Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez

Viens par là gredin ! ~ Nobume

Asaara Keiji
Asaara Keiji

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Sam 28 Mar 2020 - 18:29

La capitale était agitée aujourd’hui, en même temps c’était jour de marché et de nombreux marchands avaient fait le voyage jusqu’ici, à travers les dunes et le vent afin de faire les meilleurs profits. Keiji, après quelques semaines à vagabonder ci et là dans le désert pour s’entraîner dans un milieu plutôt très approprié. Après tout, un shinobi se devait de parfaire continuellement ces talons s’il voulait devenir le meilleur, et aussi pour pouvoir survivre. Keiji ne comptait sur personne autre que sur lui-même après tout.

Puis il avait dû revenir, son porte-monnaie commençait à crier famine et ce marché était le meilleur moment de la semaine pour mettre du beurre dans les épinards et du bon vin dans son verre. En arpentant ces rues au fil de sa cigarette qui se consommait au fil des pas, il se rappelait bien évidemment avoir vu le sang couler le long de la chaussée. Quelques années auparavant, il avait participé à la révolution qui avait sauvé la ville du fanatisme de certains, dont son père dont il avait perdus la trace avant la révolte et de sa mère qui avait perdus la ville dans les combats.

Mais aujourd’hui, il n’était guère d’humeur à ressasser trop longtemps les mauvais souvenirs, il avait continué de grandir depuis et se devait d’aller de l’avant, et son estomac lui rappelait aussi qu’il était grand temps de manger.

Après avoir volé un pain sur une table en trompant la vigilance d’un vieux boulanger, il continuait de voguer à la recherche de la bonne affaire du jour, de la mission qui allait le faire manger. Il n’était pas très regardant, s’il fallait tuer quelqu’un il demandait d’abord combien et ensuite agissait. Mais en ce moment les affaires se répétaient un peu, suivre une femme dont le mari craignait la tromperie, noyer l’affaire d’un concurrent, faire peur à un tavernier pour détruire sa réputation etc.  Après tous les affaires sont les affaires.

Mais c’est en tournant dans une ruelle que l’imprévu frappa à la porte du jeune Asaara ou plutôt contre son épaule, un homme venait de le percuter et continuait sa route sans s’arrêter ou s’excuser. Que les gens sont impolis dans cette ville se mit à penser Keiji, pestant en massant son épaule puis des cris approchèrent.

Des cris sortant d’une dame un peu bourgeoise tout aussi affolée :

- Arrêtez-le, il m’a volé mon sac !!!!!!!!!!!!!

Bien, bien, voilà quelque chose qui allait lui remplir l’estomac, il pouvait toujours tenter de rattraper ce connard et de voir ensuite quoi faire de ce sac. Embrayant sur les pas du voleur de basse besogne, Keiji ne tarda pas à se retrouver sur les talons de ce dernier. En même temps rien de plus simple, il suffisait de suivre les étables renversées sur le sol et les marchands se plaignant en pestant pour un peu de produits sur le sable.

C’est alors qu’en pensant près de ce qu’il semblait être un bar ou une échoppe de ramens, le voleur s’affala à moitié sur quelqu’un en chutant dans sa course. Le sable de Keiji n’y était pas pour rien, après tout il était compliqué de courir sur un sol qui bouge tout seul et tente de vous faire reculer. Il le tenait.

- Rends-toi connard !

Un kunai attendait patiemment dans sa manche pour se planter bien profondément dans les parties de celui qui l’avait poussé et qui détenait dans sa main droite un bien beau sac en cuir. Celui-là il était pour Keiji, c’était l’affaire de deux secondes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8814-asaara-keiji-finie
Mukuro
Mukuro

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Sam 28 Mar 2020 - 22:47
Devinez quoi ? Je suis riche ! Oui, après plusieurs RP dans lequel j'étais sans un sou, aujourd'hui j'allais faire un RP où j'avais les poches bourrées de frics.... Bien évidemment que c'était pour le réalisme ! À force de jouer la clocharde, on allait vraiment finir par me coller cette étiquette. Alors qu'en réalité, après toutes les missions que j'avais effectué pour le compte de Kuuli, je devais d'ores-et-déjà être millionnaire - enfin, peut-être pas à ce point, mais je devais m'en sortir convenablement avec tout ce qu'elle me payait et ma forte activité..

Donc, c'est parti pour un jour où j'avais de l'argent !

Ce jour-là, je venais tout juste de recevoir ma paye. C'était donc de bonne humeur que je me rendis à un bar -mon préféré- qui se trouvait en plein cœur de la capitale. Ce n'était pas un bar des plus malfamés quoique on comptait toujours la présence de quelques malfrats aux environs car on était à Kaze après tout, mais c'était surtout une petite auberge chaleureuse à l'ambiance bon-ami. Je rentrai l'intérieur et m'installai à une petite table du milieu de la pièce et je commandai une grosse bière.

Alors que je m'adonnais à un plaisir solitaire, seul en tête-à-tête avec sans doute mon troisième verre - le grand frère du premier, un whisky qui coûtait le double de la première pinte - je me fis interrompre par l'arrivée de deux inconnus sortis de nul part au sens propre du terme. Ils vinrent tous deux s'étaler sur ma table, renversant au passage ma boisson posée sur le bord. Il n'y avait pas plus fracassante comme entrée, ni plus frustrante pour une grande buveuse comme moi... Et au lieu de s'excuser, la première phrase qu'il sortit c'était une insulte. Je fronçai les sourcils.

« C'est toi l'connard. »

J'attirai son attention comme pour faire signe que j'étais présente juste à côté de lui, le visage à trente centimètre du leur. Un silence pesant s'installa dans la salle et tous les regards se braquèrent sur les deux indivis et moi-même - mais j'en avais pas tellement conscience. D'un signe de la tête, je leur indiquai ma boisson éclatée au sol et dans la même direction mon sabre de soixante dix centimètre posé contre la table. Oh, je n'étais pas loin de le dégainer pour le menacer de la même façon qu'il menaçait l'autre avec son kunai. Quoique, ma lame était légèrement un chouïa plus grand (d'environ 60 cm ?) qui devait faire également soixante fois plus mal...

« Vous m'avez l'air bien en forme à courir dans tous les sens et à rentrer dans les gens innocents qui ne font que boire un verre tranquillement dans leur coin. J'espère que allez me rembourser ça... »

J'ignorais la raison de leur course poursuite, mais l'alcool comme le tabac, c'était les deux choses les plus sacrées au monde ! (Avec les ryos et les xp bien évidemment.) Et ça, ça ne pardonnait pas... Mon regard était avant tout dirigé vers le jeune homme qui semblait davantage avoir la main mise sur la situation. Et pendant ce temps, le petit voleur contre la table tentait de se libérer de son entrave pour prendre la fuite.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Keiji
Asaara Keiji

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Mar 31 Mar 2020 - 10:46

L’entrée sur les lieux de Keiji et de l’individu qu’il poursuivait avait été fracassante, c’était bien le cas de le dire. Pour un peu plus de cohérence inrp sur quelque chose mal compris hrp, il est important de rajouter que précédemment, après avoir usé de ses pouvoirs héréditaires afin de faire chuter sa cible dans la cible, l’homme traversa la fenêtre d’une taverne (tel un cartoon). S’engouffrant à sa suit par l’ouverture, qui dans des conditions normales servait uniquement à fournir de la lumière, il remarqua que la pièce était occupée par de nombreuses personnes.

Et c’est ainsi que l’errant sentit que son insulte avait été mal pris par quelqu’un d’autre qui avait bousculé par le gredin, et merde encore un quiproquo qui allait sûrement gâcher les choses, il n’avait pas de temps à perdre et devait récupérer ce sac. Et il devait aussi s’assurer que le fugitif n’allait pas le suivre ni recommencer de si tôt, et cela n’arrangeait pas Keiji de devoir se taper avec deux inconnus dans la même journée. Le ratio plaisir / travail n’était clairement pas très bien respecté.

Bien évidemment cela aurait été trop facile, l’autre con avait éclaté au sol le verre de la grande gueule qui interpella Keiji, lui faisant comprendre qu’elle pouvait tout à fait utiliser son sabre pouvait à ces cotés afin de mettre de coté toute discussion. Bien il n’avait plus rien à perdre.

Pas de chance pour le voleur pas de grand chemin mais en entrant par la fenêtre du bar, il avait crée une belle ouverture vers le dehors, vers le désert, vers le sable… Rien de mieux pour un Asaara, Keiji n’eut plus qu’à faire quelques mudras et une vague de sable vint se soulever et entourer le voleur, ne laissant apparaître que sa tête et sa main qui tenait le sac.

Le shinobi n’eut plus qu’à se baisser pour ramasser le sac tout en intimidant son prisonnier du jour :

- Toi et moi on en a pas fini donc fais gaffe à toi et ferme là c’est compris ?

Un signe de tête un peu apeuré lui répondit, l’homme avait compris ce qu’il risquait en ouvrant la bouche il n’aurait pas les poumons assez grand pour respirer l’ensemble du sable du désert de Kaze no Kuni.
S’essayant un peu le torse après cette course poursuite et en évitant les bris de verre, Keiji s’approcha du bar vers la personne qui l’avait appelé à tord et à travers.

- Excusez moi pour cette mésaventure, ce petit con courrait un peu trop j’ai dû l’arrêter ça aurait pu être dangereux pour sa propre sécurité.

Bien, il vida le sac de la grosse poche en cuir qu’il protégeait, le bruit des pièces sonnantes et trébuchantes le fit sourire mais malheureusement il n’allait pas en toucher grand-chose, il la lança au tavernier en s’exclamant :

- Tiens, la même chose pour elle et une bière pour moi, le reste pour les séparations et le dérangement.

Puis Keiji ramassa une des chaises qui était tombé et usa de son sable pour redresser la table, à quoi s’embêter quand il suffit juste d’utiliser son environnement puis il se présenta :

- Keiji enchanté, et encore une fois désolé, je vais trinquer avec qui alors aha ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8814-asaara-keiji-finie
Mukuro
Mukuro

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Mer 1 Avr 2020 - 11:51
Lorsque je le vis faire rentrer du sable depuis la fenêtre, mon expression faciale changea du tout pour le tout... Ainsi il était un Asaara ? Je montrai un air méfiant devant le nouvel inconnu sorti de nul part.

« Mukuro, enchantée.. Keiji. »

l fallait dire que j'avais une relation assez particulière avec ce clan de manieurs de sables. Ma principale cliente en était justement une membre dévouée et aussi la prétendante au titre de chef de clan. Je passais souvent dans leurs quartiers pour lui rendre des rapports. Et je subissais, aussi, assez souvent leur regard haineux comme si j'étais une intrus (ce qui quelque part n'était pas faux). La vieille école quoi.

Mais pour revenir au présent, le jeune homme face à moi semblait légèrement différent de ces derniers. Oui, il avait cette même manière de faire les choses comme Shacho - celle d'ignorer son entourage et de faire ce qu'il avait à faire. En un rien de temps, il remit le petit bar en place à l'aide son sable, et aussitôt, il envoya une bonne somme d'argent au barman pour payer les dégâts causés. Cela dit, outre sa manipulation du sable, il avait une allure plus sociale. Je me questionnais sur son identité...

« La maîtrise du sable.. Es-tu un Asaara ? »

Ou avait-il abandonné son nom ? Avec mon pied, je poussai la chaise devant lui pour l'inviter à s'asseoir. On m'avait repayé une nouvelle bière, donc j'étais à nouveau sympathique. D'ailleurs, il n'en restait plus beaucoup dans ma dernière pinte. Si on faisait le calcul, je venais de remporter deux septièmes d'une pinte de bière. Oui, j'étais légèrement marchandeur sur ces détails. Cela dit, d'où tirait-il cet argent ?

« C'est ton sac ? » Demandai-je avec curiosité.

Le sac m'avait l'air bien féminin avec des goûts de grosse bourgeoise précieuse. Oh, après chacun ses goûts, peut-être qu'il aimait bien ce genre de chose. Je ne jugerai pas, même si je devais avouer que ça rester étonnant... J'étouffai un rire moqueur. Ok, je jugeais très clairement ce sac de mauvais goût.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Keiji
Asaara Keiji

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Mer 8 Avr 2020 - 19:26
Keiji avait bien sentit que son petit numéro avec du sable avait fait son petit effet, certes c’était vraiment l’astuce parfait pour tout bon décorateur qui se respecte. Ou bien, et justement car il se trouvait dans ces lieux, il ne devait pas être le seul Asaara à se balader par ici. Il avait par ailleurs entendu parer d’un quartier ou vivait les siens mais il n’y avait pas encore mis les pieds, il préférait éviter.

Mais en attendant, ce qui l’intéressait était le verre qu’il venait de se payer gracieusement grâce à la bourse du voleur, précédemment volée elle aussi. Et aussi son interlocutrice voire accompagnatrice du jour, une certaine Mukuro donc, sûrement quelqu’un qui possédait un certain sang chaud vu comment elle avait tournée au quart de tour dès l’entrée du duo Tom et Jerry dans les locaux du bar.

Keiji savait bien depuis longtemps comment fonctionnait les rapports humains, quand on faisaient partie d’un clan important de la zone il était bien vu de le préciser dans sa présentation, cela imposait le respect t à l’inverse quand on étaient personne ou qu’on voulait être personne un simple prénom suffisait. Le jeune Asaara n’allait pas creuser plus loin, elle n’était pas la première demie inconnue qu’il croisait en ces lieux.

Lui proposant vaguement du pied une chaise où s’asseoir à ces cotés, Keiji prit place alors que la démonstration de son pouvoir avait piqué au vif son interlocutrice, lui demandant avec la même rengaine que d’autre auparavant si il faisait partie des Asaara. Il but une gorgée.

- Bien vu, je ne sais pas comment tu as deviné ?

Il avisa du coin de l’œil l’arme et son fourreau qui étaient tout deux bien restés en place, fort heureusement.

- Et toi, j’imagine que tu ne te fais pas emmerder très souvent ?


Puis il rebondit sur la question qu’elle venait de lui poser avec un ton quelque peu moqueur, ce sac était certes très kitch mais du meilleur effet.

- Je pense que tu as déjà la réponse à ta question, malheureusement non il n’est pas à moi j’aurais aimé pourtant, mais à vrai dire vu comment mon ami courrait si vite il ne devait pas lui appartenir non plus.

Voilà ce qui clorait le débat, l’important était que ce qui se trouvait au fond de ce sac payait la consommation, rien de plus important.

- Mais toi, que fais-tu par ici à Kaze, tu es une combattante du Colisée ?


A vrai dire, Keiji ne savait même pas si des femmes combattaient dans l’enceinte du Colisée, il n’y avait jamais pénétré et n’avait assisté à aucun combat, dans sa vie.

- A moins que tu ne viennes chasser les bébêtes du désert ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8814-asaara-keiji-finie
Mukuro
Mukuro

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Jeu 9 Avr 2020 - 14:35
« Mh ? Tu poses cette question à cause de mon sabre ? La plupart du temps on me demande si je ne serais pas une ronin, tu es le premier à me demander si je ne suis pas une combattante du Colisée. Question étrange, je n'ai ni la carrure, ni l'âme d'une combattante. De plus, je crains le soleil et la chaleur de Kaze, combattre là-bas.. Avant même d'avoir pu goûter à la victoire ou à la défaite, j'aurai déjà fondu sur place comme une glace.. »

Cela dit, j'y avais déjà combattu par le passé, donc il n'avait pas totalement tord. Mais cela faisait tellement longtemps à tel point que moi-même je ne me souvenais plus très bien... Et puis, à l'époque, ce n'était pas en tant que combattant que l'on entrait dans l'arène, mais en tant qu'esclaves... Je soufflai un nuage de fumée avant de boire une nouvelle gorgée dans mon verre.

« Je suis à Kaze pour profiter de mes vacances au soleil. Enfin, cela fait un petit bout de temps déjà... Et le soleil n'est pas si agréable. Mais oui, initialement je suis venue pour des vacances au soleil, bien que je continue mes activités à côté. On peut dire ça comme ça ; je chasse et les bêtes et les hommes. Je suis mercenaire de profession, si tu as besoin de mes services, n'hésite pas à faire appel à moi. Je ne dirai pas que je peux tout faire, mais je peux faire pas mal de choses, tant que c'est raisonnable et que récompense est bonne. »

Pour l'heure ma cliente principale était Kuuli, mais je prenais aussi du travail à côté quand on m'en proposait et quand celui-ci payait bien - et quand il n'allait pas à l'encontre des intentions de l'organisation.

« Sinon et toi ? Tu fais quoi ? Si tu es un Asaara tu dois être sans doute vivre avec ton clan. Cela dit... »

Je n'avais pas souvenir de l'avoir déjà rencontré et il n'avait pas l'air de m'avoir déjà vu... Je n'irai pas dire que je connaissais tout le monde, mais je passais assez fréquemment là-bas et j'avais même ma petite réputation. Oui. Les manieurs de sables n'étaient pas connus pour leur hospitalité, je recevais souvent des regards noirs. Et la rumeur devait courir à propos d'une étrangère qui venait souvent rendre visite à l'une des leurs... Mais il n'avait pas l'air d'être au courant. Peut-être n'habitait-il pas là-bas ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Contenu sponsorisé

Viens par là gredin ! ~ Nobume  Empty
Revenir en haut Aller en bas

Viens par là gredin ! ~ Nobume

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: