Soutenez le forum !
1234
Partagez

Du Rempart au Feu [feat Hiko]

Mugen Oda
Mugen Oda

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Lun 16 Mar 2020 - 18:21
Suite de ce rp
Rp se passant au pied du rempart de Jôheki no Kuni, sur le territoire du Feu.

Descendant le "Monumentale" sans la moindre once de peur à une vitesse non négligeable, le Roux prend appui rapidement à une dizaine de mètres du sol sur le béton du mur pour entreprendre sa course vers la forêt avoisinant l'enceinte du rempart. Apposant la pointe de son pied sur les terres du feu, un certain sentiment préventif mêlé à une certaine haine de ses habitants ou du moins, de ses impérieux, traverse le corps de l'homme. Sur ces terres, l'histoire ressurgit comme si les fait passés n'ont que quelques heures alors que ce sont bien les années qui en sont témoins. Et comme voulant se faire une certaine justice, le regard de l'homme se plonge dans cet étendu boisé se trouvant face à lui en se demandant si Kumogakure no Satô ou même Iwagakure no Satô sont bien les héros de ce conflit et non les fautifs. Même si le Mugen est heureux d'être Kumojin et fera tout pour libérer son pays de l'oppression Hijin, il est conscient qu'une certaine parité entre les deux parties est nécessaire.

Personne n'est en tord, tout le monde a ses raisons.

Face à la forêt du Pays du Feu, alors qu'il se relève, Oda compose une série de mûdras avant de disparaitre dans un écran de fumée, laissant place à une nouvelle forme - celle du capitaine pirate qu'il a, quelques jours plus tôt, évincé de son propre navire. Maintenant qui lui a enlever son navire et son équipage, voilà que l'ex-Kumojin s'approprie l'identité de l'homme. Et quitte a masquer totalement son identité pour éviter tout problème, autant y aller jusqu'au bout en dissimulant son faux visage derrière ce masque qu'il a acheté à Kirigakure no Satô avant de partir. La prudence est un aspect de la personnalité du Roux qui, même en combat, s'avère assez utile. La capuche vissée sur sa tête, le Kaminarijin se met alors en route pour visiter le territoire de l'Empire sur quelques centaines de mètres.

Comprendre les motivations de l'Empire en y croisant certaines personnes qu'il pourra interroger dans une taverne si il en trouve une bien entendu. Ce sera pour lui le meilleur moyen de prendre quelques informations avant de retourner au bateau pour prendre la route de Tsuchi no Kuni. Traversé le Pays du Feu est bien trop risqué pour un Kumojin ces derniers temps. Même si le territoire est vaste et il en doute, surveillé sur toute sa surface, Oda ne compte pas faire de mauvaise rencontre pouvant le mener vers la mort ou pire, dans les geôles de l'Empire. Quoi de pire pour un rebelle que de se faire capturer par son oppresseur très certainement à la recherche, tout comme lui, des Kumojins disparus pouvant être une menace pour eux.

« Bon par où je vais ... ? Le tout, c'est de ne pas se perdre. »

Et ça, c'est une chose difficile pour un homme dont le sens de l'orientation laisse à désirer, alors qu'il regarde à gauche puis à droite se demandant par où il va bien pouvoir aller.


Henge utilisé:
 
Masque d'Oda:
 

_________________
handanryoku / denkousekka
Du Rempart au Feu [feat Hiko] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Mar 17 Mar 2020 - 14:50
Hi no kuni
Frontière entre Hi et Joheki…

L’air se faisait rare en cette journée d’hiver… Les arbres commençaient à subir l’effet du gel et des températures avoisinant le zéro. Mais pourtant, ils tenaient bons. Fiers représentants de leurs races respectives, ils surplombaient la tête de quiconque osait s’aventurer sur les terres de l’Empire. De par ces journées froides et courtes, le décor pouvait paraître peu accueillant. Mais en pleine saison estivale, le paysage reprenait un aspect beaucoup plus jovial, presque… Accueillant.

Mais nous n’y étions pas, et Hiko s’en rendait bien compte alors qu’il courrait à travers la forêt qu’il ne connaissait que trop bien. Depuis son accession au poste de Capitaine de l’unité Territoriale, il n’avait eu de cesse d’arpenter les territoires impériaux, tentant ainsi de faire sien tout cet environnement. En tant que nouveau joueur dans la partie, l’Empire attirait les regards. Qu’ils soient positifs ou négatifs, tous avaient au moins un œil rivé sur cette puissance émergente. Il fallait donc faire attention à ses frontières, car la moindre intrusion pourrait s’avérer désastreuse. Demandez donc aux Kumojins…

Une nuit avait suffi pour mettre à terre un village shinobi.

Et il y avait bien une raison pour laquelle Hiko aujourd’hui. Il ne faisait ni du repérage, ni de la topographie. Tout ce qu’il voulait, c’était retrouver l’individu qui arpentait les terres de Hi sans avoir été signalé. Enfin… C’était ce qu’on lui avait dit. L’un des guetteurs l’avait repéré, insistant bien sur le fait que son chakra soit imposant. Tout comme son allure. Bien qu’il ne put pas voir le visage du quidam, sous sa capuche se dessinait un masque des plus effrayants.

Une histoire à vous faire faire des cauchemars, pensa Hiko. Mais il n’avait pas le choix, il avait un nouveau statut depuis peu, il fallait qu’il assume... Et qu’il assure ! Accompagné d’un guide spécialisé en sensorialité, il n’eut aucun mal à retrouver l’intrus qui se déplaçait à grandes enjambées à travers la forêt. Ne prenant pas la peine de dissimuler son chakra, Hiko utilisa cependant une de ses techniques favorites. Elle lui permettait de reconnaître qui serait en face de lui, ou au moins de se souvenir de lui si jamais leurs routes se recroisaient à l’avenir.

Et alors qu’ils étaient tout proches de l’individu, Hiko s’arrêta en plein milieu d’une large clairière à ciel ouvert. Le soleil filtrait parfois à travers les arbres de Hi, mais cette clairière offrait un vrai bain de soleil à notre jeune héros, accompagné du senseur totalement essoufflé se trouvant à ses côtés. En le regardant, le Sairyo se dit qu’il allait imposer des séances plus poussées de cardio à tous ses soldats… Car lui, ne souffrait aucunement du petit effort physique consenti pour « intercepter » l’intrus.

Bien le bonjour, étranger. On m’a signalé que tu es rentré de façon… Comment dire…
Hiko fit semblant de chercher ses mots quelques instants, puis il posa son regard azuré sur le quidam masqué.
Peu traditionnelle, voire illégale. Je me dois donc de vous demander votre identité, ainsi que la raison qui vous pousse à courir sur nos terres. Loin de moi l’idée de vous prendre pour un ennemi du Feu, mais on n’est jamais prudent, vous comprenez… ?
Disant cette phrase avec un sourire, Hiko aurait pu faire croire qu’il la jouait cool. Mais si jamais Oda regardait l’enfant dans les yeux, il verrait alors que ces derniers ne riaient pas, mais évoquaient plutôt une méfiance apparente.



HRP:
 

_________________
Du Rempart au Feu [feat Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Mugen Oda
Mugen Oda

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Mar 17 Mar 2020 - 22:23
Un arbre à gauche.
Un arbre à droite.
Un arbre devant.
Un arbre derrière.
« Cette forêt est immensément grande c'est affligeant ... Comment je vais faire pour retrouver mon chemin moi ... »

Le regard assommé derrière son masque, c'est une certaine fatigue mentale qui gagne le shinobi alors qu'il parcourt la centaine de mètres souhaité d'un pas léger à la limite de l'acte touristique. Rien de pire que de se déplacer à toute vitesse au coeur d'un territoire ennemi afin de se faire repérer. L'objectif n'en est pas là aujourd'hui et le Mugen le sait très bien, sa visite en ce jour n'est rien d'autre qu'un léger tour d'horizon de la frontière Hijin-Jôhekijin. Juste pour prendre quelques informations sur la situation actuelle.

Mais prendre la température au sein du Pays du Feu semble quelque peu compliqué. Premièrement parce qu'avec ce masque, Oda se fera forcément arrêté car il provoquera la curiosité ou du moins, l'intrigue des gardes frontaliers du pays. Deuxièmement, car aujourd'hui, le Pays du Feu est un ennemi direct de Kaminari no Kuni et de Tsuchi no Kuni même si l'Empire ne s'est pas encore attaqué à ce dernier. Oda le sait, sa visite au pied du mur côté Hijin peut être un problème ou une bénédiction. Même si, sentimentalement parlant, le shinobi pense que ce brin de voyage utopique peut l'amener à commettre des visites peu courtoises envers sa personne. Et cela peut se dégrader encore plus si jamais ces derniers découvrent sa réelle identité.

Pour l'heure, le Roux se dirige sans le moindre mal au coeur des bois avant d'entrer dans une clairière présente au milieu de ce dernier. Face à lui, se découvrent alors deux hommes - sans doute des soldats du Teikoku. Très certainement.

L'appartenance de ces deux là ne se fait pas attendre lorsque le plus jeune, les cheveux aussi blanc que la neige s'avance vers le masqué, alors que son acolyte souffre le martyr de son ascension jusqu'au champ présumé. Semblerait-il qu'il ait couru aussi vite que le vent pour se rendre ici à la rencontre de notre homme. « Et bien ... on dirait que leurs éclaireurs m'aient repérés depuis le début. Quel maladroit je fais. » Murmure t-il alors, sous un brin d'ironie. S'avançant à son tour, tout en montrant ses mains vides de tout objet hostile, le Mugen écoute avec attention les quelques mots du jeune et chef de patrouille face à lui. Chef, de ce qu'il semble voir du moins.

« Et bien bonjour messieurs. Toutes mes excuses si vous pensiez avoir à faire à un quelconque ... nuisible ? J'étais en voyage au Pays du Rempart et je pensais me diriger doucement vers le village le plus proche au coeur de votre belle nation pour y faire quelques achats avant de repartir à Jôheki. »

À travers son masque, les yeux de l'homme sous la fausse identité du capitaine pirate observent attentivement les deux Hijin se trouvant face à lui, comprenant bien qu'ils ne plaisantent pas. En aucun cas.

« Mais pardonnez-moi, je manque à mes bonnes habitudes. Je me prénomme Kyoshiro, du clan Momotori. Enchanté ! Je suppose que vous êtes des gardes frontaliers ? Je n'en ai pas vu à mon passage de la frontière. »

Un sourire, une main tendue et voilà que Oda enlève son masque de sa main libre, en guise de bonne foi. Désormais, il ne reste plus qu'à déterminer si ils ont des intentions hostiles ou non envers l'ex-Kumojin. Devoir combattre dès à présent serait bien problématique pour le Roux.

_________________
handanryoku / denkousekka
Du Rempart au Feu [feat Hiko] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 18:17
Bien, au moins ils n’étaient pas tombés sur un de ces sauvages qui agressaient les autorités au moindre signe… C’était déjà ça. Tout en le jaugeant du regard et en observant le moindre de ses faits et gestes, Hiko comprit que l’homme ne semblait pas être réellement stressé. La façon dont il se comportait, l’allure qu’il prenait et l’état d’esprit qu’il dégageait faisaient de lui soit un fou… Soit un homme très sûr de ses capacités. Dans les deux cas, il faudrait alors redoubler de prudence.

Pourtant, pour le moment, l’homme masqué ne semblait pas vouloir nuire à l’Empire, ni à son armée. Toujours décontracté dans sa façon d’agir, il justifia sa présence sur les terres de Hi comme une façon pour lui de venir faire quelques emplettes dans le premier village se trouvant sur les terres de Hi. Mais une question persista alors dans l’esprit du jeune garçon. Tous les passages entre Joheki et Hi étaient surveillés et il y avait des postes de gardes avancés, pour éviter justement de se retrouver avec un électron libre sur les terres impériales…

Mais lui, il n’avait été repéré nulle part. Soit il était juste intrépide et avait sauté du mur, soit son entrée sur les terres de Hi no kuni devait rester secrète. Dans ce cas, pourquoi cavaler aussi rapidement sur des terrains boisés truffés d’éclaireurs. Il n’avait pas l’air aliéné, parlait bien… Il fallait donc s’en méfier.

Lorsqu’il retira son masque, Hiko put alors voir son visage. Rien de bien particulier jusqu’alors, mais tandis qu’il continuait à parler et à se présenter, le senseur qui était à ses côtés lui glissa quelques mots. Ayant retrouvé son souffle, il avait aussi récupéré sa lucidité et s’exerçait à faire ce qu’il était venu faire depuis le début… Repérer la moindre anomalie chez le quidam. Chose faite, apparemment…

Momotori Kyoshiro vous dites… Eh bien, Kyoshiro…
L’enfant marqua un temps d’arrêt, restant à bonne distance du voyageur qui se disait perdu.
Comment se fait-il que vous soyez rentré sur nos terres sans passer par un avant-garde ? Vous avez utilisé une route qui n’était pas traditionnelle ? Mais aussi… Pourquoi vous dissimuler derrière une technique visant à camoufler votre identité ?
Cettte fois, le ton était beaucoup plus autoritaire.

L’étau se resserrait sur le vagabond, nouveau venu sur les terres de Hi. Aujourd’hui, Hiko était responsable de la sécurité sur le territoire impérial. Et la présence d’une forte source de chakra qui avait, semblait-il, des choses à cacher n’était jamais bon signe. Qu’il soit un voyageur, un espion ou un terrorriste, il avait intérêt à trouver les bons mots s’il ne voulait pas que l’enfant prenne les devants.

En parlant de ça, il venait déjà de poser la main sur le sabre accroché à sa ceinture…

_________________
Du Rempart au Feu [feat Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Mugen Oda
Mugen Oda

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Mer 18 Mar 2020 - 22:17
Non agressif, sans la moindre once de stresse, le Mugen s'excuse auprès de ses interlocuteurs pour son manque de tact et se présente à eux sous sa fausse identité. Rien de plus normal pour éviter les mal entendu. Si la réputation des Teikokujins est toujours celle des impétueux ayant ravagés le village caché des nuages, alors Oda se doit de rester prudent à la moindre occasion. Il sait très bien que sa mascarade sera très vite découverte étant donné la faible technique qu'elle demande. Ce n'est qu'une première façon de ne pas se faire remarquer immédiatement par ses deux soldats.

Toutefois, le plus essoufflé et surement le plus faible des deux arrive à se remettre de ses émotions pour venir chuchoter quelques mots inaudibles pour le Roux. Que peut-il bien lui dire pour que cela reste aussi discret ? Le moins physique des deux est-il un ninja senseur ? Cela ne surprendrait pas Oda pensant les frontières du Feu blindées de ce genre d'individu. A t-il donc réussit à voir à travers le jeu de l'ex-kumojin ? Bien sûr que oui.

C'est d'ailleurs sur un ton plus autoritaire et légèrement menaçant que le plus jeune l'appelle par sa fausse identité, Momotori Kyoshiro avant de lui poser quelques questions. La première consiste à savoir pourquoi il n'est pas passé par un avant poste. La seconde - en concordance à celle-ci - consiste à connaitre la raison du chemin "compliqué" emprunté par ce dernier. Et puis il y a la troisième ...

Pourquoi utiliser un henge.

Un léger rictus vient habillé le visage de l'homme avant de disparaitre dans un écran de fumée afin de révéler sa véritable identité.

« Et bien, on dirait qu'il n'y a pas que des bras cassés parmi les soldats du Feu. C'est rassurant ... »

Fermant ses yeux quelques secondes comme pour admettre son erreur avec ironie, il poursuit dans la plus grande honnêteté possible.

« Permettez-moi de me présenter. Je me nomme Mugen Oda, ancien bras armé de la Foudre et de Kumogakure no Satô. Ancien car oui ... jamais je ne me rangerais de vôtre côté cher Teikokujins. Si je suis ici c'est pour voir si je peux voyager sans avoir à risquer ma vie ou finir dans une cage. Je prends la température au coeur de Hi no Kuni m'voyez ? »

La main ayant enlevé son masque le range dans la poche de sa longue tunique noire et voilà que le Mugen termine sa belle présentation, un sourire moqueur sur le visage.

« Mais sachez que je ne souhaite aucun mal, que ce soit à vous ou vôtre pays. Je n'accepterais pas les menaces ni même les intentions d'emprisonnement sachez-le. De plus, je suis navré d'avoir utilisé ce genre de technique pour passer inaperçu, mais comprenez bien ma position, être un ancien ou actuel Kumojin en ces temps est légèrement difficile ... Mais vous, qui êtes-vous ? C'est impoli de proliférer des menaces masquées dans votre timbre de voix sans même vous présenter aux autres. »

Toujours le sourire aux lèvres, il sourit de manière béa comme un simple inconscient. Après tout, il n'avait pas totalement tord. Les bonnes manières c'est important. Car la main sur le fourreau, le jeune face à lui informait gestuellement de ses intentions cachées.

_________________
handanryoku / denkousekka
Du Rempart au Feu [feat Hiko] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 14:53
Ainsi donc, Hiko avait fait le bon choix en faisant venir avec lui un senseur expérimenté. Même si sa première impression avait été mauvaise lorsqu’il l’avait vu à bout de souffle à ses côtés. Ils n’avaient pourtant pas couru si longtemps… Mais bon, ce n’était pas le plus important, car son utilité avait été toute autre. Et il avait fort bien servi son Capitaine en découvrant la mascarade utilisée par le nouveau nommé Oda.

Ainsi, c’était son vrai nom. Un ancien Kumojin, qui plus est. Il disait appartenir aux forces armées de Kumo, à l’époque où le village était encore libre et non annexé par le Teikoku. Il se permit d’ailleurs une petite remarque en affichant un air moqueur, comme s’il faisait fi de tout ce qui pouvait se passer dans cette clairière. Son sourire moqueur et ses paroles étaient clairement une atteinte aux valeurs et à l’autorité prônés par le Teikoku. Tout soldat, lieutenant ou capitaine s’en serait offusqué. Mais ce n’était clairement pas le cas de Hiko… Lui qui souhaitait plus que quiconque voir l’Empire s’écrouler.

Mais aujourd’hui, il n’agissait pas avec sa casquette de Résistant, mais plutôt celle de Capitaine de l’Empire. Et un tel comportement ne saurait être toléré, surtout qu’il avait à ses côtés un soldat qui s’empresserait d’aller raconter à tout le monde que le Capitaine Sairyo s’était fait marcher sur les pieds par un inconnu. Et cela, Hiko ne pouvait pas le laisser passer. Il avait besoin de cette place de Capitaine pour arriver à ses fins, quitte à prendre des décisions à contrecourant de sa pensée réelle.

Tu savais donc que tes agissements pouvaient être potentiellement qualifiés de suspect. C’est bien…
Tout en marquant une petite pause, Hiko composa quelques mudras et une peau de cristal apparut sur son corps, lui donnant un aspect scintillant…
Tu as raison, j’ai été impoli. Je m’appelle Sairyo Hiko, Capitaine de l’Empire. Et voici Hiruko. Et bien que tu n’acceptes ni emprisonnement, ni menaces, je me vois tout de même dans l’obligation de te demander de nous accompagner à la Capitale… Histoire de vérifier un peu ton histoire, et surtout de m’assurer que tu ne sois pas une menace pour l’Empire…
Tout en disant ces mots, Hiko se dégoûtait. Mais de l’autre côté, cet homme avait vécu à Kumo et possédait un niveau important. Il n’était pas à exclure qu’il fasse partie de la troupe qui n’était jamais revenue au pays des Nuages. Si jamais Hiko pouvait parvenir à prendre contact avec eux, cela serait une véritable aubaine pour la reprise de Kumo…

Mais pour l’heure, il fallait gérer le phénomène se trouvant en face de lui. Son assurance et ses paroles laissaient entrevoir quelqu’un de déterminé… Mais ira-t-il jusqu’à défier un Capitaine sur son propre terrain ?! En attendant, Hiko s’était avancé d’un pas, reléguant l’autre soldat un peu en arrière pour ne pas qu’il prenne de dégâts collatéraux si un combat éclatait…


HRP:
 

_________________
Du Rempart au Feu [feat Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Mugen Oda
Mugen Oda

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 16:45
Étrangement l'air légèrement froid de ce début d'hiver troque sa caractéristique de fraicheur par la chaleur d'une tension des plus palpables. Oda peut le sentir, ce garçon en face de lui fait preuve d'une détermination à toute épreuve. La venue du Muge n'est contradictoire avec ses origines, prouvant ou du moins - montrant - une certaine intention de mal vis-à-vis de l'Empire du Feu. Est-ce réellement nécessaire d'être à cran lorsqu'un Kumojin débarque sans s'annoncer à la frontière et tente de dissimuler sa véritable identité ? En ces temps de guerre, très certainement. Et cela, le lumineux le comprend bien. Ce pourquoi il ne blâme pas ce jeune homme à la chevelure blanche.

Cependant, devoir se battre maintenant n'est pas la meilleure voie à prendre pour le Roux qui, depuis la bataille pour défendre les Nuages, n'a plus toutes ses capacités. Mais s'il doit faire face à une quelconque offensive de la part de ces deux là, Mugen Oda n'hésitera pas et se verra dans l'obligation de mettre fin à leur vie respective.

Et les futures intentions du frontalier laissent figurer son interlocuteur souhaite neutraliser l'ex-Kumojin. Restant aimable tout en étant sérieux, le Roux reste sur ses gardes intérieurement lorsque le prénommé Hiko se recouvre d'une épaisse couche cristalline sur l'ensemble de son corps. Que cherche t-il à faire ? Seulement impressionner le Mugen ? Peut-être. Mais Oda pense également que tout ce cirque annonce d'ors et déjà la couleur des envies des deux Teikokujins. Du moins, du plus gradé d'entre eux.

« Je ne souhaites pas vour faire de mal messieurs et je ne cherche pas les ennuis... »

Les yeux légèrement écarquillés montrant son incompréhension, le shinobi met ses mains bien ouverte devant lui avec la gestuelle non-agressive, ne souhaitant pas engager le moindre combat. Quant à les suivre jusqu'à la Capitale ...

« Et vous m'en envoyez navré mais ... je ne vous suivrais pas jusqu'à la Capitale. En vue de ce que vous avez fais à Kumogakure no Satô, je me doute un peu du sors que vous réservez à vos prisonniers. Car il faut appeler un chat un chat, dès lors que j'accepterais votre requête, je serais un captif du Feu. Et ça vous voyez messieurs .., j'ai bien peur que cela soit impossible. »

La position de l'homme s'annonce.
Son sourire fréquent s'éteint définitivement.
Oda a prit sa décision finale.

_________________
handanryoku / denkousekka
Du Rempart au Feu [feat Hiko] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 17:37
Malgré ses gestes des mains et ses yeux d’urluberlu, Oda ne trompait personne. Enfin, si Oda était bien son véritable nom. Car ceci, Hiko n’en avait aucune preuve. Ni de son identité, ni de son passé, ni de ses capacités. Voici tant d’éléments qui faisaient que le Roux était difficile à approcher. Mais ce n’était pas la première fois qu’il se retrouvait dans cette situation, il en avait déjà vu d’autre… Tout ce qu’il lui faudrait, c’était une opportunité, il n’avait besoin que d’un tir pour viser juste… Et autant que cela soit le cas dès le premier assaut.

Comme il ne voulait rien entendre, et que son raisonnement était plutôt arrêté, Hiko comprit qu’il n’avait plus trop le choix, il se devait d’agir. Faire bonne figure, maintenir l’illusion qu’il était encore dans le camp du Teikoku. Tout ceci était nécessaire, et le Mugen allait donc devoir faire un tour par la case prison, même si cela n’était pas sa volonté. Hiko n’avait plus de doute, il savait qu’il devait agir !

Bien, comme tu ne veux pas comprendre la manière douce…
Il ne restait plus que la manière forte.

Composant des mudras, Hiko allait encore asseoir son avantage sur le quidam en créant deux nouveaux clones qui apparurent à ses côtés. Ils n’étaient que de simples clones de l’ombre, totalement vulnérables aux attaques qu’on pouvait leur envoyer. Mais ce n’était pas là le plus important, car notre jeune héros s’assurait alors un combat à trois contre un.

D’un signe de la tête, les deux clones se séparèrent de lui et vinrent alors se placer en forme de trident en face de l’intrus. Le but ici était de l’acculer de technique jusqu’à ce que ce dernier ne se fasse finalement avoir.

Tout d’abord, le premier clone composa des mudras et créa un énorme dragon fait de cristal qui fonça alors sur son adversaire. L’attaque semblait puissante et se faire percuter par cette dernière pouvait s’avérer très douloureux si tant est qu’on n’y prête pas attention. Mais ce n’était pas tout.

Car dans le même temps, le second clone avait lui aussi enchaîné les signes incantatoires et venait de manipuler du cristal qu’il envoyait dans la direction de Oda. Celui-ci, dans une forme beaucoup moins évoluée que ne pouvait l’être le dragon, avait pour but de venir l’emprisonner dans une prison cristalline, l’empêchant alors de faire des mouvements. Le seul problème de cette technique était qu’elle nécessitait une attention de tous les instants, toute distraction pouvait alors rompre le jutsu et laisser s’échapper la « proie ».

Tandis que le dragon arrivait le premier sur sa cible par la gauche, on pouvait s’attendre à un impact direct. Mais ce ne fut pas le cas, car la structure explosa avant de toucher quoi que ce soit et envoya une multitude de débris de cristal destinés à venir lacérer sa victime.

De l’autre côté, le cristal arrivait sur Oda par la droite, en léger décalage par rapport à la première attaque. Le timing était serré, mais il ne permettait pas d’utiliser une seule et même esquive. On sentait là toute l’expérience du Sairyo dans le domaine du combat. Si la technique faisait mouche, Oda se retrouverait alors bloqué au niveau du haut du corps dans un premier temps, le but était de l’empêcher de faire un quelconque mudra…

Il mettait le paquet, conscient qu’un adversaire de la trempe du Roux ne lui laisserait aucune opportunité s’il en avait l’occasion.


HRP:
 

_________________
Du Rempart au Feu [feat Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Mugen Oda
Mugen Oda

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 18:41
Son choix vient d'être fait et qu'importe la finalité de ce moment, Oda sait qu'il aura vécu une vie remplie en rebondissement et en bonnes aventures. Son arrivée à Kumogakure no Satô, la guerre contre l'Empire pour une cause qu'il sait désormais perdue, sa rencontre des ninja du village cachée de Brouillard, son voyage à Jôheki no Kuni. Si cela doit s'arrêter, alors il en sera ainsi.

La peau cristalline du bambin disparait progressivement lorsqu'Oda termine sa plaidoirie et le ton employé reste menaçant. Quoi de plus normal lorsque l'étranger qu'on a en face de nous se dresse contre l'autorité qu'on tente tant ben que mal d'installer ? Sa réaction est tout à fait logique et le Mugen ne lui en veut pas.

C'est donc deux explosions fumeuses qui éclatent aux côtés du Teikokujin, dévoilant deux copies conformes de sa personne. « Des kage bunshin ... Comme c'est original. » Prétend le Roux sur le ton de l'ironie. Car si quelqu'un souhaitait par tout les moyens assouvir sa supériorité dès le début dans un combat, il invoque systématiquement des clones de sa propre personne. Le grand classique du shinobi moderne.

Restant stoïque, Oda observe et constate que le formation adoptée par l'ennemi reste triangulaire. Également un grand classique. Néanmoins, ce genre d'offensive a déjà fait ses preuves et Oda en connait bien les desseins. Tandis qu'à sa gauche, le premier clone lui envoi un dragon de cristal, le second se rapproche au plus près de lui pour composer une série de mudra afin de créer du verre rosé autour du Roux afin de l'empêcher de bouger.

Lâchant une bombe fumigène, l'ex-Kumojin disparait dans un écran de fumée violant et en profite pour se fondre dans le sol, évitant les attaques du jeune homme. En profitant pour se déplacer sous terre, le Mugen ressurgit du sol positionné dans le dos du Sairyo afin de le frapper de par son poing recouvert de foudre pour ensuite le frapper de ses poings lumineux, éblouissant le jeune Hiko.

« Arrêtez ! Je ne vous veux aucun mal ! Veuillez m'entendre ! »

Résumé:
 

_________________
handanryoku / denkousekka
Du Rempart au Feu [feat Hiko] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Ven 20 Mar 2020 - 10:08
Comme Hiko s’y attendait, le Roux avait de la ressource. Il utilisa une bombe fumigène pour masquer ses réelles intentions tandis que les attaques arrivaient sur lui. La déferlante d’attaque passée, le dragon permit à lui tout seul de dissiper les résidus de fumée, laissant ainsi la place à un endroit vide. Le colosse s’était volatilisé !

Il n’en fallait pas plus pour Hiko et ses clones pour se mettre sur leurs gardes, et scruter l’ensemble du terrain de leurs six yeux, essayant ainsi de repérer l’intrus qui était lui aussi rentré dans la danse du combat. Il réapparut d’ailleurs derrière l’original, son clone ayant bien vu qu’il utilisait le doton pour se déplacer. C’était malin… Et cela allait faire mouche !

Car l’original n’avait rien vu venir et encaissa le premier coup de poing électrifié. Heureusement, il avait sa seconde peau de cristal extrêmement résistante qui lui permit alors de ne ressentir qu’une légère pression au niveau du dos. Malheureusement, il ne réellement réagir car son dos refusait de bouger, comme si le but était justement de le paralyser… Malin !

Mais maintenant qu’il était repéré, il fallait contre attaquer !

… !
Hiko était peut être pris par surprise, mais il avait de l’expérience et savait que chaque millième de seconde comptait dans ce genre de combat. Ce fut pourquoi il enchaîna les quelques mudras nécessaires à la réalisation de son jutsu, tandis que l’autre était sur le point de lui labourer le dos de ses poings chargés d’Hikariton.

Lorsque le premier poing s’abattit sur son dos, fissurant encore un peu plus la peau cristalline de notre jeune héros, une aura jaunâtre entoura Hiko. Une aura jaune, faite de chakra de type Raiton, qui allait sans doute avoir raison de son adversaire. Car il venait de se recouvrir d’un manteau de Raiton extrêmement dangereux et puissant, qui ne laissait aucune place au doute. Oda allait se faire électrocuté, c’était une certitude.

Mais vous me direz qu’il pouvait toujours esquiver, profitant de fabuleuses dispositions physiques, ou encore retourner dans le sol et esquiver l’assaut du jeune Hiko. Il aurait pu, mais pour cela il allait falloir qu’il se débarrasse de deux entraves qui avaient été lancées dès que les clones avaient identifié Oda juste derrière Hiko.

Le premier clone avait désormais les mains au sol et faisait circuler du chakra Raiton sous les pieds du Roux, occupé à balancer des coups de poings à Hiko. Le but ? Tout simplement l’engourdir en partant des pieds pour ne pas qu’il puisse partir de l’endroit où il se trouvait.

De l’autre côté, le second clone venait de taper le sol de son pied et des chaînes cristallines venaient d’apparaître. Le but ici était de l’empêcher de fuir, couplé avec la décharge Raiton, tout en l’handicapant dans la réalisation de mudras en lui obstruant l’accès à ses mains. C’était un combo redoutable, qui permettait alors à Hiko de pouvoir déverser toute la puissance de sa technique visant à créer un manteau de chakra !


HRP:
 

_________________
Du Rempart au Feu [feat Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko
Mugen Oda
Mugen Oda

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Ven 20 Mar 2020 - 18:44
Le poing sur la coque cristalline brise cette dernière laissant voler en éclat le cristal azuré du Teikokujin. De plus les poings lumineux ne l'éblouissent pas étant donné qu'il frappe dans le dos de son ennemi, mais le Mugen ne se dégonfle pas et il prend les devants. Car si le jeune Hiko profite de son attaque afin de le contrer, Oda lui aussi a quelques atouts dans sa manche. Les flash jaillissants de ses poings, il profite de chaque échange de poing pour se coller des parchemins explosifs sous sa chemise afin d'user, si il s'en voit obliger, une solution ultime.

Première alors qu'il aperçoit un duvet de chakra de nature électrique entourer le soldat de l'Empire, Oda compose un seul et unique mudra afin de contrer cette malencontreuse tentative de la part du Hijin. La terre s'agrippe alors à son corps, le recouvrant entièrement en une fraction de seconde pour le protéger au maximum. Cependant, la foudre qui s'échappe du garçon détruit la coque rocailleuse du Roux, étant plus forte affinitairement parlant.

Deuxièmement, le raiton que son premier clone infuse au sol vient le paralyser légèrement aux jambes, juste le temps que les chaines de son deuxième clone ne viennent entraver les poignets du Roux.

Quelle belle stratégie, Oda ne peut rien faire.

Attaché, face au trio, le Roux se laisse approcher par ces derniers, montrant bien qu'il est battu tout en lui faisant signe du troisième doigt comme une énième provocation.

« Alors t'es content gamin ? T'as gagné. »

La rage au ventre, Oda a les nerfs. Clairement. Mais lui qui ne possède aucune attaque, comment peut-il se battre ? Il compose alors un simple mudra d'une seule main, nécessaire à faire exploser les parchemins qu'il s'est collé auparavant.

« Penses-tu vraiment m'emprisonner ? Aucun homme de ton Empire ne pourra m'enfermer, ADIEU ! »

Pourquoi vivre emprisonner et torturer par ses hommes ? Oda a une ligne de conduite et ne pourra jamais vivre prisonnier du Teikoku. Le sourire aux lèvres, il se laisse disparaitre dans une explosion mémorable emportant tout sur son passage.

Résumé:
 

_________________
handanryoku / denkousekka
Du Rempart au Feu [feat Hiko] 92j5
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7795-le-roux https://www.ascentofshinobi.com/t8626-mugen-oda-ses-aventures#72355 https://www.ascentofshinobi.com/u940
Sairyo Hiko
Sairyo HikoEn ligne

Du Rempart au Feu [feat Hiko] Empty
Sam 21 Mar 2020 - 13:49
L’attaque avait fait mouche, et Hiko venait alors de faire du quidam son prisonnier. Il fallait dire qu’il ne s’était pas ménagé, préférant ne prendre aucun risque à la vue d’un étranger sur les terres Hijines, il s’était alors donné à fond, respectant au maximum la valeur du Mugen. Ce dernier l’avait attaqué au corps à corps, chose que Hiko adorait. Il ne se battait pas souvent à proximité de ses adversaires, mais il ne rechignait à un bon échange de coups « à la dure ».

Et alors que ses clones avaient fait le travail nécessaire à l’immobilisation de son adversaire, Hiko remarqua que son voile de chakra Raiton apposé sur son corps avait fait son effet. Le Roux avait tenté de se protéger avec une armure faite de Doton, mais l’avantage affinitaire allait du côté du jeune garçon aux cheveux blancs… Et Oda n’avait désormais plus aucune chance. C’en était fini.

Bon… Tiens toi un peu tranquille et aucun mal ne te sera fait, tu as ma parole Kumojin…
Rentrant parfaitement dans son rôle de Capitaine de l’Empire du Feu, le jeune Sairyo utilisait son rôle pour assoir son autorité. Une preuve de son prétendu attachement au Teikoku faite devant un soldat de son unité. Et tandis que les clones maintenaient leur pression sur le désormais captif, Hiko se retourna alors pour faire face au Roux.

Suite à une ultime provocation, Hiko put alors apercevoir une lueur arriver de sous sa chemise. Un simple mudra avait été nécessaire et il remarqua alors un danger. Sans perdre un instant, il composa à son tour quelques mudras pour se protéger et former un mur de cristal devant lui. Cependant, son action fut trop tardive, l’autre avait clairement l’avantage du timing…

Hiko fut alors projeté en arrière par le souffle de l’explosion. Il fut alors projeté sur une dizaine de mètres, son corps glissant sur le sol comme si ce dernier était recouvert de savon. Cependant, ce n’était pas le cas, les nombreuses éraflures sur son corps ainsi que ses vêtements de Capitaine en lambeaux en étaient la preuve. Il était légèrement sonné, mais sa seconde peau faite de cristal avait fait le travail… Il n’avait reçu aucun dégât qu’il subirait pendant des mois… C’était déjà ça.

Se relevant, non sans douleur, l’enfant aux cheveux blancs regarda alors la scène. Le Roux n’avait pas bougé, son corps n’était plus enchaîné mais il était désormais à genoux. Figé pour l’éternité par ce geste totalement stupide. En regardant la scène, Hiko fut alors pris de dégoût, mais aussi et surtout de colère. Quel abruti ! Il cracha alors par terre tout en se relevant, et fusilla le désormais nouveau défunt du regard.

Quel abruti…
Hiko n’en dit pas plus, s’assurant du regard que le soldat qui était avec lui n’avait rien. Il était en colère suite au geste fait par Oda, car s’il était réellement un ancien Kumojin, alors il aurait pu créer une connexion avec les Kumojins de l’extérieur…

Mais tout ceci, ce n’était désormais plus possible car il s’était éclipsé lâchement en utilisant des parchemins explosifs. Hiko se rapprocha alors du corps du nouveau mort, puis il fouilla son corps à la recherche du moindre objet pouvant être intéressant. Par la suite… Il prit la poudre d’escampette et laissa le soin au soldat de s’occuper du corps… Et de diffuser la nouvelle à l’Empire.

Sairyo Hiko, Capitaine de l’Empire, venait de défaire un ennemi de l’Empire !

_________________
Du Rempart au Feu [feat Hiko] X2ek11
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6273-boule-de-neige-en-approche-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8238-sairyo-hiko

Du Rempart au Feu [feat Hiko]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires du Feu :: Hi no Kuni, Pays du Feu
Sauter vers: