Soutenez le forum !
1234
-29%
Le deal à ne pas rater :
Les Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge en soldes sur Cdiscount
127 € 179 €
Voir le deal

Partagez

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki]

Yasei Zeref
Yasei Zeref

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Mar 31 Mar 2020 - 11:26

Un jour, c’est le temps qu’il me reste avant le départ à Kaze no kuni. Ce voyage sera à la fois instructif et passionnant, je n’en doute pas une seule seconde. L’excitation est déjà présente, mais également le stress, à l’idée de faire échouer ce pourquoi nous y allons et ainsi décevoir celle que je veux le moins décevoir : Yasei Reikan. Je ne vais pas passer cette journée à me prélasser, néanmoins, car c’est le jour propice pour aider les ninjas moins expérimentés à devenir plus forts. Il y a une semaine tout pile, j’apprenais à Miyuki à générer une couche de boue pour se protéger de chutes mortelles. Cela peut paraître dérisoire, voire totalement inutile, mais n’est-ce pas là la vocation de toute technique que l’on pourrait qualifier d’ « utilitaire » ? Sans la situation idéale, elle sera toujours inutile, mais dans un cas précis, elle sauvera une vie qui aurait été perdue dans le cas contraire. La mort de Fuki, qui a chuté de la tête du Dieu de l’eau, ne m’a pas laissé indifférent, même si je ne la connaissais pas. Je me suis dit, dès ce jour, que je ne me laisserais pas avoir par une mort aussi absurde et ridicule.

J’enfile un pantalon à la fois assez épais et souple, pour ne pas entraver mes mouvements, puis un pull et une veste d’une épaisseur assez importante. Si cet apprentissage tourne en un combat, pour une raison ou pour une autre, je n’aurais qu’à ôter mon manteau pour être plus à l’aise, mais l’hiver venant d’arriver, je préfère ne pas me confronter au froid de manière brutale… Je ne suis pas du clan Yuki, après tout, même si je pourrais facilement me protéger du froid avec ma fourrure, en me transformant. Sur la route, je ne croise pas grand monde, ce qui n’est pas étonnant étant donné l’heure et la température avoisinant les 0. Je me demande si la blonde sera déjà présente, ce qui ne m’étonnerait pas venant d’elle. Son sérieux force le respect, mais sa qualité de sabreuse doit y être pour quelque chose, sans aucun doute. J’arrive donc au même endroit qu’une semaine auparavant…

La tour que j’y avais construite est retournée à la terre après mon départ, en s’affaissant par manque de chakra, et le sol est ravagé par endroits. Certaines personnes doivent utiliser de techniques prodigieuses, par ici, pour que l’environnement en soit impacté à ce point. Je m’installe contre un arbre en attendant de voir si la Mawehara va arriver sous peu, ou non. Il se peut qu’elle soit déjà là, je n’ai pas vraiment fait attention aux alentours tant j’étais plongé dans mes pensées.

Spoiler:
 

_________________
Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Lun 13 Avr 2020 - 23:08
Le temps était bien la dernière chose qui arrêtait la jeune femme dans ses entraînements. Et ce jour froid d'hiver où un vent glacial soufflait dans les rues de la cité de la Brume n'aurait pas raison de la volonté de la Sabreuse. Si elle avait une capacité qui dépassait de loin toutes les autres pour l'instant, c'était bien cela. Sa volonté. La diligence qu'elle appliquait dans ses entraînements, la rigueur. Par toutes conditions, elle s'entraînait. Ce n'était pas les prémices de la saison hivernale qui allaient être en mesure de la faire rester chez elle avec un chocolat chaud. Elle n'était pas ce genre de personne.

Elle s'était donc, comme à son habitude, levée à l'aube et elle était sortie de son petit appartement pour rejoindre le complexe shinobi, passant rapidement au dojo auparavant pour saluer le Gardien comme chaque jour. C'était un rite, une sorte de manière de montrer son affection à son clan. Sa nouvelle famille.

Arrivant sur le terrain de son premier entraînement au doton en compagnie du Yasei qu'elle devait retrouver aujourd'hui, elle vit qu'elle y était seule pour le moment. Normal. Il était beaucoup trop tôt. Elle le savait, mais elle s'était prévu un autre exercice pour travailler sa volonté. Même si elle était chaudement habillée, la jeune femme pouvait sentir le froid l'aggresser en permanence. Un bon entraînement était donc en perspective, un entraînement très simple et qui avait l'avantage de ressourcer plus qu'il ne fatiguait le corps et l'énergie chakratique de ceux qui le pratiquaient. La méditation.

S'installant alors en tailleur dans un coin du terrain pour ne pas gêner d'éventuels arrivants, elle ne ressentit cependant personne jusqu'à l'heure prévue par son sensei. Une personne. Seule. La Mawehara rouvrit les yeux, légèrement engourdie par le froid, puis elle eut un petit sourire. Un sourire agréable. Il était là, comme promis. C'était un homme sérieux lui aussi, et il semblait bien aimer travailler avec elle. Un plus qui rendait leurs entraînements d'autant plus efficaces. Se relevant alors, elle s'étira quelques instants avant de marcher vers lui.

« Ohayo gozaimasu Zeref-sensei. Je suis prête pour suivre votre enseignement aujourd'hui. Par quoi dois-je commencer ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Mer 15 Avr 2020 - 11:07
Je suis un peu surpris lorsque j’entends la voix de Miyuki qui me salue. Je me tourne dans sa direction, me rendant compte de sa présence de manière visuelle, et cela me confirme encore une fois son sérieux. Je ne suis donc pas le premier arrivé, et j’ai dû passer pour quelqu’un de très dissipé à ne pas remarquer la blonde, dans un premier temps. L’appellation « Sensei » me perturbe moins que la dernière fois, à croire que je me fais à cette idée de mieux en mieux. Enfin, j’apprécie également la politesse perpétuelle de la Mawehara, qui emploie toujours autant de mots respectueux et de formules très soutenues.

« Bonjour, Miyuki. Je vois que tu entres vite dans le vif du sujet. Eh bien, aujourd’hui j’ai pensé qu’il serait intéressant de développer un autre aspect du Doton, qui pourrait t’être utile dans de nombreuses situations. Tu m’as dit ne pas être une experte des arts telluriques, mais sais-tu produire une armure avec cette affinité ? »

Si la jeune femme n’y va pas par quatre chemins, alors j’irai droit au but également. Après tout, plus vite elle sera capable de reproduire la plupart de mes techniques, moins elle sera vulnérable en combat, et c’est normal pour un professeur de vouloir que son élève puisse se défendre en toutes situations. Pour compléter cela, je dirais même que je m’en voudrais que la Genin soit blessée ou pire parce que je n’ai pas su lui être utile en tant que Sensei. Par ailleurs, mes jutsus ne sont pas ma propriété, je n’ai aucun remord à les partager à quiconque veut les employer, d’autant plus quand il s’agit de camarades Kirijins.

« Une armure a plusieurs utilités, dépendamment de l’affinité à laquelle elle est associée. Pour ce qui est du Doton, tu t’en doutes, c’est un artifice purement défensif, mais redoutablement efficace. Peut-être as-tu déjà travaillé sur la maîtrise de ce type de défense, de ton côté ? Dans le cas contraire, je vais t’apprendre à contrôler la terre pour qu’elle soit une alliée de taille. Chaque parcelle de ton corps sera renforcée, tu pourras te concentrer sur tes assauts au corps à corps sans te soucier de prendre des coups assez forts. »

L’armure fait surtout office de seconde peau, contre des adversaires de son niveau, elle pourra résister à des assauts puissants, et ainsi ne pas être freinée dans sa lancée pour porter des attaques à courte portée. Après tout, Miyuki est sabreuse, et les membres de ce clan sont généralement doués pour le combat rapproché, et pour le cas de la blonde, elle est aussi une utilisatrice du Doton, ce qui corrobore avec ma supposition précédente.



_________________
Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Ven 29 Mai 2020 - 2:30
Un peu gênée par la remarque de son professeur de Doton, la jeune femme n'avait pas voulu paraître trop hâtive, sachant que tous n'aimaient pas forcément ce genre d'empressement contraignant. Empressement qui pouvait aussi donner l'impression d'impatience, ce qui n'était pas tout à fait faux mais en même temps très limité, puisque la seule impatience dont elle faisait preuve était celle d'engager l'entraînement plutôt que de palabrer auparavant. Elle aimait beaucoup apprendre de nouvelles choses et ce sensei était plutôt patient et bienveillant de ce qu'elle avait vu jusque là, elle comptait bien encore apprendre beaucoup de lui.

« Non, ce n'est pas dans mes cordes une armure... Par contre j'ai appris à faire ça récemment ! »

Posant les deux mains au sol, Miyuki les fit se recouvrir de terre, formant des poings terrestres à l'apparence particulièrement solide et qui pouvaient faire frémir quiconque avait des problèmes avec la jeune femme. Car un seul coup avec ces poings là pouvait sans doute mettre un homme à terre s'il était bien placé, sans même avoir besoin d'une force surhumaine via un quelconque moyen. Bien qu'elle avait aussi dans l'espoir d'apprendre l'iroujutsu, et avec ça, de réussir à mettre des coups encore plus puissants.

Laissant son professeur examiner la technique s'il le souhaitait, elle l'annula ensuite pour se concentrer et écouter ce que lui expliquait Zeref. L'avantage, c'est que contrairement à l'amortissement par la terre, elle savait à peu près comment faire. Ou du moins, elle imaginait et comprenait plutôt bien ce que cela requierait comme travail. Cependant, chaque information supplémentaire serait bonne à prendre et pourrait l'aider dans son appréhension de la technique en question dont elle avait bien besoin.

« Mes poings sont surtout utiles pour attaquer à vrai dire... La seule défense que je maîtrise pour l'instant, c'est le mur, et c'est un mur basique, rien de très spectaculaire... »

Estimant alors avoir reçu les bases des explications, la jeune femme n'attendit pas plus longtemps pour faire ses premiers tests. Et ceux-ci commencèrent par tenter de reformer ses gants mais de concentrer pour les rendre résistants et non aggressifs, limitant les pointes qui rendaient chacun de ses coups cruels pour mieux en travailler l'épaisseur sans pour autant la gêner dans ses mouvements.

Ensemble, tous ces paramètres étaient complexes à travailler d'un seul coup, alors de là à réussir à faire de même sur tout son corps, elle sentait bien qu'elle en aurait pour un moment cette fois-ci. Ne se décourageant cependant pas, elle continua, améliorant peu à peu son résultat, jusqu'à bloquer sur les différents aspects. Montrant alors son résultat au professeur, elle releva les yeux pour croiser le regard du jeune homme et le questionner.

« C'est le mieux que j'arrive à faire pour l'instant... Comment pourrais-je améliorer ça, Zeref-sensei ? »

Attendant des consignes pour l'aider à avancer, elle était très attentive et n'allait pas rechigner à l'effort.


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Sam 30 Mai 2020 - 13:08
La proposition que je fais à Miyuki se base essentiellement sur le fait qu’elle ne maîtrise que très peu le Doton, d’après ses propres dires. Je tente de lui montrer quelque chose comme une armure, et de là, elle pourra me dire si cela l’intéresse. De ce qu’elle me montre, le fait de recouvrir une partie de son corps de terre pour en augmenter la contondance ne lui est pas inconnu. La différence majeure entre l’armure et la technique dévoilée par la Mawehara est que dans le cas de mon jutsu, il sert uniquement à défendre et n’a aucune vertu offensive. J’observe rapidement ses poings, puis l’écoute tout en regardant ce qu’elle tente de faire au niveau de sa technique pour la rapprocher d’une protection plus que d’une attaque.

« L’important dans la réalisation d’une armure va être de trouver l’équilibre entre le poids et la résistance. Une armure trop lourde aura beau t’aider contre des assauts, si elle est assez résistante, elle ne te servira à rien si tu ne peux pas te battre normalement. L’inverse est tout aussi vrai : si tu peux te mouvoir correctement mais que l’armure ne bloque pas les attaques, tu t’exposes à de graves blessures. Une fois ces deux aspects maîtrisés, tu sauras résister à beaucoup d’attaques sans pour autant t’arrêter d’en faire toi-même. »

J’effectue une rapide série de mudras, puis la terre commence à recouvrir mon corps entier, jusqu’à ma tête, laissant à peine de quoi respirer, voir et entendre, tout en assurant une protection globale très efficace. Je lui montre, par le biais de quelques mouvements rapides de gauche à droite, que je ne suis en aucun cas impacté par la présence de mon armure.

« Dans un premier temps, je voudrais que tu mémorises bien les signes, c’est une première étape importante pour être certaine que tu ne les oublies jamais. Ensuite, il faudra que tu essaies de recouvrir au moins une partie plus importante que simplement tes deux poings. Progressivement, tu devrais réussir à envelopper tout ton corps de cette protection. Peu importe si c’est peu résistant ou trop lourd, pour l’instant, il faut d’abord que tu progresses dans la surface avant de t’attarder sur les détails finaux. »

Je la laisse faire, observant ses faits et gestes pour voir si je peux l’aider pour s’améliorer. Je regarde attentivement son corps, afin de déterminer si la terre le recouvre intégralement ou non, après ses possibles nombreuses tentatives…




_________________
Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Mer 3 Juin 2020 - 15:19
Sans poser plus de questions, la jeune femme écouta avec grande attention les paroles de son professeur qui aimait prendre le temps d'expliquer. C'était différent de ce qu'elle pouvait vivre avec Saji où cela fonctionnait beaucoup plus au naturel, à l'instinct. Mais c'était sans doute préférable pour l'art du sabre qui se reposait grandement sur les capacités naturelles des combattants tandis que le ninjutsu requierait une théorie beaucoup plus profonde, beaucoup plus complexe. L'un était plus basé sur le corps alors que le second mettait en avant l'exercice de l'esprit. Et c'était plutôt agréable pour Miyuki de travailler son équilibre ainsi.

Avec les paroles de Zeref, la blonde se rendit compte qu'elle n'avait pas encore prêté attention au poids de ses gants, et qu'à vrai dire, ils étaient plutôt lourds. Ce qui était bien normal, mais qui, propagé sur tout son corps, aurait tôt fait de l'immobiliser totalement. Reprenant donc comme demandé la série de mudras, la guerrière les reproduisit quelques fois jusqu'à bien s'en souvenir, n'utilisant pas son chakra pour le moment. Une fois la série retenue comme le lui avait demandé son professeur, elle hocha la tête, estimant qu'elle les avait bien en main, puis reprit son travail d'expansion de la terre sur son corps.

Enchaînant les tentatives, la Mawehara réussit progressivement à recouvrir tout ses bras, mais déjà elle sentait leur poids lourd lui complexifier la tâche. Cassant la roche l'une contre l'autre pour libérer ses mains et refaire des mudras, elle n'était pas vraiment satisfaite de ce procédé mais ne se plaint pas. Que la chose soit agréable n'était pas nécessaire, l'important était qu'elle retienne. Et dans un sens, peut-être que ce souvenir lui resterait mieux et l'inciterait à bien penser à tous les détails lorsqu'elle voudrait refaire sa technique en combat plus tard, pour éviter de risquer de se tuer elle-même en tentant de se défendre.

Avec rigueur, elle continua de travailler en suivant les consignes de son professeur. Elle y mettait de l'acharnement qui payait petit à petit, jusqu'à ce qu'elle finisse par englober la moitié de son corps. Arrivant à cette étape, elle s'arrêta le temps de respirer, avant d'enlever difficilement le doton qui la recouvrait et qui lui bloquait presque tout mouvement en plus d'être lourd sur ses épaules. Retrouvant enfin une respiration correcte quand la terre arrêta de lui bloquer le visage, elle secoua un peu la tête, la relevant vers Zeref.

« Excusez-moi Zeref-sensei, mais je n'arrive plus à respirer quand je tente de propager l'armure à mon visage... Et je ne vois plus ce que je fais non plus... Auriez-vous un conseil pour améliorer ça ?.. »

Miyuki l'avait bien observé lors de sa création de sa propre armure, mais il ne semblait nullement gêné et avait su parfaitement comment s'en sortir pour ne pas être gêné au niveau du visage. Et elle, elle n'y parvenait pas, au point où elle n'arrivait plus à avancer dans son apprentissage de la technique.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Lun 8 Juin 2020 - 17:33
Miyuki se met au travail après mes explications. D’abord, apprendre les mudras. Voilà une étape importante, car elle lui évitera d’avoir à me les redemander ultérieurement si elle les mémorise pour de bon. Cela ne lui prend pas longtemps, et pour cause, c’est l’étape la plus aisée de cet apprentissage. Je l’observe alors passer à l’étape suivante : étendre l’alliage qui recouvrait ses poings à tout son corps. Si j’imaginais cela plus long, il ne lui faut pas énormément de temps pour y arriver, une fois encore. Je suis impressionné par l’implication de la Mawehara, et son talent à reproduire les étapes de ma technique en si peu de temps. Cela dit, elle semble se confronter à un problème de taille, au niveau de la protection et de sa logique, notamment pour ce qui concerne les yeux et la bouche. Difficile de voir et respirer tout en protégeant ces zones vitales, n’est-ce pas ?

« Pour ce qui est des yeux, il n’y a pas de secret. Tu ne peux pas à la fois les protéger et voir, c’est physiquement impossible. Tu devras don réduire au maximum la zone pour ne pas prendre de dégâts superflus à cet endroit, tout en n’obstruant pas ta vue. Pour ce qui est de la bouche, c’est tout de même plus simple. Idéalement, il faut aussi laisser un espace pour respirer, mais celui-ci peut être orienté de sorte que tu ne sois pas vulnérable aux attaques. Oriente donc la « fente » te permettant de respirer vers le bas. Enfin, c’est une solution, mais si tu penses à une autre façon, libre à toi de l’adapter bien entendu. »

Ayant tenté de répondre au mieux aux questions de mon élève du jour, je me recentre sur la suite. Si mettre en place ces éléments ne lui prendra pas longtemps, il reste la partie la plus délicate à mon sens pour parfaire cette technique. De mon côté, j’essaie de rendre la structure la plus compacte possible, pour palier au poids trop imposant tout en gardant ma mobilité, mais ce qui y joue est surtout ma forme physique, du fait de mes entrainements au Taijutsu, me donnant la possibilité de ne pas être trop impacté par le poids, voire pas du tout.

« Ensuite, concernant l’impact du poids, le premier objectif que tu dois te donner est d’alléger la structure sans perdre en résistance. Rendre la terre plus compact pourra arranger ce problème, et tu auras moins l’air d’un rocher sur patte. Ensuite, si tu es à l’aise en Taijutsu, alors tu pourras tenter de voir si ta seule force te permet de maintenir la terre sur une longue durée sans que cela ne te ralentisse ni te fatigue. »

C’est ça, l’avantage d’une armure : être résistant aux attaques tout en pouvant se mouvoir normalement. Maintenant, si Miyuki a une autre idée, une fois encore, elle peut me surprendre, bien sûr.




_________________
Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Lun 8 Juin 2020 - 22:10
Libérée du poids de cette armure totalement imparfaite qui s'arrêtait encore au niveau de ses hanches, Miyuki profita de cette petite pause pour respirer un peu mieux. Questionnant son professeur, elle écouta ses réponses avec attention, commençant déjà à réfléchir à des solutions de son côté. Si rationnellement elle comprenait ce qu'il fallait faire, la pratique était encore complexe pour elle et parvenir à faire ses ouvertures suffisamment petites pour ne pas l'exposer et suffisamment grandes pour lui permettre de respirer et de voir convenablement était complexe. Il lui fallait aussi laisser de la place pour sa mâchoire si elle avait besoin de parler. Pour communiquer de courtes informations qui pouvaient être capitales parfois en plein combat, des mentions qui pouvaient sauver la vie de camarades si elle était trop loin pour agir.

Elle hocha simplement la tête à la mention du Taijutsu, qu'elle était en train d'apprendre pour parfaire son style au corps-à-corps et augmenter ses chances de surprendre ses adversaires. Il était très rare qu'un combattant spécialiste d'une arme en particulier prenne le temps de s'exercer sans cette dernière, et elle comptait bien jouer cette carte pour vaincre ses ennemis tant que sur son talent dans chacun de ses domaines. L'effet humain n'était, selon elle, jamais à sous-estimer dans un combat. Le mental, la surprise, l'anticipation. Briser la capacité d'autrui à savoir comment réagir. Mais pour l'instant, elle se concentrait sur ce qu'elle allait faire dans la foulée, travailler son armure.

« Compris, Zeref-sensei. »

À vrai dire, pour l'instant, plus que son endurance qui était pourtant bien travaillée, c'était la volonté de la jeune femme qui était implaccable. Inarrêtable. Elle se remit donc au travail, essayant d'obtenir le résultat demandé par Zeref. Tatonnant petit à petit, la jeune femme avait encore une armure lourde mais en y allant petit à petit, elle parvenait à faire des ouvertures de plus en plus précises, ayant de moins en moins besoin de les retoucher après coup. Lorsqu'elle parvint à respirer et voir correctement, elle se concentra sur la fin de l'expansion du véritable bloc rocheux qu'elle devenait.

Après de nombreux essais, elle parvint enfin à être entièrement dans cette armure énorme qui aurait pu l'écraser sous son propre poids mais qui, heureusement, se maintenait d'elle-même à la manière des harnois où l'on pouvait littéralement rester debout en dormant, tant l'armure était stable et auto-portante. Travaillant alors la masse de l'armure, elle parvint à la compacter, la rendant plus fine et donc moins imposante mais surtout moins ridicule. Pour autant elle avait du mal à se mouvoir. Le poids était encore conséquent mais surtout, elle n'arrivait pas à faire des articulations correctes.

Retravaillant l'épaisseur de l'armure jusqu'à la rendre acceptable pour avoir un bon équilibre entre poids et résistance bien que le résultat était encore largement perfectible, elle était tout de même encore en grande partie bloquée par l'absence d'articulations efficaces. Réduisant à nouveau sa création à néant après avoir laissé au Yasei le temps de l'observer comme il le souhaitait, elle secoua un peu la tête pour libérer ses cheveux des poussières qui y étaient tombées, s'époussetant un peu partout. Le travail de la roche en précision l'avait conduite à enlever des morceaux çà et là tant à l'intérieur qu'à l'extérieur pour que l'armure soit à peu près confortable. Elle s'était aussi fait de nombreuses petites éraflures au passage, mais rien de sérieux et elle ne semblait pas en être dérangée le moins du monde.

« Je n'arrive pas à faire des articulations efficaces pour me déplacer, je suis bloquée dans la plupart de mes mouvements. Comment est-ce que je pourrais les travailler ? Et pour la résistance, est-ce que c'est bon ou est-ce que je peux l'améliorer, comment ? »

Montrant toujours une grande attention aux paroles de son professeur, la genin avait à coeur de réussir à maîtriser cette technique.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Mer 10 Juin 2020 - 11:30
L’enseignement avance à un bon rythme, de ce que je peux observer des améliorations que donne Miyuki à l’armure. Il ne lui faudra plus beaucoup de temps avant d’être capable d’utiliser cette technique en combat. Je ne manque aucun de ses gestes – ce n’est pas comme si j’avais mieux à faire de toute façon – pour éventuellement retenir des points qu’elle pourrait améliorer. Aussi bonne élève soit-elle, personne ne peut apprendre une technique du premier coup sans faire quelques erreurs et s’interroger sur le fonctionnement, et ce peu importe le niveau du shinobi ou de la technique. Personne n’a encore inventé de technique basée sur la vue permettant de reproduire une technique vue une seule fois, car si cela existait, l’adversaire en étant capable serait terriblement dangereux. Néanmoins, la blonde ne semble pas en difficulté plus que cela, et bloque évidemment sur les points complexes de cet ouvrage.

« Maintenant que tu as réussi à alléger la structure, tout en gardant une certaine solidité, tu es finalement tombée sur la dernière étape difficile : celle de pouvoir bouger tes membres. La solution est simple à imaginer, mais plus difficile à mettre en place. As-tu déjà vu les armures des soldats de l’armée Mizujine ? Celles-ci possèdent des points de jonction aux articulations. Dans ton cas, il faudra créer une rupture, ce qui n’est pas aisé au premier abord, mais pour ne pas rendre ces zones vulnérables, il faudra aussi prolonger la terre pour couvrir le creux créé par la jonction. Dans un premier temps, tu pourrais commencer par simplement retirer la terre qui bloque tes mouvements, et ensuite étendre la structure présente pour couvrir la faille, tout en ne bloquant pas tes bras et jambes dans leur mouvements. »

Pour ne pas la laisser dans l’inconnu, je recrée mon armure, en reprenant la même forme que la sienne, puis je fais rompre la terre au niveau des articulations, laissant une zone vulnérable au niveau de mes genoux, coudes et de mon cou. A la suite de cela, je laisse la terre s’étendre en s’élargissant pour ne pas bloquer mes gestes possibles, puis je plie et déplie mes bras rapidement, fait tourner mon cou et replie mes jambes l’une après l’autre. Aucune difficulté pour me mouvoir, en somme.

« L’idée est à peu près de cette forme, mais encore une fois, tu peux très bien trouver une solution alternative qui te convienne mieux. Celle-ci est la plus simple à mon sens, mais pas la seule, je suppose. »

Je fais disparaître ma protection avant de reprendre :

« Pour ce qui est de la solidité, je te propose de vérifier après. Tout comme pour la technique d’amortissement, le mieux sera une situation se rapprochant le plus possible du réel : je t’attaquerai avec une technique que l’armure devrait totalement stopper. Selon la réaction, et l’état de la terre, je pourrai deviner si le résultat est satisfaisant ou non. »



_________________
Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Jeu 11 Juin 2020 - 20:08
La jeune femme était concentrée sur les dires de son professeur, de en face à face véritable. L'armure en construction d'obsturait plus sa vue, ce qui rendait plus facile l'écoute et l'observation des détails que lui donnait son sensei pour lui permettre d'avancer. Hochant la tête à la question sur les armures mizujines, elle essaya de se les remémorer dans leurs détails pour mieux se rendre compte de comment ces dernières s'articulaient. Celle que portait la jeune femme en combat était bien différente car personnalisée pour son style de combat plus léger, très basé sur les mouvements rapides. Et puis elle préférait le rouge et or au gris-bleu des armures officielles.

« Compris. »

Première réponse au professeur qui venait de faire disparaître sa propre armure, toujours très courte. La Sabreuse savait que la concentration était importante et que ces moments n'étaient pas propices aux échanges plus longs de sa part sans une raison solide. Et là, elle n'avait rien à ajouter, trouvant encore une fois les explications du Yasei très complètes, ne lui laissant pas véritablement de doutes.

« D'accord Zeref-sensei. »

Se réattelant à la tâche immédiatement après qu'il ait cessé de lui expliquer ce qu'elle avait besoin de savoir pour avancer, la jeune femme commença par créer de véritables trous dans son armure. Et progressivement, en essayant de multiples mouvements dans tous les sens, ce qui devait la rendre assez étrange vu de l'extérieur, elle les referma autant que possible.

Il lui fallut bien plusieurs minutes pour parvenir à un résultat suffisamment satisfaisant qui ne la gênait pas. Après cela, elle prit une petite minute les yeux fermés pour laisser son chakra parcourir son armure dans son état actuel, la repérant ainsi sous toutes ses formes, ouvertures. Elle en mémorisa chaque détail, l'inscrivant dans son esprit avec rigueur et précision.

Rouvrant les yeux une fois sûre d'elle, la jeune femme s'occupa des derniers détails de la forme, travaillant ainsi sur les éléments qui viendraient recouvrir les surfaces laissées à nu pour permettre des articulations libres. Après encore une dizaine de minutes à la modifier ça et là, la Mawehara reprit une minute pour la mémoriser puis la détruisit complètement. Elle commença dès lors à la recréer, enchaînant les mudras, plusieurs fois d'affilé jusqu'à ce qu'elle parvienne bien à la reproduire d'un seul coup. Elle ne pouvait pas se permettre de mettre une demi-heure à chaque fois qu'elle voulait se protéger d'attaques éventuelles, ce n'était pas possible. La protection devait venir couvrir rapidement son corps, en une seule série de mudras. S'arrêtant une fois qu'elle y parvint, la jeune femme se mit en garde face à son sensei en ninjutsu, faisant un petit signe de tête.

« Je pense que mon armure est prête, Zeref-sensei. Quand vous voulez. »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Yasei Zeref
Yasei Zeref

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 17:05
La création d’une armure ne se fait jamais de manière uniforme, mais est plutôt progressive, et la subtilité pour que ce genre de protection soit utile en situation réelle, c’est d’arriver à faire se propager l’élément sur tout le corps le plus rapidement possible. Il y a forcément une limite à cette vitesse, et dans bien des situations, cela peut engendrer des blessures mineures, mais que sont quelques égratignures à côté d’une mort certaine ? Je reste attentif, comme depuis le début de cet enseignement, aux mouvements de Miyuki, mais il semble que je n’ai plus grand-chose à lui apprendre de plus concernant l’armure qu’elle revêt. Son résultat devient de plus en plus parfait après chaque nouvelle tentative, et elle parvient même à la faire apparaître aussi rapidement que la mienne. Désormais, il reste à vérifier la solidité de cet ouvrage.

« Tu as fait du bon travail, voyons maintenant si la robustesse est au rendez-vous, au même titre que la vitesse de formation et que l’apparence. »

L’armure recouvre toutes les zones à protéger, du moins celles que je peux voir en me tenant face à elle, mais je lui fais confiance concernant son dos, qui est une partie toute aussi importante à protéger, si ce n’est plus encore que l’avant : il est plus difficile de créer un mur pour se prémunir d’une attaque provenant de l’arrière, et cela peut souvent s’avérer mortel. Pour une armure par contre, il n’y a pas tant de défauts que cela, si ce n’est que sa résistance est limitée, et même les meilleures armures ne permettent pas de résister aux attaques les plus violentes. J’effectue quelques signes incantatoires, et pose une main au sol, duquel volent de multiples projectiles tranchants, coupants ou contondants, qui viennent se heurter à la protection de la Mawehara. Ma technique n’est pas la plus puissante qui soit, mais ce qui m’intéresse, c’est qu’elle ne parvient pas à atteindre la peau de la blonde, ni même à laisser d’ouverture concrète sur sa protection. Le résultat est suffisamment satisfaisant à mes yeux.

« Je ne peux rien t’apprendre de plus pour ce jutsu, le reste ne dépend que de toi. Si tu as d’autres questions, je serais content d’y répondre, dans le cas contraire, il me faudra te laisser pour aujourd’hui : demain je pars en mission loin d’ici, et j’aimerais me reposer convenablement avant le départ. »

L’envie d’apprendre à la connaître ne manque pas, mais ce n’est pas le moment ni le lieu, malheureusement. En rentrant de Kaze, peut-être que j’inviterai Miyuki pour discuter d’autre chose que de techniques, mais je ne peux me permettre de penser trop loin dans le futur. Le désert pourrait m’arracher mon bien le plus unique et le plus précieux, si je m’égare : ma vie. Attendant donc que la Mawehara me questionne éventuellement, je m’apprête à partir dans le cas contraire.



Spoiler:
 

_________________
Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Gk3n
Merci Mappy pour le kit <3
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t5230-kurayami-zeref-l-indifference-incarnee https://www.ascentofshinobi.com/t7058-kurayami-zeref
Mawehara Miyuki
Mawehara Miyuki

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Ven 12 Juin 2020 - 17:43
Croisant les bras devant son visage par précaution pour ne pas avoir un éclat qui lui parvienne dans les yeux au moment du choc, la jeune femme totalement protégée par sa nouvelle armure encaissa les chocs de l'attaque de Zeref. Sans soucis, elle se détendit après les accoups, observant un peu l'état de sa tenue de roche. Elle était encore acceptable, signe que la défense avait été effective. Pas de douleur interne, les vibrations des impacts s'étaient bien propagées sans pour autant la blesser, l'armure n'avait pas été transpercée et les articulations n'avaient pas été atteintes.

Annulant sa technique après quelques secondes de vérification, procédant à une nouvelle vérification de son corps, elle eut un sourire lorsqu'elle eut la confirmation de son professeur que c'était bon pour la technique. Elle était parvenu à la maîtriser.

« D'accord, Zeref-sensei. Bon repos et bon courage pour ta mission. »

À vrai dire, lorsqu'il avait parlé d'une mission "loin d'ici", elle avait sentit une légère pointe de jalousie, mais la fit taire rapidement. Elle aussi bientôt, elle pourrait faire ses preuves, montrer qu'elle était digne de passer Chûnin, de devenir une puissante kirijine qui n'était pas limitée par les murs de la cité. Elle commençait à trouver le temps long avec les adversaires factices qu'on lui offrait, la plupart étant à peine capables de tenir une arme correctement. Quant aux autres, ils avaient toujours la retenue qu'imposait les entraînements.

Attendant que son sensei ne se retire, la blonde choisit de poursuivre un peu le perfectionnement de son armure, retravaillant quelques détails, prenant le temps de parfaire la résistance de certaines zones, de retravailler légèrement la protection de ses oreilles pour pouvoir entendre un peu mieux malgré l'armure, une histoire de détails sur lesquels elle passa malgré tout près de deux heures avant de s'estimer satisfaite, reprenant alors un bokken pour aller terminer sa journée d'entraînement par des exercices de kenjutsu. Elle n'était pas prête de devenir la plus puissante des guerriers au corps-à-corps si elle arrêtait son entraînement si tôt dans la journée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t7806-mawehara-miyuki-la-melodie-de-l-eau-termine
Contenu sponsorisé

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki] Empty
Revenir en haut Aller en bas

Un dernier enseignement avant le voyage [Miyuki]

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Territoires de l'Eau :: Kiri, village caché de la Brume :: Complexe Shinobi
Sauter vers: