Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
» [Mission B] Son chemin de croix (PV Suzurane Gine)
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 17:21 par Gozan Arukisa

» Supraconduction [Solo]
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 16:59 par Shizen Seiki

» 10. Demandes de Succès
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 16:54 par Chiwa Aimi

» Pour une fois, combattons (Reikan)
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 16:10 par Yasei Reikan

» [MISSION/B/KIRI] L'APPEL LOINTAIN DU CLAN
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 16:10 par Yasei Reikan

» Classements topsites
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 15:01 par Chiwa Aimi

» Le sixième sens — ft. Shinrin Funka
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 14:38 par Shinrin Funka

» [Mission B] Incendie à Girigiri
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 14:30 par Shinrin Funka

» L'invisible imaginaire [ARUKISA]
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 14:29 par Gozan Arukisa

» 02. Valider un Combat/Entraînement
L'Appel des Sables EmptyAujourd'hui à 14:25 par Sendai Hanae

Partagez

L'Appel des Sables

Asaara Ôji
Asaara Ôji

L'Appel des Sables Empty
Jeu 2 Avr 2020 - 23:27
Etouffant. Oppressant. Pesant. L'emprise du Désert est étreignante et tue ceux qui ne lui sont pas familiers. Il est midi et l'astre solaire qui veille sur lui surplombe les Sables d'une horizon à l'autre. Les températures sont hautes, très hautes. Le Désert est impitoyable et n'accueille en son sein que les plus résistants.

Le Silencieux a fait sien du Désert. Le Soleil brûle sa peau pâle. Il n'en a que faire. Les brûlures qu'il a reçu furent au moins mille fois plus puissantes. La Douleur lui est trop familière. Le voilà qui arpente le Désert, grimpe les dunes et avale les kilomètres. Seul lui saurait avoir une idée de l'endroit où il se rend. Je n'en ai moi-même aucune idée.

Autour de lui, le Sable virevolte. Comme un reflet de ce qui traverse son Esprit. Des pensées nombreuses, frivoles, incontrôlables. Etrange. Le Silencieux ne pense pas. N'éprouve pas. Me serai-je trompé ?

Avant de savoir où Il se rend, il serait important de savoir d'où Il vient. L'Affranchi des Sables Rouges continuait sa Traversée du Désert, à la Recherche de ses Protecteurs. Ainsi mener à bien sa Quête de ses Secrets. De ses Trésors. Les Sables l'avaient mené à un hameau abandonné qui gisait sous les dunes. Les coutumes anciennes voulaient que les défunts soient enterrées avec des trésors. La culpabilité de l'un ou le respect de l'autre auraient empêché tel acte. Le Silencieux ne culpabilise pas. Ne respecte pas.

Ces récentes trouvailles auraient-elle un lien avec son humeur agitée ? Peu probable. Autre chose était apparu dans son Esprit. Une pensée persistante. Qui en aurait fait naitre d'autres. Des multiplications exponentielles. Parasitaires. Un doute, peut-être.

Le Sable continuait de s'agiter. Le Désert entier semblait s'agiter. Voulait communiquer. Avertir du danger. Ou d'autre chose. Le Désert parle à ceux qui savent l'entendre. Mais un esprit perturbé ne pouvait écouter. Le Silencieux était devenu aveugle. Ne rien entendre du Désert revenait à ne plus voir. Au-delà des horizons.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

L'Appel des Sables Empty
Ven 3 Avr 2020 - 20:39
-Ou vas-tu Ôji?

Surgissant de l'obscurité, de toute sa hauteur et une cigarette en bouche, le visage nouvellement angélique observant les alentours. Chaque membre de son clan est une charge en plus sur laquelle elle doit veiller et prendre soin. Un sourire grimaçant sur ses lèvres qui se dessine, et elle se rapproche laissant sa réputation parler pour elle. Elle le connaissait, et lui également. Un ancien esclave, quelque chose qu'elle ne pouvait accepter de la part d'un membre de son clan. Le blâmait-elle pour autant? Jamais ô grand jamais elle ne pourrait le faire, son passé tourmenté l'affectait plus qu'il ne pouvait jamais l'imaginer. Sa vie, ses années et sa jeunesse n'étaient construites que pour cet instant. Dès le départ, dès qu'elle s'était rendue compte de la perdition de sa famille, le fait que des Asaara comme Paresse l'avait dit, fussent été esclaves du Colisée l'avait mit hors d'elle. Aujourd'hui elle en rencontrait un officiellement, tellement de cousins à recruter. Mais il ne s'agissait pas de là ici, pas encore du moins. Se mettant à ses côtés, le toisant avant de poser une main sur son épaule pour rompre la potentielle tension. La famille, il n'y avait que çà qui comptait et chacun des membres de son organisation était un nouveau frère, camarade sur lequel elle devait également prendre soin. Se sacrifier pour s'assurer qu'ils vivraient. Tirant sur sa cigarette, lui en offrant une et son flasque d'alcool de riz bon marché avant de se laisser tomber sur le sable et les dunes. Ses affaires, sa vie personnelle s'effaçant devant les besoins des siens. Sortir des sables, faire quelque chose de cette nation quitte à tout détruire. Un nuage de tabac s'élevant vers le ciel, vers la chaleur éreintante du pays du vent, comment oublier la situation géopolitique actuel? C'était tout bonnement impossible.

-Es-tu en colère? Cherches-tu la vengeance ou la mort mon cher Cousin? J'ai perdue ma cadette il y a pas longtemps, j'ai erré dans les dunes à la recherche d'un signe ou de la mort j'en sais franchement rien. J'ai affronté des pillards et des bandits, j'ai tellement mit ma vie en jeu que je pensais que j'allais disparaître à chaque rencontre. Ma génération, tu sais mon frère n'a jamais eu d'autre but que de protéger le clan et ses objectifs. Et aujourd'hui, aujourd'hui cette famille se perd et s'oublie dans l'opulence laissant ces gueux croire que nous étions la menace. Nous avons été accusés à tord et nous n'avons pas réagit, nous laissons nos cousins devenir des esclaves, nous sommes les enfants légitimes du désert. Nous sommes les maîtres légitimes des dunes et que faisons-nous? Rien, rien les anciens préfèrent être à l'abris et laisser la situation nous échapper. Mais je ne peux tolérer ça, sais-tu pourquoi Ôji? Parce que nous ne sommes pas fait pour être des diplomates ou nous complaire dans le Silence et l’oisiveté. Nous sommes des conquérants, nous guerroyons et nous vainquons n'importe qui. Nous sommes la fureur des dunes, nous sommes les élus de Kaze. Et bientôt mon cher, oui bientôt les temps changeront tu n'as pas idée ce qui se profile. Iwa a déjà agit dans la capitale, et personne n'y fait rien. Moi je dit que ça suffit, moi je dit qu'il est temps que nous prenons la part du lion nous revenons. Je dit que la paix ne marche pas et qu'il est temps de se venger, de laisser la colère et la haine parler. Je ne prône pas la paix mon frère, je prêche l'opposé et cela marche. Fait le vide, non au contraire ne le fait pas laisse tes émotions et tes pulsions te contrôler et tu verras. Oui tu verras que le désert te parlera comme il le fait avec moi.

Ni amour ni amitié, le total opposé, il y eu un temps pour les négociations et il y a un temps pour se préparer à des conflits. Aujourd'hui, il est temps de prendre les armes et de se préparer à faire changer la peur de camp. Cet Asaara, injustement traumatisé par un passé chaotique est un exemple typique ce que ne peut tolérer la géante aux cheveux immaculés, l'injustice doit cesser. Son clan, ses cousins et les siens ne doivent plus craindre ces bouseux. Qui sont-ils? Ils maîtrisent et communique avec les dunes et le désert, ce sont les enfants choisis par Kaze et à quoi sont-ils réduits? Se blottir dans un domaine clanique et attendre que la tempête passe? Non, non cela la met hors d'elle même. Le sable se forme, le sable épouse sa colère et une pyramide surgie des sables. Kuuli se lève, la demi-géante laisse la négativité la quitter en formant une architecture digne de son clan et de son pouvoir. Au nom de la conquête, en son nom et sous sa bannière. Elle réunira les justes et lancerait une croisade contre ces infâmes infidèles et hérétiques. La puissance suivrait, non il faut que ça cesse. Cessons les conflits interne, réunir les braves et terrasser les oppresseurs.

-Parle, laisse ton esprit se vider comme je le fais.
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

L'Appel des Sables Empty
Sam 4 Avr 2020 - 1:05
L'Appel des Sables n'était nullement celui du Danger. Bien au contraire. L'excitation de voir deux de ses Enfants se réunir, tous deux libres. Libres de tout ce qui avait pu entraver ceux qui, bientôt, se montreraient digne de leur rang. De leur clan. Un mot pourtant comme les autres pour le Silencieux.

Mais le Désert savait. Et lorsqu'une grande silhouette aux Cheveux d'Argent surgit, les Sables se couchèrent. Apaisés. Sa présence eut le même effet sur les ardeurs de Celui qu'elle venait de rejoindre et qui n'avait pas montré la moindre surprise. Il faisait confiance aux Sables. Son calme et son harmonie furent retrouvés.

Le Silence a de la mémoire. N'oublie rien. Retient les visages et les grave dans son Vide. Le Silencieux est Silence. Il connaissait ce Visage. Mais ne connaissait pas cette Expression de l'Ange qu'avait adopté la Femme d'Argent. Cette Expression, pourtant, amenait sérénité et confiance. Chassèrent Doutes et Ombres du Coeur du Silencieux. Alors qu'il s'était ouvert pour la première fois.

Les poumons expulsèrent des volutes de fumée et l'estomac sembla se consumer.

Le Silencieux n'use pas de mots pour se faire comprendre. Ils sont précieux. Mais c'est pour cette raison qu'il les comprend mieux que quiconque. Et ceux qu'utilisèrent la Protectrice du Désert furent profonds. La masse d'informations, de souvenirs, de projets et de rêves qu'ils contenaient étaient conséquents. L'Affranchi comprit mille et une choses, mais surtout qu'il avait devant lui une semblable. Plus que le sang qu'ils partageaient, il y avait des douleurs. Des vides. Le poids de la souffrance nous offre de la compassion et plus qu'appartenir à un clan, ils se comprenaient.

Le clan. Un mot qui maintenant signifiait bien plus.

La Créatrice fit quelque chose de surprenant. En un instant, elle expulsa tout ce qu'elle en avait en elle et le Désert s'en accapara. Se chargea des sentiments négatifs. Se dressa. Un monument pyramidal vit le jour. Il aurait pu surplomber les horizons pendant des siècles sans pouvoir s'écrouler. Etait-ce donc le talent qu'elle possédait ? Sa maîtrise des Sables surclassait de loin celle de l'Affranchi.

Celui-ci se leva et tenta de faire de même. Mais plutôt que de former une quelconque forme à leur tour, les Sables se déchaînèrent. Une tempête se forma autour des Enfants du Désert et gagna en intensité au fur et à mesure que le temps passait. Fut destructrice. Pendant un instant, on aperçut l'Enfer du Désert. L'expression de la Colère du Silencieux était dévastatrice. Mais d'où venait-elle ? Son coeur était pourtant vide.

Il plongea son regard dans celui de sa Soeur. Le Désert retrouva un calme intemporel, tel un Paradis.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Asaara Kuuli
Asaara Kuuli

L'Appel des Sables Empty
Dim 12 Avr 2020 - 14:28
-Je n'ai pas spécialement de quoi te convaincre mon frère. Je ne suis que le fantôme d'une gloire et d'un orgueil disparu, je ne suis que la juste colère des dunes lasses de devoir observer notre glorieuse nation se perdre dans des luttes intestines. Je ne prétends pas être plus juste que ceux tentant de gouverner Kaze, je ne veux pas l'être d'ailleurs. Je ne vis que pour une chose, atteindre mon objectif, me hisser moi et le clan, moi et les miens au dessus de la fange informe corrompant le pays du vent. J'ai perdue ma cadette, j'ai perdue des années de ma vie pour qu'une génération oisif se laisse influencer par la paix. Aujourd'hui je me demande lors de nuits agitée si mon combat en vaut la peine. Mais dès que je regarde autour de moi, dès que je vois des frères des cousins et cousines, des enfants d'une génération perdue je sens en moi le devoir de mener la lutte vers l'avant. Tu as probablement connu plus de séquelles que moi, nous avons tout deux comme tant d'autres combattus pour survivre. La seule question que je suis en droit de te poser, la seule chose que je puisse oser te dire Ôji est la suivante. Serais-tu prêt à combattre aux côtés des tiens? Aux côtés des justes et preux pour une croisade contre les infidèles, contre ceux trahissant les croyances du sable?

Son regard vers l'horizon, sa posture se tendant. La demi-géante ferme un instant ses yeux et souffle, la pression parfois semble l'accabler. Sa position également, fluctuant avec les émotions et la peine de chaque nouvelle journée. Oscillant entre peine et colère, entre amertume et pardon. Réunir des partisans, centraliser le prisme d'une idée nouvelle est chose aisée, en être la figure de proue est autre chose. Devoir rester fort, toujours donner l'exemple et ne jamais reculer quitte à perdre la vie. C'est ainsi que les grands de ce monde fonctionne n'est ce pas? Elle n'est pas spécialement plus forte qu'un autre, il lui reste tant de forces à reprendre. Passant de comas au deuil, passant d'inconnue à futur Imperatrice des dunes. Monter un Empire, le rêve de toute une vie n'est ce pas? S'entourer de personne de confiance est ce qui semble basique pourtant, pourtant avoir des zélotes ne fait pas tout. Il faut savoir déléguer et surtout montrer à chacun que sa personnalité se disparaît pas dans la masse. Retenir des noms, des objectifs et des rêves sans jamais que quiconque ne se pose de questions sur son propre état de santé. Se sacrifier pour le bien commun, c'est une vision idéaliste mais Kuuli n'est plus celle qui arpentait autrefois le sable sous un soleil brûlant. Un peuple, une vision, un dirigeant, c'est de cette manière que Kaze prendrait une place sur l'échiquier de la politique mondiale. Ses poings se ferment, son visage de trois quarts se tourne vers le muet. Il est bon parfois de n'avoir comme réponse que le silence et des expressions faciales. Sa tête s'incline sa main se porte sur son torse, elle lui doit beaucoup. Plus qu'il ne pourrait jamais le penser, aujourd'hui sa propre introspection se fait uniquement grâce à lui.

-Je nous vengerai, non je te vengerai toi et tant d'autre, Asaara ou non du Colisée. Je réduirai ses dirigeants à l'état de pulpes, j'en prendrai le contrôle et je contrôlerai ce pays. Je suis la futur Imperatrice de l'Empire des dunes et toi Asaara Ôji me feras-tu l'honneur de nous rejoindre? De mettre en jeu ta vie pour un lendemain meilleur? Ma demande est égoïste et même si tu refuses, même si tu ne peux prendre ce risque je te prie de croire que jamais je t'en tiendrai rigueur. Je te demande juste de mettre ta colère sous ma bannière, un clan, une famille un idéal commun. C'est utopique et pourtant, pourtant nous ne pouvons rester sans combattre pas vrai? N'est-il pas temps de prouver à ce monde qui sont vraiment les maîtres du désert? Qui sont les méritants et qui sont les intrus? Ensemble prenons Kaze.
Revenir en haut Aller en bas
Asaara Ôji
Asaara Ôji

L'Appel des Sables Empty
Mar 14 Avr 2020 - 20:00
Il n'a cessé d'échapper à la Mort. Mais la Mort sait que le Silence est le seul qui peut lui échapper. La Liberté est Silencieuse, et lorsque le Silencieux devint libre, il se mit à arpenter. À survivre. À vivre. À découvrir les Secrets du Désert. On lui a dit qu'il venait des Sables Rouges. Mais là où il passe, les Sables deviennent Rouges.

Il ne tue pas. Le Silence n'est pas Mort. Il impose le Silence à celui qui refuse de s'y soumettre.

Le Silencieux n'a pas de Nom, mais le Désert n'a cessé de lui murmurer un Nom.

Asaara.

Et ce Nom, le Désert l'y a mené. Et ce nom, il l'a à présent fait sien. Et ce nom, c'était le second plus beau cadeau qu'ils puissent partager. La Destinée qu'ensemble, ils allaient épouser.

Il sembla qu'à ce moment, peine et douleur furent communes à un seul corps. Le sang coulé par l'un, les larmes versées par l'autre, cela n'avait plus d'importance. À ce moment précis, elle insuffla en lui quelque chose. Quelque chose de familier au corps du Silencieux, mais dont il ne pouvait se rappeler. Il sentit une nouvelle force jaillir en lui. Sa Soeur lui avait en réalité rendu quelque chose qui l'avait quitté depuis fort longtemps. Et c'était le plus beau cadeau qu'elle pouvait lui faire.

Une Âme. Une Vie.

L'Affranchi des Sables Rouges releva la tête. Fixa le Ciel marbré d'orange. Baissa la tête. Plongea son regard, plein de vitalité, dans celui de la Femme d'Argent, plein de détermination. Ouvrit sa bouche. Ouvrit son coeur.

- J'accepte.

Un souffle de Vent chaud, pareil à une caresse, s'enroula autour d'eux pour murmurer son accord à l'Éternité.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207

L'Appel des Sables

Page 1 sur 1

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Désert aride
Sauter vers: