Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Castle of Glass [Asaara Fuu]

Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Dim 22 Mar 2020 - 8:52
Asaara Tali.

Ce pays verrait le projet qu'elle avait instiguée, l'utopie dont elle avait longtemps mit en avant les conséquences et la finalité sans jamais penser à ce qui l'entourait. Désormais, c'était son aînée qui reprenait ces idées en les poussant à bout. En s'entourant de camarades, d'employés et en actionnant les premiers leviers de la machinerie infernale qui se construisait doucement autour d'elle. Ce que Tali avait longtemps rêvée, imaginant chaque aspect d'un plan à grande échelle, le manque de courage et de motivation de sa cadette, les défauts des émotions naissantes et de la mollesse l'emparant peu à peu, ce changement de personnalité drastique avait conduit à sa disparition. Des erreurs, un parcours minable que ne reproduirait en aucun cas Kuuli. Elle était comme chacun des siens une élue du désert, elle était comme l'ancienne balafrée, l'incarnation de la volonté du sable, et pourtant elle aussi avait déviée de ses idées de bases mais sans jamais laisser des émotions faibles altérer son jugement. Il n'y avait eu que violence et pillage, il n'y avait jamais eu que des ordres de missions, des contrats odieux émanant de sa personne pour saboter chaque poutre pourrissante soutenant encore cette maison à l'abandon qu'était le pays du vent. Le clan était la pièce maîtresse, autour duquel s'articulait des membres poussant pour prendre vie, recruter des misérables, transformer des bandits et des voyous en soldats de fortunes. Transformer son manoir en une zone de non droit, ou seule sa volonté régnait. Envoyer chacun des cavaliers de l'apocalypse vers une direction précise, donner des ordres. Tout cela, tout cela jamais sa cadette ne l'aurait fait, car comme Kuuli au départ si le clan était l'élément central, il ne permettait pas de voir la situation dans son ensemble. Il fallait être rigoureux, et ne jamais laisser une possibilité, jamais donner une chance au hasard et à l'aléatoire de frapper sans prévenir, les flammes de la sédition commençaient à brûler le bout du champs, l'objectif était de mettre le feu, de laisser un brasier immense consumer ces hommes et femmes se noyant dans l'oisiveté, dans une luxure et un manque d'énergie qui n'apportait rien à la nation. C'était aussi vrai pour les Asaara, bientôt eux aussi connaîtraient le courroux des valeureux et des justes, il fallait simplement donner à Genji son cousin, l'opportunité de rallier une partie d'entre eux, de murmurer ce qu'ils souhaitaient entendre et de se baisser pour ramasser la couronne qui devait lui revenir. En parlant de revenir, un mauvais rictus sur son visage désormais faussement angélique. Assise sur son promontoire, fixant l'horizon et le soleil se couchant, la géante à la chevelure blanche ne prête guère attention à la présence qui avançait dans son dos. En haut d'une colline, au dessus du sable et des dunes maîtresses de Kaze elle avait rendez vous. Plutôt, elle avait sommairement fait savoir que quelqu'un était attendue pour converser à ses côtés. Tirant sur la cigarette, laissant la nicotine s'envoler en une fumée opaque au dessus de son visage, levant sa carcasse sans se retourner elle savait l'effet qu'elle voulait atteindre.

-Bonsoir cousine.

La personne avec qui elle converserait aujourd'hui n'était autre qu'une membre de son clan, tenue responsable par la géante de la disparition de sa cadette avant de se rendre compte à l'évidence que personne ne pouvait être blâmer. Elle ne partageait qu'un nom en commun, des capacités différentes et ce que Tali avait vu de spécial en cette jeune fille, n'apparaissait guère aux yeux de son aînée. Mais il fallait respecter la volonté de la défunte, une lettre avait été envoyée, et visiblement elle avait trouvée bonne adresse ou que loge cette Asaara. Ne jamais quitter le pays, ne jamais sortir hors des frontières du désert, cette simple règle qu'avait transgressé Tali lui avait coûtée la vie. Il y aurait des représailles en temps et en heure, pour l'instant, de toute sa taille retournant lentement son visage en la direction de cette semi-inconnue. Il n'y avait aucune expression à deviner pour le moment, ni haine ni dédain, ni affection, trop de sentiments contraires qui luttaient pour que cette rencontre parte sous un autre signe que la neutralité. Croisant les bras, ses iris cherchèrent ceux de l'encapuchonnée, une absence qui s'était remarquée et qui à vrai dire profiter à Kuuli et les siens, alors finalement elle n'irait chercher à sermonner cette enfant.

-J'ai presque eu peur que tu oublies le désert et ses dunes, ton retour me rassure.

Un silence.

-Voici ce qu'aurait probablement dit ma cadette, les émotions, un attachement ayant corrompus son cerveau et flouant sa vision elle est partie. Elle ne reviendra pas, mais toi si tu es revenue. Ainsi en a décidé la vie, alors je bois à ton retour et je bois à la mort de ma sœur, que je ne pourrai pas enterrer. Pourquoi Asaara Fuu, pourquoi risquerait-elle sa vie pour autre chose que le désert?

Un air plus sombre, grave et presque triste.

-Qu'as tu fait à ma cadette?
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Lun 30 Mar 2020 - 22:36
Asaara Tali ... elle avait appris sa mort et était plutôt triste de l'apprendre ... dire qu'elle voulait la rejoindre à Kiri ... savoir qu'elle est morte en plein chemin vers le pays de l'eau la rend très triste. Elle se sent en partie coupable de cette mort ... et il est fort probable que sa grande soeur, lui en veuille aussi ... elle soupire, la voilà maintenant devant la porte de la maison de Kuuli, de la fameuse Asaara qui a certainement repris ses travaux. Elle soupire, puis entre dans la pièce, mais personne ne s'y trouvait. Elle pouvait cependant voir un mot qui lui ait adressée, signé par elle, toujours codé de la même façon. Mais contrairement au message, il ne fallait pas longtemps pour le décrypter vu le peu de contenu qui s'y trouvait. Donc elle pris sa cape ornant le symbole de la banque, puis mit sa capuche en prévention d'une tempête. Le désert a beau être son terrain de jeu, elle le savait, le désert peut se montrer fourbe même avec ces protecteurs, mais heureusement, ces protecteurs ont réussi à passé outre les dangers du désert. Et c'est ainsi que Fuu pouvait sentir à nouveau le sable s'écraser sous ses pieds, ce sable chaud et douillet qui lui a tant manqué qu'elle a décidé de se promener pieds nus pour retrouver le contact avec le désert.

Elle marche, marche pendant quelques minutes, puis, elle vit la silhouette féminine, bien que difficilement reconnaissable à cause du soleil contre lequel elle servait d’éclipse. Mais plus elle approche, plus elle reconnu des traits, des symboles, des cheveux qui lui font pensé qu'elle est bien la grande sœur de Tali. Elle pouvait ainsi voir sa cousine, arborant une armure proche d'une robe, ornant sur son crane une décoration représentant deux cornes, comme pour indiqué qu'elle est un véritable démon. Cela la rassure peu, mais elle garde son courage à deux mains, même avec le ton froid que prend sa cousine, et évidemment, elle voulait comprendre ce qui lui ait arrivé à sa cadette, elle voulait savoir ce qui lui a pris pour qu'elle décide de se rendre à Kiri malgré les dangers de la mer.

- Tu as déjà la réponse à ta question, elle s'est attachée à moi, elle a voulu me rejoindre car elle s'inquiétait pour moi, c'est pour ça qu'elle est morte en mer.

Elle soupire, et dire qu'elle lui a laissé un message pour dire qu'elle reviendrait ... mais elle n'y était pour rien ... elle soupire, puis l'observe, confrontant son regard froid avec le sien, comme pour tenter de la résonner.

- Mais je n'y suis pour rien, je ne suis pas la responsable de sa mort, je lui ai laissé un message, je lui ai dis que je reviendrais, que je suis juste partie en mission. Et je suis revenue, si elle m'avait cru, elle serait encore vivante ...

C'était sa propre intiative de prendre la mer ... pas la sienne.

_________________
Castle of Glass [Asaara Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Mar 31 Mar 2020 - 10:01
-Je sens de l'amertume ou de la nostalgie dans tes propos, Asaara Fuu. Je ne suis là pour blâmer personne, elle était grande et a assumée ses choix jusqu'au bout. Toi, moi nous ne sommes plus les uniques enfants du désert à sortir des dunes. Tu es partie un moment, pour bosser, pour tes convictions et la Banque mais tu reviens tout de même voir les tiens, tu es tiraillée entre famille et convictions. Tali, ma cadette avait un rêve que je partage mais elle se trompait sur plusieurs points. Le premier est que si je devais compter uniquement sur les cousins alors mes projets mettraient plus de temps à sortir de terre, nous sommes tous Kazejin une même famille et je dirai que le clan Asaara est le premier cercle de ces liens familiaux. Le second c'est que souffler la haine c'est bien, avoir des solutions c'est mieux.

Le regard se détourne, pour observer l'horizon et le désert. Les sentiments c'était pas son truc, un peu comme la plupart et la majorité des siens. Aucune entité au sein du clan n'émergerait de sitôt pour rassembler hormis elle, diviser c'était le jeu de Tali et les résultats parlaient d'eux même. La fierté était une chose, la stupidité une autre. Pour aller de l'avant, pour atteindre ne serait ce que la finalité de l'objectif il fallait ratisser large le champs des possibilités, bien sur la famille passait avant tout, bien sur les liens du sangs étaient puissants mais à l'image de son jugement de cette Asaara jeune et frêle, Kuuli sentait ses propres idéaux fluctuer au fur et à mesure que son groupe grandissait. Ils n'étaient pas tous issue des enfants du désert, mais tous avaient la nationalité du pays du vent ou y était nés avant d'y retourner. Le patriotisme, c'était peut être ça qu'elle devait promouvoir et mettre en avant.

-Je t'ai aussi envoyé des lettres Fuu, je ne souhaite plus parler de Tali cela nous fera du mal à toutes deux. J'ai reprit la vision de Tali, les moutons font pas des chats un truc du genre. Mais je ne suis pas comme elle, tout comme tu es différente plutôt radicalement de nos idées relativement semblables. Tu es partie et Iwa a attaqué un marchand de Taiyo, un riche bourgeois pour des comptes sur leurs anciens accords commerciaux. Le monde change, la sécurité n'est plus garantie même sur notre territoire, je ne souhaite pas faire de toi une opposante au contraire. Il se peut que des connaissances aillent à la rencontre de ton employeur la banque Sabbaku, bien sur ce ne sont que des rumeurs mais j'ai bon espoir qu'il y ai un fond de vérité dedans. Tu es revenue, moi je te crois. Je crois en plusieurs choses, que tu sais changer les gens et apporter une nouvelle vision même si ils le refusent, j'étais remplie de haine lors de la première lettre mais désormais je n'ai plus d'animosité. Je ne blâmerai pas un membre de ma famille, les drames arrivent et c'est en se soudant qu'on les surmonte. Veux tu m'aider à le surmonter Asaara Fuu?

Et la géante se lève, se rapprochant de sa cousine, sortant de derrière elle les peluches qu'elle avait trouvée en vidant l'appartement minimaliste de sa cousine. S'abaissant pour être à la hauteur de Fuu, de la banquière et lui tendre. Un cadeau, un signe ou une preuve que rien ne s'oubliait mais se transmettait.
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Jeu 2 Avr 2020 - 2:41
De l'amertume et de la nostalgie ? Un peu, c'est vrai que Tali lui manquait un peu maintenant qu'elle est revenue sur ces terres qui l'ont vu naître, ces terres qu'elle a décidé de protéger coûte que coûte, même si ses missions l'ont poussé à parcourir la mer pour tenter de récupérer des infos sur le voleur, mais cela n'a pas fonctionné, elle est venue à Kiri pour tenter de trouver un membre des Yamanaka qui se sont installés là-bas. Malheureusement, aucuns n'a daigné montré le bout de son nez, et en attendant, son enquête n'a jamais aussi bien avancé qu'elle le pensait ... mais au moins, la banque s'est vu offerte d'une proposition de filiale à Kiri, ce qui permettra de pouvoir avoir une trace à Mizu no Kuni, ce qui est idéal vu la dangerosité des mers qui lui ont quand même pris sa chère cousine qu'elle a réussi à emmener de son côté lumineux, celui d'une vision plus ouverte qu'elle essaie de partager en vain à ses cousins bien trop renfermé. Mais Fuu est surprise, surprise de voir que Kuuli est comme Tali qui a appris des leçons qu'essaient de lui transmettre la responsable de la banque.

- Je suis bien d'accord qu'elle avait ce genre de défaut, des défauts que j'essayais de l'aider à vaincre, mais elle a toujours été têtu et avait la fâcheuse tendance à tout rejeter et à tout faire à sa façon.

Elle soupire, puis, elle observe la géante s'approcher de la jeune Asaara, avant de se baisser à sa hauteur, ce qui devait lui demander pas mal d'effort pour réussir à arriver à sa taille, avant de lui tendre une poignée de peluche que Fuu avait installer autour de Tali pour tenter de lui faire comprendre ce qu'est la douceur. L'assimilatrice ne résista pas, en pris une, puis la sert un peu contre elle, la reniflant à nouveau. Après avoir reconnu l'odeur, elle lâche un petit sourire, avant d'observer la peluche.

- Elles ont encore l'odeur de Tali, une petite odeur d'agrume et d'encens assez doux, bien que gâché par l'odeur d'alcool fort.

Dit-elle, avant de rendre la peluche à Kuuli, puis de les pousser vers elle, ce n'est plus à elle que cela appartient, mais bel et bien à la géante.

- Mais ces peluches sont les siennes, donc elle vous revient de droit. Et si vous les refusez, je vous les offre comme je les aies offerts à Tali.

Elle soupire un coup, c'est drôle de se dire que, maintenant, elle est partie en pleine mer pour tenter de la rejoindre, et qu'elle qui pensait qu'elle n'y survivrait pas, c'est finalement elle qui a succombé aux caprices de la mer. Elle observe l'étendue de sable, mettant ses mains derrière le dos, sans trop bougée. Tali est morte, le désert a perdu une de ses plus fidèles protectrices, même si elle aurait pu continuer de protéger si elle avait confiance en l'assimilatrice.

- Je suppose bien que les choses ont changé depuis mon départ, que le désert s'est fait souillé. De là à penser qu'Iwa a lancer une attaque contre un marchand de nos terres, je suis étonnée. Sabaku Eirin se trouve là-bas, j'aurai pensé que sa présence au pays de la Roche rendrait les actions de ce pays contre le mien infaisable. Mais je me suis trompée on dirait.

Maintenant, voilà qu'elle est inquiète de son employeur, Sabaku Eirin, responsable de la sécurité de la banque Sabaku ... elle soupire, elle espère que ça se passe bien de son côté.

- Du côté de Mizu, une filiale de la banque va y voir le jour, Kiri semble bien plus apte à recevoir notre confiance qu'Iwa, un comble quand tout les autres villages les voient comme des barbares. Cependant, je n'ai pas pu parvenir à avancer sur mon enquête, les Yamanaka qui se trouvaient sur place étaient indisponibles, ils auraient pu nous aider à découvrir ce qui se cache derrière cette attaque et trouver celui qui a saigné à blanc la réputation de la banque Sabaku, ainsi que celui de Kaze qui n'a pas pu protéger sa banque de son attaque.

Enfin, elle se tourne vers Kuuli, maintenant, elle voulait savoir une chose, et c'est quelque chose qui lui tient vraiment à coeur maintenant, savoir ce qu'elle pense des Asaara comme elle, ceux qui s'assimilent.

- Je veux bien aider à surmonter les drames qui se passent, mais si je suis un membre de votre famille, suis-je une Asaara ? Ou êtes-vous comme votre sœur, pensez-vous que mon côté assimilatrice m'a retiré l'honneur de ne plus être un membre de ce clan, comme tout les autres assimilateur de sable que je considère comme des cousins et des membres du même clan autant que vous, manipulateurs de sable ?

C'était une question qui avait son importance, savoir comment sont perçus les assimilateurs comme elle, ceux qui ont perdu le pouvoir de faire du désert leur arme en devenant une personnification de celui-ci.

_________________
Castle of Glass [Asaara Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Ven 3 Avr 2020 - 20:20
-Es tu dévouée à ton pays? A ta nation Asaara Fuu? C'est ma seule question et celle qui compte le plus. Nous formons une nation éparpillée, dispersée autour de différents objectifs et des ambitions différentes mais ensemble nous vaincrons. Ma cadette avait des idéaux différents, mais un objectif semblable au mien. Je ne sais pas ce qu'elle disait mais ton nom est le même que le mien, aucune tragédie ne changera quelque chose. Tu es un membre de ma famille, mon cercle proche et chaque Kazejin est un cousin sur lequel je dois veiller. Je ne suis pas Tali et elle n'était pas moi, j'eu été plus extrême qu'elle mais vois-tu jeune cousine, au fur et à mesure que les choses avancent ma vision change avec.

Elle tourne son visage vers le sable, depuis son promontoire, tirant sur sa cigarette, une main sur le bras de la peluche que l'autre lui avait tendue. Rendre fière sa défunte soeur, rendre fière son clan et redonner la gloire à ce pays qui en avait tant besoin. La nostalgie, la pression et la tristesse prenant peu à peu le contrôle de son corps. Allait-elle pleurer? Non elle ne pouvait pas se laisser émouvoir par des émotions, une organisation à gérer. Un peuple à sauver, tant de pression et personne pour comprendre ce que le pouvoir demandait. Tant de sacrifices, qu'elle avait voulue mais voilà. Voilà qu'être la dirigeante de tant de gens, des recrues accourant chaque semaine, des rangs gonflant et des objectifs à tenir. Comment oublier, comment oublier son idiote cadette désormais disparue. Un haussement d'épaules, une cigarette non un mégot s'en allant dans le vide et une main contre son visage angélique. Un rire à moitié nerveux, sa vie dans le vide, le sable était son seul allié mais comment avancer sans personne pour qui se soucier? Sans amis, sans personne de confiance. La victoire, anticiper les futurs problèmes voilà ce qu'elle faisait chacun de ses jours. Des cadavres à enterrer, des alliés à recruter et toujours viser l'avenir et voir au delà des soucis, des tracas que la vie lui infligeait. Se retournant la géante posa son regard une nouvelle sur sa cadette. Et puis machinalement s'abaissant une main se posa sur la chevelure de l'assimilatrice.

-Regarde moi Fuu, toi, tout comme tout ceux étant touchés par cet incident, qu'importe vos nouvelles capacités vous resterez des membres du clan. Et le clan veille sur ses membres, tu grandis rapidement peut-être trop vite et ma bonne humeur s'efface à tes côtés. Ma vie, mes objectifs ne sont fixés que pour offrir aux nouvelles générations du sable un avenir plus simple et sécurisé. Je tiens à toi, pas seulement parce que Tali le faisait, parce que j'ai besoin de quelqu'un sur qui me reposer. Une épaule sur qui parfois crier et m'endormir, les rôles s'inversent mais une chose est sur, ton soutient m'aiderait grandement. Je ne veux pas t'inclure dans mes futurs aventures, et le futur n'est pas serein et le sang coulera mais ce que les miens et moi faisons ce n'est pas uniquement par ambition. Ma génération n'a jamais connu autre chose que le combat des années sacrifiés au nom du clan, le clan est mon unique objectif et ma priorité. Et bientôt, bientôt j'en prendrai le contrôle et qu'importe si je dois mourir en tentant de le faire. Kaze renaîtra, Kaze deviendra fort pour se protéger des menaces externes et interne, et je protégerai la banque et les institutions et je n'ai jamais pensé à autre chose que ma nation. Je le dois, je me dois d'avancer au nom de Tali, au nom des Asaara, moi l'aînée doit accomplir mes devoirs et ce qui en incombe. Fuu tu es probablement et paradoxalement la personne la plus proche que j'ai, alors même si tu ne veux pas affronter l'adversité à mes côtés, je te protégerai. Je protégerai le désert, je sacrifierai ma vie pour ma nation.

Un silence, une larme coulant sans qu'elle ne fasse rien pour l'empêcher. Et voilà Kuuli de nouveau sur ses pieds et de toute sa hauteur à détourner le regard, qui pouvait croire autrement que ses propos. Elle avait surement besoin de se détendre, mais cela attendrait, tant de choses à accomplir et à faire et jamais le repos ne se profilait à l'horizon. Des objectifs depuis le départ, multiplier les recrutements, les missions à accomplir. Chasser les indésirables, des galères à surmonter et puis tant pis.

-Parce que je ne sais faire que ça, et je ne sais rien faire d'autre. Je dois m'en occuper, c'est ma mission et mon destin. Et j'aimerai tellement que Tali puisse voir ce que Kaze devient. Je suis désolé Fuu, de laisser ma mélancolie t'affecter.
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Sam 4 Avr 2020 - 23:12
- Oui, je suis dévouée à ma nation. Ce pays, c'est le mien, c'est celui de mes proches, je ne veux pas qu'il tombe sous le jong d'un pays caché.

Si elle est dévouée à sa nation ? Bien évidemment, si elle était prête à traverser la mer pour rejoindre Mizu, rejoindre Kiri, tenter de trouver une personne qui peut venir les aider à retrouver ce voleur qui a fait une faille énorme dans la banque et qui a réduit fortement l'image forte de Kaze. Elle soupire, si seulement elle pouvait réussir à retrouver ce voleur ... alors elle le traînerait en justice, cela permettra à Kaze de se remettre de cette attaque, de cette plaie. Cependant, elle entendit Kuuli se livrer à elle, lui dire ce qu'elle a sur le coeur et ... c'était étonnant, surtout lorsqu'elle connaissait Tali qui était plutôt renfermer sur elle, à ne pas dire ce qui lui vient dans la tête et plutôt imposer ses idées plutôt que tenter de dévoiler ses plans, et à vrai dire, cela touche Fuu de devenir une confidente, malgré son départ.

Fuu l'écoute, et elle qui pensait que ses ambitions étaient de rendre le clan plus fort, de faire de ce clan le clan le plus influant de Kaze, il semblerait qu'elle s'inquiète plus du futur de Kaze qu'autre chose. Ce n'était donc pas une quête de pouvoir, mais un combat pour le futur de Kaze, pour les générations prochaines, pour celle de Fuu, mais aussi celle qui suivra la sienne. C'était ... assez touchant, elle ne pensait pas qu'elle et sa soeur lutteraient pour ce genre de but ... Fuu était bouche bée. Elle vit cependant une certaine mélancolie, une certaine tristesse, puis le craquage, une larme, une larme que la fierté force à caché. Elle baisse la tête, un peu émue de ce discours, de cette confiance que Kuuli veut poser sur elle, elle qui pensait qu'elle la détesterait pour la mort de sa soeur ... Fuu s'assimile, puis, elle vient voler devant la géante, avant de la prendre dans ses bras. Son haut était encore consistance, encore palpable, tandis que son bas ressemblait à une traînée de sable volant. Elle vient lui prêter le réconfort et l'épaule qu'elle lui a demandé avant.

- Tali était aussi une personne importante pour moi, ce n'était pas ma sœur, mais malgré nos différences, malgré nos points de vues opposés, elle m'a recueillit, et je la considérais comme plus proche que simplement une cousine ... comme un parent, pour être franche. Sa perte me touche aussi, mais je suis prête à passer le relais, à devenir l'épaule sur laquelle tu pourras te reposer en cas de tristesse, d'oreille en cas de doute, parfois peut-être de garde-fou dans tes excès de colère. Libre à toi de me voir comme une cousine ou plus que ça, comme celle qui remplacera ta soeur, ou peut-être une fille sur laquelle repose tout tes espoirs.

Dit-elle, sans la lâcher, sans lui laisser l'occasion de la repousser, ou encore fuir cette lourde tristesse qui lui pèse dans le cœur.

_________________
Castle of Glass [Asaara Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Dim 12 Avr 2020 - 14:50
-Imbécile.

Les larmes s'arrêtent, le visage devient froid et ses iris se posent dans ceux de son interlocutrice. S'attacher malgré ses beaux discours n'a jamais été dans ses rêves les plus fous, perdre la vie est une peur de tous les jours, un risque qu'elle et ses compagnons prennent sans jamais penser le contraire. Disparaître est une réalité que chacun affronte chaque jour, et pourtant ils font tous front et face aux dangers que réserve l'avenir. Accomplissant sans relâche les tâches que distribue Kuuli, elle sur qui tant d'espoirs et d'attention sont projetés. La pression, la tension s'accumulant et dans la violence déverser toute cette violence, une colère autant qu'une peur de tout perdre. De ne pas être digne de porter ce fardeau, de ne pas être l'héraut de Kaze que tous semblent voir en elle. La chance, la chance fut en réalité son meilleur compagnon depuis le début de cette folle aventure. En public rester stoïque et ferme, ne pas montrer autant d'attention ni de discussions personnels. Diriger une armée, un groupe ou même une organisation passe essentiellement par des discussions formels et une hiérarchie qui se dessine jour après jour. Tant de profils à étudier, tant de dissensions à réprimander et l'alcool et le tabac comme unique moyen de détente. Souffler, reprendre le cours de sa vie passe assurément par des liens se tissant. C'est ainsi qu'est destiné à fonctionner l'être humain, personne n'est au dessus des lois qu'importe son rang ou son origine. Les bras se ferment sur ce torse tangible en observant le sable flotter en dessous, Fuu n'est qu'une adolescente ayant du grandir trop vite et s'étant entacher de sa cadette. Voir le soldat est une vision archaïque contre laquelle Kuuli combattait et pourtant elle était si proche de la répéter, le bras droit se lève et la main se pose dans la chevelure de l'enfant assimilatrice. Avoir besoin d'attention est un désir auquel elles répondent toutes deux, au delà d'un recrutement ou d'une vision commune du pays du vent, il est désormais évident qu'un vide est emplie au cœur des deux femmes. Un rôle maternelle? Un rire franc mais nerveux résonne en échos aux propos de l'employée de la banque Sabaku.

-Je comprends comment Tali fut changée par ta personne, tu sembles presque plus mature que moi aujourd'hui Asaara Fuu. Je rougirai presque si je n'avais pas une organisation entière à gérer, personne ne remplacera personne car ça serait indigne n'est ce pas? Tu es toi même fidèle à tes convictions comme moi et ma cadette l'étions ou le sommes encore. Et je te le dit, formellement ce n'est plus pour lui faire honneur que je veillerai sur toi, ce n'est plus pour lui rendre hommage que je te prends sous mon aile. Non rien de tout ça, mais c'est parce que tu as ouvert tes émotions et sentiments et que tu es encore trop jeune pour être laissé aux conflits des dunes, tu risquerais de finir comme moi.

Un nouveau rire franc, la main dans la chevelure s'abaissant contre la joue droite avant de la tirer comme un marshmallow et le visage de Kuuli adoptant une expression nouvelle. De la bienveillance personnel, un lien qui se tisse sans que jamais aucune des deux membres du clan n'ai a forcé quoi que ce soit. Un jour nouveau qui se lève, et au delà d'une cause pour laquelle elles combattraient côte à côte il est évident désormais que cette âme semble se superposer sur la sienne. Et finalement ce n'est pas si mal pas vrai? Un cercle familial, chaque Asaara est un membre sur lequel elle se doit de mettre sa vie en avant. Protéger, sécuriser les manieurs de sables sans pour autant mettre un amour ridicule en avant, un devoir qu'elle accepte et un honneur, des codes à respecter. Ses joues rougissent, pour y faire face elle sort avec son bras qu'elle libère, un flasque d'alcool bon marché qu'elle descend d'une gorgée. S'attacher ne vient pas en claquant des doigts mais au fur et à mesure que le temps passe. Pourtant son air gêné se tournant vers l'horizon, son visage semble laisser place à un sourire franc et un air apaisé. Cette petite sotte aurait-elle abaissée ses défenses? Une confiance sans failles?

-Je suis l'adulte, je veillerai sur toi, je te promet rien ni de t'appeler ma fille et je ne veux surtout pas que tu m'appelles mère, j'ai pas l'âge et je suis encore jeune!

Un nouveau rougissement et un rire gêné.

-Mais tu es probablement l'héritière d'une génération combattant pour un meilleur futur, tu es assurément l'enfant qu'aurait idéalement voulu Tali et peut-être moi aussi. Bienvenue chez toi Asaara Fuu, bienvenue dans ta famille et auprès des tiens après ton voyage.

Une cigarette qu'elle allume, un sourire franc et les yeux qui se ferment en l'observant. Avant de tousser et de s'éclaircir la voix.

-Par contre je te préviens, extinction des feux avant minuit.

On rigole on rigole mais pas avec le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Fuu
Asaara Fuu

Castle of Glass [Asaara Fuu] Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 21:10
Rougir à ce point-ci ? Parce qu'elle est plus mature qu'elle avait l'air, en même temps, Fuu ressemblait à un enfant, donc elle ne pouvait que paraître plus mature qu'elle semble l'être vu qu'elle était plus vieille que l'enfant qu'elle paraissait être et qu'elle espérait, quelque part, commencer à grandir un peu, peut-être maintenant au côté de Kuuli ? Elle l'espère, après tout, toutes les deux voulaient un avenir radieux pour les terres de Kaze, pour les futures générations, elle espérait donc quelque part réussir à son tour à influencer l'Asaara, même si elle ne voyait rien à changer chez elle. Après tout, elle n'était pas comme Tali, avec des idées très extrémistes, une façon de penser très coincé dans son propre cadre qu'elle s'est elle-même imposé. Fuu voit peut-être en elle ce qu'aurait pu devenir Tali si elle était encore vivante. Enfin, elle grimaça sous la joue tirée par Kuuli, un peu de force, sans que ce soit trop douloureux, juste histoire de s'amuser un peu avec elle, ce qui fit rire légèrement l'assimilatrice qui ne pensait pas Kuuli si joueuse.

- Je suis heureuse de faire partie de la famille, surtout de ne pas être mise de côté à cause de ma capacité.

Cependant, elle voyait d'un assez mauvais oeil la liqueur que buvait Kuuli, Fuu se rappelait de comme Tali finissait ivre lorsqu'elle revenait de ses entraînements ou lorsqu'elle ne voulait pas paraître touché par les agissements de Fuu et ... l'Asaara se dit que, peut-être, est-ce que ça se serait passé autrement si Tali n'avait pas sombré dans l'alcool, et elle espérait que cette tare ne soit pas aussi grave chez l'Asaara.

- Si tu me promets de ne pas trop abusé de l'alcool, je veillerais à dormir à minuit.

Du moins, elle va essayer de dormir à minuit, c'est difficile pour elle de dormir ses derniers temps.

_________________
Castle of Glass [Asaara Fuu] 1560052146-asaarasigna
Merci à mouton pour le kit o/
♫ Thème ♫
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t6652-les-eaux-ont-beau-couler-dans-tous-les-sens-le-sable-restera-toujours-au-fond-presentation-asaara-fuu-terminee#55560

Castle of Glass [Asaara Fuu]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: