Soutenez le forum !
1234
Partagez

S'investir pour son clan [SOLO]

Hada Susumu
Hada Susumu

S'investir pour son clan [SOLO] Empty
Mar 17 Mar 2020 - 19:49
Sombre et incertain. Voici la vision du futur pour le clan Chôkoku, selon Jurôjin lui-même. Lui, se battant pour Iwa, mais également pour l’honneur de sa famille, n’a pas l’impression de voir ses actes redorer le blason. Pourquoi ? Non pas que les instances ignorent son travail, non ça c’est certain et indéniable. Le problème vient d’ailleurs. Un problème interne au clan, concernant certains de ses membres. Pourtant un des clans majeurs du village, il y a en son sein des êtres insensibles à sa patrie, marchant sur les principes et règles instaurés pour tous les habitants. Ces individus, se croyant sûrement différents, spécials, osent agir hors des cadres établis. Leurs agissements sont dénués de bienveillance, concentrés sur une volonté de nuire et de détruire. Ces êtres ont des identités connus de tous. L’ancien prince de la famille, la sœur de notre héros, l’assassin-traitre et enfin le dernier, Kirito, jeune pousse du clan. Ces noms gravent méchamment l’histoire des Chôkoku. Qui sera le prochain ? Quelle erreur va encore être commise ? Personne et aucune autre action punissable ne sera réalisé. C’est ce qu’a décidé en ce jour Jurôjin. Comment s’y prendre ? Il est temps de rendre une visite à celle qui est la tête de la famille…

Le complexe est connu de tous ses résidents. On peut circuler librement et tranquillement, quand aucun artiste ne décide de faire de démonstration publique. Mais il existe un coin peu emprunté, un lieu plus sécurisé et sacré. « Le palais ». C’est à cet emplacement où vit la cheffe de la famille. Peu de membres sont autorisés à y aller. Souvent, il faut recevoir une convocation. Si on a de la chance, il est possible de prendre rendez-vous, mais bien souvent, cela est refusé. Etonnement, même si le titre de génie tient toujours, le faux-samouraï se fait accepter. Encore plus étrange, la réponse à sa demande était bien trop rapide, comme si cela était attendu ou préparé. En tout cas, le chanceux compte bien profiter de cette opportunité, afin de converser correctement sur l’avenir des Chôkoku…

A son arrivé devant la grande porte blanche, férocement gardé par deux guerriers surentraînés, il respire correctement pour garder son esprit clair. Il arrive en effet à ce personnage si sérieux de perdre sa concentration et le contrôle de ses émotions. Du moins, en dehors de ses excès de rage bien évidemment. Les deux colosses ouvrent l’accès en voyant le jeune homme prêt, poussant avec une grande force, montrant le poids et la résistance de cette entrée. Il est bien évident que forcer le passage par des explosifs n’est pas possible. Une précaution pour se munir face à ces divergents sûrement. La pièce suivante n’est guère remplie. Un espace majestueux mais relativement vide. Au milieu, un rideau de bambou, laissant seulement apercevoir une silhouette féminine. Un homme se trouve juste devant, présentant de sa frêle main, une place où se poser. Une invitation à s’installer afin de commencer la discussion.

« Bien le bonjour, madame. Je suis Chôkoku Jurôjin, membre du village. Je vous remercie sincèrement pour avoir accepté mon invitation. J’avoue avoir été particulièrement surpris de votre rapidité de réponse. Il est plutôt commun d’attendre un retour et d’avoir un refus lorsque certains demandent à vous voir. »

Un petit rire se fait entendre pendant que le brun se relève de son inclinaison de salutation. Il se doutait d’avance qu’il n’aurait pas forcément de respect. C’est sûrement déjà un immense effort que de le faire venir ici, alors il ne va pas brailler pour un petit rire comme réponse à sa présentation. Il ne laisse donc pas perturber, souhaitant directement expliquer le fond de sa pensée, la raison de sa visite.

« Je ne vais pas m’attarder. Je souhaite voir avec vous comment reprendre en main notre famille. Vous devez bien être au courant des bruits qui courent, comme la mort d’un jeune membre pendant mon absence au front. Il aurait tenté de fuir puis d’attaquer l’équipe de taquage. Je n’aurais rien dit en temps normal, mais forcé de croire que notre famille n’en n’est pas au premier cas. Vous devez bien vous souvenir du prince, ayant brûlé les bois avoisinant et tenté d’agir dans l’ombre du conseil ? Sans parler de ma propre sœur, ayant fui avec le traître de Senkû, ou encore cet assassin rapidement stoppé par notre ancien Kage. Je m’efforce de rendre l’image de ce clan meilleur chaque jour, de donner confiance à la population en notre famille. Mais forcé de croire mes semblables ne soient pas dans la même idée. Si je ne peux de l’extérieur, alors cette fois je vais le faire de l’intérieur. Je veux régler avec vous les problèmes, prendre des mesures contre ces divergents, faire briller les Chôkoku dans ce village. J’en suis résolu. Alors prêtez-moi main forte, je vous en prie.

- Hmm… »


Un claquement de doigt et voici que le vieil homme vient vers Jurôjin avec un message. Une lettre, signée officiellement par la maître des lieux. Comme son pressentiment l’indiqué, il semble que cette entrevue était prévue avant même qu’il n’en fasse la demande. Alors pourquoi le recevoir ? Mystérieuse, cette femme semble finalement ne pas rester les bras croisés. Il aurait pensé devoir débattre face à elle pour imposer sa vision, puisque jusqu’à maintenant, elle n’avait rien fait pour les Chôkoku. Il ne sait pas comment prendre les nouvelles qu’il a en main. A la fois déçu de la tournure trop « facile » de la chose mais heureux de se voir attribuer un rôle majeur, il finit au moins par remercier pour le message. Puis il se dirige vers la sortie, papier en main. Les immenses portes s’ouvrent, laissant sans soucis le jeune homme tracer sa route. De là où il est, il n’entend plus ce qui peut se dire de derrière le bambou. Pourtant, une remarque sort enfin…

« Mignon mais encore trop jeune… »

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134

S'investir pour son clan [SOLO]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'imposer au clan, s'opposer au Père [Solo]
» Lettre pour le Représentant du Clan. [ Assara Oji ]
» un sceau pour marquer un clan ❊ meikyû rima
» Le clan Nagamasa et son avenir [Solo]
» Ou comment écrire l'Histoire pour mieux l'oublier... [Clan Suzuri]

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Quartiers désolés
Sauter vers: