de comprendre, mais tout ce que la genin savait, c’était qu’elle était un peu mal à l’aise. Elle n’a aucune expérience dans la gent masculine ni dans la compétition entre filles pour avoir un garçon. Elle se sentait peut-être de trop entre Ante et Tsuyoshi, qui sait.

Tsuyoshi avoue avoir un peu de mal avec la gent féminine, ne sachant pas déceler si une femme est intéressée par lui, amoureuse ou autre. À vrai dire, il en était de même pour Kagura que ce soit avec les femmes ou les hommes. En réalité, elle a beau lire des livres de romance, la Shirahito n’avait pas d’expérience dans le domaine. Joignant ses mains, elle baisse les yeux, étirant ses jambes par réflexes frôlants ceux de l’homme. « Je suis comme toi…mais je n’ai pas d’expérience dans ce domaine. Personne ne s’intéresse à moi et puis cette femme…semble s’intéresser à toi, Tsuyoshi-san. » Dit-elle levant les yeux vers lui, son regard croise celui de l’homme, timide, caressant sans le vouloir la jambe droite de l’homme. Sentant cela, elle rougit et recule ses jambes. « Désolée. » Dit-elle. La Nagamasa regarde la serveuse, au loin, curieuse, un peu jalouse même si elle ne le sait pas. Elle tourne son regard vers le Hyûga. « Est-ce que cette femme t’intéresse ? Vous semblez bien vous connaître, c’est pour ça. » Pas difficile de s’en apercevoir qu’elle se montrait curieuse et un peu jalouse. Or, Kagura aime bien Tsuyoshi et peut-être un peu plus que de l’amitié. Elle avait bien accroché la dernière fois qu’elle a parlé avec lui. Et là, elle voulait mieux le connaître. « Désolée si mes questions sont déplacées. Je… Je ne sais pas pourquoi je demande cela. » Elle se sent un peu idiote et préfère ne plus rien dire pour le moment.


_________________
Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Ven 15 Mai 2020 - 19:16
Kagura avait répondu à la première question du Hyûga concernant sa jeune cousine. Celle qui semblait si espiègle. Kagura avait un beau témoignage au sujet de la petite. Toute enfant aurait apprécié que l’on parle d’elle ainsi. Il était évident que la Nagamasa appréciait énormément la petite. Tsuyoshi pour sa part garda le sourire pendant tout le temps qu’il écoutait la kunoichi. Lui aussi aimait bien les enfants. Il n’en avait pas et au fond n’avait pas pour objectif d’en avoir un ces temps-ci mais il les aimait bien quand même. Dans son esprit, les enfants qu’il rencontrait pendant ses promenades dans le quartier Hyûga l’appréciaient aussi et lui le leur rendait bien.

La serveuse était venue passer commande. Finalement, Kagura avait accepté la proposition du Hyûga. Elle allait donc goûter du plat qu’il lui avait suggéré ainsi que de la liqueur l’accompagnant. Tsuyoshi n’avait pas manqué de remarquer la moue sur le visage de la kunoichi. Cette moue fugace était apparue alors qu’il lui parla de l’umeshu. Visiblement la samouraï aurait probablement préféré le saké. Tsuyoshi remarqua par ailleurs, que Kagura, évidemment avait vu les petites manigances d’Ante. La Nagamasa posa même quelques questions qui en disaient long sur ce côté pur qui était le sien. A ce stade, Tsuyoshi ne doutait plus beaucoup du fait que Kagura comme elle l’affirmait si souvent ne connaissait rien à l’amour et aux relations du style. Au fond, il en était de même pour le Hyûga, quand bien même il en savait bien plus que la kunoichi sur ce type de relation. Au fond, lui non plus n’avait pas eu de petites amies jusque-là. Enfin, il avait bien connu des aventures mais rien de bien concret, rien de solide ou de sérieux. Il avait senti le contact entre ses jambes et celles de Kagura. Elle les avait avancé sans faire exprès et ce petit frôlement avait créé un petit frisson de plaisir visiblement pour l’un et pour l’autre. Kagura tout de suite s’excusa.

Il se contenta de sourire. Sa main s’avança afin de se poser sur la sienne. Toujours souriant de ce sourire apaisant, le Hyûga aux pupilles sombres caressa le dos de la main de la jeune femme. D’un ton rassurant, il lui dit :

_ Je crois bien qu’elle est jalouse, mais elle ne m’intéresse pas. La Nagamasa qui se tient en face de moi est bien plus fascinante. Avait répondu le Hyûga. Puis il retira sa main.

Puis il regarda du côté des cuistots. Le mouvement fut rapide comme s’il souhaitait évaluer le temps qu’il faudrait pour qu’ils soient servis, puis il reporta son attention vers la jeune femme. Son regard se fit plus intense soudainement.

_ Et si on jouait à un jeu le temps qu’ils nous servent ? Avait-il demandé et presque sans attendre la réponse, il se leva de sa place et vint s’asseoir à côté de la belle.

_ On va chacun essayer de deviner des choses chez l’autre… Des choses amusantes ou particulières… Celui qui perd doit obligatoirement répondre à une question de l’autre. Si tu veux je commence ? Tout sourire, un de ces sourires naturels et francs, le Hyûga se plaisait bien aux côtés de la belle Nagamasa. En se mettant à ses côtés, il était désormais totalement focus sur elle et c’était bien mieux ainsi.

Sa main sur le haut du siège sur lequel ils étaient assis, le Hyûga, buste tourné vers la kunoichi, la regarda un instant avant de se jeter à l’eau comme on dit…

_ Tu dois avoir un grain de beauté sur le corps… Vrai ? Demanda le Hyûga… Son regard s’illumina car il était sûr d’avoir vu juste. Il ne lui restait plus qu’à trouver là ou une des zones véritables de son emplacement. Il fit mine de réfléchir, lèvres pincées, regard toujours amusé puis il lâcha tout doucement, comme gêné : sur la cuisse ?

_________________
Spoiler:
 


Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195
Nagamasa Kagura
Nagamasa Kagura

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Mar 9 Juin 2020 - 12:36
Jeu de devinette


La serveuse rendait Kagura perplexe et curieuse, voire même un peu jalouse. Ante devait bien connaître Tsuyoshi, ça se voyait dans la façon dont ils se parlaient. La Shirahito se sentait un peu écartée, mais cela dit, elle n’allait pas se laisser démonter pour autant. La Onna-bugeisha avait posé quelques questions à l’homme en face d’elle, mais sur le moment, après avoir bien réfléchi, elle se sentait bête. Pourquoi avoir posé de telles questions ? Il faisait ce qu’il voulait, ça ne la regardait pas du tout. La Nagamasa se sentait un peu bête et s’excuse auprès du Hyûga. Cela dit, Tsuyo se contente tout simplement de rire, ce qui surprend un peu la blanchâtre. La jeune femme sent la main de l’homme sur la sienne, cela la fait rougir. Elle se sent légèrement apaisée, mais un peu plus quand ce dernier lui dit qu’Ante est jalouse, mais qu’il n’était pas intéressé par lui. D’après le Hyûga, il était bien plus intéressé par elle, la trouvant bien plus fascinante. La bretteuse rougit et détourne timidement le regard. « Ah…euh… Merci. Ça me touche beaucoup ce que tu viens de me dire. » Dit-elle avec une voix timide avant de reprendre dans le même ton. « Toi aussi…tu m’intéresses enfin…tu me fascines. » Finit-elle en reprenant son souffle. La kunoichi n’est pas habituée à une telle situation et ça lui faisait un peu bizarre. Or, au fond, ça lui plaisait énormément qu’un homme lui parle de cette manière surtout venant de Tsuyoshi.

Il est vrai qu’elle semble un peu intéresser à lui, après tout, Tsuyoshi est quelqu’un de gentil, à l’écoute, adorable, mature et attachant, en plus d’être séduisant. Kagura se demandait même, comment elle avait fait pour que cet homme s’intéresse à elle de la sorte. Soudain, il vient se mettre à côté d’elle, après avoir dit qu’ils allaient jouer à un jeu pour faire passer le temps. « Euh… D’accord. Mais on va jouer à quoi comme jeu ? » Lui demande-t-elle amicalement et curieuse de voir ce qu’il va proposer. Il était juste à côté d’elle, la blanchâtre pouvait sentir son odeur, son parfum, elle se sentait bien à ses côtés. La Onna-bugeisha écoute son idée et ça semblait intéressant. Après tout, elle voulait apprendre à mieux le connaître et ça tombait bien. Ce jeu allait lui permettre d’en avoir un peu plus sur lui. Le but était de deviner quelque chose d’amusant ou de particulier sur l'autre. Celui qui perdait, il devait obligatoirement répondre à une question provenant du gagnant. Ce jeu est amusant. Tsuyoshi propose de commencer si elle le souhaitait. « D’accord, je te laisse commencer. Ça me laissera une idée de comment on y joue vraiment. » Dit-elle avec le sourire, tout en le regardant dans les yeux. Une petite minute de silence avant qu’il se lance à l’eau. Ce dernier voulait savoir si elle avait un grain de beauté sur le corps. « Vrai, mais encore ? » Demande-t-elle. Il avait demandé si elle en avait un, mais pas où exactement. L’homme semble réfléchir et d’un ton assez timide, il demande si c’est sur la cuisse. La Nagamasa sourit. « Faux, Tsuyo-san. Mon grain de beauté se trouve… » Elle rougit un peu et tousse légèrement avant de répondre avec une voix assez timide. « En dessous…de mon sein gauche… » Dit-elle un peu gêner par la localisation du grain de beauté.

Il avait perdu à la dernière question, maintenant, il allait avoir dans l’obligation de répondre à une question de la part de Kagura. La Samouraï réfléchir à ce qu’elle pourra lui poser pendant quelques instants. « Hum…Du coup, je vais devoir te poser une question que tu dois me répondre obligatoirement et une autre pour deviner quelque chose venant de toi. Amusant, ton jeu. » Dit-elle. La Shirahito trouve une question à aborder. « En quoi suis-je fascinante contrairement à Ante ? » Dit-elle timidement, car la serveuse semblait jolie et plus à l’aise avec lui. Elle devait avoir plus d’expérience qu’elle dans les relations amoureuses qui sait. La kunoichi lui laisse un peu de temps pour répondre avant de poser une question pour deviner quelque chose chez lui. « Maintenant ma question pour deviner quelque chose sur toi. » Dit-elle avec un léger sourire. « Hum…je suppose que tu dois avoir des cicatrices sur ton corps, non ? » Demande-t-elle avant de prendre son souffle et de lui demander timidement. « Sur ton dos ? » Pose-t-elle comme question au Hyûga.


_________________
Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 1555900482-signakagura1
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6315-nagamasa-kagura-un-samourai-ne-devrait-etre-ni-pompeux-ni-arrogant-terminee#52357 https://www.ascentofshinobi.com/t6358-nagamasa-kagura-journal-de-bord https://www.ascentofshinobi.com/u1136
Hyûga Tsuyoshi
Hyûga Tsuyoshi

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] Empty
Jeu 23 Juil 2020 - 3:13
A ses côtés, le Hyûga était aux anges. La proximité avec cette femme lui plaisait vraiment. Sentir son parfum, lui plaisait fortement. Aussi proches qu’ils l’étaient, la vue était meilleure. Il pouvait regarder, sans insister, l’air de rien, les seins de la jeune femme. Pourquoi se gênerait-il de le faire ? Cela dit, ce n’était pas ce qui l’intéressait le plus, curieusement. Il semblait irrémédiablement attiré par les lèvres de la jeune femme. Chaque parole positive sortie de sa bouche semblait l’attirer vers elle. Ces mots qu’elle prononça ce « tu m’intéresses » lui fit un baume au cœur. Ce dernier s’accéléra.

Mais le jeu avait débuté et avec lui, son lot de surprises, de délices. Les questions, le jeu, cette ambiance intime, tout ceci augmentait l’attraction que la kunoichi avait pour le bonhomme. Pour preuve, il générait un peu plus de salive que de coutume ; cette salive particulière qui monte en dessous de la langue lorsqu’on n’est pas loin de gouter à un plaisir… Tsuyoshi commençait à mourir d’envie d’embrasser la belle. Mais il n’en fit rien. Il s’avança sur une première question. Il avait demandé si elle avait un grain de beauté sur le corps. Il était sûr que oui. Toutes les belles femmes ont un grain de beauté sur le corps. Toutes, enfin vous comprenez… La jeune femme acquiesça mais en demanda plus ce qui au final était normal. S’il gagnait aussi facilement, ce ne serait pas un jeu vraiment amusant… Il risqua alors et tenta une des cuisses. Il sourit et rit lorsqu’il comprit qu’il avait eu tort. Son sourire s’aggrava et ses sourcils se haussèrent en signe de surprise lorsque Kagura lui avoua, gênée, que son grain de beauté se trouvait en dessous de son sein gauche.

_ On dit que les grains de beauté apparaissent sur les parties du corps qui sont belles ? répondit-il. Il lança tout de suite après : A toi ! Mais avant, il devait répondre à une question de la kunoichi. Le fameux gage. Tsuyoshi demanda alors à répondre après son autre question. La Kunoichi poursuivit alors.

Kagura posa alors sa question. Elle se basait sur les cicatrices. Elle estima que le Hyûga avait des cicatrices sur le dos. Il est vrai que pour un combattant avoir des cicatrices dans cette partie du corps était fort probable, mais pour le Hyûga, il n’en était rien. Oh bien entendu, la kunoichi, en regardant bien, si jamais un jour elle avait l’occasion de voir le dos nu du Jonin, pourrait bien voir quelques tâches foncées, vestiges de blessures ou coups reçus, mais aucune réelle cicatrice à ce niveau. Non. Les vraies cicatrices du Hyûga se trouvaient ailleurs, elle se trouvait plus devant lui. Il sourit en pensant néanmoins, de façon fugace, à certains de ses face à face au combats, ces face à face lui ayant occasionné des blessures.

_ Ma plus grande cicatrice se trouve à ma cuisse gauche. Elle est immanquable celle-ci. Le jour où tu la verras, faudra pas prendre tes jambes à ton cou. Un temps d’arrêt, le temps de rire doucement et le Hyûga continua : Je vais maintenait répondre à ta question gage…

Un nouveau temps d’arrêt. La salive continuait à être produite dans sa bouche. Il déglutit et en avala la quasi-totalité. Il posa un regard de braise sur la jeune femme, cette innoncence dans son regard, cette beauté calme, paisible douce, ces traits fins, ce nez aquilin, ces lèvres fines, ce corps, ce caractère… Tout lui plaisait en elle. Elle était si différente de celles qu’il avait connu. Sans y prêter attention, laissant naturellement faire son être, il posa son index sur le menton de la jeune femme et après un court instant, s’avança lentement vers elle en regardant de moins en moins ses yeux et de plus en plus sa bouche. Cette dernière l’appelait, l’invitait, le poussait à en prendre possession. Tsuyoshi posa ses lèvres contre celles de Kagura ; celles inférieures d’abord doucement, plus les lèvres supérieures. Un long baiser, yeux clos. Puis il revint à sa position initiale sans rien dire.

Regard plongé dans celui de la jeune femme, le Hyûga finit par avouer :

_ J’avais des doutes jusqu’ici sur ce que je ressentais pour toi. Je… Je ne devrais peut-être pas m’engager si vite mais… Tu me plais énormément Kagura. Tout en toi me plait. Ton corps, ton caractère, ton être dans son entier. Je ne suis pas sûr d’avoir déjà connu ça avant…

Ante était arrivée. Elle avait entendu. De rage ou par inadvertance, elle avait versé une partie de la commande sur le Hyûga, brisant le côté magique du moment, si d’aventure il avait existé. Se confondant en excuses, elle tenta d’essuyer le Hyûga. Ses tentatives ressemblaient fortement à des coups d’ailleurs et visiblement. Elle n’était guère heureuse cela se voyait.

_ C’est bon… Ce n’est pas grave. Je vais me débrouiller ! Dit alors le Hyûga à l’intention de la serveuse. Puis s’étant tourné vers Kagura, il dit : Je crois que l’on devrait emporter tout ça et y goûter ailleurs tu ne crois pas ? Il en donna l’ordre à une nouvelle serveuse venue en renfort à Ante. La nouvelle serveuse et la superviseuse du restaurant qui venait également d’arriver se confondirent en excuses tout en emballant aussi vite qu’elles purent les plats afin qu’ils soient prêts à être emportés. Le duo ou peut-être le couple naissant pourrait aller savourer ces mets ailleurs. Parce que c'était un client régulier du coin et parce que la superviseuse voyait bien que son personnel avait mis mal à l'aise un client, elle affirma que c'était un cadeau de la maison que ce déjeuner.

_________________
Spoiler:
 


Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura] 03483e9ae9996c8c0f0fb3940fd109f9
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t193-hyuga-tsuyoshi-100 https://www.ascentofshinobi.com/t4564-hyuga-tsuyoshi#35195

Une Nagamasa peut en cacher une autre [Kagura]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: