Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» 2/06. Naragasa et Hokkyokusei
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 19:37 par Gozan Arukisa

» 2/05. Le Conservateur
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 19:31 par Le Conservateur

» 冒涜 Profanation
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 18:53 par Kogami Akira

» Absences Hanae/Zeref/Seika
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 15:02 par Shinrin Funka

» 1/05. Un homme parmi d'autres
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 14:41 par Sendai Hanae

» 1/06. L'Ombrelle
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 14:23 par Dieu du Ciel

» 1/04. Fuir l'inconnu
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 14:21 par Dieu du Ciel

» 1/03. A la recherche du fiancé
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 14:21 par Dieu du Ciel

» 04. Questions diverses
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 12:28 par Metaru Akagi

» [Mission B]La chasse au sanglier [Pv : Gozan Arukisa & Akiyama Tatsuya]
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] EmptyAujourd'hui à 12:26 par Suzurane Gine

Partagez

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi]

Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Lun 16 Mar 2020 - 16:34
Spoiler:
 

Enfin une mission de rang C ! Même si le rang restait faible, il s'agissait de la première mission de ce calibre qui avait été assignée au jeune Azuhime. Habitué aux missions relatives à la reconstruction du village, cette fois-ci le contexte était tout autre. Lors de l'Akimatsuri, qui s'était déroulé plusieurs mois auparavant et auquel Kiyonaga avait participé - l'un des plus beaux souvenirs de son existence, nombreuses personnes, de tout l'archipel, avaient débarqué à Kiri. De même que des commerçants qui étaient venu monter leurs stands lors du festival. Le problème est que de vils voleurs ont profité de l'absence de certains pour s'immiscer dans leurs commerces principaux. Ce fut le cas sur l'île nord-est, celle d'Hikari. Des magasins ont été mis sans dessus dessous et ce qu'ils abritaient ont été pris. L'ordre de mission était simple : retrouver les malfrats et restituer les objets volés.

Pour cette tâche, il accompagnera une Moyenne-Classe dénommée Hayame Atsumi, dont le nom ne lui évoquait rien du tout. Car elle était déjà sur une mission hier, lorsque celle-ci avait été attribuée, Kiyonaga était censé la retrouver au Port Naragasa à midi. Non pas qu'il était nerveux, mais c'était sa première mission sous le commandement d'un Chuunin et la première qui le verrait confronter des situations réelles auxquelles il devait remédier, et ce à l'extérieur des portes du village. Son stress provenait du fait qu'il s'avait qu'il serait incapable d'y arriver tout seul et qu'il n'avait pas la moindre idée de comment parvenir à son objectif. De quoi le décourager d'emblée, mais il s'avait que pour s'illustrer en tant que shinobi de Kiri, il devait faire preuve de tempérament et de confiance en lui-même. Sans cela, il ne restera qu'un simple Aspirant au corps maigre, qui n'aura jamais su avancer dans la voie du shinobi.

La raison pour laquelle il avait été désignée pour cette mission était que de de par les affaires commerciales que géraient sa famille, il avait développé durant son enfance une excellente connaissance de l'Archipel de l'Eau et ses ancêtres, de simple pêcheurs, s'étaient établis sur l'île d'Hikari. Sa connaissance du lieu serait un atout considérable au succès de la mission. C'est cette pensée qu'il ne cessa de se répéter, et le fait de se sentir essentiel à l'épreuve fit qu'il se sentait déjà mieux. Mais nervosité et impatience oblige, le voilà qui s'était retrouvé près d'une demi-heure à l'avance, de peur d'être en retard et d'essuyer des réprimandes de son senpaï. Il était important de faire bonne impression.

Pour se rendre sur Hikari, un petit voilier monocoque avait été mobilisé. Kiyonaga fit alors la rencontre de Taiko, un jeune pêcheur spécialisé dans les crustacés. Ils discutèrent alors du développement du commerce du village, en attendant l'arrivée de la Chuunin Hayame Atsumi.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 1:02
Si le festival commençait à s'éloigner, tout comme les restes de sa maladie, les conséquences de ces deux derniers phénomènes traînaient encore un peu en longueur. En tant qu'organisatrice, elle avait été garante de la sécurité et du bon déroulement de l’événement, et à son grand soulagement, tout s'était passé à merveille.

Du moins, c'est ce qu'elle croyait. Si il n'y avait rien à signaler sur l’île principale, plusieurs échos étaient parvenu à ses oreilles concernant les autres îles de l'archipel, et les rumeurs furent confirmées lorsqu'elle reçu un ordre de mission concernant ledit phénomène.

En tant qu'organisatrice, fondatrice, et ambassadrice de l’événement, en plus de son statut de spécialiste en espionnage et renseignements, sa présence sur place semblait évidente. Bien évidemment, il n'en découlait pas directement de la responsabilité de la brume si des malfaiteurs avaient décidé de profiter de l'absence de marchands pour piller leurs boutiques, mais il était important pour Atsumi de venir en aide à ces commerçants sans lesquels son événement n'aurait pu avoir lieu. Ils ont massivement répondu à son appel et on fait le déplacement, le village leur devait bien de faire de même. Et ce n'est pas parce que le rang était relativement bas qu'il fallait faire preuve de désinvolture.

Comme à son habitude, ses sourcils se froncèrent légèrement lorsqu'elle vit qu'elle était accompagnée, mais elle s'y résolu bien assez vite. Premièrement, elle ne pouvait pas exiger d'être seule en permanence sur ses missions, deuxièmement, elle avait dissout son équipe lorsqu'elle était tombée malade, elle devait donc bien enseigner à des jeunes recrues d'une manière ou d'un autre. Enfin, la mission en question était parfaitement compatible avec la présence d'un genin, alors pourquoi s'en priver ? Rares étaient ceux qui s’intéressaient vraiment à l'espionnage et à la prise de renseignements, branche jugée ennuyeuse et peu palpitante. Atsumi n'en avait que faire, chacun était parfaitement libre de choisir ce qui lui plaisait, elle n'en était pas vexée le moins du monde.

En ce qui la concernait néanmoins, c'était sa spécialité, et elle adorait ça, alors elle était évidemment ravie d'introduire des ninjas de première classe aux fondamentaux si ils le désiraient.

Ainsi, elle se leva en milieu de mâtinée, comme l'intimait l'ordre de mission. Elle et son partenaire allaient prendre un petit bateau vers le nord est de l'archipel, direction Hakari, l'île la plus grande après Mizu !

Elle arriva pîle à l'heure comme à son habitude, arriver en avance était inutile, et en retard inacceptable, alors elle s'appliquait toujours à respecter l'horaire indiqué. De sa démarche souple et silencieuse, elle approcha une silhouette inconnue qui se tenait près du rivage, très vraisemblablement son ou sa partenaire de mission du jour. Son, maintenant qu'elle le voyait un peu mieux.

Souriante sans trop en faire, elle tendit une main ferme au jeune homme qui devait naviguer autour de sa majorité. La jeune demoiselle ne payait pas vraiment de mine comme ça, mais il ne fallait pas juger un livre à sa couverture, non ?

« Bien le bonjour ! Je suis Hayame Atsumi, la chunin en charge de notre mission, je suis ravie de te rencontrer. Je te propose d'embarquer sans trop attendre, on aura le trajet pour discuter ! » dit-elle, avec une honnête sympathie.

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 19:20
Un rapide coup d'oeil à la position du ciel notifia à Kiyonaga qu'il était enfin midi. Aussitôt qu'il s'en aperçut, une jeune femme à la longue chevelure blonde vint se présenter devant Taiko et Kiyonaga, sans que ce dernier ait pu la remarquer au préalable. Voici donc celle qui sera en charge de la mission. Bien que nerveux et peu à l'aise en présence de la gente féminine, il l'analysa rapidement et se dit une chose : pas question de fauter. La Moyenne-Classe avait quelque chose d'imposant et d'intimidant, auquel cas le jeune Azuhime se devait d'assurer. Il n'imaginait pas ce que ce serait de se faire réprimander par elle, et il savait à quel point les femmes excellaient dans ce domaine.

Mais ce qui l'intriguait surtout, ce n'était pas la douce animosité qui émanait d'elle. Non, quelque chose de plus subtil encore. Quelque chose d'irréel qu'il avait du mal à décrire. Il pensait que si elle était apparue aussi discrètement c'est qu'il avait dû être distrait, mais ce n'était pas le cas et il en était sûr. Cette femme devait sans doute avoir une habilité à apparaître et disparaître. D'autant plus que son expression neutre ne laissait pas la possibilité de lire derrière ses expressions, ce qui la rend d'autant plus imprévisible. Qui était-elle donc ? Ce qui était sûr, c'est que Kiyonaga avait clairement peur d'elle. Ou peut-être que sa nervosité faisait qu'il était simplement en train de se donner des raisons d'être encore plus stressé.

Sans perdre de temps, ils embarquèrent à trois sur le voilier. L'hiver avait amené avec lui un épais brouillard qui compliquait la navigation, et tout marin savait que même en mer il était dangereux de s'avancer sans voir. Le trajet devrait certainement prendre quelques heures, et la pensée de rester autant de temps en compagnie de la Chuunin effrayait quelque peu le jeune shinobi qui maintenait son silence alors même que le bateau s'éloignait doucement du port.

C'est en risquant un rapide coup d'oeil vers la kunoichi qu'il comprit à qui il avait à faire. Le stress lui avait empêcher d'accéder à certains de ces souvenirs : il s'agissait de l'organisatrice de l'Akimatsuri, ce qui la reliait donc directement à la mission. Voilà donc pourquoi elle lui avait été assignée. Elle et lui avaient donc été choisis non sans raison, ce qui rassurait quelque peu Kiyonaga sur leur capacité à réussir la mission. Pas de quoi, cependant, lui donner le courage de participer à la conversation qui s'était lancée entre elle et Taiko.

Il en avait même oublié de se présenter, quel manque criant de politesse...Décidément, la timidité était un vilain défaut.

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Ven 20 Mar 2020 - 4:04
Le jeune garçon était resté silencieux. Plus par timidité qu'autre chose, puisqu'il semblait réellement nerveux. Une première mission ? Atsumi faisait réellement de son mieux pour paraître le plus accessible et gentille possible pour ne pas rajouter de stress aux nouvelles recrues, il fallait croire que c'était un échec …

Pour ne pas trop le brusquer, elle décida simplement d'aller adresser quelques mots à leur capitaine du jour. Deux trois banalités, un léger éclat de rire, et les voilà embarqués, s’avançant doucement vers un large embrumé laissant présager une navigation difficile. Néanmoins, elle faisait entièrement confiance au dénommé Taiko. Plus qu'un phénomène de culture, c'était bel et bien une institution qu'était le bateau au sein de l'archipel du pays de l'eau. Chaque villageois possédait au moins les connaissances les plus rudimentaires du moyen de transport le plus en vogue parmi les îles.

La jeune demoiselle adorait ces trajets en mer. Le calme, l'absence de foule abondante, la houle qui la berçait doucement … C'était toujours un plaisir. Aussi, elle demeura silencieuse pendant une certaine partie du trajet. Bien qu'il ne s'annonçait pas très long, il fallait compter deux heures ou trois en cas d'intempéries. Son regard fixait l'horizon, ses pensées elles, étaient ailleurs, mais son visage demeurait neutre. Enfin, elle osa une approche vers le genin. Il fallait bien briser la glace après tout, non ? La jeune demoiselle allait faire tous les efforts nécessaires pour le mettre à l'aise sans trop le brusquer !

De son pas irrémédiablement silencieux, elle s'approcha de la recrue telle une ombre. Des années de pratique dans le domaine de l'espionnage ainsi qu'une prédisposition naturelle à la discrétion faisait d'Atsumi un être particulièrement effacé si elle le désirait. Rien ne trahissait sa présence. Son aura était pour ainsi dire très faible, ne promettant à première vue aucune puissance particulière. Son corps était peu imposant : Petite, fine, la blonde n'avait rien d’impressionnant.

Néanmoins, le calme et la confiance en elle qui émanait de la Kunoichi laissait présager assez facilement une sagesse à toute épreuve.

« Je ne crois pas avoir eu l'occasion d'entendre ton nom ? » dit-elle d'une voix douce en arrivant à ses côtés. Souriante, elle s'accouda à la rambarde, admirant les légères percées des rayons du soleil à travers l'épais brouillard maritime.

Ninja sensorielle avant tout, il était assez facile pour la chunin de ressentir la nervosité et l'angoisse qui émanaient du jeune homme, et elle ne savait pas vraiment comment y remédier. Etait-il du genre névrosé et torturé, comme son ancien élève Yasei Zeref ? Elle allait se contenter de conserver cette expression rassurante sur son visage pour le moment, c'était un bon début.

« Ton visage ne m'est pas très familier, tu fais tes débuts parmi nos rangs ? C'est toujours un plaisir de rencontrer les nouvelles recrues ! »

Du mieux qu'elle pouvait, elle incitait le brun à prendre la parole grâce à des questions simples et courtes auxquelles il n'aurait en toute logique pas vraiment à beaucoup réfléchir. Elle ne le connaissait pas encore, mais la personnalité de son coéquipier contrastait déjà drôlement avec celle de l'autre genin qu'elle avait rencontré, le jeune Daisuke et ses portes célestes ...

Sentant la température chuter une nouvelle fois, elle équipa ses gants en cuirs fin qu'elle avait depuis des années, et ramena ses bras sous la toile en tissu qui reposait sur ses épaules, accessoire lui servant aussi de capuche.

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Sam 21 Mar 2020 - 15:14
Même s'il savait qu'il était plutôt réservé, rarement Kiyonaga avait été aussi peu à l'aise. C'était tout juste s'il se contenait pour ne pas rougir.

La trajet se poursuivit lentement, chose normale lorsque l'on est dans une position peu confortable. Et tandis que le silence avait rejoint nos trois compagnons de voyage, la plus gradée de ceux-ci se faufila jusqu'à hauteur du plus jeune, qui une nouvelle n'avait rien vu venir. Celui-ci fixait vaguement les couches de brouillard qui tendaient à se dissiper au fur et à mesure qu'ils s'approchaient de l'île d'Hakari. Lorsqu'il entendit la voix de la Chuunin lui susurrer à l'oreille, il manqua de peu de bondir et de finir dans l'eau. Toujours dans un effort de contenance, il se força à garder son calme, même s'il était évident qu'il n'était plus du tout en possession de ses moyens.

- Je m'excuse, un oubli de ma part... dit-il d'une voix mal assurée. Il se redressa pour se donner plus de prestance. Mon nom est Kiyonaga. Azuhime Kiyonaga.

Jamais il n'avait été aussi gêné de se présenter.

- Oui en effet, je ne suis encore qu'un simple Aspirant. Mais j'ai déjà plusieurs missions à mon actif, j'espère être à la hauteur de celle-ci.

Ne restait plus qu'à savoir s'il disait ça dans le but de se rassurer lui-même ou sa supérieur hiérarchique.

Etant donné l'allure que la conversation prenait, il se risqua à lui poser la question qui lui turlupinait l'esprit. A vrai dire, plus le temps passait plus il trouvait stupide le fait d'être aussi mal à l'aise. Lui qui voulait donner bonne impression, la seule chose qui émanait de lui était son manque de confiance affligeant. Il était pourtant indigne d'un shinobi de Kiri d'être aussi désemparé dans une situation dénuée de pression.

- Corrigez-moi si je me trompe, mais seriez-vous celle qui fut l'ambassadrice de l'Akimatsuri ? Votre visage, lui, m'est très familier, conclut-il avec déjà plus d'assurance.


_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 0:09
Il eu finalement le courage de se présenter, réussissant avec toute la volonté du monde à se donner l'assurance suffisante. Effort qu'elle admira intérieurement. Si pour beaucoup la timidité était dérisoire, et ne nécessitait qu'un « petit effort de rien du tout » pour être surpassée, Atsumi était bel et bien consciente de l'obstacle à franchir que cela représentait.

« Enchantée Kiyonaha, je suis sûre que tout va bien se passer. »
dit-elle, un large sourire sur le visage.

Le genin poursuivit la conversation, au plus grand bonheur de la blonde. Ce dernier semblait l'avoir reconnue. Elle avait fait un bon nombre d'apparitions au festival, montant sur scène à plusieurs reprises pour imposer le rythme de la soirée, il était donc naturel que son visage inspirait quelque chose à une grande partie de la population Kirijinne. L’événement avait été un franc-succès, et Atsumi vivait sa pseudo notoriété avec beaucoup d'aisance. Prendre la parole en public, endosser le rôle de leader, assumer ses responsabilités, toutes ces notions faisaient naturellement parti du caractère de l'espionne, qui avait su gérer l’événement d'une main de fer. La confiance en Kiri et les shinobis ne s'en était que renforcée, ainsi que la cohésion au sein même du village.

« Effectivement, c'est bien moi. Et je possède par ailleurs toujours ce statut, que j'ai cumulé exceptionnellement cette année avec le statut d'organisatrice. Je suis ravie d'entendre que tu y as pris part, chaque présence comptait. Godaime-Sama aurait été ravie de voir ça de ses yeux »
dit-elle, perdant son regard dans le ciel pendant un instant. « Puisse-t-elle reposer en paix. » conclut-elle, comme pour clore le sujet.

« Peut-être pourrait-tu m'en apprendre un peu sur toi et tes capacités ? J'ai besoin de savoir dans quels domaines je peux compter sur toi » dit-elle, sans vouloir lui mettre la pression.

Peu de temps après, le pêcheur Taiko annonça d'une voix enrouée par le tabac : « Encore une bonne heure m'dame Hayame. »

Remarque qu'elle accueillit avec un hochement de tête à son égard.

Spoiler:
 

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Lun 23 Mar 2020 - 20:54
Le fait d'avoir pu s'exprimer permis à Kiyonaga de prendre ses aises et d'être tout de suite plus confortable. Le voilà qui se sentait déjà en confiance et surtout prêt à réussir la mission qui leur avait été confiée. Il avait enfin compris dans quel état d'esprit il devait se mettre, non seulement en mission, mais également au quotidien. Il lui fallait de la détermination pour progresser et atteindre ses objectifs, et côtoyer la Chuunin lui en avait déjà fait prendre conscience.

Celle-ci était effectivement l'ambassadrice et l'organisatrice de l'Akimatsuri, qui s'était déroulé sous le mandat de la Mizukage Cinquième du Nom, feu Watanabe Shiori.

- Puisse-t-elle reposer en paix.

Lorsque la kunoichi lui demanda quelles étaient ses capacités, il sentit une certaine pression s'abattre sur ses épaules. Elle lui fit comprendre, à demi mot, qu'il n'était pas là pour faire de la figuration et qu'il aurait clairement des responsabilités à endosser. Le doute ne persista pas plus de quelques secondes, dissipé par la détermination qui animait le jeune Kirijin.

- Bien que mes capacités dans ces domaines ne soient pas extraordinaires, je possède de solides bases en matière de Ninjutsu et de Fuinjutsu. Mais ce n'est pas tout, je suis également un ninja sensoriel. Je ne suis pas vraiment doué en situation de combat direct, mais je peux très bien vous être utile si vous avez besoin d'être supplée. Il parcourut furtivement le visage de sa chef, à la recherche d'une quelconque réaction. Mais son visage ne trahit rien. Et vous ?

Un détail lui revint cependant en mémoire. Il n'avait certes pas l'habitude d'en parler à des personnes qu'il venait de rencontrer, mais même s'il était intimidée par la blonde, il voulait lui montrer de quoi il était capable.

- Oh, je suis également capable de...ceci.

Ses deux bras étant recouverts d'amples manches qui couvraient également ses mains, il remonta l'intérieur de sa manche droite et l'exposa à ses deux compères - Taiko s'étant joint à la démonstration. Ils découvrirent ce qui semblait être un bras manquant, alors que de l'eau s'écoulait de l'endroit où il aurait dû se trouver. L'eau se reforma alors et le bras du shinobi fut alors visible.

- Je suis capable de transformer n'importe quelle partie de mon corps en eau, finit-il alors que le voilier s'apprêtait à amarrer. En route !

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Jeu 26 Mar 2020 - 15:21
Son sourire s'élargit grandement lorsque le genin fut mention de sensorialité. Alors lui aussi ? Très bien, elle allait directement pouvoir lui filer quelques tuyaux. Néanmoins, hormis pour se partager les dépenses de chakra, disposer de deux shinobis excellant dans le même domaine au sein du même mission était rarement utile. Sauf dans de rares cas …

En vérité, la blonde avait souvent besoin d'un leurre, d'une distraction. Comme pour beaucoup de ninjas, mais en particulier lorsqu'on combattait Atsumi, l'inattention était absolument fatale. LA demoiselle savait exploiter les failles et les ouvertures pour porter des coups létaux, c'était pour ainsi dire son principal style de combat.

« Un autre sensoriel ? Je comprends mieux pourquoi ils ne m'ont pas envoyée seule sur cette mission, l'objectif doit également être pédagogique. Et ne t'inquiète pas pour les combats, je suis là ! »

Le genin lui retourna tout naturellement la question, interrogation que la blonde accueilli avec un large sourire.

« Je suis experte en sensorialité et en ninjutsu, élémentaire et … héréditaire » dit-elle, en attrapant un shuriken dans sa main droite. La paume grand ouverte, elle forma un signe incantatoire de son autre main pour libérer un flux constant de vapeur. Petit à petit, le shuriken perdit en consistance, et bientôt disparu, littéralement évaporé.

« Je maîtrise l'ébullition et le ph. En somme, je libère de mon corps une vapeur très acide, ou très basique selon mon bon vouloir ... »

Cette démonstration se plaça juste avant que le jeune Kiyonaga vint également montrer ses talents. En regardant son membre se liquéfier de la sorte, elle ne put s'empêcher de penser à cette assimilatrice Suiton qu'elle avait rencontré il y à longtemps, lors de ses débuts. Heureuse, elle applaudit, le visage radieux.

« Ooh, un assimilateur de l'eau ! Je n'en avais rencontré qu'une au cours de ma vie, c'est vraiment fascinant » dit-elle, en tapotant du bout du doigt de manière espiègle l'eau qui s'écoulait là où devrait être la main du genin.

Enfin, les terres de l'île d'Hakari furent visibles. Le bateau amarra sans grandes difficultés. C'était la deuxième fois qu'elle venait ici, elle se souvenait grossièrement de la géographie de l'endroit, et savait à peu près où trouver la boutique de leur client.

« Bien Taiko, je n'ai pas vraiment idée de combien de temps ça va nous prendre. Vraisemblablement la journée, alors profite un peu de l'île ! » dit-elle en agitant la main pendant que le duo de shinobis quittait le navire.

Se dirigeant vers le cœur du village frontalier, ils se faufilèrent entre le grand marché qui s'étendait sur une grande partie du quartier. L'ambiance sur place était animée, mais Atsumi restait calme, bien que plutôt heureuse d'être de retour sur l’île marchande. La boutique devant laquelle ils s’arrêtèrent était une boutique de meubles en bois. Le menuisier les travaillait à la main. D'ailleurs, le visage du propriétaire lui semblait familier, même si elle avait vu défiler des centaines de visages de marchands au festival.

L'homme, la trentaine, grand mais plutôt maigre la salua chaleureusement en lui serrant les deux mains dans ses grosses paumes abîmée par le travail. Il se prénommait Hirune si sa mémoire était bonne. Son enthousiasme et sa gentillesse l'avait marquée.
« Mademoiselle Hayame ! C'est un plaisir de vous revoir, je n'ai pas eu l'occasion de vous remercier pour le festival, les affaires ont été très bonnes vous savez ? Même si le retour m'a laissé un peu un froid ... »

Souriante, mais inquiète, elle adressa un large sourire à l'homme.

« On m'a tout raconté oui, c'est révoltant. Hirune, Je vous présente Azuhime Kiyonaga, ce jeune homme m'accompagne pour cette mission ! »

Hirune échangea également une poigne de main avec le genin, avant de s'asseoir sur son tabouret.

« Halalala, je vous passe les détails, mais c'était un carnage. Heureusement, le coffre était vide, mais j'ai du fermer une journée entière pour nettoyer. »

« Vous n'êtes pas le seul d'après l'ordre de mission ? »

« Non, et je suis celui qui a été le plus épargné. On s'est décidé avec les autres victimes d'appeler Kiri à l'aide en partageant le coût de la demande. Il y a la joaillière en face, le petit stand de maki au bout de la rue et mon ami charpentier juste à coté. Je ne vous prend pas plus de votre temps, j'ai moi même beaucoup de travail ... »
dit-il, légèrement confus.

« Pas de soucis, merci pour ces renseignements, on revient vers vous plus tard. »

Sortant du petit bâtiment qui sentait fort le bois et le vernis, la chuunin s'arrêta un instant dans la rue pour estimer la trajectoire et l'ordre des cambriolages. Puis, elle se tourna vers Kiyonaga.

« A ton avis, que doit-on faire ? » lui demanda-t-elle, toujours aussi souriante.

Il n'y avait pas qu'une bonne réponse, elle souhaitait simplement stimuler un peu le genin, elle ne voulait pas qu'il se contente d'observer son travail d'investigation, il devait y prendre part !

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Lun 30 Mar 2020 - 14:57
Le Genin fut quelque peu impressionné lorsque sa Capitaine évoqua à son tour ses capacités. Sensorielle comme lui, elle devait sans doute avoir porté la maîtrise de cet art à un tout autre niveau. Mais ce qui le fascina surtout fut le don héréditaire qu'elle possédait : la maîtrise de la vapeur. C'était la première fois qu'il voyait un shinobi l'utiliser, et cette capacité devait sûrement être redoutable en combat. Être exposé à des vapeurs corrosives était potentiellement mortel, et peu de ninjas devaient avoir les ressources pour contrer ce genre d'attaques. Kiyonaga se demandait d'ailleurs s'il pouvait résister aux vapeurs sous sa forme aqueuse, question qu'il se garda de poser. Peut-être après la mission, si la situation lui permettait. En tout cas, le fossé qui le séparait de la Chuunin était conséquent, preuve qu'il avait encore beaucoup de chemin à parcourir avant de devenir un shinobi accompli.

L'arrivée des deux Kirijins sur les terres d'Hakari ne manqua pas de raviver une multitude de souvenirs au plus jeune. Etant une l'une des îles les plus développées commercialement de tout le Yuukan, la famille de l'Azuhime s'était très souvent rendue ici pour faire des affaires. Bien que le commerce ne l'avait jamais réellement intéressé, le fait de remettre les pieds ici le fit penser à sa famille et la vie qu'il menait avant d'arriver à Kirigakure. Choix qu'il ne regrettait pas une seule seconde !

Atsumi et Kiyonaga, après s'être séparés de Taiko, s'engouffrèrent au coeur de l'île marchande. Fidèle à sa réputation, elle grouillait de monde et d'activité. Aux premiers abords, il serait difficile de remarquer que certains commerces avaient été victimes de vandalisme. C'est lorsqu'ils allèrent à la rencontre du menuisier qu'ils purent obtenir un premier témoignage et juger l'ampleur des dégâts. Celui-ci leur fit remarquer que le magasin de bois dont il était le propriétaire avait été le plus épargné.

Une fois sortis, la Moyenne-Classe s'arrêta et se tourna en direction du Genin. Il était question de savoir ce par quoi il fallait commencer, et ce dernier s'accorda un petit temps de réflexion avant de répondre de manière posée.

- Je dirais qu'on devrait continuer de rassembler des informations auprès des autres commerçants, tout renseignement pourrait nous être utile à retrouver la trace des voleurs. Depuis la baisse de la criminalité sur l'archipel, il me semble qu'il n'y a plus aucune organisation suffisamment organisée que pour opérer sur plusieurs îles. Donc forcément, le ou les auteurs de ces vols se trouvent sur Hakari. Voyons s'il est possible de les débusquer.

Sûr de son analyse, Kiyonaga ouvrit la marche. Le menuisier évoqua la joaillière, le stand de maki et le charpentier, et c'est par ce dernier qu'ils commencèrent, de par sa proximité immédiate.

Ils furent reçus par un homme trapu d'âge avancé, aux membres supérieurs solidement durcis par son labeur. Il reconnu les shinobis à leur apparence :

- Vous voilà donc enfin ! Ravi que vous ayez répondu à notre appel. Je m'appelle Menô, je m'occupe de la grande majorité des chantiers de l'île. Mes apprentis et moi-même avons remis de l'ordre et de la propreté ici, mais à mon retour de l'Akimatsuri, imaginez ma surprise en voyant tout mon atelier sans dessus sans dessous...

Les apprentis en question étaient quant à eux occuper à réapprovisionner la réserve en bois de la manufacture, qui devait sans doute être la plus importante du village.

- Toutes mes sincères excuses monsieur, nous mettrons tout en oeuvre pour retrouver les auteurs. Je me nomme Azuhime Kiyonaga et voici Hayame Atsumi, co-organisatrice et ambassadrice de l'Akimatsuri, que vous devez sûrement connaître. J'imagine qu'en tant que charpentier principal de l'île, vous avez supervisé la mise en place des stands lors de l'Aki et de ce fait, connaissez plutôt bien les autres commerçants. Pensez-vous qu'il y ait des tensions entre ceux-ci ?

Atsumi ne devait sûrement pas manquer de remarquer que rien n'avait été volé, étant donné que l'activité de l'atelier semblait être à son niveau normal. Aucun matériel manquant. D'autant plus qu'il serait compliqué, à part pour un autre charpentier, d'utiliser les lourds outils ici présents. Et l'hypothèse d'un concurrent était à écarter.

- Cela m'étonnerait fortement ! La force de notre île est qu'il y a peu de concurrence au sein même d'un secteur, étant donné que chacun est spécialisé dans un domaine. Au contraire même, on est souvent amené à travailler ensemble, entre artisans. En revanche... il baissa légèrement la tête. Qui dit commerce, dit argent. Je n'en suis pas forcément fier, mais possédant l'un des ateliers les plus importants de l'île, je me dois d'avoir une sécurité à la hauteur.

Les deux shinobis partagèrent un rapide regard. Cette information était une pièce importante du puzzle, mais compliquait quelque peu l'énigme. De nombreux scénarios étaient possible, mais il fallait d'abord résoudre certaines énigmes. Qui était en charge de la sécurité ? S'occupaient-ils également de celle d'autres commerçants ? Le charpentier avait souligné l'absence de concurrence entre les artisans, mais qu'en est-il de la concurrence en matière de sécurité ?



_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Mer 1 Avr 2020 - 23:34
Attentive, elle écouta les mots du genin avec intérêt, en hochant la tête régulièrement.

« Tes observations sont très justes. Il est peut-être encore un peu tôt pour se prononcer sur la nature des voleurs, mais il est en effet bien probable qu'il s'agisse de gens d'ici. D'autant plus que le festival a été programmé bien à l'avance, le vol a donc eu tout le loisir de s'organiser. »

Elle laissa donc le genin qui prit l'initiative avec le charpentier, très ravie de le voir s'affirmer de la sorte. Elle sera la main de l'homme massif juste avant de parcourir la boutique avec attention. Tout avait été nettoyé, la scène de crime était corrompue … Difficile d'analyser quoi que ce soit. D'une oreille, elle écoutait la conversation qui se déroulait plus loin. Elle releva la tête sur le mot « sécurité »

« Sécurité dites-vous ? »
Lança-t-elle, a l'autre bout de la pièce. « Je ne savais pas qu'il y avait un organisme qui s'occupait de ça ici » dit-elle en se rapprochant.

Le ton était volontairement sarcastique, car Atsumi savait très bien ce qu'il en était en réalité, et elle voulait l'entendre de la bouche du charpentier.

« Eh bien … Ce n'est pas vraiment un organisme … officiel. Ce sont des gars qui traînent souvent près du port à qui j'ai proposé de surveiller le commerce la nuit. Ils font des rondes et ils sont payés par tous les commerçants de la rue, on s'est tous mis d'accord pour les embaucher. » [/color]

« Évidemment »
dit la blonde, en levant les yeux au ciel. « De la main d’œuvre pas chère et bien trop miséreuse pour refuser, pas vrai ? »

Confus, le charpentier détourna le regard.

« Cette affaire sera peut-être réglée plus rapidement que je ne le croyais. Enfin, éludée, pas réglée. Kiyonaga, on passe à la boutique suivante. Monsieur Menô, soyez sur que moi et mon coéquipier déployons tous les moyens nécessaires pour mener à bien cette mission. »

Puis, elle tourna les talons, et se dirigea droit vers la joaillière … qui était fermé pour la journée. Bien, cela ne nous laissait plus que le stand de Makis. Géré par une dame assez âgée dont le visage revint instantanément à la jeune blonde, l'échoppe en bois massif était tout à fait charmante, mais présentait des traces de fissures réparée.

« Madame Dikaï ! » dit Atsumi, visiblement ravie de recroiser la commerçante.

« Oh, c'est vous mademoiselle Hayame ? Je ne m'attendais pas à vous revoir, c'est vous qui vous occupez de cette affaire ? Oh, mais qui est ce charmant jeune homme qui vous accompagne ? Asseyez vous s'il vous plaît, ne restez pas debout » dit-elle, désignant deux tabourets en face d'elle, séparé par le bar.

Hésitante, la blonde préféra ne pas contrarier la respectable vieille dame, et prit place en s'accoudant sur le bois du bar.

« Je suis rentrée deux jours après tout le monde, à mon age il est difficile de voyager vous savez … Forcement, il n'y avait plus rien, mais ces voyous ont quand même trouvé le moyen de casser en deux les poutres de l'échoppe ! Le toit a failli s'écrouler, heureusement, Menô a stabilisé ça dès qu'il a vu, il m'a rendu un grand service ... » dit-elle, s'attelant à la préparation de Riz à sushi avec une énergie impressionnante pour son âge. « Avant de partir, vous allez me faire le plaisir de gouter ça tous les deux » dit-elle, en posant une assiette avec 4 onigiri devant le duo.

« Oh ! Vous vous souvenez … »

Atsumi était passée discuter avec elle au cours de la soirée, et lui avait acheté une douzaine de ses onigiris car elle adorait ça.

[…]

Une fois la pitance ingurgitée, la blonde remercia chaleureusement la vieille dame.

« On va au port des Louettes. J'y suis déjà allé il y a longtemps pour une affaire de criminalité , je met ma main à couper que si quelque chose se trame, c'est là-bas. »


Sur place, l'endroit était assez pitoyable. Bâtiments délabrés, absence de véritable chemin pavé, et odeur pestilentielle de poisson … ou d'urine ?

A peine arrivés, le duo de shinobi se fit interpeller par 6 gaillards rassemblés autour d'une vieille table sur laquelle ils jouaient aux cartes.

« Hey ! Charmante la miss ! Tu nous la prêtes petit ?? »

Note:
 

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Lun 6 Avr 2020 - 19:29
Il était clair qu'il y avait un lien entre le vol et la sécurité engagée par le commerçant. C'était pour l'instant la piste la plus solide et l'investigation se devait d'aller dans ce sens. La Moyenne-Classe l'eut compris et interrogea le charpentier à son tour, qui avoua qu'il employait des gars du quartier pour assurer sa sécurité. Il ne faisait alors aucun doute qu'il faudrait les retrouver et les interroger à son tour, à moins que la kunoichi ait d'autres idées. En tout cas, les deux kirijin avaient compris ce dont il était question ici.

Cependant, il fallait d'abord en finir avec la joaillière et le stand de maki. La première nommée était fermée toute la journée - ce qui éveilla l'attention de Kiyonaga, et le stand de maki était tenue par une dame d'un âge avancée, qui leur proposa gentiment de quoi grignoter. Le jeune Azuhime lui adressa un sourire sincère alors qu'elle vint leur servir des onigri. Son commerce avait été également touché et elle dut compter sur l'aide du charpentier, sans qui ledit endroit n'existerait plus.

Une fois l'entrevue terminée, les deux partenaires se dirigèrent vers le "Port des Louettes", que le Genin ne connaissait pas. Il dut alors se reposer sur l'expérience de sa Capitaine qui n'en était bien sûr pas à sa première mission d'investigation. il se demandait d'ailleurs à combien de missions elle avait dû participer, étant donné que les tous les Chuunin du village avaient une certaine expérience qui en faisaient des shinobis complets et capable de réagir à de nombreuses situations à risque, ce qui n'était pas le cas de Kiyonaga.

Le Port en question était bien loin de ressembler à celui de Naragasa, ce dernier étant relativement récent et dont la propreté était assurée. Ici, l'ambiance était différente du coeur de l'île et l'odeur difficilement supportable. L'Azuhime se doutait qu'ils tomberaient sur des personnes peu recommandables, ce qui ne tarda pas à arriver. Ils étaient au nombre de six. Alors qu'il pensait qu'ils allaient tranquillement continuer leurs affaires, ils l'interpellèrent avec une phrase quelque peu...déplacée.

Il ne faisait nul doute qu'il faudrait moins d'une seconde à Atsumi pour supprimer ces six hommes, mais manquer de respect de la sorte à sa Capitaine déplut forcément au Genin, qui ne pouvait ne pas réagir. D'autant plus qu'ils avaient là l'occasion d'obtenir une nouvelle source de renseignement. La question était de savoir...jusqu'où pouvaient-ils aller pour obtenir des informations ?

Il se dirigea vers eux sans consulter la Chuunin. Sans répondre, sans dégainer d'armes, sans afficher ses intentions. L'impolitesse de leur intervention ainsi que la présence de la blonde sans dos gonfla sa confiance, lui qui ne pouvait se dérober dans cette situation. C'était comme-ci le jeune garçon qui s'avançait n'était pas celui qui parvenait à peine à dire bonjour, quelques heures plus tôt.

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Mar 14 Avr 2020 - 12:34
« Kiyonaga ... »

Parcourant la petite distance qui les séparait d'une marche rapide elle rattrapa le genin et lui posa avec douceur une main sur l'épaule.

Admirative et pleinement consciente de la bonne intention du genin, elle ne pouvait néanmoins pas se dérober à son éternel professionnalisme et préféra arrêter le jeune homme avant qu'il ne fasse une potentielle bêtise. Néanmoins, le caractère soigné et calme de l'assimilateur lui susurrait à son oreille qu'il fallait laisser ce potentiel inexploité s'exprimer. Elle se ravisa donc au dernier moment, et opta pour un compromis. Ils avaient besoin de commencer par quelque part de toute manière, non ?

« Laisse moi t'accompagner. » lui dit-elle, d'une voix calme.

Ainsi, elle se dirigea à ses côtés vers le groupe d'homme qui les regardaient approcher en ricanant. Impossible de citer l'ensemble de commentaires tous plus déplacés les uns que les autres qui allaient à l'encontre d'Atsumi, mais quelques détails eurent raison de le concentration de la blonde.

Elle voyait une lame, deux, trois. Toutes à portée de main de ces vauriens. L'alcool de basse qualité avait de toute évidence coulé à flot, tant l'haleine putride de ces hommes empestait à distance. L'un d'eux était d'ailleurs en train de rendre ses dernières gorgées derrière un muret un peu plus loin.

L’œil avisé de l'espionne ne repéra rien de plus, mais elle était d'autant plus vigilante depuis qu'elle avait aperçu ces lames.

« Eh regardez, il nous l’amène ! On va bien s'amuser dis donc. »

Le plus grand et le plus massif d'entre eux se leva d'un coup de sa chaise improvisée, attrapant une lame au passage.

« Y'a un problème peut-être ? T'es genre quoi, son petit copain ? »dit-il en s'adressant directement au genin, sa réplique accompagnée par un éclat de rire de ses compagnons.
spoiler:
 

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Mar 14 Avr 2020 - 19:01
La sereine voix de la Chuunin, lorsqu'elle parvint aux oreilles de jeune Azuhime, lui conféra calme et paix. Savoir qu'elle assurait ses arrières lui permettait de se sentir on ne peut plus à l'aise.

Et ce détail changea la donne.

En observant la situation ainsi que les six hommes lourdement installés, il put les observer de manière posée alors qu'il s'avançait vers eux. Un détail le frappa : tous, sans exception, arboraient un bijou. Qu'il s'agisse d'un collier, d'une bague ou d'un bracelet, bien qu'ils soient discrets, ils n'échappèrent pas aux yeux du Genin. Ils contrastaient grossièrement avec leur état peu soigné et malodorant. Toutes les suppositions possibles laissaient deviner que la manière dont ils se soient procurer ces ornements étaient loin d'être noble. Et Atsumi l'avait sans doute remarqué bien avant lui.

L'un d'entre eux se leva et menaça Kiyonaga d'une lame, alors que celui-ci venait de se planter face à lui. La différence de taille était conséquente, alors que le bandeau frontale du petit arrivait à peine au torse du colosse. Le toisant de son air hautain, avec en bonus un rictus collé à ses lèvres déformées, il gardait sa lame à portée, de manière à garder le jeune Azuhime en joue. Celui-ci n'en tint pas compte, les yeux rivés sur le collier qu'il arborait fièrement, serti d'un petit saphir.

Tout se passa très vite.

Alors qu'il leva la main pour lui arracher le collier qu'il savait provenir directement de la joaillerie qui était fermé, le colosse frappa instinctivement de sa lame. Celle-ci, qui aurait dû trancher net le bras du Genin, lui passa au-travers alors que son avant-bras s'assimila brièvement à de l'eau. Il arracha alors le collier et le tendit à sa Capitaine pour qu'elle l'examine plus attentivement, alors qu'il ne faisait aucun doute de sa provenance.

Alors que le grand homme avait bondi en arrière après avoir vu sa tentative manquée, ces cinq compères se levèrent d'un même bond et attrapèrent l'arme la plus proche - épée, hache, poignard. Il ne faisait aucun doute qu'ils avaient vandalisé la joaillerie. Mais pire encore, et c'est ce qui inquiéta le jeune homme, c'est qu'il n'y avait aucune nouvelle de celle qui tenait le commerce.

- On sait d'où viennent vos bijoux. Des aveux à faire, avant qu'il ne soit trop tard ?

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Sam 9 Mai 2020 - 23:12
En retrait, elle laissa le genin poursuivre ce qu'il avait engagé. Elle même n'aimait pas qu'on s’immisce dans ce qu'elle avait décidé d'entreprendre. Comme promis, elle se contentera d'agir si les événements venaient à dépasser les compétences de Kiyonaga.

Elle ne fit aucun mouvement lorsque le colosse tenta une attaque au corps à corps sur l'assimilateur. Pour en avoir déjà combattu un elle même, elle savait que sa tentative n'aboutirait à rien. Calme, elle se contenta d'attraper le bijou que lui tendit l'Azuhime.

Loin d'être joaillière, la blonde aimait les belles choses, et elle se souvenait parfaitement avoir longuement discuté avec la commerçante, qui lui avait fait gracieux don de quelques pièces. Après une rapide analyse, elle rendit son verdict, avançant désormais aux côtés du genin.

« Une vraie. Vous devez bien avoir de fonds pour vous procurer de pareilles pierres dites moi. Étonnant que des grand hommes durs comme vous préférez investir dans des jolis cailloux plutôt que dans un bon verre de whisky … ou même un peu de savon. »

Les autres voleurs se levèrent d'un seul homme, armes au poing. Si Atsumi ne se laissa pas emporter pour autant, elle fléchit légèrement les genoux, posant sa main entre les deux omoplates du genin pour lui indiquer qu'il fallait être sur ses gardes.

Tous les regards se tournèrent vers le colosse dont le bras dégoulinait encore de l'eau issue de l'assimilation de Kiyonaga. Il devait se sentir très humilié d'avoir raté un coup aussi simple sur un gamin bien plus petit que lui.

« Chef, si ils continuent à fouiner ... »


« SILENCE. ELIMINE- LES. »

En une fraction de seconde, Atsumi avait disparu. La fraction de seconde suivante, elle était réapparu derrière le colosse, silencieuse. Elle ne fit pas dans la dentelle. D'un coup bien placé et vif et agrémenté d'une force mystérieuse pour son gabarit, elle écrasa le fémur de l'Homme. Outre le bruit de craquement, l'horrible hurlement poussé par le chef des bandits stoppa net tout le monde dans son élan. Pointant un kunai à la gorge de l'Homme désormais à terre. La blonde fit signe au genin de ne plus bouger.

« J'ai l'impression que nous avons laissé nos esprits s'échauffer un instant. Nous allons tous reprendre notre calme, moi incluse. »
dit-elle, en regardant le membre fracturé de sa main avec un petit sourire narquois.

Déconcertés, les hommes reculèrent de quelques pas, renonçant à s'attaquer à Kioyonaga.

« Bien. » dit-elle, simplement.

D'un coup de tête, elle intima au genin qu'il pouvait poursuivre son interrogatoire. Elle n'était intervenu que parce que cela était nécessaire, mais il s'agissait toujours d'une situation entre les mains de L'Azuhime, elle lui offrait presque toute liberté sur le coup.

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Dim 17 Mai 2020 - 14:49
La démonstration de force silencieuse dont fit preuve la Chuunin sembla calmer les ardeurs de tous les protagonistes, sous le choc de la scène qui venait de se dérouler. Celui qui semblait être le chef de la bande venait d'être tenu en échec successivement par un jeune homme et une jeune femme, de quoi porter un coup énorme à son ego. Le village marqué par la douleur, il ne tenta pas de se débattre alors qu'un kunai lui menaçait le gosier.

Le Genin, conscient que le groupe de malfrats n'étaient pas prêts de lever la main à nouveau, s'agenouilla à hauteur du chef de meute.

- La joaillière de l'île n'a plus donné de nouvelles depuis quelques temps et il est bien curieux de vous voir avec autant de bijoux. Que lui est-il arrivé ? Et qu'est-il advenu de ceux qui étaient censés protéger les commerces durant l'Akimatsuri ?

La brute baissa la tête, alors même qu'Atsumi avait lâché son étreinte. Et dire que cette dernière n'avait sûrement pas montré toute l'étendue de ses talents... Son aura dégageait une froideur meurtrière, à l'opposé de la chaleur corrosive de son pouvoir mortel.

- C'est nous qui étaient chargés de tout surveiller mais...On trouvait qu'on était pas assez payés depuis longtemps déjà. On l'avait dit au charpentier mais il était pas décidé à nous donner plus d'argent, alors on a agi. Et depuis, on a plus eu de problème d'argent. Il prit une courte pause. Pour la joaillière, on a jugé que s'ils ne voulaient pas nous payer plus, alors on s'est servis nous-même. À son retour, elle est venue nous trouver et... Le ton est monté et y en a un qui l'a bousculé un peu trop fort, je pense qu'elle a peur depuis... Un de ses compagnons prit un air légèrement coupable. Mais on lui veut pas de mal hein !

Voilà qui résolvait une bonne partie des zones d'ombres. Kiyonaga fut quelque peu rassuré quant à l'état de santé de la joaillière, qui n'avait simplement pas ouvert boutique depuis. Il était tout naturel que ses bijoux lui seraient restitués, mais qu'en était-il des sanctions ?

L'Azuhime se tourna vers sa supérieure.

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238
Hayame Atsumi
Hayame Atsumi

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Mar 19 Mai 2020 - 23:48
D'un œil averti, la blonde scruta le groupe apeuré répondre aux questions du genin enquêteur en herbe, non sans une petite pointe de fierté en le voyant prendre confiance en lui et vaincre sa timidité.

L'interrogatoire était fructueux, et bientôt, presque l'intégralité du mystère avait été résolu. La joaillière était donc saine et sauve, et était sûrement retranchée chez elle, intimidée par l'attaque des bandits.

Lorsque Kiyonaga lui jeta un regard interrogateur, elle su qu'il était temps de reprendre la main, en partie.

Se relevant sans crainte de fuite de la part du chef qui était indisposé à se déplacer seul, Atsumi se releva, remettant une mèche rebelle en place. Si les revendications des travailleurs clandestins étaient peut-être vraies, la chunin n'était hélas pas ici pour faire du social. Sa mission était claire et précise.

« Je vais escorter ces bonnes gens au poste de police local, je te laisse le soin de retourner voir la joaillière et les deux autres marchands qui ont fait appel à nous pour rassurer tout le monde ? Je te rejoins dès que j'ai terminé. » dit-elle, intimant d'un geste aux autres d'aider leur chef à se lever. Par chance, le poste de police était à quelques pas d'ici, la distance n'allait pas être si pénible que ça à couvrir.

Inutile de leur faire comprendre qu'au moindre geste de travers, il y allait avoir d'avantages de dégâts. D'un signe de main, elle salua Kiyonaga et engagea le pas vers sa destination.

Elle espérait qu'aucunes autres surprises n'attendaient le duo. Normalement, ils devraient être rentrés d'ici la fin de l'après midi sans soucis. Sur le chemin, ont entendit les mouches voler. La mine grave et l'expression triste de certains insinuait une certaine fatalité dans le moment. Normalement, la peine ne devrait pas être trop lourde. Faute avouée faute à moitié pardonnée après tout, non ?

Poussant la lourde porte en alliages du bâtiment de la police, elle laissa tout le monde s'engouffrer dedans avant de s'adresser à l'agent de l'accueil. Montrant la directive de mission tamponnée par le village, elle expliqua rapidement la situation, et s'assura de la prise en charge des criminels avant de sortir, débarrassée.

Elle couvrit la courte distance qui la séparait de l'avenue marchande pour rejoindre le genin, très certainement en train de discuter avec les commerçants, que pouvaient ils bien se dire ?

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] 52164_s
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t2359-hayame-atsumi-termine#16787 https://www.ascentofshinobi.com/t8349-hayame-atsumi-carnet-de-route#69929
Azuhime Kiyonaga
Azuhime Kiyonaga

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 15:05
Une fois le mystère résolu, la Moyenne-Classe prit les choses en main et se chargea de l'ensemble des malfrats. Nul doute qu'ils se tiendraient à carreaux suite à la démonstration de force silencieuse dont elle venait de faire preuve. Leur chef, en premier, savait bien qu'il ne faisait pas le poids face à la kunoichi et qu'il avait plutôt intérêt à ne pas faire de vagues, au risque de se voir briser d'autres os.

Kiyonaga les vit s'éloigner sous un regard satisfait, il était clairement fier de la tournure des évènements. Il avait su s'imposer face à des individus plus vieux et plus imposants que lui et avait su garder la mainmise sur la situation, en plus de la décanter en dénichant les informations nécessaires. Bien entendu, tout le crédit revenait à Atsumi dont la bienveillance avait mis le Genin sur un nuage. Elle avait su habilement tirer le meilleur de lui, alors même qu'elle venait de le rencontrer. Était-ce donc cela le niveau d'un Chuunin ? Plus que sur le plan technique et physique, l'intelligence et le pragmatisme dont elle faisait preuve prouvait qu'elle était une kunoichi d'un tout autre calibre.

Retour sur ses pas pour l'Azuhime, qui eut la bonne surprise de trouver les commerçants réunis devant la joaillière, une femme de petite taille qui semblait fatiguée mais heureuse d'avoir de la compagnie. Sans doute avait-elle été plongée dans un état de choc prolongé qui requiert temps et repos - surtout qu'elle n'était plus très jeune. Le Genin alla alors les rejoindre, l'occasion pour lui de s'enquérir de l'état de santé de la joaillière et de les prévenir de la rencontre avec les brigands et de la restitution des objets volés.

La Moyenne-Classe ne tarda pas à les rejoindre, avec un gros carton qui devait contenir les bijoux et ornements. Kiri avait donc bel et bien rempli sa mission. Il était à présent temps pour le duo de dire au revoir aux commerçants et de rentrer au village faire leur rapport. Depuis leur arrivée, le pêcheur Taiko devait sans doute avoir trouvé le temps long !

_________________
[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi] Klozae
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8646-azuhime-kiyonaga-terminee#72507 https://www.ascentofshinobi.com/u1238

[Mission C] Un commerce en péril [Atsumi]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Mizu no Kuni, Pays de l'Eau
Sauter vers: