Soutenez le forum !
1234
Partagez

Surveillance rapprochée

Jiki Masami
Jiki Masami

Surveillance rapprochée Empty
Ven 27 Mar 2020 - 12:15
Masami trainait aujourd’hui, ce n’était pas très proactif il fallait bien le dire. Elle n’avait pas de missions en cours, et elle ne s’entrainait pas pour le moment. Vu qu’elle n’avait personne à voir, très solitaire, et sans doute que Teruyo avait des choses à faire avec Saya, sa nouvelle élève, c’était assez calme. La matinée déjà bien avancée, Cela pullulait au marché de fruits et autres légumes. Il y avait un monde dingue. C’était ce qu’il y avait de plus troublant depuis sa sortie, c’était tous ces gens bien différents. Quelque part même s’il y avait eu beaucoup de prisonniers, c’était toujours les mêmes personnes que l’on rencontrait, que l’on côtoyait.

L’adolescente se contentait d’observer en hauteur assise sur un toit telle une enfant qui regardait les fourmis travailler. Elle fit une série de mudra en direction d’un étalage de fruits assez appétissant, cependant, en apparence, il ne se passa rien de particulier. Il fallait attendre le bon moment, lorsque tout sera calme et que personne ne regarde. Il fallait être patient, agir au bon moment. Quelques minutes plus tard, quand Masami estima qu’il n’y avait personne qui observait, elle ne fit qu’un geste de la main et deux fruits parfaitement juteux semblaient comme s’échapper tout seul de l’étalage et partit se cacher au ras du sol, derrière des caisses, puis volèrent le long du mur pour se retrouver étrangement juste à côté de la jeune fille.

Un léger sourire aux lèvres, Masami prit un des deux fruits juteux en mordant dedans. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas d’argent, mais elle ne comprenait pas tellement le système monétaire du monde de l’extérieur. Cela faisait un bon moment qu’elle trainait là à ne rien faire. La châtaigne se contenta d’observer autour d’elle avec attention. Elle était en évidence, tout le monde pouvait la voir, et ce n’était pas comme si elle était un petit peu paranoïaque sur certains sujets.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Surveillance rapprochée Empty
Lun 30 Mar 2020 - 17:08
Un jour, une cible. C’est ce que c’était mis en tête Jurôjin avant l’annonce officielle concernant le début du tournoi. Il devait sûrement agir rapidement, afin de récolter comme à son habitude, le maximum d’information. Il avait retenu les visages des gens présents, cherchant ensuite à retrouver les traits sur les gens circulant tranquillement dans le village. Il préférerait jeter un œil dans les dossiers des personnes, mais Hiro refuse de lui donner un coup de main pour ses enquêtes, qui n’ont rien de professionnels. Il n’a pas tort, cette soif de préparation, cette envie d’en savoir plus sur les participants Genins n’est qu’une quête personnelle. Pourtant, le cousin sert pertinemment que son cadet est très sérieux dans son obsession et qu’il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs. C’est donc sans soutiens que Jurôjin se lance dans cette entreprise.

Ses rondes l’ont rapidement habitué à distinguer les visages, même lorsque la foule envahie entièrement les rues. Il faut aussi très bien la différence à force, entre les habitués, ceux qui découvrent les commerces ou encore les locaux se promenant simplement. De cette aptitude acquise, il analyse les faciès, afin de trouver la cible du jour, la personne qui aura la joie d’être épié dans ses mouvements. Pourtant, ce n’est pas un être humain qui va être observé, mais des fruits. Bien mûrs, appétissant, fraîchement cueilli certainement. Mais pourquoi s’arrêter sur des végétaux au lieu de continuer sa recherche ? Ces fruits sont en fait particuliers, capable de se mouvoir sans avoir pourtant de moyen de se déplacer. Comment ? C’est l’interrogation que se pose le brun. Il les voit glisser le long de la table, survoler le sol tout en avançant jusqu’à un mur, pour ensuite monter plusieurs étages et se trouver dans la main d’une fille. Elle se délecte de sa prise, sans ne ressentir une once de remords pour son acte invisible. Enfin, invisible, non. L’un d’entre eux l’avait vu. De plus, il l’a reconnu sans problème. Cet air désintéressé une tignasse brune, jeune… Elle était présente lors de la réunion des Genins, ne semblant pas plus emballer par le tournoi, mais souhaitant le rang tout de même. Son nom, il ne l’avait pas, mais cela ne tarderait sûrement pas.

Avant d’aller saisir sa main voleuse, il décide de se faire discret, avançant dans la foule telle une ombre. Tout en gardant un œil sur elle, elle fait mine de ne pas la regarder avec insistance, si jamais elle venait à regarder en sa direction. Malheureusement, son manque de concentration sur ce qui se passe devant lui, le fait bousculer nombreuses personnes. S’en suit donc des excuses obligatoires, que les gens eux n’esquivent pas du regard. Il fallait être plus discret. Il se glisse alors entre les étables, gênant certains commerçants dans ses mouvements. Alors qu’il pense avoir trouvé un bon poste d’observation, il se cachent entre deux tables d’exposant. Ses yeux ne quittent pas la demoiselle, en aucun cas, sauf quand la commerçante s’exclame fortement, reconnaissant le patrouilleur des rues.

« Ha Jurôjin ! Ça fait longtemps que je ne t’ai pas vu ! J’étais parti en voyage pour refaire mon stock pendant quelques mois ! Je vois que tu ne changes pas toi, toujours aussi prévoyant et attentif pour notre village hein ! Bon je veux bien que tu restes cacher là à observer, mais évite de trop déranger mes affaires chou, ce serait gênant que mon stock fraîchement refait ne partent pas ! Hahaha ! »

Discrétion. Zéro…

_________________
Surveillance rapprochée 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Jiki Masami
Jiki Masami

Surveillance rapprochée Empty
Jeu 2 Avr 2020 - 11:19
Absolument aucun remord ne pouvait se lire sur le visage de la jeune fille, qui ne faisait pas si mal que cela, et puis les fruits étaient faits pour être manger non ? Elle avait faim, alors rien de plus normal que de se sustenter ! Bande de gens sans cœur, qui retirait le fruit de la bouche d’une pauvre enfant. Enfin bon, elle n’était pas si dans le besoin que cela, mais l’attrait de l’argent lui était totalement inconnu. Masami avait vécu dans la prison légendaire, et elle n’avait aucune idée de comment cela fonctionnait. Régulièrement, on lui donnait des pièces, mais ne sachant pas trop quoi en faire, elle les stockait en sécurité. Alors qu’elle mangeait tranquillement son bien chèrement payé, elle avait quand même utilisé du chakra, qui lui serait peut-être utile plus tard, elle observait la foule et le marché. Cependant, elle fut attirée d’abord par plusieurs personnes semblant être passablement agacés, puis surtout une personne qui parlait très fort. La Jiki pencha la tête sur le côté en levant un sourcil, mais si jamais elle allait détourner le regard s’en fichant royalement, elle plissa les yeux légèrement en reconnaissant la personne.

Jurojin était un genin comme elle, il était présent à la réunion des genins, une perte de temps d’ailleurs, mais bon, dans ces projets, elle n’avait pas trop le choix que de participer à cette idiotie de démonstrations de force. D’après les dires de cette femme, ce garçon était un habitué des rues et de l’attention. Masami se savait observer par le village, c’était une obligation vu son passé, mais ce n’était pas une raison pour leur facilité la vie quand on demandait à un genin incapable comme lui. Elle se leva alors sans demander son reste en prenant le second et dernier fruit dérober, avec l’intention de le dévorer également suite au premier. Toujours en hauteur sur le toit, l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni se décida à bouger ailleurs. Sautant de toit en toit, elle commença à filer l’air de rien tout en s’attaquant au fruit. Rapidement, elle se retrouva au départ d’une impasse discrète et calme. Elle posa alors un sceau au sol dans le passage le plus logique afin de piéger un poursuivant potentiel. Puis elle continua à s’éloigner en direction du fond de l’impasse. Il n’y avait pas vraiment d’endroit qui pourrait retenir un ninja dans ces conditions, mais son petit cadeau si !



_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Surveillance rapprochée Empty
Sam 18 Avr 2020 - 11:53
Les nerfs se contractent, n’aimant pas comment la situation se déroule actuellement. Il ne peut pas en vouloir à cette commerçante. Elle s’exclame sur sa joie, bruyamment, trop bruyamment même, mais elle se réjouit simplement de revoir la tête d’ange de Jurôjin. C’est dans ces moments-là qu’il regrette d’être connu des environs. Sympathiser avec les villageois lui permet d’avoir un certain réseau d’information dans Iwa, mais dans des manœuvres plus discrètes, il ne peut rien faire de lui-même sans se faire remarquer dans les alentours. C’est là qu’il aimerait être doué de capacités de camouflage, lui permettant d’agir sans qu’on ne le voit ou sans que l’attention se pose sur lui. Il a bien une technique qui pourrait servir, mais si oui, il ne sera plus visible, sa technique elle éveillera tout de suite les soupçons. Après tout, la brume est rare en pleine journée, surtout lorsqu’elle est ensoleillée. Encore des recherches à faire pour acquérir des compétences qui le rapprocheront du shinobi idéal.

Sans trop de surprise, la jeune fille ne reste pas en position. Le remue-ménage l’a sûrement mis la puce à l’oreille. Gardant ses fruits en main, elle commence sa fuite. Jurôjin entreprend alors de la suivre, quittant alors sa « cachette » pour suivre du regard Masami et sa trajectoire depuis les rues. Heureusement pour lui, pas besoin de pousser toute personne sur le chemin, puisque la vitesse de la fuyarde est suffisante pour se mouvoir dans la foule en esquivant chacun d’eux. Malgré tout, il la perd du regard, lorsqu’elle décide de retourner sur terre plutôt que rester dans les cieux. Le plus de tout ça, c’est que l’endroit où elle descend correspond à une ruelle, même une impasse. Certes il y a des chances qu’elle puisse franchir les murs sans trop de soucis, mais au moins, il sera plus facile de définir et suivre ses prochains mouvements.

Il s’avance dans les ténèbres, puisque la lumière est plus rare dans l’endroit, bloqué par les grands bâtiments adjacents. Il marche prudemment, jusqu’à voir la fine et petite silhouette plus loin. Il accélère alors la cadence, pour pouvoir se rapproche plus d’elle et voir ce qu’elle compte faire maintenant. Pas par pas, il ne quitte pas des yeux la Genin. Si bien, qu’il ne fait pas attention sur quoi il marche. Sans se méfier d’un quelconque piège, il finit par poser le pied là où il ne faudrait pas. Il ressent alors une chaleur, une vague d’énergie sous la semelle de sa chaussure. Réalisant sa bêtise, il fait un bond en arrière par réflexe. Regardant l’endroit où il se trouvait, il ne se trouve pourtant plus rien. Aucune marque restante. Ayant pourtant bien senti le chakra, il ne comprend pas ce qui s’est passé, ou plutôt pourquoi rien ne s’est passé. Plus méfiant, il continue son avancée, mais commence alors à prendre la parole, même de loin.

« Je suis Chôkoku Jurôjin, Genin comme toi. Je t’ai observé dans le marché, volant des fruits pour les déguster sans oser payer le commerçant. Si tu fuis, je te suivrai, jusqu’à que tu es payé ce que tu as pris. Ensuite, je te laisserai tranquille si ce que tu souhaites. »

La fin est un peu un mensonge. Il doute trop d’elle pour la laisser se déplacer sans garder un œil sur ses actions. Il ignore tout de la brune, mais il peut s’empêcher de la juger inapte à faire le bien pour le village. Le vol est un crime grave, surtout quand il concerne le commerce du village, qui est l’activité primaire du village. Il ne peut pas laisser passer ses actes, même s’il faut se confronter à elle.

_________________
Surveillance rapprochée 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Jiki Masami
Jiki Masami

Surveillance rapprochée Empty
Lun 20 Avr 2020 - 10:28
Jiki Masami • « Beaucoup trop tard … »

Commenta alors la jeune fille en regardant le grand héros faire un saut en arrière, en espérant vainement éviter des problèmes à cause de la marque au sol. Cependant, cela ne semblait rien faire du tout, du moins pour le moment. Elle se recula tranquillement avec un air parfaitement détendu sur son visage jusqu’au mur du fond, qui n’était qu’une autre maison formant l’impasse. Ce n’était pas du tout une difficulté de continuer à fuir, mais elle était surtout curieuse de voir qui était ce drôle de type, et qu’est-ce qui lui voulait vraiment.

Jiki Masami • « Et moi, c’est Masami, Jiki Masami. Génin si tu veux, enfin ça, on s’en fiche. »

Commenta simplement la jeune fille, minimisant totalement ce genre de titre, même si elle s’était engagée dans la course à devenir chunin. Elle haussa les épaules à l’accusation de vol. Apparemment, elle s’en fichait éperdument, ne regrettant pas une seule seconde son geste. Elle avait eu faim.

Jiki Masami • « Et alors ? Qu’est-ce que cela peut te faire ? Ils étaient à toi ces fruits ? Non, pas que je sache. Je ne vois pas en quoi cela te concerne, passe à autre chose. En plus, je suis certain qu’il ne fera même pas la différence. »

L’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni ne comprenait même pas le souci en fin du compte de ce vol comme il était appelé. Un emprunt sur la longue durée, mais peu importe. La notion de possession était très floue à ses yeux, et le système monétaire inexistant. Cependant, lorsque Jurôjin lui annonça qu’il allait la suivre quoi qu’elle fasse, la Jiki éclata de rire avec un sourire en coin sur son visage. Elle posa ses mains dans son dos en s’installant contre le mur de la maison.

Jiki Masami • « Tu me suivras hein ? Dans ton état, je doute que tu puisses faire quoi que ce soit. On va faire un essai tu veux ? Si tu arrives à poser ta main où que tu veux sur moi, je ferai ce que tu veux. »

Déclara l’adolescente en penchant la tête sur le côté. Elle posa sa propre main pour charger son propre corps de la même charge que Jurôjin, ce qui avait pour effet qu’il était impossible de la toucher physiquement. Si jamais il tentait de l’approcher de trop près, il serait repoussé par une force qui lui serait surement inconnue, peu importe les efforts qu’il allait déployer. La force magnétique était de plus en plus puissante à mesure que l’on se rapprochait. Mesquine jusqu’au bout, elle tendit même la main à place tournée vers le ciel dans sa direction.

Jiki Masami • « Tu vois ? C’est facile ! Tu n’as juste qu’à tendre la main et à essayer de toucher la mienne … Je te donne, trois tentatives, après, ça sera à moi de m’amuser avec toi. »

Lança alors très sérieusement Masami, qui semblait prendre cela comme un jeu, mais elle le ferait surement. Elle n’avait pas du tout précisé comment elle allait s’amuser avec lui, comme elle lui avait dit, mais les règles du jeu étaient posées, et elle doutait furieusement qu’il puisse y déroger. Peu importe ce qu’il ferait après tout. Si jamais il ne voulait pas jouer, elle partirait simplement.

Jiki Masami • « Payer ce que j’ai pris ? De quoi tu parles encore ? Vos histoires de morceaux de métal ? Je n’ai jamais compris ces trucs-là, mais on s’en fiche. Jouons donc à mon jeu veux-tu ? Tu as le droit de faire tout ce que tu veux, aucune limite, mais tu as trois actions seulement. »

_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Surveillance rapprochée Empty
Mar 28 Avr 2020 - 20:18
Jiki Masami. Un nom qui ne lui évoque rien. Il avait pourtant pour habitude de connaître brièvement les personnes de même grade, au moins des fragments sur le genre de la personne. Mais là, aucune information ne lui vient en tête. Une personne semblant donc bien discrète, pas très étonnant vu comment elle a agi plus tôt. Un comportement qui horripile Jurôjin, lui, une personne droite. Il n’apprécie en plus guère la façon dont elle a se moquer de la hiérarchie, comme si elle pouvait défier qui bon lui semble, juste parce qu’elle s’en croit capable. Puis toujours dans l’excès, le vole ne semble pas plus la gêner. Quelle éducation avait eu cette enfant ? Le plus âgé, qui cherche à la rendre ce qu’elle doit, se fait même rire au nez. Les nerfs ne supportent pas plus longtemps ce qui semble être une farce pour la brunette. Elle joue avec lui, alors qu’il est des plus sérieux, voulant rendre justice. Il avait cherché à être gentil, sans lui en vouloir, mais elle piétine trop sa morale, son sens du devoir.

« Je pense que j’ai trop voulu être bienveillant envers toi. Tu ne sembles te moquer de tout, autant de moi, que du village, même de notre armée. Parler avec toi ne donnera donc rien de plus. Il faut t’attraper ? Crois-tu qu’un shinobi à le temps de jouer à tes jeux ? Tu n’es même pas digne d’être une Genin. J’ignore tout de ta force et de ce que tu vaux sur le terrain, mais un individu qui ne respecte pas les habitants pour qu’il se bat, ne mérite pas sa place dans l’armée. Maintenant que j’ai ton nom, je pourrais faire mention de ce que j’ai vu. Bien entendu, s’il n’y a pas de preuve, cela ne vaudra rien. Donc si je viens à toi, ce n’est pas pour ton jeu, mais pour que tu avoues ton crime. Te toucher ne suffira pas, c’est te capturer que je vais faire. »

Il s’élance immédiatement, bien conscient qu’elle serait capable de prendre la fuite après ce qu’il vient de dire. L’immobiliser est une priorité. Il s’approche, faisant bien attention à ne pas tomber dans un piège, ou subir une attaque. Pourtant, elle ne bouge pas, reste immobile. La colère se renforce, alors que la main s’apprête à se placer à une courte distance de Masami. La prison aqueuse, voilà ce qu’il compte utiliser contre elle. Bloquer ses mouvements, même si ce sera le cas également pour lui, sera déjà un bon moyen de la calmer. Tout semble clair dans son esprit. Simple. Tellement simple. Trop simple… Son instinct lui dicte, tardivement, que quelque chose ne va pas. Et s’il était déjà tombé dans un piège, à ce moment, où de l’énergie s’était dégagée sous son pied ? Trop tard. Alors que la main va se positionner, il se retrouve propulser en arrière. Une force invisible, supérieur, qui ne lui laisse pas le temps d’invoquer l’entrave Suiton. Son dos finit par heurter et glisser sur un mètre.

« Sale petite… »

La rage domine, plus que l’incompréhension. Le mode berserk n’est pas activé, mais il s’en approche. Comme un bon Chôkoku, il ne peut s’empêcher de lancer une offensive d’argile. Une boule informe, lancé plus haut qu’elle. A sa position, il provoque l’explosion par un signe, très peu puissante. Bien que presque incontrôlable, il se tient encore. Il n’a pas sorti sa force de frappe, non, il commence par embêter la voleuse. Ainsi, une pluie de billes explosives survient à l’endroit où la première détonation a été provoquée. Si l’approcher n’est pas possible, il faut tenter de frapper, mais doucement quand même. Elle avait de toute manière agi la première, semblant de toute façon, bien décider de ne pas répondre de son crime devant les autorités. Il a alors le droit d’utiliser la force, puisqu’il n’a pas d’autre moyen.

« Jiki Masami, je t’ai dit que je ne jouais pas à ton jeu. Tu ne me laisses pas le choix que d’utiliser mes pouvoirs, comme tu as utilisé les tiens. »


_________________
Surveillance rapprochée 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Jiki Masami
Jiki Masami

Surveillance rapprochée Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 10:49
Masami n’était pas du genre à se donner en spectacle ou alors à faire de la réclame de sa personne. Elle était quelqu’un de solitaire, et la seule fois où elle avait pu être vue, c’était pendant les réunions obligatoires de Toph lorsqu’elle convoquait les différents genins. La châtaigne avait fait un coup d’éclat lors de son arrivée pour l’annonce de l’examen chunin. Elle n’était pas le genre à respecter les personnes avec un grade supérieur uniquement parce qu’ils avaient été affublés par un titre quelconque. Si jamais quelqu’un devait mériter son respect, il fallait le gagner. Loin de la logique de son opposant, l’ancienne prisonnière de Wasure no Kuni ne pouvait en aucun cas comprendre la logique des gens de l’extérieur. Devait-on demander l’autorisation aux arbres que de cueillir ses fruits ? Cela lui paraissait stupide. N’ayant aucune morale ni aucune règle, l’adolescente faisait ce qu’elle se sentait capable de faire.

Jiki Masami • « Non pas de tout, les personnes puissantes méritent le respect et être obéies. Il y a beaucoup de manières de l’être, pas uniquement par la force. Je dirais même que c’est la manière la plus basique et la plus simple. Quant à ce village, ce pays ou cette armée comme tu dis, j’y suis depuis très peu de temps. Ce ne sont que les courants et le destin qui m’y a mené. Ce qui compte par-dessus tout est ma survie, le reste est secondaire. »

Masami observa le jeune homme face à elle, qui lui semblait d’ailleurs plus âgé, mais peu importe. Elle se frotta l’arrière de la nuque, alors qu’elle sourit légèrement.

Jiki Masami • « Je doute que tu sois capable de m’arrêter, mais tu peux sans doute me surprendre. Sache une chose, je ne joue jamais, prends cela pour un exercice. Il faut toujours apprendre et se grandir de chaque expérience que l’on vit. »

La Jiki sourit largement au fait de ne pas être digne d’être une genin. Elle s’en moquait éperdument, si jamais elle était là, en tant que combattante, c’était surtout parce qu’elle ne savait faire que cela, se battre. Parfaitement égoïste et ne s’en cachant même pas d’ailleurs, elle ne se battait que pour elle-même.

Jiki Masami • « Ce n’est pas très malin que de s’attaquer à quelqu’un dont on ne sait rien. Sinon, cela sera ta voix contre la mienne. Que j’avoue ? Hahahaha …. Mais dans quel monde vis-tu ? »

Il fallait bien avouer que dans la prison de Wasure no Kuni, personne n’allait avouer quoi que ce soit, et c’était son unique exemple de vie ou presque. Elle sourit légèrement, prête à se battre à chaque instant. Cependant, elle ne fuit pas une seule seconde à son approche. La jeune fille regarda alors le chôkoku se faire repousser, et dans l’impossibilité de l’approcher au corps-à-corps. Elle sourit largement, sans doute venait-il de comprendre que le corps-à-corps était impossible dans ce cas-là. Gardant toujours son calme en toutes circonstances, Masami observait son opposant s’énerver tout seul. Elle plissa les yeux en voyant la boule informe lancée en hauteur, elle se recula alors immédiatement afin d’éviter l’attaque. Quoi que cela puisse être, cela ne devait pas être une bague de mariage.



Jiki Masami • « Ha je vois … pas mal … il te reste deux attaques, après, je m’occuperais de toi. Prouve-moi ce que tu vaux. Pourquoi hésiter à utiliser ses pouvoirs ? Il le faut, sinon à quoi bon s’entrainer si durement ? »

Maintenant que la Jiki venait de lui interdire les assauts proches, il n’avait plus le choix que de l’attaquer à distance. De l’argile explosive, elle avait déjà vu des personnes avec ce type de pouvoir à Wasure no Kuni. Ils portaient généralement des fers entourant leurs mains complètes. Il fallait se méfier d’autant plus de ce qu’il pourrait faire. Elle se dirigea alors sur un mur d’une maison à l’aide d’un peu de chakra afin de marcher sur la surface plane.

Jiki Masami • « Mais dis-moi ? Que vas-tu faire alors ? Me faire exploser moi et les biens autour des gens ? Qui va-t-on croire maintenant ? Je vais éprouver tes valeurs … »

Déclara alors Masami en se tenant prête. Elle l’asticotait volontiers, aucun souci avec cela. Elle agita sa main de lui vers elle comme pour l’inviter à venir avec un léger sourire sur les lèvres. Elle doutait furieusement qu’il se laisse aller totalement à détruire tout un quartier qu’il désirait protéger. Sans doute allait-il utiliser autre chose que ses explosifs dans cette situation.

_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Surveillance rapprochée Empty
Lun 4 Mai 2020 - 20:37
* Qui est cette fille ? Que fait-elle parmi nos rangs avec un tel état d’esprit ? *

Une réaction directe après l’avoir entendu défendre son cas. Il voit en face de lui un profil semblable à ceux des déserteurs ou indépendants, ce profil solitaire et où la force est supérieure. Il n’a aucune attache avec le village, ne semble pas plus que ça respecter les règles établies, fait preuve d’arrogance, se moque de ce qui la limite… Si un Chôkoku est considéré comme une bombe à retardement pour certains esprits, la personnalité de la jeune est bien au-dessus alors. Dans cette voie, elle ne fera rien de bons en faveur d’Iwa. La seule image qu’il voit d’elle, c’est une tique, puisant sans remords dans la cité, dans la richesse et la bonté dont elle fait preuve. Il ne peut donc pas la laisser éperdument continuer d’agir aussi salement, comme si tout lui appartient et que rien ne la limite.

Sa tentative d’attaque se solde par un échec, semblant faire preuve de bon réflexe en combat. La grenade n’a même pas explosé qu’elle avait déjà quitté la zone bientôt minée. Si sa langue vaseuse et son caractère trempé sont détestables, il peut sentir tout de même un potentiel de combat assez haut. Cela confirme donc la confiance exposée dans ses propos. Comment reprendre le dessus, alors qu’elle a déjà abattu de bonnes cartes avant même que tout débute ? Il n’aimait pas sa position, lui qui préfère dominer le terrain. Il va falloir être très malin pour réussir à l’attraper.

Toujours dans son jeu, ou du moins « l’exercice » selon elle, elle se place stratégiquement en réponse à l’argile et cherche à provoquer un peu plus Jurôjin. Elle marque un point. Le Chôkoku ne peut pas utiliser sans se restreindre l’argile explosive. La grenade n’était pas bien puissante, pouvant à la rigueur laisser des marques de brûlures sur le sol. En revanche, utiliser le minerai plus puissamment laisserait à coup sûr des dégâts trop important sur l’environnement autour. Il ne faut pas causer du tort à Iwa pendant son intervention, sans quoi la teigne aura raison. Heureusement pour lui, toutes ses attaques ne présentent pas forcément une destruction certaine. Dans son utilisation Suiton, il peut profiter de quelques techniques pouvant atteindre la criminelle. Elle s’en doute sûrement, vu l’esprit qu’elle revêtit, mais il doit agir quand même, pour le bien-être de son village.

Il compose les mûdras et gonflant sa cache thoracique, il crache une dizaine de projectiles d’eau. Même en l’esquivant, chaque tir s’écrasera sans causer d’importante dégradation. Sans en terminer là, il s’élance vers elle, réduisant la distance. Retente-t-il bêtement une attaque au corps ? Non. Pendant son mouvement, il enchaîne encore sur des signes incantatoires et gonflant à nouveau son thorax, il expulser un important flux d’eau pour repousser la Genin contre le mur. Il espère que le rafraîchissement la fera réfléchir un peu sur la situation dans laquelle elle se met. Elle est plus jeune, cela se voit physiquement. Il faut donc, en tant qu’aîné, lui enseigner les choses.


_________________
Surveillance rapprochée 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Jiki Masami
Jiki Masami

Surveillance rapprochée Empty
Mer 6 Mai 2020 - 10:47
Masami expliquait davantage que excuser son comportement, car elle en avait littéralement rien à faire de la vision des autres, le seul avis qui comptait à ses yeux était le sien. Elle faisait ce qu’elle avait à faire pour rester à sa position ou à s’approcher de la place qu’elle désirait. L’adolescente n’aurait absolument aucun problème pour vivre n’importe où, n’importe quoi, et effectivement, son arrivée à Iwa n’était que de la chance. Sans doute que la chance de Juröjin dans leur échange était que la Jiki ne cherchait pas à l’attaquer, elle ne faisait que se défendre pour le moment. Cependant, il ne lui restait que deux coups avant qu’elle en finisse, du moins, d’après ses dires. Elle faisait tout pour toujours dominer, et sans chercher à frustrer l’autre, mais c’était ainsi qu’elle menait sa vie.

La petite provocation n’était pas là pour rien, agacée l’autre n’avait pas vraiment d’intérêt en soi, la châtaigne souhaitait neutraliser la plus grande force de son adversaire, sa spécialité. Alors que la sienne ne posait pas tellement de souci, elle pouvait tout se permettre. Qu’il détruise la ville ou non, car il était incapable de se contrôler lui était égal. Elle irait ailleurs. Masami plissa des yeux en regardant les mudras, et elle esquiva sur une autre partie du mur afin d’éviter les attaques de projectiles d’eau. C’était un assaut assez basique et elle espérait bien que cela réserve autre chose. Alors lorsque le super héros local commença d’autres mudras et gonfler sa poitrine, elle préféra être plus prudente qu’autre chose. Masami recula alors jusqu’au début du toit, avant de procéder elle aussi à des mudras. Un mur de terre fit son apparition afin de bloquer la projection d’eau.

Jiki Masami • « Tu n’as vraiment pas de chances tu sais … Tu ne peux pas utiliser ta spécialité, et j’ai un élément qui te domine. Tu as intérêt à sortir le meilleur de toi-même, car ton prochain assaut sera le dernier … »

Commenta alors la jeune fille en se postant tout en haut du mur de terre en le regardant. Que faisait-elle à jouer avec lui ainsi ? Qu’est-ce qu’elle cherchait véritablement, alors qu’elle était sans doute capable de le semer aisément ? Toujours aussi calme, Masami l’observait avide de savoir sa dernière offensive. On se demandait presque qui de l’un ou de l’autre pouvait en apprendre. De son côté, elle était surtout d’avis que chacun pouvait se grandir, peu importe de la situation.

Jiki Masami • « Ne me dit pas que tu ne penses qu’à la force brute, un peu de subtilité …quel est le cheminement de toutes tes actions pour en venir à ce moment-là … Surprend moi … Montre-moi donc la force de tes convictions et des gens de l’extérieur. »

L’adolescente avait toujours l’impression qu’elle avait été en sécurité, qu’elle se jouait de lui. Cependant, elle restait toujours sur ses gardes. Elle ne minimisait jamais personne avant le coup de grâce. Si jamais elle avait été une monstruosité, sans doute qu’elle aurait utilisée des moins plus coercitifs et radicaux. Alors que là, pour quelqu’un d’agresser, elle se contentait de se défendre, alors qu’il n’y avait vraisemblablement pas une grande différence de puissance. La Jiki commençait à croire qu’il n’avait pas véritablement de plan dans son intervention, quelque chose d’invraisemblable à ses yeux. Elle qui pensait toujours avec trois coups d’avance.



_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467
Chôkoku Jurôjin
Chôkoku Jurôjin

Surveillance rapprochée Empty
Mer 13 Mai 2020 - 19:03
Elle avait préparé son terrain, agissant avant même qu’il n’y ait contact. Elle est prudente, se plaçant à des endroits stratégiques pour mieux contrôler la situation. Elle est concentrée, toujours vive d’esprit à chaque mouvement ou préparation adversaire. Elle a de la chance, son élément surpasse celui du Chôkoku. Comment lutter ? Il voulait simplement agir comme un soldat modèle, faisant respecter la loi. Tout n’est que bonne volonté. Est-ce que cela suffit pour faire comprendre à la voleuse que ses actes sont contraires aux règles ? Vraisemblablement, elle n’est pas désolée et continue dans sa voie. Utiliser le chakra pour lui faire comprendre ? Toujours pas. Tous les efforts sont vains et le brun commence à manquer de solutions. Tout est contre lui dans la situation, ne voyant pas un moyen de faire tourner la roue pour avoir cette fois-ci, le contrôle total contre elle. Que faire ?

Jurôjin se creuse la tête, aussi rapidement qu’il le peut. Pourquoi en est-il là ? Oui, il revient depuis le début, ce qui l’a conduit à être ici en train de vouloir attraper cette enfant. Lui se promenait que pour rechercher des informations, réaliser des observations des futurs adversaires durant le prochain examen Genin. Par chance, il avait réussi à en trouver un, cette même fille, mais la prenant sur le fait d’un vol au marché. Courte poursuite et le voilà dans cette rue, où il tombe sans s’être méfié dans un piège. Oui, c’est ça. Il est actuellement pris au piège. Sans forcément être mis dans un contexte de mort imminente, ses mouvements sont trop limités. Pas d’utilisation d’explosif trop puissant, pas de possibilité de s’approcher d’elle, Suiton inefficace… Qu’a-t-il pour réussir à s’en sortir ?

Avec cette réflexion, il revit le début de la conversation entre les deux esprits obstinés. Elle n’a que faire de tous ça. Elle n’a beau dire que ce n’est pas un jeu, ses multiples réflexions laissent penser le contraire, comme si le but était de forcer la main. Jurôjin avait pourtant dit qu’il n’entrerait pas dans le délire, mais finalement, n’avait-il pas fini par le faire ? C’était comme s’il agissait entièrement dans le creux de la main de cette enfant. Tout est en sa faveur. Que faire ? Le corps du brun se détend, puis en profite pour souffler un peu. Son esprit est plus clair.

« Je dois avouer que pour une voleuse, tu as des capacités. J’ai beau ne pas t’aimer, j’admire ta force. Au moins, j’ai pu voir ce que j’étais venu voir au départ. »

Il voulait seulement en découvrir plus sur les autres Genin, le voilà servi. Il a un avant-goût des capacités et une idée sur le genre de personne qu’elle est. Cela suffit, bien plus que ce qu’il espérait.

« Bien, je me répète, je ne te suis pas dans ton jeu. Je n’ai pas envie de déclencher un combat en pleine ville pour un individu tel que toi, qui semble aimer le chaos et la destruction. »

Il sent quand même le goût de la défaite, mais peu importe. Comme dit, combattre dans cette ruelle ne va rien lui apporter de bon. Impliquer la ville dans une histoire de ce genre ne vaut pas le coup. En soi, le vol de pomme n’est pas le crime le plus important. Non, ce qu’il aimait le moins, c’était l’irrespect de celle en face de lui.

« Mon but est de veiller au bien-être du village contrairement à toi. Je vais donc continuer à la faire, mais pas en te pourchassant, mais en rattrapant tes méfaits. La justice saura être rendu un jour, j’en suis sûr. »

Il va tout simplement venir payer les fruits piqués, même si le marchand ne comprendra pas le geste, qu’il verra comme de la gentillesse. Rien ne sert non plus de désigner la coupable du doigt, car une parole contre une autre ne vaut rien. Non, il va attendre, sagement, le jour où l’enfant fera l’écart trop important aux règles. Enfin, il espère tout de même la voir entrer sur le bon chemin, mais pour le moment, il ne peut rien faire, autant pour elle que contre.

« Je vais donc te laisser à tes plaisirs malsains. Puisse un jour te savoir sur la bonne voie. Au plaisir de te revoir plus tard, Jiki Masami. »

Il quitte la ruelle, un œil en arrière, si jamais l’envie lui prenez de continuer son jeu. Après avoir réparer le fait criminel, il en a fini des recherches des autres Genin. Il faut se préparer aussi physiquement. L’entraînement n’est pas à négliger, surtout en cette période.


_________________
Surveillance rapprochée 1562190567-chokoku
Made by Mouton.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7079-termineepredefini-chokoku-jurojin#59424 https://www.ascentofshinobi.com/t7097-chokoku-jurojin-carnet https://www.ascentofshinobi.com/u1134
Jiki Masami
Jiki Masami

Surveillance rapprochée Empty
Jeu 14 Mai 2020 - 9:23

L'adolescente pencha la tête légèrement sur le côté à voir le jeune homme apparemment en pleine réflexion. Elle s'attendait à un autre assaut, hésitait il parce qu'il savait qu'il allait subir enfin une contre attaque ? Masami ne se sentait pas en danger et elle estimait contrôler la situation, mais elle restait tout de même sur ses gardes.cela pouvait fort bien être une ruse. Parfaite manipulatrice, elle menait ses combats comme sa vie à placer la personne là où elle le désirait. Lorsqu'une personne était fondalement opposé à une autre et qu'elle désirait agir, bien souvent, c'était la violence qui s'exprimait. En tout cas, c'était ce qu'elle avait appris à Wasure no Kuni.

Jiki Masami • « Alors, c'est ça la détermination des gens de l'extérieur ? Lorsque vous êtes acculé vous fuyez ? À force d'avoir trop d'espace, vos esprits se relâchent ... »

Déclama la Jiki en plissant des yeux envers son adversaire.

Jiki Masami • « Si un jour tu dois te battre, tu vas fuir ainsi également ? »

Ajouta la Jiki en restant sur ses gardes, à force de le chercher ainsi il allait peut-être réagir. Cependant, lorsque Jurôjin dit qu'il avait ce qu'il voulait au départ, elle plissa les yeux légèrement. C'était elle fait avoir dans sa prudence ou alors était-ce une manière de garder l'honneur sauf ? Masami ne lui posa évidemment pas la question, qui serait assez idiot pour y répondre honnêtement.

Jiki Masami • « Tu te trompes sur moi ... En tout cas, pour quelqu'un qui refuse de rentrer dans mon jeu, je trouve que l'on a dansé suffisamment ensemble tu ne trouves pas ? »

La châtaigne ne faisait que dire qu'il se trompait sans le corriger, tout simplement parce que cela n'avait aucune importance à ses yeux. Les autres pouvaient penser ce qu'ils voulaient, qu'est-ce que cela changeait en fin de compte ? Elle ne pouvait que se sentir gagnante dans cette âpre rencontre. Cela ne faisait que montrer à quel point elle était prête pour les combats à venir, mais il lui en fallait plus, bien plus. Ce n'était pas des genins que l'ancienne prisonnière de Wasure no Kuni désirait vaincre, non, la barre qu'elle s'était fixée était bien plus haute que cela.

Jiki Masami • « Mon but est de veiller sur mon propre bien être, je ne vois pas l'intérêt que j'aurais de me préoccuper des histoires des autres. Cela ne fait qu'apporter des ennuis. Ne croit pas que je ne ferais pas les missions que l'on m'attribura ou non. Cela n'a rien à voir. »

Masami se redressa un petit peu plus jusqu'à marcher sur le toit. Elle le regarda dans les yeux et sortit une phrase comme si c'était une leçon qu'elle répétait devant la classe.

Jiki Masami • « On ne dénonce pas aux mâtons, on agit par soi-même. »

L'adolescente n'avait pas très peur de la fameuse justice que Jurôjin menaçait son adversaire. Elle doutait que cela soit très nécessaire de faire sonner le toccin pour cela. Elle avait de l'argent, ce n'était pas le souci, c'était juste qu'elle ne comprenait pas l'intérêt de tout ces échanges.

Jiki Masami • « La bonne voie ... C'est la survie. »

Répliqua alors Masami du tac o tac sans hésitation. Elle ne répondit pas tellement aux autres allégations sans vraiment d'intérêt à ses yeux. L'adolescente regarda le jeune homme s'éloigner et apparemment quitter la ruelle, et elle s'en assura avant de partir de son côté de toit en toit, sûrement pour s'entraîner maintenant qu'elle avait fait le plein.


_________________
Simulateur de FT (à jour):
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7157-masami-fiche-terminee#60055 https://www.ascentofshinobi.com/u467

Surveillance rapprochée

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Terre :: Iwa, village caché de la Roche :: Cœur commerçant
Sauter vers: