Soutenez le forum !
1234
-44%
Le deal à ne pas rater :
Clé USB 3.0 SanDisk Ultra 128 Go (vitesse de lecture jusqu’à ...
18.89 € 33.99 €
Voir le deal

Partagez

La Loi du Silencieux

Aller à la page : 1, 2  Suivant
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Ven 3 Avr 2020 - 0:20
L'Endroit était splendide. Lumineux. D'une propreté impeccable.

Le Silencieux était sombre. Lugubre. D'un flegme implacable.

Des volutes de fumée neiges s'échappaient de sa tasse de thé en céramique. Combattre le chaud par le chaud n'était pas un concept inconnu des Enfants des Déserts, qui l'employait depuis des Siècles.

L'Enfant du Désert s'était perdu dans ses pensées inexistantes et se remémorait des souvenirs morts il y a bien longtemps. L'Esprit était vide.

L'Endroit était peuplé. C'était pourtant le début du service et le Silencieux n'avait pas manqué d'être le premier client. S'était positionné à l'arrière. Profitait de la relative bonne ambiance.

Mais l'Affranchi n'avait pas décidé d'être là. Le concept de beauté lui était même trop peu familier pour qu'il puisse apprécier l'Établissement à sa juste valeur. Ou même de ressentir sa bonne ambiance. Sa présence avait été requise. A l'arrière. Aux premières heures. Pour une rencontre qui dessinerait la tournure des prochains Évènements. Des évènements qui ne Lui manqueraient pas de poursuivre sa Quête des Secrets des Désert.

Et pourtant, les évènements en question étaient également secrets. Des Projets de l'Ombre. De sombres Dessins qui poseraient les bases des futures ambitions de leur Créatrice. Dont la Vision s'étendait bien au-delà des horizons. Jusqu'au bout du Désert. Jusqu'au bout des Déserts. De Terre, de Feu, de Foudre et d'Eau. Aussi loin qu'iront les Quêtes de l'Affranchi.

La Rencontre à venir était donc secrète. Devait le rester, au risque de compromettre les Dessins.

Mais bien souvent, le meilleur moyen de se tenir caché n'était pas dans l'Ombre, mais dans bien dans la Lumière. Et dans le Silence.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Ven 3 Avr 2020 - 17:57
Dernièrement, l'organisation s'était beaucoup agrandie avec l'arrivée de nouveaux membres issus de nos recrutements aux quatre coins du pays et l'adhésion de nouveaux manieurs de sables qui s'étaient joins aux idéaux de Kuuli. C'était justement un de ces sablés que j'allais rencontrer aujourd'hui - un jeune homme du nom de Asaara Ôji, aussi surnommé Colère par Kuuli.

Il venait d'être assigné à ma charge et je devais prendre soin de lui... (À vous de voir dans quel sens vous voulez prendre cette phrase). Je me rendis donc au lieu de rendez-vous avec un petit temps de retard car la ponctualité c'était pas mon truc, et je le rejoignis à sa table - une petite table réservée dans un lieu d'intimité. J'ouvris la porte et le saluai avec un petit air nonchalant.

« Yo Man ! C'est toi l'colérique ? ..Ceci dit, Colère pas très colérique. »

Intérieurement, je m'attendais à rencontrer quelqu'un de bien plus colérique. Un personnage de type musclé avec les sourcils constamment froncés et qui criait au moindre mot. Il différenciait beaucoup de mon imaginaire... Mais ce n'était pas plus mal. J'aurais vite eu mal au crâne avec une grosse brute de sang chaud. À choisir, je préférais les sang-froids. Enfin, pas trop froid non plus car j'aurais l'impression d'avoir un glaçon à côté de moi en permanence. J'aimais les types lambdas au sang tiède, ni trop chaud, ni trop froid, parfait pour les thés et cafés. Et pour le moment, à première vue, il m'avait l'air de bien correspondre à mon genre idéal... - Hein quoi ? Bah, c'était un rendez-vous, non ? C'était le moment de se juger l'un l'autre !

Je rapprochai de lui et pris place juste en face.

« On m'a dit de venir faire connaissance avec toi car tu seras dans mon escouade. Mh.. J'suis plutôt nulle à ce genre de choses alors faisons ça simplement et rapidement. Je m'appelle Mukuro, je suis une mercenaire affilée à l'organisation. Mon surnom est Mort - mais pas de mauvais jeux de mots, je suis cent pour cent vivante et en bonne santé, merci. Et maintenant à ton tour. Je sais que tu es du même clan que Kuuli, mais mis-à-part cela et le fait que tu aimes le thé, qu'est-ce que tu aimes d'autres et quelles sont tes ambitions ? »

Oui, j'avais remarqué la petite tasse de thé. C'était une habitude courante pour les habitants du coin -eau chaude, thé, sake- mais personnellement, je n'adhérais pas trop. Déjà que je crevais de chaud comme un chameau, si en plus je devais boire une boisson chauffée, je finirai par fondre immédiatement sur place. -Je n'étais pas une asaara, moi- Je fis signe au serveur de m'apporter une boisson bien fraiche et bien arrosé - type alcool, en même temps que je m'allumais une nouvelle cigarette.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Ven 3 Avr 2020 - 23:30
L'attente fut relativement longue. Relativement car la notion du temps, comme bien d'autres notions, l'échappait encore trop pour s'impatienter. Le Silence est patient. Doucement, brutalement, à tout moment. En un court instant ou en plus de mille ans, il s'abat. Et le Silencieux est Silence.

Il notifia la nouvelle présence féminine dès lors qu'elle se glissa dans les Lieux. La discrétion et la finesse qui émanaient d'elle firent que son apparition fut à peine remarquée et les yeux des alentours restèrent rivés ailleurs que sur la table qu'elle venait de rejoindre.

Discrétion et finesse. Ou plutôt nonchalance et insouciance.

Le Silence était calme et sage. Seule la Créatrice savait d'où venait ce surnom de Colère, étant la seule à avoir entrevu le Vide. La seule fois où il fut entrevu et donc la seule fois où les Doutes et les Ombres s'y engouffrèrent. Les Sables qui déferlèrent furent Colère.

Colère et Mort. Le lien était évident et profond.

Elle engagea la conversation avec l'aisance de ceux qui sont doués de la parole. De ceux qui sont doués pour l'établissement de nouveaux liens, qu'ils soient évidents et profonds ou non. Elle posa deux questions. Et à ces deux questions doivent s'opposer deux réponses censés y répondre dans leur totalité. Sans zone d'Ombre.

Faudrait-il qu'elle les comprenne.

Le Silencieux plongea ses Yeux de Néant dans le regard de son homologue. Il était connu que les yeux miroitaient les Vérités de l'Âme mais les Yeux de Néants ne pouvaient refléter une Âme emplie de Vide. Dépourvue d'Amour. Ne pouvait aimer qui que ce soit ou quoi que ce soit.

Mais le Silencieux était un Curieux. De ceux qui sont à la perpétuelle recherche de Secrets et qui ne donnent aucune importance à ceux qui sont sien. Le Néant était infini et le regard de l'Affranchi n'avait de fond car sa Quête des Secrets n'avait de fin. Une Quête qui était sa seule ambition et qui lui ferait parcourir le Désert d'une horizon à l'autre. Qui lui ferait suivre Conquête et Mort. Celle-ci qui, en se plongeant dans ses Yeux de Néant, découvrirait toute une vie.

En un échange de regards qui ne dura pas plus d'une seconde.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Sam 4 Avr 2020 - 11:16
Un silence intense prit place autour de la table. Ni lui, ni moi, ne prononçâmes un mot comme si la parole était devenue tabou. Mon regard, d'apparence blasé, se trouvait plongé dans le sien qui semblait en dire beaucoup plus... Puis, peu à peu, l'heure se mit à tourner. Une seconde. Deux secondes. Une minute. Deux minutes. Sans que l'un d'entre nous ne reprenne la parole. Puis, à la troisième minute, mon visage se crispa pour former une grimace.

« Oy, ça fait trois minutes là. Le silence pour les morts a été largement suffisant, il serait temps de parler maintenant et de répondre à mes questions ! Je dois avouer que tu as de beaux yeux -ok- mais je ne suis pas mentaliste, je ne peux pas lire la réponse à travers tes mirettes ! »

Il était vrai que j'étais une "élé-mentaliste" mais je n'étais pas "mentaliste" pour autant, (c'est d'ailleurs la raison pour laquelle je préfère appeler élément-aristes plutôt que élément-aliste qui peut laisser un soupçon de doute).

Je finis par lâcher un soupire. Le serveur me ramena une petite bouteille de sake. Je me remplis une coupelle que je bus d'une traite comme pour rafraîchir mes esprits, avant de me retourner à nouveau vers le jeune homme silencieux. Ça devenait un duel de regards...

« Mh, répondre n'est pas interdit, c'est même tout l'intérêt de cette rencontre. À moins que.. Tu ne sois muet ? »

* Oy, oy ne me dites pas qu'il était muet... Ne me dites pas l'on m'avait refilé un muet... Si c'était le cas, je le claque contre la table...

Mon pied tapait sur le sol d'un rythme ascendant, témoignant de mon impatience devant son silence... Je me retournai vers le serveur pour lui faire signe de venir, aussitôt je lui emprunter son carnet et son stylo que je fis glisser jusqu'au jeune homme. D'un signe de tête, je lui indiquai d'écrire ses réponses.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Mar 7 Avr 2020 - 2:27
L'impatience de Mort eut raison d'elle. Les réponses à ses questions ayant certes été données, elle ne parvint pas à les voir. Elles étaient claires, pourtant. Elles s'étaient inscrites dans les yeux du Silencieux et n'attendaient qu'à être lues. Avec peut-être plus de calme et de sagesse, elle aurait pu avoir ce qu'elle voulait. Et peut-être même répondre à son tour.

Une bouteille de saké apparut sur la table.

Le Silencieux le demeure pour de nombreuses raisons, qui le poussent à communiquer par d'autres moyens que les mots. Alors lorsque Mort posa face à lui feuille et papier, l'Affranchi n'accorda pas un seul regard à ce qui venait d'arriver devant lui. Il continua de fixer son homologue.

Il prit la bouteille de saké et en vola quelques gorgées.

La raison de ce rendez-vous n'était pas anodine. Ils n'étaient pas venus ici pour apprendre à se connaître. Ils étaient surtout là pour établir les bases des opérations qui allaient se dérouler dans le Désert. La Princesse des Sables et future Impératrice des Vents avait demandé à Colère de se placer sous les ordres de Mort, même s'il voyait d'un mauvais oeil le fait d'acheter la loyauté d'un tiers. Il la tiendrait à l'oeil.

Son regard se replongea dans celui de son homologue. Il était enfin temps de passer aux choses sérieuses.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Mar 7 Avr 2020 - 13:58
Je fis craquer mes doigts en même temps qu'un nerf gonfla sur mon front... Un, il ne prêtait pas la moindre attention à ce foutu bloc-note, deux, il se permettait de boire dans ma bouteille... MA bouteille. Je voulais bien comprendre, œil pour œil, dent pour dent, mais thé et alcool ce n'était la même essence ! Enfin, au moins j'apprenais qu'il aimait aussi l'alcool, mais cela ne m'indiquait rien d'autre sur sa condition... J'avais l'impression de faire face à un bloc de marbre plus qu'à un humain. Devrais-je lui retailler le visage..? Je pris une profonde inspiration afin de retrouver mon calme.

« Je vais prendre tes silences pour un oui et je vais le considérer comme une part de ton sale caractère. »

Je tirai une nouvelle cigarette de ma poche que j'allumai d'un claquement de doigts. À vrai dire, son silence n'attisait pas la confiance. Bien qu'il était envoyé par Kuuli, je demeurais méfiante. Son manque de parole laissait planer un véritable mystère sur ses intentions et ses motivations. Même les moins bavards révélaient des choses au travers de leurs mots, ne serait-ce que leur caractère ou leur personnage. Le jeune homme face à moi ne faisait que révéler son insolence et sa mauvaise foi. À moins qu'il ne soit illettré ? Mais j'en doutais fort au vu de son appartenance... Un Asaara en plus choisi par Kuuli.

Je lâchai un soupire en même temps que je soufflai un nouveau nuage de fumée.

« Je suppose que je n'ai pas le choix puisque c'est kuuli qui te m'a refilé... Le système des escouades vient tout juste d'être instauré. On m'a demandé de gérer les nouvelles recrues et la chair à canon principalement composée de malfrats, criminels et autres. L’idée c’est de placer des yeux un petit peu partout et surveiller ce qu’il se passe. C'est un environnement à l'ambiance un peu particulière... Mais j'imagine que tu l'sais ? La possibilité de traitre est assez grande, faut donc les surveiller - par la terreur, par le respect ou ce que tu veux. Et ne leur révèle aucun détail inutile sur l'organisation - moins ils en sauront, mieux ça sera pour nous. »

Je marquai une pause.

« Par ailleurs à ce sujet... Dernièrement j'ai eu vent de quelques rumeurs qui circulent sur un soupçon d'existence de notre organisation. Ça sera notre premier travail : remonter la trace de ces rumeurs et... Tuer l'origine. Pour ce qui est de tes informations, je demanderai directement à Kuuli comme tu n'es pas du genre bavard... Parler avec un bloc de pierre est épuisant, je te considèrerai juste comme un homme de main. Des questions ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Mer 8 Avr 2020 - 21:18
Un sale caractère... Mort estimait que le Silencieux était doté d'un sale caractère. Il s'agissait bel et bien de la première fois qu'une telle remarque était proférée à son égard. Il était justement caractérise par une absence de caractère, une personnalité effacée de par son passé. Sa manière d'être devait sans doute être perçue différemment selon chacun.

Autant il ne lui avait fallu qu'un regard pour que le lien qui l'unissait à Conquête se lie à l'Éternel, autant le regard que posait Mort sur lui était empli d'inimitié et de ressentiment. Un curieux contraste alors que son comportement était toujours le même, peu importe la personne qu'il avait en face de lui.

La future Impératrice des Sables avait d'ailleurs transmis ses consignes et voilà que l'assignation de cette branche était dévoilée. Les mots prononcés par la Brune ci-présente en dévoila beaucoup sur la manière de fonctionner de l'organisation et la place qu'occuperait le Silencieux en son sein. Le voilà qui avait plusieurs tâches : recruter des sous-fifres et gérer un réseau d'information. Pour la dernière tâche nommée, a Femme d'Argent avait donc utilisé au mieux le passé de l'Affranchi. L'expérience et les informations acquises dans les Sables Rouges servirait à la cause.

Le Silence a des oreilles. Il ne fait aucun bruit mais les perçoit tous. Il voit les Secrets et effleure les Vérités. Certaines Grandes Familles de Kazé dont il avait été le Serviteur possédaient des Secrets ignobles et immondes. Et par le passé, les dévoiler aurait entraîné des punitions pire que la Mort et que lui et son corps ne sauraient oublier.

Le Silencieux s'empara du carnet que Mort avait mis à disposition. Il ne s'agissait toujours pas de communiquer ou d'utiliser les mots pour se faire comprendre. Elle comprendrait un jour qu'il n'avait pas besoin de mots pour communiquer. Lorsqu'elle découvrira le contenu qui y avait été inscrit, elle pourrait d'ores et déjà connaître le nom des Grandes Familles dont ils pourront se servir. Et plus que des informations de qualité, pouvoir contrôler le pouvoir conférait plus que du pouvoir.

En ce geste, elle pouvait comprendre qu'il était inutile d'utiliser la Princesse du Vent comme intermédiaire.

Il reprit une gorgée de son alcool de riz.

En ce geste, elle pouvait comprendre qu'il était inutile de cultiver toute antipathie à l'égard de l'Enfant des Sables. Ils étaient compagnons.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Jeu 9 Avr 2020 - 15:18
Je fus légèrement surprise lorsqu'il prit le carnet sur la table. Avait-il enfin envie de dire quelque chose ? Toutefois lorsque je l'ouvris, je ne vis aucune réponse ni aucune question, mais juste des noms. Je arquai un sourcil, un brin perplexe dans un premier temps, mais rapidement je reconnus les noms des grandes familles bourgeoises siégeant dans le pays du vent. J'étirai alors un sourire.

« Je suis destinée à jouer aux devinettes chaque fois que je voudrais tirer des informations de toi, hein... »

Je lâchai un soupire et redéposai le carnet de notes sur la table avant de croiser mes bras pour reprendre la parole de plus belle...

« Tu as été au contact de ces familles et tu détiens des informations sur eux... Des relations familiales ? Des commanditaires ? Des amis ? Mh.. Non, d'anciens maîtres pour qui tu travaillais en tant que serviteur...? »

Un hochement de tête ne serait pas de trop. Je le toisai du regard et il semblerait que la dernière réponse était la bonne. - À ce rythme, j'allais vraiment finir par développer des capacités de mentaliste. Enfin soit, nous nous étions compris, c'était un bon début.

« Tes informations sur eux nous seront utiles très prochainement, notamment s'ils sont liés au Colisée d'une manière ou d'une autre. N'hésite pas à me transmettre tout ce que tu juges utiles sur eux et aussi sur ce que tu repéreras au quotidien. »

Grâce à ces noms, je savais qu'il savait bel et bien écrire - seulement s'il le voulait (quel enfin grincheux) mais j'avais bon espoir qu'il fournira du bon travail. Bien que, je demeurais sceptique quant à son caractère silencieux ou son manque de caractère selon certains.

« Tu pourrais tenter de te lancer dans l'art du Genjutsu - ça te permettra de communiquer par la pensée et de convaincre par le regard - et moi je pourrai demander un joker chaque fois que l'on fera une partie de devinette... Si ça t'intéresse fait moi signe. La communication fonctionne à deux, il faut que le destinataire puisse capter pour que le message soit transmis... M'enfin soit, j'éviterai de t'envoyer sur des missions où la parole est nécessaire. »

Je ne montrais aucune animosité dans mon regard (le coup de chaleur étant passé), je me contentais de l'observer avec curiosité. Entre celui qui avait des yeux de poisson crevé et celui qui était aussi bavard qu'une tombe et moi qui avais pour surnom mort... On formait la belle équipe. Et puis, c'était un homme envoyé par Kuuli, cela suffisait à le rendre spécial. - Par ailleurs, je crois que je commençais à comprendre pourquoi elle l'avait accepté. Oui. Un muet, aucun risque que les secrets ne s'échappent, elle qui aimait la discrétion.

« Bon, sur ce, allons-y ; nettoyer ces rumeurs sur l'organisation. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Ven 10 Avr 2020 - 13:53
Comme prévu, les noms listés sur le carnet ne manquèrent pas d'intéresser Mort. Et plus que des informations, ils détenaient des moyens de pression sur ces Grandes Familles. Ils avaient donc la possibilité de les utiliser, eux, leurs influences et leurs richesses, pour renforcer une assise grandissante sur l'entièreté du Pays du Vent. Et la branche à laquelle appartenaient le binôme leur permettrait de contrôler le Pays à tous les niveaux. Les prochaines semaines risqueront d'être fructueuses.

La Bruna recommanda au Silencieux d'apprivoiser les Arts de l'Illusion, ce qui était déjà le cas. Il s'était aventuré suffisamment loin dans les Arcanes Rouges que pour y développer un pouvoir hypnotique, ce qui ne manquerait pas de l'aider dans son rôle au sein de l'organisation. Savoir manipuler ses informateurs était une capacité ô combien utile.

L'entrevue terminée, les présentations ayant été faites et les consignes posées sur la table, il était temps de passer aux choses sérieuses. En quittant l'Établissement, Mort ne manqua pas de vider l'intégralité de sa bouteille.

Le Silencieux mit main à l'intérieur de sa Cape et en sortit une page de journal chiffonnée.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Ven 10 Avr 2020 - 22:06
En lisant le petit morceau de journal que me tendit le silencieux, j'étirai un léger sourire. C'était la preuve que nous avions effectué du bon travail avec Ko et que nous étions parvenu à répandre le bruit à travers toute la région et même au delà des frontières. Hein ? Quoi ? Il n'existait pas le succès "être apparut une fois dans le journal" ? Quelle indignité... Mais c'était pour le mieux - car on devait garder notre identité cachée.

Il y avait des soupçons sur la présence d'une cerveau dans l'ombre de ces méfaits, mais c'était quelque chose auquel on ne pouvait rien y faire. Le village de la roche dominait le Yuukan, leur parole valait plus que celles d'inconnus comme nous. Et ce qui m'intriguait le plus, c'était surtout les dernières phrases évoquées. Les choses bougeaient de plus en plus vite, et plus que jamais, nous avions besoin d'être vigilants.

« Le kunai émoussé... La journaliste qui est en charge de ce journal se nomme Ohana, mais je doute que ce soit elle qui soit venue jusqu'ici pour rédiger cet article à propos de ces rumeurs... Ça veut dire que quelqu'un d'autre les a propagé et ce quelqu'un est un quelqu'un au courant... Le plus simple c'est d'aller directement trouver le rédacteur et de le menacer de révéler son informateur... Tu me suis ? »

J'ouvris la route, nous nous rendîmes directement au bureau de la rédaction - enfin, bureau de sable et de terre car à cette époque la modernité n'existait pas. Le bureau faisait d'ailleurs tout juste trois étages, mais occupait une large superficie. À Kaze on ne manquait pas de place, ils pouvaient se permettre de construire bas et en largeur.

« Mh, comme tu ne sais pas parler, j'imagine que c'est moi qui dois le faire ? Observe ce qu'il se passe à côté et je me charge du reste... Sauf si tu as des capacités sensorielles, dans ce cas tente de t'infiltrer ? Sinon viens avec moi... Et essaie de montrer un visage plus souriant, on doit passer pour des gentils ! »

Je souris en montrant mes larges dents pour faire office d'exemple. Je pénétrai alors la grande porte d'entrée et me dirigeai vers l'accueil avec un petit air inoffensif sur mon visage. Oui, j'étais douée en comédie.

« Bonjour ! J'ai lu le dernier article de votre journal sur Kaze. J'étais proche des lieux et j'ai vu ces personnes ! J'aimerais témoigner et partager ce que je sais et ce que j'ai vu. C'est possible pour moi de rencontrer le rédacteur ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Sam 11 Avr 2020 - 12:40
Pour remonter à la source de l'article, il fallut retrouver le rédacteur de celui-ci. L'idée de Mort était de le menacer et de prendre connaissance de l'identité de l'informateur. Elle prit les devants et le binôme se mit en route, en direction du bureau de rédaction.

Elle avait vu juste en instillant l'idée de s'infiltrer. Visiblement, en plus d'un caractère excentrique, elle était également dotée d'une vivacité d'esprit. Avant même qu'elle ait pu finir sa phrase, le Silencieux s'en était mêlé aux Sables et disparut.

Pour un être qui s'était montré digne du Silence, la capacité à se déplacer sans le moindre bruit était la plus élémentaire des capacités. Alors que Mort s'était présentée à l'accueil du bureau sous une Expression de l'Ange qui ne lui ressemblait pas, elle fut accueillie par une vieille femme trapue qui lui indiqua le bout du rez-de-chaussée. L'Affranchi se glissa dans le bureau exigu qui s'y trouvait avant que sa comparse ne l'atteignit. Y siégeait un jeune homme au crâne d'ores et déjà dégarni qui se délectait d'un cigare.

Tapi derrière lui, le Silencieux le vit ranger une pile de documents à la hâte dans l'un de ses tiroirs alors que la Brune toqua poliment à sa porte. Il la fit entrer et engagèrent la discussion.

Pendant tout au plus trois secondes, le Silencieux sortit des Sables et indiqua discrètement à sa Comparse le tiroir contenant les documents suspicieux. Ce qu'ils cherchaient se trouvait certainement en son sein.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Sam 11 Avr 2020 - 20:53
Juste avant de pénétrer à l'intérieur de la salle, je changeai mon apparence pour le visage d'une femme toute autre. - Ah, l'art des shinobis, on pouvait accomplir des prouesses avec ! N'était-ce pas génial ? Calmement, je vins toquer à la porte du rédacteur et attendis qu'il vienne me l'ouvrir.

Je remarquai la présence de mon partenaire qui était parvenu à s'infiltrer en toute discrétion sans se faire repérer. Il m'indiqua un tiroir au fond de la pièce. J'effectuai un léger signe de tête en guise de réponse et me retournai aussitôt vers le rédacteur en chef à qui j'affichai un léger sourire. C'était petit bonhomme devenu moine sous les effets de mère nature avec un physique légèrement grassouillet.

Bonjour ! C'est vous qui avez rédigé le dernier article apparut dans le journal émoussé ?
– Mh, oui. On m'a dit que vous aviez des informations à me donner ?
Oui, je passais à côté ce jour-là et j'ai vu la silhouette des deux shinobis. Mais la fin de votre article est fausse, les deux shinobis appartiennent bien au village de la Roche. Ils portaient leur insigne sur leur masque !
– Ce n'est pas une preuve suffisante ça..


Je lançai un regard furtif autour de moi. J'hésitais à passer à l'action, mais à l'extérieur de la pièce et dans les salles voisines il y avait d'autres rédacteurs et membres du journal - un risque de se faire repérer et de semer de nouvelles rumeurs ou affirmer celles qu'il avait propagé... Changement de plan ; j'effectuai un nouveau signe de tête en direction du silencieux pour qu'il vole ou prenne connaissance des documents pendant que je m'occupais du bonhomme...

Pourquoi ? Les rumeurs sont fausses ! Introduire des rumeurs fausses dans un journal n'est pas bon ! C'est de la diffamation ! Qui sont vos informateurs pour ces fausses rumeurs ?
– Je ne peux pas le révéler, cela le mettrait en danger - mais sache que c'est de source sûre, ce n'est pas de la diffamation. Ce n'est pas parce qu'une personne porte un masque qu'il est forcément d'un village. On ne doit pas juger un livre par sa couverture..
Mais alors, si c'est bien.. Ça veut dire que le pays est potentiellement en danger ?
– Ça j'en sais rien. Ce n'est pas à nous de tirer des conclusions, nous ne faisons que transmettre des messages.
Je vois...


Je terminai la discussion et finis par quitter le bureau - en espérant que mon partenaire était également parvenu à récupérer les informations. À vrai dire, après cette rencontre, j'avais le sentiment que le rédacteur n'était qu'un pantin qui s'était fait manipulé par un informateur. Calmement, je vins retrouver le manieur de sable là où nous nous étions quittés.

« As-tu trouvé des éléments ? »
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Sam 11 Avr 2020 - 21:38
La Brune se lança dans son investigation et interrogea le rédacteur dégarni. Il semblait suspicieux. Comme pour tout article impliquant les villages cachés, ceux-ci étaient influencés. Des écrits publiques, surtout lorsqu'il s'agissait du Kunai Emoussé, se devaient d'aller dans un certains sens. Et le sens que prenait la discussion, lui, ne semblait pas convenir à Mort qui demanda à Colère de s'emparer des documents. Suite à quoi, elle tourna les talons et s'en alla.

Celle-ci laissa intelligemment la porte ouverte. Lorsque le rédacteur vint la refermer, le Silencieux en profita pour ouvrir le tiroir et s'emparer des documents. Sa mission menée à bien, il regagna les Sables et sortit du bâtiment comme il en était entrée.

Il retrouva alors sa Comparse. Il lui tendit alors les documents, qui étaient en réalité des lettres. Des lettres rédigées à l'attention du rédacteur. À première vue, il était compliqué de deviner l'origine du courrier. De quel pays provenait la personne qui était entrée en contact avec le rédacteur ? La piste de Tsuchi était bien entendu la première envisagée. Ils étaient ceux qui avaient le plus d'affaires avec Kaze et leurs intentions ne faisaient nul doute.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Dim 12 Avr 2020 - 11:41
J'ouvris les lettres de mon partenaire et commençai à les lire mentalement. Elles étaient écrites d'une plume maladroite, mais elles contenaient beaucoup d'informations et elles concordaient avec celles révélées dans le journal. Cependant, j'avais du mal à trouver des données sur l'auteur de ces lettres. Le rédacteur semblait faire énormément confiance à son informateur. Il devait forcément lui avoir donné une preuve ou, à défaut, un indice sur son identité qui lui permettait de donner de la véracité à ses informations. Je feuilletai les lettres de plus en plus vite jusqu'à arriver à la dernière lettre - la seule qui était signée.

« Asaara Oil. »

Mon yeux s'écarquillèrent devant ce nom. J'avais déjà des soupçons quant à la présence d'un traitre qui divulguait des informations sur l'organisation, mais je pensais qu'il s'agissait d'un voyou ramassé dans la rue et qui servait dans la chair à canon. Jamais je n'aurais imaginé qu'il puisse s'agir d'un Asaara... Je tendis la lettre vers le silencieux.

« Tu connaitrais ce personnage ? Un cousin ? Un petit cousin ? Un petit petit cousin ? »

J'avais pour habitude de ne pas me mêler aux affaires du clan, la tâche revenait à Genji et à Shacho, mais il semblerait que je n'avais plus le choix.. Quand on y repensait, c'était logique. Kuuli venait tout juste de se relever du tas et de sortir la tête. Une nouvelle membre qui était prétendante au titre de chef de clan, bien évidemment que cela faisait rager plus d'une personne...

De plus, moi et Ko vivions dans son manoir et il était fréquent de nous voir là-bas. Pour un clan belliqueux comme les Asaara, voir des étrangers chez eux à toute heure de la journée provoquait naturellement un ressentiment envers eux et envers celle qui les avait amener à pénétrer l'intérieur de leur domaine.

Enfin, au moins grâce à ça, j'avais une petite idée de où le trouver..

« On a plus qu'à remettre ces lettres à leur place pour éviter tout soupçon et partir retrouver notre cible.. Je te laisse t'en occuper... Oji... -san ? Bref, vas-y Oncle Sam. »

Une fois cela fait, nous allions pouvoir prendre le chemin vers le quartier Asaara.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Dim 12 Avr 2020 - 20:12
Un Asaara.

Les suppositions de l'Affranchi, chose rare, étaient en réalité erronées. Celui qui manipulait les informations n'était pas extérieur au Désert du Vent, mais se trouvait plutôt à l'intérieur. Pire encore, il appartenait au Clan.

Un Asaara.

Il existait donc bel et bien des Fils du Sable dont les esprits étaient corrompus au point d'aller à l'encontre du Mouvement. Qui ne voulaient pas de l'avènement inéluctable de la future Impératrice. Le prénom était inconnu du Silencieux, mais le nom avait d'ores et déjà scellé son Destin. Ce Mouvement, on ne pouvait que le suivre ou périr. Cet individu, qu'il soit un homme ou une femme, devra périr. Et ce n'était pas n'importe qui qui pourra assurer la responsabilité de l'occire.

Un Asaara.

Dès lors qu'il avait lu son nom, le Silencieux s'était promis de le supprimer. Toute personne qui s'opposerait à la Femme d'Argent se soumettra au Silence Éternel.

Il reprit les documents et tourna les talons, en direction du bureau. Après s'être fondu avec les murs qui le composaient, il ouvrit la porte du bureau du rédacteur de manière à l'y amener, et remit le courrier en place de la même façon qu'il l'avait subtilisé. S'il avait remarqué la disparition des lettres, il irait sûrement prévenir son complice et le binôme pourrait potentiellement perdre sa trace, ce qui ne devait en aucun cas arriver.

Le Silencieux réapparut aux côtés de Mort.

Une douce odeur de Mort accompagnait toujours la venue du Silence.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Mar 14 Avr 2020 - 11:33
Lorsqu'il revint, nous prîmes silencieusement la route en direction des quartiers Asaaras, là où habitaient tous les manieurs de sables. Bien évidemment, il existait des membres qui faisaient exception à la règle et qui habitaient loin de tout le reste du clan. Vous savez, les Asaara c'est comme des champignons dans le désert, ça pousse partout et parfois à des endroits insoupçonnés. Mais j'avais la conviction que notre cible habitait encore dans le quartier...

Toute personne qui lançait une rumeur aimait voir le résultat de ce qu'elle provoquait. Si cet Asaara avait une dent contre Kuuli, raison de plus pour lui de rester dans le quartier à proximité du manoir de la jeune femme - que ce soit pour surveiller ses faits et gestes ou que ce soit pour récolter encore plus d'informations sur elle. De plus, quoi de mieux qu'un amas de champignons pour cacher un petit champignon ?

« Nous y voilà... Séparons nous pour retrouver le terrier de notre cible et restons discret pour ne pas éveiller les soupçons si elle est dans le coin. Ah, ça ressemble un peu à de la terreur ce que nous faisons alors.. Évitons de nous faire remarquer les autres membres du clan. »

Sur ces dernières paroles accompagné d'un petit salut de la main, je m'éloignai et partis me cacher dans un coin, à l'angle de la rue et à l'abri des regards, où j'invoquai mon ami à poils.

Je compte sur toi, nous avons besoin de retrouver un certain Asaara Oil qui a divulgué de rumeurs concernant l'organisation et le clan. Il devrait se trouver quelque part dans le quartier.. Inspecte les maisons et fais-moi signe si tu trouves quelque chose de louche.
Ay Ay, deux poissons pour ce service !
Deal - ça marche.


Pendant ce temps, je partis effectuer ma promenade de fin de journée pour n'éveiller aucune méfiance. J'étirai mes bras en l'air tout en baillant avant de remettre mes mains dans mes poches. Les habitants étaient habitués à me voir trainer ici. Il me suffisait de prendre un air blasé et une démarche nonchalante et tous m'ignoreront comme d'habitude. Bien que derrière cette mise en scène, je guettais du regard les maisons suspectes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Mer 15 Avr 2020 - 1:01
La Châsse avait commencé.

Pour retrouver la trace du traître à son sang, le binôme se dirigea vers le Manoir de l'Impératrice, au milieu du Quartier des Asaara. Il était judicieux d'inspecter autour de la Femme d'Argent, au cas où l'individu se trouvait et oeuvrait à proximité directe. Le binôme fit route, les sens à l'air. Ils ne pouvaient écarter la possibilité que cet individu ait, d'une manière ou d'une autre, prit connaissance de la menace qui pesait sur sa tête et, au lieu de fuir, avait peut-être pris la décision de directement supprimer les deux shinobis. Le plus jeune de ceux-ci savait qu'un Asaara était imprévisible et qu'il valait mieux rester sur ses gardes.

Arrivés au quartier, Mort invita Colère à se séparer, de manière à ce que chacun puisse lancer l'investigation de son côté et ainsi élargir le champ d'action. Elle savait désormais qu'il était capable de la plus fine des discrétions. En revanche, il ne savait pas grand chose de son répertoire technique. Peut-être qu'il pourrait en apprendre davantage, avec le temps.

Chacun prit une direction opposée.

Comme à son habitude, le Silencieux se mêla aux Sables et parcourut le quartier. De cette manière, il était indétectable et pouvait se déplacer comme il le voulait. Il pouvait également user de ses capacités sensorielles pour déceler toute activité chakratique suspecte, ou pour surveiller celle de sa Comporse, dont les émanations pourraient lui indiquer toute avancée dans son enquête. Il avait, dans cette optique, prit soin de retenir sa signature de chakra.

Il était déterminé à rétablir la Justice.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Mer 15 Avr 2020 - 10:57

Et donc, qu'as-tu trouvé ?
J'ai trouvé le glossaire à l'accueil qui recense les différentes maisons du quartier et le nom des locataires qui y habitent. Je l'ai volé à la grand mère qui surveille l'entrée.
Bien joué ! Fais voir fais voir !


Je pris le parchemin et le déroulai en largeur pour chercher du regard le nom de notre petit Asaara. Par chance, il était dans les premiers et sa maison se trouvait tout au fond du quartier. J'étirai un léger sourire et rendis le parchemin à la petite boule de poils.

Je compte sur toi pour le remettre à sa place. Reviens me voir ce soir pour le poisson.
Ay ay.


Sur ces dernières paroles, je partis retrouver mon partenaire.

« J'ai vérifié, il n'y a personne dans la maison de notre Asaara Oil. Infiltrons-nous à l'intérieur et attendons son retour pour lui faire la joyeuse surprise.. »

J'indiquai du doigt une petite construction de sable. C'était une petite maison lambda, peut-être légèrement excentrée, mais qui ressemblait à tous les autres habitats du quartier. Une fois infiltré, on pouvait voir que l'intérieur était sobre, sans grande carrure mais sans aucune égratignure, comme si le jeune homme passait une majorité du temps dehors et ne rentrait que pour diner et dormir.

« Je me suis aussi renseignée ; c'est un jeune homme qui vit seul et qui a longtemps œuvré pour le bien du clan. Un vrai petit partisan du clan... Si tu veux mon avis, il a juste une dent contre Kuuli et il aurait aimé prendre le pouvoir à sa place... Il aimerait sans doute se venger et faire tomber Shacho, raison pour laquelle il propage ces rumeurs. »

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Mer 15 Avr 2020 - 17:35
Mort fut particulièrement rapide.

Elle fut la première à retrouver la trace de l'Asaara renégat, avec en bonus quelques informations bonus. Le Silencieux ne sut pas comment elle les avait obtenus, mais ce qu'ils savaient dorénavant était le sexe et son lieu d'habitation, qui était pour l'instant vide. Tout ce que l'Affranchi espérait était qu'il n'avait pas pris la fuite et que son absence ne révélait que de l'hasard. Ne pas supprimer cet individu serait un frustration énorme pour le clan et pour la future Impératrice des Sables.

Le binôme se dirigea discrètement vers la petite bâtisse et s'y infiltra. Les affaires du jeune homme étaient encore en place, ce qui ne garantissait rien certes, mais l'on pouvait deviner qu'il ne se doutait de rien. Son Destin avait déjà été scellé et pourtant, lui ne savait pas qu'aujourd'hui serait son dernier jour.

Les deux shinobis ne se cachèrent pas spécialement. Il n'était pas question de prendre Asaara Oil par surprise. Dès lors qu'il sera en approche, il ne pourrait guère leur échapper et ne serait pas en mesure de leur tenir tête, surtout à la Mercenaire. Son attitude emplie de confiance entourait des talents certains, qui ne manquaient pas d'avoir échapper à l'attention du Fils des Sables. Si elle était aussi douée en combat qu'en techniques de renseignement, on pouvait être sûrs qu'il s'agissait d'une kunoichi redoutable.

Le Silencieux ne saurait dire si l'attente fut longue, sa patiente étant implacable. Dès lors qu'il savait que le traître à son sang serait exécuté ce soir, il n'avait aucune raison de perdre son calme. Mais lorsque la poignée de la porte s'ouvrit, intérieurement, il jubila.

Le jeune homme, d'une taille relativement petite et à la tignasse de jais, remarqua après quelques pas ce qui se passait sous son toit. Lorsque son regard effaré, après avoir croisé celui des deux compère, se retourna vers la porte qu'il venait d'ouvrir, il sut qu'il était condamnée. Tout comme cette dernière, que le Sable avait recouvert pour empêcher le traître de fuir.

Ses mouvements de pieds leur avertirent de ses capacités de shinobis, lui qui sembla se mettre en position de combat. Mais ses jambes semblaient avoir bougé plus par réflexe qu'autre chose, lui qui fut infiniment long à agir. Tout Asaara ayant appris à dompter les Sables serait redoutable, tant qu'il se trouverait sur ces larges étendues désertiques. Mais le temps qu'il prit à composer ses mudras lui fut fatal, alors qu'une ombre s'était faufilée jusqu'à lui.

Une ombre silencieuse.

La lame s'enfonça brutalement dans ses côtes.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 0:03
Ce n'était pas tellement de la confiance, mais plutôt une absence de peur. Je ne craignais rien de ce qu'il pouvait arriver. Il pouvait tenter de fuir, je lui courrai après. Il pouvait m'attaquer, je le contre-attaquerai. Il pouvait être plus fort que moi auquel cas je prendrai la fuite. Oui, à quoi bon angoisser ? Tranquiiiille.

Après une petite dizaine de minutes à l'attendre sans aucun signe de son approche, je finis par m'asseoir au sol dans un coin de la pièce légèrement cachée par l'ombre de l'architecture. Je me laissai entraîner dans un léger sommeil, un brin somnolente tout en demeurant aux aguets. Ce fut trois petits heures plus tard que notre cible finit par se montrer. À l'instant où j'entendis le bruit de la poignet de la porte s'enclencher, je repris immédiatement mes esprits.

« Il arrive. »

Je saisis mon arme et sortis pour lui faire face. Instantanément, son visage pâlit, comprenant parfaitement la situation dans laquelle il se trouvait. Il se retourna vers la porte et tenta de prendre la fuite, mais au même instant mon partenaire vint bloquer la sortie.

« Te voilà pris au piège... »

Il tenta de se défendre pour sa propre survie, mais mon coéquipier vif comme un éclair vint lui porter un coup fatal dans les côtés. L'homme tomba au sol sans pouvoir se relever. Calmement, je me rapprochai de lui pour inspecter son cadavre. Mais à ce même instant, le corps se décomposa en sable et se fondit dans le sol. Non, le vrai était encore présent dans les parages, bien portant et en parfaite santé. Il avait prédis notre arrivée...

« Bande de chiens envoyés par Kuuli ! »

Le sable qui composait le corps du clone se mit à bouger et me sauta à la figure. En quelques instants, il prit possession de tout mon corps, l'engouffrant dans un sarcophage solide et résistant, qui immobilisait tout mon corps. L'homme se retourna vers le silencieux, alors qu'il s'apprêtait à lui lancer d'autres techniques de sable, il s'interrompit au dernier instant.

« Toi... Cette apparence... Tu es aussi un Asaara ? Réponds ! Tu es aussi un Asaara non ? Pourquoi avoir rejoins Kuuli ? Cette femme se sert d'étrangers au clan pour former une organisation louche et suspecte ! Quelle est cette folie qui te pousse à la suivre ? Elle prépare quelque chose ! Tôt ou tard, elle s'en prendra au notre ! »

À ce même instant, je me libéra de son emprise et sautai derrière lui pour l'encercler avec mon partenaire. Je crachai au sol, un brin furax d'avoir gober son sable.

Oy enfoiré !
Asaara, rejoins-moi et je te promets autant -non- mieux que ce qu'elle t'a promis ! Hurla-t-il à l'encontre de Oji.

Oy oy..


C'était quoi ça ? Allais-je me retrouver avec deux Asaaras à tuer ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 0:58
Finalement, l'Asaara se montra plus habile qu'on ne le pensait. La lame s'était en réalité plantée dans un clone de sable, tandis que le vrai s'était fondu dans le mur. Il utilisait la même technique de dissimulation que le Silencieux, preuve de son talent pour les arts ninjas. Il fut d'ailleurs plus rapide et habile que prévu. La masse sableuse que formait son clone prit d'assaut Mort qui, surprise, fut prisonnière d'un sarcophage de sable.

Elle n'était pas la seule qui fut prisonnière.

Les mots que prononcèrent l'Asaara figèrent l'Affranchi, coincé dans une Prison de Colère. Le flot de paroles, qui eurent l'effet d'une gifle encore plus violente que le ton employé, effacèrent toute expression d'un visage qui n'en possédait déjà aucune. L'homme venait d'insulter sa Soeur. Celle qui lui avait offert cadeau inestimable. Celle qui lui avait offert un foyer. Celle qui avait fait sienne de sa douleur. Celle qui... Elle représentait tellement pour lui. Il ne pouvait laisser personne l'insulter de la sorte. Cet homme, pour chacun des mots qu'il avait profané, subira la Vengeance Inéluctable.

Il ne fallut pas plus longtemps à la Brune pour se sortir du sarcophage et, un instant plus tard, les deux compères avaient immobilisé le traître. Celui-ci était persuadé de pouvoir rallier le Silencieux à sa cause. Ce dernier lui jeta un regard de pitié.

De la pitié pour les Sables qui, une nouvelle fois, allaient se gorger de Rouge.

Il leva la main et la plaça sur le front d'Asaara Oil. S'en libéra un sceau qui l'immobilisa totalement. Ses yeux roulèrent dans leurs orbites, totalement paniqué. Son corps ne lui répondait plus. Il n'en était plus maître.

En revanche, il restait bel et bien Maître de sa Douleur. Pour l'ensemble de son oeuvre, il allait payé. De la pire manière qu'il soit.

Une nouvelle lame jaillit de la manche de l'Affranchi. Se planta dans la cuisse de l'homme. Le sceau d'immobilisation ne fut guère assez puissant pour empêcher le cri qui sortit de la gorge du captif. Une nouvelle lame se logea dans l'un de ses genoux et le cri fut d'autant plus puissant.

Ses deux mains furent cloués dans son dos. Le sang coulait déjà abondamment.

Il allait souffrir.

Ce jour-là, Colère portait bien son nom.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 11:56
En toute sincérité, je doutais fort que le jeune homme puisse se joindre à l'Asaara, pour la simple et bonne raison qu'il était un péché envoyé par Kuuli. J'ignorais ce qui pouvait le relier à elle, mais je croyais en sa loyauté et en sa fidélité - pas à moi mais à l'organisation et à la manieuse de sable. Je savais que cette femme était de nature prudente et ne choisissait pas au hasard ses hommes de confiance (pas comme moi). S'il m'avait été envoyé, ça voulait dire qu'il avait été tout particulièrement sélectionné par Kuuli.

...Cependant, j'étais de m'attendre à voir une telle scène. Oui, malgré mon visage de marbre, j'étais surprise. Je pensais que le surnom de Colère ne lui avait été attribué que par hasard car les autres noms avaient été pris. Mais devant le sang qui giclait de partout et devant son visage ténébreux du jeune homme, je commençais à voir le véritable de visage de cet homme qui avait été surnommé "Colère" et de la raison de ce surnom... C'était de la rage et de la haine qui se dégageait de ses yeux à l'encontre du pauvre traitre...

* Oy oy

Était-ce parce qu'il avait insulté Shacho ? Était-ce parce qu'il avait insulté l'organisation ? Ou était-ce parce qu'il avait touché la fierté du silencieux ? Ou peut-être bien un mélange de tout cela... Il se déchainait avec force sur le traitre immobilisé par un sceau. Ce n'était pas la mort qu'il voulait lui infliger, mais la douleur et la souffrance. Une vengeance pour tous ses mots prononcés à l'encontre de Kuuli et de l'organisation. Je voyais dans le reflet de son regard une fidélité presque effrayante à l'égard de la manieuse de sable... Oui, je comprenais pourquoi elle l'appréciait tant.

Je le laissai faire en fumant une cigarette dans mon coin avec un œil contemplatif. Bah quoi ? Le spectacle était fait pour être regardé. Lorsque l'homme fut laissé à moitié mort sur sol, baignant dans son sang et dans sa chair, je me rapprochai de lui et dégainai mon sabre pour le planter à côté de sa tête. Un sourire sur mes lèvres et je vins lui susurrer ces quelques mots..

C'est bien salaud de ta part d'avoir divulgué ces informations au reste du monde... Les affaires de Kaze doivent rester à Kaze. C'est une règle que tu dois savoir non ? Ce que tu as commis est traite, terriblement traite, et c'est pourquoi nous venions te tuer. Mais j'imagine que tu le sais déjà ?
Je l'ai fais pour le pays.. pour le clan.. Cette femme ne mérite pas d'être à la tête des Asaaras.. Elle qui fait appelle à des mercenaires.. C'est elle la traitresse !


D'un coup de sabre, je lui transperçai le crâne, sans la moindre vergogne et sans la moindre hésitation. C'était un cas désespéré - jusqu'à son dernier souffle, il n'aura fait que cracher du venin sur Kuuli. Mais ce qui m'inquiétait, c'est qu'il n'était peut-être pas le seul à penser ainsi...

Plus l'organisation prendra de l'ampleur, et plus il y aura d'opposants et de traitres. Nous en éliminons un aujourd'hui, d'autres apparaîtrons dans le futur. Mais à l'inverse, de nouveaux compagnons se joignaient à nos rangs. Des compagnons silencieux... Paresseux... Mais loyaux. Tout ne dépendra que du nombre d'alliés qui nous rejoindront. Mon regard se tourna vers Colère.

« Travail terminé. Débarrassons nous de son corps et allons le signaler à Kuuli... Je pense qu'il vaut mieux réduire cette affaire au silence pour ceux qui sont étrangers à l'organisation. Nous avons effectué pas mal de bruit, il faudra duper les Asaaras sur ce qu'il s'est passé. »

Ah, ah, c'était barbare et sanglant. Mais un petit coup de sable et on devrait réussir à tout cacher...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Jeu 16 Avr 2020 - 22:40
La Souffrance fut longue. La Douleur, vive. Le Supplice, éternel.

Le Silencieux était devenu familier avec la Douleur. Il la comprenait et l'acceptait. Elle fut une amie qui lui tint compagnie à de nombreux moments, au point de lui avoir laissé des marques ci et là sur le corps.

Ce n'était en revanche pas le cas d'Asaara Oil qui, après s'être fait planté de tout part, perdu connaissance une ou deux fois et s'être fait vidé d'une bonne partie de son sang, avait passé un moment atroce. L'Affranchi ne pouvait compatir à sa douleur et c'est naturellement que la torture fut d'autant plus...inhumaine.

Force était de constater que, malgré tout cela, son opinion n'avait pas bougé. Sa force de caractère était incroyable.

La lame de Mort lui transperça le crâne, l'achevant sur le coup. Elle-même savait qu'il était temps d'en finir, malgré le fait que le droit de le tuer revenait au Silencieux. Après tout, il faisait partie de son clan. Et il restait malgré tout un Asaara. Un traître, certes. Mais un Asaara. Un Fils des Sables.

Et ceux-ci, lentement, devinrent mouvants. Ils aspirèrent respectueusement le défunt corps de leur Enfant. Le Désert abritait des Trésors en son sein. Et il était de coutume que le corps d'un Asaara, un Trésor, retrouve son Berceau. Quelques instants plus tard, toute trace de son corps et de son sang avaient disparus. Quelques instants plus tard, le lieu avait retrouvé son calme. Quelques instants plus tard, l'Affranchi ploya genoux et adressa une prière pour son cousin.

Mais sachez une chose : né sable, tu finiras sable.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Mukuro
Mukuro

La Loi du Silencieux Empty
Ven 17 Avr 2020 - 0:09
La tâche de le tuer revenait sans doute au manieur de sable, mais il l'avait assez torturé ainsi. Je n'étais pas particulièrement sensible aux scènes morbides, mais je n'étais pas pour autant fane. J'étais de marbre. Et il fallait le tuer, tôt ou tard, c'était là l'ordre et l'objectif de la mission et la raison pour laquelle on l'avait cherché si durement : pour le tuer.

Le soir même, je me rendis dans le bureau de Kuuli pour délivrer mon rapport sur les faits de l'incident. Après cela, plusieurs jours s'écoulèrent sans un bruit. Quelques personnes avaient entendu les cris, mais comme l'Asaara n'était pas un homme social de base, personne ne s'était vraiment approché de la maison... Sauf une femme.

Par curiosité, je l'avais abordé pour l'avoir aperçu plusieurs fois dans les environs. Mais cette dernière n'osa rien dire. Elle avait l'air de connaître l'autre Asaara, et au vu de ses yeux qui échappaient au regard du mien et à ses joues qui se rosaient légèrement à chaque fois que j'évoquais le nom du jeune homme, j'en devinais qu'elle éprouvait un sentiment intime à son égard.

Intérieurement, j'étais complètement dépitée... Après avoir travaillé si dur pour dénicher le traitre et pour le tuer, si j'apprenais qu'il avait une femme et -pourquoi pas- un enfant issu d'une mésaventure, j'aurais bien envie de claquer la tête contre un mur ! On m'avait pourtant dit qu'il était seul et sans famille !

La journée même, je recroisai le Silencieux.

« Peux-tu aller des chercher des informations sur cette femme ? C'est une Asaara qui vient toujours près de la maison de l'homme que nous avons éliminé. Je ne crains qu'elle n'ait un lien avec lui. »

Une crainte qui devait être éclaircie. Cela faisait parti de la mission - nettoyer après les dégâts. Et il s'agissait peut-être de la partie la plus importante de toute afin de maintenir l'ordre au sein de l'organisation.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Asaara Ôji
Asaara Ôji

La Loi du Silencieux Empty
Jeu 30 Avr 2020 - 21:38
La mission menée à bien, Mort alla directement faire son rapport auprès de la Femme d'Argent. Cette dernière savait que de nombreuses personnes, et donc également de sa propre famille, en avaient après sa vie. Puisse-t-elle trouver un quelconque soulagement que de voir l'une de ces menaces perdre la vie. Tant qu'il serait en vie, et par delà la mort, le Silencieux ne saurait accepter que l'on s'en prenne à sa Soeur.

L'Affranchi se retira alors. Bien qu'il s'agisse d'un ennemi, l'homme était un Asaara et son cousin se devait de méditer sur ce qu'il s'était passé. Il s'en était pris à un membre de son clan et bien que tout cela soit justifié, une vie avait été prise. Celle d'un Enfant du Sable.

Mort revint cependant le voir et il fut quelque peu surpris du motif de sa venue. Tous deux pensaient, une fois l'Asaara tué, que la mission était clôturée, mais quelque chose leur avait échappé : il avait un entourage. Dans ce cas, il s'agissait d'une femme qui lui serait liée et qui habitait non loin de chez lui. Oil savait-il qu'il avait entraîné quelqu'un d'autre que lui dans la mort ?

...

Tapi dans les Sables, la jeune femme à la longue chevelure se représenta à la porte de la maison de l'Asaara. Elle y glissa une lettre, attendit quelques instants et face à l'absence de réponse, tourna les talons. Mais c'est à ce moment que la porte s'ouvrit, sans qu'elle ne puisse apercevoir l'homme qu'elle aimait. Elle entra alors dans la maison et cria son nom, mais n'eut aucune réponse. Elle devait bien se demander qui lui avait ouvert la porte ? Elle n'eut pas le temps de se poser longtemps la question, alors qu'une fine lame vint lui sectionner l'avant de la gorge. Elle mourut sur le coup.

À nouveau, les Sables Rouges accueillirent un nouveau corps. À nouveau, toute trace fut effacé. À nouveau, le Silencieux avait réduit quelqu'un au Silence.

Lorsqu'il s'empara de la lettre, il eut la confirmation du lien qui unissait les deux individus. Il pria pour que leurs deux âmes puissent se retrouver sous le joug de l'Amour.

...

Il tendit la lettre à Mort. La Mission était terminée.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8902-le-desert-des-murmures https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze https://www.ascentofshinobi.com/t9803-asaara-oji-red-sands#83142 https://www.ascentofshinobi.com/u1207
Contenu sponsorisé

La Loi du Silencieux Empty
Revenir en haut Aller en bas

La Loi du Silencieux

Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Ascent of Shinobi :: Reste du Monde :: Kaze no Kuni, Pays du Vent :: Taiyô
Sauter vers: