Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question

Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Dim 29 Mar 2020 - 16:10
L’enseignant qui officiait à l’académie avait transmis quelques jours auparavant une lettre demandant au Nakamura de le remplacer le temps que celui-ci se remette d’une mauvaise grippe. Etonné, le blondinet ne savait pas véritablement pourquoi on l’avait désigné plutôt qu’une autre personne qui serait de surcroit plus légitime pour ce rôle. Comme à son habitude il laissa échapper un soupire de mécontentement, parce qu’enseigner n’était pas du tout dans ses projets mais bon si cela pouvait être utile pour la future génération, il ne pouvait pas décliner la demande.
Le jour du remplacement était arrivé…
Toujours vêtu d’un ensemble sombre avec une veste rouge, de son traditionnel cache œil et de l’insigne Kumojin autour du bras gauche. Il était temps pour lui de retourner sur les bancs de l’école pour instruire les petites têtes blondes de la cité, avec sûrement un thème qui allait les intéresser enfin du moins c’était ce qu’il espérait. On ne lui avait pas donné de directives particulières sur le contenu du programme, il décida alors de mettre en avant une thématique qui lui tenait à cœur : la stratégie. Conscient de l’ennui que cela pouvait générer, il allait faire ça à sa sauce pour essayer de captiver le plus d’étudiants possible.
A son arrivée dans la salle de classe, des regards interrogateurs étaient braqués sur lui, certains des élèves pensaient que cela allait être une opportunité de bizuter le nouveau professeur, d’autres quant à eux espéraient la venue d’une personne plus réputée mais à la place ils ont eu un type au physique frêle et peu impressionnant. Observateur de nature, Syoto scruta brièvement l’assemblée d’aspirants qui lui faisait face avant de se positionner devant le bureau.
« Bonjour à tous, je me présente, Nakamura Syoto. Je serais chargé de remplacer votre enseignant le temps de sa convalescence. Aujourd’hui, nous allons aborder un sujet qui va être déterminant tout au long de votre carrière de Shnobi, je parle bien entendu de la stratégie. Etant simplement un intervenant extérieur, je me contrefiche de ceux qui ne veulent pas suivre le cours, donc si jamais il y en a qui souhaitent partir qui le fasse tout de suite. »
On dirait bien que le flavescent ne voulait pas perdre son temps avec des étudiants qui n’avaient pas la soif d’apprendre, il leur permettait même de quitter le cours s’ils le désiraient, chose à ne pas dire. Aussitôt, une dizaine d’entre eux quittèrent les lieux avec joie, ce qui fit sourire le Chûnin. Ce n’était pas qu’un simple sourire de satisfaction mais bien de la mesquinerie pure.
« Ceux qui viennent de partir seront automatiquement recalés et devront repasser les examens l’année prochaine. Passons au vif du sujet si vous le voulez bien. La stratégie englobe de nombreux domaines tel que l’art militaire, la diplomatie ou encore la psychologie. En fonction du scénario qui se présente, on peut mettre en place d’habiles manœuvres en vue d’atteindre un but précis, et sans même vous en rendre compte je viens d’employer la manipulation mentale. Je vous ai volontairement offert la possibilité de ne pas assister à ce cours, vos camarades ont saisi l’opportunité mais malheureusement pour eux ils n’ont pas anticipé les conséquences qui allaient suivre. »
Le borgne marqua une pause pour observer les réactions de l’assistance qui semblaient choquée de la manière par laquelle ils ont été dupés, puis reprit la parole.
« Avant de prendre une décision vous devez analyser la situation et pour ensuite élaborer plusieurs plans d’actions. Personne ne peut prédire avec certitude la réussite de cette action, c’est pourquoi il est conseillé de prévoir d’autres alternatives au cas où celui-ci venait à échouer. N’oubliez pas que vous aspirez à devenir Shinobi et que la vie de vos partenaires reposera sur les choix que vous ferez, par conséquent la moindre erreur de jugement se paiera cash. Je ne vous dis pas ça pour vous effrayer mais c’est la réalité qui vous attend, alors pour vous éviter de mourir bêtement je me dois d’éclaircir quelques petites choses. On compte trois catégories de spécialités : les médecins, les combattants et les tacticiens. La dernière catégorie que je viens de citer a pour rôle principal le désamorçage de conflits éventuels en prenant en compte quelques paramètres comme par exemple : les aptitudes de ses partenaires, le type de mission, l’environnement et bien d’autres encore. »
Une jeune fille à la chevelure blonde leva la main pour demander la parole, intérieurement il était surpris de voir que quelqu’un l’avait suivi jusque-là.
« Comment tu t’appelles jeune fille ? Si tu as une question, nous t’écoutons. »



_________________
Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ayame
Ayame

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Dim 29 Mar 2020 - 20:53
Ça faisait une semaine et évidemment, c’était trop beau pour être vrai. La fin du congé de Chiro-sensei avait été annoncée, alors, elle avait remis son réveil à sept heures du matin avec douleur tout en se demandant si elle ne pouvait pas bourgeonner une grippe de ses fleurs pour rester tranquille un peu plus longtemps. Ayame n’était pas mauvaise à l’académie, mais pas assidue non plus. Difficile de le rester longtemps lorsque l’on a l’impression de constamment buter contre un mur. S’il a fallu l’invasion de Kumo par Teikoku pour que la kunoichi s’en rende compte, à présent, elle ne pouvait le nier : elle n’était d’aucune utilité au combat.


Une main lourde écrasa son réveil déjà enfoncé à quelques endroits. L’adolescente capta son regard morne en se brossant les dents, et essaya de sourire. Du dentifrice s’écrasa sur son kimono en un bruit mou. Elle sera pas la seule à arriver un peu en vrac, de toute manière. Heureusement, le cours était magistral. Pas d’échauffement, pas d’effort physique, et surtout, pas d’affrontement. Des notes, juste, qu’elle pourra revendre à ceux qui avaient décidé de pas venir. Et également étudier, bien sûr, les notes précieuses regorgeant de savoir.
L’avenir appartient à ceux qui sont crevés le matin, ou quelque chose comme ça.


Troisième rang. Juste assez pour pouvoir se faire discrète, mais suffisamment pour se forcer à suivre. A force de se cogner contre un mur, elle arrivera à le faire tomber – même si la métaphore lui fit rouler les yeux. Au milieu des autres élèves, Ayame finissait son réveil en écoutant ses amis discuter.


La porte coulissa avec bruit, et le silence tomba en même temps qu’une trentaine de regards se fixèrent sur Chiro-sensei. Non. Sur pas Chiro-sensei. Sur le remplaçant qu’ils avaient eu la bonne idée de trouver. Déjà, les murmures de la classe s’interrogeaient sur son âge. Sa taille ? Avait-il fini de grandir, ou venait-il de passer chuunin ? « Bonjour à tous, je me présente, Nakamura Syoto. » Alors il s’appelait comme ça. Ayame avait déjà entendu parler de lui. Tandis qu’il continuait de se présenter, elle tourna sa tête pour observer la brochette habituelle de filles au dernier rang. Cramoisies de bon matin. Lorsqu’il était encore genin, toute la promotion féminine était sur ses côtes, et celles d’après aussi, visiblement.

Quelques élèves se levèrent et quittèrent la salle. Le sommeil avait répondu présent à l’invitation du professeur remplaçant. « Ceux qui viennent de partir seront automatiquement recalés et devront repasser les examens l’année prochaine. »

Parfois, il venait aussi à l’auberge ou elle travaillait pour arrondir ses fins de mois. Pas le type bavard. Elle non plus ne l’était pas. Tout comme lui, la kunoichi préférait écouter. Et ce qu’elle avait entendu au bar sur le ninja l’intéressait d’autant plus qu’il était là. « .. Et sans même vous en rendre compte je viens d’employer la manipulation mentale. Je vous ai volontairement offert la possibilité de ne pas assister à ce cours, vos camarades ont saisi l’opportunité mais malheureusement pour eux.. » Ayame sourit, d’un sourire qui paraissait innocent mais qui en réalité cachait un roulement d’yeux. Pas besoin de manipulation mentale pour proposer à n’importe quel genin de retourner dormir. Ceux qui étaient restés avaient probablement pas encore assez d’énergie pour rentrer.


Le professeur laissa une pause pendant laquelle elle écrivit sur son cahier l’intitulé du cours : stratégie.

Puis, en dessous, sous forme de liste elle nota ce qui semblait être le début du cours. Analyse = différents plans d’actions + alternatives. Ne précisa pas qu’en jeu était la vie des siens. Ne marqua pas le détail de « mourir » c’est « bête ». Si elle respectait l’homme pour son grade, âge et réputation, de bon matin, ce n’était pas le genre de remarque qu’Ayame voulait entendre. Ça lui rappelait le mur contre lequel elle se cognait. Et puis, la mort et la guerre aussi. C’est pas comme s’il était dans la finesse, mais au moins, ça avait le mérite de définitivement réveiller l’adolescente. « La dernière catégorie que je viens de citer a pour rôle principal le désamorçage de conflits éventuels en prenant en compte quelques paramètres comme par exemple : les aptitudes de ses partenaires, le type de mission, l’environnement et bien d’autres encore. »

A l’entendre, forcément, le tacticien pouvait laisser mourir des gens.

Son bras sous forme de brindille se leva alors. Contre toute attente. Même la sienne. « Comment tu t’appelles jeune fille ? Si tu as une question, nous t’écoutons. » Dans le fond de la classe, elle entendit des chuchotements. « Ayame - tout court » Pas la peine de lui demander son nom de famille. « Et heu oui, j’ai une question.. » Son nez plongea dans ses maigres notes le temps de trouver la manière dont formuler ses mots. « Le tacticien désamorce des conflits mais.. La stratégie, c’est pas aussi les prévenir ? » Sa main jouait avec son stylo. Loin d’elle l’idée de lui manquer de respect, mais : « Empêcher que les gens meurent avant que ça se produise, du coup ? Anticiper les conflits, où.. »

Sa voix se perdit faiblement, dans le silence de la classe. Non, elle n’allait pas finir sa phrase.


Dernière édition par Ayame le Jeu 2 Avr 2020 - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8822-petales-finie https://www.ascentofshinobi.com/t8866-bout-de-crayon#74694
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Lun 30 Mar 2020 - 15:29
Un long silence s’installa dans la pièce, pour cause, la question était toute fois assez complexe et épineuse. Le Nakamura avait un avis très tranché là-dessus mais en tant qu’enseignant il devait modérer ses propos pour ne pas influencer son auditoire, comble des choses puisqu’il aimait justement faire cela.
« C’est une question très intéressante que tu poses là, Ayame. »
Il toussota brièvement avant d’y répondre.
« En théorie la stratégie permet d’anticiper les conflits et ainsi éviter la mort de nombreuses personnes. Ceux qui sont capables de telles prouesses sont également appelés « Diplomates ». J’insiste bien sur le terme de prouesses parce qu’il faut être doté d’une véritable force de persuasion pour faire plier son opposant par les mots et non par la violence, il y a très peu de personnes capables de faire ça. Généralement, ils sont affectés dans l’Unité de Renseignements pour opérer dans l’ombre comme de véritable fantôme. Seul le Raikage et le responsable de cette unité qui connaissent l’identité des membres, ce qui veut dire que nous simples Shinobi, sommes incapables d’en savoir plus sur cette élite du village. »
Même lui qui était Chûnin il ne savait pas grand-chose de cette fameuse unité d’élite, elle l’intriguait tellement qu’il s’était fixé pour objectif de l’intégrer un jour ou l’autre. Certes, c’était un objectif plutôt ambitieux mais pas irréalisable. Cela lui demanderait du temps, beaucoup de temps, pour espérer toucher du bout des doigts son rêve.
« Mais dans la pratique ce n’est pas du tout ça malheureusement… Il y en a qui se contrefiche royalement des pertes humaines tant que l’opération est menée à bien. Je ne souhaite à personne ni même à mon pire ennemi de se retrouver avec des personnes dénuées de toutes valeurs morales. »
Le borgne dégluti en repensant à son entretien passé avec la secrétaire de la régente, il passa sa main au niveau du cou pour se gratter et la présence d’une cicatrice à cet endroit lui rappela de mauvais souvenirs.
« Comme vous le savez il est difficile de connaitre à l’avance les intentions des personnes qui vous entourent, c’est pourquoi je vous recommande d’être attentif aux moindres faits et gestes. Le langage corporel révèle énormément de choses bien plus que les mots, et une fois que vous aurez compris ça, ce sera presque un jeu d’enfant de desceller les menteurs par exemple. »

_________________
Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ayame
Ayame

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Mer 1 Avr 2020 - 11:55
Un silence. C’était long. Hiiro à côté d’elle lui donna un coup de coude dans les côtes et dit quelque chose qu’elle n’écouta pas. « C’est une question très intéressante que tu poses là, Ayame. » Et elle vécu pour voir le lendemain.

Une vague de têtes se pencha alors de nouveau sur ses notes. Ayame nota rapidement la réponse inattendue. Diplomates, persuasion. Inattendue signifiant ici : longue. C’était bien l’une des rares fois ou elle entendait le mot diplomatie en cours, mots, non violence et il fallait avouer que ce concept lui plaisait. Loin d’elle l’idée de pouvoir intégrer des hauts rangs, unité de renseignement, mais pourquoi pas.. Pourquoi pas ? A relire ce qu’elle écrivait : pourquoi pas. La petite touche ‘unité d’élite super secrète’ était évidemment, un gros plus.

Parenthèse sur l’existence de connards.

Début sur le langage corporel. Devoir noter au fil de l’eau ce que le remplaçant disait, devoir écouter où décrocher faisait passer le temps plus vite. A travers les fenêtres, les rayons du soleil passèrent du coin de sa feuille jusqu’au haut de son crâne avant d'échouer sur le bout de la table. Finissant le cours un peu plus tôt, le monologue laissa place au brouhaha des élèves. Ayame haussa les épaules en relisant son écriture rapide et ses abréviations douteuses. Elle saura se relire. Hiiro lui glissa quelque chose, qu’elle n’écouta toujours pas, avant de partir à son tour tandis que les yeux de l’adolescente restaient eux sur ses notes, dont une certaine mention en particulier.

Et puis, elle releva la tête et vit que la salle était presque vidée. Prenant alors ses stylos et son cahier, Ayame se pressa de tout fourrer dans son sac. Trottina jusqu’à la porte, s’inclina légèrement pour remercier le professeur, et remarqua la tâche de dentifrice. Toujours là, toujours présente.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8822-petales-finie https://www.ascentofshinobi.com/t8866-bout-de-crayon#74694
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Mer 1 Avr 2020 - 19:10
« … La prochaine fois on mettra tout ça en pratique. »
La fin du cours venait de retentir et il fallait se douter que la plupart des étudiants se ruaient vers la sortie comme pour être délivré de cet enfer…
Il les regardait les uns après les autres s’en aller sans même le saluer jusqu’à ce que la jeune fille qui avait participé lors de son cours, le fasse. A première vue ce n’était pas grand-chose mais cela signifiait beaucoup pour lui, car il avait probablement réussi à capter son attention mais pour ça il devait en avoir le cœur net.
« Ayame, aurais-tu quelques instants à m'accorder ? Ne t’inquiète pas ce ne sera pas long. » il affichait un sourire courtois pour la mettre en confiance.
« Ton profil semble très intéressant. A première vue, tu es une personne effacée qui n’apprécie pas d’être au centre de l’attention. De plus, avec la tâche de dentifrice que tu as sur ton kimono, on peut facilement en déduire que tu également tête en l’air, n’est-ce pas ? »
Aucun détail ne lui avait échappé lorsqu’il donnait cours, scrutant à la loupe un à un chaque élève présent et son attention s’était particulièrement arrêté sur la jeune fille blonde. Pourquoi elle et pas un autre ? Tout simplement parce qu’elle adoptait le même comportement que lui au même âge, la ressemblance était troublante au point de s’identifier à travers elle.
Le borgne pensait même qu’Ayame n’était pas taillée pour le combat rapproché à cause de sa faible corpulence et qu’il fallait l’aiguiller afin qu’elle puisse trouver son domaine de prédilection.
« Lorsque j’avais à peu près ton âge, on me répétait sans cesse que je ne parviendrais pas à devenir ninja, à cause de ma faible corpulence et aussi parce que je passais le plus claire de mon temps à dormir en cours. Ce que les gens oublient, c’est que ça ne sert à rien avoir les muscles s’il n’y a rien là-dedans. Il tapotait sa tempe pour signifier qu’il parlait du cerveau. Je préfère mille fois mieux travailler avec quelqu’un de réfléchi plutôt qu’une brute épaisse. »
Il laissa volontairement un silence s’installer pour lui laisser le temps d’assimiler les informations.
« Si tu as besoin de quoique ce soit surtout n’hésite pas. »
Sa prise de parole n’avait que pour objectif de la prendre sous son aile, mais ne faisant pas les choses comme tout le monde, il essaya de la convaincre par d’autres moyens plus subtils. Est-ce que l’adolescente comprendrait où est-ce qu’il voulait en venir ?

_________________
Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke
Ayame
Ayame

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Sam 4 Avr 2020 - 15:31

« Bien sûr. » Répondit-elle à : est-ce qu’on peut parler de ta question à deux balles ? Ou ce qui semblait l’être. « Ton profil semble très intéressant. A première vue, tu es une personne effacée qui n’apprécie pas d’être au centre de l’attention. De plus, avec la tâche de dentifrice que tu as sur ton kimono, on peut facilement en déduire que tu également tête en l’air, n’est-ce pas ? » Ah. Oh. L’adolescente baissa de nouveau le visage en direction de la tache. Si elle comptait sur les autres élèves pour leur indulgence, elle en avait oublié le professeur. Son visage se releva de nouveau vers lui. Au moins avait-il eu la finesse de ne pas l’afficher devant toute la classe toute à l’heure – qu’Ayame veuille être le centre de l’attention ou pas, personne n’apprécie jamais d’être observée par 30 genins silencieux. Même s'il avait débuté par un compliment, c'était ses derniers mots qui restaient dans l'esprit de l'adolescente« Je.. » Et jamais avait-elle imaginé dire ça un jour : « Excusez-moi pour la tache, je.. Ferais plus attention ? » Quand revenait Chiro-sensei déjà ?

Et puis il reprit la parole, et la kunoichi se raidit d’autant plus. C’était une douche froide. Sa faible corpulence ? Merde. Ses yeux étaient rivés sur ses mains nouées entre elles, nervosité partiellement cachée par les pans de son kimono. Dormir en cours ? Elle s’était pas endormie – ceux qui étaient partis oui ! « Je préfère mille fois mieux travailler avec quelqu’un de réfléchi plutôt qu’une brute épaisse. » Était-ce une leçon ou un compliment ? Elle ne pouvait le dire. Ses mains étaient serrées.


« Si tu as besoin de quoique ce soit surtout n’hésite pas. »


Ayame souffla du nez, et au lieu de lever les yeux au ciel, les planta dans ceux du professeur remplaçant. « Ma ‘corpulence’ n’est pas faible, j’en ferai mon atout Nakamura-sensei. » Elle chercha ses mots. « Ce dont j’ai besoin, c’est de trouver comment faire pour ne pas.. Eviter les 'brutes épaisses'. » Un sourire léger anima son visage. « Les prévenir et les éviter, un peu comme ce que vous avez dit, cette unité ou.. Je sais pas. » Ses doigts se décrispèrent et elle chercha autour d’elle comme la réponse à ses questions. Bulles bleues pensives, rêveuses. « Mais c’est difficile quand on n’arrive même pas à passer chuunin, n’est-ce pas ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8822-petales-finie https://www.ascentofshinobi.com/t8866-bout-de-crayon#74694
Nakamura Syoto
Nakamura Syoto

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  Empty
Sam 4 Avr 2020 - 18:59
*Excellent, elle réagit exactement comme je le voulais. C’est fascinant de voir que l’être humain est si malléable, il suffit de quelques mots précis pour faire parler quelqu’un… Je ne m’en lasse pas ! Bon, maintenant voyons voir lequel des gradés est responsable de cette jeune fille. *
« Ce n’est rien… » dit-il avec calme et bienveillance.
L’attitude crispée de la genin n’était pas du au simple hasard, elle fût malgré elle le cobaye du Nakamura, qui employa des termes assez tranchants pour la piquer au vif. Le résultat était sans appel. Inconsciemment elle réagissait comme l’aurait voulu le blondinet, en voyant cela il ne pu se retenir de sourire mais cette fois-ci avec un brin de malice dans le regard.
« Est-ce pour me persuader ou te persuader que tu dis ça ? Parce que tu es la seule capable de transformer ta faible en véritable force. A moins que tu n’en sois pas réellement capable ? »
Le naturel revenait rapidement au galop, bien qu’il eût affaire à une personne inexpérimentée, le borgne ne pouvait pas s’empêcher de jouer avec son mentale parce que c’était comme ça qu’il faisait pour déterminer les qualités de chaque individu. Et comme tous les autres avants elle, Ayame devait également y passer. C’était la règle.
« Si tu veux, je peux en toucher deux mots à la personne qui est chargé du développement de ton équipe. Comme ça, ça me permettra de faire un suivi sur ta progression et ainsi faire le point régulièrement, qu’en penses-tu ? Bien entendu ce n’est qu’une proposition, tu n’es pas dans l’obligation de l’accepter. »
Voilà un moyen astucieux de connaitre l’identité de son Sensei sans pour autant le lui demander explicitement, allait-elle comprendre le but de la manœuvre ? Le Nakamura allait bientôt le savoir…

_________________
Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question  A6hp
« La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang...»
Thème musical
(Merci Aditya pour le kit! ♥)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7895-syoto-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8045-la-releve-carnet-de-bord-en-cours#66953 https://www.ascentofshinobi.com/t8389-un-lourd-heritage-naragasa-daisuke

Enseigner ou ne pas enseigner telle est la question

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de la Foudre :: Kumo, village caché des Nuages
Sauter vers: