Soutenez le forum !
1234
Derniers sujets
Partagez

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit !

Aller à la page : Précédent  1, 2
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Mer 6 Mai 2020 - 15:39
Elle parvient à esquiver, autant qu’elle le pouvait son attaque, mais la petite taille du lieu n’aidait vraiment pas à ce sujet ! Et c’était une bonne chose pour lui, il allait pouvoir continuer d’y aller à fond dans ces attaques pour tenter de la tuer, pourvu que le bâtiment puisse tenir suffisamment longtemps car au rythme où le combat allait, il fallait craindre le pire pour l’intégrité du bâtiment.

Bien entendu, elle ne comptait pas en rester à esquiver une attaque car cela serait bien trop simple ! Elle envisageait une nouvelle offensive et Oroshi se doutait qu’elle allait être similaire à ce qu’elle avait déjà fait : Une attaque de face suivie d’une attaque sur le flanc. On ne pouvait pas lui en vouloir, c’était là la base de toute bonne stratégie et elle faisait son travail si l’adversaire ne s’y attendait. Pourtant, Oroshi ne pouvait s’empêcher de penser que c’est bien cela qu’elle allait faire.

Ne voulant pas se faire surprendre comme la dernière fois, il entama juste peu après elle à faire des mudras pour ériger devant lui un imposant mur, aussi imposant que l’appartement le permettait. Il n’était pas nécessaire de préciser que le planché n’appréciait guère cela, ni le bâtiment d’ailleurs et que quelques craquement de bois se firent entendre, mais Oroshi s’en foutait bien. Il espérait que le mur en question allait suffire pour encaisser la nouvelle attaque. Sans attendre plus, il refit une série de mudras, il avait un plan très clair : Passer au travers du mur lorsque l’attaque frontale était terminée pour la surprendre et l’attaquer. Forcément, il s’attendait à deux attaques à distance comme la première fois.

La chose n’allait pas comme il le pensait, même si le mur tenait en effet contre la première attaque katon, Mukuro n’avait pas voulu lancer sa seconde attaque à distance. Alors qu’il commençait à disparaître au travers de son mur de pierre salement amoché, il ne voyait pas la jeune femme et c’était logique : Elle s’était barrée pour faire le tour et l’attaquer sur le côté, ou plutôt l’arrière ici. Il n’avait guère le temps de faire quoi que se soit que la foudre s’abattait depuis ses arrières, le mur explosa sous l’attaque, Oroshi fut propulsé en arrière parcouru d’un violent courant électrique. Même s’il n’avait pas encaissé complètement l’attaque, il en avait encaissé une bonne partie.

Essoufflé et l’ensemble du corps qui lui faisait affreusement mal au point qu’il se sentait comme un vieillard de 300 ans en train de se bouger, il savait qu’il n’était pas en position de force. Il ne savait pas comment elle pouvait maîtriser trois affinités, voire même plus, mais il allait devoir sortir le gros calibre pour assurer une victoire. Un genou au sol, il récupérait une bombe fumigène qu’il lançait en direction de la shinobi. Son but était de l’aveugler pour un temps, juste question qu’il puisse lancer sa prochaine attaque sans trop de mal.

Il pouvait tenter de fuir, mais il ne voulait pas lui donner trop d’initiative, un pari risqué au vue de la situation, mais à ce stade il voulait la voir morte et ensuite découvrir pour qui elle bossait pour les éliminer aussi.

Profitant donc de cette situation avantageuse pour lui, il fit une rapide série de mudras pour faire sortir de son corps une grande quantité de liquide corrosif. Si le premier niveau de son attaque ne suffisait pas, alors la seconde allait certainement suffire ou du moins, c’est ce qu’il espérait. Trois têtes se formaient rapidement qui ne tardaient pas à se diriger à grande vitesse sur Mukuro pour la tuer, allait-elle seulement réussir à s’en sortir ? Il ne l’espérait pas.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Imai Nobume
Imai NobumeEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Mer 6 Mai 2020 - 21:25
Il était sacrément fugace ! Il était passé à travers son mur de terre à la manière d'un dauphin pour esquiver mon éclair. Le sol sous mes pieds commença alors à craqueler sous le poids des restes de sa défense beaucoup trop lourde pour mon pauvre plancher. Je fronçai les sourcils et effectuai un mudra - aussitôt, quelques éclairs apparurent autour de moi et vinrent se concentrer dans la plante de mes pieds. Je m'en servi pour prendre appui sur les restes du mur pour me propulser et me hisser hors de la zone qui commençait peu à peu s'écrouler...

Je sentais la fatigue venir - j'espérais réellement en finir avec ma dernière attaque, mais il semblerait que cela n'avait pas suffi. Tss. Relevant la tête, je le vis alors éclater un nuage de fumigène. Avait-il l'intention de prendre la fuite ? Je n'allais pas le laisser s'échapper aussi facilement - pas après tout ce mal donné tout en sachant que ma paye et mon contrat étaient en jeu !

Instantanément, je m'élançai dans le nuage violacé en n'observant que ma cible. Mais je vis alors comme un monstre de poison se former autour de lui. Je voyais mieux à présent - c'était une sale bête à trois têtes. Il lui restait encore de l'énergie pour former une telle monstruosité ! Instinctivement, je sautai sur le côté pour esquiver mais mon manque de rapidité ne me permit pas d'y échapper en totalité. Oui. Plusieurs grosses gouttes entrèrent en contact avec la partie droite de mon épaule et de ma nuque et entraînèrent avec elles la douleur.

« Argh... »

Je sentis ma peau brûler comme cent aiguilles s'infiltrant dans ma chair. Mais je serrai les dents une nouvelle fois. La sensation de brûlure était identique à ses autres attaques - à défaut d'être légèrement, ou beaucoup plus, prononcée. Prenant sur moi et m'accrochant à mon objectif, je continuai ma course sans m'arrêter vers le jeune homme et attrapai mon sabre sur le passage pour venir porter un enchaînement de coups - vingt au total. Je visais à droite, puis à gauche, torse comme jambes, bras comme tête, faisant aller et venir mon chakra raiton dans jambes puis dans mes bras afin de ne pas lui laisser le temps de répis. Et chaque pas, on pouvait entendre le sol craqueler un peu plus sous mes pieds, mais il tenait encore - du moins juste assez pour résister mon combo.

« Enculé.. »

Je tirais une sale grimace à cause de ce poison qui me rongeait la chair et évitais d'utiliser la partie droite. J'espérais l'avoir et en finir avec ce combo - mais lui seul saura me le dire.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Dim 10 Mai 2020 - 1:33
La jeune femme était hargneuse et ne voulait pas mourir facilement, au grand dam d’Oroshi qui aurait espéré se débarrasser rapidement de cette plaie. Peu importe ce qui la motivait à vouloir le vaincre, elle n’allait pas y survivre et il avait bien l’intention de faire disparaître sa carcasse dans la nature ! Elle se déplaçait rapidement, mais pas assez pour éviter son hydre. Il se savait dans une situation délicate dans un combat au corps-à-corps car après tout, ce n’était pas sa force et elle l’avait parfaitement compris… A moins que cela n’était que du pur hasard.

Dans tout les cas, elle ne comptait pas rester passive et se mis immédiatement à enchaîner des attaques à son encontre. Il tentait tant bien que mal de dévier les attaques, mais différents facteurs firent qu’il n’était pas capable de le faire correctement, se faisant toucher une fois sur deux par la lame qui l’engourdissait au passage, n’aidant vraiment pas à la chose. Le corps lui faisait déjà suffisamment mal comme ça qu’il ne ressenti pas réellement les petites coupes qu’il subissait, bien que les dégâts étaient bien là. Elle voulait y aller au maximum et lui aussi, il savait qu’ils étaient à leur limite alors il fallait tout donner pour gagner.

Lorsqu’elle s’arrêtait après le 20e coup, Oroshi se contentait de ne former qu’un seul et rapide mudra, dispersant autour de lui du gaz opaque et irritant. C’était la chose dont il avait besoin pour avoir un peu de répit, ça n’allait pas être grand-chose, mais suffisant pour continuer ce qu’il avait l’intention de faire. Profitant de la couverture de cette fumigène fort irritante, il enchaîna avec une série de mudras avant de cracher un gaz en sa direction, bien plus dangereux que ce qu’elle avait pu voir jusqu’ici, même s’il ne tuait pas, il était suffisamment puissant pour paralyser quiconque entrait en contact avec. L’effet durait suffisamment longtemps pour qu’il ai le temps de se préparer un petit café avant de l’exécuter. Il espérait que cela allait suffire pour mettre fin à ce combat car il savait une chose : Il n’allait plus pouvoir faire grand-chose après cela.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Imai Nobume
Imai NobumeEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Dim 10 Mai 2020 - 15:06
Il para dix de mes coups malgré leur vitesse relativement impressionnante. Mais il ne fallait pas oublier que mon sabre était chargé en électricité et agissait comme un conducteur de courant. De ce fait, il provoquait naturellement au contact des engourdissements - sans oublier qu'il s'agissait d'une arme tranchante avec un embout pointu.

Après quoi, il profita de la fin de mon combo pour relâcher un nouveau nuage de fumée qui vint l'envelopper encore une fois dans un cocon violacé. Je reculai en arrière, mais trop proche pour l'éviter, je sentis immédiatement mes yeux et ma gorge s'irriter. Je me mis alors à toussoter, tout en crachant quelques gouttes de sang sur mon plancher.

Lorsque je relevai à nouveau les yeux, je vis comme un élément difforme se propager dans les airs - c'était un nuage gazeux terriblement grand. Mes yeux me picotaient, mais je reconnaissais la couleur du danger. Comme quoi, il avait encore de l'énergie à revendre. Je l'avais beaucoup trop sous-estimé...

Sans perdre un instant, j'effectuai un mudra et tendis ma main vers lui et envoyai une puissante bourrasque de vent qui vint repousser le poison. Il s'en était fallu de peu. Au passage, celui-ci détruisit toutes mes fenêtres qui déjà de base n'étaient pas bien solides. Oui lancer des rangs A dans un appartement, ça causait pas de dégâts matériel.

Je haletais. Calmement, je tournai mon regard vers mon adversaire. Ce dernier me semblait également bien essoufflé. Peut-être à cause des blessures ? Peut-être à cause de la fatigue ? J'esquissai alors un léger sourire en même temps que j'empoignai mon sabre dans ma main gauche, m'efforçant tant bien que mal à me tenir droite.

« On continue ? Ou... ? »

J'avais encore quelques gouttes d'énergie. Je devais grandement remercier mon passé de gardienne qui m'avait bien formé et endurcie. Ma réserve d'énergie était plus profonde que ce que l'on pouvait croire au premier coup d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Mer 20 Mai 2020 - 23:14
Le combat atteignait doucement mais sûrement sa fin et même si les deux avaient encore de quoi s’amuser avec du chakra, ils étaient bien à leur limite ! Il ne fallait même pas parler du bordel monstre que tout cela avait crée et, probablement, attiré une attention qu’il n’était pas utile d’avoir ! Enfin, surtout pour elle, Oroshi se moquait pas mal de cette situation et elle pouvait même jouer en sa faveur. Au mieux, il allait attirer des alliés qui allaient pouvoir achever la femme et au pire… Allez savoir, rien ?

Sa dernière combos n’avait pas fait mouche, rien d’étonnant bien qu’il aurait espéré y voir la fin du combat, mais elle était probablement plus coriace qu’un cafard. Il avait remarqué un détail important, elle maîtriser tout de même trois affinités. Il savait que certains pouvaient en maîtriser deux, mais trois ? Il n’avait que deux possibilités envisageable pour lui : Elle était particulièrement puissante ou elle avait un quelconque secret qui lui permettait de jouer avec plus de deux affinités. La chose l’intéressait dans une certaine mesure, après tout, connaître les secrets de ce monde pouvait toujours s’avérer utile pour pouvoir se préparer du mieux qu’il le pouvait.


Il la fixait sans trop bouger, il n’avait pas trop de raison après tout. Et de toute façon, le corps n’était plus trop en état de faire des folies. Il essayait de réfléchir à ce qu’il pouvait bien faire, il devait bien trouver une solution pour s’en sortir d’une façon ou d’une autre avant de revenir pour sa petite revanche impitoyable.

Il fallait me le dire plus tôt si tu voulais de l’aide pour refaire ton appartement.


On ne pouvait pas dire que son logement était réellement en bon état, enfin, la chose ne devait pas trop l’intéresser non plus. Il était certain que tout ce qu’elle lui avait raconté plus tôt n’était que du pur mensonge, du moins c’était bien ce qu’il devait considérer. Il restait juste à savoir par qui elle avait été embauchée et pourquoi, au moins ce n’était pas pour le tuer, c’était déjà ça.

Alors dit moi, qui t’a envoyé ? J’imagine que tu es payée pour ça. A moins que tu es du genre à aimer risquer ta vie et à ruiner des appartements par pur plaisir avant de repartir ?

Il affichait un léger sourire amusé avant de reprendre dans un ton plus sérieux et froid.

Je ne savais pas qu’il avait des gens suffisamment stupides pour venir s’en prendre à moi et pourtant… Il semblerait que je n’éduque pas assez la populace locale.


Il gardait son regard ancré dans le sien, sans réellement bouger, il n’en n’avait pas besoin après tout. Pour l’heure, il allait devoir voir si elle allait continuer à discuter avec lui. S’il avait assez de chance, un homme déguisé allait venir à sa rescousse et défoncer la gueule à cette vilaine criminelle qui s’attaquait lâchement à des pauvres hommes innocents tel qu’Oroshi, quoi ? Comment ça c’est du n’importe quoi ? Mais pas du tout ! C’est tout a fait envisageable et réaliste comme scénario… Si si !


Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Imai Nobume
Imai NobumeEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Jeu 21 Mai 2020 - 22:48


Mukuro

Après ce grabuge, on pouvait entendre quelques voisins se manifester, mais rien d'important. Il s'agissait d'une ville où le crime était omniprésent, les bruitages et les agressions la nuit étaient fréquents. De plus, l'heure était tardive et beaucoup préféraient dormir où faire leurs affaires dans leur lit plutôt que d'aller observer les bagarres et les disputes dans la rue. On était donc tranquille.

J'étirai un sourire et vins coincer une cigarette entre mes lèvres avant de l'allumer d'un claquement de doigts. Il avait beau ne plus avoir de force, mais sa bouche n'en perdait pas sa vigueur. Toujours aussi bavarde et... Provocatrice. J'avais envie de lui flanquer un bon coup de pied dans le bide, mais au point où nous en étions, ça ne serait qu'une perte d'énergie. Je préférais prendre ses paroles sur le ton de l'humour.

« Quoi ? Si je te l'avais demandé tu m'aurais aidé ? »

Calmement, je me relevai. Légèrement tremblante mais en état de bouger. Je ramassai mon sabre au sol et je le rengainai dans son fourreau. Puis d'un pas lent, je me rapprochai du jeune homme. Je demeurais sur mes gardes mais je me montrais sereine. Un nouveau sourire se dessina alors sur mes lèvres.

« Est-il trop tard si je te demande de l'aide maintenant pour repeindre mon appartement ? J'aimerais... Repeindre mon sol et mon mur en rouge...Oui. Rouge avec ton sang. »

J'affichais un sourire carnassier. Aussitôt je vins porter un coup franc directement vers sa tête avec la ferme intention de l'assommer. Après quoi, je m'abaissai à sa hauteur. Je prenais garde à ne pas le toucher. Il était comme un microbe, sa chair et même son souffle était potentiellement empoisonné. C'était d'ailleurs ce qui en faisait sa dangerosité.

« Toyohara Oroshi, criminel recherché dans le domaine. Je suis sûre que tu peux toi-même deviner qui en a après toi... »

Soit c'était le gouvernement qui m'avait employée. Soit c'était d'autres brigands qui m'avaient envoyée à sa poursuite. Mais au vu de sa réputation, il devait avoir un tas de poursuivants. Il devait bien pouvoir deviner qui en avait après sa peau. Enfin, ça ne me concernait pas vraiment.

« Si tu ne trouves pas immédiatement, ce n'est pas grave. Tu auras tout le temps d'y réfléchir... Une fois en prison. »

Oui, car c'était bien là où j'avais l'intention de l'emmener. Après avoir perdu mon appartement, il me fallait au moins récupérer la somme du contrat si je ne voulais pas finir encore plus pitoyablement que lui.

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Toyohara Oroshi
Toyohara OroshiEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Dim 24 Mai 2020 - 0:31
J’aurais pu faire un effort oui.

Autant pousser la connerie jusqu’au bout, c’est ce qu’il pensait et c’était probablement pour le mieux. La situation avait repris son calme après tout et à part dire quelques conneries, que pouvait-il bien faire de plus ? Exactement, pas grand-chose. Il espérait pouvoir récolter quelques informations supplémentaires sur elle car après tout, il ne comptait pas la laisser filer si facilement. Une bataille de gagné ne valait rien si, à la fin du jour, la guerre était perdue et il comptait bien lui faire tout perdre.

Sa proposition n’était sans grand intérêt, tout au mieux était-ce une bête provocation sans réelle valeur. Il savait que si sa mort était désirée, il le serait déjà sans même qu’ils se mettent à discuter dans la joie et la bonne humeur. Après tout, l’amejin n’était pas idiot à ce point non plus et il connaissait bien ce petit monde, mais peut-être qu’elle ne le connaissait pas assez bien. Il affichait un léger sourire.


Merci de cette généreuse proposition, mais je pense que ton sang irait mieux pour TES murs. Il mis l’accent sur le mot car après tout, il ne voulait pas offrir son sang pour lui faire plaisir.

L’homme ne semblait pas impressionné par elle, tant bien même elle avait gagné de justesse ce combat. Pour lui, seul les fous ou les étrangers pouvaient oser s’en prendre à lui pour le compte d’une tierce personne, les autres savaient ce qu’ils risquaient en s’en prenant à l’hydre d’Ame. De toute façon, il savait que tout cela n’avait guère d’importance car la seule chose que cette personne comprenait, c’était la violence. Il roulait des yeux en l’entendant, cette information innocente lui fit comprendre qu’elle bossait très certainement pour le gouvernement. Seul ces hommes et ces femmes occupés à passer sous le bureau pour se masser mutuellement le désignait réellement comme criminel. Vous imaginez bien qu’un criminel n’ira pas dire à un autre criminel « Lui, c’est un vilain criminel à abattre », mais peut-être qu’il se trompait aussi. Il existait d’autres scénarios envisageables auxquels il n’avait pas l’intention de réfléchir, pour l’heure en tout cas.

Je vois, une putain du gouvernement qui se prend pour une justicière. M’enfin, tu finiras par comprendre pourquoi ils ne prennent que les fous ou les stupides étrangers pour faire le sale boulot à Ame…

Un large sourire se dessinait sur son visage, il avait déjà hâte de voir son visage lorsqu’il irait la retrouver et il espérait que sa famille était nombreuse. Après tout, le plaisir venait aussi dans la torture et la mort de son entourage devant ses yeux, n’est-ce pas ? Bon d’accord, ce n’était peut-être pas le point de vue de tout le monde, mais c’était bien le sien et c’était le seul qui l’intéressait réellement. Pour l’heure, cela n’avait pas beaucoup d’importance puisqu’il devait bien attendre qu’elle fasse son boulot. Elle n’était pas payé pour ne rien foutre, n’est-ce pas ? Elle allait s’amuser à le transporter aussi, mais elle ne semblait pas apprécier les bonnes décisions et ce n’était plus son soucis.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8879-toyohara-oroshi-termine https://www.ascentofshinobi.com/t8892-carnet-de-toyohara-oroshi#74933
Imai Nobume
Imai NobumeEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Lun 25 Mai 2020 - 15:09


Mukuro

« MERCENAIRE ! Je suis une MER-CE-NAIRE ! TROU DU C*L ! Et je ne suis pas une étrangère, mais bien une résidente de Ame ! Tsss... »

Quel homme désobligeant... Même en étant vaincu, il parvenait encore à me faire enrager. Enfin, ce n'était que le reflet de sa haine et de sa colère. De ce fait, je ne pouvais pas lui en vouloir. Même si cela ne restait pas moins désagréable... Je lâchai un profond soupire.

« Quand je travaille pour les mafieux, on m'traite de méchante et de hors-la-loi. Quand je travaille pour le gouvernement, on m'traite de chienne. Oy oy... On ne pourrait pas être plus clément envers moi ? Je ne fais que gagner mon pain, je ne mérite pas à ce que l'on me traite de tous les noms... »

Il y avait des inconvénients aux deux. Enfin, c'était peut-être le métier qui le voulait ainsi.

« Au fond, gouvernement ou mafia, le travail reste le même ; ramasser les vieilles crottes et les rapporter au commanditaire. En ce sens, fondamentalement, gouvernement comme mafia, état comme gang, c'est la même chose... »

L'un se montrait au grand jour, l'autre se terrait dans l'ombre. Mais les deux étaient pareils ; un même système, une même hiérarchie, des mêmes règles... Et pourtant, ils se détestaient tous les deux comme le jour et la nuit... Enfin, moi je m'en fichais pas mal que mon commanditaire soit un gouvernement ou un criminel - tant qu'il y avait une belle récompense à l'issue... L'argent, lui, n'était ni noir ni blanc.

Je revins à nouveau vers le jeune homme mais cette fois-ci avec une corde à la main. Je donnai un coup bien fort dans sa tête pour m'assurer qu'il était bien dans les vapes (adieu les neurones). Après quoi, je vins le saucissoner pour en faire un filet mignon. Et, sans perdre plus de temps, je le traînai jusqu'à mon commanditaire - ou plus exactement, des hommes travaillant pour mon commanditaire car leur chef était un de ces hommes occupés.

Je leur montrai mon contrat que j'avais caché dans ma poche et le corps saucissoné que je tenais à mon épaule. Ils reconnurent aisément la cible et me donnèrent l'argent promis. Je vérifiai une fois le compte avant de me retirer, sans un mot, leur laissant le loisir de s'occuper du reste.

À vrai dire, j'étais exténuée de la soirée. Le combat m'avait définitivement épuisée et j'étais à deux doigts de tomber. Je me rendis à la première auberge et demandai la première chambre disponible pour soigner mes blessures et prendre du repos. Aussitôt je m'étalai sur le canapé, aussitôt le sommeil m'emporta.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302
Bakuhatsu Ashura
Bakuhatsu AshuraEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Mar 30 Juin 2020 - 0:45


« Vous l’avez retrouvé ? » Fit le vagabond, lorsque ses hommes le retrouvèrent dans son quartier général, un vieux bâtiment désaffecté non loin de la décharge de la capitale.

Au nombre de cinq, les fidèles soldats agitèrent légèrement la tête, avant que l’un ne s’avance et ne se décide d’aligner quelques mots.

« Non, boss ! Il est nulle part. Nous avons fouillé la ville de fond en comble. Vous êtes sur qu’il n’est pas parti à l’étranger ? » Glissa -t-il, visiblement convaincu que l’hydre ne se trouvait pas à Murashigure.

« »

Songeur, Ashura s’accorda un petit instant de réflexion. Oroshi n’était pas le genre de personne qui disparaissait sans rien dire. Non, bien sûr que non, tentait-il de s’en convaincre.

Puis, finalement il disparut. Sans un mot, sans même adresser un dernier regard à ses hommes. Convaincu qu’il était forcément arrivé quelque chose à son associé, le vagabond comptait bien retrouver le ou les coupables, d’une manière ou d’une autre. Il ne savait pas encore quel sort lui réserver, et à vrai dire pour le moment ce n'était pas ce qui lui importait le plus. Il devait retrouver Oroshi, c’était la priorité, car c’était de lui que dépendait grandement un leur projet en cours.

Ainsi donc, il se remit à chercher son associé dans tout Murashigure. Des hommes en payaient le prix fort : certains se retrouvaient salement amochés, d’autres tout simplement mort. Sa méthode peinait malgré tout à lui apporter des résultats. Les langues se déliaient pourtant facilement, mais aucune ne lui apportait une piste concrète. Ce qui signifiait que peu de gens avaient réellement connaissance de la disparition du Toyohara.

N’ayant désormais plus vraiment le choix, il se décida d’aller voir une veille connaissance : Mukuro. A cette époque, ce n’était pas trop le genre de personne avec qui il appréciait collaborer, notamment du fait de l’imprévisibilité de la mercenaire, aussi ironique que cela pouvait paraître. Et s’il s’était refusé d’aller la voir plus tôt, c’était aussi pour éviter que les personnes telles qu’elle ou ses proches collaborateurs soient au courant de la disparition d’Oroshi. Mais puisqu’il n’avait pas trop de pistes, il était forcé de vérifier si la mercenaire savait quelque chose ou ou non, et peut-être éventuellement solliciter son aide pour retrouver l’hydre de Murashigure. D'autant plus que la date du projet approchait grandement, et qu'il ne pouvait se présenter à la place du Toyohara, au risque de faire capoter ce fameux contrat.

Bref, quelques temps plus tard, il parvint jusqu’à l’appartement de Mukuro, qui était étonnement dans un sale état. En réalité, il ne restait plus grand-chose, comme si elle avait affronté un groupe de criminel à l’intérieur. Il fouilla les lieux de fond en comble, et ses analyses faisaient émerger des théories dont il ne préférait ne pas y songer, du moins pour l’heure. Une fois à l’extérieur du bâtiment, il s’apprêtait à localiser le chakra de la mercenaire, mais se vit finalement interrompu par l’intervention d’une mendiante.

« *tousse* … Ils se sont battus… La vilaine femme a vaincu le masqué, et l’a emporté vers le nord… Cela fait quelques heures déjà… *tousse* » Fit-elle, avant de lui tendre ses mains.

Les choses paraissaient beaucoup plus claires dans sa tête, désormais. Il dégaina quelques billets de sa poche et le remit à la mendiante, avant de disparaître.



Quelques temps plus tard, il s’arrêta en face d’une vieille auberge, là où se cachait manifestement Mukuro. Il rompu sa technique de détection et camoufla son chakra, avant de bondir dans les airs pour s’arrêter finalement devant la fenêtre de la chambre dans laquelle elle était censée s’y trouver. A peine poussa -t-il la fenêtre qu’elle s’ouvrit grandement, à sa plus grande surprise. Il s’y faufila en douce, et s’arrêta finalement en face du canapé, là où la mercenaire s’y trouvait et semblait y dormir paisiblement.

Après un mudrâ, il fit apparaître un sceau sur la paume de sa main, et se résolu finalement à passer à l’action…

« J’espère que tu n’as pas osé, Mukuro… » Finit-il par lâcher, en agrippant la mercenaire par la gorge.

Des rides de colère s'affichaient sur son visage, tandis qu’il la soulevait d’une main, son regard exigeant des réponses.

« Oroshi. Où est-ce qu’il est ?! Ne me ment pas, je ne suis pas d’humeur. » Ajouta -t-il, prêt à activer le sceau au cas où Mukuro serait tenter de lui résister.

Spoiler:
 

_________________
Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Cbvh
Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8894-bakuhatsu-ashura-termine https://www.ascentofshinobi.com/t9015-dossier-shinobi-bakuhatsu-ashura
Imai Nobume
Imai NobumeEn ligne

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit ! - Page 2 Empty
Mer 1 Juil 2020 - 11:41


Mukuro

La nuit avait été longue. Je continuais à dormir d'un air paisible sur le canapé afin de rattraper mes heures de sommeil perdues. Quand tout à coup, un bruit de grincement se fit entendre comme si quelqu'un venait de forcer l'ouverture de la fenêtre de ma chambre... - Oh dear...

Quand aurai-je la possible de dormir tranquille ? Il était bien trop tôt pour de la visite, j'étais encore claquée du combat de la veille. Si c'était juste un voleur de culottes qui venait faire sa récolte annuelle, il pouvait les prendre, j'en avais rien à faire. Je voulais juste dormir en paix. Oui. Prenez mes culottes et foutez moi la paix. Merde.

Mais quelque chose me disait que ce n'était pas ça. Sa présence se faisait plus menaçante comme une aura noire dirigée vers moi. Instantanément, je repris mes esprits et revins sur mes gardes. Qui était entré dans la pièce ? Je fis mine de dormir et confirmai au toucher que mon sabre était bien à côté de moi. Puis, dos tourné, je guettais l'instant où il se rapprocherait de moi...

Cinq mètres. Quatres mètres. Trois mètres. Un mètre.

Aussitôt, j'ouvris les yeux et dégainai mon sabre. Mais à ce même instant, sa main atteignit ma gorge et me collai au dossier du canapé. J'avais alors ma lame sur son cou et lui sa main sur le mien. Et quelle ne fut ma surprise lorsque je découvris ce visage familier... Ashura. La tension était à son comble, au premier mouvement, et c'était les têtes qui tombaient.

J'étirai un rictus. Il venait de débouler dans ma chambre comme voleur mais avec un regard de tueur. Il y avait bien mieux comme réveil que sa tête de gorille au petit matin. C'était à se demander quelle mouche l'avait piqué... Surtout qu'il n'avait pas l'air de rire.

« Oy oy... Tu ne m'as pas l'air de venir pour des culottes toi... »

Mais son étreinte sur ma gorge se faisait ressentir et étouffa la fin de ma phrase. Décidément, il ne rigolait pas. J'avais le sentiment que si je lui proposais ma lingerie gratuitement, mon geste de bonté sera très mal pris et les choses risquaient de prendre une sale tournure... Je fonçai les sourcils et pris un air menaçant tout en maintenant ma lame de sa gorge.

« ...Oroshi ? Tu parles de Toyohara Oroshi ? Est-ce ta cible ? »

Voulait-il ma mort car j'avais piétiné sur son territoire de chasse ? Ça m'avait tout l'air d'être le cas... Je commençais à paniquer et je ne pouvais pas mentir avec sa main sur ma gorge et il m'avait l'air bien renseigné en venant ici... Je marquai un court silence et me décidai à répondre d'un air détaché.

« Mh.. il doit être enfermé dans un cachot à l'heure actuelle. À moins que l'on ne l'ait déjà exécuté...? Quoiqu'il en soit, si tu voulais le traquer pour sa prime, il est trop tard. Va chercher d'autres criminels, ce n'est pas ça qui manque à Mushigure. »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
https://www.ascentofshinobi.com/t8428-d4rk-sasuke-mais-pas-trop#70651 https://www.ascentofshinobi.com/t8444-suna-no-fukoku-shakaze#70751 https://www.ascentofshinobi.com/t8724-imai-nobume-carnet-de-bord#73302

Traquer les méchants ne fait pas forcément de toi un protecteur de la justice, tout n'est parfois que profit !

Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Ascent of Shinobi :: Souvenirs et correspondances :: Flashbacks
Sauter vers: