Soutenez le forum !
1234
Partagez

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs]

Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Ven 20 Mar 2020 - 15:37
La Mawehara était penchée sur la lame tandis que Tatsuya s'occupait d'Amane. Il faudrait encore ramener les corps des ouvriers pour qu'ils soient enterrés ou brûlés dignement, faire un rapport à leurs supérieurs. Mais pour l'instant, la jeune femme était concentrée sur la lame maudite qui avait manipulé le pauvre homme. Elle l'avait rendu fou, ou carrément possédé. Et Senritsu s'était enfin décidée à baffouiller quelques informations quand sa porteuse l'avait engueulé.

Enfin... T'en as mis du temps. T'avais peur ?
Moque toi... Cette âme est maudite. Elle pue le sang et la mort. Elle s'en nourrit.
Hein ?
C'est tout ce que je sais ! Je sens sa puanteur. Ce n'est pas une lame noble. Je l'aime pas.
Ok, mais ça change pas qu'on va devoir la ramener au clan. Hors de question de laisser ça là et d'espérer en tirant à pile ou face que personne d'autre ne la touche. Et qu'on se retrouve avec une nouvelle floppée de morts.


Miyuki entendit alors Senritsu soupirer. Elle n'aimait pas ça. Pas ça du tout. Mais la guerrière blonde était dans le même cas. À la différence qu'elle n'avait pas cette pensée égoïste que pouvait avoir sa lame. Attrapant la lame meurtrière, elle sentit comme un frisson de mal-être et commença à entendre des murmures dans son esprit. Cependant, la volonté de la Sabreuse n'était plus à prouver. Ce ne serait pas ces petites provocations de la part de cette arme inconnue qui la rendrait folle alors que Senritsu n'y était toujours pas parvenu.

Transportant cette lame immense tant bien que mal jusqu'au lieu de travail des ouvriers, ils purent apprendre à tous que l'arme que portait la Mawehara était la cause des pertes et qu'Amane avait été le seul survivant, mais qu'il aurait besoin de soins et de temps. Ils le ramenaient donc avec eux à Kirigakure. Officieusement, c'était aussi une manière pour les kirijins de pouvoir l'interroger un peu plus en détails sur ce qu'il s'était passé pour lui. Miyuki gardait à l'esprit la présence du gardien, peut-être quelqu'un connaîtrait-il sa langue. Elle avait essayé de retenir la phrase qu'il avait prononcé, puisque si elle n'en comprenait absolument pas le sens, les sonorités étaient quant à elles assez simples. Il y aurait bien un érudit à Kiri qui avait déjà étudié ce langage, elle l'espérait.

Se faisant traiter pour les blessures de flèches qui les avaient atteint au passage, Miyuki profita du trajet en bâteau pour observer plus en détails la lame. Elle avait prit un grand drap et l'avait nettoyé au port, histoire de ne pas affoler tout le monde en traversant le village de la Brume avec cette arme monstrueuse.

Atteignant la ville puis le dojo après une longue traversée plutôt silencieuse, la blonde se dirigea directement vers la salle du Conseil où elle posa la lame sur la table en bois, après avoir fait signe au Gardien qu'elle avait besoin de prévenir le chef du clan, et si possible les autres sabreurs disponibles. Sa découverte allait avoir une certaine importance, elle n'en doutait pas.

Lorsque le Nanadaime arriva, la Mawehara commença par le saluer avant de se lancer dans une brêve explication.

« Konbawa Saji-sama. J'ai fait une mission sur l'île d'Ue et pendant celle-ci, j'ai affronté avec mes camarades un homme qui semblait possédé par cette épée. Il est en repos à l'hôpital dans la cité et j'ai ramené l'arme. J'ai préféré éviter que quelqu'un d'autre puisse la reprendre et se mette à massacrer des gens comme lui l'a fait, sans doute sans la moindre maîtrise de lui-même. J'ai aussi un carnet d'un témoin mort malheureusement qui a dit l'avoir vu parler tout seul. Je suppose qu'il parlait à l'épée, et je l'ai aussi entendu me murmurer pendant que je la ramenais. »

Terminant son rapport très résumé, elle était prête à répondre à d'éventuelles questions si le chef du clan en avait la moindre.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Ven 27 Mar 2020 - 1:44
Plongeant la plume dans son encrier, il revient sur la surface du papier pour y écrire des lignes, dans un silence monacal et une concentration d’artisan. Chaque trait était tracé avec une grande précision, dansant sur un parchemin d’une qualité rare, il semble prendre un grand soin à mettre sur le papier les kanjis qui évoquerait pour les générations futures et ses successeurs, l’histoire du clan. Il était important tant pour lui que pour les membres du clan de garder en mémoire leurs actions, leurs réflexions communes à l’aune des événements qui influeront certainement sur le destin de la Brume et des Sept épéistes, à travers des annales précieusement conservées qui serviront à d’autres personnes qui un jour prendront le relais.

Perpétuer l’héritage fait partie des grandes devoirs du chef des Sabreurs, d’autant que le Nobuatsu accorde un respect immuable à ceux qui l’ont précédé. Hormis Dame Watanabe, les récits écrits des chefs de clan restent plutôt obscurs et peu exploités, comment conter la légende Sept épéistes de la Brume, sans personne pour la préserver? Plutôt que d’engager un scribe ou un homme de lettres pour mettre à l’écrit ses pensées, il se plaisait à cet exercice de tenir à jour les accomplissements de ses confrères de la lame.

Sa table disposée près de la fenêtre, ouverte à moitié, tout y est rangé avec soin. Que ce soit l’écritoire, les parchemins mis de côté, un repose-plume pour ne pas tâcher la surface du bois d’hêtre laqué de noir. Avec la méditation, l’écriture fait partie des activités qui le reposent, et qui contrastent logiquement avec le reste de son quotidien, mêlant tumulte et violence. Depuis l’intérieur de son bureau, alors qu’il continuait l’écriture, il lui suffisait de tendre l’oreille pour entendre l’atmosphère changer de ton. La lame avait cessé de fendre l’air, et les pieds cessaient de frapper le sol comme à l’accoutumée, signe que les apprentis étaient en train de s’entraîner.

Sa crainte est rapidement confirmée par l’amplification du brouhaha dans la cour du Grand Dojo, où des jeunes épéistes s’étaient regroupés autour d’une personne, suivi de près par le Gardien. Comprenant qu’il lui fallait intervenir, il se lève, et quitte son lieu de silence pour rejoindre l’extérieur, et aller comprendre de lui-même ce que signifie cette cohue. Une fois sur place, sa visière d’acier vient rencontrer le regard du colosse gardien escortant la Mawehara jusqu’au Nobuatsu, qui vient de sortir du bâtiment.

Sans un mot, il leur fait signe de venir en comprenant qu’il devait s’agir de quelque chose d’important, signalant aux étudiants de reprendre la séance immédiatement. Le chef de clan les invite à le rejoindre dans le Grand Hall, au centre duquel trône encore le portrait de la Godaime, un autel sur lequel est déposé de l’encens encore fumant.

Qu’est-ce que tu as trouvé?

Il écoute avec attention les paroles de la blonde épéiste, sur laquelle il observe des blessures au niveau des pieds couverts de bandage après une mission qui aurait apparemment mené à un massacre, sur l’île d’Ue. Le fait qu’elle ait pu y retrouver une des épées légendaires ne peut donc pas être une coïncidence, il aurait pu s’agir d’un candidat qui aurait échoué à l’épreuve, une épée perdue lors de la Purge par un porté disparu, une arme découverte par la première fois dans cette terre sauvage à pein explorée… Les hypothèses sont nombreuses, mais en tous cas, les faits sont là. La genin lui livre une histoire rocambolesque, d’un esprit prenant possession d’un ouvrier du chantier qui aurait donc tué de nombreuses personnes sans raison apparente, mais parce que l’esprit l’aurait “possédé”. Ouvrant le journal, il parcourt et s’arrête sur certaines pages. Il reste silencieux quelques instants, réfléchissant à ce que cela pourrait signifier.

Cela ressemble bien à une des épées qu’on pourrait qualifier d’épée légendaire… Mais rien ne parle d’une possession telle qu’elle finit par dominer son porteur, et surtout sans avoir besoin d’extraire l’esprit de son réceptacle. C’est un phénomène qui échappe à mon domaine d’expertise, peut-être qu’en consultant un de nos anciens. Ils sauraient en dire plus… Bon travail.

Il confie l’épée au Gardien sur lequel l’esprit n’a pas d’effet voire très peu, l’épée qui malgré son poids ne semble pas poser de problème pour le tas de muscle qui se retire donc en direction de la pièce où siègent les anciens du clan, des hommes en robe régulièrement convoqués pour effectuer le rituel d’invocation d’esprit des épées. L’épreuve des lames ayant lieu à des intervalles irréguliers, seulement après que les Épéistes de la Brume se mettent d’accord sur les élèves dont ils ont eu la charge pour les envoyer sur l’ile d’Ue, et qu’ils auront formé au préalable.

Nous aurons rapidement notre réponse. En attendant, tu peux te reposer. A moins que tu aies d’autres questions sur… le rôle de Sabreur?

Il fait bien sûr référence à la curiosité qu’elle avait exprimé lors de leur dernier apprentissage, au sujet de ces “voix”. Peut-être que cela s’est amélioré?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Dim 29 Mar 2020 - 17:36
Racontant son aventure ainsi que les détails qui lui semblaient important à propos de la découverte de cette épée, Miyuki la remit à son chef de clan, avant que ce dernier ne la transmette au Gardien. La découverte était importante, d'autant plus que d'après les dires du Mizukage, la possession n'était pas quelque chose de courant lorsqu'un non initié prenait en main une épée de pouvoir.

« Si possible, j'aimerais aider autant que possible pour en apprendre plus sur cette arme. Que pourrais-je faire pour aider pour la suite ?.. »

Interrogative, la jeune femme était véritablement intéressée. Elle avait vu cette arme en action et elle avait été plutôt effrayante. Elle aurait aimé pouvoir en apprendre plus et comprendre ce qui avait provoqué tout ceci.

« Également, il y avait un homme sur l'île d'Ue. Un homme accompagné de nombreux loups. C'est lui qui m'a blessé avec mes camarades pour essayer de nous empêcher d'intervenir quand il affrontait l'ouvrier possédé. Il a parlé en un langage qui m'est inconnu. Mais il nous a laissé partir une fois Amane mit hors d'état de nuire. On aurait dit qu'il était comme une sorte de gardien de la forêt. Vous pensez qu'il pourrait être intéressant d'en apprendre plus sur lui ? »

Lorsque l'homme masqué lui proposa de répondre, il enchaîna sur une proposition. Si elle le souhaitait, il avait du temps à lui accorder pour discuter des Sabreurs. Pensive, elle mit quelques instants avant de hocher la tête, le temps de formuler sa réponse.

« Ça doit être toujours ce que vous m'avez dit, et ça ne changera peut-être pas avant longtemps, mais j'ai de vraies conversations avec mon arme. Comme lorsque je vous parle en cet instant. Est-ce que ça pourrait être une particularité de Senritsu, ou alors est-ce que je suis la seule à faire face à autant d'échanges ? Est-ce que les anciens porteurs de cette lame en avaient parlé ? »

Revenant à ses pensées pour chercher ce qu'elle pouvait mentionner d'autre, la jeune femme reprit la parole après quelques instants de réflexion.

« Je sais que lorsque l'on devient Épéiste, on doit prendre un disciple pour nous succéder. Mais je n'ai personne en tête, je ne me sens même pas prête à enseigner à qui que ce soit. Je ne connais rien encore. Est-ce que ça peut attendre un peu ou c'est obligatoire d'en trouver un rapidement ?.. Et comment choisir quelqu'un qui est digne de ça ?.. »

S'arrêtant le temps de la réponse, elle reprit à nouveau, posant sa dernière question.

« Et... C'est moins important mais... Est-ce que vous savez d'où viennent ces lames, comment elles ont été créées ? Qu'est-ce qui leur donne ces pouvoirs, ces particularités ? Vous pensez que quelqu'un serait capable d'en créer de nouvelles à notre époque ? Et si oui... Est-ce qu'on devrait prendre position par rapport à ça ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Mar 7 Avr 2020 - 17:17
La disciple se montrait aussi curieuse que serviable, toujours prête à faire avancer les intérêts de son clan mais aussi à découvrir ses plus grands secrets. En tant que deuxième meilleure épéiste de son clan, elle se montrait bien plus investie dans les opérations et assistait son chef dans la mesure du possible, ce qu’il appréciait sincèrement. Pouvoir compter sur une personne solide au sein d’un groupe où seuls certains montrent suffisamment de patience et de force d’esprit… A son grand regret, Jiro n’était pas l’élu qu’il attendait, même s’il n’affichait pas tout à fait les qualités d’un leader de par son comportement impertinent, il était une figure controversée parmi ses confrères. Tout le monde n’avait pas l’étoffe pour demeurer parmi les Sept.

Tu as déjà beaucoup fait, merci. Cet événement prouve que les épées légendaires ne peuvent être maniées par personne d’autre que nous, que l’esprit qui habite ces réceptacles ne peut être dominé que par le nôtre… Ce qui pourrait démontrer que nous ayons une résistance psychique supérieure? Ou une simple affinité avec les lames? Dans tous les cas, les membres du clan seront mis au courant.

Cela fait des décennies, et même des siècles que les épéistes ont su apprivoiser ces armes uniques et maîtriser leur pouvoir… L’explication coule de source, et pourtant. Il manquait encore certaines pièces du puzzle pour savoir exactement ce qui pouvait lier ces épées à eux en particulier, sachant que l’épée choisit son maître, et que les maîtres Sabreurs semblent prédestinés à manier ces lames légendaires. Sont-ils élus dès la naissance? Ou cela s’acquiert-il au fil du temps? Beaucoup de questions restaient encore en suspens.

Un gardien de la forêt tu dis? Je l’ignore, mais si tu penses qu’il peut nous apprendre quelque chose, je ferai envoyer une équipe pour “l’appréhender” et avoir un échange avec cet homme. D’après ton témoignage, il était conscient du danger du sabre, puisqu’il vous en a défendu. Rien ne dit qu’il en sache davantage. Toutefois, ce serait dommage de laisser passer un possible indice.

Il note dans un coin de son esprit d’envoyer une équipe de shinobi enquêter sur l’île d’Ue, car tout comme Miyuki, il avait le sentiment qu’il pourrait les aider à résoudre cet énigme. Pour l’instant, il leur faudrait attendre et s’occuper des affaires plus urgentes. Le Nobuatsu proposa à la genin de poursuivre la conversation qu’ils avaient commencé l’autre fois avant l’apprentissage sur les “voix” qu’elle pouvait entendre et qui provenaient vraisemblablement de son épée Senritsu. Elle avait l’impression de parler à une personne, comme elle lui parle à présent. Une sensation étrange, presque terrifiante de savoir qu’une personne puisse être scellée à l’intérieur de l’épée et qu’elle viendrait vous sussurer des mots dans votre conscience.

Et cette voix ne s’est pas atténuée avec le temps? Je t’avoue que c’est étrange. Si tu as progressé dans la maîtrise de l’arme, cela devrait être l’inverse. A moins que Senritsu soit une exception? Je ne me souviens pas que les anciens porteurs en aient parlé.

Cela faisait beaucoup trop d’anomalies en une journée. Des épées qui prennent possession d’un non-initié, des épées qui continuent de parler malgré une meilleure maîtrise de la lame… Pourtant, il est logique que plus un Sabreur entre en connivence avec son épée, plus cette identité se reflète dans l’absence d’interférence sur le plan psychique, jusqu’à ce qu’ils ne fassent vraiment qu’un.

Tu n’es pas obligée d’en prendre un. Je m’occupe pour l’instant des sélections dans l’attente que toi et Nô deveniez chuunins et commencez à enseigner. Ton senseï saura t’y préparer j’en suis sûr.

Et pour ce qui est de la dernière question, la blonde revenait sur l’origine des épées légendaires dont ils sont les gardiens. La question la plus existentielle de toutes: qui est le créateur… le forgeron capable de fabriquer toutes ses lames? Le pragmatique en Saji refusait de croire que cela pouvait provenir d’une entité divine, et pourtant ils avaient fait face à des monstres relevant du mythique.

Nos “ancêtres” (ou plutôt prédécesseurs) ont émis l’hypothèse qu’un forgeron était à l’origine de ses armes, mais cela s’arrête là. L’explication est logique, mais pose la question: qui est-il et comment fait-il pour alimenter ces épées de tels pouvoirs? S’il existe bel et bien, c’est à lui qu’il nous faut nous adresser afin qu’il réponde à nos questions.

Chassez le naturel, il revient au galop, ayant beaucoup dialoguée avec la genin, le Nobuatsu cherchait justement un partenaire d’entraînement afin de se dégourdir le corps comme il en a rarement l’occasion, puisque Jiro n’était plus là pour croiser le fer avec lui.

Si tu n’as pas d’autres questions, nous pouvons en profiter pour nous entraîner, ou que je t’apprenne une technique en particulier?






_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Mar 14 Avr 2020 - 1:59
Si Miyuki n'était pas une élève véritablement studieuse pour les sujets généraux et théoriques, peu encline à mettre des efforts dans ce qu'elle voyait comme inutile, elle était extrêmement intéressée dès lors que les sujets la concernaient réellement et pouvaient avoir des répercussions sur son apprentissage du maniement de son sabre. Que ce soit simplement pour des mouvements que l'on pourrait appeler normaux que pour la faculté unique de Senritsu. Et même si elle avait une forte volonté sur laquelle elle pouvait compter, la présence continuelle de son arme lui faisait se poser des questions sur sa propre qualification en tant que sabreuse. Était-elle vraiment digne d'une telle arme ? Était-ce parce qu'elle n'avait pas "terrasser" l'esprit de la lame mélodique comme l'avait fait Jomei, qu'elle n'avait que résisté à tous ses assauts jusqu'à ce qu'elle s'épuise ? Était-ce une erreur qui lui porterait préjudice toute sa vie d'Épéiste ? Elle doutait de tout cela, sans pour autant céder à la panique. Si elle devait l'entendre toute sa vie, alors elle le supporterait comme étant une épreuve supplémentaire. Une épreuve de tenue sur la durée. Une épreuve des Lames ultime. Son épreuve.

« Je comprends. Quand Amane sera remit, il pourra aussi peut-être nous raconter ce qui lui est arrivé véritablement. Je pourrais aller l'interroger si vous le souhaitez. »

Très envieuse de connaître les suites de cette découverte et de faire partie active des missions qui en découleraient, la blonde avait répété sa demande. Elle décida dans l'instant qui suit de ne plus le refaire à nouveau, pour ne pas se montrer trop exigente et finir par produire l'effet inverse de ce qu'elle souhaitait. Ennuyer le chef de son clan avec une demande trop répétitive était bien la dernière chose dont elle avait envie. Il fallait juste croiser les doigts qu'elle n'ait pas déjà fait la fois de trop. Mais... Il semblait terriblement patient. La Danseuse avait pu le remarquer au Conseil alors qu'ils s'envoyaient quelques pics avec cet imbécile d'Ikaku.

Eh bah. J'espère que tu vas pas abandonner là, parce que ça m'intéresse aussi d'en savoir plus sur cette lame.
Tu reparles maintenant toi ? Je l'espère aussi, mais si je continue, je finirais au cachot ou j'aurais une série de missions pourries pour l'avoir ennuyé. Enfin j'en sais rien.
Oui, t'en sais rien, alors hésite pas.
Tu m'fatigues...
C'est ça, mais moi, j'obtiens ce que je veux. Et ta sanité d'esprit ça viendra aussi hinhinhin..
Ferme-là !


Essayant de se remémorer les mots que venait de prononcer l'homme masqué face à elle, troublée par l'échange avec Senritsu, la Mawehara finit par retomber sur ses pattes après quelques instants, espérant qu'elle ait juste semblé réfléchir à sa réponse.

« Non, pas vraiment d'atténuation. Elle est toujours aussi présente. Vous pensez que ça pourrait-être parce que je suis une femme ? Ou alors parce que cette lame commence à prendre de l'âge et que ça serait devenu l'une de ses spécificités ? Vers qui je pourrais me tourner selon vous pour en savoir plus ? J'ai entendu parler du clan Yamanaka, mais ils sont hijins si je ne me trompe pas... Il n'y a pas un membre de leur clan qui aurait rejoint la cité à votre connaissance ? »

Pour sa question sur les disciples, la réponse de son chef de clan la rassura. Pas plus qu'elle ne se sentait capable de créer un nouveau style à partir de rien, prendre un disciple et l'éduquer convenablement à l'art du kenjutsu jusqu'à l'élever au rang d'Épéiste n'était pas quelque chose dont elle pensait être faite pour dans l'instant présent. Plus tard peut-être, mais pas maintenant. Elle n'y croyait pas vraiment.

« D'accord... Je vous fais entièrement confiance pour cela alors. »

Repensant à Aditya, elle espérait que ce dernier aurait le temps de lui enseigner un peu plus avant son départ, ce dernier ayant mentionné une obligation loin du pays qui le retiendrait pour un moment sans pour autant donner de détails. Normal, ce devait être lié à une mission. Et même si elle savait tenir sa langue, moins elle en savait, moins elle pouvait en dire. C'était donc mieux ainsi.

« Je vois. Je serais curieuse de rencontrer la personne qui a pu créer cela. Peut-être pourrait-elle répondre à certaines de mes questions... Et peut-être que cela nous aiderait à maîtriser mieux encore ces lames si nous en savions plus sur elles et sur leur création. Mais je doute que la réponse soit ici, à Kiri, donc j'imagine que ce ne sera pas dans l'immédiat qu'il sera possible de les atteindre. »

Un peu amusée par le retour immédiat de la déformation professionnelle de son supérieur, elle hocha la tête à sa demande.

« Je serai honorée de croiser le fer avec vous, même si je doute fortement être capable de vous tenir tête plus de quelques échanges. Avec nos armes ou des bokens ? »

À vrai dire, dans la plupart des situations, face à un homme avec une telle supériorité de puissance par rapport à elle, la genin aurait simplement prit des bokens pour éviter de se faire couper en deux. Mais sa curiosité la démangeait. Et quitte à se faire blesser, elle voulait découvrir les pouvoirs de l'arme de son chef de clan en action. Prête à répondre à l'une ou l'autre des possibilités, Miyuki attendait la réaction du Nanadaime Mizukage.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 19:58
Le maître épéiste avait su répondre à certaines questions que se posait sa consoeur de lame, curieuse d’en apprendre plus sur leur discipline et les mystères qui entourent encore les origines du clan et les esprits des épées qu’ils possèdent. Ce qui est normal après tout, qui ne s’interrogerait pas sur ces entités mystérieuses auxquelles ils sont liés lorsqu’ils passent enfin l’épreuve des lames, telles des démons prenant possession d’une partie de leur esprit. La peur de perdre le contrôle est d’autant plus grande quand on sait ce qui est arrivé à Amane, un non-initié certes, mais cela n’en reste pas moins une preuve que les esprits demeurent une énigme même pour les expérimentés des Sabreurs qui ont appris à vivre en acceptant cet écho perpétuel hantant leurs pensées.

Tant de questions lui venaient, et elle ne recevait guère de réponse parfaite de la part de son supérieur, seulement des suppositions découlant de son expérience ou encore de la doxa, sans doute serait-elle insatisfaite que le chef de son clan ne détienne pas la clé du savoir mais au moins aurait-elle des semblants de réponse pour la contenter quelques moments, ou du moins expliquer le fait qu’elle présente des symptômes si uniques. Sa condition de femme? Son âge? Une faille dans son style de combat? L’entendre se remettre en question pour quelque chose qui ne participe peut-être pas d’une erreur de sa part, mais d’une cause naturelle et prédéterminée sur laquelle elle n’avait aucun influence…

Les choses sont parfois telles qu’elles sont, certains esprits réagissent différemment en relation avec l’épéiste. Tant que tu arrives à trouver le sommeil, c’est tout ce qui importe pour le moment.

Elle aurait tout le temps pour en apprendre plus sur elle-même et son pouvoir tant qu’elle persévère dans sa voie, si par chance elle ne rejoint pas ceux qui finissent par abandonner en raison d’un manque de volonté ou qu’ils sont incapables d’avoir la patience pour concrétiser leur objectif. Il pense à tous ses élèves qui ont fini par tomber, ceux qui n’ont pas su être à la hauteur des enseignements prodigués par le Sabreur muet.

Je te propose d’échanger avec nos armes, et d’employer notre ninjutsu. Nous sommes épéistes, mais aussi ninja, et nos entraînements devraient comporter davantage de techniques affinitaires, quoique pour éviter de détruire nos salles d’entraînement… Il serait préférable de sortir. Suis-moi.

Ils prirent ensuite la direction d’un terrain d’entraînement à l’extérieur, on pouvait entendre certains des élèves s’entraîner dans un terrain d’à côté. Faisant quelques pas pour mettre de la distance entre lui et la genin, il déposa ses longs doigts fins sur le manche de l’un de ses deux katanas, accrochés à son dos.

Évitons d’utiliser des techniques de trop grande ampleur, au risque d’endommager les alentours. D’accord?

Il attendit un signe de la part de son adversaire avant de dégainer et d’effectuer grâce à un geste du poignet, une multitude de coups de taille dans le vent, déployant des projectiles enflammés prenant la forme de pétales de feu.


Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 3:06
Face à la réponse de Saji, la jeune femme resta pensive. Tant qu'elle arrivait à trouver le sommeil. C'était une manière de voir les choses. Mais elle avait peur de ce que pouvait cacher ces dialogues anodins qu'elle avait avec sa lame. Il lui était presque impossible pour elle de ne pas penser qu'elle était peut-être en train de devenir folle.

« Hmmm... »

Après leur bref échange sur la possibilité d'un entraînement, elle hocha positivement la tête, un sourire franc sur le visage. Elle était très satisfaite de la réponse du guerrier, bien contente d'avoir peut-être l'occasion d'apercevoir une partie des capacités de la lame de son supérieur hiérarchique. C'était là quelque chose de rare, puisque les entraînements spécifiques à chaque lame étaient en général plutôt effectués en privé de par leur dangerosité qu'en plein milieu du dojo.

Lorsqu'il parla de détruire les dojos cependant, elle ne put retenir un petit rire. Il la surestimait grandement, puisque pour l'heure, elle aurait été bien incapable de faire grand chose sinon quelques trous dans les murs. Elle débutait juste dans le maniement de son sabre tout comme dans celui du ninjutsu, elle n'était pas encore capable de grandes choses, même si elle pouvait déjà vaincre des adversaires d'un niveau modeste. Ce qui n'était certainement pas le cas du Nanadaime.

« Je vous suis. »

Lui emboîtant le pas sans plus de cérémonies, elle hocha juste la tête à sa demande. Elle n'en avait pas, de toute façon, des techniques de grande ampleur. Son but était de devenir la meilleure combattante au corps-à-corps après tout, pas de détruire des villes entières.

Se mettant en garde, elle attendit alors le premier feu de Saji qui ne se fit pas attendre. Il manipulait donc le katon... A voir quelle serait sa seconde affinité, puisqu'elle ne doutait pas qu'un shinobi si expérimenté puisse en manipuler une seconde. Peut-être auraient-ils l'une des leurs en commun, maintenant ou à l'avenir.

En tous cas, la jeune femme blonde aux yeux bleu-gris décida de se défendre avec un mur de roche qui se releva du sol pour bloquer les projectiles enflammées avant de retomber au sol, sa résistance ayant été surpassée. Elle avait sentit la chaleur de l'attaque et ne doutait pas que le dirigeant de Kiri se retenait. Et heureusement, jamais elle n'aurait pu faire face à un Nobuatsu Saji déchaîné. Elle en était bien consciente.

Continuant ses mudras, Senritsu toujours à sa ceinture, Miyuki décida de répliquer d'une manière similaire, envoyant à son tour une dizaine de projectiles. Mais contrairement à ceux de son supérieur, ceux-ci étaient de véritables senbons de pierre qui s'étaient décrochés du reste de son mur, tous dirigés vers son opposant. Filant à travers l'air, les projectiles n'étaient pas très complexes à contrer, mais ils pouvaient causer une certaine douleur pour qui les sous-estimait.

Se remettant en garde, une main sur la poignée de son sabre, la guerrière attendait de voir la réaction du Mizukage pour savoir comment enchaîner.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Dim 3 Mai 2020 - 20:34
Prenant l’initiative, il envoya une série de lames de feu dans la direction de la genin qui se défendit sans mal en élevant depuis le sol un muret de terre. Les flammèches finirent par s’éteindre contre l’épaisseur de la structure qui s’écroula après quelques instants, mais le mur de terre fut aussitôt réutilisé par la blonde pour envoyer une volée de senbons. La Mawehara était donc une adepte du Doton, une affinité qu’il partageait également. Une affinité utile tant sur le plan offensif que défensif, il profiterait de ce face-à-face pour se mesurer à elle dans un échange de techniques d’élément terrestre.

Doton hein?

Voyant les aiguilles jaillir vers lui, il effectua un mudrâ à une main de façon à générer un plastron de terre au niveau de son torse sur lequel ricochèrent les projectiles avant de tomber au sol, laissant des fissures sur sa pièce d’armure. Endommagée, cette dernière finit par s’effriter, ne laissant qu’un monticule de terre à ses pieds. De nouveau, tenant une épée dans son dextre, et effectuant un signe de son senestre, il posa sa main libre au sol depuis lequel il modela une sorte de catapulte qui tira un boulet de pierre.

Il poursuivit dans le même thème en effectuant encore un mudrâ de sa main gauche, cette fois pour extraire du sol un projectile encore plus grand - si on peut encore appeler cela un projectile, un très grand bloc de pierre dont les dimensions étaient encore plus impressionnantes et qui s’éleva dans les airs. Comme pour le boulet de pierre, il fut immédiatement projeté dans la direction de la genin, menaçant de s’écraser sur elle. C’était la meilleure façon d’enseigner à des initiés du Doton.

Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 18:16
Un léger sourire comme seule réponse à la remarque de son supérieur à propos de son affinité, Miyuki ne perdit pas sa concentration. Sans surprise, elle vit ses aiguilles se briser contre une défense de son sensei. La suite cependant fut moins agréable puisqu'un premier projectile rapide l'obligea à reproduire son mur. Détruit à impact, quelques résidus vinrent lui griffer le visage et les vêtements.

Mais à peine pensait-elle avoir une fenêtre pour contre-attaquer que déjà un bloc rocheux plus imposant lui fonçait dessus. Et cette fois-ci, elle n'eut d'autre choix que de se jeter par terre sur le côté, enchaînant avec une roulade pour s'écarter afin d'éviter l'attaque qu'elle n'aurait pas pu arrêter avec ses techniques actuelles. Trop imposante, elle aurait fait céder son mur facilement.

Se redressant alors, elle choisit de dégainer Senritsu. Rapidement, la lame se mit à vibrer, créant un bourdonnement grave et sourd avant que la blonde ne se mette à avancer en courant sur son adversaire. Dès qu'elle fut sur lui, elle frappa un coup unique, précis et rapide, visant la jambe de son supérieur. À distance, elle manquait de se faire fracasser au moins coup, encore trop faible pour prétendre véritablement le faire transpirer. Est-ce qu'il en serait de même au corps à corps ?.. Sans doute. Mais elle préférait essayer qu'abandonner.

Se replaçant rapidement après sa première tentative, elle se tint prête à la contre-attaque, sur ses gardes, cherchant ce qu'elle pourrait exploiter face à l'homme masqué. Le face à face honnête était perdu d'avance, elle le savait. Peut-être parviendrait-elle à le surprendre ? Au moins, elle essaierait dès qu'elle verrait une ouverture.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Dim 31 Mai 2020 - 23:01
Un bloc après l’autre, le Nobuatsu bombarde le genin de projectiles d’ampleur croissant, afin de lui faire une démonstration du potentiel affinitaire du Doton, même s’il n’en était encore qu’au commencement. Voyant la kunoichi se défendre avec un mur du premier projectile, faisant voler le rocher et le mur en éclats par la puissance de l’impact, elle ne put faire autrement qu’esquiver le second rocher, bien plus grand et difficile à arrêter. C’est par réflexe qu’elle se dégagea sur le côté et laissa le gros roc se perdre dans le décor, laissant une trace profonde au sol témoignant du passage de la boule de pierre. Il avait quelque peu abîmé le terrain mais rien d’irréversible, le plus important était pour sa consoeur d’être soumise à une difficulté constante afin de savoir répondre à toutes sortes de situations.

Après avoir esquivé l’immense rocher avec succès, elle se mit de nouveau sur ses appuis pour courir dans sa direction et dégainant finalement la lame de son fourreau, elle s’apprêtait à lui porter un coup de taille. La vitesse modeste de la course permit au Nobuatsu de réagir sans être pressé par le temps, il tenta alors de la ralentir davantage en tirant de sa poche une poignée de makibishis d’une pochette ceignant son grand pectoral et libérer au sol devant lui toute une nuée d’objets tranchants tandis qu’il effectuait un grand bond en arrière pour esquiver l’assaut imminent.

Il enchaîna ensuite avec une série de mudrâs finissant par celui du serpent, évoquant une autre technique de nature Doton. Cela se traduit alors par un torrent de boue partant devant les pieds de Saji et se déversant en ligne droite pour tenter d’emporter les jambes de Miyuki et l’emporter en arrière avec l’ensemble des makibishis. Sauf que l’enchaînement n’était pas terminé: le Nobuatsu espéra profiter d’une éventuelle chute ou du moins gêne de la part de la genin pour voir comment elle se sortirait de la suivante.

Elle lui avait fait l’honneur de lui montrer son pouvoir, il était temps pour lui aussi de lui présenter son épée. Tirant celle-ci de sa gangue de magnolia, il ne fit aucun geste s’apparentant à la projection de croissants de chakra ou de feu comme on pouvait s’y attendre mais il l’envoya tout simplement en direction de la blonde. Après ce geste, il composa un mudrâ qui démultiplia l’épée en une dizaine de projectiles menaçant de l’empaler si elle ne se sortait pas immédiatement du danger.

Le chef des Sabreurs se montrait impitoyable pour le bien de sa protégée.


Spoiler:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Lun 1 Juin 2020 - 16:44
Gênée par les makibishis, la jeune femme au regard concentré ne put enchaîner les coups après que son supérieur ait réusssi sans trop de soucis à esquiver son attaque. Concentrée sur ces derniers pour trouver rapidement un chemin rapdide pour les passer et réatteindre le Mizukage, elle fut prise de court par un torrent de boue qui l'éloigna à nouveau de son adversaire du moment.

A moitié engluée dans le torrent, les makibishis l'obligeant toujours à se concentrer pour ne pas se faire plus mal que les éraflures qui avaient commencé à se dessiner sur ses jambes, la Danseuse qui avait cependant gardé un oeil sur son adversaire le vit faire un mouvement violent, envoyant sur elle son arme. Sans perdre un instant de plus à essayer de se dégager, la jeune femme planta sa lame dans la boue devant elle qui lui permit de tenir debout et enchaîna les mudras en même temps que le Nobuatsu. Et lorsque la lame se planta, ce ne fut pas dans la Sabreuse mais dans le mur qui s'était dressé juste devant Senritsu et elle.

Prise d'un léger mouvement de recul en voyant la lame adverse et ses copies traverser le mur et s'arrêter à quelques centimètres de son corps, elle tomba en arrière, perdant l'équilibre à cause du sol instable qui lui prenait encore en partie les pieds. Elle retint un gémissement de douleur quand elle sentit quelques makibishis atteindre sa peau et se planter sur une poignée de milimètres ça et là et serra les dents avant de redresser aussi rapidement qu'elle le put, se dégageant tant bien que mal de ce gênant milieu.

Enfin libre de ses mouvements, la jeune femme restait un instant de plus derrière son mur pour récupérer Senritsu avant d'en surgir une fois ses appuis repris pour cette fois charger beaucoup plus vivement Saji. Enfin proche de lui, elle mit un seul coup à son supérieur, mais cette fois-ci, ce fut un puissant hurlement qui sortit de sa lame pour étourdir le guerrier et le prendre par surprise pour l'atteindre.

Lame inversée, elle ne l'atteindrait ainsi pas si jamais l'étourdissement suffisait à le prendre de court mais pourrait lui faire sentir qu'il avait été touché et donc qu'elle aurait pu le blesser sans pour autant forcer un irounin à dépenser du chakra simplement pour le premier entraînement venu. Et elle se serait sentie bien mal à l'idée d'avoir réellement blessé son chef de clan alors qu'il lui avait accordé un temps de travail.

Cependant, son chakra commençait à décliner, elle sentait qu'elle ne pourrait pas faire perdurer très longtemps cet entraînement. Il lui fallait donc rapidement montrer ses talents avec le reste du chakra qu'elle avait pour s'assurer qu'elle ne soit pas trop ridicule face à son professeur et dirigeant.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Dim 7 Juin 2020 - 23:28
Voyant le sol se dérober sous ses pieds, la genin parvient finalement à s’échapper du piège de boue en plantant sa lame au sol et usant d’un mur juste à temps pour intercepter la rafale de lames menaçant de l’empaler de toutes parts. Elle fait parfaitement usage des techniques de son répertoire pour se défendre et survivre à l’enchaînement de techniques imposées par le Nobuatsu, à défaut de s’en sortir indemne étant donné les éraflures laissées par les makibishis lui ayant écorché la peau dans le flot de boue qui se déversait sur elle, elle rassemble ses efforts pour revenir à l’assaut de son adversaire masqué en brandissant son épée qui semblait pousser un hurlement bestial s’inspirant de la ténacité dont faisait preuve son propriétaire.

En deux temps trois mouvements, il ne fallut que quelques pas pour que la Danseuse se trouve rapidement à la hauteur de Saji qui au lieu de se déplacer une nouvelle fois pour éviter l’attaque frontale, préféra rester au corps-à-corps pour apporter une touche finale au combat que sa partenaire d’entraînement ne pourrait disputer plus longtemps. L’épée de Miyuki embrassa le vent du côté droit de Saji qui avant de dégainer son deuxième katana (puisque l’autre s’était planté plus loin contre le mur de la kunoichi) décrocha le fourreau de bois de son dos pour bloquer subitement le dos de la lame sur le point de le frapper au cou.

Dans le même mouvement, l’homme au masque se sert de son autre main pour dégainer la deuxième épée dans son dos et dégager l’arme de Miyuki d’un coup sec pour qu’elle soit sans défense mais aussi pour neutraliser complètement le pouvoir de son épée, qui a toutefois réussi à atteindre le tympan du Sabreur au même temps où il effectuait la technique de désarmement. Lâchant le fourreau, il se servit de sa main libre pour se tenir l’oreille meurtrie par la vibration qui venait de pénétrer son conduit auditif. Usant de son autre main tenant son épée secondaire, il frappa Miyuki au ventre avec le pommeau pour tenter de la mettre au tapis et profiter du fait qu’elle était désarmée et affaiblie.

A moins qu’elle ne profite de cette opportunité que son senseï ne puisse se battre qu’à une main pour tenter de prendre le dessus?



Spoiler:


_________________


Dernière édition par Nobuatsu Saji le Lun 8 Juin 2020 - 8:56, édité 1 fois (Raison : Remplacement par la technique de désarmement)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Lun 8 Juin 2020 - 1:50
Déterminée, la guerrière blonde avait foncé sur son supérieur et lui avait fait un coup plus destiné à le perturber et à l'étourdir qu'à véritablement le blesser. Plutôt satisfaite du résultat, la Danseuse le vit tenter de la désarmer, ce qu'elle le laissa faire, jouant la surprise. Si elle aurait pu se défendre, elle avait volontairement choisit de ne pas le faire pour qu'il baisse sa garde et se croit en supériorité dans ce coup simple. Et lorsqu'il voulu enchaîner pour l'attaquer, il le fit simplement du pommeau et non de la lame.

Choisissant dès lors de le laisser l'atteindre pour le prendre par surprise, la jeune femme recula légèrement et se plia en partie pour essayer d'amortir le coup sans trop de succès mais aussi pour forcer son adversaire à tendre un peu plus le bras. Profitant de ce mouvement de Saji, elle referma d'un coup sa main sur l'avant-bras avancé de son sensei. Serrant fortement son bras pour l'empêcher de s'enfuir, la Mawehara se baissa à moitié et plongea sa main libre dans la terre pour la recouvrir de cette dernière, à l'opposé de celle de son professeur qui se tenait l'oreille, et enchaîna immédiatement avec un terrible trio de coups de poings enchaînés en plein dans le ventre de Saji qu'elle tenait toujours, l'empêchant de s'échapper de son emprise.

Aidée par sa technique de nintaijutsu qui améliorait la contondance de chacun de ses impacts, elle espérait ainsi réussir à prendre l'avantage et pouvoir l'enchaîner dans la foulée, bien qu'elle doutait sincèrement de pouvoir faire beaucoup plus. S'il se donnait ne serait-ce qu'un peut plus, elle ne doutait pas non plus de son absence de chance de lui faire face, mais pour l'instant, elle estimait s'en sortir correctement dans cet échange, ayant déjà réussi à l'atteindre ce qui n'était pas forcément évident.

Sans attendre ni lui laisser de répis, tenant toujours de son mieux la main du Nobuatsu, elle plia l'une de ses jambes pour finir accroupie, faisant une rotation de la seconde pour faucher les appuis de son professeur et prendre le dessus une fois pour toute en le mettant au sol et en l'y maintenant. Travaillant plus sur la précision et la rapidité que sur la puissance brute, ce qu'elle confiait en quelques sortes à sa technique doton, elle espérait pouvoir perfectionner ce combo d'actions qui, pour l'heure, était encore très instable et sans doute facilement évitable.

HRP:
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Jeu 18 Juin 2020 - 19:27
Le corps-à-corps était inévitable pour deux adeptes de l’épée, même si le Nobuatsu était loin de se douter que sa comparse avait une certaine expertise en matière de Taijutsu, il aurait alors peut-être choisi de ne pas la désarmer tant cela n’affectait pas la genin dans sa capacité à poursuivre le combat de plus belle. Elle profita du fait que son supérieur avait sa main proche de l’estomac pour tirer sur celle-ci et l’attirer vers elle dans le but de le mettre dans une position où il ne pourrait se défendre face aux autres coups. Elle n’avait malheureusement pas la force pour tenir tête au chef de clan qui glissa rapidement son bras hors de l’entrave pour à son tour composer des mudrâs de sa main quittant enfin son oreille et libérer depuis sa lame une aura de feu contrastant avec les poings de terre de la Danseuse se préparant à lui asséner une série de coups à bout portant.

Ainsi elle avait maîtrisé le Doton sous plusieurs aspects et avait même prévu de le coupler à ses techniques à mains nues, ce qui donnait un style intéressant et original de la part d’un des épéistes de la Brume. Le Nobuatsu enflamma sa lame et se défendit immédiatement avec une série de parades rapides qui lui permirent de contrecarrer et peut-être causer suffisamment de dommages aux gants de terre pour que la Danseuse soit contrainte de les reformer. Après l’enchaînement, le dos de la lame rencontra la jambe de la genin qui tentait de le faucher au niveau des jambes, tentative qu’il annula avec son épée avant de se redresser tandis que son épée plantée dans le mur de pierre érigée par Miyuki plus tôt revenait vers le propriétaire, mais dans le dos de son adversaire.

L’épée volante arriva derrière les jambes de la blonde pour la faucher à son tour et la faire tomber au sol sans la blesser outre mesure en utilisant la partie contondante de la lame. Sentirait-elle venir l’entourloupe tandis que le Nobuatsu s’apprête à mettre fin au combat après un échange des plus endiablés? Qu’elle se fasse avoir ou non, elle avait déjà prouvé plus qu’il ne faut à son confrère qui est resté attentif malgré la tentative de déstabilisation qui aurait pu le mettre en difficulté. Il lui manquait encore à peaufiner son immobilisation. Le but de cet entraînement spontané était justement de tester ses limites. Si l’entrave n’avait pas fonctionné sur lui, peut-être qu’avec suffisamment d’expérience pourrait-elle maîtriser la technique?

Tu as encore de la réserve?

Question qui n’avait d’autre utilité que de relancer l’ardeur de la genin. Nulle doute qu’elle avait encore la flamme pour poursuivre le combat.


Spoiler:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Dim 21 Juin 2020 - 17:29
Alors qu'il avait réussi à contrer avec efficacité ses attaques, son supérieur hiérarchique ne semblait pas enchaîner directement. Il avait cependant eu le temps d'enflammer son épée, forçant Miyuki à arrêter son fauchage sous peine de se brûler sévèrement. Mais maintenant, il lui faisait face. La jeune femme était assez fatiguée, ayant beaucoup dépensé d'énergie. Concentrée sur lui, prête à réagir à ses moindres mouvements, elle sentit à l'arrière de ses genoux la frappe de Saji, ne s'y attendant pas du tout. Il n'avait fait aucun mouvement visible, pas de mudras, rien. C'était plutôt terrible comme pouvoir et c'en était une utilisation qu'elle ne connaissait pas. À vrai dire, c'était la première fois qu'elle voyait véritablement une partie des capacités du Mizukage masqué. Faiblissant mais tenant bon malgré la douleur supplémentaire, le regard de la Danseuse se fit fier. S'il croyait qu'elle allait abandonner alors qu'elle pouvait encore bouger, il se trompait.

D'un geste brusque, comme si elle lui faisait un violent coup de poing, la jeune femme lui projeta au visage les restes de ses gants doton qui tenaient plus ou moins à ses mains jusque là. Profitant de cette diversion, elle fit une roulade pour reprendre son arme et chargea à nouveau sur son supérieur. Dans le même temps, sa lame se mit à vibrer par le son. Si cela pouvait sembler ne rien changer en apparence, le contact serait terrible puisque s'il mettait quoi que ce soit d'autre que sa lame légendaire, elle le trancherait en deux sans soucis. Devenue particulièrement tranchante, la jeune femme enchaîna une série de coups, donnant tout ce qu'elle avait dans ce dernier assaut avant de bondir en arrière pour se mettre en sécurité.

Épuisée, elle s'aprêtait simplement à se défendre en cas de contre-attaque, n'ayant plus assez de réserves pour continuer cette fois-ci, même si son coeur et sa volonté auraient bien continué pendant des heures, qu'importe les blessures qui la couvraient et la douleur qui l'habitait. Toujours concentrée et envieuse de prouver qu'elle était digne d'être une Sabreuse et la porteuse de Senritsu, la guerrière cherchait à retrouver son souffle sans pour autant trop le montrer, soucieuse de l'apparence qu'elle pouvait renvoyer malgré tout. Silencieuse, elle ne se plaindrait pas et d'abandonnerait pas tant que le chef de son clan souhaitait continuer cet entraînement.

HRP:

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse
Nobuatsu Saji
Nobuatsu Saji

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Mer 8 Juil 2020 - 19:19
Ne se donnant aucun répit dans cette confrontation à l’épée, la Danseuse enchaînait les offensives sur son maître de la lame avec une certaine férocité, il fallait reconnaître qu’elle n’était pas du genre à abandonner malgré la différence de dextérité entre les deux épéistes, une différence qu’elle tentait sans relâche de traverser en entreprenant des attaques plutôt osées mais bien pensées, si bien que cela obligeait le Sabreur masqué à se dépenser davantage quand bien même il faisait usage de son chakra avec une relative parcimonie. Il appréciait ce moment qu’ils partageaient, plutôt que d’y voir un simple test des capacités de son disciple, son style de combat reflétait sa personnalité. Un adage qu’on répète souvent mais qui n’en est pas moins vrai.

La kunoichi tombe au sol suite au croche-patte furtif de l’épée volante, mais se relève aussitôt pour revenir à la charge après avoir ramassé son arme légendaire, la rage au ventre et décidée à porter le coup qui atteindra enfin le Nobuatsu. Ce dernier se rappelant de sa dernière parade qui ne lui avait pas tout à fait réussi, puisqu’en bloquant la lame de son adversaire il avait tout de même été affecté par le pouvoir sonore de Senritsu, il se montra moins indolent dans son style de combat et rappela son épée vers lui, ce qui ne demande guère plus d’un instant puisque son arme se trouvait à ses pieds.

Tout se déroula très rapidement, si bien qu’il sembla disparaître du champ de vision de son adversaire, il put alors s’envoler rapidement dans les airs avant d’atterrir plus loin derrière la kunoichi, suite à quoi il rengaina son épée, dos à la genin avant de se retourner face à elle. Une partie de son chakra avait été consommé, il regardait maintenant Miyuki rassembler le reste de son énergie dans une ultime attaque qu’il était prêt à intercepter, à moins qu’elle ne soit à court d’énergie. Il extirpa deux kunaïs de chaque main, qu’il fit tourner autour de son index et de son auriculaire, avant de lancer une salve en direction de son adversaire.

Spoiler:


_________________
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t4291-presentation-de-nobuatsu-saji https://www.ascentofshinobi.com/t6015-kiri-equipe-06-onryo-esprit-vengeur-fermee#49416 https://www.ascentofshinobi.com/t4300-nobuatsu-saji-carnet-de-route https://www.ascentofshinobi.com/u779
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs] Empty
Dim 30 Aoû 2020 - 13:14
Alors que sa lame vibrait et dégageait un son d'un autre monde, proche de ce qu'on aurait pu trouver dans une galaxie lointaine, très lointaine, Miyuki frappa avec vélocité et vigueur... dans le vide. Son chef de clan l'avait encore une fois surclassé. Bon, ce n'était pas très surprenant. Il avait plus d'expérience en tant que combattant, il était diablement fort et ne laissait que peu d'ouvertures. Seule la capacité spéciale de sa lame lui avait permis de l'atteindre un tant soit peu.

Épuisée après ce dernier assaut, elle para avec une certaine adresse les kunais envoyés par son supérieur, lui affirmant ainsi une fois de plus qu'elle avait bien suivi son entraînement défensif et qu'elle l'utilisait à bon escient. Ce ne serait pas ainsi qu'elle se laisserait déborder. Baissant alors sa lame, la respiration courte, des goutelettes de sueur perlant sur son front, la blonde reprenait peu à peu sa contenance et se remit droite avant de saluer respectueusement le Nobuatsu.

« Merci pour votre temps, Saji-sama. Le pouvoir de votre lame est particulièrement impressionnant je trouve. Et surprenant. Vous pourriez me tuer sans peine si vous le décidiez, sans même que je le remarque. C'est assez intimidant. »

Si elle disait cela, ce n'était pas véritablement par peur, plus par fascination, intérêt, amusement aussi un peu. Sourire aux lèvres, la tête légèrement penchée sur le côté, elle observa un peu autour d'elle toutes les traces que les techniques doton et katon avaient laissé, entre tapis déchirés, partiellement brûlés et la véritable étendue de boue qui traînait désormais au sol.

« Si vous le permettez, je vais chercher de quoi remettre la salle en état, elle en a bien besoin. »

Utilisant d'abord ses mudras pour se débarasser de la roche et de la boue encore présentes, sortant ceci pour faire de l'espace et limiter les surfaces à nettoyer, elle alla chercher de quoi nettoyer convenablement la pièce. Elle s'activerait sans doute encore de longues minutes avant d'aller prendre une douche et se changer. Après tout, prendre soin de son lieu de vie avait toujours été une nécessité absolue et malgré tous les dégâts que pouvait causer leurs arts, elle ne laissait jamais de terrain en sale état. C'était important à ses yeux, aussi ne ferait-elle pas défaut à ses principes en ce jour.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine https://www.ascentofshinobi.com/t11574-mawehara-miyuki-la-danseuse

Du Sang pour une Lame [Saji/Sabreurs]

Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sabre & Esprit : Transmission du Savoir [Pv Saji][Sabreurs]
» Apprentissage avec le chef des Sabreurs feat Nobuatsu Saji
» Fragment de Glace & Lame Fine (pv Saji)
» Un premier pas pour la vipère [ft Nobuatsu Saji]
» Une lame pour Iwa | Naari Etsuko

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Grand Dojo
Sauter vers: