Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo]

Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Dim 15 Mar 2020 - 15:29
Paisible journée d'automne, lente et affligeante. C'était la première fois depuis un moment que je ne m'étais pas retrouvé ainsi. Ne pas savoir que faire était une chose assez ennuyante à vrai dire. Mais comme à chaque fois que j'étais dans cette situation d'indécision assez dramatique, une seule chose me venait en tête. S'entraîner. Toutefois, je n'avais pas la motivation pour m'entraîner seul aujourd'hui. S'entraîner seul, c'était bien. S'entraîner avec quelqu'un, c'était mieux. Toutefois, qui je pourrais inviter à s'entraîner dans mon dojo ? Je ne savais pas très bien. Meho et moi venions de nous affronter. Toph était bien occupée, et je ne désirais pas la déranger outre mesure dans cette période compliquée. Elle devait se préparer à partir pour le sommet. Dans la même vaine, Ryoko -en plus d'être enceinte- était maintenant provisoirement à la tête du village. Je n'étais pas sûre que mettre une exhibitionniste à la tête du village pendant son départ serait sans conséquence le temps de son absence, mais outre ce fait j'étais d'accord avec son choix. Ryoko avait démontré sa capacité à gérer les situations, notamment au travers des différents évènements qui s'étaient déroulés au village.

Je soupirai. Pendant de longues minutes, je m'allongeai sur le sol en regardant le ciel, les bras croisés sous ma tête, réfléchissant à qui je pouvais embêter aujourd'hui. Lorsque me vint un visage que j'avais vu à de multiples reprises. Un jeune homme dont les cheveux tiraient sur le blond terne, et qui était le père d'une adorable petite fille et le beau-fils d'une magicienne de la cuisine. Je lui avais appris ce que je savais sur le futon, autant au niveau offensif qu'au niveau défensif. Je me relevai promptement. Je savais que le récemment promu chunin était un utilisateur du futon, mais je le soupçonnais d'être bien autre chose. Et j'étais curieux de savoir quelles étaient ses capacités. Et sa manière d'utiliser ses techniques. En plus de cela, lors de nos apprentissages, il avait montré une grande sagesse et une intelligence certaine. Cela promettait d'être un combat intéressant. Si jamais ce dernier acceptait mon invitation. Allant prendre une lettre et une plume, j'écrivis de ma plus belle écriture.


Bonjour Teruyo,

J'espère que ça va. Si je t'écris cette lettre, c'est simplement pour pouvoir te proposer de venir dans mon dojo. Nous nous sommes vus à plusieurs reprises pour que je t'enseigne mes connaissances du futon, et ton intelligence et ta sagesse m'ont donné envie de voir ce qu'il y avait derrière. Ce serait une bonne occasion pour que tu me montres la manière dont tu utilises le fûton...ainsi que tes autres talents dont je ne doute pas. Et que j'ai hâte de découvrir.

J'espère que tu accepteras ma demande. Si c'est le cas, je t'attends dans mon dojo dès maintenant, sur la plus haute des montagnes des Hauts-Plateaux.

A bientôt,
Konran Tenzin.

Je refermai la lettre, l'enrouler, puis invoquai un petit Autour qui était chargé d'amener ma lettre à bon port. C'était une bonne alternative et une bonne manière de faire livrer ses messages de manière rapide sans avoir à passer par le système de courriel officiel. Mon petit compagnon s'empara de mon message, sans manquer de me becter la main au passage pour me réprimander de l'appeler pour faire ma basse besogne. En échange, je grimaçai et m'excusai auprès de lui en caressant ses plumes, ce que je savais qu'il appréciait particulièrement. Il sembla se satisfaire de mes caresses, et il partit sur le champ délivrer mon message. Avec un sourire, j'essuyai les quelques gouttes de sang sur ma main avant d'attendre patiemment la réponse du shinobi.

Kuchyose:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Jeu 26 Mar 2020 - 11:28

« Papa, y’a un drôle d’oiseau dans le citronnier. »

Effectivement, comme le disait si bien ma petite Saya, surprise et amusée par l’oiseau qui venait de s’inviter chez nous, un volatile venait de faire son apparition. En quoi cela pourrait être étrange ? Des oiseaux, nous pouvons en croiser tous les jours, et certains venaient même picorer dans le potager, cherchant sûrement quelques vers de terre à déguster. Mais avoir un rapace, même s'il n’était pas aussi gros que certains aigles était une première.

Autre étrangeté que mon petit bout de choux n’avait pas vue, les yeux accaparés sur la beauté du plumage, c’était le petit rouleau attaché à une patte. Cela ne pouvait dire qu’une seule chose. Il y avait un message pour moi.Autre étrangeté que mon petit bout de choux n’avait pas vue, les yeux accaparés sur la beauté du plumage, c’était le petit rouleau attaché à une patte. Qui pouvait m’écrire ainsi ? Certainement pas les autorités du village, elles avaient d’autres moyens de communication. En cet instant, je ne voyais donc qu’une seule possibilité. Mais comment avait-elle fait pour me trouver ? J’avais donné quelques consignes sur ce bout de parchemin laissé sur place avant de quitter Tetsu, mais je ne pensais pas que cela me permettrait de mettre la main sur moi. Était-ce un de leur tour ? Mon odeur peut-être ? Une personne à Iwa alors ? Doucement, les mains tremblantes, je m’approchais de l’oiseau qui me fixait dans les yeux. D’un geste maladroit, je décrochais la missive et m’installais sur une chaise, la boule au ventre.

Ouvrant délicatement le courrier, je poussais un long souffle de soulagement et relâchais la pression qui venait de s’accumuler. Ce n’était que Tenzin, le shinobi que je considérais être mon mentor dans le domaine du futon. Si je ne m’attendais pas à recevoir un tel courrier, je devrais avouer qu’il était assez gratifiant compte tenu de toutes les éloges reçues, mais il y avait aussi ce petit côté effrayant. Que le chef du Sazori veuille s’entraîner avec moi me semblait bien trop d’honneur. Cela cachait-il quelque chose d’autre ? Dans l’absolu non à en lire le courrier et connaissant quelque peu le jonin, il n’avait pas l’air d’avoir le tempérament d’agir de manière trop sournoise.

Maintenant que j’étais assis à table, l’oiseau avait quitté son perchoir et s’était posé devant moi, à la plus grande joie de ma fille qui tentait de le caresser et sous le regard suspect de Konéko qui se demandait sûrement s'il pourrait chasser un si gros volatile tout seul. L’empressement du rapace me fit comprendre que ma réponse était attendue. Griffonnant quelques mots au dos du parchemin, je signalais à mon mentor que j’acceptais sa proposition et lui indiquait mon heure d’arrivée approximative, le temps pour moi de préparer mes affaires. Une fois le message rangé dans son fourreau, l’autour prit à nouveau son envol, s’éloignant de là, une petite fille rousse faisant de grand au revoir de la main.

Arrivant au dojo avec quelques minutes d’avance, je constatais avec un certains intérêt de la conception des lieux. J’étais venu un nombre incalculable de fois sur les Hauts-Plateaux, mais c’était la toute première fois que je faisais vraiment attention à ce dojo. J’avais déjà dû le croiser par le passé, mais n’ayant sûrement jamais pris le temps de l’observer, il ne m’avait laissé aucun souvenir.

Me plantant devant l’entrée, d’une voix forte mais amicale, je signalais mon arrivée à mon hôte.

« Bonjour, c’est Teruyo. Je peux entrer ? »


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Ven 27 Mar 2020 - 22:17
Après de longues minutes d'attente que je passai à regarder le ciel patiemment, mon petit oiseau revint vers son propriétaire. Ses battements d'aile me parvinrent avant que je ne vois son petit corps de l'autre côté du dojo. Lorsque je tournai ma tête dans sa direction, le petit autour était posé un rocher à quelques pas de là. Son regard n'était que légèrement agacé, ce qui me faisait dire que tout c'était bien passé chez le récemment devenu chunin. Autrement, son regard aurait été autrement meurtrier, et il n'aurait pas attendu patiemment que je vienne vers lui. Il m'aurait attaqué directement dès son arrivée pour me punir. Là, sa tête relevée d'un air fier, il semblait m'inviter à venir vers lui. Et c'était bien le cas au vu du petit message qui trônait sur sa patte en guise de réponse. Le caressant de nouveau avec un sourire, je pris le message qu'il me présentait et je le laissai retourner dans le Mont des Autours. Avec un petit sourire, je vis l'approbation de mon élève en Fûton quant à ma proposition, et m'indiqua l'heure de rendez-vous.

Comme à son habitude, Teruyo arriva à l'heure, voir même quelques minutes à l'avance. Il avait toujours été ponctuel, et cela même lorsque je lui apprenais certaines de mes techniques. Mais si ces dernières fois il était venu en tant qu'élève, aujourd'hui il était là en tant que partenaire. Partenaire d'entraînement, ce qui voulait dire en d'autres mots : mon adversaire. Sa voix résonna à l'entrée du dojo, demandant s'il pouvait rentrer. Avec un grand sourire qu'il ne pouvait encore voir, je me levai prestement et me dirigeai vers l'entrée pour l'accueillir. J'ouvrai la porte de mon dojo, et avec un signe universellement compréhensible, je lui fis comprendre qu'il était le bienvenue pour rentrer dans le dojo Tendô.

-Tu es le bienvenue dans mon dojo, Teruyo. Rentre. J'espère que ça va ? Et comment va ta petite famille ?

Je fermai la porte derrière lui, et lui montrai le chemin vers le terrain d'entraînement. Pour se faire, il fallait passer par la salle d'entrée et prendre la porte qui menait à la cour. Si le Miyamoto avait déjà affronté Toph, notre actuelle Intendante, il saurait rapidement reconnaître les petites touches de l'Amazone. Car c'était bien elle qui m'avait aidé et avait quasiment confectionnée à elle seule le dojo. Peu importait à présent. Maintenant que nous étions là, nous étions sur un terrain. Sur ce terrain, il y avait quatre parties. Une surface plane, accidentée avec des rochers par-ci par-là, une remplie de poteaux fins, et une autre où se trouvaient des panneaux tournoyants. J'avais enlevé les plateaux et les poteaux pour ne pas les abîmer, mais les deux autres terrains étaient restés tels quels. Ils étaient tous praticables à l'heure actuelle. Je fis face à mon adversaire du jour avec un sourire avenant.

-Tu as besoin de t'échauffer ? Sinon, c'est quand tu veux.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 16:08

Tenzin ne tarda pas à m’inviter à entrer et la première chose qui me frappa fut l’architecture familière des lieux qu’il me semblait reconnaître pour y avoir fait un entraînement avec l’intendante et y avoir survécu face à un ursidé géant qui fout de rage voulait ma mort. Me tournant vers mon hôte, je le questionnais en souriant, curieux d’entendre sa réponse.

« T’es sûr qu’on est chez toi ? On se croirait chez Toph. Vous avez le même architecte d’intérieur ? »

Continuant à avancer, je suivais le jeune homme jusqu’à la sortie vers plusieurs zones d’entraînement privatives. C’était donc cela d’être jonin, avoir la possibilité de ce genre d’infrastructure. Ce n’était pas donné à tout le monde de pouvoir bénéficier de tout cela, mais je suppose que c’était mérité et ou nécessaire pour maintenir notre élite à leur niveau d’efficacité. Tout en marchant, je continuais à discuter avec mon mentor.

« Ca va bien. Je dois avouer que j’ai été surpris de ton courrier. Flatté aussi d’une certaine manière. J’espère ne pas te décevoir. Quant à ma famille, elle va bien. On est en plein dans les préparatifs de l’anniversaire de Saya. Tu pourras venir si le cœur t’en dit. Mais bon, c’est pas le sujet du jour. »

Sans attendre, je me mettais une fois encore à l’aise, retirant mes vêtements superflus, m’assurant que tout mon matériel nécessaire à cet entraînement était bel et bien présent. Après quelques étirements et petites foulées à tourner en rond comme un idiot, je regardais celui qui était désormais mon adversaire. À n’en pas douter, en dehors de mon premier combat contre Toph qui n’était qu’un simulacre d’entraînement, j’avais le sentiment que cette fois le professeur de futon ne me ferait aucun cadeau. De fait, je ne devais avoir aucun état d’âme et moi aussi jouer le jeu à fond.

« Ca ira, je pense qu’on peut y aller. »

Invité à commencer, je réfléchissais rapidement comment entamer les choses. Je le savais assimilateur de son élément et en tant que tel, je doutais fortement de l’efficacité de mon panel technique, du moins, pas sans une bonne once de stratégie. En l’espace d’un instant, mon choix était fait et sûrement pour la première fois, je n’entamais pas mon combat de manière habituelle. Est-ce que cette nouvelle allait fonctionner ou signait-elle ma défaite rapide et humiliante ? Malaxant mon chakra et après quelques mudras, une boule lumineuse apparue entre mes mains.

S'il y avait bien une chose que j’avais apprise, c’était contre Meho et je ne ferais pas deux fois la même erreur. Simulant une projection de ma boule de lumière sur Tenzin, j’éternuais volontairement, projetant ma sphère sur une trajectoire largement au-dessus de lui et faisait éclater sa luminosité à mi-distance entre nous deux. Si le jonin savait que je maîtriser le futon, en théorie il ne savait rien de mes autres facultés et de fait devrait surveiller de prêt cette boule de lumière. C’était un atout non-négligeable qui me permettrait sûrement de l’aveugler. Le verdict ne tarderait pas et la tournure de ce combat par la même occasion aussi. En attendant, si cela fonctionnait, je ne devrais pas rester au même endroit et commençait à me déplacer sur ma gauche, dans un arc de cercle ayant pour centre Tenzin, et ce afin de garder la même distance entre nous.


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 20:00
Lorsqu'il entra dans les lieux, Teruyo regarda tout autour de lui et je lus dans ses yeux l'interrogation qu'il n'allait pas tarder à me poser. Avec un sourire qui trouva rapidement écho chez moi, sa question ne se fit pas attendre. Et comme je l'avais donc supposé au départ, il s'était déjà rendu dans le fameux dojo souterrain de notre actuelle Intendante pour l'affronter. D'ailleurs, sa question était si bien tournée que je ne pus m'empêcher de laisser échapper un petit rire.

-On peut dire en effet que nous avons le même architecte. A vrai dire, c'est elle qui a construit ce dojo sous ma demande.

Tandis qu'il continuait à avancer en observant un peu le terrain de mon dojo, il répondit à mes questions en m'apprenant que toute sa famille allait bien. Et même que j'étais possiblement invité à l'anniversaire de la petite Saya que j'avais rencontré lors de notre dernier entraînement. Un large sourire sur les lèvres, je fis part de mon entrain à Teruyo et à quel point j'étais enchanté de pouvoir y participer d'une quelconque manière. Mais comme il le fit rapidement remarqué, nous n'étions pas là pour discuter de telles choses. Rapidement, il se déshabilla pour enlever ce qui n'était pas nécessaire pour notre affrontement et risquait donc de le gêner. Il vérifia son matériel, puis après quelques échauffements, il finit par se positionner face à moi et m'annoncer qu'il était prêt. Avec un sourire je l'invitai à commencer.

Les seules choses que je connaisais jusqu'à présent sur le Miyamoto était sa capacité à user du futon. C'était d'ailleurs la seule et unique chose que je lui connaissais. Tandis que lui me savait assimilateur de vent. Alors, naturellement, je m'attendais à ce qu'il commence par son arsenal futon. Et ce fut ma grande erreur. Après quelques mudras, il créa une sphère lumineuse entre ses mains, et fronçant les sourcils, je me demandai ce que ça pouvait bien être. De la lumière ? Il éternua et la petite boule fonçait vers moi. Je fis un pas pour me décaler en me demandant ce que cette technique pourrait faire, mais ce mouvement était tout à fait inutile. Je ne me rendis compte que trop tard de la supercherie, et je n'avais pas fait le rapprochement plus tôt. De la lumière...de l'Hikariton ! Tout comme cette Fanatique qui avait attaqué Iwa alors que nous étions tous absents, laissant uniquement Taishi défendre le village de la Roche. Il me semblait qu'Abuto ou Yanosa (l'un des deux) avaient essayé d'intervenir sans grand succès. Le Yondaime, encore en vie, avait regardé le combat sans s'en mêler. Mais le combat s'était fini assez rapidement sans victime.

Mais le temps que mon cerveau ne se rappelle de tout ça, il était trop tard. La boule lumineuse explosa entre nous et la lumière, bien trop forte pour mes yeux, m'aveugla entièrement. Me faisant même mal aux yeux, tant elle était forte, une forte impression de rouge et de blanc se collaient à ma rétine. Et merde ! Il m'avait bien eu. Je tentai de fermer et rouvrir les yeux, clignant ces derniers de manière frénétique, mais sans le moindre résultat. Ma vision ne se constituait à présent que de flou et d'une impression rouge et blanche devant mes yeux. Du coup, je décidai de les garder fermés. Nous n'étions qu'au début du combat, et je ne pouvais déjà plus me servir de mes yeux ? Cela promettait d'être particulièrement compliqué. Il semblait que ces derniers temps, mes adversaires étaient bien plus costauds qu'à l'époque. Il allait très probablement falloir que j'use de la quasi entièreté de mes capacités, sans modération. Mais je notai quelque part dans mon cerveau cette information alors que je laissais le vent s'étendre de mon corps pour devenir mes yeux.

-Un Hikariton-user hein ? Je ne m'attendais pas à celle-là, tu m'as bien eu Teruyo.

C'était donc ce qu'il m'avait caché. Toutefois, même avec les yeux fermés, je ne me départais pas de mon esprit combattif. Et avec l'aide du vent, je ressentais ses mouvements. Intelligemment, après m'avoir aveuglé, il avait décidé de bouger pour ne pas rester une cible évidente à la même position. Mais toujours au courant de sa position réelle, d'un coup de faux je lançai une puissante et rapide rafale dans sa direction. Maintenant que je ne voyais plus rien, malgré ma sensorialité, il y avait beaucoup de faille. Il fallait que je fasse particulièrement attention à chacun des projectiles qu'il allait m'envoyer. Certainement éviter de les toucher avec ma faux, pour éviter des explosions intempestives. L'assimilation pourrait être une bonne idée, mais dans le même cadre, il allait falloir que je diversifie et que je ruse. Que je prenne le tempo et le rythme qu'il allait certainement rapidement installé, et ne pas le laisser s'habituer à mon rythme.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Mer 1 Avr 2020 - 13:03

Comme je l’imaginais, et grâce à mon échec face à Meho en quelque sorte, j’avais réussi à surprendre Tenzin avec ma technique hautement lumineuse avait eut les effets escomptés. Le fait qu’il ne s’y attende pas avait du grandement aidé à cette situation et dans le futur, il serait plus compliqué de le surprendre. Ce serait à moi de rivaliser d’ingéniosité pour arriver à quelque chose d’efficace. En attendant, je devais profiter à fond de l’opportunité qui m’était donnée pour prendre l’avantage et essayer de palier notre importante différence de niveau. Mon aveuglement, bien qu’intense, n’était pas permanent, nécessiterait sûrement quelques soins, mais je ne pouvais pas me permettre de me relâcher pour autant.

Alors que j’étais rarement habitué à parler durant mes combats, et pour une raison évidente quand j’usais de mon invisibilité, cette fois, je pouvais en quelque sorte me le permettre. Ainsi, avant de me déplacer de ma position actuelle, je ne pouvais que sourire à la remarque de mon adversaire.

« Ah ? Oui. En effet. Même si je ne m’en cache pas, il y a peu de personnes qui sont au courant, et globalement, ce sont celles avec qui je me suis entraîné ou avec qui j’ai fait quelques missions. Bon, pour la suite, ce sera silence radio pour moi. Je pense que tu comprendras pourquoi. »

Suite à ces mots, je m’écartais de mon point de discussion. C’est à ce moment-là qu’une petite brise se leva autour de Tenzin et que dans la foulée une bourrasque de vent issue de sa grande faux me visait directement. La première chose à faire était avant tout de me défendre de cette attaque et quoi de mieux que d’utiliser une technique du propre répertoire de mon adversaire, une technique qu’il m’avait enseigné quelque temps auparavant. Ainsi au moment où l’attaque arrivait à portée et après avoir malaxé mon chakra et effectué les mudras nécessaires, j’envoyais moi aussi une puissante rafale de vent destinée à contrer ce qui me visait.

Si ma force c’était avant tout la discrétion, j’avais énormément réfléchi à comment contrer ce qui pouvait me détecter. De fait, si je n’avais pas la possibilité de palier à tous les moyens de détection, j’avais dans mon panel de quoi subvenir à beaucoup de choses. De fait, je savais également cette face à quoi j’étais faible, et je soupçonnais grandement que la brise qui s’était levée était ce moyen de détection, la détection tactile étant l’un des éléments que je ne pouvais contrer.

« Finalement, je crois que je vais pouvoir continuer à parler avec toi, du moins, tant que tu auras cette brise autour de toi. Je dois t’avouer que tu me mets dans une situation dans laquelle je ne me suis jamais trouvé. Mais je te rassure, je ne vais pas pour autant me laisser faire. »

Ces quelques mots s’étaient terminés en rigolant, juste avant que je ne fasse apparaître deux clones de moi-même qui se positionnèrent à un pas de moi. Maintenant, il y avait une question importante que je me posais. Si Tenzin pouvait me détecter grâce à son vent, il pourrait sûrement détecter les attaques le visant. Pour autant, serait-il en mesure d’évaluer la force d’une technique ? Entre deux techniques à vitesse identique, mais l’une avec une force de frappe plus importante, saurait-il faire la différence ? Il me fallait faire un test.

Si le premier clone, lança une multitude de petites boules de vent, le second se contenta de simples kunais, un vers Tenzin, l'autre à ses pieds. Quant à moi, je lançais quelques makibishis devant moi, pavant la distance qui nous séparais de ces petites pointes acérées. J’étais curieux de voir ce que mon mentor allait me préparer.



_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Lun 13 Avr 2020 - 11:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Mer 1 Avr 2020 - 17:31
Privé de ma vue, je ne pouvais voir le sourire que me présentait Teruyo, toutefois je le devinais à l'intonation de sa voix. Comme il le disait si bien, il ne cherchait certainement pas à cacher ses capacités, mais il n'en faisait pas étalage non plus. Et moi qui n'avait jamais fait équipe avec le bougre, je ne pouvais de ce fait pas être au courant de ces dernières. Et voilà où j'en étais. Tenter d'ouvrir les yeux était presque plus douloureux que de les garder fermés, et je n'y voyais pas plus clair. A la fin de sa tirade, il m'informa qu'il allait passer en mode silence radio, et je supposais bien évidemment que c'était pour ne pas se faire bêtement repérer grâce au son de sa voix. Et comme dit comme fait, il changea de position, espérant certainement que je ne le repérerais pas. Toutefois, il s'était fourvoyé. Et alors qu'une grande rafale de vent se dirigeait vers lui, une puissante rafale reconnaissable à son caractère puissant mais perturbé vint contrer mon attaque.

Et grâce à cette attaque et la brise qui s'était levé sur le terrain. il comprit bien vite que le vent était devenu mon allié, mes yeux. Et de ce fait, son silence radio n'était donc plus nécessaire. Lorsqu'il m'avoua que je le mettais dans une situation inédite, et qu'il avait prévu un grand nombre de situation mais pas celle-ci, je fis un petit sourire dans sa direction. Dans un sens, j'en étais fier, car cela représentait un certain plus contre mon adversaire. Je possédais d'autres moyens de détection, mais ces derniers étaient à priori tous plus ou moins inefficaces contre l'utilisateur de lumière. J'aurais été un poil moins polyvalent, et j'aurais perdu ce combat dès ses premières minutes. Ou presque. Toutefois, je ne pouvais entièrement me satisfaire de cette situation pour la simple et bonne raison que, malgré cette détection, je concervais un désavantage indéniable.

-Eh bien, j'espère bien que je te mets dans une situation inédite, car c'est une première pour moi aussi.

Non pas de devoir utiliser ce moyen de détection, ou de devoir recourir à des détections tout court. Toutefois, c'était bien la première fois que je devais sacrifier un de mes sens totalement pour toute la durée du combat. Mes yeux ne me servaient plus à rien. Et même si le vent était d'une aide précieuse, elle ne remplaçait pas ce que Mère Nature nous avait donné. Suite à cela, dans un "pouf" distinctif, deux autres présences similaires à celle de Teruyo apparurent. Des clones donc ? Très bien. Il comptait peut-être me submerger par le nombre. Mais ce n'était pas forcément la meilleure des tactiques à adopter. Sauf si...Sauf s'il voulait en fait tester mes réactions. Dix petits projectiles pas très rapides foncèrent sur moi, et d'un bond je les esquivai. Un projectile par la suite se dirigeait au niveau de mon corps, et je l'esquivai à nouveau d'un bon sur le côté. Un énième projectile fonçait vers mes pieds, et d'un énième bond, je retournai à mon emplacement initial, et le bruit de son enfoncement dans le sol me fit penser que c'était une arme de jet, style kunai ou shuriken. De son côté, l'original avait envoyé vers le sol une multitude de petits objets qui étaient venus recouvrir une zone modérée devant lui. Les bruits métalliques qu'elles produisirent, et leur disposition faisait penser soit à un lot de shurikens, ou plus probablement à des makibishis. Il testait mes réactions avec ma vision restreinte, certainement pour savoir à quel point je pouvais détecter ses attaques, et voulait m'empêcher dans le même temps de l'approcher. Un grand sourire apparut sur mon visage.

-Tu joues la prudence, et tu analyses mes mouvements. Comme d'habitude, tu ne fonces pas la tête baissée et prends ton temps pour établir ton terrain. Bien joué.

Mais serait-ce suffisant ? Prenant une brève inspiration et pointant chacun de mes index sur un des clones, ma faux toujours dans une main, je projetai plusieurs traits de vent sur mon adversaire et ses clones. Les trois premiers partirent simultanément de ma bouche et de mes deux doigts, fusant sur mes trois adversaires pour les atteindre en même temps. Les deux derniers traits de vent visaient l'original et étaient légèrement décalés des autres. Je voulais ainsi voir quel était sa réaction face à des projectiles de la sorte. Toutefois, c'était aussi un moyen d'inquiéter mes trois adversaires à la fois et ainsi les tenir aux aguets, réduire au mieux leurs mouvements.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Mer 8 Avr 2020 - 14:48

Si jusqu’à présent mes entrainements avec mes adversaires étaient plus ou moins équilibrés, j’avais souvent réussi à m’en sortir sans trop de mal ou sans trop puiser dans mes ressources, exception faite de celui contre Masami qui comme à l’accoutumée ne comprenait pas le principe de retenue et avait quasiment réussi à me tuer si je n’avais pas exploité toutes les défenses à ma disposition. Mais aujourd’hui, les choses étaient différentes. Je comprenais enfin ce qu’affronter l’élite des shinobis de notre village pouvait bien signifier. Je n’avais pas le sentiment d’être ridicule dans notre combat, pour autant, chacune de mes actions était mûrement réfléchie, m’imposant une certaine réflexion avant d’agir, nécessitée par les propres actions et réponses du jonin à mon encontre.

Ayant le sentiment qu’il avait une réponse à chacune de mes attaques ne faisait que renforcer ce sentiment d’impuissance qui grandissait en moi, comme si chaque action que je pouvais entreprendre avait déjà une réponse toute prête pour me contrer. Pour autant, Tenzin arrivait à me surprendre, notamment par ces quelques paroles.

« Cela me fait un bon entraînement que de devoir t’affronter en effet. Mais je suis étonné de te mettre dans une situation telle que celle-là vu ton expérience. Tu essaies de me flatter avoue. » finis-je en rigolant.
« Hum, je suppose que tu as raison. Ce doit être dans mon tempérament que de vouloir être prudent. Cela colle parfaitement à mes capacités aussi, je pense. »

Mais était-ce suffisant tout cela ? Non, bien sûr que non. Si ne pas avoir l’habitude d’une chose pouvait être bénéfique, me donner une expérience utile, cela signifiait aussi que je pouvais commettre des erreurs que je n’aurais pas envisagées. Et ce qui était sûrement la première fut l’utilisation de mes clones. Ayant récemment appris ce jutsu d’Ashitaka, j’avais eu bien trop à cœur de l’utiliser en situation de combat non sans bien évaluer les possibilités d’utilisation, les avantages et surtout les faiblesses.

Ainsi, lorsque les projectiles de vents me visèrent moi et mes moi, je comprenais bien vite que j’avais surtout perdu du temps et du chakra. Ne souhaitant pas faire une deuxième erreur en les protégeant pour une utilisation que je n’entrevoyais pas, leur sacrifice s’avérait donc nécessaire. Quant à moi, il était nécessaire que j’établisse d’autres tests.

Premièrement, il me fallait brouiller sa détection et pour cela, un kunai et un parchemin explosif me serait utile. Lançant l’arme entre nous deux, le souffle de l’explosion, comme je l’imaginais, me servirais à masquer ma réelle attaque. Si sa détection comme je le pensais se faisait grâce au souffle de vent, le blast explosif serait sûrement en mesure de l’empêcher de voir ce qui allait arriver quand mon attaque traverserait tout cela.

Ainsi, alors que l’explosion retentissait, ma lance d’air, ma technique signature, ou du moins l’une d’elles en quelque sorte fut projetée vers mon mentor. Allait-il la sentir venir à travers ce que j’espérais être un brouillage à sa détection.


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"


Dernière édition par Miyamoto Teruyo le Lun 13 Avr 2020 - 11:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Ven 10 Avr 2020 - 13:02
Si je n'avais pas connu le tempérament modeste et bienveillant de mon adversaire, j'aurais presque dit qu'il se moquait de moi avec ses quelques paroles. Toutefois son rire était aussi sincère que ses mots, je n'en doutais pas, et je ne pris pas la mouche quant à mon expérience et le fait que je sois encore surpris. Quant à ses capacités et son caractère, comme il le faisait si bien remarquer, ces dernières étaient en parfaite adéquation. Prudent et discret, il avait hérité du don de la lumière qui était parfait pour tromper la vigilance de son adversaire et lui permettre d'élaborer des stratégies toutes plus embêtantes les unes que les autres. Ceux qui se risquaient à le combattre droit dans les yeux encourraient le danger de perdre la vue, tout comme j'avais été victime de ce sort.

-Loin de moi l'idée de simplement te flatter, même si tu le mérites. Mais c'est bien la première fois que je fais face à un utilisateur de lumière, malgré mon expérience.

Comme dit précédemment, j'avais affronté un grand nombre d'adversaires, et j'avais vu beaucoup de capacités à l'œuvre. J'avais connaissance qu'un ancien membre d'Iwa possédait cette faculté appelé "Hikariton", ainsi qu'une des Fanatiques qui était venu attaquer notre village après l'insurrection de Wasure no Kuni. Toutefois, je n'avais jamais vu ces gens en action, de près ou de loin, et sur le coup je n'avais pas réagi à temps face à la lumière de mon adversaire. Mais peu importait à présent, le combat était en train de poursuivre son court. Et malgré ma vision diminuée, je ne comptais pas perdre. Mes traits de vent perforants fusèrent vers mes trois adversaires, et les deux clones se firent toucher et disparurent dans un "pouf" distinctif. Quant à l'original, celui-ci ne se fit pas avoir et évita les trois traits qui le visaient sans soucis.

L'instant d'après, il envoya à nouveau un projectile dans ma direction, et comme à mon habitude, je sortis rapidement de la trajectoire du projectile. Lorsqu'une forte explosion se déclencha, j'avais déjà commencé à m'éloigner et j'avais continué par la suite, comprenant que c'était un kunai explosif. Toutefois, des perturbations dans l'air m'indiquèrent que dans les suites de l'explosion, il avait lancé un nouveau projectile rapide que je n'avais senti que lorsque ce dernier avait déjà passé le périmètre de l'explosion. Un petit sourire étira mes lèvres. Il avait utilisé l'explosion pour créer une forte perturbation d'air et ainsi brouillé ma détection pour que je ne sente pas le projectile qui suivait. Ç'aurait été une bonne manière de m'avoir si je n'avais pas prit pour principe d'esquiver la plus part de ses projectiles.

Mais une des autres choses que j'avais remarqué, c'était que mon adversaire avait uniquement envoyé des techniques à distance. Il craignait donc le combat au corps à corps et cherchait à rester le plus à distance possible. C'était la raison pour laquelle il avait mis des makibishis entre nous. Mais ces derniers, je comptais bien m'en servir pour le faire se rapprocher de moi. Je préparai rapidement un kunai explosif en entourant un parchemin explosif autour de l'arme de jet, toujours dans ma pochette. Du fait il ne verrait pas exactement ce que j'étais en train de préparer. D'un mouvement fluide, je me baissai et d'un mouvement circulaire avec ma faux, j'envoyai une rafale de vent à ras du sol. Cette dernière avait plusieurs objectifs. Le premier était bien sûr de faire en sorte que les makibishis entre nous se retrouve en fait autour et derrière lui. Et ainsi l'empêcher de reculer ou d'aller sur les côtés. Le second but était de le faire tomber dans le même temps. S'il tombait, il tomberait sur ses propres makibishis et se blesserait en conséquence. Ou il pouvait aussi sauter pour éviter. Dans les deux cas que j'entrevoyais, qu'il saute ou qu'il se laisse tomber, dans le même temps j'envoyai le kunai explosif sur sa position. Je déclenchai le parchemin une fois qu'il serait au niveau de mon adversaire.


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Lun 13 Avr 2020 - 11:41

Si Tenzin ne pouvait pas le voir, j’étais certain qu’au ton de ma voix, il comprendrait que ses remarques me touchaient. En revanche, il y avait peu de risque qu’il me voit rougir comme une tomate et pour ma crédibilité en tant que chunin, c’était tout aussi bien. Après tout, quel shinobi pouvait se permettre de paraître confus en plein combat à cause de quelques compliments de son adversaire. Surement pas le meilleur et le plus fiable.

Si mon mentor m’avoua être le premier utilisateur maniant l’hikariton qu’il affrontait, il en était de même pour moi et sa faculté à s’assimiler. Si mes dons et mes capacités lui étaient quelque peu dérangeante de par la nature même de mes techniques et de ce qu’il subissait depuis nos premiers échanges, j’étais persuadé que la majorité de mes attaques seraient des échecs dans la mesure où il serait capable de s’y soustraire sans mal en les laissant passer à travers lui si nécessaire.

Malheureusement, tout comme moi, le jonin ne se laissait pas abattre et continuait ses assauts, tentant coûte que coûte de prendre l’ascendant sur moi. Cela arriverait peut-être, sûrement même compte tenu de la différence de niveau, mais je n’allais pas pour autant abandonner aussi facilement et je donnerai tout ce que j’ai pour parvenir à réaliser une prestation des plus convenable.

Toujours sous le couvert de sa brise de détection, le professeur de futon esquiva sans mal mon premier projectile, esquivant également ma lance d’air par la même occasion avant de m’attaquer à son tour, projetant devant lui une bourrasque de vent au ras du sol, emportant par la même occasion les makibishi que j’avais placé entre nous. Dubitatif l’espace d’un instant, je ne comprenais pas le but de sa démarche. Tenzin me savait utilisateur de ninjutsu et pour l’heure, je n’avais démontré aucune capacité offensive en terme de Taijutsu. De fait, les makibishi lui étaient plutôt destinés pour éviter qu’il ne m’approche trop facilement. Qu’ils soient devant moi ou à proximité ne me posait pas particulièrement de problème. Pour autant, j’étais bien plus curieux de cette attaque au raz du sol. Se servant de sa faux et ayant eu démonstration et explication de certaines de ses capacités, je l’imaginais assez bien m’envoyer une lame tranchante tentant de réduire ma capacité de mouvement.

Après avoir malaxé mon chakra et effectué quelques mudra, j’expulsais de mes poumons une rafale d’air, technique élémentaire, relativement simple, mais me permettant de contrer aisément la lame de vent qui me ciblait et stoppant l’avancée des makibishi qui finirent par donner un petit tas grossier entre Tenzin et moi avant de repousser aisément l'offensive du kunai qui me ciblait d'un nouveau souffle d'air. Si Masami avait été là, nul doute qu’elle aurait su se servir de ces petites pointes avec bien plus d’efficacité que moi.

Mais maintenant, il me fallait contre-attaquer, je ne pouvais pas me permettre d’attendre et de laisser la main à mon adversaire. Réfléchissant à toute vitesse, une nouvelle idée émergea de mon esprit. À l’académie, on apprend rapidement les forces et faiblesses élémentaires de base. Et quoi de mieux que le feu pour lutter contre le vent. Malheureusement, si je ne maîtrisais pas le Katon, je pouvais toujours espérer obtenir quelques résultats avec des explosions. Après tout, cela pourrait s’avérer efficace dans la mesure où la déflagration apportait son lot de flamme et de chaleur instantanée et brève, mais redoutable.

Sortant deux shuriken de mes poches, j’apposais un sceau sur chacun d’eux avant de les lancer, l’un après l’autre vers mon adversaire. Cette fois, j’avais bien compris que Tenzin chercherait sûrement à esquiver mes attaques. C’est pourquoi, je tentais de faire exploser mes sceaux dès que mes projectiles se trouveraient à porter de leur cible. De plus, dans l’optique où il chercherait sûrement à les éviter, les lancer de manière différée l’obligerait sûrement à plus de vigilance et à plus de mouvement. Ainsi, à être entièrement focalisé sur ces points, j’espérais qu’il baisse sa garde à un moment ou à un autre, me laissant ainsi une ouverture. Malgré tout, face à ce jeune homme, capitaine du Sazori, jonin reconnu par ses pairs, je m’attendais également à ce qu’il me tende un piège en simulant une faiblesse.

J’avais là le sentiment que le combat était loin d’être terminé et que les choses prenaient une tournure différente.


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Lun 13 Avr 2020 - 18:44
Malgré ma technique qui pouvait avoir l'air peu intimidante et peu académique dans un premier temps, Teruyo sut tout de même réagir à temps et lança à son tour une rafale de vent sur le sol pour pouvoir arrêter et ma technique, et les makibishis qui fonçaient pour l'entourer. Autant pour ma petite stratégie qui visait à l'entourer de makibishis qui l'empêcherait de bouger librement. Mais cela avait quand même eu pour effet de les rassembler tous au même endroit, devant Teruyo et entre lui et moi. Ce qui me permettrait par la même occasion de passer sur les côtés si jamais j'avais l'opportunité d'aller au corps-à-corps. Car tel était l'un de mes objectifs. Il dévia le kunai d'une nouvelle brise , moins puissante que la précédente toutefois. J'avais conscience qu'à l'heure qu'il était, il tenterait certainement de rester à distance et de m'épuiser. Et il y arriverait si jamais je le laissais faire et que je continuais à subir. J'allais certainement commettre une erreur à un moment ou un autre qui profiterait à mon adversaire.

Mais avant que cela n'arrive, il fallait que je passe à la vitesse supérieure. Si je voulais m'approcher de mon adversaire, il allait falloir que je prenne quelques risques, et que je prenne le combat en main. Je n'avais que rarement utilisé cette forme de manière continue, mais les techniques de mon adversaire et le début du combat avait fait nettement penché les choses en sa faveur. Et si je n'utilisais pas plus de moyens pour le contrarier et le pousser lui à la faute, j'allais y laisser des plumes. En même temps que moi, il envoya un projectile. Toutefois, nos deux projectiles étaient de natures bien différentes. La sienne était une attaque, la mienne une boule fumigène qui atterrissait à ses pieds pour exploser en un grand nuage de fumée.

Son attaque n'était pas particulièrement rapide, et le projectile était petit, mais je me doutais qu'il tentait de me faire utiliser plus de chakra que nécessaire. Je souris brièvement avant de commencer à courir sur le côté et à prendre ma forme éthérée. Toutefois, ce n'était pas un simple projectile. Une explosion retentit sur mes côtés et dispersa l'un de mes bras. C'était une petite explosion, et le fait que j'ai commencé à me décaler jouait en ma faveur. Ce n'était qu'un bras en moins sous ma forme assimilée, et ça ne m'empêcherait pas de me battre.

-Va falloir y aller plus franchement si tu veux m'avoir Teruyo !

Et je commençai à courir pour ne pas rester au même endroit. La distance qui nous séparait n'était pas si grande. Et contrairement à lui, je n'étais pas du tout gêné par le nuage de fumée et je savais exactement sa position. Tout en restant de l'autre côté du nuage de fumée qui resterait là quelques secondes, j'envoyai de nouveaux projectiles de vent sur mon adversaire depuis ma bouche. Il avait plusieurs choix. Il pouvait disperser le nuage mais aurait ensuite les projectiles qui lui arriveraient dessus. Il pouvait aussi utiliser une détection dans son nuage de fumée. Mais je me préparais à la contre-attaque. Il allait certainement essayer de m'attaquer avec ses nouveaux petits stratégèmes. Et j'étais prêt...


Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Ven 17 Avr 2020 - 15:24

Même si pour beaucoup de personnes, ce que l’on faisait là n’était qu’un simple entraînement, à mes yeux, cela revêtait quelque chose de plus symbolique, de plus important. Tenzin était mon mentor dans l’art du futon et moi l’élève. Pour autant, aujourd’hui, j’étais là, présent, à l’affronter, d’égal à égal. Pour autant, il n’y avait rien d’équitable dans ce combat. Il était indéniablement plus fort, il avait plus d’expérience et de fait, un répertoire technique bien plus étoffé que le mien. Sa victoire ne faisait donc aucun doute. Pour autant, les choses ne semblaient pas se passer aussi bien que n’importe qui aurait prédit. J’avais réussi, dès le début de notre affrontement, à imposer ma pate, à imposer mon rythme en quelque sorte, pour autant, l’élite qu’il représentait était pour moi non pas une marche à passer mais un mur à gravir. Pourtant, si j’étais encore loin de l’égaler, je faisais tout pour démontrer de mes capacités. Loin de moi l’idée de rêver d’une victoire, mais j’espérais tout de même pousser le jonin dans ses retranchement, l’obliger à agir d’une manière à laquelle il n’aurait jamais songé contre moi.

Ainsi, aussi étrange que cela puisse paraître, notre combat durait, bien plus que ce que j’aurais pensé dans mes prévisions. La cécité de mon mentor y était pour beaucoup et devoir en permanence user de cette brise pour me détecter y était sûrement pour beaucoup. Ainsi, au fur et à mesure de nos échanges, une nouvelle stratégie émergeait. Si je ne pouvais le battre de manière conventionnelle, son assimilation étant une parfaite défense contre moi, pouvais-je espérer le pousser à s’épuiser ? Certains diraient que ce ne serait pas une option honorable, mais pour autant, toute ma manière de combattre n’était-elle pas portée sur l’illusion ? Tout comme Musashi l’avait fait avec moi lors de notre entraînement, je devais instiller le doute en mon adversaire, l’obliger à réfléchir et lui faire épuiser ses ressources avant les miennes. C’est ma dernière attaque qui confirma cette idée pour le moins lâche.

Pour autant, mon adversaire ne se laissait pas abatte, et malgré un bras éthéré absent suite à l’une de mes explosions, la contre-attaque ne se fit pas attendre. Si il y a bien une chose à laquelle je ne m’attendais pas en revanche, c’était bien celle qui consistait à tenter de m’aveugler avec cette bombe fumigène. Utilisateur chevronné de cet outil de mon arsenal, m’y être confronté n’était pas une surprise en soit. En revanche, j’étais plus étonné que Tenzin décide se s’empiéter partiellement de sa détection. Pourtant, en y réfléchissant bien, il savait forcément où j’étais dans la mesure où la fumée violette se propageait tout autour de moi.

Que voulait-il faire en agissant ainsi ? Venir au corps-à-corps ? M’attaquer à distance en espérant que je ne puisse pas voir venir son attaque ? Peu importe, j’avais la réponse à tout ceci. Ne cherchant même pas à savoir ce qui pouvait se passer par la suite, après quelques mudras, voilà que les ciels m’appelaient, me permettant de m’échapper du nuage par le haut. Cette envolée me permit également, quelque peu soulagé de voir mon adversaire.

Alors en l’air, posant rapidement un sceau à nouveau sur un shuriken, ce dernier vola en direction du jonin, sceau que je faisais exploser une fois à portée d’action de mon adversaire, espérant une fois de plus le toucher comme précédement, et à défaut, l’obliger à s’épuiser plus rapidement que moi. Quant à moi, si la chute pouvait m’être dangereuse, après quelques mudra, l’air autour de moi semblait me porter quelques instant, me permettant de m’écarter de la zone de fumée, gardant Tenzin en vue avant de poser pied à terre.

Rien n’était encore perdu. Ni gagné d’ailleurs. Pour autant, la fatigue, je le sentais, commençait à se faire ressentir. J’étais plus faible que mon adversaire, moins préparé et en moins bonne condition physique, j’avais donc là un net désavantage qu’il me faudrait palier au plus vite. Regardant mon mentor, j'avais enfin le temps de lui répondre.

"Tu sais, je fais ce que je peux, je reste assez faible comme shinobi."


_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Ven 17 Avr 2020 - 18:59
Cela faisait maintenant de longues minutes que le combat avait commencé, et j’étais parti dès le début avec un handicap considérable. Loin de le sous-estimer pourtant, mon habituel élève dans le cadre du futon avait su, de par sa capacité unique, me surprendre et imposer son rythme dès le départ. J’avais pour principe de toujours me battre sérieusement contre mes adversaires. Bien évidemment, je faisais tout pour ne pas les tuer et je prenais plaisir à nous voir développer nos techniques. Mais jamais je n’avais sous-estimé mon adversaire. Et jamais je le ferais. Peut-être que beaucoup pensaient que c’était le cas, car je n’utilisais que rarement mon assimilation. Mais cela venait en fait bien plus d’une mauvaise habitude que j’avais prise, plutôt que d’un fond stratégique. Il fut un temps où je n’utilisais quasiment jamais mon assimilation. J’assimilais ma capacité au malheur qui m’avait frappé lorsque j’étais jeune et que j’avais perdu mes parents. Loin de la détester pour autant, j’avais appris à l’utiliser avec une extrême prudence, craignant qu’à chaque instant les hommes qui m’avaient enlever mes parents réapparaîtraient pour me prendre moi aussi.

J’avais petit à petit défait cette croyance, mais j’avais tout de même pris la mauvaise habitude d’utiliser mon assimilation avec parcimonie. Toutefois, de plus en plus j’étais obligé de l’utiliser, et cela me dérangeait de moins en moins. J’évitais tout de même de l’utiliser lorsque j’en avais pas besoin, mais mon seuil de tolérance à son utilisation avait depuis grandement baissé. Et c’est dans ce cadre que j’avais décidé que, pour reprendre le rythme du combat, j’allais devoir passé par là. J’avais étudié mon adversaire. Pendant qu’il m’analysait prudemment, j’avais fait de même. J’avais analysé chaque projectile qu’il avait envoyé, la manière dont il avait lentement analysé mes mouvements. Les décisions qu’il prenait. Il se doutait que, pour réduire mon champ de possibilité, il fallait au mieux qu’il évite que je puisse différencier ses différents projectiles. Il avait donc utilisé certainement des projectiles au propriétés différentes, mais au format similaire pour me tester et aussi réduire mes possibilités défensives. Mais j’avais aussi remarqué cela. Et maintenant que j’étais passé sous forme assimilée, il allait certainement continuer à m’envoyer ces shurikens explosifs pour me disperser et me forcer à surconsommer mon chakra. Tandis que lui économiserait tranquillement le sien. Il comptait m’avoir à l’épuisement, et c’était une tactique tout à fait honorable. Les ninjas se devaient de composer avec leurs armes, mais tout d’abord avec leur intelligence. Et il était important face à un adversaire plus expérimenté de tout faire pour réduire ses possibilités au maximum et s’assurer la victoire. Et c’était exactement ce qu’il faisait.

Mais il allait bientôt commettre une erreur. Ou tout du moins, ce n’était pas réellement une erreur. Il avait certainement pensé que je tenterais de m’économiser moi aussi. Mais ma stratégie avait fonctionné à merveille. Le premier shuriken explosif avait dispersé mon bras. Mais j’avais réuni assez d’informations et j’avais compris le jeu de mon adversaire, et j’étais prêt à passer à l’offensive. Le nuage de fumée s’était répandu sur le terrain, obstruant la vue de tous ceux qui s’y trouvaient. La mienne, déjà amputée, ne risquait rien. Mais lui non. J’enchainai presque tout de suite avec une attaque. Par cette petite stratégie, j’en attendais deux résultats. Le premier, le plus évident, consistait à toucher mon adversaire en profitant de sa vue réduite. C’était le but simplet de cette action. Toutefois le second but, plus perfide, reposait sur un effet de surprise et de débordement, pour empêcher mon adversaire d’élaborer une stratégie plus poussée et lui faire rester sur sa stratégie de départ. Je m’étais attendu à ce qu’il dissipe la fumée avec son futon et esquive mon attaque pour riposter, ou qu’il use d’une quelconque technique de sensorialité. Il ne fit aucun des deux, mais cela m’arrangeait tout autant. Voir même plus.

D’un coup de vent dont je perçus la perturbation, il s’élança haut dans les airs. Les airs. Mon domaine. Mon sourire pouvait difficilement se voir sous cette forme, mais s’il plissait bien des yeux, peut-être distinguerait-il parmi les courants qui me composaient la forme d’un sourire. Et une fois de plus, il me lança un projectile. Une simple arme de jet ? Une arme de jet explosive ? Une technique futon ? Je misais beaucoup plus sur la seconde possibilité. Mais dans tous les cas, cela n’allait rien changé à ce qui allait se dérouler. J’attendis qu’elle ait fait un bout de chemin, mais bien avant qu’elle n’arrive à proximité de ma personne, et alors que le Teruyo était encore dans les airs, je fonçai sur lui. Telle une rafale de vent lancée à pleine vitesse, l’incarnation de l’esprit du vent, j’arrivai en moins d’une seconde juste au-dessus de mon adversaire en passant à travers l’arme qu’il avait envoyé. Pas assez proche pour qu’on se touche, même en tendant la jambe, mais bien assez proche pour qu’il ne puisse éviter ni contrer avec un ninjutsu ce qui allait arriver. Dans les airs, il ne pourrait d’ailleurs certainement pas éviter, contrairement à moi.

-Futon, Nobori Fū.

Il ne connaissait pas cette technique. Il ne m’avait jamais vu l’utiliser. Ma main fendit l’air, et de cette dernière s’échappa un croissant de vent tranchant. Elle était aussi rapide que mortelle, capable de découper quelqu’un en deux. Toutefois, je n’étais pas fou pour viser le shinobi avec une telle technique, et au lieu de cela, je visai juste au-dessus de sa tête. S’il ne faisait aucun geste pour l’esquiver, cette technique ne le toucherait pas, mais marquerait toutefois la fin du combat. La lame de vent irait continuer son chemin et découper un pan du mur qui entourait ce dojo net, sans bavure, plus aiguisée que n’importe quelle épée. Et elle finirait sa course dans le sol avec un bruit d’explosion qui ne laisserait aucun doute sur la puissance de l’attaque. Je ne pouvais décemment pas le laisser m’épuiser, et il fallait que je termine le combat rapidement. Et en ré-atterrissant léger comme une brise alors que je pouvais continuer à voler sous cette forme, je félicitai mon adversaire.

-Tu m’en as donné du fil à retordre. Tu es un très bon shinobi, Teruyo. Et l’expérience ne fera que te rendre meilleur. Merci pour cet affrontement, mais je pense qu’il est temps de me faire soigner les yeux, haha.

Résumé:
 

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Sam 18 Avr 2020 - 19:22

Alors que je flottais en direction du sol, tranquillement, le mouvement bref et brutal de Tenzin signa la fin de mes illusions. Si nos derniers échanges me laissaient croire à un dénouement en ma faveur d’une manière ou d’une autre, ce qui se profilait en cet instant était synonyme d’échec pour moi. Alors que le jonin s’était assimilé précédemment, perdant son bras dans une explosion de mon fait, il avait décidé de rester dans cet état d’intangibilité, lui permettant d’éviter sans mal mon attaque qui le traversa sans mal. Pour la suite, alors que j’étais vulnérable, sûrement incapable de me déplacer librement et Tenzin avec sa grande expérience du combat l’avait bien comprit et avait rapidement prit l’ascendant sur moi. Bien trop rapidement d’ailleurs pour que je puisse espérer faire quoi que ce soit.

Cependant, alors que je me préparais, psychologiquement du moins, à recevoir de plein fouet l’attaque qui m’était destinée, cette dernière me passa largement au-dessus de la tête. Pour autant, ma flottaison, nécessitant un certain contrôle de mon chakra, n’avait plus d’effet. Déconcentré par l’assaut qui m’était destiné, je n’avais pas su maintenir ma technique. Par chance, la distance du sol restait faible et la chute moins brutale que ce que j’imaginais.

Tombant sur les fesses dans un gros « pof », le coccyx douloureux, je regardais mon mentor en écoutant ses quelques mots. Quelque peu rougissant, les fesses douloureuses et la fatigue bien présente, faisant perler quelques gouttes de sueurs, je souriais niaisement.

« Eh bien, j’ai perdu, mais j’ai le sentiment que tu y es allé un peu fort pour me battre non ? Désolé si tu as dû découper ton dojo. Je dois dire que je m’attendais pas vraiment à ça. Et puis même si c’est moi le perdant, je peux me satisfaire de ce que j’ai accomplis. Je ne pensais pas gagner, mais à te voir là, je suis certain que tes réserves de chakra ne sont pas bien hautes à toi non plus. Enfin bon. Ca m’a donné une belle leçon tout ça. Je sais déjà quoi faire pour la prochaine fois. Ca va me demander du temps, mais j’imagine que c’est nécessaire. »

Puis, me relevant difficilement, la douleur me tiraillant les traits du visage, je regardais autour de moi, cherchant quelque chose du regard en vain.

« Tu sais, je me sens pas particulièrement bon, ce serait plutôt le contraire en fait. Si tu me compares aux autres, tu peux voir quoi ? Un lâche qui se cache, qui fuit l’affrontement espérant une opportunité pour frapper dans le dos ? C’est pas ce que j’appelle être un bon shinobi. Mais bon, c’est ma manière de combattre avec ce que la nature m’a offert comme don je suppose. Quant à tes yeux, tu devrais aller voir Aimi, je suis certain qu’elle pourra t’aider. Elle a su me soigner de brûlures de lave avec brio. »

Ramassant mes affaires, faisant craquer mes épaules et mon cou, je me tournais une nouvelle fois vers le jonin.

« Sinon … si ce n’est pas trop m’imposer… tu aurais une douche ? »

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine
Konran Tenzin
Konran Tenzin

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Dim 19 Avr 2020 - 22:20
Mon adversaire avait entamé une descente vers le sol en usant de mudras pour appeler le vent et l'accompagner vers ce dernier. Mais mon apparition devant lui et le souffle du vent au-dessus de sa tête, manquant volontairement de le décapiter, déconcentra mon adversaire et ce dernier se retrouva à tomber sur les fesses au sol. Il ne s'était visiblement pas attendu à ce que je fasse ce genre de mouvements. Mais d'un autre côté, le combat avait commencé de telle sorte que je ne pouvais pas me permettre d'y aller trop doucement. Y aller à la légère serait signer ma défaite. Je consommais une quantité astronomique de chakra entre mon assimilation et la détection de vent que j'avais lancé, et le seul moyen d'en finir était de mettre mon adversaire dos au mur. Ce que j'avais réussi à faire après une longue mise en place. J'avais misé sur la prudence de mon adversaire, et j'avais patiemment attendu l'ouverture de laquelle je pouvais me servir. Cela avait pris du temps, mais j'y étais parvenu.

Lorsque Teruyo atterrit sur son derrière et que le combat était bel et bien fini, je reformai le bras qu'il me manquait avant de redevenir humain. Alors que je quittais ma forme éthérée, je ressentis à nouveau le poids de la gravité s'exercer sur mon corps. Une contrainte que je perdais quand j'étais sous forme assimilée, retrouvant toute la liberté à laquelle j'aspirais. Toutefois, je ne voyais toujours rien, de ce fait j'étais tenu de tenir un minimum ma technique de détection pour pouvoir me repérer un minimum. Il accepta ma remarque, et me fit le retour de ses impressions sur le combat. Et en effet il avait tout à fait raison. Et c'en était encore plus effrayant qu'il sache déjà ce qu'il comptait faire la prochaine fois. Le cerveau de ce shinobi tournait à mille à l'heure, et je ne pus m'empêcher de lâcher un rire à la fois amusé et un brin inquiet. Comme je l'avais toujours pensé, son esprit vif et d'analyse, sa nature prudente et réfléchit lui laissaient une marge de progression pour le moins énorme.

-En effet, j'ai entamé une grande partie de mon chakra, et j'ai du sortir les grands moyens pour pouvoir te vaincre. J'y suis allé un peu fort, mais sans ces extrêmes, j'aurais certainement perdu le combat. Tu m'as donné de quoi cogiter, toi aussi, terminai-je avec un sourire.

Le vent s'agite autour de Teruyo, et je le sens se relever. Ma détection n'était pas assez précise pour m'indiquer ses gestes avec précision, toutefois les bruits et mes autres sens étaient là pour m'épauler un minimum. Et alors que j'essayais de frotter mes yeux pour faire partir cette sensation douloureuse et désagréable, en vain, mon élève et adversaire reprit la parole. Ses mots semblaient teintés d'une certaine déception et de reproches à peine dissimulés. Il semblait se faire à l'idée que son style de combat reposait sur son aptitude à ne pas se faire voir par son adversaire et à l'attaquer dans le dos. Toutefois, il semblait considérer ce moyen de se battre comme "lâche", et indigne d'un ninja. Etait-ce ses propres pensées, ses propres mots, ou ceux des adversaires qu'il avait affronté et qui avaient été impuissants face à ses capacités ? Je ne le savais pas. Et cela m'importait peu. Je me tournai vers le shinobi avec un air sérieux, presque sévère, sans être pour autant moralisateur. Ma voix pour autant était calme, et sans la moindre colère.

-Qu'est-ce qu'un shinobi pour toi ?

Je laissai une seconde s'écouler, lui laissant le temps de me répondre, avant de parler à mon tour.

-Je trouve que bien souvent, on a tendance à perdre de vue ce qu'est un vrai ninja. Certes, nous sommes des guerriers, à n'en point douter. Mais de tout temps, notre art réside dans la furtivité, dans le fait de tromper ses adversaires et de ne pas se faire repérer. Un bon shinobi n'est pas forcément quelqu'un de puissant, selon moi, mais quelqu'un qui sait jouer avec ses cartes pour atteindre ses objectifs. Et si on considère ce fait, tu es selon moi sans conteste parmi les meilleurs shinobis de ce village.

Après ces quelques mots, le Miyamoto me conseilla d'aller voir Aimi-san, ce que je comptais faire sans retard. Et il me demanda dans le même temps s'il y avait une douche où il pourrait se nettoyer et prendre ensuite la route.

-Bien sûr, fais comme chez toi.

Je lui montrai donc les lieux, la douche, les serviettes, les toilettes, et tout ce dont il pourrait se servir avant de partir. Je l'invitai une nouvelle fois à faire comme chez lui, et lui indiquai de ne pas m'attendre, que j'allais me rendre au plus vite chez l'eiseinin pour me faire soigner.

_________________
Let go your earthly tether. Enter the void. Empty, and become wind...
Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Tenzin10
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t3535-le-livre-de-tenzin#26739 https://www.ascentofshinobi.com/t9438-presentation-d-une-pile-electique-fini?nid=1#79702
Miyamoto Teruyo
Miyamoto TeruyoEn ligne

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo] Empty
Jeu 23 Avr 2020 - 11:24

Plus je le côtoyais et plus je me disais que Tenzin, malgré sa position et sa force était un gars que l’on pouvait qualifier de sympa, loin de ceux qui dans une position similaire auraient pris ce que l’on appelle communément « la grosse tête ». Pour preuve, son humilité à toutes épreuves lorsqu’il m’expliqua avoir dû forcer contre moi lors de notre entraînement. C’était foncièrement aimable, mais je n’étais pas dupe, je connaissais mes propres faiblesses.

« Ahah, ravi d’apprendre ça, malheureusement pour moi, j’étais bien plus à ma limite que toi, je pense. Notre écart de niveau est indéniable. J’ai du mal à croire que tu aurais pu perdre. J’y ai peut-être cru l’espace d’un instant pendant notre combat, mais ce n’était qu’une utopie. Pour autant, c’était un combat intéressant. Il m’a permis de réfléchir à mon futur de manière différente que ce à quoi j’aurais imaginé au départ. »

Puis, après déballage de mes états d’âme, de ma vision des choses et de tout le reste, mon mentor s’adressa à moi de manière bien plus formelle, bien plus sérieuse, comme si un instituteur s’adressait à son élève et lui demandait avec le plus grand des sérieux de réciter sa leçon qu’il devrait connaître par cœur.

« Un shinobi ? Il n’y a pas de réponse juste. La définition que tu donnerais sera nécessairement différente de la mienne. Et je suis certain que si tu demandes à Masami, à Aimi ou à Yanosa, tu auras encore trois réponses différentes. »

C’était sans compter sur les mots du jonin qui me firent rougir, m’obligeant quelque peu à baisser les yeux. Il fallait avouer que je ne m’attendais pas à ses déclarations. Me frottant la tignasse d’un air benêt, je poursuivais la conversation en regardant mes pieds.

« Je … merci. Mais je ne pense pas qu’on puisse me classer parmi les meilleurs shinobis du village. Il y a tellement plus de personnes bien plus valeureuse que moi. Mais merci, un compliment fait toujours plaisir. »

Par chance, passer ma main dans mes cheveux roux m’avait donné l’opportunité de m’extirper de cette situation délicate de gène pour ma simple personne. En me grattant la tête comme un idiot, j’avais nettement senti de petits bouts de feuilles et de la poussière sur mon crâne, sûrement un effet de la brise que Tenzin avait utilisé durant tout notre entraînement. C’était un peu de ma faute en quelque sorte finalement. Par chance, le capitaine du Sazori m’offrit l’hospitalité le temps de me faire propre.

Cette longue douche m’avait donc permis de faire le tri dans mes idées. Réfléchir immédiatement après avoir été confronté à un problème permettait souvent de trouver de bonnes réponses, mais aussi parfois d’en avoir de totalement stupides. Il me faudrait faire le tri de tout cela dans quelques jours. Mais pour l’heure, soucieux de remercier mon hôte, je me permettais de m’introduire dans les cuisines du dojo, passant quelque temps à préparer un petit festin digne de ce nom. Il en aurait sûrement pour plusieurs jours à finir tout cela, j’avais pas mal pillé ses réserves, mais ces recettes hérités de ma mère et de ma belle-mère étaient pour moi un remerciement pour son aide et pour le temps passé avec moi, car même si j’avais perdu, j’avais aussi beaucoup gagné.



Spoiler:
 

_________________
Avatar by @"Chiwa Aimi"
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7144-miyamoto-teruyo-termine

Un jour élève, un jour adversaire [Teruyo]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Hauts-plateaux
Sauter vers: