Soutenez le forum !
1234
Partagez

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto

Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 13:48
Ça faisait un petit moment qu'Atorasu réfléchissait au fait de s'entraîner, c’était loin d’être la motivation qui manquait, loin de là. La quotidienne et tout autre chose banale ne faisait que repousser cette envie, mais aujourd’hui il avait décidé de s’y mettre réellement et pas tout seul. Comme d’habitude, après avoir signalé le centre, une lettre lui fut attribuée pour accorder une date et une heure afin de s'entraîner avec quelqu’un au-dessus de lui.

Toujours encapuchonné, habiller de la tête aux pieds sans laisser un bout de peau s’exposer à la vive lumière du soleil. Certaines personnes continuaient à détourner le regard face à ce personnage qui paraissait mystérieux. Le peu sportif qui s'entraîne le dévisageaient, il n’en prit pas compte, il était dorénavant vacciné à ces personnes qui ne supportaient pas de voir une personne sans visage. Il valait mieux pour eux de voir un manteau que l’infirme physique du Ji-Ongu.

Il attendit paisiblement, assis sur un banc, les avant-bras posés sur ses genoux, le regard ancré dans le sol, attendant son second. Qui allait l’aider dans son amélioration technique afin de pouvoir mieux se défendre ceux qu’il aimait : Ces gens qui le lorgnaient.

@Nakamura Syoto


Dernière édition par Ji-ongu Atorasu le Ven 27 Mar 2020 - 13:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 17:00
En cette journée hivernale, le jeune homme reçu une missive qui lui annonçait qu’un élève de l’académie avait demandé un cours particulier, malheureusement pour lui en tant que nouveau gradé le Nakamura ne pouvait pas décliner. Ji-Ongu Atorasu, c’était comme cela que se nommait cette élève. Ce nom ne lui disait strictement rien, après tout le flavescent ne connaissait pas tant de personnes que cela au sein de la cité. Le fait de n’avoir jamais enseigné ne l’inquiétait pas le moins du monde, parce qu’au fond de lui il savait que l’apprentissage se passerait pour le mieux, en espérant que l’apprenti n’était pas un boulet.
Le borgne enfila une tenue ample, recouvrit son œil droit à l’aide d’un cache, prit un bouquin pour s’occuper au cas où l’entrainement s’éternisait. Voilà, il était enfin prêt pour se rendre sur le point de rendez-vous.
C’était avec plusieurs minutes de retard que le jeune homme à la longue chevelure dorée arriva à proximité du lieu de rencontre, dans un premier temps scruta le jeune garçon encapuchonné sur le banc, dans l’unique but d’analyser son comportement vis-à-vis des passants qui semblaient le mépriser. Le fait que le Genin ne réagissait pas aux regards dédaigneux que lançaient les villageois, était une bonne chose pour le Chûnin qui venait à conclure que ce Atorasu savait tout de même se maitriser. A la suite de cette conclusion, le blondinet se décida enfin d’aller se présenter auprès de l’apprenti.
« Bonjour Atorasu, mon nom c’est Nakamura Syoto, je serais ton instrcuteur du jour et je suis également Chûnin. » dit-il simplement avec un sourire.
« Veux-tu bien me suivre ? On va se rendre sur les terrains d’entrainements, ce sera plus adapté pour ne pas saccager les environs. »
N’attendant pas la réponse de l’élève, le Nakamura l’emmena sur le lieu cité précédemment. A leur arrivée, le borgne composa une suite de mûdras, deux clones firent ensuite leur apparition aux côtés de l’original. Peu importe le type de technique enseigné, le jeune garçon allait devoir s’exercer sur les clones comme cela le Nakamura pouvait être pleinement concentré sur l’évolution de l’apprenti.
« Avant de commencer, dis-moi ce que tu voudrais apprendre et me donner la raison s’il te plait. »


_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 17:59
Dès que le Ji-Ongu entendit des pas se rapprochant vers lui, il savait pertinemment que ça allait être pour lui, alors, il se leva doucement avant même que son supérieur eut le temps de commencer à se présenter. D’un ton placide, un petit “Ravi de faire votre connaissance” sortit de la bouche d’Atorasu, ne prenant pas la peine de se présenter pensant que lui, avait eu le droit à l'accès de son prénom. Du haut de ses 1 mètres 80, Atorasu examina du mieux qu’il pouvait son enseignant de la journée. Il était difficile pour lui de regarder les gens avec son imposante capuche qu'englober la totalité de son visage, il avait souvent la tête baissée l’empêchant de re regarder les gens dans les yeux. Bizarrement, c’est à ce moment précis qu’il pensa à porter un masque, mais il lui en fallait un qui soit stable, confortable et qui ne bouge pas lors d’un mouvement ; compliqué à trouver.

Il continua à écouter son instructeur, et il se dit qu’être Chûnin avait l’air d’être une fierté pour lui, pourquoi le préciser sinon ? Cela importait peu. Son moniteur était donc Chûnin, il devait y avoir lien entre ça et le fait que les regards des autres sportifs n’étaient plus posés sur lui. Atorasu resta silencieux et acquiesça simplement de la tête quand Syoto, son moniteur, lui dit de le suivre. Aucune question, aucune remarque ou autres, tel un chien qui suivait son maître, Atorasu garda le regard au sol, tête basse sans faire un bruit.

Arriver à destination, Syoto créa deux clones, d’ailleurs, il comprit mal le geste qu’il fit. Le mort-vivant sans rien dire, composa lui aussi eux clones en pensant que son moniteur voulait voir de quoi il était capable. D’une voix toujours aussi calme et douce qui n’était pas du tout en accord avec son physique qui avait l’air imposant de l’extérieur.

- Ji-ongu Atorasu. C’est mon nom. Je suis un Jiongu et je suppose que vous ne l’êtes pas, sinon nos chemins se seraient déjà croisés. Il marqua une pause et reprit après un petit temps de silence pour répondre à la question que lui avait posée son second. Sinon le Dôton est la seule affinité que je sais maîtriser. Ne connaissant pas vos particularité, je m'excuse si nous avons aucun point commun..


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 18:54
Un simple sourire s’affichait sur son visage à la vue de la technique employée par l’apprenti. Le Nakamura ne lui avait rien demandé pourtant, peut-être que le jeune garçon voulait montrer qu’il était capable de faire ce type de Jutsu, qui d’ailleurs n’était pas le plus compliqué à maitriser. Le Kage Bunshin appelait aussi le clonage de l’ombre était le minimum à connaitre dans la panoplie du Shinobi, c’était ce que pensait le blondinet. Le jeune homme de vingt-trois affectionnait ce procédé de dédoublement car cela lui offrait bon nombre de possibilité lors d’affrontement, c’était d’ailleurs comme cela qu’il était venu à bout d’un membre de l’Empire lors de l’examen Chûnin.
L’élève était plutôt bref dans ses réponses et c’était plutôt un point à souligner, le Ji-Ongu savait aller à l’essentiel ce qui était appréciable. On dirait bien que la chance était du côté du flavescent, le disciple possédait la même affinité primaire que lui et qu’il pouvait ainsi transmettre son savoir. Le blondinet appréciait également recourir au Fuijutsu mais égoïstement il préférait garder cette aptitude rien que pour lui.
« C’est bien la première fois que je rencontre un Ji-Ongu à vrai dire. Bref, ce n’est pas le sujet. As-tu déjà entendu parler des assimilateurs ? Parce que tu en as un juste sous les yeux, les personnes comme moi peuvent s’unir entièrement avec l’affinité primaire qui leur est propre. Pour mon cas, c’est le Dôton. »
Il marqua une légère pause avant de poursuivre.
« Etant donné que nous avons un point en commun nous allons donc l’exploiter. Tu dois certainement le savoir que cet élément est sans doute le plus polyvalent, permettant à la fois d’attaquer, se protéger, entraver et si besoin soutenir ses partenaires. Ce cours va s’axer sur comment réduire les mouvements de son adversaire, sois très attentif. »
Sans plus attendre le Nakamura assimila ses avants bras ainsi que ses mains en boue, les posa par la suite au sol. L’objectif de cette manœuvre était de modifier l’apparence du terrain afin d’embourber l’une des copies d’Atorasu jusqu’à la taille, une fois que le jeune garçon fût pris au piège l’enseignant retira ses mains du sol puis fit revenir ses membres à la normale.
« Voilà ce que ce que tu seras en mesure de faire après ce cours. Cette fois-ci regarde bien mes mains car je ne ferais qu’une seule fois ces mûdras. »
Syoto répéta une suite de signes incantatoires qu’il avait probablement observé durant son entrainement avec Sendai Hanae. En lui montrant les gestes à suivre il espérait que cela allait aider le Genin à mettre au point cette dite technique.


_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 19:36
Atorasu buvait les paroles de son maître et ses paroles furent très flatteuses pour le jeune Ji-ongu, il était vrai qu'à part sa famille, il ne connaissait aucun Jiongu, ce qui justifierait le fait que cet homme ne connaissait aucune personne avec la capacité Jiongu. Le concernant, Atorasu avait déjà vu à l’œuvre ce que pouvait faire un assimilateur, mais jamais il n’eut l’occasion de parler avec l’une de ces personnes. Cet Homme était un assimilateur Dôton plus précisément, et ce fut une véritable chance de tomber sur lui, d’ailleurs Atorasu lui exprima sa satisfaction dès lors où Syoto lui dit son assimilation ainsi il ajouta :

- Le hasard fait bien les choses.

Oui, le hasard faisait bien les choses même trop bien. Il continua à écouter attentivement son enseignant. Il lui montra les mudrâ à effectuer et en même temps que celui-ci les réalisait, le Ji-ongu les répéter tout d’abord mentalement puis les répéta avec ses mains gantelées. Il regarda l’effet de cette technique, mais en le voyant, il fut surpris, d’ailleurs si Syoto pouvait voir sous sa capuche, une expression de stupéfaction se voyait clairement. Le clone se faisait enfoncer dans le sol. Atorasu regarda son second sans pouvoir voir son visage et lui dit :

- Je ne souhaite vraiment pas passer pour négateur, arrogant ou je ne sais quoi encore mais … Mais je m’excuse.

Son clone encore en état de pouvoir être utile, effectua un seul mudrâ et posa rapidement les mains au sol, sauf que lui, ne bougeait pas. Le sol sous les pieds des deux clones se ramollissait, jusqu’à que le bassin soit dans le sol.

- Nous avons la même technique.

Il ne put s'empêcher de glousser brusquement puis reprit :

- A une petite nuance prêt on dirait..

Le clone se redressa et enleva ses mains du sol et sol qui avait absorbé les deux clones redevint complètement dur. D’un ton toujours aussi placide, il reprit :

- Votre technique a ses avantages et ses inconvénients, pareille pour la mienne. Je ne sais pas si l’apprendre me servira réellement à quelque chose mais après tout c’est vous mon enseignant et je suivrai vos ordres.

Il se courba pour lui montrer, tout le respecter qu'il lui devait.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 20:27
Eh ben dis donc en plus d’être tout deux des utilisateurs du Dôton ils possédaient également la même technique à quelques détails près, ce qui fit sourire le professeur. Il s’imaginait le temps d’un instant combattre à ses côtés, chose qu’il ne faisait jamais en temps normal, comme quoi avec le temps la perspective qu’il avait sur les gens qui l’entouraient changeait peu à peu. Le borgne se demandait ensuite jusqu’à quel point son élève allait le surprendre, parce que pour l’instant il n’avait rien à lui enseigner. Subitement il eut une illumination, peut-être tenait-il une technique qui allait plaire au jeune garçon.
« Tu n’y es pour rien c’est ma faute… J’aurai dû savoir que ce type de technique était un classique pour nous autres manieurs du Dôton. Le cours sur l’entrave est terminé, félicitations ! » dit-il sur le ton de l’humour.
« Bon, passons à la partie qui me semble intéressante qui est la protection. Il y a différentes façons de parer les assauts de l’ennemi, soit en créant un mur ou alors en modélisant un objet. A l’instar des gladiateurs, je vais t’apprendre à créer un bouclier autour de ton bras, cela ne sera pas évident pour toi étant donné que tu n’es pas un assimilateur, mais je ne m’en fais pas. Je suis persuadé que tu y arriveras bien que tu finisses sur les rotules. »
Syoto concentra son chakra sur son bras gauche afin de modéliser et créer par la suite un bouclier. Encore une fois il n’avait pas besoin de s’embêter avec les signes incantatoires. Pour lui, cette technique était simple à l’emploi car c’était un assimilateur mais celle-ci allait être plus complexe pour quelqu’un qui avait recourt aux mûdras. Le flavescent ne s’était jamais posé la question jusqu’à présent, aujourd’hui, il allait découvrir en même temps son jeune élève comment parvenir à ce résultat. Plutôt ironique comme situation n’est-ce pas…


_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Jeu 19 Mar 2020 - 21:24
La remarque de son professeur réussit à le faire sourire. Atorasu était content. Content de voir que finalement il n’avait pas l’air d’être à la ramasse niveau combat. De toute façon c’était sa mère qui, était aussi une fervente pratiquante du Doton, lui avait appris cette technique il y a bien longtemps; s’il a été pris à la guerre malgré son jeune âge, il y avait bien une raison à cela et il y avait bien une raison si celui-ci frôla aussi la mort. Bien qu’ayant vécu beaucoup de choses, il restait fier de lui en voyant qu’il pouvait surprendre un Chunin, plus fort que lui.

La troisième technique que lui présentait Syoto était un petit bouclier sur le bras qui paraissait totalement maniable et qui n’avait pas l’air d’accabler le bras de l’utilisateur. Atorasu n’y avait jamais pensé une technique tel quel, il est vrai qu’en général la “défense”, il n’y avait jamais vraiment pensé. Pour lui, c’était un signe qu’il allait devoir exploiter ; il allait devoir améliorer ses aptitudes sur le plan défensif en commençant par cette technique.

En voyant la technique, directement, un problème se posa. Son professeur était un assimilateur, lui non, par conséquent, son professeur allait pouvoir créer de la terre alors que lui allait devoir en faire provenir de quelque part et avant même de se lancer, il fit la remarque immédiatement à son second et lui proposa une alternative. Le fait de créer quelque chose venant “directement de son corps” lui fit penser à une solution le concernant, mais ce n'était pas le moment de s'entraîner pour ça.

- Ça va être compliqué d’adapter ça pour moi.

Il prit une brève inspiration, calma son pouls, expira lentement, imaginait mentalement plusieurs fois la technique se réalisait, effectua un mudrâ qu’il utiliser la plupart du temps et posa immédiatement sa main en sol ; il continua à imaginer plusieurs fois la technique, il se la visualisait, les yeux fermés… Et la seule chose qui monta sur son bras était une poussière ainsi qu’un insecte.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Ven 20 Mar 2020 - 18:57
Attentif à ce que faisait son élève, le Nakamura ne perdait aucune miette de l’avancée de l’entrainement de ce dernier. Le fait que le jeune Ji-Ongu utilisait le sol pour parvenir à la création du fameux bouclier, était plutôt astucieux selon le point de vue de l’instructeur qui observait tout cela en silence. D’après lui il manquait une chose pour que la technique prenne forme, la modélisation du chakra était la clé de la réussite. Est-ce que le Genin allait s’en rendre compte par lui-même ? Telle était la question…
Syoto fit disparaitre l’armature qui ornait son bras gauche, trouvant qu’elle n’avait plus utilité d’y être, étant donné que le jeune garçon avait eu le temps de la visualiser. Il prit ensuite place parterre en sachant que l’exercice allait durer de très longues heures et que rester debout le fatiguerait.
« Tu as trois heures à compter de maintenant. Dépassé ce délai, tu subiras un châtiment dont tu t’en souviendras longtemps. »
Un peu de pression ne ferait pas de mal à Atorasu.
Le flavescent était on ne peu plus sérieux en disant cela, si par malheur le disciple ne parvenait pas à exécuter ce ninjutsu dans les temps, il subira une technique qui altèrerait son apparence pour un très long moment. A moins d’être doué en Fuinjutsu. En tout cas l’élève était prévenu, les cartes étaient à présent dans ses mains et attendons de voir ce qu’il comptait en faire.
Pour le déstabiliser, le Chûnin commença la lecture du bouquin qu’il avait soigneusement emporté au cas où il se retrouvait dans cette situation. Fallait bien s’occuper.
Les copies du Nakamura qui étaient invoquées précédemment, se chargeaient d’analyser l’évolution du jeune Kumojin. Si à tout hasard le Ji-Ongu venait à demander des conseils aux clones, ces derniers ne répondraient pas dans l’unique but de le laisser trouver la solution du problème par ses propres moyens. C’était ainsi que Syoto concevait cet apprentissage, il voulait développer l’autonomie du garçon rien de plus. Concept très étrange mais qui portera sûrement ces fruits.

_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Ven 20 Mar 2020 - 20:00
3 heures. C’était le temps que lui avait donné pour apprendre la technique. C’était aussi le temps qu’il restait pour apprendre la technique. Suite à cette révélation, cela paraissait juste pour acquérir cette technique, mais il n’était pas du genre à se plaindre face aux conditions qu’on lui imposait face à un objectif qu’il fallait atteindre. Un petit sourire se lisait sur les lèvres de l’étudiant en voyant son supérieur lire un bouquin et envoyer un larbin le surveiller.

- Je peux…

Il montra le sol du doigt et le clone ne dit rien. Cet absence voulait tout dire, il comprit bien vite quelle aptitude adoptait son supérieur. Il y a tout juste un instant il avait essayé la technique pour voir si elle fonctionnait du premier coup. Mais se fut un echec. Atorasu savait comment s’y prendre pour apprendre une technique ce n’était pas la première fois qu’il en apprenait une.

Tout d'abord, il commença par chercher des petits cailloux, à l’aide de son clone qui était encore apte à “fonctionner”, il ressemblait à un garçon pernicieux, dolent suite à une maladie mentale qui lui a été annoncé. Une fois assez de cailloux, il les rassembla tous d’une seule et même main. De l’autre main, il prit une poignée de terre, rien de plus banale. Ceci n’était que le début de la première étape mais les choses singulières étaient finies. Et sans se préoccuper des choses qui l’entouraient, il se mit en lotus, parterre et son clone fit de même, juste en face de lui. Il ferma les yeux et c’était à ce moment précis où le travail commençait.

Inspire… expire. Inspire… Expire. Cailloux. Inspire… expire. Inspire… Expire. Cailloux… etc

Le principe n’était pas compliqué. Tous les deux cycles de respiration. Atorasu laissait tomber un caillou de sa main. Sa pratique était clairement de la méditation, ça lui permettait de se recentrer sur lui, même et de ne faire qu’un avec l’élément qu’il souhaitait découvrir les secrets. Son pouls se calma. Il ne bougeait pas d’un poil. Et le bruit de certaines personnes autour n’avait pas l’air de le distraire. C’était sûrement de là que sortaient tout son sang-froid et l’ambition qu’il avait.

À quoi il pensait ? C’était ça la véritable question. Au début a la technique, rien de plus, l’endroit où celle-ci se déroulait. Le bras. Tout l’air qu’il inspirait, faisait un parcours incroyable, tout d’abord, elle entrait dans son corps par la bouche, descendait son corps par la trachée pour atteindre les poumons puis remonta par les bras, fit un aller-retour, puis ressorti par le nez. Jusqu’au moment où c’était le noir total, un moment où Atorasu ne prenait plus conscience du temps qu’il passait dans cette position. Des bruits autour de lui, l’état dans lequel il était indescriptible. Ce n’était pas la première fois qu’il faisait ça, d’ailleurs depuis son plus jeune âge, sa mère lui enseignait sa première véritable technique qui était celle-ci. Lorsqu’il ouvrit les yeux, il lacha la poignée de terre. Il était prêt. Ça allait faire deux heures qu’il était dans cette position, c’était suffisant, et il se sentait plus serein et concentré sur sa technique que jamais. Il se leva, fit le mudrâ plusieurs fois sans même poser la main au sol. Il l'enchaine, une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, six fois, sept fois, huit fois, neuf fois, dix fois pour connaître par coeur celui-ci et violemment il posa sa main parterre et…

les premiers copeau de terre vint se déposer sur son bras doucement , il resta comme ça pendant une bonne minute avant que la moitié de son bras se fut retrouvé enrobé de terre. Malheureusement dès qu’il enleva sa main les pierres tombèrent. Donc il répéta cette manipulation encore, encore et encore, sans s’arrêter sans prendre une simple pause.

Il lui restait dorénavant et exactement 30 minutes pour finir d’apprendre cette technique. Il avait réussi à avoir la totalité de la terre sur son bras mais seulement pendants quelques secondes… Après ces deux heures et demie sans avoir prêté attention à son professeur il décida enfin de lui adresser quelques mots en espérant qu’il lui réponde sans prendre en compte son clone.

- Une remarque ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Ven 20 Mar 2020 - 23:05
Le spectacle qu’offrait l’aspirait était des plus surprenant…
Pourquoi ramassait-il des cailloux ? Pour en faire quoi par la suite ? Les deux répliques du Chûnin étaient quelque peu surpris des agissements de l’aspirant, ne comprenant pas ce qu’il mijotait précisément il les laissait dans le flou total. En vingt-trois ans, ils n’avaient jamais eu l’occasion d’assister à une telle maitrise de soi, en effet c’était bien la première fois qu’ils avaient la possibilité d’observer une séance de méditation qui était un poil étrange selon eux.
Pour ne pas le perturber ils restaient silencieux.
Durant toutes ces années l’original avait écumé de nombreux ouvrages aussi différents les uns que les autres et un livre en particulier allait être utile aux clones pour faciliter la communication sans pour autant être entendu. Le bouquin en question expliquait comment dialoguer en langue des signes, cela pouvait être anodin pour certaines personnes mais pas pour le Nakamura. Bien de sujets l’intéressait et notamment ce moyen de converser et aujourd’hui ses deux entités allaient mettre en pratique ce qu’il avait appris.
Si jeune et déjà remplis de calme, c’est bluffant.
Comme quoi il n’y a pas que des écervelés dans le village, on peut dire que c’est plutôt un bon point.
Je sens que ça va être sacrément long et ennuyeux à regarder… ça te dit de faire un petit pari ?
Vas-y je t’écoute mon vieux !
Je suis persuadé qu’il ne saura pas en mesure de maîtriser la technique dans le temps qui lui est imparti.
Vive la confiance… Bon allez pour l’amour du jeu, j’annonce qu’il finira largement dans les temps ! D’ici deux heures se sera fini à coup sûr.
Pari tenu. Prépare-toi à perdre hein.
T’inquiète j’ai confiance en lui ! Ahah
T’es surtout naïf mon pauvre.
Attendons de voir le résultat.
On dirait bien que les clones du flavescent manigançaient une sorte de pari pour palier aux probables heures d’ennuis qui les guettaient. Chacun d’eux avaient pronostiqué un résultat différent, l’un pensait que l’élève n’arriverait pas au bout des trois heures qui lui avaient été donné, tandis que l’autre plus optimiste, misait sur une réussite des plus écrasantes. Est-ce que l’un des deux voyait juste ? Ou se plantaient-ils totalement ? Seul le temps pouvait le dire.
Les heures défilaient à toute vitesse et toujours aucun signe de résultat probant. Malgré l’ennui les copies relevaient une chose indéniable chez le jeune garçon : il était persévérant. Une qualité qui allait être très apprécié notamment par l’original. Ils constataient les efforts que fournissaient l’apprenti dans l’application de Jutsu, remarquant également qu’il n’avait pris aucune pause depuis le début de l’exercice. A ce rythme le Ji-Ongu se retrouverait à court d’énergie, ce n’était plus qu’une question de temps.
Répétions après répétitions le jeune Shinobi ne semblait pas renonçait à l’acquisition de fameuse technique, ce qui fit immédiatement sourire les deux copies.
Au bout d’un moment l’élève laissé de ses échecs interpella l’instructeur qui lisait tranquillement depuis tout ce temps. Au son de la voix, le borgne porta son regard sur l’apprenti.
« La présence de terre sur ton bras est un bon début à ce que je constate…La partie qui va suivre est la plus délicate, parce que tu dois manipuler et insuffler une quantité de chakra suffisante pour modéliser le bouclier. A toi maintenant de trouver le bon dosage. Parce que si tu n’en mets pas assez le bouclier ne tiendra pas longtemps, et si tu en mets trop celui-ci se brisera de lui-même. »
Sur ces mots Syoto espérait vraiment que cela aiderait le garçon à progresser parce que même s’il ne le montrait pas il était plutôt fier de ses avancées surtout pour quelqu’un qui n’était pas assimilateur.

_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Sam 21 Mar 2020 - 0:07
Il écouta attentivement son maître de la journée et il lui avait donné immédiatement la clé pour réussir cette technique. La partie la plus subtile et la plus compliquée de l'entraînement était encore devant lui. Il remercia son entraîneur de la tête puis regarda son clone qui ne faisait rien depuis maintenant 30 minutes. Il se trouva bête durant l’espace d’un instant car oui, pourquoi avancer seul alors qu’on peut être deux ?

Le clone encapuchonné se rapprocha du garçon encapuchonné, et celui-ci lui chuchota ce qu’il fallait faire, un simple mouvement de tête suffit. Les deux reprirent en même temps et l’un chuchotait une phrase alors que l’autre chuchotait le contraire :

- Trop lourd…

- Trop léger ..

- Trop lourd…

- Trop léger…

- Tro- ...

D’abord ça pouvait paraître un peu contradictoire sachant qu’il était censé avancer sur les mêmes pas. Alors que ce vacarme continuait pendant une quinzaine de minutes….

- Trop lourd…

- Trop léger ..


- Trop léger…

- Trop léger … Trop léger... trop.... Trop lourd.

Atorasu fit un mudrâ pour que son clone disparu. Il serra les dents. S’accroupit. “Le con” dit il en poussant un petit cri de douleur tout en se tenant l’épaule. Il devait rester plus que quelques petites minutes. Il l’avait, ni trop, ni pas assez… Il se releva doucement. Effectua un mudrâ, prononça la technique à haute voix

“ ĀSUSHĪRUDO”


Suivit d’un contact avec le sol. Et c’était un miracle, oui la terre lévitait jusqu’au bras d’Atorasu pour qu’elle se dépose sur chaque partie de son bras. Une fois fait, il se redressa. Ne regardant toujours pas son Syoto dans les yeux, mais le Ji-Ongu était clairement dirigé vers lui. Cette fois-ci, la terre restait sur son bras.

“ A chaque destruction d'un clone, celui-ci rapport tout l'expérience à son utilisateur.” Lorsqu’un clone se détruit, ce qu’il a ressenti, ce qu’il a vu, pensé, est ramené directement à son propriétaire. La méthode pour apprendre la technique était tout simple que soit le clone soit Atorasu commence en mettant énormément de terre sur son bras alors que l’autre en mettre peu. À partir de là, c’est pour ça pris une quinzaine de minutes, il fallait que l’un ajoute petit à petit et l’autre enlève petit à petit jusqu’ à que celui qui a commencé par le poids lourd se retrouve avec un poids trop léger pour tenir la terre sur son bras et inversement. Il suffisait tout simple de récupérer l'expérience qu’avait acquise le clone combiné à celle d’Atorasu pour trouver le juste-milieu.

- Suis-je dans les temps ?

Il était content de lui. Extrèmement même. Oui, pourtant il garda ce ton placide qu’il avait en début de cours. Ce ton qui demeurait inchangé depuis le début de la journée, de la semaine, du mois, de la fin de la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Sam 21 Mar 2020 - 19:15
Aux yeux de l’enseignant il n’y avait qu’une façon de procéder afin de mettre au point le « Asushirado » il fallait donc correctement répartir le chakra sur la partie du corps concernée, en l’occurrence le bras pour celui-ci. C’était avec surprise qu’il découvrit l’élève réussir avec une autre méthode, plutôt astucieuse, le Nakamura se demandait à ce moment-là pourquoi il n’y avait pas pensé bien avant. Lui qui avait pour habitude de tout planifier dans les moindres détails, l’option proposée par le gamin lui avait totalement échappé. Après tout c’était un bon signe, cela voulait dire que l’apprenti savait faire fonctionner ses méninges.
Se servir de l’expérience des clones pour assimiler au plus vite une technique, relevait pratiquement à du génie. Certes, le qualificatif était un peu fort pour désigner Atorasu mais fallait tout de même rendre hommage à l’ingéniosité apporté par ce Genin. Une chose restait donc à vérifier à présent que ladite technique était à présent opérationnelle.
Un « clap » se fit entendre… Le flavescent venait de refermer brusquement le livre qu’il tenait dans les mains jusque-là, se relevant par la suite en ne lâchant pas du regard l’armature accroché au bras du Ji-Ongu. Il sorti un kunai de sa sacoche puis lança l’objet en direction du jeune homme, non pas pour tester les réflexes de ce dernier mais la solidité du bouclier. Pris au dépourvu, le garçon se protégea par instinct en employant la cuirasse de terre dans le but de repousser l’arme qui fonçait droit sur lui.
Comme prévu l’outil ninja entra en contact avec le bouclier sans pour autant l’endommager, ce qui était une preuve de sa robustesse. Satisfait du résultat, le Chûnin esquissa un large sourire.
« Parfait ! » s’exclama-t-il.
« Tu es un jeune plutôt malin à ce que je vois dis donc, mais n’oublie pas une chose : cet objet que tu as au bras ne te protégera pas des armes bien plus imposants ou même des coups violents. Avec le temps qui sait peut-être que tu le rendras bien plus robuste. »
Après de nombreuses heures passées sur le terrain d’entrainement, l’apprentissage venait de toucher à sa fin. Au départ, le borgne pensait perdre son temps à dispenser des cours mais finalement il y a pris du plaisir, qui lui donna quelles idées pour la suite…
« Nous avons terminés pour aujourd’hui. Si tu as des questions surtout n’hésites pas à les poser. »

_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Dim 22 Mar 2020 - 13:36
Sous sa capuche, Atorasu sourit, fier de lui ainsi que son bras qui commençait doucement à se décrocher de son épaule, lui faisait mal, c’était sûrement la raison pour laquelle il soutenait son épaule. Son corps encore trop frêle pour soutenir une masse aussi importante lors de sa “réajustation” pour trouver l'équilibre parfait afin d’aboutir aux affermissements complet et final de sa technique. Son professeur, ne s'en rendait peut-être pas compte et se fut confirmé par le kunai qu’il lui avait envoyé en pleine face pour tester la solidité du bouclier. Il le bloqua sans problème, sans ressentir une seule douleur si ce n’était l'expérience ramenée par le clone. La douleur, occupait de plus en plus son esprit et ne réagit même pas à l’efficacité de “ĀSUSHĪRUDO” Il expliqua rapidement à son maître de journée qu’il avait mal suite à la charge porté par son clone. Alors il annula la technique, toute la terre qui se trouvait sur son bras s'est retrouvé parterre aussi rapidement qu’elle fut monté sur son bras. Tout en faisant des rotations avec l’épaule, il poussa un soupirement montrant le bien fou que ça lui faisait de ne plus avoir une charge sur le bras.

La tête toujours plongée dans le sol, il écouta Syoto le féliciter, il aurait aimé pouvoir voir sa tête et cette situation de devoir toujours baisser la tête à ne plus pouvoir la tête des gens devenait petit à petit, de plus en plus frustrante pour le jeune Ji-Ongu. Il fallait qu’il trouve une solution et rapidement. Retenir les voix de tout le monde devenait un véritable parcours du combattant pour Atorasu. Voir la joie, la tristesse, le sentiment d’accomplissement sur le visage des autres n’était pas possible, tous se référaient à ce qu’il entendait et seulement à ça. Il était presque certain que sur le visage de l'enseignant une certaines expressivité pouvait se faire voir et ressentir, mais malheureusement, ça Atorasu ne pouvait ni le voir, ni le ressentir sauf à travers sa voix.

- Je vous remercie amplement. Quelque part, tout ça c’est grâce à vous.

Il fit une petite courbette, pour remercier l’assmimilateur.

- Oui j’ai une question. Pour aujourd’hui ? C’est tout pour aujourd’hui . Il y aura une prochaine fois. Demanda-t-il sur un ton qui renfermait une certaine forme d’émouvement. Rares étaient les personnes qui voulaient revoir Atorasu par sa capacité à être. Être lui-même. Pour la première fois, depuis le début de l’entraînement, un sentiment se faisait ressentir dans sa voix… Comme quoi, il n’était pas intouchable. Mais très rapidement, il reprit sa voix placide et monocorde.

- Il va falloir que je rentre me reposer. La douleur me fait de plus en plus mal. Je vous remercie une dernière fois pour cet entraînement.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Dim 22 Mar 2020 - 19:05
Conscient de la difficulté qu’avait le garçon à supporter la charge sur son épaule, le Nakamura n’y prêta pas réellement attention, pensant qu’il finirait par s’y habituer. En tout cas, ce type de détail était bien trop minime pour capter son intérêt, lui qui avait des choses bien plus importantes à penser, comme la formation d’une escouade par exemple. Le côté administratif des choses l’ennuyait au plus haut point mais depuis qu’il avait des responsabilités, c’était devenu son quotidien. Quelle horreur…
Un sourire malicieux s’affichait sur le visage du borgne à la vue du geste de respect que lui témoignait le jeune disciple. Il n’avait pas besoin de faire tout ce chichi parce que le blondinet s’en fichait royalement des codes sociaux et trouvait tout cela barbant. Le savoir-vivre n’était pas le point fort de Syoto…
« Tu n’avais pas besoin de faire tout ça hein…Et puis c’est normal, c’est notre devoir de transmettre nos connaissances auprès de la nouvelle génération. » dit-il avec gêne.
« Est-ce qu’il y aura une prochaine fois ? Pour un apprentissage tu veux dire ? Je ne peux pas te dire. Pour l’heure j’ai quelques trucs administratifs à régler et une fois que ce sera fait je reviendrais vers toi. »
L’aspect psychologique de l’élève l’intriguait fortement et ferait en sorte de mieux le cerner la prochaine fois qu’ils se reverront, bientôt qui sait. L’enseignant fit sombrement un signe de la main pour dire au-revoir au Ji-Ongu, puis quitta le terrain d’entrainement de manière nonchalante.  

_________________
Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ji-ongu Atorasu
Ji-ongu AtorasuEn ligne

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto Empty
Mar 24 Mar 2020 - 19:02
Aux yeux de Atorasu, Syoto avait l’air d’être un adulte n’ayant pas encore accepté son vieillissement : Un Adolescent refoulé. Il ne dit pas un mot de plus suite aux paroles de son enseignant et le regarda partir de manière nonchalante. Revoir cet homme, ravirait Atorasu, c’était peut-être le début d’un duo. Qui sait ? Concernant Atorasu, assez rapidement, il prit la direction de son logement, lentement, son accoutrement, ne l’aida pas, encore une fois, personne vint l’aider sur la route. La charge était bien n trop lourde tout à l’heure et les effets ne surgissait que quelques temps après : vertige, mal de tête et envie de vomissement était de la partie. Normalement, une dizaine de minutes suffisait pour arriver chez lui, le triple en cette fin de journée.

Arriver chez lui, Shuyōna s’occupa de lui comme si c’était son fils. Il lui fit un bain chaud, un bon repa, tous ce que ferait un bon parent pour son fils. Il le porta même jusqu’à son lit afin que celui-ci dorme bien. Car une longue journée l’attendait le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8211-un-hero-tragique-de-plus-termine?nid=2#68873 https://www.ascentofshinobi.com/t8772-carnet-d-un-jiongu

Le commencement d'un nouveau chapitre ∥ Nakamura Syoto

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: