Soutenez le forum !
1234
Partagez

second visage

Uzumaki Ko
Uzumaki Ko

second visage Empty
Mer 25 Mar 2020 - 22:49
☽ ☾


La douleur était insupportable. Elle s’accrochait à la lumière et à la voix de Mukuro, mais dès qu’elles pénétrèrent sur les terres des Asaara, son corps abandonna. Lorsque ses talons s’enfonçaient dans le sable, elle sentait des aiguilles percer sa peau. Le soleil la brûlait, mais les gouttes d’eau sur son front étaient glaciales. Sans surprise, Ko ne réussit pas à dépasser quelques mètres. Elle délaissa à sa coéquipière les sacs et les bijoux en lui murmurant des mots incompréhensible. L’évanouissement toquait à sa porte, elle ne résistait pas à l’envi de fermer ses paupières et se reposer enfin. Avant de s’écraser, Ko retira le chapeau de paille de sa tête et le plaça stratégiquement sur son visage. Avec espoir, peu de gens lui accorderaient la moindre attention.

Ce fut une erreur puisque aussitôt qu’elle tomba, une Asaara la rattrapa avec son sable et n’hésita pas à la ramener au bâtiment principal de l’attraction.

Une fine lueur dorée vint réveiller Ko. Ses émeraudes s’adaptèrent à la chambre, sa chambre. Offerte par la chef, mais déclinée par la médecin. Elle ne ressentait pas le besoin de rester auprès de son équipe, elle préférait le confort de sa maison. Le décor ne l’intéressait pas, elle se sentait mal à l’aise, une inconnue. Ko bougea ses doigts, ses pieds et plia lentement ses jambes et ses bras. Une douleur vive vint attaquer son bras cassé. Donc celui-ci n’était pas soigné, alors que le reste de son corps semblait intact. Bien que les blessures soient effacées, la jeune femme se sentait peu en forme, très épuisée.

Rapidement, elle remarqua une douce silhouette approchée son lit. Trop élégante pour être Mukuro, trop angélique pour être Kuuli. Une Asaara sans prénom, longue chevelure blonde et lèvres roses en forme de coeur. Elle déposa une compresse d’eau froide sur le front de Ko, c’était agréable. Elle réalisait peu à peu que son visage était dévoilé, mais pour une rare fois, cela ne la perturbait pas, ou enfin, peu. La Asaara expliqua la situation et les nombreuses blessures détectées. Elle avoua ne pas être capable de totalement réparer son os, mais Ko la rassura qu’une fois relevée, elle pourra s’en occuper. Elles échangèrent un sourire chaleureux.

Cela lui prit trois jours pour se sentir capable d’affronter la vie à nouveau. La Asaara était restée à ses côtés et discutait de tout et de rien. Contrairement à ses sœurs et frères, elle possédait un grand coeur. Ko la remerciait de sa gentillesse et d’avoir respecté son intimité : elle refusait d’accepter Kuuli et Mukuro dans sa chambre. Au troisième jour, la médecin réussit à réparer l’os fracturé. L’ange à son chevet lui avait amené plusieurs vêtements adaptés au désert et aux belles soirées d’hiver. Lorsque la brune fut seule, elle observa le plafond.

L’image de son précieux masque la hantait. Brisé en morceaux, il aurait été impossible de le réparer. Elle le portait depuis si longtemps, elle se sentait nue. Sa perruque bleue aurait pu être remplacé, mais pas son masque. De base, il appartenait à sa sensei, alors elle le portait avec fierté. Quelle idée de s’être lancé dans cette aventure, tout cela lui laissait un goût amer sur la langue. Mais bon… ce n’était pas de la faute de son équipe, mais bien la sienne. Elle n’avait pas fait attention. Elle avait tué le minotaure, mais celui-ci lui avait arraché un morceau de sa vie. Les larmes ne serviraient à rien, alors elle restait muette et sans émotion.

Après quelques heures de déception, Ko se leva et se dirigea vers l’armoire. Les vêtements étaient blancs, colorés, très jolis, mais peu attirants pour la brune. Elle soupirait. Ses doigts cherchèrent la perle rare et ils la trouvèrent. Une longue robe noire, souple et qui couvre les formes de son corps. Le col remontait jusqu’à ses oreilles et une capuche attachée au-devant et à l’arrière, venait couvrir sa tête. Ko décida de l’enfiler rapidement et se contempla devant un miroir. C’était parfait, bien qu’il manquait une pièce majeure : un masque. Au même moment, la précédente Asaara entra dans sa chambre et ferma rapidement la porte. Elle riait doucement et disait qu’elle savait que Ko allait choisir cette tenue. Elle lui dit aussi qu’il y avait un accessoire qui complétait la robe. Intriguée, la médecin lui demanda de le voir. Quelques minutes plus tard, la Asaara lui ramena ce qui semblait être un énorme chapeau, mais une fois qu’elle l’installa sur la tête de Ko et ajusta le collier, Ko ne s’imaginait pas avec un autre costume. Elle se sentait magnifique, puissante et digne de sa personne. Sa bouche et son nez étaient visibles, et peut-être bien que ce détail sera suffisant pour boucler la bouche de Mukuro. Ko n'était pas le dieu de la mort.

« Cette tenue appartenait à une génération ancienne. Lorsque les petits villages se creusaient un trou vers la mort, incapable de faire face à la famine et les maladies, une femme venait les observer et allumait une chandelle. Celle-ci pouvait brûler pendant des jours, des semaines, le vent n’arrivait jamais à l’éteindre. Lorsque le dernier villageois rendait son souffle, la flamme s’éteignait et la femme repartait. »

Ko l’observait à travers l’étrange matériel. Dans le miroir, il était impossible de voir ses propres yeux, alors que de son côté, elle voyait bien. C’était une histoire particulière, très intrigante.

« Oh mais ne t’inquiète pas! Personne n’a jamais prouvé l’existence d’un tel personnage, ce costume servait dans les festivals et théâtres. Il n’a pas appartenu à un Asaara, mais nous l’avons accepté. Personne ne le prend, personne ne le regarde. Il est à toi. »

Ainsi, il était à Ko.


☽ ☾
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8480-ko-terminee https://www.ascentofshinobi.com/t1247-06-independants#76008 https://www.ascentofshinobi.com/t8508-carnet-de-route-ko

second visage

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent
Sauter vers: