Soutenez le forum !
1234
Partagez

Une coupe et une discussion PV YANOSA

Nihito Meho
Nihito Meho

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Mar 17 Mar 2020 - 17:12
La route jusqu’à son domicile n’avait pas été bien longue. Sur le trajet, Mého avait tant bien que mal essayé de se remémorer les événements qui venaient de se produire s’interrogeant sincèrement sur les futures demandes de sa nouvelle rencontre. Tout en se préparant le genin commença à réfléchir à la première petite complication qu’il allait probablement rencontrer. En effet le chunin l’avait fixé le rendez-vous au bar Ichimonji, bar que le jeune genin avait déjà connu au cours d’une de ses missions. Si un souvenir subsistait encore dans l’esprit du jeune Mého, c’était l’explosion de la fameuse table de bar tandis que ses collègues de chantier sortaient tant bien que mal le jeune ninja ivre mort hors de l’établissement. C’était la première fois que le genin goûtait à l’alcool et il avait ainsi pu faire l’état de sa particulièrement faible résistance à l’alcool et surtout de son ébriété particulièrement belliqueuse.

* Quoi qu’il arrive, je ne dois pas gouter d’alcool … *

Une douche, une nouvelle tenue et quelques ryos à glisser dans la poche du tenancier s’il lui refusait l’accès au bar. Mého était enfin prêt pour rejoindre son partenaire, et ce, avec les quelques minutes d’avance qu’il avait prévu au cas où un problème se présenterait. Quittant sa maison, il prit donc la direction du quartier des commerces prêt à enfin éclaircir les intentions de l’Oterashi.

Avec l’approche de l’Hivers, le soleil se couchait de plus en plus tôt sur les montagnes d’Iwa. Malgré la fraîcheur ambiante de la saison, la rue des bars était comme à son habitude particulièrement agitée, d’un côté le murmure constant de la foule, de l’autre les cris des vendeurs tentant d’attirer la clientèle, le bruit était roi dans le quartier qui dégageait la chaleur de la vie.

Après quelques mètre hésitant Mého se retrouva enfin devant l’entrée du fameux bar. Ce dernier était lui aussi bondé, le bruit des coupes et des chopes résonnait en fond tandis que les cris et les rires des ouvriers se faisaient quant à eux bien plus fort. Le genin poussa lentement la porte attirant instantanément l’attention du commerçant. Leurs regards se croisèrent et ce dernier inclina la tête comme s’il cherchait un souvenir enfoui tandis que le jeune Mého détournait vivement la sienne s’installant sur une petite table en fond de salle. L’objectif était de se faire le plus discret possible. Yanosa était un ninja et il finirait obligatoirement par repérer le jeune ninja, il n’en doutait point. En attendant son arrivée, mieux valait éviter d’attirer l’attention raison pour laquelle le genin ne commanda aucune boisson, et ce, malgré les regards insistants d’une serveuse.

Bon je n’ai plus qu’à attendre Yanosa.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Mar 17 Mar 2020 - 22:49
Lorsqu’il avait vu la gêne légère qui avait envahit Mého tandis qu’il lui proposait un rendez-vous en ville dans le quart d’heure suivant, Yanosa avait réalisé à quel point son propre intérêt avait été piqué au vif. A quel point, en son for intérieur, il venait de développer une envie, un appétit insatiable pour le pouvoir. En l’occurrence, celui de Mého. Il lui avait donc bien entendu accordé le délais qu’il avait demandé, réalisant le côté déraisonnable de sa demande, et l’avait laissé partir le premier vers le centre ville. Avant de partir lui aussi, l’Oterashi avait contemplé l’horizon, tâchant de rassembler ses esprits et ses idées concernant ce qu’il venait d’expérimenter. C’était la première fois, avait-il songé alors, qu’il avait face à lui une montagne à gravir qui ne semblait pas impossible à vaincre, qu’il avait les ressources pour escalader, mais plus important encore, qui pouvait être la clé de son évolution en tant que shinobi. Car c’était, au final, toujours à cela que tout revenait.

Depuis qu’il avait éveillé et développé ses facultés d’Assimilateur, il n’avait plus été le même, dans le sens le plus bénéfique et agréable du terme. Il avait pu faire le plus grand affront qu’un homme pouvait faire à son ennemi, ses cicatrices en l’occurrence, et l’avait ignoré, tout en devenant un combattant plus mortel et versatile qu’il n’aurait jamais espéré l’être. Un homme capable de se battre pour ce qu’il considérait être plus que son foyer, comme son berceau, celui de sa seconde naissance. Tout cela, grâce au simple éveil de cellules et de chakra dans son corps. Et aujourd’hui que son contrôle sur son chakra avait atteint un niveau respectable, il voyait devant lui s’ouvrir une nouvelle porte, un passage vers un nouvel état de grâce. Et le potentiel de cette voie d’évolution ne tenait qu’à un homme. Un Genin. Mého.

Prenant sur lui pour ne pas trop se hâter, ressassant sans cesse les réponses que lui avait fourni le jeune homme pour être sûr de ne pas avoir raté une information capitale qui pourrait remettre en question toutes les projections qui jaillissaient de son esprit, il passa chez lui pour se laver sommairement et se changer, enfila son kimono marron foncé usé et sortit, direction l’Ichimonji. Instinctivement, il rentra dans l’établissement sans même vérifier l’heure et sans accorder d’attention à quiconque, cherchant immédiatement du regard la silhouette de Mého et son faciès de premier de la classe un peu dans la lune. Il le repéra en quelques secondes, tapis dans la semi obscurité du fond de la salle installé à une table. L’Oterashi leva alors la main en faisant voir deux doigts en interceptant le regard du barman, puis désigna de son index l’un des leviers de tirage, celui qui correspondait à l’alcool d’orge le plus savoureux et le plus léger à la fois. Sa commande passée pour lui et Mého, il alla promptement s’installer en face de lui.

« Hey. Merci d’avoir accepté de me retrouver ici. Et excuse-moi pour tout à l’heure. J’ai peut-être agi de façon, disons… un peu irrationnelle. »

Il fit une pause, laissant arriver les deux pintes sur leur table des mains du serveur, avant de reprendre.

« Mais, tu vois, j’avais mes raisons. Peut-être que tu ne le sais pas toi-même, mais ce pouvoir que tu possèdes, cette manipulation spécifique du chakra, si ce que tu m’as dit est vrai, alors… il ne s’agit pas d’un don héréditaire. Ce qui veut dire qu’en théorie, n’importe qui… peut l’apprendre. Avec du temps et des efforts, bien sûr. »

Nouvelle pause, cette fois pour porter son alcool d’orge à ses lèvres et en savourer quelques menues gorgées.

« Du temps et des efforts, pour résumer les choses… que je désire investir. Mého. Je dois tout savoir sur cette capacité que tu as. Tout apprendre. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Mer 18 Mar 2020 - 0:09
Le temps fila à toute allure pour le genin. Assis à sa petite table, encore perdu dans ses pensées, le jeune ninja fut brutalement sorti de sa torpeur lorsqu’il va l’imposante silhouette de l’Oterashi se dessiner à l’entrée du bar. Le ninja semblait être un habitué, Mého le vit faire quelques gestes au barman puis se diriger directement vers lui. À peine installé, enfin face à face, la serveuse insistante se dressa sur les côtés de la table plateau à la main et déposa avec délicatesse deux coupes d’alcool d’orge face à chacun des ninjas. Les yeux de la jeune fille n’avaient pas quitté Mého qui lui commençait à se sentir gêner, s’enfonçant petit à petit dans son siège.

Excusez-moi monsieur, je vous connais ?

Mého ne répondit pas se contentant de faire un timide "non" de la tête à l’intention de la jeune demoiselle. Bien trop occupée pour persister dans ses investigations, elle s’éloigna donc de la petite table laissant enfin les deux ninjas commencer leur petite discussion.

Si lorsqu’il l’avait quitté Yanosa semblait plus qu’excité, c’était un visage bien plus calme que le chunin opposait au genin. Il commença par s’excuser de son empressement. Un acte qui n’était pas vraiment nécessaire aux yeux de Mého qui inclina tout de même la tête par respect devant la politesse de son interlocuteur. Ce dernier enchaîna ensuite, directement sur des mots qui eurent le mérite d’étonner le jeune ninja ! La demande implicite que le chunin venait en effet de faire, était une chose à laquelle Mého n'était pas du tout préparé. Elle soulevait bien des interrogations chez lui alors qu’il se voyait encore coincé dans son petit monde de genin …

Le Mitsudo … Yanosa avait vu juste, le Mitsudo n’était pas quelque chose qu’il avait hérité de sa famille et à sa connaissance, il n’y avait pas d’autre membre de leur petit groupe qui possédait les mêmes capacités. Mého étant d’ailleurs le seul à s’être orienté vers le monde rude et risquer des ninjas, laissant derrière lui une longue lignée de marchand. L’enseigner était donc quelque chose de tout à fait possible maintenant que le genin y réfléchissait cependant, avec le temps, le jeune ninja avait fini par créer un attachement que l’on pourrait presque qualifier de « clannique » avec cette part de lui-même… Le mitsudo était une partie de lui, une chose qui le rendait unique et un secret qu’il avait protégé avec hargne durant le début de son apprentissage ninja, ne le révélant qu’à une poignée d’élus.

« Avec le temps, tout change Mého …. » Cette phrase avait été prononcée par son père quelques jours plutôt, au cours d’une de leur rare discussion et jusqu’à cet instant, le genin n’y avait guère prêté attention, alors qu’elle revenait brutalement faire écho à l’intérieur de son crâne.

Tout change…

Meho avait murmuré la phrase avec une voix à peine audible tandis qu’il faisait encore face au choc de la demande du shinobi. Il n’était qu’un genin! Un simple genin sans responsabilités particulières, se contentant d’écouter les ordres qu’on lui donnait, de suivre les entrainements qu’on lui prodiguait et de réaliser les missions qu’on lui attribuait. En tant que genin pouvait-il avoir la prétention d’enseigner quelque chose à un ninja avancé comme Yanosa ? Enseigner ... Rien que penser à ce mot le faisait frissonner. Ce terme, pourtant si courant, si claire, était devenu étrangement brumeux dans l’esprit du jeune ninja. *Même si j’acceptais, comment faire alors que je ne sais même pas vraiment comment j’ai fait… ? * Son visage prit un air sombre tandis que les doutes s’immisçaient doucement en son fort intérieur.

Trop de réflexions. Trop de questions. Le Mitsudo, c’était lui. C’était SA carte maîtresse ! Dans ce monde ninja ou tout un chacun possédait des aptitudes innées, il était son petit plus, celui qui lui permettait de se tenir en égale face à au danger ! Pourtant, quelque chose, quelqu’un au fond de l'Iwajin, voulait accepter la demande du chunin. Yanosa, il ne le connaissait pas vraiment, mais il savait qu’il était un homme de confiance. Il était un ninja d’Iwa et lui transmettre son savoir, ses connaissances le rendrait plus fort tout comme rendrait plus fort le village. Tant de fois le jeune genin s’était retrouvé dans la position du chunin ! Ses camarades, ses supérieures avaient eux aussi choisi de lui transmettre une partie de leur savoir, de leurs techniques ! Teruyo! Harumi! Ils avaient sans hésiter livré leurs connaissances au jeune genin qu’il était alors qu’eux aussi le connaissaient à peine. C’était la force d’un village, la force d'une institution. Le savoir devait être transmit … Transmit au bonne personne.

Perdu dans ses pensées, le jeune homme avait presque oublié qu’il se tenait face à l’Oterashi, il avait pris instinctivement une mine bien plus fermée, bien plus sérieuse le regard perdu au fond de la coupe de saké que lui avait portée la serveuse. Il s’était promis de ne pas boire et pourtant, alors qu’il s’apprêtait à faire un choix décisif à la fois pour lui et pour Yanosa, c’est presque inconsciemment qu’il porta la coupe à sa gorge avalant le contenue brûlant d’une seule gorgée.

Yanosa san, je comprends exactement où tu veux en venir … Le Mitsudo, il marqua une pause, le Mitsudo est quelque chose de très particulier pour moi. Après la résonnance, lorsqu’il ne me restait que mes poings, c’est lui qui m’a donnée la lueur d’espoir qui m'a permit d’y croire. Quand j’y repense, j’ai toujours été particulièrement fier de posséder cet atout inconnu de mes confrères. Pendant longtemps, je l'ai gardé comme un secret et à cette époque, rien qu’envisager d’essayé de l’apprendre à quelqu’un était inconcevable … Aujourd’hui, le temps est passé et on peut dire, enfin, j’imagine que j’ai changé. Je n’ai pas hésité une seule seconde à utiliser mes nouvelles techniques face à toi, tout comme je n’hésiterais pas à montrer mes capacités au tournoi. Par ailleurs, après m'être moi-même trouvé dans la position d’élève, maintenant que tu me demande de passer de l’autre côté … Je me rends compte qu’il est important dans une certaine mesure de transmettre son savoir et quelque chose au fond de moi me dit que je peux te faire confiance pour apprendre et développer cet « art » qui m’est si précieux. Oui, je veux bien te parler du Mitsudo, t’apprendre ce que je sais. Cependant, il faut que tu comprennes que je n’ai jamais été celui qui transmet maintenant qu’il faut le faire, je me rends compte des difficultés qu’incombe cette tâche et je ne voudrais pas te décevoir …

Le discours du jeune genin avait été long et quelque peu maladroit dans ses tournures. Malgré tout, il avait essayé d’être le plus clair possible sur ses réflexions et sur sa volonté d’aider Yanosa dans sa demande. Assis face à l’assimilateur, le jeune Mého espérait que ce dernier comprenne ses doutes et les probables difficultés que le duo rencontrerait s’il poursuivait son aventure.

Hic !*
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Mer 18 Mar 2020 - 13:01
Le focus de l’Oterashi sur le sujet qui l’avait amené à cette rencontre était tel que même l’intervention momentanée de la serveuse ne lui fit pas dévier son regard du jeune Genin qu’il avait face à lui. Peu lui importait, en cet instant, toute autre chose que la perspective de pouvoir apprendre à manipuler son chakra d’une façon nouvelle, une façon qui lui ouvrirait des portes inespérée en termes opérationnels. Et en fixant Mého sans discontinuer, il pouvait bien voir que mille et une choses se bousculaient dans sa tête. Il voulut un instant lui demander pourquoi, le presser de lui révéler la raison de son hésitation, pour démêler activement tout problème qui pourrait lui être apparu. Mais il se retint. Comme il le faisait lorsqu’il était en mission, et qu’il devait anticiper les faits et gestes de ses adversaires, comme il l’avait fait pour le Shogun, il tâcha de faire preuve d’empathie.

Que ressentait Mého, en cet instant précis, alors qu’il venait de lui demander de l’instruire dans les arcanes qu’il avait mis si longtemps à dompter ? Que pouvait ressentir un soldat au plus bas de l’échelle, lorsqu’un supérieur direct lui demandait de l’aider à atteindre ses objectifs en lui confiant les secrets de son atout majeur ? Sans doute le jeune brun était-il partagé à ce sujet, même si aucune raison vraiment recevable ne devait lui venir à l’esprit pour refuser en bloc la requête de l’Oterashi. Ce dernier devait donc, en somme, laisser le temps à son interlocuteur de faire le chemin mental lui-même : c’était une pensée presque cruelle à avoir, dans sa position d’aucun dirait dominante. Il attendait que son partenaire arrive, inéluctablement, à la seule conclusion possible, rongeant son frein en se détendant légèrement sur son siège. Puis vinrent ces quelques mots, qui semblèrent conclure un cheminement intérieur des plus complexe que le Tellurique ne pouvait pas vraiment saisir.

Le changement. Tout tournait en effet autours du changement, celui que l’on désirait, celui qui s’imposait, et celui qui ne venait jamais peu importe combien on oeuvrait pour sa venue. D’une traite, l’air soudain décidé, Mého vida sa pinte comme pour se donner du courage et trouver les mots qu’il faudrait, et commença ensuite à expliquer son cheminement au guerrier rouge. Ce garçon, songea-t-il, était humble et plein de bonne volonté. En un sens, il lui était moralement supérieur, d’un certain point de vue. Le Mitsudo, comme il appelait sa faculté à contrôler la masse, était une part de lui, une part qu’il allait partager de bon gré, comme une rétribution accordée au village pour tout ce qu’Iwa lui avait apporté en premier lieu. Tout en écoutant sa tirade, Yanosa le fixa et but quelques gorgées de sa pinte, hochant doucement la tête en guise d’un approbation somme toute déjà acquise.

« Mého, sincèrement, je te remercie. Ce que je te demande, c’est effectivement pas rien. Et pourtant, malgré les difficultés que ça représente, le temps que cela va te prendre, tu es prêt à accepter. Dans notre monde de shinobi, où le pragmatisme est roi, tu décides de faire don de toi, de tes talents : c’est particulièrement louable, et je ne l’oublierai pas.

Quant aux difficultés, nous les affronterons ensemble. Et si, dans le processus, je peux t’apprendre une chose ou deux, je m’en priverai pas. Ce sera même la moindre des choses que je pourrai faire. 
»

Il reprit sa pinte en main, ressassant les idées incroyablement nombreuses qui lui avaient déjà mille fois traversé l’esprit depuis la dernière heure écoulée.

« Contrôler la masse… Tu réalises, Mého, à quel point ça changerait la donne pour moi ? Alléger une masse de roche de plusieurs tonnes pour pouvoir la lancer à plusieurs centaines de mètres… ? Me déplacer aussi vite que toi malgré ma corpulence ? Dis-moi, quel mudra central est-ce que tu dois utiliser pour tes techniques ? J’ai pris l’habitude de me passer de signes incantatoires, il va falloir que je m’y remette sérieusement... »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Lun 23 Mar 2020 - 14:42
Yanosa écouta le genin avec sérieux ce qui permit au jeune ninja de prendre un peu en confiance tandis que l’Oterashi reprenait la parrr …

Les yeux du jeune ninja roulaient de droite à gauche tandis qu’il s’interrogeait ardemment sur la raison de l’étrange chaleur ambiante. D’un regard distrait, il jeta un coup d’œil à Yanosa qui semblait être en train de lui parler. Oui, il parlait avec Yanosa mais de quoi parlait-il déjà ? Yanosa était un ninja particulièrement effrayant et imposant. Il devait surement parler de quelque chose d’effrayant et d’imposant. Non, ce n’était pas ça. La petite voix dans sa tête essayait de lui crier quelque chose tandis qu’il s’était figé sur sa chaise afin de paraitre le plus sérieux possible.

Yanosa était son supérieur et il devait agir avec sérieux. Quelle idée de finir sa coupe alors qu’il s’était promis de ne pas boire. Il ne pouvait pas boire et il le savait. Étrange n’est-ce pas ? Pourquoi lui qui s’était tant entrainé, était incapable de tenir ne serait-ce qu’une coupe de saké… Il s’en voulait et ça l’énervait. Il ne fallait pas s’énerver surtout que Yanosa lui parlait toujours et … De quoi parlait-il déjà. Le Mitsudo oui le Mitsudo ! Mého était devenu le SENSEI Mitsudo de Yanosa. Il allait apprendre au plus fort. Un sourire satisfait se détacha de son visage tandis que quelques rares mots arrivaient enfin à ses oreilles.

Des difficultés, quelles difficultés ? Pourquoi des difficultés ? Son visage était devenu bien plus sérieux tandis qu’il tournait les yeux méfiants. Comment des ennemies avaient-ils réussi à s’introduire dans le village ? Il fallait agir discrètement pour qu’ils ne repèrent pas le fait qu’ils étaient repérés. La serveuse continuait de jeté des regards intrigués à la table, c’était peut-être elle l’ennemie. Après tout depuis qu’il était là, elle n’arrêtait pas de lui lancer des regards suspects, elle était donc suspecte par déduction logique. Il allait devoir l’éliminer. Comment l’éliminer sans blesser les innocents ?

"Mudra central … techniques …"la voix de l’Oterashi sorti brutalement le Nihito de sa paranoïa. Des mudras ? Pourquoi ? Le genin avait déjà oublié la moitié du discourt de son interlocuteur. Yanosa avait toujours son regard au sérieux tandis qu’il observait à nouveau l’iwajin assis sur sa chaise. Le regard du chunin était si pesant … Il attendait quelques choses mais Mého était incapable de deviner quoi. *Mudra central … Mudra central* Il s’accrochait aux maigres mots qu’il avait extirpé de la conversation avec hargne. Comment allait-il lui apprendre le Mitsudo s’il était incapable de se souvenir de ce que son élève lui disait ? Le Mitsudo ! Oui ! Mého devait lui apprendre le Mitsudo, c’était surement pour ça le mudrâ centrale. Il gratta sa gorge et commença à réfléchir. Yanosa avait un instinct du combattant impressionnant. Toutes les techniques Mitsudo du genin reposait sur des positions de mains plutôt particulière que l’on ne retrouvait pas dans les bouquins. Ou les avaient-ils appris d’ailleurs. Elles lui étaient venues plutôt naturellement et maintenant qu’il y réfléchissait cela était presque comme instinctif chez lui, comme s’il les avait toujours connus.

Sans émettre un son, il posa avec une délicatesse peut être excessive, ses mains sur la table. Cette était si solide, si belle. Il aurait presque envie de dormir dessus… Ou de la casser. Son père était ébéniste et il connaissait le travail derrière chaque produit. Il fallait respecter l’artiste qui avait produit cette magnifique table, mais en cassant juste un petit bout …. Il pourrait voir de quel bois elle était faite. Enfin, il devait d’abords montrer le premier signe à Yanosa et pour cela il devait parler d’une voix, claire, sereine et modérée.

Le signe, principale, il est un peu comme ça Yanosa san.

Le genin joignit finalement ses mains formant une position unique et inconnue des mudra élémentaires.

Après, il y a une particularité très importante à connaitre sur le mitsudo ! Il envoya un sourire satisfait et taquin au chunin. Avec le signe suit la pensée ! Regarde regarde ! Quand je fais se signe là, je dois me sentir léger, très léger et comme ça hop je m’allège ! Le genin s’était un peu emballé dans ses explications commençant à enchainer d’étrange et rapide mouvement de bras preuve de son accélération nouvelle. Comme tu te doutes ce signe là est lié à l’allègement, alors je l’appel plume ! Il y a un autre signe, qui fait l’inverse et c’est plomb ! Le truc fun c’est que c’est le même signe mais en inversant les mains, c’est fou non ?

Le genin fixait maintenant l’Oterashi attendant une réaction sur l’impressionnante nouvelle qu’il venait de lui donner. Quel étrange hasard que les signes soient strictement inversés …





Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Mar 24 Mar 2020 - 14:59
A mesure qu’il avait pris le Genin d’assaut avec ses questions, l’Oterashi avait commencé à remarquer quelque chose d’étrange dans son regard. Une lueur qui, bien loin d’être le reflet d’un éclair de génie ou le signe annonciateur d’une idée lumineuse, tendait à indiquer que les esprits de Mého étaient en train… de s’éparpiller, à défaut d’un terme plus juste. Yanosa fronça les sourcils lorsqu’il finit par remarquer cet éclat pour le moins tendancieux dans les pupilles du jeune homme et le dévisagea un moment avant de finalement comprendre de quoi il retournait. Son regard alla tour à tour du verre vide de Mého à ce dernier, faisant le lien entre la quantité d’alcool pourtant minime qui était contenue dans le contenant et l’état d’ébriété à priori avéré du Genin. C’était la meilleure, songea le guerrier rouge, qui se redressa sur sa chaise en remettant son dos droit contre le dossier.

Les yeux toujours froncés, un tantinet agacé, il croisa alors les bras contre son torse en tâchant de retirer le plus de substance possible de la réponse de son « sensei » en matière de Mitsudo, essayant au maximum de faire fi de la forme que se mettaient à prendre ses explications. Pouvait-il même les prendre pour argent comptant dans ce contexte ? A observer les gesticulations apparemment sous influence du Genin, à la fois celle de l’alcool mais aussi celle de sa propre technique, il y avait encore au moins une part de vérité sensée dans ses propos, mais pour aller plus loin, se dit-il, il allait certainement devoir au choix se montrer très patient, ou bien...

« Deux signes, donc… Un hasard particulièrement opportun, que tu ais pu les trouver et les maîtriser. Mais m’est avis que simplement « penser » être léger ne suffit pas à compléter la technique. Pour avoir des bases sur lesquelles travailler, je dois avoir les bonnes informations. Et pour obtenir ces informations, je dois avoir un Sensei sobre. »

Se redressant d’un mouvement vif et décidé, Yanosa fit le tour de la table et s’empara manu militari du jeune Genin, le soulevant sans grande peine par le col et le traînant en comptant plus ou moins sur l’appui de ses pieds pour faciliter le processus. Il l’emmena ainsi jusqu’à l’extérieur de l’Ichimonji dans la ruelle arrière en attrapant un seau d’eau au passage, lâcha Mého devant lui sans grand ménagement et lui expédia tout le contenu du seau dans la figure, forçant ainsi un retour au clair des plus vigoureux. Laissant ensuite tomber le seau vide à ses pieds, l’Oterashi observa son professeur en devenir d’un air encore un peu perplexe.

« Je n’oublierai pas cette leçon. Si je te revois près d’un verre d’alcool, je prendrai des mesures plus drastiques qu’un seau de flotte. Mais, pour cette fois, on va dire que c’est ma faute. C’est moi qui ai commandé après tout. Maintenant, si tu es de nouveau complètement avec moi… Le signe que tu m’as montré semble correct, mais d’autres doivent être nécessaire pour malaxer son chakra de la bonne façon, surtout pour un débutant comme moi.

Montre-moi, précisément. Je ne t’en demanderai pas plus aujourd’hui, mais il faut que je puisse m’exercer avant notre prochain entraînement.
 »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine
Nihito Meho
Nihito Meho

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Lun 30 Mar 2020 - 16:12
Les explications du genin étaient à ses yeux des plus claires ! Plomb, plume un peu de manipulation et voilà le tour était joué. Yanosa lui opposait une figure impassible comme à son habitude et cela n’étonna pas le jeune NIHITO qui était repartit dans son duel de regard avec la pauvre serveuse. Si elle cherchait la baston, elle allait l’avoir ! Les muscles du genin palpitaient déjà tandis qu’il s’apprêtait à libérer le lion. Le bruit de la chaise grinçant sur le sol le sorti brutalement de ses réflexions tandis que l’immense colosse venait maintenant obstruer son champ de vision. Yanosa avait-il comprit l’intense complexité de la situation ? Dans tous les cas, il saisit donc le jeune Genin alcoolisé par le col le soulevant surement sans grande difficulté. Trainé de force hors du bar il lança un dernier regard belliqueux à la jeune femme pointant tour à tour ses yeux ceux de cette dernière. En retour elle lui lança un regard exaspéré avant de lâchement se détourner de lui.


Yanosa traina donc le genin dans une ruelle avant de l’y jeté avec rudesse … Voulait-il un autre combat, le genin était prêt et au fond que de mieux qu’un bon combat pour …. La claque glacée figea le jeune ninja dans son élan alors que ses fesses retombaient lourdement au sol. Le choc thermique lui avait littéralement coupé le souffle. La punition de l’Oterashi était particulièrement cruelle, en effet, en cette période hivernal, l’eau pouvait être particulièrement glacé et passer de la chaleur agréable de l’alcool à la morsure glacé de l’eau était quelque chose de brutale.


Mého était bien trop choqué pour entendre totalement les paroles de Yanosa, mais l’action du chunin avait eu le mérite de totalement dessaouler le jeune ninja qui pouvait maintenant aisément deviner ce qui se produisait. Assis au sol dans ses habits glacé le flou dans lequel il était plongé se dissipait doucement tandis qu’il adoptait une position d’excuse genou au sol et face contre terre. Dans la ruelle, le vent s’engouffrait avec violence à cause de l’appel d’air et le jeune genin ne put s’empêcher de laisser échapper un petit reniflement.


Je suis vraiment désolé Teruyo-san ! Je ne tiens pas du tout l’alcool et je dois t’avouer que le stress de ta demande ma fait un peu oublier tout ça. Sniff. Je suis sincèrement désolé … .


Le genin laissa un peu de silence afin d’amplifier l’effet de ses excuses. Il se redressa ensuite retirant dans la même occasion son haut devenu bien trop frais pour le garder. Il laissa échapper un tremblement et éternua un bon coup avant de reprendre plus sérieusement.


Je ne t’ai pas menti Yanosa san, le mitsudo est une spécialité qui est très lié au Taijutsu et au fuinjutsu. Il n’y a que très peu de signe et même les techniques de ninjutsu ne demande pas tant de signe que ça. Je pense que pour toi, la première chose à maitriser est l’altération de ton propre poids. Elle est beaucoup plus facile que l’altération externe ! Si tu maitrise ce point, tu maitriseras les autres bien plus facilement.


Le genin inspira une nouvelle fois afin de refreiner un éternuement. Il se mit en position et joignit ses mains en un unique muddra « plume ».


Je vais essayer d’un peu mieux t’expliquer. Le muddra comme tu peux le voir n’est pas très complexe. Le chakra et sa manipulation dépende des capacités physiques et de l’état d’esprit de l’utilisateur. Le mitsudo joue beaucoup sur cette seconde partie ou du moins la façon dont je l’utilise. Le chakra mitsudo n’est au final que le chakra sous sa forme neutre. Il n’est lié à aucun élément à aucune modification particulière et tout se joue dans le flux de ce dernier. Lors de l’allègement, le chakra circule dans tout mon corps de façon bien plus fluide et rapide quand temps normal et à cela s’ajoute l’a fameuse légèreté dont je t’ai parler. C’est difficile de l’expliquer clairement mais je pense que cela est la clef du succès de la technique. En effet, accélérer et fluidifier la circulation du chakra n’est probablement pas le plus dur dans l’exercice. Lorsque mon chakra circule il est bien moins dense qu’a son état normal. Je l’accélère donc mais la quantité transmise d’énergie circulant dans mon corps est inchangé, c’est pour cela que je peux continuer à frapper sans perdre ou gagner en puissance. C’est cet équilibre entre fluidité, densité et rapidité qui forme le mitsudo et c’est ce que je t’encourage à établir au plus vite. Le signe t’aidera dans la manipulation tu verras le reste ne tiens qu’à toi et à ton contrôle du chakra ! J’espère que j’ai été plus clair.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5725-presentation-nihito-meho-je-viens-gratter-l-xp-a-iwa-d-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t8742-carnet-de-route-de-meho-le-grand https://www.ascentofshinobi.com/u1284
Oterashi Yanosa
Oterashi YanosaEn ligne

Une coupe et une discussion PV YANOSA Empty
Lun 30 Mar 2020 - 22:32
Le pauvre Mého se retrouvait à présent dans le froid de l’hiver, trempé de la tête jusqu’au bas du torse. Mais plutôt que de s’insurger contre un tel traitement, que venait de lui infliger Yanosa, il demeura un instant plié en deux, le visage vers le sol, dans une position qui transpirait la contrition et les excuses. Pendant une fraction de seconde, l’Oterashi se sentit un brin coupable de l’avoir mis dans cette situation, mais il se ravisa vite en se rappelant que c’était le jeune Genin qui avait absorbé cet alcool en connaissance de cause. Teruyo. Il venait de l’appeler Teruyo ? Décidément, son ébriété avait la peau dure, même si le guerrier rouge sentait que les esprits de Mého lui revenaient peu à peu, bien plus vite que si il avait décuvé sans l’aide d’un bac d’eau froide. Il allait peut-être pouvoir obtenir les informations qu’il voulait, après tout.
Observant le Genin se relever avec déférence et enlever son haut trempé, qui devait certainement le refroidir bien plus qu’il ne l’aidait à conserver sa chaleur, Yanosa attendit patiemment les bras croisés qu’il se remette de ses émotions.

« C’est rien va. On aura tous les deux appris quelque chose aujourd’hui. »

C’était vrai. Mais aussi quelque peu alarmant, quand on y pensait. Même si les explications qui n’allaient certainement pas tarder à venir pouvaient lui suffire un temps pour s’exercer et apprendre les arcanes du Mitsudo, Yanosa aurait encore plus certainement besoin de Mého dans les prochaines semaines pour l’aider à parfaire son apprentissage et sa maîtrise. Si il ne pouvait pas compter sur un sensei sobre et disponible, son parcours risquait d’être semé d’embûche imprévues et pour le moins indésirables. Mais avant de se montrer trop pessimiste, encore fallait-il qu’il écoute attentivement ce que le jeune brun avait à lui apprendre.

« Maîtriser d’abord la modification de ma propre masse, tu dis. »

Le Tellurique mûrit la question. Cet angle de travail était intéressant à plus d’un titre, puisque changer son propre poids était à la base de l’une des techniques qu’il avait immédiatement envié au Nihito, à savoir sa capacité à s’alléger pour augmenter drastiquement sa vitesse. Portant une main à son menton en signe de réflexion, Yanosa n’en quitta pas pour autant des yeux son interlocuteur, absorbant tout ce qu’il pouvait lui dire. L’ébriété, semblait-il avait à présent totalement disparu. Ou, tout du moins, suffisamment pour que le jeune homme puisse fournir les explications qui allèrent provoquer une prise de conscience importante dans l’esprit de l’Oterashi.

« Densité… fluidité… rapidité. Mého, si ce que tu me dis est exact… Ça pourrait vouloir dire qu’en réalité, pour la technique d’allègement tout du moins, ton chakra… se charge de « prélever » de la masse, en quelque sorte. Celle de ton corps. Ton énergie spirituelle… parcours rapidement tout ton réseau de Tenketsus en se gorgeant de ton énergie gravitationnelle, celle qui te cloue d’ordinaire au sol. A contrario, on peut imaginer… que pour s’alourdir, ou augmenter la masse de quoi que ce soit, il faudrait en fait y décharger un dose de ce chakra pour parasiter sa relation normale à la gravité. Stupéfiant, vraiment… stupéfiant. »

Son regard avait à présent dévié sur le côté, songeur, son esprit plein de réflexions en tout genre et d’hypothèses qu’il désirait tester. Mais ce n’était plus l’heure, et certainement pas le moment. Décroisant les bras, il tendit une main ouverte en direction de Mého, le regardant à nouveau dans les yeux avec une franche intensité.

« Merci encore, Mého. Je vais m’entraîner. Et nous nous reverrons, très bientôt. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5797-oterashi-yanosa-termine

Une coupe et une discussion PV YANOSA

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur dévasté
Sauter vers: